N 71 Lundi 15 mai 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 71 Lundi 15 mai 2006"

Transcription

1 N 71 Lundi 15 mai 2006 >> La Vie des universités >> La Vie de l établissement >> L agenda de la quinzaine >> Débat national Université-Emploi >> Ordre du jour CEVU >> Le Laboratoire SET primé par la Fondation de France >> Forum sur l éducation scientifique et technique environnementale Mort d un ami enthousiaste Avec le décès d André Labarrère, Sénateur-maire de Pau, Président de la Communauté d agglomération de Pau-Pyrénées, l UPPA voit disparaître un ami. De l ami, il avait la fidélité. En tout temps et notamment lors des épreuves ou lorsque les temps sont incertains. André Labarrère a toujours soutenu corps et âme l université dans ses projets, loyalement, avec détermination en y mettant les «pépètes» comme il l évoquait savoureusement en joignant le geste à la parole. Pratiquement toutes les constructions universitaires ont bénéficié de son appui sous ses différentes facettes et pas seulement financièrement. Sa dernière participation fut l inauguration, et c est tout un symbole, de la Maison de l étudiant à Pau. Plus que la fidélité à notre université, c est son enthousiasme pour sa ville que je retiendrai de nos rencontres. André Labarrère avait épousé Pau ; à moins que ce ne soit l inverse. Rien n était assez beau, assez précurseur, assez original pour cette ville et, au-delà, pour le Béarn. C était une condition pour qu il adhère aux projets. Il y fallait une robe esthétique qui continue à mettre en valeur sa ville. «Pau, ville apprenante et rayonnante». Voilà un message qui lui plaisait. L élégance de sa coquetterie, jusque dans l affectueuse taquinerie voire parfois la rude vacherie, était sa signature. Les historiens diront combien il a marqué sa ville. Les politiques débattront de ses mérites et les prétendants à sa succession, la période bienséante de deuil respectée, auront la lourde tâche de consoler les érables du Québec et le boulevard des Pyrénées. Il portera longtemps l ombre d une silhouette si familière et si rassurante. Merci et chapeau! Monsieur le Maire pour tout ce que vous nous avez aidé à bâtir. Belle et bonne semaine. Loin des humeurs saturniennes. Jean-Michel Uhaldeborde Accès aux numéros d Info Hebdo précédents

2 Info Hebdo N 71 du Lundi 15 mai 2006 Comité National Contre le Bizutage Le Comité National Contre le Bizutage a décidé pour la rentrée de 2006 de mener une action de prévention auprès des futurs étudiants et élèves de l enseignement supérieur et demande à la CPU de bien vouloir les aider à la diffusion dans les établissements du document qui a été élaboré à l'attention des étudiants. Lettre au Président de la Conférence des Présidents d Université Bizutage documents élèves Débat national Université-Emploi. Organisation des débats académiques Note méthodologique aux recteurs d académie Page 2

3 Info Hebdo N 71 du Lundi 15 mai 2006 Election du nouveau directeur de l UFR de Droit, Economie et Gestion En raison de la fin de mandat du professeur Gérard Denis, Directeur de l UFR de Droit, Economie et Gestion, le conseil de l UFR, dans sa séance du vendredi 5 mai a élu Jean-Jacques Lemouland, professeur de droit privé nouveau directeur de l UFR de Droit, Economie et Gestion et Jacques Jaussaud, professeur en Sciences et Gestion, directeur adjoint. Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire Jeudi 18 mai 2006 Ordre du Jour Approbation du procès-verbal du CEVU du 06 avril 2006 Calendrier universitaire Calendrier des inscriptions Conventions et ACI Questions diverses La Fondation de France attribue les prix «S unir pour agir» «S unir pour agir» donne un coup de chapeau aux associations et à ses bénévoles soutenus par la Fondation de France depuis 37 ans. Une mise à l honneur de tous ceux qui occupent trop rarement le haut de l affiche alors qu ils améliorent la vie au quotidien de centaines de personnes fragilisées. La délégation Aquitaine de la Fondation de France remet les trophées «S unir pour agir» récompensant deux structures lauréates du Béarn : Le Laboratoire SET de l Université de Pau et des Pays de l Adour et l Association Patrimoine et Poteries en Terre de Soubestre de Bouillon Lundi 29 mai à 11h30 à l Amphithéâtre de la Présidence Forum sur l Education Scientifique et Technique Environnementale Du mardi 16 au jeudi 18 mai se déroule le Forum Education Scientifique Technique Environnementale, à la MJC du Laü, à Pau 4 expositions sont proposées à un public large (entrée libre) : 1) Inventomobile "cinq sens" Exposition pédagogique réalisée par la Cité des Sciences et de L'industrie, composée de quatre îlots thématiques : le toucher, l'odorat et le goût, la vision, l'audition. Exposition réalisée par le CCSTI Lacq Odyssée Page 3

4 Info Hebdo N 71 du Lundi 15 mai ) Le parallèle des Pyrénées Exposition sur l'histoire de la mesure des distances, par triangulation, entre différents sommets, pour dresser la carte des Pyrénées. Présentation des principes généraux de la méthode utilisée au XIXe siècle et d'une carte en relief des Pyrénées Occidentales. Exposition réalisée par l'association Germéa 3) Franchir demain les Pyrénées D'un abord facile, trente modules interactifs permettent de comprendre, sur des bases scientifiques et techniques, les enjeux relatifs au développement du transport transpyrénéen et de découvrir les différents scénarios d'aménagement envisagés ainsi que leurs impacts à l'horizon Exposition réalisée par le CCSTI Lacq Odyssée 4) Des sciences vers l'art Vernissage le mardi 16 mai à 19h30. Une exceptionnelle mise en perspective des oeuvres de Frantz Schrader, cartographe et peintre, des aquarelles et des photos de Hélène Saulé-Sorbé et Didier Sorbé Renseignements sur le forum : Tournoi de bridge Le samedi 20 mai 2006, l'université du Temps Libre (UTLA) de l'uppa, en collaboration avec le Bridge-Club de la Paix et le Comité de l'adour, organise un grand tournoi de bridge dans le hall de l'ufr Sciences à Pau. Une initiation gratuite, sous forme de cours, sera proposée aux étudiants de l'uppa, désireux de s'initier au bridge. Page 4

5 Info Hebdo N 71 du Lundi 15 mai mai 2006 Réunion de Bureau de l UPPA 15 mai 2006 Inauguration du Centre Départemental Nelson Paillou (Pau) 16 mai 2006 Forum départemental de l éducation scientifique 18 mai 2006 Conférence des Présidents d Université 18 mai 2006 Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire 22 mai 2006 Réunion de l équipe de direction 22 mai 2006 Conseil d Administration restreint 23 mai 2006 Réunion des responsables administratifs 23 mai Rencontre de l atelier Enseignement Supérieur - Recherche Pays Basque mai 2006 Conseil Scientifique 24 mai 2006 Commission Paritaire d Etablissement Promotion du personnel de l AASU Catégorie C 29 mai 2006 Réunion du Bureau de l UPPA 31 mai 2006 Contribution au débat Université-Emploi à l UPPA 1 er juin 2006 Conseil d Administration de l UPPA 6 juin 2006 Conseil d Administration de l Association Campus Pyrénées Océanes 8 juin 2006 Conseil d Administration de l association 2PSM 8 juin 2006 Réunion du comité de pilotage urbanisation (SLIP) 9 juin 2006 Conseil d Administration de la SEMLH Hélioparc 12 juin 2006 Réunion de l Equipe de Direction 12 juin 2006 Visite au CNRS pour la vague de négociation du contrat quadriennal 14 juin 2006 Conférence des Présidents d Université d Aquitaine (Bordeaux) 19 juin 2006 Réunion du Bureau de l UPPA Page 5

6 Comité National Contre le Bizutage Association loi de 1901, n de parution au JO : Paris le 19 janvier 2006, Monsieur le Président, Le Comité National Contre le Bizutage a décidé pour la rentrée de 2006 de mener une action de prévention auprès des futurs étudiants et élèves de l enseignement supérieur qui risquent d être, encore trop souvent, confrontés au bizutage en particulier lors des week-end d intégration. Le CNCB a élaboré un document (joint à la présente) pour lequel il souhaite obtenir le soutien d associations, syndicats... Certains nous ont déjà donné un accord de principe : CDEFI, SNESUP, Sgen-CFDT, SNPDEN, UNSA-EDUCATION, MGEN, UNEF. La Conférence des Présidents d Universités serait-elle d accord pour soutenir notre action et / ou pour envisager avec nous les moyens de nous aider à la diffusion de ce document. Nous vous remercions à l avance de votre collaboration. Nous vous prions d accepter, Monsieur le Président, l assurance de nos sentiments les meilleurs. Marie-France HENRY Présidente Comité National Contre le Bizutage avenue Ledru-Rollin Paris cedex 11 Tel : Adresse Internet : Site Internet :

7 QUE DISENT LES BIZUTEURS ET CEUX QUI LES SOUTIENNENT OU LES LAISSENT FAIRE? On n a obligé personne à participer au bizutage. Il y a délit même si les participants sont d accord pour participer. Dire non c est difficile mais possible. On s est bien amusé, tout le monde était content, le bizutage est un très bon souvenir. Certain(e)s seront très marqué(e)s par les humiliations subies et ce sera plutôt un très mauvais souvenir. Personne n a refusé ni porté plainte donc il n y a pas de problème. La loi du silence est une règle difficile à transgresser mais des plaintes sont régulièrement déposées. Le bizutage a été remplacé par un «week-end d intégration». Certains pensent, à tort, qu il suffit de modifier l appellation des manifestations de rentrée pour échapper à la loi. C est le respect des traditions de l école. Toutes les traditions ne sont pas bonnes à conserver. Les rites proposés par les bizuteurs sont souvent dégradants, humiliants et portent atteinte à la dignité humaine. C est un bon moyen pour souder un groupe. Bizuter c est faire faire. Accueillir et faire connaissance c est faire ensemble. Tous les bizutages sont contraires à la dignité humaine parce qu ils portent atteinte a l intégrité physique ou morale des personnes. «La dignité humaine est inviolable, elle doit être respectée et protégée» UN BIZUTAGE EST ANNONCé, QUE FAIRE? Avertir le plus tôt possible : Toute personne susceptible d agir (parents, ami, professeur, directeur de l établissement ) ET S IL A LIEU QUAND MEME, QUE FAIRE? Recueillir des preuves : date, heure, lieu, faits, personnes en cause. Saisir le Défenseur des Enfants (si vous êtes mineur au moment des faits) en écrivant à : Défenseur des Enfants, 104 boulevard Blanqui, Paris Consulter un avocat pour ne pas commettre d erreur, son rôle est de conseiller et de défendre (c est généralement gratuit car le jeune étudiant majeur peut obtenir l aide juridictionnelle). Si vous ne connaissez pas d avocat vous pouvez vous adresser à l ordre des avocats (existe dans chaque tribunal de grande instance). Porter plainte en écrivant au Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance du lieu de l infraction, ou dans n importe quel commissariat de police, ou à la gendarmerie. Les témoignages peuvent se faire sous couvert d anonymat, il faut le demander. Dans tous les cas, contacter le : Comité National Contre le Bizutage (CNCB) avenue Ledru-Rollin Paris cedex 11 Tel : Site Internet : Adresse Internet: Conception : MGEN - Direction de la communication Photos : PhotAlto Comité National Contre le Bizutage En finir avec le B I Z U T A G E Avec le soutien de : UNEF, UNL, FCPE, SNPDEN, sgen-cfdt, SNESup, SUP recherche, UNSA Education, CDEFI, CGE, CPU, LMDE, MAE, MGEN

8 QU EST-CE QUE LE BIZUTAGE? Le bizutage est «une série de manifestations où les élèves anciens, usant et abusant de leur supériorité née de la connaissance du milieu, du prestige de l expérience et d une volonté affirmée de supériorité, vont imposer aux nouveaux arrivants, déjà en état de faiblesse, des épreuves de toute nature auxquelles, dans les faits, ils ne pourront se soustraire sous l emprise de la pression du groupe, du conditionnement et de ce que l on peut appeler des sanctions en cas de refus, comme l interdiction d accès à divers avantages de l école, l association des anciens élèves». QUE DISENT LES VICTIMES? Définition donnée en Haute Cour de Justice de la République par l avocat général. On nous a obligés à vendre du papier toilette dans des tenues stupides pour nous ridiculiser. On nous a fait boire de l alcool (les comas éthyliques ne sont pas exceptionnels) J ai eu l impression de ne pas avoir le choix. J ai eu honte mais je n ai pas osé refuser par peur des représailles. Au début, j ai trouvé ça drôle. Je veux dénoncer ce qui s est passé mais je n ose même pas écrire mon prénom car j ai peur. On recherche les traîtres qui se sont plaints, les rumeurs courent les couloirs. Des années après, à chaque rentrée je me sens mal.. Futurs étudiants, vous allez entrer dans l enseignement supérieur, vous pouvez être confrontés au bizutage qui reste bien vivace dans un certain nombre d établissements d enseignement supérieur publics ou privés: classes prépas, écoles, universités. Le bizutage touche aussi certains établissements d enseignement secondaire. Le bizutage est un DELIT puni par la LOI. (Loi du 18 juin 1998) La loi vise à la protection de cette dignité même si l individu est consentant pour l aliéner. Ceux qui pratiquent le bizutage risquent 6 mois d emprisonnement et 7500 euros d amende (Art du code pénal) POURQUOI LE BIZUTAGE EST-IL INTERDIT PAR LA LOI? Le bizutage est contraire aux droits de l homme. Personne n a le droit d obliger quelqu un à se soumettre à une autorité arbitraire pour lui faire faire des choses qu il n a pas envie de faire, qui le choquent, qui le gênent, qui l abaissent. Il apprend l irrespect et incite à croire que cet irrespect est chose normale. Il introduit une grave confusion entre hiérarchie de fonctions et hiérarchie de personnes. Dans l entreprise, la hiérarchie des fonctions ne doit pas être une hiérarchie entre les personnes mais une hiérarchie de responsabilités. Les citoyens sont égaux en droits, devoirs et dignité : le bizutage nie ce principe. Le bizutage utilise des techniques de manipulations mentales (comme les sectes!) : privation de sommeil, perturbation de l alimen tation.qui font accepter aux nouveaux, de manière insidieuse, des choses qu ils n auraient pas acceptées en d autres circonstances. Nous sommes tous vulnérables. Le respect des droits de l homme, c est aussi le respect de cette vulnérabilité : on n a pas le droit de l utiliser pour asservir autrui.

9 DEBAT NATIONAL UNIVERSITE-EMPLOI ORGANISATION DES DEBATS ACADEMIQUES NOTE METHODOLOGIQUE AUX RECTEURS D ACADEMIE Commission du débat national Université - Emploi 1 Organisation des débats académiques avril 2006

10 «De trop nombreux jeunes accédant aux études universitaires échouent à la fin des deux ou trois premières années, sont mal orientés ou se rendent compte que leurs choix ne débouchent pas sur l emploi qu ils auraient souhaité. En entrant à l université, chacun a l ambition de s élever socialement et de réussir aussi bien ou mieux que ses parents. Cette ambition républicaine ne doit pas être déçue, nous devons tout faire pour qu elle se réalise.[ ] L objectif est de préserver l excellence des universités tout en garantissant un meilleur accès à l emploi des étudiants.» (Dominique de VILLEPIN- Premier Ministre 6/04/06) Commission du débat national Université - Emploi 2 Organisation des débats académiques avril 2006

11 Le mardi 25 avril 2006, le Premier Ministre Dominique de VILLEPIN a procédé à l installation de la Commission chargée d organiser le débat national sur les liens entre université et emploi en présence de Jean-Louis BORLOO, Ministre de l emploi, de la Cohésion sociale et du logement, de Gilles de ROBIEN, Ministre de l Education nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche, de Gérard LARCHER, Ministre délégué à l Emploi, au Travail et à l Insertion professionnelle des jeunes et de François GOULARD, Ministre délégué à l enseignement supérieur et à la recherche. Il en a confié la présidence à Patrick HETZEL, Recteur de l académie de Limoges. Ce grand débat national a pour thèmes : l orientation, l information et l insertion professionnelle la professionnalisation des études dans le cadre du cursus Licence Master Doctorat l apprentissage et le développement de l alternance Le travail de synthèse et de proposition de la Commission du débat national Université- Emploi s appuiera en premier lieu sur les échanges organisés dans chaque ville universitaire. Pour cela, les Recteurs d académie, chanceliers des universités, sont chargés de l organisation des débats académiques associant les parlementaires et élus régionaux, les étudiants et les acteurs du monde socio-économique, de l Université, de la formation continue et de l insertion professionnelle. Un forum internet sera ouvert très rapidement par la commission du débat national pour recueillir tous les avis et suggestions. La Commission du débat national Université- Emploi s appuiera également sur les contributions écrites qui pourront lui être adressées ainsi que sur des auditions nationales. Cette note méthodologique reste bien évidemment indicative. Les recteurs d académie décideront, en fonction des spécificités locales, comment ils souhaitent organiser le débat au sein de leur académie. Commission du débat national Université - Emploi 3 Organisation des débats académiques avril 2006

12 Organisation des débats académiques 1) Constitution d un comité d organisation du débat académique : Il est conseillé à chaque recteur d académie de constituer un comité d organisation du débat académique, qu il dirige, composé de personnalités qualifiées parmi lesquelles (à titre indicatif): Des conseillers du recteur (Conseiller enseignement supérieur, DAET, CSAIO, CSAIA ) Des représentants des organisations professionnelles et/ou chambres consulaires Les Présidents des universités et leurs conseillers Le responsable de l Observatoire Universitaire des Parcours Etudiants Les organisations étudiantes représentatives sur le plan local et national Des personnalités qualifiées du secteur économique, de l emploi et de l insertion professionnelle (Président du Conseil Economique et Social, Directeur de la DRTEFP, de l ANPE, de l ONISEP ) Ce comité d organisation a pour mission d organiser des débats académiques qui se tiendront du 1 er mai au 10 juin Ces débats peuvent combiner, en plus des réunions plénières, d autres formes d expression, si le besoin s en fait sentir localement comme par exemple des groupes de travail et des contributions écrites. 2) Organisation des débats académiques: Le comité de pilotage désignera parmi ses membres des reponsables chargés d animer de manière spécifique chacun des grands sous-thèmes qui auront été retenus académiquement. Seront invités à participer à la réflexion et au débat : Les parlementaires Le Président du Conseil régional et des Conseils généraux (et leurs conseillers) Les membres élus du Conseil régional et des Conseils généraux Les maires et présidents des conseils d agglomération des villes universitaires Messieurs les Préfets Le Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie, Le Délégué Régional au Travail, à l Emploi et à la Formation Professionnelle, Commission du débat national Université - Emploi 4 Organisation des débats académiques avril 2006

13 Le Délégué Régional à la Jeunesse et au Sport Les représentants des branches professionnelles et des chambres consulaires Les membres élus des instances universitaires : CA, CEVU, CS, CROUS Les conseillers insertion / relations avec le monde socio-économique des UFR et Université Les personnels des services centraux des universités, des UFR, des Grandes Ecoles et du CROUS Les organisations syndicales (enseignants, étudiants, lycéens et salariés), les élus du Comité Académique à la Vie Lycéenne, les membres des Conseils départementaux de la jeunesse Les services d orientation et d insertion : DRONISEP,CIO, SUIO, CRIJ, missions locales, ANPE, APEC, AFIJ, Point A, CAD des Chambres de métiers Le Conseiller enseignement supérieur, le Délégué Académique à l Enseignement Technique, le Chef du Service Académique à l Information et à l Orientation, le Chef du Service Académique de l Inspection de l Apprentissage Des proviseurs Des représentants des GRETA, du SUFOP, de CFA, du Conservatoire National des Arts et Métiers, des organismes de formation continue d adultes Des intervenants en matière de Validation des Acquis de l Expérience Des entreprises, cabinets de recrutement, entreprises d intérim Des représentants de l INSEE, OREF, CARIF Tout organisme en charge de la prospective économique et de l emploi Le Recteur d académie veillera à une répartition équilibrée des membres participant aux débats, en fonction des thématiques, entre les représentants du monde socioéconomique, les personnalités qualifiées et les représentants de l Université. Il veillera tout particulièrement à associer des représentants étudiants à la réflexion de chaque sous-thème retenu. Thématiques retenues Le débat devra porter de manière privilégiée sur les grands thèmes suivants : l orientation, l information et l insertion professionnelle la professionnalisation des études dans le cadre du cursus Licence Master Doctorat l apprentissage et le développement de l alternance Cette liste reste toutefois non restrictive. Commission du débat national Université - Emploi 5 Organisation des débats académiques avril 2006

14 THEMES ITEMS PROBLEMATIQUES Orientation, information et insertion professionnelle Informations en amont de l entrée en formation. Orientation tout au long du cursus Modalités d orientation individuelle et éducation aux choix. Efficacité des canaux d information choisis par les prescripteurs et conseillers en orientation. Adéquation formations et emplois. Adéquation orientation et débouchés économiques. Coordination des analyses prospectives (formation et prévisionnels en terme d emploi) Evaluation de la politique d orientation dans l enseignement supérieur. Lisibilité externe des contenus des formations. Faciliter le recrutement pour l étudiant et l entreprise. Modules complémentaires (langues vivantes, ateliers CV ) Mobilité internationale. Définition des compétences. Préparation aux entretiens d embauche et à la recherche d emploi. Valorisation des expériences (travail salarié, stages, apprentissage ) Gestion prévisionnelle des emplois. Partenariats universités / entreprises / chargés du recrutement -Les modalités actuelles de présentation aux lycéens des filières universitaires sontelles adaptées? - Les bacheliers sont-ils suffisamment informés sur les pré-requis nécessaires à la réussite des études supérieures? -Comment établir l adéquation entre formations supérieures et emploi? Comment valoriser des filières peu attractives mais porteuses d emploi? -Comment est exploitée la prospective sur les débouchés en terme d emploi des formations universitaires? -Comment disposer d informations consolidées sur l insertion professionnelle des jeunes diplômés et sur des suivis de cohortes? Sur les réorientations? -Comment préparer l étudiant à son entrée sur le marché du travail? -L université s assure-t-elle toujours de la lisibilité externe de ses filières? -Les entreprises sont-elles suffisamment informées des contenus et objectifs des formations? -Comment promouvoir la mobilité internationale chez les étudiants? -Comment aider les étudiants à valoriser des compétences acquises en cours de cursus? -Existe-t-il un statut de l étudiant salarié? -Comment aider les entreprises à définir leur stratégie de recrutement de jeunes diplômés? -L accompagnement des jeunes diplômés en matière de recherche d emploi est-il adapté? -La politique relationnelle de l université avec les acteurs de l insertion professionnelle est-elle efficace? Commission du débat national Université -Emploi 6 Organisation des débats académiques avril 2006

15 Professionnalisation des études dans le cadre du LMD Apprentissage et le développement de l alternance Exégèse de la professionnalisation. Connaissance du monde socio-économique. Stages Offre de formations professionnalisantes Professionnalisation des formations générales. Individualisation des parcours. Prévention des échecs et des abandons en cours de cursus. Réorientation. Offre globale de formation / analyse des besoins DIF et CIF Pilotage de la formation continue universitaire. Stratégie de développement de l offre de formation Etudiant aujourd hui et stagiaire de la FC demain VAE Apprentissage Contrat de professionnalisation Accessibilité de la formation par apprentissage Statut juridique de l étudiant apprenti. Contrat de professionnalisation. Pédagogie de l alternance. Relations avec les entreprises. Exploitation des vécus professionnels. -Doit-on renforcer l approche professionnelle dans la formation initiale et comment? -Peut-on, et comment, approfondir la connaissance de l entreprise et du monde économique chez l étudiant? -Comment développer une réelle politique de stage encadrée et valorisante? - Comment accompagner le stagiaire et l entreprise dans la définition des besoins de formation? -Le schéma universitaire des formations permet-il toujours des passerelles entre les formations et à tout moment du parcours de formation de l étudiant? -Comment l Université s organise-t-elle pour aider l étudiant à construire son parcours individuel de formation? -Comment peut-on agir avant l échec? Comment l étudiant peut-il se réorienter en cours de cursus? Quelles peuvent être les solutions mises en œuvre pour éviter les abandons de formation? -Quels autres moyens, en dehors des disciplines, peuvent être offerts à l étudiant pour amplifier ses chances d une insertion professionnelle rapide? -Comment préparer l étudiant d aujourd hui à la formation tout au long de la vie? - Quels nouveaux modes de formation proposer dans le cadre de la réforme de la formation continue? - comment pallier la stagnation de la demande de validation des acquis à l université? -Comment l Université s organise-t-elle pour développer l apprentissage dans ses formations? -L apprentissage est-il une voie de formation accessible à toutes les filières et à tous les niveaux? -Comment s opère la mise en relation des employeurs et des candidats à l apprentissage? Quel est le mode de diffusion des offres de contrat d apprentissage? -Quelle pédagogie et quelles modalités particulières sont nécessaires à la réussite d une formation par apprentissage à l Université? -Comment l étudiant apprenti est-il accompagné au cours de sa formation? -Quels outils ont été mis en place par l Université pour assurer le suivi de l apprenti? -Comment valoriser les périodes de formation en entreprises au sein de la formation universitaire? -Quels sont les freins actuels à l essor de l apprentissage? Commission du débat national Université -Emploi 7 Organisation des débats académiques avril 2006

16 Synthèse des travaux et échanges avec la commission Le comité d organisation académique est chargé d établir un planning des débats qui est à transmettre à la commission du débat national pour le mardi 9 mai. Le comité d organisation établira une synthèse des débats qu il fera parvenir à la Commission nationale pour le 10 juin 2006 dernier délai. Il y joindra les comptes-rendus des différentes réunions organisées. In fine, une restitution des discussions académiques peut être organisée sous forme de réunion(s) publique(s). Commission du débat national Université -Emploi 8 Organisation des débats académiques

17 Coordonnées de la Commission du débat national «Université Emploi» Adresse : Commission du débat national «Université Emploi» 22 Rue Monge BP Paris cedex 05 Téléphone : Recteur Patrick HETZEL, Président (Limoges) (ligne directe commission) (secrétariat commission) Chargé de mission Yves DALMAU, Administrateur civil (ligne directe) (secrétariat) (portable) Fax : Commission Courriel : Commission Commission du débat national Université -Emploi 9 Organisation des débats académiques

18 Composition de la commission du débat national «Université-Emploi» BARET Laurence DRH au sein du groupe DANONE BEVALOT Françoise Ancienne présidente de l université de Besançon BAUSSARD Hervé Président de l Université de Lille 1 DURU-BELLAT Marie Professeur à l Université de Bourgogne FRESSOZ Françoise Journaliste aux Echos HOLDER Françoise Directrice des Boulangeries Paul KEIGER John Professeur à l Université de Salford (Grande-Bretagne) LAURENT Daniel Conseiller du président du groupe AXA LECOQ Sylvain Président du Cercle Vinci MAHRER Philippe Directeur du Collège des Ingénieurs MASINGUE Bernard Directeur de la formation du groupe VEOLIA SAINT-ETIENNE Christian, Professeur à l Université François Rabelais de Tours SCHMIDT Géraldine Professeur à l IAE de l Université Panthéon-Sorbonne Paris 1 En qualité de rapporteurs : Françoise BOUYGARD Déléguée adjointe à l emploi Hervé de MONTS Directeur de l ONISEP En qualité de président : Patrick HETZEL Recteur de l académie de Limoges Commission du débat national Université -Emploi 10 Organisation des débats académiques

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité

Fiche action 1. Information des jeunes sur les métiers de la mutualité Fiche action 1 Titre de l action: Information des jeunes sur les métiers de la mutualité - Faire connaître et promouvoir les métiers de la mutualité - Répondre aux besoins d embauche futurs - Améliorer

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant juridique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT UNIVERSITE - ENTREPRISE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT UNIVERSITE - ENTREPRISE Entre : CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT UNIVERSITE - ENTREPRISE UNIVERSITÉ Lille 1, Etablissement public à caractère scientifique culturel et professionnel, domicilié Cité scientifique 59655 Villeneuve

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX

MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS. 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX MAISON DES SCIENCES DE L HOMME D AQUITAINE STATUTS 10, Esplanade des Antilles Domaine Universitaire 33607 PESSAC CEDEX Tél. +33 (0)5 56 84 68 00 Fax +33 (0) 5 56 84 68 10 http://www.msha.fr STATUTS Modifiés

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d'évaluation. Master Management. Campagne d évaluation 2014-2015 (vague A) Formations et diplômes

Rapport d'évaluation. Master Management. Campagne d évaluation 2014-2015 (vague A) Formations et diplômes Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre d'une part, la FNAIM du Grand Paris 27 bis, avenue de Villiers 75017 PARIS Représentée par son président, Gilles RICOUR DE BOURGIES et d'autre part, les académies de Créteil,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable grands comptes de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI

IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI 2 ème Conférence algéro-française de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Marseille 18-19 octobre 2011 CONTEXTE Septembre 2008, création du Bureau d Aide à l

Plus en détail

Master. Droit de la Protection Sociale d Entreprise

Master. Droit de la Protection Sociale d Entreprise Master Droit de la Protection Sociale d Entreprise Présentation La création du Master 2 professionnel en apprentissage droit de la protection sociale d entreprise (Master DPSE) résulte du constat du besoin

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE Niveau : Domaine : Mention : DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE BOURGOGNE-FRANCHE COMTE GESTION ET COMPTABILITE (DIUGC) EXPERTISE COMPTABLE DIU Volume horaire étudiant : 1 000 h h h h h 1 000 h cours magistraux

Plus en détail

MASTER Droit des collectivités territoriales

MASTER Droit des collectivités territoriales MASTER Droit des collectivités territoriales Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public et science politique Spécialité professionnelle Droit des

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Philosophie Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Syndicat National de la Banque et du crédit

Syndicat National de la Banque et du crédit Syndicat National de la Banque et du crédit Affilié à la Confédération Française de l Encadrement - CGC FORMATION SYNDICALE 1er semestre 2013 Constructif Libre Professionnel Apolitique SNB/CFE-CGC 2, rue

Plus en détail

IUT Sénart Fontainebleau

IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 2 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau L IUT Sénart Fontainebleau, c est : 1 composante

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

- Nom du représentant légal de l association (président-e) : - Nom du porteur de projet (si différent du représentant légal de l association) :

- Nom du représentant légal de l association (président-e) : - Nom du porteur de projet (si différent du représentant légal de l association) : Commission d Aide aux Projets Etudiants FSDIE Année 2014 / 2015 ------------------------------------------------------------------------ Information aux porteurs de projets MODALITES DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques

Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits touristiques Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les Soussignés : L ACADÉMIE DE RENNES Rectorat 96, rue d Antrain 35705 RENNES représentée par Monsieur Jean-Baptiste CARPENTIER, Recteur, d une part ; et L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

Plus en détail

évolution des politiques et pratiques

évolution des politiques et pratiques Parcours scolaires et parcours d insertion : évolution des politiques et pratiques Intervention à l ESEN Novembre 2009 Jean-Marie Lenzi 1- Orientation et insertion professionnelle Service public de l éducation

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE

CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE Académie de Grenoble Cour d Appel de Grenoble Logo CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE Le succès de la première convention de collaboration signée le 1 er septembre 1994 invite les partenaires

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable

Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des PME et développement durable Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de l'immobilier de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

Les sites de l Onisep

Les sites de l Onisep Les sites de l Onisep Toute l info sur les métiers et les formations au niveau national onisep.fr Choisir mes études : un mode d'emploi sur l'organisation des études au collège, au lycée et les poursuites

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Formation Chargé de développement de l alternance

Formation Chargé de développement de l alternance Formation Chargé de développement de l alternance En Ile de France GROUPE OMENDO Conseil et Formation 129 rue de Turenne - 75003 Paris 01 44 61 37 37 8 chemin du Pré Carré - Inovallée - 38240 Meylan 04

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

I / LISTES D APTITUDE ET TABLEAUX D AVANCEMENT :

I / LISTES D APTITUDE ET TABLEAUX D AVANCEMENT : Amiens, le 16 janvier 2013 LE RECTEUR DE L ACADÉMIE D AMIENS Chancelier des Universités à Madame et messieurs les Directeurs académiques des services départementaux de l'éducation nationale de l OISE,

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23

Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23 Contacts Georgia JACOBSON 0590 84 79 22/0690 24 56 37 Maïté DORESSAMY 0590 84 79 23 Préambule Construisons ensemble une relation partenariale : c est la volonté de la Ville largement partagée avec les

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Avis n 2010/04-05 relatif à l habilitation de l Université de Technologie de Troyes (UTT) à délivrer des titres d ingénieur diplômé

Avis n 2010/04-05 relatif à l habilitation de l Université de Technologie de Troyes (UTT) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Avis n 2010/04-05 relatif à l habilitation de l Université de Technologie de Troyes (UTT) à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. MASTER 1ère ANNEE Mention INFORMATIQUE ET SYSTEMES

DOSSIER DE CANDIDATURE. MASTER 1ère ANNEE Mention INFORMATIQUE ET SYSTEMES UFR Sciences et Technologies UFR SCIENCES ET TECHNOLOGIES 24 avenue des Landais BP 80026 63171 AUBIERE Cédex Tél. 04.73.40.70.13 Fax. 04.73.40.70.12 Courriel : ScolaMaster.sciences@univ-bpclermont.fr DOSSIER

Plus en détail

FICHE DE PROCEDURE POUR STAGE OPTIONNEL

FICHE DE PROCEDURE POUR STAGE OPTIONNEL FICHE DE PROCEDURE POUR STAGE OPTIONNEL Textes de référence : Loi n 2006-396 du 31 mars 2006 article 9 : obligation d établir une convention de stage. Décret n 2006-1093 du 29 août 2006 : les clauses obligatoires

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre La Caisse Interfédérale de Crédit Mutuel Et L Académie de Rennes EXPOSÉ DES MOTIFS Considérant, d une part que le Crédit Mutuel de Bretagne : Représente 4 établissements

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N

C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N Assurer la complémentarité entre la prévention, la répression et la solidarité

Plus en détail

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données

Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques

Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité chargé d affaires en informatique, commercialisation de solutions informatiques Université de Bordeaux Campagne

Plus en détail

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Inscrit dans le champ scientifique des SIC- 71e section, le Master mention Information Communication est une formation interdisciplinaire

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission Vous souhaitez vous inscrire en 1 ère année à l Université de Bourgogne? Pour > intégrer une première année de licence, > accéder à la première année commune des études de santé (médecine / masso-kinésithérapie,

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport

LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES. Développement social et médiation par le sport UNIVERSITE ORLEANS 2012 2013 LICENCE PROFESSIONNELLE ACTIVITES SPORTIVES Développement social et médiation par le sport Lieu de la formation : 2 allée du Château BP 6237 45062 ORLEANS CEDEX 2 Tél : 02

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013

Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Organisation de la formation des professeurs et CPE stagiaires dans l académie de Caen Année 2012-2013 Principes généraux L académie de Caen accueille cette année 142 professeurs et CPE stagiaires dont

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 2 (PRO) Mention Informatique Spécialité Solutions Informatiques Libres (SiLi)

DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 2 (PRO) Mention Informatique Spécialité Solutions Informatiques Libres (SiLi) 2 boulevard Lavoisier 49045 ANGERS CEDEX 01 Tél 02 41 73 53 95 Fax 02 41 73 53 52 www.univ-angers.fr DATE LIMITE DE RETOUR DU DOSSIER 20 JUIN 2015 ANNEE UNIVERSITAIRE 2015/2016 PHOTO DOSSIER DE CANDIDATURE

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Travaux publics et environnement de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rappel du nom de l étudiant :... Cursus par année universitaire et diplômes ou examens obtenus

Rappel du nom de l étudiant :... Cursus par année universitaire et diplômes ou examens obtenus MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE -------------------- UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE UFR Sciences de la vie, de la Terre et de l Environnement Agrafer ici votre photo FICHE DE VOEU POUR

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire en intervention sanitaire et sociale en gérontologie de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant manager de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M1 Parcours : MARKETING 60 ES Volume horaire étudiant : 262 h 154 h

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Scénarisation multimédia de contenus de formation en ligne de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Master Information Communication 2ème année Spé. Intelligence Economique et Territoriale

Master Information Communication 2ème année Spé. Intelligence Economique et Territoriale Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs La formation Master Intelligence économique et territoriale s inscrit dans le domaine de formation des sciences de l information et de la

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Parlement du Savoir. «Conditions de vie et de Réussite des étudiants»

Parlement du Savoir. «Conditions de vie et de Réussite des étudiants» Parlement du Savoir «Conditions de vie et de Réussite des étudiants» Animateurs : Sabine Duhamel (VP Formation ULCO, COMUE LNF) Léo Voisin (Elu étudiant UNEF) Le 25 juin 2015, Lille Pourquoi ce groupe

Plus en détail

Projetpro.com. Association pour la promotion du «Projet Professionnel de l Etudiant» «Il ne suffit pas de savoir, encore faut-il savoir où l on va»

Projetpro.com. Association pour la promotion du «Projet Professionnel de l Etudiant» «Il ne suffit pas de savoir, encore faut-il savoir où l on va» Projetpro.com Association pour la promotion du «Projet Professionnel de l Etudiant» «Il ne suffit pas de savoir, encore faut-il savoir où l on va» Internet : www.projetpro.com Association Projetpro.com

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Programme de formations. (année 2014)

Programme de formations. (année 2014) Programme de formations (année 2014) LBBa, prestataire de formation professionnelle Prestataire de formation professionnelle, enregistré comme tel auprès de l administration, le cabinet LBBa, composé d

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion Ressources Humaines Management QHSE

FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion Ressources Humaines Management QHSE FormationS en apprentissage de Bac +2 à Bac +5 Comptabilité/Finance/Gestion QHSE Un développement constant De 1992 à 2012, l IFA de Rambouillet a connu une croissance forte et ininterrompue. Aujourd hui,

Plus en détail

Service Public Régional de l Orientation :

Service Public Régional de l Orientation : Service Public Régional de l Orientation : Signature de la convention de coordination tripartite entre l État, l'académie de Montpellier, et la Région Languedoc-Roussillon -Jeudi 2 juillet 2015- Espace

Plus en détail

Licence professionnelle Conseiller de clientèle particuliers

Licence professionnelle Conseiller de clientèle particuliers Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conseiller de clientèle particuliers Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail