choisir un métier la banque dans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.edubank.ch choisir un métier la banque dans"

Transcription

1 choisir un métier dans la banque

2 choisir un métier dans la banque Remerciements Notre reconnaissance va à l Association pour le Développement des Compétences Bancaires, Genève, qui a financé cette publication. Nous tenons également à remercier les responsables formation des établissements bancaires suivants : - Banque Cantonale de Genève - BCGE, - Banque Cantonale Vaudoise, - Banque Privée Edmond de Rothschild SA, - Crédit Agricole (Suisse) SA, - Credit Suisse, - J.P. Morgan (Suisse) SA, - Lombard Odier Darier Hentsch & Cie, - Pictet & Cie, - UBS SA, - Union Bancaire Privée UBP, - Groupement des Banquiers Privés Genevois, du temps qu ils ont consacré à la relecture du texte et de leurs conseils avisés sur le contenu de cette brochure. Nous associons à ces remerciements, Mlles Laura Kono, Noémie Rodriguez, Kareen Klein et M. Jérôme Fontana, quatre étudiants de l Ecole de commerce et de l Université de Genève qui ont accepté de jouer le rôle du lecteur test.

3 SOMMAIRE La banque : un monde varié Les places financières de Genève et de Lausanne - P. 2 La banque : un monde varié - P. 3 Les différents types de banques en Suisse - P. 4 Trouver un emploi selon sa formation L apprentissage dans la banque et la maturité professionnelle - P. 7 Une maturité gymnasiale en poche - P.7 L universitaire - P.7 Le diplômé HES - P.7 Entrer dans la banque en cours de carrière professionnelle - P.8 Démarches à entreprendre en vue de trouver un emploi dans une banque - P.8 Evolution de carrière au sein de la banque - P.8 La formation continue en cours de carrière - P.9 - P.9 Quelques métiers de la Banque Les métiers de la gestion de fortune - P.10 Les métiers en contact avec la clientèle - P.12 Les métiers des opérations - P.14 Les métiers de la bourse et du négoce - P.15 Les métiers du contrôle interne de la banque - P.16 Et bien d autres métiers - P.16 1 SOMMAIRE

4 introduction Introduction Au moment de faire un choix professionnel, les jeunes qui souhaitent entrer dans la banque se posent de multiples questions sur les métiers existants dans ce secteur et sur le niveau de formation exigé par les établissements. Cette brochure a pour but de présenter les différentes voies ouvertes aux jeunes désirant travailler dans une banque et les démarches à effectuer pour y décrocher un premier emploi. En parcourant ces pages, nous souhaitons que le lecteur découvre l univers varié du secteur bancaire et les multiples possibilités professionnelles offertes par les banques à leurs collaboratrices et collaborateurs. Les places financières de Genève et de Lausanne Plus de personnes sont directement employées par le secteur financier lémanique qui compte près de 180 enseignes bancaires. Les places financières de Genève et Lausanne sont spécialisées dans la gestion de fortune. De l avis des spécialistes, plus de 2000 milliards de francs y sont gérés. Cependant, il serait faux de penser que seule l activité de gestion de fortune est présente à Genève et Lausanne. Les banques offrent bien d autres services. 2

5 La banque : un monde varié La gestion de fortune Le client confie tout ou partie de sa fortune à la banque pour qu elle gère son capital. La banque fait fructifier les avoirs de son client en achetant et vendant des produits financiers (actions, obligations, fonds de placement, produits dérivés) sur les marchés financiers (bourses suisse ou étrangères). La relation avec le client est très importante : il faut connaître ses attentes et planifier au mieux la gestion de son patrimoine. Pour cela, les banques offrent des services d ingénierie patrimoniale, qui consistent à créer et administrer des trusts ou sociétés offshore; elles offrent aussi des services proposant des opérations en vue de l optimisation fiscale des actifs du client. Celui-ci peut être une personne physique, une entreprise ou une caisse de prévoyance professionnelle. Dans ce dernier cas on le qualifie de client institutionnel. L activité de crédit Les entreprises ont régulièrement besoin de crédits pour le développement de leurs activités. Avant de prêter de l argent à un client, la banque étudie la demande de crédit et s assure que des garanties pourront être données en vue, le cas échéant, de récupérer l argent mis à disposition. Selon la taille de l emprunteur et son projet, les montants peuvent être importants et les dossiers compliqués. Les crédits aux particuliers sont principalement des crédits hypothécaires destinés à l achat d une habitation ou des prêts à la consommation. Dans ce cas également, la banque étudie la demande de crédit et s assure des garanties fournies par son client. Le retail banking Cet anglicisme signifie «banque de détail». Il s agit de tous les services que la banque offre aux particuliers comme par exemple les comptes épargne, les comptes courants, les coffres-forts, le service des paiements, etc. Dans une certaine mesure, le retail banking concerne aussi les petites et moyennes entreprises pour tout ce qui a trait à la gestion de leur trésorerie. Le négoce Fait souvent méconnu, Genève est l une des principales places dans le monde pour le financement du négoce de matières premières (pétrole, coton, sucre, grains, etc.). Quelque 500 sociétés liées au négoce sont présentes dans l Arc lémanique et occupent environ 5000 personnes. Au cœur de l activité de négoce se trouve le trader qui est l intermédiaire entre le producteur de matières premières et son transformateur ou le consommateur. Les sociétés de négoce travaillent en étroite collaboration avec les banques et Genève occupe la première place mondiale pour le financement du négoce international. La banque octroie des crédits aux sociétés de négoce et assure aussi un rôle d intermédiaire financier neutre entre les parties concernées en leur proposant des crédits documentaires ou des garanties bancaires. 3 LA BANQUE

6 UN MONDE VARIÉ Un monde variéles différents types de banques en Suisse La Suisse est un pays connu pour ses banques. La typologie, la taille, le type d activités, les champs d action des nombreuses banques en Suisse sont extrêmement variés et offrent une vaste palette de métiers. Les banques cantonales Elles sont pour la plupart actives dans tous les domaines d affaires, mais plus spécialement dans l épargne et les prêts hypothécaires. La gestion de fortune, essentiellement pour la clientèle suisse, joue cependant un rôle important pour quelques-unes d entre elles. Les grandes banques Elles proposent en principe toute la gamme des prestations bancaires, y compris dans le domaine de la banque d affaires (opérations sur le marché des capitaux, négoce de titres, opérations sur le marché monétaire, ingénierie financière, prêts de titres, intermédiation et conseil lors de regroupements et de reprises de sociétés). Les banques régionales, les caisses d épargne et les banques Raiffeisen Elles mettent l accent sur les opérations d intérêts classiques, à savoir les prêts hypothécaires et les crédits aux entreprises, d un côté, et les fonds de tiers sous forme d épargne et de placements, de l autre. 4

7 Les banques commerciales Elles sont actives dans les affaires commerciales, dans la gestion de fortune ainsi que dans les opérations de banque d affaires. Les banques commerciales et de gestion Elles sont spécialisées dans la gestion de fortune. Leur clientèle est aussi bien suisse qu étrangère. Les banques en mains étrangères Elles sont généralement actives dans tous les domaines d affaires. Certaines se concentrent cependant sur les opérations de banque d affaires ou sur la gestion de fortune, à l intention surtout d une clientèle étrangère. Les succursales de banques étrangères Elles sont pour la plupart spécialisées dans la gestion de fortune d une clientèle essentiellement étrangère, quelques unes ayant cependant une clientèle principalement suisse. Plusieurs d entre elles sont aussi actives dans les opérations de banque d affaires. Les banquiers privés Organisés sous la forme de sociétés de personnes, ils sont surtout actifs dans le domaine de la gestion de fortune et offrent à des clients privés et institutionnels, suisses et étrangers, tous les services liés à cette activité. La Banque nationale suisse (BNS) Elle est la banque centrale suisse. Ses principales missions sont de conduire la politique monétaire du pays et d exercer le monopole d émission des billets de banque. Source : BNS Pour plus d information sur les caractéristiques de ces types d établissements bancaires : 5 Un monde varié

8 TROUVER UN EMPLOI TROUVER UN EMPLOI SELON SA FORMATION L apprentissage dans la banque et la maturité professionnelle A Genève, une quarantaine de jeunes sont engagés chaque année par les banques pour effectuer leur apprentissage; ils sont environ 60 dans le canton de Vaud. Les principaux formateurs d apprentis sont le Credit Suisse, UBS, les banques cantonales et les banquiers privés. D autres établissements bancaires engagent également des apprentis, en nombre plus restreint. Dans le secteur bancaire, cette voie permet d obtenir un Certificat Fédéral de Capacité (CFC) d employé de commerce (les banques privilégient la filière en formation élargie) ou une Maturité professionnelle commerciale. Dans les deux cas, la durée de l apprentissage est de trois ans. Pour la maturité professionnelle commerciale, le nombre de jours à l école est plus élevé. L apprenti en possession de son CFC en filière élargie peut également obtenir une maturité professionnelle dans un second temps. Pour cela, il devra effectuer une année supplémentaire d études à plein temps. Toutefois, dans ce cas de figure, le jeune devra quitter son emploi pour effectuer cette quatrième année. Il existe une dernière variante qui permet d obtenir une maturité professionnelle, à savoir, s inscrire dans une école de commerce, y obtenir son CFC puis trouver un stage de 9 mois dans un établissement bancaire. Pour des informations complémentaires sur l apprentissage : ftp://ftp.geneve.ch/oofp/fc_commerce.pdf Afin d uniformiser la formation des apprentis dans la banque, l Association Suisse des Banquiers (ASB) a établi des lignes directrices et des manuels de formation destinés à ses membres. Plusieurs banques se sont également associées, dans le cadre du CYP (Center for Young Professionnals in Banking), afin de réaliser une formation de base en technique bancaire et financière. Les apprentis ayant terminé avec succès leur formation peuvent obtenir un premier contrat de travail. chez leur employeur. Dans ce cas, ils feront généralement leurs premières expériences d employés dans les domaines du trafic des paiements, du retail banking ou des opérations. Par la suite, selon leurs compétences et les formations complémentaires qu ils auront entreprises, d autres activités leur seront accessibles. 6

9 Une maturité gymnasiale en poche Selon leur politique de recrutement, certains établissements bancaires engagent des porteurs de maturité gymnasiale. Dans ce cas, les jeunes collaborateurs seront dirigés vers des emplois d assistants pour des activités administratives. Très souvent, des formations complémentaires leur seront proposées pour leur permettre d évoluer dans leur nouveau métier. Au début de ce premier emploi, certaines banques proposent un stage de 18 à 24 mois qui débouche sur un examen avec une certification reconnue par l Association Suisse des Banquiers. A l issue du stage, le jeune pourra s orienter au sein de la banque vers une activité déterminée, en fonction de ses intérêts et de ses compétences. Tous les types de maturité permettent un engagement dans la banque. L universitaire Les licences en sciences économiques, en droit ou en relations internationales (Institut de Hautes Etudes internationales) sont en général les formations les plus demandées. Cependant, depuis plusieurs années, d autres filières permettent d accéder à la banque, plus particulièrement celles en mathématique, en informatique ou encore en physique. Le jeune universitaire a acquis de bonnes connaissances théoriques. Il a besoin ensuite de les confronter aux réalités professionnelles. Les banques proposent aux porteurs d un titre universitaire qu elles engagent un stage qui peut durer de 6 à 24 mois. Certains établissements complètent cette formation par des séjours à l étranger. Le stage peut avoir pour but la découverte des différentes activités de la banque en vue d une orientation ultérieure selon les intérêts du jeune collaborateur. Il peut également être organisé spécifiquement en fonction du poste qui sera occupé à la fin du stage par la personne engagée. La politique de chaque banque peut ici varier. Les premiers métiers ouverts aux universitaires sont divers. Il peut s agir d analyste financier, d assistant de gestion, de conseiller à la clientèle commerciale ou en crédit, de trader ou encore des métiers de la révision interne. Le diplômé HES La priorité est donnée aux porteurs de diplôme d une Haute Ecole de Gestion, puisque le candidat a déjà travaillé lors de sa formation dans une entreprise voire dans une banque, qui lui proposera un poste déterminé. Puis, selon ses compétences et selon ses formations complémentaires, d autres activités lui seront accessibles au sein de la banque. Les premiers métiers ouverts aux porteurs du diplôme HES sont semblables à ceux proposés aux universitaires. 7 selon sa formation

10 TROUVER UN EMPLOI Entrer dans la banque en cours de carrière professionnelle Intégrer la banque après avoir commencé sa carrière dans un autre secteur économique est une autre alternative. En effet, les banques ont besoin de spécialistes (juristes, fiscalistes, réviseurs, mathématiciens, informaticiens, etc.). Il est parfois préférable d avoir acquis une expérience professionnelle dans un autre domaine pour rejoindre une institution financière. L entrée dans la banque est semblable à celle dans toute entreprise avec parfois une courte formation sur les activités spécifiques aux établissements financiers. Démarches à entreprendre en vue de trouver un emploi dans une banque Les démarches d embauche pour obtenir un emploi fixe, un stage ou une place d apprentissage sont semblables à celles en vigueur sur le marché du travail. La recherche s effectue principalement par les annonces dans la presse, par le site Internet des banques ou par des agences de placement. Des candidatures spontanées sont également conseillées. Le jeune peut saisir l occasion d un Forum-Emploi organisé par son école pour rencontrer des entreprises et établir ses premiers contacts, créant ainsi un réseau à exploiter le moment venu. Un dossier de candidature comportera généralement : une lettre de motivation, un CV détaillé ainsi qu une copie des certificats et diplômes obtenus. Voir notamment Evolution de carrière au sein de la banque Chaque banque a sa propre politique. D une façon générale, on constate une grande mobilité des collaborateurs au sein de l établissement au cours de leur carrière. La banque est composée de multiples activités qui offrent diverses voies permettant de développer une carrière. Grâce à des formations complémentaires, à son dynamisme, à son intérêt, le collaborateur peut évoluer en fonction des opportunités qui se présentent. 8

11 La formation continue en cours de carrière Le secteur bancaire a vécu une très grande évolution au cours de ces vingt dernières années et son développement se poursuivra sans nul doute à un rythme soutenu. Des produits ainsi que des outils d analyse et de gestion toujours plus sophistiqués verront ainsi le jour. Ils permettront de faire face aux attentes du marché et de répondre aux exigences d un cadre législatif toujours plus contraignant. Travailler dans la banque implique une volonté de formation continue. Depuis toujours, les banques vouent une grande attention à la formation régulière de leurs collaborateurs. Elles facilitent et financent le développement de cours à l interne ou proposent des formations dans des instituts spécialisés. La responsabilité en matière de formation reste cependant celle de l employé. Le département des ressources humaines de la banque guide la collaboratrice ou le collaborateur vers les formations les mieux adaptées à ses besoins. Le site présente les différentes formations bancaires et financières de l apprentissage au niveau universitaire, postgrade et doctoral, pour la Suisse romande essentiellement. Les renseignements concernant les programmes des formations, leur durée ainsi que leur prix sont disponibles via les liens sur les sites des instituts de formation. Des supports didactiques sont téléchargeables : - une carte des formations synthétique offre à chacun la possibilité de se situer dans son propre parcours en fonction de sa formation et présente les filières recommandées. - des référentiels de compétences et de besoins en formation informent sur les connaissances requises relatives à un métier bancaire spécifique. - des films sur des portraits bancaires permettant de découvrir, en quelques minutes, des métiers du secteur bancaire et financier - un film sur l attrait de la place financière pour une carrière professionnelle «Réalisez votre avenir dans la banque» 9 dans la banque

12 QUELQUES METIERSQUELQUES MÉTIERS DE LA BANQUE Les métiers de la gestion de fortune Assistant(e) de gestion Analyste financier Spécialiste chargé d étudier des sociétés généralement cotées en bourse. Il procède à l évaluation des instruments financiers (actions, obligations, etc.) émis par des entreprises ou des collectivités et élabore une politique de placements. Par ses analyses, il anticipe l évolution des marchés boursiers, des taux d intérêt dans un pays donné, en tenant compte de plusieurs facteurs économiques tels que la croissance, l inflation, la politique monétaire, etc. Aptitudes : intérêt pour l économie et la vie des entreprises, capacité d analyse, de synthèse, de rédaction. Anglais et allemand. Il est une courroie de transmission entre le client et les services opérationnels de la banque. Il assiste le gestionnaire de fortune dans sa propre mission, par l exécution de tâches journalières et d activités plus occasionnelles. Il le seconde dans toutes les tâches administratives. Aptitudes : sens de l organisation, vivacité d esprit, maîtrise des outils informatiques, aptitude à travailler en tandem, aptitude à travailler de manière autonome et suivie. Anglais. 10

13 Relationship Manager (gestionnaire de fortune) Expert de la relation-client, généraliste de la banque et de la finance, spécialisé dans le conseil patrimonial. Il acquiert et entretient une clientèle de personnes physiques. Il les conseille sur la constitution, la gestion et le développement de leur patrimoine. Aptitudes : intérêt pour l économie et la vente, aptitude à travailler de manière indépendante, capacité d écoute et d analyse, discrétion, capacité d anticipation, esprit d initiative, esprit logique et méthodique, compétences interpersonnelles. Anglais. Financial Planner (Conseiller financier global) Généraliste financier, juridique, fiscal et de la prévoyance, il analyse la situation patrimoniale et personnelle du client, identifie ses attentes, ses besoins et ses objectifs. Il propose une planification globale sur le long terme sous la forme de solutions optimales en intégrant des données touchant à des aspects juridiques, fiscaux, immobiliers, de prévoyance et d investissement. Aptitudes : intérêt dans la recherche de solutions, capacité d analyse, de synthèse et d écoute, discrétion, travail en équipe. Anglais. Portfolio Manager Spécialiste des marchés et des produits financiers ainsi que des risques y relatifs, il construit et gère les portefeuilles des clients en fonction de leur profil d investissement et de la politique de placement de la banque. Aptitudes : intérêt pour les produits financiers et la bourse, capacité d analyse, d abstraction, travail en équipe, esprit d initiative, discrétion. Anglais. Product Manager Il maîtrise la constitution d un produit financier. Il sait aussi analyser sa qualité et son cycle de vie et assurer le développement et l adaptation du produit dans le temps. Il coordonne et met en relation tous les métiers de la banque nécessaires à la création et au suivi des produits financiers. Aptitudes : intérêt pour les produits financiers et la gestion d équipes, capacité d organisation, de motivation et de vente, esprit d initiative. Anglais. 11 de la banque

14 QUELQUES METIERS Les métiers en contact avec la clientèle Conseiller(-ère) à la clientèle Personne chargée de recevoir la clientèle, de la conseiller et d effectuer à son intention des opérations bancaires courantes (ouverture de comptes, introduction d ordres de paiements, etc.). Aptitudes : intérêt pour les relations humaines et la vente, capacité d écoute, de précision et d organisation. Conseiller(-ère) clientèle commerciale Spécialiste de l analyse du besoin en crédits, des produits crédits et des marchés (sectoriels). Il entretient une relation étroite avec ses clients (entreprises ou privés) afin de bien connaître leur situation et leurs besoins pour les conseiller et gérer leur portefeuille crédits. Aptitudes : intérêt pour les relations humaines, la vente et les chiffres, capacité d écoute, d analyse, d organisation et d initiative. 12

15 Conseiller(-ère) entreprises Personne responsable de l établissement, du suivi et du développement des relations à long terme avec les grandes entreprises et les multinationales. Elle identifie et comprend les besoins du client et le conseille dans la mise en œuvre de sa stratégie de placement et de financement. Elle coordonne le recours aux produits et l orientation vers les spécialistes de la banque. Aptitudes : intérêt pour les relations humaines, la vente et les chiffres, capacité d écoute, d analyse et d initiative. Anglais. Conseiller(-ère) en crédits / gestionnaire Collaborateur qui a la responsabilité à des niveaux de montants définis en fonction de la place qu il occupe dans la hiérarchie de son établissement d octroyer ou non un crédit. Cette décision est prise suite à l analyse d un certain nombre d éléments concernant la demande de crédit déposée. Aptitudes : intérêt pour les chiffres, capacité d analyse, de synthèse, d organisation et de précision. Spécialiste en opérations documentaires Collaborateur qui assure le bon déroulement, le suivi ainsi que la réalisation des différents types d instruments documentaires bancaires émis et reçus dans le cadre des activités d import/export. Aptitudes : intérêt pour les chiffres et l activité d import/export, capacité d organisation, de précision, de gestion du stress. Anglais. 13 de la banque

16 QUELQUES METIERS Les métiers des opérations Collaborateur(-trice) facturation et règlement des transactions Personne chargée de contrôler, de comptabiliser et de régler les transactions bancaires conclues par un des métiers de la bourse et du négoce (actions, obligations, marché monétaire, devises, dérivés, fonds de placement et prêts de titres). Aptitudes : intérêt pour les chiffres, capacité d organisation et de précision. Collaborateur(-trice) administration des titres Personne chargée de la gestion des opérations sur titres (fusions, OPA, split, etc.), de l encaissement des dividendes ou intérêts et de l évaluation régulière des positions détenues par la clientèle. Aptitudes : intérêt pour les chiffres, capacité d organisation, de précision et d anticipation. Collaborateur(-trice) trafic des paiements/caisses Personne chargée de l exécution et de la facturation, pour le compte des clients, des mouvements cash sans contrepartie (transferts ou entrées de fonds, retraits ou versements d espèces). Aptitudes : intérêt pour les chiffres, capacité d organisation et de précision. Collaborateur(-trice) global custody Personne chargée du règlement des transactions effectuées par des gérants externes pour le compte de clients qui ont choisi de regrouper l ensemble de leurs actifs auprès de la même banque dépositaire. Aptitudes : intérêt pour les chiffres, capacité d organisation et de précision. Spécialiste trésorerie Collaborateur chargé de surveiller quotidiennement les liquidités de la banque en CHF (francs suisses) et auprès des correspondants en monnaies étrangères. Il détermine ainsi les soldes disponibles et peut procéder valablement au placement de ces montants. Aptitudes : intérêt pour les chiffres, capacité d organisation, de précision, d anticipation. 14

17 Les métiers de la bourse et du négoce Négociateur(-trice) Collaborateur chargé d acheter et vendre les titres au travers de la bourse. Ces opérations peuvent se faire par téléphone ou par le biais de supports informatiques comme c est le cas pour la bourse suisse (SWX). Aptitudes : intérêt pour la bourse, capacité d assumer le stress, de prendre des risques, d anticiper, de gérer l information, esprit d analyse. Anglais. Négociateur en bourse Exécute des transactions sur le Marché des changes pour l achat et la vente de devises suisses ou étrangères (ou autres produits du marché monétaire) pour la banque ou pour des clients. Aptitudes : intérêt pour la bourse, capacité d assumer le stress, de prendre des risques, d anticiper, de gérer l information, esprit d analyse. Anglais. Trader Intermédiaire entre le producteur d une matière première et son (ses) transformateur(s). Son rôle consiste à acheter une matière première, à se protéger des risques de fluctuations de prix, à en vérifier la qualité, la quantité et la valeur, à la stocker, à la transporter vers un acquéreur potentiel et à la vendre à un acheteur susceptible de la transformer. Aptitudes : intérêt pour la bourse, capacité d assumer le stress, de prendre des risques, d anticiper, de gérer l information, esprit d analyse et d organisation. Anglais. 15 de la banque

18 QUELQUES METIERS Les métiers du contrôle interne de la banque Réviseur interne/auditeur interne Personne chargée de surveiller l application correcte des lois et des règlements internes dans le but de protéger le patrimoine de la banque et de ses clients, de garantir l exactitude et la fiabilité de la comptabilité, d assurer une efficacité opérationnelle. Elle joue donc aussi le rôle de conseiller. Aptitudes : Intérêt pour l organisation de la banque et les règlements, capacité d analyse, de synthèse, d écoute, d initiative, capacité rédactionnelle, travail d équipe, esprit curieux. Anglais. Risk Management Officer Expert de l identification, de l analyse et de la gestion des risques liés aux activités de la banque dans laquelle il pratique son métier. Le Risk Management Officer met en place les instruments d identification, de gestion, de surveillance et de contrôle des risques. Il formule des recommandations de réduction de risque, élabore des outils de prise de décision pour la direction et les collaborateurs. Il applique et contrôle les consignes de risque définies par la Direction Générale et les règlements. Aptitudes : intérêt pour les mathématiques et les modèles, capacité d analyse, de synthèse, d anticipation, d initiative, travail en équipe, esprit curieux. Anglais. Compliance Officer Expert de la réglementation et de la déontologie. Il est aussi un généraliste de la banque et de la finance, ainsi qu un consultant interne. Il prévient, voire détecte, les risques de transgression des lois et règlements internes d atteinte à la réputation de son établissement, s assure du respect des règles de comportement et de déontologie professionnelle. Il anticipe et détecte de possibles atteintes à la primauté des intérêts des clients et à l intégrité des marchés boursiers. Aptitudes : intérêt pour le droit, capacité d analyse, de synthèse, d organisation, d anticipation, esprit d initiative, travail en équipe. Anglais. Et bien d autres métiers Les banques font appel à bien d autres compétences qui ne sont pas des spécialités de la banque et de la finance. Elles n en offrent pas moins de nombreuses opportunités d emplois. Parmi ces métiers on trouve les informaticiens, les spécialistes en communication, les avocats, les spécialistes en sécurité, les huissiers, les cuisiniers, les secrétaires, les spécialistes en ressources humaines et en formation ou encore des biologistes, des médecins, etc. 16

19

20 Graphic Design : Production : choisir un métier dans la banque

Résumé de la conférence emploi du 28 avirl 2004 «Travailler dans la banque et la finance» La place financière genevoise

Résumé de la conférence emploi du 28 avirl 2004 «Travailler dans la banque et la finance» La place financière genevoise La place financière genevoise François LAREY Membre de la direction et délégué pour la formation FONDATION GENEVE PLACE FINANCIERE Si la banque peut apparaître comme une "boîte noire", dont on ne verrait

Plus en détail

LA PLACE FINANCIÈRE VAUDOISE

LA PLACE FINANCIÈRE VAUDOISE LA PLACE FINANCIÈRE VAUDOISE Présentation établie sur la base de l étude CREA Institut d économique appliquée Novembre 2007 Avoir confiance en l avenir! -Vaud région financière recouvre une importante

Plus en détail

PAX-FondsInvest. Pour que votre capital soit en bonne compagnie

PAX-FondsInvest. Pour que votre capital soit en bonne compagnie PAX-FondsInvest Pour que votre capital soit en bonne compagnie Des placements alliant prévoyance et performance Tout investisseur désire combiner un rendement aussi attrayant que possible avec un haut

Plus en détail

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2 MASTER FINANCE Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2 Architecture générale du Master mention Finance Semestre 1 Tronc commun de la mention Finance Mention Finance Semestre

Plus en détail

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2. Architecture générale du Master mention Finance

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2. Architecture générale du Master mention Finance MASTER FINANCE Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2 Architecture générale du Master mention Finance Semestre 1 Tronc commun de la mention Finance Mention Finance Semestre

Plus en détail

R e l a t i o n s h i p m a n a g e r

R e l a t i o n s h i p m a n a g e r R e l a t i o n s h i p m a n a g e r r é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s j a n v i e r 2 0 0 8 F o n d a t i o n G e n è v e P l a c e F i n a n c i è r e P r é f a c e Le Relationship manager

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Avant-propos Pour l agglomération du grand Zurich, la place bancaire revêt une importance économique et sociale tout à fait centrale. En particulier parce

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Objectifs La volonté du Centre de Formation

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle privée. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle privée Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Private Banking 4 Markets 7 Crédits et Commercial 8 Services Cornèronline 9 CornèrTrader

Plus en détail

Votre talent est attendu dès aujourd hui. Le stage allround UBS. Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité.

Votre talent est attendu dès aujourd hui. Le stage allround UBS. Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité. Votre talent est attendu dès aujourd hui. Le stage allround UBS. Formation bancaire initiale pour porteurs de maturité. Que vous offre UBS? Nous recherchons des personnes comme vous, avides de connaissances

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Les métiers de la banque d investissement et de financement

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Les métiers de la banque d investissement et de financement RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER GESTION Mention Management Spécialité Finance à finalité professionnelle, en formation continue Annexe 3 : Fiche RNCP

Plus en détail

Les Nombreux Métiers de la Finance

Les Nombreux Métiers de la Finance Les Nombreux Métiers de la Finance Golden Boys et Autres 12 Novembre2013 Claude ILLY Les Métiers de la Finance - Les Employeurs Banques Universelles (BNP Paribas, Société Générale, Barclays, Citibank,

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

L e s m é t i e r s d e s o p é r a t i o n s

L e s m é t i e r s d e s o p é r a t i o n s M é t i e r s d e s o p é r a t i o n s R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s J u i n 2 0 1 0 F o n d a t i o n G e n è v e P l a c e F i n a n c i è r e L e s m é t i e r s d e s o p é r a t

Plus en détail

811-BAN. A.1.2.2 - Décrire les tâches de l Ombudsman des banques -Je décris les tâches de l Ombudsman des banques.

811-BAN. A.1.2.2 - Décrire les tâches de l Ombudsman des banques -Je décris les tâches de l Ombudsman des banques. 811-BAN A.1.1.2 - Connaître les réglementations relatives à la législation sur les banques. - J énumère et j explique les objectifs liés à la loi sur les banques ainsi que les tâches de l Autorité fédérale

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS PRIVÉS La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE GÉNÉRALITÉS Les modifications des prix et prestations de services demeurent réservées à tout moment. Vous

Plus en détail

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel

Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel Ordonnance sur l activité d intermédiaire financier exercée à titre professionnel (OIF) 955.071 du 18 novembre 2009 (Etat le 1 er janvier 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 41 de la loi du 10 octobre

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 1 RE PARTIE Questions et réponses sur le thème des banques Les banques en tant qu intermédiaires financiers Qu est-ce qu une banque? Une banque est une entreprise dont l activité principale consiste à recevoir l épargne en dépôt, à accorder des crédits et à fournir

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Notre indépendance vous assure des choix de gestion en toute objectivité

Notre indépendance vous assure des choix de gestion en toute objectivité A VOTRE SERVICE Forte de plus de 50 ans d'expérience, PKB a acquis une connaissance approfondie des exigences des particuliers et des familles, ainsi que des entrepreneurs, des professions libérales et

Plus en détail

S p é c i a l i s t e F i c h i e r C e n t r a l

S p é c i a l i s t e F i c h i e r C e n t r a l S p é c i a l i s t e F i c h i e r C e n t r a l r é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s j a n v i e r 2 0 0 9 F o n d a t i o n G e n è v e P l a c e F i n a n c i è r e P r é f a c e Le Fichier

Plus en détail

Ecole de culture générale et de commerce (ECGC)

Ecole de culture générale et de commerce (ECGC) Ecole de culture générale et de commerce (ECGC) Option Commerce - Communication et information Informations pour la rentrée scolaire 2011 / 2012 Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Plus en détail

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16

TABLE DES MATIèRES. Notre banque 4. Crédits 7. Gestion de patrimoine 9. Comptes courants 12. Comptes épargne 14. Comptes prévoyance 16 PRESTATIONS TABLE DES MATIèRES Notre banque 4 Crédits 7 Gestion de patrimoine 9 Comptes courants 12 Comptes épargne 14 Comptes prévoyance 16 Autres comptes 17 Une histoire de vie en un clin d œil 18 Numéros

Plus en détail

Certificat de formation continue en. Compliance Management. janvier à décembre 2012. www.compliance-management.ch

Certificat de formation continue en. Compliance Management. janvier à décembre 2012. www.compliance-management.ch Certificat de formation continue en Compliance Management janvier à décembre 2012 www.compliance-management.ch À l initiative de la Fondation Genève Place Financière, l Université de Genève offre depuis

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS COMMERCIAUX

CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS COMMERCIAUX CONDITIONS ET TARIFS POUR CLIENTS COMMERCIAUX La banque de la clientèle privée et commerciale SOMMAIRE CONDITIONS GÉNÉRALES 4 Frais de tenue de compte Taux d intérêt Frais de port Frais de tiers CARTES

Plus en détail

Ta formation, ton avenir

Ta formation, ton avenir Ta formation, ton avenir Une formation auprès d une banque suisse Etre au cœur de l action p. 4 Des employeurs attractifs et accessibles p. Un accès rapide à d autres formations bancaires p.12 11 www.swissbanking-future.ch

Plus en détail

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE?

LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? SERVICES DE FINANCEMENT DU COMMERCE INTERNATIONAL LE COMMERCE MONDIAL SERA T-IL VOTRE PROCHAINE PLATEFORME DE CROISSANCE? PRENDRE AVANTAGE DE L INFORMATION DISPONIBLE Un accès sécuritaire à de l information

Plus en détail

UNE FAMILLE, DES VALEURS. «RÉUNIR SOUS UN MÊME TOIT LE PASSÉ ET L AVENIR, AUJOURD HUI.»

UNE FAMILLE, DES VALEURS. «RÉUNIR SOUS UN MÊME TOIT LE PASSÉ ET L AVENIR, AUJOURD HUI.» UNE FAMILLE, DES VALEURS. Les valeurs sont essentielles car elles donnent du sens à notre vie. Nos convictions et nos principes sont façonnés sur notre expérience ainsi que par l héritage transmis de nos

Plus en détail

LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF)

LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF) www.lombardodier.com LO FUNDS II (CH) BALANCED ALLOCATION (CHF) Prospectus simplifié Mars 2011 Direction Lombard Odier Funds (Switzerland) SA Banque dépositaire Lombard Odier Darier Hentsch & Cie Fonds

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Master 2 Professionnel "Droit de la Banque et des Opérations Patrimoniales" en alternance (apprentissage et professionnalisation)

DOSSIER DE PRESSE. Master 2 Professionnel Droit de la Banque et des Opérations Patrimoniales en alternance (apprentissage et professionnalisation) DOSSIER DE PRESSE Master 2 Professionnel "Droit de la Banque et des Opérations Patrimoniales" en alternance (apprentissage et professionnalisation) Contacts presse Jean Varnet Co directeur Sylvain Trifilio

Plus en détail

Avant-propos. Bibliographie sommaire. Les banques et la place financière suisses 3. Les concepts de banque et de banquier 4

Avant-propos. Bibliographie sommaire. Les banques et la place financière suisses 3. Les concepts de banque et de banquier 4 XV Table des matières Avant-propos Sommaire Abréviations Bibliographie sommaire VII XIII XXXIII XLV 01 Introduction Les banques et la place financière suisses 3 Les concepts de banque et de banquier 4

Plus en détail

Placements financiers et opérations financières à titre privé des collaborateurs de la BNS

Placements financiers et opérations financières à titre privé des collaborateurs de la BNS Compliance financières à titre privé des I. Dispositions générales 01. But et objet La présente directive définit les restrictions relatives aux placements financiers et aux opérations collaborateurs de

Plus en détail

Prospectus simplifié

Prospectus simplifié (Fonds de placement contractuel de droit suisse, de la catégorie «Fonds Immobiliers») Prospectus simplifié Direction Banque dépositaire Société pour la gestion de placements collectifs GEP SA Rue du Maupas

Plus en détail

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg

Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg Le Private Banking international au cœur de l Union européenne Luxembourg CREDIT SUISSE (LUXEMBOURG) S.A. Le Luxembourg, un centre financier international de premier ordre La place financière luxembourgeoise,

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

6. Marchés financiers et financement

6. Marchés financiers et financement Frédéric Monnerat, (canton of Geneva) 6. Marchés financiers et financement Sommaire 6.1 La place financière suisse 6.2 La Banque nationale suisse 6. Le système bancaire suisse 6.4 L obtention de crédits

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans?

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire. Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Enseignement primaire Vous souhaitez enseigner à des élèves de 4 à 12 ans? La HEP Vaud vous prépare au Bachelor of Arts et Diplôme d enseignement pour

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Branche & Entreprise IV

Branche & Entreprise IV Organisations et associations de branche, Travail dans la Branche Commerce Les entreprises commerciales font partie de l'économie. Afin de représenter leurs intérêts et d'unir leurs forces, les entreprises

Plus en détail

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015)

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) TABLE DES MATIERES 1. OBJET 4 2. ORGANISATION ET PROCESSUS DE L ADMINISTRATION DE LA FORTUNE 4 3. ALLOCATION STRATEGIQUE DES ACTIFS 6 4. RESERVE DE FLUCTUATION

Plus en détail

États-Unis. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

États-Unis. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr États-Unis Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

O S P ORIENTATION VAUD SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE SE FORMER ET TRAVAILLER DANS LE CANTON DE VAUD. Guide pour les frontaliers

O S P ORIENTATION VAUD SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE SE FORMER ET TRAVAILLER DANS LE CANTON DE VAUD. Guide pour les frontaliers O S P ORIENTATION VAUD SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE C O L L E C T I O N " Q U E S T I O N S " SE FORMER ET TRAVAILLER DANS LE CANTON DE VAUD Guide pour les frontaliers SE FORMER DANS LE CANTON DE VAUD GUIDE

Plus en détail

Notre gamme. Un aperçu pour les particuliers

Notre gamme. Un aperçu pour les particuliers Notre gamme Un aperçu pour les particuliers Au plus près de vos besoins. Des solutions simples, des conditions attrayantes et un conseil compétent: vous trouverez tout cela à la Banque Migros. La banque

Plus en détail

Comment la place financière lémanique maintient le cap dans une mer agitée

Comment la place financière lémanique maintient le cap dans une mer agitée Comment la place financière lémanique maintient le cap dans une mer agitée Edouard Cuendet Premier Secrétaire Député 28 avril 2008 Edouard Cuendet Page 1 Plan de l exposé 1. Introduction 2. Les atouts

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

La gestion de patrimoine à la BCJ.

La gestion de patrimoine à la BCJ. La gestion de patrimoine à la BCJ. Table des matières 1. Introduction...5 2. La gestion moderne de portefeuille... 6 2.1. Les placements traditionnels...7 2.2. Les autres véhicules de placement...8 2.3.

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE FRANCE ALTER DOMUS Alter Domus est un leader européen dans les Services d Administration de Fonds et les Services Administratifs et Comptables de sociétés. Nous sommes spécialisés dans le service aux véhicules

Plus en détail

Tarification gestion de fortune clientèle privée

Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarification gestion de fortune clientèle privée Tarifs en vigueur dès le 01.01.2013 S informer Index Page 1. Mandats de gestion discrétionnaires 2 2. Administration des dépôts titres 6 3. Achats et ventes

Plus en détail

Vous souhaitez rejoindre un établissement public en tant que fonctionnaire,

Vous souhaitez rejoindre un établissement public en tant que fonctionnaire, Fiche d information DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Emploi et Développement des compétences Service Concours- DHEC40 concours@caissedesdepots.fr CONCOURS EXTERNE DE SECRETAIRE

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs

Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs clientèle ENTREPRISES Comptes BCV Entreprises : conditions et tarifs Valables dès le 1 er janvier 2014 Proche de vous Des solutions à vos besoins En tant que partenaire financier de référence des entreprises

Plus en détail

Tarif. Placements et conseils financiers

Tarif. Placements et conseils financiers Tarif Placements et conseils financiers Tables des matières 4/5 Mandat de conseil «BCVs Supervision» 6/7 Mandat de gestion «BCVs Star Select» 8/9 Mandat de gestion «BCVs Active Portfolio» 10 Mandat de

Plus en détail

Tout sur la Banque WIR

Tout sur la Banque WIR Tout sur la Banque WIR 1 Au service de la classe moyenne et des PME Fondée en 1934, la Banque WIR, dont le siège principal est à Bâle, entend être la partenaire privilégiée de la classe moyenne dans la

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss.

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss. Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quels sont les six types de banques les plus importants? les grandes banques les banques cantonales les banques régionales/caisses

Plus en détail

premium banking Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04

premium banking Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04 premium banking Conseil Anlageberatung, financier global Vermögensverwaltung, Finanzierung Banque Migros SA www.banquemigros.ch Service Line 0848 845 400 MBW 2031/2013-04 Se poser en partenaire solide

Plus en détail

Connecte-toi aux nouvelles technologies

Connecte-toi aux nouvelles technologies Connecte-toi aux nouvelles technologies Les métiers des TIC des métiers branchés Bien choisir Toutes les informations utiles. Cette brochure doit t orienter dans tes choix de formation. Choisir n est pas

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Décembre 2015 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

Projet Retenue à la source libératoire

Projet Retenue à la source libératoire Décembre 2009 Projet Retenue à la source libératoire Retenue à la source libératoire sur les avoirs déposés auprès de banques dans le cadre de relations transfrontalières SOMMAIRE Résumé... 3 1. Situation

Plus en détail

Fiduciaires. Bénéficiez d un service sur mesure

Fiduciaires. Bénéficiez d un service sur mesure Fiduciaires & Avocats Bénéficiez d un service sur mesure Société Générale Private Banking Luxembourg : Une équipe de spécialistes qui vous est dédiée. Apportez à vos clients les services bancaires qu ils

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

www.akad.ch/banking+finance/fr

www.akad.ch/banking+finance/fr AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

Spécialité : Année universitaire 2014-2015

Spécialité : Année universitaire 2014-2015 LICENCE PROFESSIONNELLE ASSURANCE BANQUE FINANCE Spécialité : CONSEILLER GESTIONNAIRE DE CLIENTELE Option MARCHE DES PARTICULIERS Année universitaire 4-5 Faculté de Droit, d Economie et de Gestion d Orléans

Plus en détail

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle commerciale. Vos valeurs, nos valeurs.

Groupe Cornèr Banque. Produits et services pour la Clientèle commerciale. Vos valeurs, nos valeurs. Groupe Cornèr Banque Produits et services pour la Clientèle commerciale Vos valeurs, nos valeurs. Services de base 2 Crédits et Commercial 3 Conseil 4 Markets 5 Services Cornèronline 6 CornèrTrader 7

Plus en détail

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux Index alphabétique Les références correspondent aux numéros des tableaux A Actifs bilan 4, 5, 26, 27 des établissements à statut particulier 63, 27 selon le périmètre de consolidation comptoir 31 Actions

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Votre partenaire en gestion privée

Votre partenaire en gestion privée Votre partenaire en gestion privée Société Générale Private Banking 2 800 collaborateurs Une présence dans 22 pays 75,4 milliards d euros d actifs sous gestion, au 31 décembre 2009 Nos récompenses 2010

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORGANISATION INTERNE

RÈGLEMENT D ORGANISATION INTERNE RÈGLEMENT D ORGANISATION INTERNE EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) S.A. NOVEMBRE 2014 5 EDMOND DE ROTHSCHILD (SUISSE) S.A. RÈGLEMENT D ORGANISATION INTERNE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE 7 1.1 APPROBATION

Plus en détail

Chapitre 2 La formation des formateurs et formatrices

Chapitre 2 La formation des formateurs et formatrices La qualité de la formation Chapitre 2 La formation des formateurs et s Formateurs et s d adultes : quatre niveaux de formation officiellement reconnus 60 Certificat de formateur/ d adulte FSEA (niveau

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Private Banking. www.bcn.ch

Private Banking. www.bcn.ch Private Banking www.bcn.ch Investir à la BCN vous apporte confort et sérénité» La BCN, c est... 1883 100 millions de CHF depuis 1883 au service des neuchâtelois 320 collaborateurs capital de dotation points

Plus en détail

Place financière genevoise : défis et opportunités

Place financière genevoise : défis et opportunités Place financière genevoise : défis et opportunités Edouard Cuendet, Directeur de la Fondation Genève Place Financière Top 20 des places financières globales 1. New-York 2. Londres 3. Hong Kong 4. Singapour

Plus en détail

Le crédit lombard Une passerelle vers la flexibilité financière

Le crédit lombard Une passerelle vers la flexibilité financière Le crédit lombard Une passerelle vers la flexibilité financière Private Banking Investment Banking Asset Management Le crédit lombard. Une solution de financement flexible et intéressante. Vous avez besoin

Plus en détail

Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF

Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF Ecole Supérieure Banque et Finance ESBF Questions et réponses (Q&R) [Complément au factsheet ESBF du 01.11.2010] [Remplace Q&R du 31.12.2009] A. L ESBF, une filière de formation du degré tertiaire dans

Plus en détail

Sommaire. Formules Jeunes 4. Formule Jeunes 6. Formule Campus 9. Formule Directe 11. Formule Junior 12. Comptes épargne 15. Cartes bancaires 16

Sommaire. Formules Jeunes 4. Formule Jeunes 6. Formule Campus 9. Formule Directe 11. Formule Junior 12. Comptes épargne 15. Cartes bancaires 16 FORMULES JEUNES BCV 2 Sommaire Formules Jeunes 4 Formule Jeunes 6 Formule Campus 9 Formule Directe 11 Formule Junior 12 Comptes épargne 15 Cartes bancaires 16 Club Jeunes 19 3 Formules Jeunes L avenir

Plus en détail

Office pour l orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) Production documentaire

Office pour l orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) Production documentaire Assises de la documentation romande 4 septembre 2008 Office pour l orientation, la formation professionnelle et continue (OFPC) Production documentaire Public cible : scolarité obligatoire et transition

Plus en détail

Comptes et conditions. Simplifier l argent au quotidien. www.bcn.ch

Comptes et conditions. Simplifier l argent au quotidien. www.bcn.ch Comptes et conditions Simplifier l argent au quotidien www.bcn.ch Vos comptes pour le quotidien Les comptes de transactions, d épargne et de gestion BCN offrent une palette diversifiée de prestations répondant

Plus en détail

Faire carrière dans les fonds d investissement

Faire carrière dans les fonds d investissement Faire carrière dans les fonds d investissement Association Luxembourgeoise des Fonds d Investissement - Association of the Luxembourg Fund Industry 1 2 Le secteur luxembourgeois des fonds d investissement

Plus en détail

my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises

my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises my Solutions Solutions de gestion des devises pour la clientèle entreprises credit-suisse.com/mysolutions Les produits structurés ne représentent pas une participation à un placement collectif de capitaux

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Assurance, banque, finance spécialité Commercialisation de produits et de services financiers

Plus en détail

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne depuis 1975 Comptabilité - Fiscalité - Expertises - Organisation et Gestion - Conseil d Entreprise - Conseil Juridique - Contentieux - Révision SOMMAIRE DOMAINES DE

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Aperçu des prix pour les activités de placement et les opérations sur titres. Nos meilleures conditions en faveur de votre patrimoine

Aperçu des prix pour les activités de placement et les opérations sur titres. Nos meilleures conditions en faveur de votre patrimoine Aperçu des prix pour les activités de placement et les opérations sur titres Nos meilleures conditions en faveur de votre patrimoine 2-3 Contenu 01 Notre système de prix 4 02 Notre gestion de fortune

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE (6 e édition en préparation) ACCORD DU 11 JANVIER

Plus en détail

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais

Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Préparation d une maturité avec mention bilingue français-allemand ou français-anglais Dans les écoles de maturité des gymnases du canton de Vaud Edition 2014 Département de la formation, de la jeunesse

Plus en détail

Octobre 2013. Dossier de presse

Octobre 2013. Dossier de presse Octobre 2013 Dossier de presse Table des matières 1. Le Groupe BIL p 3 Banque Internationale à Luxembourg SA p 3 Histoire et faits marquants p 4 2. La BIL en chiffres...p 5 3. La BIL en Belgique.p 5 Activités

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

Enthousiasme? «Des rendements stables, une volatilité faible.» Helvetia Fondation de placement Immobilier Romandie.

Enthousiasme? «Des rendements stables, une volatilité faible.» Helvetia Fondation de placement Immobilier Romandie. Enthousiasme? «Des rendements stables, une volatilité faible.» Première émission 16.11.2015 14.12.2015 Erstemission: 16.11. 14.12.2015 Helvetia Fondation de placement Immobilier Romandie. Votre fondation

Plus en détail

GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN. Allons à l essentiel

GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN. Allons à l essentiel GESTION BANCAIRE AU QUOTIDIEN Allons à l essentiel 2 Votre conseiller avec vous, jour après jour Le Conseil global pour mieux vous accompagner Votre parcours de vie est unique. Tant sur le plan professionnel

Plus en détail

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale EN BP Validation des Acquis d Expérience (VAE) Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale 1 Bases juridiques

Plus en détail