UNION MONÉTAIRE EUROPÉENNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNION MONÉTAIRE EUROPÉENNE"

Transcription

1 Contexte Qu est-ce qu une union monétaire? Une union monétaire désigne un ensemble d Etats souverains aux monnaies distinctes regroupés au sein d une zone monétaire unique. Une union monétaire présente les caractéristiques suivantes: monnaie unique dans tous les Etats membres; politique monétaire unique pour l ensemble de la zone monétaire; libre circulation des capitaux au sein de l union monétaire. D après cette définition, la Suisse et le Liechtenstein, par exemple, forment une union monétaire. Le regroupement monétaire le plus connu et le plus grand est l Union monétaire européenne, que nous examinerons en détail ci-après. Comment est née l Union monétaire européenne? Les chefs de gouvernement des pays membres de l Union européenne (UE) posèrent les jalons de l Union économique et monétaire avec le Traité de Maastricht en février Trois phases ont conduit à l union monétaire: 1 re phase, depuis juillet e phase, depuis janvier e phase, depuis janvier 1998 Définition d objectifs communs de politique économique Libéralisation totale des mouvements de capitaux Participation de tous les Etats membres de l UE au système monétaire européen (SME) Création d une structure monétaire à l échelon européen, à savoir l Institut monétaire européen, préalable à la Banque centrale européenne. Objectif: stabilité des taux de change, politique monétaire uniforme, ajustement des économies des Etats membres Décision des Etats membres concernant l adhésion à l Union monétaire européenne Fondation de la Banque centrale européenne (BCE) 1999: fixation irrévocable des taux de change, introduction de l euro comme monnaie scripturale Les billets et les pièces en euros ont été mis en circulation le 1 er janvier Aujourd hui, l euro est le moyen de paiement légal dans la majorité des Etats membres de l UE. En 2012, environ 335 millions de personnes utilisaient cette monnaie dans 17 Etats membres et six autres pays européens (Monaco, Saint-Marin, Etat du Vatican, Andorre, Kosovo et Monténégro). La politique monétaire commune dans la zone euro ne relève plus des banques centrales nationales, mais de la Banque centrale européenne (BCE). Cet instrument très important de la politique économique a donc été transféré du niveau national au niveau supranational. Quels pays constituent la zone euro? L UE a fixé des conditions macroéconomiques, les critères de convergence (ou critères de Maastricht), pour déterminer les pays en mesure d adhérer à l Union monétaire européenne. Les candidats potentiels doivent remplir ces conditions avant de pouvoir intégrer l Union monétaire. Les critères de convergence concernent la politique tant monétaire que budgétaire. Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 1 17

2 Politique monétaire L inflation dans les pays candidats ne doit pas dépasser de plus de 1,5 point le taux d inflation des trois Etats membres ayant réalisé la meilleure performance en matière de stabilité des prix. Les taux d intérêt des emprunts d Etat à long terme des pays candidats ne doivent pas dépasser de plus de 2 points ceux des pays ayant réalisé la meilleure performance en matière de stabilité des prix. Avant leur adhésion, les pays candidats doivent avoir maintenu un niveau relativement stable de leur monnaie par rapport à l euro. Politique budgétaire Le déficit budgétaire annuel des pays candidats ne doit pas dépasser 3% du produit intérieur brut. La dette publique ne doit pas être supérieure à 60% du produit intérieur brut. Ces critères de convergence visent à garantir un ajustement macroéconomique des pays intégrant l Union monétaire européenne. Contexte Pendant la décennie qui a suivi la création de l Union monétaire européenne et l introduction de l euro, le succès était au rendez-vous. En 2009, soit dix ans après son lancement, l euro était considéré comme une monnaie forte et stable. Mais depuis la récente crise économique et financière, les revers de la médaille sont visibles: les pays situés en périphérie de la zone euro risquent de perdre leur compétitivité par rapport à ceux du centre. Les antagonismes gagnent du terrain en Europe. La zone euro (état: 1er janvier 2015) Etats membres de l UE avec euro Autres états avec euro Les citoyens, les entreprises ou les gouvernements de certains pays ont contracté des dettes ces dix dernières années; ils ont toutefois de plus en plus de peine à assurer le service de la dette. En 2010, la Grèce et l Irlande ont été sauvées de la faillite grâce à des crédits d urgence. En 2011, le Portugal a eu recours à des fonds de sauvetage. En 2012, l Espagne a obtenu un crédit de sauvetage et Chypre en a sollicité un. Il est pour l heure impossible de savoir si l Italie s en sortira sans aide financière. L euro souffre d une perte de confiance sur le plan international. Deux ans après l éclatement de la crise de la monnaie européenne, les conditions d existence et les chances de survie de l Union monétaire restent des sujets controversés. Source: Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 2 17

3 La zone euro, un espace monétaire optimal? Une monnaie commune facilite les activités quotidiennes de la population ainsi que des entreprises appartenant à un même espace monétaire dans le jargon, on parle d avantages microéconomiques. Toutefois, lorsqu un pays adhère à une union monétaire, il renonce à mener sa propre politique monétaire. Il perd alors en flexibilité sur le plan macroéconomique: sans monnaie propre, il ne peut plus atténuer les fluctuations conjoncturelles par une adaptation des taux d intérêt et des cours de change. (Quant aux problèmes structurels, tels qu un manque de compétitivité, ils ne peuvent pas être résolus au moyen d une dépréciation de la monnaie.) Exercice 1: avantages d'une union monétaire Prenez les habitants de la zone euro: quels avantages retirent-ils de la monnaie commune? Quels sont les avantages économiques de l euro? Expliquez comment l économie bénéficie des effets suivants: Suppression du risque de change Réduction des frais de transaction Réduction des frais d'information Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 3 17

4 Exercice 2: inconvénients et conditions nécessaires à la formation d une union monétaire L Union monétaire européenne est-elle un projet prometteur? La «théorie de la zone monétaire optimale» développée par l économiste canadien Robert Mundell dans les années 1960 fournit quelques indications à ce sujet. Elle met en évidence plusieurs critères décisifs pour le succès d une union monétaire. Travail de recherche: comparez la situation de la zone euro avec celle des Etats-Unis. Quelles sont les similitudes entre les Etats membres de la zone euro et les Etats fédérés des Etats-Unis? Structures économiques similaires L homogénéité économique est un atout: plus les pays participants sont similaires, moins il y a de risques de voir certains membres plus touchés que d autres par des changements conjoncturels. Situation dans la zone euro et aux Etats-Unis: Flexibilité des salaires et des prix Si les salaires et les prix sont très flexibles dans un pays, leur structure s'adaptera rapidement à toute évolution conjoncturelle: les salaires et les prix augmentent lorsque la situation économique est favorable; ils baissent en cas de récession. Plus ils sont flexibles, moins un pays a besoin d'une politique monétaire individuelle. Situation dans la zone euro et aux Etats-Unis: Mobilité de la main-d œuvre Des différences dans l évolution régionale peuvent être atténuées plus facilement si la main-d œuvre est disposée à changer de lieu d habitation et de lieu de travail au sein de l union monétaire. Dans un tel contexte, le niveau des salaires dans certaines régions sert de signal: la main-d'œuvre d'une région économique en récession se rendra dans les régions en expansion afin d'y obtenir un salaire plus élevé. Situation dans la zone euro et aux Etats-Unis: Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 4 17

5 Politique budgétaire coordonnée La politique budgétaire, c'est-à-dire l'organisation des recettes et des dépenses publiques, est un outil important pour contrer les éventuels déséquilibres entre les pays membres d'une union monétaire. Par exemple, le plafonnement du déficit public annuel conduit naturellement à une politique budgétaire concertée: les pays en phase d'expansion qui doivent plafonner leur déficit mènent automatiquement une politique budgétaire plus restrictive que ceux qui n'ont pas de plafonnement. Situation dans la zone euro et aux Etats-Unis: Transferts de compensation Les transferts budgétaires représentent une forme de péréquation entre différentes régions économiques. Il s agit de recettes fiscales qui vont en général indirectement (par une centralisation accrue de la fiscalité) des pays en expansion aux pays en récession afin d y créer une demande correspondante. Situation dans la zone euro et aux Etats-Unis: Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 5 17

6 Grèves et protestations dans les pays touchés par la crise Les adaptations peuvent être très douloureuses les pays en crise tels que la Grèce ou l Espagne en font actuellement l expérience. Ils souffrent du fait que l Etat doit procéder à des économies. Les entreprises de ces pays ont du mal à écouler leur production. Pour que ces pays soient à nouveau compétitifs, il faut que les prix et les salaires baissent par rapport aux Etats du centre, économiquement forts. Des réformes sont nécessaires sur le marché du travail afin de redynamiser l économie dans les pays touchés par la crise, où croissance et emploi sont à la traîne. Comment en est-on arrivé là? L évolution inégale en Europe représente la toile de fond. Après leur adhésion à l Union monétaire, de nombreux pays aujourd hui en crise avaient enregistré un boom: la conjoncture était au beau fixe, et le taux d utilisation des capacités de production des entreprises était bon. En conséquence, le niveau des prix a augmenté dans ces pays, et ce de manière plus marquée que dans les pays du centre de l Europe. Simultanément, la hausse des prix a été plus prononcée que celle qu aurait permis la croissance de la productivité. Le boom a en quelque sorte conduit ces pays vers la dérive économique. Les pays en crise ne menant plus leur propre politique monétaire, il leur reste pour seule solution, au sein de l Union monétaire, de procéder à des adaptations par l intermédiaire du niveau des prix et des salaires. Un tel processus de «déflation», de «désinflation» ou de «dépréciation interne» peut se révéler laborieux et très coûteux, comme le montrent les exemples actuels. Par ailleurs, il ressort clairement du contexte actuel que la politique budgétaire revêt une importance considérable au sein de l Union monétaire. Si les pays en crise diminuent leurs dépenses et augmentent les impôts, les prix s inscriront à la baisse dans ces pays. Si, dans le même temps, les pays compétitifs mènent une politique budgétaire expansionniste (en d autres termes, les impôts diminuent ou les dépensent augmentent), les prix augmenteront dans ces pays. Ce type de politique budgétaire coordonnée accélère le retour à l équilibre au sein de l Union monétaire. Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 6 17

7 L'entrée dans la crise Exercice 3: le fossé structurel de la zone euro Dans une union monétaire, la politique monétaire s'applique indifféremment à chaque Etat membre. En clair, les intérêts nominaux ont le même niveau dans toute l'union. Les différents pays membres ne peuvent plus influencer l'évolution de la conjoncture et de l'inflation à travers la politique monétaire, car cette dernière n'est plus axée sur les besoins individuels de chaque Etat. Lors de l'introduction de l'euro, les conditions de départ étaient différentes dans les pays membres. Les illustrations cidessous montrent l évolution de quelques Etats au cours de la période de 2001 à Quelles différences constatez-vous entre les pays? Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 7 17

8 Comment évaluez-vous les besoins des différents pays en matière de politique budgétaire durant les premières années de la zone euro? Effets sur les investissements des différents pays Illustration 3: taux d'intérêt réels dans la zone euro, Regardez le graphique ci-contre. Quelle était la situation en termes d investissements dans les différents pays avant l éclatement de la crise financière et économique en 2007/2008? Quel rôle la politique monétaire a-t-elle joué? Source: Eurostat Le taux d'intérêt réel correspond au taux d'intérêt nominal moins l'inflation dans une économie: taux d'intérêt réel = taux nominal inflation Le taux d'intérêt réel décrit les coûts réels de la dette. Les taux d'intérêt nominaux étant les mêmes dans une union monétaire, le principe suivant s'applique: plus l'inflation est élevée dans un pays, plus les taux d'intérêt réels sont faibles. Quelles ont été les conséquences de cette différence? 1 AT = Autriche, BE = Belgique, DE = Allemagne, GR = Grèce, ES = Espagne, FI = Finlande, FR = France, IE = Irlande, IT = Italie, LU = Luxembourg, NL = Pays-Bas, PT = Portugal. Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 8 17

9 Effets sur la compétitivité des différents pays Illustration 4: variation cumulée des coûts unitaires du travail dans la zone euro, Regardez le graphique ci-contre. Comment expliquez-vous les écarts au niveau des coûts unitaires du travail? Source: Eurostat Les coûts unitaires du travail correspondent aux coûts salariaux d'une entreprise par rapport au nombre d'unités produites: Quelles ont été les conséquences de ces écarts? coûts unitaires du travail = coûts salariaux unités produites Les coûts unitaires du travail d'une économie dans son ensemble (calculés d'après la masse salariale et le PIB) indiquent la compétitivité d'un pays. 2 AT = Autriche, BE = Belgique, DE = Allemagne, GR = Grèce, ES = Espagne, FI = Finlande, FR = France, IE = Irlande, IT = Italie, LU = Luxembourg, NL = Pays-Bas, PT = Portugal. Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 9 17

10 Sauvetage des banques avec l argent du contribuable La rigueur budgétaire de l Etat ne déploie guère ses effets lorsqu un désordre total règne dans le système bancaire: c est la leçon qu ont dû tirer l Irlande et l Espagne depuis l éclatement de la crise financière. En 2007, les dettes de l Etat irlandais s inscrivaient à seulement 25% du PIB un niveau extrêmement bas en comparaison européenne. Deux ans plus tard, elles s élevaient déjà à 65% du PIB, et encore deux ans plus tard, à 106%. Pour se tirer d affaire, le «tigre celtique» a dû recourir à des crédits de sauvetage de l Europe. Comment l Irlande en est-elle arrivée là? Au cours des années de boom qui ont précédé la crise, l argent a afflué en masse vers l Irlande. Les Irlandais ont commencé à demander massivement des prêts hypothécaires afin de construire des maisons, prêts que les banques, alors imprudentes et peu réglementées, n hésitaient pas à accorder. Lorsque la crise a frappé, que le chômage a augmenté et que les prix des maisons se sont effondrés, le revers de la médaille est apparu: pour sauver les banques de la faillite, l Etat irlandais a dû injecter des fonds équivalents à 35% du PIB dans le secteur bancaire. Certains établissements ont dû être recapitalisés à hauteur de plusieurs milliards d euros. La situation de l Anglo Irish Bank était tellement désespérée que le gouvernement a d emblée nationalisé toute la banque. A lui seul, le sauvetage de cet établissement a coûté quelque 30 milliards d euros à l Etat de l argent dont les Irlandais auraient eu bien besoin face à la crise économique. Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 10 17

11 Exercice 4: l'échec du pacte de stabilité Les Etats membres de l'union monétaire européenne ont conclu le Pacte de stabilité et de croissance en Celui-ci prévoit que les pays de la zone euro continuent d'être assujettis aux critères de convergence relatifs à la dette publique et au déficit budgétaire autorisé, même après leur adhésion à l'union monétaire. Ce Pacte vise à garantir la stabilité budgétaire de ces pays sans empiéter sur leur souveraineté en matière de politique fiscale, c'est-à-dire sans intervenir dans l'établissement du budget national. Dès les premières années qui ont suivi l introduction de l euro, divers pays dont l Allemagne et la France ont enregistré un déficit qui s établissait au-dessous de la limite de 3% du PIB (c est-à-dire qui était inférieur à 3%). Le graphique ci-après montre le taux d'endettement et de déficit de plusieurs pays de la zone euro, en 2007 et en Commentez-le. Quel contexte domine en 2007? Quelles modifications se sont opérées jusqu'en 2009? Illustration 5: taux d'endettement dans la zone euro (en % du PIB) Illustration 6: soldes budgétaires dans la zone euro (en % du PIB) critère de Maastricht % 140 % critère de Maastricht Zone euro Estonie Luxembourg Slovénie Slovaquie Finlande Espagne Chypre Pays-Bas Irlande Malte Autriche Allemagne France Portugal Belgique Italie Grèce 20 Zone euro Grèce Irlande Espagne Portugal Slovaquie France Slovénie Chypre Belgique Pays-Bas Italie Autriche Malte Allemagne Finlande Estonie Luxembourg Source: Eurostat Source: Eurostat Dette publique des pays de la zone euro Taux de déficit dans les pays de la zone euro Comment évaluez-vous a posteriori l'efficacité du Pacte de stabilité? Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 11 17

12 Exercice 5: le rôle des marchés financiers L'année 2010 a clairement révélé la situation financière inquiétante de certains pays européens. Les rendements de leurs obligations d'etat ont alors fortement progressé: la Grèce, l'irlande et le Portugal, par exemple, ont été contraints de proposer des taux d'intérêt toujours plus élevés sur leurs obligations d'etat nouvellement émises, car les marchés financiers n'étaient disposés à leur prêter de l'argent que contre des primes de risque importantes. Illustration 7 Dans une union monétaire, tous les pays émettent des emprunts dans la même monnaie. Pourquoi cela peut-il conduire un pays à s'endetter fortement? Pourquoi les rendements étaient-ils stables pendant une longue période dans l'union monétaire? Pourquoi les rendements des obligations d'etat diffèrent-ils depuis 2008? Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 12 17

13 L avenir de l Union monétaire européenne Exercice 6: coûts d une discipline budgétaire insuffisante Pour éviter la faillite imminente, la Grèce a dû demander des crédits aux pays de l UE et au Fonds monétaire international (FMI) au printemps L UE et le FMI ont également octroyé des crédits à l Irlande et au Portugal fin 2010 et au printemps Les crédits accordés aux Etats bénéficiaires doivent certes être rémunérés, mais ils le sont à un taux inférieur à celui qu auraient exigé les marchés financiers. De plus, un certain nombre de créanciers privés ont accordé une remise de dette partielle à la Grèce début 2012, et fin 2012, un nouveau programme de rachat de dettes a été financé au moyen de crédits de l UE. Les pays en crise disposent désormais d un peu de temps pour assainir leur budget, sous la surveillance de la communauté internationale. On ignore cependant si ces pays parviendront à réduire leur endettement et à rembourser intégralement leurs créanciers. Vu le contexte actuel, posez-vous les questions suivantes: comment les acteurs énumérés ci-après supportent-ils les coûts d une discipline budgétaire insuffisante? La population du pays Les créanciers privés du pays D autres pays, banques centrales et organisations internationales (par exemple le FMI) Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 13 17

14 Exercice 7: mesures envisagées face à la crise La gravité de la situation n est pas la même dans tous les pays en crise, mais les problèmes sont identiques: Le premier problème est l endettement: rien que le remboursement des intérêts requiert des efforts considérables de la part du pays endetté. Le deuxième problème est la compétitivité: en raison des salaires élevés, l économie n est guère compétitive sur le plan international. Diverses issues à la crise sont envisageables. Examinez les possibilités figurant dans le tableau ci-dessous et répondez aux questions suivantes: quel est l objectif des solutions proposées? Quel est l impact escompté? Quels sont les risques inhérents aux diverses solutions? Sortie de l Union monétaire: Des pays tels que la Grèce quittent la zone euro et reviennent à leur ancienne monnaie. Objectifs: Mécanisme: Risques: Programme d économies et de réformes: L Etat accroît ses recettes ou réduit ses dépenses (via des mesures d austérité) et libéralise les marchés. Objectifs: Mécanisme: Risques: Remise de dette: L Etat négocie avec ses créanciers une annulation partielle de sa dette, la réduction des intérêts ou l extension de la durée. Objectifs: Mécanisme: Risques: Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 14 17

15 Exercice 8: prévention de futures crises La zone euro n est pas une zone monétaire optimale. Au cours des dix premières années de son existence, des déséquilibres économiques importants sont apparus, malgré le Pacte de stabilité (voir exercices 2 à 4). Depuis l éclatement de la crise, des discussions ont donc été menées à propos des réformes qui pourraient contribuer à la stabilisation future de l Union monétaire. Vous trouverez ci-dessous quelques déclarations d hommes et de femmes politiques ainsi que d économistes concernant des mesures envisageables face à la crise. Recherchez à quoi ces citations se réfèrent et évaluez-les. Dans quelle mesure ces propositions sont-elles déjà mises en œuvre? Quelles seraient leurs avantages et leurs inconvénients? «La décision sur le Pacte budgétaire a été prise et celui-ci doit désormais être développé.» La Chancelière allemande Angela Merkel s adressant aux médias le 7 mai «Le semestre européen est encore une de ces bonnes idées inutiles.» L économiste Charles Wyplosz dans une opinion du 4 octobre «Dans le cadre de l intégration européenne, les euro-obligations seront introduites sous une forme ou sous une autre.» Le Premier ministre italien Mario Monti dans une interview accordée à un quotidien le 2 juin «Je suis pour des préparatifs minutieux, et donc contre l introduction hâtive d une union bancaire.» Jean-Claude Juncker, président de l Eurogroupe (jusqu au 22 janvier 2013), lors d une conférence de presse le 19 septembre Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 15 17

16 «Une compensation financière des risques ne doit pas être structurée de façon à entraîner des transferts budgétaires durables entre les Etats membres.» Le président du Conseil européen, Herman van Rompuy, dans un rapport sur l avenir de la zone euro publié le 12 octobre L euro et le franc suisse Exercice 9: incidence sur la Suisse En quoi l économie suisse est-elle concernée par la crise de la dette que traverse actuellement la zone euro? De quelle manière la crise de la dette dans la zone euro se répercute-t-elle sur le franc suisse? Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 16 17

17 Quelles conséquences une aggravation de la crise de la dette aurait-elle sur le secteur financier suisse? Quelles sont les retombées sur la Confédération et le contribuable? Version février 2015 Auteur: Peter Eisenhut, en coopération avec iconomix 17 17

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012

L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 L Euro, l Europe et votre argent. La crise de l euro? Conférence-débat 3 avril 2012 Pascale Micoleau-Marcel Déléguée Générale de l IEFP La finance pour tous Sommaire 1/ De quoi parle-t-on? 2/ Pourquoi

Plus en détail

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO

10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 10 QUESTIONS AUTOUR DE LA CRISE DE LA DETTE DANS LA ZONE EURO 1) Qu est ce qu une dette souveraine? A) A l origine de la dette: les déficits publics B) Quelle dette prendre en compte: la dette brute ou

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur,

Editorial. Chère lectrice, cher lecteur, Version de : juillet 2013 Le point sur... Informations fournies par le ministère fédéral des Finances Les mécanismes européens de stabilité Sur la voie de l Union de la stabilité 1 2 3 4 ème volet Editorial

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015

Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL. concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13.5.2015 COM(2015) 265 final Recommandation de RECOMMANDATION DU CONSEIL concernant le programme national de réforme du Luxembourg pour 2015 et portant avis du Conseil

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

La crise des dettes souveraines en Europe

La crise des dettes souveraines en Europe La crise des dettes souveraines en Europe Renaud Fillieule (Université Lille 1) Université d automne en économie autrichienne ESC Troyes, septembre 2012 La zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre

Plus en détail

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir?

Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Crise de la dette publique Quelles causes? Comment en sortir? Dominique Plihon Université Paris Nord Conseil Scientifique d Attac Membre des Economistes Atterrés 29 août 2015 Plan de la présentation 1/

Plus en détail

Vue d ensemble des programmes d'aide financière

Vue d ensemble des programmes d'aide financière Vue d ensemble des programmes d'aide financière (état au 31 août 2015) Vue d ensemble des aides financières européennes fournies par le Fonds européen de stabilité financière (FESF), le Mécanisme européen

Plus en détail

La situation économique

La situation économique La situation économique Assemblée Générale U.N.M.I Le 2 octobre 2013 J-F BOUILLON Directeur Associé La situation économique en 2013 3 AG UNMI 2 Octobre 2013 La croissance Les chiffres des principaux pays

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe

Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? 3 juin 2014 KBC Groupe Faible croissance! Faible taux! Faible rendement? juin KBC Groupe CONJONCTURE : situation internationale Retour de la confiance dans les pays développés, hésitations en Chine Indice de confiance de l industrie

Plus en détail

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg

Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Procédure des déséquilibres macroéconomiques: Bilan approfondi pour le Luxembourg Commentaires de la Chambre des salariés 25 février 2014 Semestre européen Arsenal de six résolutions législatives («six

Plus en détail

Dettes. emprunts. intérêts

Dettes. emprunts. intérêts Dettes emprunts intérêts 1 A qui emprunte les Etats pour financer leur dette? 2 possibilités : La monétisation directe, une situation où la Banque Centrale achète et met sur son bilan des quantités importantes

Plus en détail

Petit guide de l euro

Petit guide de l euro Commission européenne Petit guide de l euro Affaires économiques et financières À propos de l euro L euro est né en 1999: il est apparu d abord sur les fiches de paie et les factures. Le 1 er janvier 2002,

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics

Les politiques d appui à la croissance complètent l assainissement des comptes publics Bulletin du FMI PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES MONDIALES Quelques leçons de l histoire pour maîtriser la dette publique Bulletin du FMI en ligne 27 septembre 2012 Le fronton du Trésor américain : la dette publique

Plus en détail

Les marchés européens

Les marchés européens .creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2014 MAI 2015 rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit

Plus en détail

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise

Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Juillet N. Zone euro : la mutualisation rampante ne suffira pas à sortir de la crise Les gouvernements européens et les autorités européennes ont mis en place une pratique de «mutualisation rampante»,

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.9.2014 C(2014) 6536 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques mondiales

Conjoncture et perspectives économiques mondiales Conjoncture et perspectives économiques mondiales Association des économistes québécois ASDEQ 4 décembre 2012 Marc Lévesque, Vice-président et économiste-en-chef, Investissements PSP Ralentissement de

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 1 Particularités s de la politique monétaire 2 Les particularités s du ciblage de l inflation l en Roumanie! Cible d inflation fondée sur l indice des prix à la consommation! Cible établie comme valeur

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

La zone euro et la crise des dettes publiques

La zone euro et la crise des dettes publiques La zone euro et la crise des dettes publiques Charles Wyplosz Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement, Genève Conférence SYZQUANT Genève le 23 novembre 2010 Dettes en 2010 (% PIB)

Plus en détail

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur!

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Qu est-ce que la dette publique? Les causes et les conséquences de la hausse de la dette publique? Quelles solutions pour la réduire? crise Soutenabilité

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Pacte de stabilité et de croissance Sommet de La Haye Commission parlementaire ECON Commission parlementaire CRIS BCE SEBC Comité économique et financier L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Acte unique européen

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

26 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

26 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE 26 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Helsinki (7-8 avril 2005) Les aspects sociaux de la justice La recherche de solutions juridiques aux problèmes d endettement dans une société de crédit

Plus en détail

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état.

Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros dans les caisses de l'état. Page 1 sur 5 COMMUNIQUE DE PRESSE Augmentation des accises du tabac : plus de revenus et moins de fumeurs Une augmentation des revenus fiscaux liés au tabac peut faire entrer de 200 à 300 millions d euros

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique?

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? La détermination d un niveau optimal de dette publique est un sujet complexe, autant lié aux exigences temporelles (soutenabilité de

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité

L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité L euro, la Banque centrale européenne et le Pacte de stabilité Université citoyenne d Attac Toulouse, 22 août 2008 Jean-Marie Harribey et Dominique Plihon Les principes néolibéraux Théories de Hayek, Friedman

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

La croissance des institutions financières internationales privées depuis

La croissance des institutions financières internationales privées depuis 137 Une réponse progressiste européenne à la crise dans la zone euro Trevor Evans Professeur d économie à la Berlin School of Economics & Law La croissance des institutions financières internationales

Plus en détail

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus

Le niveau des dépenses publiques au Luxembourg est extrêmement élevé en termes absolus En termes absolus, les dépenses des administrations publiques (administration centrale, communes, sécurité sociale) sont très élevées au Luxembourg, 34 4 par habitant contre 14 dans la zone euro en moyenne

Plus en détail

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT

Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT Chapitre 23 : MONNAIE ET CREDIT 1. Présentation... 2. Methodologie... 3. Sources de documentation... 4. graphique... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 23. 1: Créance du système monétaire sur

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Le financement de l'économie

Le financement de l'économie Le financement de l'économie I - La Banque de France La Banque de France est la Banque centrale, ou Banque des banques. Elle émet de billets : c'est une banque d'émission. Elle effectue toutes les opérations

Plus en détail

Note de conjoncture Juillet 2015.

Note de conjoncture Juillet 2015. Note de conjoncture Juillet 2015 Alexis contre Mario, le combat de l année Note de conjoncture Juillet 2015. En janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE), en prenant la

Plus en détail

Crise de la zone Euro :

Crise de la zone Euro : Crise de la zone Euro : Il est urgent de changer d Europe ; Il est urgent de desserrer l étau des marchés financiers Les économistes atterrés atterrés@gmail.com. Décembre 2010 www.atterres.org La zone

Plus en détail

1. Il était une fois la crise :

1. Il était une fois la crise : I- La crise de la zone euro, de A à Z : 1. Il était une fois la crise : A l automne 2008, une crise financière mondiale affecte l économie mondiale et touche tous les États membres de l Union Européenne,

Plus en détail

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience 3 mars 6 N 6-134 Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience On sait que les pays ont des stratégies de croissance très différentes : développement

Plus en détail

La zone euro va droit dans le mur

La zone euro va droit dans le mur La zone euro va droit dans le mur Charles Wyplosz Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement Plan La genèse de la crise Le péché originel La confusion s installe Intermède: tout faux?

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC

FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC FINANCEMENT DU DEFICIT BUDGETAIRE AU MAROC Rabat, 19 octobre 21 M. Ahmed HAJOUB Adjoint au Directeur du Trésor et des Finances Extérieures chargé du pôle macroéconomie I- Consolidation budgétaire: expérience

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves Que peut-on acheter pour dix euros? Et si, avec cet argent, vous pouviez acheter deux maxi CD

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier

Les marchés européens du crédit immobilier en 2013. Une étude du Crédit Foncier Les marchés européens du crédit immobilier en 2013 Une étude du Crédit Foncier rappel méthodologique Cette étude porte sur les marchés du crédit immobilier en au 31 décembre 2013. Pour faciliter la lecture

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 13 août 2010 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 La Banque nationale

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 20.5.2014 COM(2014) 277 final RAPPORT DE LA COMMISSION AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET FINANCIER en application de l'article 12 du règlement (UE) n 1210/2010 du Parlement européen

Plus en détail

faire confiance aux stabilisateurs automatiques en cas de récession

faire confiance aux stabilisateurs automatiques en cas de récession www.elections.ch FICHE THEMATIQUE : POLITIQUE CONJONCTURELLE faire confiance aux stabilisateurs automatiques en cas de récession Quel est le rôle de l Etat en phase de ralentissement conjoncturel? Lorsque

Plus en détail

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON

LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON COMMENT S OPÈRE LE FINANCEMENT de L ÉCONOMIE MONDIALE? LA BALANCE DES PAIEMENTS ET SON INTERPRÉTATION ÉCONOMIQUE A. QU EST-CE QU UNE BALANCE DES PAIEMENTS B. LA BALANCE DES TRANSACTIONS COURANTES C. LA

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité

L économie française dans l Europe du tout-compétitivité L économie française dans l Europe du tout-compétitivité Michel Husson Fédération CGT des services d études Journée «Compétitivité», 11 décembre 2014 La compétitivité : définition et mesures Capacité (d

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu

Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques. Ronan Mahieu Les indicateurs de la procédure de déséquilibres macroéconomiques Ronan Mahieu Contexte Mise en place d une procédure de déficits excessifs lors de la création de la zone euro Déficits publics < 3% du

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

L endettement public est-il un frein à la croissance économique?

L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Marine Maréchal conférence de méthode n 7 Groupe3 finances publiques-années 90. L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Introduction : Aujourd hui l endettement public de la France

Plus en détail

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER?

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? La dette publique belge et les alternatives à l austérité 2012 Quelques questions 1. Pourquoi s intéresser à la dette publique? 2. D où ne vient pas la dette publique belge?

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail

4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats

4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats 4.2.1. Le Système monétaire européen : principes et résultats Introduction En 1978, le système monétaire européen (SME) succédait au serpent monétaire européen de 1972. A ce jour, il constitue l exemple

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Octobre 2015 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2015 ET 2016 Octobre 2015 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2015 et

Plus en détail