PRODUITS INTERMÉDIAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRODUITS INTERMÉDIAIRES"

Transcription

1 DOSSIER PAR LOUIS BASSENNE LE NOUVEAU SOUFFLE DE L ASSURANCE-VIE Après avoir marqué le pas, l assurance-vie a retrouvé des couleurs avec une collecte à nouveau en hausse et la création des deux nouveaux contrats, «euro-croissance» et «vie-génération». Le Parlement a adopté le 19 décembre 2013 la réforme de l assurance-vie avec un objectif : mobiliser l épargne des Français au service du financement de l économie et de la croissance. On avait pu craindre un moment que, se penchant sur l assurance-vie pour en modifier les règles de fonctionnement, le gouvernement en profite pour alourdir la fiscalité qui lui est attachée. Mais, transcrite dans la loi de finances pour 2014, cette réforme a surtout institué deux nouveaux produits d épargne, les fonds «euro-croissance» et les contrats «vie-génération». Ces deux nouveaux supports sont en cours de commercialisation chez les assureurs. Il leur faudra sans doute encore un peu de temps pour trouver leur marché, car il n est pas si évident de jouer à la fois sur la rentabilité et le risque. Une chose est sûre, pour séduire les investisseurs il faudra leur offrir une prestation de conseil à la hauteur des enjeux. En attendant, la collecte a repris et l assurance-vie a retrouvé tout son pouvoir d attraction auprès des Français, dont elle est toujours le placement préféré. EMPRUNTS D ETAT Le gouvernement va-t-il un jour s attaquer à l assurance-vie? Reconnaissons que la tentation doit être grande Avec milliards d encours fin septembre 2014, ce support de placement, pour peu qu il soit un peu plus fiscalisé, pourrait vite représenter une manne financière importante pour un Etat qui a du mal à boucler ses fins de mois. Mais alourdir la fiscalité de l assurance-vie serait comme se tirer une balle dans le pied. Les assureurs ont en effet des stocks énormes d emprunts de l Etat français. Et à moins de vouloir mettre à mal notre économie, on voit mal des élus de droite comme de gauche d ailleurs tuer la poule aux œufs d or qui leur assure une bonne gestion de la dette et des finances publiques. Pour peu qu ils soient tout de même tentés de le faire, ils pourraient utilement méditer les effets très pervers des dernières mesures visant à surtaxer l immobilier : malgré les meilleures intentions du monde, il n a pas fallu très longtemps pour déstabiliser complètement un marché qui fonctionnait jusque-là plutôt bien. PRODUITS INTERMÉDIAIRES Sagement, les législateurs de 2013 se sont donc contentés de créer les fonds «euro-croissance» et les contrats «vie-génération». L idée de départ est qu entre les fonds en euros, jugés trop peu rémunérateurs, et les unités de compte, jugées trop risquées, il manquait un troisième pilier à l assurance-vie. D où l idée d instituer des produits intermédiaires, plus rentables que les fonds euros et moins hasardeux que les unités de compte. Des fonds qui seront orientés vers le soutien à l économie réelle, notamment aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI). Rien d étonnant donc si, après avoir marqué le pas, la collecte de l assurance-vie a repris en Bien que la crise ait tendance à faire diminuer leur capacité d épargne, les Français ont, par exemple, mis de côté 15,8 % de leur revenu disponible au troisième trimestre et, en janvier 2015, la collecte a affiché son 13 e mois de collecte nette positive. A fin janvier, l encours des contrats d assurance-vie était de 1 531,8 milliards. Xavier Cottin, directeur à la direction des études patrimoniales d AG2R LA MONDIALE (lire page 15) peut donc relever : «L assurance-vie est une citadelle que pas un gouvernement n a essayé de briser. Elle a encore de beaux jours devant elle et ce ne sont pas les salariés qu elle fait vivre en France qui s en plaindront!»

2 DOSSIER LES CONTRATS «VIE-GÉNÉRATION» Surtout destinés aux personnes qui disposent d un capital important à transmettre, ces nouveaux contrats permettent de bénéficier de la fiscalité de la transmission s appliquant à l assurance-vie, telle qu elle était avant son alourdissement en juillet Cet avantage se traduit par un abattement supplémentaire de 20 % sur le montant du capital à transmettre. Pour en bénéficier, l investisseur doit avoir placé son argent à 100 % dans des unités de compte, dont 33 % au minimum sont investis dans des secteurs spécifiques : entreprises de taille intermédiaire, PME, logement social et intermédiaire, financement solidaire et social ou capital risque. «EN MATIÈRE DE CONSEIL, L INTERPROFESSIONNALITÉ EST UNE BONNE SOLUTION» Xavier Cottin Directeur à la Direction des Études Patrimoniales du Groupe AG2R LA MONDIALE Comment le groupe AG2R LA MONDIALE se comporte-t-il sur le marché de l assurance-vie? Alors que le marché de l assurance-vie a progressé d environ 20 % en 2014, notre groupe a encore fait mieux que ça avec une collecte qui est passée de 4,9 milliards en 2013, à 5,9 milliards en Surtout, nous affichons une collecte nette positive de près de 3 milliards. Comment expliquer ce boom de l assurance-vie? D une part, les crises et les périodes incertaines incitent à l épargne, d autre part, nous ne partageons pas en France cette culture américaine qui consiste à vivre à crédit. Chez nous, les crédits sont en forte baisse, autant pour les particuliers que pour les entreprises. Cela s explique notamment par les accords dits «Bale III» qui imposent à nos banques d augmenter leur ratio de solvabilité et le montant de leurs fonds propres. Les fonds «euro-croissance» viennent de faire leur apparition. Comment fonctionnent-ils? Leur objectif est d orienter l épargne vers l économie réelle en proposant une garantie en capital à 8 ans et un rendement plus attrayant que celui des fonds classiques en euros, avec un gain supplémentaire attendu entre 0,7 % et 1,5 %. Et les contrats «vie-génération»? Eux aussi ont été mis en place pour favoriser l investissement utile des gros patrimoines dans des secteurs définis par le gouvernement : les entreprises de taille intermédiaire, l immobilier solidaire etc. La contrepartie est une fiscalité en cas de transmission non négligeable, consistant à appliquer un abattement de 20 % sur le capital transmis, avant taxation. Ce produit est intéressant pour les gros patrimoines, mais évidemment, en contrepartie, il faut accepter de prendre des risques en investissant sur des entreprises qui sont moins solides que les sociétés cotées du CAC 40. Ces nouveaux contrats vont-ils connaître le succès? Ils vont très certainement trouver leur place sur le marché d ici quelques années. Pour l heure, nous manquons encore de référence, de plus si le législateur a fait un effort en demandant aux assureurs d être imaginatifs pour soutenir l économie réelle, les Français restent globalement prudents. D où l intérêt d avoir recours à des conseillers qui sont à la fois de bons techniciens et de bons pédagogues, pour définir avec eux le degré de risque que l on est prêt à prendre. En matière de conseil, et notamment dans le cadre de transmissions d entreprises, situations où les patrimoines professionnels et privés vont s entremêler, l interprofessionnalité, c est-à-dire le recours à l expert-comptable, au notaire, à un avocat et à un assureur, est une bonne solution pour trouver des réponses dans un marché et avec des produits qui se complexifient. Le groupe AG2R LA MONDIALE, en tout cas, est en ordre de marche et prêt à apporter son professionnalisme, tant sur le marché des fonds «euro-croissance» que sur celui des contrats «vie-génération». EXEMPLE DE FISCALITÉ D UN CONTRAT «VIE-GÉNÉRATION» Prenons l exemple d un capital d une valeur de 1 million attaché à un seul bénéficiaire. Avec une fiscalité classique, ce capital bénéficie, en cas de décès, d un abattement de , soit un capital restant de lequel va être taxé à 20 %. Avec un contrat «vie-génération», ce même capital de 1 million fait d abord l objet d un abattement de 20 %, soit un capital restant de Ces vont bénéficier ensuite de l abattement de soit un capital restant de sur lequel s applique la taxe de 20 %, soit Economie réalisée avec le contrat «vie-génération» : pour le bénéficiaire. Cette règle est encore plus intéressante pour des capitaux décès qui seraient encore supérieurs.

3 DOSSIER LA FISCALITÉ DE L ASSURANCE-VIE Les revenus des contrats d assurance vie sont imposables fiscalement et socialement. Mais, comparés à la plupart des placements financiers, ils bénéficient néanmoins d un régime de faveur qui présente deux grands avantages : plus de flexibilité en terme d imposition sur les plus-values et plus de facilités dans la transmission patrimoniale. 1 - Concernant la fiscalisation des plus-values, les contrats de plus de 8 ans bénéficient d un abattement de pour une personne seule et de pour un couple marié, puis d un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 % ou d une imposition au barème de l impôt sur le revenu. Avant cette limite de 8 ans, le rachat partiel ou total des fonds donne lieu également à deux types d imposition. Première option : un prélèvement forfaitaire libératoire de 35 % si la durée du contrat est inférieure à 4 ans, de 15 % si le retrait est effectué entre la 4 e et la 8e année. Une formule qui peut intéresser les titulaires de gros revenus. Deuxième solution : l intégration des plus-values dans l impôt sur le revenu. 2 - Concernant les droits de succession, le capital versé au bénéficiaire d une assurance vie ne fait pas partie de la succession de l assuré. Toutefois, la règlementation varie selon la date à laquelle le contrat a été ouvert, la date à laquelle le retrait est effectué et l âge de l assuré lors du versement des primes. Globalement retenons que depuis la réforme de décembre 2013, pour tout assuré décédé après le 1 er juillet 2014, les sommes qu il a versées avant son 70 e anniversaire bénéficient d un abattement de par bénéficiaire. En dessous de ce montant, l exonération est totale. La somme restante est ensuite assujettie à une taxation de 20 % entre et Au-delà, la taxation passe à 31,25% (Pour un décès avant le 1 er juillet 2014, l abattement était également de , mais la somme restante était assujettie à une taxation de 20 % jusqu à et de 25 % au-delà). Quant aux sommes versées après le 70e anniversaire, elles sont taxables au titre des droits de succession au-delà de et selon le degré de parenté entre l assuré et le bénéficiaire. Mais les intérêts capitalisés ne sont pas imposables. Philippe MEERSCHNECK «UN CONTRAT TOUJOURS TRÈS INTÉRESSANT» «J ai souscrit en 2007 une assurance-vie. A l époque, je démarrais mon activité de consultant en management global des risques. Mon épouse, qui est architecte, et moi avons rencontré notre conseiller LA MONDIALE pour faire un point et j ai opté personnellement pour un contrat Vivépargne 2. J avais déjà ouvert un compte Madelin pour préparer ma retraite et j ai souscrit cette assurance-vie pour prendre date et avoir la possibilité de mettre de l argent de côté au moment opportun. Malheureusement, depuis cette époque et pour des raisons professionnelles, je n ai versé que peu de fonds sur le contrat qui a donc peu évolué. Néanmoins, je reste persuadé qu il faut recourir systématiquement à ce type de contrat, toujours très intéressant par la souplesse qu il offre dans les versements. L assurance-vie devrait par exemple faire partie des produits proposés lors des audits de protection sociale» LES FONDS «EURO-CROISSANCE» Pour orienter l épargne des Français vers les secteurs à fort potentiel de croissance et d emplois, le législateur a fixé à 8 ans la durée pendant laquelle les fonds sont bloqués. Cette durée longue doit permettre aux assureurs d investir sur des actifs un peu plus risqués (actions, financement des entreprises ) que des fonds en euros. Une fois cette durée atteinte, le capital épargné est acquis, ainsi que les intérêts si bien sûr le marché s est bien comporté. Ces fonds «euro-croissance» bénéficient de la fiscalité attrayante de l assurance-vie : imposition réduite à partir de 4 ans, optimale à partir de 8 ans. Le transfert d un fond classique existant vers un fonds «euro-croissance» est possible au sein d une même compagnie d assurance.

4 «LA FISCALITÉ DE L ASSURANCE-VIE RESTE TRÈS INTÉRESSANTE» Michel Hollander Ingénieur patrimonial, spécialisé dans la gestion privée et la gestion de fortune à la Direction des Etudes Patrimoniales d AG2R LA MONDIALE. Peut-on dire que l assurance-vie reprend des couleurs? Oui. Après avoir reculé en 2013 en raison de la crise de confiance vis-à-vis de la trajectoire de la dette des Etats, le marché est désormais en collecte positive. La Banque centrale européenne a réinstallé un climat de confiance dans la zone euro et les menaces se sont éloignées. Le contexte est globalement favorable à l assurance-vie. D une part, son rendement reste plus intéressant que celui du Livret A qui ne rapporte plus grand-chose en raison d un taux très bas. D autre part, l assurance-vie reste l un des seuls vecteurs fiscalement protégés pour l épargne «longue» proposés aux Français, avec le PEA. Que l objectif soit de transmettre un patrimoine de son vivant ou après, que l on souhaite compléter ses revenus en optant pour le prélèvement forfaitaire libératoire, la fiscalité reste très intéressante. On ne peut pas dire que l assurance-vie n est pas fiscalisée, surtout après les réformes qui l ont concernée, mais elle le demeure de façon très privilégiée. Cela va-t-il durer? Nous ne sommes sûrs de rien, mais je ne crois pas à une remise en cause. Pour une raison principale : les compagnies d assurance investissent leurs fonds en euros en partie dans la dette de l Etat. Autant pour les autres types d investissements, tels que l immobilier, il est difficile de faire des prévisions, autant le fait que l assurance-vie contribue fortement au bon fonctionnement des finances publiques et à la bonne marche de notre économie, plaide en sa faveur. Faut-il investir dans les fonds en unités de compte ou dans les fonds en euros? Pour les unités de compte tout d abord, la donne a changé puisque notre autorité de contrôle impose désormais aux assureurs un devoir de conseil renforcé. Il s agit de donner aux personnes qui souhaitent investir dans ces produits les moyens de bien mesurer leur risque et d appréhender le niveau de perte qu elles sont prêtes à accepter éventuellement. On entend dire : «Si vous investissez en unités de compte, vous pouvez tout perdre!». C est faux. Il existe différents types de fonds prudents, flexibles, dynamiques mais aussi différents types de supports actions, immobilier, or, etc. A chaque solution correspond un risque, mais on ne peut pas «tout perdre». L important est que les investisseurs sachent où ils mettent les pieds. C est la transparence qui va primer. Il est donc très important de bien qualifier son profil d investisseur avec l aide de son conseiller ainsi que ses objectifs d investissement. Concernant maintenant les fonds en euros, il est vrai que le loyer de l argent étant peu élevé, leur rendement est relativement faible. Rappelons qu ils sont majoritairement adossés à des obligations dont le rendement baisse structurellement. A titre d exemple, les obligations de l Etat français à 10 ans rémunéraient au taux de 0,48 % début février 2014 Par leur composition, les fonds en euros offriront encore pendant quelques années des rendements supérieurs à l inflation et au Livret A. UNE EXCEPTION, LA JURISPRUDENCE BACQUET L assurance-vie est hors succession. Toutefois, lorsque le contrat a été souscrit par un des conjoints, mais alimenté avec des fonds communs, il y a dissolution de la communauté et répartition des biens communs lorsqu un des époux décède. Si c est le titulaire du contrat qui décède en premier, le contrat est «dénoué» et l épargne accumulée est répartie, hors succession aux bénéficiaires désignés. Si, par contre, c est le conjoint du titulaire qui décède en premier, le contrat reste en cours. Selon la jurisprudence Bacquet (29 juin 2010), la valeur de rachat d un contrat non dénoué constitue un acquêt de communauté et doit figurer à l actif de la succession pour la moitié de sa valeur, l autre moitié demeurant propriété du titulaire. Suite logique de cette jurisprudence : si le contrat non dénoué a été souscrit avec des fonds propres du conjoint décédé, sa valeur de rachat doit aussi être portée à l actif de sa succession.

5 Colette MINIENPOULLE «COMPLÉTER MA RETRAITE TOUT EN BÉNÉFICIANT D UNE DÉDUCTION FISCALE» «J ai souscrit un contrat Madelin en avril 2001 en vue de compléter ma retraite tout en bénéficiant d une déduction fiscale. En effet notre caisse de retraite des chirurgiens-dentistes (CARCHIDENT) obligatoire, ne nous reversant qu une faible rente (en regard des cotisations qui lui sont versées), il nous faut absolument durant notre activité trouver un moyen d améliorer cette rente. Mon contrat Madelin doit normalement m assurer un taux de rente d environ 5 % (conversion du capital en rente) et me faire bénéficier d une rente viagère versée sur 20 ans minimum. Par ailleurs ayant souscrit aussi un autre contrat Madelin chez Générali en décembre 2002, j ai depuis l année dernière tout transféré à LA MONDIALE pour une meilleure gestion : rente plus élevée à LA MONDIALE et meilleure option de rente (20 années garanties à LA MONDIALE contre 10 seulement chez Générali). Pour moi, aujourd hui, nous devons diversifier nos supports retraite et l assurance-vie me semble être, dans le contexte actuel, encore un bon moyen d améliorer notre situation financière lors de l arrêt de notre activité. Par ailleurs, en cas de décès, mes enfants qui sont mes bénéficiaires pourront récupérer une rente, qui peut au mieux être reversée sur 5 ans.» Martine BESSON-ODIN «JE PRÉPARE TOUT DOUCEMENT MA RETRAITE» «J ai souscrit un contrat Mondiale retraite active avec fiscalité assurance-vie, un contrat Mondiale privilège actions, un contrat Mondiale Vivépargne II et un «Soleil Levant». J ai souscrit ces contrats car cela me permet de répondre à plusieurs objectifs : valorisation de mon épargne, je prépare tout doucement ma retraite, et je pourrai ainsi transmettre quelque chose à mes enfants. Je suis assez vigilante quant au suivi du taux (en général c est mon mari qui s occupe de cette partie), et cette année je ne sais pas encore combien mes contrats ont eu en rendement. J ai entendu dire que les rendements des autres compagnies d assurances ont fortement chuté et j attends avec impatience les taux. La fiscalité, même si elle apparaît avantageuse dans certains cas est quand même plafonnée. Des simulations sont donc à faire au cas par cas, selon le contribuable, sa situation et son imposition, pour optimiser ses placements.»

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital La solution pour optimiser votre épargne Vous souhaitez faire fructifier votre capital, préparer votre

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

Toutes les facettes de l assurance vie

Toutes les facettes de l assurance vie Toutes les facettes de l assurance vie Les avantages de l assurance vie Que vous ayez ouvert votre contrat d assurance vie en vue d épargner pour un projet futur, de vous constituer un complément de revenu

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était.

capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était. capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était. Vous avez des projets d épargne? L assurance-vie est la solution qui s adapte à tous vos besoins L ASSURANCE-VIE

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

«LES RENDEZ-VOUS D ACTUALITÉS»

«LES RENDEZ-VOUS D ACTUALITÉS» «LES RENDEZ-VOUS D ACTUALITÉS» ACTUALITÉ FISCALE La loi de Finances pour 2014 JEUDI 16 JANVIER 2014 CHEUVREUX Notaires Le devoir de conseil, la force du droit et la loyauté au service de ses clients, la

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PIERRE DE SOLEIL ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Accéder à une gestion financière sur mesure Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Préparer

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

TERRE D AVENIR 2 MARS 2013

TERRE D AVENIR 2 MARS 2013 TERRE D AVENIR 2 MARS 2013 LA SÉCURITÉ EN TOUTE LIBERTÉ Terre d avenir 2, un contrat d assurance vie souple qui s adapte à vos besoins Une nouvelle génération de contrat d assurance vie qui vous aide À

Plus en détail

Comment bien choisir son. assurance vie

Comment bien choisir son. assurance vie Comment bien choisir son assurance vie Edition 2015 1 Edito Etudes supérieures, mariage, premier enfant, première acquisition, départ à la retraite Les différentes étapes de la vie s accompagnent toujours

Plus en détail

L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ

L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte Actépargne : l un des meilleurs con Actépargne, la solution personnalisée

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT L'ASSURANCE VIE PLACEMENT Une note de R i v i e r a F a m i l y O f f i c e Mise à jour : septembre 2004 Malgré les réformes de septembre 1997 et d octobre 1998, le cadre fiscal de l assurance vie demeure

Plus en détail

Conférence Association des savoirs à Dunkerque

Conférence Association des savoirs à Dunkerque Conférence Association des savoirs à Dunkerque 1 Allianz parmi les leaders mondiaux Chiffres clés 2012 Allianz 1er assureur européen par sa capitalisation boursière Allianz SE : 58,6 M. AXA : 44,3 M Zürich

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013.

NOTE D INFORMATION. L Assemblée Nationale a adopté en décembre 2013 la loi de finances pour 2014 et la loi de finances rectificative pour 2013. 36 rue de Monceau 75008 Paris 62 rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone.fr NOTE D INFORMATION Date : 20 janvier 2014 Objet : Loi de finances pour 2014 Loi de finances rectificative pour 2013 Madame,

Plus en détail

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP Advance,

Plus en détail

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux Sommaire Introduction...15 Qu est-ce que le patrimoine?...15 À combien s élève le patrimoine des Français?...15 De quoi est-il composé?...16 Qu est-ce que la gestion de patrimoine?...17 Quelles sont les

Plus en détail

Himalia Capitalisation

Himalia Capitalisation Generali Patrimoine Himalia Capitalisation Orchestrez votre vie avec assurance Complémentaire à un contrat d assurance vie, le contrat de capitalisation s adresse notamment aux investisseurs soucieux d

Plus en détail

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. La retraite : certains

Plus en détail

Pierre LAVERSANNE, Actuaire conseil

Pierre LAVERSANNE, Actuaire conseil Pierre LAVERSANNE, Actuaire conseil 1 Adaptation de l Assurance-vie aux modifications des différents codes 2 Code civil Théorie des comourants : 1804, «l homme est présumé avoir survécu» Loi du 3/12/2001,

Plus en détail

Life Asset Portfolio (LAP) France

Life Asset Portfolio (LAP) France Information sur le produit I/IV Type de contrat Clients Devise du contrat Durée du contrat Assureur Souscripteur Assuré Bénéficiaires Contrat d'assurance vie à primes libres, lié à une ou plusieurs catégories

Plus en détail

EN BREF. Fructi-Pulse. Diversifiez votre investissement en toute simplicité à partir de 150 d investissement.

EN BREF. Fructi-Pulse. Diversifiez votre investissement en toute simplicité à partir de 150 d investissement. Fructi-Pulse Diversifiez votre investissement en toute simplicité à partir de 150 d investissement. EN BREF Fructi-Pulse est un contrat d assurance vie multisupport qui vous permet, en contrepartie d'une

Plus en détail

FAQ Web conférence 2 avril

FAQ Web conférence 2 avril FAQ Web conférence 2 avril Les questions sur l assurance vie «Investir en assurance vie : quel intérêt?» L'assurance vie permet de réaliser une opération d'épargne. Dans cette perspective, un contrat d

Plus en détail

OCTUOR. Un nouvel horizon pour votre épargne. www.generali-patrimoine.fr

OCTUOR. Un nouvel horizon pour votre épargne. www.generali-patrimoine.fr OCTUOR Un nouvel horizon pour votre épargne www.generali-patrimoine.fr Avec Octuor, donnez du sens à votre stratégie patrimoniale Octuor est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire

Plus en détail

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE PERP PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite SOMMAIRE Bénéficiaires 3 Fonctionnnement du plan 3 Gestion du plan 4 Fiscalité des primes versées 5 Dénouement

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Octobre 2012 2012 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire Projet de loi de finances 2013 I - Mesures concernant directement l assurance-vie II - Autres mesures relatives à la fiscalité du patrimoine

Plus en détail

TERRE D AVENIR 2 AIRE PUBLICIT CTÈRE CARA À DOCUMENT - GES IMA : GETTY S TO PHO CRÉDIT - 10 7-20 0-31 76

TERRE D AVENIR 2 AIRE PUBLICIT CTÈRE CARA À DOCUMENT - GES IMA : GETTY S TO PHO CRÉDIT - 10 7-20 0-31 76 TERRE D AVENIR 2 terre d avenir 2, un vrai placement individuel de retraite Terre d avenir 2 vous donne les moyens de vivre votre retraite en toute sérénité Diminution des pensions de retraites, allongement

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés?

Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés? Épargne Comment piloter mon épargne, selon mes projets et avec un expert à mes côtés? Privilège Des solutions sur mesure Un suivi et une relation durables AXA Prévoyance & Patrimoine AXA Prévoyance & Patrimoine

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets Multisupport 3 Aréas Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets Multisupport 3, un placement souple et performant, quelles que soient vos attentes Le contrat d assurance vie Multisupport 3 doit

Plus en détail

LA REFORME FISCALE 2014 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 11 février 2014 CGPME AIN

LA REFORME FISCALE 2014 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 11 février 2014 CGPME AIN LA REFORME FISCALE 2014 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES 11 février 2014 CGPME AIN 1 La réforme fiscale 2014 Application pratique 8 aux chefs d entreprises Jacques - Vincent PIROUX Expert -

Plus en détail

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements

Si vous avez réalisé des retraits sur votre PEA «classique», vous pourrez bénéficier d une nouvelle enveloppe fiscale pour de nouveaux versements Le PEA PME-ETI Création d un nouveau PEA-PME permettant d investir dans des PME et des ETI EN BREF Dispositif adopté par le Parlement dans le cadre de la Loi de finances pour 2014, le PEA «PME- ETI» est

Plus en détail

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE NOTICE FISCALE DES CONTRATS Cette notice est destinée à vous informer des principales dispositions fiscales actuellement en vigueur, s appliquant aux contrats individuels d assurance sur la vie (épargne,

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

CELESTIA CAPITALISATION

CELESTIA CAPITALISATION ASSURANCE VIE CELESTIA CAPITALISATION UN CADRE D INVESTISSEMENT OPTIMISÉ 100 % CAPITALISATION Contrat individuel de capitalisation libellé en euros et/ou en unités de compte CELESTIA CAPITALISATION Complémentaire

Plus en détail

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr guide clarté épargne UNE BANQUE QUI N A PAS D ACTIONNAIRE, ÇA CHANGE L ÉPARGNE. www.creditmutuel.fr AVEC VOTRE CONSEILLER CRÉDIT MUTUEL, ENVISAGEZ L ÉPARGNE DIFFÉREMMENT. Comme toutes les banques, le Crédit

Plus en détail

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE GUIDE spécial ASSURANCE VIE > Tout savoir sur l assurance vie L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

HIMALIA. Orchestrez votre vie avec assurance

HIMALIA. Orchestrez votre vie avec assurance HIMALIA Orchestrez votre vie avec assurance Generali, la solidité d un leader mondial Créé à Trieste en 1831, le Groupe s est developpé dans toutes les branches de l assurance. Il se positionne comme 1

Plus en détail

REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE!

REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE! REFORME FISCALE 2014 EN PRATIQUE! L'ACTUALITE 12 février 2014 CGPME Ain Le 11 février dernier La CGPME de l'ain a organisé une réunion d'information pratique à la Chambre des Professions libérales, pour

Plus en détail

Allianz Retraite TNS / Agricole

Allianz Retraite TNS / Agricole Professionnels indépendants Allianz Retraite TNS / Agricole Épargnez pour votre retraite tout en profitant de déductions fiscales *. www.allianz.fr Avec vous de A à Z * Selon la législation en vigueur

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 Sommaire Page 4 Qu est-ce que la retraite par capitalisation? Page 9 Page 12 Page 15 Page 17 Page

Plus en détail

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP

Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Contrat d assurance-vie Skandia Archipel PEP Pourquoi choisir un Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant? Le Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant est l interlocuteur idéal pour gérer

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

Les contrats retraite en Loi Madelin

Les contrats retraite en Loi Madelin Les contrats retraite en Loi Madelin Une retraite obligatoire insuffisante Par rapport à un salarié, le travailleur indépendant est un peu "le parent pauvre" du système de protection sociale français.

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Avril 2011 SOMMAIRE Projets de Loi et de Réforme p. 3 Réforme de la fiscalité du patrimoine Jurisprudence et Réponses ministérielles p. 4 Assurance-vie donnée en garantie et ISF

Plus en détail

mémo Des solutions pour préparer votre avenir et celui de vos enfants sommaire

mémo Des solutions pour préparer votre avenir et celui de vos enfants sommaire Édition : décembre 2013 mémo Des solutions pour préparer votre avenir et celui de vos enfants 1. Épargner pour des projets à moyen terme 2. Préparer un projet immobilier sommaire 3. Préparer l avenir de

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en

Plus en détail

Les principaux produits d épargne retraite.

Les principaux produits d épargne retraite. 1 Les principaux produits d épargne retraite. 2 Contrats individuels Nom Type de contrat Public Fonctionnement Sortie Fiscalité Versement Nb de bénéficiaires / encours Loi Madelin PREFON CRH (CGOS), à

Plus en détail

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal?

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Joëlle DALBERA & Samuel ELIMBI Département Retraite Patrimoniale Direction du Développement Sommaire 01//LE MARCHE DU PERP 02// LES PRINCIPES

Plus en détail

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le souscripteur peut récupérer les sommes investies. Cette faculté lui est personnelle et est appelée rachat. Le rachat peut être total, partiel

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

Assurance épargne avec participation au rendement transparente

Assurance épargne avec participation au rendement transparente Réalisez votre objectif d épargne à coup sûr. Assurance épargne avec participation au rendement transparente Vous souhaitez vous constituer un capital d épargne conséquent pour financer un beau voyage,

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

ORADÉA MULTISUPPORT CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE

ORADÉA MULTISUPPORT CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE ORADÉA MULTISUPPORT Optimisez la gestion et la transmission de votre patrimoine dans le cadre privilégié de l assurance vie. SOCIETE ANONYME D ASSURANCE

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

LE PLAN ÉPARMIL SALUÉ POUR SES PERFORMANCES!

LE PLAN ÉPARMIL SALUÉ POUR SES PERFORMANCES! La solidarité est dans nos gnes ÉPARGNE 3,41% * Plan ÉPARMIL Grand Trophée 2013 de la performance sur 20 ans Revenu Une épargne disponible et sécurisée pour tous les projets de la vie. * Taux de rendement

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu-Bordeaux

Plus en détail

DESCRIPTIF RACHAT COMPTES COURANTS D ASSOCIES

DESCRIPTIF RACHAT COMPTES COURANTS D ASSOCIES DESCRIPTIF DU RACHAT DE COMPTES COURANTS D ASSOCIES LE FINANCEMENT DU COMPTE COURANT D ASSOCIES CROISSANCE DES FONDS PROPRES DE L ENTREPRISE Le financement du Compte Courant d Associés permet, à ces derniers,

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE

NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - ASSURANCE - OBJET : Contrat de Rente survie Base juridique Art.199 septies I 1 du code général des impôts

Plus en détail

SwissLife Référence Retraite

SwissLife Référence Retraite Publicité SwissLife Référence Retraite Contrat individuel d assurance sur la vie, libellé en unités de compte et en euros Assurez votre avenir et celui de vos proches! Label d Excellence Les Dossiers de

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011 Diane Patrimoine Assurance-vie à annuités variables Janvier 2011 Sommaire 1 Enjeu de la retraite et environnement client 2 La solution retraite patrimoniale en 4 points clés Un revenu garanti à vie Performance

Plus en détail

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN

Cardif Retraite. Professionnels Plus. Donnez plus de vie à votre future retraite CONTRAT LOI MADELIN Cardif Retraite Professionnels Plus CONTRAT LOI MADELIN Donnez plus de vie à votre future retraite BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance Yves Durand 10 e assureur européen*, BNP Paribas

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Février 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Investissement dans les PME & réduction ISF / IR : l administration durçit sa doctrine II Contrat d assurance vie, acceptation du bénéfice

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE (Art L 136-7-II du code de la sécurité sociale ; Art 125-0 A, 757 B et 990 I du code général des impôts; Instructions Bulletin Officiel des Impôts n 16 du 23

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 Cahier du patrimoine Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 LE CONTRAT TNS COMPRENDRE LA LOI «MADELIN» 3 Introduction Les objectifs Votée le 11 février 1994, cette

Plus en détail

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE S E R F I P at rimoine POUR UN PLACEMENT IMMOBILIER PLUS SIMPLE ET PLUS SÛR La Société Civile de Placements Immobilier Dans la perspective de votre future retraite,

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail