La Spirale des comportements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Spirale des comportements"

Transcription

1 La Spirale des comportements ficha ou sur qui compter? Amis, relations, associés, collaborateurs, partenaire, thérapeute, député personne n est épargné! Daniel LAURENT Docteur en psychologie 4 5

2 Avertissement Ceci n est pas un livre pour intellectuel en mal d une nouvelle vérité. Basé sur les données fondamentales de la Tradition Chinoise, il s agit tout au contraire d un ouvrage pratique qui vous permettra à la fois de vous évaluer dans vos comportements et de mieux comprendre les gens en situation afin de savoir ce que vous pouvez raisonnablement en attendre et comment agir avec eux. Ce livre est aussi destiné aux jeunes pour les guider sur le chemin de la vie. C est pour eux que j ai parfois choisis comme exemples des personnages de bandes dessinées qu ils connaissent mieux que les psychologues comme Freud et Jung ou comme le philosophe choinois Lao Tzeu. Toutefois il ne s agit pas de manipuler les autres. Ce que je vais vous expliquer ne peut fonctionner que si vous-même êtes sincèrement désireux de progresser et d aider les autres. Alors quoi? voilà qu on moralise maintenant? D une certaine manière oui. Et autant le faire tout de suite pour n avoir pas à y revenir. Selon mon opinion, nous devons respecter les autres et les considérer comme des êtres à part entière et non comme des mannequins à étiqueter. En effet la vie est mouvement, et lorsque pour l analyse, le chercheur fige quelques moments dans la continuité vitale, il trahit quelque part la vérité; mais comment faire autrement? Donc, non aux étiquettes définitives qui enferment les individus! Et souvenonsnous : de même que le même marteau peut servir aussi bien au sculpteur génial qu à l assassin sans scrupules, de même les données que ce livre va vous fournir sont un outil puissant qui malheureusement pourrait être utilisé par des personnes uniquement désireuses de dominer autrui. Je souhaite simplement par cette mise en garde attirer l attention de chacune et de chacun sur sa responsabilité dans la mise en application des données présentées dans cet opuscule. 8 9

3 Introduction L amitié est une perle trop rare et trop précieuse pour prendre le moindre risque de se tromper et il en est de même de tous nos choix relationnels. et pourtant! Déjà à la maternelle, seule classe de mon époque où la mixité était autorisée avant longtemps, je m étais heurté à la difficulté des relations vraies. L égocentrisme normal du nouveau né, qui spontanément croit que le monde et lui-même ne font qu un, et qui de ce fait prend systématiquement tout pour luimême, se retrouve du jardin d enfant à la vie professionnelle ou matrimoniale, en passant par l école et même l université, par une propension à ne rien partager. Il est classique de dire que 7 ans est l âge de la raison, l âge où l on distingue le Bien du Mal. Personnellement j aurais préféré qu on m apprenne à bien me connaître et à savoir distinguer les amis des autres, les autres étant ceux qui au mieux n ont rien à faire de vous, au pire veulent profiter de vous. J espérais beaucoup de mes parents. Leur saine éducation empruntée de l amour qu ils me prodiguaient ne les avait cependant pas empêché de me laisser dans l ignorance de choses essentielles. Alors quoi? Comment et qui choisir? Dans quel club adhérer? Quelle cause défendre? Dans les films de mon enfance, c était facile. Les bons étaient sympathiques, chevaleresques et propres parfois un instant naïfs (mais juste le temps de faire ressortir leur noblesse), tandis que les méchants se révélaient toujours fourbes, brutes, sales, bref peu fréquentables. Et c était pareil dans les BD; au retour de l époque où rien du réel et des relations n était simple, j aimais me réfugier et me ressourcer dans ces beaux et simples sentiments. Avec l adolescence, les choix se sont diversifiés et compliqués: il y avait non seulement les amis, mais les amies, puis aussi les copains, et les copines Dans ce domaine j étais comme un bateau sans quille, sans voile, sans instruments de navigation, à travers la tempête! On avait tout simplement omis de me prévenir et de me préparer! 10 11

4 Étudiant, adulte, professionnel croyez-vous que ce fut différent? Choisir la bonne entreprise, le bon collaborateur dans tous les cas il me fallait m en remettre à l éblouissante intuition, américanisée en feeling, et c est ainsi que plus d une fois, à cause d allure ou d apparence, je fus conduit à faire confiance à des truands et à éviter des gens qui peut être auraient été bénéfiques à fréquenter. Bref, à travers toutes mes expériences, choisir judicieusement et faire confiance, c était à mi chemin entre tirer les cartes et la roulette russe, en espérant que le ciel soit clément, ce qui arrivait parfois. Entre temps je suis devenu père de famille; très vite il m est apparu que je n avais pas été formé à éduquer des enfants ; la tentation était de reproduire le schéma de l éducation parentale: mon papa et ma maman faisaient cela, donc c est ce qu il faut faire et voilà pourquoi l éducation est trop souvent le vecteur des aliénations parentales. Bref, sans un système éducatif permettant un développement personnel et harmonieux des enfants, on ne saurait parler d éducation. La question était donc: comment vais-je éduquer mon enfant pour qu il devienne moins le jouet des circonstances de la vie, et davantage le pilote de sa propre destinée. Je vous parle de moi, mais vous? Avez-vous été plus chanceux? Vous a-t-on remis les bonnes clés qui permettent non seulement de vous bien connaître, de choisir un ami ou un partenaire, mais aussi d évaluer et prévoir un comportement? Mes expériences de psychologue m ont convaincu que je n étais pas une exception, et que cette triste incertitude n était pas prête de disparaître A moins que Dîtes-moi, si vous aviez la possibilité de connaître un procédé simple, facile, efficace, vous permettant de comprendre et prévoir vos comportements comme ceux des autres, cela ne vous interreserait-il pas? C est ce que je vais dans ce livre avoir la joie de partager avec vous, grâce à une clef de la Tradition chinoise que je vais vous présenter

5 Chapitre 1 Une clef de la tradition Chinoise: Le Yin-Yang 14 15

6 Le Yin-Yang La théorie du Yin-Yang permet de rendre compte de tous les phénomènes visibles et invisibles. C est une méthode pratique pour expliquer la naissance, le développement, les transformations et la fin apparente de toute chose, montrant par là même que tout est cyclique. Ainsi le Yin Yang décrit et explique ce qui unit les phénomènes les uns avec les autres dans la ronde permanente des changements de l Univers dont l Homme est partie intégrante. Pour bien comprendre une donnée d une telle importance, je vous propose d utiliser le langage des symbole, et en particulier le TAI JI que voici : Ce symbole n est cependant pas d origine chinoise puisqu il n apparait dans l iconographie de la Chine qu au 11ème siècle de notre ère alors qu il est présent sur des objets celtiques du 3ème siècle avant JC. Mais peu importe, en l adoptant, les chinois ont trouvé la meilleure image pour rendre compte du Yin Yang. Le cercle noir symbolise la base obscure qui précède toute manifestation. C est le Yin qui précède toute chose visible. Le Yang représenté en blanc, apparaît lorsque le Yin est maximal, puis il se développe pour atteindre son apogée. Dire cela, c est dire aussi que le Yin serait resté statique sans le dynamisme du Yang. On constate bien entendu que si au maximum de Yin correspond le minimum de Yang, à l inverse, au maximum de Yang correspond le minimum de Yin, et que la figure montre un mouvement permanent, celui de la vie. En d autres termes le Yin n existe pas sans le Yang, et le Yang n existe pas sans le Yin; c est ce que 16 17

7 montrent les deux pastilles noire et blanche. Ainsi, tout est relatif, apparemment opposé mais complémentaire. Que devons-nous retenir de tout cela? D une part le Yin Yang rend compte des mouvements naturels et des rythmes à tous les niveaux de l Etre, d autre part il va nous aider dans la compréhension des comportements : certains seront Yin, réprimés, d autres seront Yang, exprimés, mais redront compte d une même réalité. Par exemple la colère réprimée qui apparaîtra sous forme de comportement de dissimulation et la colère exprimée, le fait de crier et de tout casser, relèveront tous deux d une attitude antagoniste vis à vis de soi-même et/ou de l environnement. Et comme il n y a pas de rupture brutale entre le plus Yin et le plus Yang, des fluctuations d attitudes apparaissent dans cette zone comportementale de l antagonisme allant du plus Yin au plus Yang : Dissimulation, intransigeance, colère, opposition. Nous verrons bien entendu tout cela en détail. En résumé: Dans ce cas les individus vivent leur réalité comme des victimes, voyant baisser ainsi leur aptitude au bonheur. Globalement cette zone regroupe des comportements où dominent la résignation, le chagrin et la peur. Une seconde zone Yang, qui est d abord réactive; ici les gens vivent la réalité comme un champ de bataille et se croient obligés d être agressifs. cela regroupe particulièrement les comportements de colère et d antagonisme que nous avons déjà évoqué. Ensuite cela se transforme en de l extraversion pure. L extraversion est l attitude d un individu qui montre une grande facilité à établir des contacts avec ceux qui l entourent, qui exprime aisément ses sentiments. Rien à voir avec l agitation. Ce n est pas parce qu une personne fait des grands gestes qu elle est extravertie ; à l inverse, des gens calmes et réservés peuvent être extravertis. Pour eux la réalité est une opportunité à créer. Ici nous trouvons des comportements allant de la placidité à la joie de vivre et à l aptitude au bonheur. Pas de Yin sans Yang, pas de Yang sans Yin. Cela explique que dans chacune des zones Yin et Yang, nous définirons quelques comportements intermédiaires, ainsi la compassion nous paraîtra plus Yin que la peur, bien que ces deux comportements se trouvent dans la zone Yin; de même la joie sera-t-elle considérée comme plus Yang que la placidité, même si ces deux comportements sont dans la zone Yang. Mais en aucun cas il ne s agira de porter un jugement de valeur puisque la vie est mouvement. En fait nous resterons toujours sur de simples constatations. Dans l ensemble des comportements, il existe une zone Yin d introversion et une zone Yang d extraversion. Mais je vous parle de comportements et vous êtes en droit de m interroger: qu est-ce qu un comportement? Soyons simple. Un comportement est un mode d être, un ensemble de réactions physiques et affectives (sentiments ou émotions), une masse énergétique en mouvement en quelque sorte. La spirale des comportements: Nous établissons une distinction entre sentiment et émotion. Lorsque nous parlons d émotion il s agit d une réaction affective non adaptée à une situation à l inverse du sentiment qui est toujours adapté à la situation vécue. Prenons un exemple. Mon chat meurt. J éprouve du chagrin. C est une charge affective liée à une situation de tristesse. Il est normal de réagir ainsi, c est un sentiment. Mais si ma vie s arrête, que je pleure ou sanglote et que pendant des jours, des mois ou des années je ne peux plus considérer ma vie qu au travers du prisme de la tristesse née d une affaire finalement quelque peu banale, cela signifiera que je suis victime d une émotion, car ma réaction affective n est dans ce cas pas adaptée à la situation. Les comportements sont donc multiples, ils fluctuent d une manière séquentielle et ordonnée. Grâce à la grille du Yin Yang nous pouvons les regrouper: Une première zone Yin : c est la zone de l introversion. L introversion est le fait de ne pouvoir être attentif qu à soi, et non au monde. qui est encore dans la zone Yang Il ne s agit pas là d une vérité révélée dont nous serions les heureux détenteurs. De même qu une rose n a pas besoin d être diplômée en botanique pour exister et sentir bon, de même notre système n a nul besoin d être intellectuellement démontré pour fonctionner. Ce que l expérience nous a fait découvrir, et d autres avant nous bien sûr, c est que les comportements fluctuent effectivement d une manière séquentielle et ordonnée constante, sur une spirale en fonction du Yin Yang. Lorsque nous sommes en haut de cette spirale, nous sommes créatifs et heureux. C est la zone maximale de Yang d extraversion. Si de là nous sommes pour une raison ou une autre devenu incapable de gérer les difficultés inhérentes à la vie en société, nous descendons dans la zone agressive

8 Si ensuite nous restons incapable de remonter, au bout d un certain temps, Zone Yang notre antagonisme face aux difficultés nous épuisera et nous descendrons dans la seconde zone, celle de l introversion ; nous passerons d abord par la couardise, la Extraversion peur, ensuite par le chagrin enfin nous nous résignerons. Comprenons bien cela: jour après jour, et même au cours de la journée, les Maximum (Yang): Sérénité, Joie instants se suivent et ne se ressemblent pas et nos états affectifs changent. Nous nous situons ici ou là sur la spirale, parfois le mouvement est ascendant, nous allons Moyenne (Yin/Yang): Ardeur, Participation mieux, parfois le mouvement est descendant, et nous allons plus mal. Lorsque nous nous promenons de sentiments en sentiments en fonction des Minimum (Yin): Placidité situations, le mouvement naturel est de remonter en haut de la spirale vers la joie de vivre, et c est pourquoi nous parlons de spirale ascendante, liée aux sentiments. Agressivité (dessin) Lorsque nous restons collé à un état affectif, il cesse d être un sentiment et Opposition (Yang) il devient une émotion; alors non seulement nous avons de grandes difficultés à remonter, mais en plus nous sommes attirés vers le bas. Moyenne (Yin/Yang): Colère (dessin) C est pourquoi nous parlons de spirale ascendante dans le premier cas et de Minimum (Yin) : Intransigeance, Dissimulation spirale descendante dans le second cas. Le mouvement ascendant est celui des sentiments qui nous élève vers plus de vie et d extériorisation, le mouvement descendant Zone Yin est celui des émotions qui nous attire vers l introversion et la résignation. Ce qui précède nous enseigne donc que les sentiments tout comme les émotions Introversion se répartissent sur la spirale selon un ordonnancement précis. L ordre d apparition d une part n est pas fortuit et d autre part correspond à une réalité observable. Voici Maximum (Yang): Peur, Compassion, Expiation les différents comportements qui nous paraissent significatifs sur cette spirale: (dessin) Moyenne (Yin/Yang): Tristesse, Repentir Ce schéma forme curieusement le symbole d un caducée. Vous serez peut-être surpris de lire en haut comme en bas le mot mort. Je Minimum (Yin): Résignation, Prostration, sais que dans notre société la mort est un nouveau tabou. Cependant elle demeure une échéance inéluctable, et la Tradition distingue entre la mort - sérénité - renaissance, et la mort - régression - disparition. Si ces notions vous gênent, faîtes comme mort (disparition) si vous ne les aviez pas lu. Ainsi donc entre la mort en sérénité voire en sainteté de la spirale ascendante, et la mort en prostration de la spirale descendante, se trouvent les comportements. Mort (renaissance) Bien entendu, si l issue est inéluctable et connue, au quotidien qui nous préoccupe, les choses ne sont pas figées; Que le mouvement soit ascendant ou descendant, l important est l ordre séquentiel qui est le même pour tout le monde. Bien Sainteté (Yang) entendu il s agit de simples repères. Sérénité (Yin) Comme chaque niveau s accompagne de signes précis, nous saurons 20 21

9 les reconnaître, les comprendre et prévoir les évolutions précises dans un sens ou dans un autre. En effet, si nous pouvons déterminer à tel moment à quel niveau comportemental une personne se trouve, nous saurons ce que nous pouvons en attendre et nous pourrons prédire par quels sentiments elle passera inéluctablement pour progresser vers l épanouissement (spirale ascendante) ou par quelles émotions elle régressera (spirale descendante). Notre niveau personnel Nous l appelons le niveau chronique. Certes la position de chaque individu varie sur la spirale au cours de la journée et au cours de la vie, en fonction des bonnes ou des mauvaises nouvelles, des soucis et agressions aussi, mais chacun a tendance à se stabiliser à un niveau chronique, et c est ce qui nous intéresse. Ce niveau peut être influencé par l ambiance familiale ou professionnelle, il peut aussi se dissimuler sous les bons usages et les attitudes sociales, mais dans les prochains chapitres, à partir de quelques cas, nous verrons comment nous y retrouver pour ne pas tomber dans les pièges de l apparence. Notre niveau avec les autres Nous l appelons le niveau moyen Le niveau chronique concerne chacun individuellement. Le niveau moyen est celui qui a tendance à s établir entre deux personnes. Prenons un exemple (pour cela reportez-vous au schéma de la spirale) : Martin est chroniquement placide (position minimale de l extraversion). Roger a chroniquement peur (position maximale de l introversion). Lorsqu ils sont en contact, au bout d un certain temps le niveau chronique de chacun attire l autre, et jusqu à ce que s établisse un niveau moyen. Dans l exemple donné, dans un premier temps Martin descendra au niveau de la colère, et Roger montera au niveau de la dissimulation. Si le processus se poursuit, ils finiront par se trouver à une moyenne d intransigeance. Cela est sans doute bon (dans un premier temps) pour Roger parce que cela le fait monter, mais pas pour Martin ; plus tard, Martin et Roger se retrouveront tous les deux en bas, car on est plus facilement attiré par le bas que vers le haut. Sauf si on connaît les principes de la spirale des comportements! Le Yo-yo Vous connaissez sûrement ce jouet que l on fait monter et descendre à partir d un fil que l on se fixe à un doigt. C est une bonne image pour comprendre comment fonctionne la spirale des comportements : Le doigt, représente ici notre niveau personnel chronique sur la spirale. A partir de ce niveau chronique nous fluctuons avec facilité sur tout ce qui se trouve plus bas, mais nous pouvons toujours remonter à notre niveau chronique. Par exemple, si mon niveau chronique est la joie, le fil de mon yo-yo est maximal et je pourrai fluctuer sur tous les niveaux de la spirale avec facilité. Même si pour une raison quelconque je suis descendu vraiment bas comme la résignation, très vite je parviendrai à faire remonter mon yo-yo jusqu à la joie. (dessin) Imaginons maintenant que les circonstances de la vie m ont fait chroniquement baisser comme Martin à la placidité, je pourrai toujours expérimenter avec facilité les niveaux qui vont de la résignation à la placidité, mais je ne pourrai remonter plus haut que la placidité qu avec du travail sur moi-même ou avec l aide de quelqu un qui est plus haut que moi ; mais si ce travail, ce contact ou ce maniement d aide n est pas suffisamment répété et conscient, ça ne tiendra pas. (dessin) Si mon niveau chronique se trouve au niveau de la peur, je pourrai toujours expérimenter facilement les comportements qui vont de la peur à la résignation, mais difficilement ce qui est juste au-dessus de la peur, et pratiquement pas directement ce qui est tout en haut de la spirale. Sauf là encore avec du travail sur moi-même et au contact de quelqu un situé en haut de la spirale. (dessin) 22 23

10 Comment agir pour progresser et aider les autres. D abord soyez humble : on ne peut pas aider quelqu un qui est plus haut que nous ; c est lui qui nous aide! Vous comprenez donc l importance de situer tant notre niveau chronique que celui des autres. Et une fois votre niveau personnel chronique repéré? Un diagnostic bien posé est le début de la guérison disait un grand médecin de la Chine Antique. Il en est de même ici. Si je dois trouver un partenaire, et que j estime le candidat à un niveau chronique situé à opposition sur la spirale, serait-il raisonnable de le choisir? Suis-je là pour passer du temps à l aider? N y-a-t-il pas plus important à faire? Si par contre je découvre que la personne avec qui je vis est au jour d aujourd hui à ce même niveau chronique d opposition, outre le fait que j y suis peut être pour quelque chose, j ai quand même de bonne raison de vouloir l aider à remonter. Alors comment faire? Le système est simple, et tient compte du principe du niveau moyen, c est à dire de la moyenne entre votre niveau personnel et celui de l autre.. Action N 1 Commencez d abord par vous-même : la lecture de ce livre sera une prise de conscience indispensable à votre remontée. Il vous faudra cependant le lire fréquemment pour mesurer vos progrès. Et ne trichez pas. Vous ne pourrez aider l autre que si vous êtes plus haut que lui sur la spirale. Action N 2 Ceci étant acquis, il vous faudra vous mettre ensuite à son niveau comporte

11 mental, comme le surfeur sur la vague. Action N 3 De là vous devrez l accompagner dans une remontée progressive de niveaux en niveaux. Bien sûr plus une personne a un niveau personnel chronique bas, plus cela est difficile et nécessite du temps, des efforts et de la répétition. Les choses ne peuvent pas se stabiliser en une fois. Mais vous verrez que c est un jeu très gratifiant. Personnellement dans mes activités de thérapeute, cela m a permis de multiplier considérablement les résultats des techniques classiques que j utilise ; en tant que père, cela m a permis d aider mes enfants à rester en haut de la spirale, et je pourrais prendre chacun des domaines de ma vie, je vous assure que ce système m a donné les meilleures satisfactions. Apprenez bien la séquence des comportements sur la spirale et retenez bien la séqence des trois actions qui viennent d être donné. Après ces quelques explications, je pense que vous comprenez l importance de pouvoir bien situer quelqu un à son niveau chronique. Pour autant apprenez à vous situer vous aussi, car j insiste, vous ne pourrez aider quelqu un à monter que jusqu à votre propre niveau personnel chronique. Pas de jugement Si une personne de votre entourage ne vous intéresse déjà pas, il n est nul besoin de connaître la spirale des sentiments pour savoir que vous avez un blocage vis à vis d elle ; par contre grâce à la connaissance de la spirale vous saurez pourquoi, et ce n est pas inutile puisque vous aurez enfin une bonne justification pour ne pas l inviter à votre anniversaire. Ceci dit, ne lui dîtes surtout pas pourquoi et comment vous avez justifié votre décision. Par principe nous ne devons pas juger autrui, même si tout comprendre ne nous oblige pas à tout pardonner. Et peutêtre vous êtes-vous trompé dans votre évaluation (et cela peut arriver)? Par une telle invalidation vous pourriez la rendre malheureuse, et ce ne serait pas correct. Bref, n utilisez les matériaux contenus dans cet ouvrage que pour vous-même et vos proches, pour choisir votre entourage et détecter les sources potentielles de perturbation. Et ne passez pas non plus votre temps à vous juger vous-même ; ayez à votre endroit un solide humour, cela vous évitera le nombrilisme et vous remettra dans le bon mouvement de la spirale ascendante. En résumé Les sentiments sont des attitudes affectives normales adaptées aux situations. Les émotions ne sont pas adaptées aux situations. Les sentiments tout comme les émotions ont en commun d être des masses énergétiques qui s accompagnent de signes et de comportements observables. Retenons donc ceci: Il y a des grandes zones sur cette spirale : En bas, zone Yin: de la prostration à la peur; c est une zone de comportements dans laquelle le monde est perçu comme trop dangereux, et l individu se retire; il s introvertit. Au milieu, zone déjà Yang: de la dissimulation à l opposition; c est une zone comportementale où le monde est perçu comme un ennemi, et l individu se bat en s épuisant. En haut, zone Yang: de la placidité à la joie; le monde est perçu comme un fabuleux terrain de jeu dans lequel l individu cherche à s épanouir. Ainsi, en haut de la spirale ascendante se trouvent les sentiments qui caractérisent la vie dans ses expressions les plus harmonieuses et créatrices ; en bas de la spirale descendante se trouvent les émotions qui ne permettent pas l épanouissement de la personne. Le centre est une zone de combat. Deux mouvements sur la spirale: ascendant (vers la vie, la santé, et quand le moment est venu, vers la mort sereine), descendant (vers la régression, la maladie et quand le moment est venu vers la mort résignée). Qu il s agisse des sentiments ou des émotions, l ordre séquentiel des comportements est immuable. Et surtout comprenons bien qu une personne peut être très en bas et bloquée sur la spirale des comportements, tandis que par ailleurs elle peut être très instruite et même très intelligente (encore que l instruction n aie rien à voir avec l intelligence) avec une relative résistance physique. De même une personne frustre, primaire et faible physiquement peut être très élevée sur la spirale des comportements. Ne confondons donc pas instruction et/ou intelligence avec sentiments ou émotions. Nous allons maintenant développer la phase diagnostic en décrivant les différents niveaux de la spirale. Pour cela je vous propose la méthode caricaturale qui consiste à exagérer les traits pour mieux les reconnaître et davantage s en souvenir. A la fin de chaque caricature, des exercices vous seront proposés; derrière leur aspect humoristique, vous trouverez comment faire évoluer les situations

12 Chapitre 2 Quelques caricatures et comment agir Prostration 28 29

13 Prostration Quand le comportement est adapté A l origine, le mot prostration signifiait une attitude religieuse qui consiste à s étendre entièrement sur le sol, face contre terre, après s être agenouillé. Cela décrit bien l attitude du prostré: il ne peut pas descendre plus bas. Le mot a ensuite été utilisé en médecine pour caractériser l abattement extrême observé dans certaines maladies. Peut-on dans ces conditions parler de comportement adapté? Un individu prostré est très abattu, accablé. Mais n existe-il pas des situations qui sont susceptibles de nous mettre dans cet état sans que cela soit anormal? Toussaint, étudiant africain du Ruanda, venait d entendre la nouvelle : c était horrible! le massacre à la machette de tous les habitants de son village. Lui que nous connaissions si joyeux était pour le coup effondré ; les trois heures qui suivirent il resta prostré. Il finit par se résigner, et ce n est que le soir qu il pleura, pleura Il était déjà remonté sur la spirale. Lorsque je l ai connu il y a une quinzaine d années, le frère Henri s occupait d un dispensaire à Bogotá. C était un homme serviable, efficace et pourtant taquin ; il savait relativiser les situations face auxquelles plus d un se serait affolé. Ce jour là ma visite n était pas agréable, car je le voyais pour la dernière fois et sur son lit d agonie. Face à moi, couché, prostré, un homme que j admirais terminait sa vie, mais son regard était calme; il savait et il acceptait. La prostration est un comportement normal pour celui qui achève son existence ; il est normal aussi dans certaines circonstances de la vie, mais il ne doit pas durer ; très vite l individu en bon équilibre, regrimpssur la spirale ascendante des sentiments

14 En tant qu émotion La prostration chronique est une sous-émotion; celui qui se trouve dans ce véritable sous-sol n est pas loin de la mort. Lors d un séjour en Inde, je me souviens de ces drogués qui traînaient leur absence de vie; j ai connu aussi des alcooliques que même un verre n arrivait plus à égayer. Pour ne pas perdre le moral, quittons vite ces catacombes, à moins que vous n ayez de bonnes raisons de vouloir aider une personne particulière. Cela est possible. Résignation Alors que faire? Vous avez bien compris qu à ce niveau la communication verbale n a plus cours. Il faut donc établir une relation non verbale, c est à dire physique. Prenez lui la main, touchez lui l épaule, captez son regard, recréez par ces simples moyens une Quand Mona rencontre Guillaume réalité tangible. Vous le ferez remonter au niveau de la résignation décrit ci-après et vous comprendrez alors la puissance du toucher. C était une soirée de douce Normandie. Guillaume était affalé dans un fauteuil, les yeux absents, un sourire désabusé flottait sur ses lèvres, le verre de whisky à portée de la main. Avec ses bonnes manières au rang social indéniable, malgré un côté un peu fin de race, il ne manquait pas de charme, le bougre! Et Mona s intéressa à Guillaume. Pourtant brillant intellectuellement, il ne recherchait pas vraiment la conversation. Mona insista ; au cours de la soirée et de celles qui suivirent, elle parla musique, peinture, actualité, littérature, éducation, conjoncture économique mais les propos de Guillaume restaient polis, vagues et ponctués de phrases du genre : ça n en vaut pas la peine, c est foutu, ils n y arriveront pas et autres expressions à décourager la meilleure volonté. Après quelques essais tous aussi infructueux les uns que les autres, Mona me glissa en aparté : mais qu est-ce qu il a ce type? Je souris et lui dis: il est résigné, son niveau émotionnel est coincé, il est totalement destructif ; rien à faire avec un type dans cet état sinon s épuiser ; et à moins d être dans les ordres et en faire un sacerdoce, il vaut mieux s en éloigner. En effet l individu résigné est ainsi! Celui-ci, héritier d un important patrimoine immobilier légué par feu son père, passait son temps entre les soirées où il pouvait s imbiber d alcool, et le gaspillage de ses biens. L individu résigné est en bas de la spirale des comportements. Un peu plus bas c est la prostration et bientôt la mort, un peu plus haut c est le repentir dont nous reparlerons. Il est intéressant de bien connaître les caractéristiques des individus bloqués à ce 32 33

15 niveau émotionnel de résignation, car ils sont plus fréquents qu on ne l imagine. Comment reconnaître un individu résigné Observons, mettons-nous à l écoute. Sur le plan de la pensée, il sait bien sûr qu il est en situation d échec, mais surtout il croit qu il ne peut pas rebondir; il abdique. Sylvie comme beaucoup de jeunes femmes était au chômage ; elle me dit un jour: de toute façon, quoi que je fasse, je ne peux réussir, alors à quoi bon. De ce fait elle demeurait détachée de tout, repliée sur elle-même, passive, n ayant plus envie d agir. Un jour je lui demandais de transmettre un message important à son frère qu elle devait voir le lendemain : j aurais du me douter qu elle en serait incapable, car l individu résigné est dans l impossibilité de relayer une communication; son degré de responsabilité est quasiment nul. L homme ou la femme résigné est d un fatalisme irresponsable. Avec une fausse sérénité affichée, Elisabeth ne faisait plus rien d autre que d interroger cartes, tarots et autres astres; elle délaissait ses trois enfants autant que son mari et son intérieur. En bonne résignée elle se réfugiait dans les rêves pour mieux s auto-justifier; car l individu à cette émotion n a plus réellement conscience ni du vrai ni du faux; à peine du bien et du mal. Vous reconnaîtrez les individus résignés à leur absence de vitalité, leur air négligé, leur refus de s alimenter, leur attirance (et parfois pratique) de la drogue ou de l alcool, comme pour un suicide lent. A leur contact vous vous épuiserez parce qu il est difficile de les aider ; ils sont en fait un vrai danger pour leur entourage, car ils se moquent bien de ce qui peut arriver aux autres. Pour eux rien n est vraiment réel, ils ne prennent aucun plaisir, se détournent de ce qui enrichit la vie : l amour et même le rêve d espérance d un demain plus radieux à construire. Certes l individu résigné est plus haut sur la spirale que l individu prostré, facile de ce fait à reconnaître; il peut, c est vrai, faire illusion; mais son pessimisme chronique ne trompe pas. Si vous avez une culture BD, vous trouverez une bonne image du résigné dans Tintin et Milou: le crabe aux pinces d or. Lorsqu il est encore dans son bateau et alcoolique, le capitaine Haddock est le prototype du personnage résigné. En bas de la spirale des comportements est une zone de résignation légère ment au-dessus de la prostration, et un peu au-dessous du repentir. L erreur serait d imaginer que peu de gens fréquentent ces stases émotionnelles. L injustice serait d imaginer que toute personne connaissant ces états est bloquée émotionnellement. Certains ne font qu y passer parce que la vie les a brutalement heurté, mais ils remontent très vite. Exercice Recherchez dans vos souvenirs de lecture ou parmi les films que vous avez vus au cinéma ou en vidéo, des personnages résignés ; retrouvez les signes qui les caractérisent. Et vous? n avez-vous jamais traversé de tels états? oui? Alors peut être auriezvous souhaité, avec le recul bien entendu, que quelqu un vous serve de marche-pied pour remonter sur la spirale. Alors que faire? A ce niveau il existe un déficit de perception du monde extérieur et l environnement finit par perdre de sa réalité. Captez au mieux son attention pour l amener à la réalité des objets qui l entourent; c est à ce niveau la manière de remettre l autre là et dans le mouvement en l occurence au niveau que vous allez maintenant étudier. Résumé

16 Le repentir En tant que comportement adapté Le repentir en tant que sentiment s apparente au remords; c est un état d être douloureux, accompagné de la honte que cause la conscience d avoir mal agi. Chaque fois qu une personne se trouve dans une situation qu elle considère comme grave, elle aura naturellement tendance à chuter dans la zone de résignation, et elle ne pourra rebondir qu en passant, même très sommairement et rapidement, par la phase du repentir car c est un sentiment de prise de conscience. Mais il y a une différence entre quelqu un déjà très haut sur la spirale ascendante qui chute et se repent, et une personne déjà très basse sur la spirale descendante. Une bonne transition Martin avait placé toutes ses économies dans une opération immobilière au Mexique et venait d apprendre la perte de son patrimoine. Comment ne pas chuter? Pourtant Martin ne se résigna pas longtemps ; il prit conscience et regretta sa légèreté de décision ; puis il traversa une courte période de tristesse; il s en voulait pour lui et pour les siens. Bien entendu, il envisagea de se relancer dans de nouvelles activités, mais à ce moment il ressentit la peur de l échec. Enfin il réagit 36 37

17 avec colère contre les margoulins qui l avaient entraîné mais finit par se dire, bon et maintenant? puis il imagina avec intérêt ses nouveaux projets, et malgré les risques se montra enthousiaste pour le futur. Il a depuis créé une nouvelle affaire prospère. En quelques mots nous avons décrit là une remontée idéale sur la spirale des comportements, clé du succès. Il existe des situations intermédiaires. Rappelez-vous le capitaine Haddock déjà cité (dans l album du crabe aux pinces d or). Il est là, effondré et résigné; Tintin le sermonne, il prend alors conscience de son état, il a honte, il demande pardon, puis il pleure, a ensuite peur de ce que fera Allan son second, pour enfin se mettre en colère avant d accompagner Tintin dans son évasion. Nous avons là une belle description d une remontée sur la spirale ascendante jusqu à la zone de l antagonisme. Dans ce cas cependant, comme le capitaine ne parvient pas à remonter plus avant, il aura tendance à rechuter. (Hergé cependant le fera progresser dans d autres albums). En tant qu émotion Quand le repentir devient émotion, l individu s excuse tout le temps, et avec soumission demande pardon de fautes réelles ou imaginaires. Il s agit d un état intermédiaire entre la résignation et la tristesse. Le risque de stagnation mesure de réaliser sa situation, en prit un instant conscience. A ce moment il affirma avec sincérité qu il était prêt à faire n importe quoi. Peu après il se mettait à pleurer : il venait de transiter de la zone résignation à la zone tristesse; c était bon signe et il ne restait plus qu à le hisser encore plus haut sur la spirale ascendante. Mais l assistante sociale ne connaissait pas la spirale des sentiments, et sa remontée fut de courte durée. L alcoolique Souvent en remontant vers la zone de tristesse, la souffrance se fait sentir plus forte, et c est le retour à la résignation qui correspond à une véritable anesthésie de l être. C est ce qui se passe avec le drogué ou l alcoolique, car le problème est moins la drogue ou l alcool que la souffrance ressentie lorsque l euphorie est passée ; une véritable cure prendra en compte la spirale des sentiments avec tout le travail que cela nécessite tant pour celui qui aide que pour celui qui cherche à s en sortir. Ainsi de nombreuses associations travaillent dans ce sens sans même le savoir; en groupe il s agit de faire reconnaître le problème, l exposer, faire un aveu public de ses fautes, reconnaître ses torts, demander pardon ; cela passe par une phase de tristesse, d expiation puis de peur devant les conséquences ; malheureusement la remontée s arrête trop souvent là par méconnaissance de la spirale. Au travail On peut rester plus ou moins coincé sur cette émotion. Une chanson de Jacques Bernard était recruteur dans une grande entreprise; un jour il reçut en entretien Brel l illustre très bien : il s agit de ne me quittes pas. Si vous avez l occasion de d embauche une personne possédant de nombreux diplômes et qui ne trouvait l écouter vous y verrez tous les ingrédients du remords avec la soumission en plus. rien dans sa spécialité. Le candidat était prêt à faire n importe quoi; il s abaissait, Lorsque le chanteur dit: laisse moi devenir, l ombre de ton chien, mais ne me quitte il se montrait même servile. Il s excusait sans cesse. Tenant compte des diplômes, pas, nous voyons tout l aspect servile qui peut en résulter. Cette émotion est un Bernard était cependant sur le point de donner son accord pour un poste très véritable appel; il signifie: donne moi une chance de sortir de la résignation ; pour subalterne, et ne comprit pas pourquoi son directeur s y opposa. Après discussion, autant il n est pas forcément prêt à sortir de son marasme émotionnel. ce dernier lui expliqua que ce n était pas une question de diplômes, mais de niveau Les exemples sont plus nombreux qu on ne l imagine. Parfois ils se terminent émotionnel ; dans une équipe d hommes qui doit gagner à quelque niveau que ce bien d autres fois non. soit, les gens soumis et faisant sans arrêt amende honorable de leur situation ou Pierre était sans emploi depuis fort longtemps, ce qui est une situation banale de leurs actes ne sont pas les bienvenus. pour notre époque ; mais il avait fini par s y résigner, et l euphorie artificielle des drogues médicales n avait fait que l enfoncer un peu plus. Seules les aides sociales Résumé le retenaient de glisser vers une apathie permanente. Ce matin là, l assistante sociale venait le prévenir de ses fins de droits; Pierre qui jusque là n était même plus en Ne me quitte pas, pardonne moi, j ai honte, tels sont les maîtres mots de ce 38 39

18 personnage qui, s il se fixe à ce niveau, sera servile, soumis, obséquieux voire lèchebotte. Ce niveau est un indice favorable pour quelqu un qui arrive de la zone de résignation, mais il faut surtout ne pas y séjourner. Tristesse Exercice Comme pour le cas précédent, observez autour de vous, souvenez-vous que c est dans le quotidien, le vécu, mais aussi dans les lectures, que l on trouve les meilleures illustrations de la spirale des comportements. Alors que faire? Si vous voulez aider quelqu un à ce niveau commencez par accepter son repentir ; soyez par votre présence attentive, le témoin qui l amènera à pleurer sur lui-même. Il aura gagné un échelon sur la spirale, celui que nous allons maintenant examiner. En tant que sentiment Quoi de plus normal que la tristesse lorsque l on perd un être cher? Lorsque j ai vu mon père mourir, je me suis senti arrêté dans mon mouvement de vie. Une peine, une souffrance, une véritable douleur physique m affligeaient. Dans les jours qui suivirent je consultai avec nostalgie lettres et photographies, j évoquai avec mes frères et notre mère le temps de notre enfance ; comme ce temps paraissait merveilleux comparé à la situation d aujourd hui. Je me pris à craindre la mort tandis qu auparavant je n y songeais même pas. Les papiers obligatoires à remplir pour des questions de succession me mirent dans une véritable colère contre les vautours administratifs. Puis un peu de temps passa. Un président français ne disait-il pas qu il faut laisser du temps au temps? Je pense encore à mon père, mais j ai repris avec joie et enthousiasme mes activités professionnelles. Nous avons là un exemple de remontée sur la spirale à partir de la tristesse. Vous aussi Ne me dîtes pas que vous n avez jamais été triste, que ce soit enfant pour un jouet refusé, ou plus tard pour un amour perdu Cela fait partie du quotidien et peut-être même avez-vous connu un profond chagrin. Qu avez-vous ressenti alors? tachez de vous en souvenir, car on reconnaît mieux chez les autres ce que l on a connu soi-même

19 Comment cela se manifeste Si d aventure vous avez connu une grande tristesse je gage que pendant un bon moment votre vie a semblé s arrêter; étiez-vous capable de vous intéresser aux autres voire à votre travail? n aviez-vous pas tendance à vous replier sur vous-même et à vous réfugier dans le souvenir? Et physiquement? aviez-vous la pêche? outre les larmes possibles ou les soupirs fréquents, votre visage ne se fermait-il pas? rappelez-vous l expression de votre regard le matin devant la glace, et ce corps qui ne voulait même plus rester tonique, car lorsque l on est triste, on souffre réellement et tant, que rien ne paraît important sinon le chagrin lui-même; et qui dans une telle situation aurait envie de s occuper de soi? Heureusement cela ne dure pas sauf pour ceux qui restent un jour collé à ce sentiment ô combien fréquent et normal mais qui devient alors une émotion chronique. En tant qu émotion papiers insecticides poisseux attirent les mouches. Vous voulez voir des gens descendus au niveau de la tristesse chronique? allez dans un restaurant le dimanche, vous y verrez beaucoup de visages tristes, et parfois inexpressifs lorsque la tristesse se dirige vers la résignation. Nombreuses sont les personnes âgées qui se retrouvent dans la solitude de leurs souvenirs ; les enfants sont partis il y a longtemps et loin, les amis ont pris leur retraite ailleurs et beaucoup sont décédés. La lecture du journal passe de plus en plus par la rubrique nécrologique ; elles n ont plus envie de grand chose mais elles sont encore capable de tristesse. C est une fois de plus Jacques Brel qui décrit avec talent cet état émotionnel dans sa chanson intitulée les vieux. Mais stop, dépêchons nous de sourire, sinon je sens que vous allez fermer ce livre en pleuran! Et n allez pas croire que tous les collectionneurs, tous les antiquaires ou toutes les personnes âgées sont coincés dans la tristesse et la mélancolie du passé En groupe Il y a quelques années, je participais comme animateur conseil à un séminaire Lorsque les gens tristes se regroupent, ils sont redoutables : ils implorent la d initiation à la musique berbère. Isabelle, une jeune femme d environ trente cinq pitié, ils exigent votre charité, mais ils n offrent rien en retour ; en outre ils sont ans était fort entourée de consolateurs! Dès le premier jour presque tout le culpabilisant! Et les aider ne servira pas à grand chose, car au fond ils ne veulent monde connaissait sa triste histoire. Tout dans ses mimiques angoissées, dans l art pas s en sortir ; ils veulent le riz, mais n ont pas l intention d apprendre à le planter. de se tordre les mains, dans sa tenue effacée et jusqu à une absence volontaire du Et lorsque l on entasse dans un quartier une population répartie entre le niveau moindre maquillage, témoignait du malheur qui l accablait : elle avait épousé Luc de la résignation et celui de la tristesse, vous pouvez être sûr que les aides sociales il y avait douze ans déjà, un garçon qui lui avait tout pris : sa jeunesse, ses espoirs, n empêcheront nullement la culture intensive des signes extérieurs de misérabilisme. ses buts, surtout son désir de se réaliser dans la musique. Et elle y allait de sa complainte, On peut être pauvre, épanoui et prendre soin de son environnement, mais pas à rappelant combien, avant de connaître Luc, les temps étaient meilleurs. ces niveaux émotionnels. Très rapidement plus personne ne voulait se trouver près d elle, car elle épuisait son monde; en effet la personne collée à la tristesse ne cherche pas vraiment à en Malade chronique sortir; ce qu elle veut c est un public attentif pour nourrir sa mélancolie. Ludovic collectionnait les vidéo-cassettes des films les plus tristes possibles, il Avez-vous remarqué combien certaines personnes ne semblent exister que ne lisait que des romans à faire pleurer les murs, il s essayait à des poèmes à arracher par leur maladie? Enfin pouvoir s apitoyer sur soi et se plaindre pour se retrouver les sanglots; heureusement il manquait de talent pour exporter sa tristesse mais un centre d intérêt. Martin venait de consulter le pénultième médecin pour ses pour ses proches il était difficile d échapper à son expression morbide. Quand un problèmes de douleurs; pourquoi changeait-il une fois de plus de praticien? Tout jour il se trouva en présence de Nicole qui de son côté s était spécialisée dans la simplement parce qu inconsciemment il ne voulait pas guérir; qu aurait-il eu à presse de coeur avec toutes les misères des pauvres grands de ce monde, j ai cru raconter? Et puis il aurait fallut devenir créatif et travailler De toute façon les que j allais assister à un concours. En fait ils se marièrent et eurent beaucoup de gens définitivement déçus et coincés dans la tristesse attirent la maladie. Ils sont malheurs, car à ce niveau émotionnel on attire les catastrophes comme certains de véritable boulets qui s accrochent à vous et mendient des conseils qu ils ne 42 43

20 suivent que très partiellement et seulement dans la mesure où cela peut nourrir leur interminable chagrin. Souvenez-vous, une personne chroniquement triste ne s attend pas à sortir de ses difficultés, elle a simplement besoin de compagnie pour se plaindre. Expiation En résumé Tristesse, chagrin, introversion, plainte, gémissement, affliction, détresse, peine, douleur morale, mélancolie, abattement, amertume, cafard, dépression, deuil, désolation, misère, malheur, adversité, disgrâce, désespérance, infortune, et comme dirait le poète Jacques Prévert et un raton laveur! Exercice Par curiosité, la prochaine fois que vous attendrez chez votre dentiste consultez un magazine, et qu importe si l actualité est ancienne. Comme les quarts d heure de dentiste sont souvent extensibles, vous aurez le temps de déterminer statistiquement le nombre des informations basées sur la tristesse et le désespoir, même larvés. Vous serez surpris. Cependant quand ce sera à votre tour de passer, pensez rapidement à quelque chose de gai, cela facilitera l extraction. Comment agir Peut être vous sentez-vous l âme d un Saint Bernard, vous savez ces grands chiens de montagne qu on dressait à sauver les gens perdus dans les neiges en leur apportant un tonnelet de rhum Alors écoutez avec beaucoup de présence les pleurs et la tristesse; compatissez, soyez plein de sympathie chaleureuse. Ne dîtes surtout pas: mais non, tout va bien, le ciel est bleu, sinon vous le ferez chuter jusqu à la résignation. Au contraire, tout en pleurnichant à votre tour, amenez-le à un accord de réalité: utilisez des mots simples pour faire revivre le réel de son environnement immédiat, conduisez-le au niveau que nous allons maintenant examiner. L expiation était une cérémonie religieuse destinée à se concilier les faveurs des dieux que l on avait courroucés. En tant que comportement adapté Dans quelles conditions l expiation est-elle un comportement adapté? Tout simplement lorsqu une personne remonte sur la spirale ascendante après avoir chuté; elle transite alors sans dommage ni pour elle ni pour autrui par ce sentiment. C est le cas par exemple de l alcoolique qui passe du repentir à la tristesse, puis de la tristesse à l expiation: il veut racheter sa faute et est prêt à se mettre en quatre. Cela est momentanément constructif, mais il doit continuer sa remontée vers les zones supérieures sous peine de rechuter et d épuiser les autres. En tant qu émotion Qui dit expiation dit aussi victime expiatoire. Et il en est qui semblent aimer cela: cet état affectif particulier est un-demi étage au dessus de la tristesse; la différence réside sans doute dans une capacité un peu plus soutenue à l action. Acheter les bonnes grâces Mélanie était une adorable mamie. Lorsqu elle visitait son fils et sa bru, elle se mettait en quatre pour accomplir le plus d activités et si possible les plus ingrates ; et elle le disait pour que cela se remarque. Voulez-vous que je nettoie? que je passe un coup de balai? que j épluche les légumes? Elle s affairait continuellement 44 45

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Réactions de deuil des enfants

Réactions de deuil des enfants Le deuil et ses effets 91 Réactions de deuil des enfants Rôle des parents en assistant les enfants dans le deuil Les enfants n ont pas la force émotionnelle de faire seuls leur deuil. Ils ont besoin de

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée

Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée Indicateurs de perte d autonomie chez la personne âgée L objectif est de repérer des personnes âgées à risque de perte d autonomie. Certains indices observables sont énumérés ici. Un seul critère n est

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir

Annie Claude Sortant-Delanoë. L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir Annie Claude Sortant-Delanoë L angoisse, nécessité logique entre jouissance et désir À sa naissance, l enfant est un organisme dont le cri exprime un besoin. Ce cri n a aucune intention de signification.

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3 JANVIER 2008 LIRE C EST GRANDIR DOSSIER PÉDAGOGIQUE SÉLECTION DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Sommaire Gabrielle Vincent 2 Résumé 2 AXES D ÉTUDE : 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Si j étais né ailleurs, seraisje différent?

Si j étais né ailleurs, seraisje différent? Si j étais né ailleurs, seraisje différent? Compétence ou problématique abordée : Identifier ce qui m a conditionné, ce qui m a construit : - au plan éducatif - au plan social - au plan culturel Concepts

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide?

Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Soutien après le suicide d un jeune À la mémoire de Adam Cashen Quelqu un de votre entourage a-t-il commis un suicide? Si une personne de votre entourage

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

La douleur chronique : témoignage de patiente

La douleur chronique : témoignage de patiente La douleur chronique : témoignage de patiente A lire sur place Jocelyne PADERI Jocelyne PADERI La complexité de la douleur chronique 14èmes rencontres du Réseau Régional Douleur en Basse Normandie CAEN

Plus en détail

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication

02/12/2014. Institut Jean-Pierre Lallemand. Historique. Historique. Théorie de la communication Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2010-2011 Cours de Daniel Cornelis

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi Vivre avec soi Du même auteur aux Éditions J ai lu Papa, maman, écoutez-moi vraiment, J ai lu 7112 Apprivoiser la tendresse, J ai lu 7134 JACQUES SALOMÉ Vivre avec soi Chaque jour... la vie Les Éditions

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité I La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité Si vous lisez ce livre et que vous êtes responsable d une entreprise, d un service qui s intéresse à la fidélité client, c est que vous

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

PNL ET MAGIE D autres secrets

PNL ET MAGIE D autres secrets PNL ET MAGIE D autres secrets Benoit CAMPANA Collection Mathieu Bich Présente Droits réservés pour tous pays Certificat de dépôt N D255-461 2009 Benoit Campana 2010 Createx NOTE DE L EDITEUR J ai découvert

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps Introduction Y A-T-IL COUPLE? Au fil des siècles et au fil des années, la société se transforme et avec elle, la valeur accordée à la réussite sociale, à la famille mais surtout à l amour. Dans le monde

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008 France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7 7 SUJET Dissertation Série ES, France métropolitaine, juin 2008 Est-il plus facile de connaître autrui que de se connaître soi-même? LE SUJET COUP de POUCE ANALYSE

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA «Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA Une enquête online auprès de 507 Françaises et Français détenant plus de 75000 euros d avoirs

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

Laurent Bérubé, S.C.

Laurent Bérubé, S.C. ANNEXE II La mission aujourd hui Chapitre provincial, 3 e session 18 avril 2009 L ADOLESCENCE Laurent Bérubé, S.C. I. Profil «Ce qu il y a d émouvant avec les adolescents, c est que tout ce qu ils font,

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail