Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15"

Transcription

1 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/15

2 SOMMAIRE A PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OLFEO... 3 A.1 LES OBJECTIFS... 3 A.2 LE CONTEXTE... 3 A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE... 3 B L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU EN B.1 LA RÉALITÉ DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU... 4 B.2 59% DU SURF AU BUREAU EST À USAGE PERSONNEL... 5 B.3 UNE PRODUCTIVITÉ QUI CHUTE... 6 C LES COMPORTEMENTS DES SALARIÉS SUR INTERNET AU BUREAU EN C.1 LA RÉPARTITION HORAIRE DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU... 8 C.2 LE TOP 10 DES CATÉGORIES DE SITES LES PLUS VISITÉES AU BUREAU EN C.3 LE TOP 20 DES SITES LES PLUS VISITÉS AU BUREAU EN D SURF AU BUREAU : ENJEUX ET GUIDE D.1 SURF AU BUREAU : CLASSEMENT DES ENJEUX À MAITRISER EN 2013 POUR LES ENTREPRISES D.2 SURF AU BUREAU : PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LES EMPLOYÉS ET LES EMPLOYEURS Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 2/15

3 A Présentation de l étude Olfeo A.1 LES OBJECTIFS Comme chaque année, l étude Olfeo a pour objectif de présenter la réalité de l utilisation d Internet en entreprise. Elle permet également d analyser les tendances de l utilisation d Internet en France et de mettre en évidence les nouveaux enjeux à maîtriser pour les entreprises. L étude Olfeo présente les résultats de l utilisation d Internet en entreprise en 2012 : temps passé sur Internet, répartition entre surf professionnel et personnel, chute de productivité engendrée par le surf personnel, coût pour une entreprise, top 10 des catégories de sites les plus visitées ou encore top 20 des sites les plus consultés au bureau. Enfin, Olfeo propose une analyse des enjeux à maîtriser pour les entreprises en 2013 ainsi qu un petit guide pratique répondant aux questions les plus fréquentes posées par les employés et les employeurs en matière de surf au bureau. A.2 LE CONTEXTE Aujourd hui, plus de 95% des entreprises donnent un accès Internet à leurs collaborateurs. Rapidité, proximité, recherche d informations instantanée les perspectives offertes par Internet sont nombreuses et chaque année les habitudes de surf changent et font apparaître des enjeux à maîtriser pour les entreprises. En 2012, Internet a été placé sous le signe de l interactivité et du partage avec l explosion des blogs, forums, wiki, réseaux sociaux et de la vidéo. Les internautes partagent leur savoir, leurs expériences, leurs découvertes parfois en allant trop loin au regard des derniers cas de jurisprudence Facebook ou Twitter A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE Olfeo a réalisé cette étude sur l année Elle porte sur plus d une centaine d entreprises de taille variable et plus de collaborateurs. Les sociétés appartiennent à des secteurs d activité divers : santé, distribution, service, banque, collectivités locales L étude concerne l ensemble des collaborateurs, quels que soient leurs fonctions, leurs localisations ou leurs niveaux hiérarchiques. Les utilisateurs observés n ont jamais été limités dans leur navigation Internet au bureau, les résultats sont donc l expression de la réalité de l utilisation d Internet. L étude se base sur l analyse des journaux de connexion au Web fournis par les serveurs proxy. Ces derniers sont capables de tracer toutes les sorties effectuées par un poste du réseau d entreprise vers Internet. Le journal contient notamment les requêtes demandées, la durée de connexion, le type de document accédé, le poids de l information recherchée (en octets) À partir de ces journaux, nous avons pu mettre au point des algorithmes permettant de mesurer le temps passé par site. Les algorithmes permettent également d écarter des statistiques les phénomènes parasites tels que les rafraîchissements automatiques ou les publicités. Les sites consultés ont ensuite fait l objet d une double qualification : - Par catégorie de site : actualités, réseaux sociaux, jeux, webmails, sexe - Par type : professionnel ou personnel. L arbitrage s est fait dans ce cas de la façon la plus large à l avantage de la catégorie professionnelle. Les logs ont été analysés «à l aveugle» sans identification des collaborateurs et ceci afin de respecter la vie privée. Il faut noter que cette étude ne porte que sur Internet et exclut l utilisation du mail. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 3/15

4 B L utilisation d Internet au bureau en 2012 B.1 LA RÉALITÉ DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU Cette première analyse porte sur l évolution du temps passé quotidiennement sur Internet au bureau, par employé, entre 2011 et ZOOM SUR LES RÉSULTATS : TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU PAR JOUR 97 MINUTES PAR JOUR C est le temps moyen passé sur Internet par jour et par employé en ,99% SOIT 8 MINUTES DE PLUS C est l augmentation du temps moyen passé sur Internet par jour et par employé en 2012 par rapport à 2011 * Le chiffre de 2011 est issu de la précédente étude Olfeo menée dans les mêmes conditions méthodologiques. Un employé passe 1H37/jour sur Internet au bureau soit 8 minutes de plus qu en 2011 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 4/15

5 B.2 59% DU SURF AU BUREAU EST À USAGE PERSONNEL Cette analyse porte sur le temps quotidien passé sur Internet au bureau par employé, en différenciant surf professionnel et personnel. ZOOM SUR LES RÉSULTATS : TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU PAR TYPE DE SURF 57 MINUTES PAR JOUR C est le temps passé sur Internet à des fins non professionnelles en 2012 Soit : 59% du surf global 40 MINUTES PAR JOUR C est le temps passé sur Internet à des fins professionnelles en 2012 Soit : 41% du surf global Par rapport à 2011, la répartition entre surf personnel et professionnel reste la même à 1% près. On note néanmoins une augmentation du surf personnel avec 5 min. de plus par jour en Par rapport à 2011, les employés passent en moyenne 8 minutes de plus par jour sur Internet dont : + 5 MINUTES À USAGE PERSO + 3 MINUTES À USAGE PRO Une augmentation qui s explique notamment par une actualité politique, sportive et de faits divers riche en 2012 et notamment de plus en plus suivie sur des supports vidéos, les réseaux sociaux, les blogs En 2012, le temps moyen passé à regarder une vidéo au bureau par employé est de 1h par semaine. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 5/15

6 B.3 UNE PRODUCTIVITÉ QUI CHUTE L utilisation d Internet à titre personnel représente en moyenne 59% du temps passé sur Internet. À partir de cette moyenne, on peut estimer la chute de productivité engendrée par l usage personnel d Internet au bureau. ZOOM SUR LES RÉSULTATS : TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU PAR TYPE DE SURF 28,5 JOURS PAR AN : C est le temps passé sur Internet à des fins personnelles 13,6% : C est la chute de productivité causée par l usage personnel d Internet au bureau Par rapport à 2011, les salariés travaillent 2,5 JOURS DE MOINS /AN en naviguant sur Internet à des fins personnelles au bureau Internet au bureau à des fins personnelles, c est 5,7 semaines de congés en plus par an Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 6/15

7 cette chute de productivité peut être présentée à la fois en temps de travail effectif et également en coût pour l entreprise. Expression du temps de travail effectif suite à la chute de productivité due à l usage non professionnel d Internet en 2012 : ZOOM SUR LES RÉSULTATS : En temps Durée légale de travail Temps de travail effectif En heures par jour 7H 6H03 En heures par semaine 35H 30H15 En jours par an 220 jours 191,5 jours TEMPS MOYEN PASSÉ SUR INTERNET AU BUREAU : DES JOURS DE CONGÉS GAGNÉS OU DU SALAIRE EN PLUS? Expression de la chute de productivité en coût perdu pour l entreprise en raison de l usage non professionnel d Internet en 2011 : CSP Salaire brut mensuel moyen* Perte annuelle / collaborateur Ouvriers Employés Professions intermédiaires Cadres * Source : Insee et DADS, données 2010 publiées en ,7 SEMAINES PAR AN : C est le nombre de semaines passées à naviguer à des fins personnelles au bureau par employé PRESQUE 11 SEMAINES PAR AN : C est le nombre de semaines réelles de congés payés par employé grâce à l usage personnel d Internet 2,4 MOIS DE SALAIRE PAR AN C est le coût de l usage personnel d Internet au bureau par employé pour les entreprises Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 7/15

8 C Les comportements des salariés sur Internet au bureau en 2012 C.1 LA RÉPARTITION HORAIRE DE L UTILISATION D INTERNET AU BUREAU Ces courbes présentent le temps passé sur Internet par les employés selon les heures de la journée. ZOOM SUR LES RÉSULTATS : UN USAGE PERSONNEL À L ARRIVÉE AU BUREAU, AU DÉJEUNER JUSQU'À 15H00 ET AVANT LES DÉPARTS DU BUREAU : DE 8H00 À 10H00 la moyenne du surf personnel est de 59% pour ensuite laisser place à un surf plus professionnel de 10h00 à 12h00 *Source étude Olfeo de 2013 schéma sur le temps moyen passé sur Internet par type de surf page 6 PLUSIEURS TENDANCES DE SURF NON PROFESSIONNEL APPARAISSENT SELON LES HORAIRES : DE 12H00 À 15H00 ET À 17H00 sont les plus gros pics de surf non professionnel bien au-delà de la moyenne Enfin, DE 15H00 À 17H00 ET APRÈS 19H00 les employés ont un usage plutôt professionnel d Internet 8h00-10h00 : consultation de sites d actualités et de réseaux sociaux 12h00-15h00 : consultation de sites de divertissement (visionnage d émissions de télé, écoute de radio en ligne, jeux ) 17h00-18h00 : consultation de sites de services (météo, trafic) et de divertissement. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 8/15

9 C.2 LE TOP 10 DES CATÉGORIES DE SITES LES PLUS VISITÉES AU BUREAU EN 2012 Ce graphique reprend les catégories de sites les plus visitées au bureau en Une catégorie regroupe plusieurs sites de même nature. Par exemple Le Figaro, Le Monde et 20 minutes sont classés dans la même catégorie : «Actualités». Pour des raisons de pertinence, les moteurs de recherche comme Google ont été exclus des statistiques, ainsi que les sites utilisés pour des besoins internes : CRM interne ZOOM SUR LES RÉSULTATS : LES TOPS ET LES FLOPS DES CATÉGORIES DE SITES EN 2012 AU BUREAU : LES TOPS 2012 : +11% pour les catégories «Blogs, forums, Wiki» et «Réseaux sociaux» +4% pour la catégorie «Partage de vidéos et vidéos live ou en replay» +3% pour la catégorie «Actualités» LES FLOPS 2012 : -10% pour «Loisirs» la catégorie -4% pour la catégorie «Commerce en ligne» TOP 3 DES RÉSEAUX SOCIAUX AU BUREAU : Facebook, Linkedin, Twitter TOP 3 DES PLATEFORMES DE BLOGS : Overblog, Blogger, Canablog TOP 3 DES SITES DES SITES DE VIDÉOS LIVE ET REPLAY : TF1-Wat, France Télévision, M6 TOP 3 DES SITES D ACTUALITÉ : Yahoo actu, L internaute, Le Figaro TOP 3 DES FORUMS : Comment ça marche, Au féminin, Doctissimo TOP 3 DES SITES DE PARTAGE DE VIDÉOS : Youtube, Dailymotion, Vimeo Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 9/15

10 C.3 LE TOP 20 DES SITES LES PLUS VISITÉS AU BUREAU EN 2012 Le top 20 des sites les plus visités au bureau en 2012 est établi en fonction du nombre de visites sur chaque site, contrairement au classement par catégorie qui cumule les visites de tous les sites qui compose cette dernière. De la même façon que pour le classement des catégories, nous avons exclu des statistiques les moteurs de recherche comme Google ainsi que les catégories de sites utilisées pour des besoins internes : CRM interne Top 20 des sites les plus visités au bureau en 2012 Classement Sites Evolutions / Facebook = 2 Youtube = 3 Wikipédia = 4 Yahoo actu Entrée 5 Comment ça marche +2 places 6 Le bon coin -2 places 7 Windows live MSN +3 places 8 Overblog Entrée 9 Blogger +7 places 10 TF1-Wat -1 place 11 L internaute = 12 Dailymotion -4 places 13 L équipe = 14 Pages jaunes -9 places 15 Linkedin Entrée 16 Ebay -10 places 17 Le Figaro +2 places 18 France Télévision Entrée 19 Amazon Entrée 20 Française des jeux = ZOOM SUR LES RÉSULTATS : LES FAITS MARQUANTS DE 2012 LES RÉSEAUX SOCIAUX La catégorie «Réseaux sociaux» se classe en 4 e position et pourtant Facebook reste le site le plus visité au bureau. Facebook représente plus de 75% des visites de la catégorie «Réseaux sociaux». Les autres réseaux sociaux sont bien entendu visités, avec notamment l entrée dans le top 20 de Linkedin, avec une audience plus réduite. LES VIDÉOS SUR LE NET 4 sites du top 20 sont des sites qui diffusent des vidéos, sans compter les sites d actualités qui proposent de plus en plus de vidéos. Un phénomène qui fait désormais partie des habitudes de surf pour suivre l actualité générale ou sportive, montrer les dernières vidéos à la mode, ou encore regarder l émission de la veille en replay. LES BLOGS, FORUMS ET WIKI L information est disponible partout et immédiatement : pour savoir comment faire telle ou telle chose, comparer, lire les retours d expériences Aujourd hui l internaute a pris le pouvoir! Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 10/15

11 D Surf au bureau : enjeux et guide 2013 D.1 SURF AU BUREAU : CLASSEMENT DES ENJEUX À MAITRISER EN 2013 POUR LES ENTREPRISES Ce classement des enjeux se base sur le top 10 des catégories de site les plus visitées au bureau en 2012, et les types de risques engendrés selon le nombre de visites de ces différentes catégories. 1) PRODUCTIVITÉ : Même si la barrière entre professionnel et personnel tend à se gommer au fil du temps (page entreprise sur Facebook, Linkedin, blog ou forum sur des renseignements professionnels ), la productivité reste malgré tout un des enjeux majeurs à maîtriser pour les entreprises. Si l autorisation du surf personnel au bureau est obligatoire, il est nécessaire de l encadrer, par exemple grâce à une charte informatique. 2) DISPONIBILITÉ DE LA BANDE PASSANTE : La consultation de vidéos en ligne nécessite beaucoup de ressources et diminue les performances du réseau. Si 50% des salariés consultent une vidéo, l autre moitié des salariés, souhaitant par exemple accéder à des applications métier verra son accès ralenti. Il existe des solutions techniques permettant de prioriser les flux et d allouer les ressources aux sites professionnels. 3) JURIDIQUE : Jeux en ligne illicites, propos diffamatoires d un salarié sur Internet, visite d un site illicite, téléchargement illégal la liste est longue et lourde de conséquences pour l entreprise, au civil comme au pénal. Pour couvrir ce risque, l entreprise doit associer moyens techniques et juridiques : solution de filtrage, charte Internet 4) SÉCURITÉ : Flux sécurisés, webmail, sexe, réseaux sociaux autant de portes ouvertes pour les logiciels malveillants qui déploient des attaques de plus en plus ciblées. 5) E-RÉPUTATION : Blogs, forums, réseaux sociaux : l internaute a le pouvoir et les salariés? En 2012 de nombreux cas de jurisprudence Facebook ou Twitter ont vu le jour. Une solution pour lutter contre ce fléau : la charte informatique qui peut interdire aux salariés de poster des informations concernant l entreprise et d utiliser leur adresse mail professionnelle sur le net aussi bien pendant leur temps de travail que dans leur sphère privée. 6) FUITES D INFORMATION : Webmail, messagerie instantanée, réseaux sociaux : des portes ouvertes à maîtriser. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 11/15

12 D.2 SURF AU BUREAU : PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LES EMPLOYÉS ET LES EMPLOYEURS QUI EST RESPONSABLE DES ACTES ILLICITES D UN SALARIÉ SUR INTERNET? Le dirigeant, le salarié ainsi que le responsable informatique peuvent voir leurs responsabilités engagées. Le dirigeant est responsable des actes de ses salariés au civil et peut être poursuivi en vertu de sa qualité de dirigeant, et ceci même s'il n'a pas personnellement pris part à la commission de l'infraction. (Art alinéa 5 du code civil). Il peut également être poursuivi au pénal si l entreprise et lui-même sont bénéficiaires de l acte (Art et 2 du code pénal). Le salarié aussi peut être poursuivi, encore faut-il prouver qu'il est bien l'auteur des actes (l authentifier) et qu'il a agi sans autorisation, hors du cadre de ses fonctions et hors du cadre de ses attributions (Arrêt Héro). Quant au personnel informatique, il peut être poursuivi pour «négligence fautive» de ne pas avoir informé la direction des risques et des moyens à mettre en œuvre pour éviter des comportements illicites sur Internet. EST-CE QUE L EMPLOYEUR PEUT LIMITER L ACCÈS INTERNET DE SES SALARIÉS? Oui. L'employeur doit notamment veiller à ce que ses salariés ne fassent pas un usage illicite d Internet. L employeur doit respecter la législation en vigueur dans le pays. Il peut également décider de limiter l accès à des sites pour prévenir les risques liés à la productivité, la sécurité du réseau, les performances réseaux Néanmoins, si un salarié porte atteinte au bon fonctionnement du système d information, la direction informatique peut limiter son accès, si cette procédure de limitation des accès a été détaillée dans la charte informatique et si le collaborateur a été informé de la sanction par mail ou courrier avant la restriction de ses accès. EST-CE QUE L ENTREPRISE PEUT INTERDIRE LE SURF PERSONNEL AU BUREAU? Non. L usage d Internet à des fins personnelles doit être autorisé dans les limites du «raisonnable». Deux textes majeurs font référence à l usage personnel d Internet et de la messagerie au bureau : La CNIL et l Arrêt Nikon 2 oct Selon l arrêt Nikon : «L employé, bien que sur son lieu de travail, conserve le droit au respect de sa vie privée et notamment au respect des correspondances.» Selon la CNIL : L'usage personnel d'internet sur le lieu de travail est autorisé dans les limites du «raisonnable», au nom du droit à la liberté résiduelle. D ailleurs si la charte informatique ne respecte pas ce droit, elle est caduque. Toutefois cet usage personnel ne doit pas affecter la sécurité des réseaux ou la productivité de l entreprise concernée. EST-CE QU UNE ENTREPRISE PEUT INTERDIRE À SES COLLABORATEURS DE PARLER DE LA SOCIÉTÉ SUR INTERNET : RÉSEAUX SOCIAUX, FORUMS? LORSQUE LA SOCIÉTÉ LIMITE LES ACCÈS À INTERNET, EST-CE QUE DEUX SALARIÉS OCCUPANT LA MÊME FONCTION OU LE MÊME POSTE, PEUVENT AVOIR UN BLOCAGE DIFFÉRENT? Non. Deux salariés occupant le même poste doivent avoir le même filtrage, sinon l entreprise peut être poursuivie pour discrimination. Oui. Dans la charte informatique le dirigeant peut interdire à ses salariés de parler de la société et d utiliser leur adresse mail professionnelle sur Internet Le dirigeant peut interdire l usage du nom de la société par ses collaborateurs sur les blogs, les forums, les réseaux sociaux Il peut également interdire dans la charte les commentaires des collaborateurs citant la société sur la toile. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 12/15

13 EST-CE QUE LA CONSULTATION DE SITES PORNOGRAPHIQUES AU BUREAU EST ILLÉGALE? Non. La consultation des sites pornographiques n est pas illégale en France et au bureau non plus. Il n est pas illicite de visiter des sites pornographiques au bureau même si la visite de tels sites en milieu professionnel est discutable. En revanche la charte informatique peut interdire ce type de navigation aux employés et les entreprises peuvent tout à fait choisir de bloquer l accès à ces sites. SI L ENTREPRISE SURVEILLE L USAGE D INTERNET AU BUREAU, EST-CE QUE LES EMPLOYÉS DOIVENT EN ÊTRE INFORMÉS? Oui. La loi informatique et libertés et le droit du travail (à travers le principe de transparence) imposent d informer les salariés à partir du moment où l entreprise collecte des données à caractère personnel. La charte informatique est le document de référence pour informer les collaborateurs. Cette démarche fait partie des meilleures pratiques. EST-CE QUE L EMPLOYEUR PEUT CONSULTER L USAGE D INTERNET D UN COLLABORATEUR EN PARTICULIER? Le dirigeant a tout à fait le droit de consulter la navigation Internet d un de ses salariés en son absence car il en est responsable. Le cas de jurisprudence de l entreprise Martin (Cass. Soc., ) est aujourd hui une référence en la matière. Selon ce jugement, les connexions établies par un salarié pendant son temps de travail sur le lieu de travail sont présumées avoir un caractère professionnel et ne relèvent pas du domaine de la vie privée. Par conséquent, le dirigeant serait en droit de consulter l'utilisation d'internet d'un salarié sans sa présence. UN COLLABORATEUR PEUT-IL ÊTRE LICENCIÉ POUR AVOIR SURFÉ SUR INTERNET? Oui. De nombreux cas de jurisprudence ont vu le jour en la matière. Les cas de jurisprudences sont nombreux et les raisons sont multiples : nonrespect de la charte Informatique, diffamation sur les réseaux sociaux, usage abusif d Internet au bureau, navigation sur des sites illicites la liste est longue. Retrouvez les cas de jurisprudence liés à l utilisation d Internet ici : COMMENT DÉPLOYER UNE CHARTE INFORMATIQUE POUR QU ELLE SOIT OPPOSABLE AUX SALARIÉS? Pour que la charte informatique soit juridiquement opposable aux salariés, elle doit être déployée en annexe ou comme un règlement intérieur si le souhait est de contrôler et de sanctionner. Le déploiement d'une charte doit respecter un certain nombre de lois : La loi informatique et liberté : La charte informatique se doit de ne pas : "porter atteinte ni à l identité humaine, ni aux droits de l homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques." Le code du travail à travers 3 grands principes : o Le principe de discussion collective : Le comité d entreprise (ou comité technique) ainsi que le CHSCT doivent être consultés lors de l introduction d une charte informatique o Le principe de transparence : Les salariés doivent être informés collectivement et individuellement o Le principe de proportionnalité : Les données collectées doivent être proportionnelles à un but légitime recherché Les étapes de déploiement pour rendre une charte opposable : Pour pouvoir intervenir sereinement suite à ce type de demandes, il est conseillé au personnel du service informatique de mettre en place un guide des opérations de contrôle et de maintenance permettant de définir les différentes obligations (confidentialité ) Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 13/15 Soumettre la charte à l avis du comité d entreprise ou au comité technique ainsi qu au comité d hygiène et de sécurité Transmettre le document à chaque salarié individuellement et s assurer qu il en ait pris connaissance. Afficher le document à une place accessible sur le lieu de travail

14 Déposer la charte au greffe du conseil des prud hommes Transmettre le document à l inspection du travail en 2 exemplaires Les deux dernières étapes sont nécessaires uniquement pour les organismes dont les salariés dépendent du droit du travail : entreprises privées et administrations qui disposent d agents de droit privé. Pour aller plus loin : découvrez notre libre blanc juridique co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan. Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 14/15

15 À propos d Olfeo Olfeo, éditeur français d une solution de proxy et de filtrage de contenus Internet, est une société indépendante basée à Paris et Bordeaux. Avec plus de 10 ans d expertise dans le domaine de la sécurité Internet, Olfeo développe une solution adaptée aux besoins des entreprises et des administrations françaises grâce à une approche innovante basée sur la proximité culturelle. Olfeo garantit ainsi à ses clients une protection juridique optimale, une qualité de filtrage inégalée, une haute sécurité du système d information et l association des utilisateurs à la politique de sécurité de l entreprise. La solution Olfeo permet aux entreprises et administrations de maîtriser les accès Internet de leurs utilisateurs internes et de leurs visiteurs, grâce à 5 produits complémentaires : le Proxy cache QoS, le Filtrage d URL, le Filtrage protocolaire, l Antivirus de flux et le Portail public. Cette stratégie d innovation est aujourd hui plébiscitée par plus de 1000 clients représentant plus de 2 millions d utilisateurs. Olfeo : Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 15/15

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/17

Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/17 Étude Olfeo 2013 : La réalité de l utilisation d Internet au bureau page : 1/17 SOMMAIRE A PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OLFEO... 3 A.1 LES OBJECTIFS... 3 A.2 LE CONTEXTE... 3 A.3 LA MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

Etude Olfeo 2012 Réalité de l utilisation d Internet au bureau

Etude Olfeo 2012 Réalité de l utilisation d Internet au bureau Etude Olfeo 2012 Réalité de l utilisation d Internet au bureau Les chiffres Comparatif entre déclaratif et réalité de l utilisation du web au bureau Comportements des salariés sur Internet et enjeux à

Plus en détail

CORRIGÉ INDICATIF. Remarque préalable : Accepter toute réponse cohérente, pertinente, exacte.

CORRIGÉ INDICATIF. Remarque préalable : Accepter toute réponse cohérente, pertinente, exacte. EXAMEN : BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session : 2016 SPÉCIALITÉ : TERTIAIRE Sujet Zéro Durée : 2 heures 30 Coefficient : 1 Sous épreuve E11 : Économie et Droit CORRIGÉ INDICATIF Le sujet dans le programme

Plus en détail

LES LIMITES DE L UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L ENTREPRISE AVERTISSEMENT :

LES LIMITES DE L UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L ENTREPRISE AVERTISSEMENT : LES LIMITES DE L UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L ENTREPRISE AVERTISSEMENT : La réglementation sur les nouvelles technologies est dispersée, dans le code du travail, dans les lois, dans les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Juin 2013

DOSSIER DE PRESSE Juin 2013 DOSSIER DE PRESSE Juin 2013 Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet Contact presse CYMBIOZ Rémi Brossard remi.brossard@cymbioz.com Tél. 01 42 97 93 32 / 06 62 70 56 50 Sommaire 1. OLFEO

Plus en détail

Surfer au travail : prudence est mère de sureté

Surfer au travail : prudence est mère de sureté Surfer au travail : prudence est mère de sureté Rares sont aujourd hui les salariés qui ne disposent pas d une connexion Internet sur leur lieu de travail. Internet constitue en effet un outil indispensable

Plus en détail

WEB 2.0 Quels risques pour l entreprise? Mardi 30 septembre 2008. Maison de l Amérique Latine

WEB 2.0 Quels risques pour l entreprise? Mardi 30 septembre 2008. Maison de l Amérique Latine WEB 2.0 Quels risques pour l entreprise? Mardi 30 septembre 2008 Maison de l Amérique Latine Web 2.0 Carte française du Web 2.0, d'après Markus Angermeier Propos introductifs (suite) Web 2.0 : Apparition

Plus en détail

Rubrique : Pratiques [Pouvoir disciplinaire de l employeur] Internet, messagerie professionnelle : un usage à des fins privées peut-il être toléré?

Rubrique : Pratiques [Pouvoir disciplinaire de l employeur] Internet, messagerie professionnelle : un usage à des fins privées peut-il être toléré? 1 Social Pratique Rubrique : Pratiques [Pouvoir disciplinaire de l employeur] Internet, messagerie professionnelle : un usage à des fins privées peut-il être toléré? Formidable outil de communication,

Plus en détail

La solution dédiée au marché français

La solution dédiée au marché français France Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché français OLFEO : UNE STRATéGIE BASéE SUR L INNOVATION une approche innovante sur le marché de la sécurité Olfeo,

Plus en détail

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite

Le contrôle parental. Premier partenaire de votre réussite Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Table des matières 1 - Qu est-ce qu un logiciel de contrôle parental? 2 - Le contrôle parental «pas à pas» L onglet «Accueil» L onglet «administration»

Plus en détail

Fraude interne et malveillance CLUSIF 2009 B. POIDEVIN, Avocat

Fraude interne et malveillance CLUSIF 2009 B. POIDEVIN, Avocat Fraude interne et malveillance CLUSIF 2009 B. POIDEVIN, Avocat I. PROCEDURE Plainte pénale : - plainte simple / avec constitution de partie civile (délai de trois ( presse mois sauf infractions de - consignation

Plus en détail

La réponse globale aux risques numériques liés au facteur humain. Améliorez la sécurité et les performances de votre entreprise

La réponse globale aux risques numériques liés au facteur humain. Améliorez la sécurité et les performances de votre entreprise PROFIL NETW RK FILTER La réponse globale aux risques numériques liés au facteur humain Améliorez la sécurité et les performances de votre entreprise VOS PRIORITÉS Vous êtes chef d entreprise, quelle sera

Plus en détail

Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit

Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit Chaire Informations Personnelles Frontières privé/public à l ère du numérique L état du droit 17 juin 2013 Isabelle Renard Docteur Ingénieur Avocat Associée irenard@racine.eu - Sommaire - Accès aux fichiers

Plus en détail

L audience de l internet en France en août 2015

L audience de l internet en France en août 2015 Levallois, le 1 er octobre 2015 42 ans : c est l âge moyen des visiteurs uniques sur Internet En août 2015, le visiteur unique français sur ordinateur a en moyenne près de 42 ans (41,6). Il a consacré

Plus en détail

Une solution dédiée au marché marocain

Une solution dédiée au marché marocain Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet Une solution dédiée au marché marocain Filtrage URL Protection juridique Catégories marocaines Sensibilisation utilisateurs P2P Filtrage protocolaire

Plus en détail

Ma vie d internaute. L évolution de mes habitudes numérique

Ma vie d internaute. L évolution de mes habitudes numérique Ma vie d internaute L évolution de mes habitudes numérique Une étude menée à travers le monde Un projet mené sur un échantillon de 11 pays ROYAUME-UNI FRANCE ESPAGNE RUSSIE ETATS-UNIS CANADA MEXIQUE BRESIL

Plus en détail

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Lorraine ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Une charte informatique définit les règles d utilisation du système d information (équipements, logiciels, messagerie, fichiers

Plus en détail

Communication : de quels droits disposez - vous?

Communication : de quels droits disposez - vous? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Communication : de quels droits disposez - vous? Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Introduction

Plus en détail

La charte Informatique et Internet Collège le clos tardif

La charte Informatique et Internet Collège le clos tardif La charte Informatique et Internet Collège le clos tardif CHARTE D'UTILISATION DE L'INTERNET, DES RÉSEAUX ET DES SERVICES MULTIMÉDIA Cette charte s'applique à tout utilisateur de la communauté éducative

Plus en détail

Impact de la rentrée scolaire et du mois de Ramadan sur le comportement des internautes tunisiens

Impact de la rentrée scolaire et du mois de Ramadan sur le comportement des internautes tunisiens Tel : (+6) 7 888 88 Fax: (+6) 7 885 59 E-mail : info@accesstoebusiness.com Site : www.accesstoebusiness.com Blog : www.journalduwebmarketing.com Impact de la rentrée scolaire et du mois de Ramadan sur

Plus en détail

L audience de l Internet mobile en France en Février 2015

L audience de l Internet mobile en France en Février 2015 Levallois, le 22 avril 2015 L audience de l Internet mobile en France en Février 2015 Plus de 4,5 millions de mobinautes sur les sites et applications d immobilier En février 2015, 4,5 millions de mobinautes

Plus en détail

Politique Utilisation des actifs informationnels

Politique Utilisation des actifs informationnels Politique Utilisation des actifs informationnels Direction des technologies de l information Adopté le 15 octobre 2007 Révisé le 2 juillet 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS... 3 2. DÉFINITIONS... 3

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE Annexée au règlement intérieur

CHARTE INFORMATIQUE Annexée au règlement intérieur CHARTE INFORMATIQUE Annexée au règlement intérieur Préambule L informatique doit respecter l identité humaine, les droits de l homme, la vie privée et les libertés. Cette charte définit les conditions

Plus en détail

Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible

Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible ÉVENTAIL DES UTILISATIONS Internet représente une part significative des affaires aujourd'hui. L'utilisation

Plus en détail

LETTRE INTERNET JANVIER 2010

LETTRE INTERNET JANVIER 2010 LETTRE INTERNET JANVIER 2010 Les enseignements du mois de décembre 2009 Chiffres clés SOMMAIRE Zoom sur le phénomène du mois : FACEBOOK Zoom sur les catégories Top audience des sites sur cible Ensemble

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Depuis 1998 : deux fois par an

Depuis 1998 : deux fois par an Depuis 1998 : deux fois par an Une base de données complète sur les internautes Pour identifier le profil des visiteurs d environ 200 sites, plus de 100 chaînes ou rubriques de portails, 1 couplage et

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DE L INFORMATIQUE DU GROUPEMENT DES ETABLISSEMENTS POUR ADULTES INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX DE L ADIMC 74.

CHARTE DES UTILISATEURS DE L INFORMATIQUE DU GROUPEMENT DES ETABLISSEMENTS POUR ADULTES INFIRMES MOTEURS CEREBRAUX DE L ADIMC 74. A.D.I.M.C. HAUTE-SAVOIE ÉTABLISSEMENTS POUR ADULTES INFIRMES MOTEURS CÉRÉBRAUX E.S.A.T. Ateliers de Novel Foyer de Vie «Le Goéland» Foyer d hébergement S.A.V.S S.P.T.S. 106, avenue de France - B.P. 847-74016

Plus en détail

L audience de l Internet mobile en France en décembre 2013

L audience de l Internet mobile en France en décembre 2013 Levallois, le 7 février 2014 L audience de l Internet mobile en France en décembre 2013 Près d 1 Français sur 2 est mobinaute Au 4 ème trimestre 2013, 84% des Français de 11 ans et plus sont utilisateurs

Plus en détail

Proxy et contrôle de contenus

Proxy et contrôle de contenus Maîtrisez l utilisation d Internet! Proxy et contrôle de contenus La solution Olfeo permet de sécuriser, d optimiser et d analyser l ensemble de l activité Internet à travers une suite de 4 produits complémentaires

Plus en détail

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40%

LES CHIFFRES. Répartition des équipés mobile en France (sexe) 58,60% 41,10% Répartition des équipés mobile en France (âge) 14,90% 22,40% LA REVOLUTION MOBILE AURA-T-ELLE LIEU : LES CHIFFRES LES CHIFFRES 1. UTILISATEURS 1.1 France En France, 3 ème trimestre 2010 : 45,9 millions de personnes équipées d un téléphone mobile 13,7 millions de

Plus en détail

Newsletter juridique n 18

Newsletter juridique n 18 Newsletter juridique n 18 31 janvier 2011 Charte Informatique Courrier électronique Licenciement Cnil Publicité digitale Usurpation d identité COLLIN AVOCATS 1 PENSER A LA MISE A JOUR DES CHARTES INFORMATIQUES

Plus en détail

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif?

Quel outil numériques pour répondre à un besoin de communication dans un projet collectif? La production de documents numériques, dans le cadre d un projet collectif, s appuie sur la recherche, l échange, le stockage, le partage, la publication ou la diffusion de nombreuses informations et ressources.

Plus en détail

L audience de l internet en France en juillet 2015

L audience de l internet en France en juillet 2015 Levallois, le 1 er septembre 2015 1 Français sur 5 sur les sites d Informations et Petites Annonces Automobiles En juillet 2015, 12,6 millions d internautes, soit plus d 1 Français sur 5 (20,4%) ont consulté

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

Guide de la Charte Olfeo co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan Page 1

Guide de la Charte Olfeo co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan Page 1 Guide de la Charte Olfeo co-écrit avec le cabinet d avocats Alain Bensoussan Page 1 SOMMAIRE I. CHAPITRE 1 : LA DEMARCHE DE LA CHARTE.4 I.1 I.2 I.3 QU EST-CE QU UNE CHARTE INFORMATIQUE?... 4 LES FONDEMENTS

Plus en détail

r ÂGE DES ENFANTS r CONTRÔLE «PARENTAL»

r ÂGE DES ENFANTS r CONTRÔLE «PARENTAL» Les membres de la Corporation du lycée Claudel, réunis en Assemblée Générale le 20 juin 2014, ont souhaité la création d un «comité numérique» chargé notamment des questions de santé et de sécurité dans

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Les tic. Juridique. Sommaire. Progression du temps moyen passé sur Internet au bureau par jour depuis 2004 (en minutes)

Les tic. Juridique. Sommaire. Progression du temps moyen passé sur Internet au bureau par jour depuis 2004 (en minutes) Les tic 58 dans gfgggdggf L entreprise Juridique COMPÉTENCES ATTENDUES Apprécier la légalité d une situation au regard de la protection de la personne dans la sphère professionnelle. Caractériser les éléments

Plus en détail

How to be a good Big Brother Quelle surveillance des outils de communication? 2 juillet 2015

How to be a good Big Brother Quelle surveillance des outils de communication? 2 juillet 2015 How to be a good Big Brother Quelle surveillance des outils de communication? 2 juillet 2015 Deux sets de droits en présence a priori antagonistes et leur appréhension au niveau juridique Salarié 3 aspects

Plus en détail

Le contrôle parental

Le contrôle parental Le contrôle parental Premier partenaire de votre réussite Cette fiche a pour objectif de vous fournir quelques éléments de réflexion sur l utilisation de l ordinateur et d internet et sur le rôle que vous,

Plus en détail

CaDeVousAMoi. Cas d école e-réputation. Votre interlocuteur : CHRISTOPHE THIL

CaDeVousAMoi. Cas d école e-réputation. Votre interlocuteur : CHRISTOPHE THIL CaDeVousAMoi Cas d école e-réputation Votre interlocuteur : CHRISTOPHE THIL BlueBoat 27, rue Victor Schoelcher 68200 Mulhouse +33 (0)3 89 60 71 63 www.blueboat.fr christophe.thil@blueboat.fr Siret : 480074152

Plus en détail

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview)

Echantillon interrogé en ligne sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) Les idées reçues sur la sécurité informatique Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris http://www.opinion-way.com Juillet 2014 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de représentatif

Plus en détail

La solution dédiée au marché belge

La solution dédiée au marché belge Belgique Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché belge Filtrage URL Protection juridique Catégories belges Sensibilisation utilisateurs Détéction du P2P Filtrage

Plus en détail

Activer ou désactiver le contrôle parental

Activer ou désactiver le contrôle parental Contrôle Parental dans WINDOWS 7 SEVEN Windows 7 comme son prédécesseur Windows Vista propose un système de contrôle parental directement inclus dans la système. Il permet de définir des limites horaires

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

ADIJ Barreau de Paris 20 septembre 2011

ADIJ Barreau de Paris 20 septembre 2011 ADIJ Barreau de Paris 20 septembre 2011 Droit du travail et nouvelles technologies Réseaux professionnels en entreprise : risques et enjeux juridiques pour l employeur et le salarié 1 SOMMAIRE L intérêt

Plus en détail

La solution dédiée au marché luxembourgeois

La solution dédiée au marché luxembourgeois Luxembourg Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché luxembourgeois Filtrage URL Protection juridique Catégories luxembourgeoises Sensibilisation utilisateurs

Plus en détail

La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise

La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise La charte informatique face aux nouveaux usages en entreprise GS Days 2014 Frédéric Connes Frederic.Connes@hsc.fr Amélie Paget Amelie.Paget@hsc.fr 1/29 Plan! Importance de la charte informatique! Nouveaux

Plus en détail

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014

Les internautes français et la confiance numérique. Lundi 7 avril 2014 Les internautes français et la confiance numérique Lundi 7 avril 2014 Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1007 individus âgés de 15 ans et plus. La représentativité de l échantillon

Plus en détail

Pour vos questions ou une autorisation d utilisation relative à cette étude vous pouvez contacter l équipe via contact@4gmark.com

Pour vos questions ou une autorisation d utilisation relative à cette étude vous pouvez contacter l équipe via contact@4gmark.com ES ENSEIGNEMENTS DU NOUVEAU LES 4GMARK EN DU NOUVEAU FULLTEST EN 3G FULLTEST 3G France Métropolitaine Juillet/Aout 2014 Contenu 1. PRINCIPE DE L ETUDE... 2 1.1 Contexte... 2 1.2 Objectif... 3 2. PERIMETRE

Plus en détail

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011

Etude sur la consommation de musique en ligne. Septembre 2011 Etude sur la consommation de musique en ligne Septembre 2011 1 Introduction et méthodologie 2 2 Contexte et objectifs (1/2) Dans le cadre de sa mission de contrôle, de suivi et d encouragement de l offre

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Prénom Nom : Signature : Date : Service : Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur des entités, a pour objet de préciser la responsabilité

Plus en détail

OUTIL D AIDE A LA VENTE

OUTIL D AIDE A LA VENTE OUTIL D AIDE A LA VENTE Une référence incontournable sur le marché... ... 50 000 entreprises protégées dans le monde 40 millions de sites inspectés par heure Pourquoi se protéger du Web 2.0? Constats Augmentation

Plus en détail

Lexique informatique. De l ordinateur :

Lexique informatique. De l ordinateur : De l ordinateur : Lexique informatique CD / Cédérom : CD (Compact Disc) contient des logiciels (dictionnaire, jeux, ) Clavier : permet de taper du texte, de la ponctuation, des chiffres et des symboles.

Plus en détail

L audience de l Internet mobile en France en avril 2014

L audience de l Internet mobile en France en avril 2014 Levallois, le 24 juin 2014 L audience de l Internet mobile en France en avril 2014 Les sites et applications d humour plébiscités sur mobile en avril Au mois d avril, 2, 8 millions de personnes soit 9%

Plus en détail

TD N 3 : correction des questions, fichier à imprimer.

TD N 3 : correction des questions, fichier à imprimer. TD N 3 : correction des questions, fichier à imprimer. Chapitre 1 : SITUATION PROFESSIONNELLE Question n 1 : Selon l article L 1321-1 du code du travail : «dans le règlement intérieur, l employeur fixe

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction à Internet 13. Chapitre 2 Utilisation des navigateurs Internet 25

Chapitre 1 Introduction à Internet 13. Chapitre 2 Utilisation des navigateurs Internet 25 Chapitre 1 Introduction à Internet 13 1.1. Fonctionnement d Internet... 14 1.2. L indispensable pour surfer sur le Net... 14 L ordinateur... 14 Les modems et les cartes Ethernet (carte réseau)... 15 Les

Plus en détail

Internet et moi! ou comment Internet joue avec la data

Internet et moi! ou comment Internet joue avec la data cking, a r t e l, s e é n n Mes do Internet et moi! ou comment Internet joue avec la data Une édition Avec le soutien de Mes données, le tracking, Internet et moi Ça pose question! L objectif de ce petit

Plus en détail

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête!

18 SEPTEMBRE 2014. E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! 18 SEPTEMBRE 2014 E-réputation : une image positive pour une stratégie de conquête! Réputation : de quoi parle-t-on? «Ce que les gens disent ou pensent de moi» car ils l ont vu dans le journal, à

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

Tout étudiant en formation initiale inscrit à l UPEC lors de l année universitaire en cours.

Tout étudiant en formation initiale inscrit à l UPEC lors de l année universitaire en cours. Charte des utilisateurs de l Espace Pédagogique de Ressources en Ligne (EPREL) Préambule La présente charte d utilisation des utilisateurs du service en ligne (la «Charte») expose les obligations auxquelles

Plus en détail

LOI INFORMATIQUE & LIBERTES ET DROIT DU TRAVAIL

LOI INFORMATIQUE & LIBERTES ET DROIT DU TRAVAIL LOI INFORMATIQUE & LIBERTES ET DROIT DU TRAVAIL La loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés a été modifiée par la Loi du 6 août 2004 relative à la protection des personnes

Plus en détail

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009

Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 Médias360 Les Chiffres-Clés de la Convergence 2009 LES DERNIERES TENDANCES MEDIAS ET NUMERIQUES Département Télécoms Cinéma et Comportements Médias Sommaire Contexte et Objectifs...3 Contenu du dossier...4

Plus en détail

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation MEDIAS SOCIAUX Web Marketing > les principaux leviers SITE EDITEUR SITE MARCHAND SITE VITRINE SITE SERVICE Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux

Plus en détail

USERGATE PROXY & FIREWALL. Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible

USERGATE PROXY & FIREWALL. Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible USERGATE PROXY & FIREWALL Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible ÉVENTAIL DES UTILISATIONS Internet représente une part significative des affaires

Plus en détail

B7 : Mener des projets en travail collaboratif à distance

B7 : Mener des projets en travail collaboratif à distance Domaine B7 B7 : Mener des projets en travail collaboratif à distance KARINE SILINI UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE SUPPORT DE COURS EN LIBRE DIFFUSION Version du 4 décembre 2009 Table des matières

Plus en détail

CFDT UTI Métropole. Métropole N 52. Lettre d Information Juridique. N 52 janvier 2015. Paiement des heures supplémentaires. Internet et le travail

CFDT UTI Métropole. Métropole N 52. Lettre d Information Juridique. N 52 janvier 2015. Paiement des heures supplémentaires. Internet et le travail Lettre d Information Juridique CFDT UTI Métropole Métropole N 52 N 52 janvier 2015 Paiement des heures supplémentaires Les heures supplémentaires donnent lieu à une majoration de salaire Les heures ainsi

Plus en détail

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012

Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 23/03/2012 Cybersurveillance: quelle sécurité Internet en interne et en externe pour l entreprise? 1 INTRODUCTION La sécurité informatique: quelques chiffres Internet a crée 700.000 emplois sur les 15 dernières années

Plus en détail

statistiques de consultation des sites prisme office

statistiques de consultation des sites prisme office statistiques de consultation des sites prisme office SOMMAIRE Identification du site et période d analyse Audience Type d appareil Navigateur Résolution d écran Visite par nombre de pages vues Géographie

Plus en détail

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises L e-réputation A. L e-réputation : définition 11 B. L e-réputation : les enjeux 12 1. Les enjeux pour les particuliers 12 2. Les enjeux pour les entreprises 12 C. L e-réputation : les opportunités 13 1.

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET Préambule Cette charte a pour objet de définir les conditions générales d utilisation des ressources informatiques mises à disposition du public par la médiathèque

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet

CHARTE INFORMATIQUE. Usage de ressources informatiques et de service Internet CHARTE INFORMATIQUE Usage de ressources informatiques et de service Internet Le développement des ressources informatiques sur les districts et sur les navires ravitailleurs des districts des TAAF résulte

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

La solution dédiée au marché suisse

La solution dédiée au marché suisse Suisse Sécuriser / Optimiser / Analyser l utilisation d Internet La solution dédiée au marché suisse Filtrage URL Protection juridique Catégories suisses Sensibilisation utilisateurs P2P Filtrage protocolaire

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

Astuces et bonnes pratiques pour optimiser son site web

Astuces et bonnes pratiques pour optimiser son site web Astuces et bonnes pratiques pour optimiser son site web L évolution du touristonaute Les clés de succès d un site e-tourisme : quoi faire, quels outils Comment rendre son site web visible : quoi faire,

Plus en détail

Utiliser les outils du. Web 2.0. Dans sa pratique d enseignant et de formateur

Utiliser les outils du. Web 2.0. Dans sa pratique d enseignant et de formateur Utiliser les outils du Web 2.0 Dans sa pratique d enseignant et de formateur Vincent Pereira Formateur Consultant Communautés numériques Blogueur http://www.formateurconsultant.com/ Non Théo, il n y a

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION. Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015.

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION. Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015. CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION Date de dernière mise à jour et d entrée en vigueur : 11 mai 2015. Les présentes CGU sont disponibles sur le site internet www.catchmysong.com ainsi que dans l application

Plus en détail

Petit déjeuner du 24/02/11 Loi HADOPI- JUG

Petit déjeuner du 24/02/11 Loi HADOPI- JUG 1 Définition : L'HADOPI est la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet. C est une " Autorité Publique Indépendante ", dotée de la personnalité morale. Elle

Plus en détail

L anonymat CHAPITRE II

L anonymat CHAPITRE II CHAPITRE II L anonymat Le 21 septembre 1998, le quotidien Libération publiait un article intitulé «Les nouveaux athlètes du travail». Interrogé par une journaliste, un dirigeant de la société française

Plus en détail

Thursday, November 15, 12

Thursday, November 15, 12 Le site web de IFP Legacy est une communauté mondiale d anciens élèves de l IFP en ligne. C est une source d informations et un site où vous pouvez publier des nouvelles professionelles, des évènements,

Plus en détail

Charte d utilisation d internet

Charte d utilisation d internet infos@droitbelge.net Charte d utilisation d internet Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat (Bruxelles) E-mail: fd@lex4u.com Tel: + 32 2 340 97 04 Web: www.lex4u.com AVERTISSEMENT Le contrat proposé est

Plus en détail

AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015

AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015 AGEFICE LA MALETTE DU DIRIGEANT 2015 CONTENU DES MALLETTES Méthode pédagogique L ensemble de notre méthode pédagogique est basé sur l expérience professionnelle et le vécu quotidien au poste de travail

Plus en détail

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place»

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + E-réputation de L Entreprise Et les autres «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + Introduction : Vidéo 2 + Des chiffres 3 Internet est désormais le 1er canal

Plus en détail

Dossier de presse. Paris, le 11 septembre 2009

Dossier de presse. Paris, le 11 septembre 2009 35 rue du Val de Marne 75628 Paris Cedex 13 Dossier de presse Paris, le 11 septembre 2009 Le marché Français de l Internet en 2009 se place sous le signe de la mobilité, de l échange et du partage : le

Plus en détail

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4

... 13. Présentation de la structure... 3. Enjeux... 3. Présentation du projet... 4. Cible... 4 biz Table des matières... 3 Présentation de la structure... 3 Enjeux... 3 Besoins, cible et les objectifs...4 Présentation du projet... 4 Cible... 4 Quelle portée espérez-vous pour votre site? (locale,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Surveillance et libertés individuelles des salariés

FICHE PRATIQUE Surveillance et libertés individuelles des salariés FICHE PRATIQUE Surveillance et libertés individuelles des salariés Internet, badges, téléphone, caméras... les moyens permettant à une entreprise de surveiller ses salariés sont nombreux mais peuvent donner

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

Dossier de Presse. WebDialn@ Etude sur les Usages et Perceptions des Internautes du Web Algérien www.webdialna.com

Dossier de Presse. WebDialn@ Etude sur les Usages et Perceptions des Internautes du Web Algérien www.webdialna.com 1 Dossier de Presse Etude sur les Usages et Perceptions des Internautes du Web Algérien www.webdialna.com Etude L Algérie vit en ce moment une période de croissance exponentielle du nombre d internautes,

Plus en détail

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités.

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Charte informatique Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur de l Observatoire de Paris (désigné dans la suite comme l Établissement) et ceux de ses

Plus en détail

Sécurisation de l accès au web pour les élèves

Sécurisation de l accès au web pour les élèves Sécurisation de l accès au web pour les élèves 1) Le dispositif Comme annoncé récemment dans un courrier de l Inspection Académique, le Rectorat a mis en place un dispositif centralisé (serveur proxy)

Plus en détail

Package Réseau Social RSV4

Package Réseau Social RSV4 Rapide à mettre en place, simple à prendre en main, et surtout très économique! Package Réseau Social RSV4 Applicable au : 01/09/2013 Une solution clé en main Solutions proposées Nous sommes capables de

Plus en détail

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n Caen le 03/04/2015 Pascal RENAUD Stage Chef de projet marketing et conception de site «Face à la vulgarisation des réseaux sociaux et à l audience qu ils entraînent,

Plus en détail

Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert?

Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert? Sites Web Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert? Sites marchands, e-commerce Forums Blogs Réseaux sociaux grand public : Facebook, Twitter Réseaux sociaux professionnels : Linkedin,

Plus en détail