Texte. Direction artistique et mise en scène Avec Assistante à la mise en scène Création musicale et spatialisation Scénographie et vidéo Lumières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Texte. Direction artistique et mise en scène Avec Assistante à la mise en scène Création musicale et spatialisation Scénographie et vidéo Lumières"

Transcription

1 q u i Cie v l escaliercréation i v 2012/2013 e Texte Direction artistique et mise en scène Avec Assistante à la mise en scène Création musicale et spatialisation Scénographie et vidéo Lumières Christophe Manon éditions Dernier Télégramme, 2010 Sandrine Gironde Jean-Marc Bourg Sibel Kilerciyan Nicolas Déflache Olivier Irthum Jérôme Lehéricher Coproducteurs CCAM Scènes Vosges Transversales Théâtre de la Mauvaise Tête Cie l escalier Partenariat avec la cie sound track Avec le soutien de La Maison de la Poésie Espace B.M. Koltès TGP Les TAPS Scène nationale - Vandoeuvre lès Nancy Scène conventionnée - Epinal Scène conventionnée - Verdun Marvejols Nancy cie conventionnée musique - Champagne-Ardenne Paris Scène conventionnée - Metz Scène conventionnée - Frouard Strasbourg Contact // Sandrine Gironde - Nancy / / /

2 Les pauvres mots que tu entends, pleins de fureur et de douceur, violents et touchants, frissonnant d une tendre barbarie encore mal domptée, claquant dans la nuit comme des coups de feu, nous ont été légués par l Histoire, avec son impitoyable brutalité coutumière, sa terrifiante démesure, son incrédible et pesant humour, par les spectres immenses que les siècles ont laissés dans l espace, par ceux qui ont disparu derrière le temps, ceux qui n ont pas été ensevelis, qui n ont pas été dénombrés, ceux qui ont connu les bourreaux et ne les ont pas craints, qui ont résisté longuement aux persécutions et n ont pas renoncé, qui ont payé le prix élevé pour le simple droit de rester homme... Pleure camarade. Maintenant tu le peux. Ton visage est celui de l agneau, du lapin, de l escargot, de tous les animaux qui ont les courbes de la lune. Pleure. Laisse monter en toi le flot noir de ta détresse et de ta colère face à l absurdité des hommes et de la guerre... Christophe Manon Extraits de Qui vive

3 Regard sur Qui vive par Sandrine Gironde J ai trouvé en Qui vive, et dans l ensemble de l oeuvre de Christophe Manon, une écriture qui s engage et qui engage, une parole active qui tente de maintenir une forme de colère et qui persiste à croire en la nécessité d être et de se tenir debout et en éveil. Il fait partie d un ensemble de textes qui traitent tous de luttes d émancipation situées dans l avenir, mais qui s inspirent d événements historiques réels. Dans ce récit humaniste, politique et poétique, la parole est adressée à l espèce humaine. Christophe Manon y dépeint le cynisme et la cruauté de l Histoire. Il interroge notre terrifiante ambivalence, en ce que nous sommes capables d une indicible violence mais aussi du plus sensible, du plus doux. Il «convoque les ombres». Celles-ci viennent nous parler de ceux qui ont payé, du prix de leur vie, le simple droit de rester homme. Elles viennent interroger «notre propre conscience et la juste compréhension des catastrophes que nous orchestrons». Elles nous murmurent de croire en un avenir possible. Qui vive raconte l histoire de celui qui, dans un désir révolutionnaire en train de se faire, doute et persévère. Ce texte rencontrera la scène pour la première fois. (S.G.)

4 m e t t r e c h r i s t o p h e m a n o n e n s c è n e q u i v i v e De quoi peut rêver un auteur, sinon que d autres s emparent de ses écrits pour leur insuffler de nouveaux sens? En vertu du principe d échange qui fonde tout travail d écriture, un livre est en effet un champ de possibles qui s activent en fonction des lectures qu on en fait. Chacun l investit à sa façon, l interprète et le fait sien. Je suis ainsi très désireux de voir et d entendre ce que cet échange produira sur scène. Particulièrement sensible aux lectures publiques (que je pratique régulièrement à partir de Qui vive ou d autres textes), je déploie une écriture rythmée, conçue pour être dite à haute voix, chacun de mes livres passant par le filtre de la lecture orale au moment même de sa rédaction. Je ne peux donc qu être enthousiaste à la perspective d entendre ce récit résonner par la voix d un autre interprète, de le voir prendre une dimension spatiale et temporelle. D autant que la démarche des artistes à l initiative de ce projet me semble proche de la mienne, notamment par leur travail respectif sur le champ poétique contemporain. J ai ainsi pu apprécier, à la Maison de la poésie de Paris, la mise en scène et l interprétation de Je a n-ma r c Bo u r g de Une Phrase pour ma mère de Chr istian Pr i g e n t. Quant à Sa n d r i n e Gi r o n d e, son travail, notamment au sein du Gr o u p e d e Re c h e r c h e d e s Po é t i q u e s So n o r e s, présente une très forte parenté avec le mien. Je leur fais donc entière confiance pour donner à Qui vive un écho saisissant. Dans les échanges déjà nombreux et fructueux que nous avons eu avec Sa n d r i n e Gi r o n d e, j ai pu constater qu elle a une vision à la fois sensible et précise du texte s attachant à en rendre la pensée, l ambiguïté et le dénuement qui le constituent. Mon souhait est que chacune des personnes qui interviendra dans ce projet puisse se l approprier et le faire sien. Pour ma part, cette expérience nourrira sans aucun doute mon travail à venir et m inclinera peut-être à écrire une œuvre spécifiquement dramatique (C.M.)

5 n o t e s d é c r i t u r e & d i n t e n t i o n Christophe Manon Sandrine Gironde Olivier Irthum Nicolas Déflache

6 n o t e c h r i s t o p h e m a n o n d é c r i t u r e s Qui vive est un récit d anticipation sous forme de fragments. Il fait partie d un cycle de textes traitant tous de luttes d émancipation. Se trouvant dans un espace intermédiaire entre rêve et réalité, entre vie et mort, entre présent et souvenirs, le «personnage», misérable et pourtant volontaire, vit ou imagine tour à tour des scènes de fin du monde où le désordre règne et des scènes de contemplation de l être aimé avant les violences. Résolument ancré dans un discours politique de la fraternité, ce récit salue la lutte que l on n abandonne pas et la foi en la vie, même si cette dernière prend ici un contour délabré, presque lamentable. En quelque sorte, il s agit de rendre hommage à celles et ceux qui ont lutté pour l idée révolutionnaire. Car ce livre chante aussi la fragilité, les faiblesses et les désarrois de l homme pour tenter d en adoucir le destin et de manifester une certaine confiance en son avenir. Caresser, consoler, adresser un salut fraternel à l espèce humaine, telle est l intention profonde de ce texte. Une attention portée aux choses et aux créatures. Comme disait Pa u l Ce l a n : «Je ne vois pas de différence de principe entre une poignée de main et un poème.» Une des tâches assignées à l écriture consiste à entretenir l espoir et frayer une voie vers un avenir possible. Mais la condition première de cet objet est une juste compréhension des catastrophes que nous orchestrons constamment. Dans cette perspective, il est nécessaire de tenir registre des événements. Consigner la catastrophe. Recenser les vaincus. Convoquer les ombres. Redonner vie aux spectres, pour un instant, dans une sorte de tremblement. Un peu comme si des voix surgies des profondeurs du temps, de l histoire, se mettaient à parler. (C.M.)

7 n o t e s a n d r i n e g i r o n d e d e m s e n s c è n e Qui vive est un récit poétique et narratif, adressé au «tu». Questionner ce récit, interroger sa réception, sa rencontre avec la scène, ses limites, ses contraintes, la liberté que révèle sa capacité à être exploré, de même que la liberté que révèlent ses résistances. La relation au spectateur est le point de départ de ma réflexion : Je le souhaite au plus près de ce qui est réellement dit, de ce qui a vraiment lieu, comme si le spectacle était aussi en lui. Je nommerais cet état : «une présence à soi-même». J imagine le spectateur en réception de chaque instant, de manière attentive et active. Pour cela : - Une lecture précise et radicale du texte, une façon de penser le rapport à la langue : travailler sur les rythmes du texte, du flux à l étirement, promettant de croire aux «jaillissements» du (des) sens, à la diversité et à la densité des espaces-temps de la parole. Pour aussi nous révéler une autre dimension, celle qui ne nous parvient pas uniquement ou totalement par les mots. Celle qui nous invite à nous poser à l intérieur de nous-même, celle qui s installe ou qui remue dans les creux, celle qui créée mouvement et circulation entre conscient et inconscient. Celle qui nous met en action. - Une réflexion sur la relation au temps et à l espace, une mise en tension d un tout, une sorte de transformation, ou de déplacement du réel sont aussi des façons de mettre en mouvement la pensée et produire du saisissement dans la perception : circulations de l adresse et déplacements de la parole permis grâce à différentes localisations de la voix, présence absence de la lumière Aujourd hui, cette étrangeté attendue dans le rapport à la langue, à l espace, au temps, au spectateur entre en résonance avec l écriture de Qui vive et avec ce que ce récit vient et doit interroger en chacun de nous. Toujours être dans le sensible empreint parfois de rudesse et de rugosité. (S.G.)

8 n o t e s d i n t e n t i o n pour la scénographie Ma première lecture de Qui vive s est terminée avec la nette impression d avoir traversé un cauchemar, une vision apocalyptique, mais poétique du monde. Ce personnage qui s adresse à nous est pris entre deux feux. D une part, le désir de l acte révolutionnaire voire terroriste qui fait verser le sang, acte injustifiable mais réel. Et d autre part, le refus du sang versé par les pouvoirs et les dictatures tout aussi injustifiable au regard de l humain. Le texte de Christophe Manon nous fait voyager, pris dans l étau de ce questionnement au travers d un monde quasi irréel mais empreint de la réalité de la violence de nos guerres. Il y est question de sang, de cendre, de boue, d arbres calcinés, de mort. L évocation d images fantasmagoriques, proche de l univers science-fictionnel. Quand l auteur parle de rite magique, de tracé de cercles et d inscription de signes, on pense à Faust. La tragédie est là, présente. L humain seul face à la violence du monde y est tiraillé, tourmenté, torturé prisonnier de l éternel recommencement. J ai pensé à l arène, au cercle, forme infinie qui renvoie aussi à la mort. J ai pensé à la peinture de Francis Bacon, à ses figures torturées dans des espaces circulaires où les parois verticales sont comme des structures d écrans, de fenêtres. J ai pensé à des horizons, des panoramas, telles ces descriptions de paysages de désolation, de bâtiments détruits, de guerre, de mer. J ai donc imaginé un espace circulaire, sorte d arène qui enfermerait l acteur. Les gradins de cette arène feraient référence au monde, aux autres, à l assemblée. Ils seraient des parois inclinées formant autour de l acteur un panorama, le lieu de la projection d images. L espace circulaire vide symboliserait une forme d utopie. C est en tout cas mon axe de recherche pour la scénographie de Qui vive. Olivier Irthum L image est ici considérée comme espace scénographique. Elle enferme physiquement le personnage tout en étant les lieux de sa pensée, de son ambivalence. Elle suscitera la mise en présence du visible et du caché, de l horreur et du beau. Elle sera aussi la rumeur du monde, celle que manifeste la dimension universelle de Qui vive. Sa n d r i n e Gi r o n d e

9 n o t e s d i n t e n t i o n pour la création musicale La création musicale envisagée pour Qui vive est indissociable de l oeuvre scénique. Elle a pour origine le texte. Un son est une matière, un élément sémantique et un objet sonore, élément d une partition acousmatique qui prend en compte le comédien, son timbre vocal, son rythme, ainsi que l espace scénographique dans lequel il évolue. Le spectateur est amené à entendre la valeur musicale et plastique de chaque silence et chaque son, comme chaque silence et chaque mot prononcé constituent le texte. Qu ils soient dits par le comédien, amplifiés, enregistrés, transformés ou mis en espace, les mots trouvent un support, un dialogue et une extension dans les sons. Ceci suppose un travail précis, et une écoute réciproque entre le comédien et le musicien. Par la mise en espace, le lieu du son est utilisé comme un élément de langage. La palette sonore joue du in et du off, l intérieur et l extérieur, le danger, le masquage et la clarté. Le texte, qui place le personnage hors du temps et dans un lieu entre le rêve et le réel, invite à la constitution d environnements abstraits. Des paysages en illusion par leur mobilité et leurs effets de masquage : évolutions de couleurs harmoniques, jeux subtils de perception, demi-silences. Ils invitent le spectateur à bouger dans son imaginaire. La poésie est dans un mouvement de découverte de sensations intérieures : l inquiétude, l angoisse et la difficulté d avancer dans l inconnu, inéluctablement vers les profondeurs de l horreur. Dire ce qu il y a d obscur dans l être humain, et de secret dans le monde. Le sonore touche de près à la sensation, il révèle les contradictions. Une rémanence, une pédale, le «spectre de l histoire» s est construit dans le temps, et ses composantes colorent aujourd hui le réel : l horizontal cède la place au vertical. Faire entendre comment le temps et l espace masquent la catastrophe et son origine, comment on s habitue à cette verticalité, puis permettre à l auditeur de la déconstruire, et de faire le chemin menant à cette hyper-conscience du réel qui conduit le héros à l action. La création musicale de Qui vive, Nicolas Déflache ou comment susciter différents endroits de perception, pour que l écriture se déploie, que la ligne du récit se fractionne. Convaincue que bousculer les codes habituels de l écoute permet au spectateur d être dans une autre forme de présence, que créer des troubles de la perception revient parfois à en révéler l amplitude. De ce déplacement du réel et de cette relation particulière au temps et à l espace, naît une étrangeté et suscite une écoute en tension. Sa n d r i n e Gi r o n d e

10 b i o g r a p h i e s Christophe Manon Sandrine Gironde Jean-Marc Bourg Nicolas Déflache

11 c h r i s t o p h e m a n o n Biographie : Né en 1971 à Bordeaux, Christophe Manon vit et travaille à Paris. Il tente de placer son écriture au point de convergence de la pensée, du politique et du chant, dans ce qu il appelle «lyrisme de masse» ou «lyrisme expérimental». Il a publié récemment Univerciel (NOUS, 2009), Qui vive (Dernier télégramme, 2010), Ballades du temps jadis et Heureux qui n en a pas (Derrière la salle de bain, 2010) et a participé notamment à l anthologie Le Jardin ouvrier présentée par Iv a r Ch Va v a r (Flammarion, 2008). Depuis 1999, il a collaboré à de nombreuses revues papier ou sur Internet (Fusées, Java, Action poétique, L Etrangère, Grumeaux, remue.net ) et se produit régulièrement dans des lectures publiques en France et à l étranger. De 2005 à 2010, il a codirigé les éditions ikko et la revue MIR. Bibliographie : Ruminations, Atelier de l agneau, 2002 Cyberhaïku, L Attente, 2004 La Mamort, (avec Mi c h e l Va l p r é m y ), Atelier de l agneau, 2004 Grande Beuverie de poètes au ciel, Le Clou dans le fer, 2006 l éternité, Dernier Télégramme, 2006 Constellations, avec un CD, musique motif_r et yod, Ragage éditeur, 2006 Fiat lux, MIX., 2006 l idieu, ikko, 2007 Victoire sur les ténèbres, Dernier Télégramme, 2008 Protopoèmes, Atelier de l agneau, 2009 Univerciel, NOUS, 2009 Testament, d après Villon, publie.net, 2010 Qui vive, Dernier Télégramme, 2010 Ballades du temps jadis, Derrière la salle de bain, 2010 Heureux qui n en a pas, Derrière la salle de bain, 2010 Bourses et résidences : anthologies Le Jardin ouvrier, Iv a r Ch Va v a r & c a m a r a d e s, Flammarion, 2008 sous pseudo (Gottfried Gröll) Vie & opinions, Le Quartanier, 2007 En revues : remue.net, Overwritting : Bourse d encouragement, Centre national du livre : Bourse de création, Centre national du livre : Mission Stendhal, Cultures France (résidence d un mois en Russie). - septembre 2011-juin 2012 : Résidence d écrivain en Île-de-France. Nombreux ouvrages soutenus par le Centre National du Livre.

12 s a n d r i n e g i r o n d e Sandrine Gironde est metteur en scène : Elle assure la direction artistique de la Cie l escalier : Je travaille sur les croisements et les rencontres possibles entre théâtre poésie et musique, sur la musicalité de la langue et le rapport son/sens. Je défends les écritures contemporaines, en particulier le récit poétique et la poésie contemporaine, matières textuelles avec lesquelles je tente la rencontre avec la scène, pour la liberté que révèlent toutes leurs possibilités à être investies, de même que m intéressent leurs contraintes et leurs résistances. Je suis attachée à cette force que peut avoir le langage à exprimer l indicible. Mais aussi son infirmité, son incapacité à dire, qui nous laisse en suspens, en silence, en questionnement. La dimension sonore (création musicale, traitement et spatialisation des voix) a une place très importante dans chacun de mes spectacles. Mes deux précédentes créations : La Vie est courbe de Ja c q u e s Rebotier et La maladie de la mort de Ma r g u e r i t e Du r a s. En 2010, je suis à l initiative et assure la coordination de l événement Les yeux verts, consacré aux écritures de M. Du r a s. Je prépare actuellement un autre événement, celui-ci autour des écritures poétiques contemporaines qui aura lieu en Depuis 2004, je crée des liens étroits avec le champ des poésies sonores, rencontre et m entretiens avec de nombreux poètes dont Ber n a r d Heidsieck. Je décide de fonder le G.R.P.S. Groupe de Recherche des Poétiques Sonores : ce collectif d une dizaine de personnes a existé pendant 5 ans - lieu d échanges, de tentatives, de propositions. Sandrine Gironde est aussi improvisatrice vocale : Cette «écriture» de la voix est influencée et impulsée depuis plusieurs années à la fois par mon travail de metteur en scène et par mes recherches sur les poésies sonores. C est l invention d une langue constituée de nombreuses sonorités vocales, de chants singuliers et de bruits de bouche. Ce travail pourrait être défini comme une poétique de la voix et de la langue. De nombreux stages (du chant lyrique au chant contemporain et improvisé), j ai été formée entre autres par Da v i d Mo s s à Berlin. Je m associe à des poètes, des musiciens et des performeurs. Nos interventions sont essentiellement des performances. Par ailleurs, j interviens en tant que conseillère artistique ou metteur en scène pour d autres compagnies ou formations musicales et encadre des ateliers et des stages autour de l écriture, de la lecture à voix haute, des poésies sonores et du théâtre.

13 j e a n-m a r c b o u r g Jean-Marc Bourg est comédien : Jean-Marc Bourg a joué sous la direction de Daniel Mesguich, Pascal Jouan, Jacques Falguières, Jean-Claude Fall, Jacques Kraemer, Frédéric Révérend, Pierre-Etienne Heymann, Arlette Téphany, Jean-Claude Amyl, Antoine Caubet, Jeanne Champagne, Nathalie Sultan, Michel Touraille, Jacques Allaire, Julien Bouffier, Didier Mahieu, Fabrice Andrivon, Michel Simonot, Didier Théron, Marc Ducret/Franck Vigroux, Luc Sabot. metteur en scène : Il a mis en scène les textes de P. Cl a u d e l, Ma r iv a u x, Pirandello, Ho r v à t h, Gu i l l e r a g u e s, So p h o c l e, Shakespeare, F. Bon, S. Beckett, Villiers de l Isle-Adam, M. Glück, D. Lemahieu, E. Darley, L. Gaudé, R. Schneider, C. Pr i g e n t, G. Granouillet, P. Sa l e s / D. Le s c o t, S. Pl a t h. lecteur : Lectures publiques de très nombreux textes littéraires, français et étrangers, classiques et contemporains : récit, roman, théâtre et poésie (notamment au Festival des Voix de la Méditerranée à Lodève). Jean-Marc Bourg a été directeur de la compagnie abattoir ( ) Collectif de création. Metteurs en scène : Je a n-ma rc Bo u r g et Ja c q u e s Allaire. écrivain associé : Da n i e l Lemahieu. Créations : Gu i l l e r a g u e s, So p h o c l e, Sh a k e s p e a re, Bo n, Beck ett, Villiers d e l Isle-Ad a m. directeur de la compagnie labyrinthes ( et ) Durant la deuxième période, la compagnie a été conventionnée avec l Etat (DRAC Languedoc-Rousillon), en résidence entre autres au Théâtre des Treize Vents CDN de Montpellier. écrivains associés : Emmanuel Darley et Michaël Glück. Organisation de nombreuses manifestations : Résidences d écrivains, commandes d écriture pour créations et laboratoires Créations : Gl ü c k, Lemahieu, Au b e r t, Da r l e y, Deber nard, La u r e n s, Ga u d é, Pr i g e n t, Griselin, Granouillet, Sa l e s, Le s c o t, Schneider.

14 n i c o l a s d é f l a c h e Nicolas Déflache est créateur son et interprète de musique électroacoustique : Formé comme musicien-ingénieur du son au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il intervient dans des productions instrumentales, théâtrales ou chorégraphiques, des installations et des spectacles multimédia. Il collabore avec l a Co m p a g n i e Le Gr a i n Th é â t r e d e l a Vo i x (opéra sur les textes de Daniil Ha r m s, composition d Os c a r St r a s n o y, au Théâtre National de Bordeaux), ainsi qu avec les metteurs en scène Philippe Bo r o n a d (Alaska Forever, théâtre arts-numériques) et Th i e r r y Po q u e t (textes de Ch r i s to p h e Ta r k o s, musique de Sphota). Il pratique l improvisation électronique en temps réel avec, par exemple, le poète Ja c q u e s Rebotier, la chanteuse de P a n s o r i Min Hye-s u n g et les flûtes andines et d Europe centrale de Le o n a r d o Ga r c i a. La dialectique art/technique est pour lui une évidence : «Mon travail rejoint celui de plusieurs compositeurs et metteurs en scène qui, appuyés sur un texte, explorent la dramaturgie, le son, la voix, et les rapports de l électronique à la présence des corps. Je poursuis un cheminement artistique indépendant, qui passe par les mouvements de l absurde, l abstraction et la recherche d une certaine respiration.» Nicolas Déflache est aussi réalisateur informatique musical et ingénieur du son spécialisé dans la création musicale contemporaine Il est entre 2003 et 2007, responsable studio du C.I.R.M. (Centre National de Création Musicale de Nice) : «Je construis des outils de traitement et de spatialisation qui peuvent remettre en cause les usages, pour s adapter parfaitement à la nécessité artistique.» Il collabore aujourd hui avec des compositeurs de musique savante comme Ma r t i n Ma t a l o n, Ra p h a ë l Ce n d o, Je a n-lu c He r vé ou Be n j a m i n d e la Fu e n t e, et joue régulièrement les oeuvres du répertoire dans les grandes institutions et les festivals musicaux européens.

15 l a cie l e s c a l i e r Aujourd hui, la Cie l escalier s attache à défendre des formes telles que le récit et la poésie. Parce que les écritures poétiques, de part leur histoire et leur évolution, suscite une remise en question du langage, grâce à l émancipation des contraintes de la langue et à la reconnaissance de ses dimensions sonores et musicales. Interroger ces écritures, les déplacer de par la rencontre avec la scène, réfléchir sur leur réception, observer et travailler avec leurs limites, leurs contraintes et leurs libertés, sont autant de choses qui constituent nos expériences, nos désirs et ce que nous sommes aujourd hui. La Cie l escalier construit un théâtre où les écritures textuelles tentent une grande proximité avec la musique, parce que littérature et musique sont pour nous intimement liées. Le texte devient à sa façon partition. La relation au spectateur est aussi une préoccupation importante. Ouvrir ses perceptions, jusqu au trouble parfois, révèle l amplitude de son écoute, de sa présence. Ainsi, nos projets s accompagnent d une réflexion sur les codes habituels de la représentation et sur une autre façon d envisager la relation au temps et à l espace. Le rapport à la musique, au son et à leur spatialisation y participent, de même que le travail sur l image et sur la lumière. Histoire & cheminement : Au départ et durant des années, la compagnie était presque exclusivement un lieu d expérimentations, en marge des institutions, où les pratiques se croisaient. Un espace de recherche, d écritures collectives, de tentatives. Dans l ombre. Nous nous sommes nourris des œuvres d Ar t a u d, de Mic h a u x, de St Jo h n Perse, de Bo u r d i e u, de Ba r t h e s, de Ne r u d a, et du théâtre de Ka n t o r, de r é g y... Sont arrivés des poètes plus contemporains, plus sonores aussi tels que Lu c a, Ju a r r o z, Ta r k o s, Pa r a n t, et bien d autres. Ici s est exprimée clairement la nécessité de la convergence entre texte et son : une autre façon d entrevoir le rapport à la langue et la place importante qu il occuperait dès lors au sein de notre travail. Puis, de manière évidente : la poésie sonore et le théâtre musical. D où l idée de fonder un groupe de recherche en 2005 : le G.R.P.S. - Groupe de Recherche des Poétiques Sonores, collectif d artistes qui existera durant 5 ans. S en suivent les précieuses rencontres et la correspondance avec Be r n a r d He i d s i e c k et l émergence de l important travail vocal de Sandrine Gironde, responsable artistique de la Compagnie, qu elle met au service de l improvisation avec musiciens, performers et poètes. Travail plus que jamais actif aujourd hui au travers de performances en duo et en trio.

16 Dès 2007, le choix de mettre en scène un texte n est motivé que par une vraie rencontre, celle d une écriture. Celle d être une évidence. L œuvre de Re b o t i e r qui participe de la poésie et de la musique s est imposée à nous et s est concrétisée entre autres par la mise en scène de La Vie est courbe. D une toute autre façon, le travail sur Ma r g u e r i t e Du r a s nous met en mouvement. Parce que nous sommes aussi attachés à cette force que peut avoir le langage à exprimer l indicible, son infirmité, son incapacité à dire, qui nous laisse en suspens, en silence, en questionnement. La compagnie l escalier met alors en scène La maladie de la mort et assure la coordination de l événement «Les yeux verts» consacré à la littérature et au cinéma de Du r a s. Y sont réunis de nombreux de partenaires et d intervenants tels que artistes, universitaires et étudiants. «Les yeux verts» fut un moment important, très formateur en terme de coordination d événement, de mise en partenariat et en réseau. Désireux de poursuivre ce type d initiative, nous travaillons aujourd hui à un nouvel événement pour 2014 sur les écritures poétiques contemporaines associant également partenaires artistiques (lieux, festivals déjà existant), institutionnels et universitaires. Après les aventures durasiennes, se recentrer sur les écritures contemporaines et s associer avec un auteur vivant était important. La découverte de l œuvre de Ch r i s t o ph e Ma n o n, poète contemporain, a été déterminante dans le choix d une nouvelle création. Qui vive, un de ses récits, sera créé en janvier Ma n o n est auteur associé au projet. De part et d autre de son histoire, des moments forts et décisifs ont permis d inscrire et de défendre aujourd hui une esthétique de compagnie que nous souhaitons cohérente et précise : faire découvrir de nouvelles écritures, de nouveaux auteurs ; se saisir de ces textes, participer à leur déploiement du fait de leur rencontre avec la scène et d un travail exigent sur la langue. Tout en restant soucieux que nos propositions artistiques, contemporaines, rencontrent un large public. (S.G.) Je crois que le théâtre doit dire ce qu il y a de plus obscur dans l être humain. Mais aussi ce qui touche au plus secret des actions qui se font dans le monde. Claude Régy

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Petite enfance et éveil musical

Petite enfance et éveil musical Petite enfance et éveil musical Objectifs : Donner aux professionnels de la petite enfance les moyens de mettre en place un éveil sonore et musical pour le tout petit dans leurs structures d accueil. MOYENS

Plus en détail

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE

O ëme. Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Exposition Photo-Chorégraphique Jeune public LE PIED EN DEDANS CIE P O ëme Intention «Ma volonté première pour la création de «Poème» est de dépasser les contours du spectacle vivant, de mêler

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

DADA BLUES. Récit et musique au cœur du peuple noir. Création 2013. Cie Mélocotòn MELOCOTON

DADA BLUES. Récit et musique au cœur du peuple noir. Création 2013. Cie Mélocotòn MELOCOTON Cie Mélocotòn DADA BLUES Récit et musique au cœur du peuple noir Création 2013 MELOCOTON 49 rue Charles Dusaulx 54000 Nancy Code APE : 9001 Z Licences : 2-1064961 et 3-1064962 Mèl : melocoton54@free.fr

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí

un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí un Film de DAVID PUJOL Antoni Pitxot - Montse Aguer - Salvador Dalí Production IVAN CARRERO Scénario MONTSE AGUER et DAVID PUJOL Photographie IVAN CARRERO Édition et son JORDI MUÑOZ Documentation LUCIA

Plus en détail

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité

L Opéra Théâtre remercie l ensemble de ses partenaires pour leur confiance et leur fidélité C ie Arcosm danse établissement de la Ville de Saint-étienne, l Opéra Théâtre bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction Régionale des Affaires Culturelles ), du

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique Initiation bande dessinée La semaine du 21 au 25 avril 2014 De 9h30 à 16h30 Module Scénario BD du 7 et 8 décembre 2013 du 11 et 12 janvier 2013 Tous les mardis du 21 janvier au 8 avril 2014 Module Dessin

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

Licences d entrepreneur de spectacles n 1-1029401 n 2-136722 n 3-1007776 N SIRET 453 709 768 000 15

Licences d entrepreneur de spectacles n 1-1029401 n 2-136722 n 3-1007776 N SIRET 453 709 768 000 15 Les Minuits Théâtre des Minuits 153, la Grande rue 45390 La Neuville-sur-Essonne +33(0)2 38 39 18 11 lesminuits@theatredesminuits.com Licences d entrepreneur de spectacles n 1-1029401 n 2-136722 n 3-1007776

Plus en détail

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Résidences d auteur en Seine-et-Mar ne Les résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Afin de favoriser la présence artistique sur le territoire seine-et-marnais, le Conseil général de Seine-et-Marne

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire

Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Pays de la Loire «Les ateliers d écriture», Expérimentation d un outil en Education pour la Santé Patrick Berry sociologue chargé de mission IREPS

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

La chanson du hérisson Philippe Châtel

La chanson du hérisson Philippe Châtel La chanson du hérisson Philippe Châtel 1 - Analyse de la chanson Présentation du morceau Ce morceau est extrait de la Comédie Musicale «Emilie Jolie» de 1979 Comédie musicale dont l auteur est Philippe

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016

CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS PREMIER TRIMESTRE 2015-2016 DOMAINES TRAVAILLES CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES de Hu*** MO*** né le **/**/2012 PETITE SECTION école Blaise Pascal de NEVERS Mobiliser le LANGAGE dans toutes ses dimensions : L ORAL Et l ECRIT (initiation

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Comment gérer ses émotions, ses peurs et son stress?

Le Clown de Théâtre : Comment gérer ses émotions, ses peurs et son stress? Le Clown de Théâtre : Comment gérer ses émotions, ses peurs et son stress? Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et de psychologues, certains

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo

Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Art Vidéo Lecture d œuvres vidéo Démarche Démarche globale Identifier et qualifier Les composants plastiques de la vidéo Les impressions et les sensations subjectives Coordonner les deux types d informations

Plus en détail

COMÉDIE. Cie MaMuse présente. «Cabaret du couple» Durée : 1h05 Accessible à partir de 14 ans

COMÉDIE. Cie MaMuse présente. «Cabaret du couple» Durée : 1h05 Accessible à partir de 14 ans Cie MaMuse présente COMÉDIE «Cabaret du couple» Durée : 1h05 Accessible à partir de 14 ans CONTACT DIFFUSION CIE MAMUSE MARIE BRIEN 06 16 42 30 72 / ma.muse.cie@gmail.com L HISTOIRE «- Comment ça se fait

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Dossier de sensibilisation

Dossier de sensibilisation Le grand jeté! Dossier de sensibilisation Contact administratif Annick Boisset : 06 80 54 64 04 / administration@legrandjete.com Contact artistique Frédéric Cellé : 06 72 98 42 50 / artistique@legrandjete.com

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Regards croisés dans le cadre de l Histoire des Arts :

Regards croisés dans le cadre de l Histoire des Arts : Autour de l exposition «ROCK n ROLL Un album photo» Stage DAAC du 20 novembre 2014 animé par Fred BOUCHER (Co- directeur artistique des Photaumnales) et Régis DARGNIER (Professeur d arts plastiques) Regards

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Raconter dans l espace public

Raconter dans l espace public Raconter dans l espace public STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DOSSIER PÉDAGOGIQUE Durée du stage I 5 jours (35 heures) Lieu I La Compagnie, lieu de création - quartier Belsune à Marseille Période I

Plus en détail

Dossier Pédagogique du Spectacle

Dossier Pédagogique du Spectacle Dossier Pédagogique du Spectacle Le Petit Collectionneur de Couleurs Spectacle jeune public dès 2 ans en Théâtre de Papier Un spectacle en Théâtre de Papier Un album paru aux Editions Bayard Jeunesse Un

Plus en détail

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège

Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège Texte 9 Analyse des causes de la non-persistance Études portant sur la non-persistance dans trois programmes du Collège LASNIER, Monique. Plan institutionnel d'aide à la réussite et à la persistance.collège

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Stage de Voix autour des musiques polyphoniques afro-caraibes

Stage de Voix autour des musiques polyphoniques afro-caraibes Stage de Voix autour des musiques polyphoniques afro-caraibes Saint Martin de la Cluse en Trièves Bertille Puissat et Jérôme Pupier vous proposent un stage de voix et de percussions vocales autour des

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Compagnie CREA. Il était encore une. Création : Aude Maréchal

Compagnie CREA. Il était encore une. Création : Aude Maréchal Compagnie CREA Il était encore une fois (v2) Création : Aude Maréchal Il était encore une fois (v2) Création et interprétation : Aude Maréchal Spectacle jeune public (dès 3 ans) Durée : 45 minutes En salle

Plus en détail

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois LUCY CALDWELL FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois ouvrage publié avec le concours du centre national du livre éditions THEATRALES maison antoine vitez La collection

Plus en détail

«L Atelier Gildas BOURDET»

«L Atelier Gildas BOURDET» < «L Atelier Gildas BOURDET» Art Dramatique - Mise en Scène MORET SUR LOING GILDAS BOURDET Metteur en scène Direction Artistique et Pédagogique «J ai passé le plus clair de ma vie dans des salles de répétition,

Plus en détail

Jérémie Mazurek Cinéaste d animation Bruxelles - Belgique

Jérémie Mazurek Cinéaste d animation Bruxelles - Belgique Jérémie Mazurek Cinéaste d animation Bruxelles - Belgique Candidature en vue d une résidence-mission à des fins d éducation artistique et culturelle menée en faveur des enfants et des jeunes du territoire

Plus en détail

QUESTIONS DE GENRES? Une expérience de l interculturalité en acro-danse

QUESTIONS DE GENRES? Une expérience de l interculturalité en acro-danse «Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.» Léonard Nimoy QUESTIONS DE GENRES? Avant propos La persistance de stéréotypes liés à la place des femmes et des hommes dans la société se concrétise

Plus en détail

SPECTACLES PETITE ENFANCE :

SPECTACLES PETITE ENFANCE : SPECTACLES PETITE ENFANCE : PHENOMENE DE MODE OU PROJET DE SOCIETE? Mémoire présenté pour l obtention du : DESS Management du Spectacle Vivant Promotion 2003-2004 Directeur de mémoire : René LAFITE Dominique

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Le clown, la fleur et l'oiseau

Le clown, la fleur et l'oiseau Le clown, la fleur et l'oiseau DOSSIER de presse Mercredi 6 novembre à 14h30 Publics jeunes / Marionettes - A partir de 3 ans CONTACT PRESSE Sophie BAUER, administratice sophie.bauer@saintgermainenlaye.frlaye.fr

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Spectacle pour acteurs et marionnettes Mise en scène collective Administration Contact Théâtre des 4 Vents Philip Ségura 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Tél : 04 94 84 78 86 e-mail

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 3

Progression en éducation musicale au cycle 3 Progression en éducation musicale au cycle 3 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin du cycle 3, l'élève est capable de: Interpréter de mémoire une chanson ; participer avec exactitude à un jeu rythmique ;

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique

Féminin/Masculin vice versa Ateliers de création chorégraphique Diffusion : Printemps des Femmes - MPT Panier/Joliette Mars 2008 - Marseille. Fête du Panier - Juin 2008 - Marseille. Rencontres de danse contemporaine en amateur Juillet 2008 - St Martin en Hères (38).

Plus en détail

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage

DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES. Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage DES APPRENTISSAGES EN MATERNELLE/ QUELQUES PISTES Des pistes sur une séquence de graphisme Des pistes sur une séquence sur le langage Apprentissage en graphisme Introduction Recherche Activités motrices

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1 CharentonN 83-Novembre magazine 2002 Pleins feux 2 sur le Théâtre des 2 Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 2 DOSSIER Théâtre des 2 Rives Lever

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

Proposition artistique : Cie T. Public, association d idées.

Proposition artistique : Cie T. Public, association d idées. Proposition artistique : Cie T. Public, association d idées. Projet culturel de création en quatre phases, et quatre actes en accompagnement du programme de requalification urbaine de la ville de Saint-Quentin,

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE Lycée / septembre 2015 - juin 2018 Rapport sur l activité théâtrale en français dans

Plus en détail

EMEA ATELIERS DECLOISONNES

EMEA ATELIERS DECLOISONNES EMEA ATELIERS DECLOISONNES L'EMEA propose cette année à plusieurs classes pilotes une nouvelle organisation pédagogique : l'atelier d'improvisation musicale les ateliers chansons et musiques actuelles

Plus en détail

D u 3 a u 2 5 j u i l l e Décor t 2 0 0 9 l e v e n d r e d i e t l e s a m e d i Costume a 2 0 H 3 0. de et par Claire De Mise en scène Lola

D u 3 a u 2 5 j u i l l e Décor t 2 0 0 9 l e v e n d r e d i e t l e s a m e d i Costume a 2 0 H 3 0. de et par Claire De Mise en scène Lola Les cracheurs d encre et les films du milan royal présentent ATELIER THEATRE DE MONTMARTRE 7, rue Coustou 75018 Paris Métro Blanche 01 46 06 53 20. Contact presse Claire Despierres 03 80 41 45 88 06 08

Plus en détail

Centre de Formation Artistique et Professionnelle Au service des Artistes de Musiques Actuelles

Centre de Formation Artistique et Professionnelle Au service des Artistes de Musiques Actuelles Centre de Formation Artistique et Professionnelle Au service des Artistes de Musiques Actuelles PROGRAMME DE FORMATION «STAGE INTENSIF DE PERFECTIONNEMENT ARTISTIQUE ET PROFESSIONNEL» www.lecoach.fr Stage

Plus en détail

Suis la ligne. Spectacle jeune public à par r de 18 mois

Suis la ligne. Spectacle jeune public à par r de 18 mois Suis la ligne Spectacle jeune public à par r de 18 mois LE SPECTACLE Suis la ligne... et pars à la découverte, suis le chemin... ses traces et dessins, suis le livre... tourne la page et entre... Dessiner,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation. Comédiens, metteur en scène, vidéaste. Photos. La compagnie. Presse. Conditions de vente et d accueil CONTACT :

SOMMAIRE. Présentation. Comédiens, metteur en scène, vidéaste. Photos. La compagnie. Presse. Conditions de vente et d accueil CONTACT : SOMMAIRE Présentation Comédiens, metteur en scène, vidéaste Photos La compagnie Presse Conditions de vente et d accueil CONTACT : Cie Création Ephémère LA FABRICK 9, rue de la saunerie 12100 Millau Tél.

Plus en détail

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF.

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF. Séances objectifs Déroulement Autres propositions Séances en amont (sans connaître Kor Onclin et sans savoir que ses tableaux seraient bientôt dans la classe) Séance 1 Langage & sensibilisation Histoire

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

La princesse Qui n aimait pas les princes

La princesse Qui n aimait pas les princes La princesse Qui n aimait pas les princes D Alice Brière-Haquet Edition Actes Sud Junior/benjamin. Lecture en mouvement par la cie Méli-Mélo Petite Forme tout terrain et tout public à partir de 5 ans Avec

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

AU BORD DE LʼEAU In situ

AU BORD DE LʼEAU In situ Solo dansé pour la petite enfance AU BORD DE LʼEAU In situ! Coproduction La Libentère / Enfance et Musique Avec le soutien de la Région Haute-Normandie, de la Scène Nationale de Dieppe et de la Ville de

Plus en détail

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS CE2, CM1, CM2 Compétences attendues à la fin du CM2

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS CE2, CM1, CM2 Compétences attendues à la fin du CM2 CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS CE2, CM1, CM2 Compétences attendues à la fin du CM2 FRANÇAIS 1- Langage oral 2- Lecture, écriture (lecture, littérature, rédaction) 3 - Étude de la langue française (vocabulaire,

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

MA NUIT AMERICAINE. (titre provisoire)

MA NUIT AMERICAINE. (titre provisoire) MA NUIT AMERICAINE (titre provisoire) JOHN DEGOIS CREATION 2014 PREAMBULE Dans la continuité de son solo «J ai tout compris mais faut qu on m explique» et du duo «Chamaillerie», John Degois souhaite aujourd

Plus en détail

POUR LE RESPECT DE LA DIVERSITE ET L ACCUEIL DE TOUS

POUR LE RESPECT DE LA DIVERSITE ET L ACCUEIL DE TOUS UN SPECTACLE MUSICAL PETITE ENFANCE CREE PAR LES PARENTS ET LES PROFESSIONNELS DU RESEAU ACEPP AUVERGNE ACCOMPAGNES PAR UN ARTISTE. POUR LE RESPECT DE LA DIVERSITE ET L ACCUEIL DE TOUS Ce projet à la fois

Plus en détail

Fiche pédagogique Le rêve de Dieu

Fiche pédagogique Le rêve de Dieu AUTEUR L archevêque Desmond Tutu a reçu le prix Nobel de la Paix en 1984. Considéré comme la conscience morale de l Afrique du sud, il a contribué à défaire l apartheid avant de se mettre au service de

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

DEUXIÈME GROUPE D INTERVENTION

DEUXIÈME GROUPE D INTERVENTION DEUXIÈME GROUPE D INTERVENTION S i t u a t i o n s a r t i s t i q u e s et théâtre contemporain de proximités Co n t e m p o r a r y c l o s e - c o n t a c t t h e a t r e À QUOI RÊVE PETER? Un essai

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Permanences dela littérature

Permanences dela littérature Programmatrice depuis 15 ans du festival Ritournelles à Bordeaux et du festival Littérature en jardin en Gironde, l association Permanences de la littérature initie un nouveau rendez-vous littéraire à

Plus en détail

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle

Dans le cadre d une représentation d un spectacle de la Cie. Accueillir un témoin A l issue de la représentation du spectacle Actions culturelles Le coeur de métier de la Cie est la création et la diffusion de spectacles de marionnettes dont le contenu sociètal touche tous les publics. Par des actions culturelles ponctuelles,

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail