COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA Résultats exceptionnels d Argenta pour l année de crise 2011 La cinquième banque de Belgique n a pas désappris le métier du banquier de détail. Pour la deuxième fois en trois ans, Argenta a été élue Meilleure banque de Belgique 1. Le bancassureur est également parvenu en 2011, avec des résultats solides et grâce au renforcement de son capital via Argen-Co et à un réinvestissement conséquent de la majeure partie du bénéfice dans sa propre société, à réaliser un ratio de capital core tier 1 de 15,3 %. Les ratios de liquidité de la banque ont respectivement abouti à 139 % (NSFR 2 ) et 374 % (LCR 3 ). «Argenta figure ainsi parmi les meilleures banques d Europe pour ce qui est de la solvabilité et de la liquidité et dispose de moyens solides pour poursuivre sa stratégie de croissance dans les années à venir,» affirme John Heller, CEO d'argenta. Un bancassureur pour les familles La stratégie d Argenta est simple. Un bancassureur pour les familles en Belgique et aux Pays-Bas, proposant des produits simples et transparents qui sont vendus au travers d un réseau professionnel d agents indépendants travaillant sur une base exclusive (Belgique) et d intermédiaires indépendants (Pays-Bas), soutenus par un siège principal avec une organisation d entreprise légère et une structure à bas coûts. Plus que jamais, Argenta est un bancassureur à part entière avec un nombre de clients qui connaît une croissance rapide et dont Argenta est le banquier principal. Le nombre de clients qui versent chaque mois leurs revenus sur un compte Argenta et s en servent pour effectuer leurs dépenses mensuelles s est accru de plus de 12 % en La part de marché d Argenta dans le Service de mobilité interbancaire gratuit est de 20 %. Depuis le 1 er janvier 2010, le nombre de clients qui choisissent Argenta pour pratiquement tous leurs produits bancaires et d assurance a augmenté de pas moins de 41 %. Argenta peut compter familles parmi sa clientèle. Au cours d une année mouvementée pour le secteur bancaire, marquée par des tensions économiques et financières au niveau international exerçant un impact sur la confiance des consommateurs, Argenta est parvenue à réaliser à nouveau une forte croissance. Le volume total des fonds sous gestion a augmenté de 6,3 %, passant à 33,1 milliards d euros. Le bénéfice net du groupe a augmenté de 12,8 % à 93,1 millions d euros et le bilan a atteint 35,2 milliards d euros. Les revenus d intérêts nets (incluant les revenus d assurances) ont augmenté à 366 millions d euros, tandis que le Groupe est parvenu à maîtriser les coûts. Des résultat opérationnels solides pour Argenta Banque d Épargne Les chiffres globaux résultent de résultats commerciaux et financiers attrayants dans les différentes unités du Groupe. Argenta Banque d Épargne a réalisé un bénéfice net de 85,1 millions d euros. Les résultats opérationnels de la banque ont affiché une amélioration substantielle. En effet, les revenus d intérêts nets ont fortement augmenté, passant de 250 millions d euros à 292 millions d euros. Il s'agit d une conséquence de l augmentation de la marge d intérêts de 0,80 % à 0,92 %. Les revenus fee nets issus de la vente et de la gestion de produits d investissement ont augmenté de 13,3 millions à 16,5 millions d'euros. Les frais autres que d'intérêts sont restés quasiment stables, à l'exception de la taxe bancaire. Le 1 Voir Comparebanque.be. 2 Net Stable Funding Ratio 3 Liquidity Coverage Ratio COMMUNIQUÉ DE PRESSE d Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA le 30 mars 2012 à heures page 1 de 5

2 bénéfice net est inférieur à celui de 2010 car nous avions enregistré cette année-là des résultats exceptionnels pour Argenta Banque Luxembourg et la liquidation par fusion de l OCCH. Poursuite de la croissance des crédits et investissements Les résultats financiers de la banque résultent également d une année commercialement fructueuse. Tant en Belgique qu au Pays-Bas, la vente de crédits a connu une croissance importante. Grâce au succès des prêts verts notamment, des crédits hypothécaires ont été octroyés en Belgique pour un montant de 900 millions d'euros et des crédits à la consommation pour un montant de 130 millions d euros. Aux Pays-Bas, le compteur s est arrêté à 1,2 milliard d euros de nouveaux crédits hypothécaires, si bien qu Argenta a acquis à nouveau une part de marché d environ 2 % chez les voisins du nord. Les services d investissement ont connu à leur tour un succès durable en dépit du climat boursier négatif. La vente de nouveaux produits d investissements a certes stagné en 2011 à 350 millions d'euros, mais l'épargne-pension, le nombre de transactions boursières effectuées pour le compte de nos clients, la vente de bons d État, sans oublier l ouverture de comptes-titres et le dépôt des titres au porteur, ont augmenté. Les fonds d épargne-pension d Argenta ont dépassé les 500 millions d euros. Le nombre de transactions boursières ( ) a augmenté de 40 % par rapport à Des bons d État ont été vendus pour un montant de 526 millions d euros et nos agences ont enregistré plus de titres au porteur présentés pour dématérialisation et dépôt sur un compte-titres. Le montant total des titres en dépôt s est ainsi accru, passant de 2,2 à 3,3 milliards d euros. Enfin, le portefeuille d épargne a augmenté de 27,5 à 28,0 milliards d euros. Croissance spectaculaire d Argenta Assurances Argenta Assurances contribue de plus en plus à la croissance et aux résultats du Groupe. Le bénéfice net était de 16,1 millions d euros. L'encaissement des primes est passé de 379 millions d euros en 2010 à pas moins de 661 millions d euros en Le succès important des produits de la branche 21 explique en grande partie cette évolution. Argenta poursuit également sa croissance rapide dans le domaine des assurances dommages. Cette croissance est rendue possible grâce à une combinaison des conditions de produits, des prix et services fournis par nos agences. Pour ce qui est du dernier aspect, Argenta Assurances a réalisé ces dernières années des investissements importants pour améliorer le temps de traitement des demandes d assurances. En matière de gestion des polices d assurance, des investissements ont été réalisés pour améliorer de manière structurelle la qualité des services fournis. Argenta a adhéré à la convention RDR et le traitement des sinistres a été confié à un acteur européen : Van Ameyde. Les Pays-Bas constituent un marché de croissance pour Argenta. Après quelques années de stagnation délibérée, Argenta a également entamé en 2011 une nouvelle période de croissance aux Pays-Bas. En témoigne non seulement la production importante d hypothèques, mais aussi la croissance d'argenta-life Nederland qui, contrairement à la tendance du marché, a vu son portefeuille d'assurances vie augmenter de 37 %. Une nouvelle stratégie de distribution sélective a été définie, pour permettre à Argenta d augmenter son influence sur le réseau des intermédiaires indépendants. Le développement et la commercialisation de nouveaux produits font partie de la stratégie, qui prévoit également une nouvelle croissance des activités d'épargne. COMMUNIQUÉ DE PRESSE d Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA le 30 mars 2012 à heures page 2 de 5

3 Chiffres annuels 1 Argenta Banque d Épargne (BGAAP solo) Postes les plus importants du bilan d Argenta Banque d Épargne En millions d euros Total bilantaire ,25 % Créances sur clients ,74 % Obligations ,7 % Créances sur établissements de crédit Dépôts d épargne Fonds propres selon bilan ,7 % ,03 % ,78 % Argenta Banque d Épargne a connu une croissance à la fois interne et hors bilan. Sur le bilan, la banque poursuit sa stratégie de qualité de crédit solide, tant pour ce qui est des crédits aux particuliers que pour ce qui est du portefeuille de réinvestissement. La liquidité est elle aussi restée considérable, en raison notamment du rapport entre l activité de dispensation de crédits et du portefeuille de réinvestissement. Dans ce contexte, il convient de préciser en outre que la banque a été en 2011 également un investisseur important dans des obligations publiques belges. Résultat Argenta Banque d Épargne Produit bancaire ,37 % Provisions (nettes à payer) ,40 % Frais administratifs ,42 % Amortissements et réductions de valeur ,61 % Bénéfice net ,68 % La marge d intérêts s est largement améliorée, entraînant une augmentation significative du produit bancaire. L augmentation des frais administratifs résulte presque exclusivement de l augmentation importante, jusqu à 34 millions d euros, de la contribution au système de garantie des dépôts. L augmentation des provisions nettes à payer est la conséquence de l augmentation de la production et du portefeuille des comptes d épargne, des crédits à la consommation et des crédits hypothécaires. COMMUNIQUÉ DE PRESSE d Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA le 30 mars 2012 à heures page 3 de 5

4 2 Argenta Assurances (BGAAP solo) Postes les plus importants du bilan d Argenta Assurances Total bilantaire ,56 % Réserves mathématiques vie Réserves techniques non-vie Fonds propres selon bilan ,71 % ,26 % ,17 % La croissance d Argenta Assurances résulte d une année très fructueuse sur le plan commercial, tant pour la vente d assurances vie que pour la vente d assurances automobile et incendie. En ce qui concerne les assurances vie de la branche 21, Oct-a-Vie et Pension Life étaient les produits phares. En ces temps de vieillissement de la population, la combinaison d une garantie du capital à 100 % avec l octroi d une rente est manifestement attrayante. Cependant, les assurances automobiles (portefeuille + 17 % à polices) et incendie (+ 15 % à polices) ont également enregistré des résultats attrayants. Par ailleurs, les primes pour les assurances incendie sont restées inchangées en Résultat Argenta Assurances Encaissement de primes vie Encaissement de primes non-vie ,2 % ,3 % Frais d exploitation ,9 % Bénéfice net ,26 % Le bénéfice d Argenta Assurances a été largement influencé par la constitution de provisions considérables pour le futur. Dans la branche des assurances dommages, une provision de 11,3 millions d euros a été constituée pour la réserve de vieillissement pour les assurances hospitalisation. Dans la branche vie, un montant de 6,4 millions d'euros a été attribué au fonds pour dotations futures et 3,2 millions à titre de provision pour participation bénéficiaire future. Tous ces éléments n ont pas empêché Argenta Assurances de proposer à nouveau à l Assemblée générale une participation bénéficiaire pour ses détenteurs de polices de la branche 21. COMMUNIQUÉ DE PRESSE d Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA le 30 mars 2012 à heures page 4 de 5

5 3 Argenta Bank- en Verzekeringsgroep (chiffres consolidés selon BGAAP) Chiffes clés (millions (millions (millions d euros) d euros) d euros) Total bilantaire ,05 % Crédits aux particuliers ,60 % Fonds sous gestion ,33 % Produit bancaires et d assurances ,21 % Bénéfice net ,87 % Fonds propres selon bilan ,8 % Points de vente en Belgique Collaborateurs Rendement fonds propres (RFP) 8,10 % 8,43 % F IN DU COMMUNIQUÉ DE PRESSE Personne de contact pour la presse Lia Peeters Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA Siège social : Belgiëlei 49-53, 2018 Antwerpen Téléphone COMMUNIQUÉ DE PRESSE d Argenta Bank- en Verzekeringsgroep SA le 30 mars 2012 à heures page 5 de 5

Conférence de presse du 3 mars 2015

Conférence de presse du 3 mars 2015 Conférence de presse du 3 mars 2015 Aperçu annuel 2014 Zoom sur les assurances dommages et catastrophes naturelles L assurance de groupe dans un contexte de taux d intérêts faibles 1 03/03/2015 Ordre du

Plus en détail

Belfius réalise une performance très solide au 1 er semestre, tient ses engagements et renforce son positionnement stratégique

Belfius réalise une performance très solide au 1 er semestre, tient ses engagements et renforce son positionnement stratégique Bruxelles, le 28 août 2015 Belfius réalise une performance très solide au 1 er semestre, tient ses engagements et renforce son positionnement stratégique Résultat net des activités commerciales en hausse

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Les banques suisses 1996

Les banques suisses 1996 Les banques suisses 1996 Communiqué de presse de juillet 1997 A fin 1996, 403 banques (1995: 413) ont remis leurs comptes annuels à la Banque nationale. Au total, 19 établissements ont été exclus de la

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Table des matières. Remerciements 15

Table des matières. Remerciements 15 Pratiques et techniques bancaires 5 Table des matières Remerciements 15 1 Introduction 16 11 À l origine du métier de banquier 17 12 Intermédiation financière 18 121 Ménages 19 122 Entreprises 19 123 États

Plus en détail

Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2013

Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2013 N 38 Bulletin hebdomadaire du 6 novembre 2014 Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2013 1. Introduction : l assurance vie malmenée 2 2. Encaissements et parts de marché 2.1. Encaissements

Plus en détail

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE?

ÉPARGNE-PENSION COMMENT S Y PRENDRE? COMMENT S Y PRENDRE? 1. L'ÉPARGNE-PENSION, C EST QUOI? L'épargne-pension vous permet de vous constituer une pension complémentaire à votre initiative individuelle. Au passage, vous pouvez déduire ce que

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

En 2013, 605 organismes pratiquent

En 2013, 605 organismes pratiquent j u i n Le marché de l assurance complémentaire santé : des excédents dégagés en 2013 En 2013, 33 milliards d euros de cotisations ont été collectés sur le marché de l assurance complémentaire santé en

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie Argenta Fund Plan Cap P4 1

Fiche d informations financières assurance vie Argenta Fund Plan Cap P4 1 Type vie Fiche d informations financières assurance vie Argenta Fund Plan Cap P4 1 Garanties - Garantie en cas de vie o Groupe-cible Aperçu des fonds s Assurance vie d Argenta Assurances SA, Belgiëlei

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements

Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements Baloise Fund Invest: donnez des ailes à vos placements La gestion de fortune par des professionnels, pour tous les investisseurs Edition pour la Suisse Fonds de diversification des actifs BFI Dynamic (CHF)

Plus en détail

ReThink:Tax. Mobiliser l épargne pour l investissement productif. ReThink:Tax

ReThink:Tax. Mobiliser l épargne pour l investissement productif. ReThink:Tax Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Bruxelles, 18 juin 2014 2 Une cellule de réflexion composée d experts

Plus en détail

AXA en Belgique novembre 2009 - www.axa.be. AXA en Belgique

AXA en Belgique novembre 2009 - www.axa.be. AXA en Belgique AXA en Belgique sommaire 1 que pouvons-nous faire pour vous? 3 2 des réponses sur mesure 6 3 un autre regard sur AXA 16 4 une entreprise responsable 24 Les chiffres de cette présentation datent du 31.12.2008

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Japon Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Communiqué de presse TORONTO, le 17 février 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 30

Plus en détail

Crelan va devenir une banque belge avec un ancrage 100% coopératif

Crelan va devenir une banque belge avec un ancrage 100% coopératif B R U X E L L E S, l e 22 a v r i l 2014 Crelan va devenir une banque belge avec un ancrage 100% coopératif Une croissance remarquable pour Crelan Les actionnaires de Crelan ont conclu un accord: les Caisses

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2004

Rapport Annuel d'activités 2004 Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 1,rue Emile Bian Boîte postale 28 L-2010 Luxembourg www.baloise.lu Rapport Annuel d'activités 2004 R.C.S. Luxembourg: B 68 065 Sommaire Conseil d'administration et Membres

Plus en détail

crédit-logement prospectus n 8 d application à partir du 10 octobre 2014

crédit-logement prospectus n 8 d application à partir du 10 octobre 2014 crédit-logement prospectus n 8 d application à partir du 10 octobre 2014 Prospectus Crédits-logement Ce prospectus est applicable à toutes les sociétés appartenant au Groupe AXA, soit AXA Belgium et AXA

Plus en détail

Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2008

Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2008 N 33 Bulletin hebdomadaire du 22 octobre 2009 Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2008 1. Introduction : Lendemains d ouragan 2 2. Encaissements 5 3. Produits financiers et placements

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Canaux de distribution de l assurance. Chiffres 2006. 2. Objectif et méthodologie de l enquête 04. 3. Résultats 2006 06

Canaux de distribution de l assurance. Chiffres 2006. 2. Objectif et méthodologie de l enquête 04. 3. Résultats 2006 06 ssur N 15 Bulletin hebdomadaire du 24/04/2008 Canaux de distribution de l assurance Sommaire Chiffres 2006 1. Introduction : tous gagnants? 02 2. Objectif et méthodologie de l enquête 04 3. Résultats 2006

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 Fortis AG - Vos assurances chez votre courtier Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 1 Cette fiche d information financière décrit les modalités du produit qui sont d application

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur titres

Tarif des principales opérations sur titres Tarif des principales opérations sur titres 01 janvier 2015 Ordres Euronext... 2 Bourse étrangère... 3 Euro-obligations... 4 Fonds de placement KBC (1)... 4 Produits d investissement KBC émis par KBC AM...

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Belgique Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé Communiqué de presse Paris, 26 mars 2009 Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé - En 2008, le résultat net d exploitation de LeasePlan Corporation s élève à 208 millions

Plus en détail

crédit-logement prospectus n 7 le crédit-logement d application à partir du 26 février 2010

crédit-logement prospectus n 7 le crédit-logement d application à partir du 26 février 2010 crédit-logement prospectus n 7 d application à partir du 26 février 2010 le crédit-logement Prospectus Crédits-logement Ce prospectus est applicable à toutes les sociétés appartenant au Groupe AXA, soit

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 2 E PARTIE Les banques et la crise financière

QU EST-CE QU UNE BANQUE? 2 E PARTIE Les banques et la crise financière Les crises bancaires Les risques de l activité bancaire L activité principale des banques s accompagne inévitablement de risques: si un débiteur ne rembourse pas son crédit, la banque doit pouvoir absorber

Plus en détail

PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances

PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BENIN EN PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances SOMMAIRE Introduction Formation du chiffre d affaires du marché Total bilan en constante progression

Plus en détail

SCIAN Canada Cliquez ici pour retourner à indexf.pdf Descriptions

SCIAN Canada Cliquez ici pour retourner à indexf.pdf Descriptions Cliquez ici pour retourner à indexf.pdf 514210 Services de traitement des données Voir la description de la classe 51421 ci-dessus. 52 Finance et assurances Ce secteur comprend les établissements dont

Plus en détail

Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle

Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle Systèmes de protection des dépôts dans les pays membres du Comité de Bâle (Juin 1998) Introduction Le Comité de Bâle n a pas publié de recommandations sur les systèmes de protection des dépôts en ce qui

Plus en détail

Cash-flow et résultat d exploitation en forte hausse

Cash-flow et résultat d exploitation en forte hausse IMAGE RECOGNITION INTEGRATED SYSTEMS GROUP S.A. (en abrégé I.R.I.S.GROUP) COMMUNIQUE SUR LES COMPTES SEMESTRIELS Cash-flow et résultat d exploitation en forte hausse Chiffre d affaires stable (-1,0 %)

Plus en détail

Le crédit, c est notre métier!

Le crédit, c est notre métier! Z.A. Le crédit, c est notre métier! Nouveau produit Achat Programme Refinancement Crédits d investissement Oxyloan Nouveau : PRESCORING 1 Achat Jusqu à 100% du prix d achat But du crédit - Premier achat

Plus en détail

Rapport de gestion sur l exercice 2005 (consolidation)

Rapport de gestion sur l exercice 2005 (consolidation) Rapport de gestion sur l exercice 2005 (consolidation) L exercice 2005 de Keytrade fut particulièrement réussi sur le plan commercial et financier. Le nombre de clients et les avoirs déposés ont crû de

Plus en détail

La balance des paiements et la position

La balance des paiements et la position La balance des paiements et la position extérieure globale selon le BPM6 1. Introduction La balance des paiements de la Belgique est l état statistique qui récapitule de façon systématique les transactions

Plus en détail

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux

L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 2 3 SOMMAIRE 4 L assurance vie luxembourgeoise pour investisseurs internationaux 4 Une orientation résolument internationale 6 Une protection

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

Pensez à l épargne-pension

Pensez à l épargne-pension Gérer ses comptes sainement Gérer ses comptes sainement. Qu est-ce que cela signifie pour Argenta? Que vous ne payez rien ou pratiquement rien pour vos opérations de paiement journalières. C est pour nous

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER ARANTIR INFORMER PRÊTER PROTÉGER ADAPTER PARGNER FIDÉLISER DÉVELOPPER ACCOMPAGNER INANCER CONSEILLER FACILITER SIMPLIFIER ASSURER

Plus en détail

point sur l assurance française

point sur l assurance française le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

Synopsis Fortis de l année 1998

Synopsis Fortis de l année 1998 Synopsis Fortis de l année 1998 1 Synopsis de l année 1998 Dans le courant de 1999, les activités de la Générale de Banque et de la CGER en Belgique et de MeesPierson, de la Generale Bank Nederland et

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

Canaux de distribution de l assurance Chiffres 2012

Canaux de distribution de l assurance Chiffres 2012 N 6 Bulletin hebdomadaire du 13 février 2014 Canaux de distribution de l assurance Chiffres 2012 Introduction : Mano a mano 2 1. Objectif, méthodologie et définitions 4 2. Résultats de l étude 2.1 Représentativité

Plus en détail

Votre petite pomme pour la soif Argenta - votre pomme pour la soif

Votre petite pomme pour la soif Argenta - votre pomme pour la soif Investir sainement, quelles solutions pour la transmission de patrimoine chez Argenta? Votre petite pomme pour la soif famille sûr confiance humain gratuit capital propre sage investir sobre transparent

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

BURKINA FASO Banques et Etablissements financiers Bilans 2000-2001-2002 Burkina Faso - Banques et Etablissements financiers. Millions de francs CFA

BURKINA FASO Banques et Etablissements financiers Bilans 2000-2001-2002 Burkina Faso - Banques et Etablissements financiers. Millions de francs CFA Banques et Etablissements financiers Burkina Faso - Banques et Etablissements financiers CAISSE 8 906 12 521 12 754 CREANCES INTERBANCAIRES 82 095 96 466 96 171 - A vue 54 862 52 574 46 429. Banques Centrales

Plus en détail

Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2012

Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2012 N 35 Bulletin hebdomadaire du 7 novembre 2013 Chiffres clés et principaux résultats de l assurance belge en 2012 1. Introduction : La remarquable résilience des assurances a fait de 2012 un excellent cru

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie

www.macsa.com.tn Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Département Recherches Etude du secteur des assurances Analyse Sectorielle Novembre 2011 Le secteur des assurances en Tunisie Les sociétés opérant dans le marché des assurances en Tunisie s élèvent à 22

Plus en détail

Forticiel Génération 2

Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Donnez de la couleur à votre retraite Contrat Retraite - Loi Madelin Vous exercez une profession libérale, êtes artisan, commerçant ou travailleur indépendant? Les prestations offertes

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

Fiche info financière pour assurance vie fiscale

Fiche info financière pour assurance vie fiscale Fiche info financière pour assurance vie fiscale Valable à partir du 24/3/2015 DL Strategy Type d assurance vie Assurance vie à taux d intérêt garanti par la compagnie d assurances (Branche 21). Garanties

Plus en détail

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs

LEXIQUE - A A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z. Actuaires / Actuariat. Actifs représentatifs LEXIQUE - A Actuaires / Actuariat Un actuaire est un professionnel spécialiste de l'application du calcul des probabilités et de la statistique aux questions d'assurances, de finance et de prévoyance sociale.

Plus en détail

Canaux de distribution de l assurance Chiffres 2010

Canaux de distribution de l assurance Chiffres 2010 N 6 Bulletin hebdomadaire du 16 février 2012 Canaux de distribution de l assurance Chiffres 2010 Introduction 2 1. Objectif, méthodologie et définitions 3 2. Résultats de l étude 2.1 Représentativité et

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Résultats intermédiaires

Résultats intermédiaires Résultats intermédiaires Rapport semestriel 2000 du groupe Zurich Financial Services y compris les rapports semestriels d Allied Zurich p.l.c. et de Zurich Allied AG Principaux chiffres en millions de

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

%)2&()'& */&!3/3" )44%%&1% 5/3&!3/"

%)2&()'& */&!3/3 )44%%&1% 5/3&!3/ " #$ %&'()' *+ *," #$ -&))&. /," &(%#&&(&&&&$ 01% %& +/+& /," %)2&()'& */& 3/3" )44%%&1% 5/3& 3/" )&1&6(7%1'))(1&-&8&&&1 7'%9&':'/))&&)&&)'&)%&1&-& --/)) -( ';%( &'& %4&< =/' (&'&'%&%')4&&/(('&& %&/ '&

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

CAMELEON JUNIOR CAMELEON Dynamico JUNIOR

CAMELEON JUNIOR CAMELEON Dynamico JUNIOR CAMELEON JUNIOR CAMELEON Dynamico JUNIOR CAMELEON JUNIOR - CAMELEON Dynamico JUNIOR 1 TYPE D ASSURANCE-VIE GARANTIES Assurance-vie combinant un rendement garanti (branche 21) et un rendement lié à des

Plus en détail

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52

1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 50 BANQUE CENTRALE DU LUXEMBOURG 2 Le secteur financier 1 Le secteur bancaire luxembourgeois 52 Le secteur financier 1.1 Le secteur bancaire 52 1.1.1 L évolution de l effectif dans le secteur bancaire

Plus en détail

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE Sommaire Banques Introduction 4 1. Le secteur bancaire en 2012 5 1.1. La population des établissements de crédit, des entreprises d investissement

Plus en détail

Investir Offre de produits pour particuliers

Investir Offre de produits pour particuliers Investir Investir 3 Votre capital mérite un rendement optimal Vous disposez d une certaine somme dont vous pouvez vous passer pendant quelques années? Invest: placements et produits de rente... 4 Bien

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée fr LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER Nos services de banque privée Résidence principale ou secondaire, ou immeuble de rapport, l immobilier est une composante majeure

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR RAPPORT AUX MEMBRES 2005 EXERCICE 2005 ACTIF DU BILAN Continuité a été le maître mot de 2005 pour la CPP, aussi bien pour son fonctionnement interne que pour son environnement:

Plus en détail

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 1 Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 2 Groupe ARCO : Groupe coopératif Holding Financier + Holding

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

Règlement des Placements à terme KBC

Règlement des Placements à terme KBC Règlement des Placements à terme KBC Enregistré à Leuven, troisième bureau, le 28/12/2012. Le présent règlement remplace le règlement des Placements à terme KBC du 25/01/2011. La relation contractuelle

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail