G.U.S. D'OÙ VENONS-NOUS? OÙ ALLONS-NOUS?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "G.U.S. D'OÙ VENONS-NOUS? OÙ ALLONS-NOUS?"

Transcription

1 G.U.S.. D'OÙ VENONS-NOUS? OÙ ALLONS-NOUS? QUI SOMMES-NOUS?

2 D'OÙ VENONS-NOUS? HISTORIQUE réflexions; immobilier, les espaces libérés sont mis à disposition avec des baux de l Etat; petit à petit et aménagent des ateliers. Ces nouveaux arrivants industrielles urbaines» et présenté, en mars 2004, les «Réflexions du centre ville vers Dans l attente de la réalisation d un projet - nous avons rencontré des autorités et des représentants de la Ville et renouvelables chaque année. Des artistes et des artisans s installent - nous avons organisé un débat public sur «l avenir des friches contribuent ainsi à la conservation des bâtiments. pour un Projet GUS à la SIP», qui dans son chapitre d Introduction bâtiments C et D. Sous l appellation BAC (Bâtiment d Art Contemporain) elle y abrite les activités du Centre d Art Contemporain (CAC) et du Musée d Art Moderne et Contemporain (MAMCO). Depuis l an 2000 le reste du site appartient à la Caisse de Prévoyance du Personnel enseignant de l Instruction Publique et des Fonctionnaires de l Administration du Canton de Genève (CIA). la CIA, lors de notre rencontre du 24 septembre Il entend donner corps à nos intentions de défendre l existence d un pôle culturel et de création vivant, à la SIP, complémentaire des projets institutionnels. Dans ce but, le maintien de surfaces à loyers abordables est essentiel.» L intégralité de ce document est consultable sur notre site internet : Le GUS (Groupement des Usagers de l ancienne SIP Plainpalais) La CIA a toujours laissé entrevoir la possibilité, pour le GUS, de rester «favoriser et maintenir en ville de Genève des ateliers et des des futures rénovations. a été crée en mars Il a pour buts, selon ses statuts, de espaces artistiques et artisanaux, multidisciplinaires, à des coûts modérés». Il rassemble la quasi-totalité des acteurs travaillant dans le bâtiment G/H. Les bâtiments A, B, E et J ont également abrité des ateliers occupés par des membres du GUS, représentant une surface d'environ 1'500 m2. Dans ces bâtiments les résiliations se sont étalées progressivement jusqu en Un seul d entre eux a été relogés dans le bâtiment G/H. Depuis sa création, le GUS a régulièrement entretenu des relations avec la CIA qui l a reconnu comme un interlocuteur légitime. Ces contacts auraient dû permettre, à terme, d aboutir à un accord acceptable pour les deux parties. En septembre 2003, la CIA nous a lancé un défi consistant à élaborer un projet «réaliste» pour l avenir. Nous avons mené alors une enquête interne sur la situation et les besoins de chacun. En parallèle : - nous avons mis en place un groupe de travail afin d avancer dans ces dans ces bâtiments à condition, toutefois, de pouvoir assumer le prix La définition d un programme de travaux pour les bâtiments G/H étant indispensable pour pouvoir répondre à cette condition, il constituait l objet central des délibérations. Dans ces discussions, de tous les locataires de ce bâtiment (excepté la boîte de nuit) et a étudié, dès lors, le projet d un grand café-restaurant. Dès cet instant, le bâtiment a perdu son affectation culturelle, ce qui a entraîné, entre autres, la disparition du Théâtre de La Grenade, d une galerie d art contemporain et de la plupart des artisans travaillant sur le site (ébéniste, menuisier, designer, créateur de décors de théâtre,...). Un programme de rénovation des bâtiments E/F, impliquant différents acteurs institutionnels ainsi que des partenaires privés, a été mené et achevé en A ce moment-là, le rez-de-chaussée du bâtiment G a été loué à une entreprise commerciale non-membre de notre association. En , suite à des rénovations menées dans les bâtiments A et B, une nouvelle vague de résiliations a eu raison des derniers artisans restant sur le site, ainsi que ceux qui occupaient le rez-de-chaussée du bâtiment H. La prochaine étape de rénovation concernera les bâtiments G/H dans lesquels une quarantaine d artistes loue actuellement trois niveaux. la CIA a accepté la présence d un architecte «modérateur», Morten Gisselbaek, qui, courant 2004, a présenté un premier rapport. Cette ouverture a permis au GUS d espérer un accord définissant les priorités de ce programme. L équation de base était donc la suivante : - Est-il possible de définir un programme de travaux essentiels à la conservation des bâtiments G/H dont le coût réparti sur les loyers soit encore supportable par les locataires actuels? RUE GOURGAS Depuis le début des années 90 la Ville de Genève est propriétaire des stipulait : «Ce document fait suite à la proposition formulée par en particulier, le bâtiment J. Dans la foulée, la CIA a résilié les baux A F G/H E J B EVOLUTION DE LA SITUATION En juin 2005, le Département des Affaires Culturelles de la Ville a décidé de ramener le projet BAC+3 dans ses locaux (BAC), en abandonnant ses ambitions d étendre ses activités sur d autres bâtiments du site et, MAMCO MAMCO BAC CAC CENTRE D ART RUE DES BAINS RUE DES VIEUX-GRENADIERS La SIP (Société genevoise d Instruments de Physique) quitte ses murs

3 OÙ ALLONS-NOUS? SITUATION ACTUELLE / POSITIONS DES DEUX PARTIES Depuis 2004, l architecte-conseil du GUS, a travaillé à l élaboration d un programme de rénovation des bâtiments G/H. Ce programme devait rendre les espaces conformes aux normes en vigueur et aux conditions usuelles d utilisation afin de permettre une conservation pérenne du bâtiment G/H. Son programme, élaboré selon des critères de rénovation standard, respectant toutes les exigences de qualité, durabilité et niveau technique, a abouti à des prix de CHF 75.-/m2/an, non compris les aménagements intérieurs, nécessaires pour modifier et adapter les espaces ateliers à la nouvelle situation. S agissant de ce chiffre, l architecte-conseil émet les commentaires suivants : «Les coûts que j ai calculés sont une extrapolation des documents remis par la CIA et leur architecte, revisités selon mon assez bonne connaissance de ce bâtiment et de la rénovation en général. Ils ne représentent pas le résultat d un autre projet devisé, mais une version réaliste du même projet (ou presque) qui prendrait comme point de départ la volonté de conserver les locataires et les activités Pour la CIA : Deux propositions distinctes ont été formulées : 1ère proposition : trois étages loués actuellement. - recherche du financement destiné à couvrir les CHF 102.-/m2/an - Fixation d un prix minimum de CHF 140.-/m2/an pour des surfaces brutes y compris les circulations et services et non compris les aménagements intérieurs nécessaires pour modifier et adapter les espaces ateliers à la nouvelle situation. Cette offre, qui semble avoir la préférence manifeste de la CIA, est DCTI pour surélever l immeuble. 2ème proposition : - Maintien de la surface totale louée sur trois niveaux. - Fixation du prix à CHF 177.-/m2/an pour des surfaces brutes y compris autorisation précitée. une importance fondamentale sur le résultat.» Après quatre ans de discussions, la CIA a rejeté la proposition de rénovation établie par l architecte-conseil pour lui préférer une version plus coûteuse. Finalement, les pourparlers menés ces derniers mois concernant les montants des loyers après rénovation, ont débouché respectivement sur les positions suivantes : suivante : manquants pour couvrir le montant du loyer exigé par la propriétaire, et - recherche d un bailleur de fonds pour lui permettre d accéder au prêt de CHF , dont les coûts (CHF 25.-/m2/an) seraient à la charge des locataires. subordonnée à l obtention par la propriétaire, d une autorisation du Une baisse des coûts de l ordre de 25% sur le montant total me semble qu il a été élaboré sur des bases qui, elles, peuvent être changées et ont an. - CHF 75.-/m2/an = CHF 102.-/m2/an). Récapitulons, les besoins du GUS se décomposent de la manière maximum sur deux niveaux (1er et 2ème étage) en lieu et place des les circulations et services et non compris les aménagements Cela ne signifie pas que le projet de la CIA est poussé à la hausse, mais propriétaire et les CHF 75.-/m2/an que propose le GUS (CHF 177.-/m2/ - Proposition de réduction de la surface totale louée d un tiers et au actuelles. relativement facile à obtenir. Reste à couvrir la différence entre les CHF 177.-/m2/an que réclame la intérieurs. Offre également subordonnée à l obtention de la même Pour l association GUS : La proposition de maintien de la surface totale louée sur trois niveaux est, en l état, la seule acceptable pour le GUS puisque tous les locataires souhaitent rester à la SIP. Le GUS a formulé une contre-offre qui se présente comme suit : CHF 75.-/m2/an correspondants au résultat de l analyse réalisée par l architecte-conseil du GUS, sur la base du programme de travaux fourni par la CIA. A cela doivent s ajouter les coûts du financement des CONSTAT On peut relever un important différentiel entre les chiffres avancés par la deuxième étude de l architecte-conseil du GUS et ceux de l institution propriétaire. Ce différentiel résulte d un programme de rénovation quasi identique, mais dont les coûts sont revus à la baisse (env. 25%) et d un plan financier basé sur un rendement net calculé à 5% au lieu de 5,5%. (Voir détail du plan financier sur le site «ateliersip.ch»). Le projet présenté par le GUS et son architecte se rapproche néanmoins de la réalité économique de ses membres, les locataires actuels. Nous étions à la recherche de partenaires financiers (avec l accord de la CIA) et nous comprenons d autant moins la rupture unilatérale des négociations, qui a abouti, fin février 2009, à la résiliation de l ensemble des baux. Plus de quarante artistes risquent dès lors de se retrouver à la rue sans outil de travail! aménagements intérieurs (estimés à CHF ) dont la charge Compte tenu de tout ce qui précède, nous pensons 25.-/m2/an. à condition, toutefois, de renouer le dialogue à la financière par m2 de surface brute louée représenterait environ CHF Les membres du GUS devraient donc supporter une charge financière de l ordre de CHF 100.-/m2/an, dont, CHF 75.-/m2/an reviendraient à la CIA et CHF 25.-/m2/an pour le financement du prêt. qu'une issue positive est toujours envisageable, recherche d'une solution concertée. Nous y sommes favorables!

4 PLUS GÉNÉRALEMENT... Les engagements des administrations publiques au sujet de réflexions de type «Agenda 21» soulèvent des questions intéressantes de développement durable et de projets «respectueux de l environnement, des ressources naturelles et de l équité sociale». Notre association partage pleinement ce projet de ville fondé sur des notions de durabilité, d équité, de diversité et de cohésion sociale. Les statuts du GUS relèvent clairement que l association a pour but de «favoriser et maintenir des ateliers et des espaces artistiques et artisanaux, multidisciplinaires, à des coûts modérés» et s inscrivent dans cette optique de durabilité et diversité au sein d un quartier. Ses membres et les activités qu ils développent, constituent un exemple concret des objectifs de l Agenda 21 que les autorités appellent de leurs vœux. Un «projet culturel modèle» et la mise en pratique des objectifs mentionnés plus haut génèrent un coût, mais parallèlement, ils induisent en termes d image, par l intégration de toutes ces réflexions actuelles, des bénéfices autres que la seule recherche d un rendement net à 5,4%. Le GUS constitue un collectif d artistes actifs sur la scène culturelle genevoise et au-delà. Il est membre de l UECA et jouit de la reconnaissance de nombreux acteurs institutionnels et d une large sympathie dans le public confirmée par le succès rencontré lors des «Portes ouvertes» annuelles. La richesse des diverses formes d expression et recherches artistiques réunies dans ces lieux (arts appliqués, arts plastiques, théâtre, musique, etc., ) est exemplaire. Les membres du GUS forment un ensemble avec les divers autres acteurs de l art présents dans le quartier (Centre d Art Contemporain, MAMCO et galeries du QuARTtier des Bains). Considérant la pénurie de surfaces à usage d ateliers, il est indispensable de conserver à ces locaux leur affectation actuelle, car leurs dimensions, volumes, conditions d éclairage naturel, etc., les rendent idéalement adaptés aux activités de création, artistiques et artisanales. Les affectations actuelles s inscrivent dans la tradition des activités pour lesquelles ces locaux ont été originalement créés. Cet ensemble a reçu la valeur "exceptionnel" lors du recensement du patrimoine industriel de Genève. Il est pertinent de relever que trois étages du bâtiment E dont les caractéristiques correspondent à celles mentionnées ci-dessus, ont été loués à un bureau d avocats, les ajoutant aux milliers de m2 de bureaux et locaux commerciaux déjà existants en ville de Genève. Autre exemple : Le bâtiment F, qui offrait un espace de caractéristiques architecturales uniques au centre ville (par sa volumétrie, son cubage, etc...) et avait reçu le Festival de la Bâtie à plusieurs reprises, ainsi qu un important organisateur d événements de la place, a également été transformé en bureaux, en délaissant pour partie ce qui faisait sa singularité et son potentiel d affectation. L objectif de la CIA est d obtenir une moyenne de rentabilité nette de son parc immobilier. Le propos même suppose que cette rentabilité est composite. Il peut donc s appliquer à un objet «atypique» de cet ensemble, tel que la SIP, composé de différents corps de bâtiments et de différentes activités, pouvant produire des rentabilités différenciées. A ce titre, le GUS persiste à croire que les exigences de rentabilité de la CIA devraient permettre d intégrer un projet tel que le sien. Relevons encore que suite à une décision politique du Grand Conseil, la CIA a pu acquérir ces bâtiments au prix très avantageux de dix millions de francs à l époque (année 2000), ce qui, d une certaine manière, a permis à cet ensemble, d une valeur patrimoniale unique, d échapper à la spéculation immobilière. «Patrimoine suisse» dédie le dernier numéro 2008 de sa revue «Patrimoine» au «Principe du propriétaire adéquat», faisant écho à un instrument développé par le CUREM (Center for Urban and Real State Management) de Zurich, qui ouvre des perspectives prometteuses pour la sauvegarde du patrimoine bâti. En effet, «souvent, les bâtiments présentant une valeur patrimoniale font l objet de conflits d intérêts apparemment contradictoires entre conservation et rentabilité, entravant leur mise en valeur». L instrument du «Best Owner» prévoit l analyse des qualités d un propriétaire en fonction de trois critères : culture (sensibilité et motivation du propriétaire), stratégie (à adopter -axée sur la mise en valeur de la substance historique) et structure (qui permet d analyser les conditions de propriété). Cet instrument ouvre la voie à de nouvelles pistes de réflexion sur la recherche de systèmes de financement permettant d investir dans la capacité des propriétaires à sauvegarder et rénover des bâtiments historiques. Le quiz proposé «Etes vous le propriétaire idéal d une demeure patrimoniale?» (reproduit à la fin de ce dossier) permet de mieux comprendre les enjeux et de «se positionner» dans une échelle qui va du «meilleur» au «pire propriétaire». Le GUS revendique l obtention d un seul bail, au nom de l association, pour les 3 étages que ses membres occupent aujourd hui, ainsi que la possibilité d aménager et gérer ces espaces selon ses besoins et ses possibilités.

5 QUI SOMMES-NOUS? >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

6 ANITA BINKERT Née le 22 mai 1962 à St.Gallen, vit et travaille à Genève. Atelier à la SIP depuis 1999 FORMATION ESAV Genève, Diplôme A Depuis 1994 Travaille comme artiste-peintre et professeur de dessin Obtention d un atelier à la Maison des Arts du Grütli Etudes d Art Thérapie, Arthéa Genève Diplôme d Art Thérapeute Arthéa, Genève et Goetheanum, Dornach Depuis 2007 Travaille comme Art-Thérapeute indépendante 6

7

8 ANNE FREI Née à Genève en 1963, vit et travaille à Genève FORMATION 1990 Diplôme de l Ecole des Arts visuels 1991 Bourse de la Ville de Marseille où elle prend part à une exposition collective 1993 Exposition individuelle Galerie Ruine, Genève 1999 Exposition individuelle Galerie Rosa Turetsky Anne Frei travaille la peinture et la photographie. A l origine, elle a utilisé la photo, collée, sérigraphiée ou projetée sur la toile, ou intégrée dans des installations. Aujourd hui, elle y recourt à la manière d un croquis, instrument parmi d autres dans la panoplie des outils de travail du peintre. Anne Frei peint à l alkyde. Elle utilise la couleur par superposition de couches, chacune recouvrant l ensemble de la toile. Anne Frei enseigne les arts plastiques au Collège de Saussure depuis une vingtaine d années. Elle est mère de deux enfants et vit à Genève. Elle poursuit son travail d artiste malgré une suspension volontaire de son programme d expositions ces dernières années. 8

9

10 ANTOINE STÄHLI CARDACI Né à Genève le 24 mars 1964, vit et travaille à Genève. EXPOSITIONS PERSONNELLES 2004 FineArtStudio, Bruxelles 2001 Galerie Rivolta «espace réservé», Genève 1999 Palais de l Athénée, Genève 1999 Hall Palermo, Genève 1998 Kiosk, Berne 1993 Ruine, Genève 2001 Création du Café de la Ferblanterie, Genève EXPOSITION COLLECTIVES 2003 FineArtStudio, Bruxelles 1999 Hall Palermo, Genève 1998 Musée Rath «Charles Rollier et les autres», Genève 1997 Parc de la villa Bernasconi, Genève 1996 Halles de l Ile «Lissignol», Genève 1996 Cité Bleue, Genève 1994 Salle Patino «Lissignol», Genève 1994 Faits Divers, Genève PRIX 1999 Attribution par la Ville de Genève d un atelier à la maison des Arts du Grütli Prix Hall Palermo. 10

11

12 AURÉLIEN FONTANET Né à Genève le 12 février 1982, vit et travaille à Genève ETUDES Haute école d art et de design de Genève, filière communication visuelle. Diplômé en juillet Postgrade «Nouveaux Médias» Haute Ecole d art et de design de Genève. 12

13 EXPOSITIONS COLLECTIVES Mapping Festival. Exposition collective. Titre du projet : R.V.B. BAC, Centre d art contemporain, Genève, Agua corrente. Exposition collective. Titre de mon installation : Eaux-Vives. Centro cultural, rua Vergueiro, Sao Paulo, juin Ecosophie. Exposition collective dans le cadre de l année du Brésil en France. Titre de ma présentation photographique : «A fleur de poésie». Galerie Artcore, rue Richelieu, Paris, juillet FILMOGRAPHIE / TRAVAUX 2009 «Kazak street» Clip vidéo réalisé pour Peter Templar, Genève 2008 «Un oiseau rare», Documentaire sur Anita Studer présidente de l assoc. Nordesta éducation et reflorestation. Suisse-Brésil 2007 «Faire son Slam». Un document vidéo informatif et expérimental sur le Slam poetry, Genève 2007 Création d un atelier d écriture avec six prisonniers. Champ-Dollon. CD audio disponnible. «Mr Walid», documentaire, portrait d un réfugié afghan, Walid Panshiri, engagé au côté du commandant Massoud dans la résistance afghane. Aujourd hui Walid vit à Genève et tient un kiosque à Plainpalais, Genève 2005 «Isochrone», court-métrage avec le comédien Jean-Marc Morel, Genève

14 BUJAR MARIKA Artiste plasticien et designer, Né en 1943 à Tirana, Albanie, vit et travaille à Genève 14

15 ARTS PLASTIQUES Galerie Nationale, Bujar Marika, Tirana, Haus am Herrensberg, Bujar Marika, Rapperswil (ZH), iynegian art, Lausanne, Galerie Andata/Ritorno, Laboratoire, Genève, Galerie Rivolta, Genève, Galerie Nationale, Performance : 50 ANS GN, Tirana, DESIGN Tirana Biennial Albanian State Bank, Albanian Telecom, Bibliothèque Nationale,... Mamco Genève, Performance et édition multiple, Pieceunic (R. Turetsky), Liquid Time, Genève, Musée d art moderne et contemporain, Bâtimental, Genève, Galerie AndataI/Ritorno, Larmes de la Banquise, Genève, PentAgora, Sculpture, Espace publique, Genève, (en groupe) : Kunsthalle Bern, Galerie Andata/Ritorno, 2001, Galerie Nationale Tirana, Cabinet des Estampes Genève, Yellow Pages, Galerie Rivolta, Genève Logos Pavillons d Albanie (foires internationales de Paris, Milan, Munich, Graz, Izmir). Jouets logiques (production Naef Spielzeug AG Suisse), Trophée de l International Grand Prix Emanuel Feuermann 2002, Berlin. Expositions Galerie Nationale, Bujar Marika Design, Tirana, Nürnberg Messe, Jouets logiques, International Toy s Center New York, Jouets logiques, Biennale Internationale Design Saint-Etienne, Structures en bois, Biennale Internationale Design Saint-Etienne, Trophée musical, Tirana Biennale, 2005 PUBLICATIONS. Galerie Rosa Turetsky, 2009 Weihnachtensausstellung Kunsthalle Bern, Ulrich Loock, Marikas Galerie Nationale, Tirana, 2006 COLLECTIONS Galerie Nationale Tirana, Mamco Genève, Musée d Art et Histoire (Cabinet des Estampes Genève) Genève, Fonds cantonal d' art contemporain Genève, Fonds municipal d art contemporain Genève, MoMA New York. Collections publiques et privées : Medienzentrum Schulwarte Bern, Holderbank, ATAG debis informatik (Deimler-Chrysler), Sanmaritan Hôpitaux. Arts plastiques Moderne, Fabien Perren, Berner Almanach (Vol.1, Kunst), Gezim Qendro, Tirana Biennale, 2005 (catalogue). Revue art.es, Madrid Edition Mamco, 2008 Design Naef Design, Basel, 1992 et Naef Collection, Basel, Grand Prix Feuermann, Universität der Künste Berlin, Biennale Internationale Design 2002 Saint-Etienne (catalogue). Mikado Koyanagi, Edu-Toy, Petit Grand Publishing, Tokio, Biennale Internationale Design 2004 Saint-Etienne (catalogue).

16 B.ü.L.b comix B.ü.L.b comix est une maison d édition d art séquentiel indépendante, fondée en Nicolas Robel, né le 21 mars 1974 Fondateur de B.ü.L.b comix, il travaille comme graphiste & illustrateur indépendant, auteur de graphic novels et éditeur au sein de la B.ü.L.b factory (B.ü.L.b grafix pour la partie graphisme et communication et B.ü.L.b comix pour la maison d édition d art séquentiel). Il affectionne les outils d organisation afin de pouvoir gérer son tout simultanément. Son travail graphique est visible principalement à Genève dans le domaine culturel. Pour les comics et l illustration, vous pouvez le lire en allemand, anglais, polonais et français chez La Pastèque, Drawn & Quarterly. Mathieu Christe, né le 22 janvier 1976 A la suite de son diplôme en communication visuelle, un projet d exposition itinérante du 3 Pattes, en 1999 à Genève, il se rapproche de Nicolas, surtout intéressé par son impressionnante collection de disques. Petit à petit, au fil des collaborations graphiques et des rencontres sur les pages de Drozophile et Bile Noire à l époque il dessine encore de la BD, Nicolas l invite à faire partie intégrante des éditions. Depuis janvier 2002, avec comme introduction une relecture passionnante de la traduction de Fuc(k), il met la main à la pâte. Actuellement, plus snob, il crée et dessine des caractères typographiques et fait aussi toujours du graphisme comme indépendant. En , il a séjourné en Hollande afin de suivre le cours Master Type and Media à l Académie Royale des Arts de La Haye. 16

17 Collection 40w King-Cat collection v.française Joseph Fuc(k) Move to the city Collection 25w The horrible AboMinable Invacion del Mar Strange Creature Froncée Parthénogeneige Dick Boss Collection Xw Cadavre Exquis Cadavre Exquis POSTCARDS How should i know? Collection Posters Move to the city POSTER How should i know? POSTER 1 Penny POSTER 10 ans POSTER (nuages) 10 ans POSTER (deluxe: signée) Collection 2w set A set B set C set D set E set F set G set H set I set J set K set L set M set N set O set P set Q set R set S set T set U

18 CHRISTIAN BILI Atelier B Atelier de recherches graphiques fondé en 2004 à Genève sur l expertise de Christian Bili. Dès les premiers travaux, l intérêt qui privilégie la réflexion et la lecture a été le principe directeur à l élaboration de recherches et réalisations dans les domaines culturels, de l éducation, du commerce, et institutionnels. Je travaille et vis à Genève. Je développe mon travail artistique principalement autour des notions d autorité et de frustration, d idéologie et de mèmétique. La prise de conscience du temps qui passe (suprême autorité) ne me laisse pas non plus indifférent. Mes pièces artistiques sont toujours pour moi un lieu d expérimentation, technique d abord, mais surtout théorique. Choisir un thème de recherche, documenter, travailler les notions, cerner un contexte, et de cette base produir un ou plusieurs objets dérivés, pièces, films, textes ou exposition. L idée est de réinjecter un maximum ces productions dans un circuit de comsumption culturelle pour tester leur validité, et en déduire un système. En devenant un opérateur de l appartus, observer de l intérieur du terrain les forces en jeu. 18

19 EXPOSITIONS Logos, galerie Ruine (Genève), 2008; Ceci n est pas une ruine, galerie Ruine (Genève), 2007; Bourses Berthoud Lissignol, Centre d art contemporain (Genève), 2007; Flirty Fishing la Générale (Paris), 2007, Real vs Unreal Ganga & Lugar a dudas (Colombie), 2006; Multiples galerie J (Genève), 2005; Apex 5002 galerie Carar (Genève), 2005; See with the artist Art en l Ile (Genève), 2004; La clé est sous le paillasson galerie Azéro (Genève), 2003; The Swiss Scrolls galerie Grafill (Oslo), 2003; Pathfinder, Idn gallery (Hong Kong), 2003; Record Collection, galerie Forde (Genève), 2002; Kak, galerie Kak (Moscou), 2001 CURATOR galerie Environ un mètre carré (Genève), Marc Kremers, Damon Zucconi, Faxmachine; galerie Duplex (Genève), saison 2007 Economies de moyen/moyens économiques ; avec le collectif */Dpx/*; Apex 5002, galerie Carar (Genève), 2005

20 COLLECTIF SALAMANDRA Salamandra est un collectif d artistes provenant d horizons divers. Intervenant dans toutes sortes d environnements, Salamandra les investit comme lieu de confrontation ou comme espace ludique : création de performances, installations, travaux in situ, sculptures, interventions théâtrales et spectacles inédits mettant en jeu les divers éléments avec une prédilection pour le feu, la lumière et l air. Au fil des années, Salamandra a développé un style de l éphémère déclinant tout à la fois une poétique de la lumière et du rythme, ponctuée d effets où la surprise, parfois percutante, est au rendez-vous. Salamandra se définit volontiers comme laboratoire de recherches plastiques et d innovation dans le domaine de la sculpture, des environnements et du spectacle. Dés 1981, le collectif est actif sur de nombreuses scènes nationales et internationales 20

21 CRÉATIONS - SÉLECTION Festival de la Bâtie Sur invitation de Pro Helvetia : Villa Faraldi, Italie «Szene Schweiz», Freiburg in Breisgau, Allemagne «Szene Schweiz», Düsseldorf, Allemagne Dresdner Kunstfest, Hellerau-Dresde, Allemagne Kunsthalle, Krems, Autriche 700ème anniversaire de la Confédération, Bains des Pâquis, Genève Inauguration de l antenne romande de Pro Helvetia, Genève Inauguration du Musée Ariana, Genève Musée romain, Nyon Fêtes du Lac, Annecy, France Fête des Vignerons, Vevey Ethno-parade, Musée d ethnographie, Genève Expo.02 : Spectacle d ouverture Journée cantonale vaudoise Journée cantonale genevoise Inauguration de la nouvelle ligne du Tram 15, Genève Les Yeux de la nuit - Ville de Genève 130 ans du Crédit Agricole Suisse S.A. Fête de la musique - Ville de Genève

22 CRISTINA SIMÕES Cristina Simões est maquilleuse artistique depuis Formée à Paris. A Genève elle pratique dans le monde de l opéra, de la télévision, du cinéma et de la mode. Ses talents couvrent une multitude de domaines : maquillage beauté, body painting, animation et effets spéciaux. Cristina partage son atelier à la SIP avec Annick Polo, photographe, qui est actuellement en formation au Brésil pour 2 ans. Jamie Saunders, également photographe, partage l espace de Cristina pendant cette période. Spécialisée dans les effets spéciaux, Cristina à fait son laboratoire de recherche et de création dans son atelier, où elle prépare diverses prothèses et moulages et fait de nombreux essais maquillage. Elle travaille dans ce domaine depuis plusieurs années en collaboration avec l Hôpital Cantonal Universitaire de Genève (HUG), l armée et l aéroport de Genève pour la simulation d accidents et de faux blessés. 22

23

24 DOMINIQUE PAGE Dominique Page est née le 3 décembre 1957, vit et travaille à Genève FORMATION Université Licence en histoire de l art, Genève ESAV Diplôme B atelier media mixtes, S. Defraui, Genève DISTINCTIONS 1992 Lauréate des ateliers du Grütli 1996 Concours sur invitation du CFMD, Mail 2 24

25 EXPOSITIONS COLLECTIVES 1987 Sans Titre, MJC, Genève 1995 In Vivo, In Vitro, Genève, 1997 Lieu de mémoire, Chronique d une mort annoncée, Aubonne 1998 Rollier et les autres, Rollier 84-98, Musée Rath, Genève, 1998 Morphing system, Klinik, Zürich 2000 Les cases de l oncle Tom, Villa Bernasconi, Genève 2000 Peindre aujourd hui, Villa Bernasconi, Genève 2006 MAC_06, La mort vous va si bien, SIP, Genève EXPOSITIONS PERSONNELLES 1996 Andata-Ritorno, Genève 1996 Ruine, Genève MAMCO, La forêt I et II, Genève, Atelier SIP, Once upon a time, Genève, 2008 MÉDIATION CULTURELLE Conférences, art du 19 e et 20 e siècle, Cours Commerciaux, Genève 1995 Visites commentées, médiation culturelle, MAMCO, Genève 1998 Intervention d artistes, exposition C. Rollier, Musée Rath, Genève 1998 Publication, GENAVA, Genève L art et les enfants, DIP, Genève Lieux Communs, bande son, Cellule pédagogique, Mamco, Genève Depuis 2000 Médiation culturelle, Villa Bernasconi, Lancy 2001 Déambulation 1, work in progress, avec Y. Musard, Mamco, Genève 2002 Déambulation 2, work in progress, avec Y. Musard, Mamco, Genève 2003 Médiation culturelle, Ulrike Gruber et Hugo-de-Senger, FMAC, Genève Musées, une oeuvre, MAMCO, MICR, Genève

26 EMILIO ARTESSERO QUESADA Espagne CHORÉGRAPHE DE LA CIE IDA Y VUELTA 2008 Principe d Incertitude Improvisé-e-, Galpon, Genève 2007 Anatomie d une énigme, théâtre du Galpon, Genève 2005 Etats d Hommes et d Atomes, Théâtre de l usine, Genève 2003 Im Abendrot, fête de la musique, Genève Les Loges du Temps, incidanse, Neuchâtel Sin embargo, Les yeux de la ville, Genève 2002 Repercussions, BFM, Genève Polar et les danseurs, Fête de la musique, Genève 2001 L Exquise Estocade, Grütli, ADC Genève Encuentro No 1, Fribourg Encuentro No 2, Lancy 1997 Kirêvaki, AMR, Genève 1996 Et Caetera, Festival de la cité, Lausanne 1995 Le moustique magique, Alhambra, Genève Soledad, Patino, ADC, Genève 1994 Matières, Spoutnik, Genève 1992 Air du temps, Théâtre de l Usine, Genève L Air de Rien, Patino ADC, Genève 1989 Les Evacués du 6 octobre, Grütli, Genève 1986 Musiques pour danseurs, ERA, Genève Sin Titulo, Octogone, Pully Somnus Ambulare, Octogone, Pully 26

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Collectif audiovisuel : Installations / VJing / lives audio-vidéo Artistes : Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Thomas Vaquié Musicien,

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES par Chantal Bermond et Ariane Arlotti

ARTS PLASTIQUES par Chantal Bermond et Ariane Arlotti ARTS PLASTIQUES par Chantal Bermond et Ariane Arlotti Plan de présentation : Formation, lieux de création, lieux d exposition Mais en premier partons de la réalité d un artiste plasticien. Tout d abord,

Plus en détail

Présentation de l agence

Présentation de l agence Présentation de l agence Agence d art contemporain Lucia Drago, fondatrice en 2008 de l agence d art contemporain Drago for Art, souhaite créer un véritable pont entre l Italie, son pays natal, et la France

Plus en détail

communiqué de presse Exposition Margareta DAEPP Parcours céramique carougeois 19 septembre au 4 octobre 2009

communiqué de presse Exposition Margareta DAEPP Parcours céramique carougeois 19 septembre au 4 octobre 2009 communiqué de presse Exposition Margareta DAEPP Parcours céramique carougeois 19 septembre au 4 octobre 2009. Céramiste suisse confirmée, et enseignante à la Haute école d art appliqués de Genève Margareta

Plus en détail

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer Devenir artiste / Devenir Designer Engager une aventure de création dans l art ou le design contemporains. Bénéficier d une solide formation théorique

Plus en détail

Curriculum vitae. 2011 La cite des bars. Mac11 Bâtiment d'art Contemporain (BAC)

Curriculum vitae. 2011 La cite des bars. Mac11 Bâtiment d'art Contemporain (BAC) Emmanuel Mottu 32, rue des Pâquis 1201 Genève +41.76.616.56.51 emmanuelmottu@gmail.com http://www.emmanuelmottu.com Curriculum vitae né le 15 février 1969 se consacre entièrement à son travail artistique

Plus en détail

Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011

Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011 Extrait de la Mission Expertise Erasmus ACADEMIE ROYALE DES BEAUX- ARTS DE LIEGE, Ecole supérieure des arts (ARBA- ESA) Patricia Solini, avril 2011 Philippe Delaite, (phildelaite(a)hotmail.com) est enseignant

Plus en détail

L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion

L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion L ÉCOLE D ARTS Un lieu d éducation, de formation et de diffusion Sa singularité est l orientation pédagogique forte dans le domaine de l image, dans ses formes traditionnelles et émergentes. La volonté

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

L EXPO CRA. Centre de rétention Administrative. Peintures sur la migration

L EXPO CRA. Centre de rétention Administrative. Peintures sur la migration MEYBECK L EXPO CRA Centre de rétention Administrative Peintures sur la migration dans la cadre de la sortie du livre «CRA» de Meybeck aux éditions «des Ronds dans l O» LOUSTAU Projet d exposition/ signature/rencontre-débat

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Apprentissage de commerce. Pour bien démarrer dans la vie professionnelle. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos

Plus en détail

Les études d Arts La filière arts appliqués On distingue deux niveaux de qualification: BTS et DMA à bac +2 DSAA à bac +5 (diplôme supérieur des arts appliqués) Les BTS arts appliqués: passage obligé par

Plus en détail

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch

Option Arts du Cirque Bac L. Lycée Le Garros Auch Option Arts du Cirque Bac L Lycée Le Garros Auch «Le cirque n est pas un spectacle, c est une expérience de vie, c est une façon de voyager dans notre propre vie.» Federico Fellini 2011, Lycée Le Garros

Plus en détail

Le système d assurance qualité de la HES-SO

Le système d assurance qualité de la HES-SO Le système d assurance qualité de la HES-SO 1. Contexte historique Le monde de l enseignement supérieur et de la recherche a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. Parmi les nombreux facteurs

Plus en détail

Diploma of Advanced Studies / REALisation - Céramique & Polymères

Diploma of Advanced Studies / REALisation - Céramique & Polymères Diploma of Advanced Studies / REALisation - Céramique & Polymères Andy Storchenegger, 2015, Hunting the wild, céramique, fourrure HEAD Genève, Raphaëlle Muller Formation continue REAL Le CERCCO est le

Plus en détail

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN Concours Double S POUR LES ARTISTES DE DEMAIN 15 Rue Guénégaud 75006 PARIS Tél : 09 73 16 57 00 www.galeriedoubles.com concours.doubles@gmail.com LE CONCOURS La Galerie Double S, idéalement située au cœur

Plus en détail

2008-2011 FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES

2008-2011 FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES FORMATIONS A LA DIRECTION DES INSTITUTIONS ÉDUCATIVES, SOCIALES ET SOCIO-SANITAIRES DAS HES-SO GDIS en deux ans d études Diploma of Advanced Studies HES-SO en Gestion et Direction d institutions éducatives,

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

TO Théâtre de l Orangerie 66 c, quai Gustave-Ador 1207 Genève. Genève, 31.03.2014. «Derrière une feuille» Francesca Reyes-Cortorreal.

TO Théâtre de l Orangerie 66 c, quai Gustave-Ador 1207 Genève. Genève, 31.03.2014. «Derrière une feuille» Francesca Reyes-Cortorreal. FICHE COMM MODèLE 2014 - Saison#3 TITRE DE événement-exposition : «Derrière une feuille» AUTEURE : Francesca Reyes-Cortorreal artiste peintre GENRE : Installation de tableaux (techniques mixtes) DURéE

Plus en détail

UFR ARTS, LETTRES, COMMUNICATION Mention Arts plastiques

UFR ARTS, LETTRES, COMMUNICATION Mention Arts plastiques UR ARTS, LETTRES, COMMUNICATION Mention Arts Etude réalisée par l Observatoire des Parcours Etudiants et de l Insertion nelle (OPEIP) en janvier 007 sur les étudiants de Licence inscrits en 004/005 et

Plus en détail

Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais

Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais SOMMAIRE La scénographie page 3 Concept général Concept secondaire Les espaces page 4 Le parcours La signalétique L installation page 5 Les supports et matériaux

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia É S École supérieure d art des Pyrénées Pau Tarbes École supérieure d art des Pyrénées - Pau Tarbes Établissement public d enseignement supérieur artistique P Y R É N É E S Des formations d excellence,

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

L usine Kugler n abrite plus d ateliers de décolletage-assemblage-chromage-usinagemécanique-calculation-fonderie-bureau-comptabilité,

L usine Kugler n abrite plus d ateliers de décolletage-assemblage-chromage-usinagemécanique-calculation-fonderie-bureau-comptabilité, PRESENTATION DE L USINE KUGLER L usine Kugler n abrite plus d ateliers de décolletage-assemblage-chromage-usinagemécanique-calculation-fonderie-bureau-comptabilité, mais est devenu un bateau - toutes voiles

Plus en détail

Le carnet culturel n est pas. Comment le mettre en place et le faire vivre en classe?

Le carnet culturel n est pas. Comment le mettre en place et le faire vivre en classe? Année 2012-2013 Circonscription de Tours Centre Le carnet culturel Comment le mettre en place et le faire vivre en classe? Proposition des formateurs à compléter par les observations des enseignants Le

Plus en détail

Lucie PICANDET Née à Paris, le 27.09.1982

Lucie PICANDET Née à Paris, le 27.09.1982 Lucie PICANDET Née à Paris, le 27.09.1982 Adresse : 1 rue Gabrielle 75018 Paris 09 50 89 68 33 06 30 28 21 07 luciepicandet@rocketmail.com www.luciepicandet.com STATUT PROFESSIONNEL Artiste plasticienne

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Désiré AMANI Artiste performer

Désiré AMANI Artiste performer Désiré AMANI Artiste performer 10 Avenue des Vosges 67000 Tel: 00337 81 01 89 82 00336 99 08 88 02 Norvège : 00 47 45 19 37 11 Suède: 00 46 722 727 901 amanidesire80@yahoo.fr FORMATION 2014-2015 : 5 ème

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion

DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion Mayens-de-Sion, le Temps Suspendu 21 janvier > 6 mars 2011 2 Communiqué de presse / 3 Biographie de l artiste / 4 Visuels

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne

PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014. 1. Préambule. concernant. l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne PREAVIS MUNICIPAL N 1199/2014 concernant l achat de la parcelle N 4 379, propriété de Poste Immobilier SA, à Berne Au Conseil communal de Lutry Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

Répertoire culturel. Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015

Répertoire culturel. Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015 2015 Répertoire culturel Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015 La culture, un art de vivre à Eastman Nul doute que la notoriété d Eastman comme village de culture n

Plus en détail

Ecole Georges Méliès 2016/2017. 26 av. Guy Moquet 94310 ORLY Tél. : 01 48 90 86 23 contact@ecolegeorgesmelies.fr www.ecolegeorgesmelies.

Ecole Georges Méliès 2016/2017. 26 av. Guy Moquet 94310 ORLY Tél. : 01 48 90 86 23 contact@ecolegeorgesmelies.fr www.ecolegeorgesmelies. Ecole Georges Méliès 2016/2017 26 av. Guy Moquet 94310 ORLY Tél. : 01 48 90 86 23 contact@ecolegeorgesmelies.fr www.ecolegeorgesmelies.fr Etablissement d enseignement technique privé hors contrat Siret

Plus en détail

FORMATION COMPLETE «Spécialisation Maquillage Beauté, Studio, Photo & Défilé de Mode»

FORMATION COMPLETE «Spécialisation Maquillage Beauté, Studio, Photo & Défilé de Mode» FORMATION COMPLETE «Spécialisation Maquillage Beauté, Studio, Photo & Défilé de Mode» Cette formation s adresse { tous ceux et celles qui ont «LA PASSION DU MAQUILLAGE» Septembre 2016 Fondée en 1992 Depuis

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

www.dedaleseditions.com http://artlab-corp.blogspot.com/ (site provisoire) dedales.editions@gmail.com

www.dedaleseditions.com http://artlab-corp.blogspot.com/ (site provisoire) dedales.editions@gmail.com (version numérique) www.dedaleseditions.com http://artlab-corp.blogspot.com/ (site provisoire) dedales.editions@gmail.com Chez Kevin Bonin Appt. 14, Résidence Marengo 73 rue Hergé 16000 Angoulême 06 78

Plus en détail

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède La bibliothèque Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède une mezzanine et abrite une collection complète des journaux officiels de la République. Cette

Plus en détail

Être motivé et avoir un intérêt marqué pour le festival Être très organisé et minutieux Être capable de travailler sous pression

Être motivé et avoir un intérêt marqué pour le festival Être très organisé et minutieux Être capable de travailler sous pression Appel de chargé(e)s de mission // Été 2014 Art Souterrain 2013, Palais des congrès de Montréal Le festival Art Souterrain est un organisme à but non lucratif dont le mandat est de promouvoir les pratiques

Plus en détail

Economiste - juriste d entreprise Business Law BACHELOR OF SCIENCE

Economiste - juriste d entreprise Business Law BACHELOR OF SCIENCE Economiste - juriste d entreprise Business Law BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

INSTITUT. d'archi DESIGN. et de. à CAEN! www.imad-caen.com

INSTITUT. d'archi DESIGN. et de. à CAEN! www.imad-caen.com et de INSTITUT d'archi DESIGN à CAEN! www.imad-caen.com L IMAD est un Institut de formation spécialisé dans les métiers de l Architecture, de l Aménagement de l Espace et du Design. Il a été créé par l

Plus en détail

La découverte d un monument historique Ancien Manège Rue du Manège 19-21 La Chaux-de-Fonds

La découverte d un monument historique Ancien Manège Rue du Manège 19-21 La Chaux-de-Fonds La découverte d un monument historique Ancien Manège Rue du Manège 19-21 La Chaux-de-Fonds Construit entre 1855 et 1856 sur les plans de l architecte Frédéric Lang, ce bâtiment est à l origine une halle

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art.

APPEL A CANDIDATURE. L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. APPEL A CANDIDATURE L École d art du Calaisis recrute des artistes pour intervenir en Classe Préparatoire aux écoles supérieures d art. La communauté d agglomération Cap Calaisis, en charge de la gestion

Plus en détail

Conception, réalisation et développement d espaces audiovisuels. pour conventions, spectacles, musées, installations interactives.

Conception, réalisation et développement d espaces audiovisuels. pour conventions, spectacles, musées, installations interactives. Patrice Cros Conception, réalisation et développement d espaces audiovisuels. pour conventions, spectacles, musées, installations interactives. Contact Etat civil Langues Mon approche professionelle combine

Plus en détail

ENTREPRENEURIATÉTUDES. Découvrez votre profil d entrepreneur et bâtissez votre projet d entreprise par un accompagnement personnalisé!

ENTREPRENEURIATÉTUDES. Découvrez votre profil d entrepreneur et bâtissez votre projet d entreprise par un accompagnement personnalisé! MÉTIERS D ART CÉRAMIQUE PROGRAMME TECHNIQUE CÉGEP LIMOILOU CAMPUS DE QUÉBEC, MAISON DES MÉTIERS D ART DE QUÉBEC SÉJOURS À L INTERNATIONAL Vivez l un des Projets Monde offerts à tous les étudiants. ENTREPRENEURIATÉTUDES

Plus en détail

Pol bury Peintures (1947-1953)

Pol bury Peintures (1947-1953) Pol bury Peintures (1947-1953) VERNISSAGE LE JEUDI 25 SEPTEMBRE Exposition du 25 septembre au 15 novembre G allery L a u r e n t i n Bruxelles Rue Ernest Allard, 43 I 1000 Bruxelles I Belgique Tél. : +32

Plus en détail

YIA ART FAIR 2014 SALON INTERNATIONAL D ART CONTEMPORAIN YIA - YOUNG INTERNATIONAL ARTISTS

YIA ART FAIR 2014 SALON INTERNATIONAL D ART CONTEMPORAIN YIA - YOUNG INTERNATIONAL ARTISTS YIA ART FAIR 2014 SALON INTERNATIONAL D ART CONTEMPORAIN YIA - YOUNG INTERNATIONAL ARTISTS ÉDITION 2014 (PARIS) 100 ARTISTES EXPOSÉS / 50 GALERIES INVITÉES DANS UN LIEU D EXCEPTION AU CŒUR DU MARAIS /

Plus en détail

Leader dans la proposition de solutions originales dans les domaines de l analyse, l implantation et le management

Leader dans la proposition de solutions originales dans les domaines de l analyse, l implantation et le management Culture & Conseil Leader dans la proposition de solutions originales dans les domaines de l analyse, l implantation et le management de projets culturels 10 ans d expérience domaines d expertises Analyses

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez

DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez DOSSIER DE PRESSE Inauguration des nouvelles installations de la Casa de Velázquez 1 LA CASA DE VELÁZQUEZ L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur

Plus en détail

UFR ARTS LETTRES COMMUNICATION Mention Arts du spectacle

UFR ARTS LETTRES COMMUNICATION Mention Arts du spectacle UR ARTS LETTRES COMMUNICATION Mention Arts du Etude réalisée par l Observatoire des Parcours Etudiants et de l Insertion Professionnelle (OPEIP) en janvier 2007 sur les étudiants de licence inscrits en

Plus en détail

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini

ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS. Sous la direction du Professeur Pierre Louis Manfrini MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION ORGANISATION ET GOUVERNANCE DES ENTREPRISES PUBLIQUES ET DES PARTICIPATIONS CONTEXTE ET THÉMATIQUE Durant les vingt dernières

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Cette posture vise à développer des qualités propres aux "passeurs" et aux "traducteurs" de cultures numériques.

Cette posture vise à développer des qualités propres aux passeurs et aux traducteurs de cultures numériques. Cette formation supérieure est destinée aux étudiants et aux professionnels désireux d approfondir leurs réflexions et leurs usages du numérique. Recherche et applications pratiques sont les deux dimensions

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail

«L Atelier Gildas BOURDET»

«L Atelier Gildas BOURDET» < «L Atelier Gildas BOURDET» Art Dramatique - Mise en Scène MORET SUR LOING GILDAS BOURDET Metteur en scène Direction Artistique et Pédagogique «J ai passé le plus clair de ma vie dans des salles de répétition,

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot

Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012. Arts et territoires numériques. Baptiste Brentot Clémentine Crochet PARTENARIATS 2011/2012 Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Baptiste Brentot Arts et territoires numériques Acteur des arts et cultures numériques en France, Seconde Nature

Plus en détail

g - phique Né le 30 avril 1983 Célibataire Jérôme Gallay Rue du Simplon 1b CH 1006 Lausanne mail@jeromegallay.ch

g - phique Né le 30 avril 1983 Célibataire Jérôme Gallay Rue du Simplon 1b CH 1006 Lausanne mail@jeromegallay.ch ND MY WORK on Designer g - phique expérimenté œuvrant dans différents domaines de la communication visuelle tel que l édition, la conception d identités visuelles, l affiche, les médias imprimés, l aménagement

Plus en détail

Pourquoi une formation en Arts Plastiques?

Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Votre enfant termine sa classe de Troisième, et sera en seconde générale l an prochain. Un certain nombre de disciplines, jusqu à présent obligatoires, deviennent

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

CHARLES MENGE Rétrospective

CHARLES MENGE Rétrospective DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion Galerie Grande Fontaine Galerie de la Treille Galerie du Musée de l Evêché CHARLES MENGE Rétrospective 21 mars > 19 avril

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

<< PLATFORM > < Grand Est >>

<< PLATFORM > < Grand Est >> PROGRAMME DE RÉSIDENCES DES FRAC DU GRAND EST EDITION 2008 // Appel à candidature >>> PRESENTATION DES FRAC >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Les Fonds régionaux d art contemporain du Grand

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale Table des matières Au service de la créativité entrepreneuriale Documenter les pratiques de la Génération Co Objectifs 2013 Raconter

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Assistant(e) d assurance. Un excellent tremplin pour les titulaires d une maturité. Quels que soient vos projets, nous sommes

Plus en détail

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son

ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son ATELIERS 2015 PÉDAGOGIQUES Projets socioculturels et éducation à l image et au son CIEL! LES NOCTAMBULES Depuis sa création en 1997, Ciel! Les Noctambules milite en faveur du court-métrage et de la création

Plus en détail

PHILIPPE SOUSSAN dossier artistique site: www.philippe-soussan.fr

PHILIPPE SOUSSAN dossier artistique site: www.philippe-soussan.fr PHILIPPE SOUSSAN dossier artistique site: www.philippe-soussan.fr POMME GÉANTE moulage de tirage géant jet d encre 70X70X70 cm, 2010 CHAISE, Tirage N/B 140X120 cm, 2011 Article et illustration, revue

Plus en détail

d'archi DESIGN à CAEN! INSTITUT et de PRÉPA ARCHITECTURE BTS AGENCEMENT DE l ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL PRÉPA ART-DESIGN BTS DESIGN D'ESPACE

d'archi DESIGN à CAEN! INSTITUT et de PRÉPA ARCHITECTURE BTS AGENCEMENT DE l ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL PRÉPA ART-DESIGN BTS DESIGN D'ESPACE et de INSTITUT d'archi DESIGN www.imad-caen.com à CAEN! PRÉPA ARCHITECTURE BTS AGENCEMENT DE l ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL PRÉPA ART-DESIGN BTS DESIGN D'ESPACE ARCHI DESIGN L IMAD est un Institut de formation

Plus en détail

MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE

MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE MASTER LETTRES PARCOURS METIERS DE L ECRITURE ET DE LA CREATION LITTERAIRE ET RECHERCHE EN CREATION LITTERAIRE Domaine ministériel : Arts, Ltres, Langues Présentation Présentation Dès la rentrée d octobre

Plus en détail

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211 Adopté par le Conseil municipal le 20 février 2007 Approuvé par le Conseil d Etat le 27 février 2008 Avec les dernières

Plus en détail

Médiation des Arts Vermittlung der Künste Master of Advanced Studies (MAS)

Médiation des Arts Vermittlung der Künste Master of Advanced Studies (MAS) Médiations des Arts Médiation des Arts Vermittlung der Künste Master of Advanced Studies (MAS) Septembre 2013 Le Master «Vermittlung der Künste/MAS en Médiation des Arts» s adresse au personnel actif dans

Plus en détail

PR Manager Conseiller en relations publiques

PR Manager Conseiller en relations publiques Unique en Suisse romande: un diplôme fédéral couplé à un certificat postgrade de la Haute école de gestion de Fribourg tous les 2 ans «Votre ambition est d acquérir et faire valoir des compétences managériales

Plus en détail

école supérieure d arts & médias de Caen/Cherbourg

école supérieure d arts & médias de Caen/Cherbourg Mathilde An, «Partie de jambes en l air», DNAP Communication 2010 école supérieure d arts & médias de Caen/Cherbourg entrée du site de Caen, photo : Mickaël Quemener entrée du site de Cherbourg, photo

Plus en détail

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE Loi fédérale sur l aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE) Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1,, 4 et 33-36 du projet

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master Cycle master Cinéma Master en réalisation cinématographique 4 semestres (120 ECTS) Depuis 2006, l école participe au master en réalisation cinématographique mis en place au travers du Réseau Cinéma CH.

Plus en détail

Répertoire des Ecoles Supérieures des Arts

Répertoire des Ecoles Supérieures des Arts Répertoire des Ecoles Supérieures des Arts Sommaire BRUXELLES - BRABANT WALLON... 2 PROVINCE DU HAINAUT... 9 PROVINCE DE NAMUR... 12 PROVINCE DE LIEGE... 13 1 BRUXELLES - BRABANT WALLON Académie Royale

Plus en détail

pierre gattoni oeuvres récentes

pierre gattoni oeuvres récentes pierre gattoni oeuvres récentes exposition du 22 mai au 21 juin 2014 pierre gattoni oeuvres récentes 22.05 21.06.2014 La Galerie Lange+Pult a le plaisir de vous présenter le récent travail de l artiste

Plus en détail

École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille. PiSOURD. accueil DES ÉTUDIANTS ESBAM

École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille. PiSOURD. accueil DES ÉTUDIANTS ESBAM École Supérieure des Beaux-Arts de Marseille PiSOURD accueil DES ÉTUDIANTS SOURDS ET MALENTENDANTS ESBAM, SITE PILOTE ESBAM ESBAM, SITE PILOTE L ESBAM est le site pilote national pour l accessibilité de

Plus en détail

JEAN LOUIS PERROT. Formation. Tel : ++ 41(0)79 250 66 04. Martin 1973-76

JEAN LOUIS PERROT. Formation. Tel : ++ 41(0)79 250 66 04. Martin 1973-76 JEAN LOUIS PERROT 4 chemin du Perron d Enfer 1286 SORAL Tel : ++ 41(0)79 250 66 04 e-mail : jeanlouis.perrot@worldonline.fr Né à Genève le 12 juillet 1953 Nationalités Suisse et Américaine Trois enfants

Plus en détail

ACTUALITÉ. Le handicap comme source d inspiration. Le Fonds Boissonnas accessible au public

ACTUALITÉ. Le handicap comme source d inspiration. Le Fonds Boissonnas accessible au public Si les images ne s'affichent pas correctement, consulter la version en ligne ACTUALITÉ Le handicap comme source d inspiration Réfléchir «out of the box» - selon une perspective nouvelle est ce que propose

Plus en détail

Cours intensif en gestion des fondations donatrices

Cours intensif en gestion des fondations donatrices 16-18 septembre 2015 Cours intensif en gestion des fondations donatrices en collaboration avec COURS INTENSIF EN GESTION DES FONDATIONS DONATRICES Quelle fondation pour demain? Une formation destinée aux

Plus en détail

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe...... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation 1 OBJECTIFS "A l'usage, l association IL ETAIT UN

Plus en détail

manifestation d intérêt master of advanced studies mas epfl en expertise dans l immobilier 2012 2015

manifestation d intérêt master of advanced studies mas epfl en expertise dans l immobilier 2012 2015 manifestation d intérêt master of advanced studies mas epfl en expertise dans l immobilier 2012 2015 Nom... Prénom... Adresse privée Rue... NPA... Localité... Pays... Tél... Fax... Email... Date... Signature...

Plus en détail

Institut d Hématologie et d Oncologie Pédiatrique de Lyon

Institut d Hématologie et d Oncologie Pédiatrique de Lyon arts à l hôpital IHOP Institut d Hématologie et d Oncologie Pédiatrique de Lyon L IHOP accueille depuis février 2008 les enfants, adolescents et jeunes adultes souffrant de cancers ou de leucémies. Chaque

Plus en détail

LEADERSHIP ET GRH PUBLICS CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES. Sous la direction du Professeur Yves Emery. 12 mercredis > du 15 avril au 1 er juillet 2015

LEADERSHIP ET GRH PUBLICS CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES. Sous la direction du Professeur Yves Emery. 12 mercredis > du 15 avril au 1 er juillet 2015 LEADERSHIP ET GRH PUBLICS Sous la direction du Professeur Yves Emery 12 mercredis > du 15 avril au 1 er juillet 2015 CERTIFICATE OF ADVANCED STUDIES IDHEAP Institut de hautes études en administration publique

Plus en détail

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande?

B. Quels sont les documents nécessaires pour la demande? NOTICE RELATIVE À L ADHÉSION À LA FSP Notice explicative concernant la demande d adhésion à la FSP Valable à partir du 1 er juillet 2015 Cette notice vous aide à formuler votre demande d adhésion à la

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS. Le point de vente horloger : de la stratégie d entreprise au SAV

APPEL A COMMUNICATIONS. Le point de vente horloger : de la stratégie d entreprise au SAV APPEL A COMMUNICATIONS L Association des Journées Internationales du Marketing Horloger organise la deuxième journée de recherche en marketing horloger sur le thème Le point de vente horloger : de la stratégie

Plus en détail

COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE

COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE COLLECTIFS D ARTISTES PROPOSANT DES ESPACES D EXPOSITION OU DE RESIDENCE LE LABORATOIRE DE LA CREATION Adresse / 111 rue Saint Honoré 75001 Paris www.laboratoiredelacreation.org julien@laboratoiredelacreation.org,

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail