POUR LA REVALORISATION DU METIER DE PSYCHOMOTRICIEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POUR LA REVALORISATION DU METIER DE PSYCHOMOTRICIEN"

Transcription

1 DOSSIER - le 26/02/14 POUR LA REVALORISATION DU METIER DE PSYCHOMOTRICIEN 1. Pourquoi un tel document? Constats à partir desquels découlent les enjeux Manque de connaissance et reconnaissance Par rapport aux autres professions De la part des autres professions De la part des assurances/conventions Aberrations des salaires Manque de communication, d informations// sentiment de faire du sur-place idées : Concernant la démarche en cours Continuer d agir chacun de son côté Chercher du soutien Médiatisation Boycott, grèves Se fédérer Soutenir nos représentants nationaux et syndicats Créer un nouveau groupe indépendant Points de vigilance ce qu on ne veut pas Concernant la pub/radio/télé : Concernant les représentants par région/faire appel aux associations régionales déjà existantes et les fédérer : Concernant facebook et la démarche en cours : Conclusion : Merci à chacun pour sa participation. Ce dossier s inspire de vous!

2 1. POURQUOI UN TEL DOCUMENT? Actuellement, sur le groupe facebook psychomotriciens/psychomotriciennes (rassemblant à ce jour membres), il y a une discussion qui s est engagée concernant le statut de notre profession. En moins de 24h, le post est investit par près de 300 «j aime» et 250 commentaires, révélant ainsi l ampleur voire l urgence de la situation. Les nombreux commentaires montrent en effet un ras-le-bol général : les aberrations quant à nos conditions de travail sont nombreuses. Vous trouverez ci-dessous un ensemble d exemples publié sur facebook. Ces exemples sont vécus au quotidien et, bien que choquants, ils semblent être partagés par le plus grand nombre. Nous, les psychomotriciens dits «de la base», voulons œuvrer pour une évolution dans la connaissance et la valorisation de notre métier (reconnaissance, salaire, ). Ce ne sont que les prémices de cette démarche, mais déjà, de nombreux témoignages (rapportant un certain nombre de difficultés quotidiennes), d idées (pour faire évoluer les choses) mais aussi de points de vigilance (demandant une réflexion, une coordination, une organisation ) ont été répertoriés au travers de commentaires laissés sur facebook. C est donc le sujet traité par ce document dont la seule ambition est de les rassembler plus explicitement : 1. Le constat : témoignages 2. Les idées 3. Les points de vigilance Ces informations pourront servir de base de travail pour la suite de cette démarche En ce sens, ce document n est pas exhaustif. Pour la réalisation de ce document, j ai décidé de considérer les nombreux commentaires comme des réponses à un sondage implicite répondant à la question ouverte (lancée par Y.B.) : «Le statut actuel de notre profession vous dérange-t-il?». 2. CONSTATS À PARTIR DESQUELS DÉCOULENT LES ENJEUX!!! ATTENTION!!! Lorsque d autres professions sont citées, ce n est pas pour les dévaloriser ou les blâmer, c est simplement un point de comparaison pour souligner d autant plus l aberration de notre statut. «Le vrai problème, c est que les métiers du médico-social (et la psychomot en particulier) sont dévalorisés alors qu ils sont IRREMPLACABLES!» (S. I.) 2.1. MANQUE DE CONNAISSANCE ET RECONNAISSANCE «On est mal rémunéré, on subit les dénigrements des collègues, médecins et hiérarchies qui nous considèrent comme du confort, du plus. On est peu reconnu, peu écouté et quand on essaie d'expliquer notre profession, on s'entend dire qu'on est dans la justification! Je commence à avoir assez d'entendre les professionnels dirent qu'ils ne comprennent rien à notre profession sans chercher ou essayer de comprendre! [ ] C est difficile d'être crédible quand on se fait doubler sur certains domaines [de nos compétences et spécificités]! Quant à notre reconnaissance master ok mais qu en est-il des «déjà diplômés»? Et puis notre décret de compétences : une liste exhaustive dans laquelle il manque pleins de champs d'intervention, il n'évoque pas l'aspect thérapeutique qui nous est souvent contesté, la PEC adulte, défend à peine l'utilisation de médiations corporelles et que dire de la communication non verbale qu'on se fait chiper par les orthos dans certains établissements (quand elles ne prennent pas aussi les repères spatiotemporels, les troubles toniques, le travail émotionnel, la neuropsy...)» (M.J.) Par rapport aux autres professions Le manque de reconnaissance de notre profession la disqualifie par rapport à d autres professions paramédicales telles que kinésithérapeutes, orthophonistes, ergothérapeutes. Ceci pose de nombreux problèmes au quotidien et notamment en libéral. «Je suis en libéral et quand je vois et le salaire en tant que salarié et l'abus de certaines autres professions paramédicales en libéral ça me révolte» (M.K.).

3 «Je suis en libéral depuis un an et je continue de trouver cela dur d'entendre "on ne peut plus suivre financièrement"... et aussi "mais vous êtes reconnu comme profession? Vous n'êtes même pas rembourser par la sécu!"... ou encore "j'ai dû payer 250 euros le bilan psychomot de mon fils!"... un peu de régulation ne ferait pas de mal... Le premier objectif serait le remboursement par la secu, un premier pas vers la reconnaissance de notre profession en tant que VRAIE profession paramédicale» (P.V.). «Une pensée aussi aux patients qui viennent difficilement consulter parce que financièrement ce n'est pas possible car rien n'est remboursé alors qu'ils en ont besoin parce que les places en institutions sont sur liste d'attente! [ ] L'autre fois j'ai vu le reportage sur les établissements psychiatriques renforcés et une ergo parlait, la présentation de son métier était celle du métier de psychomot» (M.P.). «D'autres professions comme les ergo sont en train de mieux s'organiser (on n'a plus de décret de compétences, et le leur est... édifiant tant il reprend des notions de feu le notre) et je ne serai pas surpris qu'ils aient davantage de choses que nous d'ici peu!! «La base» soutiendra les dirigeants d écoles mais ne peut initier quelque chose au niveau politique (parce que c est bien un problème politique dont il s agit!!» (P.P.). «On a même pas de représentant comme un ordre des Psychomot!!» (D. P.) De la part des autres professions Notre spécificité aussi irremplaçable soit-elle est très (trop) régulièrement dénigrée par les autres professionnels. La majorité des psychomotriciens semble fatiguée d expliquer sans cesse leur spécificité sans voir d avancées dans la reconnaissance de la part de leurs collègues ou prescripteurs. Certains se sentent même humiliés par les propos des équipes : «le psychomotricien joue toute la journée», dévalorisant ainsi notre métier. «Quand j'entends une étudiante infirmière me dire "mais attend Psychomotricien c'est reconnu comme métier?" [ ] Je me dis que le chemin est encore long...» (M.V.) «Certains médecins tiennent le même discours... ici un médecin a refusé de faire une prescription médicale a un de mes "potentiel patient" car "je ne vois pas ce qu'elle me demande celle-là, j'ai jamais eu à faire de prescription, ce n'est pas reconnu comme métier, d'ailleurs pourquoi vous voulez voir un psychomot, allez plutôt chez une ortho"... Ah bah c'est un peu con... c'est l'ortho qui demande a ce que le petit vienne me voir» (El.L.) «Moi quand j'entends l'animatrice qui me dit a mon entrée en post "bon alors ici il faut 3 animations par jour, je ne suis la qu'à mi-temps donc qu'as-tu prévu?" Eh bah je lui réponds "ANIMAtion...ANIMAtrice, PSYCHOMOTRICIté...PSYCHOMOTRICIen" [ ] je continue à expliquer au reste de l'équipe qui me demande ce qui est prévu comme animation que je n en sais rien mais qu'en revanche j'ai prévu tel atelier psychomot. Je leur explique bien ce que je fais, les liens théoriques, ainsi qu'aux familles, qui sont toujours très intéressées par ce genre d'explications» (S.C.) «J ai lutté pour faire comprendre ce qu est la psychomotricité (même au médecin rééducateur) que ce soit à l oral, à l écrit Mais les autres professionnels s en fichaient du moment que je prenais les enfants en charge pour qu ils ne les aient plus avec eux. On m interdisait même de voir les familles. Ils ne savaient même pas que leurs enfants avaient de la psychomotricité. Je suis partie au bout d un an!!» (A.G.) «Ça commence à bien faire que tout le monde s approprie nos pratiques, nos spécificités! Pour ma part, j en ai ras le bol d entendre mes collègues (avec qui pourtant je m entends bien) me dire que je joue toute la journée. Rien que laisser dire ça, je trouve que c est dévalorisant pour notre profession» (M.N.) «Demain, je dois argumenter devant la directrice de mon presque ex-ehpad pourquoi ma remplaçante ne doit pas avoir un planning sur 4 semaines comme les AS en faisant des levers et des couchers!!!! dire que ça faisait 3 ans ½ que j y étais et ils n ont toujours rien compris» (P.V.)

4 «Diplômée depuis 2007, je me rends compte que je suis (déjà!!) lasse de devoir sans cesse expliquer ce à quoi je sers, devoir défendre mes compétences à mes collègues AMP ou AS qui ne connaissent que l ergo, l ortho, la kiné qui m associent uniquement au snoezelen ou à la balnéothérapie, de me battre avec les médecins pour avoir des prescriptions médicales (quand je n entends pas que c est pour me faire plaisir ) enfin, s il n y avait que ça» (M.G.) «A l hosto, on me disait que j étais dans le soin de confort no comment!!!» (P.P.) De la part des assurances/conventions Les psychomotriciens parlent ici d aberrations quant aux assurances et aux conventions. Un sentiment de discrimination peut être ici souligné. «Les assurances pros nous assurent et nous reconnaissent comme contribuables mais pas comme professionnels puisque ces mêmes assurances à qui nous versons des cotisations ne remboursent pas nos prestations. De là se pose donc la pertinence de la prescription médicale Et pourtant, pour chaque bilan ou prise en charge non remboursée, le médecin, lui, facture une consultation pour rédiger une simple prescription (5 minutes MAX); consultation qui elle, sera remboursée...» (Y.B.) «Que dire sinon, de la caisse de retraite pour le libéral! Je suis tombée de haut quand à l'urssaf, on m'a dit qu'on dépendait de la Cipav comme les psy quand tous les autres rééducateurs dépendent de la Carpimko... pourquoi cette différence? C est comme la Sécu qui se fout de notre installation! Evidemment, on n est pas remboursé alors... D autre part, pour la responsabilité civile: une assurance m'a dit que comme on n est pas remboursé, elle ne faisait pas pour les psychomot! bah voyons!!!! Quelle discrimination!» (M. J.) «Pour ce qui est des conventions soit disant protectrices, moi perso elles ne me permettent pas de vivre, donc je ne peux et ne veux pas les accepter!! Un kiné ou une infirmière accepterait 1350 euros par mois???!!!» (Y.B.) «Une pensée aussi aux patients qui viennent difficilement consulter parce que financièrement ce n'est pas possible car rien n'est remboursé alors qu'ils en ont besoin parce que les places en institutions sont sur liste d'attente!» (M.P.) «Autre point qui me semble également important car complètement absurde... La fameuse dpc. Elle oblige les professionnels du paramédical à justifier d'au moins une formation par an. Jusque-là rien de méchant, au contraire c'est même plutôt intéressant je pense. Pour aider ces professionnels, l'état prévoit une participation financière pour la plupart des paramed, SAUF (à moins que je me trompe ) pour les psychomot» (S.L.) 2.2. ABERRATIONS DES SALAIRES Les salaires en psychomotricité sont proches du SMIC à la sortie du diplôme malgré nos 3 ans d études (reconnus officiellement bac +2). L augmentation des salaires par rapport à l ancienneté parait ridicule à bon nombre de psychomotriciens au vue de l exigence et des responsabilités inhérentes au métier. Les études en psychomotricité sont chères (sauf école publique) et nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à s y retrouver financièrement (prêt à rembourser ). Les aberrations sont nombreuses : «Quand je vois les salaires qu'on nous propose dans les structures telles que les IME ou autres, ça me révolte Proposer 650 euros pour un mi-temps à des BAC +3» (Y.B.) «Après des années d'étude, dont ces trois ans d'école hors de prix (8000 euros l'année), donc un crédit énorme à rembourser sur des années, commencer un poste à 1330 euros net...ben euh c'est dur!!! (Car il faut bien vivre et survivre à côté) Même enfin diplômée j'ai encore l'impression d'étouffer, et je sais que je n ai pas fini de galérer...» (J.A.)

5 «Trouves-tu logique qu'après quasi 16 ans de diplôme je ne gagne que 1800 net après avoir attaqué à 1400? La vie a augmenté d'un peu plus en 16 ans» (P.P.) «Je vois des AS terminer leur mois avec un salaire équivalent voire supérieur au mien. [ ] Ou encore quand je vois qu en étant au chômage un mois je vais gagner 100 euros de moins qu en bossant... [ ] Idem, J'ai une collègue qui gagne 1800 euros après 30 ans de carrière... c'est du FOUTAGE DE GUEULE!!» (Y.B.) [Rappelons ici que le DE AS s obtient en fin de première année d étude de soins infirmiers ou 1 année de formation en IFSA (Institut de formation pour les aides soignants), soit un niveau d étude inférieur à celui des psychomotriciens] «En même temps, en dessous de nous, c'est le smic... Ce n est pas dur de gagner plus en institution... quand je bossais en crèche, les auxiliaires qui sortaient de l'école gagnaient mon salaire (sachant que je faisais partie de l'équipe de direction...) [ ]D ailleurs, quand je bossais en tant qu'étudiante dans une grande enseigne vendant plein d'encens et de petits objets très "nature" et très "découverte", avec les primes sur le CA que je faisais dans mon rayon, je me faisait juste 100 euros de moins qu'en tant que psychomot...» (E.L.) «Moi je gagne à peine 100 euros de plus que quand j'étais en contrat pro...» (J.A.) «Il faudrait effectivement une revalorisation de notre salaire : 17 ans d'expérience et un salaire de 1700 euros...» (F.L.) «Quand je vois les charges que l on paie en libéral et le manque de reconnaissance de la profession, ça fait réfléchir!» «Petite réflexion sur l histoire des salaires. Je rappelle que nous sommes convention 66 ccu etc sur les memes grilles que les orthophonistes ergo kine ide» (C.B.) Nous sommes confrontés à une nécessité d aller vérifier les conventions car un commentaire vient contrebalancer cette remarque qui peut apparaître «partiellement vraie car on n est pas tous en convention 66 CCU par contre, les ergos, kinés, psychomot et ortho sont dans la même grille de salaire : celle des rééducateurs» MANQUE DE COMMUNICATION, D INFORMATIONS// SENTIMENT DE FAIRE DU SUR-PLACE Conscients que de nombreux enjeux pour la reconnaissance de notre profession et sur son évolution sont en cours, les psychomotriciens soulignent ici un manque de communication et d informations. Ceci crée un sentiment de «faire du sur-place» et d un «manque de réactivité et d action» de la part de nos syndicats et représentants nationaux. Plusieurs idées ont émergées et oscillent entre : soutenir nos représentants, renforcer leurs rangs et créer un nouveau groupe dit «indépendant». Les idées sont développées ciaprès «La réingénierie dure depuis 3-4 ans, quelles sont les avancées? Nous ne sommes tenus au courant de rien... J'ai l'impression d'une seule chose : que ça n'avance pas! Il est clair que les ergo sont plus réactif que nous... [ ]Les syndicats sont-ils sur la même longueur d'onde niveau défense de la psychomot'? à mon époque (DE 98) je déplorais le fait que les écoles se tiraient dans les pattes! "Lille c'est des branck", blablabla, "Paris ils ont tout" patati patata [ ] Concernant le CEDIFP ou l'action des syndicats, je n'entends aucune retombée. Bref fédérons nous tous ensemble ici!» (P.P.) «Il me semble que la fédération française des Psychomot (FFP) travaille actuellement sur la revalorisation du diplôme et de la formation... Nous sommes actuellement en réingenierie du diplôme dans un projet de bac+5 avec un grade master. Les collèges des directeurs des IFP (CEDIFP), la FFP et le SNUP bossent conjointement dessus. Pour ce qui est du remboursement secu, étant auxiliaire de médecine depuis 95 ça devrait suivre un jour... Le seul souci c'est la dette de la sécu qui doit certainement freiné notre entrée dans les prestations médicales remboursées... [ ]Depuis qu a été créé le CEDIFP qui regroupe les directeurs de chaque IFP. Ils se réunissent chaque année pour harmoniser la formation et travailler sur le nouveau

6 référentiel formation... Je pense qu'ils se sont rendus compte du peu d'intérêts qu'avait les dissensions» (A.S.) «Quelqu'un ici aurait une info officielle à ce sujet?» «Ou sont les syndicats?» (J.G.) «Comme cela a été évoqué par certains, plusieurs organismes (CEDIFP, FFP, SNUP, syndicats...) sont en discussion depuis un moment avec les ministères de tutelle autour des questions de réingénierie. Ca prend du temps surtout parce que nos représentant font (essayent) de faire pression pour ne pas être manger à la même sauce que les ergos. Parce que certes leur décret est terminé... mais ils se sont pas mal fait entu***. Une réflexion importante se mène pour savoir si nous voulons/devons (et pouvons...) passer en BAC+5 et bénéficier d'un grade master. Un travail important est également fait pour "unifier" les cours donnés dans les écoles et ainsi apaiser les a-priori sur les différentes écoles et "courants" de psychomot. Après j'avoue, niveau visibilité, nous ne sommes pas beaucoup informés des avancées» (S.I.) «C'est un peu dommage mais effectivement actuellement je crois plus aux réseaux sociaux qu'aux syndicats Décret abrogé?» (M.K.) 3. IDÉES : 3.1. CONCERNANT LA DÉMARCHE EN COURS Il s agit ici de se poser la question : à partir de ce «ras-le-bol général», que fait-on? Dans quel sens voulons-nous aller et comment le mettons-nous en œuvre? Vos idées ont été nombreuses comme le témoigne la suite Quelques idées se sont déjà concrétisées ; un groupe facebook «Pour la revalorisation du métier de psychomotricien» a été créé, un listing des différentes associations déjà existantes par région, un listing de personnes voulant s investir dans leur région pour faire évoluer les choses Toutes ces choses sont disponibles sur le groupe : https://www.facebook.com/groups/ /?notif_t=group_r2j_approved AGIR OUI, MAIS ATTENTION! «Si on veut que ce "mouvement" ait l'impact recherché il est plus sage de s'organiser et de ne pas partir dans tous les sens [ ] ne nous précipitons pas et gardons le recul nécessaire à cette démarche!!» (P.P.). Il s agirait de : - prendre conseil auprès d autres professions, de professionnels de la communication - chercher du soutien auprès des associations déjà existantes, syndicats, mais aussi des autres professions (médecins, psychologues, orthophonistes, ergothérapeutes ) - mieux se définir - monter un projet - vérifier les données, aller chercher dans les textes de lois - s organiser «c'est par l'action que les choses peuvent changer» «création d'une page facebook en lien à ce sujet (Cette page devrait à mon sens être ouverte aux parents et patients qui au final sont un peu les 1ers bénéficiaires de nos soins...), "vers une reconnaissance de la psychomotricité"» «sondage? pour les psychomotriciens, comment perçoivent-ils la reconnaissance de leur métier? (matériel pour aller au ministère, avis de "la base")» «concerner l'ensemble des psychomot', groupe indépendant de psychomotriciens» «il faut déjà qu'on crée un groupe fb (pour en parler et établir nos objectifs concrets) et une page FB pour la diffuser à tout public non? si on met le lien sur ce groupe et d'autres on va vite rallier du monde. Si on arrive

7 à faire ça on pourra organiser une marche cette année, année du D.E qui se terminerait au pied de nos ministères de tutelle» «finalement il y a deux projets complémentaires : communiquer et revendiquer...tout le monde peut petetre pas tout faire, ip va falloir faire plusieurs groupes de travail...tout en les coordonnant! ca s'apparente de plus en plus a un syndicat notre projet» «si des gens ici connaissent des gens qui bossent dans la com sollicite les ils seront toujours de bon conseil!!!» «Après si le projet tiens la route rien ne nous empêche de faire appel à des partenaires pour financer ou aider materielement au projet. Mais pour cela il faut qu'on soit une entité (association, syndicat etc...)» «Je trouve que ce débat fait naître de nombreuses pistes qui ne demandent qu'à être creusées et développées, l'idée de groupe de réflexion à été lancée : peut-être pourrions nous établir un listing des gens interessés, former des groupes, réfléchir par et/ou en vrai si possible, faire des retours écrits afin d avoir une trace de nos travaux.» «il serait intéressant de faire un recensement des différentes association et/ou groupe de psychomotriciens déjà établis en France» «Il y a des choses à mettre au clair, parce que j aime bien vérifier ce qui est communément admis. Je monterai, de mon côté, plus facilement au créneau sur la base d arguments solides et vérifiables (et que j espère donc vrais!)» 3.2. CONTINUER D AGIR CHACUN DE SON CÔTÉ L idée est aussi de continuer à défendre notre profession (notamment dans nos institutions), de continuer de communiquer sur notre spécificité par de nombreux moyens : écrits, publier des documents, participation aux grands évènements, sensibilisation à la psychomotricité pour les autres professionnels de l équipe «négocier les salaires chacun de son côté dans ses institutions, communiquer +++ au niveau de l'institution Il faut ABSOLUMENT négocier les salaires!!! Accepter n'importe quelle rémunération c'est se prostituer!! Et la plupart des structure comprennent très bien les arguments!!» «Négocier c'est valoriser notre profession!! Accepter des salaires de merde c'est accepter qu'on dévalorise OFFICIELLEMENT notre D.E» «Il est évident qu'il faut faire un travail de fourmis (présentation de la psychomotricité dans les services et institution où l'ont bosse, pourquoi pas organiser des réunions de discussions avec les différents paramédicaux et médicaux, rencontrer les associations de médecins, kine, ergo...). Malgré cela, je pense que toucher le grand public est également important, très peu de personne connaissent ce métier» «Défendre notre métier au boulot ok mais c est un peu faire du sur-place. Il faut voir plus loin puisque ça on le fait déjà (il me semble)» (A.Y.) 3.3. CHERCHER DU SOUTIEN «Avant de revendiquer quoi que ce soit cherchons du soutien en faisant connaître notre métier et son importance» (A.Y.). Chercher du «soutien de poids» auprès : - des associations psychomot déjà existantes, de nos syndicats, de la FFP, - des autres professions (médecins, psychologues, kinésithérapeutes, orthophoniques, ergothérapeutes, etc.) - des patients/parents de patients, - de nos institutions, - des internautes «Une campagne de pub ça pourrait être pas mal! Alors ça a un coût évidement mais y'a des sites où ont peut être soutenu financièrement par les internautes» «Soutien de poids venant d'autres professions (psychiatres, psychologues cliniciens, kinés, pédopsy..)» «Groupe de travail sur internet (groupe créé)?»

8 «Il serait intéressant d'avoir un contact avec les associations de psychomot (régionales et départementales) et autres cafés de psychomot. Nous sommes en train de monter une association dans le 77 et toutes mes collègues ne sont pas sur FB mais je pense qu elles seraient fortement interessées par ce «combat». ça permettrait surement d avoir plus de poids en montrant que les syndicats nationaux ne suffisent pas à représenter les psychomot et qu on monte des associations pour échanger, superviser, et se former... rien n'empêche de les contacter pour également avoir leurs points de vue» «Si on demandait a tous nos patients qui voudraient être remboursés de faire une lettre a leur mutuelle ou a l'apa (pour ceux que ça concerne) etc. ça pourrait peut être faire chier les organismes qui se demanderaient a la fin ce que c'est que ces "psychomotriciens"» 3.4. MÉDIATISATION Il s agit ici de communication, de nous faire connaitre au plus grand nombre Vous avez eu de nombreuses idées dont notamment l appel aux différents médias (TV, radio, manifestations, lettre publique revendicative, pétition, utilisation des réseaux sociaux, publier des documents/écrire des livres, participation aux grands évènements comme le Téléthon par exemple ). La profession oblige, certains d entre-nous parlent d un besoin de se faire connaitre de manière originale, de «faire le buzz». «Longue lettre revendicative de nos qualités malgré le fait que je suis un convaincu de notre spécificité» «Faire une lettre commune et publique, via réseaux sociaux et/ou médias...» «Mobilisation à plusieurs, Je pense qu'il faut carrément faire comme les sages-femmes ou les infirmiers fut un temps..» «Il faudrait que les psychomotriciens se mobilisent ou manifestent pour effectivement une revalorisation de notre salaire» «Grève, manifestations, appel aux journalistes» «La communication est le fil conducteur! Après il y a des multitudes de supports de communication qui pourront atteindre plus ou moins de personnes» «A quand un plan national?» «Pétition sur un site internet» «Faut pas se laisser faire et négocier» «Une de nos priorités devrait être de faire parler de notre métier de descendre dans toutes les écoles de formation paramédicale (infirmiers, kine, ortho, même les ergo) pour leur faire découvrir notre métier! Les grands groupes qui nous embauchent dans les structures privées se faire connaître avant de se faire reconnaître!!! Toutes les professions cités ci-dessus sont connus par tout le monde mais nous c'est un ÉNORME "?" Alors il faut faire parler de nous et ça passe par la TV et qu'elle grande joie d'entendre son entourage dire aaaah j'ai vu une psychomot l'autre jour dans tel ou tel reportage! Publié, proposer des études c'est comme ça qu'on se fait connaître!» «Les grands magasines top santé, elle, cosmos et j'en passe avoir le soutient de personnes connus et notamment une manifestation annuelle qui s'appel le telethon allons faire parler de nous aussi dans ces grands événements!!!» «Communiquer plus : fly, pub, spot de sensibilisation...» «Je pense qu'à notre niveau on peut toucher en masse en diffusant des émission radios web, ou encore un spot sur youtube... ça peut, si c'est bien goupillé, faire le buzz» «Il faudrait qu'on passe et repasse dans le journal de la santé et dans les maternelles (comme la chronique hebdo sur la psychomot de Séverine B à une période du temps de Maitena Biraben je crois)! Y'a pas moyen de proposer des reportages à ces journalistes? (Une équipe du magasine de la santé était venu filmer ma collègue psychomot, mais c'était pour suivre une petite plus que pour parler de la psychomot)» «Sinon tellement vrai sur NRJ12 c'est pas mal regardé et souvent ça parle d'enfants TDAH..» «Manifester oui, mais comme des psychomot! Les banderoles s'est has been, sortons nos parcours psychomot!» «Je pense que toucher des émissions comme le magazine de la santé ou autres serait une bonne chose. J'ai quelques contact en Tv et aussi radio si ça peut aider» (Julie Tiberghien) «Pour avoir un impacts c'est moche a dire mais faut toucher un maximum de votant! Après quand je ds campagne de pub il faut entendre sensibilisation. Défendre notre métier au boulot ok mais c est un peu faire du surplace. Il faut voir plus loin puisque ça on le fait déjà (il me semble)»

9 «Par contre j'ai lu plus haut des émissions comme nrj 12 la psychomot qui était en poste avant moi est passé quelques fois dans ces reportages... Je commence tout juste le poste mais l'association avec qui je travaille fait régulièrement des passages tv. Les maternelles le journal de la santé sont des émissions sérieuses mais après toutes émissions même celle des jeux tv c'est toujours bien lol» «Tout reportage même métro news direct matin ouest France...» BOYCOTT, GRÈVES Quelques actions plus revendicatives et pouvant se mettre en place relativement rapidement. (Ceci pourrait aussi parti de la partie «médiatisation» ) «pousser les portes du ministère...» «boycott» «une journée de grève nationale» 3.6. SE FÉDÉRER Il ressort un besoin de se fédérer et de rassembler le plus grand nombre de professionnels! Est proposé de : - faire appel aux différentes associations déjà existantes ainsi qu aux syndicats - partager cette démarche à l ensemble des psychomotriciens, en créant un sondage pour les impliquer par exemple - monter des groupes de travail, - trouver un certain nombre de référents par région - création d un «ordre des psychomotriciens»? «Se fédérer pour faire bouger les choses» «Groupe de travail dans chaque région/référents par région» «Partager ce travail aux autres psychomotriciens (atteindre le plus grand nombre!!!)» «Exemple tout bête: j'ai suivi la formation d'équicien il y a 1 an et le métier vient d'être reconnu depuis le 30/01/14. si l'on avançait dans un seul et unique sens, je pense que la masse que l'on représente ferait plus de bruit...» «L importance d'être "syndiqué" (car du coup cela forme une union pour les protestations, dégociations salariales et autre...) à défaut d'avoir un "ordre des psychomotriciens" (à quand sa création d'ailleurs???)» 3.7. SOUTENIR NOS REPRÉSENTANTS NATIONAUX ET SYNDICATS Nous avons déjà quelques représentants en charge de nous défendre et de faire évoluer les choses. Se pose la question de créer quelque chose de nouveau (ci-après) ou d appuyer, de renforcer ce qui existe déjà : - en leur donnant une «opinion de la base» par exemple, - en leur envoyant des lettres construites, - en proposant des relais réguliers auprès des instances (par le biais «d administrateurs»), - en s engageant en ministère pour agrandir les rangs, - en créant un système de «référence» par région «Action de la "base" (nous)! Soutenir nos représentants et leur donner notre opinion ne peut qu être une bonne chose!» «Contacter le SNUP, la FFP (une lettre qu'on construirai à plusieurs)» «Relai régulier auprès des instances par rapport à ce qui est réfléchit ici, par la base, par le biais "d'administrateurs"» «Le président de la FFP prend les candidatures pour aller au ministère, par ici les mails des volontaires» «Si il y a une pétition à signer, une réunion à laquelle assister pour faire bouger les choses, j'en suis, mais je crois que les syndicats font déjà ce travail de reconnaissance et on pourrait peut être renforcer leurs rangs. 2 représentants par régions, voir départements en ile de France, pour mettre en place des groupes de travail, ça me parait une bonne idée... ça permettrait également de faire un point sur la situation par secteur géographique»

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

Tarentur, le livre prochainement édité

Tarentur, le livre prochainement édité Netophonix» Forum Wiki Chat Déconnexion [ Kradukman ] message 0 nouveau SmartFeed Liste des sagas mp3 Charte du forum FAQ Rechercher Membres Panneau de contrôle Dernière visite : Jeu 16 Jan 2014, 20:13

Plus en détail

Les naufragés du parking

Les naufragés du parking Les naufragés du parking Synopsis Quatre personnes se rendent au parking pour récupérer leur véhicule après une soirée qui s'est prolongée. Malheureusement, le parking est fermé. Ces personnes qui ne se

Plus en détail

Casting. Monologue (Homme) Casting d un publicitaire à la recherche de futurs candidats. Durée approximative : 7 minutes

Casting. Monologue (Homme) Casting d un publicitaire à la recherche de futurs candidats. Durée approximative : 7 minutes Casting Monologue (Homme) Casting d un publicitaire à la recherche de futurs candidats. Durée approximative : 7 minutes 1 Tous droits de reproduction, d adaptation et de traduction, intégrale ou partielle

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 Nota : Narrateur, voix off : celle de Yolan. Tonalité de narration, neutre. Texte en noir dans le script. Yolan dans l'action : texte en vert. Elfe mâle, jeune.

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE. Etude 2014 LES BESOINS DES PROFESSIONNELS EXERCANT AUPRES DES JEUNES ENFANTS EN ILLE ET VILAINE

RAPPORT D ANALYSE. Etude 2014 LES BESOINS DES PROFESSIONNELS EXERCANT AUPRES DES JEUNES ENFANTS EN ILLE ET VILAINE RAPPORT D ANALYSE Etude 2014 LES BESOINS DES PROFESSIONNELS EXERCANT AUPRES DES JEUNES ENFANTS EN ILLE ET VILAINE contact@merlinpinpin.com 06.8000.51.93 Septembre 2014 contact@merlinpinpin.com 06.8000.51.93

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL!"

Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM LA PAROLE AU PERSONNEL! Région Vaud Délégation syndicale EVAM RAPPORT SUR L'ENQUETE DE SATISFACTION A L'ATTENTION DU PERSONNEL DE L'EVAM "LA PAROLE AU PERSONNEL" 1. Commentaires généraux L'enquête "La parole au personnel" a été

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012

RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012 RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012 Les élections de représentativité pour les salariés des petites entreprises de moins de 11 salariés auront

Plus en détail

Vous n êtes pas en contact avec un représentant de l assistance. Veuillez renvoyer votre message lorsqu un représentant sera connecté.

Vous n êtes pas en contact avec un représentant de l assistance. Veuillez renvoyer votre message lorsqu un représentant sera connecté. à 20:24:20 Bienvenue sur la discussion en direct avec l assistance Blizzard Support! Vous serez mis en relation avec un représentant dans quelques instants.. Le temps d attente actuel est d environ 39

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Débat sur la loi de Santé

Débat sur la loi de Santé Débat sur la loi de Santé TPG Le principe de ce TPG est que le patient n aura plus à avancer les frais pour la consultation. Actuellement, pour une consultation chez le généraliste de 23 : 15,10 e remboursés

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AUX ORGANISATEURS DU FORUM «RÉGLEMENTER LA SANTÉ MENTALE? PAS DE CONSENSUS!»

LETTRE OUVERTE AUX ORGANISATEURS DU FORUM «RÉGLEMENTER LA SANTÉ MENTALE? PAS DE CONSENSUS!» LETTRE OUVERTE AUX ORGANISATEURS DU FORUM «RÉGLEMENTER LA SANTÉ MENTALE? PAS DE CONSENSUS!» par Brigitte Dohmen En 2000, j ai fait partie du groupe d experts désignés par la Fédération belge des psychologues

Plus en détail

Bilan de stage à Montréal!

Bilan de stage à Montréal! Bilan de stage à Montréal! J'ai commencé mon deuxième stage au Centre de Réadaptation en Déficiences Intellectuelles et en Troubles Envahissants du Développement (CRDITED) de Montréal pour une durée de

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD»

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» FICHE N 14 LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» Afin de répondre au mieux à la question : les réseaux relèvent-ils de la convention collective BAD? Plusieurs points doivent successivement être analysés : L activité

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 2 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 2 «TU AS DU BOULOT?» Objectifs : Présenter ses projets, demander des conseils, demander un prêt Points de langue : Le futur simple, le conditionnel présent Thèmes culturels

Plus en détail

Enquête sur la satisfaction à travailler en maison médicale

Enquête sur la satisfaction à travailler en maison médicale CAHIER Enquête sur la satisfaction à travailler en maison médicale Janine Adelaire, coordinatrice à l intergroupe liégeois, Virginie Jurdan, kinésithérapeute, Françoise Goffin, médecin, Maryline Guillaume,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE

ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE Dans le souci d évaluer le plus complètement possible les effets de leur séjour dans leur centre, les responsables du Centre de classes-lecture de Grenoble multiplient les

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap

Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap Unis pour l accès à la santé des personnes en situation de handicap CHARTE ROMAIN JACOB La Charte Romain Jacob pour l accès aux soins des personnes en situation de handicap en France, a fait l objet d

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED 1- CONTEXTE SESSAD= Service d Education Spéciale et de Soin A Domicile A Domicile= sur les lieux de vie de l enfant L école est un lieu de vie

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1

Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Fonction éducative, fonctions psychologiques, deux réalités d une intervention. Jérôme THONON 1 Dans la prise en charge d adolescents en grande difficulté, de nombreuses personnes sont mobilisées autour

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Monsieur Lessig fait une partie de golf avec 3 autres directeurs d'entreprise. Il est très fier de partager son nouveau savoir à base de libertés. Mais

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?»

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Forum œcuménique Monde du travail, Yverdon 27 octobre 2012 «Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Introduction Deux questions avaient été envoyées aux participants pour préparer la discussion

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1 A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Morel 1 Une fois de plus, le secrétaire n a pas su organiser le travail de secrétariat. Et on a un rapport

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Institutionnalisation et émergence du service de soins infirmiers

Institutionnalisation et émergence du service de soins infirmiers Institutionnalisation et émergence du service de soins infirmiers Quelques mois après la mise en place de la réforme hospitalière de juillet 1991, une enquête permet d évaluer les réactions des professionnels

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Réflexion à partir des «Consommations cachées de cocaïne dans le Vieux- Lille» - Nathalie Lancial

Réflexion à partir des «Consommations cachées de cocaïne dans le Vieux- Lille» - Nathalie Lancial Réflexion à partir des «Consommations cachées de cocaïne dans le Vieux- Lille» - Nathalie Lancial E lisabeth Dooghe - 21 septembre 2012 Directrice régionale, A.N.P.A.A. Nord Pas-de-Calais J ai retenu de

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie

Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie janvier 2004 Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie Cette première fiche a pour objet de montrer l ampleur des questions posées par l assurance maladie et d annoncer les objectifs

Plus en détail

DIPLÔME D'ÉTAT INFIRMIER Session de juin 2014 - Soutenance le 11 juin 2014 Mémoire de fin d'études écrit et personnel SOUTENANCE ORALE

DIPLÔME D'ÉTAT INFIRMIER Session de juin 2014 - Soutenance le 11 juin 2014 Mémoire de fin d'études écrit et personnel SOUTENANCE ORALE DIPLÔME D'ÉTAT INFIRMIER Session de juin 2014 - Soutenance le 11 juin 2014 Mémoire de fin d'études écrit et personnel L'EXPÉRIENCE DANS LA PRISE EN CHARGE DE L'URGENCE PAR L'INFIRMIER SAPEUR-POMPIER SOUTENANCE

Plus en détail

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel».

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Compte Rendu Café RH Dauphine du vendredi 7 février 2014 «L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Ce compte rendu vise à

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000)

Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Présentation au CONGRES MONDIAL de PSYCHIATRIE de l atelier théâtre de l ARAPS : «LES PLANCHES à PINS» (La Villette, PARIS, mai 2000) Depuis Septembre 1997, un groupe composé de patients et de soignants

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

LONDRES Présentation de l Association des noms de domaine devant le GAC

LONDRES Présentation de l Association des noms de domaine devant le GAC LONDRES Présentation de l Association des noms de domaine devant le GAC Mardi 24 juin 2014 12h00 à 12h30 ICANN Londres, Angleterre Merci, je veux signaler quelque chose. Lorsque vous parliez de l URS,

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle

Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Club thérapeutique et Groupe d Entraide Mutuelle Aurélien Troisœufs, doctorant en anthropologie Bonjour. Je m appelle Aurélien Troisoeufs. Je suis doctorant en anthropologie au laboratoire du CERMES 3

Plus en détail

Bonjour et merci de nous avoir invités à cette table ronde bien impressionnante pour nous qui représentons le Mouvement ATDQM France.

Bonjour et merci de nous avoir invités à cette table ronde bien impressionnante pour nous qui représentons le Mouvement ATDQM France. INTERVENTIONS devant l Intergroupe «Lutte contre la pauvreté et droits de l Homme» au PARLEMENT EUROPEEN le 21/10/15 Invités par la Présidente Sylvie Goulard Bonjour et merci de nous avoir invités à cette

Plus en détail

Le marteau et l enclume

Le marteau et l enclume Sophie Ricoul Le marteau et l enclume Chroniques d une accidentée de la route 2 2 Les aires d accueils pour les gens du voyage ou Le marteau et l enclume Gérer des aires d accueils pour les gens du voyage

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

SYNTHESE DE L ATELIER DU 17/10/14 Conduite de changement technique et QVT- intégrer le travail, un jeu d enfants?

SYNTHESE DE L ATELIER DU 17/10/14 Conduite de changement technique et QVT- intégrer le travail, un jeu d enfants? SYNTHESE DE L ATELIER DU 17/10/14 Conduite de changement technique et QVT- intégrer le travail, un jeu d enfants? Sommaire : 1. Introduction ARAVIS et Pascal Beguin, IETL p 2 2. Synthèse des échanges en

Plus en détail

Indications pédagogiques E3 / 41

Indications pédagogiques E3 / 41 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E3 / 41 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE 1 :

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

- Lille Apathy Rating Scale : consignes d'administration -

- Lille Apathy Rating Scale : consignes d'administration - - Lille Apathy Rating Scale : consignes d'administration - Cette échelle se présente sous forme d'un ensemble de 33 questions réparties en 9 rubriques correspondant aux différentes manifestations cliniques

Plus en détail

Créer et gérer. une activité de photographe TROUVER SA SPÉCIALITÉ ET EN VIVRE! FABIÈNE GAY JACOB VIAL PHOTOGRAPHE

Créer et gérer. une activité de photographe TROUVER SA SPÉCIALITÉ ET EN VIVRE! FABIÈNE GAY JACOB VIAL PHOTOGRAPHE PHOTOGRAPHE Créer et gérer une activité de photographe TROUVER SA SPÉCIALITÉ ET EN VIVRE! FABIÈNE GAY JACOB VIAL Groupe Eyrolles, 2013, ISBN : 978-2-212-13590-9 PHOTOGRAPHE Photographe, moi? 1 La photographie

Plus en détail

Analyses et témoignages issus de nos rassemblements

Analyses et témoignages issus de nos rassemblements Journée mondiale du refus de la misère 14 octobre 2015 Analyses et témoignages issus de nos rassemblements Les exclusions du chômage 2015, c est l année de l exclusion du bénéfice de l allocation dite

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Introduction Bienvenue et merci d'avoir pris le temps de télécharger ce rapport gratuit. Voici l'affaire. Après la lecture

Plus en détail

REVUE DE PRESSE. www.fneo.fr. Egalon Juliette - VP en charge de la Communication - vp.communication.fneo@gmail.com

REVUE DE PRESSE. www.fneo.fr. Egalon Juliette - VP en charge de la Communication - vp.communication.fneo@gmail.com FÉRATION NATIONALE Egalon Juliette - VP en charge de la Communication - vp.communication.fneo@gmail.com FÉRATION NATIONALE Mediapart, le 25 janvier 2013 25 janvier 2013 Par michel_barbier Aujourd'hui 25

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2012 LES PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

LES GRILLES DE SALAIRES 2012 LES PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE DOCUMENTATION CGT LABORIT SALAIRE FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE 05 49 44 57 96 Fax : 05 49 44 57 97 Mail : cgt@ch-poitiers.fr Site Internet : http://www.cgtlaborit.fr/ LES GRILLES DE SALAIRES 2012 LES

Plus en détail

LA PREVENTION ET VOUS

LA PREVENTION ET VOUS Septembre 2012 LA PREVENTION ET VOUS «LE SURENDETTEMENT ET LA MARGINALISATION : COMMENT VIVRE ET ABORDER LE SURENDETTEMENT AU SEIN DE SON MILIEU FAMILIAL ET SOCIAL» AU DELÀ DE LA DIMENSION ÉCONOMIQUE METTRE

Plus en détail

Procès verbal de l'assemblée extraordinaire du 23/10/12

Procès verbal de l'assemblée extraordinaire du 23/10/12 Association des Étudiants en Médecine de Marseille Faculté de Médecine 27 Bd Jean Moulin 13005 Marseille Tel/Fax : 06-85-30-51-91 contact@aem2.org aem2.org Procès verbal de l'assemblée extraordinaire du

Plus en détail

Vidange moteur du 600 Fazer 98-03

Vidange moteur du 600 Fazer 98-03 CR réalisé par blade29 Le 25 juillet 2005 Vidange moteur du 600 Fazer 98-03 c'est parti pour les tofs! Allez, après le filtre à air, on va s'attaquer à la vidange moteur et changement du filtre à huile

Plus en détail

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthophoniste. Le Métier d Orthophoniste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 784 h/an de septembre à mai Orthophoniste Le Métier d Orthophoniste L orthophoniste prend en charge tous les troubles du langage, qu ils se manifestent

Plus en détail

C est la rentrée! n 4. Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr

C est la rentrée! n 4. Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr C est la rentrée! n 4 Toujours plus d infos sur http://www.cfecgc-santesocial.fr 1- Le Mag Santé-Social - 4ème trimestre 2014 L édito Lors du QUE VIVE LE DIALOGUE SOCIAL Dans son discours à l Assemblée

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales La révision de la CCN 51 en 15 points Masse salariale constante Marges Evolution Négociations locales Adaptation Edito Les évolutions importantes des secteurs sanitaire, social et médico-social (adaptation

Plus en détail

Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE

Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE SYNTHESE Enquête de satisfaction CIL PASS-ASSISTANCE Mars 2011 Service CIL PASS-ASSISTANCE Avril 2011 Action Logement Les entreprises s engagent avec les salariés 1 Données de l enquête Enquête de type

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2008 2009 PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

LES GRILLES DE SALAIRES 2008 2009 PRIMES ET INDEMNITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE DOCUMENTATION SALAIRE FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE 05 49 44 57 96 Fax : 05 49 44 57 97 Mail : contact@cgtlaborit.fr Site Internet : http://www.cgtlaborit.fr/ LES GRILLES DE SALAIRES 2008 2009 PRIMES

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Infirmier(e) Le Métier d Infirmier(e) Le Concours. Concours Prépa Santé. Le CPS d Angers prépare les étudiants au concours d infirmier(e)

Infirmier(e) Le Métier d Infirmier(e) Le Concours. Concours Prépa Santé. Le CPS d Angers prépare les étudiants au concours d infirmier(e) CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Infirmier(e) Le CPS d Angers prépare les étudiants au concours d infirmier(e) Le Métier d Infirmier(e) Qu il travaille en

Plus en détail

Fiche pratique. Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation. Fédération Française de Tennis de Table

Fiche pratique. Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation. Fédération Française de Tennis de Table Fiche pratique Les avantages acquis (Article 1.3 de la CCNS) Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation Fédération Française de Tennis de Table Fiche pratique Les avantages acquis

Plus en détail

Tout au long des décennies suivantes, la FNI a poursuivi ses objectifs pour : Faire reconnaître et valoriser pleinement les compétences infirmières en inscrivant de nouveaux actes à la Nomenclature Générale

Plus en détail

Groupement d employeurs : une solution alternative pour l emploi dans la filière livre

Groupement d employeurs : une solution alternative pour l emploi dans la filière livre Groupement d employeurs : une solution alternative pour l emploi dans la filière livre Rencontre du 30 janvier 2014 Avec Fontaine O Livres, Paris Mix Group Emploi et le MOTif Comment le groupement d employeurs

Plus en détail

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise?

- Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? Entretien avec Dominique Mathot, ingénieure chez IBM France - Madame Mathot, vous êtes ingénieur chez IBM. Quelles sont vos fonctions dans l entreprise? - J exerce un métier d architecte en systèmes d

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE MINI PLANETE

ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE MINI PLANETE ENQUETE DE SATISFACTION ANNUELLE 2013 CRECHE MINI PLANETE I. Présentation Les enquêtes de satisfaction ont été remises en main propre à l ensemble des parents de la crèche Mini Planète au mois de juin

Plus en détail