Protection des données et Vie privée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protection des données et Vie privée"

Transcription

1 Protection des données et Vie privée Esma Aïmeur Université de Montréal Département d informatique d et de recherche opérationnelle Montréal, Canada Plan Vie privée, données personnelles Collecte des données (moteur de recherche, etc.) Identité numérique (e-réputation) Menaces de violation de vie privée (Réseaux sociaux, Commerce électronique, santé Environnements mobiles, Gouvernance électronique) Législation Hygiène numérique (bonnes pratiques) Conclusion 1

2 Sensibilisation à la sécurité de l information L aspect humain : maillon faible Conséquences néfastes : Le non-respect et l ignorance des consignes de sécurité peuvent engendrer des conséquences sérieuses (impact aux volets éthique, juridique et financier). Pour assurer la sécurité des actifs informationnels : Un comportement adéquat des utilisateurs s avère indispensable. D où l importance de la sensibilisation à la sécurité de l information! Vie privée Le droit d une personne de contrôler l accès à sa personne et aux renseignement qui la concerne. Le droit à la vie privée signifie que la personne décide des renseignements qui sont divulgués et à qui et à quelles fins. 2

3 Acteurs dans le domaine Black Hat Criminels Électrons libres (indonésien a créé un virus pour le plaisir) Script kiddies (des enfants utilisent des applications/outils pour faire des dommages) Gray Hat (organisme mandaté)/white Hat (employé) Consultants en sécurité Auditeurs (Penetration-Testers) Universités Entreprises Gouvernements 5 Les génies du piratage informatique On les appelle les hackers. Ces génies du piratage informatique sont des programmeurs astucieux et bidouilleurs passionnés. Certains mettent leurs talents au profit de l'amélioration des logiciels. D'autres s'en servent à des fins d'escroquerie. Les plus célèbres ont réussi àdéjouer les systèmesde protection du Pentagone. 3

4 Finalité des Hackers Plaisir, curiosité ou gloire Appât du gain Sentiment d impunité «derrière son PC» Usurpation d identité Création d identité synthétique Vengeance (chantage, diffamation, jalousie etc.) Atteinte à la réputation d un individu ou d un organisme Vol de secrets industriels Le paradis de l internet Absence de législation Absence de comportement sécuritaire Méconnaissance des méandres d Internet Forte fréquentation des sites (forums, réseaux sociaux et de clavardage), principaux vecteurs de transmissions de virus et de chevaux de Troies. 4

5 Renseignements personnels Les «renseignements personnels» sont des «renseignements sur une personne identifiable» ou des «renseignements relatifs à une personne physique et qui permettent l'identification de cette personne». Définition de renseignement personnel Québec: Art. 2 LPRPSP «Tout renseignement qui concerne une personne physique et permet de l'identifier.» Canada: Art. 2 LPRPDE «Tout renseignement concernant un individu identifiable, à l exclusion du nom et du titre d un employé d une organisation et des adresse et numéro de téléphone de son lieu de travail.» Europe: Article 2 (a) de la Directive 95/46/CE «Toute information concernant une personne physique identifiée ou identifiable (personne concernée) ( ).» 5

6 Données personnelles Informations d identification (nom, prénom, âge, taille, sexe, adresse, numéro de téléphone, nom de jeune fille de la mère, numéro d assurance sociale (NAS), numéro d identification personnel (NIP), revenu, emploi, situation familiale, lieux de résidence, code utilisateur, pseudonyme, etc.),informations biométriques (groupe sanguin, code génétique, empreintes digitales) Habitudes de consommation (magasins fréquentés, type d alimentation, relevés de compte, actifs, obligations, etc.) Habitudes de navigation (sites web visités, fréquences des visites, nom des forums, amis sur le net, etc.) Habitudes de vie (loisirs, relations, moyens de déplacement, périodes de congés, etc.) Données sensibles concernant la carrière, l employeur, le dossier médical, ou encore le casier judiciaire! Nouvelles données Adresse IP Données collectées par des logiciels (cookies, etc.) Données de géolocalisation Puce RFID (Radio Frequency Identification) 6

7 Utilisation de vos renseignements personnels par le hacker Faire une demande de carte de crédit à votre nom ou tout simplement faire rediriger votre compte existant à son adresse Utiliser votre nom pour ouvrir un compte de téléphone fixe ou mobile ou d'autres commodités Faire une demande de prêt en votre nom ou ouvrir un nouveau compte bancaire et obtenir des chèques Obtenir un document officiel du gouvernement avec votre nom mais avec sa photo Vendre vos informations personnelles à un concurrent Utilisation de vos renseignements personnels par le hacker (suite) Utiliser votre nom et NAS (Numéro d Assurance Sociale) pour obtenir des avantages sociaux du gouvernement Remplir un rapport d'impôt frauduleux avec vos renseignements Obtenir un emploi ou louer un appartement Falsifier vos données (scolaires, médicales, judiciaires ) Ternir votre réputation par des propos diffamatoires Donner vos renseignements en cas de délit afin que ce soit vous qui soyez poursuivi lorsqu'il ne se présentera pas en cour 7

8 Type d information personnelle véhiculées sur internet 15 Dons à Haïti : attention aux fraudes Les arnaques aux dons sur Internet se multiplient après le séisme en Haïti. Lors du tsunami de 2004, déjà, de nombreuses personnes s'étaient fait piéger par de fausses ONG qui prétendaient venir en aide aux populations touchées. Le principe de la fraude : envoyer des centaines d' s appelant aux dons sur des adresses électroniques volées. 8

9 Début Octobre 2009, c est le directeur du FBI en personne qui a failli communiquer ses coordonnées bancaires à un site d'hameçonnage, avant de s en rendre compte. Il en fait l aveu sur le site officiel du FBI, où il parle des menaces sur Internet concernant le vol d identité et la cybercriminalité. Selon ses propos «Internet n'est pas seulement un canal pour le commerce, mais aussi un canal pour le crime». Coûts des informations volées au marché aux puces 10 à100 $ pour un numéro de carte bancaire Entre 300 et 3000 $ pour un code de sécurité de trois chiffres Les marchés aux puces se trouvent généralement en Asie et en Europe de l Est (Russie, Chine, Roumanie ) 9

10 Exemple de la Russie Du numéro de sécurité sociale, à la date de naissance, en passant par le prénom de la mère, le numéro de compte bancaire, ou de carte de crédit avec son code Ces données sont stockées sur des sites clandestins fonctionnant comme des self-services d informations volées. Comment y accéder? Il faut montrer patte blanche et prouver sa bonne foi criminelle en apportant un lot de données piratées Responsabilités des institutions Protéger les renseignements personnels des employés ou des citoyens est une priorité. «Si vous ne pouvez pas les protéger ne les recueillez pas!» Commissariat à la protection de la vie privée du canada Avril

11 Les institutions sont mal protégées et ne protègent pas leurs employés Le budget limité de dépenses en matière de sécurité Inexistence de la politique de sécurité dans certaines institutions Logiciels de sécurités incomplets (besoin de chiffrement et d outils d authentification pour protéger les données et le parc mobile : téléphones, assistants numériques, ordinateur portable) Manque de prévention : mise à jour des logiciels (correctifs de sécurité) Manque de culture de sécurité de certains dirigeants qui s en remettent uniquement à leurs responsables informatiques Risques avec Intranet - Vol de données par des employés - Infiltration sur le réseau par des personnes externes - Attaques de déni de service pour paralyser l institution - Espionnage à l'aide de logiciels malicieux Lors de la mise en place : - Mauvaise conception - Mauvaise évaluation de la charge, de l'utilisation, et surcharge éventuelle menant à un écroulement de réseau - Divulgation d informations si trop de services sont exposés sur le Web 11

12 Quelques types menaces Virus, Vers Spamm Hammeçonnage (Phishing / Vishing) DNS Pharming Vol d identité Porte dérobée (Back door / Trojan Horse / cheval de Troie) Attaque par périphérique 12

13 Quelques types menaces (suite) Enregistreur de frappe (keylogger, screenlogger) Robots (Botnets) Logiciel espion (Spyware) Publiciel (Adware) Attaques du protocole Bluetooth Déni de service (DOS /DDOS) Défacement (Defacing) Arnaque nigériane Collecte de données 13

14 A propos de mots de passe Structure mentale des individus permet parfois de deviner les mots de passe Mot de passe non sécuritaires Il faut 14 caractères, mélange de chiffres et lettres (majuscules, minuscules) et des caractères spéciaux 14

15 Trop de mots de passe à mémoriser Windows, courriel bureau Téléphone mobile (Iphone, Blackberry, Ipad etc.) Compte bancaire, Paypal, etc. Paiement factures (télephone, électricité, gaz, eau) Services gouvernementaux (en ligne) Sites d information Yahoo, Gmail, Hotmail, Skype, Msn, Facebook, LinkedIn Easychair, Bibliothèques en ligne A propos de liste de diffusions Augmentation de Spamm Confidentialité non assurée pour les destinataires 15

16 Droits d accès privilégiés une élévation des privilèges est un mécanisme permettant à un utilisateur d'obtenir des privilèges supérieurs à ceux qu'il a normalement. Généralement, un utilisateur va vouloir élever ses privilèges pour devenir administrateur du système, afin d'effectuer des tâches qu'il n'a pas le droit de faire en temps normal. Cette technique peut être utilisée de manière frauduleuse par un pirate informatique pour prendre le contrôle total d'un système. Il peut pour cela exploiter une faille de sécurité, en local sur le système (s'il est déjà connecté dessus), ou à distance (si le système est connecté à un réseau). 123people.com 16

17 Whozat Pipl.com 17

18 peekyou.com peoplesearch.net 18

19 Detective en ligne : lifehacker.com spock.com (payant) 19

20 Spokeo (payant) Courtiers de données (Data Broker) Informations vendues sont non nominatives permet de préserver la vie privée des internautes En cas de résiliation informations supprimées de la base de données Exemple litigieux: Intelius.com Fondé en 2006 Slogan: «se renseigner sur son entourage afin de savoir qui s occupe de nos enfants» 20

21 Identité numérique Résponsabilité Les données personnelles constituent une identité et chacun à la responsabilité de gérer sa propre identité. Il incombe donc à chacun de décider de ce qu il faut faire de son identité, qui ne peut être déléguée à quelqu un d autre. 21

22 22

23 45 23

24 24

25 Pertes financières et atteinte à la réputation Mars 2009 : Des hackers chinois ont découvert un algorithme de génération de cartes cadeaux utilisé par Apple C'est à la fois une perte financière pour Apple, et une perte de crédibilité

26 Suicide numérique suicidemachine.org, un site web qui permet d opérer en quelques clics le suicide 2.0 en vous désinscrivant de tous vos réseaux sociaux afin de tuer votre vie numérique. seppukoo.com propose de tuer votre Id sur Facebook en quelques clics. 26

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

La sensibilisation à la sécurité sur Internet. vendredi 27 février 15

La sensibilisation à la sécurité sur Internet. vendredi 27 février 15 La sensibilisation à la sécurité sur Internet twitter #benb5prod Consultant Digital Innovation Stratégies nouvelles technologies Start up Facilitoo Pourquoi on m attaque? Argent Données personnelles Gêne

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Sécurité : Sécurité informatique (Support de cours) R. MAHMOUDI (mahmoudr@esiee.fr) w 1 Sécurité Informatique Plan du cours - Introduction - Risques & Menaces - Vulnérabilités des réseaux - Firewall -

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

BIEN PROTÉGER. Mes données bancaires et mes moyens de paiement

BIEN PROTÉGER. Mes données bancaires et mes moyens de paiement BIEN PROTÉGER Mes données bancaires et mes moyens de paiement 2 En matière bancaire comme dans tous les domaines, la sécurité et la vigilance sont primordiales. Des systèmes de protection sont mis en place

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir 04 Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir Les banques ont recours à des systèmes de sécurité très perfectionnés et à des équipes de spécialistes des fraudes en vue d

Plus en détail

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET 1. Les arnaques les plus fréquentes 2. Les arnaques les plus courantes dans l hôtellerie 3. Comment déceler une arnaque? 4. Comment se protéger? 5. Comment réagir si

Plus en détail

Réseaux sociaux Petit guide de survie Tactika inc.

Réseaux sociaux Petit guide de survie Tactika inc. Réseaux sociaux Petit guide de survie Tactika inc. clement.gagnon@tactika.com www.tactika.com @tactika http://ca.linkedin.com/in/tactika Points discutés Définition Classification Le marché Vie privée Quelques

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

CYBERCRIMINALITE !"#$%&'(')#'*#"+&',#-*#."& IHEDN - Colloque Zonal. 13 avril 2011 - Lycée Hôtelier de Bonneveine Marseille

CYBERCRIMINALITE !#$%&'(')#'*#+&',#-*#.& IHEDN - Colloque Zonal. 13 avril 2011 - Lycée Hôtelier de Bonneveine Marseille CYBERCRIMINALITE '2839-#:#78#;82/-#2- &'()#$**+#,-./-012-#$**+### )-3456/-7!"#$%&'(')#'*#"+&',#-*#."&!"#$% IHEDN - Colloque Zonal 13 avril 2011 - Lycée Hôtelier de Bonneveine Marseille Section Recherches

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

La sécurité des accès grand public

La sécurité des accès grand public La sécurité des accès grand public Cédric Blancher blancher@cartel-securite.fr Cartel Sécurité Salon Vitré On Line 25-27 octobre 2002 Plan 1. Introduction 2. Les risques spécifiques 3. Les bonnes habitudes

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

Sur Facebook, Vous n'êtes pas le client, mais le produit

Sur Facebook, Vous n'êtes pas le client, mais le produit Sur Facebook, Vous n'êtes pas le client, mais le produit Sécurité sur Facebook? Faut il avoir peur, et de quoi sur Facebook? ou sur d'autres réseaux? Quelques exemples de risques par ordre décroissant:

Plus en détail

Tendances en matière de fraude

Tendances en matière de fraude Tendances en matière de fraude Contrôles de sécurité en ligne HSBCnet Table des matières Types de fraudes Attaques de logiciels malveillants Piratage de messageries professionnelles Phishing vocal («vishing»)

Plus en détail

Introduction à la sécurité informatique Connaissances de base sur la sécurité informatique Les critères fondamentaux Domaine d application Menaces Critères fondamentaux Les solutions de sécurité doivent

Plus en détail

bitdefender TOTAL SECURITY 2008

bitdefender TOTAL SECURITY 2008 bitdefender TOTAL SECURITY 2008 L ultime solution de protection proactive pour vos PC! BitDefender Total Security 2008 est la solution de sécurité ultime pour protéger de manière proactive vos ordinateurs.

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 1 SOMMAIRE 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 2 LES MISES À JOUR 1/2 Windows étant une des cible des hackers, il est indispensable d effectuer les mises à jour

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Sécurité informatique

Sécurité informatique Sécurité informatique Sommaire 1. Protection de votre matériel contre le vol 2. Sécurisation de l accès à votre ordinateur et à vos documents 3. Sauvegarde des documents 4. Protection contre les virus

Plus en détail

TABLETTE NUMÉRIQUE TACTILE - IPAD

TABLETTE NUMÉRIQUE TACTILE - IPAD TABLETTE NUMÉRIQUE TACTILE - IPAD Partie 3 : La création d un identifiant Apple Sommaire Créer un identifiant Apple gratuit ou Ouvrir une session avec un identifiant... 1 1. Qu est-ce que l APP STORE?...

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du service Wifi au sein du réseau des médiathèques

Conditions générales d utilisation du service Wifi au sein du réseau des médiathèques Conditions générales d utilisation du service Wifi au sein du réseau des médiathèques WIFI Le wifi est une technologie de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau interne Utilisateur

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique La sécurité informatique c'est quoi au juste? CAID's Delémont - 2 mars 2009 Par Bruno Kerouanton http://bruno.kerouanton.net/blog Les pirates... au début Qui : adolescents isolés Moyens : légers. Motivation

Plus en détail

Banque a distance - 10 re flexes se curite

Banque a distance - 10 re flexes se curite Banque a distance - 10 re flexes se curite En tant que client de la banque, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l utilisation sécurisée des services de banque à distance. 1. Je consulte régulièrement

Plus en détail

Connaître les Menaces d Insécurité du Système d Information

Connaître les Menaces d Insécurité du Système d Information Connaître les Menaces d Insécurité du Système d Information 1. LES MENACES EXTERIEURES VIA L INTERNET ET INFORMATIQUE LES PROGRAMMES MALVEILLANTS : VIRUS / MALWARES LES SPYWARES (LOGICIELS-ESPIONS) : LOGICIEL

Plus en détail

CORRIGE ENTREPRISE BERNON

CORRIGE ENTREPRISE BERNON CORRIGE ENTREPRISE BERNON BARÈME DOSSIER 1 (20 points) 1 ère Partie (10 points) 2 ème Partie (10 points) DOSSIER 2 PARTIE (20 points) 1 ère Partie (8 points) 2 ème Partie (12 points) 1.1 4 1.2 3 1.3 1

Plus en détail

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise.

Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. Protégez-vous en ligne. Connaissez les risques. Protégez-vous. Protégez votre entreprise. CONSEILS PENSEZ CYBERSÉCURITÉ POUR LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES Si vous êtes comme la plupart des petites

Plus en détail

Charte régissant l usage des technologies de l information et de communication au sein de l Université de Lorraine

Charte régissant l usage des technologies de l information et de communication au sein de l Université de Lorraine Charte régissant l usage des technologies de l information et de communication au sein de l Université de Lorraine La présente charte définit les règles d usages et de sécurité que l Université de Lorraine

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES VOL D IDENTITÉ. Comment protéger son identité et ses renseignements financiers contre le vol

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES VOL D IDENTITÉ. Comment protéger son identité et ses renseignements financiers contre le vol GUIDES FINANCIERS PRATIQUES VOL D IDENTITÉ Comment protéger son identité et ses renseignements financiers contre le vol PROTÉGEZ VOS RENSEIGNEMENTS FINANCIERS PERSONNELS AFIN D ÉVITER LA FRAUDE PAR CARTE

Plus en détail

La sécurité informatique du point de vue d un pirate. Société GRICS

La sécurité informatique du point de vue d un pirate. Société GRICS La sécurité informatique du point de vue d un pirate Par : Éric Ledoux Société GRICS Plan de la présentation Introduction Obligation légale Deux approches en sécurité Approche «corporative» Approche «pirate»

Plus en détail

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Découvrez Kaspersky Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Sommaire Pourquoi est-il important pour une TPE/PME d acquérir une protection efficace? Pages 04-05 10 idées reçues à

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares Un virus informatique est un programme malveillant (en anglais Malware) qui a pour but de se dupliquer afin d infecter un maximum d ordinateurs. Les effets du virus dépendront de la catégorie à laquelle

Plus en détail

Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre

Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre Afin de pouvoir avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités des hot-spot WIFI de la Mairie de Saint-Pierre, nous vous

Plus en détail

Présenté par : Mlle A.DIB

Présenté par : Mlle A.DIB Présenté par : Mlle A.DIB 2 3 Demeure populaire Prend plus d ampleur Combinée avec le phishing 4 Extirper des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte Technique rencontrée dans

Plus en détail

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour «Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour Table des matières I. Le sujet de l article... 2 II. Réflexion sur les nouvelles menaces technologiques d aujourd hui... 2 A. Android, victime

Plus en détail

IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES

IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES CYBERCRIMINALITE : LE CI-CERT, UN OUTIL DE LUTTE Présenté par : KIGNAMAN-SORO Kitifolo 1 SOMMAIRE APERCU GENERAL CYBERCRIMINALITE EN ENTREPRISE

Plus en détail

Protéger l information de son entreprise Bon sens & savoir-faire. Infoguerre.com Septembre 2003

Protéger l information de son entreprise Bon sens & savoir-faire. Infoguerre.com Septembre 2003 Protéger l information de son entreprise Bon sens & savoir-faire Infoguerre.com Septembre 2003 L information est au centre des entreprises. Elle peut être recherchée pour se développer, elle peut être

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIÈRES DES HÉBERGEMENTS MUTUALISES DE SITES INTERNET

CONDITIONS PARTICULIÈRES DES HÉBERGEMENTS MUTUALISES DE SITES INTERNET CONDITIONS PARTICULIÈRES DES HÉBERGEMENTS MUTUALISES DE SITES INTERNET Version en date du 18 avril 2010 Page 1 / 6 Les présentes Conditions Particulières sont conclues entre : D'une part la SARL INULOGIC,

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

CHARTE WIFI ET INTERNET

CHARTE WIFI ET INTERNET PAVILLON BLANC MÈDIATHÉQUE CENTRE D ART DE COLOMIERS CHARTE WIFI ET INTERNET MISSION : Le Pavillon Blanc Médiathèque Centre d Art de Colomiers a pour mission de permettre à tous ses visiteurs d accéder

Plus en détail

Des passionnés et des curieux avec un regard avisé et exigeant sur :

Des passionnés et des curieux avec un regard avisé et exigeant sur : Ivan Tancovich & Olivier Colle Co-Fondateurs & Associés de TANCO & CO : Des passionnés et des curieux avec un regard avisé et exigeant sur : Nouvelles technologies Maintenance logicielle & matérielle Sécurité

Plus en détail

TéOxtr. Conditions Générales d Utilisation

TéOxtr. Conditions Générales d Utilisation TéOxtr Conditions Générales d Utilisation 2 Sommaire CGU de TéOxtr... 3 Conditions d acceptation 3 Propriété intellectuelle, droit d auteur 3 Données personnelles 3 Utilisation du site 4 Cookies 4 Messagerie

Plus en détail

Sécurité de la Carte Corporate. juin 2013

Sécurité de la Carte Corporate. juin 2013 Sécurité de la Carte Corporate juin 2013 On a utilisé frauduleusement ma carte Corporate : que faire? 1)Mettez immédiatement votre carte en opposition en contactant : le Service Corporate porteur disponible

Plus en détail

Sécuriser son travail numérique ou apprendre à travailler en toute sécurité

Sécuriser son travail numérique ou apprendre à travailler en toute sécurité Sécuriser son travail numérique ou apprendre à travailler en toute sécurité Sensibilisation à la sécurité informatique Acquisition des principes essentiels de la sécurité informatique Enseignement agricole

Plus en détail

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS La présente Politique de respect de la vie privée et des pratiques de gestion des renseignements personnels (ci-après: «Politique») détermine les pratiques de Antirouille Métropolitain MD via ses sites

Plus en détail

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required.

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required. Quelles sont les deux affirmations vraies relatives à la sécurité du réseau? (Choisissez deux réponses.) Protéger un réseau contre les attaques internes constitue une priorité moins élevée car les employés

Plus en détail

CRÉATION D UNE ADRESSE DE MESSAGERIE

CRÉATION D UNE ADRESSE DE MESSAGERIE CRÉATION D UNE ADRESSE DE MESSAGERIE AVEC OUTLOOK.COM Outlook.com, la messagerie de Microsoft le successeur de Hotmail et de Live.fr dispose de nombreux outils (courriel, stockage de documents, suite allégée

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

Pourquoi un pack multi-device?

Pourquoi un pack multi-device? Pourquoi un pack multi-device? Evolution des appareils connectés 70% 68% 66% 67% 65% 63% -2% +2% WAVE Q3/2011 6 - Q3/2011 WAVE 8 -Q1/2013 Q1/2013 WAVE 9 -Q1/2014 Q1/2014 49% 60% +10% 22% 32% +10% 36% 12%

Plus en détail

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Formation des professeurs stagiaires Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie 29 août 2013 Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION EN INVESTIGATION NUMERIQUE

PROGRAMME DE FORMATION EN INVESTIGATION NUMERIQUE PROGRAMME DE FORMATION EN INVESTIGATION NUMERIQUE Aziz Da Silva WWW.AZIZDASILVA.NET Rédaction Nom Fonction Version Date Notes Aziz DA SILVA Consultant Senior En 1.0 21/09/14 Version Initiale Stratégies

Plus en détail

L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS)

L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS) SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION AU SEIN DE L UNIVERSITE - L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS) R. ARON RESPONSABLE DE LA SECURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION (RSSI) 2 INTRODUCTION Ce document a pour

Plus en détail

3. Guide Technique Type de l «utilisateur»

3. Guide Technique Type de l «utilisateur» 3. Guide Technique Type de l «utilisateur» Sommaire 1. Préambule.......................... page 25 2. Champ d application................... page 25 3. Procédures de sécurité................. page 25 3.1

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET Préambule Cette charte a pour objet de définir les conditions générales d utilisation des ressources informatiques mises à disposition du public par la médiathèque

Plus en détail

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée!

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale (NAS) est confidentiel. Ensemble, il nous incombe de le protéger contre l utilisation abusive, la fraude

Plus en détail

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet?

Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Etude RSA / IFOP : Nos ados sont-ils vigilants sur Internet? Dans le cadre de sa campagne d éducation «Internet, les autres et moi», RSA a commandité une étude qui interroge et compare les perceptions

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

Communiquer à distance

Communiquer à distance Communiquer à distance www.fac-ainsebaa.com Logiciel de messagerie ou webmail Un courrier électronique (courriel, E-mail) est un petit paquet de données qui circule sur Internet, d'un ordinateur à un autre.

Plus en détail

PRATIQUE D UTILISATION DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL

PRATIQUE D UTILISATION DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL PRATIQUE D UTILISATION DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL 1.0 BUT En référence aux politiques de communication et de gestion de l information

Plus en détail

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Yaoundé, Palais des Congrès, du 22 au 26 Avril 2013 PRESENTATION INTRODUCTION À l heure de la mondialisation,

Plus en détail

Politique sur les outils informatiques et de communication de la Conférence régionale des élus de la Vallée du Haut Saint Laurent

Politique sur les outils informatiques et de communication de la Conférence régionale des élus de la Vallée du Haut Saint Laurent Politique sur les outils informatiques et de communication de la Conférence régionale des élus de la Vallée du Haut Saint Laurent Résolution CE 2010 010 8 janvier 2010 Table des matières 1. But de la politique...1

Plus en détail

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr.

Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr. Rôle des FAI et des Datacenters dans les dispositifs de cyber-sécurité Ou comment tenter de rendre l Internet plus sûr Alain Cocconi FAI et Data Center: des réseaux différents, problématiques identiques.

Plus en détail

De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs.

De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs. Soyez prudent! De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs. vol et fraude d identité fraude par carte de débit fraude par carte de crédit hameçonnage et hameçonnage verbal

Plus en détail

L informatique et ses pièges!

L informatique et ses pièges! L informatique et ses pièges Médiathèque de Plougastel JF Pizzetta, formateur Samedi 13 Septembre 2014 L informatique et ses pièges Programme 1/ Quelques exemples 2/ Les dangers «traditionnels» 3/ Les

Plus en détail

MOT SUR L'ANIMATEUR SERGENT STEVE BERBERI, CISSP

MOT SUR L'ANIMATEUR SERGENT STEVE BERBERI, CISSP MOT SUR L'ANIMATEUR SERGENT STEVE BERBERI, CISSP 1994-1998 COMPTABILITÉ/FISCALITÉ 1998-2003 ENQUÊTEUR/CR. ÉCONO./SQ 2003-2009 ENQUÊTEUR/CHEF D'ÉQUIPE CYBERSURVEILLANCE/SQ 2010-... CHEF D'ÉQUIPE/INTÉGRITÉ

Plus en détail

Politique quant à l utilisation des médias sociaux

Politique quant à l utilisation des médias sociaux Politique quant à l utilisation des médias sociaux 2012-2013 Cette politique vise à guider les élèves du Collège dans leur usage des médias sociaux. Pour tous les élèves du Collège St-Jean-Vianney Politique

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE VIRUS SPAM PHISH NG INTERNET WIFI Les risques informatiques aujourd hui L environnement de la cybercriminalité est toujours en forte progression

Plus en détail

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE Guide de l utilisateur Frédéric DEHAN Directeur général des services Affaire suivie par Philippe PORTELLI Tél. : +33 (0)3 68 85 00 12 philippe.portelli@unistra.fr

Plus en détail

Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store

Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store Le Programme d achat en volume pour les entreprises de l App Store L App Store comporte des milliers d apps professionnelles conçues pour améliorer la productivité de votre entreprise. Grâce au Programme

Plus en détail

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Créé par Action Prévention Verdun ORGANISME DÉDIDÉ À LA SÉCURITÉ URBAINE ET AU BIEN-ÊTRE MANDATAIRE DU PROGRAMME MONTRÉALAIS Déjouer ensemble le marketing

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

Internet et Big Brother : Réalité ou Fantasme? Dr. Pascal Francq

Internet et Big Brother : Réalité ou Fantasme? Dr. Pascal Francq Internet et Big Brother : Réalité ou Fantasme? Dr. Pascal Francq Contenu Introduction Traces Google Applications Enjeux Conclusions 2 Contenu Introduction Traces Google Applications Enjeux Conclusions

Plus en détail

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS TRANSCRIPTION DE LA VIDÉO POUR L ATELIER 2 Bonjour Cette année, la campagne de sensibilisation permet d approfondir notre connaissance sur le thème de la protection des informations confidentielles. DEUXIÈME

Plus en détail

PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR

PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR PROFIL PERSONNEL GUIDE DE L UTILISATEUR Mis à jour le 25 septembre 2008 TABLE DES MATIÈRES 1. UN NOUVEAU SERVICE... 1 Personnalisé... 1 Sécuritaire... 1 Complémentaire... 1 2. ENREGISTREMENT ET AUTHENTIFICATION...

Plus en détail

Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques

Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques Legis digit@ Protection juridique contre les risques numériques Prévenez et gérez les risques numériques L utilisation d Internet, l évolution des technologies numériques et l effervescence provoquée par

Plus en détail

MÉDIATHÈQUE LE PASSE-MURAILLE

MÉDIATHÈQUE LE PASSE-MURAILLE MÉDIATHÈQUE LE PASSE-MURAILLE CHARTE D UTILISATION ET MODE D EMPLOI La Ville de Saint-Julien de Concelles met à disposition du public un accès à Internet par le réseau WiFi ( connexion Internet sans fil)

Plus en détail

OFFERT PAR AXA Banque. PETIT e-guide PRATIQUE DE LA PROTECTION DES DONNÉES BANCAIRES. AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 3

OFFERT PAR AXA Banque. PETIT e-guide PRATIQUE DE LA PROTECTION DES DONNÉES BANCAIRES. AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 3 OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DE LA PROTECTION DES DONNÉES BANCAIRES AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 3 SOMMAIRE EDITO 4 INTRODUCTION 6 FICHE 1 : AU QUOTIDIEN 8 Les conseils élémentaires

Plus en détail

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée

Plus500 Ltd. Politique de respect de la vie privée Plus500 Ltd Politique de respect de la vie privée Politique de respect de la vie privée Déclaration de confidentialité de Plus500 La protection de la vie privée et des informations personnelles et financières

Plus en détail

TransUnion Direct Renseignements généraux pour les administrateurs

TransUnion Direct Renseignements généraux pour les administrateurs TransUnion Direct Renseignements généraux pour les administrateurs Qu est-ce que TransUnion Direct? TransUnion Direct est une application sur Web qui donne l accès à la base de données de crédit de TransUnion.

Plus en détail

IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION

IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION Parce qu Internet est un espace public où les données publiées non protégées sont accessibles à tous, voici des conseils pour gérer au mieux votre image sur Internet! IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS Page 1 de 9 UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS CONTEXTE La Commission scolaire doit s assurer d un usage adéquat des ressources informatiques mises à la disposition des

Plus en détail

Module 3 : Entretient et protection hors réseau Module 4 : Panneau de configuration et tâches liées 1/2

Module 3 : Entretient et protection hors réseau Module 4 : Panneau de configuration et tâches liées 1/2 Le plan de ce cours et son contenu sont la propriété exclusive de la 2TF Asso. Toute reproduction totale ou partielle et toute réutilisation sans le consentement de son auteur sont passibles de poursuites

Plus en détail

Règlement de sécurité de l information sur l utilisation des actifs informationnels

Règlement de sécurité de l information sur l utilisation des actifs informationnels Règlement de sécurité de l information sur l utilisation des actifs informationnels Approbation : Conseil d administration (Résolution CA-2012-239) Révision : Bureau de sécurité de l information Entrée

Plus en détail

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web 1re partie : Naviguer sur le Web D abord, vous devez être connectés à l Internet : abonnement auprès d un fournisseur borne publique Wi-Fi via un réseau de téléphonie (3G, 4G, LTE) À la Grande Bibliothèque,

Plus en détail

Guide d'utilisation du portail d'authentification Cerbère à usage des professionnels et des particuliers

Guide d'utilisation du portail d'authentification Cerbère à usage des professionnels et des particuliers RAPPORTS Secrétariat Général Service des Politiques Supports et des Systèmes d'information Centre de prestations et d'ingénierie Informatiques Département Opérationnel Sud-Ouest PNE Sécurité 10/11/2011

Plus en détail

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi

Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi ASSURANCE-EMPLOI Marche à suivre pour demander des prestations d assurance-emploi Cette publication est également offerte en médias substituts sur demande (braille, gros caractères, cassette audio, disque

Plus en détail

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur d'analyse

Plus en détail

Pourquoi développer Sentry-Gw?

Pourquoi développer Sentry-Gw? La société Automatronic, spécialisé en télégestion d installations techniques, en développement de logiciel et en acquisition de données souhaite vous présenter leur création exclusive. Notre équipe d

Plus en détail

Sécurité informatique: introduction

Sécurité informatique: introduction Sécurité informatique: introduction Renaud Tabary: tabary@enseirb.fr 2008-2009 Plan 1 Généralités 2 3 Définition de la sécurité informatique Definition Information security is the protection of information

Plus en détail

Charte de GameDuell relative aux données personnelles

Charte de GameDuell relative aux données personnelles Charte de GameDuell relative aux données personnelles En utilisant les sites de GameDuell vous reconnaissez avoir pris connaissance et accepter les conditions énoncées dans la présente charte, ainsi que

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail