- 1 - Travail personnel d ECG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- 1 - Travail personnel d ECG"

Transcription

1 - 1 - Travail personnel d ECG

2 SOMMAIRE Préface page 3 Introduction page 4 Développement page 5 à 13 Qu est- ce que la protoporphyrie érythropoïétique? pages 5 à 6 Comment vivre avec la PPE? Quel impact social provoque cette maladie? pages 7 à 11 Nouvel espoir page 12 Association page 13 Conclusion page 14 Bilan personnel page 15 Glossaire pages 16 à 17 Bibliographie page Travail personnel d ECG

3 Préface J ai décidé de choisir le sujet de la protoporphyrie érythropoïétique car je suis personnellement atteinte de cette maladie, j ai dû apprendre à vivre avec et à la gérer au quotidien. Découvrir mes limites dans cet univers que je ne connaissais pas et vivre avec le regard et les remarques des autres. Mes parents ont dû adopter un certain mode de vie ayant un enfant malade et l autre sans problème de santé. Par exemple, les après-midis piscine ou les vacances, il fallait penser à deux programmes car je ne pouvais pas profiter des balades, baignades et jeux en plein air mais on ne pouvait pas non plus priver mon frère de ces activités simples mais qui font le bonheur des enfants. On ne s en rend pas compte lorsqu on ne vit pas avec mais cela pose problème au moindre pas que l on fait à l extérieur. N importe quel déplacement, que ce soit en train, en voiture ou à pied, nécessite de se cacher Travail personnel d ECG

4 Introduction La protoporphyrie érythropoïétique est une maladie génétique 1, héréditaire et rare. Elle est définie comme étant une intolérance au soleil car elle provoque principalement une hypersensibilité de la peau à la lumière visible et au soleil. Elle a des répercussions au niveau biologique mais également au niveau social. Tout d abord, j ai décidé d expliquer ce qu est la protoporphyrie érythropoïétique et les conséquences qu elle a sur le physique. Afin de répondre à ces questions, je me suis informée sur des sites internet ainsi qu avec des documents fournis par des médecins lors du diagnostic de la maladie. Ensuite, j ai trouvé intéressant de montrer l impact social et psychologique de la maladie ; ceci sera la partie centrale de mon travail. Pour cela, je me suis inspirée de mon vécu et de celui de mes parents grâce à une interview. Je vais aussi en quelques mots vous parler de l association dont fait partie ma famille. 1 Les mots en italique se trouvent dans le glossaire pages 16 et Travail personnel d ECG

5 Développement Qu est-ce que la protoporphyrie érythropoïétique? La protoporphyrie érythropoïétique (PPE) est une maladie génétique, héréditaire et rare. Elle est consécutive à une anomalie d un gène. Pour la plupart, le gène muté se trouve sur un chromosome excluant l un des chromosomes sexuels, on dit donc que cette maladie génétique est autosomique. Celle-ci est également dominante, c est-à-dire qu il suffit d un seul gène muté sur une paire de chromosomes pour que la personne soit atteinte de la maladie. La PPE est une maladie rare. «Elle touche en moyenne 1 personne sur 10'000 à 50'000.» 1 La PPE est une maladie héréditaire, c est-à-dire transmise par l un des deux parents. Il n est pas rare qu une anamnèse familiale soit négative. Génogramme : 1 Informations tirée du site Image tirée du site - Travail personnel d ECG

6 Voici deux définitions tirées du dictionnaire médical Manuila qui vous faciliteront la compréhension du texte ci-dessous : Porphyrie : Nom d ensemble des affections héréditaires dues à une anomalie du métabolisme des porphyrines, dont divers dérivés sont éliminés par les urines. Leurs manifestations cliniques sont diverses : surtout des lésions cutanées traduisant une sensibilité exagérée aux rayons solaires. Porphyrine : Tout pigment de l organisme qui constitue le noyau de base dans la synthèse de l hémoglobine (par combinaison avec le fer, il donne l hème de l hémoglobine). La protoporphyrie érythropoïétique est liée à une activité diminuée de la ferrochélatase (enzyme) provoquant une augmentation de la protoporphyrine dans la moelle osseuse, les globules rouges et les selles. Les porphyrines sont des pigments qui donnent une coloration rouge brillant quand ils sont soumis à une lumière particulière (lumière de wood). La fabrication des porphyrines dans l organisme se fait à partir de la glycine (acide aminé) et du succinyl-coa grâce à l action de plusieurs enzymes. Ce métabolisme passe par plusieurs étapes et va donner les protoporphyrines. Après d autres transformations, la porphyrine va se combiner au fer pour donner l hème : protéine + fer, cet ensemble se trouve dans le globule rouge, il s appelle hémoglobine. La quasi totalité des porphyrines de l organisme se trouve dans l hémoglobine. La PPE est une maladie dans laquelle les porphyrines des érythrocytes (globules rouges), de la moelle osseuse et du plasma se disposent sous la peau et sont à l origine d une photosensibilité cutanée. Le principal symptôme de cette maladie est une hypersensibilité de la peau à la lumière du soleil qui donne comme réaction des rougeurs, gonflements, douleurs, sensations de brûlures et démangeaisons souvent localisées sur le visage, les mains et les dessus de pieds. Ces symptômes peuvent aussi être déclenchés par la chaleur. Ils surviennent généralement tôt dans l enfance et ne sont pas caractéristiques des autres porphyries. Les personnes atteintes peuvent aussi développer des calculs biliaires dus au taux trop élevé de protoporphyrines dans la bile. Les malades peuvent également présenter des anomalies hépatiques évoluant vers une aggravation de la photosensibilité. Cette sensibilité de la peau au soleil est améliorée par l évitement de l exposition à la lumière du soleil et par la prise de bêtacarotène pris en quantité suffisante pour entraîner un jaunissement de la peau. L efficacité d une photothérapie aux rayons UVB a été démontrée chez quelques patients. Ces rayons ont la particularité de ne pas être absorbés par les porphyrines, de stimuler la mélanisation et d augmenter l épaisseur de la couche cornée, expliquant ainsi son effet photoprotecteur. Lors de grossesses, le taux de porphyrine diminue temporairement, ce qui donne une meilleure tolérance au soleil. - Travail personnel d ECG

7 Comment vivre avec la PPE? Quel impact social provoque cette maladie? Comme vous avez pu le constater, cette maladie a des répercussions au niveau biologique mais aussi au niveau social. C est pourquoi j ai trouvé intéressant de me concentrer sur l impact social de la maladie. La protoporphyrie érythropoïétique provoque certains handicaps. Elle empêche les malades d avoir une vie normale lorsque le soleil est au beau fixe. C est pourquoi, j ai voulu vous exposer cela à travers mon histoire. Mes douleurs ont débuté à l âge de 2 ans et demi, je ne présentais aucun symptôme mais pleurais beaucoup. Mes parents ne connaissaient pas le déclencheur de tous ces pleurs mais avaient remarqués qu ils étaient surtout présents lorsque la chaleur et le beau temps arrivaient. Après quelques temps, des symptômes apparurent. J avais la sensation que mon visage enflait, me brûlait et me grattait. Mon nez et le tour de ma bouche devenaient rouges, comme éraflés à causes des brûlures que provoquait le soleil. Mes mains enflaient, devenaient rouges et me démangeaient également beaucoup. Cela engendrait aussi des crevasses purulentes dont j ai encore quelques cicatrices aujourd hui. Mes pieds et mes chevilles, comme mes mains, n étaient pas épargnés. Ils me grattaient et me brûlaient au point de ne plus pouvoir marcher. Ce sont surtout mes extrémités qui sont le plus touchées. Lorsque ces symptômes apparaissaient il ne fallait surtout pas me toucher sinon cela augmentait ma douleur. L application de lavettes fraîches et humides ou d eau froide me soulageait, alors qu aujourd hui cela provoque l effet contraire. Nous sommes allés consulter mon pédiatre et beaucoup d autres spécialistes afin de trouver ce que j avais. Cette période fut longue et pénible car je souffrais mais ne connaissais pas la cause ni le remède à ces douleurs. Au bout de trois ans, mon pédiatre suspecta cette maladie qui fut confirmée à Zurich par une doctoresse spécialisée dans les porphyries, trouvée par mes parents grâce à un article de journal. Le diagnostic ainsi posé, nous savions enfin à quoi faire attention. Après cela vint la rentrée des classes où il fallait sortir pour la recréation et faire toutes sortes d activités en plein air. Forcément, il y avait du soleil et tout le monde voulait bouger, jouer et profiter du beau temps, mais moi je ne pouvais pas. J allais donc seule sous un arbre car je ne pouvais pas rester au soleil et mes copines ne voulaient pas me suivre à l ombre. Lorsqu on est à l école, il est difficile de ne pas faire comme tous les autres enfants. Cependant il m arrivait parfois de me laisser tenter et de jouer avec les autres malgré le soleil. Mais pour finir je rentrais en pleurant chez moi car les brûlures étaient trop fortes. Quand il y avait des courses d école, je ne pouvais pas y aller ou sinon je devais m habiller de la tête aux pieds. Je devais mettre de la crème solaire à haute protection, des gants, avoir un parapluie, etc Travail personnel d ECG

8 Malheureusement, beaucoup de mes camarades ne comprenaient pas pourquoi j étais habillée comme ça et se moquaient de moi. Mes copines partaient s amuser et me laissaient donc seule, ce qui n était vraiment pas drôle. Lorsque j allais à la piscine avec elles, je devais rester à l ombre et elles allaient un peu plus loin au soleil. Je ne pouvais donc pas profiter d être avec mes amies puisque c était comme si j étais seule. Avec le temps je me sentais vraiment exclue. Je me sentais rejetée par mes amies qui ne me proposaient même plus de sortir avec elles quand elles allaient faire des activités à l extérieur et qu il faisait beau. Beaucoup de gens ne me croyaient pas, ils ne connaissaient pas cette maladie et pensaient que je mentais pour ne pas devoir faire des activités à l extérieur. Ils pensaient que c était une excuse. Ces personnes n avaient jamais entendu parler de la PPE car celle-ci est très rare, c est pourquoi ils pensaient que j inventais une maladie. Il y a aussi des personnes qui disaient que j avais de la chance car je ne pouvais pas participer aux activités extérieures. Ils ne comprenaient pas que moi j aurais aimé pouvoir courir au soleil. Il y avait aussi des camarades de classes qui me critiquaient, puis qui venaient me tenir compagnie car ils ne voulaient pas faire des activités à l extérieur lors des cours de gym par exemple. Heureusement qu il y avait aussi de vrais amis qui restaient avec moi. Certains professeurs ne me croyaient pas non plus, ils voulaient que mes parents leur fassent des justificatifs alors qu ils avaient été avertis en début d année de ma maladie. Lorsque quelqu un se moque de moi, j aimerais tellement qu il se mette une fois à ma place pour qu il puisse voir l effet que ça fait. Les gens ne se rendent pas toujours compte à quel point il est difficile de faire attention à tout ce que l on fait. Même au milieu de la forêt, il faut faire attention où l on marche car le soleil passe entre les branches. Aux camps d été, je ne pouvais même pas faire les activités que je voulais, je devais rester à l intérieur et faire un atelier que je n appréciais pas forcément. Quelques fois je me laissais tenter d aller jouer au soleil avec les autres mais je le payais cher car ensuite les douleurs me tenaient éveillée toute la nuit. Malgré des démangeaisons très fortes, je restais toute la nuit silencieusement dans mon coin pour ne pas réveiller les autres alors que je souffrais énormément. Lorsque l on vit en communauté, il est vraiment difficile d être différent. Puis, je me réjouissais d aller au camp de ski car je me disais qu il ferait frais et que je serais bien protégée sous mes vêtements de ski. Or, c est là que j ai remarqué que le froid me brûlait aussi et j ai dû passer le reste de la semaine au restaurant. Quelques temps plus tard, un de mes professeurs avait organisé une course d école avec un environnement bien pour moi, mais rien qu en faisant cinq fois rapidement un aller retour de l ombre au soleil pour aller chercher quelque chose, les démangeaisons avaient recommencé. Au moins le professeur avait fait l effort d organiser quelque chose qui allait aussi pour moi et je lui en étais reconnaissante. A une période, je rejetais même la maladie sur mes parents, je leur disais que c était de leur faute et qu ils n auraient jamais dû me mettre au monde. J avais des envies de suicide Travail personnel d ECG

9 C est pour cette raison que je suis allée consulter une psychologue. Je n en ai pas ressenti une grande aide, l acceptation de la maladie m est venue qu en prenant de l âge et de la maturité. Puis, j ai changé de classe et j ai connu de nouvelles personnes plus ouvertes. Celles-ci me soutenaient et comprenaient mieux ma maladie ainsi que les conséquences que la PPE a sur moi. Ces personnes restaient avec moi à l ombre même si d autres partaient jouer au soleil. C est à cette période là que j ai commencé petit à petit à accepter ma maladie. Une des difficultés avec cette maladie, c est que les symptômes surviennent tout d un coup. En fait je me disais que c était bon, que je pouvais rester des heures au soleil, alors qu après quelques minutes cela me faisait tellement mal que j en arrivais souvent à ne plus pouvoir dormir la nuit et devais ensuite rester enfermée 2-3 jours le temps que les démangeaisons se calment. Ce qui est dur c est qu on n arrive pas à se dire qu on ne peut pas du tout aller au soleil. Il est très difficile de se poser des limites quand les autres peuvent le faire et pas nous. Le soleil c est quelque chose qui est là assez souvent, quelque chose de banal, quelque chose qui fait plaisir, mais quelque chose auquel je n ai pas droit. Et j ai remarqué que lorsque l on est plus jeune, il est difficile de ne pas s habiller comme les autres, de ne pas pouvoir suivre la mode. Alors qu avec le temps et l âge, on s habitue plus facilement à mettre des gants, avoir un parapluie, etc. Maintenant je sais que c est pour mon bien, même si ce style ne me plaît pas! Il y a toujours des gens qui nous regardent bizarrement et nous font même des remarques déplacées. Finalement, je me demande pourquoi c est à moi que ça arrive, c est tellement rare d avoir cette maladie. J aimerais tellement qu un jour il y ait un remède ou quelque chose pour me guérir. Si cela arrivait je pourrais enfin être comme tout le monde. Tout ce que je désire, c est pouvoir passer mes journées sans devoir faire attention où je marche et ne plus devoir souffrir pendant d interminables journées... Comme toute maladie, celle-ci a un impact sur la vie de la personne mais également sur celle de son entourage. Afin de montrer l impact sur celui-ci, j ai décidé d interviewer mes parents. Mes parents racontent leur histoire : «A l âge de 2 ans et demi nous avons constaté qu il y avait une anomalie, car lorsque le temps se réchauffait et que nous allions nous balader ou nous baigner N. se mettait à pleurer, à se gratter les mains et les pieds, nous ne savions pas encore de quoi il s agissait. A cinq ans lorsque le pédiatre a su mettre un nom sur cette maladie génétique nous étions soulagés car cela nous enlevait le poids de grosses interrogations et à présent nous connaissions la cause de ses souffrances. On savait ce qu il fallait essayer d éviter, car il est très dur de voir son enfant souffrir, de ne pas savoir pourquoi ni comment le soulager et le protéger. A partir de ce moment nous avons pu commencer à faire des recherches, espérer des solutions pour pouvoir combattre la maladie Travail personnel d ECG

10 Nous avons eu des discutions avec d autres personnes atteintes et des médecins spécialisés pour trouver des réponses, des solutions et mieux connaître la maladie. Il y a aussi eu un sentiment de frustration, car une maladie génétique ne se soigne pas. J ai ressenti un sentiment de culpabilité car après avoir effectué de nombreux examens sanguins, il s est avéré que c était moi le porteur du gène. Devoir se dire que même si je n y suis pour rien cela vient de moi et quelque part c est en partie de ma faute. (Mon papa) Au quotidien nous avons dû essayer d éviter le soleil partout où nous allions. Mais nous n avions pas encore conscience, bien qu elle soit protégée par des gants, un parapluie, des manches longues ou sous un arbre à l ombre, que le soleil passait quand même à travers et que les symptômes survenaient aussi avec la chaleur et les réverbérations. Il a fallu qu on apprenne tout ça, qu on fasse nos expériences mais nous voulions aussi préserver certaines choses telles que balades en montagne, piscine, vélo, tout en la protégeant un maximum. Nous avons constaté que ça ne suffisait pas toujours. Nous avons donc dû diminuer, voir arrêter certaines activités. Nous avons dû gérer les occupations de nos deux enfants, car il y avait aussi une frustration de la part de notre fils aîné qui se plaignait par exemple de ne plus pouvoir aller à la piscine ou faire certaines activités en famille. Nous avons donc dû trouver d autres solutions avec l aide des amis et des grands-parents pour nos deux enfants. Apprendre à vivre avec cette maladie a été un long et difficile apprentissage pour notre fille car il y avait énormément d incompréhension et de rébellion de sa part, ce qu on a bien sûr compris mais qui a également été difficile à vivre pour nous. A chaque âge cela a été différent, mais il était dur pour N. de ne pas pouvoir être et faire comme tous les autres enfants. A certains âges, lorsque vous êtes différents et que l on vous le fait ressentir cela provoque un mal être, elle nous reprochait de l avoir mise au monde, elle nous disait qu elle ne voulait plus vivre et que tout cela était de notre faute. Un sentiment d impuissance et de culpabilité nous envahissait. L ignorance de cette maladie au départ m a permis de ne pas culpabiliser malgré que cela m ait fait énormément de peine. Par contre si j avais connu le risque avant la conception, je m en serais voulue car cela aurait été un acte égoïste. Suite à ces événements, nous avons renoncé à faire un troisième enfant (ma maman). En tant que porteur du gène j ai beaucoup culpabilisé, car comme déjà dit, sans le vouloir, c est de ma faute. Mais il faut dire que notre fille nous a fait culpabiliser avec de nombreux reproches surtout durant l adolescence (mon papa). Cette peine est toujours présente car notre fille ne peut pas vivre sa vie comme elle le voudrait mais nous trouvons que dans ce malheur nous avons quand même de la chance car il existe dans le même domaine de maladie des patients qui sont sans cesse en danger de mort. Le regard des autres a toujours été difficile mais différent à chaque âge. Lorsqu elle était petite les personnes avaient de la pitié pour elle car elle était brûlée au visage, elle avait des cloques et des crevasses sur les mains Travail personnel d ECG

11 Durant sa scolarité il y a eu beaucoup de méchanceté venant de ses camarades car elle n était pas comme les autres. Ensuite il y eu de la jalousie car elle ne pouvait par exemple pas aller courir dehors ou faire certaines longues balades, donc on lui disait «tu as de la chance!» sauf qu ils ne se rendaient pas compte que N. aurait préféré aller courir vingt minutes dehors mais avoir une vie normale le reste du temps. Et maintenant, à l âge adulte, le fait que l on ne voit aucun symptôme et que les gens aient une ignorance totale de la maladie fait que beaucoup de personnes lui disent «ah mais moi aussi je suis allergique au soleil, ça me fait des petits boutons!» Cela est assez frustrant pour notre fille car sa maladie est banalisée. Ils ne se rendent pas compte des conséquences car elle, ça ne sera pas juste un petit bouton qu elle aura mais le fait de ne plus pouvoir sortir pendant deux à quatre jours car elle a eu le malheur de devoir traverser une ruelle sans ombre! Mais il faut aussi dire qu aujourd hui elle a de la chance d avoir trouvé un entourage qui est compréhensif et prêt à faire des sacrifices pour rester avec elle et faire des activités qui lui conviennent plutôt que d aller par exemple au lac. Lorsque les gens ignorent qu il peut y avoir un problème et vous voient différent, ils peuvent tenir des propos désagréables tels que «Il pleut chez vous?» ou «Mais faut pas te cacher!» lors de jours ensoleillés alors qu elle devait porter des gants, manches longues, parapluie En grandissant, N. a su prendre sur elle et passer au dessus de ces paroles. Notre fille a compris tout de suite qu elle ne pouvait pas aller au soleil car cela la brûlait, la démangeait et lui faisait des douleurs terribles. Le problème a toujours été qu elle ne connaissait pas ses limites et se laissait toujours tenter. Lorsqu elle était petite, nous pouvions encore le gérer, car c était nous qui mettions les limites et lui disions de retourner à l ombre. Maintenant c est à elle de gérer mais elle ne sent toujours pas ce moment où elle devrait se dire maintenant stop. Ou peutêtre l ignore-t-elle car l envie est trop forte? Pour compenser, nous laissions passer beaucoup plus de choses et cédions plus facilement à ses caprices surtout lorsqu elle n allait pas bien, que ça la brûlait. Lorsqu on a un enfant malade et qu il est privé de quelque chose, on essaie de lui faire plaisir avec d autres choses. Les médecins ont mis du temps avant de diagnostiquer la maladie car à l époque, les problèmes de peau liés au soleil étaient encore moins bien connus. Maintenant il y a des symptômes bien définis pour les reconnaître. Nous n avons pas douté des compétences des médecins lors du diagnostic de la maladie mais plutôt après lorsqu il y a eu des complications. N. a dû se faire opérer de la vésicule biliaire et suite à cela elle a souffert pendant de nombreuses années de fortes douleurs abdominales et de problèmes digestifs qui ont souvent été un obstacle dans sa vie. L ignorance des médecins sur la maladie et ses complications fit qu ils ne trouvèrent aucune cause à ces douleurs et finirent par dire que cela était psychologique alors que ces problèmes sont probablement liés à la maladie. Il y eu beaucoup de moments difficiles pour notre fille et nous-mêmes. Maintenant nous espérons qu un traitement lui permettant d aller au soleil sera mis au point pour qu elle puisse enfin profiter pleinement sans devoir faire attention tout le temps au moindre pas qu elle fait.» Travail personnel d ECG

12 Nouvel espoir Un essai clinique a été mené avec un nouveau médicament. Le médicament copie l effet de la mélanine produite par l hormone MSH grâce à la lumière UV. Le NDP-α-MSH a le même effet que la MSH mais avec un effet 10 fois plus fort et plus long. Il a également un effet anti-inflammatoire et réparateur après un dommage dû aux UV. Le médicament se présente sous forme d un implant de 20 mg CUV1647=NDP-α- MSH. Après injection sous la peau, le médicament diffuse sa substance pendant 14 jours puis se dissout. Une nouvelle injection est nécessaire après 60 jours. Cinq patients volontaires atteints de la PPE ont accepté de faire la première phase de l étude. Après avoir reçu cet implant, ils ont été suivis médicalement et ont subi différents contrôles sur la photoprovocation ; mesure de la densité de la mélanisation de la peau et examen clinique de chimie, hématologie et de la porphyrie. Ils ont également dû tenir un livre journalier sur leur réaction phototoxique. Diagnostic des patients : Quatre jours après l administration de l implant, la photosensibilité disparaît. Pour la première fois de leur vie, ils ont pu rester pour les uns 3 heures à la montagne, 4 heures sur un terrain de foot et pour les autres juste rester au soleil sans avoir ces brûlures et douleurs. Selon leur rapport, il y a trois patients qui ont pu rester entre 1000 et 2100 minutes par mois au soleil. Les effets secondaires : Nausées et fatigue juste après la première implantation. Maux de tête en cas de foehn. Aucun changement aux analyses de laboratoire. Suite aux bons résultats de l étude, elle a été élargie à l échelle internationale. Maintenant nous attendons les résultats de tous les pays ayant participé à cette étude, afin qu elle puisse avoir l accord gouvernemental et que le médicament puisse être attesté et commercialisé. Informations selon la Doctoresse E. Minder, traduit par moi-même de l allemand en français Travail personnel d ECG

13 Association J ai décidé de vous parler en quelques mots de l association dont nous faisons partie. Elle a été créée le 30 janvier 1999 à Zurich sous le nom de «Société Suisse pour la protoporphyrie érythropoïétique PPE» par des personnes atteintes de cette maladie. Elle a été modifiée le 31 janvier 2009 et regroupe maintenant toutes les porphyries existantes en Suisse. Elle s appelle aujourd hui «Société Suisse pour la Porphyrie». L objectif de l association est de regrouper des personnes atteintes de la porphyrie et leurs proches. La société favorise aussi les contacts entre les membres eux même et avec les sociétés ainsi que les associations de porphyries se trouvant à l étranger. Nous avons également une doctoresse spécialisée dans la porphyrie travaillant avec des scientifiques à l étranger, dans le but de mieux avancer dans des recherches dans le monde entier. Ainsi nous sommes mis au courant des nouvelles recherches. L association possède un site internet : www. Porphyria.ch mettant en ligne des informations sur les maladies Travail personnel d ECG

14 Conclusion Nous pouvons remarquer tout au long de cet exposé à quel point il est difficile de vivre avec une maladie comme la protoporphyrie érythropoïétique. Nous pouvons également constater qu elle provoque des conséquences physiques, telles que brûlures ou démangeaisons. Elle peut aussi entraîner des conséquences plus graves comme des lithiases biliaires ou des cirrhoses et même aller jusqu à la greffe du foie. Grâce aux interviews, nous découvrons la vie d une personne atteinte de PPE, celle de son entourage et les conséquences que la maladie a au niveau psychologique et social. Nous constatons également un malaise intérieur autant chez la personne malade que chez son entourage et remarquons aussi la privation et frustration que cette maladie provoque, surtout durant l enfance. La PPE peut provoquer une véritable culpabilité chez les parents car l un d entre eux est porteur de la maladie. Le parent responsable de la maladie peut porter un véritable poids tout au long de sa vie. Il peut avoir la sensation d avoir transmis une interminable souffrance à son enfant. En conclusion, je pense que cette maladie est un véritable handicap et qu elle empêche les malades de vivre normalement. Si les gens connaissaient mieux cette maladie, ils se rendraient compte de la souffrance qu elle représente et ils se comporteraient autrement envers les personnes atteintes Travail personnel d ECG

15 Bilan personnel J ai eu beaucoup de plaisir à faire ce travail sur ma maladie car il m a permis d approfondir mes connaissances et de découvrir des renseignements que j ignorais. Grâce à mes interviews, j ai pu mieux ressentir et comprendre ce que mes parents ont vécu et ce fut un moment privilégié et riche en émotions car nous avons eu l occasion enfin de discuter de nos sentiments et de nos peines vis-à-vis des souffrances de chacun. Cela nous a fait du bien à tous. J avais peur d aborder ces discussions avec mes parents parce que nous avons eu des moments difficiles. Cela m angoissait aussi d être de nouveau confrontée à la question : "C est injuste! Pourquoi moi?" Ceci était d autant plus difficile car j étais la seule de mon âge en Suisse, tous les autres membres de mon association ayant 10 à 30 ans de plus. Cela reste très dur de ne pas pouvoir vivre comme les autres et j ai encore souvent des moments de révolte. Mon travail s est effectué en grande partie à la maison, je me suis documentée sur internet et inspirée de mon vécu et de celui de mes parents à travers des interviews. Celles-ci ont été de forts moments de complicité Travail personnel d ECG

16 Glossaire Les définitions ci-dessous sont tirées du dictionnaire médical Manuila. ß-Carotène : Précurseurs de la vitamine A. Calculs biliaires : Calcul formé dans la vésicule biliaire ou dans les voies biliaires par le dépôt de cholestérol, de pigments et de sels biliaires. Chromosome : Chacun des éléments essentiels du noyau cellulaire. Le nombre des chromosomes est fixe dans chaque espèce animale ou végétale ; chez l homme, le nombre de chromosomes est de 46. Les chromosomes, essentiellement constitués d ADN, sont les supports des gènes, facteurs déterminants de l hérédité. Cirrhoses : Maladie chronique grave du foie dans laquelle le parenchyme normal subit une transformation fibreuse progressive et étendue. L aspect du foie cirrhotique est roux, dur, bosselé. Erythrocyte ou globule rouge : Cellule anucléée du sang, de couleur rose-rouge, en forme de disque biconcave, qui contient de l hémoglobine et transporte l oxygène nécessaire à l organisme. Gène : Particule élémentaire d un chromosome, constituée essentiellement d ADN et qui est responsable de la transmission héréditaire d un caractère. Génétique : Qui se rapporte aux études concernant l hérédité ou aux gènes mêmes. Hème : Fraction non protéique de l hémoglobine, qui lui donne sa couleur rouge du fait qu elle renferme du fer. Hémoglobine : Protéine renfermant du fer sous forme d une fraction appelée hème contenu dans les globules rouges auxquels elle donne sa couleur. L hémoglobine est le véhicule de l oxygène dans le sang. Hépatique : Qui se rapporte au foie. Héréditaire : Qui est transmis aux descendants par l intermédiaire des cellules reproductrices (spermatozoïde et ovules). Lithiases biliaires : Présence de calculs dans la vésicule et les voies biliaires. Mélanine : Pigment brun foncé ou noir, présent normalement dans la peau, les cheveux, les membranes de l œil, certaines régions du cerveau, et pathologiquement dans certaines tumeurs et dans l urine. Il est élaboré par les cellules de la couche basale de l épiderme Travail personnel d ECG

17 Mélanostimuline : Chacune des hormones sécrétées par le lobe intermédiaire de l hypophyse et qui stimulent la synthèse de la mélanine dans les cellules capables de l élaborer. Métabolisme : Ensemble des transformations chimiques et physico-chimiques qui ont lieu dans tous les tissus de l organisme et que subissent les constituants de la matière vivante. Moelle osseuse : Tissu de consistance molle qui remplit la partie centrale des os longs et les différentes cavités et aréoles des os spongieux. Elle joue un rôle important dans l ossification et dans l hématopoïèse. MSH : Abréviation désignant la mélanostimuline. Photosensible : Sensible à la lumière. Plasma : Partie liquide du sang dans laquelle se trouvent en suspension les éléments figurés (globules rouges, globules blancs, plaquettes) et le fibrinogène. Porphyrie : Nom d ensemble des affections héréditaires dues à une anomalie du métabolisme des porphyrines, dont divers dérivés sont éliminés par les urines. Leurs manifestations cliniques sont diverses : surtout des lésions cutanées traduisant une sensibilité exagérée aux rayons solaires. Porphyrine : Tout pigment de l organisme qui constitue le noyau de base dans la synthèse de l hémoglobine (par combinaison avec le fer, il donne l hème de l hémoglobine) Travail personnel d ECG

18 Bibliographie Sites internet : html html www. Porphyria.ch Interviews de : R. C. P. C. Informations supplémentaires : Documents reçu de la Doctoresse Elisabeth MINDER hôpital de Zurich Travail personnel d ECG

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

LE CORPS PARLE DE L INTERIEUR

LE CORPS PARLE DE L INTERIEUR FOCUSING: LE CORPS PARLE DE L INTERIEUR Intervention d Eugène Gendlin à la 18eme conférence annuelle Internationale sur les traumatismes. Boston MA June 20-23 2007 Traduit par Brigitte Domas Bonjour, je

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

L été est arrivé et les vacances aussi.

L été est arrivé et les vacances aussi. L été est arrivé et les vacances aussi. Toute la famille se prépare pour aller à la plage, es-tu prêt à en profiter avec eux? Hélios et Hélia ont hâte de retrouver leurs amis et surtout de profiter de

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Carnet de Route. Les EPIDAURIES du. Soleil. Nom de l élève : Classe : École :

Carnet de Route. Les EPIDAURIES du. Soleil. Nom de l élève : Classe : École : Carnet de Route Les EPIDAURIES du Soleil Nom de l élève : Classe : École : Carnet de Route 2 Les Épidauries du Soleil En route pour les Epidauries du soleil! La vie est apparue sur Terre grâce au Soleil

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr

DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! INSTITUT FRANÇAIS SOLEIL & SANTÉ. www.ifss.fr DIAGNOSTIC SOLAIRE ÉVALUEZ VOTRE SENSIBILITÉ ET VOTRE RISQUE AU SOLEIL! Association de médecins, de scientifiques et de spécialistes des UV, l Institut Français Soleil & Santé (IFSS) a pour vocation de

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

1 les caractères des êtres humains.

1 les caractères des êtres humains. Quelques rappels des classes précédentes ACTIVITÉ livre pages 8 et 9 : apprendre le bilan de la page 9 Les êtres vivants sont répartis en espèces. Chaque être vivant est formé de cellules. schéma d une

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Je suis à l'hôpital. Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence

Je suis à l'hôpital. Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence Je suis à l'hôpital Je suis à l'hôpital tous droits réservés ce livre appartient à... Éditeur: comité de soutien aux enfants atteints de tumeur ou de leucémie - Mayence Idées et images: Textes: Conseillers

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Registre Suisse du psoriasis traité par médicaments biologiques et systémiques. Questionnaire patients

Registre Suisse du psoriasis traité par médicaments biologiques et systémiques. Questionnaire patients Registre Suisse du psoriasis traité par médicaments biologiques et systémiques Questionnaire patients Visite 11 Chère Madame, Cher Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue pour cette première consultation

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous!

DOSSIER DE PRESSE. YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous! DOSSIER DE PRESSE YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous! 1 er juin : ouverture des pré-inscriptions www.getyogi.fr contact presse Anna, chargée des relations

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Mieux vivre avec votre asthme

Mieux vivre avec votre asthme Mieux vivre avec votre asthme L éducation thérapeutique pour bien gérer votre asthme au quotidien Bien gérer sa maladie permet de reconnaître et maîtriser les symptômes afin de limiter la gêne respiratoire.

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard

De précieux conseils pour l utilisation des jeux de hasard Aides aux personnes concernées et à leurs proches Pour une consultation professionnelle, veuillez vous adresser à un centre de consultation ou à un groupe de parole proche de chez vous. Avec un carnet

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR?

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR? LA DOULEUR DANS LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE Miancheng ZHU Professeur de médecine traditionnelle chinoise, faculté de médecine, université Paris 13, Bobigny Aujourd hui, 21 janvier 2004, est le

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Soutien scolaire. Mode d emploi

Soutien scolaire. Mode d emploi Soutien scolaire Mode d emploi Raïssa MALU Madimba KADIMA-NZUJI Soutien scolaire Mode d emploi L Harmattan, 2011 5-7, rue de l Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Paulo R. Nationalités : Italienne et Brésilienne Université actuelle

Plus en détail

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt?

La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? La magie de disparaître. Comment se cacher en forêt? L outil de survie du soldat : le camouflage. Lorsqu un homme ou une femme se retrouve en territoire ennemi, que ce soit seul ou avec un groupe, la personne

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH

Conseils. pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour les enfants, les adolescents et les adultes atteints de TDAH Conseils pour aider votre enfant atteint de TDAH Même si le traitement par VYVANSE peut permettre de gérer les symptômes du TDAH,

Plus en détail

Stop à la Transpiration

Stop à la Transpiration La méthode: Stop à la Transpiration Découvrez les Conseils, les Astuces et Toutes les Techniques Naturelles pour le Soulagement Rapide et Sain de la Transpiration Excessive! Vous lisez la version d'essai!

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés Éducateur spécialisé, famille, parent, enfant, ado, Les vingt demandes adolescent, difficultés, éducatif, éducative, soutien parental, soutien à la parentalité, problèmes scolaires, relationnel, troubles

Plus en détail

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD

DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Gérer la MPOC DEMANDEZ À L ÉDUCATEUR ACTIONAIR MD Je sais que j aurai toujours la MPOC. Que puis-je faire pour la gérer? La MPOC est une maladie chronique, c est-à-dire qu elle ne se guérit pas. Il existe

Plus en détail

FRANÇOIS GAGOL. Je fume. parce que...

FRANÇOIS GAGOL. Je fume. parce que... FRANÇOIS GAGOL Je fume parce que... FRANÇOIS GAGOL Je fume parce que... François Gagol, 2003. 1. je traverse des moments de stress mais je traverse toujours des moments de stress 5 2. j ai tellement l

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Trisomie 21. Informations concernant le dépistage de la trisomie 21 durant la grossesse

Trisomie 21. Informations concernant le dépistage de la trisomie 21 durant la grossesse Trisomie 21 Informations concernant le dépistage de la trisomie 21 durant la grossesse En début de grossesse, le professionnel de santé (gynécologue, sage-femme, généraliste) qui suit votre grossesse vous

Plus en détail

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler.

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler. L apparition Nous étions tous autour d un feu. Moi et mes amis nous nous amusions beaucoup à nous raconter des histoires et des petites anecdotes qui nous étaient arrivées. Et voilà que mon tour arriva

Plus en détail

Notre système. Immunitaire

Notre système. Immunitaire Notre système Immunitaire Notre système Immunitaire Edito L association I.R.I.S. salue l initiative de Sara Lebien, qui en écrivant cet ouvrage et en proposant une illustration gaie et coloré a rendu l

Plus en détail

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied

Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Mon premier mois de course Complétez votre premier mois d entraînement à la course à pied Table des matières Quoi savoir avant de débuter?... 3 Comment utiliser le plan d entraînement?... 4 Comment éviter

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Qu est-ce qu un test génétique?

Qu est-ce qu un test génétique? 8 Vous pouvez rechercher les laboratoires de diagnostic dans votre pays par nom de maladie ou de gène à l'adresse suivante: Qu est-ce qu un test génétique? http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/clinicallabs.php?lng=fr

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Brochure d information

Brochure d information Brochure d information La Néoplasie Endocrinienne Multiple de type 1 1 Question 1 : qu est-ce que la néoplasie endocrinienne multiple de type 1? Pour répondre à cette question, il faut d abord connaître

Plus en détail

Instrumentaliser les données?

Instrumentaliser les données? Instrumentaliser les données? Maïeutique en statistique Léo Sila Pièce en trois actes Acte I De quoi s agit-il? M. : J ai tracé ces histogrammes (il montre les histogrammes ci-dessous). Qu en dis-tu? Pourcent

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail