Introduction. Chapitre Introduction Bibliothèques Programmation de Haute Qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. Chapitre 1. 1.1 Introduction. 1.1.1 Bibliothèques. 1.1.2 Programmation de Haute Qualité"

Transcription

1 Chapitre 1 Introduction Buts du chapitre : Motivation pour l étude des types abstraits de données ; Syntaxe de base pour l écriture de spécifications. 1.1 Introduction Bibliothèques 1. L3, déjà une certaine expérience de la programmation en C, Java, OCaml 2. Principe commun à tous ces langaes : les bibliothèques 3. Rôle des bibliothèques : Implémenter toutes les fonctions relevant d un certain domain (sockets, OpenSSL, libgs,... ) Implémenter des structures de données (GLib, List.ml,... ) génériques note : focus sur les modules OCaml Programmation de Haute Qualité 1. Systèmes informatiques complexes : $ ls /usr/lib/lib*.so wc -l 496 pour une installation de base de Linux. Plus de packages sur docjar.org. Pour qu une bibliothèque soit utilisable, il faut : Principe 1 (modularité) : chaque bibliothèque doit avoir une utilisation simple et facilement compréhensible 2. Utilisation industrielle demande distribution du travail, donc communication entre équipes pour la définition de l architecture globale et le partage du travail. Pour cela il faut : Principe 2 (spécification) : il faut pouvoir décrire chaque bibliothèque de manière complète et non ambigue Principe 3 (correction) : chaque morceau de code écrit doit implémenter de manière exacte une spécification discutée en commun 3. Système informatiques critiques : (a) bugs, cas général : on passe énormément de temps à débugger une application, ça coûte de l argent. Les bugs sont douloureux. (b) bugs, systèmes critiques : la voiture ne freine pas, le train déraille, l avion s écrase, et la fusée explose. Les bugs sont intolérables. 7

2 8 4. Le premier principe relève du bon sens et des méthodes de génie logiciel 5. On s intéresse dans ce cours aux principes 2 et 3 6. Des dizaines de méthodes applicables sont utilisées, on n en verra que 2 : spécification équationnelle d une bibliothèque (maintenant) ; spécification avec le langage B d un programme (2ème partie du cours). 1.2 Syntaxe des Types abstraits de données Pour définir une bibliothèque on a besoin de connaître : les types de données qu elle défini. Sortes les fonctions qu elle rend publiques les rapports de ces fonctions entre elles Déclaration de sortes Type vide Type RIEN La déclaration de base spécifie un type qui correspond à un fichier vide Déclaration de base d une sorte, sans opérations. Type ATOM Sortes A on vient de définir une bibliothèque qui possède juste une sorte, A, et qui ne fait rien. Mais on n est pas assuré que cette sorte contient ne serait-ce qu un élément! Pour cela, il faut introduire des constantes Déclaration d opérateurs Déclaration d une sorte avec une constante. Type UN Sortes U u : U On vient de déclarer une constante de la sorte U. C est un cas particulier de fonction qui n a pas d arguments. Déclaration d une sorte avec une fonction. Type BINAIRE Sortes B paire : B, B B Si on a plusieurs arguments, la syntaxe est de type : nom : Sorte Arg1,..., Sorte Argn Sorte Res La signification est que si l argument x 1 est de la sorte S 1,..., et si l argument x n est de la sorte S n, et si f est de la sorte : S 1,..., S n S

3 9 alors f(x 1,..., x n ) est de la sorte S. I Exercice : Écriture de spécifications simples (a) Écrire une spécification qui déclare deux constantes, 0 et 1, de la sorte Bool (b) Écrire une spécification qui déclare une fonction unaire f qui prend un argument de la sorte A et rend un argument de la sorte B (c) Proposer des sortes et opérations pour spécifier un éditeur de SMS, sachant que l utilisateur doit pouvoir : créer un SMS vide insérer un caractère en appuyant sur une touche modifier le dernier caractère (par rotation des caractères associés à la touche) supprimer le dernier caractère entré Type SMS Sortes T exte, T ouche, Caractere creer : T exte appuyer : T ouche, T exte T exte modif ier : T exte T exte supprimer : T exte T exte (d) Proposer des sortes et opérations pour spécifier un distrubuteur de boissons sachant que l utilisateur doit pouvoir : insérer une pièce de 0.1, 0.2, 0.5 ou 1 euro demander le remboursement choisir une boisson (thé ou café) : rien ne se passe si la somme est inférieure à 0.8 euros observer le montant rendu et prendre la somme prendre la boisson (si possible) Type DISTRIBUTEUR Sortes Dist, P iece, Bouton, Euro P 10 : P iece P 20 : P iece P 50 : P iece P 100 : P iece creer : Dist inserer : P iece, Dist Dist rembourser : Dist Dist rendu : Dist Euro boisson? : Dist Dist Spécification des opérateurs Pour l instant, on n a rien fait d autre que de traduire des contenus de fichiers.h ou.mli dans un nouveau langage : on vient de définir des fonctions et des constantes (même pas des variables globales!) en utilisant un nouveau langage, rien de plus. Mais si on regarde une déclaration de module caml normale, on voit aussi des choses supplémentaires :

4 10 val hd : a list -> a Return the first element of the given list. Raise Failure "hd" if the list is empty. val rev : a list -> a list List reversal. Normalement, quand on écrit un programme, il y a toujours des commentaires qui expliquent à quoi sert une fonction qu on vient de déclarer! Ces commentaires ne sont pas forcément très explicites (ex : List reversal). Et surtout, comme ils sont écris en langage naturel (français, anglais,... ) ils ne sont pas faits pour être utilisés par des programmes. Pour spécifier réellement une bibliothèque, il faut utiliser un langage utilisable par d autres programmes. Le but est de pouvoir comprendre automatique une spécification avant de pouvoir la traiter (par exemple, avant de la valider). Avant de voir complètement ce langage, voyons quelques exemples. Type PEANO Sortes N 0 : N s : N N Pour l instant, on vient juste de définir une sorte N qui contient une constante et une fonction de N dans lui-même. Par exemple, les constructions qu on peut faire avec ce type sont : 0, s(0), s(s(0)),..., s n (0),... avec la notation : s n (0) = { s(s n 1 (0)) si n > 0 0 si n = 0 On appelle ces constructions les entiers de Peano. On peut ajouter la spécification de l addition en spécifiant ses propriétés : Type SANO Sortes N 0 : N s : N N + : N, N N Variables n 1, n 2, n 3 : N Variables utilisés dans les axiomes ((+ com )) n 1 + n 2 = n 2 + n 1 (Addition commutative) ((+ Base )) 0 + n 2 = n 2 (Cas de base) ((+ Rec )) s(n 1 ) + n 2 = s(n 1 + n 2 ) (Récurrence) II Exercice : (a) Ajouter des axiomes à l éditeur de SMS sachant que : la suppression n a aucun effet sur un message vide, la suppression annule le dernier caractère inséré. Type SMS Sortes T exte, T ouche, Caractere

5 11 creer : T exte appuyer : T ouche, T exte T exte modif ier : T exte T exte supprimer : T exte T exte Variables m : T exte, t : T ouche ((sup vide)) supprimer(creer) = creer suppression sur message vide ((sup app)) supprimer(appuyer(t, m)) = m suppression après insersion ((sup mod)) supprimer(modif ier(m)) = m suppression après modification (b) Ajouter des axiomes au distributeur de boissons sachant que : Le retour de monnaie et le crédit sont vides au départ, L appui sur le remboursement retourne tout le crédit qui est alors annulé, L insertion d une pièce ajoute sa valeur au crédit. De nouveaux opérateurs seront nécessaires. Type DISTRIBUTEUR Sortes Dist, P iece, Bouton, Euro P 10 : P iece P 20 : P iece P 50 : P iece P 100 : P iece creer : Dist inserer : P iece, Dist Dist rembourser : Dist Dist rendu : Dist Euro boisson? : Dist Dist Nouveaux opérateurs valeur : P iece Euro credit : Dist Euro + : Euro, Euro Euro 0 : Euro Variables d : Dist, p : P iece ((r vide)) rendu(creer) = 0 rendu initial ((c vide)) credit(creer) = 0 crédit initial ((r rmb)) rendu(rembourser(d)) = credit(d) rendu après remboursement ((c rmb)) credit(rembourser(d)) = 0 crédit après remboursement ((c ins)) credit(inserer(p, d)) = credit(d) + valeur(p) crédit après insersion Quelques questions posées par ce type de spécification : On réutilise des constantes, des fonctions unaires et binaires. Comment réutiliser les spécifications déjà définies? Est-ce que l ensemble des axiomes est minimal? Dit autrement, est-ce que certains axiomes sont des conséquences des autres? être conséquence de est une notion logique. Que veut-elle précisément dire? On verra les problèmes logiques plus tard, pour l instant, on se concentre sur la syntaxe.

6 Syntaxe des extensions Pour l instant, extensions simples : on enrichit la spécification d un type avec les spécifications d autres types ; Typiquement, pas de nouvelles sortes. Type MONOIDE Sortes T étend BINAIRE, avec paire renommé +, avec B renommé T UN, avec u renommé 0, avec U renommé T Variables x 1, x 2, x 3 : T Variables utilisés dans les axiomes ((+ assoc )) x 1 + (x 2 + x 3 ) = (x 1 + x 2 ) + x 3 (Op. associative) ((+ assoc )) x = x 1 (Élt neutre d.) ((+ assoc )) x 1 = 0 + x 1 (Élt neutre g.) III Exercice : Extension et renommage (a) Définir un type spécifiant qu une opération binaire est commutative (b) Redéfinir le type PEANO de la manière la plus modulaire possible (c) Définir un module BOOL0 contenant deux constantes. (d) Reprendre la spécification du distributeur en exploitant le mécanisme d extension Equations conditionnelles Un axiome peut-être une équation conditionnée par un ensemble d équations (clause de Horn). La syntaxe d un axiome devient alors : t 1 = u 1,..., t n = u n t = u Exemple Type ORDRE étend Sortes T BOOL0 : T, T B min : T, T T Variables x, y : T ((min l )) x y = true min(x, y) = x (min à gauche) ((min r )) y x = true min(x, y) = y (min à droite)

7 Appartenance à une sorte, sous-sortes On introduit une relation d ordre partiel sur les sortes pour définir par exemple la sous-sorte des listes non vides, des entiers non nuls. Cette sous-sorte sera par exemple le domaine source de l opérateur prédecesseur, ou du 2ème argument de l opérateur de division : Type SNAT Sortes Nat, NzNat < Nat 0 : N at s : Nat NzNat pred : NzNat Nat / : Nat, NzNat Nat La propriété importante d une sous-sorte est la propriété de coercion implicite : un terme appartenant à une soussorte appartient aussi à la sorte de base : n : NzNat n : Nat. A toute déclaration de sous-sorte est associé un tel axiome. Extension des clauses de Horn Les clauses de Horn jusque-là limitées à des prédicats équationnels sont maintenant étendues à des prédicats d appartenance à des sortes. On écrira par exemple : Type SNAT1 étend SNAT Variables x : Nat ((sp)) x : NzNat s(pred(x)) = x (succ-pred) Remarque de Horn : Calendrier La déclaration de sous-sorte s 1 < s 2 est donc équivalente à l ajout d un axiome représenté par une clause x : s 1 x : s 2

Héritage en java : Calculatrice SDC

Héritage en java : Calculatrice SDC Programmation orientée objet L3 MIAGE Héritage en java : Calculatrice SDC Travail à rendre : le code complet du projet SDC sous forme d une archive tar.gz. L archive comportera trois répertoires : un répertoire

Plus en détail

Compilation séparée. Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1

Compilation séparée. Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée Compilation séparée ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée Modularité GCC : 4 millions de lignes de code Noyau

Plus en détail

Programmation objet en Java.

Programmation objet en Java. Programmation objet en Java. Didier Rémy 2001-2002 http://cristal.inria.fr/ remy/mot/7/ http://www.enseignement.polytechnique.fr/profs/informatique/didier.remy/mot/7/ Cours Exercices Slide 1 1. Classes,

Plus en détail

Arbres bien équilibrés

Arbres bien équilibrés Arbres bien équilibrés ENSIIE : Programmation avancée 1/24 Recherche par dichotomie on aimerait avoir des opérations de recherche, d insertion et de suppression efficaces en moyenne et dans le pire des

Plus en détail

Partie I : Automates et langages

Partie I : Automates et langages 2 Les calculatrices sont interdites. N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut

Plus en détail

Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog

Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog Initiation à la Programmation en Logique avec SISCtus Prolog Identificateurs Ils sont représentés par une suite de caractères alphanumériques commençant par une lettre minuscule (les lettres accentuées

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 I. Objectif du TP TP1 : Initiation à Java et Eclipse Programmation Mobile Initiation à l environnement Eclipse et aux notions de base du langage Java. II. Environnement

Plus en détail

Option Informatique Arbres binaires équilibrés

Option Informatique Arbres binaires équilibrés Option Informatique Arbres binaires équilibrés Sujet novembre 2 Partie II : Algorithmique et programmation en CaML Cette partie doit être traitée par les étudiants qui ont utilisé le langage CaML dans

Plus en détail

TP Compilation Analyse lexicale

TP Compilation Analyse lexicale TP Compilation Analyse lexicale Eric Ramat ramat@lisic.univ-littoral.fr 9 mai 2014 Durée : 6 heures 1 Introduction Le but de cet TP est de vous donner les bases nécessaires afin de pouvoir écrire votre

Plus en détail

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs)

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) Modularité Extensions Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) généricité modules de première classe : peuvent être

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 4 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : scientifique Voie : Technologie et biologie (TB) Discipline : Informatique Première et seconde années Programme d informatique

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

UPMC Master informatique 2 STL NI503 Conception de langages Notes I

UPMC Master informatique 2 STL NI503 Conception de langages Notes I UPMC Master informatique 2 STL NI503 Conception de langages Notes I 2012 1 Évaluer Un langage Le langage Logo est composé commandes permettant de diriger le déplacement d un point sur un plan cartésien

Plus en détail

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014 Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets Hubert Godfroy 7 novembre 014 1 Tableaux Question 1 : Écrire une fonction prenant un paramètre n et créant un tableau de taille n (contenant des entiers).

Plus en détail

Algorithmique et Analyse d Algorithmes

Algorithmique et Analyse d Algorithmes Algorithmique et Analyse d Algorithmes L3 Info Cours 5 : Structures de données linéaires Benjamin Wack 2015-2016 1 / 37 La dernière fois Logique de Hoare Dichotomie Aujourd hui Type Abstrait de Données

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Introduction à l algorithmique et à la programmation 2013-2014. Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr. Cours 1 / 5

Introduction à l algorithmique et à la programmation 2013-2014. Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr. Cours 1 / 5 Introduction à l algorithmique et à la programmation IUT 1ère année 2013-2014 Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr Cours 1 / 5 Déroulement du cours Organisation : 5 séances de 2h de cours 10 séances de

Plus en détail

I Arbres binaires. Lycée Faidherbe 2014-2015. 1 Rappels 2 1.1 Définition... 2 1.2 Dénombrements... 2 1.3 Parcours... 3

I Arbres binaires. Lycée Faidherbe 2014-2015. 1 Rappels 2 1.1 Définition... 2 1.2 Dénombrements... 2 1.3 Parcours... 3 I Arbres binaires 2014-2015 Table des matières 1 Rappels 2 1.1 Définition................................................ 2 1.2 Dénombrements............................................ 2 1.3 Parcours.................................................

Plus en détail

Introduction Tableaux / Vecteurs Listes chaînées Un principe général Quelques algorithmes de tri À faire pour lundi prochain. Tableaux VS Listes

Introduction Tableaux / Vecteurs Listes chaînées Un principe général Quelques algorithmes de tri À faire pour lundi prochain. Tableaux VS Listes Tableaux VS Listes Tableaux VS Listes Petit chapitre. Plan Introduction Tableaux / Vecteurs Définition abstraite Qu a-t-on fait avec des vecteurs? Que peut-on faire avec des vecteurs? Listes chaînées Définition

Plus en détail

Eléments de syntaxe du langage Java

Eléments de syntaxe du langage Java c jan. 2014, v3.0 Java Eléments de syntaxe du langage Java Sébastien Jean Le but de ce document est de présenter es éléments de syntaxe du langage Java : les types primitifs, les opérateurs arithmétiques

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

introduction à la conception Orientée Objet

introduction à la conception Orientée Objet 1 introduction à la conception Orientée Objet IUP GEII 2ème année marcel@univ-tours.fr http://www.blois.univ-tours.fr/ marcel 2 plan cours 1. motivations génie logiciel 2. concepts et techniques orientés

Plus en détail

Génie logiciel avancé

Génie logiciel avancé Génie logiciel avancé Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris Diderot, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/genielog/ Spécification formelle: Types de données

Plus en détail

Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1

Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Modularité GCC : 4 millions de lignes de code Noyau Linux : 12 millions de lignes de code

Plus en détail

6.1 Une classe simple pour représenter des comptes bancaires

6.1 Une classe simple pour représenter des comptes bancaires Chapitre 6 Héritage Ce chapitre du cours traite de concepts relatifs à la programmation objet (hiérarchie de classe, héritage, extension, masquage) et sera illustré par un exemple de représentation de

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

x n = x x n 1 Exercice 3 Le but de cet exercice est de modéliser les suites définies par récurrence de la façon suivante :

x n = x x n 1 Exercice 3 Le but de cet exercice est de modéliser les suites définies par récurrence de la façon suivante : Ocaml - Exercices Exercice Définir en Ocaml les fonctions suivantes:. f : x sin x + cos x. g : x x 3x+ x x 5 3. Fonction h calculant la moyenne géométrique de deux float positifs ( xy) Exercice Ecrire

Plus en détail

Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java

Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java Université Paris Sud Motivation Le but de cet exercice est de manipuler les listes chaînées et les piles et de voir leur application en analyse

Plus en détail

Conception et Développement Orientés Objets Cours 1 : Introduction. 2 Les paradigmes de programmation. 3 Les concepts de la programmation objet

Conception et Développement Orientés Objets Cours 1 : Introduction. 2 Les paradigmes de programmation. 3 Les concepts de la programmation objet CNAM UV 19357 Année 2003-2004 David Delahaye David.Delahaye@cnam.fr Conception et Développement Orientés Objets Cours 1 : Introduction 1 Présentation de la valeur Ce cours s adresse à toute personne ayant

Plus en détail

λ-calcul et typage Qu est-ce qu une fonction?

λ-calcul et typage Qu est-ce qu une fonction? λ-calcul et typage Nicolas Barnier, Pascal Brisset ENAC Avril 2009 Nicolas Barnier, Pascal Brisset (ENAC) λ-calcul et typage Avril 2009 1 / 1 Qu est-ce qu une fonction? Classiquement Pas de notation uniforme/standard

Plus en détail

Machines composées de (depuis 1940 env.) : http://cui.unige.ch/isi/cours/std/

Machines composées de (depuis 1940 env.) : http://cui.unige.ch/isi/cours/std/ données pr ogramme 11111101 11001101 01000101 b us disque ma gnétique processeur écran Structures de données et algorithmes Ordinateurs Gilles Falquet, printemps-été 2002 Machines composées de (depuis

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python Initiation à la programmation en Python Damien Vergnaud École Normale Supérieure 4 mars 2009 Damien Vergnaud (École Normale Supérieure) Initiation à la programmation en Python 4 mars 2009 1 / 25 Table

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Cours numéro 9 : arbres binaires et de recherche

Cours numéro 9 : arbres binaires et de recherche Cours numéro 9 : arbres binaires et de recherche LI213 Types et Structures de données Licence d Informatique Université Paris 6 Arbre Arbre Un arbre est un ensemble fini A d éléments, liés entre eux par

Plus en détail

Comment automatiser la création d index multiples avec Word 2010. Paul-Henri Dumas - URFIST - 2014

Comment automatiser la création d index multiples avec Word 2010. Paul-Henri Dumas - URFIST - 2014 Comment automatiser la création d index multiples avec Word 2010 Qu est ce qu un index? Un index fait partie de l apparat savant d un travail scientifique, tout comme la table des matières, le sommaire

Plus en détail

Cours 1 : La compilation

Cours 1 : La compilation /38 Interprétation des programmes Cours 1 : La compilation Yann Régis-Gianas yrg@pps.univ-paris-diderot.fr PPS - Université Denis Diderot Paris 7 2/38 Qu est-ce que la compilation? Vous avez tous déjà

Plus en détail

Langages de programmation et compilation

Langages de programmation et compilation École Normale Supérieure Langages de programmation et compilation Jean-Christophe Filliâtre Cours 6 / 9 novembre 2015 Jean-Christophe Filliâtre Langages de programmation et compilation 2015 2016 / cours

Plus en détail

Informatique TP1 : Découverte de Python CPP 1A

Informatique TP1 : Découverte de Python CPP 1A Informatique TP1 : Découverte de Python CPP 1A Romain Casati, Wafa Johal, Frederic Devernay, Matthieu Moy Avril - juin 2014 1 Découverte de l IDE : IDLE IDLE est un environnement de développement (Integrated

Plus en détail

C.P.G.E - Meknès Langage Python 3 Haouati Abdelali

C.P.G.E - Meknès Langage Python 3 Haouati Abdelali 3. Langage Python 3 2 a. Introduction Présentation du langage Python : Python est un langage portable, dynamique, extensible, gratuit, qui permet (sans l imposer) une approche modulaire et orientée objet

Plus en détail

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Note La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Ce document présente le fonctionnement du module de comptabilisation qui prend la relève entre les programmes de facturation

Plus en détail

Bases de données cours 2 Éléments d algèbre relationnelle. Catalin Dima

Bases de données cours 2 Éléments d algèbre relationnelle. Catalin Dima Bases de données cours 2 Éléments d algèbre relationnelle Catalin Dima Qu est-ce qu une algèbre? Algèbre : ensemble de domaines et d opérations. Exemple : les nombres (naturels, réels, complexes). Leurs

Plus en détail

BASES DU RAISONNEMENT

BASES DU RAISONNEMENT BASES DU RAISONNEMENT P. Pansu 10 septembre 2006 Rappel du programme officiel Logique, différents types de raisonnement. Ensembles, éléments. Fonctions et applications. Produit, puissances. Union, intersection,

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Bases de la programmation orientée objet en Java

Bases de la programmation orientée objet en Java Bases de la programmation orientée objet en Java Jean-Baptiste Vioix (jean-baptiste.vioix@iut-dijon.u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-33 Avant propos Difficultés...

Plus en détail

Devoir Maison. Michel Lévy. 20 avril 2009

Devoir Maison. Michel Lévy. 20 avril 2009 Devoir Maison Michel Lévy 20 avril 2009 1 Objectifs Le but de ce devoir, est essentiellement de vous faire connaître et de vous inciter à utiliser deux logiciels dont la base théorique est, très partiellement,

Plus en détail

Gé nié Logiciél Livré Blanc

Gé nié Logiciél Livré Blanc Gé nié Logiciél Livré Blanc Version 0.2 26 Octobre 2011 Xavier Blanc Xavier.Blanc@labri.fr Partie I : Les Bases Sans donner des définitions trop rigoureuses, il faut bien commencer ce livre par énoncer

Plus en détail

Présentation du langage et premières fonctions

Présentation du langage et premières fonctions 1 Présentation de l interface logicielle Si les langages de haut niveau sont nombreux, nous allons travaillé cette année avec le langage Python, un langage de programmation très en vue sur internet en

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 18 : Remplir les champs pour une information, un récit,

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 18 : Remplir les champs pour une information, un récit, MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 18 : Remplir les champs pour une information, un récit, (Nous ne ferons ici pas de rappel à d autres chapitres, sans quoi, chaque ligne écrite mériterait

Plus en détail

L outil Cup. Licence info et GMI documentation COMPIL 2007-2008. Pour toutes remarques, questions, suggestions : mirabelle.nebut@lifl.

L outil Cup. Licence info et GMI documentation COMPIL 2007-2008. Pour toutes remarques, questions, suggestions : mirabelle.nebut@lifl. UFR IEEA Licence info et GMI documentation COMPIL 2007-2008 FIL Pour toutes remarques, questions, suggestions : mirabelle.nebut@lifl.fr 1 raccourci pour Java-Based Constructor of Useful Parsers est un

Plus en détail

Projet de Programmation Fonctionnelle

Projet de Programmation Fonctionnelle Projet de Programmation Fonctionnelle L objectif de ce projet est de concevoir, en Objective Caml, un évaluateur pour le langage mini-ml (un sous ensemble du langage Objective Caml). Votre programme devra

Plus en détail

La programmation Impérative par le Langage C

La programmation Impérative par le Langage C La programmation Impérative par le Langage C 1. Introduction 1.1 Qu est-ce que la programmation impérative? Un programme est constitué de plusieurs lignes d instructions. Chaque instruction permet d effectuer

Plus en détail

1. Eléments de base du langage C

1. Eléments de base du langage C 1 1. Eléments de base du langage C Généralités Programme et sous-programme Fonction C Structure d un programme C Vocabulaire de base et syntaxe Exemples 2 Généralités Crée en 1972 par D. Ritchie pour écrire

Plus en détail

ALICE Prise en main du logiciel

ALICE Prise en main du logiciel Alice : Manuel de prise en main 1/9 Introduction Alice est un programme qui permet de construire des mondes virtuels composés d objets en 3 dimensions. Ces objets respectent la logique de la programmation

Plus en détail

Programmation fonctionnelle

Programmation fonctionnelle 1/30 Programmation fonctionnelle Notes de cours Cours 9 23 novembre 2011 Sylvain Conchon sylvain.conchon@lri.fr 2/30 Les notions abordées cette semaine Les foncteurs Set.Make et Map.Make d Ocaml Arbres

Plus en détail

Expressions, types et variables en Python

Expressions, types et variables en Python Expressions, types et variables en Python 2015-08-26 1 Expressions Les valeurs désignent les données manipulées par un algorithme ou une fonction. Une valeur peut ainsi être : un nombre, un caractère,

Plus en détail

Ch1 : Eléments de base du langage C

Ch1 : Eléments de base du langage C Ch1 : Eléments de base du langage C Fathi Mguis Atelier de programmation 1 LFSI1/LARI1 A.U : 2014-2015 Plan 1 Généralités 2 Avantages 3 Structure d un programme en C 4 Les diverse phases d un programme

Plus en détail

Les arbres binaires de recherche

Les arbres binaires de recherche Institut Galilée Année 2010-2011 Algorithmique et arbres L2 TD 6 Les arbres binaires de recherche Type en C des arbres binaires (également utilisé pour les ABR) : typedef struct noeud_s { struct noeud_s

Plus en détail

Notions de langage machine

Notions de langage machine Notions de langage machine 18 décembre 2009 Rappels et introduction Architecture de Van Neumann : Processeur = UC + UAL Mémoire interne au processeur = les registres (soit seulement l accumulateur, soit

Plus en détail

Avant-propos. 1. Introduction

Avant-propos. 1. Introduction Avant-propos Les sections ou sous-sections marquées d un astérisque (*) ne font pas partie de la matière du cours IFT1969. Elles sont destinées à définir complètement le langage C (ANSI-C99) et à en préciser

Plus en détail

Notes de cours. Cours introductif sur la théorie des domaines. Modèles des langages de programmation Master Parisien de Recherche en Informatique

Notes de cours. Cours introductif sur la théorie des domaines. Modèles des langages de programmation Master Parisien de Recherche en Informatique Notes de cours Cours introductif sur la théorie des domaines Paul-André Melliès Modèles des langages de programmation Master Parisien de Recherche en Informatique 1 Ensembles ordonnés Definition 1.1 (ensemble

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Définition des Webservices Ordre de paiement par email. Version 1.0

Définition des Webservices Ordre de paiement par email. Version 1.0 Définition des Webservices Ordre de paiement par email Version 1.0 Rédaction, Vérification, Approbation Rédaction Vérification Approbation Nom Date/Visa Nom Date/Visa Nom Date/Visa Historique du document

Plus en détail

1. Les fondements de l informatique 13

1. Les fondements de l informatique 13 Introduction à l'algorithmique 1. Les fondements de l informatique 13 1.1 Architecture de Von Neumann 13 1.2 La machine de Turing 17 1.3 Représentation interne des instructions et des données 19 1.3.1

Plus en détail

Programmation système orientée objet

Programmation système orientée objet Programmation système orientée objet Auteur: Olivier Laurent Contact: oli@aragne.com Organisation: Python Blanc Bleu Belge Date: 10/02/2005 Table des matières 1 Introduction 2 Créer l objet fichier 3 Lister

Plus en détail

Introduction à la Programmation 1

Introduction à la Programmation 1 Introduction à la Programmation 1 Séance de cours/td Université Paris-Diderot Objectifs: Découverte du type String. Comprendre qu il y a des types différents. Maîtriser les expressions booléennes dans

Plus en détail

LES FICHIERS BATCH. active/désactive l affichage des commandes qui suivent sur la ligne

LES FICHIERS BATCH. active/désactive l affichage des commandes qui suivent sur la ligne Définition : LES FICHIERS BATCH les fichiers BATCH sont des fichiers regroupant des lignes de codes, soit des commandes DOS, soit des programmes exécutables. Extension. BAT Pour exécuter un fichier BATCH,

Plus en détail

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation 1 de 33 Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation Florent Hivert Mél : Florent.Hivert@lri.fr Adresse universelle : http://www.lri.fr/ hivert 2 de 33 Données et instructions Un programme

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Concours 2015 Épreuve d Informatique Filière : MP Durée de l épreuve : 3 heures. L utilisation d une calculatrice est autorisée.

Concours 2015 Épreuve d Informatique Filière : MP Durée de l épreuve : 3 heures. L utilisation d une calculatrice est autorisée. A 2015 INFO. MP École des Ponts ParisTech, SUPAERO (ISAE), ENSTA ParisTech, Télécom ParisTech, Mines ParisTech, Mines de Saint-étienne, Mines Nancy, Télécom Bretagne, ENSAE ParisTech (filière MP), École

Plus en détail

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Claude Delannoy Exercices en langage C++ 3 e édition Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Chapitre 3 Les fonctions Rappels Généralités Une fonction est un bloc d instructions éventuellement

Plus en détail

Formation Unix/Linux (9) Introduction à la programmation C sous Unix

Formation Unix/Linux (9) Introduction à la programmation C sous Unix Formation Unix/Linux (9) Introduction à la programmation C sous Unix Olivier BOEBION Mars 2004 1 Le langage C Introduire un langage de développement dans des travaux pratiques sur un système d exploitation

Plus en détail

5SINF200 : Développement de programmes (A. Slissenko) Examen

5SINF200 : Développement de programmes (A. Slissenko) Examen Licence Info Corrigé 5SINF200 : Développement de programmes (A. Slissenko) Examen Le 21 décembre 2006, 13h30 15h30 Utilisation des notes, des livres, des docs, etc. autorisée. Ce corrigé contient des réponses

Plus en détail

Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9

Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9 Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9 I. L environnement de travail de Xcas Xcas permet d écrire des programmes, comme n importe quel langage de programmation. C est un langage fonctionnel. L argument

Plus en détail

Projet de programmation Java Puissance 4

Projet de programmation Java Puissance 4 Projet de programmation Java Puissance 4 Juliusz Chroboczek et Gabriel Scherer Version du 13 novembre 2014 Le but de ce projet est d implémenter en Java un jeu de plateau qui s appelle Puissance 4. Votre

Plus en détail

Structures de données non linéaires

Structures de données non linéaires Structures de données non linéaires I. Graphes Définition Un graphe (simple) orienté G est un couple (S, A), où : S est un ensemble dont les éléments sont appelés les sommets. A est un ensemble de couples

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL i-sms DE SYMTEL Sommaire A-propos de Symtel... 2 Pré-requis pour l envoi de SMS... 2 1- Les raccourcis... 2 2- Les menus... 3 2-1- Fichier... 3 2-1-1. Accueil... 4 2-1-2.

Plus en détail

Gestion électronique des procurations

Gestion électronique des procurations Gestion électronique des procurations Table des matières Généralités... 2 1. Approuver des procurations... 4 1.1 Section «Procurations à approuver»... 4 1.2 Section «Signaux»... 6 1.3 Messages particuliers...

Plus en détail

INF 103 Langage JAVA. Contrôle du 7 janvier 2015 Durée : 1h30

INF 103 Langage JAVA. Contrôle du 7 janvier 2015 Durée : 1h30 INF 103 Langage JAVA Contrôle du 7 janvier 2015 Durée : 1h30 Nom : Prénom : Casier : Groupe :........ Écrire les réponses directement sur les feuilles du sujet dans les cases prévues à cet effet. Le barème

Plus en détail

TP 1 - Utilisation de Python

TP 1 - Utilisation de Python TP 1 - Utilisation de Python L objectif de ce TP est d apprendre à faire réaliser des calculs et des tâches répétitives à un ordinateur. Pour faire cela, il est nécessaire de communiquer avec l ordinateur

Plus en détail

Introduction à OCAML

Introduction à OCAML Introduction à OCAML Plan L interpréteur intéractif Ocaml Les types de base, et leurs opérations : int, float, char, string, bool Les n-uplets Conditionnelles : if... then... else et match... with... Déclarations

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application

Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 1 : Introduction Ordinateurs - Langages de haut niveau - Application 1 Ordinateur Un

Plus en détail

Listes et arbres binaires

Listes et arbres binaires Des structures de données dynamiques Listes, Listes ordonnées Arbres binaires, arbre binaires de recherche Listes chaînées Utile si le nombre d éléments n est pas connu à l avance et évolue beaucoup. Permet

Plus en détail

Conférence d introduction à la programmation et aux langages de programmation. C. Dubois

Conférence d introduction à la programmation et aux langages de programmation. C. Dubois Conférence d introduction à la programmation et aux langages de programmation C. Dubois Pl an - Pro g ram m ati o n et D év el o p p em en t d e l o g i ci el - L es l an g ag es (u n p eti t h i sto ri

Plus en détail

Enveloppes convexes dans le plan

Enveloppes convexes dans le plan ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE B (XECLR)

Plus en détail

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1 Module : Numératie Fiche N 1 - Donner des informations chiffrées sur soi même - Compter de 0 à 19 Ordonner PO Tour de table / donner une information chiffrée sur soi même PO Introduction aux nombres /sensibilisation

Plus en détail

OBJECTIF. Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation.

OBJECTIF. Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation. Dr L. ZEMOUR OBJECTIF Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation. I. QU EST CE QUE SPSS? SPSS, dont le sigle anglais signifie «Statistical Package for Social

Plus en détail

Norme de documentation des programmes

Norme de documentation des programmes 1. Introduction Norme de documentation des programmes Auteur : Marc Frappier Collaborateurs Benoit Fraikin Gabriel Girard Jean Goulet Gérard Houdeville Luc Lavoie Version : 1.02 30 août 2004 Département

Plus en détail

Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel

Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel Logiciel Libre Cours 3 Fondements: Génie Logiciel Stefano Zacchiroli zack@pps.univ-paris-diderot.fr Laboratoire PPS, Université Paris Diderot 2013 2014 URL http://upsilon.cc/zack/teaching/1314/freesoftware/

Plus en détail

Parcours d un arbre Arbres de recherche CHAPITRE 6. Arbres binaires. Karelle JULLIAN. MPSI, Option Info 2014/2015. Karelle JULLIAN

Parcours d un arbre Arbres de recherche CHAPITRE 6. Arbres binaires. Karelle JULLIAN. MPSI, Option Info 2014/2015. Karelle JULLIAN CHAPITRE 6 Arbres binaires Lycée Kléber MPSI, Option Info 2014/2015 1 Définitions 2 Parcours en largeur Parcours en profondeur Parcours préfixe, infixe, postfixe Reconstitution 3 Recherche Complexité Insertion

Plus en détail

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Pierre Andreoletti IUT d Orléans Laboratoire MAPMO (Bât. de Mathématiques UFR Sciences) - Bureau 126 email: pierre.andreoletti@univ-orleans.fr

Plus en détail

INFO-F-302 Informatique Fondamentale Logique du premier ordre

INFO-F-302 Informatique Fondamentale Logique du premier ordre INFO-F-302 Informatique Fondamentale Logique du premier ordre Prof. Emmanuel Filiot Exercice 1 1. Soit un langage L = (p, q, r, s, t, f, g) où p, q sont des prédicats unaires, r, s, t sont des prédicats

Plus en détail

Avant de programmer en Java DOS Set Path=C:\JDK\bin Path=C:\JDK\bin C:\JDK\bin Set Path=%Path%;C:\JDK\bin C:\JDK\bin C:\JDK\

Avant de programmer en Java DOS Set Path=C:\JDK\bin Path=C:\JDK\bin C:\JDK\bin Set Path=%Path%;C:\JDK\bin C:\JDK\bin C:\JDK\ Exercices corrigés de programmation OO Java Préparés par : Mlle Imene Sghaier Année Académique : 2006-2007 Premiers Pas I. Avant de programmer en Java Le JDK de Sun (Java Development Kit) est l outil essentiel

Plus en détail

Conventions d écriture et outils de mise au point

Conventions d écriture et outils de mise au point Logiciel de base Première année par alternance Responsable : Christophe Rippert Christophe.Rippert@Grenoble-INP.fr Introduction Conventions d écriture et outils de mise au point On va utiliser dans cette

Plus en détail

Algorithmique (M1 LTTAC UE3 du S1 & M2 LCE) Univ. Lille 3 2015-2016 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia

Algorithmique (M1 LTTAC UE3 du S1 & M2 LCE) Univ. Lille 3 2015-2016 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia 15/09/15 ; page 1 N. Gasiglia Quelques instructions de base Préambule Quand un programme a besoin d échanger des informations avec l utilisateur qui l exécute, ou avec un fichier qui en contient ou dans

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TP 3

Architecture des ordinateurs TP 3 Architecture des ordinateurs ESIPE - IR1 TP 3 Objectif de cette séance L objectif de cette séance est d apprendre à utiliser la pile et à écrire des fonctions en assembleur En particulier, nous verrons

Plus en détail

Programmation Objet - Cours II

Programmation Objet - Cours II Programmation Objet - Cours II - Exercices - Page 1 Programmation Objet - Cours II Exercices Auteur : E.Thirion - Dernière mise à jour : 05/07/2015 Les exercices suivants sont en majorité des projets à

Plus en détail

TP1 - Introduction au langage C

TP1 - Introduction au langage C ENS Lyon L-Info PROJ1 2014-2015 TP1 - Introduction au langage C Sujet à terminer pour le dimanche 20 à 2h59, sous forme d une archive.zip contenant votre code source, par email à aurelien.cavelan@ens-lyon.fr.

Plus en détail