La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016"

Transcription

1 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016

2 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative à la création de valeur économique dans la région et joue un rôle central comme employeur, comme formateur, comme créancier, comme mandant, comme contribuable et comme mécène d institutions culturelles. La place bancaire est actuellement dans une phase de changement historique. Si l on considère l adaptation des modèles d affaires et la mise en œuvre des nouvelles régulations, il est crucial de définir, pour la place financière, des conditions cadres appropriées et d offrir, à l avenir aussi, des avantages liés au site. L objectif doit être le même pour tous: garder la place financière stable et orientée vers l avenir pour qu elle reste attrayante tant au plan international que régional et qu elle puisse ainsi maintenir son rôle important dans l économie de la région zurichoise. Ensemble, le Canton de Zurich et l Association des banques zurichoises s engagent en faveur de bonnes conditions cadres pour la place bancaire. Au travers de publications telles que la présente, ils entendent promouvoir une discussion objective sur l avenir de la place bancaire. Nous vous souhaitons une agréable lecture. Zurich, en janvier 2015 Thomas Ulrich Président de l Association zurichoise des banques Markus Assfalg Responsable de la promotion économique, Office de l économie et du travail (AWA) du Canton de Zurich

3 Partie intégrante de l économie zurichoise Création de valeur brute nominale: ensemble du secteur bancaire en Suisse: CHF 28.9 mia. ( 2013 ) Création de valeur brute nominale: place finanière zurichoise: CHF 28.0 mia. ( 2013 ) 12% 44% 56% 45% 43% Région zurichoise Reste de la Suisse Banques Assurances Source: BAKBASEL Autres fournisseurs de services financiers Le secteur financier est l un des principaux moteurs économiques de la région (la place financière zurichoise regroupe les cantons de Schwytz, de Zoug et de Zurich): Près d un franc sur cinq de la création de valeur est directement lié à ses activités. Selon des estimations, c est même un franc sur trois de la création de valeur qui est généré indirectement par la place financière zurichoise, si l on considère aussi les prestations de ses fournisseurs. A elles seules, les banques ont généré, en 2013, une valeur ajoutée brute d environ 12,6 milliards de francs (45% de l ensemble de la place financière), ce qui correspond à près de 9% de l ensemble de l activité économique financière de la région. Après avoir régressé pendant les années de crise, la valeur ajoutée générée par le secteur des banques en Suisse affiche à nouveau, depuis 2012, des taux de croissance annuels positifs. La place bancaire génère près de 9% du produit intérieur brut de la région zurichoise

4 Les banques et l emploi Personnes travaillant dans le secteur bancaire en Suisse: ( 2013 ) Personnes travaillant sur la place financière zurichoise: ( 2013 ) 40% 60% 18% 24% 58% Région zurichoise Reste de la Suisse Banques Assurances Source: BAKBASEL Autres fournisseurs de services financiers Les banques représentent l un des piliers du marché de l emploi à Zurich. Comme l un des principaux employeurs de la région zurichoise, les banques occupent directement quelque personnes. Ce total correspond à 5% de l ensemble des postes de travail dans la région. On peut estimer, en intégrant les effets indirects que c est même un emploi sur dix qui, dans la région zurichoise, dépend du secteur bancaire. L ensemble de la place financière zurichoise, constituée des banques, des assurances et des autres fournisseurs de services financiers, représente près de emplois. Elle occupe donc directement 9% de l ensemble des actifs de la région. Les banques représentent près de emplois dans la région zurichoise

5 Éducation et formation continue La présence de personnel qualifié constitue un facteur de compétitivité important pour tout centre financier. C est la raison pour laquelle les banques de la place financière zurichoise investissent dans des offres de formation attrayantes pour leurs jeunes collaborateurs. Les domaines proposés comprennent les apprentissages de commerce et des technologies de l information, des formations bancaires pour les titulaires d une maturité, des stages pratiques pour les étudiants et des programmes d études pour les diplômés universitaires. Dans l ensemble, le secteur bancaire de la région zurichoise fournit une formation à près de 2500 jeunes. Ce chiffre inclut, dans le seul canton de Zurich, environ 930 apprentis de commerce et 310 apprentis en technologie informatique bancaire. En marge de la recherche appliquée et de la formation de pointe au plan académique, l enseignement professionnel et la formation de base ou continue en emploi constituent des éléments essentiels au succès de la branche financière. Le secteur zurichois des banques offre une place de formation à près de 2500 jeunes

6 Les banques et l octroi de crédit L espace économique zurichois est très attractif pour les entreprises. Grâce à la forte concentration d établissements bancaires, les sociétés, grandes ou petites, bénéficient de services variés et de crédits à des conditions attractives. Le volume de crédits accordés dans la région zurichoise peut être estimé à environ 100 milliards de francs. Les banques implantées ici couvrent tous les besoins des entreprises de la région, du simple compte courant au trafic des paiements, du financement des exportations jusqu au conseil et à l accompagnement des fusions et acquisitions. Chaque année, de jeunes entreprises zurichoises bénéficient d un soutien financier lié à la mise à disposition de capital-risque. Cette pratique fait de Zurich une place-forte de l innovation et contribue à la création d emplois dans des secteurs porteurs d avenir. Les PME de la région peuvent compter sur des bailleurs de fonds solides et sur l expertise des banques

7 Localisation et infrastructure Nombre d agences bancaires (cantons de Zurich, de Zoug et de Schwyz, 2013) Banques cantonales 27 % 138 Grandes Banques 22.5 % 115 Banques régionales et caisses d épargne 10.9 % 56 Banques Raiffeisen 5.5 % 28 Banques boursières 5.7 % Autres banques 7.8 % 40 Banques en mains étrangères 15.5% 79 Succursales de banques étrangères 3.9 % 20 Banquiers privés 1.2 % 6 Total: 511 Source: SNB Environ un tiers de l ensemble des quelque 280 banques établies en Suisse ont leur siège principal dans la région zurichoise. En 2013, ces banques ont affiché une somme de bilan dépassant les 2000 milliards de francs. Plus de la moitié de cette somme se concentre sur les grandes banques. 29 Les infrastructures financières comprennent notamment le fonctionnement des transactions électroniques en Bourse, l exécution et la conservation des titres ou le traitement des données du marché et de référence, les procédures de traitement liée à l émission et à l autorisation des cartes de crédit et de débit, ainsi que le trafic des paiements interbancaires en francs suisses et en euros. Au total, la région zurichoise abrite quelque 510 agences des différents instituts bancaires

8 La place financière zurichoise et le monde Global Financial Centres Index Zurich Rang Ville Rating Évolution Évolution 2015 du classement du rating depuis 2014 depuis New York Londres Hong Kong Singapour Zurich Tokyo Séoul Boston Genève San Francisco La place financière zurichoise compte parmi les principales places financières de la planète. En 2015, selon le classement du Global Financial Centres Index (Edition n 15, mars 2014), Zurich occupait la cinquième place au plan mondial et la deuxième en Europe. Les services de nos banques sont également très demandés à l étranger: au cours des dernières années, le montant net des services financiers exportés s est élevé, de façon constante, à plus de 10 milliards de francs. La gestion de fortune est l un des piliers de l activité des banques suisses. Fin 2013, le total des avoirs gérés en Suisse s élevait à 5170 milliards de francs, dont 2350 milliards provenaient de clients établis en Suisse. En ce qui concerne la gestion de fortune transfrontalière, la Suisse reste ainsi la première place financière des clients internationaux. Cette position de tête a été, jusqu à maintenant, défendue avec succès, et ce malgré la pression internationale croissante et l introduction prochaine de l échange automatique d informations fiscales avec l étranger. La place financière zurichoise compte parmi les cinq premières au monde

9 Version normal Version für klein Engagement public La place bancaire zurichoise contribue activement à l excellent niveau de vie de la région. De nombreuses institutions et manifestations culturelles zurichoises bénéficient ainsi d un soutien conséquent des banques. Citons par exemple: Ce soutien peut prendre plusieurs formes: outre le sponsoring classique, les banques n hésitent pas à s engager dans d autres actions pour le bien de l agglomération zurichoise, en finançant des fondations, des fonds culturels, des organismes de formation ou encore des services sociaux. En outre, de nombreux employés du secteur bancaire exercent chaque année des fonctions dans des collectivités publiques et des associations. Ils s engagent ainsi à titre bénévole pour le bien de la communauté. Les banques zurichoises contribuent à la qualité et à l ampleur de l offre culturelle zurichoise

10 Facteurs de succès pour la place bancaire Des conditions cadres attrayantes contribuent de manière déterminante au succès de la place bancaire zurichoise. En font notamment partie: la stabilité politique et économique, la sécurité du cadre juridique, des finances publiques saines, avec en comparaison des impôts modérés, la stabilité de la monnaie helvétique ainsi que la qualité élevée des services et une mentalité orientée vers le service. La région de Zurich se distingue en outre par des instituts de formation de premier plan et par la flexibilité d un marché de l emploi alimenté par des forces de travail extrêmement qualifiées. L excellente qualité de vie et des infrastructures bien développées telles que les liaisons avec l aéroport et le réseau de transports publics font de la région de Zurich l un des sites économiques les plus attrayants de la planète. Afin d assurer, sur le long terme, une place financière forte et stable, il est essentiel de prendre soin, sur la durée, de ces facteurs de succès. Cette tâche incombe non seulement aux différents instituts, mais elle revient à l ensemble de l agglomération zurichoise. Les remarquables avantages de la localisation zurichoise doivent être préservés

11 Histoire Au 19e siècle, Zurich se développe au point de devenir la première ville suisse. Elle s impose rapidement comme une métropole économique et un centre de recherche de pointe. Pour répondre aux besoins croissants en capitaux d investissement pour la construction et l exploitation des lignes de chemin de fer, Alfred Escher fonde le Crédit Suisse en La montée en puissance de Zurich parmi les principales places financières internationales intervient au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. Ce succès s explique par une offre de gestion de fortune globale pour les clients aisés en Suisse et à l étranger. A partir de la moitié des années 1950, l internationalisation du système financier a contribué à favoriser encore le développement de la place bancaire zurichoise. Après la crise financière des années et dans la foulée de l adaptation conséquente du modèle d affaires dans le conseil à la clientèle transfrontalière, la place bancaire zurichoise s engage dans une importante phase de changement. Les origines de la place bancaire zurichoise remontent à plus de 250 ans

12 1755 Fondation à Zurich de la banque Leu & Cie, première banque traditionnelle de Suisse 1848 Fondation de la Suisse moderne 1850 Adoption du franc suisse comme monnaie unique 1856 Fondation du Crédit Suisse à Zurich par Alfred Escher 1870 Fondation du Zürcher Kantonalbank 1902 Création de l association des instituts de crédit de Zurich, précurseur de l actuelle Association Zurichoise des Banques (ZBV) 1907 Début de l activité de la Banque nationale suisse (BNS) à Berne et à Zurich Dès le milieu des années 1950 Montée en puissance de Zurich comme place financière internationale Dès 1980 Établissement d instituts financiers spécialisés dans la région zurichoise. Conséquence: développement significatif de la place financière zurichoise 1990 / 1998 Consolidation de la place bancaire après avoir surmonté la crise des banques régionales et de l immobilier en Suisse. Les grandes banques deviennent des banques universelles dirigées de Suisse mais avec des activités commerciales au plan mondial 2008 / 2009 La crise financière mondiale se répercute aussi sur la place bancaire zurichoise. En conséquence, dans le cadre de Bâle III, les banques doivent renforcer leur base de fonds propres 2009 La Suisse adopte le standard de l OCDE concernant l assistance administrative en matière fiscale. Cette décision pose les bases d une place financière compétitive et fiscalement conforme 2011 / 2012 Le Parlement accepte une modification de la loi sur les banques concernant les établissements jugés «too big to fail»; le Conseil fédéral décide l entrée en vigueur de la nouvelle loi au 1er mars L accord sur l imposition à la source avec la Grande-Bretagne et l Autriche entre en vigueur au 1er janvier En outre, les Etats-Unis publie un programme qui permet aux banques suisses de régler définitivement le cas des affaires américaines 2014 Les banques s accordent sur un renforcement des règles d autorégulation pour le financement des hypothèques. En outre, le Conseil fédéral met en consultation la Loi sur les services financiers. But: offrir une régulation cohérence et indépendante des produits de ces activités et adapter le cadre légal helvétique aux dispositions internationales

13 La promotion économique du Canton de Zurich Au sein de l Office de l économie et du travail (AWA) du Canton de Zurich, le bureau de la promotion économique est l interlocuteur privilégié de toutes les entreprises résidantes ou souhaitant s établir dans la région. Sa mission consiste à renforcer les secteurs économiques d avenir dans la région zurichoise. Nous informons, accompagnons, facilitons et faisons office de trait d union entre les mondes de l économie ou de la recherche et les administrations publiques. Contact Pour toute question ou demande d ordre général: Pour toute question concernant le Cluster Services Financiers: Eva May L Association zurichoise des banques L Association zurichoise des banques représente les intérêts de la place financière face aux services publics, à la politique et au grand public. Sa principale mission consiste à favoriser la création d emplois, à protéger ceux qui existent déjà et à défendre la formation de base et continue sur la place financière zurichoise. Environ 50 établissements bancaires, représentant quelque employé(e)s sont aujourd hui membres de l Association zurichoise des banques. Contact Christian Bretscher Bureau de l Association zurichoise des banques Tél , Fax Cette publication est aussi disponible en ligne sous:

14

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

LES DEFIS DE LA PLACE FINANCIERE SUISSE

LES DEFIS DE LA PLACE FINANCIERE SUISSE LES DEFIS DE LA PLACE FINANCIERE SUISSE EDOUARD CUENDET SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU GROUPEMENT DES BANQUIERS PRIVÉS GENEVOIS 1 Thèmes traités 1. Place financière suisse 2. Place financière genevoise 3. Loi fédérale

Plus en détail

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT

Fonds de placement en Suisse. Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Fonds de placement en Suisse Définitions Fonctionnement Poids économique OMPACT Table des matières Page Avant-propos 3 Définitions 4 Fonctionnement d un fonds de placement 6 Caractéristiques des fonds

Plus en détail

9. Place financière et marché des capitaux.

9. Place financière et marché des capitaux. 9. Place financière et marché des capitaux. Le secteur financier, qui contribue à hauteur de 11 % au produit intérieur brut et représente quelque 210 000 emplois (6 % du total de la main-d œuvre suisse),

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Tout sur la Banque WIR

Tout sur la Banque WIR Tout sur la Banque WIR 1 Au service de la classe moyenne et des PME Fondée en 1934, la Banque WIR, dont le siège principal est à Bâle, entend être la partenaire privilégiée de la classe moyenne dans la

Plus en détail

Ta formation, ton avenir

Ta formation, ton avenir Ta formation, ton avenir Une formation auprès d une banque suisse Etre au cœur de l action p. 4 Des employeurs attractifs et accessibles p. Un accès rapide à d autres formations bancaires p.12 11 www.swissbanking-future.ch

Plus en détail

Septembre 2014. Baromètre bancaire 2014 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse

Septembre 2014. Baromètre bancaire 2014 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Septembre 2014 Baromètre bancaire 2014 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2014 Table des matières Executive summary 3 1 Le secteur bancaire suisse 5 1.1 Evolutions en 2013

Plus en détail

www.edubank.ch choisir un métier la banque dans

www.edubank.ch choisir un métier la banque dans choisir un métier dans la banque www.edubank.ch choisir un métier dans la banque Remerciements Notre reconnaissance va à l Association pour le Développement des Compétences Bancaires, Genève, qui a financé

Plus en détail

Message des associés. En bref

Message des associés. En bref En bref En bref Février 2015 Agir dans l'intérêt de nos clients que nous rencontrons fréquemment afin de rester attentifs à leurs besoins fait partie intégrante des responsabilités que nous assumons en

Plus en détail

Tirez le meilleur profit de votre argent. Solutions de placement

Tirez le meilleur profit de votre argent. Solutions de placement Tirez le meilleur profit de votre argent Solutions de placement 2 TIREZ LE MEILLEUR PROFIT DE VOTRE ARGENT Sommaire 3 Bienvenue chez Valiant 4 Solutions de placement Valiant 9 Gestion de fortune 14 Conseil

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss.

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss. Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quels sont les six types de banques les plus importants? les grandes banques les banques cantonales les banques régionales/caisses

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner

je connais mon banquier je connais mon banquier Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Constituez je connais mon banquier je connais votre mon banquier épargne Des solutions performantes pour votre sécurité financière Epargner Vous disposez d un capital à placer? Vous avez régulièrement

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

Septembre 2015. Baromètre bancaire 2015 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse

Septembre 2015. Baromètre bancaire 2015 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Septembre 2015 Baromètre bancaire 2015 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2015 Table des matières Executive summary 3 1 Le secteur bancaire suisse 5 1.1 Evolutions en 2014

Plus en détail

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z.

Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. Zugerberg Asset Management ZAM. Gestion de fortune exclusive principalement basée sur des titres individuels. ZAM Z. 1 Mesdames et messieurs, Une gestion de fortune clairvoyante, réaliste et compétente

Plus en détail

Bref portrait. LGT Bank (Suisse) SA

Bref portrait. LGT Bank (Suisse) SA Bref portrait LGT Bank (Suisse) SA S.A.S. le Prince Max von und zu Liechtenstein (à gauche) et Heinrich Henckel (à droite) Votre partenaire pour des générations Chère cliente, cher client, Au cours de

Plus en détail

VALID TRHU. Même la meilleure performance peut toujours être améliorée. La nouvelle Porsche Card exclusive.

VALID TRHU. Même la meilleure performance peut toujours être améliorée. La nouvelle Porsche Card exclusive. 5101 VALID TRHU Même la meilleure performance peut toujours être améliorée La nouvelle Porsche Card exclusive. Porsche Card La carte de crédit exclusive aux prestations maximales! Votre Porsche vous a

Plus en détail

Aperçu des prix des opérations de placement. Édition de janvier 2015

Aperçu des prix des opérations de placement. Édition de janvier 2015 Aperçu des prix des opérations de placement Édition de janvier 2015 2 Aperçu des prix des opérations de placement Remarques générales Remarques générales Votre conseiller/conseillère à la clientèle vous

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

SOCIÉTÉ EN SUISSE. Présentation du pays. Une place onshore. Page 1 1 CHF = 0.80. Délai de création : 18 jours. Sociétés pré-constituées : Non

SOCIÉTÉ EN SUISSE. Présentation du pays. Une place onshore. Page 1 1 CHF = 0.80. Délai de création : 18 jours. Sociétés pré-constituées : Non INFORMATIONS GÉNÉRALES Présentation du pays Délai de création : 18 jours Sociétés pré-constituées : Non Comptabilité : Obligatoire Secrétariat : Obligatoire Actionnariat anonyme : Oui Directeur nominé

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas

Informations générales 1 er trimestre 2015. Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas Informations générales 1 er trimestre 2015 Inform La politique monétaire dans le piège des taux bas A propos de Swisscanto Swisscanto figure parmi les plus grands promoteurs de fonds de placement et prestataires

Plus en détail

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres.

Financement Hypothécaire. Financementhypothecaire.ch. Votre propre logement. Le prix du rêve. Constituer vos fonds propres. Edition 2010 Financementhypothecaire.ch Votre propre logement Vous avez trouvé le logement de vos rêves? Ou peut- être ne songez- vous que depuis peu à devenir propriétaire? Cette brochure vous aidera

Plus en détail

L importance du secteur bancaire suisse

L importance du secteur bancaire suisse Août 2012 L importance du secteur bancaire suisse Une étude économique L importance du secteur bancaire suisse ASB Août 2012 1 L importance du secteur bancaire suisse Executive summary 5 1 Le secteur bancaire

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Cordiale bienvenue au

Cordiale bienvenue au Cordiale bienvenue au Pascal Broulis, Chef du Département des finances et des relations extérieures (DFIRE) Président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) Page 1 CGN, Le Lausanne, 2 septembre

Plus en détail

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION

DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION DEDUCTION FRAIS REELS/FRAIS FORFAITAIRES TABLEAU COMPARATIF IMPOT A LA SOURCE/DECLARATION 2012 Données indicatives. Se reporter au guide de l administration fiscale pour toutes précisions Catégorie de

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Immobilier. Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Immobilier. Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013 Immobilier Nicolas Di Maggio, CIIA (BCV) 22.11.2013 Contenu Marché suisse description et évolution bulle immobilière et position de la BNS Marchés internationaux cycles immobiliers Investissements immobiliers

Plus en détail

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking...

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking... _ FR Sommaire Informations clés... 04 Profil... 06 Corporate et Institutional Banking... 08 Retail Banking... 10 Private Banking... 12 Treasury et Financial Markets... 14 La BIL à votre service depuis

Plus en détail

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse

UBS SA. Media Relations Tél. +41-44-234 85 00. www.ubs.com. 30 mars 2007. Communiqué de presse Communiqué de presse UBS SA Tél. +41-44-234 85 00 www.ubs.com UBS communique le dividende ainsi que la valeur d inventaire de trois UBS Real Estate Funds et annonce une augmentation de capital avec droit

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

811-BAN. A.1.2.2 - Décrire les tâches de l Ombudsman des banques -Je décris les tâches de l Ombudsman des banques.

811-BAN. A.1.2.2 - Décrire les tâches de l Ombudsman des banques -Je décris les tâches de l Ombudsman des banques. 811-BAN A.1.1.2 - Connaître les réglementations relatives à la législation sur les banques. - J énumère et j explique les objectifs liés à la loi sur les banques ainsi que les tâches de l Autorité fédérale

Plus en détail

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence

Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence Tout sur le compte WIR Le support des PME par excellence 1 Sommaire Les avantages d une participation WIR Les avantages d une participation WIR page 1 Succès avec WIR page 2 Budget WIR et placement des

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

Le secteur bancaire en pleine mutation Perspectives d avenir pour les banques en Suisse

Le secteur bancaire en pleine mutation Perspectives d avenir pour les banques en Suisse Septembre 2011 Le secteur bancaire en pleine mutation Perspectives d avenir pour les banques en Suisse Etude conjointe de l Association suisse des banquiers et du Boston Consulting Group sur la place bancaire

Plus en détail

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances

Avantages économiques procurés par le secteur des assurances 6 Avantages économiques procurés par le secteur des assurances Sans les assurances, rien ne va plus dans notre monde moderne Le secteur des assurances constitue un pilier central de l économie helvétique

Plus en détail

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs

Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs Paquet Business Easy Le paquet de prestations bancaires réservé aux entrepreneurs La banque en toute simplicité Pour que vous puissiez vous consacrer entièrement à vos tâches principales. Notre paquet

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir 06 Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir La majorité des clients d affaires des banques sont de petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les banques

Plus en détail

INSIGHT. 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne

INSIGHT. 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne INSIGHT Invitation 27 mars 2015 Hôtel Alpha-Palmiers Lausanne La Fondation d investissement pour la prévoyance en faveur du personnel IST a le plaisir de vous inviter à son prochain séminaire institutionnel

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16 PRESTATIONS TABLE DES MATIèRES Notre banque 4 Crédits 7 Gestion de patrimoine 9 Comptes courants 12 Comptes épargne 14 Comptes prévoyance 16 Autres comptes 17 Une histoire de vie en un clin d œil 18 Numéros

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Pour un avenir professionnel radieux, opte pour un apprentissage chez Helsana

Pour un avenir professionnel radieux, opte pour un apprentissage chez Helsana Pour un avenir professionnel radieux, opte pour un apprentissage chez Helsana «Helsana fournit une formation complète et un suivi constant. Je suis totalement confiante pour la suite de mon apprentissage.»

Plus en détail

Pièces et timbres spéciaux pour le 100 e anniversaire de la Banque nationale suisse

Pièces et timbres spéciaux pour le 100 e anniversaire de la Banque nationale suisse Communiqué de presse Börsenstrasse 15 Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Berne, le 22 février 2007 Pièces et timbres spéciaux pour le 100 e anniversaire de la Banque nationale suisse

Plus en détail

PostFinance: une base solide pour votre activité

PostFinance: une base solide pour votre activité PostFinance: une base solide pour votre activité Nos solutions pour les clients commerciaux Transactions en devises Swap, à terme, spot Trafic des paiements international depuis l étranger SEPA Standard

Plus en détail

Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013. Statuts français

Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013. Statuts français Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013 Statuts français Statuts de l Association Suisse des Employés de Banque 14 juin 2013 Table des matières I. DISPOSITIONS GENERALES 4 Art.

Plus en détail

Payer, épargner, prévenir

Payer, épargner, prévenir Payer, épargner, prévenir 1 sommaire Compte courant et internet-banking page 2 Compte d'épargne page 3 TerZo (pilier 3a) page 7 Compte de libre passage page 10 Part ordinaire page 12 1 Compte courant et

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure ÉPARGNE 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

Compendium 2010. Le secteur bancaire suisse

Compendium 2010. Le secteur bancaire suisse Compendium 2010 Avant-propos Avec le Compendium, nous souhaitons fournir un aperçu des structures, des processus et des institutions de la place bancaire et financière suisse. Contrairement à notre rapport

Plus en détail

OFFRES LIMITES DEPOT MINIMAL FRAIS. Transparence fiscale

OFFRES LIMITES DEPOT MINIMAL FRAIS. Transparence fiscale BANQUES COMPTES POUR LES RÉSIDENTS À L ÉTRANGER OFFRES LIMITES DEPOT MINIMAL FRAIS Aargauische dans les pays limitrophes. (sans titres) Transparence fiscale Nouveaux clients résidant en dehors de ces pays

Plus en détail

10 Cycle de vie des immeubles de bureaux

10 Cycle de vie des immeubles de bureaux 10 Cycle de vie des immeubles de bureaux Surfaces de bureaux et mutations structurelles Les immeubles de bureaux sont exposés à trois cycles distincts: premièrement, au cycle de vie de tout objet immobilier,

Plus en détail

Tarif de nos prestations financières.

Tarif de nos prestations financières. Tarif de nos prestations financières. Table des matières Courtages bourse suisse.......................................................... 4 Courtages bourses étrangères.................................................

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques Les banques en tant qu intermédiaires financiers Qu est-ce qu une banque? Une banque est une entreprise dont l activité principale consiste à recevoir l épargne en dépôt, à accorder des crédits et à fournir

Plus en détail

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale Aussi pétillante que vos idées Faits et chiffres Les atouts en un clin d œil x internationaux et nationaux Situation géographique centrale Services et personnes de contact Bienvenue dans le canton de Berne!

Plus en détail

bank zweiplus Votre partenaire fort. Et plus.

bank zweiplus Votre partenaire fort. Et plus. bank zweiplus Votre partenaire fort. Et plus. 1 2 La bank zweiplus sa, dont le siège se trouve à Zurich, avec des centres d accueil de la clientèle dans le centre-ville de Zurich et à Bâle, est spécialisée

Plus en détail

Financement. Crédit PME Marge de manœuvre pour petites et moyennes entreprises

Financement. Crédit PME Marge de manœuvre pour petites et moyennes entreprises Financement Crédit PME Marge de manœuvre pour petites et moyennes entreprises Qu il s agisse de financements de PME, de financements de véhicules, de cartes de crédit, de crédits privés, d épargne ou

Plus en détail

PDC suisse. Etablir la stabilité, protéger les épargnants et endiguer la chasse aux bonus

PDC suisse. Etablir la stabilité, protéger les épargnants et endiguer la chasse aux bonus PDC suisse Etablir la stabilité, protéger les épargnants et endiguer la chasse aux bonus Document de position de la Présidence du PDC suisse du 23 octobre 2008 1 Introduction La Présidence du PDC suisse

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring

Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Gestion des débiteurs Financement Assurance-crédit: trois problèmes, une solution: le factoring Présentation PSE Lausanne, 23 janvier 2004 Jean-Marc Rossier Factors SA Une société du groupe UBS SA Active

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Préavis No 22-2006 au Conseil communal

Préavis No 22-2006 au Conseil communal VILLE DE PULLY Municipalité Direction Administration générale, finances et affaires culturelles Préavis No 22-2006 au Conseil communal Fixation du plafond d endettement et du plafond pour les cautionnements

Plus en détail

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers Ordonnance réglant la perception d émoluments et de taxes par l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Ordonnance sur les émoluments de la FINMA, Oém-FINMA) du Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 23 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Bruno Pfister 23 a été un bon exercice pour Swiss Life. Toutes nos unités opérationnelles ont contribué

Plus en détail

Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise.

Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise. Un avenir sans numéraire fructueux pour votre entreprise. payment services Le Groupe Aduno vous assiste au quotidien dans la gestion des flux d argent. Faites le premier pas vers l avenir sans numéraire

Plus en détail

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Petit déjeuner PME & Start-up 11 septembre 2009 Bernard Ledermann Responsable Structured Finance - Romandie Date: 11.09.2009 Slide 1 THÈMES

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valables à partir du 1 er janvier 2015. Sous réserve de modifications

Aperçu des prix SOMMAIRE. Valables à partir du 1 er janvier 2015. Sous réserve de modifications Aperçu des prix Valables à partir du 1 er janvier 01 Sous réserve de modifications Les dispositions contractuelles régissant les relations d affaires avec la Banque Cantonale Bernoise SA sont en vigueur.

Plus en détail

Jean-Daniel Borboën Xuan Champrenaud CALCULS ÉCONOMIQUES. Volume 1

Jean-Daniel Borboën Xuan Champrenaud CALCULS ÉCONOMIQUES. Volume 1 Jean-Daniel Borboën Xuan Champrenaud CALCULS ÉCONOMIQUES Volume 1 6 1.1 LES CHANGES EN SUISSE ET À L ÉTRANGER 1.1 Les changes en Suisse et à l étranger Introduction Chaque pays possède sa propre monnaie

Plus en détail

Multi Defender VONCERT

Multi Defender VONCERT Multi Defender VONCERT sur le SMI, EuroStoxx 50 et le S&P 500 Vous souhaitez profiter de la hausse de cours potentielle de grands indices boursiers sans pour autant exclure des corrections de cours? Le

Plus en détail

L impact des caisses de pension sur les circuits de financement et de contrôle de l économie suisse (1985-2003)

L impact des caisses de pension sur les circuits de financement et de contrôle de l économie suisse (1985-2003) Projet de recherche FNSRS L impact des caisses de pension sur les circuits de financement et de contrôle de l économie suisse (1985-2003) Thierry Theurillat, José Corpataux et Olivier Crevoisier Groupe

Plus en détail

Building Competence. Crossing Borders. Prof. Dr. Andreas Bergmann. Institut für Verwaltungs-Management. Président du Conseil IPSAS Board

Building Competence. Crossing Borders. Prof. Dr. Andreas Bergmann. Institut für Verwaltungs-Management. Président du Conseil IPSAS Board Institut für Verwaltungs-Management Outre le bilan, que doit contenir le rapport financier? Réflexions sur les plus-values latentes, le périmètre de consolidation et les perspectives à long terme Prof.

Plus en détail

Gérer votre patrimoine.

Gérer votre patrimoine. Gérer votre patrimoine. Planifier votre avenir. Nous vivons dans un monde en constante évolution. 2 Introduction Introduction 3 Gérer votre patrimoine dans un monde en constante évolution. Nous vivons

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

Newsletter. Nr. 5/12. Date 30.08.2012 Embargo 30.08.2012, 11:00 CONTENU 1. ARTICLE PRINCIPAL 2. BREVES 3. MANIFESTATIONS/INFORMATIONS

Newsletter. Nr. 5/12. Date 30.08.2012 Embargo 30.08.2012, 11:00 CONTENU 1. ARTICLE PRINCIPAL 2. BREVES 3. MANIFESTATIONS/INFORMATIONS Département fédéral de l économie DFE Surveillance des prix SPR Newsletter Date 30.08.2012 Embargo 30.08.2012, 11:00 Nr. 5/12 CONTENU 1. ARTICLE PRINCIPAL Frais bancaires pour les suisses résidant à l

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 13 août 2010 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 La Banque nationale

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA Résultats exceptionnels d Argenta pour l année de crise 2011 La cinquième banque de Belgique n a pas désappris le métier du banquier de détail.

Plus en détail

Septembre 2013. Baromètre bancaire 2013 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse

Septembre 2013. Baromètre bancaire 2013 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Septembre 2013 Baromètre bancaire 2013 L évolution conjoncturelle des banques en Suisse Baromètre bancaire 2013 Executive summary 3 1 Evolution économique globale 1.1 Economie internationale 1.2 Suisse

Plus en détail

Le futur doit s ancrer dans l histoire

Le futur doit s ancrer dans l histoire Conférence de presse du 3 septembre 2013 Le texte prononcé fait foi. Le futur doit s ancrer dans l histoire Patrick Odier, Président du Conseil d administration, Association suisse des banquiers Mesdames,

Plus en détail

10.067. Message concernant un crédit-cadre destiné à des engagements conditionnels pour l encouragement de l offre de logements.

10.067. Message concernant un crédit-cadre destiné à des engagements conditionnels pour l encouragement de l offre de logements. 10.067 Message concernant un crédit-cadre destiné à des engagements conditionnels pour l encouragement de l offre de logements du 18 août 2010 Mesdames les Présidentes, Mesdames et Messieurs, Par le présent

Plus en détail

Synopsis Fortis de l année 1998

Synopsis Fortis de l année 1998 Synopsis Fortis de l année 1998 1 Synopsis de l année 1998 Dans le courant de 1999, les activités de la Générale de Banque et de la CGER en Belgique et de MeesPierson, de la Generale Bank Nederland et

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Compte de prévoyance pilier 3a

Compte de prévoyance pilier 3a Compte de prévoyance pilier 3a Prevoir tôt avec PRIVOR Prévoyance Assurances sociales de l Etat AVS/AI Garantie du minimum vital Prestations complémentaires Prévoyance prof. obligatoire LPP/LAA Garantie

Plus en détail

Tarif de nos prestations financières

Tarif de nos prestations financières Tarif de nos prestations financières Table des matières Courtages bourse suisse...4 Courtages bourses étrangères...5 Commissions d émission sur fonds de placement Swisscanto...6 Commissions reçues par

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1

ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR 1 ÉPARGNER ET PRÉVENIR ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE Page 3 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE D ÉPARGNE 60+ Page 4 ÉPARGNER AVEC LE COMPTE DE PLACEMENT À TERME Page 5 LA PRÉVOYANCE AVEC

Plus en détail

La technologie médicale Une branche-clé pour la Suisse

La technologie médicale Une branche-clé pour la Suisse La technologie médicale Une branche-clé pour la Suisse Sommaire 4 La technologie médicale, une perle de l économie nationale suisse 6 Esprit de pionnier et diversité 8 Un employeur attrayant 10 Forte

Plus en détail

RÉSUMÉ. Le siège social de Credit Suisse AG est situé à Paradeplatz 8, CH-8001, Zurich, Suisse.

RÉSUMÉ. Le siège social de Credit Suisse AG est situé à Paradeplatz 8, CH-8001, Zurich, Suisse. RÉSUMÉ Le présent résumé doit être lu comme une introduction au présent Prospectus de Base et toute décision d investir dans les Titres doit être fondée sur la prise en considération de l intégralité du

Plus en détail

Loi sur les finances de la Confédération

Loi sur les finances de la Confédération Loi sur les finances de la Confédération (Loi sur les finances, LFC) (Optimisation du modèle comptable de la Confédération) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le

Plus en détail

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch

Private Banking. Tarifs. www.bcn.ch Private Banking Tarifs www.bcn.ch Achats et ventes de titres courtage La commission est facturée quelle que soit la place d intervention. Les opérations d achat et de vente de titres sont par ailleurs

Plus en détail

Les services bancaires en ligne zweiplus Simplicité, sécurité, rapidité. Et plus.

Les services bancaires en ligne zweiplus Simplicité, sécurité, rapidité. Et plus. 1 Les services bancaires en ligne zweiplus Simplicité, sécurité, rapidité. Et plus. Votre banque sur Internet. Votre indépendance. Nos prestations de services bancaires en ligne. Vos avantages. Chère investisseuse,

Plus en détail

Market Data Feed. Maîtrisez le flux.

Market Data Feed. Maîtrisez le flux. Market Data Feed Maîtrisez le flux. Market Data Feed (MDF) est un service très performant de diffusion de données de marché en temps réel permettant une importante personnalisation dans leur sélection.

Plus en détail