TD roue pivotante. TD roue de roller

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD roue pivotante. TD roue de roller"

Transcription

1 TD roue pivotante La roue pivotante ci-contre dispose de 2 liaisons pivots. La première en A, d axe x, réalisée par 2 roulements à billes, permet la rotation de la roue 2 autour de son axe 3. La seconde en B, d axe z, permet l orientation de la chape 1, qui porte l axe de la roue, par rapport à la platine 0. Afin de vérifier le dimensionnement des roulements, on cherche à déterminer les actions mécaniques transmises par les liaisons en B et en A, à partir d une situation de chargement définie par la résultante C 4/2 des actions du sol 4 sur la roue 2 au point C : (notée F sur le dessin). TD roue de roller (extrait de fanchon) L ensemble proposé représente, en coupe et sous forme schématique, l une des roulettes d un patin à roulettes en ligne («Roller blade»). Le guidage en rotation entre la roulette 1 et le patin 2 est réalisé par 2 roulements à billes à contact radial, étanches des 2 cotés ; ils réalisent une liaison pivot d axe x. Le glisseur B 0/1, d intensité 100 N, schématise l action exercée par le sol 0 sur la roulette. Le poids des pièces étant négligé, déterminer le torseur des actions transmises par la liaison entre la roulette et le patin. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 1/19

2 TD robot polaire Un robot «5 axes» supporte au point A une charge composée : d une résultante d intensité 200 N d un moment d intensité 50 Nm dont les directions sont indiquées sur la figure ci-dessous. On négligera le poids des éléments du robot devant la charge. Écrire le torseur correspondant à cette charge en A et en O. En déduire le couple demandé au moteur de l axe Oz pour compenser cette charge. Faire le même travail pour les axes des moteurs en C et B. TD robot cartésien Le robot cartésien étudié est représenté ci-dessous. Afin de dimensionner les guidages et les moteurs, on recherche les éléments de réduction des torseurs des actions mécaniques transmises par les liaisons en O et en C, dans les conditions de charge représentées sur le dessin. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 2/19

3 TD Porte Coulissante La porte coulissante représentée ci-dessous se compose : d un vantail 1 de poids P = N dont les dimensions sont x x 40 mm de deux galets de roulement identiques 2 et 3, d axes horizontaux fixés sur le vantail d un rail support 5 scellé dans le mur 0 d un galet 4 d axe vertical scellé dans le sol 0 La porte est en appui sur le rail 5, au point A par l intermédiaire de son galet 2, au point B par l intermédiaire de son galet 3. L ensemble «coulisse» (roule, en fait!) librement le long du rail posé horizontalement. Pour vérifier le dimensionnement des galets, de leurs axes, et leurs points de fixation, nous devons déterminer les éléments de réduction des torseurs des actions mécaniques transmises par leurs liaisons, en A, B, C, et A1, B1, C1 leurs points de fixation respectifs. Dans notre étude nous négligerons les frottements, la résistance au roulement, les poids (sauf celui du vantail, évidemment!) 1. étudier l isostatisme de l ensemble, en déterminant la modélisation de chacune des liaisons. 2. faire le graphe des actions mécaniques. 3. déterminer la démarche permettant d aboutir aux résultats (quels isolements pour déterminer quelles inconnues?). 4. résoudre. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 3/19

4 TD éolienne Soit le générateur d électricité schématisé cicontre : il s agit d une éolienne fixée sur un mât réalisé dans du tube métallique. On veut dimensionner le système de fixation du mât sur le socle en béton. On nomme F v/3 =480 N la résultante des actions que le vent exerce sur les pales du générateur. Elle est horizontale et s exerce sur l axe du générateur. Déterminer le torseur des actions mécaniques entre le sol et le mât. Répondre au problème point par point en adoptant une démarche rigoureuse. TD renvoi d angle Un renvoi d angle supporte les couples C m = j (Nm) exercé en A par un moteur, C r = i (Nm) exercé en B par le récepteur. Les poids sont négligés. Déterminer le torseur d encastrement {T 0/1 } K exercé par le support 0 sur le bâti du renvoi 1 en K. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 4/19

5 TD Hayon de voiture Le hayon d un véhicule est modélisé par la figure ci-dessous. Son maintien en position ouverte nécessite la présence d un «ressort à gaz», qui servira aussi à permettre l ouverture sans effort. 1. Le caractère plan de la modélisation ne permet pas de savoir si, dans l espace, les liaisons en A et B doivent être considérées comme des pivots ou des rotules (en O il s agit nécessairement d une pivot!). Comparer l isostatisme des combinaisons possibles. 2. Calculer l effort minimal R que doit fournir le ressort à gaz pour maintenir le hayon ouvert en position horizontale (θ = 90 ), avec les données suivantes : poids du hayon P = 30 dan, L = 650 mm, OB = 300 mm, OA = 500 mm 3. Calculer l effort Q minimal, perpendiculaire au hayon, que doit fournir l utilisateur pour le rabattre à partir de la position horizontale. Nous considérerons que le ressort à gaz fournit un effort de 100 dan quelle que soit sa position. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 5/19

6 TD Abri de RER Présentation Le dispositif se compose essentiellement d un tirant 2 et d une toiture 1 de masse 400 kg. Hypothèses Les liaisons sont supposées parfaites Le poids du tirant 2 est négligé Le problème est plan On prend g = 10 ms 2 Travail à faire Donner les conditions pour que le problème soit effectivement plan Déterminer et tracer sur les plans ci-dessous les actions en A, B et C (échelle 1 cm = 100 dan) Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 6/19

7 TD Echelle de pompier (extrait de fanchon) Une échelle de pompier 3, partiellement représentée, est articulée en A (pivot d axe A, z ) sur une tourelle 2. La tourelle peut pivoter (rotation d axe D, y ) par rapport au châssis du camion 1. Le levage est assuré par un vérin hydraulique (4 = tige, 5 = corps) articulé par des liaisons rotule en B sur l échelle et en C sur la tourelle. L étude est réalisé dans le plan de symétrie du dispositif, l ensemble set en équilibre, la tourelle est à l arrêt, et le vérin est bloqué en position. P 3 schématise le poids de l échelle (P 3 = dan). Le poids du vérin est négligé. Déterminer les actions exercées sur la tourelle en A et C, et sur l échelle en A et B. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 7/19

8 TD plongeoir Déterminer l action mécanique transmise en B. TD automobile Déterminer la position du centre de gravité (cdg) G TD tracteur Les liaisons en A et B sont des ponctuelles sans frottement. On cherche à déterminer la charge maximum supportable en C. 1. Donner la condition d équilibre. 2. Déterminer la valeur maximum de la charge en C Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 8/19

9 TD bouteur Un bouteur se compose d un châssis (1), d une lame (2) articulée en B sur deux bras de poussée (3) eux-mêmes articulés en A sur (1). La hauteur de la lame est réglée par deux vérins (6 + 7) (un de chaque coté du bouteur) et son inclinaison par deux vérins (4 + 5) (idem). Les liaisons en A, B, C, D, E et F sont des liaisons pivots dont les centres portent le même nom. Les poids des pièces sont négligés ; H 0/2 schématise l action du sol sur la lame (inclinée de 5 par rapport à l horizontale). L étude est réalisée dans le plan de symétrie de l appareil. Les points d ancrage des vérins en F sont sur le châssis (1) du bouteur. 1. Détermination du degré d hyperstaticité du système d articulation de la lame (15 min). Ce bouteur possède deux degrés de mobilité correspondant aux réglages de hauteur et d inclinaison de la lame. La liaison entre les 2 parties des vérins sera modélisée par une pivot-glissant. L étude se fera en 3 D, sachant qu il y a un vérin (6+7) et un vérin (4+5) et un levier (3) de chaque coté du bouteur. (a) Déterminer le degré d Isostatisme ou d Hyperstatisme de ce mécanisme (b) Proposer une modification de liaison permettant de rendre le problème isostatique 2. Détermination des efforts dans les liaisons Hypothèses Le problème est plan (G, x, y), G étant le centre de gravité de l ensemble Les liaisons sont considérées parfaites (sans jeu et sans frottement) Objectif Déterminer complètement les actions en A, B, C, D, E et F si celles-ci sont schématisées par des glisseurs. Travail à faire Faire un organigramme d isolement permettant de résoudre ce problème Résoudre ce problème sur le Document DR1 (les dynamiques se feront sous forme d esquisses) En respectant l échelle imposée, placer sur chaque isolement en rouge gras les résultats de chaque équilibre avec à coté la valeur de sa norme. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 9/19

10 Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 10/19

11 TD appareil de musculation (d après fanchon) Un appareil utilisé pour la musculation se compose de 2 bras 2 et 3 articulés en A (liaison pivot). Deux ressorts 4 et 5 articulés en B et D pour le premier, C et E pour le second, «encaissent» l énergie développée pendant les exercices. F, d intensité 15 dan, et F schématisent les efforts exercés par l athlète. A l équilibre, et dans l hypothèse où les 2 ressorts subissent la même tension T, déterminer les actions exercées en A, B, C, D, et E, ainsi que T. TD cisaille à main Présentation La cisaille d atelier dessinée ci-dessous permet de couper cisailler, en fait une barre métallique repérée 4 grâce à l action de l opérateur qui exerce, au point E, sur le levier 1 une force F perpendiculaire à AE. Hypothèses pas de frottements les liaisons en I et J sont des ponctuelles la force maxi en I a une intensité de N on néglige le poids des pièces de la cisaille Travail à faire Afin de déterminer les actions mécaniques dans les différentes liaisons pivot (A,B,C,D) on demande : 1. Représenter la force en I. 2. Identifier éventuellement un pb plan. 3. Déterminer avec un graphe des actions mécaniques les systèmes matériels à isoler ainsi que l ordre de résolution. 4. Résoudre en choisissant pour chaque isolement la méthode la plus performante NB : si une méthode graphique est choisie, ne pas tracer les dynamiques sur le système isolé mais à coté. Prendre une échelle donnant une bonne précision. la précision graphique et la présentation seront importantes. les résultats seront présentés sous forme d un tableau par systeme isolé. veiller à la justesse des indices utilisés. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 11/19

12 5 A B 100 x I x J D C 2 E x Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 12/19

13 TD Cisaille de maçon Présentation La cisaille représentée ci-dessous permet de couper des fers à béton sur les chantiers de maçonnerie. L action de l opérateur sur le levier 3 entraîne le cisaillage du fer à béton 2 entre les deux lames dont une est liée au levier 3 et l autre à 1. Le corps de la cisaille repose directement sur le sol. Hypothèses Les frottements dans les liaisons sont négligés, ainsi que les poids des différentes pièces. L action de l opérateur est modélisée par une résultante E opé/3 qui est perpendiculaire au levier 3 et dont l intensité est 200 N. Le problème est plan. Étude Nous voulons déterminer l action utile produite en M et P, ainsi que les actions supportées par les liaisons pivots A, B, C et D. Nous noterons P i/j l action mécanique, au point P, de la pièce i sur la pièce j. 1. Faire le graphe des liaisons, et proposer un ordre d isolement qui permette de répondre aux objectifs de l étude 2. Réaliser l étude 3. Quelle est le rapport entre l intensité de l action de cisaillage et l intensité de l action de l opérateur? 4. La biellette 4 est-elle soumise à de la traction ou de la compression? E x F opé/3 2 1 M P x x x C A x B x D x Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 13/19

14 TD bride de perçage Le mécanisme représenté ci-après sert à bloquer la pièce cylindrique 7 lors de son usinage. Il est constitué : de liaisons pivots d axe z en A,B,C,D,E,F d une liaison pivot glissant 1 / 2 d axe y de liaisons ponctuelles en G,H,I Le serrage est assuré par une pression d air exercée sur la surface (K, x, z) du piston. L objectif est de déterminer l effort de serrage sur la pièce 7, ainsi que les différents efforts transmis par les liaisons. On notera que 1 et 9 sont liés. Hypothèses : Les solides sont indéformables Les liaisons sont parfaites Les poids des pièces sont négligeables Le mécanisme admet un plan de symétrie géométrique et mécanique (O, x, y) Etude 1. Pourquoi l hypothèse d un problème plan peut-elle être retenue? 2. Etablir le graphe des actions mécaniques 3. En étudiant analytiquement les conditions d équilibre de 2, montrer que M F 1/2, le moment en F des actions de 1 sur 2 est nul. 4. Déterminer l ordre d isolement Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 14/19

15 5. Déterminer toutes les actions mécaniques, sachant que la pression p = 6 dan/cm 2 Vous ferez les constructions sur le dessin ci-après, en utilisant une échelle : 1 mm pour 5 dan, et en veillant particulièrement : A la présentation et a la précision des tracés. Au respect des indices des forces. A mettre un tableau par système matériel isolé. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 15/19

16 TD changeur de rouleau Présentation Lorsque l on désire imprimer un très grand nombre d exemplaires d un même ouvrage (journal à grand tirage, annuaire téléphonique,...) on utilise généralement des machines à impression rotative. Ces machines sont alimentées en papier de façon continue, grâce à de gros rouleaux de papier situés en amont. Afin d améliorer la productivité, il est nécessaire de remplacer le rouleau de papier vide par un plein, sans pour cela immobiliser la machine. Le sujet proposé concerne un changeur automatique de rouleaux, utilisé pour alimenter une rotative des usines d impression Berger Levrault. Le rôle de ce dispositif automatisé, est d entraîner en rotation le nouveau rouleau plein, d engager la feuille de ce rouleau dans la machine, puis d inverser les positions des deux rouleaux, afin d amener le rouleau vide dans la zone de déchargement. Ce système automatisé comprend trois modules : un lanceur, constitué d un moteur, d un vérin et d une courroie, ayant pour rôle d entraîner en rotation le rouleau plein (voir document 4). un bras escamotable, constitué d un rouleau presseur, d un vérin et d une lame, ayant pour fonction d engager la feuille provenant du rouleau plein dans la machine et de découper celle du rouleau vide un levier motorisé, supportant les deux rouleaux, qui a pour rôle d inverser leurs positions, afin de permettre le déchargement du rouleau vide Le rouleau plein a un diamètre maximum de 1,20 m, et vide, un diamètre minimum de 60 cm. En fonctionnement normal, la vitesse de défilement du papier est de 60 km/h Dimensionnement du lanceur Une étude dynamique montre que le couple résistant au démarrage du rouleau, appliqué sur l axe (A, z) vaut Cr = 176 Nm. Les moteurs qui entraînent le rouleau n ont pas un couple suffisant pour lancer celui-ci. C est pour cela que l on utilise un lanceur, qui a pour fonction d accélérer le rouleau en rotation, d une vitesse initiale nulle à sa vitesse de fonctionnement normale. La courroie 4 du lanceur vient se plaquer sur le rouleau 1, entraînant celui-ci en rotation par adhérence. On notera F i/j la résultante des actions de contact de la pièce i sur la pièce j. Dans toute cette partie, nous faisons les hypothèses suivantes : Les liaisons sont parfaites (sans frottement), à l exception du contact entre la courroie et le rouleau. Le poids des pièces peut être négligé F 4/1 s applique au point E. Etude 1. On suppose qu au démarrage le rouleau 1 est en équilibre statique, sous l action des efforts F 4/1, F 3/1 et que le couple résistant en A C r A = C r. z. En posant F 4/1 = F4/1 t. x + F 4/1 n. y, donner l expression de la composante tangentielle F4/1 t (document 4). Faire l application numérique. 2. Sachant que l angle de frottement ϕ entre le rouleau 1 et la courroie 4 vaut 30, déterminer l expression de la composante normale F4/1 n. Faire l application numérique. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 16/19

17 3. En notant L la largeur de la courroie, et en supposant que la répartition de pression p 1, entre la courroie 4 et le rouleau 1 est uniforme, déterminer l expression de F n 4/1 en fonction de p 1, β, L et R maxi (Document 5). Pour les questions suivantes, on prendra F n 4/1 = 500 N et F t 4/1 = 300 N 4. En prenant β = 30, calculer la largeur L de la courroie pour que la pression de contact p 1 ne dépasse pas 1 dan/cm On pose : F 6/5 = F6/5 x. x + F y 6/5. y. En précisant le système isolé, exprimer les composantes de l action de la tige 6 sur le carter 5 F 6/5 ainsi que sa norme. Faire une application numérique. 6. Sachant que la pression d huile p h est de 6 bar, calculer la section utile Su du verin. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 17/19

18 TD avion au sol Présentation On considère l avion à l arrêt sur la piste. On note G son centre de gravité, (G, x 0, y 0, z 0 ) un repère galiléen où z 0 est la verticale descendante du lieu, N 1 les actions de contact supposées égales au niveau de chacune des quatre roues des trains principaux, N 2 l action de contact au niveau du train avant. On donne masse de l avion m = kg et g = 10 ms 2 x 1 = 2 m, x 2 = 8 m, h = 4 m diamètre des roues du train principal : D = 1 m coefficient d adhérence pneu-piste f = 0,8. Travail à faire 1. Déterminer les expressions littérales et les valeurs numériques des efforts normaux N 1, au niveau de chacune des quatre roues de l atterrisseur principal, de l effort normal N 2 au niveau du train avant. 2. Les freins de parking bloquant les roues du train principal, déterminer la valeur limite de la composante tangentielle T 1 au niveau de chaque roue conduisant au glissement des pneus sur la piste. 3. En déduire la valeur du «couple minimal de freinage» que doivent exercer les freins de parking au niveau de chaque roue. Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 18/19

19 TD serre-joint Un serre-joint est composé d un fer plat 1 en acier sur lequel vient translater un coulisseau 2 en fonte. 1. Dans quelle condition ce serre-joint va t il fonctionner? 2. Si on considère qu il y a un jeu dans la liaison 2 / 1 et que l on peut résumer cette liaison à deux points de contacts (A : contact supérieur et B : contact inférieur). Déterminer ces points sur le dessin. 3. Résoudre graphiquement l équilibre du coulisseau 2 dans l hypothèse ou l effort de serrage généré par la vis 3 est de 60 dan 4. Conclure quant à la condition de la question 1 Y. Monnier - H Luciani ENSIBS1-11/12 - TD de statique p 19/19

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN

MOTO ELECTRIQUE. CPGE / Sciences Industrielles pour l Ingénieur TD06_08 Moto électrique DIAGRAMME DES INTER-ACTEURS UTILISATEUR ENVIRONNEMENT HUMAIN MOTO ELECTRIQUE MISE EN SITUATION La moto électrique STRADA EVO 1 est fabriquée par une société SUISSE, située à LUGANO. Moyen de transport alternatif, peut-être la solution pour concilier contraintes

Plus en détail

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos

1 Définition. 2 Modélisation des actions mécaniques. On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos 1 Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : - maintenir un corps au repos - créer ou modifier un mouvement - déformer un corps odélisation des actions mécaniques.1. Notion de

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

PROGRAMME GENERAL Eléments et systèmes pour la technique de production

PROGRAMME GENERAL Eléments et systèmes pour la technique de production PROGRAMME GENERAL Eléments et systèmes pour la technique de production Technique de serrage Vérins hydrauliques Générateurs de pression hydrauliques Groupes électro-pompe de serrage et industriels Technique

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE

TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE TUTORIAL 1 ETUDE D UN MODELE SIMPLIFIE DE PORTIQUE PLAN ARTICULE L'objectif de ce tutorial est de décrire les différentes étapes dans CASTOR Concept / FEM permettant d'effectuer l'analyse statique d'une

Plus en détail

CARRIER C12R-B. 1100 kg. Call for Yanmar solutions

CARRIER C12R-B. 1100 kg. Call for Yanmar solutions CARRIER 1100 kg Call for Yanmar solutions COMPACITÉ Le carrier est performant sur tous les types de terrains. Il garantit polyvalence et productivité. Principes de construction > Dimensions compactes :

Plus en détail

Levage. Compatibilité. Manipulateurs

Levage. Compatibilité. Manipulateurs M o n o r a i l s e t p o u t r e s t u b u l a i r e s A L U+ L e m o u v e m e n t m a î t r i s é L e s a p p l i c a t i o n s Levage Chemin de roulement Rail ALU+ et poutre roulante ALU+ Déplacement

Plus en détail

Présentation - Colonne de direction de Land Rover

Présentation - Colonne de direction de Land Rover A AE2-7/8 Présentation - Colonne de direction de Land Rover Le véhicule automobile est aujourd hui un élément permanent de notre vie quotidienne. Le choix est vaste et dans un milieu très compétitif,

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001

Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001 Certificat d approbation C.E.E. de modèle n 01.00.392.002.0 du 21 septembre 2001. Organisme désigné par le ministère chargé de l industrie par décision du 22 août 2001 DDC/72/B011778-D1 Compteurs d eau

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Devoir e contrôle N 1 2010-2011 EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Niveau : 4 ème seconaire Section : science technique Durée :4 heure 1 - Présentation u véhicule : Le véhicule e la photo ci-contre

Plus en détail

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par :

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par : STATIQUE STATIQUE PLANE (Statics) Définition : étude de l équilibre des corps. En statique plane les actions et les forces étudiées appartiennent toutes à un même plan Les forces et les moments : une action

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS L énergie pneumatique est distribuée à l actionneur sur ordre de l unité de traitement. Cette énergie pneumatique est transformée en énergie mécanique afin de mouvoir les

Plus en détail

1 Exercices d introduction

1 Exercices d introduction Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD 4 : accélération, mouvement parabolique, mouvement oscillant 1 Exercices d introduction 1. Evolution de la population mondiale Année (1er janvier) 1500 1600

Plus en détail

CONCEPTION ET INDUSTRIALISATION EN MICROTECHNIQUES

CONCEPTION ET INDUSTRIALISATION EN MICROTECHNIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONCEPTION ET INDUSTRIALISATION EN MICROTECHNIQUES SESSION 2015 ÉPREUVE E5 : CONCEPTION DÉTAILLÉE SOUS-EPREUVE E51 : CONCEPTION DÉTAILLÉE : PRÉ-INDUSTRIALISATION Durée :

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Un partenaire Un partenaire solide

Un partenaire Un partenaire solide Un partenaire Un partenaire solide Le groupe IMO dont le siège se situe à Gremsdorf dans la région de Nuremberg vous propose plus de 16 années d expérience et d innovations dans le domaine de la fabrication

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

Profilés Aluminium A B C D E F. 45x32 F Constr. Diverses. 45x90 S Guidage linéaire, conduits neumatiques. 45x135. Labo-Hygiène.

Profilés Aluminium A B C D E F. 45x32 F Constr. Diverses. 45x90 S Guidage linéaire, conduits neumatiques. 45x135. Labo-Hygiène. C2a - GAMME COMPLEMENTAIRE 1 / 11 Profilés Aluminium F 030.036A 030.036B 030.037A 030.039A 030.039B 030.038A 1 19 x32 Constr. légères, cadres, réseaux pneumatiques (demander trou central rond non étoilé)

Plus en détail

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement

Tables. Tables individuelles réglables en hauteur manuellement Table réglable en hauteur Ropox Ergobasic, largueur 90 cm, inclinable Cette table économique réglable en hauteur est basée sur la table thérapeutique ROPOX ST, depuis des années une image fidèle dans les

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

ÉPREUVE N 2. Les candidats traiteront chaque partie sur des feuilles séparées

ÉPREUVE N 2. Les candidats traiteront chaque partie sur des feuilles séparées ÉPREUVE N 2 EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE (Coefficient : 1 - Durée : 4 heures) Matériels et documents autorisés : Calculatrice matériel

Plus en détail

CHAPITRE II : STATIQUE

CHAPITRE II : STATIQUE CHPITRE II : STTIQUE - Généralités : I. NTIN DE RCE : En mécanique, les forces sont utilisées pour modéliser des actions mécaniques diverses (actions de contact, poids, attraction magnétique, effort ).

Plus en détail

Manuel d utilisation MJ519 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb)

Manuel d utilisation MJ519 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb) Manuel d utilisation MJ59 Table élévatrice hydraulique mobile de style à ciseau 300 kg (660 lb) AVERTISSEMENT! Lisez ce manuel d utilisation attentivement et comprenez parfaitement les instructions d opération.

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

Système de construction modulaire MB Conseils et astuces pour les structures de base. Votre support de formation!

Système de construction modulaire MB Conseils et astuces pour les structures de base. Votre support de formation! Système de construction modulaire B Conseils et astuces pour les structures de base Votre support de formation! Conseils et astuces pour le Système de construction modulaire B Dans l industrie moderne,

Plus en détail

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO

Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO TD 20 - Loi Entrée-Sortie à l'aide d'un produit scalaire constant de deux vecteurs d orientation Page 1/6 Exercice 1 : DIRECTION ASSISTÉE ELECTRIQUE DE RENAULT TWINGO (Selon le concours CCP 2004 filière

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 101RH

NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 101RH NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 0RH AFIN D EVITER TOUTES BLESSURES ELOIGNER VOS MAINS DU PERIMETRE DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME D EQUILIBRAGE DE LA PORTE (Ressorts + bras) COMPOSITION DU COLIS Un sachet

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

TMX. 13/15s/15/18/20x ELECTRIQUE 48 VOLT

TMX. 13/15s/15/18/20x ELECTRIQUE 48 VOLT TMX 13/15s/15/18/20x ELECTRIQUE 48 VOLT 1250 / 1500 / 1500 / 1750 / 2000 kg 2500 / 3000 / 3000 / 3500 / 4000 lbs. Sur bandages, pneus, ou super élastiques 2108 mm Les profiles minces du toit permettent

Plus en détail

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU)

10 leçon 2. Leçon n 2 : Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 0 leçon 2 Leçon n 2 : Contact entre deu solides Frottement de glissement Eemples (PC ou er CU) Introduction Contact entre deu solides Liaisons de contact 2 Contact ponctuel 2 Frottement de glissement 2

Plus en détail

Discrets, solides et faciles à installer : les supports muraux IPURE, la solution optimale pour fixer vos écrans LCD et plasma

Discrets, solides et faciles à installer : les supports muraux IPURE, la solution optimale pour fixer vos écrans LCD et plasma 2 ARTICULATIONS MONOBRA15 Taille d écran supportable : de 15 à 24 (38 à 61 cm) Poids admissible : 15 kg / 33 lbs max Distance au mur : 70 mm Dimensions de la base (H x L) : 170 x 45 mm Conditionnement

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, }

Analyse fonctionnelle. 2-Etude cinématique Pied (1) = {1,3} Bras (2) = {2, } GMP 0 Janvier 202 EXMEN GMP 0 Session de Janvier 202- Durée 2 heures ucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Dessin d ensemble et nomenclature format 4 à l échelle :2 Documents

Plus en détail

Glissière linéaire à rouleaux

Glissière linéaire à rouleaux LRX Guidage linéaire Introduction Rail de guidage Joint Graisseur Corps Rouleaux cylindriques Joint Cage Couvercle d extrémité Les guides linéaires à rouleaux de la série LRX offrent une haute fiabilité

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

GLOSSAIRE A L USAGE DU FORMATEUR DE CONDUITE TOUT-TERRAIN

GLOSSAIRE A L USAGE DU FORMATEUR DE CONDUITE TOUT-TERRAIN GLOSSAIRE A L USAGE DU FORMATEUR DE CONDUITE TOUT-TERRAIN Auteurs Comité pédagogique «COD 3» de l ECASC Glossaire «Formateur de conduite tout terrain» A Angle d attaque : Angle formé par le sol, le point

Plus en détail

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour 99 Avaloirs pour parking couvert, siphons de terrasse/cour, avaloirs de toit -les avantages typiques

Plus en détail

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois Le L E S E A C B O I S Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN OEUVRE LIMITES DE PORTEE 35 Le C H A P I T R E I : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie?

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Nom : Groupe : Date : Verdict Chapitre 11 1 La communication graphique Pages 336 et 337 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Les dessins de fabrication. Les schémas.

Plus en détail

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR CONCEPTION DE PRODUITS INDUSTRIELS SESSION 214 ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS Durée : 4 heures Aucun

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE POUR CAMPING-CAR BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE: ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 POSITIONNEUR DE PANNEAU SOLAIRE

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 330 kg

Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 330 kg Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 330 kg 1 LIFTKAR HD Polyvalent et économique Le transporteur pour charges lourdes jusqu à 330 kg. Les charges lourdes sont des tâches difficiles. En

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

Gamme des produits. www.boecker-group.com

Gamme des produits. www.boecker-group.com Gamme des produits www.boecker-group.com Viser haut en toute sécurité Treuil de chantier Baby Le petit assistant de chantier. Indispensable dans toute caisse à outils. Pour le levage de charges de tous

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE 1. Présentation. FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION La société ASD est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes de levage spécifique à l environnement du spectacle

Plus en détail

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique

EXUGROOM Dispositif d Evacuation Naturelle des Fumées et de Chaleur monté en façade Alimenté par énergie électrique 0333 NF- DISPOSITIF D EVACUATION NATURELLE DES FUMEES ET DE CHALEUR FERMETURES GROOM Z.I. de l'aumaillerie BP 80256 35302 FOUGERES Tel : 02 99 94 87 00 Fax : 02 99 94 87 01 EXUGROOM Dispositif d Evacuation

Plus en détail

Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile

Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile Les monte escaliers de MediTek La solution pour votre mobilité à votre domicile VOTRE INDEPENDANCE REGAGNEE PAR L EXCELLENCE DU NOUVEAU MONTE ESCALIER DE MEDITEK. Autrefois, quand monter un escalier était

Plus en détail

Série 38 Roues et roulettes

Série 38 Roues et roulettes Série 38 Roues et roulettes Roulettes d'appareil page AA04 Roues et roulettes (présentation) 38-0 page AA06 Roue d'appareil à bandage caoutchouc, jante en polyamide 38-03 page AA07 Roulette d'appareil

Plus en détail

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992)

Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Etude de cas 1: Assemblage par couronne boulonnée Réducteur de TGV (d'après sujet ENS 1992) Présentation du bogie moteur L'étude porte sur un élément de transmission de puissance d'un Train à Grande Vitesse.

Plus en détail

Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle

Épreuve E5 : Conception détaillée. Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques Épreuve E5 : Conception détaillée Sous-épreuve E51 : Conception détaillée d une chaîne fonctionnelle Session 2013 Durée : 4 h Coefficient : 3 Matériel

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

SYSTÈMES DE MAINS-COURANTES ET DE BALUSTRADES

SYSTÈMES DE MAINS-COURANTES ET DE BALUSTRADES SYSTÈMES DE MAINS-COURANTES ET DE BALUSTRADES Utilisation intérieure : Balustrades pour escalier mezzanine Utilisation extérieure : Balustrades pour balcon escalier terrasses et clôture Mains-courantes

Plus en détail

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques),

Plus en détail

DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES. Epreuve spécifique de Sciences Industrielles. (filière PTSI) Vendredi 20 Mai 2005 de 08h00 à 12h00

DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES. Epreuve spécifique de Sciences Industrielles. (filière PTSI) Vendredi 20 Mai 2005 de 08h00 à 12h00 CONCOURS COMMUN 2005 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve spécifique de Sciences Industrielles (filière PTSI) Vendredi 20 Mai 2005 de 08h00 à 12h00 Instructions générales Vous devez

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Interaction magnétique

CHAPITRE 2 : Interaction magnétique CHAPITRE 2 : Interaction magnétique Prérequis 1. L aiguille d une boussole possède : plusieurs pôles Nord et plusieurs pôles Sud, uniquement un pôle Nord et un pôle Sud, plusieurs pôles Nord ou plusieurs

Plus en détail

Mobilier industriel en acier inoxydable

Mobilier industriel en acier inoxydable Mobilier industriel en acier inoxydable 1 PUPITRE 1 PORTE Référence : X-40650 serrure à poignée à clef, 1 étagère réglable, 1 tiroir coulissant sur rails de guidage, serrure à clef, pieds ronds démontables

Plus en détail

Désenfumage Mécanique. Désenfumage Naturel. ECOTOWER Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2. Notice SOS VELONE 4.5 / 7.2 indice E Page 1 / 8

Désenfumage Mécanique. Désenfumage Naturel. ECOTOWER Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2. Notice SOS VELONE 4.5 / 7.2 indice E Page 1 / 8 Notice d installation S.O.S VELONE 4.5 / 7.2 Cette notice doit rester à disposition de l exploitant. S.O.S VELONE est conçu pour fonctionner uniquement avec les tourelles VELONE ALDES 4.5 ou 7.2. 1. Principe

Plus en détail

Douille expansibleécarteur

Douille expansibleécarteur 08/2011 Instructions de montage 999415003 fr Douille expansibleécarteur 15,0 Référence 581120000 Description La douille expansible écarteur 15,0 sert à l ancrage du coffrage une face dans le béton. Il

Plus en détail

> > Les portes et portails, qui s imposent. Références

> > Les portes et portails, qui s imposent. Références > > Les portes et portails, qui s imposent. Références Notre mission. Les portes et portails, qui s imposent. Partout où une porte ou portail fabriquée par Hodapp est installée, n importe quelle tâche

Plus en détail

Etude d un ascenseur

Etude d un ascenseur Les calculatrices sont interdites. ***** N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui

Plus en détail

Dossier Le positionnement

Dossier Le positionnement Dossier Le positionnement Festo Belgium sa Rue Colonel Bourg 0 BE-030 Bruxelles Tel.: +3 70 3 39 Info_be@festo.com www.festo.com Le positionnement d entraînements pneumatiques La plupart des vérins pneumatiques

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

ACO Passavant. www.aco.be. Avaloirs et siphons de sol en fonte conforme à la norme EN 1253 pour: caves et locaux techniques

ACO Passavant. www.aco.be. Avaloirs et siphons de sol en fonte conforme à la norme EN 1253 pour: caves et locaux techniques www.aco.be 2012 Avaloirs et siphons de sol en fonte conforme à la norme EN 1253 pour: caves et locaux techniques ponts avec reprises à double effet toitures plates à gravier ou avec végétation regards

Plus en détail

CATALOGUE DES CHARIOTS ELEVATEURS ELECTRIQUES ET THERMIQUES IMPORTES ET DISTRIBUES PAR NEO PAK'EUROPE

CATALOGUE DES CHARIOTS ELEVATEURS ELECTRIQUES ET THERMIQUES IMPORTES ET DISTRIBUES PAR NEO PAK'EUROPE CATALOGUE DES CHARIOTS ELEVATEURS ELECTRIQUES ET THERMIQUES IMPORTES ET DISTRIBUES PAR NEO PAK'EUROPE SERIE H2000 DE 1500 KG A 3500 KG CDG 500 MM Cabine spacieuse avec tableau de bord regroupant les informations

Plus en détail

BROSSE DE DÉSHERBAGE GAUCHE/DROITE

BROSSE DE DÉSHERBAGE GAUCHE/DROITE BROSSE DE DÉSHERBAGE GAUCHE/DROITE GÉNÉRALITÉS La brosse est montée sur une plaque de montage DIN [brosse latérale], elle est équipée (d origine) avec des béquilles et peut être montée et démontée par

Plus en détail

Serrures en applique R 23 et StarStop

Serrures en applique R 23 et StarStop EIDBWH 1162 Vous avez recommandé à votre client une serrure d une qualité exceptionnelle... La pose doit être réalisée dans les règles de l art Vente exclusive aux entreprises NOTICE DE POSE Serrures en

Plus en détail

OHANA-SPE-ALAR. OHANA : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard. Version 1.0

OHANA-SPE-ALAR. OHANA : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard. Version 1.0 -SPE-ALAR : Spécifications Système d'alignement Automatique de la Ligne à Retard Version 1.0 Observatoire de Paris 61, avenue de l Observatoire 75014 Paris France tél 33 (0)1 40 51 21 58 fax 33 (0)1 43

Plus en détail

QUINCAILLERIE POUR CAISSONS

QUINCAILLERIE POUR CAISSONS VÉRIN RÉGLABLE "HETTICH KORREKT" Vérin de réglage aux multiples avantages de montage. Combinaison parfaite entre patin, pied de réglage et fixation de plinthe de socle. Fixation sûre du pied dans le patin

Plus en détail

ICE-Trade Enrouleurs et Supports de bandes transporteuse

ICE-Trade Enrouleurs et Supports de bandes transporteuse Passage de la Poste 3 2 B 7700 Mouscron Belgium ICE-Trade Enrouleurs et Supports de bandes transporteuse Les Enrouleurs de bande ICE-Trade (ITBW) sont fabriqués sur mesure, suivant la largeur, le diamètre,

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE. Chargeur camion Support à la vente # IT-03PA01

INFORMATION TECHNIQUE. Chargeur camion Support à la vente # IT-03PA01 INFORMATION TECHNIQUE Chargeur camion Support à la vente # IT-03PA01 PAGE: INDEX Gamme complète 1 Principaux composants 4 Structure 5 Dispositif de rotation 11 Hydraulique 17 Stabilisateur 25 Divers 28

Plus en détail

Micro-PELLE SV05-B. 690 kg

Micro-PELLE SV05-B. 690 kg Micro-PELLE 690 kg COMPACITÉ Yanmar, le seul constructeur à proposer une machine dans cette classe de poids. Encombrement minimal > Largeur hors tout de seulement 690 mm. > Rayon de rotation arrière réduit

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES Transports INSTRUCTION TECHNIQUE C 1/9 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION...1 2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES...1 3. DEFINITIONS ET ABREVIATIONS...2 4. PRESCRIPTIONS...2 4.1. BANC DE

Plus en détail

Canalisation Principale. Canalisation rajoutée

Canalisation Principale. Canalisation rajoutée Modifs carter huile L origine L idée Le résultat : sur carter moteur Canalisation Principale Canalisation rajoutée Le résultat : sur carter d huile Canalisation Principale Canalisation rajoutée Comment

Plus en détail

Page 39 Page 39 L-EX, Tél. 04 72 45 91 49 Fax : 04 72 45 90 56

Page 39 Page 39 L-EX, Tél. 04 72 45 91 49 Fax : 04 72 45 90 56 Page 39 Page 39 info@l-ex.fr - www.l-ex.fr 2 QUAIS : Manutention et sécurité Page 39 Diables...Page 41 Transpalettes... Page 42 Tréteaux et béquilles de sécurité... Page 43 Cales de roues et réhausseurs...

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL REPARATION DES CARROSSERIES Session : 2011 E.1- EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE UNITE CERTIFICATIVE U11 sous-épreuve E11 Analyse d un système

Plus en détail

Bureau Etude. Conception d un monte charge. Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc

Bureau Etude. Conception d un monte charge. Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc Bureau Etude Conception d un monte charge Godart Maxime, Niclot Pierre- Marc Sommaire : Table des matières I) Objet... 3 II) Présentation générale de l organisme... 3 2.1 Présentation générale de l organisme...

Plus en détail

Règlement pour construire une école 4 salles de classe

Règlement pour construire une école 4 salles de classe inter aide Lancem ent et suivi de pro grammes concrets d e développement Règlement pour construire une école 4 salles de classe Ce document présente 9 étapes pour réussir la construction --------- Dimensions

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

Le four rotatif Polysius. Le cœur du procédé.

Le four rotatif Polysius. Le cœur du procédé. Le four rotatif Polysius. Le cœur du procédé. Notre nouveau nom est ThyssenKrupp Industrial Solutions www.thyssenkrupp-industrial-solutions.com Une entreprise de ThyssenKrupp Technologies Polysius tk 2

Plus en détail