Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15"

Transcription

1 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15

2 SOMMAIRE A PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OLFEO... 3 A.1 LES OBJECTIFS... 3 A.2 LE CONTEXTE... 3 A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE... 3 B L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU EN B.1 LA RÉALITÉ DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU... 4 B.2 59% DU SURF AU BUREAU EST À USAGE PERSONNEL... 5 B.3 UNE PRODUCTIVITÉ QUI CHUTE... 6 C LES COMPORTEMENTS DES SALARIÉS SUR INTERNET AU BUREAU EN C.1 LA RÉPARTITION HORAIRE DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU... 8 C.2 LE TOP 10 DES CATÉGORIES DE SITES LES PLUS VISITÉES AU BUREAU EN C.3 LE TOP 20 DES SITES LES PLUS VISITÉS AU BUREAU EN D SURF AU BUREAU : ENJEUX ET GUIDE D.1 SURF AU BUREAU : CLASSEMENT DES ENJEUX À MAITRISER EN 2013 POUR LES ENTREPRISES D.2 SURF AU BUREAU : PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LES EMPLOYÉS ET LES EMPLOYEURS Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 2/15

3 A Présentation de l étude Olfeo A.1 LES OBJECTIFS Comme chaque année, l étude Olfeo a pour objectif de présenter la réalité de l utilisation d Internet en entreprise. Elle permet également d analyser les tendances de l utilisation d Internet en France et de mettre en évidence les nouveaux enjeux à maîtriser pour les entreprises. L étude Olfeo présente les résultats de l utilisation d Internet en entreprise en 2012 : temps passé sur Internet, répartition entre surf professionnel et personnel, chute de productivité engendrée par le surf personnel, coût pour une entreprise, top 10 des catégories de sites les plus visitées ou encore top 20 des sites les plus consultés au bureau. Enfin, Olfeo propose une analyse des enjeux à maîtriser pour les entreprises en 2013 ainsi qu un petit guide pratique répondant aux questions les plus fréquentes posées par les employés et les employeurs en matière de surf au bureau. A.2 LE CONTEXTE Aujourd hui, plus de 95% des entreprises donnent un accès Internet à leurs collaborateurs. Rapidité, proximité, recherche d informations instantanée les perspectives offertes par Internet sont nombreuses et chaque année les habitudes de surf changent et font apparaître des enjeux à maîtriser pour les entreprises. En 2012, Internet a été placé sous le signe de l interactivité et du partage avec l explosion des blogs, forums, wiki, réseaux sociaux et de la vidéo. Les internautes partagent leur savoir, leurs expériences, leurs découvertes parfois en allant trop loin au regard des derniers cas de jurisprudence Facebook ou Twitter A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE Olfeo a réalisé cette étude sur l année Elle porte sur plus d une centaine d entreprises de taille variable et plus de collaborateurs. Les sociétés appartiennent à des secteurs d activité divers : santé, distribution, service, banque, collectivités locales L étude concerne l ensemble des collaborateurs, quels que soient leurs fonctions, leurs localisations ou leurs niveaux hiérarchiques. Les utilisateurs observés n ont jamais été limités dans leur navigation Internet au bureau, les résultats sont donc l expression de la réalité de l utilisation d Internet. L étude se base sur l analyse des journaux de connexion au Web fournis par les serveurs proxy. Ces derniers sont capables de tracer toutes les sorties effectuées par un poste du réseau d entreprise vers Internet. Le journal contient notamment les requêtes demandées, la durée de connexion, le type de document accédé, le poids de l information recherchée (en octets) À partir de ces journaux, nous avons pu mettre au point des algorithmes permettant de mesurer le temps passé par site. Les algorithmes permettent également d écarter des statistiques les phénomènes parasites tels que les rafraîchissements automatiques ou les publicités. Les sites consultés ont ensuite fait l objet d une double qualification : - Par catégorie de site : actualités, réseaux sociaux, jeux, webmails, sexe - Par type : professionnel ou personnel. L arbitrage s est fait dans ce cas de la façon la plus large à l avantage de la catégorie professionnelle. Les logs ont été analysés «à l aveugle» sans identification des collaborateurs et ceci afin de respecter la vie privée. Il faut noter que cette étude ne porte que sur Internet et exclut l utilisation du mail. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 3/15

4 B L utilisation d Internet au bureau en 2012 B.1 LA RÉALITÉ DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU Cette première analyse porte sur l évolution du temps passé quotidiennement sur Internet au bureau, par employé, entre 2011 et ZOOM SUR LES RÉSULTATS : TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU PAR JOUR 97 MINUTES PAR JOUR C est le temps moyen passé sur Internet par jour et par employé en ,99% SOIT 8 MINUTES DE PLUS C est l augmentation du temps moyen passé sur Internet par jour et par employé en 2012 par rapport à 2011 * Le chiffre de 2011 est issu de la précédente étude Olfeo menée dans les mêmes conditions méthodologiques. Un employé passe 1H37/jour sur Internet au bureau soit 8 minutes de plus qu en 2011 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 4/15

5 B.2 59% DU SURF AU BUREAU EST À USAGE PERSONNEL Cette analyse porte sur le temps quotidien passé sur Internet au bureau par employé, en différenciant surf professionnel et personnel. ZOOM SUR LES RÉSULTATS : TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU PAR TYPE DE SURF 57 MINUTES PAR JOUR C est le temps passé sur Internet à des fins non professionnelles en 2012 Soit : 59% du surf global 40 MINUTES PAR JOUR C est le temps passé sur Internet à des fins professionnelles en 2012 Soit : 41% du surf global Par rapport à 2011, la répartition entre surf personnel et professionnel reste la même à 1% près. On note néanmoins une augmentation du surf personnel avec 5 min. de plus par jour en Par rapport à 2011, les employés passent en moyenne 8 minutes de plus par jour sur Internet dont : + 5 MINUTES À USAGE PERSO + 3 MINUTES À USAGE PRO Une augmentation qui s explique notamment par une actualité politique, sportive et de faits divers riche en 2012 et notamment de plus en plus suivie sur des supports vidéos, les réseaux sociaux, les blogs En 2012, le temps moyen passé à regarder une vidéo au bureau par employé est de 1h par semaine. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 5/15

6 B.3 UNE PRODUCTIVITÉ QUI CHUTE L utilisation d Internet à titre personnel représente en moyenne 59% du temps passé sur Internet. À partir de cette moyenne, on peut estimer la chute de productivité engendrée par l usage personnel d Internet au bureau. ZOOM SUR LES RÉSULTATS : TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU PAR TYPE DE SURF 28,5 JOURS PAR AN : C est le temps passé sur Internet à des fins personnelles 13,6% : C est la chute de productivité causée par l usage personnel d Internet au bureau Par rapport à 2011, les salariés travaillent 2,5 JOURS DE MOINS /AN en naviguant sur Internet à des fins personnelles au bureau Internet au bureau à des fins personnelles, c est 5,7 semaines de congés en plus par an Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 6/15

7 cette chute de productivité peut être présentée à la fois en temps de travail effectif et également en coût pour l entreprise. Expression du temps de travail effectif suite à la chute de productivité due à l usage non professionnel d Internet en 2012 : ZOOM SUR LES RÉSULTATS : En temps Durée légale de travail Temps de travail effectif En heures par jour 7H 6H03 En heures par semaine 35H 30H15 En jours par an 220 jours 191,5 jours TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU : DES JOURS DE CONGÉS GAGNÉS OU DU SALAIRE EN PLUS? Expression de la chute de productivité en coût perdu pour l entreprise en raison de l usage non professionnel d Internet en 2011 : CSP Salaire brut mensuel moyen* Perte annuelle / collaborateur Ouvriers Employés Professions intermédiaires Cadres * Source : Insee et DADS, données 2010 publiées en ,7 SEMAINES PAR AN : C est le nombre de semaines passées à naviguer à des fins personnelles au bureau par employé PRESQUE 11 SEMAINES PAR AN : C est le nombre de semaines réelles de congés payés par employé grâce à l usage personnel d Internet 2,4 MOIS DE SALAIRE PAR AN C est le coût de l usage personnel d Internet au bureau par employé pour les entreprises Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 7/15

8 C Les comportements des salariés sur Internet au bureau en 2012 C.1 LA RÉPARTITION HORAIRE DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU Ces courbes présentent le temps passé sur Internet par les employés selon les heures de la journée. ZOOM SUR LES RÉSULTATS : UN USAGE PERSONNEL À L ARRIVÉE AU BUREAU, AU DÉJEUNER JUSQU'À 15H00 ET AVANT LES DÉPARTS DU BUREAU : DE 8H00 À 10H00 la moyenne du surf personnel est de 59% pour ensuite laisser place à un surf plus professionnel de 10h00 à 12h00 *Source étude Olfeo de 2013 schéma sur le temps moyen passé sur Internet par type de surf page 6 PLUSIEURS TENDANCES DE SURF NON PROFESSIONNEL APPARAISSENT SELON LES HORAIRES : DE 12H00 À 15H00 ET À 17H00 sont les plus gros pics de surf non professionnel bien au-delà de la moyenne Enfin, DE 15H00 À 17H00 ET APRÈS 19H00 les employés ont un usage plutôt professionnel d Internet 8h00-10h00 : consultation de sites d actualités et de réseaux sociaux 12h00-15h00 : consultation de sites de divertissement (visionnage d émissions de télé, écoute de radio en ligne, jeux ) 17h00-18h00 : consultation de sites de services (météo, trafic) et de divertissement. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 8/15

9 C.2 LE TOP 10 DES CATÉGORIES DE SITES LES PLUS VISITÉES AU BUREAU EN 2012 Ce graphique reprend les catégories de sites les plus visitées au bureau en Une catégorie regroupe plusieurs sites de même nature. Par exemple Le Figaro, Le Monde et 20 minutes sont classés dans la même catégorie : «Actualités». Pour des raisons de pertinence, les moteurs de recherche comme Google ont été exclus des statistiques, ainsi que les sites utilisés pour des besoins internes : CRM interne ZOOM SUR LES RÉSULTATS : LES TOPS ET LES FLOPS DES CATÉGORIES DE SITES EN 2012 AU BUREAU : LES TOPS 2012 : +11% pour les catégories «Blogs, forums, Wiki» et «Réseaux sociaux» +4% pour la catégorie «Partage de vidéos et vidéos live ou en replay» +3% pour la catégorie «Actualités» LES FLOPS 2012 : -10% pour «Loisirs» la catégorie -4% pour la catégorie «Commerce en ligne» TOP 3 DES RÉSEAUX SOCIAUX AU BUREAU : Facebook, Linkedin, Twitter TOP 3 DES PLATEFORMES DE BLOGS : Overblog, Blogger, Canablog TOP 3 DES SITES DES SITES DE VIDÉOS LIVE ET REPLAY : TF1-Wat, France Télévision, M6 TOP 3 DES SITES D ACTUALITÉ : Yahoo actu, L internaute, Le Figaro TOP 3 DES FORUMS : Comment ça marche, Au féminin, Doctissimo TOP 3 DES SITES DE PARTAGE DE VIDÉOS : Youtube, Dailymotion, Vimeo Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 9/15

10 C.3 LE TOP 20 DES SITES LES PLUS VISITÉS AU BUREAU EN 2012 Le top 20 des sites les plus visités au bureau en 2012 est établi en fonction du nombre de visites sur chaque site, contrairement au classement par catégorie qui cumule les visites de tous les sites qui compose cette dernière. De la même façon que pour le classement des catégories, nous avons exclu des statistiques les moteurs de recherche comme Google ainsi que les catégories de sites utilisées pour des besoins internes : CRM interne Top 20 des sites les plus visités au bureau en 2012 Classement Sites Evolutions / Facebook = 2 Youtube = 3 Wikipédia = 4 Yahoo actu Entrée 5 Comment ça marche +2 places 6 Le bon coin -2 places 7 Windows live MSN +3 places 8 Overblog Entrée 9 Blogger +7 places 10 TF1-Wat -1 place 11 L internaute = 12 Dailymotion -4 places 13 L équipe = 14 Pages jaunes -9 places 15 Linkedin Entrée 16 Ebay -10 places 17 Le Figaro +2 places 18 France Télévision Entrée 19 Amazon Entrée 20 Française des jeux = ZOOM SUR LES RÉSULTATS : LES FAITS MARQUANTS DE 2012 LES RÉSEAUX SOCIAUX La catégorie «Réseaux sociaux» se classe en 4 e position et pourtant Facebook reste le site le plus visité au bureau. Facebook représente plus de 75% des visites de la catégorie «Réseaux sociaux». Les autres réseaux sociaux sont bien entendu visités, avec notamment l entrée dans le top 20 de Linkedin, avec une audience plus réduite. LES VIDÉOS SUR LE NET 4 sites du top 20 sont des sites qui diffusent des vidéos, sans compter les sites d actualités qui proposent de plus en plus de vidéos. Un phénomène qui fait désormais partie des habitudes de surf pour suivre l actualité générale ou sportive, montrer les dernières vidéos à la mode, ou encore regarder l émission de la veille en replay. LES BLOGS, FORUMS ET WIKI L information est disponible partout et immédiatement : pour savoir comment faire telle ou telle chose, comparer, lire les retours d expériences Aujourd hui l internaute a pris le pouvoir! Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 10/15

11 D Surf au bureau : enjeux et guide 2013 D.1 SURF AU BUREAU : CLASSEMENT DES ENJEUX À MAITRISER EN 2013 POUR LES ENTREPRISES Ce classement des enjeux se base sur le top 10 des catégories de site les plus visitées au bureau en 2012, et les types de risques engendrés selon le nombre de visites de ces différentes catégories. 1) PRODUCTIVITÉ : Même si la barrière entre professionnel et personnel tend à se gommer au fil du temps (page entreprise sur Facebook, Linkedin, blog ou forum sur des renseignements professionnels ), la productivité reste malgré tout un des enjeux majeurs à maîtriser pour les entreprises. Si l autorisation du surf personnel au bureau est obligatoire, il est nécessaire de l encadrer, par exemple grâce à une charte informatique. 2) DISPONIBILITÉ DE LA BANDE PASSANTE : La consultation de vidéos en ligne nécessite beaucoup de ressources et diminue les performances du réseau. Si 50% des salariés consultent une vidéo, l autre moitié des salariés, souhaitant par exemple accéder à des applications métier verra son accès ralenti. Il existe des solutions techniques permettant de prioriser les flux et d allouer les ressources aux sites professionnels. 3) JURIDIQUE : Jeux en ligne illicites, propos diffamatoires d un salarié sur Internet, visite d un site illicite, téléchargement illégal la liste est longue et lourde de conséquences pour l entreprise, au civil comme au pénal. Pour couvrir ce risque, l entreprise doit associer moyens techniques et juridiques : solution de filtrage, charte Internet 4) SÉCURITÉ : Flux sécurisés, webmail, sexe, réseaux sociaux autant de portes ouvertes pour les logiciels malveillants qui déploient des attaques de plus en plus ciblées. 5) E-RÉPUTATION : Blogs, forums, réseaux sociaux : l internaute a le pouvoir et les salariés? En 2012 de nombreux cas de jurisprudence Facebook ou Twitter ont vu le jour. Une solution pour lutter contre ce fléau : la charte informatique qui peut interdire aux salariés de poster des informations concernant l entreprise et d utiliser leur adresse mail professionnelle sur le net aussi bien pendant leur temps de travail que dans leur sphère privée. 6) FUITES D INFORMATION : Webmail, messagerie instantanée, réseaux sociaux : des portes ouvertes à maîtriser. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 11/15

12 D.2 SURF AU BUREAU : PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LES EMPLOYÉS ET LES EMPLOYEURS QUI EST RESPONSABLE DES ACTES ILLICITES D UN SALARIÉ SUR INTERNET? Le dirigeant, le salarié ainsi que le responsable informatique peuvent voir leurs responsabilités engagées. Le dirigeant est responsable des actes de ses salariés au civil et peut être poursuivi en vertu de sa qualité de dirigeant, et ceci même s'il n'a pas personnellement pris part à la commission de l'infraction. (Art alinéa 5 du code civil). Il peut également être poursuivi au pénal si l entreprise et lui-même sont bénéficiaires de l acte (Art et 2 du code pénal). Le salarié aussi peut être poursuivi, encore faut-il prouver qu'il est bien l'auteur des actes (l authentifier) et qu'il a agi sans autorisation, hors du cadre de ses fonctions et hors du cadre de ses attributions (Arrêt Héro). Quant au personnel informatique, il peut être poursuivi pour «négligence fautive» de ne pas avoir informé la direction des risques et des moyens à mettre en œuvre pour éviter des comportements illicites sur Internet. EST-CE QUE L EMPLOYEUR PEUT LIMITER L ACCÈS INTERNET DE SES SALARIÉS? Oui. L'employeur doit notamment veiller à ce que ses salariés ne fassent pas un usage illicite d Internet. L employeur doit respecter la législation en vigueur dans le pays. Il peut également décider de limiter l accès à des sites pour prévenir les risques liés à la productivité, la sécurité du réseau, les performances réseaux Néanmoins, si un salarié porte atteinte au bon fonctionnement du système d information, la direction informatique peut limiter son accès, si cette procédure de limitation des accès a été détaillée dans la charte informatique et si le collaborateur a été informé de la sanction par mail ou courrier avant la restriction de ses accès. EST-CE QUE L ENTREPRISE PEUT INTERDIRE LE SURF PERSONNEL AU BUREAU? Non. L usage d Internet à des fins personnelles doit être autorisé dans les limites du «raisonnable». Deux textes majeurs font référence à l usage personnel d Internet et de la messagerie au bureau : La CNIL et l Arrêt Nikon 2 oct Selon l arrêt Nikon : «L employé, bien que sur son lieu de travail, conserve le droit au respect de sa vie privée et notamment au respect des correspondances.» Selon la CNIL : L'usage personnel d'internet sur le lieu de travail est autorisé dans les limites du «raisonnable», au nom du droit à la liberté résiduelle. D ailleurs si la charte informatique ne respecte pas ce droit, elle est caduque. Toutefois cet usage personnel ne doit pas affecter la sécurité des réseaux ou la productivité de l entreprise concernée. EST-CE QU UNE ENTREPRISE PEUT INTERDIRE À SES COLLABORATEURS DE PARLER DE LA SOCIÉTÉ SUR INTERNET : RÉSEAUX SOCIAUX, FORUMS? LORSQUE LA SOCIÉTÉ LIMITE LES ACCÈS À INTERNET, EST-CE QUE DEUX SALARIÉS OCCUPANT LA MÊME FONCTION OU LE MÊME POSTE, PEUVENT AVOIR UN BLOCAGE DIFFÉRENT? Non. Deux salariés occupant le même poste doivent avoir le même filtrage, sinon l entreprise peut être poursuivie pour discrimination. Oui. Dans la charte informatique le dirigeant peut interdire à ses salariés de parler de la société et d utiliser leur adresse mail professionnelle sur Internet Le dirigeant peut interdire l usage du nom de la société par ses collaborateurs sur les blogs, les forums, les réseaux sociaux Il peut également interdire dans la charte les commentaires des collaborateurs citant la société sur la toile. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 12/15

13 EST-CE QUE LA CONSULTATION DE SITES PORNOGRAPHIQUES AU BUREAU EST ILLÉGALE? Non. La consultation des sites pornographiques n est pas illégale en France et au bureau non plus. Il n est pas illicite de visiter des sites pornographiques au bureau même si la visite de tels sites en milieu professionnel est discutable. En revanche la charte informatique peut interdire ce type de navigation aux employés et les entreprises peuvent tout à fait choisir de bloquer l accès à ces sites. SI L ENTREPRISE SURVEILLE L USAGE D INTERNET AU BUREAU, EST-CE QUE LES EMPLOYÉS DOIVENT EN ÊTRE INFORMÉS? Oui. La loi informatique et libertés et le droit du travail (à travers le principe de transparence) imposent d informer les salariés à partir du moment où l entreprise collecte des données à caractère personnel. La charte informatique est le document de référence pour informer les collaborateurs. Cette démarche fait partie des meilleures pratiques. EST-CE QUE L EMPLOYEUR PEUT CONSULTER L USAGE D INTERNET D UN COLLABORATEUR EN PARTICULIER? Le dirigeant a tout à fait le droit de consulter la navigation Internet d un de ses salariés en son absence car il en est responsable. Le cas de jurisprudence de l entreprise Martin (Cass. Soc., ) est aujourd hui une référence en la matière. Selon ce jugement, les connexions établies par un salarié pendant son temps de travail sur le lieu de travail sont présumées avoir un caractère professionnel et ne relèvent pas du domaine de la vie privée. Par conséquent, le dirigeant serait en droit de consulter l'utilisation d'internet d'un salarié sans sa présence. UN COLLABORATEUR PEUT-IL ÊTRE LICENCIÉ POUR AVOIR SURFÉ SUR INTERNET? Oui. De nombreux cas de jurisprudence ont vu le jour en la matière. Les cas de jurisprudences sont nombreux et les raisons sont multiples : nonrespect de la charte Informatique, diffamation sur les réseaux sociaux, usage abusif d Internet au bureau, navigation sur des sites illicites la liste est longue. Retrouvez les cas de jurisprudence liés à l utilisation d Internet ici : COMMENT DÉPLOYER UNE CHARTE INFORMATIQUE POUR QU ELLE SOIT OPPOSABLE AUX SALARIÉS? Pour que la charte informatique soit juridiquement opposable aux salariés, elle doit être déployée en annexe ou comme un règlement intérieur si le souhait est de contrôler et de sanctionner. Le déploiement d'une charte doit respecter un certain nombre de lois : La loi informatique et liberté : La charte informatique se doit de ne pas : "porter atteinte ni à l identité humaine, ni aux droits de l homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques." Le code du travail à travers 3 grands principes : o Le principe de discussion collective : Le comité d entreprise (ou comité technique) ainsi que le CHSCT doivent être consultés lors de l introduction d une charte informatique o Le principe de transparence : Les salariés doivent être informés collectivement et individuellement o Le principe de proportionnalité : Les données collectées doivent être proportionnelles à un but légitime recherché Les étapes de déploiement pour rendre une charte opposable : Pour pouvoir intervenir sereinement suite à ce type de demandes, il est conseillé au personnel du service informatique de mettre en place un guide des opérations de contrôle et de maintenance permettant de définir les différentes obligations (confidentialité ) Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 13/15 Soumettre la charte à l avis du comité d entreprise ou au comité technique ainsi qu au comité d hygiène et de sécurité Transmettre le document à chaque salarié individuellement et s assurer qu il en ait pris connaissance. Afficher le document à une place accessible sur le lieu de travail

14 Déposer la charte au greffe du conseil des prud hommes Transmettre le document à l inspection du travail en 2 exemplaires Les deux dernières étapes sont nécessaires uniquement pour les organismes dont les salariés dépendent du droit du travail : entreprises privées et administrations qui disposent d agents de droit privé. Pour aller plus loin : découvrez notre libre blanc juridique co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 14/15

15 À propos d Olfeo Olfeo, éditeur français d une solution de proxy et de filtrage de contenus Internet, est une société indépendante basée à Paris et Bordeaux. Avec plus de 10 ans d expertise dans le domaine de la sécurité Internet, Olfeo développe une solution adaptée aux besoins des entreprises et des administrations françaises grâce à une approche innovante basée sur la proximité culturelle. Olfeo garantit ainsi à ses clients une protection juridique optimale, une qualité de filtrage inégalée, une haute sécurité du système d information et l association des utilisateurs à la politique de sécurité de l entreprise. La solution Olfeo permet aux entreprises et administrations de maîtriser les accès Internet de leurs utilisateurs internes et de leurs visiteurs, grâce à 5 produits complémentaires : le Proxy cache QoS, le Filtrage d URL, le Filtrage protocolaire, l Antivirus de flux et le Portail public. Cette stratégie d innovation est aujourd hui plébiscitée par plus de 1000 clients représentant plus de 2 millions d utilisateurs. Olfeo : Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 15/15

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/17

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/17 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/17 SOMMAIRE A PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OLFEO... 3 A.1 LES OBJECTIFS... 3 A.2 LE CONTEXTE... 3 A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

La solution dédiée au marché français

La solution dédiée au marché français France Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché français OLFEO : UNE STRATéGIE BASéE SUR L INNOVATION une approche innovante sur le marché de la sécurité Olfeo,

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Lorraine ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Une charte informatique définit les règles d utilisation du système d information (équipements, logiciels, messagerie, fichiers

Plus en détail

Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit

Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit 17 juin 2013 Isabelle Renard Docteur Ingénieur Avocat Associée irenard@racine.eu - Sommaire - Accès aux fichiers

Plus en détail

Depuis 1998 : deux fois par an

Depuis 1998 : deux fois par an Depuis 1998 : deux fois par an Une base de données complète sur les internautes Pour identifier le profil des visiteurs d environ 200 sites, plus de 100 chaînes ou rubriques de portails, 1 couplage et

Plus en détail

Communication : de quels droits disposez - vous?

Communication : de quels droits disposez - vous? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Communication : de quels droits disposez - vous? Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Introduction

Plus en détail

Impact de la rentrée scolaire et du mois de Ramadan sur le comportement des internautes tunisiens

Impact de la rentrée scolaire et du mois de Ramadan sur le comportement des internautes tunisiens Tel : (+6) 7 888 88 Fax: (+6) 7 885 59 E-mail : info@accesstoebusiness.com Site : www.accesstoebusiness.com Blog : www.journalduwebmarketing.com Impact de la rentrée scolaire et du mois de Ramadan sur

Plus en détail

Guide de la Charte Olfeo co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan Page 1

Guide de la Charte Olfeo co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan Page 1 Guide de la Charte Olfeo co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan Page 1 SOMMAIRE I. CHAPITRE 1 : LA DEMARCHE DE LA CHARTE.4 I.1 I.2 I.3 QU EST-CE QU UNE CHARTE INFORMATIQUE?... 4 LES FONDEMENTS

Plus en détail

L audience de l internet en France en juillet 2015

L audience de l internet en France en juillet 2015 Levallois, le 1 er septembre 2015 1 Français sur 5 sur les sites d Informations et Petites Annonces Automobiles En juillet 2015, 12,6 millions d internautes, soit plus d 1 Français sur 5 (20,4%) ont consulté

Plus en détail

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012 Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 1 INTRODUCTION La sécurité informatique: quelques chiffres Internet a crée 700.000 emplois sur les 15 dernières années

Plus en détail

Proxy et contrôle de contenus

Proxy et contrôle de contenus Maîtrisez l utilisation d Internet! Proxy et contrôle de contenus La solution Olfeo permet de sécuriser, d optimiser et d analyser l ensemble de l activité Internet à travers une suite de 4 produits complémentaires

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible

Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible ÉVENTAIL DES UTILISATIONS Internet représente une part significative des affaires aujourd'hui. L'utilisation

Plus en détail

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif?

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif? La production de documents numériques, dans le cadre d un projet collectif, s appuie sur la recherche, l échange, le stockage, le partage, la publication ou la diffusion de nombreuses informations et ressources.

Plus en détail

La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise

La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise GS Days 2014 Frédéric Connes Frederic.Connes@hsc.fr Amélie Paget Amelie.Paget@hsc.fr 1/29 Plan! Importance de la charte informatique! Nouveaux

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

La solution dédiée au marché belge

La solution dédiée au marché belge Belgique Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché belge Filtrage URL Protection juridique Catégories belges Sensibilisation utilisateurs Détéction du P2P Filtrage

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

Lexique informatique. De l ordinateur :

Lexique informatique. De l ordinateur : De l ordinateur : Lexique informatique CD / Cédérom : CD (Compact Disc) contient des logiciels (dictionnaire, jeux, ) Clavier : permet de taper du texte, de la ponctuation, des chiffres et des symboles.

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

La solution dédiée au marché luxembourgeois

La solution dédiée au marché luxembourgeois Luxembourg Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché luxembourgeois Filtrage URL Protection juridique Catégories luxembourgeoises Sensibilisation utilisateurs

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

Pour vos questions ou une autorisation d utilisation relative à cette étude vous pouvez contacter l équipe via contact@4gmark.com

Pour vos questions ou une autorisation d utilisation relative à cette étude vous pouvez contacter l équipe via contact@4gmark.com ES ENSEIGNEMENTS DU NOUVEAU LES 4GMARK EN DU NOUVEAU FULLTEST EN 3G FULLTEST 3G France Métropolitaine Juillet/Aout 2014 Contenu 1. PRINCIPE DE L ETUDE... 2 1.1 Contexte... 2 1.2 Objectif... 3 2. PERIMETRE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION. Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015.

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION. Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015. CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015. Les présentes CGU sont disponibles sur le site internet www.catchmysong.com ainsi que dans l application

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Site internet «lapressedevesoul.com»

Site internet «lapressedevesoul.com» Site internet «lapressedevesoul.com» Conditions Générales d Utilisation Le site lapressedevesoul.com est édité par la SNEC (Société Nouvelle des Editions Comtoises), au capital de 817 600, dont le siège

Plus en détail

USERGATE PROXY & FIREWALL. Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible

USERGATE PROXY & FIREWALL. Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible USERGATE PROXY & FIREWALL Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible ÉVENTAIL DES UTILISATIONS Internet représente une part significative des affaires

Plus en détail

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités.

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Charte informatique Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et

Plus en détail

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise

Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise http://www.droit-technologie.org Présente : Exemple de directives relatives à l utilisation du courrier électronique et d Internet au sein de l'entreprise Olivier Rijckaert Avocat au barreau de Bruxelles,

Plus en détail

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n Caen le 03/04/2015 Pascal RENAUD Stage Chef de projet marketing et conception de site «Face à la vulgarisation des réseaux sociaux et à l audience qu ils entraînent,

Plus en détail

Les Réunions Info Tonic. Améliorer la visibilité de son site internet Mardi 10 décembre 2013

Les Réunions Info Tonic. Améliorer la visibilité de son site internet Mardi 10 décembre 2013 Les Réunions Info Tonic Améliorer la visibilité de son site internet Mardi 10 décembre 2013 Améliorer la visibilité de son site web 01 Préambule Préambule Avoir un site plus visité c est bien, encore faut-il

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place»

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + E-réputation de L Entreprise Et les autres «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + Introduction : Vidéo 2 + Des chiffres 3 Internet est désormais le 1er canal

Plus en détail

Les vidéos sur ordinateur

Les vidéos sur ordinateur Module Multimédia Les vidéos sur ordinateur Médiathèque de Haguenau - mediatheque.ville-haguenau.fr 1/19 Sommaire I. Regarder des vidéos sur Internet avec Dailymotion et Youtube...3 1) Présentation générale...

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

L EVALUATION PROFESSIONNELLE

L EVALUATION PROFESSIONNELLE INFODROIT- 22 mars 2011 L EVALUATION PROFESSIONNELLE Dossier préparé et présenté par Lamiel TURLOT, juriste à l UD CFDT Paris SOMMAIRE L évaluation professionnelle, une obligation pour l employeur?...3

Plus en détail

Baromobile 2013. Baromobile. Le baromètre de l Internet mobile

Baromobile 2013. Baromobile. Le baromètre de l Internet mobile Baromobile Le baromètre de l Internet mobile Novembre 2013 1 Notre 5 ème vague du Baromobile : des usages renforcés et l émergence des activités simultanées Pour cette 5 ème année consécutive Omnicom Media

Plus en détail

Filtrage et Internet au bureau : Enjeux et cadre juridique en France

Filtrage et Internet au bureau : Enjeux et cadre juridique en France France LIVRE BLANC JURIDIQUE Co-écrit avec le cabinet d avocats Filtrage et Internet au bureau : Enjeux et cadre juridique en France 3 ème édition Livre blanc juridique Olfeo co-écrit avec le Cabinet d

Plus en détail

Observatoire des écrans connectés

Observatoire des écrans connectés Observatoire des écrans connectés Poursuivre l Observatoire de l internet mobile et aller plus loin! Smartphones, tablettes la multiplication des écrans connectés modifie la consommation des médias Comment

Plus en détail

des réseaux sociaux LES FICHES OUTILS Pour aller plus loin des ressources en ligne immédiatement accessibles

des réseaux sociaux LES FICHES OUTILS Pour aller plus loin des ressources en ligne immédiatement accessibles François Scheid Enora Castagné Mathieu Daix Romain Saillet LES FICHES OUTILS des réseaux sociaux 91 fiches opérationnelles 80 conseils personnalisés 43 cas pratiques 100 illustrations Pour aller plus loin

Plus en détail

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction

En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, Introduction Introduction La nature, pour être commandée, doit être obéie.» Francis Bacon, peintre anglo-irlandais. En 2010, on compte environ 1,65 milliard d utilisateurs d internet, soit un quart de la population

Plus en détail

Sécurisation de l accès au web pour les élèves

Sécurisation de l accès au web pour les élèves Sécurisation de l accès au web pour les élèves 1) Le dispositif Comme annoncé récemment dans un courrier de l Inspection Académique, le Rectorat a mis en place un dispositif centralisé (serveur proxy)

Plus en détail

Nettoyage de l E-réputation des entreprises : la suppression de contenus illicites sur internet

Nettoyage de l E-réputation des entreprises : la suppression de contenus illicites sur internet Nettoyage de l E-réputation des entreprises : la suppression de contenus illicites sur internet Article juridique publié le 04/12/2013, vu 1948 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM Grâce à Internet, les internautes

Plus en détail

Connectez-moi! préface d Alain Bobant. Un petit guide civique et juridique. Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13716-3

Connectez-moi! préface d Alain Bobant. Un petit guide civique et juridique. Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13716-3 Connectez-moi! Fabrice Mattatia préface d Alain Bobant Un petit guide civique et juridique Groupe Eyrolles, 2014, ISBN : 978-2-212-13716-3 Table des matières Avant-propos 1 Redécouvrir les concepts d Internet

Plus en détail

REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET

REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET REFERENCEMENT ET POSITIONNEMENT DE SITE INTERNET FONCTIONNEMENT DES MOTEURS DE RECHERCHE APPROCHE METHODOLOGIQUE DU REFERENCEMENT INSCRIPTIONS POPULARITE ET ECHANGE DE LIENS SUIVI ET VEILLE REFERENTIELLE

Plus en détail

RH et COMMUNITY MANAGEMENT Marque Employeur et Médias Sociaux : faut-il avoir peur? Mercredi 15 février 2012

RH et COMMUNITY MANAGEMENT Marque Employeur et Médias Sociaux : faut-il avoir peur? Mercredi 15 février 2012 RH et COMMUNITY MANAGEMENT Marque Employeur et Médias Sociaux : faut-il avoir peur? Mercredi 15 février 2012 1/ 14 février 2012 Marque employeur et médias sociaux QUELQUES DEFINITIONS POUR COMMENCER 2/

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet CHARTE INFORMATIQUE Usage de ressources informatiques et de service Internet Le développement des ressources informatiques sur les districts et sur les navires ravitailleurs des districts des TAAF résulte

Plus en détail

SQUID I- Squid, c'est quoi? II- Comment ca marche? III- Où trouver des informations?

SQUID I- Squid, c'est quoi? II- Comment ca marche? III- Où trouver des informations? SQUID I- Squid, c'est quoi? Squid est un serveur proxy-cache, c est à dire, qu il stocke les données fréquemment consultées sur les pages Web (notamment les images) sur un serveur cache du réseau local

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

emploi visibilité sur Internet Développer sa pour trouver un EYROLLES emploi & carrière Patrice de BROISSIA Laëtitia FERRER

emploi visibilité sur Internet Développer sa pour trouver un EYROLLES emploi & carrière Patrice de BROISSIA Laëtitia FERRER EYROLLES emploi & carrière Patrice de BROISSIA Laëtitia FERRER Développer sa visibilité sur Internet pour trouver un emploi Bâtir une stratégie de carrière, mener une recherche active 4 profils pour identifier

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Production- Vente - Consommation Télévision Documents

Plus en détail

Charte d'usage des TIC

Charte d'usage des TIC Schéma Informatique Ministériel Groupe Chartes d usage des TIC Introduction Charte d'usage des TIC Le développement et la diffusion au sein du MINEFI des nouveaux moyens de communication et d information

Plus en détail

L identité numérique. Risques, protection

L identité numérique. Risques, protection L identité numérique Risques, protection Plan Communication sur l Internet Identités Traces Protection des informations Communication numérique Messages Chaque caractère d un message «texte» est codé sur

Plus en détail

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises L e-réputation A. L e-réputation : définition 11 B. L e-réputation : les enjeux 12 1. Les enjeux pour les particuliers 12 2. Les enjeux pour les entreprises 12 C. L e-réputation : les opportunités 13 1.

Plus en détail

Connaissez-vous vraiment les réseaux sociaux?

Connaissez-vous vraiment les réseaux sociaux? Connaissez-vous vraiment les réseaux sociaux? Digigirlz 17.03.2015 Sébastien PETIT, Social Media Lead, Microsoft @sepetit Les usages des français en 2015 84% des français sont des utilisateurs actifs

Plus en détail

CaDeVousAMoi. Cas d école e-réputation. Votre interlocuteur : CHRISTOPHE THIL

CaDeVousAMoi. Cas d école e-réputation. Votre interlocuteur : CHRISTOPHE THIL CaDeVousAMoi Cas d école e-réputation Votre interlocuteur : CHRISTOPHE THIL BlueBoat 27, rue Victor Schoelcher 68200 Mulhouse +33 (0)3 89 60 71 63 www.blueboat.fr christophe.thil@blueboat.fr Siret : 480074152

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4 biz Table des matières... 3 Présentation de la structure... 3 Enjeux... 3 Besoins, cible et les objectifs...4 Présentation du projet... 4 Cible... 4 Quelle portée espérez-vous pour votre site? (locale,

Plus en détail

Astuces et bonnes pratiques pour optimiser son site web

Astuces et bonnes pratiques pour optimiser son site web Astuces et bonnes pratiques pour optimiser son site web L évolution du touristonaute Les clés de succès d un site e-tourisme : quoi faire, quels outils Comment rendre son site web visible : quoi faire,

Plus en détail

Exploiter la connexion Internet de la Freebox 95

Exploiter la connexion Internet de la Freebox 95 CHAPITRE 1 Découvrir l offre ADSL de Free 11 1.1. Introduction et définitions... 12 Qu est-ce qu Internet?... 15 Qu est-ce que l ADSL?... 16 La technologie xdsl... 19 L ADSL et le réseau téléphonique de

Plus en détail

Vous n avez aucune installation à faire et aucune mise à niveau ne vous complique la vie. Vous allez adorer votre nouveau site.

Vous n avez aucune installation à faire et aucune mise à niveau ne vous complique la vie. Vous allez adorer votre nouveau site. Vous souhaitez obtenir plus de clients? Découvrez comment multiplier vos contacts grâce aux 38 millions d internautes français. Aujourd hui il ne suffit plus d avoir un site internet. Il faut un site avec

Plus en détail

Sécuriser un équipement numérique mobile TABLE DES MATIERES

Sécuriser un équipement numérique mobile TABLE DES MATIERES Sécuriser un équipement numérique mobile TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 REGLES DE BONNE CONDUITE CONCERNANT VOTRE MOBILE... 3 2.1 MEFIEZ-VOUS DES REGARDS INDISCRETS... 3 2.2 PREVOYEZ LE VOL OU

Plus en détail

Réseaux Sociaux. (en Anglais Social Network)

Réseaux Sociaux. (en Anglais Social Network) Réseaux Sociaux Réseau social, locution Site internet qui permet aux internautes de se créer une page personnelle afin de partager et d'échanger des informations et des photos avec leur communauté d'amis

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

Tutoriel d'introduction à TOR. v 1.0

Tutoriel d'introduction à TOR. v 1.0 Tutoriel d'introduction à TOR. v 1.0 1. Qu'est-ce que TOR 2. Quel est le principe de fonctionnement de TOR? 3. Comment utiliser TOR pour naviguer anonymement? 4. Comment aider (en seulement quelques clics)

Plus en détail

Le Cloud Computing. Stockez et accédez à tous vos documents et données depuis n importe où. Mai 2014

Le Cloud Computing. Stockez et accédez à tous vos documents et données depuis n importe où. Mai 2014 Le Cloud Computing Stockez et accédez à tous vos documents et données depuis n importe où Mai 2014 SOMMAIRE - Qu est ce que le cloud computing? - Quelle utilisation? - Quelle utilité? - Les déclinaisons

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi?

Un logiciel de contrôle parental, c est quoi? LES LOGICIELS DE CONTROLE PARENTAL Ces dispositifs de protection des mineurs sur Internet proposent des fonctionnalités de plus en plus évoluées. Mais ils ne remplaceront jamais l action pédagogique des

Plus en détail

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux

Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux Tendances Clés du Marché des Réseaux Sociaux IREP - 18 octobre 2012 Abi Foldes, Account Manager, comscore Europe afoldes@comscore.com @comscorefr Sommaire Réseaux Sociaux: Usage, Profil, Engagement Mobile

Plus en détail

Filtrage Internet complet pour réseaux de tout type et de toute taille

Filtrage Internet complet pour réseaux de tout type et de toute taille Filtrage Internet complet pour réseaux de tout type et de toute taille FILTRAGE INTERNET COMPLET UserGate Web Filter est une solution de passerelle permettant de contrôler l'utilisation d'internet sur

Plus en détail

Internet Le guide complet

Internet Le guide complet Introduction Définition 9 Les services proposés par Internet 10 Se connecter Matériel nécessaire 13 Choisir son type de connexion 14 Dégroupage total ou dégroupage partiel 16 Choisir son fournisseur d

Plus en détail

AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015

AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015 AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015 CONTENU DES MALLETTES Méthode pédagogique L ensemble de notre méthode pédagogique est basé sur l expérience professionnelle et le vécu quotidien au poste de travail

Plus en détail

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol Pass / 28 Novembre 2012 By Philippe Coudol Un peu d histoire Quelques chiffres Les leviers de la stratégie digitale Les 10 secrets d un bon dispositif La visibilité Sur les moteurs Sur les médias sociaux

Plus en détail

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres

Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Réponses aux questions de la page 2 du questionnaire RESPONS sur la responsabilité sociale des cadres Question 1 : «En France, la rédaction d un rapport sur la responsabilité sociale et environnementale

Plus en détail

Romain Defoy-Dubray Natacha Resnikoff

Romain Defoy-Dubray Natacha Resnikoff Romain Defoy-Dubray Natacha Resnikoff 10:00 11:30 Participatif! 11:30 12:00 Participatif ² Pourquoi gérer son e-réputation? Comment construire son image sur la toile? Conseils en cas de «bad buzz» Pourquoi

Plus en détail

Les médias sociaux. Vers un Web citoyen et solidaire?

Les médias sociaux. Vers un Web citoyen et solidaire? Les médias Vers un Web citoyen et solidaire? Un support libre d e-change 1 Quelques 2 Des usages 3 Donner du sens à et réseaux 4 Les médias et le contrôle 5 Zoom sur les réseaux 6 Lexique, mémo et 2 E-change

Plus en détail

Dossier pratique n 1

Dossier pratique n 1 Dossier pratique n 1 Comment mieux protéger les enfants sur Internet? Dans ce dossier 1 Protection et prévention 2 Conseils pour les parents 3 Petit lexique pour les parents 4 Conseils pour enfants et

Plus en détail

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone

Formations Web. Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web Catalogue 2014 Internet Référencement Newsletter Réseaux sociaux Smartphone Formations Web CCI Formation vous propose 8 formations WEB 1 formation Smartphone Nos formations se déroulent

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Service de création de site Internet

Service de création de site Internet Service de création de site Internet 1 Service de création de site Internet Présence et Action culturelles Introduction Quand l Internet fut créé dans les années 80, personne n imaginait que ce réseau

Plus en détail

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires

ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE 2009-2010 de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires ENFANTS ET INTERNET BAROMETRE de l opération nationale de sensibilisation : Un clic,déclic le Tour de France Des Etablissements Scolaires 1 Fiche technique Le quatrième baromètre et a été réalisé par Calysto

Plus en détail

Optimisation WAN > Livre blanc. Des applications plus rapides pour tous vos utilisateurs, ou qu ils soient

Optimisation WAN > Livre blanc. Des applications plus rapides pour tous vos utilisateurs, ou qu ils soient Livre blanc Optimisation WAN > Des applications plus rapides pour tous vos utilisateurs, ou qu ils soient 78976_v2 EMEA WAN WhitePaper_FR.indd 1 18/06/2010 16:30 Accélérer les applications réseaux par

Plus en détail

IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION

IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION Parce qu Internet est un espace public où les données publiées non protégées sont accessibles à tous, voici des conseils pour gérer au mieux votre image sur Internet! IDENTITÉ NUMÉRIQUE ET E-RÉPUTATION

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Site vitrine / Boutique en ligne Site mobile / Hébergement / Nom de domaine E-mail / Référencement / Multilangues

Site vitrine / Boutique en ligne Site mobile / Hébergement / Nom de domaine E-mail / Référencement / Multilangues T A R I F S 2015 Site vitrine / Boutique en ligne Site mobile / Hébergement / Nom de domaine E-mail / Référencement / Multilangues Services Ce que nous pouvons vous proposer 1 / Site Internet Faites connaître

Plus en détail

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS

KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS KASPERSKY SECURITY FOR BUSINESS IDENTIFIER. CONTRÔLER. PROTÉGER. Guide de migration RENOUVELLEMENTS ET MISES À NIVEAU DES LICENCES : Guide de migration PRÉSENTATION DE LA NOUVELLE GAMME ENDPOINT SECURITY

Plus en détail

Etat des lieux du marketing digital

Etat des lieux du marketing digital Etat des lieux du marketing digital Décembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Bonial Echantillon : Echantillon de 1010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

10 fonctions utiles dont devrait disposer votre pare-feu. Un pare-feu servant seulement à bloquer les menaces n en est qu au tout début

10 fonctions utiles dont devrait disposer votre pare-feu. Un pare-feu servant seulement à bloquer les menaces n en est qu au tout début 10 fonctions utiles dont devrait disposer votre pare-feu Un pare-feu servant seulement à bloquer les menaces n en est qu au tout début Table des matières Les pare-feu évoluent 1 Le pare-feu applicatif

Plus en détail

10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE. club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H

10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE. club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H 10 points clés pour apprivoiser les réseaux sociaux en PME et TPE club entrepreneurs ISC -6 Novembre 2014 à 19H PETIT RAPPEL HISTORIQUE Quelques dates et chiffres clé pour comprendre l ampleur du phénomène

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

CHARTE DE GESTION DES COOKIES

CHARTE DE GESTION DES COOKIES CHARTE DE GESTION DES COOKIES 1. PREAMBULE La présente Charte de gestion des Cookies s adresse aux utilisateurs du site internet http://www.procedurescollectives.com/ (ci-après le «SITE»), à savoir, toute

Plus en détail

Bonnes pratiques RÉSEAUX SOCIAUX DES

Bonnes pratiques RÉSEAUX SOCIAUX DES Bonnes pratiques RÉSEAUX SOCIAUX DES Les réseaux sociaux sont des espaces sur Internet où les utilisateurs peuvent échanger, créer des liens, partager des opinions ou des informations entre amis, proches,

Plus en détail