Une forte puissance dans un petit boîtier. Un jalon de plus pour la commande SUT.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une forte puissance dans un petit boîtier. Un jalon de plus pour la commande SUT."

Transcription

1 Sauter Le magazine clients de Sauter Une forte puissance dans un petit boîtier. Un jalon de plus pour la commande SUT. Yc D2 YH AVM 234 sans rappel par ressort AVF 234 avec rappel par ressort AVF 224 avec rappel par ressort, Fonction position de secours suivant DIN M La nouvelle série des commandes AVM/AVF/AVN n apporte pas seulement le technologie SUT même pour d importants efforts de poussée, mais aussi d autres avantages significatifs M Raccordement du clapet avec mécanisme breveté et liaison automatique entre la commande et le clapet sans outillage. Courbe caractéristique réglable : proportionnelle, linéaire, quadratique. Indépendante de la courbe caractéristique du clapet. Le libre choix des longueurs de colonnes et les ouvertures interchangeables des clapets permettent le montage sur toute marque de clapet. Le moteur protégé contre les surcharges et le mécanisme sans entretien, à longue durée en acier fritté sont aussi des arguments de poids en faveur de l utilisation R6 T Efforts de poussée élevés de 1100N, 2000N et de 2500N, suivant le type Reconnaissance automatique de la course de levage et du fin Tde course. Portée du levage de 0 50mm. Réglage manuel électrique ou mécanique avec manivelle. Juin 2004 NO 11

2 Sommaire 3 Editorial 4 Lentos, un musée conçu comme une oeuvre d art à Linz 6 Tradition et modernité : The Lights à Leeds 8 Certification BACnet, un nouveau brevet de compétence 10 Les 10 ans de la SIZ Fribourg / les 40 ans avec Valetti 12 La Tour des Foires, le nouvel emblème de Bâle 14 Les impressions du Dr F. Gassmann 16 Les expériences du chef de projet 17 Les points de vue du concepteur 19 Sauter à la Hilsa de Bâle 20 Un nouvel avenir pour la technologie : La gare Origo de Riga 22 La télésurveillance simplifiée avec novaweb 24 Economie d énergie à l hôpital : L Università Cattolica del Sacro Cuore à Rome 26 Climatisation personnelle : Sauter à la Light + Building de Francfort 28 Atmosphère spectaculaire à la Domaquarée de Berlin 30 Les hautes exigences d un centre d affaires : Saarinen à Paris «Chez Sauter, la climatisation se personnalise notre conception de la communication ouverte nous hisse sur le pavois. Les effets positifs bénéficient tant à nous qu à nos clients.» Une entreprise moyenne comme Sauter ne peut pas figurer parmi les acteurs quantitatifs sur le marché. Nos chances de succès relèvent bien plus du domaine qualitatif. Non seulement en ce qui concerne les produits et solutions à base de système, mais aussi au plan humain, dans les contacts avec nos clients et collaborateurs. Il existe une culture du dialogue ouvert, de l art de la compréhension mutuelle et de l entendement que nous soignons. Alliée à la haute compétence technique qui se concentre dans notre entreprise, elle constitue la base de notre succès. Rudolf Weber, P.D.G. du Groupe Sauter et de Fr. Sauter AG Adresse bibliographique Sauter - le magazine clients de Fr. Sauter AG, Im Surinam 55, CH-4016 Bâle, téléphone , internet : Editeurs responsables : Rudolf Weber, Günter Möbius, Rudolf Maier. Sauter paraît plusieurs fois par an en allemand, anglais, français, italien. Reproduction autorisée avec indication de la source. Des exemplaires supplémentaires peuvent être obtenus auprès de Sauter. On ne cesse d entendre répéter que Sauter est une entreprise toute différente de ce qu elle était il y a encore cinq ans. C est bien là le résultat de diverses décisions des derniers temps, qui ont permis de nous muer d un fabricant traditionnel et estimé en un soumissionnaire et prestataire de services aux vastes compétences en matière de gestion de bâtiment. Dans différents grands projets de bâtiment des deux dernières années, Sauter a pu de nouveau démontrer sa compétence dans le développement d un projet. Ce qui primait pour nous, c était le nouvel emblème de notre ville d origine Bâle, la spectaculaire pour la Suisse Tour des Foires. Mais dans d autres endroits en Europe, nous avons aussi été impliqués dans d intéressants complexes qui n ont pas manqué de renforcer l importance des villes nouvelles de l Europe centrale et orientale. Grâce à notre présence dans les foires spécialisées les plus importantes, nous ne voulons pas seulement exposer notre technique mais également, d une manière accentuée, notre culture de la communication entre les l hommes. Car elle constitue la base de la clarté dans la compréhension qui est d une importance capitale pour les projets exigeants et dans le cas de délais de réalisation toujours plus courts. Dans les discussions, c est précisément cette facette qui a toujours été mise en exergue comme cela apparaîtra à la lecture de cette parution. Rudolf Weber 3

3 LENTOS : Quand le musée devient lui-même une oeuvre d art. Avec le nouveau Musée d art Lentos, la ville de Linz veut présenter une réalisation Les éléments continus de la façade vi- propre d eau afin de disposer, dans la toit, il a été aménagé une sorte de vide in- marquante et un défi. L équipe d architectes suisses Weber et Hofer de Zurich a trée périphérique, avec dessins architecto- mesure du possible, d une eau froide prati- termédiaire qui, par-dessus des plaques de remporté le concours d architecture et a pu faire sortir de terre, pour 33 millions niques, ne visent pas seulement à protéger quement gratuite pour la technique verre dépoli, fait office de plafond pour la d euros, un nouveau centre local d art. de la lumière ou à la laisser passer, mais domestique. galerie. Cette couverture intermédiaire constituent aussi un mur décoratif réflé- La partie de loin la plus importante des particulière doit donc fonctionner comme chissant en fonction des intempéries et de besoins thermiques dans le bâtiment est un matelas thermique absolument translu- l ensoleillement. Dans la façade vitrée elle- couverte par un «système constructif ther- cide sans obstacle. Grâce à des dispositifs Un bâtiment de toute première classe, même, on a discrètement incorporé la moactif (TABS)». Dans environ 25 zones, appropriés de ventilation, on saisit ici les clair et bien pensé griffe LENTOS visible de très loin. équipées de détecteurs individuels d am- interférences propres aux températures ex- biance, on envoie de l eau chaude ou térieures. En outre, le vide sous le toit est Répartis sur trois étages, on dispose de sur- Avec l éclairage nocturne conçu par les faces d environ m pour exposition, architectes, le regard capte des formes tout froide via les structures portantes, en fonc- aussi parcouru par l extraction d air des di- bibliothèque, administration, ateliers et à fait particulières. A l intérieur des façades tion de chaque besoin local de tempéra- verses zones d exposition. Grâce à cette dépôts particulièrement protégés. Le ga- vitrées, on a intégré d innombrables lu- ture. En dépit de la densité de la masse et construction très élaborée, on assure que la rage en sous-sol comporte environ 50 em- mières qui lancent des faisceaux de tonali- de la situation au coeur du bâtiment, on lumière puisse pénétrer d une manière op- placements de parking. Des mesures parti- tés variées et d intensité diverse. Elles per- est tenu de compenser les fluctuations de timale tout en maintenant à l extérieur les culières nécessaires en raison de la proxi- mettent au bâtiment de baigner dans une charge dues aux visiteurs et aux influences excédents de chaleur ou de froid. mité du Danube durent être prises pour luminosité étonnante à des occasions par- extérieures. se protéger contre les crues. Et, afin que le ticulières et lors de festivités. 2 visiteur ne subisse pas qu un envoûtement Les conditions de l air ambiant sont Un temple de l art combiné au mieux maintenues grâce à deux installations de grâce à une technique d installations L histoire (de l art) raconte l avenir intellectuel, un café, un bar et un restau- L art de Sauter au plan de la gestion ventilation avec une conduite sous pres- très élaborée Des Celtes ont vécu ici dans des temps très rant assurent le bien-être du corps. du bâtiment sion pour l «air sec» et une autre pour Le défi particulier pour l équipe Sauter reculés. C est avec le mot LENTOS que les L architecte Jürg Weber décrit son La technique domestique qui joue un rôle l «air humide» transitant par des caissons autrichienne se situe d une part dans la Celtes avaient désigné un endroit «dans la oeuvre comme un bateau de verre sur le dans un bâtiment se répartit dans la pra- de mixage. maîtrise même d une technique d installa- courbe du fleuve». Et, il y a 2000 ans, Danube qui attire le regard des spectateurs tique en énergie, alimentation et évacua- tions très élaborée et, d autre part, dans la les Romains appelèrent leur place forte dans le sens du courant en direction du tion, sécurité, éclairage et transport. Un matelas thermique pour un combinaison avec le technique LON. Pour LENTIA. Le musée d art LENTOS veut comportement optimal la technologie Sauter, on a utilisé le logiciel se tourner vers l avenir et marquer le temps château. Lorsqu on le regarde, le pont de la Comme pourvoyeur de chaleur, on ville situé à proximité apparaît à la fois recourt au réseau urbain de distribution de Constituant un dispositif technique spé- de commande novapro32 avec les équipe- de son empreinte à l instar des habitants comme une limite et comme une ancre. chaleur que des dispositifs de transforma- cial et pour rencontrer les besoins extrêmes ments correspondants pour env précédents. La technique Sauter n y est Le corps du bâtiment lui-même, avec sa tion adaptent aux différents groupes de dans la construction du toit et celle assu- points de prise de données. 280 noeuds finalement pas pour rien. forme claire, a constitué un défi en matière consommateurs. Une installation de se- rant l éclairage, on a adopté une solution LON assurent la liaison et la transmission de construction et de statique. Les murs cours propre au bâtiment se met en particulière dans les halls d expositions des structures de commande et d informa- longitudinaux des façades devaient re- marche en cas de panne. Pour les frigories, prévus à l étage supérieur. Dans sa concep- tions. prendre trois cages d escaliers tout en mar- on a installé trois compresseurs de froid tion, l architecte fait alimenter les halls L exploitation fonctionne maintenant quant la limite et en soutenant la couver- qui, de leur côté, alimentent leur boucle de d exposition au maximum en lumière par depuis un an dans ce temple de l art. Le ture majestueuse des halls prévus comme froid dans l eau du Danube. On exploite la le toit. Mais ceci entraîne une forte charge personnel local d exploitation maîtrise grandes salles d exposition. proximité du Danube comme source en matière de technique de climatisation. déjà bien l affaire. En outre, grâce à une Système de gestion de bâtiment novapro32 C est pourquoi, au-dessous de la feuille du technologie informatique moderne, les points de saisie de données serve, le complexe présente divers types de liaisons de surveillance ont été installées 14 armoires électriques conformation. aussi bien vers le bureau Sauter local que Env. 400 régulateurs d ambiance intelligents vers l administration centrale de la ville de individuels ecos Suivant la distance à laquelle on l ob- Herbert Kainz Données relatives au projet Linz ce qui, en cas de besoin, permet le login externe des spécialistes de Sauter. 4 5

4 «The Light» : Une vie moderne dans des murs anciens. D un bâtiment à l architecture classée à Leeds, jadis siège de la Leeds Permanent Building Society, a surgi un complexe ultramoderne avec boutiques, bars, clubs et hôtel de première classe. A cet effet, on a recouru à tous les registres de la technique moderne de surveillance et de régulation afin de coordonner le meilleur confort avec une économie maximale d énergie dans tout le bâtiment aux usages multiples. Confort et bien-être pour les clients des fonctionnements et imprimantes régulateurs d ambiances intelligents indi- mise ainsi des dépenses d énergie tout en La meilleure technologie de Sauter stallation des 11 centrales motorisées, des de l hôtel d alarme de même que d une interface vers viduels ecos de Sauter garantissent d une ménageant les tissus. pour le futur 250 régulateurs individuels, du câblage de C est grâce au système EY3600 novapro32 le système Fidelio de gestion de l hôtel, que part une surveillance directe des condi- En vue d augmenter le bien-être des Les régulateurs modulaires Sauter du type ceux-ci ainsi que du réseau de communi- de gestion de bâtiment de Sauter, qui dis- l on garantit un séjour confortable dans tions des locaux et, d autre part l adapta- clients durant la nuit, les ventilateurs com- EYU 109 garantissent un haut degré de cations. pose de quatre stations de commandes l hôtel Radisson 4 étoiles comportant 147 tion de la valeur de consigne et la vitesse mandés par fréquence de l installation cen- flexibilité pour la surveillance des diverses Le bâtiment, projeté par Sir Reginald complètement équipées avec visualisation chambres. des ventilateurs par le client. trale d aération sont bridés et l éclairage interfaces et signaux d entrée de l éclairage, Bloomfield et érigé en 1932 comme siège des couloirs est réduite de 50 %. des escaliers mécaniques, des systèmes de ancien d une caisse d épargne de construc- comptage de même que de la mesure du tion, vient de subir une mutation structu- monoxyde de carbone dans le garage. relle exemplaire et est équipé au mieux de D une simple pression du doigt, chaque client peut régler les conditions d am- Economie automatique d énergie biance correspondant à ses besoins. Les Par l intermédiaire d un détecteur dans la Un monde de loisirs parfaitement serrure des portes, on détermine le condi- régulé tionnement du local; la température des «The Light» n est pas seulement connu bâtiment sont affichées via points de chambres occupées de l hôtel est remontée pour son hôtel, mais aussi comme la données et sur les quatre stations de com- de la valeur nominale pré-établie de 17 C meilleure adresse pour les possibilités mande. On assure ainsi une large informa- (chambre prête) jusqu à un agréable 22 C. d achat et de loisirs. Quelques uns des plus tion de l équipe compétente pour la ges- Dès que le client a quitté l hôtel, le système grands noms du design et de la mode y tion du bâtiment de même qu une sur- Fidelio transmet cette information au sys- sont représentés. Sur une surface d env. veillance économique et fluide des tème de gestion de bâtiment de Sauter, sur m2, «The Light» offre le meilleur de installations et du bâtiment. base de quoi la température de la chambre ce qu on peut trouver pour le shopping, les Sauter a assumé la responsabilité de la est à nouveau réglée à 12 C. On écono- loisirs et la détente et dispose de bars et planification, l approvisionnement et l in- Toutes les informations concernant le la technologie Sauter pour l avenir. night-clubs hyper-modernes, de quatre restaurants et d un complexe de cinémas avec 13 salles de projections. 6 7

5 8 La compétence reconnue de Sauter : BACnet devient la norme mondiale ISO. Testé! Afin d être assuré qu à l avenir aucun système BACnet ne soit plus offert en n étant que partiellement ouvert, c est le WSPLab de Stuttgart, l équivalent européen du BACnet Test Laboratory (BTL) aux USA, qui teste les appareils BACnet depuis janvier Sauter a été une des premières sociétés à subir le test et le BACnet- Interest Group Europe a ainsi octroyé pour sa part à Sauter le droit d exhiber le label BTL. Depuis janvier 2003, BACnet est la norme mondiale ISO ( ) pour la communication dans l automation de bâtiment. Cette norme intègre différents équipements et / ou produits MSR de différents fabricants dans un système de gestion de bâtiment commun. BACnet signifie Building Automation and Control network et est une marque déposée de la ASHRAE, l American Society of Heating, Refrigeration and Air- Conditioning Engineering. A l examen des utilisateurs, les spécialistes de notre branche ont créé ici une norme qui, contrairement à d autres arrangements rencontrés dans l automation en pour BACnet ont été réalisés, ce qui apporte pour l avenir le plus haut degré de sé- général, couvre tous les besoins et pourra ainsi perdurer dans le temps. curité aux investisseurs dans des projets de bâtiment. BACnet présente une plus grande sécurité pour l investissement Ouverture avec une fonctionnalité totale Dès l élaboration de la norme BACnet, Sauter est allé au-delà du dispositif du Sauter y a apporté son savoir. Depuis BACnet orienté objet et a mis en application des objets complexes : 1997, plus de points de données Loop, Trendlog, Schedule, Calendar. Le domaine de la gestion des projets ouverts a été couvert pratiquement à part égale par Sauter, par des concurrents directs sur le marché et par des systèmes ouverts SCADA. La solution Sauter avec novapro Open est caractérisée en l espèce par la mise en place d un raccordement BACnet direct (client BACnet d origine). Elle se distingue ainsi de la solution générale avec «intercalation» d une interface OPC-Server/-Client. Utilisation de structures de réseau existantes Les projets idéaux pour le BACnet sont les immeubles à ramifications nombreuses avec un délai de réalisation de l implantation ou de la rénovation étalé sur plusieurs années. Dans ce cas, on préfèrera utiliser le réseau Ethernet existant pour le transfert des données. BACnet recourt à des services de gestion de réseau au sens d une transmission à tous (Broadcast). Ceux-ci ne peuvent pas être traités par des routeurs Ethernet standard pour la liaison de différents segments de réseau. La solution s appelle BBMD (BACnet Braodcast Management Device). La fonction BBMD est intégrée par Sauter dans les stations d automation BACnet. Station d automation en tant que serveur de BACnet et échange de données Peer to Peer A côté de l utilisation de stations d automation en tant que serveur de BACnet, on dispose au besoin de ce que l on appelle «Service Peer to Peer» pour l échange de données entre les stations DDC. Dans ce cas, les stations DDC peuvent, comme client BACnet, lire les données venant d autres stations, les écrire et traiter des messages d incident. Croissance concomitante de solutions spécifiques à quelques firmes et de BACnet Des bâtiments existants peuvent à tout moment être ouverts pour le BACnet par installation a posteriori d un processeur de communication BACnet dans des stations BACnet Client d automation EY3600. Avec une telle solution à double processeur, on dispose, tant pour la tâche d automation locale que pour la communication BACnet, de la performance d une unité centrale performante de 32 bit. Les dépenses pour prestation de service d une installation de BACnet a posteriori sont dérisoires. Extension constante Du fait de l adoption du BACnet au niveau mondial, cette solution est en train de s imposer de plus en plus. On en verra des signes extérieurs e. a. dans le workshop international sur l interopérabilité organisé à l initiative du B.I.G. EU chez WSPLab à Stuttgart en novembre 2003 et dans l installation commune à plusieurs fournisseurs au stand communautaire du B.I.G. EU au Light & Building 2004 à Francfort. Et, en dépit de ce succès, il n y aura pas que des solutions BACnet à l avenir. Selon une étude de consultants d entreprises de Frost & Sullivan les solutions propres à des firmes particulières ne disparaîtront jamais du marché. Sauter y est aussi préparé! Sauter offre différentes solutions pour le BACnet : Intégration de différentes stations d automation au niveau de la gestion EY3600 novapro Open de Sauter Stations d automation BACnet : - Station compacte EYK220 - Station modulaire EYK300 9

6 Les 10 ans de la SIZ Fribourg Centre International Sauter de formation et d information. Une longue histoire pleine de succès en Autriche : 40 ans d association Sauter et Valetti. Hans Peter Valetti, dont le nom est lié à Sauter d une manière inséparable, a récemment convié à une fête d adieu dans le Palais Auersperg de Vienne. Des partenaires et des amis de longue date étaient venus pour remercier Valetti et prendre congé de lui. 10 Sauter livre à la SIZ un savoir couronné de succès à un niveau élevé non seulement pour ses propres collaborateurs, mais aussi pour les clients. Le but d une poursuite de formation est de donner aux participants tous les atouts pour leur travail. Cela maintient la qualification des participants en matière de compétence au plan du métier, des méthodes, de l environnement social et de l art de diriger. Idées en vue de l avenir de la formation mentale et corporelle des participants. C est dans le cadre d un programme de fête L après-midi, Monsieur Werner coloré que l on a célébré en fin novembre 2003, le jubilé des 10 ans de la SIZ. En matinée, 10 participants ont développé dans un «atelier du futur» des idées en vue Ueberrhein a salué plus de 30 participants à l organisation de la fête avec des «histoires et secrets» des années passées présentés avec une bonne dose d humour. Puis Rudolf Weber présenta personnellement les vœux de bonheur de la maison mère et rappela le principe directeur de Sauter, dont émane la nécessité d un maintien permanent de la formation. C est l homme qui doit occuper une position centrale de l avenir de la formation. On n y a pas stimulé seulement l intellect mais aussi la fantaisie, la créativité ainsi que la flexibilité Captivant fut aussi l exposé de Monsieur Gerald Mestwerdt qui donna des informations sur le développement de la SIZ. Environ participants participèrent dans les 10 années à manifestations. A l aide de quatre exemples choisis de formation, il exposa aussi les multiples possibilités de poursuite de formation de la SIZ. Il est certainement intéressant de savoir que l activité dispensant des compétences techniques professionnelles représentait à ce moment (80 %) la plus grande part d un vaste programme de séminaires. Mais, à l avenir, les efforts pour dispenser des compétences complémentaires connaissent une importance croissante. Monsieur René Bader enchaîna en parlant de l environnement généralement difficile pour une poursuite de la formation et des coûts à couvrir pour la préparation de concepts de séminaires et pour les médias mis en oeuvre à cet effet. En conclusion de l organisation de la fête, Monsieur Eberhard Mestwerdt a inauguré l exposition de Sahra Schrot et Eberhard Mestwerdt, avec des mots pleins d humour sur les rapports pas toujours dépourvus de tension entre la technique, l art et la nature. Ainsi, le cours de la fête ellemême a permis de dispenser un savoir riche et utile! Un intéressant voyage dans le temps au travers de la scène de l automation C est à 22 ans en janvier 1963 que Valetti débuta comme technicien en régulation chez l Ing. Karl Bitz Ges.m.b.H. à Vienne 1, le représentant général de Sauter. Ce temps n était pas encore celui de la régulation électronique, des PC, des WAN et LAN. En 1970, Peter Valetti réalisa, avec ses collaborateurs, la première technique de conduite EY200 de Sauter à Vienne, auprès des Assurances Sociales de l Industrie et de l Artisanat. Aujourd hui, cette automation de bâtiment comporte le système EY3600 novapro de gestion de bâtiment avec 2 stations de commande, des stations nova d automation et des régulations individuelles ecos. Elle fonctionne à la plus grande satisfaction de tous. Il y a eu déjà antérieurement des motifs de faire la fête : l histoire pleine de succès de Sauter En 1978, Sauter Bâle a repris l Ing. Karl Bitz et fonda la Mess- und Regeltechnik Ges.m.b.H., filiale à 100 % Sauter. Valetti en assuma la direction commerciale. Elle Wolfgang Solacher, le directeur commercial désigné de Sauter Autriche. Werner démarra avec 25 collaborateurs et un chiffre d affaires de l équivalent de 1,8 millions d euros. Des succursales propres furent lement tout de suite le nouveau directeur Ueberrhein (Sauter Allemagne) testa éga- établies dans toute l Autriche et on associa commercial et, en l espace d une minute, le deux partenaires avec des systèmes pour déclara compétent et bien à son affaire maison, ceux-ci existant encore à ce jour. dans ses nouvelles fonctions A côté de nombreuses réalisations petites et moyennes, Valetti et son équipe ont les 40 prochaines années d activités pleines Aussi abordons-nous avec satisfaction pu également obtenir les installations de succès de Sauter en Autriche. Un grand complètes de régulation pour l Hôpital merci pour l incroyable travail! Général de Vienne et plus tard l ensemble de la technique MSRL pour l Université de Médecine Vétérinaire. Renforcé pour l avenir avec Wolfgang Solacher La soirée offrit aussi la possibilité de se faire une première impression sur Monsieur Peter Valetti Wolfgang Solacher 11

7 La Tour des Foires à Bâle : Pour la ville un nouvel emblème, pour Sauter une vitrine technologique de tout premier plan. gulation travaillent en autarcie totale et lousies, la réduction de puissance de sont équipées d un niveau de commande l éclairage et des appareils de ventilation. manuelle/de secours à fonctionnement au- Grâce à une navigation structurée d une tonome. Quatre stations de commande manière claire, l utilisateur se familiarise sont prévues pour chapeauter le niveau de vite avec les commandes. Les concepteurs et spécialistes qui ont Avec ses 105 mètres de hauteur, la Tour des Foires de Bâle n est pas seulement le plus à distance et une prise de commande à dis- réalisé l automation de bâtiment ont réussi haut bâtiment habité en Suisse. Elle est également exceptionnelle dans le domaine tance aux normes de sécurité les plus à créer un système transparent, intercon- de la conception et de l architecture. Le nouveau gratte-ciel montre à l évidence que hautes. necté et flexible qui repose en grande par- même des constructions d un tel volume ne nuisent pas à l image d une ville tradi- Une alarme assure, à titre redondant, la tionnelle, pour autant qu un grand soin préside au choix de son emplacement et de plus grande sécurité possible. Dans le Les invités à l inauguration au 31ème sa silhouette. Cette construction spectaculaire se devait de recevoir l automation de cadre du Facility Management, un dévia- étage n ont pas seulement pu jouir d une bâtiment la plus moderne avec Ethernet et technologie WEB. teur d alarme commandé par calendrier vue à couper le souffle sur Bâle et ses envi- tie sur des technologies standardisées. veille au renvoi des messages vers les postes rons, mais aussi inspecter une technique de vitré, au travers duquel on peut apercevoir exploitent l énergie accumulée dans la responsables du moment. Pour l exploita- bâtiment qui répond aux exigences les plus une coupe de l ensemble de la Tour. masse du béton et assurent un bien-être tion des données portant sur l énergie, on sévères. Avec la Tour des Foires de Bâle, D innombrables tubes lumineux sur les al- maximum. Le raccordement à la demande a incorporé le tout nouvel outil novapro c est le départ d une nouvelle ère de lèges se dissimulent derrière une feuille de aux installations d air froid est possible à EBal basé sur la technologie WEB. l architecture suisse des gratte-ciel qui a plastique transparente, de sorte qu à la tout moment dans le cadre de la concep- tombée du jour tout le hall a l air d une tion locative. La ventilation est assurée par Tous les composants configurables salle de fête illuminée. des installations de flux à volume constant d une manière centralisée et des clapets d étranglement. Au total, 253 Ethernet-Controllers ont été sonné. Automation exceptionnelle du bâti- dimensions tant verticales qu horizontales ment et des locaux : un travail d équipe Plate-forme de l intégration du système: gurables via le système de gestion de bâti- soient mises en évidence dans toute leur C est Sauter Building Control Schweiz AG l EY3600 novapro Open ment. Aux étages, un ensemble de 40 clarté géométrique. C est ainsi par exemple qui a relevé le défi d en réaliser la concep- Le système EY3600 novapro Open de ges- écrans tactiles (Web-Clients) permettent la que les profilés aux angles se rencontrent tion technique extrêmement exigeante en tion de bâtiment permet l intégration de de la même manière qu aux surfaces des collaboration avec la Selmoni Ingenieur fonctionnalités et systèmes différents dans façades. AG. Compte tenu des grandes exigences une surface donnée. Il offre ainsi, pour La dernière génération de façade éner- techniques et des délais exceptionnelle- l automation de bâtiment orientée vers gétique surpasse toutes les constructions à ment courts, la plus grande attention a été l avenir, des avantages décisifs tels que la façade en verre connues à ce jour. C est un portée à la gestion du projet. C est dans un possibilité de s incorporer comme serveur nouveau point de référence mondiale pour temps extrêmement court que les respon- ou client OPC en vue d une communica- l isolation thermique. Car on pourrait se sables du projet chez de Sauter ont établi tion standardisée dans toutes les direc- situer à 9 % au-dessous de la déperdition une intégration des différents sous-sys- tions, la commande via un Web-Browser thermique limitée par la loi à 15 %. Et ceci tèmes couvrant toutes les fonctionnalités. ou l échange dynamique de données avec avec une part relative vitrée de 95 % de Lors de la planification des techniques d autres applications Windows et banques bâtiment, on s est spécialement soucié installés. Tous les composants sont confi- C était la volonté des architectes que les toute la surface de la façade! 12 commande de l éclairage de passage, les ja- gestion. En outre, on a installé une alarme Une clarté géométrique bien étudiée mation Sauter pour la commande et la ré- de données. d efficacité énergétique et de flexibilité. La Au total, quelque points de Atmosphère de fête même sans lustre Tour des Foires tire essentiellement son données sont actuellement enclenchés : Les espaces intérieurs en pratique ce sont énergie thermique du raccordement au ré pour des installations CVCS, des bureaux et des chambres d hôtel sont seau urbain de chauffage. Le solde des be pour l automation d ambiance et arrangés individuellement. Même le hall soins calorifiques et frigorifiques est extrait pour le mesure de l énergie. Dans le d entrée porte clairement la griffe de l ar- en grande partie de l eau phréatique. Des système Sauter, on a installé un total de chitecte. Ainsi, l espace s ouvre sur le serpentins de chaleur et de froid dissimu- 150 stations d automation CVCS et centre et atteint le plafond partiellement lés dans les plafonds distribuent l énergie, compteurs d énergie. Les stations d auto13

8 «Défis, embûches et une masse d expériences très enrichissantes.» Ce n est pas seulement en raison de sa hauteur, mais aussi pour son architecture vitrée et l utilisation hétérogène de ses espaces que la Tour des Foires de Bâle a constitué un défi particulier pour la réalisation de la gestion de bâtiment. C est à ce sujet que Sauter s est entretenu au sujet des aspects techniques et aussi humains avec le Dr Felix Gassmann, Directeur Commercial de Sauter Building Control Schweiz AG à Reinach. portants. Les dérogations furent d abord écartées par Sauter. Un exemple : Après le montage des armoires électriques avec nos stations d automation, il avait été entrepris des travaux de construction qui avaient dégagé littéralement un ouragan de poussière, ce qui avait pratiquement recouvert les installations techniques. Nous avions immédiatement fait remarquer que, dans ces conditions, nous ne pouvions plus assurer la garantie des prestations. Suite à : Le bâtiment de la Tour des Foires de Bâle a été un projet tout à fait spécial et auréolé de prestige. Comment cette commande est-elle arrivée chez Sauter? Gassmann : Sauter s est trouvée déjà très tôt en contact avec les concepteurs et les investisseurs. Ce sont bien les compétences techniques, l expérience et la technologie proposée qui ont finalement emporté la décision. : Avec quoi est-on aux prises dans le cas d une mission de cette dimension? Gassmann : Dès le tout début, nous cela, le maître d oeuvre a diligenté un nettoyage du bâtiment par des professionnels et la garantie fut remise en vigueur. : Exemple confirmant que, dans le cours d un chantier, on a constamment besoin de flexibilité. Gassmann : Nous avons toujours pu nous adapter aux desiderata du client. Toutefois, le problème est que souvent nous ne pouvions plus agir, mais devions réagir. Il en a été tout autrement avec le projet Tour des Foires. Ici les instructions venaient de nous. C est ainsi, par exemple, avions être sûrs que les que le planning personnes impliquées «Les desiderata des clients complet de nos éléments s harmoniseraient et seraient coopérantes. La manière de traiter les problèmes nous avons toujours pu nous y adapter.» fonctionnels avec Milestones digital intégrable sous de responsabilité (Claim Mana- gement), le travail de suivi du projet et l échange de documents étaient très imla forme d un fichier projet MS a été remis au concepteur. S il se manifestait une divergence par rapport au déroulement du projet, nous pouvions toujours nous référer à ce plan. : Une importante expérience sans aucun doute. Que voyez-vous encore d autre à mentionner? Gassmann : L organisation du projet a aussi dû être pensée jusque dans les menus détails. L équipe de direction et le directeur commercial se sont rendus régulièrement sur le chantier et n ont pas cessé d être en contact avec les chefs du projet. : La solution pour le Tour des Foires avait-elle emporté l entière confiance du concepteur? rience qu un chef de projet à Zurich? Que se passe-t-il si l on est en présence d un projet impliquant la dernière technologie Gassmann : Si l on considère le plan de l automation et celui de chaque zone, on ne peut pas simplement prétendre que nous pouvions être en phase avec la Direction Technique. Toutefois, nous pouvions nous appuyer sur un niveau de gestion disposant de la technologie internet la plus moderne : il avait été souhaité que l on dispose à chaque étage de deux équipements appelés écrans tactiles. Notre système permet que les écrans tactiles, en tant que simples terminaux WEB, puissent être commandés sans installation spéciale de logiciel une caractéristique vraiment exclusive de Sauter, qui nous avait aussi permis d avoir un leadership Web? Gassmann : Les expériences et le savoir sont transportés. C est ainsi que nous avons déjà envoyé un chef de projet de Bâle à Genève pour apporter le know-how sur place. : Et si finalement le projet aboutissait avec succès, la mission de Sauter serait-elle terminée? Gassmann : Aujourd hui en matière de prix. : Cela ne peut-il pas aboutir à ce que, à «Nous avons pu offrir les technologies les plus modernes.» il s agit pour nous d un projet pour lequel l adjudication l avenir, il n y ait plus qu un seul fabricant? Gassmann : Au contraire : Aujourd hui, nous voyons une tendance à l ouverture et toujours plus de produits différents sont assemblés dans une fonctionnalité. Sur base de cette intelligence décentralisée, on comptera à l avenir beaucoup de fabricants. Imaginez-vous, les algorithmes complets de régulation sont encore intégrés n est nullement décidée. Sauter accompagne le cycle complet de vie d un immeuble. : C.à.d. qu après la conclusion d un projet Sauter offre également des prestations de service. L idée d une responsabilité complète est-elle encore recherchée et, par corollaire, celle d une fiabilité complète? maintenant dans le servomoteur luimême. Techniquement, c est encore bien possible aujourd hui, mais encore trop cher. : Pourrez-vous tirer profit du projet Tour des Foires pour les commandes Sauter dans toute la Suisse? Gassmann : Le projet Tour des Foires est plutôt un projet exceptionnel et, en particulier, eu égard aussi à la performance architecturale, un signe de l esprit d avantgarde qui règne à Bâle. Les régions de Zurich et de Genève se différencient considérablement quant à ce qu elles recherchent et, par conséquent, à ce qu elles demandent. : Cela veut-t-il dire qu un chef de projet à Genève n a pas la même expé- Gassmann : C est exact et, dans le cadre de notre stratégie de service, nous nous efforçons d élargir la gamme de nos prestations de service. En revanche, au plan de la réalisation de projets, nous nous concentrons de plus en plus sur des solutions standardisées et modulaires. : Mais n est-il pas relativement difficile de standardiser une technologie de haut niveau? Gassmann : Il n est pas douteux que l on ne puisse tirer un bénéfice quasiment certain grâce à des modules standardisés. Grâce au haut niveau de nos solutions standard innovatrices novaclim et novatherm, nous devrions y arriver. : Innovatrice est aussi l image sensationnelle que Sauter a retiré du projet Tour des Foires! Gassmann : Une image qui vous fait honneur : Nous sommes avant tout fiers aussi d avoir bouclé le projet avec bénéfice! Souvent ce n est pas le cas dans de tels projets pionniers. : Où en est l entreprise Sauter aujourd hui? Gassmann : Nous avons balayé maintenant définitivement l image quelque peu conservatrice. Beaucoup de clients et de collaborateurs disent qu au cours des cinq dernières années plus de choses ont changé chez Sauter que dans les 30 années antérieures. L équipe de management : Quels sont les prochains défis? Gassmann : En ce qui concerne les résultats financiers, l EBIT devrait être maintenu à un niveau sûr et stable. Dans le futur, nous voulons augmenter le degré de notoriété et en conséquence la part de marché de Sauter. En gros, nous le savons déjà aujourd hui : Sauter est sur la bonne voie! : 14 15

9 «Techniquement beaucoup de choses sont possibles, mais l homme doit y mettre du sien.» d oeuvre. Après approbation par le client, on a procédé à la mise en tèmes. Dans la phase d examen des offres on a examiné l aspect adjudication. Elle comprenait des dispositions aucoup de capacités à dispo- les négociations en vue faisabilité. C est pendant «Sauter pouvait mettre be- fonctionnelles et le cadre quantitatif de toutes les installations. Les offres sition et, de ce fait, respecter les délais de livraison.» de l attribution que l on a fixé les compromis. : On estime généralement des soumissionnaires pouvaient contenir certaines divergences spécifiques à des sys- que la meilleure offre est celle qui est remise au meilleur prix. En tant que Dans le cas de la Tour des Foires, les dimensions du bâtiment aussi bien que les défis à relever par la direction du projet furent hors du commun. Les deux chefs de projet, Monsieur Otto Kräuchi et Monsieur Jean-Luc Gissinger font quelques commentaires à ce sujet ainsi qu au sujet de détails d ordre général sur l obtention de la commande. : Systèmes et produits sont de plus en plus interchangeables; la différence se trouve souvent dans la mesure où l on peut ou l on veut rencontrer le client. Comment Sauter marque-t-elle sa différence? Kräuchi : L avantage manifeste de Sauter dans la concurrence est son important know-how. Les collaborateurs le savent bien, c est la condition d une relation valable. : Ces jours-ci ont eu lieu les premières attributions de commandes (eauction) sur Internet. Comment fonctionne Gissinger : Les entretiens et une sélection ont lieu au préalable. On teste à cette occasion les capacités, le respect des délais, la compétence professionnelle, etc. Et certaines normes sont discutées. En fin de compte seul le prix est déterminant. : Cela fut-il aussi le cas pour la Tour des Foires? Gissinger : Pour la Tour des Foires, il y eut de telles discussions préalables. Pour être concurrentiel au plan du prix, ce sont les normes Sauter qu il fallait appliquer. : Comment Sauter s attaque-t-elle à un projet de cette taille? tefois pas été possible de mener le tout à bonne fin. C est pourquoi il y a eu un directeur pour la technique, Monsieur Kräuchi, et un autre pour l administration, Monsieur Gissinger. : A notre sens, le temps allait être déterminant. Kräuchi : C'est exact. En mai 2002, Sauter avait entamé l exécution et l avait déjà terminé impeccablement fin février 2003 pour la Foire de l Horlogerie et de la Bijouterie! Deux jours avant l ouverture, il régnait encore un chaos complet. Nous n avions encore jamais connu cela. comme chef? Ou bien cela allongeait-il les prises de décisions? Gissinger : Le directeur commercial nous avait épaulé et laissé largement les mains libres. : Comment s en sort-on avec la pression sur les épaules? Quel rôle jouaient dans ce cas les aspects humains, les émotions? Kräuchi : Plus les délais sont courts, plus un projet se gère au plan juridique. Les réunions furent courtoises et correctes, mais pas vraiment humaines. Aucune compréhension n a eu cours pour des reports de délai. Nous avons effectué une mise en demeure pour chaque délai dépassé. Grâce à cette réaction et cet échange de document, on a finalement évité le paiement d amendes contractuelles. Toutes les autres entreprises ont dû payer pour les retards! : De pareils retards supposent quand même une grande flexibilité? Gissinger : Dans un calendrier si serré, c est indispensable. La priorité absolue n en restait pas moins de respecter le terme du projet. : Sauter pouvait compter sur des : Du projet Tour des Foires, ressort-il des tendances pouvant déboucher composants fiables afin que l ensemble reste calculable. Cela sur des optimalisations a-t-il joué un rôle «L avantage manifeste du futures? groupe Sauter dans la concurrence est son important aussi pour le temps? Gissinger : C est le premier projet dans lequel Kräuchi : Nous know-how.» avons repris à 100 % tant de correspondances le principe des adresses de piste. L «adresse se sont présentées dans l ensemble de piste» est le nom de chaque point de une documentation de 320 dossiers! données. L outil Sauter fabrique automatiquement cette adresse, un mot alphatransmettre ses expériences à un autre chef Assurément, ce serait bien si on pouvait renumérique comportant 24 signes. Si nous de projet lors d un séminaire de 2 jours. Il n avions pas pu utiliser cet outil, nous est cependant sûr qu on ne pourra jamais aurions du marquer manuellement env. plus espérer de grosse réduction de temps points de données! Les temps d exécution ont été deux fois L absence de détection d erreur lors des moindres que par le passé. deux jours d essais de la première installation en février, a renforcé notre confiance. sion humaine à tirer du projet Tour des : Quel a été la plus belle conclu- Nous avons ainsi p. ex. pu décider d introduire, lors de l exécution, plus de hardware Kräuchi : Techniquement beaucoup de Foires? qu il n en avait été prévu à l origine. Le choses sont possibles, mais l homme doit y schéma électronique gardant ainsi le même mettre du sien. Tous s y sont impliqués au aspect, nous pouvions tout copier à 100 %. maximum. L appui que nous avons reçu de Cela ne réduisait pas que les heures de prestations de service, mais aussi les sources la répercuter et conclure ainsi le projet avec la Direction Commerciale, nous avons pu d erreur. En outre, ce montage modulaire profit à tous égards. est un gros avantage pour l entretien. : «Collaboration entre concepteur et chef de projet.» Otto Kräuchi 16 une pareille enchère? Kräuchi : Lors de la vente elle-même aux enchères, on fait Kräuchi : Lorsqu il s annonçait que Sauter prenait le projet en charge, nous nous sommes concertés offre pendant une «La Direction Commerciale avec la direction commerciale. Celle-ci nous a demi-heure, un jour nous avait épaulé et laissé largement les mains libres.» déterminé. On ne fait une confiance totale connaît ni le concurrent ni la différence de prix, on ne voit que sa propre mise. Cela suppose beaucoup de flair. : La seule chose qui compte estelle le prix? et par conséquent donné liberté de planification. Nous pouvions sur le champ louer une maison et y transférer nos bureaux. Cela réduisit substantiellement les temps de réaction. Pour un chef de projet livré à lui-même, il n aurait tou- Jean-Luc Gissinger : Quelle a été la raison du retard? Gissinger : L entrepreneur général avait réparti le contrat du chantier entre deux chefs de projets sans mission séparée. Cela n a fait bien sûr que compliquer la situation. : Dans la partie Sauter du projet, il y avait aussi deux chefs. Y a-t-il eu entre eux deux des points de friction? Kräuchi : Nous avons le gros avantage que nous nous connaissons bien et que nous avons une excellente complémentarité. : Pouvait-on agir avec flexibilité C est la firme Aicher, De Martin, Zweng AG en abrégé ADZ qui a été chargée de la conception et de l exécution de l automation du bâtiment de la Tour des Foires de Bâle. Comme compétences principales on lui avait confié la planification des installations de chauffage, ventilation, conditionnement d air et production de froid. Les spécialistes d ADZ sont en mesure d intégrer parfaitement les possibilités d automation du bâtiment, dans la conception des installations. Le concepteur responsable était Monsieur René Brogli; il s est mis à la disposition de Sauter pour quelques explications. : Depuis les idées du concepteur jusqu à l exécution effective, il faut être prêt à accepter un certain nombre de compromis. A quel moment des modifications se sont-elles insinuées dans le projet Tour des Foires? Brogli : Dans la phase de l avant-projet, on avait élaboré un cahier des charges qui tenait compte des exigences du maître 17

10 Hilsa 04 : La Tour des Foires de Bâle démontre que Sauter est le «Leader at every level.» dent pas aux exigences posées, ne sont évidemment pas admises à une eauction. : Dans le cas du projet Tour des concepteur à quoi attachez-vous le plus de Foires, la phase de réalisation était très Du 20 au 23 janvier 2004 la Hilsa a été pour la première fois l hôte de Bâle. A cette poids dans votre choix? courte. Est-ce là une règle? occasion, il est apparu une fois de plus que Sauter est le «leader at every level» grâce à sa communication interne et externe. Brogli : La technique, la fiabilité du dé- Brogli : Actuellement, la tendance à lai, la compétence de la firme et le prix sont raccourcir les phases de chantier est une étranger sous responsabilité de Sauter. rangés chez nous à la première place. réalité. L insertion de ce sous-système dans le besoin impérativement d une solution : A la réflexion, Sauter consti- EY3600 novapro Open a posé quelques complexe et taillée à façon ou si l on peut tuait-elle le bon choix dans le projet Tour problèmes qui furent résolus d une ma- en sortir avec des applications comparables des Foires? nière irréprochable. qui souvent ne diffèrent des organes de ré- : Est-ce le EY3600 novapro Open ou le prix qui a été déterminant? Brogli : En fin de compte, seulement le prix. On supposait bien que les exigences techniques étaient respectées. : Supposons que deux entreprises Brogli : Les expériences avec Sauter «Les expériences avec Sauter dans le cas de la Tour des ont été très positives : Comment voyez- gulation incorporés que par la dimension vous fondamentalement des organes. Le plus souvent on n a no- l avenir dans la gestion de tamment pas besoin d une haute polyva- Foires ont été très positives.» bâtiment? lence. Une analyse efficace d un projet et la fassent offre au même prix. Dans quelle dans le cas de la Tour mesure le concepteur peut-il déterminer des Foires. Sauter son choix au travers de son expérience? pouvait mettre beaucoup de ressources à nement, l entretien et les communications client, entraînant une diminution des Brogli : Les expériences acquises dans disposition et, de ce fait, assurer ses four- à distance, l automation des bâtiments de- coûts, doit toujours guider les préoccupa- un travail antérieur comptent certaine- nitures dans les délais impartis. En raison vra, dans le futur, permettre d avoir accès à tions. C est ainsi qu à la foire diverses ap- ment. des conditions spéciales du cadre des tra- toutes les installations techniques du bâti- plications de la norme ont été démontrées : L attribution d une commande vaux, une partie des informations d exécu- ment, raccordées à un réseau commun, et telles qu on les rencontre dans la pratique. via internet entrera-t-elle dans les habi- tion sont arrivées très tard, de sorte que, ceci avec une présentation de commande Les exemples possibles peuvent toutefois, réalisation Brogli : Pour le fonction- d installations adaptée au et de visualisation homogène. : Le EY3600 novapro Open où se situe ce système à l avenir selon vous? Brogli : Il y a un avantage certain dans le fait qu il s agit d un système ouvert, qui dispose de nombreuses interfaces vers des systèmes étrangers et, de ce fait, offre une haute flexibilité. : René Brogli Communication interconnectée avec une nouvelle technologie La position de Sauter en tête de peloton Tour des Foires de Bâle est un exemple de si nécessaire, être adaptées aux besoins individuels de l utilisateur. tudes à l avenir? Et dans l affirmative, cette même pour Sauter, des retards par rapport apparaît clairement dans les fonctions im- cette application de l Ethernet. Elle consti- pression des prix ne cache-t-elle pas un au délai fixé étaient inévitables. portantes que l entreprise de Bâle assume tue aussi dans les Halls des Foires le sym- C est précisément à la Hilsa que l on a lors de la mise en place de la norme bole visible de loin de la présence de été en mesure de communiquer que Sauter BACnet. Contrairement aux EIB et LON, Sauter. peut et veut offrir à ses clients le dispositif danger de compromettre la qualité? Brogli : Avant une eauction, les offres : Où réside la force de Sauter comparativement à d autres firmes? personnalisé idéalement adapté orienté à sont jugées et épurées du point de vue Brogli : Les collaborateurs de Sauter cette norme utilise pour la transmission technique. Les entreprises qui ne répon- ont un grand savoir au plan des installa- des technologies, des communications Combien d individualités à l avenir? la demande du client vers la meilleure so- tions de climatisation. Il y eut des difficul- déjà existantes. En premier lieu on y trouve Le stand de foire de Sauter à la Hilsa lution au meilleur prix. tés dans le domaine de l automation l Ethernet qui, en usage dans la bureau- montre clairement la compétence tech- propre à chaque local (éclairage / occulta- tique, s implante toujours davantage dans nique de cette entreprise expérimentée. tion), qui a été réalisée avec un système l automation de bâtiment. La nouvelle Un sujet d actualité illustre les applications de la norme. C est avec récurrence que la question se pose de savoir si l on a 18 19

11 Données relatives au projet Système de gestion de bâtiment EY3600 novapro 950 points de données, client BACnet 8 postes d'automation nova106 (EYU109) 8 stations d automation novaflex Les stations d automation commandent les systèmes suivants : 20 appareils de ventilation assurant la qualité de l air dans les espaces du bâtiment et le garage en sous-sol 2 systèmes de répartition de la chaleur 2 systèmes de réfrigération de l eau 1 système d évacuation de la fumée, intégration avec la station d alarme incendie 2 systèmes de répartition de l électricité 2 systèmes de commande de l éclairage (répartis en 20 zones) Système de comptage pour l électricité et la chaleur Groupe électrogène diesel et alim. secours secteur Porte à rideau d air chaud Sauter à la Gare de Riga : Le signe d un nouvel avenir avec la technologie. La modernisation rapide observée dans les Pays Baltes depuis leur indépendance se reflète dans l activité des partenaires de Sauter et la distribution de la technologie Sauter en Estonie, Lettonie et Lituanie. C est à cette extension que collabore aussi le bureau de construction AGAVA de Lituanie. Depuis son enregistrement en 1993 dans ses compétences principales, que sont les systèmes de gestion de bâtiment, les systèmes CVC, l automation de procédés techniques ainsi que l automation complexe d industries et d usines de production, AGAVA a réalisé une large palette de L équipe du projet prestations comme p. ex. du développement de systèmes, du développement de logiciels, des installations, de la formation de clientèle, de la gestion effective de clients et de commandes, de même que de l assistance large et performante après achèvement des complexes de bâtiments. 20 Le centre commercial de la gare de Riga Riga, la capitale de la Lettonie a été fondée en Elle se trouve sur la Mer Baltique, plus précisément sur la Côte sud du Golfe de Riga, dans la région côtière appelée Rigava. La ville couvre un territoire de 307,17 kilomètres carrés sur lequel vivent habitants. Le centre commercial ORIGO de la gare a ouvert ses portes aux habitants et visiteurs de la ville de Riga le 8 mai La deuxième phase du projet a été décidée en septembre pour l achèvement des autres bâtiments et de la Tour de l Horloge. La surface totale est de m 2 y compris un garage en sous-sol comportant 128 emplacements de parking. Deux autres bâtiments sont réunis dans un nouvel ensemble auquel s intègre le bâtiment de la gare. Les nouvelles constructions comportent m 2 de surface utile. Ce sont au total 35 millions de $ US qui ont été investis dans le projet de développement pour la gare principale de Riga. Environ 150 nouveaux commerces se sont installés sur les trois premiers étages du nouveau centre. Le quatrième étage est loué comme surface de bureaux. Le centre offre des emplacements pour commerces, loisirs et gastronomie outre des locaux pour prestations de services et boutiques. Le client trouve un vaste assortiment de biens de consommation de qualité appréciable pour une couche de clientèle à revenu moyen. Le centre s adresse donc à un large groupe de consommateurs. Il attire le monde grâce à son ambiance moderne et des conditions agréables pour faire ses emplettes. 21

12 Surveillance à distance avec novaweb : Simple et fiable avec technique innovatrice. Avec novaweb, le «Embedded Web-Server de Sauter», de nouvelles perspectives s ouvrent là où s impose une surveillance centrale à distance pour des bâtiments géographiquement dispersés. Ces solutions concernent par exemple : filiales de chaînes de magasins agences de banques services extérieurs d institutions communales Via novaweb, c est vers un ordinateur, placé où on le veut, que se concentrent toutes les informations importantes pour : les réactions en cas de panne l optimalisation par interprétation des données et adaptation des paramètres Pour l affichage des informations, on a besoin d un PC doté d un accès au net et qui n est équipé que d un Internet-Browser. A cet effet, les solutions novaweb sont peu coûteuses et sûres pour l avenir. Avec une dépense minimale en personnel et temps, elles permettent une sécurité maximale de fonctionnement et d efficacité pour le bâtiment. Ce qu on appelle un «Smart-Phone», conçu pour utilisation mobile, combine d une manière idéale les fonctions d «alarme via SMS et d «accès à l installation». L accès au serveur du web, qui est équipé d un Firewall contre les accès non autorisés, les possibilités de connexion ont lieu au moyen du Login/Logout en liaison avec quatre niveaux de mots de passe : hôte, utilisateur, dépannage, surveillance. Le repérage de petites ou grosses divergences de réglage en 3 couleurs et l affichage de l urgence des messages en 6 couleurs permet de saisir toutes les informations importantes «en un coup d œil». Les données historiques sont indiquées en arrière plan, à savoir en variable individuelle, de même que via toute la boucle de régulation. L indication des données historiques apparaît sur une grille au choix horaire, journalière, hebdomadaire ou annuelle. Un programme horaire commande la sortie des ordres de commutation et la répartition des avertissements vers divers destinataires. La définition de jours et intervalles de temps pour des fonctions spéciales autorise aussi des programmes complexes hebdomadaires ou annuels. Les informations sur la procédure sont masquées dynamiquement sur les listes d installations soigneusement structurées. Des images statiques de l installation, des descriptions de fonctions et des indications d entretien peuvent être consignées comme informations supplémentaires sur la structure de l installation et mesures à prendre en cas de panne. Pour vous en convaincre, consultez: avec n importe quel nom d utilisateur comme hôte. Il n est pas nécessaire d introduire un mot de passe

13 Un logiciel Sauter pour du service vital dans l hôpital. durant les moments de haute activité (à raison de 5 jours de travail par semaine) tout ceci est la raison qui nous a poussé à opter pour une production combinée de C est au siège romain de l «Università Cattolica del Sacro Cuore» qu est logée la chaleur et d électricité. Faculté de Médecine et de Chirurgie, siège auquel la Clinique Universitaire «Agos- : Votre choix s est porté sur une tino Gemelli» est aussi raccordée. Sur une surface de 36 hectares, on trouve 20 bâ- installation de co-génération avec une tur- timents représentant un volume bâti d env mètres cubes. L alimentation bine d une puissance de 5,2 MW avec la combinée en chaleur et électricité de tout le complexe de bâtiments y est surveillée possibilité de récupérer la chaleur des gaz par un logiciel très élaboré de Sauter. d échappement de celle-ci. De cette chaleur 8 MW sont utilisés pour la fabrication Des besoins plus importants en énergie nager de l Università Cattolica de Rome, sommation d énergie au cours des der- de vapeur sous une pression de kpa avec une utilisation plus efficace au sujet de leurs motivations et de leur ex- nières années d activité font apparaître des et 970 kw pour la fabrication d eau La structure du bâtiment avec ses nom- périence. chiffres de consommations qui, basés sur chaude d une température de 78 C. Quels breux domaines d activité consomme en : Qu est-ce qui vous a poussé à une augmentation des puissances deman- critères ont été déterminants pour vous moyenne par an MWh d électricité l installation d une co-génération thermo- dées entre kw et kw, de- dans le choix de l ordre de grandeur? et MWh d énergie thermique. La électrique? vraient donner une consommation an- Ing. Scavino : Grâce au système de sur- me offrant une puissance plus importante. Le système de gestion de bâtiment calcule quote-part principale revient à l hôpital Ing. Scavino : Il y a eu à cela plusieurs nuelle d env MWh (en 2003); veillance installé en 1995 pour les installa- : Normalement, les installations automatiquement l indice «i.e.n.» (indice (1.700 lits) avec les secteurs attenants des raisons : tout d abord les coûts élevés de pour ce qui est des consommation ther- tions, cela n a pas été un problème pour de co-génération disposent de leur système énergétique cumulatif ) de même que l in- laveries (1.800 tonnes de linge par an) et l énergie dont a besoin l activité de tout le miques, on a mesuré en 2003 un total de nous de déterminer les charges électriques propre de régulation. Pourquoi vous êtes- dice «ig» (indice de gain) et nous permet les cuisines ( repas par an). complexe et en deuxième lieu le manque MWh pour des niveaux de et thermiques, leur répartition dans le vous malgré cela décidé pour un système de noter en consommation journalière Après un examen détaillé, en prenant d énergie électrique en Italie (pensons aux consommations mensuelles de temps et la simultanéité de leur surve- supplémentaire de gestion de bâtiment? l intérêt économique de l installation de particulièrement en considération la répar- pannes d électricité de l année passée). A MWh en été et MWh en hiver. nance. tition journalière, mensuelle et annuelle cela s ajoute la nécessité d abaisser les frais L existence d un besoin suffisamment Sur base des données saisies, on aurait co-génération thermoélectrique dans les des consommations d énergie au cours des généraux d exploitation de l hôpital, car les grand en électricité, la nécessité, même du- pu se décider en fait pour un système of- installations préexistantes. Les fonctions Le calcul de l indice de gain est particu- 10 dernières années, on a démarré au dé- subventions de l état pour la santé pu- rant les mois d été, de disposer d une quan- frant une puissance utile légèrement infé- les plus importantes du système de gestion lièrement intéressant si l on a un doute but 2000 le montage d une installation de blique ont été réduites. Le Dr Loreti : Il s agissait d intégrer la co-génération durant une période de temps déterminée. tité considérable d énergie thermique, rieure. Mais les prévisions d une augmen- sont la régulation des charges pendant la quant à la rentabilité de la co-génération, Le Dr Loreti : Depuis bien longtemps comme c est par exemple le cas pour l acti- tation de consommation au cours des an- production d électricité et la mise en ce qui intervient par exemple durant les déjà, nous nous efforçons de trouver une vité d une laverie d hôpital, d une cuisine nées à venir, de même que la possibilité de marche d une ou de plusieurs chaudières heures de tarif réduit pour l électricité. Expériences de première main source alternative d énergie pour maxima- d hôpital ou d installations de climatisa- pouvoir couvrir d une manière autonome traditionnelles, si la puissance thermique A la fin de chaque période d activité, la Sauter s est entretenu avec l Ing. liser l économie d énergie, comme du reste tion avec absorbeurs, pour ne pas parler l ensemble des besoins électriques en cas de de l installation de co-génération n est pas valeur de l indice «i.e.n.» doit être supé- Giovanni Scavino, chef du bureau tech- la loi 10/91 le prescrit aux institutions pu- aussi de la survenance de pointes de défaillance prolongée du réseau public d élec- suffisante pour couvrir l ensemble des be- rieure à la valeur de référence et alors la nique et le Dr Luigi Loreti, Energy Ma- bliques. Les données historiques de la con- consommation d électricité et de chaleur tricité, nous ont poussé à choisir ce systè- soins thermiques. production simultanée de chaleur et co-génération thermoélectrique. d électricité est comparable à une source d énergie renouvelable avec ses avantages au point de vue fiscal. Ceci est indispensable pour l amortissement de l investissement. : 24 25

14 Light+Building : climatisation personnalisée et communication ouverte au stand Sauter de la foire. fiance du collaborateur dans l entreprise. Une foire comme la Light+Building est précisément une bonne plate-forme pour cette communication essentielle. Une communication ouverte rend tout possible Avec le stand sur la foire, Sauter pousse donc à l avant-plan d une manière bien pensée sa culture d entreprise et ses collaborateurs. Finalement la grande satisfaction individuelle de chacun et la forte identification avec l entreprise Sauter sont les conditions essentielles pour le succès. Pour Werner Ueberrhein, il était très important d insister sur ce point. C était aussi une idée à lui d en faire un thème directeur sur la foire. Le directeur commercial de Sauter Allemagne y voit un petit exemple dans le fait qu une discussion sur les temps de travail des collaborateurs de Sauter n est Rudolf Weber pas un sujet de préoccupation. Car les collaborateurs eux-mêmes s attachent à donner un maximum de satisfaction aux clients ce qui le plus souvent allonge les heures de travail. C est le secret du succès de Sauter et cela vaut au collaborateur une reconnaissance inestimable. Le Facility Management de Sauter rapide et fiable Sauter désire accompagner davantage le client sur le cycle de vie complet d un immeuble. C est pourquoi un nouveau logo frappait aussi le regard du visiteur sur les murs de la foire. Sauter FM. La nouvelle société répond aux souhaits des clients et, aux dires du directeur commercial Mon- La foire professionnelle la plus en vue en Europe pour la gestion de bâtiment a été l occasion pour Sauter de présenter sa culture d entreprise comme un plus pour les clients et les partenaires concepteurs. «Notre climatisation est plus personnalisée» c est sous cette devise que les visiteurs ont ressenti qu en cas de collaboration avec Sauter, ils pouvaient compter sur une compétence technique mais aussi humaine. C est de cela que nous parlent plus en détails Monsieur Weber PDG du Groupe Sauter et Messieurs Ueberrhein et Ottilinger, directeurs commerciaux de Sauter Cumulus GmbH. Que signifie une climatisation personnalisée? claire pour qu elle réussisse. Elle doit être chaque entreprise a besoin d une stratégie S agit-il de plus qu une affirmation que formulée dans un langage bref et clairement synthétisé. Pour le collaborateur, elle beaucoup d entreprises affichent? Dans la conversation avec Monsieur Weber, nous doit être présente à l esprit et appliquée le avons vite entrevu que c est au travers des plus régulièrement possible. collaborateurs exceptionnellement motivés que Sauter peut se distancer de la cond hui davantage, mieux et avec plus d ou- Chez Sauter, on communique aujourcurrence. Il affirme que Sauter est recherchée et choisie à cause précisément de ses verture. C est ainsi que s accroît la con- conseils empreints de compétence et la configuration parfaite de ses installations. Les collaborateurs sont des vendeurs hors pair autant que les meilleurs techniciens. Comme Monsieur Weber le relève encore, le marché est très dur aujourd hui et beaucoup de clients regardent au prix bien que le business soit «people oriented». Il n est dès lors pas rare de voir les clients faire d une équipe de concepteurs étoffée une réelle condition. Un aspect important, car plus de 50 % des frais découlent du poste des prestations de service. Monsieur Weber souligne aussi que sieur Ottilinger, elle ne pouvait pas démarrer avec autant de succès si elle n était pas portée par les collaborateurs de Sauter. Ils participent à ce que sa technique fonctionne jour après jour et peuvent en être fiers. Depuis la conception jusqu aux prestations de services subséquentes, le client est soigné irréprochablement par les collaborateurs de Sauter. On assiste le client en réduisant les frais, en abaissant les loyers et en évitant ainsi les temps de non occupation. Werner Ueberrhein se réjouit de ce que, d un fournisseur de produit, on soit devenu aujourd hui, au-delà d un fournisseur de solution, un intégrateur de système. Werner Ueberrhein, Werner Ottilinger 26 27

15 Domaquarée à l hôtel Radisson de Berlin : Ambiance idéale pour des habitants animaux et humains. Le spectaculaire aquarium océanographique de forme cylindrique avec ascenseur central à l hôtel Radisson est devenu une des grosses attractions de la capitale allemande. C est Sauter qui y apporte une technologie pour des conditions d environnement idéales autour de l aquarium et à l intérieur de celui-ci et dans tous les espaces. Commande intelligente de l éclairage térieurs et le système d éclairage assure tou- confort mais aussi sur des coûts énergé- L intérieur du bâtiment apparaît si specta- jours une clarté optimale. Le système sem- tiques minimaux deux exigences qui au- culaire, la technique de bâtiment fonc- ble aller de soi pour atteindre une efficacité jourd hui ne sont plus contradictoires. tionne si discrètement et sans problème énergétique maximale. apparent c est qu elle aide d une manière Un moyen important pour une gestion parfaite des bénéfices consiste précisément invisible et se dissimule derrière l esthé- Transparence complète même pour la à lier le système de comptabilité avec le sys- tique de l architecture. comptabilité de l hôtel tème EY3600 novapro Open de gestion de Les toitures vitrées dirigent la lumière Fidelio, le système de comptabilité online bâtiment. Si une réservation est faite quel- du jour dans les couloirs et les espaces in- sur réseau permet à chaque hôtel d avoir que part dans le monde, Sauter assure, grâ- une comptabilité online en temps réel. ce à son système, que la chambre souhaitée Cela signifie que les prix et disponibilités présente, lors de l arrivée du client exacte- sont constamment disponibles dans cha- ment à l heure voulue, la température par- que hôtel. Grâce à la synchronisation con- faite. Et cela, pas une minute trop tôt ou stante entre le système hôtel et le site web trop tard. En liant le système de compta- Fidelio, de toutes nouvelles possibilités bilité avec le système de gestion de bâti- s ouvrent pour l utilisation optimale des ment, il est ainsi possible d économiser capacités, l établissement des prix et des l énergie en conservant le plus grand offres spéciales. confort. Combiner réservation d une chambre d hôtel et climatisation idéale La climatisation des locaux d un hôtel ne repose pas seulement sur le maximum de 28 29

16 Le bâtiment SAARINEN régulé par Sauter. Composé de 3 bâtiments au nom rêveur, le Copenhague, le Venise et le Séville, la construction SAARINEN bénéficie de l ensemble du registre de Sauter Régulation pour une gestion moderne des 3 bâtiments. Le siège de Lu / Danone France, situé au sud-est de Paris, au cœur du parc d affaires SILIC de Rungis, m 2 de bureaux, a vu le jour en ce début d année. Dans chaque bâtiment, aménagé en terrasse, on retrouve un local technique équipé d une chaudière pour la production de chaleur (nova210), d un groupe froid pour la production eau glacée alimentant les poutres de chaque bureau (nova210) et d une centrale de traitement d air neuf (nova220). Le chauffage et la climatisation sont réalisés dans les bureaux par environ 2000 poutres dynamiques, ce qui représente plus de 900 ecos202 paramétrés en groupe maîtres/esclaves (groupes d UGL), en fonction du cloisonnement choisis par le locataire. Le système de supervision GTB est un novapro Open d environ 7000 points, qui gère : un bus EY3600 amplifié par 2 cartes «repeater», un réseau Modbus, pour la gestion d armoires de climatisation situées dans les locaux informatiques de marque TAMCAR / CAREL. L appel d astreinte vers la société de maintenance OPTEOR est réalisé par le logiciel ALERT, par l intermédiaire de messages SMS et fax. C est à l entreprise TUNZINI qu a été confiée l installation de ce projet. Le début des travaux de mise en service à démarré en janvier 2003 et s est terminé en août Le locataire, LU / DANONE, à loué les locaux en octobre Pour effectuer le cloisonnement de l ensemble des bureaux dans le bâtiment, le paramétrage des maîtres/esclaves (via FBD) à débuté en novembre 2003 par phase, pour se terminer en février Saluons Laurent Moreau et son équipe technique, notamment Benoît Le Neve, pour avoir mené à bien ce projet techniquement dans des délais courts

La solution de GTB complète avec BACnet. La compétence reconnue de SAUTER.

La solution de GTB complète avec BACnet. La compétence reconnue de SAUTER. La solution de GTB complète avec BACnet. La compétence reconnue de SAUTER. BACnet est un standard de communication ouvert conformément à la norme EN ISO 16484-5. Depuis octobre 2003, BACnet (Building Automation

Plus en détail

SAUTER EY-modulo 5. La gestion technique des bâtiments à la perfection.

SAUTER EY-modulo 5. La gestion technique des bâtiments à la perfection. SAUTER EY-modulo 5 La gestion technique des bâtiments à la perfection. Le nouveau SAUTER EY-modulo 5 ouvert, efficace, multifonctionnel. La technologie de pointe SAUTER pour les exigences les plus élevées

Plus en détail

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Jean VINTOUSKY Philippe CÔTE Sommaire I. Présentation Société ABELIC et TREND II. Pourquoi investir dans une GTEB III.La GTEB IV.Exemples concrets : GUILLIN

Plus en détail

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale.

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. SAUTER EY-modulo Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. La gestion technique du bâtiment par SAUTER la maîtrise de l automatisation pour

Plus en détail

Systèmes de portes battantes automatiques

Systèmes de portes battantes automatiques Systèmes de portes battantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée

brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée brochure Produit Rideaux d'air Viento Une foule d'avantages pour votre entrée Codification Viento L. A 1 U 2. 1 0 0 Rideaux d air Série Taille Exécution Nombre de rangs Equipement électrique Type de vannes

Plus en détail

La construction modulaire est un gage de flexibilité sans limites votre vanne à boule individuelle de SAUTER.

La construction modulaire est un gage de flexibilité sans limites votre vanne à boule individuelle de SAUTER. La construction modulaire est un gage de flexibilité sans limites votre vanne à boule individuelle de SAUTER. Le principe modulaire pour quasi toutes les applications. A chaque application sa vanne? Votre

Plus en détail

SAUTER novapro Open : B-AWS. BACnet Advanced Workstation

SAUTER novapro Open : B-AWS. BACnet Advanced Workstation SAUTER novapro Open : B-AWS BACnet Advanced Workstation SAUTER novapro Open : un système SCADA répondant à tous les besoins pour tout type de bâtiments. Ouvert pour les bâtiments publics Sûr pour FDA et

Plus en détail

La technique de climatisation. La technique de climatisation

La technique de climatisation. La technique de climatisation La technique de climatisation La technique de climatisation A chaque bâtiment son propre climat Chaque bâtiment a son propre climat, avec sa température, ses rayonnements, ses vitesses de courants d air

Plus en détail

agile La construction au service de la formation technologie modulaire

agile La construction au service de la formation technologie modulaire agile La construction au service de la formation technologie modulaire 2 FLEXIBLE 4 «AGILE» LE SYSTEME MODULAIRE POUR LES SALLES DE CLASSE 2 Le nombre d élèves pour l année scolaire à venir sera riaux

Plus en détail

h_systeme ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES MUR _PLAFOND _TOITURE

h_systeme ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES MUR _PLAFOND _TOITURE ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES _ MUR _PLAFOND _TOITURE SYSTEME_H CONSTRUCTION FLEXIBLE EN BOIS MASSIF A L AIDE D ELE- MENTS PREFABRIQUES _A l

Plus en détail

DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728

DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728 DETECTEUR DE FUMEE AUTONOME Serie NB-728 Manuel d utilisation 1. Sommaire. 1. Sommaire.... 1 2. Introduction.... 2 3. Ou installer un détecteur de fumée... 2 4. Ou installer un détecteur dans les caravanes

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité HRV 501 1 Description générale 3 2 Caractéristiques techniques 5 3 Accessoires 7 Sous réserve de

Plus en détail

FLEXIBILITE CONTINUITE LIAISON PAR INTERNET SOLUTIONS STANDARD

FLEXIBILITE CONTINUITE LIAISON PAR INTERNET SOLUTIONS STANDARD RITOP Le système de conduite de processus pour le service des eaux et de l énergie COMPATIBILITE FLEXIBILITE CONTINUITE LIAISON PAR INTERNET SOLUTIONS STANDARD Aperçu Solutions sur mesure pour aujourd

Plus en détail

Le confort embellit le quotidien

Le confort embellit le quotidien Commandes Le confort embellit le quotidien Confort et sécurité Le confort embellit le quotidien Bien qu une commande électronique de stores de Schenker Storen procure une utilité supplémentaire, elle est

Plus en détail

Chauffage central à eau chaude

Chauffage central à eau chaude Chauffage central à eau chaude Le point sur la normalisation en Belgique (2012) Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Building Technologies

Building Technologies Building Technologies DESIGO INSIGHT Une vision moderne DESIGO INSIGHT : l exploitation au bout des doigts * CITECT est une marque déposée. Copyright CiTechnologies (Ply) Ltd. 1995 DESIGO est une marque

Plus en détail

Bases de la planification

Bases de la planification LUXOMAT Différence entre un détecteur de mouvement et un détecteur de présence Un détecteur de mouvement désactive la mesure de luminosité dès qu il allume la lumière. Après l extinction, la mesure de

Plus en détail

Construction modulaire et temporaire

Construction modulaire et temporaire Construction modulaire et temporaire Nous créons des espaces. Rapidité, flexibilité, respect des délais et fiabilité des coûts sont nos mots-clés. >Éducation >Sport >Banques >Bureaux et administration

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

Commande d éclairage Niko

Commande d éclairage Niko Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage 1 1 Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage Grâce à un vaste choix de solutions

Plus en détail

CentraLine AX - L intelligence de votre bâtiment. Il vous permet de réduire les coûts d énergie et d exploitation

CentraLine AX - L intelligence de votre bâtiment. Il vous permet de réduire les coûts d énergie et d exploitation close to you CentraLine AX - L intelligence de votre bâtiment. Il vous permet de réduire les coûts d énergie et d exploitation Intégration : la solution idéale pour De nombreux systèmes contribuent à la

Plus en détail

L automatisation du bâtiment par SAUTER une efficacité énergétique sans compromis.

L automatisation du bâtiment par SAUTER une efficacité énergétique sans compromis. SAUTER EY-modulo Flexibilité sans limite pour les immeubles de bureaux et les bâtiments administratifs. Automatisation intelligente pour votre confort. L automatisation du bâtiment par SAUTER une efficacité

Plus en détail

Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables.

Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables. Security & Automation. Pour des bâtiments sûrs et confortables. Grâce à une solide expérience tirée de différents corps de métier, notre domaine Security & Automation propose des solutions complètes permettant

Plus en détail

Efficacité énergétique dans les hôtels. Building Technologies Building Automation

Efficacité énergétique dans les hôtels. Building Technologies Building Automation Efficacité énergétique dans les hôtels Building Technologies Building Automation Copyright Siemens Switzerland Protection Ltd 2011. notice All / rights Copyright reserved notice L automatisation de bâtiments

Plus en détail

Kavent BA. Aération de façade décentralisée. Systèmes d aération de façade décentralisé Kavent BA discret mais efficace

Kavent BA. Aération de façade décentralisée. Systèmes d aération de façade décentralisé Kavent BA discret mais efficace Aération de façade décentralisée Objet de référence Immeuble de bureaux Obsidian, Zurich Systèmes d aération de façade décentralisé Kavent BA discret mais efficace Il suffit de regarder les façades d immeubles

Plus en détail

Mise en service. Formation nationale sur la mise en service, 2006. Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan

Mise en service. Formation nationale sur la mise en service, 2006. Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan Mise en service Formation nationale sur la mise en service, 2006 Exposé présenté par Paul Sra et Mike Cavan 1 Portée de l exposé Aperçu sur la mise en service Exigences de mise en service par rapport aux

Plus en détail

Les performances par la conception. Autodesk Revit MEP

Les performances par la conception. Autodesk Revit MEP Les performances par la conception. Autodesk Revit MEP Soyez toujours à la hauteur du défi. Le logiciel Autodesk Revit MEP aide les entreprises d ingénierie Fluides (CVC, électricité et plomberie) à répondre

Plus en détail

SAUTER ECO 10. La réduction de la consommation d énergie dans les bâtiments.

SAUTER ECO 10. La réduction de la consommation d énergie dans les bâtiments. SAUTER ECO 10 La réduction de la consommation d énergie dans les bâtiments. Faibles coûts d exploitation, des chances de survie plus élevées pour la nature : la double responsabilité de SAUTER. Responsabilité

Plus en détail

Station Totale Geomax Série Zoom30

Station Totale Geomax Série Zoom30 Station Totale Geomax Série Zoom30 GeoMax Profil de l entreprise GeoMax est une entreprise fort de solides positions sur L étroite collaboration qui présente à l international et le marché des technologies

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

Radiateurs électriques en verre

Radiateurs électriques en verre Radiateurs électriques en verre En quelques mots... Le verre est un matériau naturellement beau et accumulateur de chaleur, c est pourquoi Fondis l a choisi pour sa gamme Solaris. En plus d être esthétique,

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

Des solutions complètes pour la maison individuelle

Des solutions complètes pour la maison individuelle Gestion énergétique Des solutions complètes pour la maison individuelle Vous aider à réduire la consommation d énergie de votre habitation. www.siemens.fr/cps Réduire la consommation d énergie des bâtiments

Plus en détail

FIRESWISS et FIRESWISS FOAM. La protection coupe-feu transparente

FIRESWISS et FIRESWISS FOAM. La protection coupe-feu transparente FIRESWISS et FIRESWISS FOAM La protection coupe-feu transparente FIRESWISS: La transparence de la protection coupe-feu. La transparence qui offre une protection efficace La réalisation de conditions d

Plus en détail

Ovalis. Le 1 er prix de l efficacité

Ovalis. Le 1 er prix de l efficacité Ovalis Le 1 er prix de l efficacité Avec l évolution rapide des règlementations thermiques, l habitat doit aujourd hui répondre à des critères élevés de performances énergétiques. Levier important pour

Plus en détail

énergie mobile Vous cherchez. 1 BEREICH KÄLTE Nous livrons. mobilintime.ch

énergie mobile Vous cherchez. 1 BEREICH KÄLTE Nous livrons. mobilintime.ch énergie mobile Vous cherchez. 1 BEREICH KÄLTE Nous livrons. mobilintime.ch Sommaire 2/3 EDITORIAL 4/5 ENTREPRISE 6/7 FROID MOBILE 8/9 CHALEUR MOBILE 10 / 11 VAPEUR MOBILE 12 / 13 SÉCURITÉ MOBILE 14 / 15

Plus en détail

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système

Régulation du varimat WR I.7.3. Description du système Description du système En cas de combinaison de systèmes de chauffage par le sol et par radiateurs, les températures nécessaires pour le chauffage par le sol sont généralement plus faibles que celles nécessaires

Plus en détail

Four tunnel TU. Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées

Four tunnel TU. Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées Four tunnel TU Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées Les fours tunnel Sveba-Dahlen sont équipés pour faire face aux exigences futures La société Sveba-Dahlen développe des fours classiques depuis

Plus en détail

Systèmes de portes coulissantes automatiques

Systèmes de portes coulissantes automatiques Systèmes de portes coulissantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

CARACTéRISTIQUES du système IQ3xcite

CARACTéRISTIQUES du système IQ3xcite IQ3XCITE Le système Présentation du système IQ3XCITE La surveillance et la gestion des bâtiments modernes gagnent en sophistication. Un système de «Gestion Technique et Energétique des Bâtiments» (GTEB)

Plus en détail

SAUTER EY-modulo. Conditions ambiantes idéales pour les musées. Automatisation intelligente pour les trésors artistiques du monde.

SAUTER EY-modulo. Conditions ambiantes idéales pour les musées. Automatisation intelligente pour les trésors artistiques du monde. SAUTER EY-modulo Conditions ambiantes idéales pour les musées. Automatisation intelligente pour les trésors artistiques du monde. La gestion technique du bâtiment par SAUTER le savoir-faire pour une parfaite

Plus en détail

RÉSEAU INTELLIGENT D ALARME INCENDIE ET AUDIO

RÉSEAU INTELLIGENT D ALARME INCENDIE ET AUDIO RÉSEAU INTELLIGENT D ALARME INCENDIE ET AUDIO Mircom MC établit une nouvelle référence dans le domaine de la protection des personnes pour ce qui est de la fiabilité, de la souplesse et de la performance

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DE BUS DANS LA TECHNIQUE DE BÂTIMENT LES BUS DANS UN BÂTIMENT INTELLIGENT

LA TECHNOLOGIE DE BUS DANS LA TECHNIQUE DE BÂTIMENT LES BUS DANS UN BÂTIMENT INTELLIGENT Page 1 of 6 LA TECHNOLOGIE DE BUS DANS LA TECHNIQUE DE BÂTIMENT OU LES BUS DANS UN BÂTIMENT INTELLIGENT Table des matières 1. L introduction 2. L organisation et la topologie des systèmes MCR / AdB (Mesure,

Plus en détail

Système icovit exclusiv. Chaudière à condensation à mazout

Système icovit exclusiv. Chaudière à condensation à mazout Système icovit exclusiv Chaudière à condensation à mazout Chaudière à condensation à mazout icovit exclusiv L interaction des composants fait de cette chaudière icovit une superstar à rendement de 105

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux

Nouveaux horizons pour l industrie énergétique. La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Nouveaux horizons pour l industrie énergétique La solution complète GEONIS pour les fournisseurs d énergie et les opérateurs de réseaux Industrie énergétique Les solutions logicielles SIG de Geocom : flexibles,

Plus en détail

Inscription des exposants. 24 26 janvier 2017 Messe Luzern Innovation starts here. swissplastics-expo.ch. Patronage. Organisatrice

Inscription des exposants. 24 26 janvier 2017 Messe Luzern Innovation starts here. swissplastics-expo.ch. Patronage. Organisatrice 24 26 janvier 2017 Messe Luzern Innovation starts here. Inscription des exposants swissplastics-expo.ch Patronage The network for the future Organisatrice En 2017, Swiss Plastics Expo écrira le nouveau

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

La technique sous sa forme la plus naturelle : modulaire, évolutive et efficace.

La technique sous sa forme la plus naturelle : modulaire, évolutive et efficace. SAUTER EY-modulo La technique sous sa forme la plus naturelle : modulaire, évolutive et efficace. «Les systèmes et appareils autonomes SAUTER fixent très haut la barre des standards de la technologie et

Plus en détail

Installateur/trice-Electricien/ne CFC

Installateur/trice-Electricien/ne CFC elektriker.ch elettricista.ch electriciens.ch Installateur/trice-Electricien/ne CFC Sens de la communication Bonnes aptitudes techniques Précision et fiabilité Habileté manuelle Ton avenir en tant qu installateur-électricien/ne

Plus en détail

www.aimlite.com Solutions de gestion d énergie intelligentes Systême de contrôle pour l eclairage Contrôleurs pour l éclairage

www.aimlite.com Solutions de gestion d énergie intelligentes Systême de contrôle pour l eclairage Contrôleurs pour l éclairage www.aimlite.com Solutions de gestion d énergie intelligentes Systême de contrôle pour l eclairage Contrôleurs pour l éclairage AIMLITE Inc. 2233 Rue de l Aviation, Dorval, QC H9P 2X6 T. 1-866-348-2374,

Plus en détail

Calandres professionnelles. L ensemble de produits

Calandres professionnelles. L ensemble de produits Calandres professionnelles L ensemble de produits Technologie de repassage de pointe Singulière par sa performance convaincante par sa qualité Le linge propre, frais et parfaitement repassé est la carte

Plus en détail

Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable. lindab we simplify construction

Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable. lindab we simplify construction Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable lindab we simplify construction Terminaux à air pour un climat intérieur confortable Nous simplifions la construction Nous simplifions

Plus en détail

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE

LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE LE RADIATEUR LE PLUS COOL AU MONDE Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation expresse de Rettig ICC. Rettig ICC rejette

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES.

IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. IDÉES NOUVELLES ET NOVARTRICES. SolMetall est votre partenaire pour capteurs solaires thermiques d une efficacité unique, radiateurs muraux efficaces et éléments de refroidissement aussi bien que pour

Plus en détail

Sauter Components 7146205002 04

Sauter Components 7146205002 04 46.205/1 RDT 711: Régulateur ventilation/climatisation avec fonctionnalités étendues Votre avantage pour plus d efficacité énergétique Libre refroidissement par l extérieur avec des paramètres réglables.

Plus en détail

E LDS: refroidir intelligemment

E LDS: refroidir intelligemment E LDS: refroidir intelligemment REGLer surveiller OPTIMIser ECKELMANN GROUPE ECKELMANN AG, Wiesbaden. Ferrocontrol GmbH & Co. KG, Herford, ferrocontrol.de eckelmann.de E LDS: MANAGEMENT DU FROID, DE L

Plus en détail

Directive Aération des cages d ascenseur

Directive Aération des cages d ascenseur Directive Aération des cages d ascenseur 1 OBJET DE CETTE DIRECTIVE Les installations d ascenseurs dans des immeubles chauffés provoquent souvent des pertes thermiques supplémentaires du fait de lacunes

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

ST-Box LA SOLUTION SPLIT PARFAITE

ST-Box LA SOLUTION SPLIT PARFAITE ST-Box LA SOLUTION SPLIT PARFAITE ST-Box 300 ST-Box 200 ST-Box 300 ST 551 Bain-Marie ST-Box 300 ST 521 Unité de commande ST-Box 200 ST 960 LED Unité de commande ST 58 Répétiteur ST 181 Unité de commande

Plus en détail

NEWS Régulateur d ambiance CR24. Des solutions complètes pour un confort individualisé

NEWS Régulateur d ambiance CR24. Des solutions complètes pour un confort individualisé NEWS Régulateur d ambiance CR24 Des solutions complètes pour un confort individualisé Un confort individualisé avec les servomoteurs et les régulateurs Belimo pour les systèmes à air, à eau et combinés

Plus en détail

Édito. Aujourd hui, la marque Atlantic présente le radiateur chaleur douce à inertie MARADJA

Édito. Aujourd hui, la marque Atlantic présente le radiateur chaleur douce à inertie MARADJA Édito Les logements actuels, neufs ou rénovés, sont mieux isolés. Dès lors, en matière de confort thermique, l attention se focalise sur la gestion des usages de l énergie en fonction du rythme de vie

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

Programme des formations Gamme automates

Programme des formations Gamme automates Programme des formations Gamme automates MODULO 2 MOD2.1 MOD2.2 MOD2.3 MODULO 5 MOD5.1 MOD5.2 MOD5.3 MODUWEB VISION MOW.1 MOW.2 Automates EY-MODULO 2 Généralités MOD2.1 Objectifs Connaître la constitution

Plus en détail

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier Ventilo-convecteur KL Mural Plafonnier 1 Description Mural carrossé soufflage par le dessus 7 tailles de ventilo-convecteur pour des débits d air allant de 150 à 1077 m³/h, des puissances calorifiques

Plus en détail

Un Facility Management global dans toute la Suisse

Un Facility Management global dans toute la Suisse 6.030.2 06.10 visu l TREOS est un prestataire de FM leader dans son domaine, offrant des prestations à l échelle nationale. Qu il s agisse de gestion de projet ou de Facility Management technique, infrastructurel

Plus en détail

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides.

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. HMX la reine du chauffage au bois. HMX la technique de chauffage optimale pour un chauffage écologique. Chaudière modulante à bûches de bois. Puissance

Plus en détail

La thermographie : caméra de diagnostic thermique

La thermographie : caméra de diagnostic thermique Leader européen de la location de matériels, Loxam propose depuis plus de 40 ans de larges gammes de matériels pour répondre à tous types de travaux. Matériels de gros oeuvre ou outils de précision, engins

Plus en détail

Applications climatisation

Applications climatisation climatisation 06.a Grille de sélection ventilation - climatisation NR07 06.0 Régulation de soufflage à température constante Commande de vanne batterie chaude NRK00 P/PI 06.0 Régulation de soufflage à

Plus en détail

L électricité intelligente, c est maintenant.

L électricité intelligente, c est maintenant. L électricité intelligente, c est maintenant. ONE Smart Control transforme comme par magie votre électricité en un réseau puissant et intelligent. Profitez dès maintenant d une plus grande polyvalence

Plus en détail

La façade en béton préfabriqué

La façade en béton préfabriqué La façade en béton préfabriqué Introduction La construction de façades préfabriquées en béton a connu une évolution au cours des dernières années. Grâce à la fabrication industrielle, de multiples possibilités

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température

Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température WWW.RADSON.COM Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation écrite

Plus en détail

Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive

Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive PLANTERM. La nouvelle ère RayConditioning PLANTERM a révolutionné le secteur du chauffage et du refroidissement

Plus en détail

Lignes directrices relatives au câblage électrique et au câblage informatique dans les écoles

Lignes directrices relatives au câblage électrique et au câblage informatique dans les écoles Lignes directrices relatives au câblage électrique et au câblage informatique dans les écoles Mars 1999 Table des matières OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT... 1 HISTORIQUE... 1 LIGNES DIRECTRICES RELATIVES À

Plus en détail

PRO Destructeurs de documents professionnels

PRO Destructeurs de documents professionnels PRO Destructeurs de documents professionnels DESTRUCTEURS DE DOCUMENTS Une symbiose de technologie, performance et design Sans compromis La sécurité au cœur des préoccupations. La protection de l information

Plus en détail

Electronique pour les Machines mobiles.

Electronique pour les Machines mobiles. Electronique pour les Machines mobiles. Siège HYDAC Allemagne HYDAC Italie HYDAC Pays-Bas HYDAC France HYDAC Corée HYDAC Chine HYDAC USA Votre partenaire compétent pour les machines mobiles. Avec plus

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement DEMARCHE ET ACTIONS D OPTIMISATION DE LA GESTION Anne-Laure MAERCKX Cenergie cvba Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

EP 1 865 273 A1 (19) (11) EP 1 865 273 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 12.12.2007 Bulletin 2007/50

EP 1 865 273 A1 (19) (11) EP 1 865 273 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 12.12.2007 Bulletin 2007/50 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 865 273 A1 (43) Date de publication: 12.12.2007 Bulletin 2007/50 (51) Int Cl.: F24J 3/00 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 06114990.2 (22) Date de dépôt: 06.06.2006

Plus en détail

TS 2pv ménageant, propre, économique. Idéal pour la production de modules

TS 2pv ménageant, propre, économique. Idéal pour la production de modules Electric Drives and Controls Hydraulics Linear Motion and Assembly Technologies Pneumatics Service TS 2pv ménageant, propre, économique. Idéal pour la production de modules Système de transfert pour l

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

Conduite optimale des processus : bibliothèque PCS 7 SIMOCODE pro. sirius GESTION DES MOTEURS

Conduite optimale des processus : bibliothèque PCS 7 SIMOCODE pro. sirius GESTION DES MOTEURS Conduite optimale des processus : bibliothèque PCS 7 SIMOCODE pro sirius GESTION DES MOTEURS Supervision, visualisation, anticipation : intégration de SIMOCODE pro dans SIMATIC PCS 7 Supprimer les arrêts

Plus en détail

Systèmes de gestion. Interfaces M2M. Catalogue produit conçu pour le décideur

Systèmes de gestion. Interfaces M2M. Catalogue produit conçu pour le décideur LIVING Environment Systems Systèmes de gestion Interfaces Catalogue produit conçu pour le décideur 01 introduction Technologie La technologie nous livre le meilleur d elle-même lorsqu elle ouvre de nouvelles

Plus en détail

Communiqué de presse. Obtenir une isolation performante avec PAVATEX DIFFUTHERM. Immeuble à usage commercial et d habitation à Locarno/Tessin

Communiqué de presse. Obtenir une isolation performante avec PAVATEX DIFFUTHERM. Immeuble à usage commercial et d habitation à Locarno/Tessin Communiqué de presse Fribourg, septembre 2009 Immeuble à usage commercial et d habitation à Locarno/Tessin Obtenir une isolation performante avec PAVATEX DIFFUTHERM Pavatex SA Martin Tobler Directeur Marketing

Plus en détail

Description, avantages et comparaison avec les systèmes d épreuvage classiques

Description, avantages et comparaison avec les systèmes d épreuvage classiques Livre blanc : ÉPREUVAGE À L ÉCRAN Description, avantages et comparaison avec les systèmes d épreuvage classiques Ce livre blanc est destiné à présenter l épreuvage à l écran et sa capacité à produire des

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

Une rénovation rentable.

Une rénovation rentable. OBJET DE RÉFÉRENCE UFHUSEN Une rénovation rentable. MAISON INDIVIDUELLE RÉNOVATION D UN ANCIEN CHAUFFAGE À MAZOUT POMPE À CHALEUR AIR EAU WPL 25 I-2, RÉSERVOIRS SBP 700 E ET SBB 401 WP SOL, MODULE PHOTOVOLTAÏQUE

Plus en détail

L élévateur vertical Cibes A 5000

L élévateur vertical Cibes A 5000 L élévateur vertical Cibes A 5000 L élévateur Cibes facilite l accès à tous les niveaux Découvrez le design élégant du Cibes A 5000 et ses qualités exceptionnelles. Cibes A 5000 est un élévateur vertical

Plus en détail

Un choix raisonnable et sûr. technique de fabrication de silos et d installations Blumer-Lehmann

Un choix raisonnable et sûr. technique de fabrication de silos et d installations Blumer-Lehmann Un choix raisonnable et sûr technique de fabrication de silos et d installations Blumer-Lehmann Fabrication de silos et d installations Blumer-Lehmann Blumer-Lehmann: une entreprise de tradition qui fabrique

Plus en détail

RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE

RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE RADIATEUR BASSE TEMPÉRATURE heatingthroughinnovation. * 02 Sommaire Sommaire Introduction 03 Tous les avantages en un seul coup d œil 04 Rénovations et Constructions neuves 10 Design avant-gardiste 12

Plus en détail

Caniveau Mural Scada. La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche. www.kessel.fr. Made in Germany

Caniveau Mural Scada. La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche. www.kessel.fr. Made in Germany Caniveau Mural Scada La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche Made in Germany www.kessel.fr Caniveau mural Scada Caniveaux de douche pour un écoulement de l eau sans limite 2 Leader en solution

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

Smart Grid Ready Soyez parés pour l avenir énergétiquement efficace

Smart Grid Ready Soyez parés pour l avenir énergétiquement efficace Smart Grid Ready Soyez parés pour l avenir énergétiquement efficace Aidez vos clients à économiser de l énergie et de l argent L efficacité énergétique signifie aujourd hui être capable de maîtriser les

Plus en détail