point sur l assurance française

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "point sur l assurance française"

Transcription

1 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier

2 le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2

3 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année en un coup d oeil Loi Conso 17/03 24/03 Charte EuroPP 30/04 Orages de la Pentecôte 22/05 Début juin Loi ECKERT 13/06 Nouvelle gouvernance AFA 16/06 Lancement Place de Paris /07 18/06 De grands jalons en faveur du financement de l économie par les assureurs Des textes nationaux structurants Premiers contrats «Vie-génération» PJL Transition énergétique 02/08 Décret actions de groupe 15/09 Assises du financement et de l investissement 16/10 Premiers contrats «Eurocroissance» Projet de loi relatif à la santé 24/09 15/10 Lettre FFSA/ACLI (TTIP) 07/11 Pack Conformité CNIL / lancement de la commission Numérique de l AFA Nouvelle Commission européenne 01/11 18/11 26/11 Plan JUNCKER Décret contrats responsables 18/11 Lancement du e-constat auto Règlement PRIIPS 26/11 01/12 6 ème Conférence FFSA Solvabilité 2 03/12 05/12 Accord «pacte de responsabilité» dans la branche assurance Loi DDADUE 30/12 Un environnement européen en mutation Un secteur qui innove 3

4 L année en quelques mots Une année charnière pour l assurance française l accompagnement de réformes structurantes en matière de protection et de financement des innovations de toute nature prouvant la capacité d adaptation du secteur 4

5 Le marché de l assurance en cotisations (Md ) % Un marché tiré par l assurance vie Variation par rapport à 2013 assurances de personnes % assurances de biens et responsabilité ,5 % prestations / sinistres* / rachats (Md ) 159 stabilité * Y compris dotations aux provisions pour les contrats d assurance dommages Source : AFA 5

6 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE PROTÉGER 1 Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte sinistres indemnisés par jour 2 Toujours plus de financements pour toutes les entreprises 6 Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus de catastrophes naturelles : une sinistralité contrastée 3 Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie 7 L assurance, complément incontournable de la protection sociale 4 Un soutien de long terme confirmé à la dette publique et à l économie française INNOVER Du e-constat auto aux stratégies des sociétés : la transformation numérique en marche 8 9 ÊTRE RESPONSABLE L accompagnement des actions de protection du consommateur 10 La confiance dans le dialogue social 6

7 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française Une collecte positive, supérieure à celle de 2013, loin de celles d avant Md Source : AFA (e) 7

8 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française Un rendement attractif en comparaison des autres produits financiers ,5% de rendement moyen en Md 2009 Source : AFA (e) 8

9 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française Un rendement attractif en comparaison des autres produits financiers 2,5% de rendement moyen en Un rendement en baisse de 0,3 point, signe de prudence dans l environnement économique et financier 2 ème meilleur rendement du paysage des produits financiers en derrière l assurance vie en unités de compte 9

10 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française La retraite : objectif n 1 des souscripteurs de nouveaux contrats d assurance en cas de vie* Constituer un capital ou une rente en vue de la retraite Transmettre un capital Epargner sans projet précis ou par précaution Valoriser ou faire fructifier un capital Epargner en vue d'un projet précis Constituer un capital ou une rente en cas de dépendance Bénéficier de la fiscalité de l'assurance vie Aider ses proches en cas de besoin 3% 7% 11% 10% 10% 16% 14% 27% Rappel % 10% 16% 12% 9% 6% 7% 7% * Source : enquête AFA auprès de souscripteurs de nouveaux contrats d assurances en cas de vie () 10 Autres objectifs 2% 3%

11 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française milliards d euros investis dans les entreprises, soit 58% des placements des assureurs milliards d euros investis dans les entreprises +8,5% /

12 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française 12 Plus de 50 milliards d euros investis dans les PME et ETI, une hausse de 9% +8,5% / milliards d euros investis dans les entreprises +9% / 2013 PME ETI 50,8 milliards d euros investis dans les PME et ETI

13 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française La commercialisation de l Eurocroissance et de Vie-génération lancée en Ordonnance sur l Eurocroissance 26/06 Premiers contrats «Vie-génération» 01/07 Décret sur l Eurocroissance 06/09 07/09 Premiers contrats «Eurocroissance» 16/10 Décret sur Vie-génération 13

14 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE 1 2 Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises milliards d euros investis dans l économie française, soit 55% des placements des assureurs 3 4 Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française milliards d euros 14

15 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale 14 millions de sinistres indemnisés en, soit plus de par jour sinistres indemnisés par jour 14 millions de sinistres indemnisés par an 15

16 L année en 10 faits marquants PROTÉGER 14 millions de sinistres indemnisés en, soit plus de par jour sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée Auto L assurance, complément incontournable de la protection sociale sinistres indemnisés par jour Biens professionnels MRH

17 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale * Première année de hausse des dommages corporels depuis 19 ans. : une mauvaise année sur la route Accidents matériels - 3 % Accidents corporels + 1,7 % Tués + 3,7 % Blessés + 2,5 % Blessés hospitalisés + 2,9 % Fréquence RC dommages corporels* + 2 % 17

18 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Une baisse du nombre de cambriolages des résidences principales et secondaires % + 16 % + 8 % + 5 % - 6 % Source : Observatoire national de la délinquance 18

19 L année en 10 faits marquants PROTÉGER Fréquence des cambriolages : des disparités régionales sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Taux* de cambriolages de résidences principales et secondaires par «nouvelle» région en 2013 * rapport nombre de cambriolages de résidences principales et secondaires / nombre de résidences principales et secondaires 19

20 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Des événements climatiques plus destructeurs 1,5 milliard d euros d indemnisation annuelle moyenne sur 20 ans 2,2 milliards d euros d indemnisation en 20

21 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Les organismes complémentaires santé ont versé 26 milliards d euros en 2013, soit 13,8% des prestations maladie 26 milliards d euros versés par les organismes complémentaires santé 13,8% des prestations maladies en France 21

22 L année en 10 faits marquants INNOVER 8 Du e-constat auto aux stratégies des sociétés : la transformation numérique en marche Les sociétés d assurances ont entamé leur transformation numérique. 22

23 L année en 10 faits marquants INNOVER 8 Du e-constat auto aux stratégies des sociétés : la transformation numérique en marche L AFA accompagne la transformation numérique du secteur par des initiatives de place e-constat auto depuis le 1 er décembre plus de téléchargements plus de e-constats remplis 23

24 L année en 10 faits marquants ÊTRE RESPONSABLE 9 10 L accompagnement des actions de protection du consommateur La confiance dans le dialogue social Au-delà de la loi consommation, des engagements des assureurs afin de mieux protéger les assurés Engagement «résiliation des assurances affinitaires» 24

25 L année en 10 faits marquants ÊTRE RESPONSABLE 9 10 L accompagnement des actions de protection du consommateur La confiance dans le dialogue social Pacte de responsabilité : l assurance s engage en faveur de l emploi L accord du 8 décembre sur le pacte de responsabilité dans l assurance Recruter salariés d ici 2017 Certifier les compétences digitales de tous les salariés face à la transformation numérique Insérer davantage de jeunes par l apprentissage 25

26 le point sur l assurance française ce qu il faut pour 26

27 Les assurances de personnes Affaires directes (Md ) 2013 (e) Variation Cotisations % dont vie et capitalisation % dont santé et accidents % Prestations et rachats % Des cotisations en hausse de 7 % portées par l assurance vie. Une collecte nette de 21 Md résultant d une baisse des rachats dont vie et capitalisation % dont santé et accidents * % Collecte nette vie Encours vie % * Y compris les dotations aux provisions Source : AFA 27

28 Collectes nettes assurance vie, livret A + LDD et PEL (Md ) Livret A + LDD Assurance vie PEL L assurance vie et le PEL privilégiés par les Français en (e) Sources : estimations AFA, Caisse des Dépôts, Banque de France 28

29 Rémunération des principaux actifs (brute de fiscalité) en % Assurance vie supports UC Assurance vie supports euros Plan d'épargne logement Livret d'épargne populaire* Livret A et LDD* Compte d'épargne logement* CAT et livrets soumis à l'impôt (Euribor 3 mois)* OPCVM monétaires (Eonia)* Cac 40 4,7 2,5 2,5 1,6 1,1 0,75 0,2 0,1-0,5 L assurance vie offre les rendements les plus attractifs * en moyenne annuelle Sources : AFA, Banque de France, Euronext, Fédération bancaire européenne 29

30 Les assurances de biens et de responsabilité Affaires directes (Md ) 2013 (e) Variation Cotisations 50,2 51,0 + 1,5 % Professionnels 19,6 19,6 - Particuliers 30,6 31,4 + 2,5 % Automobile 19,7 20,1 + 2 % Multirisques habitation 9,3 9,7 + 4,5 % Une faible progression des cotisations Dommages aux biens des professionnels (hors agricoles) Responsabilité civile générale 6,2 6,2 + 1 % 3,6 3,6 - Construction 2,3 2,2-5 % Autres branches 9,1 9,2 + 1 % Source : AFA 30

31 Charges de sinistres* en assurances de biens et de responsabilité (affaires directes, Md ) Automobile DAB particuliers Autres 13,3 36,7 Md 16,8 Près de 50 % du montant des sinistres pour la seule branche automobile 6,6 Source : AFA 31

32 Coût total des intempéries : 2,2 Md (1,5 Md en moyenne sur 20 ans) Principaux événements climatiques 180 à 200 M Janvier 45 millions d Cyclone Bejisa (La Réunion) Janvier 140 millions d Inondations dans le Var Février 140 millions d Inondations du Sud Ouest et en Bretagne Juin 850 millions d Orages (Aquitaine frontière belge) Septembre à novembre 550 à 600 millions d 10 épisodes cévenols intenses dans le Sud Novembre 50 millions d Inondations dans l Est et le Sud-Est Estimations au 29 janvier Source : AFA 32

33 Fréquence RC dommages corporels en automobile (pour contrats) 3,8 3,7 3,6 3,5 3,6 L inversion de tendance des indicateurs de la Sécurité Routière en se répercute sur la fréquence des dommages corporels auto (e) - 2,0 % - 3,8 % - 2,3 % - 2,4% + 2,0 % Source : AFA 33

34 Ratios combinés * Toutes branches (e) Une stabilité du ratio combiné (toutes branches) malgré une hausse sensible en auto * (sinistres + dotations provisions + frais) / cotisations (e) Source : AFA (e) 34

35 Les placements des assureurs 2013 Variation Ensemble des actifs % dont plus values latentes % dont actions et OPCVM à revenus variables dont obligations et OPCVM à revenus fixes % % Des actifs en hausse de 9 % avec une forte augmentation des plus values latentes obligataires (en valeurs de marché, affaires directes, Md ) Source : AFA 35

36 Part des actifs d entreprises dans les placements des assureurs 50% 54% 58% 58% Obligations d entreprise Actions Immobilier d entreprise 30% 27% 37% 37% 18% 25% 18% 18% 2% 2% 3% 3% Md, soit 58 % des placements des assureurs vont aux entreprises (hausse de 8 points en 3 ans). Source : AFA 36

37 le point sur l assurance française ce qu il faut pour 37

38 LES PERSPECTIVES Les nouveaux contrats d assurance vie A B Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens L assurance, apporteur de solutions de protection Part du marché de l assurance vie commercialisant les contrats Eurocroissance (projections en ) 70% 50% 35% déc.-14 juin-15 déc.-15 Part du marché de l assurance vie commercialisant les contrats Vie-génération (projections en ) 20% 25% 40% déc.-14 juin-15 déc

39 LES PERSPECTIVES Les nouveaux contrats d assurance vie A Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens PME et ETI : poursuivre les efforts de financement B L assurance, apporteur de solutions de protection NOVA NOVO NOVI Un nouvel outil au service de la diversification des financements par les assureurs 39

40 LES PERSPECTIVES Les nouveaux contrats d assurance vie A Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens PME et ETI : poursuivre les efforts de financement B L assurance, apporteur de solutions de protection Europe : le plan JUNCKER Normes européennes et internationales : la vigilance 40

41 LES PERSPECTIVES A Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens santé retraites dépendance Protection sociale B L assurance, apporteur de solutions de protection Climat et environnement : aider à l adaptation de l économie et de la société Prévention 41

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014 le bilan de conférence de presse de la FFSA de l assurance 30 janvier l environnement du Bernard Spitz Président de la FFSA l environnement du A/ Introduction Une activité législative et réglementaire

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2010 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques AFA et concernent les sociétés d assurances

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2013 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2012 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE Les chiffres clés L activité des assurances de biens et de responsabilité en L activité des assurances de personnes en L assurance et l épargne longue des ménages en L assurance

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Bilan 2014. perspectives

Bilan 2014. perspectives Mars 2015 Dossier de presse Bilan 2014 et perspectives 2015 Sommaire Bilan 2014 p. 3 Ce qu il faut retenir 1. Résultats financiers p. 4 2. L année 2014 en 10 faits marquants p. 7 3. Financement de l économie

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour Sommaire ASSURANCE... 1 Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour... 1 Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour... 2 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours... 5 Module 4 : Les contrats

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE CHIFFRES CLÉS L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ EN L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE PERSONNES EN L ASSURANCE ET L ÉPARGNE LONGUE DES MÉNAGES EN L ASSURANCE ET LA PROTECTION SOCIALE DES

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES I FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES LA FFSA EN BREF Profil La Fédération française des sociétés d assurances regroupe 234 entreprises représentant 90 % du marché français de l assurance et

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances Les marchés boursiers ont repris au cours de l année 2003. Par conséquent, les plus-values latentes sur actifs des sociétés d assurances augmentent. Les

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

6. Assurance automobile et assurance multirisques habitation : une année riche en actualité

6. Assurance automobile et assurance multirisques habitation : une année riche en actualité 6. Assurance automobile et assurance multirisques habitation : une année riche en actualité Comité consultatif du secteur financier Rapport 2010-2011 77 Au cours des années 2010 et 2011, le CCSF a porté

Plus en détail

Conférence de presse du 3 mars 2015

Conférence de presse du 3 mars 2015 Conférence de presse du 3 mars 2015 Aperçu annuel 2014 Zoom sur les assurances dommages et catastrophes naturelles L assurance de groupe dans un contexte de taux d intérêts faibles 1 03/03/2015 Ordre du

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies!

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies! ÉPARGNE BANCAIRE Rémunérez vos économies! L ESSENTIEL POUR GÉRER VOTRE ÉPARGNE Avec les solutions Groupama, vous valorisez votre épargne à court, moyen ou long terme. ON A TOUS DES RAISONS R Que ce soit

Plus en détail

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies!

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies! ÉPARGNE BANCAIRE Rémunérez vos économies! L ESSENTIEL POUR GÉRER VOTRE ÉPARGNE Avec les solutions Groupama, vous valorisez votre épargne à court, moyen ou long terme. ON A TOUS DES RAISONS R Que ce soit

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

Assurance Vie. Présenté par: Anass Ait El bid & El Younani Abdelmajid

Assurance Vie. Présenté par: Anass Ait El bid & El Younani Abdelmajid Assurance Vie Présenté par: Anass Ait El bid & El Younani Abdelmajid Plan I. Introduction II. III. IV. 1. Definition Les types de l assurance vie 1. L assurance en cas de vie 2. L assurance en cas de décès

Plus en détail

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 1. PLACEMENTS COURT TERME 1.1 Fonds monétaire Ces placements permettent d optimiser la gestion de trésorerie sur un horizon 1 à 15

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014 Dossier de presse Le Conservateur Jeudi 23 janvier 2014 PERFORMANCES 2013 TAUX NETS SERVIS 2013 : FONDS (1) Contrats commercialisés : Taux 2013 Variation CONSERVATEUR PERP +4,10 % stable CONSERVATEUR HELIOS

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

La situation des principaux organismes d assurance en 2014

La situation des principaux organismes d assurance en 2014 La situation des principaux organismes d assurance en 214 n 52 Juillet 215 1 SOMMAIRE 1 ANALYSE DES ORGANISMES VIE... 4 1.1 Collecte en hausse... 4 1.2 Rentabilité en baisse... 6 1.2.1 Rendements financiers

Plus en détail

Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés?

Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés? Épargne Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés? Privilège Des solutions sur mesure Un suivi et une relation durables AXA Prévoyance & Patrimoine AXA Prévoyance & Patrimoine

Plus en détail

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers

CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE. 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers CATALOGUE E-LEARNING EN ASSURANCE 2014 Catalogue assurance professionnels et particuliers Notre offre Depuis de nombreuses années, nos formateurs développent des solutions parfaitement adaptées à nos clients

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 DYNAMISME CONFIRME MALGRE LA FAIBLESSE CHRONIQUE DE L EPARGNE LONGUE EN ACTIONS 1 En France, les encours globaux sous gestion (mandats et OPC)

Plus en détail

PACA FORMATION THANATOLOGY

PACA FORMATION THANATOLOGY PACA FORMATION THANATOLOGY Quelle est la définition d assurance? 2 Définition d assurance L'assuranceest l'activité qui consiste à protéger moyennant une cotisation (prime) un individu, une association

Plus en détail

L activité financière des sociétes d assurances

L activité financière des sociétes d assurances L activité financière des sociétes d assurances L année 2002 est de nouveau marquée par une forte baisse des marchés financiers. Celle-ci entraîne une diminution des plus-values latentes et des produits

Plus en détail

Formations Assurances

Formations Assurances Formations Assurances Spécialiste de la formation en assurances et de la formation à distance, KALEA Formation met à votre disposition une large gamme de modules de formation couvrant l'ensemble des thématiques

Plus en détail

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3

Epargne. CONNAÎTRE mes produits bancaires. Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien. Revenus. Budget FICHE N 3 FICHE N 3 Dépenses Budget CONNAÎTRE mes produits bancaires Epargne Revenus Optimiser la gestion de son budget, c est aussi bien connaître les produits bancaires et assurantiels que nous détenons. Cartes

Plus en détail

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 2. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 2. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance. Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance Partie 2 Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.org Partie 2 : Le suivi de l activité d une compagnie d assurance

Plus en détail

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne

Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Le produit diversifié comme nouvelle solution d Epargne Congrès Institut des Actuaires 2013 Jean-Pierre DIAZ, BNP Paribas Cardif Emmanuelle LAFERRERE, BNP Paribas Cardif Gildas ROBERT, Optimind Winter

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, au service du développement économique

La gestion financière de l assurance, au service du développement économique La gestion financière, au service du développement économique L assurance, compte tenu de l importance de ses engagements envers les assurés, en particulier en assurance vie, joue un rôle primordial dans

Plus en détail

INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF)

INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF) JOURNEES D ETUDES IARD 20 et 21 mars 2014 «Les nouveaux défis de la tarification» INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF) Quelques réflexions sur le contexte, le

Plus en détail

PRODUITS INTERMÉDIAIRES

PRODUITS INTERMÉDIAIRES DOSSIER PAR LOUIS BASSENNE LE NOUVEAU SOUFFLE DE L ASSURANCE-VIE Après avoir marqué le pas, l assurance-vie a retrouvé des couleurs avec une collecte à nouveau en hausse et la création des deux nouveaux

Plus en détail

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE

UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE Assurances pour entreprises UNE PROTECTION OPTIMALE POUR VOTRE ENTREPRISE 30.00.005/00 10/14 ASSURANCES POUR ENTREPRISES Une protection optimale pour votre entreprise Entreprendre, c est accepter d assumer

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité Etude Août 2010. Tableau de bord des assurances de biens et de responsabilité

Assurances de biens et de responsabilité Etude Août 2010. Tableau de bord des assurances de biens et de responsabilité Assurances de biens et de responsabilité Etude Août 2010 Tableau de bord des assurances de biens et de responsabilité Résultats sur le 1 er semestre 2010 Cette étude peut être consultée et téléchargée

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

L assurance française

L assurance française L assurance française en 2002 Fédération française des sociétés d assurances L assurance française en2002 Fédération française des sociétés d assurances Sommaire Avant-propos 4 LES DONNÉES CLÉS DE L ASSURANCE

Plus en détail

ÉPARGNE. Les solutions. pour votre épargne. > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie

ÉPARGNE. Les solutions. pour votre épargne. > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie ÉPARGNE Les solutions pour votre épargne > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie LES RÈGLES D OR D UNE ÉPARGNE CONSTRUITE EFFICACEMENT 1 2 3 ORIENTER Faire un bilan

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 8 3 Frais 13 Annexe Solidité du groupe

Plus en détail

CALENDRIER ET ORDRE DU JOUR DES RÉUNIONS PLÉNIÈRES

CALENDRIER ET ORDRE DU JOUR DES RÉUNIONS PLÉNIÈRES CALENDRIER ET ORDRE DU JOUR DES RÉUNIONS PLÉNIÈRES ANNÉE 2015 Jeudi 25 juin 1) Approbation du compte rendu du CCSF plénier du 26 mars 2015. 2) Présentation du nouveau baromètre du surendettement de la

Plus en détail

Le métier d actuaire IARD

Le métier d actuaire IARD JJ Mois Année Le métier d actuaire IARD Journées Actuarielles de Strasbourg 6-7 octobre 2010 PLAN Présentation de l assurance non vie Le rôle de l actuaire IARD La tarification des contrats L évaluation

Plus en détail

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE

LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L ASSURANCE Assurances 1. Le secteur des organismes d assurance en 2012...58 2. Une rentabilité globalement maintenue...63 2.1. Un compte de résultat

Plus en détail

2014 RÉSULTATS ANNUELS

2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS Conférence de presse Paris - 25 février 2015 Certaines déclarations figurant dans ce document contiennent des prévisions qui portent notamment sur des événements futurs, des tendances,

Plus en détail

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt

Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt Une banque démarre son activité sans un euro de dépôt INTRODUCTION Le cas présenté ci-après permet de comprendre le fonctionnement général d une banque mais reste un cas d école purement théorique. Imaginons

Plus en détail

Dossier de presse Conférence de presse du 18 novembre 2014

Dossier de presse Conférence de presse du 18 novembre 2014 Dossier de presse Conférence de presse du 18 novembre 2014 Sommaire Communiqué de presse Page 3 L e-constat auto : L application officielle des assureurs français Page 4 Le mode d emploi Page 6 Les supports

Plus en détail

PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances

PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BENIN EN PRÉSENTÉ PAR : Urbain P. ADJANON Directeur des assurances SOMMAIRE Introduction Formation du chiffre d affaires du marché Total bilan en constante progression

Plus en détail

Dossier de presse Lancement de l application e-constat auto Lundi 1er décembre 2014

Dossier de presse Lancement de l application e-constat auto Lundi 1er décembre 2014 Dossier de presse Lancement de l application e-constat auto Lundi 1 er décembre 2014 Sommaire Communiqué de presse Page 3 L e-constat auto : Le téléchargement Page 4 L application officielle des assureurs

Plus en détail

Petites assurances, grosses dépenses! UFC-Que Choisir de la Côte-d Or, Mai 2013

Petites assurances, grosses dépenses! UFC-Que Choisir de la Côte-d Or, Mai 2013 Petites assurances, grosses dépenses! UFC-Que Choisir de la Côte-d Or, Mai 2013 Les assurances accessoires, un sujet d actualité Projet de loi consommation contenant un volet assurance Notamment des propositions

Plus en détail

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets Multisupport 3 Aréas Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets Multisupport 3, un placement souple et performant, quelles que soient vos attentes Le contrat d assurance vie Multisupport 3 doit

Plus en détail

La situation des principaux organismes d assurance en 2013

La situation des principaux organismes d assurance en 2013 La situation des principaux organismes d assurance en 2013 n 33 juillet 2014 1 SOMMAIRE 1 ANALYSE DES ORGANISMES VIE 4 1.1 Collecte 4 1.2 Profitabilité 5 1.2.1 Résultats 5 1.2.2 Analyse des marges 6 1.2.3

Plus en détail

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise

Ne négligez surtout pas les assurances. de votre entreprise Ne négligez surtout pas les assurances de votre entreprise Animé par : Valérie Cadiou, Responsable Commerciale GROUPAMA et Maître Emmanuel Ergan Cabinet LEPORZOU DAVID ERGAN Un diagnostic assurance indispensable

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS Vendredi 3 avril 2015 ACCELERER L INVESTISSEMENT EN FRANCE Une situation économique française qui s améliore, favorable

Plus en détail

IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société

IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société IV Forum des Assurances d Alger Réforme dans les assurances : plus de rigueur au service de la société L assurance vie : une composante épargne et une composante risque, L impact des nouveaux produits

Plus en détail

L assurance française

L assurance française L ASSURANCE FRANÇAISE EN 2001 L assurance française en 2001 Fédération française des sociétés d assurances L assurance française en2001 Fédération française des sociétés d assurances Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Catastrophes naturelles : prévention et assurance

Catastrophes naturelles : prévention et assurance CDRNM 10 octobre 2013 Préfecture de Lille Catastrophes naturelles : prévention et assurance Philippe HERREYRE TOURNEMAINE MRN Sommaire 2 1. Les CATastrophes NATurelles en chiffres 1. La composante assurance

Plus en détail

Les principaux produits d épargne retraite.

Les principaux produits d épargne retraite. 1 Les principaux produits d épargne retraite. 2 Contrats individuels Nom Type de contrat Public Fonctionnement Sortie Fiscalité Versement Nb de bénéficiaires / encours Loi Madelin PREFON CRH (CGOS), à

Plus en détail

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014 10 février 2015 Présentation des résultats annuels 2014 Activité 2014 Bertrand CHEVALLIER Directeur Général Adjoint Présentation des résultats annuels 2014 du Crédit Agricole d Ile-de-France - 10 février

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

L EVOLUTION DES COTISATIONS D ASSURANCE AUTOMOBILE ET HABITATION

L EVOLUTION DES COTISATIONS D ASSURANCE AUTOMOBILE ET HABITATION L EVOLUTION DES COTISATIONS D ASSURANCE AUTOMOBILE ET HABITATION - Janvier 2011 - Résumé Plusieurs entreprises d assurance ont annoncé en fin d année 2010 une augmentation de leurs tarifs d assurances

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

Assurance et prévention des risques naturels David BOURGUIGNON - MRN

Assurance et prévention des risques naturels David BOURGUIGNON - MRN 25 juin 2015 - Merlimont Assurance et prévention des risques naturels David BOURGUIGNON - MRN Eléments d introduction La Mission Risques Naturels association entre FFSA et GEMA 2 www.mrn.asso.fr 3 Les

Plus en détail

SESSION 2013 BTS ASSURANCE CORRIGE E3

SESSION 2013 BTS ASSURANCE CORRIGE E3 SESSION 2013 BTS ASSURANCE CORRIGE E3 U3 Corrigé Page 1 Sujet n 1 1. Indiquez les éléments pris en compte pour déterminer une cotisation d assurance. La prime dépend de : (3x0,5 pt = 1,5) - La fréquence

Plus en détail

Une solution. d assurance pour. les dommages causés. par le terrorisme

Une solution. d assurance pour. les dommages causés. par le terrorisme Une solution d assurance pour les dommages causés par le terrorisme Loi du 1 er avril 2007 relative à l assurance contre les dommages causés par le terrorisme Approche - Solution englobant les diverses

Plus en détail

Définitions. Les assurances de personnes. Les contrats et les garanties. Les assurances en cas de vie et les bons de capitalisation

Définitions. Les assurances de personnes. Les contrats et les garanties. Les assurances en cas de vie et les bons de capitalisation FFSA Définitions Les assurances de personnes Les contrats et les garanties Les assurances en cas de vie et les bons de capitalisation Assurance en cas de vie Contrat d assurance, souscrit individuellement

Plus en détail

PROFESSIONS AGRICOLES

PROFESSIONS AGRICOLES PROFESSIONS AGRICOLES Parce qu il vous faut produire, gérer, élever, Aréas est à vos côtés pour Protéger votre exploitation Nous couvrons vos bâtiments d exploitation en cas d incendie, de tempête, de

Plus en détail

Chiffres-clés 2008. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 2008 24.407 2006 19.

Chiffres-clés 2008. a s s u r a n c e s pour et par le secteur des soins de santé 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 2008 24.407 2006 19. Chiffres-clés 2008 Evolution membres-assures (societaires) 30.000 25.000 20.000 15.000 10.000 5.000 0 2002 11.873 2003 13.309 2004 14.030 2005 15.712 2006 19.727 2007 21.486 2008 24.407 2009 26.979 DEPUIS

Plus en détail

Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES. Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE LES ASSURANCES EN CAS DE DÉCÈS, DE MALADIE

Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES. Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE LES ASSURANCES EN CAS DE DÉCÈS, DE MALADIE Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE ET LES BONS DE CAPITALISATION Assurance en cas de vie Contrat d assurance, souscrit individuellement ou

Plus en détail

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Les Matinales SILVER ECO La Synthèse Assurance et Silver économie 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Une matinale animée par Hélène Delmotte (Care Insight) et Benoît Goblot (agence Matinal)

Plus en détail

FAQ Web conférence 2 avril

FAQ Web conférence 2 avril FAQ Web conférence 2 avril Les questions sur l assurance vie «Investir en assurance vie : quel intérêt?» L'assurance vie permet de réaliser une opération d'épargne. Dans cette perspective, un contrat d

Plus en détail

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE

G R O U P E COURTAGE D ASSURANCE COURTAGE D ASSURANCE G R O U P E Le groupe GSA GSA, c est l expérience d un groupe au service de votre assurance : Le groupe GSA, crée en 1988, s adresse à une clientèle exigeante et prestigieuse composée

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels WWW.mrn-gpsa.org Une association créée en 2000 entre : Mission

Plus en détail

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE GUIDE spécial ASSURANCE VIE > Tout savoir sur l assurance vie L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en

Plus en détail

Paris, le 31 juillet 2014

Paris, le 31 juillet 2014 Paris, le 31 juillet 2014 Groupe BPCE : 1 er semestre 2014 solide avec un résultat net part du groupe de 1,7 milliard d euros 1 en hausse de 10,4 % par rapport au 1 er semestre 2013 Bonne performance commerciale

Plus en détail

n 20 octobre 2013 Grandes tendances de l épargne des ménages français au bilan des banques et des assurances : juin 2012 juin 2013

n 20 octobre 2013 Grandes tendances de l épargne des ménages français au bilan des banques et des assurances : juin 2012 juin 2013 n 20 octobre 2013 Grandes tendances de l épargne des ménages français au bilan des banques et des assurances : juin 2012 juin 2013 n 24 décembre 2013 1 Sommaire 1. L ÉPARGNE FINANCIÈRE DES MÉNAGES RESTE

Plus en détail

Epargne longue : la nouvelle donne

Epargne longue : la nouvelle donne Epargne longue : la nouvelle donne Septembre 2008 Etude disponible le 1 er septembre 2008 Les objectifs Traiter les questions de fond -réglementation, fiscalité, taille et segmentation du marché, etc.-

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

«LIBRE CHOIX DU REPARATEUR» Partenariat Familles de France, La Ligue Des Droits de l Assuré et FFC Réparateurs DOSSIER DE PRESSE.

«LIBRE CHOIX DU REPARATEUR» Partenariat Familles de France, La Ligue Des Droits de l Assuré et FFC Réparateurs DOSSIER DE PRESSE. «LIBRE CHOIX DU REPARATEUR» Partenariat Familles de France, La Ligue Des Droits de l Assuré et FFC Réparateurs DOSSIER DE PRESSE «SAUVONS LA LIBERTE DE CHOIX DU CONSOMMATEUR» 22 Octobre 2014 Contacts Familles

Plus en détail