- 1 - Travail personnel d ECG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- 1 - Travail personnel d ECG"

Transcription

1 - 1 - Travail personnel d ECG

2 SOMMAIRE Préface page 3 Introduction page 4 Développement page 5 à 13 Qu est- ce que la protoporphyrie érythropoïétique? pages 5 à 6 Comment vivre avec la PPE? Quel impact social provoque cette maladie? pages 7 à 11 Nouvel espoir page 12 Association page 13 Conclusion page 14 Bilan personnel page 15 Glossaire pages 16 à 17 Bibliographie page Travail personnel d ECG

3 Préface J ai décidé de choisir le sujet de la protoporphyrie érythropoïétique car je suis personnellement atteinte de cette maladie, j ai dû apprendre à vivre avec et à la gérer au quotidien. Découvrir mes limites dans cet univers que je ne connaissais pas et vivre avec le regard et les remarques des autres. Mes parents ont dû adopter un certain mode de vie ayant un enfant malade et l autre sans problème de santé. Par exemple, les après-midis piscine ou les vacances, il fallait penser à deux programmes car je ne pouvais pas profiter des balades, baignades et jeux en plein air mais on ne pouvait pas non plus priver mon frère de ces activités simples mais qui font le bonheur des enfants. On ne s en rend pas compte lorsqu on ne vit pas avec mais cela pose problème au moindre pas que l on fait à l extérieur. N importe quel déplacement, que ce soit en train, en voiture ou à pied, nécessite de se cacher Travail personnel d ECG

4 Introduction La protoporphyrie érythropoïétique est une maladie génétique 1, héréditaire et rare. Elle est définie comme étant une intolérance au soleil car elle provoque principalement une hypersensibilité de la peau à la lumière visible et au soleil. Elle a des répercussions au niveau biologique mais également au niveau social. Tout d abord, j ai décidé d expliquer ce qu est la protoporphyrie érythropoïétique et les conséquences qu elle a sur le physique. Afin de répondre à ces questions, je me suis informée sur des sites internet ainsi qu avec des documents fournis par des médecins lors du diagnostic de la maladie. Ensuite, j ai trouvé intéressant de montrer l impact social et psychologique de la maladie ; ceci sera la partie centrale de mon travail. Pour cela, je me suis inspirée de mon vécu et de celui de mes parents grâce à une interview. Je vais aussi en quelques mots vous parler de l association dont fait partie ma famille. 1 Les mots en italique se trouvent dans le glossaire pages 16 et Travail personnel d ECG

5 Développement Qu est-ce que la protoporphyrie érythropoïétique? La protoporphyrie érythropoïétique (PPE) est une maladie génétique, héréditaire et rare. Elle est consécutive à une anomalie d un gène. Pour la plupart, le gène muté se trouve sur un chromosome excluant l un des chromosomes sexuels, on dit donc que cette maladie génétique est autosomique. Celle-ci est également dominante, c est-à-dire qu il suffit d un seul gène muté sur une paire de chromosomes pour que la personne soit atteinte de la maladie. La PPE est une maladie rare. «Elle touche en moyenne 1 personne sur 10'000 à 50'000.» 1 La PPE est une maladie héréditaire, c est-à-dire transmise par l un des deux parents. Il n est pas rare qu une anamnèse familiale soit négative. Génogramme : 1 Informations tirée du site Image tirée du site - Travail personnel d ECG

6 Voici deux définitions tirées du dictionnaire médical Manuila qui vous faciliteront la compréhension du texte ci-dessous : Porphyrie : Nom d ensemble des affections héréditaires dues à une anomalie du métabolisme des porphyrines, dont divers dérivés sont éliminés par les urines. Leurs manifestations cliniques sont diverses : surtout des lésions cutanées traduisant une sensibilité exagérée aux rayons solaires. Porphyrine : Tout pigment de l organisme qui constitue le noyau de base dans la synthèse de l hémoglobine (par combinaison avec le fer, il donne l hème de l hémoglobine). La protoporphyrie érythropoïétique est liée à une activité diminuée de la ferrochélatase (enzyme) provoquant une augmentation de la protoporphyrine dans la moelle osseuse, les globules rouges et les selles. Les porphyrines sont des pigments qui donnent une coloration rouge brillant quand ils sont soumis à une lumière particulière (lumière de wood). La fabrication des porphyrines dans l organisme se fait à partir de la glycine (acide aminé) et du succinyl-coa grâce à l action de plusieurs enzymes. Ce métabolisme passe par plusieurs étapes et va donner les protoporphyrines. Après d autres transformations, la porphyrine va se combiner au fer pour donner l hème : protéine + fer, cet ensemble se trouve dans le globule rouge, il s appelle hémoglobine. La quasi totalité des porphyrines de l organisme se trouve dans l hémoglobine. La PPE est une maladie dans laquelle les porphyrines des érythrocytes (globules rouges), de la moelle osseuse et du plasma se disposent sous la peau et sont à l origine d une photosensibilité cutanée. Le principal symptôme de cette maladie est une hypersensibilité de la peau à la lumière du soleil qui donne comme réaction des rougeurs, gonflements, douleurs, sensations de brûlures et démangeaisons souvent localisées sur le visage, les mains et les dessus de pieds. Ces symptômes peuvent aussi être déclenchés par la chaleur. Ils surviennent généralement tôt dans l enfance et ne sont pas caractéristiques des autres porphyries. Les personnes atteintes peuvent aussi développer des calculs biliaires dus au taux trop élevé de protoporphyrines dans la bile. Les malades peuvent également présenter des anomalies hépatiques évoluant vers une aggravation de la photosensibilité. Cette sensibilité de la peau au soleil est améliorée par l évitement de l exposition à la lumière du soleil et par la prise de bêtacarotène pris en quantité suffisante pour entraîner un jaunissement de la peau. L efficacité d une photothérapie aux rayons UVB a été démontrée chez quelques patients. Ces rayons ont la particularité de ne pas être absorbés par les porphyrines, de stimuler la mélanisation et d augmenter l épaisseur de la couche cornée, expliquant ainsi son effet photoprotecteur. Lors de grossesses, le taux de porphyrine diminue temporairement, ce qui donne une meilleure tolérance au soleil. - Travail personnel d ECG

7 Comment vivre avec la PPE? Quel impact social provoque cette maladie? Comme vous avez pu le constater, cette maladie a des répercussions au niveau biologique mais aussi au niveau social. C est pourquoi j ai trouvé intéressant de me concentrer sur l impact social de la maladie. La protoporphyrie érythropoïétique provoque certains handicaps. Elle empêche les malades d avoir une vie normale lorsque le soleil est au beau fixe. C est pourquoi, j ai voulu vous exposer cela à travers mon histoire. Mes douleurs ont débuté à l âge de 2 ans et demi, je ne présentais aucun symptôme mais pleurais beaucoup. Mes parents ne connaissaient pas le déclencheur de tous ces pleurs mais avaient remarqués qu ils étaient surtout présents lorsque la chaleur et le beau temps arrivaient. Après quelques temps, des symptômes apparurent. J avais la sensation que mon visage enflait, me brûlait et me grattait. Mon nez et le tour de ma bouche devenaient rouges, comme éraflés à causes des brûlures que provoquait le soleil. Mes mains enflaient, devenaient rouges et me démangeaient également beaucoup. Cela engendrait aussi des crevasses purulentes dont j ai encore quelques cicatrices aujourd hui. Mes pieds et mes chevilles, comme mes mains, n étaient pas épargnés. Ils me grattaient et me brûlaient au point de ne plus pouvoir marcher. Ce sont surtout mes extrémités qui sont le plus touchées. Lorsque ces symptômes apparaissaient il ne fallait surtout pas me toucher sinon cela augmentait ma douleur. L application de lavettes fraîches et humides ou d eau froide me soulageait, alors qu aujourd hui cela provoque l effet contraire. Nous sommes allés consulter mon pédiatre et beaucoup d autres spécialistes afin de trouver ce que j avais. Cette période fut longue et pénible car je souffrais mais ne connaissais pas la cause ni le remède à ces douleurs. Au bout de trois ans, mon pédiatre suspecta cette maladie qui fut confirmée à Zurich par une doctoresse spécialisée dans les porphyries, trouvée par mes parents grâce à un article de journal. Le diagnostic ainsi posé, nous savions enfin à quoi faire attention. Après cela vint la rentrée des classes où il fallait sortir pour la recréation et faire toutes sortes d activités en plein air. Forcément, il y avait du soleil et tout le monde voulait bouger, jouer et profiter du beau temps, mais moi je ne pouvais pas. J allais donc seule sous un arbre car je ne pouvais pas rester au soleil et mes copines ne voulaient pas me suivre à l ombre. Lorsqu on est à l école, il est difficile de ne pas faire comme tous les autres enfants. Cependant il m arrivait parfois de me laisser tenter et de jouer avec les autres malgré le soleil. Mais pour finir je rentrais en pleurant chez moi car les brûlures étaient trop fortes. Quand il y avait des courses d école, je ne pouvais pas y aller ou sinon je devais m habiller de la tête aux pieds. Je devais mettre de la crème solaire à haute protection, des gants, avoir un parapluie, etc Travail personnel d ECG

8 Malheureusement, beaucoup de mes camarades ne comprenaient pas pourquoi j étais habillée comme ça et se moquaient de moi. Mes copines partaient s amuser et me laissaient donc seule, ce qui n était vraiment pas drôle. Lorsque j allais à la piscine avec elles, je devais rester à l ombre et elles allaient un peu plus loin au soleil. Je ne pouvais donc pas profiter d être avec mes amies puisque c était comme si j étais seule. Avec le temps je me sentais vraiment exclue. Je me sentais rejetée par mes amies qui ne me proposaient même plus de sortir avec elles quand elles allaient faire des activités à l extérieur et qu il faisait beau. Beaucoup de gens ne me croyaient pas, ils ne connaissaient pas cette maladie et pensaient que je mentais pour ne pas devoir faire des activités à l extérieur. Ils pensaient que c était une excuse. Ces personnes n avaient jamais entendu parler de la PPE car celle-ci est très rare, c est pourquoi ils pensaient que j inventais une maladie. Il y a aussi des personnes qui disaient que j avais de la chance car je ne pouvais pas participer aux activités extérieures. Ils ne comprenaient pas que moi j aurais aimé pouvoir courir au soleil. Il y avait aussi des camarades de classes qui me critiquaient, puis qui venaient me tenir compagnie car ils ne voulaient pas faire des activités à l extérieur lors des cours de gym par exemple. Heureusement qu il y avait aussi de vrais amis qui restaient avec moi. Certains professeurs ne me croyaient pas non plus, ils voulaient que mes parents leur fassent des justificatifs alors qu ils avaient été avertis en début d année de ma maladie. Lorsque quelqu un se moque de moi, j aimerais tellement qu il se mette une fois à ma place pour qu il puisse voir l effet que ça fait. Les gens ne se rendent pas toujours compte à quel point il est difficile de faire attention à tout ce que l on fait. Même au milieu de la forêt, il faut faire attention où l on marche car le soleil passe entre les branches. Aux camps d été, je ne pouvais même pas faire les activités que je voulais, je devais rester à l intérieur et faire un atelier que je n appréciais pas forcément. Quelques fois je me laissais tenter d aller jouer au soleil avec les autres mais je le payais cher car ensuite les douleurs me tenaient éveillée toute la nuit. Malgré des démangeaisons très fortes, je restais toute la nuit silencieusement dans mon coin pour ne pas réveiller les autres alors que je souffrais énormément. Lorsque l on vit en communauté, il est vraiment difficile d être différent. Puis, je me réjouissais d aller au camp de ski car je me disais qu il ferait frais et que je serais bien protégée sous mes vêtements de ski. Or, c est là que j ai remarqué que le froid me brûlait aussi et j ai dû passer le reste de la semaine au restaurant. Quelques temps plus tard, un de mes professeurs avait organisé une course d école avec un environnement bien pour moi, mais rien qu en faisant cinq fois rapidement un aller retour de l ombre au soleil pour aller chercher quelque chose, les démangeaisons avaient recommencé. Au moins le professeur avait fait l effort d organiser quelque chose qui allait aussi pour moi et je lui en étais reconnaissante. A une période, je rejetais même la maladie sur mes parents, je leur disais que c était de leur faute et qu ils n auraient jamais dû me mettre au monde. J avais des envies de suicide Travail personnel d ECG

9 C est pour cette raison que je suis allée consulter une psychologue. Je n en ai pas ressenti une grande aide, l acceptation de la maladie m est venue qu en prenant de l âge et de la maturité. Puis, j ai changé de classe et j ai connu de nouvelles personnes plus ouvertes. Celles-ci me soutenaient et comprenaient mieux ma maladie ainsi que les conséquences que la PPE a sur moi. Ces personnes restaient avec moi à l ombre même si d autres partaient jouer au soleil. C est à cette période là que j ai commencé petit à petit à accepter ma maladie. Une des difficultés avec cette maladie, c est que les symptômes surviennent tout d un coup. En fait je me disais que c était bon, que je pouvais rester des heures au soleil, alors qu après quelques minutes cela me faisait tellement mal que j en arrivais souvent à ne plus pouvoir dormir la nuit et devais ensuite rester enfermée 2-3 jours le temps que les démangeaisons se calment. Ce qui est dur c est qu on n arrive pas à se dire qu on ne peut pas du tout aller au soleil. Il est très difficile de se poser des limites quand les autres peuvent le faire et pas nous. Le soleil c est quelque chose qui est là assez souvent, quelque chose de banal, quelque chose qui fait plaisir, mais quelque chose auquel je n ai pas droit. Et j ai remarqué que lorsque l on est plus jeune, il est difficile de ne pas s habiller comme les autres, de ne pas pouvoir suivre la mode. Alors qu avec le temps et l âge, on s habitue plus facilement à mettre des gants, avoir un parapluie, etc. Maintenant je sais que c est pour mon bien, même si ce style ne me plaît pas! Il y a toujours des gens qui nous regardent bizarrement et nous font même des remarques déplacées. Finalement, je me demande pourquoi c est à moi que ça arrive, c est tellement rare d avoir cette maladie. J aimerais tellement qu un jour il y ait un remède ou quelque chose pour me guérir. Si cela arrivait je pourrais enfin être comme tout le monde. Tout ce que je désire, c est pouvoir passer mes journées sans devoir faire attention où je marche et ne plus devoir souffrir pendant d interminables journées... Comme toute maladie, celle-ci a un impact sur la vie de la personne mais également sur celle de son entourage. Afin de montrer l impact sur celui-ci, j ai décidé d interviewer mes parents. Mes parents racontent leur histoire : «A l âge de 2 ans et demi nous avons constaté qu il y avait une anomalie, car lorsque le temps se réchauffait et que nous allions nous balader ou nous baigner N. se mettait à pleurer, à se gratter les mains et les pieds, nous ne savions pas encore de quoi il s agissait. A cinq ans lorsque le pédiatre a su mettre un nom sur cette maladie génétique nous étions soulagés car cela nous enlevait le poids de grosses interrogations et à présent nous connaissions la cause de ses souffrances. On savait ce qu il fallait essayer d éviter, car il est très dur de voir son enfant souffrir, de ne pas savoir pourquoi ni comment le soulager et le protéger. A partir de ce moment nous avons pu commencer à faire des recherches, espérer des solutions pour pouvoir combattre la maladie Travail personnel d ECG

10 Nous avons eu des discutions avec d autres personnes atteintes et des médecins spécialisés pour trouver des réponses, des solutions et mieux connaître la maladie. Il y a aussi eu un sentiment de frustration, car une maladie génétique ne se soigne pas. J ai ressenti un sentiment de culpabilité car après avoir effectué de nombreux examens sanguins, il s est avéré que c était moi le porteur du gène. Devoir se dire que même si je n y suis pour rien cela vient de moi et quelque part c est en partie de ma faute. (Mon papa) Au quotidien nous avons dû essayer d éviter le soleil partout où nous allions. Mais nous n avions pas encore conscience, bien qu elle soit protégée par des gants, un parapluie, des manches longues ou sous un arbre à l ombre, que le soleil passait quand même à travers et que les symptômes survenaient aussi avec la chaleur et les réverbérations. Il a fallu qu on apprenne tout ça, qu on fasse nos expériences mais nous voulions aussi préserver certaines choses telles que balades en montagne, piscine, vélo, tout en la protégeant un maximum. Nous avons constaté que ça ne suffisait pas toujours. Nous avons donc dû diminuer, voir arrêter certaines activités. Nous avons dû gérer les occupations de nos deux enfants, car il y avait aussi une frustration de la part de notre fils aîné qui se plaignait par exemple de ne plus pouvoir aller à la piscine ou faire certaines activités en famille. Nous avons donc dû trouver d autres solutions avec l aide des amis et des grands-parents pour nos deux enfants. Apprendre à vivre avec cette maladie a été un long et difficile apprentissage pour notre fille car il y avait énormément d incompréhension et de rébellion de sa part, ce qu on a bien sûr compris mais qui a également été difficile à vivre pour nous. A chaque âge cela a été différent, mais il était dur pour N. de ne pas pouvoir être et faire comme tous les autres enfants. A certains âges, lorsque vous êtes différents et que l on vous le fait ressentir cela provoque un mal être, elle nous reprochait de l avoir mise au monde, elle nous disait qu elle ne voulait plus vivre et que tout cela était de notre faute. Un sentiment d impuissance et de culpabilité nous envahissait. L ignorance de cette maladie au départ m a permis de ne pas culpabiliser malgré que cela m ait fait énormément de peine. Par contre si j avais connu le risque avant la conception, je m en serais voulue car cela aurait été un acte égoïste. Suite à ces événements, nous avons renoncé à faire un troisième enfant (ma maman). En tant que porteur du gène j ai beaucoup culpabilisé, car comme déjà dit, sans le vouloir, c est de ma faute. Mais il faut dire que notre fille nous a fait culpabiliser avec de nombreux reproches surtout durant l adolescence (mon papa). Cette peine est toujours présente car notre fille ne peut pas vivre sa vie comme elle le voudrait mais nous trouvons que dans ce malheur nous avons quand même de la chance car il existe dans le même domaine de maladie des patients qui sont sans cesse en danger de mort. Le regard des autres a toujours été difficile mais différent à chaque âge. Lorsqu elle était petite les personnes avaient de la pitié pour elle car elle était brûlée au visage, elle avait des cloques et des crevasses sur les mains Travail personnel d ECG

11 Durant sa scolarité il y a eu beaucoup de méchanceté venant de ses camarades car elle n était pas comme les autres. Ensuite il y eu de la jalousie car elle ne pouvait par exemple pas aller courir dehors ou faire certaines longues balades, donc on lui disait «tu as de la chance!» sauf qu ils ne se rendaient pas compte que N. aurait préféré aller courir vingt minutes dehors mais avoir une vie normale le reste du temps. Et maintenant, à l âge adulte, le fait que l on ne voit aucun symptôme et que les gens aient une ignorance totale de la maladie fait que beaucoup de personnes lui disent «ah mais moi aussi je suis allergique au soleil, ça me fait des petits boutons!» Cela est assez frustrant pour notre fille car sa maladie est banalisée. Ils ne se rendent pas compte des conséquences car elle, ça ne sera pas juste un petit bouton qu elle aura mais le fait de ne plus pouvoir sortir pendant deux à quatre jours car elle a eu le malheur de devoir traverser une ruelle sans ombre! Mais il faut aussi dire qu aujourd hui elle a de la chance d avoir trouvé un entourage qui est compréhensif et prêt à faire des sacrifices pour rester avec elle et faire des activités qui lui conviennent plutôt que d aller par exemple au lac. Lorsque les gens ignorent qu il peut y avoir un problème et vous voient différent, ils peuvent tenir des propos désagréables tels que «Il pleut chez vous?» ou «Mais faut pas te cacher!» lors de jours ensoleillés alors qu elle devait porter des gants, manches longues, parapluie En grandissant, N. a su prendre sur elle et passer au dessus de ces paroles. Notre fille a compris tout de suite qu elle ne pouvait pas aller au soleil car cela la brûlait, la démangeait et lui faisait des douleurs terribles. Le problème a toujours été qu elle ne connaissait pas ses limites et se laissait toujours tenter. Lorsqu elle était petite, nous pouvions encore le gérer, car c était nous qui mettions les limites et lui disions de retourner à l ombre. Maintenant c est à elle de gérer mais elle ne sent toujours pas ce moment où elle devrait se dire maintenant stop. Ou peutêtre l ignore-t-elle car l envie est trop forte? Pour compenser, nous laissions passer beaucoup plus de choses et cédions plus facilement à ses caprices surtout lorsqu elle n allait pas bien, que ça la brûlait. Lorsqu on a un enfant malade et qu il est privé de quelque chose, on essaie de lui faire plaisir avec d autres choses. Les médecins ont mis du temps avant de diagnostiquer la maladie car à l époque, les problèmes de peau liés au soleil étaient encore moins bien connus. Maintenant il y a des symptômes bien définis pour les reconnaître. Nous n avons pas douté des compétences des médecins lors du diagnostic de la maladie mais plutôt après lorsqu il y a eu des complications. N. a dû se faire opérer de la vésicule biliaire et suite à cela elle a souffert pendant de nombreuses années de fortes douleurs abdominales et de problèmes digestifs qui ont souvent été un obstacle dans sa vie. L ignorance des médecins sur la maladie et ses complications fit qu ils ne trouvèrent aucune cause à ces douleurs et finirent par dire que cela était psychologique alors que ces problèmes sont probablement liés à la maladie. Il y eu beaucoup de moments difficiles pour notre fille et nous-mêmes. Maintenant nous espérons qu un traitement lui permettant d aller au soleil sera mis au point pour qu elle puisse enfin profiter pleinement sans devoir faire attention tout le temps au moindre pas qu elle fait.» Travail personnel d ECG

12 Nouvel espoir Un essai clinique a été mené avec un nouveau médicament. Le médicament copie l effet de la mélanine produite par l hormone MSH grâce à la lumière UV. Le NDP-α-MSH a le même effet que la MSH mais avec un effet 10 fois plus fort et plus long. Il a également un effet anti-inflammatoire et réparateur après un dommage dû aux UV. Le médicament se présente sous forme d un implant de 20 mg CUV1647=NDP-α- MSH. Après injection sous la peau, le médicament diffuse sa substance pendant 14 jours puis se dissout. Une nouvelle injection est nécessaire après 60 jours. Cinq patients volontaires atteints de la PPE ont accepté de faire la première phase de l étude. Après avoir reçu cet implant, ils ont été suivis médicalement et ont subi différents contrôles sur la photoprovocation ; mesure de la densité de la mélanisation de la peau et examen clinique de chimie, hématologie et de la porphyrie. Ils ont également dû tenir un livre journalier sur leur réaction phototoxique. Diagnostic des patients : Quatre jours après l administration de l implant, la photosensibilité disparaît. Pour la première fois de leur vie, ils ont pu rester pour les uns 3 heures à la montagne, 4 heures sur un terrain de foot et pour les autres juste rester au soleil sans avoir ces brûlures et douleurs. Selon leur rapport, il y a trois patients qui ont pu rester entre 1000 et 2100 minutes par mois au soleil. Les effets secondaires : Nausées et fatigue juste après la première implantation. Maux de tête en cas de foehn. Aucun changement aux analyses de laboratoire. Suite aux bons résultats de l étude, elle a été élargie à l échelle internationale. Maintenant nous attendons les résultats de tous les pays ayant participé à cette étude, afin qu elle puisse avoir l accord gouvernemental et que le médicament puisse être attesté et commercialisé. Informations selon la Doctoresse E. Minder, traduit par moi-même de l allemand en français Travail personnel d ECG

13 Association J ai décidé de vous parler en quelques mots de l association dont nous faisons partie. Elle a été créée le 30 janvier 1999 à Zurich sous le nom de «Société Suisse pour la protoporphyrie érythropoïétique PPE» par des personnes atteintes de cette maladie. Elle a été modifiée le 31 janvier 2009 et regroupe maintenant toutes les porphyries existantes en Suisse. Elle s appelle aujourd hui «Société Suisse pour la Porphyrie». L objectif de l association est de regrouper des personnes atteintes de la porphyrie et leurs proches. La société favorise aussi les contacts entre les membres eux même et avec les sociétés ainsi que les associations de porphyries se trouvant à l étranger. Nous avons également une doctoresse spécialisée dans la porphyrie travaillant avec des scientifiques à l étranger, dans le but de mieux avancer dans des recherches dans le monde entier. Ainsi nous sommes mis au courant des nouvelles recherches. L association possède un site internet : www. Porphyria.ch mettant en ligne des informations sur les maladies Travail personnel d ECG

14 Conclusion Nous pouvons remarquer tout au long de cet exposé à quel point il est difficile de vivre avec une maladie comme la protoporphyrie érythropoïétique. Nous pouvons également constater qu elle provoque des conséquences physiques, telles que brûlures ou démangeaisons. Elle peut aussi entraîner des conséquences plus graves comme des lithiases biliaires ou des cirrhoses et même aller jusqu à la greffe du foie. Grâce aux interviews, nous découvrons la vie d une personne atteinte de PPE, celle de son entourage et les conséquences que la maladie a au niveau psychologique et social. Nous constatons également un malaise intérieur autant chez la personne malade que chez son entourage et remarquons aussi la privation et frustration que cette maladie provoque, surtout durant l enfance. La PPE peut provoquer une véritable culpabilité chez les parents car l un d entre eux est porteur de la maladie. Le parent responsable de la maladie peut porter un véritable poids tout au long de sa vie. Il peut avoir la sensation d avoir transmis une interminable souffrance à son enfant. En conclusion, je pense que cette maladie est un véritable handicap et qu elle empêche les malades de vivre normalement. Si les gens connaissaient mieux cette maladie, ils se rendraient compte de la souffrance qu elle représente et ils se comporteraient autrement envers les personnes atteintes Travail personnel d ECG

15 Bilan personnel J ai eu beaucoup de plaisir à faire ce travail sur ma maladie car il m a permis d approfondir mes connaissances et de découvrir des renseignements que j ignorais. Grâce à mes interviews, j ai pu mieux ressentir et comprendre ce que mes parents ont vécu et ce fut un moment privilégié et riche en émotions car nous avons eu l occasion enfin de discuter de nos sentiments et de nos peines vis-à-vis des souffrances de chacun. Cela nous a fait du bien à tous. J avais peur d aborder ces discussions avec mes parents parce que nous avons eu des moments difficiles. Cela m angoissait aussi d être de nouveau confrontée à la question : "C est injuste! Pourquoi moi?" Ceci était d autant plus difficile car j étais la seule de mon âge en Suisse, tous les autres membres de mon association ayant 10 à 30 ans de plus. Cela reste très dur de ne pas pouvoir vivre comme les autres et j ai encore souvent des moments de révolte. Mon travail s est effectué en grande partie à la maison, je me suis documentée sur internet et inspirée de mon vécu et de celui de mes parents à travers des interviews. Celles-ci ont été de forts moments de complicité Travail personnel d ECG

16 Glossaire Les définitions ci-dessous sont tirées du dictionnaire médical Manuila. ß-Carotène : Précurseurs de la vitamine A. Calculs biliaires : Calcul formé dans la vésicule biliaire ou dans les voies biliaires par le dépôt de cholestérol, de pigments et de sels biliaires. Chromosome : Chacun des éléments essentiels du noyau cellulaire. Le nombre des chromosomes est fixe dans chaque espèce animale ou végétale ; chez l homme, le nombre de chromosomes est de 46. Les chromosomes, essentiellement constitués d ADN, sont les supports des gènes, facteurs déterminants de l hérédité. Cirrhoses : Maladie chronique grave du foie dans laquelle le parenchyme normal subit une transformation fibreuse progressive et étendue. L aspect du foie cirrhotique est roux, dur, bosselé. Erythrocyte ou globule rouge : Cellule anucléée du sang, de couleur rose-rouge, en forme de disque biconcave, qui contient de l hémoglobine et transporte l oxygène nécessaire à l organisme. Gène : Particule élémentaire d un chromosome, constituée essentiellement d ADN et qui est responsable de la transmission héréditaire d un caractère. Génétique : Qui se rapporte aux études concernant l hérédité ou aux gènes mêmes. Hème : Fraction non protéique de l hémoglobine, qui lui donne sa couleur rouge du fait qu elle renferme du fer. Hémoglobine : Protéine renfermant du fer sous forme d une fraction appelée hème contenu dans les globules rouges auxquels elle donne sa couleur. L hémoglobine est le véhicule de l oxygène dans le sang. Hépatique : Qui se rapporte au foie. Héréditaire : Qui est transmis aux descendants par l intermédiaire des cellules reproductrices (spermatozoïde et ovules). Lithiases biliaires : Présence de calculs dans la vésicule et les voies biliaires. Mélanine : Pigment brun foncé ou noir, présent normalement dans la peau, les cheveux, les membranes de l œil, certaines régions du cerveau, et pathologiquement dans certaines tumeurs et dans l urine. Il est élaboré par les cellules de la couche basale de l épiderme Travail personnel d ECG

17 Mélanostimuline : Chacune des hormones sécrétées par le lobe intermédiaire de l hypophyse et qui stimulent la synthèse de la mélanine dans les cellules capables de l élaborer. Métabolisme : Ensemble des transformations chimiques et physico-chimiques qui ont lieu dans tous les tissus de l organisme et que subissent les constituants de la matière vivante. Moelle osseuse : Tissu de consistance molle qui remplit la partie centrale des os longs et les différentes cavités et aréoles des os spongieux. Elle joue un rôle important dans l ossification et dans l hématopoïèse. MSH : Abréviation désignant la mélanostimuline. Photosensible : Sensible à la lumière. Plasma : Partie liquide du sang dans laquelle se trouvent en suspension les éléments figurés (globules rouges, globules blancs, plaquettes) et le fibrinogène. Porphyrie : Nom d ensemble des affections héréditaires dues à une anomalie du métabolisme des porphyrines, dont divers dérivés sont éliminés par les urines. Leurs manifestations cliniques sont diverses : surtout des lésions cutanées traduisant une sensibilité exagérée aux rayons solaires. Porphyrine : Tout pigment de l organisme qui constitue le noyau de base dans la synthèse de l hémoglobine (par combinaison avec le fer, il donne l hème de l hémoglobine) Travail personnel d ECG

18 Bibliographie Sites internet : html html www. Porphyria.ch Interviews de : R. C. P. C. Informations supplémentaires : Documents reçu de la Doctoresse Elisabeth MINDER hôpital de Zurich Travail personnel d ECG

L été est arrivé et les vacances aussi.

L été est arrivé et les vacances aussi. L été est arrivé et les vacances aussi. Toute la famille se prépare pour aller à la plage, es-tu prêt à en profiter avec eux? Hélios et Hélia ont hâte de retrouver leurs amis et surtout de profiter de

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

PRODUCTION RESSOURCES- SVT RESSOURCES MUTUALISABLES SUR LE SITE ACADEMIQUE S.V.T 2012

PRODUCTION RESSOURCES- SVT RESSOURCES MUTUALISABLES SUR LE SITE ACADEMIQUE S.V.T 2012 PRODUCTION RESSOURCES- SVT RESSOURCES MUTUALISABLES SUR LE SITE ACADEMIQUE S.V.T 2012 24/02/2012 F.ANTOINE M.BELFROY PREMIERE S Frédérique et Martine ACTIVITES PRATIQUES Activité préparant l ECE en Première

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Je suis à l'hôpital. Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence

Je suis à l'hôpital. Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence Je suis à l'hôpital Je suis à l'hôpital tous droits réservés ce livre appartient à... Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence Idées et images: Textes: Conseillers

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Test pré-symptomatique pour cancer

Test pré-symptomatique pour cancer 16 Test pré-symptomatique pour cancer Cette brochure a été développée par le Genetic Interest Group. Traduction française : Orphanet Août 2009. Ce travail a été produit par EuroGentest, un Réseau d Excellence

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

vacances? Comment bien préparer ses Les petits bobos en vacances... Comment je m y prépare? Dossier de presse - Mai 2011

vacances? Comment bien préparer ses Les petits bobos en vacances... Comment je m y prépare? Dossier de presse - Mai 2011 Santé Dossier de presse - Mai 2011 Comment bien préparer ses vacances? Les petits bobos en vacances... Comment je m y prépare? Comment trouver un médecin sur son lieu de vacances, pour les bobos du quotidien

Plus en détail

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par.

LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour. Daniel Lambert. Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par. LE SYNDROME L ENFANT TÉFLON (Travail individuel) Pour Daniel Lambert Développement humain 1 : L enfance (350-183 SH) Par Kim Dupuy Soins infirmiers (groupe 1115) Collège de Sherbrooke 12 mars 2004 Histoire

Plus en détail

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay

Soleil et peau. UV, vieillissement & cancers cutanés. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires La Roche-Posay Soleil et peau UV, vieillissement & cancers cutanés L exposition solaire : définition Toutes les façons de recevoir les rayons du soleil sur sa peau. Pour les patients "s'exposer au soleil" = bronzage

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Le méthotrexate pour les grossesses extra-utérines : Ce que vous devez savoir

Le méthotrexate pour les grossesses extra-utérines : Ce que vous devez savoir Le méthotreate pour les grossesses etra-utérines : Ce que vous devez savoir Comprendre et vivre une grossesse etra-utérine peut être éprouvant et angoissant. Nous avons réalisé ce livret pour vous aider,

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Peau et soleil. Prévention et comportement. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires Vichy

Peau et soleil. Prévention et comportement. Syndicat National des Dermato-Vénéréologues avec le soutien des Laboratoires Vichy Peau et soleil Prévention et comportement La peau : un organe vital La Peau en chiffres Organe le plus lourd du corps humain : 4,5 kilos Surface : 2 m 2 Nombre de poils sur le corps : 200 000 à 1 million

Plus en détail

Clinique universitaire de médecine nucléaire Carcinome thyroïdien, soins postopératoires

Clinique universitaire de médecine nucléaire Carcinome thyroïdien, soins postopératoires Clinique universitaire de médecine nucléaire Carcinome thyroïdien, soins postopératoires Chère patiente, cher patient, Au nom de la direction de la clinique et de l hôpital, nous vous souhaitons la bienvenue

Plus en détail

Comprendre la formule sanguine complète (FSC)

Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Comprendre la formule sanguine complète (FSC) Notre mission Ce que vous devez savoir Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir

Plus en détail

Anémie, carence en vitamines B12 et B9

Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Anémie, carence en vitamines B12 et B9 Introduction Le sang contient trois types de cellules différents. Les globules blancs défendent le corps contre les infections, les globules rouges transportent l'oxygène

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

SUN. Écran Solaire aqua-résistant SPF 25 ÉMULSION DE PROTECTION SOLAIRE AQUA-RÉSISTANTE POUR LE VISAGE ET LE CORPS AVEC FPS 25.

SUN. Écran Solaire aqua-résistant SPF 25 ÉMULSION DE PROTECTION SOLAIRE AQUA-RÉSISTANTE POUR LE VISAGE ET LE CORPS AVEC FPS 25. LA GAMME SUN OFFRE UNE PROTECTION SOLAIRE MESURABLE ET UN SOIN CUTANÉ EN PROFONDEUR. PRODUITS NR. DE RÉFÉRENCE CONTENU Écran Solaire aqua-résistant SPF 25 8825 100 ml Écran Solaire SPF 30 8830 150 ml Écran

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

Les clés de la maladie de Verneuil

Les clés de la maladie de Verneuil Adresses utiles pour plus d informations : Association Française pour la Recherche sur l Hidrosadénite (AFRH) 772 avenue du Professeur Louis Ravas 34080 Montpellier http://www.afrh.fr - http://ados.afrh.fr

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

Mon psoriasis, mes vacances et moi

Mon psoriasis, mes vacances et moi Mon psoriasis, mes vacances et moi Conseils et astuces du Dr François Maccari pour des vacances réussies www.aplcp.org Informations 01 42 39 02 55 Stelara_Leaflet_voyage.indd 1 Editorial Les vacances Une

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL?

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? La dysplasie fibreuse des os (DF) est une maladie osseuse rare pouvant atteindre tous les os. Le nombre d os concernés est très variable : un seul os, deux, trois

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Cancer Du Sein Cancer Du Sein

Cancer Du Sein Cancer Du Sein Cancer Du Sein Canal normcanal normal Le cancer est une maladie de la cellule. Il arrive parfois qu une cellule se multiplie de manière incontrôlée pour former une masse appelée «tumeur». Si une tumeur

Plus en détail

www.voies-du-travail.ch Retranscriptions des interviews Page 1/6

www.voies-du-travail.ch Retranscriptions des interviews Page 1/6 www.voies-du-travail.ch Retranscriptions des interviews Page 1/6 Retranscription des Interviews du film Voies du travail Introduction En fait, je me sens ici chez moi et je me sens très bien, même comme

Plus en détail

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire

Pour un bronzage sage. Guide pour un utilisateur averti de banc solaire Pour un bronzage sage Guide pour un utilisateur averti de banc solaire -18 C est surtout durant les longs mois d hiver que le manque de soleil incite les amateurs de soleil à aller le chercher ailleurs

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Lamisil 1% crème chlorhydrate de terbinafine

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Lamisil 1% crème chlorhydrate de terbinafine NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lamisil 1% crème chlorhydrate de terbinafine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Faire face aux émotions... du diabète de type 1

Faire face aux émotions... du diabète de type 1 Faire face aux émotions... du diabète de type 1 L apprendre Tous ceux qui apprennent qu ils ont du diabète peuvent se sentir choqués, bouleversés, tristes, en colère, inquiets entre autres sentiments.

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profi tons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud)

Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Accident de parapente Bi à FISS (avec Maud) Récit : Bertrand fontaine : bertrand@lesfontaines.be Introduction : Ceci n a pas du tout le but de trouver des excuses ou de me déculpabiliser des erreurs que

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Les sports et les loisirs apportent de nombreux avantages aux enfants et peuvent être une manière amusante et agréable de faire de l activité physique. Cependant,

Plus en détail

Perenterol forte 250 mg capsules

Perenterol forte 250 mg capsules Traduction interne inofficielle de la notice allemande Notice : Information de l utilisateur Perenterol forte 250 mg capsules Pour les enfants à partir de 2 ans et les adultes Levure sèche de Saccharomyces-cerevisiae

Plus en détail

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer.

Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. Livret pour les familles des enfants atteints de cancer. L Hôpital des Enfants à Westmead & Le Groupe d Oncologie Infantile. Bienvenue Bienvenue dans le livret pour les familles des enfants atteints de

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Centre Équestre Thérapeutique Marie-Laurence

Centre Équestre Thérapeutique Marie-Laurence Centre Équestre Thérapeutique Marie-Laurence L évolution fulgurante depuis notre ouverture en 2004! Lucie Allard Instructeur western Niveau 2, FEQ et FEC Instructeur adjoint, CanTra 450-764-3156 Historique

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

Chapitre 11. L hygiène

Chapitre 11. L hygiène 191 1. Un environnement et un corps propre 193 A. La toilette collective 193 B. Le linge 193 C. L endroit de camp 194 2. Les coups d œil (et non les inspections) 194 3. Les maladies de la nature 194 A.

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR Vaccin bivalent contre l hépatite A et l hépatite B Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la «monographie de produit» publiée

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! Association de médecins, de scientifiques et de spécialistes des UV, l Institut Français Soleil & Santé (IFSS) a pour vocation de

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien

Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte. Paroles et gestes au quotidien Mardi de la parentalité le 2 juin 2015 St Jean de la porte Paroles et gestes au quotidien Intervenante : Marilyne TEXIER : Educatrice de jeune enfant. Formatrice à L Ecole des Parents 74 + Médiatrice familiale.

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Qu est-ce qu un test génétique?

Qu est-ce qu un test génétique? 8 Vous pouvez rechercher les laboratoires de diagnostic dans votre pays par nom de maladie ou de gène à l'adresse suivante: Qu est-ce qu un test génétique? http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/clinicallabs.php?lng=fr

Plus en détail

Registre Suisse du psoriasis traité par médicaments biologiques et systémiques. Questionnaire patients

Registre Suisse du psoriasis traité par médicaments biologiques et systémiques. Questionnaire patients Registre Suisse du psoriasis traité par médicaments biologiques et systémiques Questionnaire patients Visite 11 Chère Madame, Cher Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue pour cette première consultation

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

Transfusion sanguine UHN. Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options

Transfusion sanguine UHN. Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options Transfusion sanguine Blood Transfusion - French Information destinée aux patients sur les avantages, les risques et les autres options UHN Quels sont les avantages d'une transfusion sanguine? La transfusion

Plus en détail

Comprimé pelliculé Voie orale Adulte et adolescent (12 ans et plus)

Comprimé pelliculé Voie orale Adulte et adolescent (12 ans et plus) NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Desloratadine Zentiva 5 mg Comprimé pelliculé Voie orale Adulte et adolescent (12 ans et plus) Votre pharmacien vous a délivré un médicament générique. Ce médicament

Plus en détail

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés

2 Les traitements. Les traitements médicamenteux du cancer du sein. Informations-clés Les traitements médicamenteux du cancer du sein Ce document présente les différents traitements médicamenteux du cancer du sein. Il a pour but d aider les patientes et leurs proches à mieux comprendre:

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Les organismes ne peuvent survivre que si leur ADN est soigneusement répliqué et protégé des altérations chimiques et physiques qui pourraient changer

Plus en détail

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation

Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Le mélanome : un cancer de la peau en constante augmentation Introduction On diagnostique chaque année en France plus de 9 000 nouveaux cas de mélanome. Traité à temps, ce cancer de la peau peut généralement

Plus en détail

La souffrance totale des personnes en fin de vie.

La souffrance totale des personnes en fin de vie. LA SOUFFRANCE TOTALE DES PERSONNES EN FIN DE VIE. I) Concept de souffrance globale En Soins Palliatifs, on parle de souffrance totale, «total pain», c'est-à-dire qu il s agit d une approche globale de

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Objectifs : Connaître les grands principes de la relation médecin-malade. Connaître les principes de l annonce d une maladie grave.

Objectifs : Connaître les grands principes de la relation médecin-malade. Connaître les principes de l annonce d une maladie grave. CHAPITRE 1 LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module 1 : «Apprentissage

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358)

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) CHAPITRE 811 STE Questions 1 à 17, A, B. Verdict 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) 1. Observez les deux cellules ci-contre. a) Sous quelle forme apparaît l ADN dans

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

Comment se déroule un don de sang placentaire?

Comment se déroule un don de sang placentaire? Don de sang placentaire Le sang placentaire (appelé aussi sang de cordon car il se trouve dans le cordon ombilical) est le sang qui est issu du placenta. Il renferme une grande quantité de cellules souches

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

AIDEZ VOS PROCHES À SURMONTER L ANOREXIE

AIDEZ VOS PROCHES À SURMONTER L ANOREXIE Catherine Calippe AIDEZ VOS PROCHES À SURMONTER L ANOREXIE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur

Plus en détail

Ma grossesse L indispensable pour vivre ces neuf mois sereinement

Ma grossesse L indispensable pour vivre ces neuf mois sereinement Du Coté de mavie Ma grossesse L indispensable pour vivre ces neuf mois sereinement Leslie Sawicka Groupe Eyrolles, 2010 ISBN : 978-2-212-54635-4 ISSN : 2103-5830 1 Vous êtes enceinte? Quels sont les signes?

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail