point sur l assurance française

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "point sur l assurance française"

Transcription

1 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier

2 le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2

3 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année en un coup d oeil Loi Conso 17/03 24/03 Charte EuroPP 30/04 Orages de la Pentecôte 22/05 Début juin Loi ECKERT 13/06 Nouvelle gouvernance AFA 16/06 Lancement Place de Paris /07 18/06 De grands jalons en faveur du financement de l économie par les assureurs Des textes nationaux structurants Premiers contrats «Vie-génération» PJL Transition énergétique 02/08 Décret actions de groupe 15/09 Assises du financement et de l investissement 16/10 Premiers contrats «Eurocroissance» Projet de loi relatif à la santé 24/09 15/10 Lettre FFSA/ACLI (TTIP) 07/11 Pack Conformité CNIL / lancement de la commission Numérique de l AFA Nouvelle Commission européenne 01/11 18/11 26/11 Plan JUNCKER Décret contrats responsables 18/11 Lancement du e-constat auto Règlement PRIIPS 26/11 01/12 6 ème Conférence FFSA Solvabilité 2 03/12 05/12 Accord «pacte de responsabilité» dans la branche assurance Loi DDADUE 30/12 Un environnement européen en mutation Un secteur qui innove 3

4 L année en quelques mots Une année charnière pour l assurance française l accompagnement de réformes structurantes en matière de protection et de financement des innovations de toute nature prouvant la capacité d adaptation du secteur 4

5 Le marché de l assurance en cotisations (Md ) % Un marché tiré par l assurance vie Variation par rapport à 2013 assurances de personnes % assurances de biens et responsabilité ,5 % prestations / sinistres* / rachats (Md ) 159 stabilité * Y compris dotations aux provisions pour les contrats d assurance dommages Source : AFA 5

6 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE PROTÉGER 1 Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte sinistres indemnisés par jour 2 Toujours plus de financements pour toutes les entreprises 6 Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus de catastrophes naturelles : une sinistralité contrastée 3 Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie 7 L assurance, complément incontournable de la protection sociale 4 Un soutien de long terme confirmé à la dette publique et à l économie française INNOVER Du e-constat auto aux stratégies des sociétés : la transformation numérique en marche 8 9 ÊTRE RESPONSABLE L accompagnement des actions de protection du consommateur 10 La confiance dans le dialogue social 6

7 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française Une collecte positive, supérieure à celle de 2013, loin de celles d avant Md Source : AFA (e) 7

8 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française Un rendement attractif en comparaison des autres produits financiers ,5% de rendement moyen en Md 2009 Source : AFA (e) 8

9 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française Un rendement attractif en comparaison des autres produits financiers 2,5% de rendement moyen en Un rendement en baisse de 0,3 point, signe de prudence dans l environnement économique et financier 2 ème meilleur rendement du paysage des produits financiers en derrière l assurance vie en unités de compte 9

10 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette positive, tirée par les unités de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française La retraite : objectif n 1 des souscripteurs de nouveaux contrats d assurance en cas de vie* Constituer un capital ou une rente en vue de la retraite Transmettre un capital Epargner sans projet précis ou par précaution Valoriser ou faire fructifier un capital Epargner en vue d'un projet précis Constituer un capital ou une rente en cas de dépendance Bénéficier de la fiscalité de l'assurance vie Aider ses proches en cas de besoin 3% 7% 11% 10% 10% 16% 14% 27% Rappel % 10% 16% 12% 9% 6% 7% 7% * Source : enquête AFA auprès de souscripteurs de nouveaux contrats d assurances en cas de vie () 10 Autres objectifs 2% 3%

11 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française milliards d euros investis dans les entreprises, soit 58% des placements des assureurs milliards d euros investis dans les entreprises +8,5% /

12 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française 12 Plus de 50 milliards d euros investis dans les PME et ETI, une hausse de 9% +8,5% / milliards d euros investis dans les entreprises +9% / 2013 PME ETI 50,8 milliards d euros investis dans les PME et ETI

13 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française La commercialisation de l Eurocroissance et de Vie-génération lancée en Ordonnance sur l Eurocroissance 26/06 Premiers contrats «Vie-génération» 01/07 Décret sur l Eurocroissance 06/09 07/09 Premiers contrats «Eurocroissance» 16/10 Décret sur Vie-génération 13

14 L année en 10 faits marquants FINANCER L ÉCONOMIE 1 2 Assurance vie : une collecte nette tirée par les unité de compte Toujours plus de financements pour toutes les entreprises milliards d euros investis dans l économie française, soit 55% des placements des assureurs 3 4 Deux nouveaux contrats d assurance vie pour un meilleur financement de l économie Un soutien de long-terme confirmé à la dette publique et à l économie française milliards d euros 14

15 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale 14 millions de sinistres indemnisés en, soit plus de par jour sinistres indemnisés par jour 14 millions de sinistres indemnisés par an 15

16 L année en 10 faits marquants PROTÉGER 14 millions de sinistres indemnisés en, soit plus de par jour sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée Auto L assurance, complément incontournable de la protection sociale sinistres indemnisés par jour Biens professionnels MRH

17 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale * Première année de hausse des dommages corporels depuis 19 ans. : une mauvaise année sur la route Accidents matériels - 3 % Accidents corporels + 1,7 % Tués + 3,7 % Blessés + 2,5 % Blessés hospitalisés + 2,9 % Fréquence RC dommages corporels* + 2 % 17

18 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Une baisse du nombre de cambriolages des résidences principales et secondaires % + 16 % + 8 % + 5 % - 6 % Source : Observatoire national de la délinquance 18

19 L année en 10 faits marquants PROTÉGER Fréquence des cambriolages : des disparités régionales sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Taux* de cambriolages de résidences principales et secondaires par «nouvelle» région en 2013 * rapport nombre de cambriolages de résidences principales et secondaires / nombre de résidences principales et secondaires 19

20 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Des événements climatiques plus destructeurs 1,5 milliard d euros d indemnisation annuelle moyenne sur 20 ans 2,2 milliards d euros d indemnisation en 20

21 L année en 10 faits marquants PROTÉGER sinistres indemnisés par jour Plus de blessés sur la route, moins de cambriolages, plus d événements naturels : une sinistralité contrastée L assurance, complément incontournable de la protection sociale Les organismes complémentaires santé ont versé 26 milliards d euros en 2013, soit 13,8% des prestations maladie 26 milliards d euros versés par les organismes complémentaires santé 13,8% des prestations maladies en France 21

22 L année en 10 faits marquants INNOVER 8 Du e-constat auto aux stratégies des sociétés : la transformation numérique en marche Les sociétés d assurances ont entamé leur transformation numérique. 22

23 L année en 10 faits marquants INNOVER 8 Du e-constat auto aux stratégies des sociétés : la transformation numérique en marche L AFA accompagne la transformation numérique du secteur par des initiatives de place e-constat auto depuis le 1 er décembre plus de téléchargements plus de e-constats remplis 23

24 L année en 10 faits marquants ÊTRE RESPONSABLE 9 10 L accompagnement des actions de protection du consommateur La confiance dans le dialogue social Au-delà de la loi consommation, des engagements des assureurs afin de mieux protéger les assurés Engagement «résiliation des assurances affinitaires» 24

25 L année en 10 faits marquants ÊTRE RESPONSABLE 9 10 L accompagnement des actions de protection du consommateur La confiance dans le dialogue social Pacte de responsabilité : l assurance s engage en faveur de l emploi L accord du 8 décembre sur le pacte de responsabilité dans l assurance Recruter salariés d ici 2017 Certifier les compétences digitales de tous les salariés face à la transformation numérique Insérer davantage de jeunes par l apprentissage 25

26 le point sur l assurance française ce qu il faut pour 26

27 Les assurances de personnes Affaires directes (Md ) 2013 (e) Variation Cotisations % dont vie et capitalisation % dont santé et accidents % Prestations et rachats % Des cotisations en hausse de 7 % portées par l assurance vie. Une collecte nette de 21 Md résultant d une baisse des rachats dont vie et capitalisation % dont santé et accidents * % Collecte nette vie Encours vie % * Y compris les dotations aux provisions Source : AFA 27

28 Collectes nettes assurance vie, livret A + LDD et PEL (Md ) Livret A + LDD Assurance vie PEL L assurance vie et le PEL privilégiés par les Français en (e) Sources : estimations AFA, Caisse des Dépôts, Banque de France 28

29 Rémunération des principaux actifs (brute de fiscalité) en % Assurance vie supports UC Assurance vie supports euros Plan d'épargne logement Livret d'épargne populaire* Livret A et LDD* Compte d'épargne logement* CAT et livrets soumis à l'impôt (Euribor 3 mois)* OPCVM monétaires (Eonia)* Cac 40 4,7 2,5 2,5 1,6 1,1 0,75 0,2 0,1-0,5 L assurance vie offre les rendements les plus attractifs * en moyenne annuelle Sources : AFA, Banque de France, Euronext, Fédération bancaire européenne 29

30 Les assurances de biens et de responsabilité Affaires directes (Md ) 2013 (e) Variation Cotisations 50,2 51,0 + 1,5 % Professionnels 19,6 19,6 - Particuliers 30,6 31,4 + 2,5 % Automobile 19,7 20,1 + 2 % Multirisques habitation 9,3 9,7 + 4,5 % Une faible progression des cotisations Dommages aux biens des professionnels (hors agricoles) Responsabilité civile générale 6,2 6,2 + 1 % 3,6 3,6 - Construction 2,3 2,2-5 % Autres branches 9,1 9,2 + 1 % Source : AFA 30

31 Charges de sinistres* en assurances de biens et de responsabilité (affaires directes, Md ) Automobile DAB particuliers Autres 13,3 36,7 Md 16,8 Près de 50 % du montant des sinistres pour la seule branche automobile 6,6 Source : AFA 31

32 Coût total des intempéries : 2,2 Md (1,5 Md en moyenne sur 20 ans) Principaux événements climatiques 180 à 200 M Janvier 45 millions d Cyclone Bejisa (La Réunion) Janvier 140 millions d Inondations dans le Var Février 140 millions d Inondations du Sud Ouest et en Bretagne Juin 850 millions d Orages (Aquitaine frontière belge) Septembre à novembre 550 à 600 millions d 10 épisodes cévenols intenses dans le Sud Novembre 50 millions d Inondations dans l Est et le Sud-Est Estimations au 29 janvier Source : AFA 32

33 Fréquence RC dommages corporels en automobile (pour contrats) 3,8 3,7 3,6 3,5 3,6 L inversion de tendance des indicateurs de la Sécurité Routière en se répercute sur la fréquence des dommages corporels auto (e) - 2,0 % - 3,8 % - 2,3 % - 2,4% + 2,0 % Source : AFA 33

34 Ratios combinés * Toutes branches (e) Une stabilité du ratio combiné (toutes branches) malgré une hausse sensible en auto * (sinistres + dotations provisions + frais) / cotisations (e) Source : AFA (e) 34

35 Les placements des assureurs 2013 Variation Ensemble des actifs % dont plus values latentes % dont actions et OPCVM à revenus variables dont obligations et OPCVM à revenus fixes % % Des actifs en hausse de 9 % avec une forte augmentation des plus values latentes obligataires (en valeurs de marché, affaires directes, Md ) Source : AFA 35

36 Part des actifs d entreprises dans les placements des assureurs 50% 54% 58% 58% Obligations d entreprise Actions Immobilier d entreprise 30% 27% 37% 37% 18% 25% 18% 18% 2% 2% 3% 3% Md, soit 58 % des placements des assureurs vont aux entreprises (hausse de 8 points en 3 ans). Source : AFA 36

37 le point sur l assurance française ce qu il faut pour 37

38 LES PERSPECTIVES Les nouveaux contrats d assurance vie A B Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens L assurance, apporteur de solutions de protection Part du marché de l assurance vie commercialisant les contrats Eurocroissance (projections en ) 70% 50% 35% déc.-14 juin-15 déc.-15 Part du marché de l assurance vie commercialisant les contrats Vie-génération (projections en ) 20% 25% 40% déc.-14 juin-15 déc

39 LES PERSPECTIVES Les nouveaux contrats d assurance vie A Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens PME et ETI : poursuivre les efforts de financement B L assurance, apporteur de solutions de protection NOVA NOVO NOVI Un nouvel outil au service de la diversification des financements par les assureurs 39

40 LES PERSPECTIVES Les nouveaux contrats d assurance vie A Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens PME et ETI : poursuivre les efforts de financement B L assurance, apporteur de solutions de protection Europe : le plan JUNCKER Normes européennes et internationales : la vigilance 40

41 LES PERSPECTIVES A Financement de l économie : accompagner les grands enjeux français et européens santé retraites dépendance Protection sociale B L assurance, apporteur de solutions de protection Climat et environnement : aider à l adaptation de l économie et de la société Prévention 41

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013

Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Mercredi 26 juin 2013 Conférence de presse FFSA Retour sur 2012 et premières tendances pour 2013 : l assurance française remplit ses deux missions, protéger et financer Les chiffres

Plus en détail

Chiffres clés du marché français

Chiffres clés du marché français Chiffres clés du marché français Version présentée lors de la conférence de presse du 27 janvier 2011 Conférence de presse du 27 janvier 2011 1 L environnement économique et financier Une croissance modérée

Plus en détail

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014

le bilan de l année les perspectives de l assurance 2014 conférence de presse de la FFSA 30 janvier 2014 le bilan de conférence de presse de la FFSA de l assurance 30 janvier l environnement du Bernard Spitz Président de la FFSA l environnement du A/ Introduction Une activité législative et réglementaire

Plus en détail

Les assurances de personnes en 2013

Les assurances de personnes en 2013 Club Est-France 18 octobre 2013 1 Situation fin août 2013 Une collecte nette vie de 9,7 Mds (cotisations en hausse de 8 %, prestations en baisse de 13 %) Un encours de 1 436 Mds (+ 4 % sur un an) Des prestations

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2010 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2010 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

L assurance française

L assurance française L assurance française Conférence de presse Maison de l assurance / jeudi 28 janvier 2016 ASSOCIATION FRANÇAISE DE L ASSURANCE #confafa @FFSA @le_gema Sommaire L ASSURANCE FRANÇAISE L assurance française

Plus en détail

Bilan 2014. perspectives

Bilan 2014. perspectives Mars 2015 Dossier de presse Bilan 2014 et perspectives 2015 Sommaire Bilan 2014 p. 3 Ce qu il faut retenir 1. Résultats financiers p. 4 2. L année 2014 en 10 faits marquants p. 7 3. Financement de l économie

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013. Présentation presse 20 février 2014

GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013. Présentation presse 20 février 2014 1 GROUPAMA Présentation des résultats annuels 2013 Présentation presse 20 février 2014 Groupama en 2013 2 Efficacité opérationnelle et réduction des coûts Stratégie de performance vs. stratégie de taille

Plus en détail

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014

POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 POINT SUR LES OPPORTUNITES DE PLACEMENTS POUR LES CARPA NOVEMBRE 2014 1. PLACEMENTS COURT TERME 1.1 Fonds monétaire Ces placements permettent d optimiser la gestion de trésorerie sur un horizon 1 à 15

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique La gestion financière de l assurance, clé du développement économique Grâce aux placements qu elle doit effectuer en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011

Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011. 10 novembre 2011 Résultats du 3 e trimestre et des 9 premiers mois de 2011 10 novembre 2011 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur

Plus en détail

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse

L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse L assurance vie en janvier 2012 une remontée des cotisations, des versements par les assureurs qui restent élevés, la collecte nette se redresse 27 février 2012 1 L assurance vie en janvier 2012 une remontée

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies!

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies! ÉPARGNE BANCAIRE Rémunérez vos économies! L ESSENTIEL POUR GÉRER VOTRE ÉPARGNE Avec les solutions Groupama, vous valorisez votre épargne à court, moyen ou long terme. ON A TOUS DES RAISONS R Que ce soit

Plus en détail

Conférence de presse du 3 mars 2015

Conférence de presse du 3 mars 2015 Conférence de presse du 3 mars 2015 Aperçu annuel 2014 Zoom sur les assurances dommages et catastrophes naturelles L assurance de groupe dans un contexte de taux d intérêts faibles 1 03/03/2015 Ordre du

Plus en détail

épargne BaNcaIRE Rémunérez vos économies!

épargne BaNcaIRE Rémunérez vos économies! épargne BaNcaIRE Rémunérez vos économies! L ESSENTIEL POUR GéRER VOtre épargne Avec les solutions Groupama Banque, vous valorisez votre épargne à court, moyen ou long terme. On a tous des raisons d épargner

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général

CONFÉRENCE DE PRESSE Résultats 2014. 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général Résultats 2014 14 avril 2015 André Renaudin, Directeur général BIENVENUE 2 Comité exécutif AG2R LA MONDIALE SOMMAIRE 3 1 / FAITS MARQUANTS 2014 2 / RÉSULTATS 2014 AG2R LA MONDIALE 3 / AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013. Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013

Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013. Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013 Automobile : état des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013 Jérôme CORNU Gestion des sinistres Argus, le 4 avril 2013 Etat des lieux des sinistres en 2012 et premières tendances 2013

Plus en détail

Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière

Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière Le Groupe Crédit Mutuel Centre Est Europe Sud-Est Ile-de-France Savoie-Mont Blanc et CIC en 2007 Confirmation du dynamisme commercial et renforcement de l assise financière Résultat net : 2 161 millions

Plus en détail

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies!

ÉPARGNE BANCAIRE. Rémunérez vos économies! ÉPARGNE BANCAIRE Rémunérez vos économies! L ESSENTIEL POUR GÉRER VOTRE ÉPARGNE Avec les solutions Groupama, vous valorisez votre épargne à court, moyen ou long terme. ON A TOUS DES RAISONS R Que ce soit

Plus en détail

Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie

Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie Euro-Croissance Un nouveau contrat d assurance vie 1 L environnement 2 Description du produit 3 Les enjeux de la commercialisation 4 Perspectives 2 Euro-Croissance

Plus en détail

Résultats du 2 ème trimestre 2011

Résultats du 2 ème trimestre 2011 Résultats du 2 ème trimestre 2011 Des résultats en croissance, soutenus par l activité bancaire RNPG T2 2011 : 11,7 M, +21 % RNPG S1 2011 : 22,8 M, +27 % Produit net bancaire 52,9 55,4 5 % 100,8 112,2

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

ÉPARGNE. Les solutions. pour votre épargne. > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie

ÉPARGNE. Les solutions. pour votre épargne. > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie ÉPARGNE Les solutions pour votre épargne > Épargne Disponible > Épargne Logement > Épargne Financière > Assurance Vie LES RÈGLES D OR D UNE ÉPARGNE CONSTRUITE EFFICACEMENT 1 2 3 ORIENTER Faire un bilan

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE Les chiffres clés L activité des assurances de biens et de responsabilité en L activité des assurances de personnes en L assurance et l épargne longue des ménages en L assurance

Plus en détail

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance

L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance L évolution des flux de placements financiers des ménages français et son incidence sur les groupes de bancassurance n 1 décembre 212 1 SYNTHESE À la fin de l année 211, le Secrétariat général de l Autorité

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 212 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse Vendredi 28 mars 2014 Conférence de presse Point sur 2013 et perspectives pour 2014 Le Crédit Agricole Alsace Vosges : une banque régionale de plein exercice en profonde transformation Page 2-28/03/2014

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

PLACEMENTS FINANCIERS DES MENAGES à Août 2012: DES EXCEDENTS EN FORT RETRAIT MALGRE LA MONTEE DES PRODUITS BANCAIRES ET DEFISCALISES

PLACEMENTS FINANCIERS DES MENAGES à Août 2012: DES EXCEDENTS EN FORT RETRAIT MALGRE LA MONTEE DES PRODUITS BANCAIRES ET DEFISCALISES 1 Numéro 190, novembre 2012 Une collecte nette globale historiquement basse depuis 2000, du fait d une baisse drastique de la collecte nette en assurancevie, et malgré des excédents sur les produits bancaires

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Atelier de dissémination des données du marché de l assurance au titre de l exercice 2014 et échanges sur les problèmes du secteur DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Présenté par: Urbain

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE DIVERSIFIÉ Composez le futur de votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2014 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques AFA et concernent les sociétés d assurances

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2013 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

RESULTATS SEMESTRIELS 2011. 27 juillet 2011

RESULTATS SEMESTRIELS 2011. 27 juillet 2011 RESULTATS SEMESTRIELS 2011 27 juillet 2011 Sommaire 1. Chiffres clés Nicolas Schimel 2. Faits marquants du semestre Nicolas Schimel 3. Un réseau stable, une activité affectée par l environnement, Nicolas

Plus en détail

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour

Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour Sommaire ASSURANCE... 1 Module 1 : Les fondamentaux de l'assurance / Durée : 1,5 jour... 1 Module 2 : L épargne / Durée : 1,5 jour... 2 Module 3 : La retraite / Durée : 1,5 jours... 5 Module 4 : Les contrats

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2013 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 213 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques FFSA-GEMA et concernent les sociétés d assurances relevant

Plus en détail

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com S o l u t i o n Epargne Handicap Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées La clé de votre avenir financier Contrat épargne handicap sélectionné par : www.handipargne.com Solutions financi

Plus en détail

Réforme du Code des assurances :

Réforme du Code des assurances : Réforme du Code des assurances : orienter l épargne des Français vers les entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances «Une des priorités de mon action est de réconcilier l épargne

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers!

PRÊTS IMMOBILIERS. Concrétisez vos projets immobiliers! PRÊTS IMMOBILIERS Concrétisez vos projets immobiliers! TOUTES UNIVERS NOS BANQUE SOLUTIONS POUR VOTRE IMMOBILIER PROJET IMMOBILIER Vous prévoyez l achat d un bien immobilier? Avec Groupama Banque, vous

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

Chaque type de gestion propose les solutions assurantielles et financières les plus modernes, en privilégiant la recherche de sécurité :

Chaque type de gestion propose les solutions assurantielles et financières les plus modernes, en privilégiant la recherche de sécurité : Paris, le 25 avril 2003 INFORMATION PRESSE CONTACTS La Société Générale lance ERABLE Evolutions La Société Générale commercialise depuis le 14 avril 2003 ERABLE Evolutions, une nouvelle formule d assurance

Plus en détail

L ESSENTIEL Carrefour Banque

L ESSENTIEL Carrefour Banque L ESSENTIEL Carrefour Banque L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE 1 Carrefour Banque en 10 dates clés 2015 2013 2012 2011 2009 2003 1997 1987 1984 1981 Lancement du Club PASS Acquisition de la filiale Fimaser

Plus en détail

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015

AXA. Sophie Bourlanges. Rouen 3 juin 2015 AXA Sophie Bourlanges Rouen 3 juin 2015 AXA, une histoire de croissance 2 Un leader mondial de l assurance et de la gestion d actifs Présent dans 59 pays 161000 collaborateurs au service de 103 MILLIONS

Plus en détail

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital La solution pour optimiser votre épargne Vous souhaitez faire fructifier votre capital, préparer votre

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 28 août 2008 GROUPE BANQUE POPULAIRE UN RENFORCEMENT DES FONDAMENTAUX DE LA BANQUE DE DÉTAIL UN PNB EN HAUSSE À 2 936 M UN RÉSULTAT NET PART DU GROUPE EN PROGRESSION À 660 M DES RÉSULTATS CONSOLIDÉS

Plus en détail

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS

ÉPARGNE PAtRimoNiAlE ChIffRES CLÉS ÉPARGNE patrimoniale chiffres clés 2012 LE GROUPE AG2R LA MONDIALE* Un groupe d assurance de protection sociale, paritaire et mutualiste Un assureur complet de la personne : Prévoyance, Santé, Épargne,

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS RÉSULTATS SEMESTRIELS 7 octobre 2 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Chiffres clés Activité commerciale financiers Coût du risque Fonds propres Conclusion Annexe 3 Faits marquants Acquisition en décembre 2003 de Banque

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014

Dossier de presse Le Conservateur. Jeudi 23 janvier 2014 Dossier de presse Le Conservateur Jeudi 23 janvier 2014 PERFORMANCES 2013 TAUX NETS SERVIS 2013 : FONDS (1) Contrats commercialisés : Taux 2013 Variation CONSERVATEUR PERP +4,10 % stable CONSERVATEUR HELIOS

Plus en détail

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012

LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ. Données clés 2012 LES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ Données clés 2012 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes de la Direction des études et des statistiques FFSA-GEMA.

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE

RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE Tels les tables de la loi redescendues par Moïse du mont Sinaï, ce sont donc dix recommandations visant à «Dynamiser l épargne financière des ménages

Plus en détail

L Etat et le financement de l économie

L Etat et le financement de l économie L Etat et le financement de l économie Présentation du rapport public thématique Jeudi Le financement de l économie Intermédiation Epargne ménages secteur financier Etat sociétés non financières ménages

Plus en détail

Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE EN TOUTE LIBERTÉ Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte Le Livret RM : la solution retraite qui s POURQUOI PRÉPARER SA RETRAITE? Choisir

Plus en détail

Partenéo Vitalité EN BREF EN DETAIL

Partenéo Vitalité EN BREF EN DETAIL Partenéo Vitalité A 50 ans, de nombreuses questions se posent, la retraite! la santé! l avenir de ses proches! Quelles solutions pour avancer l esprit serein? EN BREF La Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté

Plus en détail

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière

Les données récentes de l AFG sur l épargne salariale et le PERCO. Association française de la gestion financière CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 11 Document de travail, n engage pas le Conseil Les données récentes

Plus en détail

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale.

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. Ressources Sélection Vie II Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. EN BREF Ressources Sélection Vie II est un contrat collectif d assurance sur la vie

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

résultats Groupe Crédit Mutuel Conférence de presse 26 mars 2009

résultats Groupe Crédit Mutuel Conférence de presse 26 mars 2009 résultats Conférence de presse 26 mars 2009 Groupe Crédit Mutuel les chiffres clés 2008 Crédits Capitaux propres part du groupe Ratio Tier one en euros Produit net bancaire Coefficient d exploitation Banque

Plus en détail

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne

Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE. Donnez de l assurance à votre épargne Cardif Multi-Plus 3i CONTRAT D ASSURANCE VIE Donnez de l assurance à votre épargne BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas Cardif assure

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Perspectives du marché de l épargne retraite entreprise Les points de vigilance dans le choix d un dispositif d épargne Retraite Gaël COLLIN Sinfoni

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES. Rapport Annuel 2014

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES. Rapport Annuel 2014 FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Rapport Annuel 2014 LA FFSA EN BREF PROFIL LES 7 MISSIONS DE LA FFSA La Fédération française des sociétés d assurances regroupe 229 entreprises représentant

Plus en détail

pour la Retraite Collectif (PERCO)

pour la Retraite Collectif (PERCO) Plan d Epargne d pour la Retraite Collectif (PERCO) 1 Le PERCO Introduction : les enjeux de l épargne salariale Des régimes obligatoires menacés Le PERCO : Une réponse aux enjeux futurs Le PERCO : Une

Plus en détail

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES L assurance serait-elle entrée dans une nouvelle ère en 2012 avec une décollecte de 3,4 milliards. S il ne s agit pas de véritable rupture, il s agit

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2014

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2014 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 214 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques AFA et concernent les sociétés d assurances relevant du

Plus en détail

ACORE ASSOCIATION POUR LE COMPLEMENT DE RETRAITE PAR L EPARGNE RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE 2009

ACORE ASSOCIATION POUR LE COMPLEMENT DE RETRAITE PAR L EPARGNE RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE 2009 ACORE ASSOCIATION POUR LE COMPLEMENT DE RETRAITE PAR L EPARGNE RAPPORT D ACTIVITE EXERCICE 2009 Conformément à la loi et à nos statuts, nous vous avons réunis en assemblée générale ordinaire, pour vous

Plus en détail

Conférence de Presse du Crédit Agricole d Ile-de-France 7 février 2014

Conférence de Presse du Crédit Agricole d Ile-de-France 7 février 2014 Conférence de Presse du Crédit Agricole d Ile-de-France 7 février 2014 Activité et Résultats 2013 Perspectives 1 Activité 2013 Intervention de Bertrand CHEVALLIER Directeur Général Adjoint 2 Le climat

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Études & Économie N 17 octobre 2007. Comment réformer le PERP? par Jean-Pierre Thomas et Philippe Crevel

Études & Économie N 17 octobre 2007. Comment réformer le PERP? par Jean-Pierre Thomas et Philippe Crevel Études & Économie N 17 octobre 2007 Comment réformer le PERP? par Jean-Pierre Thomas et Philippe Crevel Jean-Pierre Thomas, associé gérant à la Banque Lazard, ancien député et auteur de la première loi

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2013 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

(en millions d'euros) 31 décembre 2006 31 décembre 2005

(en millions d'euros) 31 décembre 2006 31 décembre 2005 Groupe CIC Chiffres clés (en millions d'euros) 31 décembre 2006 31 décembre 2005 Activité Total du bilan 214 313 195 835 Crédits à la clientèle y compris crédit bail 90 312 75 558 Dépôts de la clientèle

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 8 3 Frais 13 Annexe Solidité du groupe

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

TERRE DE VIE ÉPARGNE PATRIMONIALE

TERRE DE VIE ÉPARGNE PATRIMONIALE ÉPARGNE PATRIMONIALE TERRE DE VIE UN CONTRAT A VOTRE MESURE TERRE DE VIE CONSTITUE LE CONTRAT IDÉAL POUR VALORISER VOTRE ÉPARGNE DANS UN CADRE FISCAL ATTRACTIF UN CONTRAT D ASSURANCE VIE PERSONNALISABLE

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Collecte brute à fin septembre de 24 551 M (+ 17,6 %) Croissance de l activité sur toutes les zones d implantation

Collecte brute à fin septembre de 24 551 M (+ 17,6 %) Croissance de l activité sur toutes les zones d implantation Paris, le 6 novembre 2009 COMMUNIQUE - Information trimestrielle au 30 septembre 2009 - Collecte brute à fin septembre de 24 551 M (+ 17,6 ) Croissance de l activité sur toutes les zones d implantation

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012. 19 Février 2013

RESULTATS ANNUELS 2012. 19 Février 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 19 Février 2013 Sommaire 1. L UFF : chiffres clés 2. Faits marquants et activité 2012 3. Résultat et dividendes 4. Perspectives 2013 19 / 02/ 2013 2 Chiffres clés Au 31.12.2012 1

Plus en détail

À vos côtés pour préparer au mieux votre retraite

À vos côtés pour préparer au mieux votre retraite PROFESSIONNELS La Retraite À vos côtés pour préparer au mieux votre retraite PER Entreprise Système de retraite français : un état des lieux fragile L allongement de l espérance de vie est une bonne nouvelle

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2013

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2013 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 12 3 Frais 17 Annexes Solidité du groupe

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? en 2013. risque de l allongement de la durée de la vie. 1,65 cotisant pour 1 retraité. 1,40 cotisant pour 1 retraité

LE SAVIEZ-VOUS? en 2013. risque de l allongement de la durée de la vie. 1,65 cotisant pour 1 retraité. 1,40 cotisant pour 1 retraité PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE EN TOUTE LIBERTÉ Le Livret RM : la solution retraite qui POURQUOI PRÉPARER SA RETRAITE? Choisir le Livret RM de La France Mutuali dans les conditions avantageuses de l ass Le régime

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE

TABLEAU DE BORD DE L ASSURANCE CHIFFRES CLÉS L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE BIENS ET DE RESPONSABILITÉ EN L ACTIVITÉ DES ASSURANCES DE PERSONNES EN L ASSURANCE ET L ÉPARGNE LONGUE DES MÉNAGES EN L ASSURANCE ET LA PROTECTION SOCIALE DES

Plus en détail

Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015. Réunion d analystes du 9 novembre 2015

Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015. Réunion d analystes du 9 novembre 2015 Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015 Réunion d analystes du 9 novembre 2015 DFI novembre 2015 La pente de la courbe des taux s est stabilisée au 3 ème trimestre à un niveau bas comparable à 2014

Plus en détail

CIC Activité commerciale en hausse

CIC Activité commerciale en hausse Paris, le 28 juillet 2011 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale en hausse Résultats au 30 juin 2011 Résultats financiers - Produit net bancaire 2 420 M - Résultat brut d exploitation 927 M - Coût

Plus en détail

régime de retraite supplémentaire 1,24%

régime de retraite supplémentaire 1,24% rapport de gestion 2011 CCPMA Prévoyance régime de retraite supplémentaire 1,24% CCPMA Prévoyance, auprès de vous à chaque instant Le 1,24% en chiffres 271 502 5 175 cotisants entreprises adhérentes 108

Plus en détail

La cotisation de cette offre est de 1 euro par mois, 2 euros avec la carte Maestro (à partir de 16 ans).

La cotisation de cette offre est de 1 euro par mois, 2 euros avec la carte Maestro (à partir de 16 ans). Communiqué de presse 19mars 2009 Barclays lance Barclays Evolutions, une nouvelle gamme de quatre forfaits à destination des jeunes de 0 à 29 ans pour les accompagner à chaque étape clé de leur vie. Chez

Plus en détail