TP PHYSIQUE ETUDE D UN TRANSFORMATEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP PHYSIQUE ETUDE D UN TRANSFORMATEUR"

Transcription

1 MAHU Gaëtan MEYER Vivien SERRIERE Ludivine TP PHYSIQUE ETUDE D UN TRANSFORMATEUR 1/11

2 PRELIMINAIRES Un transformateur est un convertisseur permettant de modifier les valeurs de tension et d'intensité du courant délivrées par une source d'énergie électrique alternative, en un système de tension et de courant de valeurs différentes, mais de même fréquence et de même forme. Le fait que cet appareil possède un excellent rendement fait de lui un objet fréquemment utilisé dans notre quotidien, que ce soit pour l alimentation d un téléphone portable ou pour le transport de courant par exemple. L objectif de ce TP est d étudier le principe le fonctionnement d un transformateur et les applications dans la vie de tous les jours ainsi que les différentes grandeurs qui lui sont associées. TENSION EFFICACE On mesure la tension délivrée par un générateur simultanément avec un voltmètre et un oscilloscope. A l oscilloscope, on obtient la courbe modélisant la tension alternative ci-dessous. L appareil nous indique que la différence d amplitude crête à crête est de 18,6V. Ceci correspondant à deux amplitudes, on en déduit qu une amplitude correspond à 9,3V. On obtient alors la valeur de la tension efficace Ueff = 9,3 = 6,58 V. 2 Différence d amplitude crête à crête Si on mesure la tension délivrée avec le Voltmètre, on obtient directement la tension efficace Ueff = 6,54 V. Si on calcule le pourcentage d erreur, on a 6,58 6,54 = ce qui équivaut donc à 0,6% de 6,58 différence entre les deux valeurs obtenues. On peut donc en conclure que le Voltmètre permet de calculer directement la tension efficace en régime alternatif. 2/11

3 ETUDE DU RAPPORT DE TRANSFORMATION Un transformateur est constitué de deux parties essentielles : un circuit magnétique et des enroulements. Le circuit magnétique (ou noyau ferromagnétique) est aimanté et soumis à un champ magnétique variable au cours du temps et est isolé des enroulements. Ces derniers n ont pas la même taille et ne possèdent pas le même nombre de spires. Le paramètre changeant entre les deux enroulements primaires et secondaires est le nombre de spires. On va donc étudier les caractéristiques d un transformateur d étude à l aide du montage ci-dessous. Dans notre cas, le transformateur utilisé nous permet de choisir entre 4 combinaisons différentes : en effet, pour la bobine primaire, on peut choisir entre 1000 et 500 spires suivant l emplacement des branchements, et pour la bobine secondaire, nous avons le choix entre 250 et 125 spires. 3/11

4 On mesure la tension en entrée et en sortie du transformateur à l aide d un Voltmètre en faisant varier le nombre de spires en entrée et en sortie. Le but est de trouver une relation les tensions et le nombre de spires en entrée et en sortie, de telle façon qu on puisse obtenir une formule du type Us Ns = α avec Us et Ue les tensions en sortie et en entrée, Ns et Ne le nombre de spires utilisées Ue Ne en entrée et en sortie, et α un coefficient constant réel. Nombre de spires en entrée Nombre de spires en sortie Tension en entrée en Volt Tension en sortie en Volt Rapport Us Rapport Ns Coefficient α Ue Ne On constate donc que la formule Us Ns = α Ue Ne est correcte avec α=0,9. Sachant que pour un transformateur idéal, α=1, ce transformateur, bien que n étant pas idéal, peut être à cause du jeu entre le noyau et les deux bobines, a un bon rendement. On peut également remarquer que le rapport Us Ue est proportionnel au nombre de spires de la deuxième bobine et est inversement proportionnel au nombre de spires du primaire. On garde le même montage mais en basculant cette fois le multimètre aux bornes du secondaire en ampèremètre : on cherche donc à mesurer le courant et à trouver une relation avec le nombre de spires. C'est-à-dire, il s agit de trouver β tel que Ie = β Ns. On réalise donc les mêmes mesures que Is Ne précédemment en intensité et on obtient le tableau ci-dessous. Nombre de spires en entrée Nombre de spires en sortie Intensité en entrée en Ampère Intensité en sortie en Ampère Rapport Ie Rapport Ns Coefficient β Is Ne On a donc le coefficient réel β=0.9 pour que le rapport Ie = β Ns soit exact. On remarque également Is Ne que cette fois les variables en sortie et en entrée sont inversées par rapport à la relation avec la tension. Cela se démontre par le fait que Us Is = Ue Ie, d où Ue = Is. Us Ie 4/11

5 On inverse maintenant les bobines, en mettant en primaire 125 spires et en secondaires 1000 spires. Avec un courant alternatif de 12V délivré par le générateur, on obtient une tension en entrée de 13.3V et une tension en sortie de 125V. Cette expérience montre bien que si la bobine ayant le plus grand nombre de spire est placée en entrée, alors le transformateur permet de baisser la tension délivrée. Au contraire, il augmente cette tension si la bobine ayant le plus petit nombre de spire est placée en premier dans le montage. L expérience suivante consistant à remplacer l alimentation alternative par une alimentation continue n a pas été réalisée. Cependant, on aurait observé une tension en sortie nulle, ce qui est normal puisqu un transformateur n est censé fonctionner qu en régime alternatif. Physiquement, dans un transformateur, le courant parcourt la première bobine et crée un champ magnétique qui se propage à travers le noyau ferromagnétique. Les deux bobines n étant pas identiques, il crée un courant de sorite différent de celui d entrée lorsqu il arrive à la deuxième bobine. On essaye maintenant un transformateur torique réel alimenté par un générateur avec une tension alternative de 1V et une fréquence de 1000 Hz, avec en entrée 60 spires et en sortie 20 spires. On observe les valeurs des amplitudes en entrée Ae et en sortie As et on obtient Ae = 26.0V et As = 8.60V comme le montre la figure ci-dessous. Si on fait les rapports des nombres de spires et des amplitudes obtenues en entrée et en sortie, on obtient alors Ne Ae 3,3. Le rapport des Ns As amplitudes vaut donc le rapport des spires. Bobine primaire (1) Bobine Secondaire (2) Différence d amplitude crête à crête avec en 1 l amplitude en entrée et en 2 l amplitude en sortie Les deux courbes sont en phase 5/11

6 RENDEMENT D UN TRANSFORMATEUR On reprend maintenant le premier transformateur d étude, avec 500 spires pour la première bobine et 250 pour la deuxième bobine, en plaçant pour cette deuxième bobine une résistance de charge (rhéostat) de 15Ω qui représente l élément utile (appareil électrique) alimentée par le transformateur. On utilise pour la première bobine une alimentation alternative de 6V. On monte également un Wattmètre afin de mesurer le rendement du transformateur et donc la puissance perdue puisque le rendement se définit comme étant la caractérisation des pertes énergétiques dans le transformateur. Le Wattmètre nous permet de mesurer la puissance en entrée qui est de Pe = 0.44W. On définit la puissance de sortie par Ps = Ueff ² avec dans notre cas Ueff = 2,297V (mesurée à R l aide d un Voltmètre) et R = 15Ω. On obtient donc Ps = 0.351W. On a donc pour ce transformateur un rendement donné par Ps = Pe 0.44 = 0.79, soit environ 80%. La perte d énergie peut s expliquer par effet Joule dans les bobines d une part, et d autre part par le fait qu il n y ai pas de courant qui circule dans l aimant, juste un effet magnétique. En général, les transformateurs de moyenne puissance ont un rendement compris entre 60% et 80%. En revanche, les transformateurs plus importants et performants peuvent atteindre jusqu à 95%, ce qui est vraiment très grand étant donné qu un transformateur idéal est censé avoir un rendement de 100%. De nombreux appareils exigent une alimentation continue basse tension (ordinateurs portables, chargeurs pour téléphones portables, ). Un adaptateur transforme donc la tension alternative du secteur, qui est de 230V efficace, en une tension continue de quelques volts. La partie suivante concernant le redressage et le lissage d une tension va nous permettre de voir de façon simple comment réaliser un tel adaptateur et son principe de fonctionnement. 6/11

7 REDRESSAGE On reprend le montage précédent avec 500 spires à la première bobine, 250 à la deuxième, une tension de 2V et une résistance de 10000Ω. On rajoute également une diode dans le circuit, dont la particularité est de ne laisser passer le courant que dans un sens. On obtient donc le circuit suivant : On observe les tensions obtenues sur l oscilloscope. On peut constater que les tensions en entrée et en sortie sont quasiment identiques lorsqu on se place dans la partie positive, à 560mV près. Cependant, lorsque la tension en entrée est négative, la tension mesurée en sortie est nulle du fait de la diode qui ne laisse passer le courant que dans un sens. Elle permet donc de redresser le courant en éliminant les alternances négatives. Bobine primaire (1) Tension en sortie nulle à cause de la diode Bobine Secondaire (2) Différence d amplitude entre la tension en entrée et la tension en sortie 7/11

8 LISSAGE On garde toujours le même montage auquel on rajoute un condensateur de capacité c = 4700µF pour obtenir le montage : Lorsqu on visualise les tensions en sortie et en entrée avec un oscilloscope, on s aperçoit que la tension en sortie est continue et a la valeur des crêtes maximales. En effet, le condensateur se charge quand la tension est maximale et se décharge dans la résistance lorsque la tension diminue. Or, le temps de décharge, donné par τ = R c est très grand ici devant les périodes délivrée par le générateur (τ = 47s T = 0.02s). La tension en sortie nous apparaît donc comme étant continue. Bobine primaire (1) Bobine Secondaire (2) 8/11

9 On prend maintenant une résistance plus faible de 20Ω. On obtient donc τ = 0.094s et on peut apercevoir la décharge du condensateur dans la résistance. Bobine primaire (1) Bobine Secondaire (2) On garde cette fois la résistance de 20Ω et on prend c = 100µF, ce qui nous fait un τ = 20s. On peut donc voir maintenant une décharge complète du condensateur lorsque la tension diminue. Bobine primaire (1) Bobine Secondaire (2) 9/11

10 PONT DE GRAETZ Le principe d un montage comportant un pont de Graetz est d associer 4 diodes afin de redresser toutes les alternances négatives sans les supprimer. L avantage de ce montage est qu il ne nécessite pas de transformateur spécial et la valeur des diodes bloquées est égale à l inverse de la tension maximale appliquée au pont. Il n est donc plus nécessaire d avoir une grande résistance ou une grande capacité de condensateur pour combler les chutes de tension. Diodes passantes Diodes bloquées Sens de passage du courant Après avoir réalisé un montage avec un pont de Graetz, on a pu observer à l oscilloscope les courbes ci-dessous. Les crêtes sont censées avoir les mêmes amplitudes, cette différence est due à un faux contact à l intérieur du pont. On peut donc bien voir que même les tensions négatives deviennent positives grâce à un tel montage. Tension en sortie positive et tension en entrée négative 10/11

11 UTILISATION PRATIQUE D UN TRANSFORMATEUR Les transformateurs nous permettent d adapter la tension du secteur à celle des appareils électriques et électroniques que nous utilisons quotidiennement, comme par exemple les chargeurs des batteries des téléphones portables et des ordinateurs. On est alors dans le cas où le transformateur va baisser la tension afin d éviter d endommager l appareil. Au contraire, EDF va choisir d augmenter la tension à la sortie des centrales afin de diminuer l intensité du courant à déplacer et ainsi réduire les pertes d énergie par effet Joule, d où l intérêt des lignes à haute tension. On trouvera par la suite d autre transformateur afin de baisser la tension du courant avant qu il soit distribué. 11/11

Étude d un transformateur

Étude d un transformateur Vivien KOTLER Aurélien UNFER 2AP ENSGSI Étude d un transformateur Introduction : L objectif de ce TP est d étudier le principe le fonctionnement d un transformateur et les applications dans la vie de tous

Plus en détail

Etude d un Transformateur

Etude d un Transformateur 2AP Promo 2012 ARNOULD Mathilde CHAIX Cécile RENAUDIN Gaëlle Etude d un Transformateur INTRODUCTION L objectif de ce TP est de : Mettre en pratique nos connaissances de première année Comprendre un outil

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE DE PHYSIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE DE PHYSIQUE Session 2009 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STL - CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée de l'épreuve : 2 heures Coefficient : 3 Le sujet comporte 6 pages numérotées de

Plus en détail

I Introduction. II Étude du transformateur à vide. TP Conversion de puissance 2 Transformateur. 1 Présentation. 2 Matériel utilisé

I Introduction. II Étude du transformateur à vide. TP Conversion de puissance 2 Transformateur. 1 Présentation. 2 Matériel utilisé TP Conversion de puissance 2 Transformateur I Introduction 1 1 Présentation 1 2 Matériel utilisé 1 II Étude du transformateur à vide 1 1 Transformateur de tension 1 2 Intensité au primaire 3 3 Mesure des

Plus en détail

Alimentation électrique

Alimentation électrique Alimentation électrique Table des matières 1. Rôle de la fonction alimentation...2 2. Fonction ADAPTATION DE TENSION...2 2.1. Rapport de transformation d un transformateur...3 2.2. Puissance apparente

Plus en détail

Circuit (R,L,C) série en régime sinusoïdal forcé : Exercices

Circuit (R,L,C) série en régime sinusoïdal forcé : Exercices ircuit (,L,) série en régime sinusoïdal forcé : Exercices Exercice 1 : QM épondre par vrai ou faux 1 Le déphasage de la tension aux bornes d un dipôle (,L,) série par rapport à l intensité peut être nul

Plus en détail

REDRESSEMENT ET FILTRAGE

REDRESSEMENT ET FILTRAGE TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI REDRESSEMENT ET FILTRAGE OBJECTIFS Utilisation de diodes pour redresser une tension alternative Puis filtrage passe-bas de la tension redressée pour

Plus en détail

TP N 3- SERIE 2 POSTE N 7 et 8

TP N 3- SERIE 2 POSTE N 7 et 8 OBJECTIFS. ALIMENTATION Etude d'une chaîne de conversion d'énergie TP N 3- SERIE 2 POSTE N 7 et 8 1-1) Ce que je vous demande de faire! Etudier la chaîne fonctionnelle de conversion d'énergie Observer

Plus en détail

I- Définition d un transformateur : 1- Description: Lycée secondaire Faedh-Sidi Bouzid

I- Définition d un transformateur : 1- Description: Lycée secondaire Faedh-Sidi Bouzid Lycée secondaire Faedh-Sidi Bouzid Prof : M. OMRI SCIENCES PHYSIQUES 2ème Sciences PHYSIQUE Thème 1 : Circuits électriques Chap8 : Adaptation- Redressement du courant alternatif Objectifs L élève sera

Plus en détail

Séquence 13 : mesure des tensions alternatives Cours niveau troisième

Séquence 13 : mesure des tensions alternatives Cours niveau troisième Séquence 13 : mesure des tensions alternatives Cours niveau troisième Objectifs : - Comprendre les courbes affichées par un oscilloscope (oscillogramme) - Savoir mesurer la fréquence d une tension périodique

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BLANC

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BLANC SESSION 2003 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BLANC SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE STI Génie Mécanique Génie Civil, Génie Énergétique.! Temps alloué : 2 heures Coefficient : 5 L'épreuve a été conçue

Plus en détail

Conversion de puissance Chap2 Transformateur

Conversion de puissance Chap2 Transformateur Conversion de puissance Chap2 Transformateur 1. Etude du transformateur idéal 1.1. Description du transformateur 1.2. Hypothèses du modèle de transformateur idéal 1.3. Loi de transformation des tensions

Plus en détail

1.1) Rappel sur les grandeurs sinusoïdales

1.1) Rappel sur les grandeurs sinusoïdales Les redresseurs effectuent la conversion du courant alternatif en courant continu. 1) Rôle d un redresseur Le redresseur permet d alimenter un récepteur en courant redressé à tension fixe. Dans le cas

Plus en détail

LES FONCTIONS ELECTRONIQUES

LES FONCTIONS ELECTRONIQUES Chapitre 7 Leçon 1 LES FONCTIONS ELECTRONIQUES Etablissement : Ecole Préparatoire Elala Professeur : NAJJAR Ahmed AU : 2010/2011 I/ Mise en situation : Le moteur de la mini perceuse fonctionne sous une

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 7 : conversions Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Les composants de l électronique Compétences visées

Plus en détail

Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés)

Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés) Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés) Première partie : généralités 1. Rappels sur les diodes En électronique de puissance, la diode est utilisée comme un interrupteur unidirectionnel

Plus en détail

Les oscillations libres d un circuit (R,L,C) : Exercices

Les oscillations libres d un circuit (R,L,C) : Exercices Les oscillations libres d un circuit (R,L,) : Exercices Exercice 1 : QM 1. Adam affirme pouvoir réaliser un oscillateur à l aide de tout condensateur de capacité et de toute bobine d inductance L, telle

Plus en détail

La tension mesurée par un voltmètre en courant alternatif indique toujours la tension efficace.

La tension mesurée par un voltmètre en courant alternatif indique toujours la tension efficace. Activité ① OBJECTIFS Calculer une période et une fréquence. Calculer une tension maximum et une tension efficace. 1- Visualisation d une tension alternative sinusoïdale On branche un générateur de tension

Plus en détail

ELECTICITE II ETUDE DE L ALIMENTATION DE SECOURS D UNE ALARME

ELECTICITE II ETUDE DE L ALIMENTATION DE SECOURS D UNE ALARME ELECTICITE II ETUDE DE L ALIMENTATION DE SECOURS D UNE ALARME Etude du transformateur Etude du redressement ÉTUDE D UN TRANSFORMATEUR PAR CANDIDAT : - un oscilloscope ; - deux voltmètres ou multimètres

Plus en détail

Physique Chimie PSI. TP n 14 Electrotechnique Titre : Redresseurs et Onduleurs sous PSIM

Physique Chimie PSI. TP n 14 Electrotechnique Titre : Redresseurs et Onduleurs sous PSIM TP n 14 Electrotechnique Titre : Redresseurs et Onduleurs sous PSIM I Redressement non commandé On considère un pont de Graëtz à 4 diodes supposées parfaites. La tension d entrée provient du secteur 230

Plus en détail

P15 Induction et auto-induction

P15 Induction et auto-induction Induction et auto-induction Le phénomène d induction correspond à l apparition dans un conducteur d une force électromotrice lorsque celui-ci est soumis à un champ magnétique variable. Ceci peut alors

Plus en détail

Chap2 Transformateur

Chap2 Transformateur Chap2 Transformateur 1. Etude du transformateur idéal 1.1. Description du transformateur 1.2. Hypothèses du modèle de transformateur idéal 1.3. Loi de transformation des tensions 1.4. Loi de transformation

Plus en détail

CH IX) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IX) Courant alternatif Oscilloscope. CH IX) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés)

Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés) Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés) Première partie : généralités 1. Rappels sur les diodes En électronique de puissance, la diode est utilisée comme un interrupteur unidirectionnel

Plus en détail

1 ) Transformateur monophasé. 1.1) Définition

1 ) Transformateur monophasé. 1.1) Définition Chapitre B...Transformateur monophasé ) Transformateur monophasé.) Définition Un transformateur est un quadripôle formé de deux enroulements enlaçant un circuit magnétique commun. C est une machine statique

Plus en détail

TP4 : Transformateur monophasé

TP4 : Transformateur monophasé BTS aéro Electricité TP4 : Transformateur monophasé On va étudier les caractéristiques d un mini-transformateur, alimenté par ung.b.f. Pour des questions de sécurité, les tensions appliquées sont faibles

Plus en détail

PHYSIQUE Durée 2 h Coefficient 3. Une feuille de papier millimétré est fournie. I. COURBE DE RÉPONSE D UN CIRCUIT RLC SÉRIE

PHYSIQUE Durée 2 h Coefficient 3. Une feuille de papier millimétré est fournie. I. COURBE DE RÉPONSE D UN CIRCUIT RLC SÉRIE Épreuve : - CHIMIE Une feuille de papier millimétré est fournie. I. COURBE DE RÉPONSE D UN CIRCUIT RLC SÉRIE On réalise un circuit, alimenté par un GBF, comportant en série les éléments suivants : - un

Plus en détail

SPECIALITE 15 : Récepteur radio en modulation d amplitude

SPECIALITE 15 : Récepteur radio en modulation d amplitude SPECIALITE 15 : Récepteur radio en modulation d amplitude Objectifs : Découvrir les propriétés sélectives d un circuit L,C (inductance, condensateur) parallèle. Utiliser ce circuit pour sélectionner une

Plus en détail

Circuits écrêteurs (ou limiteurs) parallèles à diodes à jonction PN

Circuits écrêteurs (ou limiteurs) parallèles à diodes à jonction PN Circuits écrêteurs (ou limiteurs) parallèles à diodes à jonction PN I- BUT : Montrer l utilisation de diodes à jonction PN pour la réalisation de circuits écrêteurs types parallèles. Composants : Matériels

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET n 7

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET n 7 TP n 7 - Session 1999 Page 1/5 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET n 7 Ce document comprend : 2/5 3/5 4/5 5/5 4/4 - une fiche descriptive du sujet destinée

Plus en détail

LE CIRCUIT DE CHARGE

LE CIRCUIT DE CHARGE LE CIRCUIT DE CHARGE 1 - SITUATION PROBLEME Un véhicule se présente dans un atelier de maintenance automobile avec le dysfonctionnement suivant : - La batterie du véhicule a été remplacée par une batterie

Plus en détail

Conversion de puissance Chap2 Transformateur

Conversion de puissance Chap2 Transformateur Conversion de puissance Chap2 Transformateur 1. Etude du transformateur idéal 1.1. Description du transformateur 1.2. Hypothèses du modèle de transformateur idéal 1.3. Loi de transformation des tensions

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII 2

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII 2 TP EII.2 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET EII 2 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 -

Plus en détail

BTS2006: Redressement d'un courant

BTS2006: Redressement d'un courant BTS2006: Redressement d'un courant 1. L'oscillogramme ci- dessous représente une tension, e(t) délivrée par une source de tension sinusoïdale. Les sensibilités verticale et horizontale de l'oscilloscope

Plus en détail

ETUDE D UNE ALIMENTATION A DECOUPAGE ISOLEE DE TYPE FLYBACK SOMMAIRE

ETUDE D UNE ALIMENTATION A DECOUPAGE ISOLEE DE TYPE FLYBACK SOMMAIRE ETUDE D UNE ALIMENTATION A DECOUPAGE ISOLEE DE TYPE FLYBACK But du TP : Etude du fonctionnement d un onduleur autonome en pont. Onduleur de tension à commande symétrique, onduleur à commande séparée, onduleur

Plus en détail

R C I B C S I E. UNIVERSITE DE DAKAR - BACCALAUREAT DE L ENSEIGNEMENT DU SECOND DEGRE TECHNIQUE Durée : 04 H. Série : T2 Epreuve Coefficient : 03 1

R C I B C S I E. UNIVERSITE DE DAKAR - BACCALAUREAT DE L ENSEIGNEMENT DU SECOND DEGRE TECHNIQUE Durée : 04 H. Série : T2 Epreuve Coefficient : 03 1 Sujet N 1 : AMPLIFICATEUR A TRANSISTOR BIPOLAIRE Influence de R E sur l amplification en tension A V A l intention de tous les correcteurs, surveillants et candidats des épreuves de Mesures et Essais.

Plus en détail

Montage n 23 Bilan des puissances dans un dispositif électrique ou électronique ; détermination expérimentale d'un rendement

Montage n 23 Bilan des puissances dans un dispositif électrique ou électronique ; détermination expérimentale d'un rendement Montage n 23 Bilan des puissances dans un dispositif électrique ou électronique ; détermination expérimentale d'un rendement Introduction La puissance, exprimée en att, est une grandeur fréquemment utilisée

Plus en détail

Mesure des résistances de bobinage : méthode voltampèremétrique

Mesure des résistances de bobinage : méthode voltampèremétrique rmateur calcul du rendement - calculer le rendement d'un rmateur industriel par la méthode des pertes séparées ; Préparation 1. Caractéristiques du rmateur Sur le tranformateur, relever les caractéristiques

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET n 8

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES. SUJET n 8 TP n 8 - Session 2001 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET n 8 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur :

Plus en détail

Chapitre 7 TENSIONS ALTERNATIVES ET CONTINUES

Chapitre 7 TENSIONS ALTERNATIVES ET CONTINUES Chapitre 7 TENSIONS ALTERNATIVES ET CONTINUES I) Les différents types de tensions Définition : La tension aux bornes d un générateur caractérise le signal électrique (énergie électrique) que délivre ce

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO ① LOI D OHM POUR UN GENERATEUR ELECTRIQUE ② POINT DE FONCTIONNEMENT POUR UN CIRCUIT OBJECTIFS DES ACTIVITÉS Connaitre la caractéristique

Plus en détail

REDRESSEMENT et FILTRAGE d un COURANT ALTERNATIF SINUSOÏDAL

REDRESSEMENT et FILTRAGE d un COURANT ALTERNATIF SINUSOÏDAL REDRESSEMENT et FILTRAGE d un COURANT ALTERNATIF SINUSOÏDAL ÉTUDE EXPÉRIMENTALE N 1 : redressement mono alternance du courant alternatif sinusoïdal J UTILISE LE COFFRET ÉLECTRICITÉ J AI BESOIN DE : 4 -

Plus en détail

Chapitre 1: La production d'électricité

Chapitre 1: La production d'électricité Chapitre 1: La production d'électricité La tension du secteur 1) Choisir la bonne réponse en barrant ce qui est faux. a) La tension du secteur est continue / alternative / constante b) La tension du secteur

Plus en détail

Première exercice: Oscillateur mécanique

Première exercice: Oscillateur mécanique Physique lasse: SG Première eercice: Oscillateur mécanique Un oscillateur mécanique horizontal est constitué par un solide (S) de masse M attaché à un ressort () à spires non jointives, de constante de

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC PRO

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC PRO NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC PRO ① INTENSITÉ DU COURANT ÉLECTRIQUE ② LA TENSION ÉLECTRIQUE ③ RÉSISTANCE ÉLECTRIQUE LOI D OHM ④ PUISSANCE ELECTRIQUE ⑤ ENERGIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Tension électrique. Notion de tension électrique Pour comprendre cette notion, faisons une analogie hydraulique. Chapitre 11

Tension électrique. Notion de tension électrique Pour comprendre cette notion, faisons une analogie hydraulique. Chapitre 11 Chapitre 11 Tension électrique Si vous avez quelque chose à noter 1 On se rappelle qu un courant électrique est une circulation d électrons à l intérieur d un conducteur. Nous allons voir comment on crée

Plus en détail

TP 2 h. B2 Proposer ou justifier un modèle Alimenter la chaîne d information. Date : Nom :

TP 2 h. B2 Proposer ou justifier un modèle Alimenter la chaîne d information. Date : Nom : B Proposer ou justifier un modèle Alimenter la chaîne d information Date : Nom : TP h 1 Introduction La fonction Alimenter d un objet technique doit assurer l alimentation en énergie de : la chaîne d énergie

Plus en détail

Redressement monophasé non commandé

Redressement monophasé non commandé electroussafi.ueuo.com 1/6 Redressement monophasé non commandé Rappel : A. Redressement simple alternance V = V max sin t = V sin t avec = 2πf Valeur moyenne de u : Valeur efficace de u : Tension maximale

Plus en détail

Production et transport de l électricité

Production et transport de l électricité Plan 1. Production d une tension alternative I. QUELLE EST LA NATURE DE LA TENSION FOURNIE PAR UNE GÉNÉRATRICE DE BICYCLETTE? 1. Matériel. 2. Protocole. 3. Tension fournie par une génératrice de bicyclette.

Plus en détail

Mais le courant de la prise, il n est pas continu!!!

Mais le courant de la prise, il n est pas continu!!! Mais le courant de la prise, il n est pas continu!!! I. Un appareil qui permet de voir des tensions Un oscilloscope est un appareil qui mesure des tensions : il se branche donc en parallèles (comme un

Plus en détail

1 Ah = 3600 C. I = Q t + _. La tension se désigne par la lettre U L unité est le volt : V

1 Ah = 3600 C. I = Q t + _. La tension se désigne par la lettre U L unité est le volt : V RAPPEL CORS ELECTRO TELEEC. Notion de base Quantité d électricité La quantité d électricité correspond au nombre d électrons transportés par un courant électrique ou emmagasinés dans une source. La quantité

Plus en détail

2/11 Hacheur. 5. Quelles sont les fréquences minimale et maximale que l on peut obtenir avec le montage étudié? { f min = 186 Hz.

2/11 Hacheur. 5. Quelles sont les fréquences minimale et maximale que l on peut obtenir avec le montage étudié? { f min = 186 Hz. TP Conversion de puissance 3 Hacheur I Étude du circuit de commande 1 1 Générateur de rampe 1 2 Étude de la commande 3 3 Étude du comparateur 3 II Étude du hacheur série 4 1 Influence du rapport cyclique

Plus en détail

Préparez votre baccalauréat

Préparez votre baccalauréat Exercice N 1 Un générateur basse fréquence, délivrant une tension sinusoïdale u(t) =U m sin(2 Nt), d amplitude U m constante et de fréquence N réglable, alimente un circuit électrique comportant les dipôles

Plus en détail

1 Fonctions. 1.2 Réalisation d une alimentation stabilisée. Fonction de l électronique

1 Fonctions. 1.2 Réalisation d une alimentation stabilisée. Fonction de l électronique 1 Fonctions 1.2 Réalisation d une alimentation stabilisée Une alimentation stabilisée est un dispositif électronique, utilisant une régulation, permettant le réglage de la tension et du courant nécessaires

Plus en détail

Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés)

Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés) Étude des redresseurs à diodes (redresseurs non commandés) Première partie : généralités 1. Rappels sur les diodes En électronique de puissance, la diode est utilisée comme un interrupteur unidirectionnel

Plus en détail

Collège Boileau 3 e Chapitre 14 : Tensions alternatives

Collège Boileau 3 e Chapitre 14 : Tensions alternatives Je sais : Ce qu est une tension continue, variable, alternative, périodique Ce qu'est la période d une tension. Ce que sont les valeurs maximale et minimale d'une tension Construire le graphique représentant

Plus en détail

Activité : «Quel est le bilan énergétique dans un circuit électrique?»

Activité : «Quel est le bilan énergétique dans un circuit électrique?» 1STL Date : Activité : «Quel est le bilan énergétique dans un circuit électrique?» Thème du programme : Habitat Type d activités : Activité expérimentale, Point cours Extrait BOEN : Énergie et puissance

Plus en détail

Baccalauréat Technologique. Session Epreuve : Physique appliquée

Baccalauréat Technologique. Session Epreuve : Physique appliquée Baccalauréat Technologique Session 2003 Epreuve : Physique appliquée Série : Sciences et Technologies Industrielles Spécialité : Génie Electrotechnique Durée de l épreuve : 4 heures coefficients : 7 Ce

Plus en détail

Induction : inductance propre et inductance mutuelle

Induction : inductance propre et inductance mutuelle Induction : inductance propre et inductance mutuelle Le but de la séance est d introduire par une approche expérimentale la notion d induction. Des mesures d inductance propre et d inductance mutuelle

Plus en détail

QCM 1 de Physique (STI)

QCM 1 de Physique (STI) QCM 1 de Physique (STI) Question 1 Une bobine est parcourue par un courant de 1 A. Sans noyau ferromagnétique, l intensité de l induction magnétique est de 4 mt, avec le noyau ferromagnétique elle est

Plus en détail

Le sujet a été conçu pour être traité SANS calculatrice. Les calculs sont facilités par la simplicité des données numériques.

Le sujet a été conçu pour être traité SANS calculatrice. Les calculs sont facilités par la simplicité des données numériques. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Épreuve SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2heures Spécialité GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2006 Coefficient : 5 Le sujet

Plus en détail

Déroulement de la séquence :

Déroulement de la séquence : Terminale STI Électronique Système technique : «Pousse seringue» Page 1/21 Déroulement de la séquence : Présentation de la séquence Phase 1 : recentrage fonctionnel sur la fonction alimentation (20 min)

Plus en détail

Étude du condensateur

Étude du condensateur Étude du condensateur EE 1400 32123 Mode d emploi Version 01 202 1. Introduction Le matériel expérimenté ci-dessous a été développé dans le cadre du programme d'électrocinétique en 5 e sciences générales.

Plus en détail

La grandeur mesurée est l intensité et l unité est l Ampère de symbole : A

La grandeur mesurée est l intensité et l unité est l Ampère de symbole : A ① Connaître la grandeur et l unité de l intensité électrique. Faire un schéma d un circuit électrique et indiquer le sens du courant 1- Sens du courant et Nature du courant De nombreuses expériences on

Plus en détail

TP ELT1 Transformateur monophasé

TP ELT1 Transformateur monophasé TP ELT1 monophasé Objectifs : Détermination expérimentale des paramètres du modèle d un monophasé. ous allez travailler directement sur le réseau 230. Soyez vigilant. Câblez hors tension. Utilisez les

Plus en détail

Chap 2 : SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES

Chap 2 : SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES Chap 2 : SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES Pour des raisons, la production et le transport de l énergie électrique se font en triphasé. I. Réseau triphasé Générateur : générateurs fournissant un système équilibré

Plus en détail

I Introduction. TP Conversion de puissance 1 Ferromagnétisme. 1 Présentation. 2 Principe de l étude

I Introduction. TP Conversion de puissance 1 Ferromagnétisme. 1 Présentation. 2 Principe de l étude TP Conversion de puissance 1 Ferromagnétisme I Introduction 1 1 Présentation 1 2 Principe de l étude 1 II Observation du cycle d hystérésis 2 III Courbe de première aimantation 5 IV Tracé des cycles d

Plus en détail

MESURE DES GRANDEURS ELECTRIQUES.

MESURE DES GRANDEURS ELECTRIQUES. MESURE DES GRANDEURS ELECTRIQUES. I- Les grandeurs électriques : Grandeur Unité Appareil de mesure Tension (ou différence de potentiels) : U ou V. Volt (V) Voltmètre V Intensité : I Ampère (A) Ampèremètre

Plus en détail

T.P. n 11 : TRANSFORMATEUR

T.P. n 11 : TRANSFORMATEUR TP n 11 : TRANSFORMATEUR On va étudier les caractéristiques d u mini-transformateur, alimenté par un GBF et par un amplificateur de puissance Pour des questions de sécurité, les tensions appliquées sont

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE TRANSFORMATEUR MONOPHASE Les parties à préparer avant la séance sont encadrées. Au début de chaque séance, l enseignant vérifiera que ce travail de préparation a bien été réalisé. OBJECTIFS DE LA MANIPULATION

Plus en détail

NOM: THEME CLASSE: PRENOM: S0.3 Machines électromagnétiques GROUPE: DATE: TITRE DUREE: COURS STI Les machines à courant continu PAGE: 1 / 6

NOM: THEME CLASSE: PRENOM: S0.3 Machines électromagnétiques GROUPE: DATE: TITRE DUREE: COURS STI Les machines à courant continu PAGE: 1 / 6 COURS STI Les machines à courant continu PAGE: 1 / 6 I) ORGANISATION FONCTIONNELLE. La machine à courant continu comporte trois éléments essentiels : 1) L inducteur. C est la partie fixe du moteur, dont

Plus en détail

Etude du fonctionnement d un transformateur monophasé

Etude du fonctionnement d un transformateur monophasé NOM : prénom : Grille d évaluation Etude du fonctionnement d un transformateur monophasé Les compétences à développer en sciences appliquées. Les compétences évaluées dans ce TP. C02 : Choisir une solution

Plus en détail

1.1) Rappel sur les grandeurs sinusoïdales

1.1) Rappel sur les grandeurs sinusoïdales Les redresseurs effectuent la conversion du courant alternatif en courant continu. 1) Rôle d un redresseur Le redresseur permet d alimenter un récepteur en courant redressé à tension fixe. Dans le cas

Plus en détail

GELE2112 Chapitre 1 : Introduction aux circuits électriques

GELE2112 Chapitre 1 : Introduction aux circuits électriques GELE2112 Chapitre 1 : Introduction aux circuits électriques Gabriel Cormier, PhD Université de Moncton Hiver 2009 Gabriel Cormier (UdeM) GELE2112 Chapitre 1 Hiver 2009 1 / 53 Introduction Contenu Contenu

Plus en détail

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PÉRIODIQUE

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PÉRIODIQUE TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PÉRIODIQUE Un GBF se comporte alternativement comme une pile branchée tantôt dans un sens, tantôt branchée dans l autre sens. La tension fournie par un GBF est :

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC PRO

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC PRO NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC PRO ACTIVITÉS 1 L INTENSITÉ D UN COURANT 2 LA TENSION ÉLECTRIQUE 3 RÉSISTANCE ÉLECTRIQUE LOI D OHM 4 PUISSANCE ÉLECTRIQUE 5 L ÉNERGIE

Plus en détail

Puissances électriques

Puissances électriques Puissances électriques Table des matières 1. Introduction...2 2. Définition...3 2.1. Cas du courant continu.3 2.2. Cas du courant alternatif...3 2.3. Puissance apparente...5 2.4. Puissance réactive...5

Plus en détail

RAPPORT PS94 MANIPULATION III. Mesures à l oscilloscope, résonances. Par ANDRE Delvine KUNTZ Raphaël TAVERNE Nicolas Le 28 mai 2010

RAPPORT PS94 MANIPULATION III. Mesures à l oscilloscope, résonances. Par ANDRE Delvine KUNTZ Raphaël TAVERNE Nicolas Le 28 mai 2010 RAPPORT PS94 MANIPULATION III Mesures à l oscilloscope, résonances Par ANDRE Delvine KUNTZ Raphaël TAVERNE Nicolas Le 28 mai 2010 Objectif de la manipulation : On tracera la courbe de résonance de l intensité

Plus en détail

COMLEMENT DU COURS - TONSION ELECTRIQUE

COMLEMENT DU COURS - TONSION ELECTRIQUE COMLEMENT DU COURS - TONSION ELECTRIQUE On distingue entre : grandeur, unité et valeur Tension électrique Température Exemple d un montage qui indique le branchement du voltmètre en parallèle. La tension

Plus en détail

et calculer sa valeur, b. l'expression littérale et la valeur de l'intensité nominale I 2N = 0,90. Toujours pour une intensité de fonctionnement I 2

et calculer sa valeur, b. l'expression littérale et la valeur de l'intensité nominale I 2N = 0,90. Toujours pour une intensité de fonctionnement I 2 BTS 2004 - L'installation électrique d'un atelier de teinture de tissus est alimenté par l'intermédiaire d'un transformateur monophasé (1), de rapport de transformation m = 0, 15 et de puissance nominale

Plus en détail

Chapitre 3 LA TENSION ÉLECTRIQUE

Chapitre 3 LA TENSION ÉLECTRIQUE Chapitre 3 LA TENSION ÉLECTRIQUE Expérience Réaliser un circuit en boucle simple comportant une pile (4.5 V), un interrupteur et une lampe (6 V 100 ma). Réponses : 1. Quel est le symbole normalisé d un

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET E II 12.

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET E II 12. TP EII 12 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET E II 12. Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5

Plus en détail

~ - 1. Définition. 2. Rappel des grandeurs en sinusoïdal. i = Imax. sin (ω.t)

~ - 1. Définition. 2. Rappel des grandeurs en sinusoïdal. i = Imax. sin (ω.t) 1. Définition La conversion du courant alternatif en courant continu est réalisée par un convertisseur appelé redresseur. La charge elle peut être résistive, inductive ou capacitif ; elle est alimentée

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Systèmes Électroniques Numériques. TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTEMES E 1 - Sous épreuve E 12 Unité U 12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Systèmes Électroniques Numériques. TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTEMES E 1 - Sous épreuve E 12 Unité U 12 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Systèmes Électroniques Numériques Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTEMES E 1 - Sous épreuve E 12 Unité U 12 Durée : 3 heures

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Série SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Session SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. Série SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Session SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Session 2003 Épreuve SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Spécialité GÉNIE MÉCANIQUE Coef. : 5 Il est rappelé

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET E II 12.

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET E II 12. TP EII 12 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET E II 12. Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5

Plus en détail

TP dipôles passifs. Objectif : se familiariser avec les dipôles passifs et la mesure de tension et courant électriques.

TP dipôles passifs. Objectif : se familiariser avec les dipôles passifs et la mesure de tension et courant électriques. TP dipôles passifs Objectif : se familiariser avec les dipôles passifs et la mesure de tension et courant électriques. 1 Le conducteur ohmique (boîte AOIP) Le conducteur ohmique, le condensateur et la

Plus en détail

TP N 2 : REDRESSEMENTS TRIPHASE MONO ET DOUBLE ALTERNANCE NON COMMANDE

TP N 2 : REDRESSEMENTS TRIPHASE MONO ET DOUBLE ALTERNANCE NON COMMANDE TP N 2 : REDRESSEMENTS TRIPHASE MONO ET DOUBLE ALTERNANCE NON COMMANDE 1. Objectifs - Etudier le fonctionnement et les caractéristiques des différents montages redresseurs triphasés à diodes. - Visualiser

Plus en détail

Eléments de correction génératrice asynchrone

Eléments de correction génératrice asynchrone Eléments de correction génératrice asynchrone 1. Machine couplée au réseau : 1.1 Représentation de Ptr = f(g) Puissance transmise au rotor P 8000 6000 4000 2000 0-1 -0,8-0,6-0,4-0,2 0 0,2 0,4 0,6 0,8 1

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable II. Auto-induction 1. Flux propre et inductance propre Soit un circuit filiforme ( par exemple une bobine ) parcouru par un courant d intensité. Ce circuit

Plus en détail

TP Electrocinétique 2 Le condensateur, la bobine ; circuits du premier ordre.

TP Electrocinétique 2 Le condensateur, la bobine ; circuits du premier ordre. TP Electrocinétique 2 Le condensateur, la bobine ; circuits du premier ordre. But :Comprendre le fonctionnement d un condensateur, visualiser l énergie stockée par un condensateur ou une bobine.etudier

Plus en détail

M ) {( R ), ( B ), ( C )} = UDM

M ) {( R ), ( B ), ( C )} = UDM Exercice 1 :(bac 98) Le circuit électrique de la figure-2 comporte en série : - un résistor ( R ) de résistance R = 80 Ω - une bobine ( B ) d inductance L et de résistance propre r. - un condensateur (

Plus en détail

I- Généralités : Pour assimiler le cours

I- Généralités : Pour assimiler le cours I- Généralités : Pour assimiler le cours Exercice N 01 Au cours d une séance de travaux pratiques, on dispose du matériel suivant : Un résistor de résistance R Une bobine de caractéristiques (L; r) Un

Plus en détail

- Il se produit un retard à l'établissement du courant dans la portion de circuit qui comporte la bobine.

- Il se produit un retard à l'établissement du courant dans la portion de circuit qui comporte la bobine. 1 sur 14 01/11/2011 22:32 I La bobine. Une bobine est constituée d un enroulement de fil conducteur, recouvert d un vernis isolant, sur un cylindre de rayon r. On désigne par l la longueur de l enroulement

Plus en détail

Approfondissement. Électricité.

Approfondissement. Électricité. Approfondissement. Électricité. 1) Qu est-ce qu un conducteur Un isolant Donner des exemples. 2) Qu appelle-t-on un dipôle 3) Qu est-ce qu une tension électrique Comment la mesure-t-on 4) Qu est-ce qu

Plus en détail