Le béton, un matériau pour des constructions étanches?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le béton, un matériau pour des constructions étanches?"

Transcription

1 Le béton, un matériau pour des constructions étanches? Claude Ployaert Concrete Technology Engineer 21/01/2016

2 Agenda 1 2 Introduction Spécification du béton 3 Mise en œuvre du béton 4 Maîtrise des déformations du béton

3 1 Introduction

4 1 Les notions à maîtriser Introduction Le béton, un matériau poreux! Le béton, un matériau perméable?

5 1 Les notions à maîtriser Introduction 1 2 3

6 1 Les notions à maîtriser Introduction Type de béton : compact, de qualité, spécification correcte Mise en œuvre soignée et cure du béton Etanchéité de la construction Maîtrise des déformations dues au retrait du béton Conception adéquate (joints, )

7 2 Spécification du béton

8 2 Spécification d un béton Spécification du béton

9 2 Spécifications minimales d un béton pour une construction étanche Spécification du béton Conformité aux normes NBN EN et NBN B C30/37 BA EE3 S3 ou S4 20 ou 32 mm T(0,50) C35/45 BA EE4 S3 ou S4 20 ou 32 mm T(0,45) Exigences complémentaires : Min. 350 kg/m³ ciment LA WAI (0,50) ou WAI (0,45) selon l annexe O de la NBN B BENOR

10 2 Béton étanche : rapport E/C 0,50 Spécification du béton Le moins d eau possible 0,50 Ciment : 350 kg Eau : 175 kg

11 2 Le béton est un matériau poreux Spécification du béton Ciment + eau (hydratation) formation d une microstructure continue Plus la quantité d eau est importante, plus les plaquettes hydratées sont éloignées Eau adsorbée (eau de gel) Pore capillaire Plaquette hydratée (avec eau liée chimiquement)

12 2 Le béton est un matériau poreux Spécification du béton Quantité d eau qu un ciment portland peut lier chimiquement : ± 25 % de la masse du ciment Une quantité d eau de ± 15 % de la masse du ciment est adsorbée physiquement à la surface des produits d hydratation Les produits d hydratation occupent un volume inférieur à la somme des volumes de l eau et du ciment qui sont à leur origine. A l intérieur de l espace occupé, un vide s est créé, il s agit des pores capillaires. Ils sont soit vides, soit remplis d eau car en général, le rapport E/C est > 0,40 pour une bonne mise en œuvre du béton Il existe aussi des vides de compactage (air occlus)

13 2 Le béton est un matériau poreux Spécification du béton Limiter le rapport E/C et la quantité totale en eau = Béton compact + Gage de durabilité Comment mesurer cette porosité?

14 2 Mesure de la porosité d un béton Spécification du béton Absorption d eau par immersion Selon la NBN B : 1989 Critères selon l annexe O de la NBN B BENOR

15 2 Mesure de la porosité d un béton Spécification du béton Absorption d eau par immersion selon l annexe O - NBN B Classes Type de Béton Béton sans air entraîné Exigences Valeur moyenne Valeur individuelle (%) (*) (%) (*) WAI (0,50) T (0,50) 6,0 6,5 WAI (0,45) T (0,45) 5,5 6,0 Béton avec air entraîné WAI (0,50)A T (0,50)A 6,3 6,8 WAI (0,45)A T (0,50)A 5,8 6,3 (*) - Essais selon NBN B sur 3 éprouvettes de 800 à 1200 cm 3 - Cubes de 150 X 150 X 150 mm autorisés MAIS RÉDUIRE les prescriptions ci-dessus de 0,3% - Si Dmax < 16 mm, valeurs autorisées + élevées moyennant accord des parties

16 2 Mesure de la porosité d un béton Spécification du béton Absorption d eau par immersion Essai selon NBN B : 1989 Relation entre l absorption d eau par immersion et la teneur en eau totale du béton

17 2 Mesure de la porosité d un béton Spécification du béton Absorption d eau par immersion : %-masse Porosité qui s exprime en %-volume Porosité : en volume. Si porosité = 5 %, 1 dm³ du béton présente 0,05 dm³ soit 50 cm³ de vides internes Porosité d un béton (%) = absorption d eau par immersion (en %) x masse spécifique sèche de ce béton (en kg/dm³). Exemple : o Soit un morceau de béton de 1,1 dm³ pesant 2,500 kg à l état sec et 2,650 kg après immersion prolongée dans l eau. o La quantité d eau absorbée est donc de 0,150 kg ou 0,15 dm³. o Son absorption d eau par immersion est de 0,15 kg/2,5 kg = 6 %. o Sa porosité vaudra 0,15 dm³/1,1 dm³ soit 13,6 %. o Calculée au départ de l absorption d eau et de la connaissance de la masse spécifique sèche du matériau, soit 2,5/1,1 = 2,27 kg/dm³, elle sera de 6% x 2,27 = 13,6 %.

18 2 Mesure de la porosité d un béton Spécification du béton Porosité Perméabilité Porosité = fraction du volume occupée par les cavités (en %) Perméabilité = la facilité avec laquelle des fluides pénètrent et se déplacent dans un système poreux Perméabilité dépend de : caractéristiques des pores : diamètre, forme, longueur présence d humidité et d air dans les pores fluide à transporter (réaction avec les constituants) A retenir : Perméabilité si volume des pores capillaires Volume des pores capillaires lorsque : le rapport E/C et la teneur en eau diminue le degré d hydratation

19 2 Mesure de la perméabilité d un béton Spécification du béton Porosité Perméabilité Essai selon NBN EN L eau est mise sous pression à la surface du béton 5 bars durant 72 heures A la fin de l essai, l éprouvette est fendue et la profondeur maximale de pénétration de l eau est mesurée. Critère =? Testé selon EN , âge du béton : 28 jours

20 2 Mesure de l absorption d eau par capillarité Spécification du béton NBN B : 1984 Essais des bétons - Absorption d'eau par capillarité Une éprouvette est trempée dans 5 mm d eau. Le niveau de la montée d eau par capillarité est relevé à 3, 6, 24 et 72 h. Davantage que la hauteur atteinte, la vitesse d ascension renseigne sur la dimension des capillaires: - lente pour des capillaires fins, - rapide pour des gros capillaires éventuellement dangereux : gélivité, pénétration des agents extérieurs, NBN EN : 2005 Adjuvants pour béton, mortier et coulis - Méthodes d'essai - Partie 5: Détermination de l'absorption capillaire

21 2 Mesure de la conductivité hydraulique Spécification du béton SIA 262/1 : 2013 Construction en béton - Spécifications complémentaires Le volume d eau absorbé est comparé avec le volume d eau évaporable sans pression d eau durant un certain temps. Béton étanche si la perméabilité à l eau reste inférieure à 10 g/m²h auquel cas le volume d eau évaporé q d > volume d eau absorbé q w

22 2 Béton pour une construction étanche Spécification du béton Conformité aux normes NBN EN et NBN B C30/37 ou C35/45 BA EE3 [T(0,50)] ou EE4 [T(0,45)] S4 20 ou 32 mm Exigences complémentaires : WAI (0,50) ou WAI (0,45) selon l annexe O de la NBN B15-001

23 2 Du béton spécifié au béton compact Spécification du béton Résistant et compact 25 litres / 100 kg ciment (E/C = 0,25) Fluide 60 litres / 100 kg ciment (E/C = 0,60) Impossible de travailler!!

24 2 Du béton spécifié au béton compact Spécification du béton La classe de consistance S4 ne peut être obtenue que par l ajout de superplastifiant Produit qui est ajouté en petite quantité par rapport à la masse de ciment (maximum 5 %), avant ou pendant le malaxage ou pendant une opération supplémentaire de malaxage, et provoquant les modifications voulues des propriétés habituelles du béton.

25 2 Ne jamais ajouter de l eau au béton frais Spécification du béton

26 Soyons polyglottes!!!! COMMENT DIT ON IL PLEUT EN : RUSSIE > VLAKIDOUSH ARABIE > MERDIDRACH SCANDINAVIE > ZUTIFLOT AMERIQUE DU SUD > IPISSAMAC A LIEGE > IRATAKAPLOU A NAMUR > IPLOUKO

27 3 Mise en œuvre du béton

28 3 Mise en œuvre du béton Mise en œuvre du béton NBN EN et NBN B

29 3 Limiter la hauteur de chute : max. 1 m Mise en œuvre du béton

30 3 Vibrer correctement le béton Mise en œuvre du béton Un compactage soigneux permet : une meilleure adhérence du béton aux armatures une étanchéité plus élevée des résistances mécaniques élevées une durabilité améliorée

31 3 Protéger le béton contre la dessiccation : la cure Mise en œuvre du béton Un béton ne peut pas sécher, il doit durcir!

32 3 Protéger le béton contre la dessiccation : la cure Mise en œuvre du béton du latin cura : soin C est un ensemble de précautions qui permettent de protéger le béton dès sa mise en place jusqu au moment où il atteint une résistance suffisante La cure a pour objet de protéger le béton proche de la surface afin que son évolution soit similaire à celle du béton à cœur.

33 3 Protection contre la dessiccation Mise en œuvre du béton Il faut protéger le béton le plus vite possible Exemple de pertes en eau d un béton protégé contre la dessiccation ou non Conditions : 35 C, 40 % d HR, pas de vent ± 1,5 l d eau/m² après 6 h ± 2,5 l d eau/m² après 24 h

34 3 Protection contre la dessiccation Mise en œuvre du béton Durée de la cure selon NBN B

35 4 Maîtrise des déformations du béton

36 4 Maîtrise du retrait Maîtrise des déformation du béton Retrait plastique Retrait de dessiccation (retrait endogène et retrait hydraulique) Retrait thermique Les déformations peuvent intervenir simultanément et donc S ADDITIONNER

37 4 Maîtrise du retrait de dessiccation Maîtrise des déformation du béton Retrait endogène (auto-dessiccation) : les pores fins extraient l eau des pores plus grands Retrait hydraulique : résulte du lent séchage du béton Fissures superficielles voire traversantes Limiter le E/C ( 0,50) La cure a une grande influence Conception adéquate : quantité d armatures et joints

38 4 Le retrait thermique Maîtrise des déformation du béton Le ciment est une colle qui réagit avec l eau Réaction chimique simplifiée : Ciment + H 2 O Pâte de ciment durcie + Ca(OH) 2 + chaleur L hydratation du ciment est une réaction exothermique c est-à-dire que la réaction s accompagne d un dégagement de chaleur En refroidissant, le béton peut se fissurer!!

39 4 Le retrait thermique Maîtrise des déformation du béton A B A. Montée de la température Dilatation mais empêchée par le radier Contraintes de compression limitées car faible rigidité (faible module d élasticité) B. Refroidissement Contraction mais empêchée par le radier Contraintes de traction élevées et fissuration possible car module d élasticité déjà élevé et résistance à la traction encore faible

40 4 Le retrait thermique Maîtrise des déformation du béton A 2 jours, le module d élasticité est déjà égal à 80 % de sa valeur de 28 jours alors que la résistance à la traction est encore très faible risque de fissuration bien réel

41 4 Le retrait thermique Maîtrise des déformation du béton Evolution des températures in situ : décoffrage rapide Voile de 30 cm d épaisseur Décoffrage à 24 heures

42 4 Le retrait thermique Maîtrise des déformation du béton Evolution des températures in situ : décoffrage après plusieurs jours Voile Voile de de 3032 cm cm d épaisseur d épaisseur Décoffrage Décoffrage à après 24 heures 5 jours

43 4 Maîtrise des déformation du béton Le retrait thermique Quand un matériau s échauffe, il se dilate Quand un matériau se refroidit, il se contracte Fissuration par bridage (retrait empêché car le voile est bétonné sur un radier déjà bien durci et froid) ou par gradient thermique Risque de fissuration quelques heures à une semaine après bétonnage Fissures superficielles voire traversantes La composition du béton a une influence élevée Le moment de décoffrage et la cure ont une très grande influence

44 4 Le retrait thermique Maîtrise des déformation du béton Tous les auteurs s accordent pour citer des écarts de température de 15 à 20 C entre la face extérieure et le cœur du béton comme suffisants pour créer des fissures Diagramme des contraintes de type parabolique Fissuration lors d un décoffrage rapide car : - brusque refroidissement - béton encore peu résistant

45 4 Fissuration par retrait thermique : prévention Maîtrise des déformation du béton Ciments : limiter le dégagement de chaleur d hydratation ciments Low Heat conformes à NBN EN si ouvrage de plus de 50 cm d épaisseur moindre teneur en ciments ordinaires Granulats : coefficient de dilatation thermique du béton plus élevé pour bétons avec gravillons roulés et résistance à la traction aussi plus faible Température du béton par temps chaud à limiter à 25 C Adjuvants : superplastifiant : diminue le E/C retardateur de prise : ne font que postposer le problème éventuel dû à l effet de la chaleur Armatures : quantité et répartition

46 4 Fissuration par retrait thermique : prévention Maîtrise des déformation du béton Béton EE4 dans des ouvrages massifs minimum C35/45

47 4 Fissuration par retrait thermique : prévention Maîtrise des déformation du béton EI T(0.65) Béton EE4 dans des ouvrages massifs EE1 T(0.60) C 20/25 EE2 EE3 EE4 EE4 Air ES1 ES2 ES3 ES4 ES4 Air EA1 EA2 EA3 T(0.55) T(0.50) T(0.45) C 25/30 C 30/37 C 35/45 T(0.45) A C30/37 Solution : C30/37 au lieu de C35/45 mais avec exigences complémentaires à 56 ou 90 jours

48 Merci pour votre attention

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON...

SOMMAIRE CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON INTRODUCTION DEGRADATION DU BETON... SOMMAIRE INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE I : REVUE BIBLIOGRAPHIQUE 4 CHAPITRE 1: PROCESSUS DES REPARATIONS DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON 5 1.1. INTRODUCTION...................................................

Plus en détail

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON

CHAPITRE IV ETUDE DU BÉTON CHAPITRE IV IV.1. INTRODUCTION Le béton est un composite hétérogène qui résulte du mélange intime d'un squelette granulaire et d'un liant qui est la pâte de ciment hydratée. L étude de la technique du

Plus en détail

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology)

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Production Annuelle millions de tonnes Béton Acier Bois Plastiques Papier France : 17 2 22 7 6 USA : 8 94 25 76 69 Monde : > 1 7 1 tonne par

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton est soumis à des changements de dimension. Les causes principales de ces changements sont: - CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE - VARIATIONS D HUMIDITÉ / SECHAGE - VARIATIONS DE

Plus en détail

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton

On a discuté. Production du béton en pratique. Le pratique. Specification du béton, d une Centrale à Béton On a discuté Production du béton en pratique Composants du béton Le processus de durcissement L importance de l eau ajouté e/c Propritées à jeune âge Resistance mechanique Changement de dimension et fissuration

Plus en détail

Effet de l humidité. L origine de retrait de dessication. Gonflement hydraulique. eau. t 2. t 1. air. Retrait hydraulique. Retrait de dessication

Effet de l humidité. L origine de retrait de dessication. Gonflement hydraulique. eau. t 2. t 1. air. Retrait hydraulique. Retrait de dessication Effet de l humidité Gonflement hydraulique eau t 1 t 2 t air Retrait hydraulique Retrait de dessication L origine de retrait de dessication P = 2σcosα r Les forces de ménisque dans les pore capillaire

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Questions Quelle phase contribue le plus au développement de la résistance du béton de ciment de Portland? Quels sont les produits principaux d'hydratation de cette phase? Le gypse

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 10 LA FISSURATION DU BETON Section 10.1 Les principes de comportement 10.1.1 Les causes de la fissuration 10.1.1.1 l identification des causes 10.1.1.2 la fissuration

Plus en détail

CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON

CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON CONSTRUCTIONS ETANCHES EN BÉTON POINT DE VUE DU BUREAU D'ETUDE 21 janvier 2016 Hervé WATHELET Introduction Cas 1 Voiles type station d épuration Cas 2 Mur épais Cas 3 Paroi de pieux sécants Introduction

Plus en détail

Excercises Genie Civil 2eme année 2014

Excercises Genie Civil 2eme année 2014 Excercises Genie Civil 2eme année 2014 a. Donnez trois raisons pour lesquelles il est avantageux de minimiser la quantité de pâte de ciment dans un béton. plus économique moins de phase dans laquelle l

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Quelques définitions Un béton Granulats + colle = béton si > 4 mm mortier si < 4 mm Pâte de ciment = eau + ciment Mortier = eau + ciment + sable

Plus en détail

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN )

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN ) Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN 206-1 ) 1 Domaine d application de la norme NF EN 206-1 - Cette norme s'applique aux bétons destinés aux structures coulées en place, aux structures préfabriquées,

Plus en détail

Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures

Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures Une nouvelle NIT relative aux sols en béton pour applications intérieures ir. Bram Dooms Concrete Day 2015 15/10/2015 - Page 1 Note d information Technique Historique NIT 122 (décembre 1978) NIT 204 (juin

Plus en détail

2

2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Ce livre comprend 15 chapitres. Le premier chapitre présente le positionnement des bétons vis-à-vis du développement durable. Le livre est ensuite organisé en deux parties. Dans

Plus en détail

Indicateurs de Durabilité Essais et seuils. Alexandre PAVOINE

Indicateurs de Durabilité Essais et seuils. Alexandre PAVOINE Indicateurs de Durabilité Essais et seuils Alexandre PAVOINE Des indicateurs de durabilité pour quelles attaques? Corrosion des armatures Réactions de gonflements internes Les effets du gel Approche performantielle

Plus en détail

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre

Quelques réponses aux questions de mise en œuvre Quelques réponses aux questions de mise en œuvre POURQUOI? Ne pas stocker trop longtemps le ciment? 2 Ne pas stocker les barres d acier a même le sol? 2 Ne pas utiliser un sable qui contient trop d argile?

Plus en détail

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Normo 5R. Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland CEM I 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Normo 5R est un ciment de haute qualité qui développe une montée en résistance rapide et atteint une résistance finale élevée.

Plus en détail

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP))

1.3. Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.2 Sources de matières premières entrant dans la fabrication du ciment portland (Association Canadienne du Ciment Portland (ACCP)) Figure 1.3 Four rotatif d une cimenterie moderne (ACCP) On fabrique

Plus en détail

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck

Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons. ir. Vinciane Dieryck Règles de bonne pratique pour la mise en œuvre des bétons ir. Vinciane Dieryck 1 Contexte Normes relatives aux Structures en béton NBN EN 1990 (Eurocode) Conception Bases de calcul des structures NBN EN

Plus en détail

Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage"

Fiche n VII-5 Cure et décoffrage Fiche n VII-5 "Cure et décoffrage" 1. Objet de la présente fiche et rappels Cette fiche concerne la cure du béton et examine les conditions de décoffrage des parties d ouvrage. Elle ne traite pas des cas

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Formulation des bétons Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Formulation des bétons Introduction Définition du béton Mélange homogène de ciment, eau, granulats et, le plus souvent, adjuvants

Plus en détail

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES

CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES CHAPITRE 2 :CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU BÉTON Fait par: SAFI Brahim Les principales caractéristiques des bétons sont les propriétés à l état frais et durci. 1. Caractéristiques à l état frais 1.1.

Plus en détail

Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification de forme uniquement

Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification de forme uniquement LABORATOIRE COMPOSITION DES BÉTONS POUR LA FABRICATION DES PAVÉS Données de base Auteurs : Claude REBITZER - Jacques BRESSON Modification par rapport à la précédente édition de septembre 1993 : modification

Plus en détail

Comprendre le béton : le béton et la température

Comprendre le béton : le béton et la température Yamina Kenouza Comprendre le béton : le béton et la température L Effet de températures de la cure sur la résistance du béton hydraulique 2 2 1 Introduction De nombreuses recherches sont menées sur l influence

Plus en détail

2.3 Formulation des bétons courants

2.3 Formulation des bétons courants Chapitre 2 Les bétons courants 2.3 Formulation des bétons courants 2.3.1 - Objet moyens de mise en œuvre sur chantier : un béton de consistance très ferme nécessite des moyens de vibration appropriés.

Plus en détail

RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES. 2. Mécanisme des dégradations par les cycles de gel - dégel.

RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES. 2. Mécanisme des dégradations par les cycles de gel - dégel. RESISTANCE DU BETON AUX AMBIANCES HIVERNALES 1. Introduction En période hivernale, le milieu ambiant devient plus agressif pour les ouvrages en béton. La répétition des cycles de gel - dégel peut entraîner

Plus en détail

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE

MORTIER DE CALAGE ET SCELLEMENT PRISE RAPIDE Mortier de calage et scellement prise rapide Mortier de calage et scellement prise rapide est conçu pour la fixation, le scellement et le calage sans retrait de nombreux éléments. Durcissement rapide.

Plus en détail

Le c ompo p rte t men e t n t a u u f e f u u d u d b to t n n ( e ( n n p a p rti t c i ul u i l e i r l e l BHR H ) ) :

Le c ompo p rte t men e t n t a u u f e f u u d u d b to t n n ( e ( n n p a p rti t c i ul u i l e i r l e l BHR H ) ) : Le comportement au feu du béton (en particulier le BHR) : Grommerch Jonathan Phases de développement d un incendie C Courbe ISO Réaction au feu du béton : Le béton est un matériau de construction minéral

Plus en détail

Chimie d hydratation. Hydratation. Dissolution. phases anhydres. précipitation. dissolution. eau

Chimie d hydratation. Hydratation. Dissolution. phases anhydres. précipitation. dissolution. eau Chimie d hydratation Hydratation phases anhydres + dissolution précipitation eau Dissolution Ex. sel de table: les ions dans un solide entré en solution. Na + Cl - Cl - Na + Il y a une «limite de solubilité»

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS SUR LES PROPRIÉTÉS DU BÉTON RECYCLÉ À L ÉTAT FRAIS ET DURCI

GÉNÉRALITÉS SUR LES PROPRIÉTÉS DU BÉTON RECYCLÉ À L ÉTAT FRAIS ET DURCI GÉNÉRALITÉS SUR LES PROPRIÉTÉS DU BÉTON RECYCLÉ À L ÉTAT FRAIS ET DURCI Consistance Les granulats recyclés présentent une très forte absorption d eau, en particulier s il s agit de granulats mélangés de

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES JRP PRODUITS ET REVETEMENTS POUR CONSTRUCTION CIVILE CAHIER DES CHARGES FIBRES PLASTIQUES Concernant l utilisation du procédé FIBRATOP P 12 mm dans les TRAVAUX de dallages. En vue : - D AUGMENTER LA RESISTANCE

Plus en détail

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Modero 3A. Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment de haut-fourneau CEM III/A 32,5 N Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Modero 3A est un ciment de haut-fourneau qui contient environ 50% de laitier choisi de haute qualité. Il satisfait

Plus en détail

1 OBJET : DESCRIPTION DES ECHANTILLONS : RESULTATS ET COMMENTAIRES... 4

1 OBJET : DESCRIPTION DES ECHANTILLONS : RESULTATS ET COMMENTAIRES... 4 1 OBJET :... 3 2 DESCRIPTION DES ECHANTILLONS :... 3 3 RESULTATS ET COMMENTAIRES... 4 3.1 DETERMINATION DE LA RESISTANCE A LA COMPRESSION... 4 3.2 DETERMINATION DE LA RESISTANCE A LA FLEXION... 5 3.3 DETERMINATION

Plus en détail

PROPRIETES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

PROPRIETES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Chapitre 2 PROPRIETES DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION 1. Propriétés des matériaux de construction Pour pouvoir utiliser judicieusement les matériaux de construction il est indispensable de connaitre leurs

Plus en détail

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing.

Volumétrie et méthode de formulation Marshall. Pierre Langlois, M. ing. Volumétrie et méthode de formulation Marshall Pierre Langlois, M. ing. Pourquoi travailler en volume? Les granulats ont des densités variées; Pour un même volume d'enrobé, les rapports de masses sont variables.

Plus en détail

Les bétons. 3.1 Définition

Les bétons. 3.1 Définition Chapitre3 Les bétons 3.1 Définition 3.2 Les constituants du béton 3.2.1 - Le ciment 3.2.2 - Les granulats 3.2.3 - L eau 3.2.4 - Les adjuvants 3.2.5 - Les additions 3.3 La prise du béton 3.4 La plasticité

Plus en détail

Proposition de cahier des charges pour la construction d une aire bétonnée pour le remplissage et le nettoyage des pulvérisateurs

Proposition de cahier des charges pour la construction d une aire bétonnée pour le remplissage et le nettoyage des pulvérisateurs Proposition de cahier des charges pour la construction d une aire bétonnée pour le remplissage et le nettoyage des pulvérisateurs Table des matières I. DESCRIPTION... 2 Ia. DIMENSIONS DES DALLES... 2 II.

Plus en détail

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres

Les Accélérateurs. Les Accélérateurs liquides. Les Accélérateurs poudres Les Accélérateurs Un accélérateur de prise est un adjuvant qui diminue le temps de début de transition d un mélange, pour passer de l état plastique à l état rigide. Un accélérateur de durcissement est

Plus en détail

Antenne-Normes "Béton-Mortier-Granulats" Fiche-norme

Antenne-Normes Béton-Mortier-Granulats Fiche-norme Antenne-Normes "Béton-Mortier-Granulats" Fiche-norme NBN EN 13813 MATERIAUX DE CHAPES ET CHAPES MATERIAUX DE CHAPES PROPRIETES ET EXIGENCES OBJET DE LA NORME La présente norme est celle à laquelle les

Plus en détail

Les caractéristiques principales des granulats

Les caractéristiques principales des granulats Les caractéristiques principales des granulats I. Caractéristiques physiques A. La masse volumique absolue La masse volumique absolue d'un matériau est la masse d'un mètre cube de ce matériau, déduction

Plus en détail

Les dallages sur terre-plein

Les dallages sur terre-plein Les dallages sur terre-plein SOMMAIRE 1- Constitution d un dallage.... 2 a) La forme.... 2 b) Le corps du dallage.... 2 c) Le revêtement de finition.... 3 2- Les joints de dallage.... 3 a) Les joints de

Plus en détail

L IMPORTANCE DE LA COMPOSITION DU BETON POUR UN REVETEMENT DURABLE ET ESTHETIQUE

L IMPORTANCE DE LA COMPOSITION DU BETON POUR UN REVETEMENT DURABLE ET ESTHETIQUE L IMPORTANCE DE LA COMPOSITION DU BETON POUR UN REVETEMENT DURABLE ET ESTHETIQUE Anne Beeldens (CRR) - Pieter De Winne (AWV) Vincent Helmus (SPW) Olivier Pilate (SAGREX) Claude Ployaert (CBR) Luc Rens

Plus en détail

Les conséquences des incendies sur les structures en béton armé

Les conséquences des incendies sur les structures en béton armé Les conséquences des incendies sur les structures en béton armé Loïc DIVET Colloque «Le Pont» - Toulouse les 8 et 9 octobre 2013 Introduction Les dégradations de béton par incendie sont rares pour les

Plus en détail

Planitop Rasa & Ripara R4

Planitop Rasa & Ripara R4 Planitop Rasa & Ripara R4 MORTIER CIMENT STRUCTUREL À PRISE RAPIDE DE CLASSE R4 POUR RÉPARER ET LISSER LE BÉTON seul produit pour lisser et réparer les surfaces 1en béton MAPEI SUISSE SA Route Principale

Plus en détail

Cahier des Charges Béton Imprimé

Cahier des Charges Béton Imprimé Cahier des Charges Béton Imprimé 1. Béton 1.1 Définition Le béton imprimé est principalement caractérisé par un traitement de surface spécifique qui est une reproduction fidèle des matériaux conventionnels

Plus en détail

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14

I- Généralités II- Avantages et inconvénients du béton armé Avantages Les inconvénients du béton armé. 14 : I- Généralités... 13 II- Avantages et inconvénients du béton armé... 13 1- Avantages... 13 2. Les inconvénients du béton armé. 14 12 : Chapitre I : Introduction en béton armé I- Généralités : Le B.A

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A

TABLE DES MATIÈRES LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 LES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON... 2 LES EXIGENCES DU CODE ET DE LA NORME CSA A23.1-09... 11 LES EXIGENCES CONCERNANT LES BÂTIMENTS VISÉS PAR LA GARANTIE OBLIGATOIRE... 15

Plus en détail

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier

Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier. Technologie béton Vigier Béton auto compactant SCC Propriétés à l état frais et durci Présentation d applications sur chantier Kurt Strahm Ivo Haefeli Technologie béton Vigier Technologie béton Vigier Sommaire Béton autocompactant

Plus en détail

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts

SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts SOLS EN BETON Points d attention pour éviter les dégâts Valérie Pollet, ir Steven Vercauteren, ing 14 novembre 2016 Nouvelle NIT sols en béton Domaine d application Exigences applicables aux sols Conception

Plus en détail

Themadag «Diepfunderingstechnieken & Materiaaltechnologie»

Themadag «Diepfunderingstechnieken & Materiaaltechnologie» Journée thématique «Fondations profondes» - 08/02/2007 1 Journée thématique «Techniques de fondations profondes & Technologie de Matériau» Themadag «Diepfunderingstechnieken & Materiaaltechnologie» Développements

Plus en détail

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Empilement plus efficace avec une distribution des tailles: Mélange binaire

Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Empilement plus efficace avec une distribution des tailles: Mélange binaire Introduction à la Technologie du Béton (Concrete Technology) Formulation d un béton Empilement plus efficace avec une distribution des tailles: Les petits grains peuvent remplir l espace entre les gros

Plus en détail

CIMENT FONDU. Solutions techniques pour bétons et mortiers

CIMENT FONDU. Solutions techniques pour bétons et mortiers Solutions techniques pour bétons et mortiers >> Remise en service rapide Durcissement rapide : résistance > 25 MPa à 6 heures Ciment Fondu développe très rapidement ses résistances, tout en ayant un temps

Plus en détail

MasterEmaco T 1400 FR

MasterEmaco T 1400 FR DESCRIPTION MasterEmaco T 1400 FR est un mortier de réparation prêt à l emploi, de consistance coulable et à durcissement ultrarapide, qui est utilisé pour la réparation de béton exposé à un trafic extrême

Plus en détail

Sols intérieurs en béton lissé

Sols intérieurs en béton lissé Sols intérieurs en béton lissé destinés au secteur résidentiel Ms. Eng P. HARDY Ingénieur Conseil Technologie Ciment et Béton GBB p.hardy@gbb-bbg.be 1 SOLS résidentiels INTRODUCTION CONCEPTION DIMENSIONNEMENT

Plus en détail

Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton

Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton 1 Cours de béton armé 2: Choisir et commander un béton BAC3 - Gramme Dr Ir P. Boeraeve - Unité 9 Construction - 2007 Comment choisir un béton? 1. Il doit avoir une résistance suffisante pour résister aux

Plus en détail

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA

Fortico 5R. Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Ciment Portland à la fumée de silice CEM II/A-D 52,5 R Fiche d information de Holcim (Suisse) SA Le Fortico 5R est un ciment Portland à la fumée de silice, qui contient environ 8% de fumée de silice de

Plus en détail

3. LES CARACTERISTIQUES HYGRIQUES

3. LES CARACTERISTIQUES HYGRIQUES Documentation technique VCE 2005 Les caracteristiques hygriques 21 3. LES CARACTERISTIQUES HYGRIQUES 3.1 La teneur d humidité La teneur d humidité est exprimée en % de volume ou en m 3 d eau par m 3 de

Plus en détail

Antenne norme Fiche Béton Mortier - Granulats

Antenne norme Fiche Béton Mortier - Granulats Antenne norme Fiche Béton Mortier - Granulats NBN EN 4487- BETONS PROJETES PARTIE : DEFINITIONS, SPECIFICATIONS ET CONFORMITE PRINCIPE La présente norme concerne le béton projeté destiné à la réparation

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR

DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR www.agorbatiment.com DOSSIER TECHNIQUE DT-AG-002-OR ENCIMEX B608 BETON ENDUIT CIMENT EXTERIEUR INTERIEUR AGOR Batiment 460 avenue Gaston Phoebus 64170 ARTIX Tel : 05 59 53 97 33 www.agorbatiment.com Nature

Plus en détail

Evaluation de l impact d un dosage de 10 % de recyclé sur les propriétés des bétons

Evaluation de l impact d un dosage de 10 % de recyclé sur les propriétés des bétons Evaluation de l impact d un dosage de 1 % de recyclé sur les propriétés des bétons E. GHORBEL S. OMARY et G. WARDEH TRANCHE du Projet National : TRANCHE 4 Thème 6 : Mélanges de granulats naturels et recyclés

Plus en détail

JOUR NE E C OTI TA. O uest et Normandie-C entre. Détermination des indicateurs de durabilité L 'A PPR OC HE PER FOR M A N TI EL L E

JOUR NE E C OTI TA. O uest et Normandie-C entre. Détermination des indicateurs de durabilité L 'A PPR OC HE PER FOR M A N TI EL L E JOUR NE E C OTI TA O uest et Normandie-C entre L 'A PPR OC HE PER FOR M A N TI EL L E Une démarche i nnovante pour concevoi r, construi re et gérer des structures durabl es en béton Détermination des indicateurs

Plus en détail

Prix Jeunes Chercheurs René Houpert, La Rochelle 2003 Rencontres AUGC 2-3 juin Pierre Mounanga

Prix Jeunes Chercheurs René Houpert, La Rochelle 2003 Rencontres AUGC 2-3 juin Pierre Mounanga Prix Jeunes Chercheurs René Houpert, La Rochelle Rencontres AUGC - juin Comportement des matrices cimentaires au jeune âge : déformations d chimiques et endogènes nes et propriétés thermophysiques Pierre

Plus en détail

MasterEmaco T 1200 PG

MasterEmaco T 1200 PG DESCRIPTION MasterEmaco T 1200 PG est un mortier de réparation et de scellement prêt-à-l emploi, de consistance fluide à plastique, à durcissement et à prise ultrarapide. MasterEmaco T 1200 PG contient

Plus en détail

Béton et constituants du béton

Béton et constituants du béton Béton et constituants du béton Un recueil sur CD-ROM Référence : 3131871CD ISBN : 978-2-12-131871-4 Année d édition : 2013 Analyse Sous son apparente simplicité, le béton est en réalité très complexe.

Plus en détail

Alan Carter Formation technique BQ 2013

Alan Carter Formation technique BQ 2013 Alan Carter Formation technique BQ 2013 Ref PPT de Pierre Langlois PPT de Michel Paradis Formulation des enrobés au Québec Avant 1990: Marshall modifié; 1990: Début de l usage de l orniéreur. Pourquoi

Plus en détail

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010

Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats. Formation technique Bitume Québec 2010 Direction du Laboratoire des chaussées Les exigences du MTQ sur les granulats et le comportement des matériaux Claude Robert, ing. M.Sc. Responsable du secteur Sols et granulats Formation technique Bitume

Plus en détail

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION

CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION CSTC WTCB CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION ETABLISSEMENT RECONNU PAR APPLICATION DE L'ARRETE-LOI DU 30 JANVIER 1947 - Station expérimentale : B-1342 Limelette, avenue P. Holoffe, 21

Plus en détail

Béton et constituants du béton

Béton et constituants du béton Béton et constituants du béton Recueil sur CD-ROM Référence : 3131861CD ISBN : 2-12-131861-5 Année d édition : 2007 Analyse Fabriqué à partir de matériaux de base simples, gravillons, sable et ciment,

Plus en détail

CCTP - Fondations. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1

CCTP - Fondations. Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 Document réalisé en partenariat avec Batiactu Systèmes Page 1 1. - Généralités du lot Gros Œuvre Les travaux seront exécutés conformément aux clauses et conditions générales des documents ci-après en vigueur

Plus en détail

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement

Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement Le logiciel BétonlabPro 2 Bases scientifiques - Principes de fonctionnement François de Larrard, Thierry Sedran Robert Le Roy, Laetitia d Aloia Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Plan de l exposé

Plus en détail

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS.

Prénom : Lampadaire autonome Luméa. Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS. Lampadaire autonome Luméa Référence : M1-ACT3 Choix du ciment de la composition de béton COMPOSITION DU BÉTON DU MASSIF DE PIED LES CIMENTS Domaines d emploi La plupart des ciments conviennent aux emplois

Plus en détail

NOUVEAUX CIMENTS TERNAIRES: L IMPORTANCE DE

NOUVEAUX CIMENTS TERNAIRES: L IMPORTANCE DE NOUVEAUX CIMENTS TERNAIRES: L IMPORTANCE DE L ÉVALUATION DE LA DURABILITÉ Les copies des présentations d'une façon générale ne font pas parties d'une des séries des publications officielles du CSTC et

Plus en détail

Chapitre IV: Le Béton de ciment.

Chapitre IV: Le Béton de ciment. Chapitre IV: Le Béton de ciment. 1. Généralités Le béton est un géomateriau composite, composé essentiellement de ciment + eau + granulats. Une Pate = Ciment + Eau. Un mortier = Ciment + Eau + Sable. Un

Plus en détail

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER

MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER NT 06 04 V/60 Traduction PV Essai MPA Rapport d essai N 0006-05-0-04 du 0.0.006 Page sur 9 MPA NRW Material Prüfungsamt Nordrhein-Westfalen TESTER-CONTROLER-CERTIFIER Traduction du P.V. d essai N 0006-05-0-04

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Support slides Livre en francais Adam NEVILLE Propriétés de Béton 1 Production Annuelle millions de tonnes Béton Acier Bois Plastiques Papier

Plus en détail

1.2.1 Abaques d écoulement Essais d étanchéité Rayons de courbure Dilatations Séries, SDR, Classes de Rigidité des tubes

1.2.1 Abaques d écoulement Essais d étanchéité Rayons de courbure Dilatations Séries, SDR, Classes de Rigidité des tubes Table des matières 1.2 PVC-Canalisation Fiches techniques Chambres de visite 1.2.1 Abaques d écoulement 1.2.2 Essais d étanchéité 1.2.4 Rayons de courbure 1.2.5 Dilatations 1.2.6 Séries, SDR, Classes de

Plus en détail

Aperçu des nouvelles normes de béton projeté et

Aperçu des nouvelles normes de béton projeté et Aperçu des nouvelles normes de béton projeté 14487-1 et 14487-2 Yves Boissonnas, Amberg Engineering AG SN EN 14487-1 "Béton projeté - Partie 1: Définitions, spécifications et conformité" SN EN 14487-2

Plus en détail

Béton. Cahier des charges. 1. Général

Béton. Cahier des charges. 1. Général Cahier des charges Béton 1. Général Lors de la mise en oeuvre du béton d Argex il convient toujours de faire une distinction entre le béton à structure fermée (tel que décrit dans la norme EN 206-1) et

Plus en détail

Bandage coupe-feu CFS-B

Bandage coupe-feu CFS-B Bandage coupe-feu CFS-B Solution coupe-feu couverte par un agrément technique européen pour tubes métalliques avec isolation. Applications Calfeutrement de tubes métalliques avec isolation (chaud/froid

Plus en détail

Engagés, ensemble, vers la réussite LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID. EQIOM Bétons

Engagés, ensemble, vers la réussite LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID. EQIOM Bétons Engagés, ensemble, vers la réussite LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID EQIOM Bétons Action du gel sur le béton frais L action du froid sur le béton frais agit de façon néfaste

Plus en détail

LA FISSURATION ET SA PRÉVENTION Panorama et genèse de la fissuration Principes généraux des dispositions constructives préventives

LA FISSURATION ET SA PRÉVENTION Panorama et genèse de la fissuration Principes généraux des dispositions constructives préventives LA FISSURATION ET SA PRÉVENTION Panorama et genèse de la fissuration Principes généraux des dispositions constructives préventives Joseph ABDO CIMBETON GÉNÉRALITÉS SUR LES FISSURES 2 QU EST CE QU UNE FISSURE?

Plus en détail

DES GRANULATS RECYCLÉS DANS LE

DES GRANULATS RECYCLÉS DANS LE DES GRANULATS RECYCLÉS DANS LE BÉTON PRÊT À L EMPLOI Ir. Jeroen Vrijders Labo Développement durable Conseiller GT Eco-construction Ir. Kim-Séang Lauch Labo Technologie du béton Journées thématiques 14

Plus en détail

le seul mur porteur en 12 cm

le seul mur porteur en 12 cm le seul mur porteur en 12 cm Barrybloc, Thermobloc, Lambdabloc, linteau Stalton Le concept mural XS wall est le summum de massif! Les blocs XS doivent leur niveau de qualité inégalé à un mélange d argile

Plus en détail

Les indicateurs de durabilité ou comment caractériser la durabilité des bétons?

Les indicateurs de durabilité ou comment caractériser la durabilité des bétons? CONCEVOIR, CONSTRUIRE ET GERER DES STRUCTURES DURABLES EN BETON Les indicateurs de durabilité ou comment caractériser la durabilité des bétons? Plan de la présentation I. Introduction II. Caractérisation

Plus en détail

Protocoles d essais pour la mesure des performances seuils des bétons de chanvre

Protocoles d essais pour la mesure des performances seuils des bétons de chanvre Protocoles d essais pour la mesure des performances seuils des bétons de chanvre 1 Préambule : Pour être conforment au Règles professionnelles de mise en œuvre les bétons de chanvre doivent présenter des

Plus en détail

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée

Comportement au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton. Méthode de calcul simplifiée au feu des systèmes de plancher mixte acier-béton simplifiée Objectif de la méthode de calcul 2 3 Contenu de la présentation en situation d incendie dalles en béton armé à 20 C Modèle de dalle Modes de

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS D ACCEPTATION des colis de déchets radioactifs au Centre de l Aube (I.N.B. n 149)

SPÉCIFICATIONS D ACCEPTATION des colis de déchets radioactifs au Centre de l Aube (I.N.B. n 149) SPÉCIFICATIONS D ACCEPTATION des colis de déchets radioactifs au Centre de l Aube (I.N.B. n 149) Spécifications particulières Spécification technique d acceptation des colis de déchets radioactifs conditionnés

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 CHAPITRE 5 : Dosage des bétons conventionnels Plan: - Caractéristiques requises frais et durci! - Dosage d un mélange et le devis technique - Compréhension

Plus en détail

500 CaroFix. Produit. Volumes. Propriétés

500 CaroFix. Produit. Volumes. Propriétés Produit Colle pour carreaux prête à l emploi, D1T, pour l encollage sur murs et sols de faïence, carreaux mosaïques et céramiques et pierres naturelles sur tous les matériaux de construction. Convient

Plus en détail

Association Béton-Acier: Le Béton Armé

Association Béton-Acier: Le Béton Armé Séminaire sur le thème: «Le Béton Armé: Armatures et Béton» Association Béton-Acier: Le Béton Armé Karim Miled Maître Assistant, ENIT Le 25 novembre 2008 1 Béton Bonne résistance à la compression Résistance

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Hydratation des ciments

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Hydratation des ciments Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Hydratation des ciments Introduction Réactions complexes Mécanismes élémentaires : Adsorption : fixation de liquide sur des surfaces

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -355 StarPaste DESCRIPTION DU PRODUIT

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -355 StarPaste DESCRIPTION DU PRODUIT FICHE TECHNIQUE COLLE EN DISPERSION PRÊTE À L EMPLOI POUR LE COLLAGE DE GRANDS CARRELAGES CÉRAMIQUES À L INTERIEUR, SPÉCIALEMENT CONÇUE POUR LES SALLES DE BAINS ET CUISINES, CLASSE D2 TE SELON EN 12004

Plus en détail

Dossier technique et caractéristiques de nos poêles à accumulation

Dossier technique et caractéristiques de nos poêles à accumulation Dossier technique et caractéristiques de nos poêles à accumulation Dossier technique Description succincte Le système PoelEco est un poêle cheminée à accumulation ( appelé aussi poêle de masse) à éléments

Plus en détail

Club CDOA, 28 juin 2005

Club CDOA, 28 juin 2005 Club CDOA, 28 juin 2005 Présentation de la nouvelle norme béton NF EN 2061 Jean Schwartz, LRPC de Nancy Clément Bonifas, LRPC de SaintQuentin Charles Kleinclauss, LRPC de Strasbourg PROGRAMME Présentation

Plus en détail

Construction. Mortier fluide expansif de précision, pour couches épaisses. Produit Description

Construction. Mortier fluide expansif de précision, pour couches épaisses. Produit Description Fiche technique Edition 1,2015 Version no. 12082015 SikaGrout -316 SikaGrout -316 Mortier fluide expansif de précision, pour couches épaisses Produit Description Mortier fluide expansif de précision, pour

Plus en détail

Construction POLYLATEX. Résine à mélanger à l eau de gâchage des mortiers

Construction POLYLATEX. Résine à mélanger à l eau de gâchage des mortiers Notice technique Edition Octobre, 2013 Version 01,2013 POLYLATEX POLYLATEX Résine à mélanger à l eau de gâchage des mortiers Produit Description Polylatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique

Plus en détail

KIT POXY. Liant époxy 100 % extrait sec ED. 03/12

KIT POXY. Liant époxy 100 % extrait sec ED. 03/12 KIT POXY Liant époxy 100 % extrait sec KIT POXY est un liant époxy bi-composant à 100% d extrait sec, qui permet de nombreuses réalisations. KIT POXY permet de réaliser des mortiers de gravillons pour

Plus en détail

LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID

LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID LES PRÉCAUTIONS INDISPENSABLES POUR BÉTONNER PAR TEMPS FROID Action du gel sur le béton frais L action du froid sur le béton frais agit de façon néfaste sur les caractéristiques des bétons frais et des

Plus en détail

A PROPOS DU MARQUAGE

A PROPOS DU MARQUAGE A PROPOS DU MARQUAGE et le marquage Madame, Monsieur, Saverdun Terre Cuite a mis en place le marquage. Ce marquage, règlementaire et obligatoire, permet à nos produits de circuler librement dans tout l

Plus en détail

GCI 340. Technologie du béton. Kamal H. Khayat. Professeur Département de génie civil. En collaboration avec. Ammar Yahia.

GCI 340. Technologie du béton. Kamal H. Khayat. Professeur Département de génie civil. En collaboration avec. Ammar Yahia. Faculté de Génie GCI 340 Technologie du béton Kamal H. Khayat Professeur Département de génie civil En collaboration avec Ammar Yahia Professeur agrégé Département de génie civil Automne 2011 Table des

Plus en détail