GÉNÉALOGIE RAIL N 85

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GÉNÉALOGIE RAIL N 85"

Transcription

1 ISSN GÉNÉALOGIE RAIL N 85 «Sous la verrière de Dijon-ville avant 1913» - Col. Serge DÉCHET Directeur de publication Henri DROPSY Responsable du Bulletin Nelly OLIVEAU NOS ANCÊTRES. CERCLE GENEALOGIQUE DES CHEMINOTS.. ET NOUS PU 7 3ème trimestre 2006 Dépôt légal septembre 2006

2 LA REVUES DES REVUES (Bulletins reçus des autres Cercles) 1 - D'ONTES SES? cercle Généalogique Historique et Héraldique de la Marche et du Limousin N Mai 2006 Bénévent-l Abbaye Quartiers (Sauzeau ; Goin) L armorial Mervache Bagnes et Bagnards, gardiens et gardés Les registres de l émigration 2 - CERCLE GÉNÉALOGIQUE DU LANGUEDOC. N ème trimestre 2006 Quand nos ancêtres brouillaient les pistes 12 assiettes à dessert Les patronymes étudiés Origine et descendance des migrants gabalitains venus s installer à Grabels (Hérault)sous l ancien Régime le protestantisme dans les plaines et coteaux du département de l Hérault entre 1650 et 1789,à Canet,St Pargoire, Montpeyroux et St Guilhem Claude Bert et Claude Berre 3 - GÉNÉALOGIE 62. Association Généalogique du Pas de Calais N 90 2 ème trimestre 2006 Généalogies de Ricouart ; Lempereur ; Gamot Hermary ; Cailliez-Fontaine ; Parisis-Warnault ; Barrière ; Magniot ; Noël ; Montcoffe ; defer Listes éclairs ( Sauvage ; Legrand ; Chasse ; Bucchini ) La catastrophe des mines de Courrières Chronique des maires de Mazingarbe de 1790 à 1919 Les centièmes d Arques et d Achiet le Petit Les mariages ( Ardres ; Leforest ; Monchy au Bois ; Longvilliers ; Longvilliers Abbaye ; Lépine )- Questions Réponses 4 - A MOI AUVERGNE. Cercle Généalogique et Héraldique de l Auvergne et du Velay N ème trimestre 2006 De quelques originaires célèbres de Haute-Auvergne De Langeac à Thiers, le commerce des meules Des volcans pour une révolution Autour de François Philibert Chauchat 5 - GÉNÉALOGIE LORRAINE. Union des Cercles Généalogiques Lorrains. (U.C.G.L.) N 140 Juin 2006 Famille Maimbourg Le vêtement populaire sous l ancien régime - Hattonchâtel Philippe Vayringe Descendance Henriot-Poupart 6 - QU SIEN?. Cercle de Généalogie de Nice et de la Provence Orientale N 84-1 er trimestre 2006 St Augustin Petite histoire des carnavals de Nice La Haute Roya fut-elle cédée au Piemont a cause d une jolie bergère de la Brigue familles : Dehan et Fenoglio Mariages à Nice ( ) Décès à l Escarene ( ) - N 85-2ème trimestre 2006 Nice Hospitalière Les Roissard, barons de Bellet Les octrois Les vieilles familles d Eze Les avant noms en Savoie Décès à l Escarene ( ) Mariages à Nice ( ) Le chaînon égaré Il est venu se marier chez nous 8 - AU FIL DE LA MÉMOIRE. Cercle d'histoire et de Généalogie du Périgord N 79 2 ème trimestre : le volcan et le pain de pomme de terre Analyse bulletin des lois de l empire De Servientis Méthode et instruments de recherche 11 - GÉNÉALOGIE-RAIL. Association Artistiques des cheminots de Toulouse N 34-2 ème trimestre 2006 Le fils du métayer et le gouverneur du Languedoc Mémoire des cheminots Frère sœurs et cousin, termes régionaux ORIGINES ARDÉCHOISES. Journal Généalogique de la SAGA N 38 - Juin 2006 X hors 07 Baptêmes protestants à Genève Questions Réponses 14 - LA RECHERCHE GÉNÉALOGIQUE EN CHARENTE. Association Généalogique en Charente N ème trimestre 2006 Justice de paix (XIXe siècle ) Notes sur les de Vassoigne Un cas de folie au XVIIIe Les femmes qui osaient demander la séparation de biens Vestiges de l amour Les testaments de Jean Faure Ascendances (Viaud ; Tricard-Neveux ; Duprat ; Samson) 16 - TOURAINE GÉNÉALOGIE. Centre de Généalogie de Touraine N 66 2 ème trimestre 2006 Tourangeaux loin de leur terroir Généalogie ( Tulasne ; Miranda ; Ebrard ; Bourlat ; Bleuze-Certain ) Le monument aux morts de Restigné Histoire dramatique Mariage illégitime Contrats de mariage Nous sommes tous cousins 20 - GÉNÉALOGIE. Centraal Bureau Voor Généalogie N 2 Jaargang 12 Johan Engelbert Elias Fietsbelasting (Impôt sur les vélos) in Nederland NOS ANCÊTRES ET NOUS. Revue des Sociétés Généalogiques de Bourgogne N ème trimestre 2006 Bourguignon dans la Commune Table des donations pieuses à Chalon de à 1789 une cession des Etats de Bourgogne Cousinages Questions Réponses Listes Eclair La disme des bleds de Turquie Droit de trézain 23 - GÉNÉALOGIE FRANC-COMTOISE. Centre d'entraide de Généalogie de Franche-Comté N ème trimestre 2006 Supplément page 2

3 Comtois célèbres hommage à Alain de St Pierre ( ) fichier migration Des Bourguignon à Massongy (74) Recensement en 1632 à Cramans (39) Stainacre père et fils, photographe à Pontarlier (25) Contrats de mariages à la Loye (39) Familles Franccomtoises à Phalsbourg (57) Familles Clerc de la paroisse de Doubs (25) 24 - GÉNÉALOGIE ET HISTOIRE.CEGRA. Information Rhône-Alpes N Juin 2006 Territorialité et biodémographie Un dauphinois, cousin germain de Napoléon III Chasse aux loups Psychanalyse et généalogie L émeute des ouvriers canonniers Les papiers de famille 25 - LA REVUE FRANÇAISE DE GÉNÉALOGIE N 164 Juin - Juillet 2006 Jours de fête Ascendants et descendants de Corneille Une table des choses remarquables Les recherches au Royaume-Uni Entraide 29bis - FLASH FÉDÉRATION N Mai 2006 Rapport moral La vie des association N 121 Juin 206 La CNIL et les associations Recherches sur les soldats des troupes françaises envoyés en Nouvelle France lors de la guerre de sept ans ( ) 31 - STEMMA. Cercle d'études Généalogiques et Héraldiques de l'ile de France N ème trimestre 2006 Les blanchisseries familiales à Eaubonne (Val d Oise) aux XIXe siècle Noms des enfants baptisés à Sartrouville ( ) Parisiens cités dans des actes paroissiaux à St Brice sous Forêt 32 - GÉNÉALOGIE BRIARDE N 65 - Juillet 2006 La culture des roses en Seine et Marne Jean Joseph Patu de Rosemont Emigrés à l Ile Bourbon Note concernant les Alaine Abjurations de protestants à Couilly Registres BMS de l église Wallone Quelques Duclos Général Raoult Insinuations des registres de Châtelet de Paris Ascendances (Bonnot ; Troisvallets ; Bruneau ; Kiffer ; Blin) Monuments Briards 33 - AMITIÉS GÉNÉALOGIQUES BORDELAISES. A.G.B. N 85 - Juin 2006 Criminalité à Bernos Beaulac Secours pour les noyés Quartiers girondins 36 - FLANDRE HAINAUT Association Généalogique N 90 - Juin 2006 Trouvé loin du berceau La verrerie d Abscon à Escaudain En souvenir des enfants d Haspres morts pour la France Famille Vallez de Curgies, Estreux, Jenlain, Sebourg, Clauwez, Clauet, Cloet et Cloez D une pierre deux coups... à Prisches en HAUTE - SAÔNE SALSA N 62 Avril Juin 2006 A coups de pault... La Paule... un chemin pol... Le dictionnaire biographique de la Haute-Saône La mémoire nobiliaire en 1296 Haut-Saônois mort à Austerlitz ( 2 décembre 1805) Pâturages, terrails et clôtures Remède contre la «rache» - Ecoutons nos maisons nous parler... - Ascendance de Longeron 38 - COLLINES. Cercle Généalogique de Roman Bourg de Péage et de la Drôme des collines N 58-2 ème trimestre 2006 Patronymes (Lafaury ; Jaboulet ; Hostun-La Baume ; Chomat ; Baboy ; Rebatet ; Brunet) Le tocsin à Montchenu 1590 Jours fériés ou chômés Les moutons de l empire 39 - GÉ - MAGAZINE N Mai 2006 Savoir reconnaître et dater les photos anciennes les pisciculteurs Généalogie ( Vogüé ; Garros ; Alévêque) François devient Françoise en 1756 Pas de fumée sans feu!- N 260 Juin 2006 Les 12 catégories de voleurs Les archives des ministères Les Mussard Laurent Fabius Histoire de l ordre de Malte Naissance en mer AXONA. Cercle Généalogique de l'aisne N 63 - Juin 2006 Les 816 communes de l Aisne Généalogie (Chattenot ; Bouleau ; Lallemand ; Jonas ; Czapura ; Pouzet ; Mandry ; Huguet ; Enocq ; David-Gobert ) Les saints de l Aisne 41 - CERCLE GÉNÉALOGIQUE DU SUD EST VAROIS N 44 - Juin Histoire des communes du Var : Callian Les descendants de Jules Delignon Ascendance de l abbé Espitalier Listes éclair ( Martin ; Avy ) 42 - CERCLE GÉNÉALOGIQUE DE LA DRÔME PROVENÇALE N 46-2 ème trimestre 2006 Les Vaudois Histoire de famille Mariage insolite Ascendance (Daudel ; Faure) Reescapé de Cabrera Protestants à Séderon 43 - CENTRE GÉNÉALOGIQUE DE L'OUEST. La revue du CGO N er trimestre 2006 Les anciens habitants de Mésanger Les migrations des paroisses du bourg de Batz et de Guérande vers la paroisse de Sarzeau Des paludiers sur les bords de la Rance René Leduc Migrations Quartiers de Mechinaud 44 - LOIRET GÉNÉALOGIQUE N 59 2 ème trimestre 2006 Quartiers de Brécheux ; Hubert et Brachet Curé Cribier Originaires du Loiret, ils se sont mariés dans Allier Supplément page 3

4 Les volcans, le climat, ses conséquences et les maladies des Français à la fin du XVIIIe siècle Le jardindu curé de Saran Un mariage difficile à Meung sue Loire CAHIER DU CENTRE DE GÉNÉALOGIE PROTESTANTE N 93 1 er trimestre 2006 Correspondance d Abraham Rambour, ministre de Sedan ( ) La famille Broche de Méjanes BMS de Lézan (Gard) L église de Thouars Les cévenols sous les drapeaux de 1792 à CERCLE GÉNÉALOGIQUE DE SAINTONGE N 64-2 ème trimestre 2006 Ils sont venus mourir à St Rogatien Un Pontois huguenot confirmé habitant de Genève en 1696 Passage du Roi d Espagne à Ecoyeux Registre paroissial de Taillebourg Cartes des communes du canton de Cozes La guerre de cent ans à Nieul lès Saintes Les moulins de St Savinien 49 GENEAGENAIS. Groupement Héraldique et Généalogique de l Agenais. N 37 Printemps 2006 Généalogie du Président Fallières Monseigneur Pierre Marie Frédéric Fallières - Mathieu Oswald Fallières, Maire de la ville du Passage Mariages venus d ailleurs (St Etienne d Agen ; Layrac ; St Vincent de Lamontjoie ; Montagnac sur Auvignon) 53 - HÉRAGE. Cercle Généalogique Poitevin N 93 - Avril 2006 Généalogie de Mergault ; Souriau ; Vaucelle ; Perronnnet Délibérations du conseil municipal de St Pierre de Maillé Le colportage Bagarre à Pontachard 54 - PFÄLZISCH RHEINISCHE FAMILIENKUNDE. Généalogistes Allemands du Palatinat 55 jahrgang 2006 band XVI heft 1 Zum Tod Von Erwin Ofer ( ) 54 bis BSW/GFW DER EISENBAHNERGENEALOGE. Généalogie des Cheminots Allemands Avril Register zu Band XV Die familie Walcker aus Reutlingen / Kirchentellinsfurt 55 - MELLENTENSIS. Bulletin de l'association Généalogique et Historique des Yvelines Nord N 69-2 ème trimestre 2006 Nos ancêtres dans la guerre Le divorce Emile Eugène Dussourt Contrats de mariages de Vaux sur Seine Liste éclair (Bournet ; Buchard ; Chambaudry) 58 - RACINES HAUT-MARNAISES. Centre Généalogique de Haute Marne N 58-2 ème trimestre 2006 Les loups à Marcilly Chaînon manquants La dynastie des Ollivier a Aprey Les passeports au XIXe Quartiers (Bourles ; Redoute ; Rigollot ; Roussel ) 59 PROVENCE GENEALOGIE. Centre Généalogique du Midi Provence. N ème trimestre 2006 Les Petipa Le général Jacques Blaise de Segond Les Reynaud de Sigottier Les villes corses de l intérieur Corté et Sartène L oncle à la mode de Bretagne L abolition des droits féodaux 60 - G.N.É.A..89. Revue de la Société de l'yonne N ème trimestre 2006 Ascendance (Bourgoin ; Graverot ; Galouzeau ; Palach) Bourguignons et Icaunais de Sète Icaunais de Côte d Or et Paris Les enfants de la Révolution Sobriquets de Chitry 64 - LE BORDAGER. Cercle Généalogique de Maine et Perche N 80-2 ème trimestre 2006 Marin Mersenne Mathurin Champion, curé de La Bruère sur Loir Joseph Lemercier Ancêtres expatriés ils sont venus d ailleurs Quartiers (Fiaffe ; Moraines ; Ehrenmann ; Couillard ; Garnier ; Domergue ; Richa rd ; Papin ; Hoguin ; Beaudrier ; Blatrix ; Carvalho ; Laray ; Van Hamme ; Bourdin ; Clement ; Rousseau ; Cenee ; Pean ; Culerrier ; Bonnet ; Lebec ; Roulet) 67 - LE COLPORTEUR. Bretagne - Maine - Normandie N 59 - Juin 2006 Tables de mariages (St Contest ; St Georges de Livoye ; Le Ménil Hubert sur Orne Montenay) Les exilés Mariages dans les Yvelines Quartiers (Fougeray ; Courcier ; Regnier ; Denis) Les Liot de Bretteville 68 NOUVELLE RACINES. Société d Histoire, Art, Généalogie et d Echange N 82 2 ème Trimestre 2006 Le beurre Les sections de Paris et les cartes de sûreté pendant la révolution Le graveur Actes à Périgny sue Yerres liste éclair N Spécial Patronymes 2006 Liste de tous les patronymes étudiés au sein de le S.H.A.G.E CERCLE GÉNÉALOGIE ET HÉRALDIQUE DU BOURBONNAIS N ème trimestre 2006 Les moulins de la vallée de l Ours Ellis Island, une petite île historique Jehan III de Beaucaire Contrat de Cession de Rente du 5 octobre 1787 Accueil d un lépreux à la «maladerie» de Moulins Un regard sur un nom patronyme NINI Quartiers (Marcheix ; Lamoine ; Metenier ) 71 - BLANC CASSIS. Cercle Généalogique et Historique Nivernais -Morvan N ème trimestre 2006 Miracle à Lourdes Les soucis du chanoine Marion Fondation d une caisse de secours Actes trouvés à Sète et dans l Yonne Ascendances (Guibert ; Fichot ; Laudet ; Fournerat ; Garnier ; Pelissolo ; Lemoine ; Geurts ; Vincent ; Carroué ; Fleury ; Jaffry ; Thome ; Mallet) Supplément page 4

5 76 - LA TREILLE. Association de Recherche Entraide Généalogique Historique d'argenteuil N 34 - Juin 2006 Les notaires d Argenteuil Ascendance Desbourdes Le combat des Trente Chaînons manquants 79 - GÉNÉALOGIE EN YVELINES. Cercle Généalogique de Versailles et des Yvelines N 76 - Juin 2006 Ascendance (Robin ; Colet ) Les valets de chambre de Louis XIV Les Lebel, concierges du château de Versailles Anecdotes relevées dans les registres paroissiaux de Dannemarie Occurrences de mariages : Plaisirs ; Beynes ; Courgent et Prunay Le Temple CERCLE HÉRALDIQUE GÉNÉALOGIQUE HISTORIQUE DE LOT ET GARONNE N 85 2 ème trimestre 2006 Roger, Chevalier des blasons Les sorcières à Castillonnès Un plombier lot et garonnnais Abrégé de l histoire des communes Onomastique Tonneins, la manufacture autrefois Marcel Prévost La belle hada Liste éclair de Mme Boucherès 90 CERCLE GENEALOGIQUE de BOULOGNE BILLANCOURT N 24 été 2006 La carte postale : un complément à la généalogie L affaire Robinot Conscrits boulonnais morts dans les hôpitaux militaires Le curé se Rebiffe Bibli.) BULLETINS DE LA SOCIÉTÉ DE L'HIS- TOIRE DU PROTESTANTISME FRANÇAIS N 159 /2 Historiographies protestantes Un rêve de Merle d Aubigné (Bibli.) HISTOIRES ET GENEALOGIE N La mendiante et les dépôts de mendicité La capitulation forcée du colonel Lostie de Kerhor Le baptême du prince impérial (14 juin 1856) (Bibli.) 150 Jahre Maximiliansbahn Neustadt Straßburg Don de l assemblée générale des GFW/BSW 81 - CERCLE GÉNÉALOGIQUE DE BOURBON N 92 - Juin 2006 Maison Rouge Généalogie ( Lacaussade ; Hoarau ; Cadet ; Lesquelin ;Lallemand) Nos ancêtres d Europe et de l Inde 84 - L'ENTRAIDE GÉNÉALOGIQUE DU MIDI TOULOUSAIN N 34-2 ème trimestre 2006 Chaînons manquants Lu sur la toile Vieux métiers et termes anciens Interdit canonique et généalogie La généalogie en couserans De St Petersbourg à Verfeil Bedeilhac Aynat Les propos non innocents d un prêtre et vicaire La réglementation relative aux registres de catholicité Inventaire de l église de St Hilaire 88 - ASCENDANCES. Association Narbonnaises P.T.T. Généalogie N 83 Mai 2006 Le testament nuncupatif - Les cahiers de doléances la fondation d une bastide (Bibli.) REVUE D HISTOIRE DES CHEMINS DE FER Les cheminots dans la Résistance, une histoire en évolution. 264 pages - Prix public 18 euros (Bibli.) GRACE A MA VOIX. Simone Hérault Supplément page 5

6 Contact & inscription : Mireille PAILLEUX et rue des Caves du roi SEVRES L'Union des cercles généalogiques d entreprises Propose : Généalogie-Rail n* 85 Les Archives départementales de Seine-et-Marne à Dammarie-Lès-Lys Vendredi 15 septembre 2006 (20 personnes maximum) Les personnes qui le souhaitent pourront rester pour leurs recherches l après-midi. Attention la carte d inscription aux AD 77 est payante : 2 Les autres pourront visiter le site de l Abbaye du Lys (ruines) et ses jardins. Rendez-vous à 10 h Archives départementales de Seine-et-Marne Conférence : «Les sages femmes» par Mr Pierre Lecomte Samedi 7 octobre 2006 à 14 h 30 Salle U.A.I.C.F. Siège du Comité d'établissement des Directions Transverses 1 rue de Saint-Petersbourg Paris Métro Europe, Rome, St Lazare Musée des transports urbains (25 personnes maximum) Jeudi 19 octobre 2006 Rendez-vous à 14 h 15 Ancienne usine des constructions aéronautiques, cet endroit est le site de préfiguration du futur musée des transports urbains (anciennement à St-Mandé) qui détient une collection exceptionnelle de matériels, outillages et objets illustrant plus de 100 ans d'histoire des transports, constituée depuis 1957 par l'association pour le Musée des Transports Urbains, Interurbains et Ruraux (AMTUIR). Actuellement visite guidée pour groupes seulement : Coût de la visite 5 /personne. Supplément page 6

7 QUESTIONS / REPONSES DU 3 ème TRIMESTRE 2006 Associations inscrites à ce jour dans l Union A - Cercle généalogique des Cheminots A2 - Association Artistique des cheminots de Toulouse - section généalogie B - Cercle généalogique du Personnel de la R.A.T.P. E - Cercle généalogie - Association Artistique de la Banque de France H - Club sportif et Artistique Défense Arcueil - section histoire et généalogie I - Club généalogique I.B.M. France. K - Section généalogie Air France CE CDR Lignes Q - section généalogie du CE BNP Paribas R - Section Généalogie du CE AIR LIQUIDE S - Club Généalogique Groupe IBM, CARA Paris Nord, Caractivité-Généalogie U - Club généalogique CIPCR Dijon W - Section Généalogique de la Cité de l Air, ASCAIR X - Section Généalogie - Centre Commissariat à l Energie Atomique Y - Cercle de généalogie et d'histoire du Crédit Lyonnais AC - Section Généalogique du CE - MDBA AE - Section Généalogique, Loisirs et Culture, CE de RENAULT Le Mans AF - Section généalogique et histoire du CE SNEC- MA-VILLAROCHE - commission temps libre AG - Cercle généalogique de l'assurance Maladie du Val d'oise AJ - Club de généalogie des activités loisirs du CE du Centre hélio-marin de Vallauris AN - Section Généalogique du CASC de Saint-Ouen AO - Section généalogique de la CMCAS des services centraux EDF-GDF (Paris) AP - Section Généalogique du C.E. EADS AR - Section généamicaliste du Centre hospitalier interdépartemental de Clermont(60) AT - Section Histoire et Généalogie CEA. DIF AU - UAICF Dijon AV ASCAN LES QUESTIONS-REPONSES en direct sur Signes conventionnels utilisés lors de la rédaction des Questions-Réponses. Naissance Douteux? Fils f Baptême b Environ ca Fille fa Mariage X Père P Recherche rech contrat de mariage CM Mère M Renseignement rens Divorce )( Parrain pa Ascendant (ce) Asc. Décès + Marraine ma Descendant (ce) desc. Inhumation (+) Témoin t Tout, Tous, Toutes t., ts, ttes Pour poser vos questions (un seul patronyme ou les 2 patronymes pour un couple par question.) écrivez de la manière la plus concise possible en précisant lieux et dates. Employez les signes conventionnels ci-dessus, indiquer le ou les patronymes, ainsi que le numéro du département ou la région (entre parenthèse). Pour les réponses, indiquer le N et le titre de la question ainsi que votre nom et prénom. Envoyez-le tout au responsable des Q/R de votre association. Prochaines Questions/Réponses le 15 novembre 2006 Supplément page 7

8 QUESTIONS PATRONYMES Q/Q/06/224 - AUGER - SAUNYER (37) Antoine AUGER Cussay 08/09/1696 fs. de Jean et Marie SAUNYER demeurant au lieu-dit "La Bondonnière" (clair sur acte). "La Bondonnière" (tarière conique de tonnelier) a-t-elle vraiment existé ou était-ce déjà "La Bosnière" (demeure des AUGER aux 18 et 19 siècles), mal orthographié ou le mot a- t-il évolué? Jean THIBAULT Adh Q Q/A/06/225 - BITSCH (68) Rech desc. de BITSCH François Joseph 01/03/1875 à Burnhaupt le Bas (68). Georg SCHMETZ A.999 Cheminot généalogiste allemand Q/Q/06/226 - DESFORGE - GUYARD (21) Rech. + 15/02/1760/ Anne DESFORGE épouse (19/11/1754 Savigny-les-Beaune) de Claude GUYARD. Jean THIBAULT Adh Q Q/A/06/227 - ESMERY [60] Résidant en Espagne, rech. date et le lieu de + de mon arrière grand-père Pierre Joseph ESMERY, 19/10/1856 à Néry [60], employé de chemin de fer à Glaignes en 1884, 1907 et 1909, X avec Louise Amélie FORTIER, (+) tous les deux à Glaignes [60]. Il aurait eu la jambe coupée, peut-être à la suite d'un accident de chemin de fer. Louise Amélie FO- RIER +le 10/09/1931 à Crépy-en-Valois. Evelyne ESMERY-FERNANDEZ A 999 Q/Q/06/228 - GUYARD - GRIVOT (21) Rech. éventuel 3 x de Claude GUYARD ( 1719 ca ) qui épousa à Savigny-les-Beaune Anne CHEVARDIN (30/11 ou 10/1752) et Anne DESFORGE (19/11/1754 ) et + Savigny 19 prairial An VIII (07/06/1800). Jean THIBAULT Adh Q Q/E/06/229 - GUYOT (49) Recherche à Baracé ou environs ca 1701 et + Louise GUYOT x Catherin BUISNEAU le 23/10/1725 à Baracé (49) Ses parents Pierre x Marie OLLIVIER 15/07/1692 Baracé (49) Anne Marie Tiratay E 44 Q/E/06/230 - JUHEL (75) Recherche et ascendance av de Pierre JUHEL fils de Jean de la paroisse de St Jacques St Philippe du Roule à Paris (75). Il est nommé Honnête Homme à son x Françoise CORNUEL 13/06/1719 à Avoise (72). Anne Marie Tiratay E 44 Q/A/06/231 - KAUFMANN X SPINDLER (67) Est-ce que le couple Jean KAUFMANN et Anne SPINDLER s est marié le 26/11/1693 ou le 26/11/1696 à Ammerschwihr (67) Jean Marie MOTEL Adh. A.254 Q/A/06/232 - KAUFMANN X TRUTZ (67) Est-ce que le couple Jean KAUFMANN et Anna TRUTZ s est marié le 30/06/1664 ou le 26/01/1672 à Ammerschwihr (67)? Jean Marie MOTEL Adh. A.254 Q/A/06/233 - KAUFMANN X ZUSCHMITT (67) Est-ce que le couple Jean Caspar KAUFMANN et Barbara ZUSCHMITT s est marié le 16/07/1739 ou le 16/02/1739 à Ammerschwihr (67)? Jean Marie MOTEL Adh. A.254 Q/Q/06/234 - MAULLE - AUDAS (36) Rech. + Henri (ou Paul Henry) MAULLE ( probablement Loches 13/08/1810) Châtillon (ou env.) où était coiffeur en 1867 et + son épouse Angèle AUDAS. Q/Q/06/235 - MOREAU - BESSONNEAU (49) Jean THIBAULT Adh Q Rech. parents de René MOREAU (? +?) marié à Moricette BESSONNEAU (Lieu? Date?) qui eurent un fils François à Bécon-les-Granits (49). Jean THIBAULT Adh Q Q/A/06/236 - MULLER [67] Est-ce que Jean Adam MULLER est né le 28/12/1865 ou le 21/02/1684 à Turckeim [67]? De même, sa fille Anne Maie MULLER, est-elle née le 02/07/1711 ou le 14/07/1715 toujours à Turckheim? Jean Marie MOTEL Adh. A.254 Q/Q/06/237 - PUTHOD - GUILLERMIN - GENET (01) Rech. ts détails Marin PUTHOD ca Marignieu (01) fs. de Benoit PUTHOD et de??? (Jacqueline GUILLERMIN ou Françoise GENET?). Jean THIBAULT Adh Q Q/E/06/238 - Le QUESNE - MOISY (14) Rech., x, + Le QUESNE Bernardin fils de Jacques et Marie DENIS; il x Catherine MOISY av Leur fille Madeleine 1769 St Clément (14) + 18/01/1819 Fontenay sur Vey (14) x François GERVAIS de Fontenay sur Vey (14). Anne Marie TIRATAY Adh E 44 Q/E/06/239 - SARDOU ARDISSON (06) Rech. Ts rens. sur le couple SARDOU Pierre François ( ~ Le Cannet (06) ARDISSON Jeanne Marie ( ~1780). Jocelyne NICHELE Adh E 183 Q/E/06/240 - SARDOU Victorien Léandre Rech tous rens concernant les descendants de Victorien SARDOU et SOULIÉ Marie Anne : au moins 3 enfants : - Jean Eudoxe Victorien - Pierre Antoine Augustin - Geneviève Marie Evelina Jocelyne NICHELE Adh E 183 QUESTIONS DIVERSES Q/A/06/241 - C.N.R.V. Mon arrière-grand-père était cheminot à Chartres. Né le 09/11/1859 à Saint-Germain-de-la-Coudre (61) et +le 30/06/1929 à Lucé (28), banlieue de Chartres. J'ai fait des recherches sur sa carrière à Béziers, qui se sont révélées négatives. Je possède une copie d'une carte d'identité, où il est noté : Retraité C.N.R.V. au taux annuel de 90 Francs, de Supplément page 8

9 1925. (pension N ). Pourriez-vous me dire si vous connaissez la signification de ce sigle? Claude GUÉE Adh A 999 Q/Q/06/242 - Copie d un bulletin Est-il possible de recevoir copie d'un article; en l'occurence de "A Steffisburg, canton de Berne, vers crise de la citoyenneté, naissance du mouvement Amish, migrations vers l'alsace et l'amérique" dans le bulletin N 152 (4 trim ) du Cercle Généalogique d'alsace? Merci d'avance. Jean THIBAULT (Adh Q) Q/Q/06/243 - Exécutions capitales Comment étaient exécutés les condamnés de droit commun à Angers en 1797 (par exemple : Pierre COSSON 28/03/1761 La Pouëze, condamné à mort le 22 fructidor An 4 et exécuté à la Maison d'arrêt d'angers le 12 nivose An 5, soit 01/01/1797). Peut-on trouver compte-rendu détaillé du procès de ce COS- SON? Jean THIBAULT (Adh Q) Quelqu un connaît-il la «Fondation Généalogique et Héraldique de Roissy»? Monique BOUSSEMARD Adh Y Q/Y/06/245 - Passy A quoi correspond l'adresse : quai n 4 à Passy cité sur inventaire après décès en 1832 (rappel : rattaché à Paris en 1860) Isabelle Winkopp Adh Y Q/A/06/246 - Transports de population déplacée en 1917 (59) Ma grand mère et ses 6 enfants habitaient en 1917 à RON- CHIN [Nord] zone occupée par les Allemands. Ceux-ci ont organisé avec la Croix-Rouge suisse des transports pour permettre à certaines familles de rejoindre la France. Le voyage s effectuait par train en passant par le Luxembourg, l Allemagne, la ville frontière de Schaffhausen, la Suisse, Évian et Paris. Je suis à la recherche d informations sur ces transports. Les AD de Lille ne disposent d aucun renseignement à ce sujet. Pourriez-vous, m indiquer le cheminement pour joindre éventuellement une association ou une personne qui pourrait me fournir des informations. Bernard DESCHAMP Adh. A.999 Q/Y/06/244 - Fondation Généalogique et Héraldique Q/A/06/247 - Besançon (25) Chambéry (73) Recherche contacts avec adhérents sur la Franche-Comté et sur la Savoie. J habite Chambéry. Monique TOURON Adh. A.649 Rép à la Q/A/05/41 - Famille BAFFET/VISSEAULT 53 Le couple BAFFET / VISSEAULT a eu au moins un autre enfant né le 7 avril 1883 à CHEMAZE. Cet enfant portait le prénom de Romain. Il est mort pour la France en J ai de nombreux contacts BAFFET en France en plus de ceux de mon arbre CORREZIEN. Je reste à la disposition de ces généalogistes pour échanger d'autres renseignements sur leur généalogie et la mienne s'ils le veulent bien. Denis BAFFET 21 Rue Jean Verspieren LIMOGES Rép à la Q/A/06/165 - RÉGULATEUR Vers la fin du XIX ème siècle, la vitesse et la régularité horaire deviennent déterminantes dans toutes les activités économiques. D où le besoin de créer des montres réservées à des usages spécifiques. Les modèles de montres dites de métier que l on appelle couramment «régulateurs de chemin de fer» sont en fait de grosses montres de gousset généralement en acier, décorées d un train au centre du cadran. Elles sont inspirées des modèles utilisés par les chefs de gare aux États-Unis. Mais il faut savoir qu aucune de ces montres n a été utilisée ainsi en France. Les régulateurs de chemins de fer que les collectionneurs et amateurs s arrachent parfois à prix d or sont des montres du début du XX ème siècle, proposées à l époque par les colporteurs, et décorées au choix de dirigeables, d avions, de locomotives, Nous avons trouvé des publicités pour des régulateurs dans le journal bimestriel d informations destiné au personnel des compagnies d Orléans et du Midi : le P.O=Midi Illustré en janvier 1934 et en 1938 dans le bulletin de la coopérative UNION du P.L.M. Vous trouverez ci-joint une publicité parue dans le PO=Midi Illustré en 1934 Mes remerciement à Clémentine Pomeau-Peyre d Antiquités- Brocante. Henri DROPSY Adh. A.81 ENTRAIDE RÉPONSES Q/E/06/248 - Seine Port (77) Recherche généalogiste muni d un appareil photo numérique qui pourrait photographier la plaque fixée sur la grille d une maison (sise sur la place) à Seine Port (77), où aurait habité Victorien SARDOU. Jocelyne NICHELE Adh E 183 Rep à la Q/Y/06/166 - Entravestissement Dans le Dictionnaire encyclopédique Quillet : Entravestissement : En droit ancien, bénéfice de survie entre époux. Dans l Encyclopédie ou Dictionnaire Raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers de Diderot et d Alembert, nous trouvons : Entravestissement de sang, (Jurisprudence) ou ravestissement de sang, dans les coutumes de Cambray, Béthune, Arras et Bapaume, est la succession qui a lieu au profit du survivant des conjoints. Entravestissement par lettres, est la succession qui a lieu en vertu d'une sentence du juge. Il en est fait mention dans la coutume particulière de Calloeuë-sous-Artois. Henri DROPSY Adh A 81 Rép à la Q/B/06/220 - RAQUETIERE (51) D après un «Dictionnaire Classique Universel» de 1880 environ Raquetier = fabricant de raquettes. Pierre MICHEL Adh E 216 Rép à Q/A/06/223 - NÜRENBERG (D : Basse-Saxe) Nous avons trouvé dans les index des registres des mariages (Heiratsregister) d'altenesch (http://www.lemwerder.de/index3.htm), le mariage en date du à Altenesch de Johann Hinrich NÜREMBERG de Sudwalde (voir onglet Stadtpläne puis Stadtplan, à 7 km au nord de Schwaförden]) avec Grete KASSEBOHMS de Sannau (lieu d'altenesch). L'experte pour les recherches sur Altenesch est Mme Michaela CARL, Deichshauser Strasse 6, D LEMWER- DER-ALTENNESCH. Elle n'a pu trouver, pour le moment, l'acte de naissance de Claus NÜREMBERG. Supplément page 9

10 Pour les CASSEBOHM ( à Altenesch) et CASSE- BOOM (à partir de 1787 à Altenesch) prendre contact avec M. Horst KLOSTERMANN, Am Rüten 80, D BREMEN. On trouve des NÜRNBERG de 1687 à 1694 à Sudwalde. (Sächsisches Staatsarchiv Leipzig AMF-Archiv, Schongauerstrasse 1, D LEIPZIG) George SCHMETZ Adh. GFW-BSW Rép à la Q/A/06/225 - BITSCH (68) 2 BITSCH Léonard, Laboureur 08/02/1741 Burnhaupt le Bas X 05/07/1763 Burnhaupt le Bas 3 BISANTZ Catherine ca BITSCH Léonard X 19/02/1732 Burnhaupt le Bas 5 SESTER Catherine, de Schweighouse près Thann (68) 6 BISANTZ Joannes 05/12/1703 Burnhaupt le Bas X 13/06/1733 Burnhaupt le Bas 7 RUDLER Elisabeth (peut-être Marie Elisabeth 26/05/1712 Burnhaupt le Bas) 8 BITSCH Joannes 10 SESTER Jacob 12 BISANTZ Pierre 13 HINDERER Barbara ca /12/1737 Burnhaupt le Bas 14 RUDLER Melchior, Agriculteur 1660 Burnhaupt le Bas X 13/01/1698 Burnhaupt le Bas 15 KIRSCHER Catherine 05/11/1676 Burnhaupt le Bas + 28/08/1742 Burnhaupt le Bas 28 RUDLER Pierre 29 HURSTER Anne 30 KIRSCHER Thieboldus Burnhaupt le Bas (sans jour ni mois) 31 SEITTER Verena + 18/04/1696 Burnhaupt le Bas Pierre TEXIER A 26 Rép à la Q/A/06/241 - C.N.R.V. Je remercie Stéphane MOUSSIEGT pour son cours de préparation à l'épreuve d'histoire de l'agrégation de sciences économiques et sociales dispensé à l'école Normale Supérieure Lettres et Sciences Humaines. "Dès 1850 l'état crée une Caisse Nationale des Retraites pour la Vieillesse (CNRV) contrôlée par la Caisse des dépôts. Le système attire tout d'abord une catégorie de rentiers qui profitent de taux d'intérêts attractifs et utilisent cette procédure comme un placement. Jusqu'aux années 1890 la CNRV garde un rôle marginal, puis elle se voit confier les fonds de retraite des mineurs ce qui, avec la baisse des taux d'intérêts modifie le profil des cotisants en renforçant le nombre des ouvriers. Mais les dépôts volontaires prévus dans l'esprit de la loi de 1850 restent très rares. La loi du 29 juin 1894 permet la constitution de retraites, avec cotisations salariales et patronales obligatoires. Les caisses peuvent être à gestion patronale, mutualiste ou encore syndicale. L'Etat n'interfère nullement dans cette organisation, si ce n'est sous la forme d'une garantie des fonds. La loi de finances du 31 mars 1903 affecte de larges subventions annuelles pour majorer les pensions. Par ailleurs, à la fin des années 1880, des faillites successives dans les secteurs métallurgiques et bancaires mettent en évidence l'absence de garanties sérieuses de l'épargne ouvrière dans les caisses patronales. En 1898 une enquête publiée par l'office du Travail révèle seuls un peu plus de 4 % des travailleurs potentiellement concernés sont affiliés à une caisse de retraite. Quant à leur gestion, la direction de l'entreprise en assure le plus souvent le contrôle total en dépit de la loi de L'enquête souligne l'accroissement au fil des années des charges financières liées aux caisses patronales de retraite. Ainsi la très grande industrie apparaît la seule capable d'établir une politique sociale d'envergure, d'en assurer les dépensez et donc de prendre en charge la vieillesse ouvrière. Les entreprises ont de plus en plus de mal à supporter le poids d'un engagement qui peut parfois constituer un danger financier. Par ailleurs les patrons souhaitent souvent réorienter leur politique sociale vers des secteurs moins onéreux pour moraliser et contrôler leur main d'œuvre à savoir le loisir, l'habitat et la famille. Les caisses syndicales sont très rares; 79 sont recensées en Parmi elles certaines ont acquis un rôle essentiel, comme la caisse du syndicat des Omnibus et Transports de Lyon. Certains secteurs bénéficient avant les autres de mécanismes de retraite plus élaborés. Dans le monde rural les caisses se développent et, même si leur nombre reste limité, elles fusionnent en une Union centrale des caisses mutuelles agricoles en Par ailleurs existe depuis 1894 une loi qui permet la constitution de caisses de retraite au profit des mineurs, suite à la forte pression syndicale. Une revalorisation sensible des pensions est même prévue par la loi de finances de Des textes de 1890, 1902 et 1909 assurent un statut particulier aux personnels des chemins de fer avec notamment une retraite à 50 ans pour les chauffeurs et mécaniciens. Le mouvement mutualiste développe en son sein des réflexions qui conduisent à la constitution de caisses de retraites mais leur développement reste limité, puisque les prestations ne touchent à la fin du XIXè siècle que 1 à 2 % de la population. En outre les pensions ne dépasse pas 5 % du salaire annuel alors même qu'elles nécessitent une cotisation de près de 10 % du salaire. En 1905 paraît une loi qui permet à tout Français âgé de plus de 70 ans, atteint d'une infirmité ou d'une maladie incurable et par conséquent mis dans l'impossibilité de travailler et de subvenir à ses besoins, de percevoir une indemnité. Au tournant du siècle l'état, outre le système destiné à ses fonctionnaires et qui relève de la loi de 1853, développe pour les retraites des mécanismes de prévoyance (CNRV) et d'assistance (loi de 1905). La loi de 1910 sur les retraites ouvrières et paysannes s'inscrit elle dans une perspective assurancielle. Cette loi ne vise pas à effacer les procédures déjà en places : les caisses mutualistes, patronales et syndicales peuvent recevoir un agrément les autorisant à collecter les cotisations. La loi s'inspire de nombreuses propositions, en particulier celle du député Paul Guieysse comportant le caractère obligatoire et adoptée en La législation finalement retenue après plusieurs années de débats s'adresse à deux types d'ayant droit : les assurés obligatoires qui possèdent moins de F de salaire annuel, d'autre part, les assurés facultatifs percevant un revenu entre et F. Les premiers doivent détenir la condition de salarié, la loi reste donc inapplicable aux entrepreneurs. Les travailleurs exclus malgré leur qualité de salarié, sont tous ceux qui profitent déjà d'un système professionnel de retraite comme les fonctionnaires, cheminots, mineurs ou militaires et ceux dont la rémunération excède F. Le bénéfice de la loi ne s'étend pas aux ouvrier et ouvrières à domicile travaillant à la pièce ou pour le compte d'un fabricant. La loi est établie sur le principe de l'assurance, elle implique la contribution de l'assujetti et repose sur le triple versement obligatoire du bénéficiaire, du patron et de l'état. Contrairement à la loi allemande, le premier risque pris en charge est bien la vieillesse et non l'invalidité. L'âge de la retraite, d'abord fixé à 65 ans est abaissé en 1912 à 60 ans avec 30 versements annuels. Tout assuré peut s'il le désire demander la liquidation dès 55 ans, mais avec une retraite plus faible. La couverture potentielle de cette loi est estimée par les autorités à 18 millions de salariés, mais fin 1912 sept millions d'adhérents au système sont recensés. Certains parlent alors d'échec, d'autant que des jurisprudences viennent lever l'obligation de cotiser pour un salarié qui ne le souhaite pas. Les difficultés d'application viennent notamment que la définition administrative du "salariat" n'est pas en adéquation avec les représentations sociales dominantes : la notion reste encore floue dans bien des corps de métier. Ensuite épargner durant sa vie professionnelle de l'argent pour ses vieux jours est un réflexe de rentier, encore fort peu répandu dans le Supplément page 10

11 monde ouvrier. Par ailleurs la compréhension difficile de la loi n'est pas améliorée par la complexité des procédures : timbres de différentes couleurs selon le statut professionnel, etc. Une des difficultés dans l'exécution de la loi sur les retraites ouvrières et paysannes peut être attribuée aux "déficiences" rencontrées par l'administration française pour l'appliquer correctement et efficacement. Le personnel minimum est affecté à la mise en œuvre des dispositions prévues par la loi. Mais il faut noter que l'évaluation de 18 millions d'ayant droit potentiels repose sur des fondements fragiles. Ainsi des estimations plus précises soulignent que à la veille de la première guerre mondiale un individu sur quatre de plus de 60 ans et un sur deux potentiellement affiliable a perçu une pension. Les travailleurs étrangers et les femmes bénéficient très peu des dispositifs. Cependant, en dépit des réticences, il s'agit d'une véritable réussite dans l'acceptation du principe général et la participation des plus âgés. En 1914, le million de retraités de la loi de 1910 joue un rôle d'acculturation important en vulgarisant ce nouveau statut social de "retraité". Cependant les pensions sont très faibles, ne dépassant pas la moitié des subsides de l'assistance et sont dix fois moins élevées que les retraites de fonctionnaires." Henri DROPSY Adh A 81 Rép à la Q/A/06/246 - Transports de population déplacée en 1917 (59) Je vous suggère de vous tourner vers les Archives du Comité International de la Croix Rouge (C.I.C.R.) à Genève ou Document AVIS DE RECHERCHE Rectification : Dans notre avis de recherches du 2 ème trimestre 2006 (généalogie Rail n 84), une coquille s est glissée. Il fallait lire que nous recherchions le prêt ou la copie du numéro 43 (et non 42) du «P.O=Midi Illustré» de Janvier 1936 afin de terminer le travail effectué par Pierre REVEL sur les dépouillements nominatifs de ce journal bimestriel d informations destiné au personnel des compagnies de chemins de fer d Orléans et du Midi. Nous recherchons également le n 54 de novembre Mais a-t-il été sorti et diffusé avant l arrivée du premier numéro de «Notre Métier» sorti le 15 mai 1938? Pierre REVEL Adh. A.58 et Henri DROPSY Adh. A.81 Section généamicaliste du Centre hospitalier interdépartemental de Clermont (60) Q/AR/06/68 - FLORET-GOUBET (80) Rech X av 1843 Warloy Baillon (80) de Ferdinand FLORET (0 3/1/1808 Warloy Baillon, y + 3/1/1863) et Augustine Madeleine GOUBET (0 14/2/1808 Warloy Baillon, y + ap 1864) Q/AR/06/69 - FONTAINE-BRUNEL (80) Rech X région Briquemesnil (80) Louis FONTAINE dit CAL- LANT (0 21/6/1704 Briquemesnil, y + 30/1/1776, fs de Pierre dit CAILLANT et Françoise LAVOINE) avec (Marie) Françoise BRUNEL (0 ca 1700, + 22/1/1760 Briquemesnil) Q/AR/06/70 - FOURDRINIER (80) Rech 0 ca 1715 et asc de Cécile FOURDRINIER 0 Airaines (80) X 13/2/1741 Airaines avec Pierre MACQUET Q/AR/06/72 - FRANCE (FRANTZ) (54/55) Rech ts rens, 0, + de Jean Baptiste FRANCE (fs de Jean Baptiste et de Reine EVRARD (0 ca 1811 peut être Blainville su l eau (54)?) X 27/11/1833 Vaulouleurs (55) avec Anne PRE- VOT Q/AR/06/76 - GAMARD (80) Rech ts rens 0 + et asc de Marie Madeleine GAMARD (0 ca 1775 Amiens (80)) et X de ses parents Jean Baptiste et Marie Elisabeth GRENIER (pas à Amiens) Q/AR/06/77 - GAMBIER-BRANDICOURT (80) Rech ts rens et asc sur St Vast en chaussée (80) du couple Jean Baptiste GAMBIER X ca 1760 avec Marie Thérèse BRANDICOURT Q/AR/06/78 - GAMBIER-DUCROTOY (80) Rech + ap 1852 St Vast en chaussée (80) de Alexandre Casimir GAMBIER et de son épouse Alexandrine Appolinne DU- CROTOY Q/AR/06/79 - GEFFROY-CHOQUET (80) Rech ts rens 0 ca 1770, X av 1811 et + de pierre Nicolas GEF- FROY (propriétaire et juge de paix) X avec Marie Anne CHO- QUET (fa de Marie Françoise et de père inconnu, 0 2/11/1773 à Léalvillers (80), y + 4/9/1840) Q/AR/06/80 - GERARD (55) Rech ts rens, 0, + et asc de Françoise Félicité GERARD (fa de Claude et Elisabeth COLOMBE, 0 ca 1800) X 13/3/1823 Montigny les Vaulouleurs (55) avec Etienne COCHENER Q/AR/06/81 - GERARD-RICHARD (54/55) Rech 0, + du couple et asc Claude ou François GERARD (0 ap 3/1696 à Champongny (55), Vandeléville (54), Colombey les belles (54)?, + av 11/1778?) X 11/9/1736 à Moutrot (54) avec Marguerite RICHARD d Uruffe ou Moutrot (54) (fa de Jean et Claudette GIRAUDELLE Q/AR/06/82 - Rech sur Dreuil Hamel (80) Louis GILLET (0? + 14/11/1740 Dreuil Hamel) y X 17/8/1709 avec Françoise MICHAUD (0?, + ac 1740) Q/AR/06/83 - GORIN (62) Rech + ap 1831 Boulogne sur mer (62)? Alexis GORIN dit QUIOCOLIN (0 19/8/1769 St Sauflieu (80), prof : ferraillier) Q/AR/06/84 - GORIN-BUQUET (80) Reh + av 12/1885 Grattepanche (80)? de Marie-Josph, Cyprien GORIN? et + ap 12/1885 Ailly sur Noye (80)? de son épouse Florentine Anastasie BUQUET Q/AR/06/85 - GORIN-CARON (80) Rech à St Sauflieu (80) 0 de Nicolas GORIN (fs de François ou Pierre?) et 0 de Jeanne CARON (fa de Louis?), y X 24/11/1705, et leur + St Sauflieu ap 1734 pour lui et av 1734 pour elle Q/AR/06/86 - GORIN-LEBRUN (80) Rech X et ts rens et asc sur l épouse du couple Auguste Alexandre GORIN (0 19/4/1842 Grattepanche (80), + 3/12/1885 Ailly sur Noye (80)) X ca 1865 apparemment Supplément page 11

12 pas à Ailly sur Noye avec Laure Gratia LEBRUN (0 ca 1845?, + ap 1885?) Q/AR/06/87 - GOUBET-DARRAS (80) Rech ts rens 0, X av 1779, + et asc à Warloy Baillon (80)? du couple Jean GOUBET X Françoise DARRAS Q/AR/06/88 - GOUYERS (GUEYERS) CHARLES (B) Rech ts rens 0, X, + et asc du couple Jacobus GOUYERS (+ début 1804 à Etterbeeh (B) ou Mechelen (B)?)X? avec Barbara CHARLES (0 ca 1759 Bruxelles (B)?, + 22/4/1823 Mechelen (B), elle a épousé enx2 (où et quand) Joannes Baptista JOR- DENES) Q/AR/06/89 - GRILLY (GRILLET) (80) Rech 0 et + sur Feuquières (80) de Marie Anne Rose GRILLY (0 ca 1762, fa de Jean et Marie Anne DHYER, + ap 1829 Feuquières?, X 25/7/1789 Feuquières Q/AR/06/90 - GRILLY-DHYER (80) Rech ts rens 0, X, + et asc du couple à Feuquières (80)? Jean GRILLY (GRILLET) (+ ap 1789) X ca 1760 avec Marie Anne DHYER (+ av 1789) Q/AR/06/91 - HAILLIEZ (HALLIET)-SOUDAN (B) Rech du couple Nicolas Joseph HAILLIEZ (0 ca 1722 St Sauver (B) ou Frasnes les Buissenal (B)?, + av 1786) et (Marie) Anne Josephe SOUDAN (0 ca 1732 St sauver (B) ou Frasnes les Buissenal (B), + av 1786) X 16/2/1762 St Sauver (B) Q/AR/06/92 - HARMAND (88) Rech 0, X et asc de Marguerite HARMAND (0 ca 1705, + ca 1731 Harmanville (88)) X ca 1731 avec Nicolas FAUCONNIER Q/AR/06/93 - HERBET(80) Rech 0 en 1777 à Warloy Baillon (80)? et + de Antoinette Félicité dite Lionnette HERBET (fa de Jean Baptiste et Marie Anne BIENAIME) X 4 frim An 5 Warloy Baillon avec Ferdinand DUFOURMANTELLE Q/AR/06/94 - HERBET-BIENAIME (80) Rech à Warloy Baillon ou Baizieux (80) + de jean Baptiste HERBET( X de ses parents av 1757 Adrien HERBET et Marie Jeanne CARTON) X 13/9/1776 Warloy Baillon avec Marie Anne BIENAIME (0 ca 1758, + av 1795, X de ses parents Jean François BIENAIME X Marie Jeanne LE- FEBVRE?) Q/AR/06/95 - HETRU-BOULLENGER (BLANGY) (80) Rech X François HETRU (0 4/5/1708 Dreuil Hamel, y + 10/8/1768) et Marie Françoise BOULLENGER ( ou Marie Anne BLANGY) Q/AR/06/96 - HORVILLE (ORVILLE) (80) Rech + ap 1896 sur Feuquières (80) de Marie Anne Henriette Sidonie HORVILLE veuve de Jean Charles SINO- QUET Q/AR/06/97 - HORVILLE-DELATTRE (80) Rech ts rens, 0, X, + et asc du couple François (Aléxis) HORVILLE (tisserand à Martinville (Martainneville) (80) prob y + ca 1756) et de Marie Jeanne DELATTRE 5+ av 1789) 4 efts 0 à Martainneville entre 1757 et 1763 Q/AR/06/98 - HOUBRON-JUMEL (80) Rech sur Flesselles (80) paroisse de Grislieux-Ollincourt Eustache HOUBRON dit GAMIN (0 ca 1670, fs de François et Françoise PAYEN dite LA ROUSSE) X 18/1/1697 Flesselles avec Jeanne JUMEL (0?, +?, fa de François et Françoise DEBAUVAIS Q/AR/06/102 - KEUPPENS (KOPPENS) (B) Rech + av 1791 à Holsbeek ou Wezemaal (B) et asc paternelle de Adrien KEUPPENS (0 11/10/1742 Wezemaal (B)) X 12/2/1771 Holsbeek (B) avec Barbe CRAB Q/AR/06 /103- LAFLEUR-DURAND (80) Rech 0 et asc du couple Pierre LAFLEUR et Marie Anne (Elizabeth, Angélique?)DURAND sur Dreuil Hamel (80) ou Métigny (80)? X 20/5/1758 Dreuil Hamel, + Pierre LA- FLEUR 5/7/1800 Dreuil Hamel, + Marie Anne DURAND 30/8/1804 Dreuil Hamel ATTENTION ARNAQUE RÉPONSE : Y/06/244 - Fondation Généalogie et Héraldique En juin, un adhérent a reçu une lettre de la `Fondation Généalogie et Héraldique avec une boite postale à Roissy. Ils lui offrent La Chronique de ma famille avec le registre généalogique, Armoiries de ma famille et une livre sur la science de l Héraldique, tout pour seulement 39,95. Cette fondation à une adresse à Rotterdam aux Pays-Bas, mais le Registre de Commerce appartient à une fondation néerlandaise `Stichting Naamgenoten établie à Leidschendam sur l adresse de Willem Lambertus Johannes Pince van de Aa. Monsieur Pince est bien connu pour cette arnaque aux Pays-Bas, Allemagne et La Belgique. En 1997 il est condamné en Pays-Bas à une amende de florins et en 2004 il est condamné à huit mois ferme en Belgique pour cette escroquerie. Ceux qui envoient une chèque vont recevoir une liste avec porteurs de même nom familial sans aucune explication des relations et une armoirie quelconque, qui n a rien à faire avec leur famille. (Merci à FranceGenWeb: pour cette information livrée "brute", toute information complémentaire, témoignages, seront les bienvenus : Henri DROPSY [Adh. A.081]. Supplément page 12

Recherches à Paris Racines, 2010

Recherches à Paris Racines, 2010 Recherches à Paris Recherches à Paris 1. Particularités parisiennes 2. Les Archives de Paris 3. L état civil parisien 4. Autres sources 5. Quelques cas pratiques 6. Bibliographie Particularités parisiennes

Plus en détail

TAT CIVIL DE 1807 PAROISSE DE SAINT QUENTIN LA MOTTE CROIX AU BAILLY 27 Baptêmes ; 4 Mariages ; 23 Décès Le 22 janvier 1807, mariage de Louis Antoine DUPUTEL, cultivateur, 54 ans, fils majeur de défunt

Plus en détail

Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON

Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON Pierre TREMBLAY et Ozanne ACHON Pierre et Ozanne sont à l origine de tous les Tremblay d Amérique du Nord. Il est percheron, elle est aunisienne : ils sont le symbole de ces deux petites provinces françaises

Plus en détail

1738 2013 275 e ANNIVERSAIRE DE LA PAROISSE DE LA-VISITATION-DE-LA-SAINTE-VIERGE DE POINTE-DU-LAC

1738 2013 275 e ANNIVERSAIRE DE LA PAROISSE DE LA-VISITATION-DE-LA-SAINTE-VIERGE DE POINTE-DU-LAC 1738 2013 275 e ANNIVERSAIRE DE LA PAROISSE DE LA-VISITATION-DE-LA-SAINTE-VIERGE DE POINTE-DU-LAC HOMMAGE AU COUPLE BOLDUC-ROUETTE Mariette Bolduc Rouette. Mariette est aussi issue d une vieille famille

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

AG 2015 Section de Paris - 24 janvier 2015 -

AG 2015 Section de Paris - 24 janvier 2015 - AG 2015 Section de Paris - 24 janvier 2015 - L'AG s'est tenue de 9h30 à 12H00 à l'asiem, 6 rue Albert de Lapparent, Paris 6 e - présents : 20 - pouvoirs : 33 Présentation du rapport moral par Jean LEGRAND

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ cerfa N 12231*03 À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ Pour remplir ce formulaire, consultez la notice jointe Envoyez ce formulaire et les documents

Plus en détail

= Assemblée Générale du 27 Avril 2014, à Nancy = =======================

= Assemblée Générale du 27 Avril 2014, à Nancy = ======================= = Assemblée Générale du 27 Avril 2014, à Nancy = ======================= 09h45 : Ouverture de l Assemblée Générale, par Madame la Présidente Marie Lise ROCHOY. Elle souhaite la bienvenue à toute les personnes

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques»

«La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» «La société mutuelle agricole de caluire et cuire : témoignage sur trente années de pratiques» Xavier Junique, Patricia Toucas et Richard Ribière Revue internationale de l'économie sociale : Recma, n 301,

Plus en détail

La pension minière de réversion

La pension minière de réversion La pension minière de réversion DdRS Dossier de demande Une notice explicative pour vous aider dans vos démarches ainsi que la liste des pièces justificatives à joindre à votre demande La demande de pension

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle

Couverture Maladie Universelle Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection complémentaire Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU, une

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de veuvage Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter : Vous désirez des

Plus en détail

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage :

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage : Dossier de mariage De M et de M Date du mariage : Documents à fournir au moment du dépôt du dossier Le dossier doit être déposé complet 3 semaines avant la date du mariage Son enregistrement, qui s effectue

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

DROITS ET MES OBLIGATIONS?

DROITS ET MES OBLIGATIONS? JE PARS À LA RETRAITE QUELS SONT MES DROITS ET MES OBLIGATIONS? PRÉSENTATION DE L AVS 1er pilier du système de sécurité sociale suisse sse Obligatoire Couvre les besoins vitaux Principe de la solidarité

Plus en détail

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires qui doivent compléter un formulaire «Travailleur indépendant») Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom...

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

Les assurances sociales et le travail à temps partiel

Les assurances sociales et le travail à temps partiel Les assurances sociales et le travail à temps partiel Informations utiles à toutes les personnes qui travaillent à temps partiel et assument la garde d enfants ou l assistance de parents. Informations

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Sépultures et décès, commune de BOURGANEUF

Sépultures et décès, commune de BOURGANEUF Sépultures et décès, commune de BOURGANEUF La généalogie partagée et gratuite Retranscriptions faites par Bernard COUDERT avec les photos de Sylvie DUSSOT. Sépulture du 20/11/1692 de: Catherine NICOU Lieu

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat.

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat. LES RESTOS DU CŒUR Lundi 17 octobre, deux dames qui sont bénévoles, sont venues répondre à nos questions. Les restos du cœur ont été créés en 1985 par Coluche pour donner un coup de pouce pendant la période

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h (17h30 pour les retraits) Le samedi matin sur rendez-vous uniquement de 9h à 12h

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h (17h30 pour les retraits) Le samedi matin sur rendez-vous uniquement de 9h à 12h Direction de la CITOYeNNETÉ Affaires Générales PASSEPORT BIOMÉTRIQUE Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h (17h30 pour les retraits) Le samedi matin sur rendez-vous uniquement de 9h à 12h Les personnes

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT. réservé au service des demandes de logements dossier n :

DEMANDE DE LOGEMENT. réservé au service des demandes de logements dossier n : Bureaux : Cité Vieusseux 1 Case postale 270 1211 Genève 28 Tél. 022/ 344 53 40 Fax 022/ 340 10 11 C.C.P. 12-1880-9 TVA No 338 182 Internet: www.schg.ch E-mail: schg@schg.ch Société Coopérative d'habitation

Plus en détail

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 -

La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région. - Juillet 2010 - La Caisse d Epargne, acteur de référence du capital investissement en région - Juillet 2010 - Votre besoin en Capital Vous êtes dirigeant (ou futur dirigeant) d entreprise et vous souhaitez : Créer ou

Plus en détail

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS

LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS ANJEU-TC juin 2008-1 - PETIT GUIDE PRATIQUE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Dès 18 ans, le jeune est légalement capable de tous les actes de la vie civile et ses parents ne peuvent plus agir pour son

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL

PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL PRINCIPAUX ASPECTS DE LA LEGISLATION SENEGALAISE DU TRAVAIL Les relations de travail s exercent dans le cadre des conditions générales prévues par les textes en vigueur. Il s agit notamment du Nouveau

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé

Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé Acte de décès François Moreau, 19 décembre 1838 à Placé L an mil huit cent trente huit, le dix neuf décembre, par devant nous, Jean-Baptiste François Erault, maire officier de l état civil de la commune

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

Projet financé par l'ue

Projet financé par l'ue Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat,(Maroc)31mars 1 er avril2011

Plus en détail

Contributions. Edition 2007

Contributions. Edition 2007 Contributions Contributions sur salaires et autres prestations que l'employeur doit payer aux caisses de compensation et aux assurances conformément aux réglementations légales et conventionnelles Edition

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE

Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE sozialversicherungen der Schweiz ASSURANCES SOCIALES EN SUISSE Sécurité sociale. Votre couverture d assurance légale en Suisse. (Dernière mise à jour: janvier 2015) Prestations Assurance-vieillesse et

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

SPÉCIMEN. Couverture Maladie Universelle. Protection de base. Nous sommes là pour vous aider

SPÉCIMEN. Couverture Maladie Universelle. Protection de base. Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection de base SPÉCIMEN Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU,

Plus en détail

Migrants hors de la Corrèze. Originaires de : Mansac

Migrants hors de la Corrèze. Originaires de : Mansac Mansac Migrants hors de la Corrèze. Originaires de : Travaux de Catherine LAMONTHÉZIE BOUSQUET Marie Marie BOUSQUET, femme de chambre, le 11/4/1870, fille de Louis, forgeron, dmt à Mc, & +Pétronille LACHAMBRE,

Plus en détail

Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON

Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON Quand on pense aux femmes de la Nouvelle-France, on songe à Marie de l incarnation, à Marguerite Bourgeoys, aux

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

APTêMES, MARIAGES et DéCèS PAROISSE DE LA MOTTE CROIX AU BAILLY 1814 42 BAPTêMES ET 13 MARIAGES : Le 9 janvier 1814 a été baptisé François Quentin, né le même jour, fils de Pierre François DEMOUCHY, laboureur

Plus en détail

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 Le samedi matin de 9h à 12h

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 Le samedi matin de 9h à 12h Direction de la CITOYeNNETÉ Affaires Générales PASSEPORT BIOMÉTRIQUE Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h30 Le samedi matin de 9h à 12h Pour déposer vos demandes de passeport, vous serez accueillis

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES MILLIONS DE NOMS, DES MILLIONS D HISTOIRES

DOSSIER DE PRESSE DES MILLIONS DE NOMS, DES MILLIONS D HISTOIRES DOSSIER DE PRESSE DES MILLIONS DE NOMS, DES MILLIONS D HISTOIRES Avec plus de 7 milliards de données généalogiques et 26 000 bases de données exploitables, les possibilités sont infinies Pour plus d information

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

La CPS avec vous toute la vie

La CPS avec vous toute la vie La CPS avec vous toute la vie Caisse de Prévoyance Sociale Angle des boulevards Colmay et Thélot BP : 4220 97500 Saint-Pierre et Miquelon Service retraite Zone réservée à La CPs nni nom prénom date de

Plus en détail

Saint-Pardoux-Le-Vieux

Saint-Pardoux-Le-Vieux Saint-Pardoux-Le-Vieux Migrants hors de la Corrèze. Originaires de : Travaux de Catherine LAMONTHÉZIE BAURI Jacques Jacques BAURI, raffineur, célibataire, + à Paris (5e) (Hôpital de la Pitié) le 30.1.1873,

Plus en détail

COMPOSITION DU BUREAU

COMPOSITION DU BUREAU LA SOCIÉTÉ AMICALE LA SOCIÉTÉ AMICALE DES INGÉNIEURS DES PONTS ET CHAUSSÉES (SAIPC) a pour objet essentiel la mise en pratique de la solidarité des membres de l UnIPEF (association du corps des ingénieurs

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

«Opération bacheliers»

«Opération bacheliers» «Opération bacheliers» Règlement REGLEMENT DU «GRAND JEU SPECIAL BACHELIERS» Article 1. Crédit Agricole S.A. au capital de 4.052.186.703, dont le siège social est situé au 91-93, boulevard Pasteur 75015

Plus en détail

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime)

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 256 J M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) Répertoire numérique détaillé Etabli

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié International Le Pack Expat CFE Bulletin d adhésion individuelle Salarié À remplir et à retourner à : Humanis - Direction des activités internationales 93 rue Marceau - 93187 Montreuil cedex Identification

Plus en détail

TCAS Taxe sur les conventions d'assurances Exonérations Assurances sur la vie et contrats de rente viagère

TCAS Taxe sur les conventions d'assurances Exonérations Assurances sur la vie et contrats de rente viagère Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-TCAS-ASSUR-10-40-30-10-20120912 DGFIP TCAS Taxe sur les conventions d'assurances

Plus en détail

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en!

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en! Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon Parlons-en! 2 Les dons dons classiques dons «ISF» L unique ressource financière de l Église, c est le don. Dans un monde qui a tendance

Plus en détail

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil

Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil Vous souhaitez obtenir de l aide en cas de deuil La perte d un proche est douloureuse et pas facile à surmonter. C est volontiers que nous vous aidons à

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

Zurich-Opfikon, janvier 2011. Chères collaboratrices, chers collaborateurs,

Zurich-Opfikon, janvier 2011. Chères collaboratrices, chers collaborateurs, 2 Zurich-Opfikon, janvier 2011 Chères collaboratrices, chers collaborateurs, Avec votre retraite, c est une nouvelle tranche de vie qui commence. Vous avez maintenant l occasion de réaliser certains de

Plus en détail

destinataires in fine Pour information : destinataires in fine

destinataires in fine Pour information : destinataires in fine MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction de la sécurité sociale Sous-direction des retraites et des institutions de

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

1/6. André Bouteiller

1/6. André Bouteiller 1/6 André Bouteiller André Bouteiller est originaire de Saint-André-Treize-Voies. Il est le fils d André Bouteiller & Jeanne Chobelet et serait né vers 1650. Malheureusement les archives de Saint-André-Treize-Voies

Plus en détail

Notes sur l'histoire des sociétés de secours mutuels de Montbrison

Notes sur l'histoire des sociétés de secours mutuels de Montbrison Notes sur les mutuelles du Montbrisonnais d'après les archives des Ouvriers réunis de Montbrison 1 Notes sur l'histoire des sociétés de secours mutuels de Montbrison En octobre 1992, trois mutuelles de

Plus en détail

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES

FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES FACE AU DECES LES DEMARCHES LES AIDES ET SOUTIENS POSSIBLES Madame, Monsieur, La mort d un être cher est une douloureuse épreuve de la vie. C est une période où les personnes en deuil peuvent se sentir

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE ORIGINE ADHÉSION AGENCE CONSEILLER INFORMATION ADHÉSION INTERNET ZONE TARIFAIRE Nouvelle adhésion Modification adhésion GARANTIES RETENUES EN SANTE ADHÉRENT

Plus en détail

TAT CIVIL DE L ANNéE 1806 21 BAPTêMES ; 10 MARIAGES ; 28 DéCèS (année incomplète : il manque 4 baptêmes et 1 mariage, en janvier et février, selon l annotation faîte en fin de registre) Le 19 mars 1806

Plus en détail

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise Employee Benefits L assurance de groupe pour la petite entreprise : l assurance de groupe pour la petite entreprise Ma petite entreprise, j en suis fier. Je l ai créée et je l ai développée avec beaucoup

Plus en détail

Journées d'études de l'association des Conservateurs des Antiquités et Objets d'art de France. Programme

Journées d'études de l'association des Conservateurs des Antiquités et Objets d'art de France. Programme Journées d'études de l'association des Conservateurs des Antiquités et Objets d'art de France Programme Regards sur les tableaux religieux : XVII ème -XIX ème siècles 27-28-29 septembre 2012 Caen, Calvados

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Pièces à fournir pour chacun des époux

Pièces à fournir pour chacun des époux Pièces à fournir pour chacun des époux Une copie intégrale d acte de naissance, Pour les personnes de nationalité française Une copie intégrale d acte de naissance de moins de 3 mois. À demander à la mairie

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

Bulletin d adhésion individuelle Salarié

Bulletin d adhésion individuelle Salarié Identification de l adhérent Bulletin d adhésion individuelle Salarié à remplir et à retourner à Groupe NOVALIS TAITBOUT - Délégation internationale 4 rue du Colonel Driant - 75040 Paris Cedex 01 M me

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Le régime gabonais de sécurité

Le régime gabonais de sécurité Page 1 of 11 Le régime gabonais de sécurité sociale 2011 A. B. C. D. Généralités Maladie, maternité Prestations familiales Accidents du travail, maladies professionnelles Voir aussi Organismes de sécurité

Plus en détail

LES ASSURANCES SOCIALES

LES ASSURANCES SOCIALES LES ASSURANCES SOCIALES Généralités L'exercice d'une activité professionnelle implique l'obligation de s'acquitter de certaines assurances sociales. Cependant, la situation varie fortement selon qu'une

Plus en détail

Maurice Louis BOULANGÉ 29 ans

Maurice Louis BOULANGÉ 29 ans Maurice Louis BOULANGÉ 29 ans - Fils de Joseph PHILIPPE (charretier) et de Marie LEMBERT (blanchisseuse), domiciliés au 3 rue de Paris - Marié à Victorine BERTOUILLE le 23 janvier 1909 au Pecq - Domicilié

Plus en détail

Production de paies 461-122 CORRIGÉ. Tables 2012

Production de paies 461-122 CORRIGÉ. Tables 2012 Production de paies 461-122 CORRIGÉ Tables 2012 Simple Comptable 2010 Exercice 1 Martin : (40 * 12,34) + (7,5 * 12,34 *1,5) = 632,43 $. Marcel : (78 * 13,88) + (5 * 13,88 * 1,5) + (3 *13,88 * 2) = 1 270,02

Plus en détail

Mémoires d Ici Centre de recherche et de documentation du Jura bernois Saint-Imier

Mémoires d Ici Centre de recherche et de documentation du Jura bernois Saint-Imier CH MDI CONC K Associations 1868-2001 Mémoires d Ici Centre de recherche et de documentation du Jura bernois Saint-Imier Fonds État au 13 décembre 2010 ASSOCIATIONS K/CONC A. INVENTAIRE SOMMAIRE 1 Administration

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Direction de l'instruction publique de la culture et du sport Service des subsides de formation Route-Neuve 7, Case postale 1701 Fribourg Téléphone 026 305 12 51 Fax 026 305 12 54 E-mail bourses@fr.ch

Plus en détail