gaz solution Compétitive à l installation et économique à l utilisation L INFORMATION AU PLUS PRÈS DES PARTENAIRES DE BUTAGAZ

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "gaz solution Compétitive à l installation et économique à l utilisation L INFORMATION AU PLUS PRÈS DES PARTENAIRES DE BUTAGAZ"

Transcription

1 Septembre 2012 N 24 L INFORMATION AU PLUS PRÈS DES PARTENAIRES DE BUTAGAZ RÉNOVI RÉNO VILL LLAG AGES ES D FRANCE : DE PREMIÈRE ÉDITION DANS L AVEYRON La REPO RE PORT RTAG AGE E: UNE CIITERNE DANS UNE BERGERIE À 1400m RACC RA CCOR CC ORDE OR D ME DE MENT NT T LA BOU O CL CLE E DE COMP CO M EN MP ENSA SATI SA TION TI ON gaz solution Compétitive à l installation et économique à l utilisation page 10

2 somma ir e 1000 EUROS EN 03 Actualités 06 Dossier Rénovillages de France : tout le monde s y retrouve! 09 Débat Rencontre ICO 10 Sur le Terrain 10 Réflexion faite, le gaz bien sûr! 12 Quand le propane Butagaz permet de faire revivre la tradition. 15 Vos questions La boucle de compensation 16 Jeu Concours 2 Wii Sport Resort Pack à gagner! 12 Des nouvelles ll fraîches de Bob Pendant que vous étiez en vacances, Bob, lui, n a pas chômé sur sa page Facebook. Pas un événement de l été qu il n ait partagé avec ses fans : fin de l année scolaire, résultats du bac, Festival d Avignon, concours photos... On l a même vu prendre de la hauteur, accroché à une montgolfière! Décidément, n aura jamais fini de nous étonner... Allez vite consulter sa page pour découvrir l animation du moment facebook.com/bobbutagaz AIDES FINANCIÈRES Estimez les Butaprimes pour vos clients Vous avez fait un devis à un client Butagaz pour une chaudière à condensation, couplée à un chauffe-eau solaire individuel? En 3 clics, vous pouvez calculer que votre client peut bénéficier de 700 de Butaprimes(1) Une bonne information pour remporter un marché! Alors n hésitez pas : utilisez le simulateur de Butaprimes sur butagaz.fr (1)Offre soumise à conditions et validation préalable de Butagaz et réservée aux clients Gaz en Citerne Butagaz ayant souscrit un contrat de fourniture de gaz Butagaz, dans la limite de 2780 TTC de primes cumulées par logement de plus de 2 ans, sous forme d avoir gaz, pour des travaux réalisés par des professionnels jusqu au 01/12/12. Modalité d obtention et liste des travaux sur Butagaz.fr

3 Actualité s 03 BONS PLANS Les astuces de Bob Bob, c est le roi des bons plans pour vos clients N hésitez pas à leur transmettre ses astuces pour leur faciliter le gaz au quotidien! Astuce N 1 : Fair e le plein m a in ten a n t, c est ga gn er d u tem p s et d e l a rgen t! Vos clients ont jusqu au 30 septembre 2012 pour gagner 50 TTC par tonne sur leur plein. Une économie financière mais aussi une économie de stress. Plus de panique aux premiers froids! Pensez à leur en parler, ils vous en seront reconnaissants! Astuce N 2 : Av oir tou tes les ca rtes en m a in Choisir le matériel le mieux adapté à chaque maison est souvent un exercice assez délicat même pour les professionnels les plus aguerris! Votre Conseiller en Energie est maintenant doté du logiciel Bâti-Bob qui permet d établir un diagnostic thermique du bâtiment : étiquette énergie, identification des points de perdition, estimation de la consommation d énergie. Cela permet d estimer les aides, les crédits d impôts et d éventuelles subventions, sans oublier le calcul du retour sur investissement! Bref, un outil diagnostic au service de votre expertise et un outil efficace pour convaincre vos clients! PARTENARIAT SAUNIER DUVAL Jusqu à 1000 TTC d économie pour vos clients avec Butagaz et Saunier Duval! Jusqu au 31 octobre 2012, pour l installation d une nouvelle chaudière, Butagaz fait bénéficier vos clients de trois remises exceptionnelles! 500 (1) Fabr riqué Fra en ance (4) Fabriqué en France (4) de prime en avoir gaz pour l achat d une chaudière à condensation. de remise sur la première livraison pour la souscription d un nouveau contrat Butagaz. offert par Saunier Duval pour l achat d une chaudière sol gaz à condensation (1) Offre soumise à conditions et validation préalable de Butagaz et réservée aux clients Gaz en Citerne Butagaz ayant souscrit un contrat de fourniture de gaz Butagaz, dans la limite de 2780 TTC de primes cumulées par logement de plus de 2 ans, sous forme d avoir gaz, pour des travaux réalisés par des professionnels jusqu au 01/12/12. Modalité d obtention et liste des travaux sur Butagaz.fr CAFÉ OU COCKTAIL OFFERT Quand c est Bob qui régale... C est sûr, les clients qui ont profité de cette opération du 1 er juin au 31 juillet, ont apprécié Un café ou un cocktail offert pour tout achat d un menu dans l un des cafés, hôtels, restaurants participant à l opération, ça n arrive pas tous les jours! Mais les meilleures choses ont une fin. Merci donc à Bob d avoir gâté ses heureux clients.

4 04 A c tua l ité s ENERGIES RENOUVELABLES Le vol à voile, une passion très pédagogique Les énergies renouvelables sont dans l air du temps. Mais, pour beaucoup de professionnels, elles relèvent encore d une utopie certes sympathique, mais utopie quand même. Passionné depuis toujours par le vol à voile, Benjamin Blatt, Conseiller en Energie, a voulu leur prouver que si l énergie solaire permet de voler, elle doit bien permettre de chauffer! D où une journée de découverte du vol à voile sur l aérodrome de Périgueux. Enthousiasme garanti! magasin Cobrati (matériel pour les chauffagistes) ainsi que Frédéric Laubignat de Bosch Thermotechnologie, fabricant de chaudières. Expér Quel point commun entre le vol à voile et les problèmes de chauffage? Précisément que tous les deux peuvent aussi fonctionner à l énergie solaire! ien ce pa rta gée Comme on l imagine aisément, chacun est reparti conquis par cette expérience «vraiment inoubliable», au dire de tous! «Efficace au-delà de toutes mes espérances!», s exclame Benjamin Blatt. En effet le bilan est impressionnant : aucun des professionnels présents n était client de Butagaz mais, dans les quinze jours qui ont suivi, tous l ont accueilli les bras ouverts ; le buzz aussi a très bien marché et de nouveaux partenaires ainsi que de nombreux professionnels veulent absolument monter une nouvelle journée. Beaucoup découvrent que Butagaz c est aussi un souffle de vie, de nouvelles compétences et des expériences partagées! «L énergie bon marché, c est fini. Alors, pour limiter le montant des factures de nos clients, on doit faire feu de tout bois, si j ose dire. Outre les changements de comportement et la chasse au gaspillage, outre l amélioration des isolants, il faut coupler les énergies. Développer les énergies renouvelables n est pas une concurrence pour le gaz mais un complément de plus en plus intéressant pour les clients et donc pour nous mêmes.» Fort de ces convictions, Benjamin Blatt, «IL FAUT REGARDER Conseiller en Energie Proxigaz, distributeur LES CHOSES EN FACE, Butagaz pour le Sud-Ouest, ne ménage pas NOUS SOMMES EN sa propre énergie pour les faire partager! D es chefs d en trepr ise en plein ciel TRAIN DE CHANGER DE MONDE!» Mais foin de grands discours, rien ne vaut le partage d une expérience, surtout si elle est ludique! Passionné depuis toujours de pilotage aérien, Benjamin Blatt est un membre actif du Club de vol à voile de Périgueux. Quel point commun entre le vol à voile et les problèmes de chauffage? Précisément que tous les deux peuvent fonctionner à l énergie solaire! Pour illustrer son propos, notre Conseiller Energies a donc organisé, le 23 juin dernier une journée de vol pour une douzaine de chefs d entreprises de la région. L opération a pu être montée grâce à la participation bénévole des membres du club et à la mobilisation de plusieurs partenaires. Ancien chauffagiste lui-même, Benjamin Blatt a mobilisé son réseau, et en particulier son vieux complice Antoine Gadras qui dirige, à Brive, le Une journée de vol à voile, «une expérience inoubliable» au dire de tous les participants!

5 05 Agenda Cette année, nos équipes commerciales partent à la rencontre des prospects gaz en citerne dès la rentrée, avec un programme chargé. Un salon professionnel À R en n es d u 1 1 a u 1 4 septem b re le : salon «Space», dédié à nos clients agriculteurs et éleveurs. Des salons pour aider les particuliers à trouver les artisans et les entreprises du bâtiment pour la Construction, la Rénovation et l Amélioration de l Habitat : À Biar ritz d u 4 a u 7 octob : re Le salon «Solutions Maison», À R ou en d u 5 a u 8 octob re «: Artibat», le plus important salon de la construction de l Ouest de la France - À R en n es d u 2 4 a u 2 6 octob re : le salon de l «Batiexpo» À N an tes d u 8 a u 1 1 n ov em b : re le salon de l «Habitat Durable» PARTENARIAT FFCT Rénovation énergétique : Butagaz éclaire les courtiers en travaux FRANÇAISE FEDERATION EN TRAVAUX DU COURTAGE Sur le thème de la rénovation énergétique, la Fédération Française du Courtage en Travaux (FFCT) organise plusieurs rassemblements régionaux. Butagaz est bien sûr partenaire. La réunion du 27 juin 2012, à Paris, a traité du thème n 1 dans le domaine de la rénovation : quels sont les leviers d optimisation de la performance énergétique des logements? Permettre aux particuliers d améliorer le confort de leur habitat et de faire des économies d énergie, répondre aux nouvelles réglementations, tels étaient les objectifs de cette journée destinée aux courtiers adhérents de la FFCT. La présence de Butagaz a permis d éclairer les courtiers en travaux sur les chaudières nouvelle génération et sur les solutions hybrides compatibles avec le gaz. Bref, de prouver que les solutions gaz sont des garanties de confort, d économie, de fonctionnalité et de respect de l environnement dans le cadre des nouvelles normes.

6 06 Dossier RENOVILLAGES DE FRANCE : Tout le monde s y retrouve! Le 9 juin dernier se tenait le premier rendez-vous Rénovillages de France, à Salmiech dans l Aveyron. Plus de 250 visiteurs particuliers, professionnels et élus s y sont retrouvés pour parler économies d énergie avec des spécialistes de la rénovation. Au programme : bonne humeur, échanges conviviaux et solutions de proximité. Un rendez-vous Rénovillages de France, c est comme un salon sur la rénovation et les économies d énergie mais ça se passe près de chez vos clients, avec principalement des exposants locaux, aptes à proposer des solutions concrètes et à les mettre en œuvre si besoin. Un rendez-vous d experts En plus de Butagaz qui est à l initiative de cette vaste opération d information, de nombreux partenaires sont présents sur Rénovillages de France, notamment : K par K, Bureau Veritas, et bien d autres encore dans les domaines du chauffage, de l isolation, du financement Et, lors de chaque rendez-vous Rénovillages, des installateurs partenaires de Butagaz proposent leur savoir-faire aux visiteurs, souvent en partenariat sur un stand avec un grossiste, et réalisent de bonnes prises de contact, avec demandes de devis à la clé! Ainsi, le 9 juin dernier, les habitants de Salmiech (Aveyron) et des environs ont pu aller à la rencontre d une vingtaine de professionnels nationaux et locaux. «Les gens qui viennent sont intéressés, constate Sébastien Labit, Directeur de Malzac, grossiste local. On fait de bons contacts.» En début de journée, une table ronde consacrée à la rénovation du bâti dans les villages en France en présence de nombreux élus de la région a été l occasion d échanges conviviaux sur les problématiques du financement et des économies d énergie. Qui dit économies d énergie dit Butaprimes Comme Bob ne perd jamais le Nord où qu il se trouve en France, il a toujours quelque chose à dire sur les Butaprimes. Rénovillages de France lui offre l occasion de promouvoir sur le stand Butagaz ce moyen simple, économique et responsable de faire des économies d énergie... et des économies tout court!

7 07 C alen d rier Sainte-Marie (Ille-et-Vilaine) 22 septembre 2012 Richebourg (Pas-de-Calais) 29 septembre 2012 Les Iffs (Ille-et-Vilaine) 5 et 6 octobre 2012 Puylaurens (Tarn) 20 octobre 2012 Pomarez (Landes) 10 novembre 2012 Saint-jean-du-Gard (Gard) 17 novembre 2012 Saint-Mathurin-sur-Loire (Maine-et-Loire) 1 er decembre 2012 A Salmiech, une vingtaine d exposants de la région proposaient leur savoirfaire aux visiteurs. De nombreux corps de métiers étaient représentés mais aussi une banque et des associations capable d orienter les particuliers et les professionnels vers les différentes aides existantes. AES Alliance Energie Solutions, le spécialiste en rénovation intelligente AVEYRON CHEMINEES Cheminées, poêles, cuisinières, cuisines et barbecues ESCALIERS BALDET Conception, fabrication et pose d escaliers sur mesure. JP BOISSONNADE Isolation intérieure et pose de faux plafonds DAVID BOUDOU Entretien et création espaces verts BUREAU VERITAS Leader mondial dans l évaluation de la conformité et la certification BUTAGAZ Fournisseur d énergie, expert du gaz propane depuis plus de 80 ans CRÉDIT AGRICOLE NORD MIDI-PYRÉNÉES Banque et assurance ENERGIES CONSEIL Bureau d étude Energies renouvelables, fluides, électricité, environnemental, bilan thermique, énergétique, bilan carbone, thermographie, mesure de la perméabilité à l air. ERIC GADOU Architecte GAFFIER Stations d épuration, récupération d eau de pluie K par K Spécialiste du remplacement et de la rénovation sur-mesure des fenêtres, volets, portails, portes d entrée et portes de garage MALZAC Matériaux pour bricoler, aménager, bâtir NEGRIER & FILS Monte escaliers et plates-formes élévatrices MEUBLES REY Aménagement intérieur, mobilier PAYS RUTHENOIS Association régie par la loi du 1 er juillet Elle a pour objet, dans le respect des statuts des communautés de communes adhérentes, de mettre en œuvre la politique «pays». SISPLAST Le spécialiste de l étanchéité JEAN-PAUL TAURINES Chauffage, sanitaire, énergies renouvelables 2EBALM Constructeur français de matériel de désherbage thermique et de défanage thermique à gaz.

8 08 Dossier Ils étaient là. Ce qu ils en ont pensé Béatrice Marre, Conseillère municipale à Millau, a particulièrement apprécié la venue de Rénovillages de France dans une petite commune comme Salmiech : «Maintenant, on met à disposition des élus du monde rural des éléments d information, des éléments de financement, alors qu avant ce type de salons était réservé aux grandes villes.» Jacques Viguié, particulier, considère que ce type de rendez-vous sur les économies d énergie est essentiel. «C est l avenir : il faut prévoir que l énergie va être de plus en plus chère et prévoir les solutions de remplacement.» Jean-Paul Labit, Maire de Salmiech : «Je suis très satisfait de cette journée : les exposants locaux sont contents car ils ont fait de bons contacts, les particuliers sont satisfaits de trouver les bons interlocuteurs dans le cadre de leurs projets de rénovation, et la conférence a été très bien perçue par les élus.» Lætitia Ginistry, responsable du stand Habitat et Développement, se félicite de sa participation : «Nous sommes là pour informer les gens sur les aides existantes en fonction des travaux qu ils envisagent de réaliser. Ce type de manifestation est intéressant car cela permet de nous faire connaître et de donner des informations sur un secteur où il n y a pas de communication spécifique des collectivités.» Toutes les infos en un clic Le site web renovillagesdefrance.fr vous permet de découvrir toutes les informations sur les rendez-vous passés et à venir : calendrier, coordonnées des exposants présents dans les différentes communes, partenaires nationaux Vous y trouverez tout ce que vous souhaitez savoir sur Rénovillages de France et même plus! Ainsi, dès la page d accueil, un film réalisé lors de la première édition dans l Aveyron donne une idée précise de l événement, des problématiques abordées et des centres d intérêts des différents types de visiteurs. Convivialité et bonne humeur ur au rendez-vous Pour les visiteurs, particuliers mme professionnels, Rénovillages est un rendez-vous placé sous le co- signe de la décontraction et de la bonne humeur : cadeau de bienvenue, tirage au sort avec de nombreux lots à la clé et même me parfois une visite de Bob en chair et en poils!

9 Dé bat 09 Bureaux d études et installateurs : Un partenariat gagnant-gagnant Créée en 1991, l Association ICO regroupe des responsables de bureaux d études en génie climatique, des ingénieurs-conseils et une quarantaine de membres associés comprenant principalement des industriels mais également des installateurs, des exploitants, des universitaires, etc. L association a pour objectif de faire progresser les idées et les techniques permettant d améliorer les performances énergétiques et environnementales des bâtiments et des équipements techniques, auprès de tous les acteurs du bâtiment. Les domaines abordés sont ceux du génie climatique, de la maîtrise des énergies et des performances des bâtiments depuis leur conception jusqu à leur mise en œuvre, leur gestion et leur maintenance. Ces sujets sont essentiels pour les installateurs. C est pourquoi Butagaz a rejoint cette association. Chaque année, elle organise soit une université soit une série de rencontres dans différentes régions. En 2012, plusieurs «Journée du Confort et de l Eau» ont eu lieu, la dernière en mai à Aixen-Provence. Durant ces rencontres, plusieurs ateliers permettent à tous les professionnels de mieux s approprier les évolutions techniques, les nouveaux produits, les nouvelles problématiques et les évolutions réglementaires. «Certains installateurs, surtout dans les très petites entreprises, vivent les nouvelles réglementations comme autant de nouvelles contraintes ; mais les économies d énergie sont un enjeu primordial pour tous aujourd hui et, par là même, la préoccupation principale dans nos métiers. Cela impose à tous un effort permanent de formation, de mise à niveau, explique Eric Schroeder, Délégué-Général ICO. Pour les prescripteurs, le souci premier est la compétence des entreprises, avant même le prix! C est donc une situation assez stimulante pour les installateurs et une prime aux plus dynamiques, un encouragement important pour tous ceux qui sont motivés afin s adapter aux bouleversements en cours» Certes peu d installateurs sont présents aux rencontres d ICO, mais ils se chargent ensuite de diffuser l information et d initier des formations pour leurs collègues ; à l image de Thierry Dauchelle, Président du directoire de la société COPRECS, à Reims. Pour ce dirigeant d une société approchant la centaine de collaborateurs, «Il est déterminant que tout le monde travaille ensemble ; ce n est pas un choix, c est un impératif! Les installateurs ont besoin de l expertise des bureaux d études mais ces derniers ont aussi besoin de l expérience accumulée sur le terrain par les installateurs! En effet, ce ne sont pas de simples exécutants ; ils doivent conserver la maîtrise du produit et ne pas subir les contraintes commerciales de l industriel. C est fondamental pour le confort et les finances du client car, à l arrivée, c est l installateur qui se retrouve devant le client! Dans un sinistre quel est le premier mis en cause? Nous!» Enfin, ce n est pas faire injure aux bureaux d études que de constater que la plupart des particuliers n ont pas vraiment les moyens de faire appel à eux Dans ce cas, l installateur est souvent le seul spécialiste à qui il incombe de faire des choix, ce qui nécessite de bien maîtriser son sujet. Autant de raisons qui font d ICO une structure précieuse de rencontres, d échanges, de formations pour tous les métiers du bâtiment concernés par les économies d énergie. Et donc, au premier chef, les installateurs. Plus d infos sur

10 10 S ur l e ter r a in Réflexion faite, le gaz bien sûr! Philippe Lacroix, architecte de son état, s est mué en promoteur pour participer au renouveau de son pays natal, le pays de Sault, contrefort pyrénéen dans l Aude. Pour son projet de construction de maisons à Espezel, il avait spontanément opté pour le tout électrique, raisons économiques obligent. C était sans compter sur la force de persuasion de Paul Griffe, Conseiller Energies Butagaz. Arguments à l appui, la solution gaz s est révélée compétitive à l installation et plus économique à l utilisation. Mon premier, Jean-Paul Pibouleu, plombier-chauffagiste, mon second Philippe Lacroix, architecte-promoteur, mon troisième, Paul Griffe, Conseiller Energies Butagaz. Mon tout, une maison en avance sur les normes thermiques actuelles grâce au bois, aux choix bio climatiques et à Butagaz!

11 11 3 juillet 2011 : Ça sent la fin du chantier, la citerne de kilos est installée. Un remplissage par an suffira amplement pour assurer le confort des occupants quelles que soient les rigueurs de l hiver. «J ai fait mes études d architecture et, dans la foulée, mes dix premières années professionnelles, à Toulouse. Mais, la ville, c est pas mon truc. Alors, je suis revenu au pays» raconte Philippe Lacroix. Ce n était pourtant pas une solution de facilité. Entre la désertification rurale et l arrivée des Anglais faisant flamber le prix des terrains et donc de l immobilier, la situation n est pas idéale pour les jeunes qui veulent s installer. «Je ne suis guère adepte des discours écologistes mais je suis très soucieux du respect de l environnement, humain compris, poursuit l architecte. J ai donc convaincu la municipalité de nous vendre une belle parcelle afin d y construire onze maisons à des prix accessibles pour les locaux. Ce projet avait déjà sa maison témoin, la mienne, construite il y a une quinzaine d années suivant des normes très en avance pour l époque.» Le choix essentiel était celui du matériau : le bois. D une part c est un excellent isolant, surtout s il est doublé de fibres de bois, et, d autre part, c est une ressource abondante dans la région, cela permet de dynamiser l activité locale. L absence de transport aide aussi à réduire l empreinte écologique déjà très faible Un rapport confort-prix équilibré Cependant, le gaz n était pas vraiment au programme. Mais, Paul Griffe, conseiller Butagaz, avec la complicité de Jean-Paul Pibouleu, installateur, lui a présenté quelques imparables arguments. «Certes, commente l installateur, l électricité paraît moins chère au premier abord, surtout si on installe des «grille-pain» qui n ont de radiateurs que le nom. Mais on Fiche Projet BÂTIMENT 11 maisons individuelles en bois SURFACE CHAUFFÉE DANS CHAQUE MAISON T3 : 70 m2 T4 : 90 m2 TRAVAUX RÉALISÉS : Construction de pavillons ossature bois sur plancher béton isolant. Couverture : tuiles plates béton. Isolation murs : 16 cm de fibre de bois. Menuiserie : PVC avec volets roulants. récupère vite le différentiel d investissement, sans compter que, question qualité-prix, y a pas photo!» Et Paul Griffe de porter l estocade qui a définitivement convaincu notre architecte-promoteur «On est à 1000 mètres d altitude ; dans une région montagneuse aux hivers systématiquement enneigés, le gaz couplé à des radiateurs à ventouse fonctionne y compris quand il n y a plus d électricité. Il est donc la garantie la plus simple à utiliser pour avoir du chauffage y compris durant les coupures de courant endémiques dans le secteur. Et biensûr, ça coupe toujours quand il fait le plus froid» Les radiateurs ventouse permettent de chauffer véritablement les volumes, là où les radiateurs électriques se contentent de chauffer autour d eux. Un moment plus tard, attablés chez Petit Louis, devant un alléchant foie gras, nos trois compères n en finissent pas de vanter les mérites du gaz. 600 à 800 de gaz par an Paul Griffe rappelle que, vu les pertes de distribution, il faut produire 2,6 kilowatts d électricité en énergie primaire pour en consommer 1 en énergie finale. Avec le gaz, 1 égal 1. «J ai calculé, explique Philippe Lacroix, que, dans les maisons que je propose, les propriétaires dépenseront en énergie entre 600 et 800 euros par an. Si on s en tient aux normes actuelles, je suis 34 % plus performant. Je prépare donc l avenir.». Et Jean-Paul Pibouleu de conclure, «De toute façon, avec les nouvelles normes, le gaz va s imposer!» MATÉRIEL INSTALLÉ : Radiateurs gaz à ventouse (4,2 kw en T3, 6,5 kw en T4). Convecteur rayonnant sèche-serviettes électrique. Citerne : 1 tonne. CRÉDIT D IMPÔT : Pas de crédit d impôt, mais des subventions européennes, régionales et départementales dans le cadre du développement rural.

12 12 S ur l e ter r a in Quand le propane Butagaz permet de faire revivre la tradition Comme dans toutes les régions de montagne, la transhumance est une pratique ancestrale au Pays Basque. Mais, pour des raisons pratiques assez évidentes, la fabrication des fromages directement à la bergerie n était plus qu un vieux souvenir. La solution propane a permis de renouer avec cette tradition. En 2010, cinq exploitants agricoles (brebis laitières et vaches) du massif d Iraty ont décidé de créer un Groupement pastoral. «Cela s est fait sous la pression de la jeune génération», nous expliquent Marcel Teillerie et Xavier Etchelecu, deux des cinq bergers du Groupement. BTS agricole en poche, la fille du premier, Pantxika, 24 ans, et le fils du second, Jérôme, 32 ans, ont la ferme intention de rester au Pays et de valoriser la production locale. «Plutôt que de continuer à vendre le lait de brebis à des producteurs plus ou moins industriels, nous avons décidé de nous lancer dans la fabrication du fromage estive. Les qualités gustatives incomparables de ce fromage, fabriqué directement à la montagne, en font un produit particulièrement recherché», poursuivent les deux bergers en joignant le geste à la parole. Et, en effet, quand on goûte ce fromage, on comprend vraiment pourquoi «les kilos fabriqués chaque saison s écoulent sans Marcel Teillerie (à gauche) et Xavier Etchelecu (à droite), à l initiative du Groupement pastoral d Arxilondo, et, au centre, Michel Laby, Conseiller Energies Proxigaz (mandataire Butagaz pour le Grand Sud-Ouest), devant le bloc électrogène alimenté par la citerne de propane.

13 13 A gauche, la cuve à fromage au bainmarie, pièce maîtresse de la fabrication. Marcel Teillerie en pleine opération de moulage. Le fromage repose ensuite sept heures et doit être retourné une fois. problème et sans intermédiaire. Le bouche à oreille, les foires locales et les touristes suffisent amplement!» Un rapport confort-prix équilibré Mais pour cela, il a fallu mettre en place une installation assez impressionnante. De la traite mécanisée à la cuve à fromage fonctionnant au bainmarie et alimentée au gaz propane Butagaz, autant de postes de travail qui nécessitent une belle consommation d énergie. Et, à 1400 mètres, les poteaux électriques se font rares... A moins d être assez masochiste pour opter pour le fuel et l ensemble de ses nuisances, le gaz s impose ici comme la meilleure solution. La citerne de 1,2 tonne permet donc de faire fonctionner un bloc électrogène SDMO de 9 kilowatts qui alimente en électricité les trayeuses, l accumulateur gaz pour la production d eau chaude, le trépied pour chauffer

14 14 Surle te rain Le rassemblement des brebis avant la traite, rituel du matin et du soir. la cuve à fromage et, bien sûr, la lumière des différents bâtiments. Le solaire est également sollicité pour le fonctionnement du tank à lait et du frigo. Un cadre grandiose Michel Laby, Conseiller en Energie Proxigaz, distributeur Butagaz dans le Sud- Ouest, accompagne l aventure depuis le début. D ailleurs, il connaît tout le monde dans sa région et précise, non sans fierté, que Butagaz y est le leader incontesté! Au fil des kilomètres pour rejoindre la bergerie (le kayolar, en basque), il égrène le nom de ses clients devant lesquels nous passons, d un hôtel restaurant du fond de la vallée à des constructions récentes ou encore des rénovations de l ancien Ecumant la région depuis plusieurs décennies, il connaît la quasitotalité des installateurs dont Matthieu Guecamburu, plombier, chauffagiste, électricien, spécialisé dans l installation des machines à traire, qui a assuré les travaux. Le jour de notre visite, les bergères, mère et fille, étaient descendues dans la vallée où la vie des exploitations continue aussi. Demain matin, les bergers commenceront leur longue journée à cinq heures. Rassemblement des troupeaux et première traite du jour, puis fabrication méticuleuse des fromages. Le cadre, grandiose, et la sérénité des lieux feraient rêver plus d un citadin Fiche Projet BÂTIMENT Bergerie à 1400 m d altitude TRAVAUX RÉALISÉS : Dans le cadre de la rénovation d une bergerie traditionnelle, installation d une salle de traite et d une salle de fabrication. MATÉRIEL INSTALLÉ : Citerne 1,2 tonne Chaudière à gaz Un groupe électrogène fonctionnant au gaz Complément : panneaux solaires pour éclairage et électro-ménager CRÉDIT D IMPÔT : Pas de crédit d impôts, mais des subventions européennes, régionales et départementales dans le cadre du développement rural.

15 Vos questions 15 LA QUESTION Est-il obligatoire de réaliser une boucle de compensation à la sortie d un réservoir? A B C LA RÉPONSE DE BUTAGAZ ASSISTANCE D La boucle de compensation n est pas obligatoire mais c est une préconisation de Butagaz depuis Sa réalisation est fortement recommandée pour deux raisons : 1/ Elle permet d absorber un possible mouvement de réservoir 2/ Elle offre une réserve de mouvement en cas de changement d accessoire (détendeur/limiteur) de dimension différente. PROCÉDURE DE RACCORDEMENT RECOMMANDÉE PAR BUTAGAZ : 1 - Orientez la tête du détendeur (A) 2 - Vérifiez la présence du limiteur de pression (B) et du raccord isolant (C) 3 - Perforez la cloison du capot et passez la canalisation de sorte à effectuer une boucle de compensation (D) Rappel des règles d implantation d une citerne enfouie Maintenir le sol au niveau du couvercle du capot Ne pas enlever les 4 plots de signalisation Interdire tout passage de véhicules ou dépôt de matériaux au-dessus de la citerne Les arbres et arbustes doivent être plantés à plus de 1,5 mètre de la citerne Ne pas utiliser d appareils électriques pouvant produire des courants vagabonds ou induits à proximité du réservoir. Publication Butagaz , rue Raspail Levallois-Perret Cedex. Directeur de la publication : Anne Bouet. Coordination : Julie Gineste. Avec la participation de Ronan Scavennec & l équipe PROXIGAZ. Conception & réalisation - 45, avenue Victor-Hugo - Bât Aubervilliers cedex - Crédits photos : Sylvain Lefeuvre, Thinkstock. Vous pouvez contacter Thermostat par fax au ou par mail à l adresse phileog.com. Impression sur un papier provenant de forêts gérées selon des principes conformes aux normes environnementales. BUTAGAZ, S.A.S. au capital de RCS Nanterre - Siret APE 4671Z

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE 26 FEVRIER 2013 BLEU CIEL D EDF, L EXPERTISE D EDF AU SERVICE DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Contact presse : Colette Génin Tél : 01 44 82 48 84 e-mail : edf-presse@consultants.publicis.fr www.edf.fr EDF SA au

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

Le financement du projet

Le financement du projet Le financement du projet Comment financer mon projet? 14 Votre budget doit faire l objet d une étude approfondie. Pour vous aider à établir votre plan de financement, faites appel à l Association Départementale

Plus en détail

Menuiserie. Chauffage. Isolation. Traitement de toiture

Menuiserie. Chauffage. Isolation. Traitement de toiture Menuiserie Chauffage Isolation Traitement de toiture Home Eco Ouest partenaire de vos travaux de menuiserie, de chauffage et d isolation dans tout le Finistère La société Home Eco Ouest située à Plabennec

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

... au confort du gaz en réseau!

... au confort du gaz en réseau! ... au confort du gaz en réseau! OUI, le gaz en réseau arrive près de chez vous! Suite à un appel d offre public, votre commune a choisi de confier l installation du réseau local de gaz propane à TOTALGAZ,

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques. Copropriété du SENS UNIQUE. Exploitation Télégestion

Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques. Copropriété du SENS UNIQUE. Exploitation Télégestion Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques Copropriété du SENS UNIQUE Maintenance Exploitation Télégestion Etat des lieux : LE SENS UNIQUE 10 bâtiments - 137 logements Années de

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Les chaudières au gaz naturel

Les chaudières au gaz naturel Les chaudières au gaz naturel Sommaire Les chaudières au gaz naturel avec Gaz de France DolceVita P.4 P.6 P.8 P.10 P.14 P.16 P.18 P.20 P.22 P.23 Comment ça fonctionne? Les chaudières à condensation Les

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation

>> >> >> Innovens. La condensation à la pointe de l innovation C h a u d i è r e m u r a l e g a z c o n d e n s a t i o n Innovens ADVANCE La condensation à la pointe de l innovation >> >> >> > Ecologie et économies d énergie Nouvelle

Plus en détail

Choisir un professionnel compétent

Choisir un professionnel compétent L habitat Choisir un professionnel compétent COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : février 2015 sommaire glossaire introduction Faites appel à des professionnels compétents... 3 Des

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE.

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL

UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE ÉQUIPE D ARTISANS LOCAUX & EXPÉRIMENTÉS CONSTRUCTION & EXTENSION RÉNOVATION & AMÉNAGEMENT CONSEIL UNE EXTENSION UNE RÉNOVATION UNE CONSTRUCTION? MAISON COMTEMPORAINE MAISON TRADITIONNELLE Qu il s agisse

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Des clients très majoritairement propriétaires

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON

LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON LE BOIS, LA SOLUTION ÉCONOMIQUE POUR RÉINVENTER SA MAISON Performant thermiquement, léger et travaillé en atelier avant d être rapidement monté sur chantier, le bois est le matériau idéal pour les Extensions/Surélévations.

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter

Les solutions business outils et services pour votre entreprise. vendre. communiquer. fidéliser. prospecter Les solutions business outils et services pour votre entreprise vendre communiquer fidéliser prospecter Plus loin à vos côtés Vous êtes une jeune entreprise, client Hager ou membre du Réseau Hager? Votre

Plus en détail

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS

D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 D 4.5 : MONITORING AND EVALUATION REPORT FOR MOUNTEE PILOTS Nom du projet-pilote

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

constructeur de maisons en béton cellulaire

constructeur de maisons en béton cellulaire CONSOM MATION BÂTIMENT BASSE BBC BATICONFORT, constructeur de maisons en béton cellulaire 1 er constructeur francilien w w w. b a t i c o n f o r t. f r ÉDITO BATICONFORT, bâtisseur de vies nouvelles POURQUOI

Plus en détail

Appuyez sur la touche ENTRÉE pour visualiser la suite de la brochure.

Appuyez sur la touche ENTRÉE pour visualiser la suite de la brochure. Appuyez sur la touche ENTRÉE pour visualiser la suite de la brochure. Série limitée Mon chalet Cuny - 2013 Un chalet, le charme d un style de vie tant en hiver qu en été. Le bois, le minéral, le calme

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2013 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS 51 111-80011 AMIENS

Plus en détail

septembre 2011 n 21 Les économies d énergie récompensées Page 5 Assistance Page 10 Une rénovation coordonnée par l installateur

septembre 2011 n 21 Les économies d énergie récompensées Page 5 Assistance Page 10 Une rénovation coordonnée par l installateur septembre 2011 n 21 Les économies d énergie récompensées Page 5 Butagaz Assistance Page 10 Une rénovation coordonnée par l installateur ACTUALITÉS SOMMAIRE ACTUALITÉS PAGE 02 BUTAGAZ & VOUS PAGE 05 Butagaz

Plus en détail

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase OrganisaBon : Amis de Mase Quel chauffage pour ma maison? Mase, 19.01.2012 UNE HISTOIRE ORDINAIRE Il était une fois en 1970 ConstrucBon d une villa

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE RAPPORT N 448-2033LOC0707PE48 ETABLI EN UN EXEMPLAIRE ORIGINAL LE 26/10/2009 ET VALABLE DIX ANS DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Ce rapport comprend 5 pages et 3 pages en annexe, il ne peut être utilisé

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) SDH - SARL n 23 Avenue Gambetta 17100 Saintes Tél. : 05 46 97 61 34 - Fax : 05 46 97 26 30 RCS : 504 761 248 Compagnie d assurance : Generali Assurances n AL169975 Diagnostic de performance énergétique

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

quelles améliorations possibles?

quelles améliorations possibles? Fiche 1 - Définitions et principes Le chauffage électrique en quelques chiffres. 1,5 fois plus cher : le coût d exploitation du chauffage électrique est 1,5 fois plus élevé que celui du chauffage gaz naturel

Plus en détail

Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF

Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF Ministère des Ressources naturelles PROGRAMME RÉNOCLIMAT CADRE NORMATIF 1 LE CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT A UNE VALEUR JURIDIQUE. IL PRÉVAUT SUR LES DÉPLIANTS ET SUR LES AUTRES RENSEIGNEMENTS PUBLIÉS AU

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

40% >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> 10 min.

40% >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> 10 min. NOUS VOULONS ÉCONOMISER L ÉNERGIE JE VEUX UNE SOLUTION PRATIQUE POUR MA MAISON Des factures en nette diminution grâce à la condensation. Très compacte, la chaudière trouve sa place partout. Des rendements

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments

Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments climat d innovation Economies d énergie Rénovation thermique des bâtiments Les aides financières à disposition des ménages Edition 2012 Essayons d y voir plus clair 2/3 Les décisions du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

PRÊT BONIFIÉ à partir de 1 %TEG. ANNUEL FIXE (a) de 1500 à 21 500 pour une installation éco-efficace au gaz naturel

PRÊT BONIFIÉ à partir de 1 %TEG. ANNUEL FIXE (a) de 1500 à 21 500 pour une installation éco-efficace au gaz naturel PRÊT BONIFIÉ 1 %TEG ANNUEL FIXE (a) CHAUDIERE GAZ NATUREL CHAUFFE-EAU SOLAIRE ISOLATION THERMIQUE de 1500 à 21 500 pour une installation éco-efficace au gaz naturel PRÊT BONIFIÉ 1 %TEG ANNUEL FIXE (a)

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?»

Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Formation Bâtiment Durable : «Polluants intérieurs: comment les limiter?» Bruxelles Environnement VENTILATION: DIAGNOSTICS ET DISPOSITIFS POUR GARANTIR LA QUALITÉ DE L AIR DANS LES ÉCOLES Catherine MASSART

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX MAISON BASSE ENERGIE 27-02-2012 I. Gros-oeuvre fermé I.1. Gros-oeuvre Terrassement, fondations, maçonnerie, plancher et seuils Citerne eau de pluie de 6000 litres I.2. Ossature Ossature

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge www.amoes.com Note technique Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge N Document NT11-01 Diffusion hors collaborateurs Amoès Version 1.1 Septembre 2011 Autorisée librement X Rédigé par

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr

Effilogis 2015. rénovation mode d emploi. www.effilogis.fr PARTICULIERS Un COLLECTIVITÉS investissement BAILLEURS SOCIAUX de bon sens Effilogis 2015 rénovation mode d emploi www.effilogis.fr Habitation BBC Bon à savoir Une habitation rénovée Bâtiment Basse Consommation

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Rénovation éco-énergétique

Rénovation éco-énergétique Rénovation éco-énergétique bureaux Fondation Roi Baudouin Rue Brederode, 21 1000 Bruxelles 1 Optimisation bâtiment dans le respect de son caractère patrimonial Démarche citoyenne responsable 2 Certains

Plus en détail

Des performances exceptionnelles.

Des performances exceptionnelles. Accumulateurs d énergie ROTEX Des performances exceptionnelles. L accumulateur de chaleur haute performance de ROTEX offre une hygiène maximale et un confort optimal de l eau chaude sanitaire. «Lorsqu

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

L EXPERIENCE FAIT METHODE

L EXPERIENCE FAIT METHODE Restitution de l atelier du 25 mai 2010 Rapporteur : Guy Thomasset, maire de Limeuil L EXPERIENCE FAIT METHODE ENERGIES ET BATIMENTS PUBLICS DÉROULEMENT DE L ATELIER Apports techniques : BBC, Negawatt,

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 2278 / 1 Réf. Ademe : 1535V2001510H Référence du logiciel validé : Imm PACT DPE Version 7A Valable jusqu au : 01/05/2025 Type de bâtiment : Appartement (Lots 55,43) Année de construction : avant 1948

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels C A R C A S S O N N E N A R B O N N E A U D E SOMMAIRE n MAISONS INDIVIDUELLES 2 / 6 n PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 7 / 8 n RÉNOVATION

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients

HABITAT. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? De l urgence au confort : assurez la tranquillité et la sécurité de vos clients Mondial Assistance, c est : Un engagement qualité fort Mondial Assistance est une société certifiée ISO 9001 : 2000 Des équipes dédiées Un pôle Habitat spécialiste : - Plus de 30 chargés d assistance -

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation d une ancienne grange en gîte touristique Localisation : Gîte

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail