LE RECYCLAGE ET LE BOUCLAGE DE L E.C.S. J-M R. D-BTP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE RECYCLAGE ET LE BOUCLAGE DE L E.C.S. J-M R. D-BTP"

Transcription

1 LE RECYCLAGE ET LE BOUCLAGE DE L E.C.S. J-M R. D-BTP

2 Généralités Calorifugeage des conduites d ECS Traçage par ruban chauffant Recyclage par pompe incorporée - circuit de bouclage classique Circuit de bouclage classique Débit de bouclage Recyclage et bouclage assurés par une seule pompe Recyclage assuré par pompe incorporée et bouclage classique Recyclage et bouclage assurés par une seule pompe Étude hydraulique de la boucle Équilibrage de la boucle Remarques sur la pompe de bouclage Réchauffeur de boucle 2

3 Généralités Désordres Quand de l eau chaude sanitaire stagne dans les tuyauteries, elle se refroidit. Ceci nécessite de puiser une quantité d eau froide plus ou moins importante après ouverture du robinet avant d obtenir de nouveau de l eau chaude. Différentes raisons peuvent être à l origine de ce désordre : un défaut d isolation de la conduite d eau chaude sanitaire, un surdimensionnement de la conduite d eau chaude sanitaire par rapport au débit des points de puisage, une distance élevée entre les points de puisages et le stockage. 3

4 Généralités Solutions A ces désordres peuvent être apportés plusieurs solutions : une isolation accrue des conduites d eau chaude sanitaire, un traçage des tuyauteries par ruban électrique chauffant placé entre la canalisation et le calorifuge, un bouclage hydraulique avec pompe de bouclage assurant la circulation continue de l eau chaude sanitaire et le maintien de la température de consigne. Remarque: Les différents remèdes peuvent être conjugués. 4

5 Calorifugeage des conduites d ECS calorifugeage Un calorifugeage des conduites d ECS correctement effectué avec un matériau approprié (à ne pas confondre avec les isolants anti-condensation) limite considérablement les fuites thermiques. Alimentation eau de ville 5

6 Traçage par ruban chauffant traçage Le traçage par ruban chauffant doit permettre un maintien de température de l ECS aux environ de 50 C. Certains modèles de cordons chauffants peuvent être régulés de telle façon que la température de l ECS soit relevée temporairement à 65 C afin de détruire les légionnelles. Alimentation eau de ville 6

7 Recyclage par pompe incorporée - circuit de bouclage classique Pour l accumulation ou la semi-accumulation, une pompe de recyclage incorporée au préparateur garanti les conditions d homogénéité d une température stable lors d un soutirage maximal. Une pompe de bouclage assure dans la boucle de retour le maintien de la température de puisage. Alimentation eau de ville 7

8 Circuit de bouclage classique On assure le recyclage en utilisant la pompe de bouclage. Un bipasse limite le débit de bouclage à ce qui est nécessaire à l entretien Alimentation eau de ville 8

9 Pertes thermiques dans les tuyauteries On peut déterminer ces pertes avec une précision suffisante en utilisant les ordres de grandeur suivants : ( pour un écart de température de 40 K entre l eau et l ambiance ) TYPE DE MATERIAUX Cuivre nu Acier nu Tube calorifugé PERTES THERMIQUES W/ml 20 W/ml 2 x Ø intérieur 10 W/ml Pour un écart différent de 40 K, on applique une règle de trois. Exemple: 10 ml de tube acier nu de 33/42 ECS = 55 C AMB = 20 C Valeur des pertes = 10. ( 2.33 ). ( ) 40 = 577,5 W 9

10 Débit de bouclage Débit destiné à compenser les pertes thermiques totales de la distribution. Q bouclage ( m 3 /h) = p (kw) (K). 1,163 où (p) est la valeur des pertes et la chute de température admise entre le départ et le point de puisage le plus éloigné (de l ordre de 5 K). Ce débit s avère généralement si faible qu il n y a aucun inconvénient dans la pratique à l augmenter. Souvent on ne trouve pas de pompes adaptées à de si petits débits. Débit par tronçon : Le débit dans un tronçon sert à compenser les pertes thermiques du tronçon lui-même ainsi que de tous les tronçons situés en aval. Le débit total de bouclage doit être réparti à chaque dérivation du circuit au prorata des pertes thermiques observées en aval du point de dérivation. Ceci implique un équilibrage du bouclage qui sera réalisé au moyen des vannes de réglages placées sur les retours de chaque boucle. 10

11 Recyclage et bouclage assurés par une seule pompe Pompe de bouclage Régulation primaire Équilibrage des colonnes Alimentation eau de ville 11

12 Recyclage assuré par pompe incorporée et bouclage classique Pompes de bouclage Régulation primaire Alimentation eau de ville Équilibrage des colonnes 12

13 Recyclage et bouclage assurés par une seule pompe Pompe de bouclage Régulation primaire Équilibrage des colonnes Alimentation eau de ville 13

14 Étude hydraulique de la boucle Dimensionnement des conduites : Les conduites de distribution et de bouclage sont dimensionnées de la même manière que les conduites de chauffage, en respectant les mêmes vitesses limites. Hauteur manométrique de la pompe de bouclage : C est la somme des pertes de charges sur le circuit le plus défavorisé calculé pour le débit de bouclage et non pour le débit de puisage. Hors puisage, les pertes de charges dans les conduites de distribution sont très faibles (quelques mmce/ml). Dans les conduites de bouclage, les pertes de charges sont comparables à celles des circuits de chauffage (de 10 à 20 mmce/ml). 14

15 Équilibrage de la boucle Le principe de l équilibrage des boucles de distribution d ECS est tout à fait comparable à celui des conduites de chauffage. Les organes de réglage sont disposés sur le retour de la boucle de manière à ne pas perturber les puisages. Le déséquilibre hydraulique se manifeste en l absence de puisage par l impossibilité de maintenir la température aux points de puisage les plus éloignés. Pour y remédier, il faut limiter les débits dans les branches les plus favorisées. Le surdimensionnement de la pompe de bouclage favorise l équilibrage des différentes boucles en augmentant l autorité des vannes de réglages. 15

16 Remarques sur la pompe de bouclage De même que les organes d équilibrage, la pompe de bouclage est située sur le retour afin de ne pas avoir à supporter les débits de puisage qui sont bien supérieurs aux débits de bouclage. Pendant les puisages, les pertes de charges dans les tronçons de distribution augmentent considérablement risquant ainsi d inverser le débit de la pompe de bouclage. Afin d éviter ce phénomène, un clapet anti-retour est installé en série sur la pompe. Remarque importante : La présence du clapet anti-retour peut engendrer un débit nul sur la pompe de bouclage aux heures de pointes. Ceci ne gêne en rien le fonctionnement du système. 16

17 Réchauffeur de boucle L eau de retour de boucle est réintroduite soit en amont soit en aval du système de chauffe. Ceci tend à abaisser la température de distribution. Afin de compenser cette chute de température, il peut être placé un traceur chauffant sur la boucle de retour. traceur 17

L importance de la conception des réseaux d eau sanitaire dans la lutte contre les légionelles

L importance de la conception des réseaux d eau sanitaire dans la lutte contre les légionelles L importance de la conception des réseaux d eau sanitaire dans la lutte contre les légionelles INTRODUCTION Les facteurs de risques Installation surdimensionnée Circuit de grande taille Complexité des

Plus en détail

Programme EcsRecyclage (Dimensionnement bouclage ECS)

Programme EcsRecyclage (Dimensionnement bouclage ECS) Programme EcsRecyclage (Dimensionnement bouclage ECS) Informations Jean Yves MESSE THERMEXCEL Copyright 2004-2015 ThermExcel - All Rights Reserved Conception et dimensionnement des réseaux bouclés Les

Plus en détail

RESEAUX D EAU CHAUDE SANITAIRE. «Sans équilibrage hydraulique, point de salut!»

RESEAUX D EAU CHAUDE SANITAIRE. «Sans équilibrage hydraulique, point de salut!» Introduction RESEAUX D EAU CHAUDE SANITAIRE. «Sans équilibrage hydraulique, point de salut!» Les réseaux de distribution d eau chaude sanitaire sont conçus et réalisés pour donner à l ensemble des utilisateurs

Plus en détail

LES CIRCULATEURS ET LES POMPES

LES CIRCULATEURS ET LES POMPES LES C IR C ULATEUR S ET LES POMPES J-M R. D-BTP 2006 1 Présentation Détermination et dimensionnement Sélection Conditions de pose Types particuliers Mise en service et réglage Hydraulique et couplages

Plus en détail

RESEAUX D EAU SANITAIRE

RESEAUX D EAU SANITAIRE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE SEMI- INSTANTANEE RESEAUX D EAU SANITAIRE La présente fiche, destinée aux professionnels doit être adaptée suivant chaque application. L utilisation du document relève

Plus en détail

Classe : Technologie : production ECS électrique en habitat individuel. Production ECS en habitat individuel

Classe : Technologie : production ECS électrique en habitat individuel. Production ECS en habitat individuel Production ECS en habitat individuel 1. Généralités Pourquoi produire de l eau chaude sanitaire? Pour avoir de l eau chaude au différents point de puisage d une habitation (lavabo, évier, douche, baignoire...)

Plus en détail

RÉUSSIR L ÉQUILIBRAGE DU BOUCLAGE

RÉUSSIR L ÉQUILIBRAGE DU BOUCLAGE FOCUS TECHNIQUE RÉUSSIR L ÉQUILIBRAGE DU BOUCLAGE INTRODUCTION L équilibrage d un bouclage d Eau Chaude Sanitaire (ECS) est encore mal appréhendé par la profession. Ce constat découle d une autre constation

Plus en détail

LES EMETTEURS J-M R. D-BTP

LES EMETTEURS J-M R. D-BTP LES EMETTEURS J-M R. D-BTP 2006 1 Rôle Radiateurs fonte Radiateurs acier Radiateurs aluminium Échange thermique Emplacement des radiateurs Accessoires de pose des radiateurs Règles de pose Choix des radiateurs

Plus en détail

Liste des lots : Montant HT en TVA Montant TVA en Montant TTC en 05 - PLOMBERIE CHAUFFAGE VENTILATION CLIMATISATION DESENFUMAGE

Liste des lots : Montant HT en TVA Montant TVA en Montant TTC en 05 - PLOMBERIE CHAUFFAGE VENTILATION CLIMATISATION DESENFUMAGE ATTIC+ le 29/04/2013 Transfert vers EXCEL DPGF CISINE Affaire : Restructuration de Pacific Vapeur et Pio Maître d'ouvrage : Liste des lots : Montant HT en TVA Montant TVA en Montant TTC en 05 - PLOMBERIE

Plus en détail

Agence régionale de santé PACA. Document de vulgarisation sur l hydraulique des réseaux d eau chaude sanitaire. Version du 29 juillet 2011

Agence régionale de santé PACA. Document de vulgarisation sur l hydraulique des réseaux d eau chaude sanitaire. Version du 29 juillet 2011 Conseil, études et formations dans le domaine de la distribution des eaux 27 rue Titon 75011 Paris Tel : 01 43 48 89 31 Fax : 01 43 73 25 28 contact@aquafluence.fr www.aquafluence.eu Agence régionale de

Plus en détail

Production instantanée d ECS

Production instantanée d ECS Production instantanée d ECS Par Jean-Marc DUFOUR 28/01/2016 61 Sommaire Principe de la production instantanée Les variantes: Production instantanée directe Production instantanée indirecte Avec échangeur

Plus en détail

TA-COMFORT-S. Armoires d équilibrage centralisées Sous-station de chauffage pour chauffage au sol et eau chaude sanitaire

TA-COMFORT-S. Armoires d équilibrage centralisées Sous-station de chauffage pour chauffage au sol et eau chaude sanitaire TA-COMFORT-S Armoires d équilibrage centralisées Sous-station de chauffage pour chauffage au sol et eau chaude sanitaire IMI TA / Vannes de régulation / TA-COMFORT-S TA-COMFORT-S Conception tout en un

Plus en détail

DPGF Détail des prix global et forfaitaire

DPGF Détail des prix global et forfaitaire DPGF Détail des prix global et forfaitaire du Lot Rénovation Chauffage et rafraichissement CENTRE D ACTIVITES NOUVELLES - ARANDON (38) Maître d Ouvrage Communauté de Communes du Pays des Couleurs 574,

Plus en détail

Les bouteilles de découplage hydraulique

Les bouteilles de découplage hydraulique Les bouteilles de découplage hydraulique Objectifs intermédiaires : Vous serez capables de : définir la fonction des B.D.H ; donner le sens de circulation de l eau dans les B.D.H ; dimensionner une B.D.H

Plus en détail

Température de l air extérieur. Température de l eau froide. d un espace tampon Surface d un groupe desservie. Besoin d ECS en entrée majorés

Température de l air extérieur. Température de l eau froide. d un espace tampon Surface d un groupe desservie. Besoin d ECS en entrée majorés Température de l air extérieur Température de l eau froide d un espace tampon Surface d un groupe desservie Besoin d ECS en entrée majorés Température du réseau d ECS Valeurs opérées par d autres modules

Plus en détail

GUIDE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES

GUIDE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES REUNION MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES COLLECTIVES A LA REUNION REDACTION DE DOCUMENTS TYPES GUIDE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES ERIC MICHEL - VINCENT BAYETTI ACD2 THOMAS AILHAUD - HELIOTROPIC

Plus en détail

Page 1 of 6 Plomberie sanitaire, dimensionnement, réseaux d'alimentation d'eau potable, eau chaude sanitaire, recyclage et bouclage d'eau, débit de base, débit de simultanéité. English site Accueil Thématique

Plus en détail

Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en- Bigorre. Phase DCE. CDPGF lot n 11 Plomberie Chauffage - Ventilation

Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en- Bigorre. Phase DCE. CDPGF lot n 11 Plomberie Chauffage - Ventilation Réhabilitation de la piscine intercommunale de Vic-en- Bigorre Phase DCE CDPGF lot n 11 Plomberie Chauffage - Ventilation Emetteur : Date 30/11/2015 Rédigé par CD2I Nom fichier VICENBIGORRE_CD2I_MALE_DCE_CDPGF09

Plus en détail

CHAUDIÈRE ACIER PRESSURISÉE À INVERSION DE FLAMME. Prolongement des tubes de fumées sur la plaque arrière pour augmenter la résistance à la corrosion

CHAUDIÈRE ACIER PRESSURISÉE À INVERSION DE FLAMME. Prolongement des tubes de fumées sur la plaque arrière pour augmenter la résistance à la corrosion BREVET tubes de fumées 5 ans de garantie sur le corps de chauffe option extension à 10 ans CHAUDIÈRE ACIER PRESSURISÉE À INVERSION DE FLAMME Chaudière pressurisée à tubes de fumées GAMME de 64 à 291 kw

Plus en détail

L'eau chaude du futur

L'eau chaude du futur L'eau chaude du futur CHAUDIÈREs ÉLECTRIQUEs Fabrication Française SÉRIE RELAX ET MULTI ÉLEC RELAX DIGITAL 6 à 24 kw DESCRIPTIF Les chaudières RELAX sont étudiées pour répondre à tous les besoins de chauffage

Plus en détail

Contrôle de distribution des fluides

Contrôle de distribution des fluides Contrôle de distribution des fluides 2011-2012 Questions de cours (6pts) 1/ Dans le cadre d une production d ECS décentralisée (locale), deux systèmes sont disponibles : - la production instantanée, -

Plus en détail

Chaudière. collective SOLUTION. Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD Version du 27/05/2013

Chaudière. collective SOLUTION. Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD Version du 27/05/2013 Chaudière à condensation collective Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 SOLUTION Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise

Plus en détail

08/10/2015 Réglementation ECS Focus sur DTU 60.11

08/10/2015 Réglementation ECS Focus sur DTU 60.11 Etudier les réglementations nouvelles ECS - DTU 60.11 Aout 2013 - Guides techniques 2012 CSTB - Norme pour le contrôle arrêté 2010 - Notion de biofilm dans la réglementation Intégrer cette nouvelle réglementation

Plus en détail

P.E.J. 130 ET P.E.J. 210

P.E.J. 130 ET P.E.J. 210 Fabrication Française NOTICE TECHNIQUE POUR L'INSTLLTEUR ET D'EMPLOI POUR L'USGER P.E.J. 130 ET P.E.J. 210 Préparateur Juxtaposable Inoxydable double paroi intégrale SOMMIRE 1 - Présentation... Page 2

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS)

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS) Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS) Bruxelles Environnement Le choix des systèmes de production de chaleur et d ECS DISTRIBUTION ET ÉMISSION

Plus en détail

TA-Therm. Vannes thermostatiques d équilibrage Robinet thermostatique pour boucle d eau chaude

TA-Therm. Vannes thermostatiques d équilibrage Robinet thermostatique pour boucle d eau chaude TA-Therm Vannes thermostatiques d équilibrage Robinet thermostatique pour boucle d eau chaude IMI HEIMEIER / Eau potable / TA-Therm TA-Therm Ce robinet thermostatique pour l équilibrage automatique dans

Plus en détail

LA SOUPAPE DIFFERENTIELLE. Alain Morissonnaud

LA SOUPAPE DIFFERENTIELLE. Alain Morissonnaud LA SOUPAPE DIFFERENTIELLE Alain Morissonnaud 2010 1 - généralités Réglage hydraulique de la soupape différentielle. Dimensionnement de la soupape différentielle 2 L installation fonctionne normalement.

Plus en détail

Architecture d Intérieur. Equipement du bâtiment. Eau chaude sanitaire. A.Arpigny. Ai Eau chaude sanitaire 1

Architecture d Intérieur. Equipement du bâtiment. Eau chaude sanitaire. A.Arpigny. Ai Eau chaude sanitaire 1 Architecture d Intérieur Equipement du bâtiment Eau chaude sanitaire A.Arpigny Ai3 2014-2015- Eau chaude sanitaire 1 Qu est-ce que c est l eau chaude sanitaire??? Quels sont les critères qui entrent en

Plus en détail

Guide d utilisation de l interface utilisateur. Version 1.3

Guide d utilisation de l interface utilisateur. Version 1.3 Guide d utilisation de l interface utilisateur Version 1.3 1 Guide d utilisation de l Interface Utilisateur 2 Sommaire - Description de l interface utilisateur ou IU page 5 - Les menus: page 6 et 7 - Chauffage

Plus en détail

Conductivité thermique de l'isolant en W / m C 0,042 Température de l'ambiance en C 19 Epaisseur de l'isolant en mm 19 Température intérieure du tube

Conductivité thermique de l'isolant en W / m C 0,042 Température de l'ambiance en C 19 Epaisseur de l'isolant en mm 19 Température intérieure du tube Conductivité thermique de l'isolant en W / m C 0,042 Température de l'ambiance en C 19 Epaisseur de l'isolant en mm 19 Température intérieure du tube en C 55 Longeur en Diamètre intérieur Epaisseur de

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL CLASSE A BALLONS

CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL CLASSE A BALLONS CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL CLASSE A BALLONS Email 300-400 Instructions de fonctionnement et de maintenance pour l usager CP018144 04/12/15 V1.5 - page 1 - BLOSOL COMBI SOMMAIRE 1. GENERALITE... 3 Recommandations

Plus en détail

TA-COMFORT-R. Armoires d équilibrage centralisées Sous-station de chauffage pour chauffage des radiateurs et d eau chaude sanitaire

TA-COMFORT-R. Armoires d équilibrage centralisées Sous-station de chauffage pour chauffage des radiateurs et d eau chaude sanitaire TA-COMFORT-R Armoires d équilibrage centralisées Sous-station de chauffage pour chauffage des radiateurs et d eau chaude sanitaire IMI TA / Vannes de régulation / TA-COMFORT-R TA-COMFORT-R Conception tout

Plus en détail

DOSSIER BOUTEILLES DE DECOUPLAGE

DOSSIER BOUTEILLES DE DECOUPLAGE DOSSIER BOUTEILLES DE DECOUPLAGE «CASSE PRESSION» OU «MELANGE» PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT RACCORDEMENTS LES EQUIPEMENTS CALCUL DU POSITIONNEMENT DES PIQUAGES EXPLICATIONS DE LA REGLE DES «3D» CALCUL DU

Plus en détail

Schémas hydrauliques. Sommaire. MHX-3 / MHX-4 2C Page 2. MHR-IN Page 9. GS Page 17. Gamme Hybrid Page 24. Légende Page 30.

Schémas hydrauliques. Sommaire. MHX-3 / MHX-4 2C Page 2. MHR-IN Page 9. GS Page 17. Gamme Hybrid Page 24. Légende Page 30. Schémas hydrauliques Sommaire MHX-3 / MHX-4 2C Page 2 MHR-IN Page 9 GS Page 17 Gamme Hybrid Page 24 Légende Page 30 mars - 2015 Schémas hydrauliques Sommaire MHX-3 Appoint électrique (ECS chaudière) Page

Plus en détail

IT - 300/400/500/600/750/1000 IT

IT - 300/400/500/600/750/1000 IT Ballon échangeur IT - 300/400/500/600/750/1000 IT - 1500/2000/2500/3000 Ballon échangeur entièrement thermovitrifié pour toutes applications Echangeur en spirale avec système de séparation unique La thermo

Plus en détail

Micro/mini cogénération à appoint séparé

Micro/mini cogénération à appoint séparé Micro/mini cogénération à appoint séparé (moteur à combustion interne) Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : ClimaWin de BBS Slama Version 4.1.5.3 du 27/05/2013 SOLUTION Présentation Cette fiche

Plus en détail

INSTALLATIONS THERMIQUES

INSTALLATIONS THERMIQUES INSTALLATIONS THERMIQUES I L'ÉMISSION DE CHALEUR 1. Classification des chauffages et des émetteurs de chaleur 1.1. Les catégories de chauffages 1.1.1. Le chauffage par appareils indépendants 1.1.2. Le

Plus en détail

Vannes 3 voies, PN16

Vannes 3 voies, PN16 4 849 Vannes 3 voies, PN16 VXI48... Pression nominale 16 bars Boîtier en fonte grise GJL-250 DN20, DN25 et DN32 Course nominale 5,5 mm Raccords taraudés Réglage manuel ergonomique Peuvent être équipées

Plus en détail

Vanne thermostatique MTCV multifonctions pour bouclage ECS

Vanne thermostatique MTCV multifonctions pour bouclage ECS Vanne thermostatique MTCV multifonctions pour bouclage ECS Fig. 1) Version de base A Fig. 2) * Version B avec cartouche de désinfection * le thermomètre est en option Introduction La MTCV est une vanne

Plus en détail

PROGRAMME de FORMATION. CVC Désenfumage. Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND

PROGRAMME de FORMATION. CVC Désenfumage. Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND PROGRAMME de FORMATION CVC Désenfumage Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND 06 20 68 26 86 teddy.marchand@elithis.fr OBJECTIFS PUBLIC Acquérir un socle de connaissances dans le domaine du génie climatique

Plus en détail

Pompes de circulation Aide au dimensionnement

Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement 1 GÉNÉRALITÉS Les installations domestiques moyennes et petites sont presque exclusivement équipées de pompes de circulation à rotor noyé. Le rendement de

Plus en détail

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION

LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION LES EQUIPEMENTS TECHNIQUES ADAPTES A LA REHABILITATION Intervenant : Gilles Guillemard ADEME Ville et Aménagement Durable 25 octobre 2012 SOMMAIRE Comment choisir les différents systèmes de ventilation

Plus en détail

Vannes de zone à 2 et à 3 voies, PN16

Vannes de zone à 2 et à 3 voies, PN16 4 84 Vannes à voies VVI46.15 à VVI46.5 Vannes à 3 voies VXI46.15 à VXI46.5 Vannes de zone à et à 3 voies, PN16 VVI46... VXI46... Corps en laiton DN15, DN0 et DN5 k vs à 5 m 3 /h Raccords taraudés Rp selon

Plus en détail

Sanitrol Basse Température

Sanitrol Basse Température Sanitrol Basse Température 300L À 1500L (SBTI SBTV) Préparateur ECS Sanitrol Basse Température (Inox - Vitrifié) Sanitrol (inox - vitrifié) Sanitrol vapeur/eau LES AVANTAGES PRÉSERVATION DE L ÉNERGIE Pour

Plus en détail

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Installations solaires centralisées pour la production d Eau Chaude Sanitaire en collectif et tertiaire Sommaire Mise en service

Plus en détail

carnet sanitaire des installations d eau ACADEMIE DE LILLE CARNET SANITAIRE DES INSTALLATIONS D EAU D EAU CHAUDE SANITAIRE (E.C.S.

carnet sanitaire des installations d eau ACADEMIE DE LILLE CARNET SANITAIRE DES INSTALLATIONS D EAU D EAU CHAUDE SANITAIRE (E.C.S. 1 ACADEMIE DE LILLE CARNET SANITAIRE DES INSTALLATIONS D EAU ET D EAU CHAUDE SANITAIRE (E.C.S.) (pour les établissements scolaires et les bâtiments administratifs) 1 2 2 Contexte réglementaire : Règlements

Plus en détail

Chaleur. La chaleur peut avoir une autre origine : récupération de chaleur : associé au système de ventilation ; chauffage solaire ; cheminée à bois

Chaleur. La chaleur peut avoir une autre origine : récupération de chaleur : associé au système de ventilation ; chauffage solaire ; cheminée à bois LE CHAUFFAGE DES LOCAUX Introduction : Le chauffage est en hôtellerie un élément de confort ; il joue un rôle sur la santé du personnel et des clients. Il a également un rôle vis à vis de l entretien des

Plus en détail

Le robinet thermostatique

Le robinet thermostatique Le robinet thermostatique Un robinet thermostatique est un régulateur de température ambiante très simple, automatique et ne nécessitant pas d alimentation électrique. Régulation pièce par pièce : Il est

Plus en détail

N DESIGNATION U Q P.U. MONTANT

N DESIGNATION U Q P.U. MONTANT N DESIGNATION Q P.. MONTANT 1 Article 10 : Dépose des équipements Dépose des equipements existants non réutilisés conformmément au CCTP Neutralisation de la cuve Gaz OPTION Dépose et évacuation de la cuve

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ETSI 15 ETSI 22 CHAUDIERES ELECTRIQUES NOTICE D UTILISATION - 1 - Ver 1.0 09/02 Section 1 Introduction Section 2 Guide de l utilisateur Section 3 Installation Section 4 Mise en service Section 5 Entretien

Plus en détail

LES GENERATEURS DE CHALEUR J-M R. DS-BTP

LES GENERATEURS DE CHALEUR J-M R. DS-BTP LES GENERATEURS DE CHALEUR J-M R. DS-BTP 2006 1 Généralités Le générateur sans production d eau chaude sanitaire Le générateur avec production d eau chaude sanitaire Divers 2 Généralités Introduction Le

Plus en détail

VIESMANN VITOCELL 300-V Ballon d'eau chaude sanitaire vertical 130 à 500 litres de capacité

VIESMANN VITOCELL 300-V Ballon d'eau chaude sanitaire vertical 130 à 500 litres de capacité VIESMANN VITOCELL 300-V Ballon d'eau chaude sanitaire vertical 130 à 0 litres de capacité Feuille technique Référence et prix : voir tarif VITOCELL 300-V type EVA et EVI Ballon d'eau chaude sanitaire vertical

Plus en détail

DOSSIER PRODUCTION ECS

DOSSIER PRODUCTION ECS DOSSIER PRODUCTION ECS L ACCUMULATEUR D EAU CHAUDE DECRETS, ARRETES, CIRCULAIRES LA LEGIONELLE LES POINTS IMPORTANTS LA PRODUCTION D ECS LES MODES DE PRODUCTION D ECS L ACCUMULATEUR ELECTRIQUE CHOIX D

Plus en détail

Information technique Robinet de réglage thermostatique pour conduites de circulation «Aquastrom T plus»

Information technique Robinet de réglage thermostatique pour conduites de circulation «Aquastrom T plus» Certification Assurance Qualité ISO 9000 (EN 29000) Information technique Robinet de réglage thermostatique pour conduites de circulation «Aquastrom T plus» Descriptif cahier des charges: Robinets de réglage

Plus en détail

V1810 Alwa-Kombi-4 VANNE D EQUILIBRAGE ECS. Application

V1810 Alwa-Kombi-4 VANNE D EQUILIBRAGE ECS. Application Application V1810 Alwa-Kombi-4 VANNE D EQUILIBRAGE ECS FICHE PRODUIT Alwa-Kombi-4 est une vanne utilisée pour l équilibrage hydraulique des circuits de bouclages ECS. Elle permet un équilibrage hydraulique

Plus en détail

Vannes à 2 et à 3 voies avec raccords filetés femelle, PN16, classe ANSI 250

Vannes à 2 et à 3 voies avec raccords filetés femelle, PN16, classe ANSI 250 4 84 Vannes à voies VVI46.15 à VVI46.5 Vannes à 3 voies VXI46.15 à VXI46.5 Vannes à et à 3 voies avec raccords filetés femelle, PN16, classe ANSI 50 V I46 Vannes à voies des séries VVI46 Vannes à 3 voies

Plus en détail

Ballons d Eau Chaude Sanitaire R2DC 200, 250 et R2DC 300 Solaire-Bois.fr

Ballons d Eau Chaude Sanitaire R2DC 200, 250 et R2DC 300 Solaire-Bois.fr Manuel d installation et d utilisation Ballons d Eau Chaude Sanitaire R2DC 200, 250 et R2DC 300 Table des matières 1 Description de l équipement... 3 1.1 Gamme... 3 1.2 Protection du ballon ECS... 3 1.3

Plus en détail

Vannes de zones à 2 et à 3 voies, PN16

Vannes de zones à 2 et à 3 voies, PN16 4 842 Vannes à 2 voies VVI46.15 à VVI46.25 Vannes à 3 voies VXI46.15 à VXI46.25 Vannes à 2 voies VVS46.15 à VVS46.25 Vannes à 3 voies VXS46.15 à VXS46.25 Vannes de zones à 2 et à 3 voies, PN16 VVI46...

Plus en détail

Art. R du Code de la Santé Publique

Art. R du Code de la Santé Publique Bâtiment et santé Réseaux d eau destinée à la consommation humaine à l intérieur des bâtiments Partie Guide technique de conception et de mise en œuvre Ministère de la Santé, de la Famille et des Handicapés

Plus en détail

Vanne combinée d équilibrage automatique AB-PM vanne DN 15-25, PN 16

Vanne combinée d équilibrage automatique AB-PM vanne DN 15-25, PN 16 Fiche technique Vanne combinée d équilibrage automatique AB-PM vanne DN 15-25, PN 16 Description L'AB-PM est une vanne combinée d'équilibrage automatique. Elle comprend trois fonctions dans un corps de

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #7 Distribution

Fiche explicative détaillée #7 Distribution Fiche explicative détaillée #7 Distribution 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

DOSSIER SUJET. L usage de la calculatrice est autorisé (circulaire n du 16 novembre 1999). Question 1 /20 40 minutes. Question 2 /15 30 minutes

DOSSIER SUJET. L usage de la calculatrice est autorisé (circulaire n du 16 novembre 1999). Question 1 /20 40 minutes. Question 2 /15 30 minutes DOSSIER SUJET Documents remis au candidat : Le dossier sujet, comportant 10 pages, numérotées de 1/10 à 10/10. Le dossier ressources, comportant 13 pages, numérotées de 1/13 à 13/13. Le dossier, comportant

Plus en détail

FWS Station eau chaude sanitaire centralisée

FWS Station eau chaude sanitaire centralisée FWS Station eau chaude sanitaire centralisée A l'intérieur de l'échangeur de chaleur en acier inoxydable à contrecourant efficient, l'eau potable froide est transformée en eau chaude sanitaire avec l eau

Plus en détail

Modélisation des systèmes automatisés

Modélisation des systèmes automatisés Chapitre 2 Modélisation des systèmes automatisés À partir de maintenant, nous n étudierons plus que des systèmes dynamiques analogiques (ou continus à temps continu). 2.1 But de la modélisation En phase

Plus en détail

t max +65 C Isolation Isolation

t max +65 C Isolation Isolation GAMME AG UBAN CHAUFFANT AUTOEGULANT TENSION D ALIMENTATION NOMINALE 230 V PUISSANCES 15 W/m 20 W/m à +10 C 1 Présentation AG15 Gaine de protection Fil de continuité Cu étamé t max +65 C Elément chauffant

Plus en détail

LES BOUTEILLES DE DECOUPLAGE J-M R. D-BTP

LES BOUTEILLES DE DECOUPLAGE J-M R. D-BTP LES BOUTEILLES DE DECOUPLAGE J-M R. D-BTP 006 Principe général Raccordements bouteille Équipement bouteille Entraxe des raccordements Diamètre de la bouteille Bouteille «casse-pression» Bouteille «de mélange»

Plus en détail

Construction d'une Maison Médicale Rue de Breuil ROUGEMONT

Construction d'une Maison Médicale Rue de Breuil ROUGEMONT Construction d'une Maison Médicale Rue de Breuil 25680 ROUGEMONT LOT SANITAIRE - PLOMBERIE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE MAITRE DE L'OUVRAGE Communauté de Communes du Pays de Rougemont 11 bis

Plus en détail

PRINCIPES DE l INSTALLATION DE CHAUFFAGE DOMESTIQUE

PRINCIPES DE l INSTALLATION DE CHAUFFAGE DOMESTIQUE PRINCIPES DE l INSTALLATION DE CHAUFFAGE DOMESTIQUE Nous ne parlerons dans ce cours que du chauffage à eau chaude au départ d une chaudière Le principe de chauffage peut être divisé en quatre grands niveaux

Plus en détail

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI)

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) D3-hermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) COMPEENCES AENDUES : L élève doit être capable de : - Identifier les principaux constituants d un système Chauffe Eau Solaire

Plus en détail

Schémathèque. Sommaire. Tableau récapitulatif page 2

Schémathèque. Sommaire. Tableau récapitulatif page 2 Schémathèque Sommaire Tableau récapitulatif page 2 Installation A Page 3 Installation B Page 4 Installation C Page 5 Installation D Page 6 Installation E Page 7 Installation F Page 8 Installation G Page

Plus en détail

Si celle-ci est difficile à obtenir, on la détermine approximativement par le biais de la puissance nominale du générateur de chaleur.

Si celle-ci est difficile à obtenir, on la détermine approximativement par le biais de la puissance nominale du générateur de chaleur. LE VASE D EXPANSION Les températures variant sans cesse dans les installations calorifiques et dans les circuits frigorifiques, on a besoin. d'une compensation des variations de volume de l'eau. Dans les

Plus en détail

LES DISCONNECTEURS. Alain Morissonnaud

LES DISCONNECTEURS. Alain Morissonnaud LES DISCONNECTEURS Alain Morissonnaud 2010 1 Généralités Rôles du système de remplissage Règlement sanitaire départemental Différents types de disconnecteurs Disconnecteur à zone de pression réduite non

Plus en détail

L application de chaudières à condensation

L application de chaudières à condensation La conversion au gaz naturel d une chaufferie collective au mazout L application de chaudières à condensation KVBG ARGB Optimiser la performance énergétique avec chaudière à condensation au gaz naturel.

Plus en détail

REGLEMENTATION REGULATION J-M R. D-BTP

REGLEMENTATION REGULATION J-M R. D-BTP REGLEMENTATION REGULATION J-M R. D-BTP 2006 1 Régulation des bâtiments existants Régulation des bâtiments neufs d habitation Régulation des bâtiments neufs autres que d habitation Programmation des installations

Plus en détail

Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. «Aquastrom T plus» avec débit résiduel plus élevé que demandé selon VP 554

Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. «Aquastrom T plus» avec débit résiduel plus élevé que demandé selon VP 554 Robinet thermostatique à préréglage pour conduites de circulation d E.C.S. avec débit résiduel plus élevé que demandé selon VP Das Qualitätsmanagementsystem von Oventrop ist gemäß DIN-EN-ISO 001 zertifiziert.

Plus en détail

Contrôle du risque légionelle en réseau d eau chaude sanitaire par une maîtrise de l hydraulique et de la température L. KIÉNÉ, P.

Contrôle du risque légionelle en réseau d eau chaude sanitaire par une maîtrise de l hydraulique et de la température L. KIÉNÉ, P. JIE 2008 POITIERS Conférence n 67 Thème : Biofilm légionelles - réseaux Contrôle du risque légionelle en réseau d eau chaude sanitaire par une maîtrise de l hydraulique et de la température L. KIÉNÉ, P.

Plus en détail

BALLON D EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE

BALLON D EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE BALLON D EAU CHAUDE DE CHAUFFAE SERPENTIN(S) 300 À 3 000 L itres Spécialement conçu pour répondre aux besoins de production et stockage d eau chaude de chauffage dans le collectif et l industrie, le ballon

Plus en détail

Installation solaire: ECS +Chauffage Plancher + Chauffage Piscine

Installation solaire: ECS +Chauffage Plancher + Chauffage Piscine Installation solaire: ECS +Chauffage Plancher + Chauffage Piscine Le matériel par Bernard Hot, 84800 L Isle sur la Sorgue b.hot@wanadoo.fr 3 capteurs à tubes du groupement Yoda31, soit 90 tubes au total

Plus en détail

Rem : Pour l isolation thermique, il vaut mieux le signaler une seule fois sur le schéma.(ex : toutes les canalisations sont calorifugées )

Rem : Pour l isolation thermique, il vaut mieux le signaler une seule fois sur le schéma.(ex : toutes les canalisations sont calorifugées ) LES TUYAUTERIES Il est fortement conseillé de ne pas surcharger le schéma de canalisations. Utiliser des lignes communes pour le vide, l air comprimé, la vapeur, etc... Distinguer le croisement des canalisations

Plus en détail

Kit de régulation pour chauffage par le sol. Thermostats pour planchers chauffants Pour la régulation constante de la température de départ

Kit de régulation pour chauffage par le sol. Thermostats pour planchers chauffants Pour la régulation constante de la température de départ Kit de régulation pour chauffage par le sol Thermostats pour planchers chauffants Pour la régulation constante de la température de départ IMI HEIMEIER / Planchers chauffants / Kit de régulation pour chauffage

Plus en détail

BFC Générateur ECS tertiaire haut rendement à condensation

BFC Générateur ECS tertiaire haut rendement à condensation Générateur ECS tertiaire haut rendement à condensation BFC - 8/0/0/0/80/100/10 Générateur gaz ECS à condensation haut rendement (109%) Système modulant automatique de pré-mélange gaz/air Anodes inertes

Plus en détail

BLOCSOL P S D A I 330

BLOCSOL P S D A I 330 BLOCSOL P S D A I 330 PLANCHER SOLAIRE DIRECT APPOINT INTEGRE Notice de pose du kit Comptage CPY12000080 27/07/06 SOMMAIRE 1. Le schéma hydraulique d un BLOCSOL PSDAI 330 équipé de comptage... 5 2. Mise

Plus en détail

Comptabilisation énergie thermique SATELLITES GE556Y101 GE556Y101. Description. Caractéristiques principales. Fonctions. Application.

Comptabilisation énergie thermique SATELLITES GE556Y101 GE556Y101. Description. Caractéristiques principales. Fonctions. Application. Description Les satellites GE556 sont conçus pour mesurer la consommation d énergie thermique dans des immeubles d appartements avec une production d eau centralisée pour le chauffage central et une production

Plus en détail

MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT

MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT FOCUS TECHNIQUE MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT LES AVANTAGES DES MODULES THERMIQUES D APPARTEMENT (MTA) Titre V Sytème et Générique «Module Thermique d Appartement» est publié au Bulletin Officiel N

Plus en détail

La QUALITE au meilleur PRIX DISPONIBLE SUR STOCK 24H FRANCE métropolitaine de 300 litres à 3000 litres.

La QUALITE au meilleur PRIX DISPONIBLE SUR STOCK 24H FRANCE métropolitaine de 300 litres à 3000 litres. La QUALITE au meilleur PRIX DISPONIBLE SUR STOCK 24H FRANCE métropolitaine de 300 litres à 3000 litres. 1- ECS - Eau Chaude Sanitaire Revêtement ACS - disponible sur STOCK Finition ISOXAL M0 ou jaquette

Plus en détail

Groupe triple sécurité

Groupe triple sécurité SOLUTION premium S O M AT H E R M Groupe triple sécurité Raccord isolant diéléctrique avec pour un montage simplifié Limiteur de température pour une sécurité assurée Soupape de sécurité pour une protection

Plus en détail

Baïonnette excentrée

Baïonnette excentrée FICH_01_24.qxd 7/11/06 15:12 Page 21 Baïonnette excentrée 17 MIS N SITUATION A OUTILLAG B réglet équerre crayon mètre 1 Mesurer les cotes A et B en situation. 2 Reporter à l aide d une équerre l axe du

Plus en détail

BIBLIOTHEQUE FRANCOPHONE DE MOLENBEEK

BIBLIOTHEQUE FRANCOPHONE DE MOLENBEEK METRE ESTIMATIF HVAC ARTICLE DESCRIPTION UNITE Q. Initiales Q. Modifiées PRIX UNITAIRE PRIX TOTAL 62.00 CLAUSES TECHNIQUES CHAUFFAGE. 62.01 Bases de calcul 62.01.04 Equilibrage - Essai de pression Qf.

Plus en détail

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel Guide pratique RT 2012 La polyvalence du système de chauffage à eau chaude Le système de chauffage

Plus en détail

Description et caractéristiques techniques du chauffe-eau électrique

Description et caractéristiques techniques du chauffe-eau électrique Description et caractéristiques techniques du chauffe-eau électrique Le chauffe-eau est de type fermé et il sert à alimenter en eau chaude différents locaux ayant une ou plusieurs prises d eau et pourvus

Plus en détail

Le circulateur. et ses applications. Centre de formation. P1-A1_Circulateur et Application Ed03

Le circulateur. et ses applications. Centre de formation. P1-A1_Circulateur et Application Ed03 Le circulateur et ses applications P1-A1_Circulateur et Application - 1 - Ed03 Le circulateur et ses applications Généralités Notions d hydraulique Les applications et les produits Chauffage / climatisation

Plus en détail

Régulateurs de pression différentielle et de débit automoteurs

Régulateurs de pression différentielle et de débit automoteurs Régulateurs de pression différentielle et de débit automoteurs PN 16 à PN 40 DN 15 à DN 50 jusqu à 0 C Edition Janvier 1998 Notice récapitulative T 000 FR Régulateurs de pression différentielle et de débit

Plus en détail

STAD-C. Vannes d équilibrage DN 15-50

STAD-C. Vannes d équilibrage DN 15-50 STAD-C Vannes d équilibrage 15-50 IMI TA / Vannes d équilibrage / STAD-C STAD-C La vanne d équilibrage STAD-C a été mise au point spécialement pour les systèmes de refroidissement indirect mais est aussi

Plus en détail

Modules CIC * ÉquipementS de Distribution chauffage et sanitaire multi-appartement

Modules CIC * ÉquipementS de Distribution chauffage et sanitaire multi-appartement L'innovation certifiée depuis 1892 Modules CIC * Équipement de istribution chauffage et sanitaire multi-appartement «La distribution facile et responsabilisée» Pour individualiser le chauffage et l eau

Plus en détail

Vannes à 3 voies avec filetage intérieur, PN16

Vannes à 3 voies avec filetage intérieur, PN16 OEM Vannes à 3 voies avec filetage intérieur, PN16 VXI48... Corps de vanne en fonte grise EN-GJL-250 DN, DN 25 et DN 32 k vs 4...16 m 3 /h Avec filetage intérieur Rp selon ISO 7/1 Réglage manuel par bouton

Plus en détail

BFC Générateur ECS tertiaire haut rendement à condensation

BFC Générateur ECS tertiaire haut rendement à condensation Générateur ECS tertiaire haut rendement à condensation BFC - 8/0/0/0/80/100/10 Générateur gaz ECS à condensation haut rendement (109%) Système modulant automatique de pré-mélange gaz/air Anodes inertes

Plus en détail

RÉVOLUTIONNAIRE ET UNIQUE

RÉVOLUTIONNAIRE ET UNIQUE présente la vanne FLOWCON MUST RÉVOLUTIONNAIRE ET UNIQUE La seule vanne d équilibrage automatique à cartouche réglable de l extérieur SIMPLICITÉ ET RAPIDITÉ Grande simplicité d installation et de réglage

Plus en détail

Ensemble de régulation

Ensemble de régulation Ensemble de régulation POUR ÉCHANGEURS VERTICAUX EVN, HT Accessoires et Régulations LE DESCRIPTIF Ensemble de régulation, qui comprend robinetterie, manchette, bouteille condensat, accessoires de mesure

Plus en détail

Ballon Profusion 84L

Ballon Profusion 84L Fabrication française Notice d installation tion et d utilisation tion Réf. : 1871047-0105277 Ballon Profusion pour Pulsatoire Profusion 20 kw et 32 kw Les renseignements figurant dans ce document ne sont

Plus en détail

LOT n 10 CHAUFFAGE VENTILATION

LOT n 10 CHAUFFAGE VENTILATION Art. Désignation des ouvrages Unité Quantité Prix unitaire Total HT LOT n 10 CHAUFFAGE VENTILATION 3 DESCRIPTION DES TRAVAUX 3.1 PRINCIPE GENERAL PM 3.2 ETUDES D'EXECUTIONS Réalisation des études d'exécutions

Plus en détail