Maîtriser son identité numérique. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtriser son identité numérique. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes"

Transcription

1 Maîtriser son identité numérique Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

2 Au début du Web, l utilisateur était passif et se contentait de feuilleter des pages contenant du texte et des données multimédia. Avec le Web 2.0 apparu au début des années 2000, l utilisateur est devenu actif. Dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, YouTube), il ajoute ses propres contenus, délivre des informations personnelles qui seront visibles à toute une communauté. Pour participer à un forum, un blog, une liste de diffusion ou un site de rencontres, les webmestres nous demandent de nous identifier et de nous décrire. Les informations que nous fournissons ne correspondent pas nécessairement à notre identité "réelle" Nous sommes ainsi amenés à avoir différentes identités numériques et à les utiliser dans un contexte privé (réseaux sociaux, blogs), institutionnel (impôts, organismes de santé) professionnel (forums, réseaux de contacts) ou commercial (ecommerce)

3 Une identité numérique est un ensemble de caractéristiques associées à un nom (un identifiant). Elle est créée : par la personne elle-même, en remplissant un formulaire par induction à partir du comportement de la personne sur le site par le jugement des autres membres de la communauté sur cette personne (sa réputation) L identifiant est soit un pseudonyme, soit une adresse électronique. La création d une identité numérique est le plus souvent un acte volontaire à travers une procédure d inscription sur un site Web. Celle-ci se traduit informatiquement par la création d un nouvel enregistrement dans une base de données Pour se protéger d un programme malveillant qui pourrait s inscrire automatiquement des milliers de fois sur le site et saturer ainsi la base de données, on demande à la personne de lire un texte déformé appelé captcha, incompréhensible (actuellement) par un programme. On exige souvent aussi que l identifiant soit une adresse électronique à laquelle un mot de passe ou une clé d activation est envoyé. L internaute averti dispose donc de plusieurs adresses électroniques, faciles à créer gratuitement sur différents sites (Google, Yahoo, Hotmail)

4 Puisque nous disposons de plusieurs identités numériques, laquelle choisir quand un site nous demande de nous identifier? Il faut séparer autant que possible : la sphère privée, dans laquelle on peut se construire des identités fantaisistes, créer des avatars (dans la religion hindoue, un avatar est une incarnation du dieu Vishnu sous des formes très diverses : poisson, tortue, sanglier). Il est prudent de ne pas dévoiler sa véritable identité pour éviter les harcèlements de toutes sortes la sphère professionnelle, dans laquelle on fait apparaître de vraies composantes de sa personnalité, mais uniquement en rapport avec sa profession (ne pas révéler ses préférences politiques, philosophiques, esthétiques, etc). L adresse électronique professionnelle doit servir d identifiant uniquement sur les sites utilisés dans l activité professionnelle la sphère commerciale, dans laquelle on se limite à donner les renseignements nécessaires au paiement et à la livraison la sphère institutionnelle, dans laquelle les informations fournies doivent être véridiques. Bien souvent, celles-ci ont déjà été collectées par l administration (impôts, sécurité sociale)

5 Les champs obligatoires sont précédés d un symbole spécial (souvent un astérisque). Inutile de renseigner les autres champs!

6 L identification permet de connaître l identité d une entité (une personne physique ou un programme informatique), alors que l authentification permet de vérifier cette identité. Pour être authentifié, l entité doit fournir une ou plusieurs preuves (mot de passe, numéro d identification personnel, caractéristique physique, connaissance très personnelle, geste) On distingue trois types d authentification : authentification simple : elle ne repose que sur une seule preuve (exemple : mot de passe) authentification forte : elle exige au moins deux preuves authentification unique : l entité ne procède qu à une seule authentification pour accéder à différents sites ou services informatiques (protocole SSO pour Single Sign On). L entité s adresse à un serveur d authentification par lequel passent toutes les transactions entre l entité et les applications. L intérêt est que l utilisateur n a plus besoin de mémoriser de multiples login La plupart des sites de e-commerce ne proposent qu une authentification simple, ce qui est insuffisant du point de vue de la sécurité

7 Les traces numériques sont les informations qu un appareil numérique enregistre sur l activité d un usager soit automatiquement, soit en interrogeant directement celui-ci. Sur le Web, les moteurs de recherche, les blogs, les réseaux sociaux, et les sites commerciaux enregistrent nos traces. Mais aussi les cartes à puce (cartes de transports, cartes bancaires, cartes de santé) et les téléphones mobiles mémorisent nos parcours, nos requêtes, nos préférences, nos achats ou les opinions que nous exprimons. Où ces traces sont-elles enregistrées? sur le poste de l usager : certains sites créent un fichier appelé cookie contenant vos traces. Celles-ci sont renvoyées au serveur à chaque fois que vous vous connectez à nouveau sur le site. Cette technique est avantageuse pour le site qui n a pas besoin de mémoriser les données personnelles de tous ses visiteurs. On ne peut pas lui reprocher d autre part de conserver des données nominatives. L usager peut cependant paramétrer son navigateur pour empêcher la création des cookies. sur les serveurs : les traces sont extraites des fichiers journaux (fichiers de logs : ils contiennent toutes les informations relatives à une session, les requêtes, les sites visités, les dates et heures des connexions, les publicités regardées) et mémorisées dans une base de données Le pire danger vient des logiciels espions (spyware) qui s installent sur les machines à notre insu en même temps que certains logiciels "gratuits" et envoient silencieusement à un serveur tout ce que nous saisissons au clavier (y compris nos mots de passe les plus sophistiqués!). Pour lutter contre ce fléau, il faut utiliser un logiciel anti-espion

8 Des données personnelles peuvent être obtenues non seulement par des programmes qui observent, mais aussi par des programmes qui raisonnent (intelligence artificielle) Le filtrage collaboratif utilisateurs : par exemple, un site de location de films partage ses clients en plusieurs catégories (profils). Chaque film est côté avec la moyenne des notes attribuées par les clients d une même catégorie. On peut alors proposer la liste des films les mieux notés pour un certain type de client. Le filtrage collaboratif objets repose sur le principe "les gens qui ont acheté X ont aussi acheté Y " On peut ainsi deviner les préférences d un usager Plusieurs bases de données personnelles peuvent être achetées et si chacune contient un identifiant universel (numéro de sécurité sociale), on peut les fusionner et en déduire des informations. Par exemple, imaginons qu une enseigne de distribution récupère une base de données médicales, elle pourrait en déduire des conseils nutritionnels et des aliments adaptés à ses clients. Enfin il existe des programmes (qualifiés à tort de "robots") qui parcourent en permanence la toile (réseaux sociaux, blogs, forums) et regroupent les informations concernant telle ou telle personne, construisant ainsi une "réputation". Si celle-ci est mauvaise, il existe une parade : des agences de cyber-guerriers proposent de rectifier la réputation de leur client afin que si on "gooogoolise " celui-ci, les pages les plus compromettantes arrivent les dernières dans la liste!

9 Un profil (ou modèle) utilisateur est un ensemble de données qui concernent l utilisateur d un service informatique. Ces données peuvent être très diverses : caractéristiques personnelles (âge, sexe), intérêt et préférences concernant la tâche à accomplir (par exemple la position des barres d outils), le niveau de savoir-faire, un historique des interactions avec le service, les handicaps éventuels. En général le profil est modélisé sous la forme d une liste de couples (attribut, valeur). On trouve des profils dans : le système d exploitation (chaque compte utilisateur est un profil) les applications de bureau ou Web (mémorisation des préférences) certains moteurs de recherche (pour mieux cibler ensuite les publicités) Le profil est renseigné soit par l utilisateur lui-même, soit par sélection d un profil existant, soit par le programme lui-même qui induit les caractéristiques de l utilisateur à partir de ses choix et de son comportement. Certains programmes autorisent l utilisateur à consulter voire à modifier son profil, mais une part des informations est souvent inaccessible

10 Une machine connectée sur Internet possède un identifiant unique : son adresse IP (Internet Protocol). Celle-ci est attribuée par le fournisseur d accès à Internet (FAI). Quand on utilise le Web, on envoie systématiquement son adresse IP aux serveurs que l on interroge. Les adresses IP contenues dans les requêtes de tous les utilisateurs sont mémorisées sur les serveurs dans les journaux (fichiers de logs). Si un internaute a un comportement condamnable, le FAI peut retrouver le nom de l abonné correspondant à l adresse IP utilisée. Différentes techniques permettent cependant de jouir d un anonymat relatif sur Internet : passer par un serveur intermédiaire appelé proxy anonymiseur qui renvoie votre requête au serveur qui vous intéresse, mais en remplaçant votre adresse IP par la sienne. On peut aller plus loin en utilisant un chaînage de proxys. La requête que vous formulez traverse plusieurs proxys avant d arriver au serveur de destination. En cas d infraction, il faut faire une demande à l administrateur de chacun des proxys afin de remonter à la source. Cette procédure peut être très longue si certains proxys sont installés dans des pays de non-droit. utiliser un réseau anonyme, qui nécessite l installation d un logiciel spécial masquant l adresse IP dans les communications. Ces réseaux ne permettent pas d accéder aux serveurs Web, mais sont utilisés pour échanger des fichiers en peer-to-peer usurper l identité de quelqu un en se servant de sa machine sans qu il le sache (après avoir installé un logiciel espion) ou en ayant obtenu la clé d accès à son réseau WIFI utiliser une machine à accès public sans contrôle d identité (cybercafés)

11 Pendant longtemps l usurpation d identité sur Internet ne constituait pas un délit, sauf si l usurpateur commettait une effraction sous ce faux-nom Article du Code Pénal : "Le fait de prendre le nom d un tiers, dans des circonstances qui ont déterminé ou auraient pu déterminer contre celui-ci des poursuites pénales, est puni de cinq ans d emprisonnement et de euros d amende " La loi Loppsi II votée au Parlement le 8 février 2011 créé le délit d usurpation d identité en ajoutant au Code Pénal l article "Le fait d usurper l identité d un tiers ou de faire usage d une ou plusieurs données de toute nature permettant de l identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d un an d emprisonnement et de euros d amende" Par exemple, la création d un compte Facebook en utilisant le nom d une autre personne tombe sous le coup de cette loi

12 On fait croire à un internaute qu il est contacté par une organisation sûre (banque, administration) afin qu il fournisse des données personnelles. Celles-ci seront ensuite utilisées pour une usurpation d identité suivie d un délit. Le hameçonnage se fait : par courrier électronique : par exemple vous recevez un mél vous informant qu un incident s est produit sur un site web, que les comptes doivent être réinitialisés et qu il faut que vous envoyiez votre login par site web : vous recevez un mél avec entête de votre banque vous demandant de vous rendre sur votre compte en ligne. Vous cliquez sur un lien se trouvant dans le mél et vous vous retrouvez sur une page Web qui ressemble trait pour trait à la page d accueil du site de votre banque. Par habitude, vous saisissez votre login sans vous méfier et vous avez mordu à l hameçon! Les escrocs récupèrent votre login et vident immédiatement votre compte en banque.

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Internet, mineurs et législation Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Introduction Les principales incriminations et l aggravation des peines liée à l usage des TIC La responsabilité

Plus en détail

14.1. Paiements et achats en ligne

14.1. Paiements et achats en ligne Chapitre 14 Sécurité et Internet Si Internet vous permet de vous connecter et d accéder à des services et des sites du monde entier, il est important aussi de comprendre qu une fois connecté au Web votre

Plus en détail

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION Ségolène Rouillé-Mirza Avocate au Barreau de Tours 15 février 2011 Introduction 1/2 Qu est ce que l e-réputation? Définition de réputation Dictionnaire Larousse: «Manière

Plus en détail

Le commerce électronique (ou e-commerce)

Le commerce électronique (ou e-commerce) Internet est un formidable outil de connaissance, nous avons eu l occasion de le voir et d en parler. Il est également un merveilleux outil de communication. Nous avons déjà vu comment utiliser le Net

Plus en détail

Lexique informatique. De l ordinateur :

Lexique informatique. De l ordinateur : De l ordinateur : Lexique informatique CD / Cédérom : CD (Compact Disc) contient des logiciels (dictionnaire, jeux, ) Clavier : permet de taper du texte, de la ponctuation, des chiffres et des symboles.

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Définition protocole Un protocole est un ensemble de règles et de procédures à respecter pour émettre et recevoir des données sur un réseau

Plus en détail

L identité numérique. Risques, protection

L identité numérique. Risques, protection L identité numérique Risques, protection Plan Communication sur l Internet Identités Traces Protection des informations Communication numérique Messages Chaque caractère d un message «texte» est codé sur

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE VIRUS SPAM PHISH NG INTERNET WIFI Les risques informatiques aujourd hui L environnement de la cybercriminalité est toujours en forte progression

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

Communiquer avec un ou plusieurs interlocuteurs. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Communiquer avec un ou plusieurs interlocuteurs. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Communiquer avec un ou plusieurs interlocuteurs Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Dimensions de la communication inter-humaine Synchrone ou asynchrone

Plus en détail

2. Quel est le problème? 3. Que dit la loi? 4. Qu est ce que le droit à l oubli? 5. Contacts utiles 6. À retenir

2. Quel est le problème? 3. Que dit la loi? 4. Qu est ce que le droit à l oubli? 5. Contacts utiles 6. À retenir Fiche informative SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un réseau social? 2. Quel est le problème? 3. Que dit la loi? 4. Qu est ce que le droit à l oubli? 5. Contacts utiles 6. À retenir 1. Qu est-ce qu un réseau social?

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateur : Michel Gagné

Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateur : Michel Gagné Club informatique Mont-Bruno Séances du 18 janvier et du 17 février 2012 Présentateur : Michel Gagné Le fonctionnement du courrier électronique La différence entre Internet, Web et courrier électronique

Plus en détail

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre

Plus en détail

Coupez la ligne des courriels hameçons

Coupez la ligne des courriels hameçons Coupez la ligne des courriels hameçons Les fraudeurs qui cherchent à mettre la main sur des renseignements personnels ont élaboré un nouveau moyen d attirer des victimes sans méfiance. Ils lancent un «hameçon».

Plus en détail

JE MONTE UN SITE INTERNET

JE MONTE UN SITE INTERNET JE MONTE UN SITE INTERNET GUIDE PRATIQUE C O M M I S S I O N N A T I O N A L E D E L I N F O R M A T I Q U E E T D E S L I B E R T E S Janvier 2006 JE MONTE UN SITE INTERNET Le monde virtuel auquel vous

Plus en détail

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56)

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) Pack de conformité - Assurance 14 FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) LES TRAITEMENTS DE DONNÉES PERSONNELLES AU REGARD DE LA LOI I&L Finalités

Plus en détail

Dossier pratique n 1

Dossier pratique n 1 Dossier pratique n 1 Comment mieux protéger les enfants sur Internet? Dans ce dossier 1 Protection et prévention 2 Conseils pour les parents 3 Petit lexique pour les parents 4 Conseils pour enfants et

Plus en détail

Les bonnes pratiques des réseaux sociaux. Le guide de la préfecture de Police

Les bonnes pratiques des réseaux sociaux. Le guide de la préfecture de Police Les bonnes pratiques des réseaux sociaux Le guide de la préfecture de Police 5 6 10 11 12 14 15 Sommaire La préfecture sur les médias sociaux Pourquoi? Depuis quand? Où? La ligne éditoriale de la préfecture

Plus en détail

Les médias sociaux Présentation aux collégiens

Les médias sociaux Présentation aux collégiens Groupe SSI Les médias sociaux Présentation aux collégiens Les médias sociaux Les médias sociaux Groupe SSI Les réseaux sociaux : L exemple de Facebook Que fait-on sur Facebook? Facebook regroupe en un

Plus en détail

La protection des données par affilinet

La protection des données par affilinet La protection des données par affilinet Rev. 04/03/2014 La protection des données par affilinet Contenu La protection des données par affilineta 1 1. Collecte et traitement des données personnelles et

Plus en détail

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014

La Loi canadienne anti-pourriel. Séance d information 2014 La Loi canadienne anti-pourriel Séance d information 2014 Avis Cette présentation a été préparée par le personnel de la Commission dans le but de fournir des informations générales à l égard de la Loi

Plus en détail

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre utilisation du site http://www.assessfirst.com/ (ci-après

Plus en détail

Commission nationale de l informatique et des libertés

Commission nationale de l informatique et des libertés 1 Commission nationale de l informatique et des libertés Délibération no 2012-209 du 21 juin 2012 portant création d une norme simplifiée concernant les traitements automatisés de données à caractère personnel

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI

GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI SOMMAIRE MAILS FRAUDULEUX FRAUDE A LA CARTE BANCAIRE ACHETER SUR INTERNET LES BON REFELEXES Ce que dit la loi 1/ Au titre de l'escroquerie Article L313-1 du Code Pénal «L

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ;

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ; Ce site utilise des Cookies, émis également par des tiers, pour des raisons de fonctionnalité, pratiques et statistiques indiquées dans notre politique en matière de Cookies. Politique en matière de Cookies

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE SON SITE WEB?

COMMENT AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE SON SITE WEB? COMMENT AMÉLIORER LA VISIBILITÉ DE SON SITE WEB? Sommaire Le trafic sur son site web Le référencement naturel Comment marche un moteur de recherche? Le positionnement Mise en garde Pour aller plus loin

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA VISIBILITE DE SON SITE WEB?

COMMENT AMELIORER LA VISIBILITE DE SON SITE WEB? Le grand nombre d utilisateurs d Internet, «professionnels», «particuliers», et le développement du haut débit, transforment la vision des sites Internet. De par sa couverture mondiale, de l étendue de

Plus en détail

Les fondamentaux de la culture web

Les fondamentaux de la culture web Les fondamentaux de la culture web Gérer une situation de crise liée à une publication sur les réseaux sociaux 1 Table des matières Préambule..3 I. Facebook.4 1. Savoir distinguer un profil FB d une page

Plus en détail

RADIONOMY SA 55K Boulevard International 1070 Bruxelles Belgique. II. Autorisation d'accès anonyme et acceptation de notre politique de vie privée

RADIONOMY SA 55K Boulevard International 1070 Bruxelles Belgique. II. Autorisation d'accès anonyme et acceptation de notre politique de vie privée Page 1 I. Identification du site et de l'organisation responsable Les technologies modernes de l'information et de la communication jouent un rôle fondamental dans les activités d'une organisation comme

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants : LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX Page:1/6 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - les attaques : - les techniques d intrusion : - le sniffing - le «craquage» de mot de

Plus en détail

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité?

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Xi Ingénierie La performance technologique au service de votre e-commerce Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Copyright 2012 Xi Ingénierie Toute reproduction ou diffusion

Plus en détail

Email marketing BUROSCOPE TIW

Email marketing BUROSCOPE TIW Email marketing BUROSCOPE TIW Environnement et défis à relever Contexte de l'email marketing aujourd'hui Supports de consultation multiples Logiciels, Webmails, Terminaux et applications mobiles Accroissement

Plus en détail

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat Projet Sécurité Date : 09/02/09 Version : V 1.0 Etat : travail / vérifié / validé Rédacteur : JBO Réf. : CNRS/DSI/Expertise/ sécuriser la carte achat-v1.doc Annexes : Sécuriser les achats en ligne par

Plus en détail

Améliorer les performances du site par l'utilisation de techniques de Web Mining

Améliorer les performances du site par l'utilisation de techniques de Web Mining Améliorer les performances du site par l'utilisation de techniques de Web Mining CLUB SAS 2001 17/18 octobre 2001 Stéfan Galissie LINCOLN stefan.galissie@lincoln.fr contact@web-datamining.net 2001 Sommaire

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU PROMOTIONNEL STARPASS

REGLEMENT DU JEU PROMOTIONNEL STARPASS REGLEMENT DU JEU PROMOTIONNEL STARPASS ARTICLE 1 - GENERALITES 1.1 La société BD MULTIMEDIA SA au capital de 4.552.076 Euros, enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro

Plus en détail

G Data Whitepaper 12/2009. Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet. Go safe. Go safer. G Data.

G Data Whitepaper 12/2009. Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet. Go safe. Go safer. G Data. G Data Whitepaper 12/2009 Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet Sabrina Berkenkopf & Ralf Benzmüller G Data Security Labs Whitepaper_12_2009_FR Go safe. Go

Plus en détail

Internet Le guide complet

Internet Le guide complet Introduction Définition 9 Les services proposés par Internet 10 Se connecter Matériel nécessaire 13 Choisir son type de connexion 14 Dégroupage total ou dégroupage partiel 16 Choisir son fournisseur d

Plus en détail

Création d un serveur Web Sous Windows 2000 Pro / Server / XP Pro

Création d un serveur Web Sous Windows 2000 Pro / Server / XP Pro Création d un serveur Web Sous Windows 2000 Pro / Server / XP Pro 1 Introduction IIS (Internet information service) est un composant Windows qui prend en charge le service Web (http) et FTP. Le serveur

Plus en détail

TD n o 8 - Domain Name System (DNS)

TD n o 8 - Domain Name System (DNS) IUT Montpellier - Architecture (DU) V. Poupet TD n o 8 - Domain Name System (DNS) Dans ce TD nous allons nous intéresser au fonctionnement du Domain Name System (DNS), puis pour illustrer son fonctionnement,

Plus en détail

Vous n avez aucune installation à faire et aucune mise à niveau ne vous complique la vie. Vous allez adorer votre nouveau site.

Vous n avez aucune installation à faire et aucune mise à niveau ne vous complique la vie. Vous allez adorer votre nouveau site. Vous souhaitez obtenir plus de clients? Découvrez comment multiplier vos contacts grâce aux 38 millions d internautes français. Aujourd hui il ne suffit plus d avoir un site internet. Il faut un site avec

Plus en détail

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15 SOMMAIRE A PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OLFEO... 3 A.1 LES OBJECTIFS... 3 A.2 LE CONTEXTE... 3 A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

La payement par Carte Bancaire sur Internet

La payement par Carte Bancaire sur Internet Une documentation Côtière Informatique Mise à jour du 06/11/2012 Sommaire : La payement par Carte Bancaire sur Internet 1) Préambule page 1 2) Historique page 1 3) Une situation actuelle anormale page

Plus en détail

Série Savoir-faire numérique Comment protéger votre identité numérique

Série Savoir-faire numérique Comment protéger votre identité numérique Série Savoir-faire numérique Comment protéger votre identité numérique Christian Barrette Bibliothécaire Direction des services à distance et aux milieux documentaires Grande Bibliothèque 1 Objectifs de

Plus en détail

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS

UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS Page 1 de 9 UTILISATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS CONTEXTE La Commission scolaire doit s assurer d un usage adéquat des ressources informatiques mises à la disposition des

Plus en détail

Guide d utilisation - Modifications portfolio des artisans

Guide d utilisation - Modifications portfolio des artisans Accéder au tableau de bord Pour entrer dans l espace d administration, allez à l adresse suivante : www.metiersdartbsl.com Cliquez ensuite sur l icône CONNEXION dans le haut à droite de la page. Une fenêtre

Plus en détail

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif?

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif? La production de documents numériques, dans le cadre d un projet collectif, s appuie sur la recherche, l échange, le stockage, le partage, la publication ou la diffusion de nombreuses informations et ressources.

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

Sur Internet. tout se sait Sachez-le Vos données personnelles : quels sont vos droits?

Sur Internet. tout se sait Sachez-le Vos données personnelles : quels sont vos droits? Sur Internet tout se sait Sachez-le Vos données personnelles : quels sont vos droits? Questions Êtes-vous abonné(e) à un réseau social? Avez-vous déjà créé un blog? Avez-vous cherché les informations attachées

Plus en détail

IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION

IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION Parce qu Internet est un espace public où les données publiées non protégées sont accessibles à tous, voici des conseils pour gérer au mieux votre image sur Internet! IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION

Plus en détail

augmenter votre visibilité sur internet

augmenter votre visibilité sur internet moteurs de recherche: référencement & positionnement augmenter votre visibilité sur internet Un guide écrit par Fabrice Perrin & Nicolas Jan blue-infinity Genève blue-infinity est une société leader dans

Plus en détail

Déclaration sur la protection des données

Déclaration sur la protection des données Déclaration sur la protection des données Déclaration sur la protection des données conformément à l article 13 de la loi sur les Télémedia (TMG) La protection de vos données personnelles saisies, traitées

Plus en détail

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web

Le Web de A à Z. 1re partie : Naviguer sur le Web 1re partie : Naviguer sur le Web D abord, vous devez être connectés à l Internet : abonnement auprès d un fournisseur borne publique Wi-Fi via un réseau de téléphonie (3G, 4G, LTE) À la Grande Bibliothèque,

Plus en détail

Déclaration de protection des données

Déclaration de protection des données Déclaration de protection des données Valable à partir du 9 juillet 2015 1 Traitement des données personnelles 3 2 Pas d enregistrement d informations concernant les paiements 3 3 Définition des données

Plus en détail

Nettoyage de l E-réputation des entreprises : la suppression de contenus illicites sur internet

Nettoyage de l E-réputation des entreprises : la suppression de contenus illicites sur internet Nettoyage de l E-réputation des entreprises : la suppression de contenus illicites sur internet Article juridique publié le 04/12/2013, vu 1948 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM Grâce à Internet, les internautes

Plus en détail

Charte d hébergement de site web

Charte d hébergement de site web Cellule Technologies de l Information et de la Communication pour l Enseignement Rectorat de l académie de la Martinique Les Hauts de Terreville 97279 Schoelcher Cedex Fax : 0596.52.26.47 - Tèl : 05.96.52.26.46

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

spam & phishing : comment les éviter?

spam & phishing : comment les éviter? spam & phishing : comment les éviter? Vos enfants et les e-mails en général Il est préférable que les très jeunes enfants partagent l adresse électronique de la famille plutôt que d avoir leur propre compte

Plus en détail

petit guide de prévention des risques liés à internet

petit guide de prévention des risques liés à internet ce guide vous est offert par AXA petit guide de prévention des risques liés à internet Faites preuve de Bon Sens Numérique sur les médias et les réseaux sociaux Bon Sens Numérique introduction......................................

Plus en détail

Sécurisation de l accès au web pour les élèves

Sécurisation de l accès au web pour les élèves Sécurisation de l accès au web pour les élèves 1) Le dispositif Comme annoncé récemment dans un courrier de l Inspection Académique, le Rectorat a mis en place un dispositif centralisé (serveur proxy)

Plus en détail

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation.

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. Mentions légales Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. I CONDITIONS D UTILISATION DU SITE Ce Site est soumis à la loi française. En consultant

Plus en détail

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones.

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones. PERSPECTIVES Le Single Sign-On mobile vers Microsoft Exchange avec OWA et ActiveSync Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION. Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015.

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION. Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015. CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015. Les présentes CGU sont disponibles sur le site internet www.catchmysong.com ainsi que dans l application

Plus en détail

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS 19 06 2012 SOMMAIRE 1. Préambule 3 2. Réaliser les formalités préalables adéquates 3 3. Informer vos clients 3 4. Obtenir

Plus en détail

Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Certificats SSL Extended Validation : un gage de confiance absolue THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE CERTIFICATS SSL EXTENDED VALIDATION : UN GAGE DE CONFIANCE

Plus en détail

Evolutions du Web et des langages

Evolutions du Web et des langages Evolutions du Web Evolutions du Web et des langages WEB statique Ces pages sont écrites en HTML Les pages demandées sont identiques quelque soit La personne qui les demande L heure de la demande Etc. WEB

Plus en détail

Les autorités judiciaires françaises n ont pas mis en œuvre de politique nationale de prévention dans ce domaine.

Les autorités judiciaires françaises n ont pas mis en œuvre de politique nationale de prévention dans ce domaine. COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) CYBERTERRORISME L UTILISATION DE L INTERNET A DES FINS TERRORISTES FRANCE Avril 2008 Kapitel 1 www.coe.int/gmt A. Politique Nationale 1. Existe-t-il une politique

Plus en détail

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte UN GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE, pour tester, acheter et utiliser un certificat numérique

Plus en détail

Luc RUBIELLO www.innooo.fr

Luc RUBIELLO www.innooo.fr INNOOO LE MOTEUR DE RECHERCHE ET LE RESEAU SOCIAL FRANCAIS SANS PUBLICITE Agir - les moyens de gérer sa personnalité numérique Luc RUBIELLO www.innooo.fr Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation

Plus en détail

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking.

Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Conseils de sécurité lors de l utilisation d Internet, des cartes bancaires et de l e-banking. Face à la recrudescence des actes de malveillance et des opérations frauduleuses liés à l utilisation d Internet,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT ET D UTILISATION DU SITE

CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT ET D UTILISATION DU SITE CONDITIONS GENERALES D ABONNEMENT ET D UTILISATION DU SITE 1. Définitions Abonné : désigne toute personne physique ou morale ayant souscrit à un Abonnement. Abonnement : désigne la souscription à un abonnement

Plus en détail

21 JUILLET 2015 DOCUMENTATION API - CGV VISIOMAIL V 1.1 WWW.SIGNAL-ARNAQUES.COM HERETIC SAS

21 JUILLET 2015 DOCUMENTATION API - CGV VISIOMAIL V 1.1 WWW.SIGNAL-ARNAQUES.COM HERETIC SAS 21 JUILLET 2015 DOCUMENTATION API - CGV VISIOMAIL V 1.1 WWW.SIGNAL-ARNAQUES.COM HERETIC SAS Table des matières Présentation de l API... 2 Documentation technique de l API... 3 Chemin d accès... 3 Forme

Plus en détail

Faille PayPal sous Magento ou comment faire ses achats (presque) gratuitement

Faille PayPal sous Magento ou comment faire ses achats (presque) gratuitement NBS System : Advisory sur la faille Magento / PayPal Le 19/04/2012 par Antonin le Faucheux Versions affectées : EE pré 1.10.1 et CE pré 1.5, site proposants PayPal Faille PayPal sous Magento ou comment

Plus en détail

Optimiser le référencement naturel de son site web

Optimiser le référencement naturel de son site web Rodez, le 15 avril 2011 Les moteurs de recherche Les moteurs utilisés dans le monde Les moteurs utilisés en Europe Où clique un internaute? Référencement «payant» 35-40% des clics sur Google Référencement

Plus en détail

Enseignement à l'initiative de l'établissement. Classe de Seconde Professionnelle

Enseignement à l'initiative de l'établissement. Classe de Seconde Professionnelle Enseignement à l'initiative de l'établissement Classe de Seconde Professionnelle ----------------------------------------------------------------------- Sensibilisation à l'usage Citoyen des Nouvelles

Plus en détail

Règlement. Article 1 : Association organisatrice

Règlement. Article 1 : Association organisatrice Article 1 : Association organisatrice 1.1. La LDH, association loi 1901, dont le siège social est situé au 138, rue Marcadet 75018 Paris, organise un concours gratuit intitulé «Une photo pour les droits

Plus en détail

www.alaniamedia.com/igcc

www.alaniamedia.com/igcc www.alaniamedia.com/igcc Copyright 2010 Alania Media. Tous droits réservés Aujourd hui L écran «Aujourd hui» vous donne un aperçu de votre calendrier, votre programme des visites chez le client, vos rendezvous,

Plus en détail

LE PHISHING, PÊCHE AUX POISSONS NAÏFS

LE PHISHING, PÊCHE AUX POISSONS NAÏFS LE GUIDE LE PHISHING, PÊCHE AUX POISSONS NAÏFS Phishing. Technique de fraude associant l envoi d un courrier électronique non sollicité (spam) et la mise en place d un site Web illégal. Accessible au travers

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Table des matières Introduction... V CHAPITRE 1 Introduction à SSL VPN... 1 Une histoire d Internet.............................................. 3 Le modèle

Plus en détail

Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES

Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES Ce site est propriété du Cesi, association loi de 1901, enregistrée sous le n 775 722 572, dont le siège social est situé 30 Rue Cambronne 75015 PARIS, représenté

Plus en détail

COMMENT GERER SA E-REPUTATION?

COMMENT GERER SA E-REPUTATION? Il y a encore quelques années, l image d une entreprise s appuyait principalement voire essentiellement - sur une communication institutionnelle, construite par le biais de médias traditionnels. Internet

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3

20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 www.metrolinx.com 20 Bay Street, Suite 600 Toronto, ON M5J 2W3 20 rue Bay, bureau 600 Toronto, ON M5J 2W3 Politique de protection de la vie privée Metrolinx apprécie et respecte votre vie privée. Metrolinx

Plus en détail

Espace de stockage intermédiaire. Compte de Messagerie. Communication «Asynchrone» «Compte de Messagerie»

Espace de stockage intermédiaire. Compte de Messagerie. Communication «Asynchrone» «Compte de Messagerie» Messagerie Principes de Base Communication «Asynchrone» La messagerie permet d échanger des informations sans se préoccuper de la disponibilité du/des correspondants Ceci nécessite l utilisation d un espace

Plus en détail

Qu est ce qu un e-mail?

Qu est ce qu un e-mail? Qu est ce qu un e-mail? Un mail fonctionne sur le principe du courrier papier classique. On écrit un message que l on dépose dans une boîte avec une adresse de destination. E-mail, mail, courrier électronique,

Plus en détail

Dossier pratique n 6

Dossier pratique n 6 Dossier pratique n 6 Internet, mineurs et législation Contributeurs : Action Innocence France et Maître Ségolène Rouillé-Mirza, Avocate au Barreau de Paris - Mai 2010 www.actioninnocence.org france@actioninnocence.org

Plus en détail

OPAC 36 - Conditions Générales d Utilisation

OPAC 36 - Conditions Générales d Utilisation OPAC 36 - Conditions Générales d Utilisation L OPAC 36 propose sur son site internet www.opac36.fr un espace locataire avec différents services destinés à simplifier les démarches liées à ses activités

Plus en détail

LES DANGERS QUE L ON PEUT

LES DANGERS QUE L ON PEUT LES DANGERS QUE L ON PEUT ENCOURIR SUR INTERNET Table des matières Introduction...1 1 Des pourcentages étonnants et assez effrayants...1 2 La commission nationale de l informatique et des libertés (C.N.I.L.)...2

Plus en détail

d authentification SSO et Shibboleth

d authentification SSO et Shibboleth SSO et Shibboleth 1 1 Université Bordeaux 1 Mathrice GDS 2754 : la RNBM, 13 octobre 2010 Sur Internet, les usagers utilisent un grand nombre de services web A chaque service : un identifiant et un mot

Plus en détail

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA COTE COURS 1. Les différents types d information commerciale 1.1 - Le rôle de l information commerciale. L information est un renseignement qui améliore notre connaissance. Elle permet donc de réduire

Plus en détail

mon site web via WordPress

mon site web via WordPress mon site web via WordPress Vocabulaire CMS : Content Management System WordPress fait partie de cette famille de logiciels destinés à la conception et à la mise à jour dynamique de sites Web ou d applications

Plus en détail

Par KENFACK Patrick MIF30 19 Mai 2009

Par KENFACK Patrick MIF30 19 Mai 2009 Par KENFACK Patrick MIF30 19 Mai 2009 1 Introduction II. Qu est ce qu un OpenId? III. Acteurs IV. Principe V. Implémentation VI. Sécurité VII. conclusion I. 2 Vue le nombre croissant de sites web nous

Plus en détail

Crédits photos Philippe Montigny, Christophe Lepetit, Pascal Bourguignon, Julien-René Jacque, Cédric Hesly.

Crédits photos Philippe Montigny, Christophe Lepetit, Pascal Bourguignon, Julien-René Jacque, Cédric Hesly. Mentions légales Le site www.sofiproteol.com est la propriété de SOFIPROTEOL SA SOFIPROTEOL SA Société Anonyme au capital de 212.087.000 euros 804 808 095 RCS PARIS SIRET : 804 808 095 00017 CODE APE (en

Plus en détail

BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT

BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT 1. Recherche d'informations p 2 (conditions générales, règlement, FAQ, contacts, mot du président)

Plus en détail

Avertissement. Le Conseil général. L association ADEJ. Les jeunes connaissent bien les dangers d Internet.

Avertissement. Le Conseil général. L association ADEJ. Les jeunes connaissent bien les dangers d Internet. 2 Le Conseil général Equiper l ensemble d une tranche d âge d ordinateurs portables et lui permettre d accéder à l informatique et aux moyens de communication : c est le pari très ambitieux fait au cours

Plus en détail

Connectez-moi! préface d Alain Bobant. Un petit guide civique et juridique. Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13716-3

Connectez-moi! préface d Alain Bobant. Un petit guide civique et juridique. Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13716-3 Connectez-moi! Fabrice Mattatia préface d Alain Bobant Un petit guide civique et juridique Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13716-3 Index 3D Secure 166 4G 5 A AAI 133 adresse IP 134, 151 Amazon

Plus en détail