Université du Québec à Chicoutimi. Rapport final. # Projet : Élévateur pour un BRP Spyder

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université du Québec à Chicoutimi. Rapport final. # Projet : 2011-273. Élévateur pour un BRP Spyder"

Transcription

1 Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE GÉNIE MÉCANIQUE 6GIN555-PROJET DE SYNTHÈSE Rapport final # Projet : Élévateur pour un BRP Spyder Préparé par Gauthier Alexandre Perron Sébastien Pour Gauthier Colombyn 06/04/2012 CONSEILLER : COORDONNATEUR : Gille Bouchard, ing Jacques Paradis, ing

2 Table des matières TABLE DES MATIÈRES... 2 TABLEAU DES FIGURES INTRODUCTION PROBLÉMATIQUE OBJECTIFS DU PROJET PRÉPARATION ÉTUDE DE MARCHÉ Le «Rampage Powerlift» modifié Le «Power Lift 6000» Boîte de camionnette basculante Plate-forme basculante Méthode artisanale MÉTHODOLOGIE UTILISÉE Analyse des besoins Recherche de solutions Modélisation Prototypage et validation ÉLÉMENTS DE CONCEPTION MODÉLISATION DES CONTRAINTES SPATIALES ÉBAUCHE DES SOLUTIONS POSSIBLES CHOIX DE LA SOLUTION MODÈLE INFORMATIQUE DIMENSIONNEMENT OPTIMISATION DES MATÉRIAUX MISE EN PLAN FABRICATION DU PROTOTYPE ET TEST ÉTAT D AVANCEMENT DU PROJET MODÉLISATION DES CONTRAINTES SPATIALES ÉBAUCHE DES SOLUTIONS POSSIBLES Plate-forme avec rails Rampes Bras articulé CHOIX DE LA SOLUTION MODÈLE INFORMATIQUE Plate-forme avec rails Plate-forme articulée Modèle du rapport d étape Modèle du rapport d étape Modèle final FACTEUR DE SÉCURITÉ DIMENSIONNEMENT Centre de masse du Spyder Montée du Spyder Descente du Spyder Sélection des treuils OPTIMISATION DES MATÉRIAUX

3 Choix des matériaux Les analyses Poids du système CONTRÔLE DU SYSTÈME MÉCANIQUE ÉCHÉANCIER RÉFÉRENCES CONCLUSION ANNEXES ANNEXE A-FICHE TECHNIQUE ANNEXE B-DOCUMENTS DE FABRICATION

4 Tableau des figures FIGURE 1-LE "RAMPAGE POWERLIFT" MODIFIÉ... 7 FIGURE 2-LE "POWER LIFT 6000"... 8 FIGURE 3-BOÎTE DE CAMIONNETTE BASCULANTE... 8 FIGURE 4-PLATE-FORME BASCULANTE... 9 FIGURE 5-MÉTHODE ARTISANALE... 5 FIGURE 6- POSITION INITIALE FIGURE 7- POSITION INTERMÉDIAIRE FIGURE 8- POSITION FINALE FIGURE 9- TABLEAU DE PONDÉRATION FIGURE 10-PLATE-FORME AVEC RAIL FIGURE 11-TABLEAU DE PONDÉRATION FIGURE 12-POSITION DE DÉPART FIGURE 13-POSITION SUR LA PLATE-FORME FIGURE 14-POSITION INTERMÉDIAIRE DE LA PLATE-FORME FIGURE 15-PLATE-FORME SUR LE SUPPORT MÉTALLIQUE FIGURE 16-POSITION FINALE DU SPYDER FIGURE 17-VUE ISOMÉTRIQUE DE LA POSITION INITIALE FIGURE 18-VUE ISOMÉTRIQUE DE LA POSITION FINALE FIGURE 19-TABLEAU DE PONDÉRATION FIGURE 20-MODÈLE INFORMATION DU RAPPORT D'ÉTAPE FIGURE 21-MODÈLE INFORMATION DU RAPPORT D'ÉTAPE FIGURE 22-EXTRÉMITÉ INFÉRIEURE DE LA PLATE-FORME FIGURE 23-EXTRÉMITÉ SUPÉRIEURE DE LA PLATE-FORME FIGURE 24-ROUE GUIDE DU CHÂSSIS FIGURE 25-VUE D'ASSEMBLAGE DES GUIDES DE PLATE-FORME FIGURE 26- POSITION INITIALE DU MODÈLE FINAL FIGURE 27- POSITION INTERMÉDIAIRE DU MODÈLE FINAL FIGURE 28- POSITION FINAL DU MODÈLE FINAL FIGURE 29- RÉSULTATS DE L EXPÉRIMENTATION FIGURE 30- POSITION DU CENTRE DE MASSE FIGURE 31- DCL DE LA MONTÉE DU SPYDER SUR LA PLATE-FORME FIGURE 32- DCL DE LA MONTÉE DE LA PLATE-FORME FIGURE 33- TABLEAU DE F TREUIL AVEC APPUIS EN A FIGURE 34- TABLEAU DE F TREUIL SANS APPUIS EN A FIGURE 35- TABLEAU D'ANALYSE DE LA DESCENTE DU SPYDER FIGURE 36- DCL DE LA DESCENTE DU SPYDER FIGURE 37- DCL DE LA DESCENTE DU SPYDER AVEC LES BANDES SUPPLÉMENTAIRES FIGURE 38- DCL DE LA POSITION FINAL DE LA PLATE-FORME FIGURE 39- TABLEAU DES CAPACITÉS DU TREUIL FIGURE 40- MAILLAGE VOLUMIQUE DE L ASSEMBLAGE FIGURE 41- CONTRAINTES DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 42- DÉPLACEMENT MAXIMUM DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 43- DÉFORMATION MAXIMUM DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 44- COEFFICIENT DE SÉCURITÉ DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 45- CONTRAINTES DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 46- CONTRAINTES DE VON MISES MAXIMUM DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 47- CONTRAINTES DE VON MISES DANS LES PLAQUES DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 48- COEFFICIENT DE SÉCURITÉ DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 49- COEFFICIENT DE SECURITÉ DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 50- DÉFORMATIONS DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 51- DÉFORMATIONS MAXIMALES DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE

5 FIGURE 52- DÉPLACEMENTS DE L ASSEMBLAGE 1 LORS DE LA PHASE FIGURE 53- CONTRAINTES DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 54- PRÉCISION SUR LES CONTRAINTES DE L ANALYSE DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 55- EFFORT DE LA BASE DU TREUIL LORS DE LA PHASE FIGURE 56- DÉPLACEMENT DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 57- PRÉCISION SUR LES DÉPLACEMENTS DE L ANALYSE DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 58- FACTEUR DE SÉCURITÉ DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 59- PRÉCISION SUR LE FACTEUR DE SÉCURITÉ DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 60- CONTRAINTES DU CONCEPT 2 DE LA BASE LORS DE LA PHASE FIGURE 61- DÉPLACEMENT DE LA BASE DU CONCEPT 2 LORS DE LA PHASE FIGURE 62- FACTEUR DE SÉCURITÉ DE LA BASE DU CONCEPT 2 LORS DE LA PHASE FIGURE 63- PRÉCISION DES FACTEURS DE SÉCURITÉ DE LA BASE DU CONCEPT 2 LORS DE LA PHASE FIGURE 64- COMPOSANTES DU SYSTÈME DE CONTRÔLE FIGURE 65- TABLEAU DES COMPOSANTES FIGURE 66- SCHÉMA EN LADER DU SYSTÈME DE CONTRÔLE FIGURE 67- SCHÉMA DE BRANCHEMENT DES TREUILS FIGURE 68- ÉCHÉANCIER FIGURE 69- BANDES ÉLASTIQUES FIGURE 70- PROPRIÉTÉS DE L'ACIER 50W FIGURE 71- PROPRIÉTÉS DE L'ALUMINIUM 6061-T FIGURE 72- ESTIMATION DES COÛTS

6 1.0. Introduction 1.1. Problématique Au Québec, on ne peut pas utiliser un véhicule comme une motocyclette pendant la saison hivernale. En effet, l hiver québécois rend ce sport impraticable. Le promoteur désir donc pouvoir maximiser l utilisation de son véhicule récréatif. Il voudrait pouvoir transporter son BRP Spyder à l'aide de sa camionnette Ford F-150 lorsqu il quitte l hiver du Québec vers le Sud Objectifs du projet L objectif principal du projet est de faire la conception d un dispositif pour faire grimper un Spyder à l intérieur de la camionnette du promoteur. Cet appareil de levage devra également respecter les critères du promoteur. Ceux-ci sont : -Le Ford F-150 devra pouvoir contenir le BRP Spyder -La manipulation devra se faire facilement par une personne. -L'appareil devra être esthétique et fiable. -L' énergie disponible devra être celle que la camionnette peut produire. -L installation du dispositif ne devra pas altérer le véhicule de façon permanente et excessive. 6

7 2.0. Préparation 2.1. Étude de Marché Une étude de marché est nécessaire pour valider la pertinence du projet. Cette étude présente les différents produits existants qui auraient une relation avec le projet. Il sera possible de s en inspirer pour les améliorer et les adapter aux critères du promoteur Le «Rampage Powerlift» modifié Ce dispositif est une modification d un système existant. Le système d origine est disponible sur le site Des appuis ont été rajoutés pour que les roues avant du Spyder puissent reposer sur la plate-forme du dispositif. Le système de levage d origine représenté par la figure 1 coute $ en plus des modifications qui sont à faire pour pouvoir accepter les roues avant du Spyder. Une vidéo sur le site internet démontre très bien comment ce système fonctionne. Tout d abord, la roue arrière du véhicule est attachée dans un support qui coulisse sur la plateforme tenu en place grâce à une goupille. Le treuil situé dans le fond de la boîte remonte ensuite le support coulissant. La goupille retenant la plate-forme en place est retirée une fois que le support est en fin de course. Enfin, la plate-forme peut être tirée à l intérieur de la boîte de la camionnette. Il existe quatre raisons pourquoi ce système ne sera pas retenu pour résoudre la problématique énumérée plus tôt. Premièrement, il faudrait acheter un dispositif existant et le modifier par la suite. Il est plus judicieux de faire un système au complet qui sera bien adapté à lever un BRP Spyder. Deuxièmement, la stabilité latérale du Spyder est vulnérable lorsque la plate-forme bascule afin de grimper dans la boîte de la camionnette. Un quelconque objet qui entrerait en collision avec le Spyder dans cette position pourrait le déstabiliser latéralement. La stabilité latérale de la plate-forme est simplement assurée par deux petites plaques situées aux points de pivots. Troisièmement, le Spyder devrait être positionné vers l avant du véhicule pour diminuer son effet néfaste sur la stabilité et l aérodynamisme de la camionnette. Il serait aussi plus esthétique de le placer de cette façon. Enfin, il est nécessaire avec se système de tirer manuellement le Spyder pour le faire redescendre de la camionnette. Figure 1-Le "Rampage Powerlift" modifié 7

8 Le «Power Lift 6000» Cet appareil illustré par la figure 2 est l une des solutions présentées dans ce rapport les plus coûteuses. Il est disponible sur le site internet Un bras actionné par un vérin hydraulique amène sur le châssis de la camionnette la plate-forme située au sol. Cette plate-forme peut accueillir un chargement de 6000 lbs. Ce système ne sera pas sélectionné pour plusieurs raisons. Il est beaucoup trop robuste donc trop d investissement pour rien. Trop de modifications seraient également nécessaire sur la camionnette. Enfin, se système ne rend pas la camionnette esthétique et il est difficile d enlever se système de la camionnette. Figure 2-Le "Power Lift 6000" Boîte de camionnette basculante Il est possible de trouver plusieurs exemples de ce système sur internet. La plupart des personnes l utilisent comme sur la figure 3 pour décharger facilement du matériel comme de la terre. C est une modification unique à chaque véhicule dont le coût est sensiblement élevé. Cette option pourrait être retenue mais trop de modification sur la camionnette sont nécessaire et le tout ne peut pas être retiré facilement. Figure 3-Boîte de camionnette basculante 8

9 Plate-forme basculante Cette plate-forme illustrée par la figure 4 est disponible sur le site Au départ, la plate-forme est couchée au sol et permet aux véhicules récréatifs d y embarquer aisément. Ensuite, la plate-forme est hissée à l intérieur de la camionnette. Plusieurs raisons existent pour ne pas choisir cette solution. Elle a une trop grande capacité de charge. Un modèle plus petit et moins cher serait capable de hisser un BRP Spyder. Le dispositif est difficilement démontable. Le dispositif est très voyant une fois en opération. Ce dispositif ne pourra pas être utilisé intégralement. Figure 4-Plate-forme basculante Méthode artisanale La figure 5 représente tout ce que le promoteur ne désire pas pour élever son BRP Spyder à l intérieur de sa camionnette. Ceci n est vraiment pas sécuritaire. Un seul homme ne peut pas hisser un Spyder à l intérieur d une camionnette. Cette méthode n est vraiment pas esthétique et ergonomique. Figure 5-Méthode artisanale 9

10 2.2. Méthodologie utilisée Analyse des besoins Le système doit répondre aux différents besoins et exigences du promoteur. Il sera important de relier ces besoins de nature ergonomiques aux contraintes physiques (géométrie, espace, poids, etc.) par une conception adéquate. Les besoins du promoteur sont bien spécifiques et les contraintes physiques ne permettent pas une grande liberté. La conception de ce système devra donc être bien élaborée. Les besoins du promoteur sont les suivant : -Le Ford F-150 devra pouvoir contenir le BRP Spyder. -La manipulation devra se faire facilement par une personne. -L'appareil devra être esthétique et fiable. -L' énergie disponible devra être celle que la camionnette peu produire. -L installation du dispositif ne devra pas altérer le véhicule de façon permanente et excessive Recherche de solutions La recherche de plusieurs solutions est nécessaire pour en faire ressortir les points forts et faibles pour ensuite mettre sur pied une solution optimale. Cette étape servira à observer différents systèmes mécaniques et de les analyser afin de trouver le bon concept Modélisation C est une étape majeure où la conception du mécanisme sera optimisée. À l aide de la conception assistée par ordinateur, il sera possible d obtenir un modèle où la géométrie, le poids et la résistance des différentes pièces seront optimales. L étude par éléments finis sera utilisée pour cette étape. À partir de ce modèle, des dessins d ensemble et de détail seront produit pour le prototypage Prototypage et validation Il sera envisageable de fabriquer un prototype complet ou partiel des différentes composantes du mécanisme. La validation à l aide d un essai pourrait être faite une fois ce prototype fabriqué. Cette étape est l une des dernières avant de pouvoir passer à la commercialisation du système de levage pour BRP Spyder. Cette étape devra faire l objet d un autre projet puisque la conception du prototype à été privilégiée à sa fabrication. 10

11 3.0. Éléments de conception 3.1. Modélisation des contraintes spatiales À cette étape, il est important de déterminer tous les encombrements et les limites physiques. Les dimensions de la boîte de la camionnette, du Spyder, la trajectoire de levage possible et les points d encrages du système sur la camionnette devront êtres relevés et analysés Ébauche des solutions possibles Grâce à la tâche précédente, plusieurs ébauches de solutions pourront être déterminées. Il sera possible de représenter la position du Spyder au sol et celle à l intérieur de la camionnette. Mettre sur pied plusieurs solutions sera important pour les analyser et en faire ressortir la meilleure d entre elles Choix de la solution La meilleure solution de celles proposées à l étape précédente sera choisie. Le respect des contraintes physiques et des exigences du promoteur devront être revérifiées. Il sera possible de passer à l étape suivante sans douter de la pertinence de la solution choisie. Ces solutions seront évaluées à l aide d une grille avec différents critères de conception et leur pondération associée Modèle informatique Le modèle informatique devra bien représenter la réalité. Celui-ci permettra de pouvoir éliminer les conflits qui étaient imperceptibles jusqu à maintenant. De plus, il sera encore possible de revérifier le respect des contraintes physiques et des exigences du promoteur Dimensionnement C est à cette étape que le dimensionnement des différents mécanismes sera présenté. Par exemple, la grosseur d un cylindre pourrait être choisie. Il sera possible de retoucher le modèle informatique qui à été précédemment modélisé Optimisation des matériaux L analyse par éléments finis servira à optimiser les dimensions des différentes composantes du système. Il sera aussi possible de comparer différents matériaux comme l acier ou l aluminium. La résistance des différents matériaux devra aussi respecter un facteur de sécurité bien défini. Un modèle allégé et suffisamment résistant sera le résultat de cette étape Mise en plan Cette étape sert à produire les différents dessins de définition et d assemblage. Ceux-ci permettront de pouvoir fabriquer efficacement un futur prototype Fabrication du prototype et test La fabrication du prototype servira à valider le modèle informatique. Le prototype devra respecter la mise en plan qui à été élaborée. Il est encore possible à cette étape de corriger les derniers conflits existants. Les plans pourront ainsi être mis à jour. Il est à noter que la fabrication du prototype est facultative dans le cadre de ce projet et que la conception du prototype est privilégiée à sa fabrication. 11

12 4.0. État d avancement du projet 4.1. Modélisation des contraintes spatiales Les trois positions par lesquelles le Spyder devra passer afin de pouvoir être transporté par la camionnette sont représentées par les figures 6, 7 et 8. Cette première étape de conception est importante puisque qu elle clarifie les contraintes physiques à respecter du projet. La boîte et le Spyder ont donc été modélisés en respectant leurs dimensions importantes. Figure 6- Position initiale Figure 7-Position intermédiaire Figure 8-Position finale 4.2. Ébauche des solutions possibles Plate-forme avec rails Les roues avant du Spyder sont déposées sur les supports prévus à cet effet. Ces supports coulissent vers le haut de la plate-forme. La plate-forme est ensuite élevée dans la boîte de la camionnette à l aide d un système de rails et d un treuil électrique Rampes Cette façon de faire pour monter le Spyder à l intérieur de la camionnette est la plus simple. Elle consiste à faire grimper ce véhicule à l aide de trois rampes. Celles-ci pourraient être rangées à l intérieur de la camionnette une fois l opération de levage terminée Bras articulé La roue arrière du BRP Spyder est soulevée et est tractée à l intérieur de la camionnette. Ce système pourrait être formé de membrures articulées et actionnées par des cylindres hydrauliques et des cylindres linéaires électriques 4.3. Choix de la solution La façon de sélectionner la solution est basée sur la grille de sélection représentée par la figure 9. Cette dernière comporte 4 critères avec différentes pondérations. Une valeur en pourcentage a ensuite été attribuée à ces critères et cela pour chacune des solutions. Le total a ensuite été calculé. Cette façon de faire est judicieuse parce que la meilleure solution peut être choisie sans aucun doute. La solution impliquant une plate-forme et des rails sera la façon de résoudre la problématique selon les résultats visibles à la figure 9. 12

13 Pondération en % Solution Prix (10%) Qualité(20%) Sécurité(20%) Respect des exigences (50%) Total Plate-forme avec rails Bras articulé Rampes Figure 9-Tableau de pondération Modèle informatique Plate-forme avec rails La figure 10 représente bien le modèle informatique qui a été fait jusqu'à maintenant pour cette solution. Ce modèle a permis de trouver des problèmes avec celle-ci. Cette solution engendre des problèmes de manipulations et d alignements. Il semble que le promoteur serait obligé de manipuler les deux extrémités des rampes tubulaires. Ceci est à corriger puisqu il désire effectuer aucune manipulation pour effectuer l opération de levage. De plus, le jeu est minime entre les roues avant et la boîte de la camionnette. Il serait donc compliqué avec cette solution de faire passer convenablement ces roues entre les deux cotés de la boîte. Quelques pondérations illustrées par la figure 9 ont due être rectifiées face à ces deux problèmes. Le respect des exigences perdra 10 points pour le besoin de manipulation et 10 points pour le mauvais fonctionnement dû au problème d alignement. Tandis que le prix perdra 10 points parce qu il serait coûteux de résoudre le problème d alignement. La figure 11 résume bien les changements apportés à la figure 9. Dans cette même figure, les résultats obtenus par la première et la deuxième solution sont beaucoup trop semblables. La nouvelle solution devra régler les problèmes de manipulation et d alignement qui ont été observés. Celle-ci devra aussi avoir un résultat dans le tableau de sélection supérieur aux autres options. Figure 10-Plate-forme avec rail 13

14 Pondération en % Solution Prix (10%) Qualité(20%) Sécurité(20%) Respect des exigences (50%) Totale Plate forme avec rails ,5 Bras articulé Rampes Figure 11- Tableau de pondération Plate-forme articulée Description Le début de la séquence pour grimper le Spyder à l intérieur de la camionnette se fait à la position décrite par la figure 12. La figure 17 montre clairement cette position. Le promoteur devra faire grimper les roues avant de son véhicule sur les deux chariots sur roulettes visibles sur cette figure. Figure 12-Position de départ La suite de la séquence est illustrée par la figure 13. Le Spyder sera tracté sur la plate-forme à l aide des deux chariots mobiles et d un treuil électrique. Cette séquence sera complétée lorsque la roue arrière du véhicule se placera dans le support créé à cet effet. Figure 13-Position sur la plate-forme La position la plus critique est illustrée par la figure 14. C est le moment où le Spyder bascule pour atteindre la prochaine position. C est ici qu il est le plus vulnérable aux perturbations extérieures. Cette position nécessitera des calculs pour décrire correctement la trajectoire de cette séquence. La position du centre de masse du Spyder devra être trouvée pour effectuer ces calculs. 14

15 Figure 14-Position intermédiaire de la plate-forme La position montrée par la figure 15 est atteinte lorsque la plate-forme s appuie sur les quatre roues disposées à cet effet. Les bras télescopiques visibles sur les figures 17 et 18 permettent à la plate-forme d effectuer ce mouvement délicatement. Figure 15-Plate-forme sur le support métallique La figure 16 illustre la position finale de la plate-forme dans la camionnette. Des butées permettent à la plate-forme d être stable sur le support métallique visible sur les figures 17 et 18. Figure 16-Position finale du Spyder 15

16 Figure 17-Vue isométrique de la position initiale Figure 18-Vue isométrique de la position finale Justification La solution qui ressemble le plus à cette plate-forme articulée est le «Rampage Powerlift». Cependant, les principaux problèmes du «Rampage Powerlift» sont réglés avec ce concept. La stabilité latérale de la plate-forme lorsqu elle bascule est assurée par deux bras télescopiques (élément rouge et bleu pointés sur la figure 18). Cette configuration est plus aérodynamique, esthétique et stable puisque le devant du Spyder est vers l avant et non l inverse. De plus, Il ne sera pas nécessaire de tirer le Spyder pour amorcer sa descente de la camionnette. La figure 19 confirme que la nouvelle solution choisie obtient un résultat supérieur aux autres et qu elle répond aux exigences du promoteur adéquatement. Comparé à la plate-forme avec rails, la plate-forme articulée gagne 10 points pour le prix et 20 points pour le respect des exigences. 16

17 Pondération en % Solution Prix (10%) Qualité(20%) Sécurité(20%) Respect des exigences (50%) Total Plate-forme avec rails Bras articulé Rampes Plate-forme articulée Figure 19-Tableau de pondération 3 Éléments importants Il y a deux éléments importants qui restent à confirmer sur le modèle informatique. Tout d abord, la façon dont le ou les treuils seront installés pour tracter le Spyder selon les deux séquences, l élévation sur la plate-forme et celle à l intérieur de la camionnette, devra être déterminée. Ensuite, la façon dont la séquence inverse, de l intérieur à l extérieur de la camionnette, se fera devra être étudiée. Aucune manipulation ne devra être effectuée par l utilisateur pour respecter les critères du promoteur. Des calculs devront être faits pour s assurer que la plate-forme redescend sur son propre poids Modèle du rapport d étape 2 La figure 20 illustre bien où est rendue la modélisation de l élévateur. Les éléments identifiés par les bulles 1, 2, 3, 6 et 7 de cette figure sont ceux qui ont été développés depuis le rapport précédent. Tandis que les éléments 4 et 5 sont ceux qui doivent être travaillés. Il est possible d observer les rampes, identifier par la bulle 1, qui permettront aux roues du Spyder de grimper aisément sur la plate-forme. La bulle 2 montre le système de câbles servant à tracter les chariots mobiles vers l avant de la plate-forme. La bulle 3 identifie le système de poulie mis en place pour rediriger les câbles. Le support a également été modifié depuis la première version du modèle. En effet, la bulle 6 montre que la cornière du dernier modèle à été remplacée par un tube rectangulaire. De plus, La bulle 7 pointe en direction de l emplacement du treuil utile au levage des chariots mobiles. En effet, deux treuils au lieu d un seul seront utilisés pour effectuer les tâches de levages. Le faible coût d un treuil et la complexité d en utiliser un seul pour les deux mouvements justifient cette décision. Cependant, un système de contrôle assurera la gestion de ces deux treuils. L item représenté par la bulle 4, le bras télescopique, doit être localisé et dimensionné afin de respecter la trajectoire de la plate-forme et les forces présentées plus tard dans le rapport. Enfin, l emplacement indiqué par la bulle 5 est celui où se trouvera le treuil servant à hisser la plate-forme à l intérieur de la camionnette. La conception de cet emplacement devra être précisée dans une version ultérieure de ce modèle. 17

18 Figure 20- Modèle information du rapport d'étape Modèle du rapport d étape 3 Le modèle informatique décrit dans les figures suivantes est une version améliorée de celle présentée dans le dernier rapport. La figure 21 présente l assemblage du système de levage. L assemblage à cette étape n est pas complet mais il s approche de la version finale. Figure 21- Modèle information du rapport d'étape 3 La figure 22 montre l assemblage des rouleaux qui permettent le déplacement de la plate-forme sur le sol lors de la phase 2. Les figures 23 et 24 montrent la partie avant de la plate-forme qui 18

19 comporte les supports des bras télescopiques et le boulonnage des plaques d assemblage. La figure 25 montre l assemblage partiel des guides de plate-forme. Lorsque la plate-forme s approche de la base dans sa descente, les guides (A) enlignent le système et empêchent les mouvements latéraux. Ensuite la plate-forme roule sur les rouleaux (B) lors sa traction. Finalement, la buté(c) bloque la plate-forme à sa position finale et du même coup elle la soulève légèrement pour libérer la charge sur les rouleaux. Figure 22- Extrémité inférieure de la plate-forme Figure 23- Extrémité supérieure de la plate-forme 19

20 Figure 24- Roue guide du châssis Figure 25- Vue d'assemblage des guides de plate-forme 20

21 Modèle final Le modèle final de l élévateur à Spyder est visible sur les figures 26, 27 et 28. Celles-ci montrent très bien les trois principales positions du Spyder lors de sa montée ou de sa descente. Toutes les principales composantes du système sont visibles sur ces photos. Il est possible d observer les treuils, la plate-forme, la base et les bras télescopique. Le système est décrit plus précisément par la mise en plan disponible en annexe. Figure 26-Position initiale du modèle final 21

22 Figure 27- Position intermédiaire du modèle final Figure 28- Position finale du modèle final 22

23 4.5. Facteur de sécurité La manière utilisée pour déterminer le facteur de sécurité adéquat à appliquer à notre système sera celle vue dans le cours 6GMC701-Calcul et conception de machines. Celle-ci permet de déterminer semi quantitativement un facteur de sécurité grâce à huit facteurs et une équation. Chacun de ces facteurs se voit attribuer une note de -4 à +4 et une équation somme ces résultats. Le tableau qui suit résume la pondération pour chaque critère concernant le système. Par la suite, une équation utilise cette sommation pour déterminer le facteur de sécurité. Cette méthode pour trouver un facteur de sécurité semble adéquate pour un prototype. Le système est pour l instant destiné à un seul exemplaire pour fin de test et pourra être amélioré lors d une version postérieure. Voici la liste de ces huit facteurs : 1. Précision avec laquelle les charges, forces, déformations et autres éléments de défaillance peuvent être déterminés. 2. Précision avec laquelle les contraintes, durée de vie et autres paramètres importants peuvent être calculés à partir des forces et autres éléments énumérés au point Précision avec laquelle la résistance et autres données relatives à la défaillance peuvent être connues pour un mode donné de rupture. 4. Le besoin de minimiser la quantité de matière, le poids, l espace et le coût. 5. La sévérité des conséquences d une défaillance en termes de vie humaine ou de bris matériel. 6. La qualité de la main-d œuvre qui réalise la fabrication. 7. Les conditions d opérations. 8. La qualité de l inspection et de l entretien possible et disponible durant les opérations. La pondération RN de chacun de ces facteurs est faite de la façon suivante : -RN=0, pas besoin de modifier le facteur de sécurité, connaissance/risque moyen. -RN=1, faible besoin pour modifier le facteur de sécurité. -RN=2, besoin modéré pour modifier le F.S. -RN=3, besoin important pour modifier le F.S. -RN=4, besoin extrême pour modifier le F.S. 23

24 Les formules à utiliser sont les suivantes : Critère Pondération Justifications 1 1 Les éléments de ce critère sont connus. 2 1 Les contraintes sont calculées avec des forces connus. 3 0 Les données relative à la défaillance sont bien connu. 4 0 Minimiser le poids, l'espace et le les coût n'est pas un problème. 5 2 Les conséquences de défaillances du prototype sont bien présentes. 6 1 Le prototype sera fabriqué semi artisanalement. 7 0 Le prototype sera utliser dans de bonne conditions. 8 0 Il sera posible d'inspecter le systèm lors des test Le facteur de sécurité à respecter dans la structure de l élévateur à Spyder sera donc de Les cas d exceptions à ce critère seront bien expliqués tout au long du rapport. 24

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Université du Québec à Chicoutimi. Rapport Final

Université du Québec à Chicoutimi. Rapport Final PLAN DE TRAVAIL Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE Ingénierie de l aluminium 6GIN555 # Projet : _2011-274_ Conception d une plate-forme pour camion afin de faciliter le transport de

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Table multifonctionnelle pour motoneige. # Projet : 2011-225. Préparé par : Gauthier Maxime (Gaum18018401) Perron Sébastien (Pers13088702) Pour :

Table multifonctionnelle pour motoneige. # Projet : 2011-225. Préparé par : Gauthier Maxime (Gaum18018401) Perron Sébastien (Pers13088702) Pour : Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE GÉNIE MÉCANIQUE 6GIN333 PROJET DE CONCEPTION EN INGÉNIERIE Rapport final Table multifonctionnelle pour motoneige # Projet : 2011-225 Préparé par :

Plus en détail

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE Ce document s adresse à des adultes. Bien qu il mette en relief les savoirs essentiels du programme, on y dépasse les attentes de fin de cycle

Plus en détail

SYSTÈME TELECARGO // SEMI-REMORQUES & SYSTÈME POUR PLATEAUX MOBILES X-SW

SYSTÈME TELECARGO // SEMI-REMORQUES & SYSTÈME POUR PLATEAUX MOBILES X-SW SYSTÈME TELECARGO // SEMI-REMORQUES & SYSTÈME POUR PLATEAUX MOBILES X-SW SYSTÈME TELECARGO LES COMPOSANTS X-SW LA SOLUTION DE TRANSPORT QUI S'ADAPTE À VOS BESOINS. La gamme X-SW d'auwärter se distingue

Plus en détail

Mini-projet guidé 09 Octobre 17 Décembre 2015

Mini-projet guidé 09 Octobre 17 Décembre 2015 Projet d Investigation et d Intégration 215-216 1/5 4 OPTIMISTION DU FONCTIONNEMENT D UN SCENSEUR Mini-projet guidé 9 Octobre 17 Décembre 215 Introduction : Le projet «Optimisation du fonctionnement d

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

ANNEXE A DONNÉES RELATIVES AU TRAVAILLEUR DÉCÉDÉ. Fonction habituelle : Assembleur-Soudeur

ANNEXE A DONNÉES RELATIVES AU TRAVAILLEUR DÉCÉDÉ. Fonction habituelle : Assembleur-Soudeur AN003309 ANNEXE A DONNÉES RELATIVES AU TRAVAILLEUR DÉCÉDÉ Nom : M..."A" Prénom : Sexe : Masculin Date de naissance 1 mars 1963 Fonction habituelle : Assembleur-Soudeur Expérience dans cette fonction :

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

par Santé Historique et croquis

par Santé Historique et croquis Historique et croquis Un système permettant le réglage en hauteur et le changement de fraise par le haut de la table était une de mes préoccupations depuis longtemps sans toutefois en trouver la solution.

Plus en détail

Notice d Utilisation 07761M page 1/8 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET INDICATIONS DE SECURITE.

Notice d Utilisation 07761M page 1/8 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET INDICATIONS DE SECURITE. page 1/8 PINCE DE LEVAGE POUR LE VERRE Référence ADLER SAS = 215 16N - La machine est conforme aux dispositions de la Directive de la CE sur les machines (Directive 2006/42/CE). - Elle a été construite

Plus en détail

Préparateur de commandes vertical (1000 kg/1200 kg)

Préparateur de commandes vertical (1000 kg/1200 kg) Navigation en entrepôt (option) optimisant les déplacements programmés Double récupération d énergie et bilan énergétique efficace Grande flexibilité grâce à la construction modulaire et la technologie

Plus en détail

qu une grue auxiliaire?

qu une grue auxiliaire? Effer, constructeur de la gamme de grues auxiliaires la plus complète au monde, vous présente ses produits en répondant à quelques unes des questions les plus fréquentes (F.A.Q. F.A.Q.) La gamme Effer

Plus en détail

Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 200

Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 200 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 200 Conforme à la directive européenne applicable. APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 470. N affaire : 03.201.102.02168.00.H

08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 470. N affaire : 03.201.102.02168.00.H 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ALT 470 N affaire : 03.201.102.02168.00.H APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURE S ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www. alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

Signature CLOISONS MOBILES

Signature CLOISONS MOBILES IMPRIMÉ AU CANADA. SF 090424 Signature 8000 CLOISONS MOBILES 2 QUI SOMMES-NOUS? Moderco est un manufacturier international de cloisons mobiles à opérations manuelles & électriques, de portes accordéon

Plus en détail

PROTECTION DE MACHINERIE

PROTECTION DE MACHINERIE SPÉCIALISTE EN SÉCURITÉ D USINES PROTECTION DE MACHINERIE Gamme de portes et barrières disponible pour la protection du personnel Notre gamme de produits de protection rencontre les exigences les plus

Plus en détail

Chariots élévateurs électriques 1,3 à 2,0 tonnes Séries 7FBEF

Chariots élévateurs électriques 1,3 à 2,0 tonnes Séries 7FBEF Chariots élévateurs électriques Séries 7FBEF 1,3 à 2,0 tonnes Robustes, compacts et polyvalents 2 Combinant compacité et alimentation électrique, la gamme de chariots élévateurs de Toyota 7FBEF est conçue

Plus en détail

Travailler avec un chariot télescopique rotatif avec fonction de levage (IS-032) Version CT-Q 2012-03-27

Travailler avec un chariot télescopique rotatif avec fonction de levage (IS-032) Version CT-Q 2012-03-27 Explication : Travailler avec un élévateur à bras télescopique Il existe plusieurs types d élévateurs télescopiques, qui peuvent aussi exercer plusieurs fonctions. Pratiquement tous les élévateurs télescopiques

Plus en détail

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur

: scientifique. : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur : scientifique : Physique, technologie et sciences de l ingénieur (PTSI) Physique et technologie (PT) : Sciences industrielles de l ingénieur Première et seconde s PROGRAMME DE SCIENCES INDUSTRIELLES DE

Plus en détail

Activités de Découverte de

Activités de Découverte de Activités de Découverte de la Maintenance des Equipements Industriels Vous allez découvrir quelques aspects et compétences du métier de la maintenance industrielle Métier de la Maintenance Industrielle

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE 1. Présentation. FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION La société ASD est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes de levage spécifique à l environnement du spectacle

Plus en détail

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT

CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE. Rédacteur : Sylvain THINAT CALCULS MULTI PHYSIQUES D UNE STRUCTURE POUR VANNE DE FOND CALCULS FLUIDES ET MECANIQUES D UNE STRUCTURE MECANOSOUDEE POUR UNE VANNE DE FOND DE L AMENAGEMENT ROUJANEL Rédacteur : Sylvain THINAT Révision

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

HAYONS RABATTABLES / FLIPAWAY LIFTGATES

HAYONS RABATTABLES / FLIPAWAY LIFTGATES HAYONS RABATTABLES / FLIPAWAY LIFTGATES Les hayons rabattables sont soudés au châssis du véhicule. La plate-forme de chargement est conçue en deux ou trois sections. En position de fermeture, la plateforme

Plus en détail

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE

COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-6002 PROFESSEUR : J.C. CUILLIÈRE TRAVAIL PRATIQUE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ÉCOLE D INGÉNIERIE DE TROIS-RIVIÈRES DÉPARTEMENT DE GÉNIE MÉCANIQUE COURS: MODÉLISATION AVANCÉE DU COMPORTEMENT DES MATÉRIAUX ET ASSEMBLAGES NUMÉRO : GMC-600 PROESSEUR

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA FORMATION CONTINUE DES CONDUCTEURS DE L AIN 5 bis, avenue des Belges 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél/Fax : 04.74.45.20.

ASSOCIATION POUR LA FORMATION CONTINUE DES CONDUCTEURS DE L AIN 5 bis, avenue des Belges 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél/Fax : 04.74.45.20. ASSOCIATION POUR LA FORMATION CONTINUE DES CONDUCTEURS DE L AIN 5 bis, avenue des Belges 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél/Fax : 04.74.45.20.07 E-Mail : afcca@orange.fr TABLE DES MATIÈRES Mise en place : Page

Plus en détail

PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL

PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL GUIDE DE L UTILISATEUR 8660 - Version 1.0 Mai 2006 1 - Consignes de sécurité et montage Le montage et l installation des structures et appareils de levage, dans une application

Plus en détail

Élévateur pour bateau. Préparé par. Lukas Dion et Eric Fillion. Pour. M. Denis Tremblay. Département des sciences appliquées.

Élévateur pour bateau. Préparé par. Lukas Dion et Eric Fillion. Pour. M. Denis Tremblay. Département des sciences appliquées. Université du Québec à Chicoutimi MODULE D INGÉNIERIE INGÉNIERIE DE L ALUMINIUM) 6GIN333 PROJET DE CONCEPTION EN INGÉNIERIE Rapport d étape Élévateur pour bateau Préparé par Lukas Dion et Eric Fillion

Plus en détail

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM permettant d'effectuer l'analyse statique d'une

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

Etude d'une transmission d autorail diesel

Etude d'une transmission d autorail diesel Etude d'une transmission d autorail diesel Le sujet comporte 6 pages de texte et 5 documents Présentation d un autorail et de la turbo-transmission VOITH Liste des figures et documents : Page de garde

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

Notice d utilisation GERBEUR MANUEL SM 1016

Notice d utilisation GERBEUR MANUEL SM 1016 Notice d utilisation GERBEUR MANUEL SM 1016 Manuel d utilisation du gerbeur manuel 1. utilisation Le gerbeur manuel SM1016 est un outil à deux utilisations pour lever et se déplacer. Cet appareil ne produit

Plus en détail

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER?

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? Mars 2005 Comment faire? EXPLORER, ANALYSER ET REPRÉSENTER UN OBJET TECHNIQUE Examiner attentivement l objet, voir s il peut

Plus en détail

SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot)

SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot) CATALOGUE SUPPORT MULTIFONCTION (de type canot) S RC-54 RC-64 RC-72 Ce support d'aluminium extrudé T-9 6063 possède une finition d'émail cuit à haute température. Le caoutchouc EPDM servant à la fabrication

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des machines / matériel Page 1 / 7 Rapport technique / domaine des machines / matériel Contenu : grue télescopique à bras rotatif à 360 Rédaction : Fabrice Forré / étudiant ETC 3 / 1700 Fribourg Date : 14 janvier 2011 Grue télescopique

Plus en détail

Emportez le fauteuil roulant!

Emportez le fauteuil roulant! Novembre 2007 Emportez le fauteuil roulant! DES INVENTIONS QUI FACILITENT LA VIE Tous les produits de ce prospectus portent le label CE, sont testés pour les impacts et répondent aux standards et directives

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES CONSTRUCTION DE L ECOLE DES BEAUX-ARTS DE NANTES METROPOLE LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES STR 03 Janvier 2013 XD -ESBANM - Vérification

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation

Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation Combinaisons de modules modulog pour la technique de manipulation Maniement aisé de charges lourdes un excédent de productivité Le maniement et l assemblage manuel de charges lourdes offrent un grand potentiel

Plus en détail

Manuel d utilisation MJ519 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb)

Manuel d utilisation MJ519 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb) Manuel d utilisation MJ59 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb) AVERTISSEMENT! Lisez ce manuel d utilisation attentivement et comprenez parfaitement les instructions d opération.

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

Guide pour la fabrication de circuits imprimés

Guide pour la fabrication de circuits imprimés Guide pour la fabrication de circuits imprimés Sommaire 1. Introduction... 2 2. Schéma structurel... 2 3. Netlist... 2 4. Préparation au routage... 3 4.1. Unités de mesure... 3 4.2. Grilles de travail...

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

Orientation professionnelle Mécanicien en véhicules utilitaires

Orientation professionnelle Mécanicien en véhicules utilitaires Orientation professionnelle Mécanicien en véhicules utilitaires Elève 1-7 Date: 1. Titre de l' U.E. : 2. Matière / Classe : Technologie, 3 ème année de formation 3.Thèmes des séquences de cours : Arbres

Plus en détail

Guide professionnel. Les chariots de manutention

Guide professionnel. Les chariots de manutention Guide professionnel Les chariots de manutention Introduction Ce guide édité par le Cisma est destiné à définir les caractéristiques des principaux types de chariots de manutention du marché. Il a été élaboré

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

TP Statique - Equilibre d'un panneau préfabriqué

TP Statique - Equilibre d'un panneau préfabriqué TP Statique - Equilibre d'un panneau préfabriqué Présentation Cette activité est utilisable en ligne mais peut aussi être téléchargée et installée sur un pc en cliquant ici: Pensez à décompresser le fichier

Plus en détail

Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile

Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile VOTRE INDEPENDANCE REGAGNEE PAR L EXCELLENCE DU NOUVEAU MONTE ESCALIER DE MEDITEK. Autrefois, quand monter un escalier était

Plus en détail

LE BALLON-GRUE GONFLÉ À L HÉLIUM QUELQUES SOLUTIONS...

LE BALLON-GRUE GONFLÉ À L HÉLIUM QUELQUES SOLUTIONS... LE BALLON-GRUE GONFLÉ À L HÉLIUM QUELQUES SOLUTIONS... Mars 2005 Dynamomètre pour mesurer la capacité de charge d un ballon gonflé à l hélium Fonction de l appareil L appareil mesure la force ascensionnelle

Plus en détail

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING

Série 04. La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité TOPRING Série La mobilité et la flexibilité de l alimentation d air comprimé: la solution idéale pour améliorer la productivité w w w. T O P R I N G. c o m 26 UN SYSTÈME MODULAIRE DE RAILS PNEUMATIQUES POUR LA

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques

L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Connaissances et Performance Département des Sciences du Sport Laboratoire de Biomécanique et Physiologie L arraché : Kinogramme, paramètres cinématiques et techniques Jacques QUIEVRE Yann MORISSEAU 2007

Plus en détail

Armoires démontables & armoires grande largeur. LES ARMOIRES DEMONTABLES LES ARMOIRES GRANDE LARGEUR Série A491

Armoires démontables & armoires grande largeur. LES ARMOIRES DEMONTABLES LES ARMOIRES GRANDE LARGEUR Série A491 Armoires démontables & armoires grande largeur LES ARMOIRES DEMONTABLES LES ARMOIRES GRANDE LARGEUR Série A491 LA GAMME 2 Accessoires : Les accessoires de série ou optionnels présents peuvent varier en

Plus en détail

CLASSE MOBILE TABLETTE CARTICE TAB 30 CLASSE MOBILE ARATICE 2014 1/11

CLASSE MOBILE TABLETTE CARTICE TAB 30 CLASSE MOBILE ARATICE 2014 1/11 CLASSE MOBILE TABLETTE CARTICE TAB 30 1/11 SOMMAIRE LE MEUBLE VUE D ENSEMBLE... 3 Rangement des TABLETTES :... 3 Rangement supplémentaires (Double batterie, documentation, câbles,.)... 3 Branchement de

Plus en détail

MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000

MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000 MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000 VUE LATERALE 4225 mm 1100 mm ca. 15 mm Page 2 de 10 VUE COTE DE CHARGEMENT 1700 mm Page 3 de 10 VUE EN PLAN 1100 mm 1450 mm 1700 mm Page 4 de 10

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Objectifs pédagogiques Après l étude de ce chapitre, vous pourrez : Différencier les effets des polarités CCDP, CCPI et c.a. sur le nettoyage

Plus en détail

ALPHA Ascenseur d escaliers

ALPHA Ascenseur d escaliers Manuel d installation ALPHA Ascenseur d escaliers Sommaire REGARDEZ LES POINTS SUIVANTS AVANT L INSTALLATION!... 2 INSTALLATION DES RAILS... 3 INSTALLATION DU CHARIOT SUR LE RAIL... 5 EXPLICATION DU MECANISME

Plus en détail

ALTÉA 500 P, 550 P, 500 PA, 550 PA

ALTÉA 500 P, 550 P, 500 PA, 550 PA innover en restant fidèle à l essentiel ALTÉA 500 P, 550 P, 500 PA, 550 PA ALTÉA nouveau concept La débroussailleuse ALTÉA se distingue par son design original et propose pour la première fois en gamme

Plus en détail

EPAULES Muscles sollicités : partie médiane du deltoïde, Transversaire épineux

EPAULES Muscles sollicités : partie médiane du deltoïde, Transversaire épineux Muscles sollicités : partie médiane du deltoïde, Partie médiane du Deltoïde (disposition de chaque coté des épineuses en formant un chevron à l arrière de la colonne). Assis(e) sur un banc (vous pouvez

Plus en détail

Gravir trois marches à la fois. Des tests traditionnels à la simulation jusqu à l optimisation de produits.

Gravir trois marches à la fois. Des tests traditionnels à la simulation jusqu à l optimisation de produits. Gravir trois marches à la fois Des tests traditionnels à la simulation jusqu à l optimisation de produits. 2 3 Les défis à relever liés au contexte externe, au marketing stratégique et à la conception

Plus en détail

Informations relatives à la mise-à-jour. 2011r.03

Informations relatives à la mise-à-jour. 2011r.03 Informations relatives à la mise-à-jour 2011r.03 Table des matières 1. Modélisation... 3 1.1. Attribuer plus facilement des conditions limites de pivotement aux éléments plats... 3 1.1.1. Possibilités

Plus en détail

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un chariot élévateur à fourche - expert (IS-001) Version CT-Q 2011-06-09 Groupe cible Les collaborateurs qui doivent travailler avec un chariot élévateur à fourche sur un terrain d exploitation, dans des installations, ateliers, magasins où les travaux présentent un certain

Plus en détail

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques ACO TS / TSX cisailles guillotines hydrauliques ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Toutes les cisailles

Plus en détail

SMART LIFT. Pont élévateur à deux colonnes 2.30 SL 2.40 SL 2.32 SL 2.40 SL MM 2.32 SL MM 2.50 SL II. Made in Germany

SMART LIFT. Pont élévateur à deux colonnes 2.30 SL 2.40 SL 2.32 SL 2.40 SL MM 2.32 SL MM 2.50 SL II. Made in Germany SMART LIFT Pont élévateur à deux colonnes 2.30 SL 2.32 SL 2.32 SL MM 2.40 SL 2.40 SL MM 2.50 SL II Made in Germany SMART LIFT Pont deux colonnes électromécanique: sûr, multifonctionnel et résistant Le

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

Construction d un backstand simple et compact

Construction d un backstand simple et compact Construction d un backstand simple et compact Pour des nécessités de coutellerie amateur, j ai eu besoin de construire un backstand. Un backstand est une ponceuse à bande stationnaire. Cette construction

Plus en détail

PROCEDES Dossier ressources

PROCEDES Dossier ressources 1 Le moulage Mise en formes des matériaux métalliques Le moulage permet d obtenir des pièces complexes en coulant du métal en fusion dans un moule. Mais il existe aussi d autres types de moulages. Par

Plus en détail

SYSTÈMES DE MANUTENTION PAR LE VIDE

SYSTÈMES DE MANUTENTION PAR LE VIDE SYSTÈMES DE MANUTENTION PAR LE VIDE since 1957 www.gis-ag.ch swiss lifting solutions Ivan Muri, PDG En tant que fabricant suisse avec une production entièrement automatisée, nous croyons au site de production

Plus en détail

ENTRETIEN, NETTOYAGE, GRAISSAGE

ENTRETIEN, NETTOYAGE, GRAISSAGE ENTRETIEN, NETTOYAGE, GRAISSAGE BIDON A MAZOUT Avec filtre et large bouchon vissant. Double poignée : supérieure et latérale. Long bec avec bouchon. Code Caractéristiques Capacité Prés. Cond. 8360050 Couvercle

Plus en détail

WWW.CRESSWELL-INDUSTRIES.COM

WWW.CRESSWELL-INDUSTRIES.COM CATALOGUE PALETTIER 2012 WWW.CRESSWELL-INDUSTRIES.COM Industries Cresswell, pionnier dans la transformation de l acier. Situé au Québec depuis plus de 50 ans, Industries Cresswell Inc. A constamment maintenu

Plus en détail

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Bâtiment tertiaire en bois béton collaborant J.-M. Ducret, G. Tschanz 1 Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Mehrgeschossige Gewerbebauten in Holz-Beton-Verbund Bauweise Dr. Ing. Ducret Jean-Marc

Plus en détail

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux.

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. Compétence sur toute la ligne Depuis plus de 160 ans, KASTO, synonyme de qualité et d innovation, propose le programme

Plus en détail

Manuel d utilisation

Manuel d utilisation Manuel d utilisation LF 1600 H Laminateur à 1 rouleau chauffant à 150 C pour plastification à froid et pelliculage à chaud Dérouleur et enrouleur motorisés intégrés Manuel d utilisation LF 1600 H 10/2008

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Systèmes de transport sur mesure Systèmes de transport modulaires éprouvés selon la norme KETTNER original

Systèmes de transport sur mesure Systèmes de transport modulaires éprouvés selon la norme KETTNER original Systèmes de transport sur mesure Systèmes de transport modulaires éprouvés selon la norme KETTNER original Convoyage de palettes Sommaire Transport en toute précaution de palettes avec les composantes

Plus en détail

OTIS. Cargo l ascenseur de charge

OTIS. Cargo l ascenseur de charge OTIS Cargo l ascenseur de charge L ASCENSEUR DE CHARGE CARGO CONÇU POUR DURER Cargo est parfaitement adapté au transport vertical de tous les types de charge dans tous les domaines : Industries, entrepôts

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

Solutionnaire Examen final MEC3510. Sigle du cours

Solutionnaire Examen final MEC3510. Sigle du cours Solutionnaire Examen final MEC3510 Sigle du cours Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre MEC3510 - Éléments de CFAO / IAO

Plus en détail

La galerie de pointe pour toutes les missions possibles et imaginables.

La galerie de pointe pour toutes les missions possibles et imaginables. La galerie de pointe pour toutes les missions possibles et imaginables. 2 www.primedesigneurope.eu 1 2 3 4 5 6 7 8 Demandez des informations détaillées sur nos produits primés à vos spécialistes Prime

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10 NOTICE D UTILISATION Chaise élévatrice modèle HW 10 Sommaire 1. Introduction 1.1 Description générale 1.2 Données techniques 1.3 Incidences sur l entourage 2. Mode d emploi 2.1 Instruments de mise en service

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE Dossier de solutions

LÈVE-PERSONNE Dossier de solutions TN2 LÈVE-PERSONNE Dossier de solutions Boillet Antoine TN2 SOMMAIRE. Sujet... 2. Le projet dans notre formation.... Processus du Projet... I. Fonction de Principe 2 & 22 : Lever et baisser la personne...

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

Figure 1.1 Suspension robuste (International) Figure 1.2 Suspension souple

Figure 1.1 Suspension robuste (International) Figure 1.2 Suspension souple h jgbjgbjg hlk bjgbjgb sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh hlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh hjkoop;y dpi jgbjgbj bbsghhhf dpi

Plus en détail

JC COLOMBO. Conseil en O.G.P Ingénérie Installation Formation Maintenance = DES SOLUTIONS. www.jccolombo.fr. Un service + Une gamme

JC COLOMBO. Conseil en O.G.P Ingénérie Installation Formation Maintenance = DES SOLUTIONS. www.jccolombo.fr. Un service + Une gamme Conseil en O.G.P Ingénérie Installation Formation Maintenance Équipements pour les Serruriers, Métaliers, Menuisier aluminium. Un service + Une gamme = DES SOLUTIONS La philosophie Equiper votre outil

Plus en détail

Univers TECHNOLOGIE Révision Notions STE

Univers TECHNOLOGIE Révision Notions STE Univers TECHNOLOGIE Révision Notions STE Avant-propos: Dessin Technique 1) a) Un dessin d ensemble permet de représenter la totalité d un objet, à l échelle sans déformation. On doit mettre un nombre minimal

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l.

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. COUVERTURE METALLIQUE AUTOPORTANTE Les couvertures métalliques autoportantes TOPECAL représentent un système tout à fait nouveau dans le groupe des couvertures traditionnelles existantes. La couverture

Plus en détail

Manuel de l opérateur

Manuel de l opérateur Technical Publications 20 Z-30 20HD Z-30 Manuel de l opérateur Modèles antérieurs aux numéros 2214 First Edition, Second Printing Part No. 19052FR Table des matières Page Consignes de sécurité... 3 Contrôle

Plus en détail