D3 Couverture de dalles de pierre ou de terre cuite

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D3 Couverture de dalles de pierre ou de terre cuite"

Transcription

1 Arts de bâtir: Pays : D3 Couverture de dalles de pierre ou de terre cuite Algérie PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Couverture de dalles de pierre ou de terre cuite - Toiture à très faible pente couverte d un dallage de terre cuite, posé au mortier de chaux, reposant sur une ou plusieurs couches de mortier, de terre, de sable et de chaux. - La toiture repose sur un plancher de bois, sur une ou plusieurs voûtes en berceau. - Le dallage est parfois revêtu d un enduit au mortier de chaux pour assurer son étanchéité. - Ce type de couverture, soumis à l altération de la pierre poreuse, des joints du dallage ou de l enduit de protection, nécessite un entretien régulier. - - Cette technique, toujours en usage en Palestine, a disparu en Algérie, en Egypte et en Grèce. Milieu Dans l espace MEDA, les couvertures plates de dalles de pierre ou de terre cuite sont couramment présentes en milieu urbain et rural, en bord de mer et en plaine, et parfois en montagne. En Algérie, ce type de couverture est couramment présent en ville et en milieu rural, dans tous les milieux géographiques, y compris en montagne. Vues générales : Vues de détail : 1/5

2 PRINCIPE CONSTRUCTIF Matériaux Nature et Disponibilité (sous quelle forme) La couverture est constituée d un dallage de pierre calcaire ou de terre cuite, parfois enduit, reposant sur une ou plusieurs couches de mortier, de terre ou de sable. En Algérie, les dalles de terre cuite sont façonnées à la main à partir d une argile de qualité hétérogène ; après cuisson, celles-ci présentent une teinte rose dominante. Le dallage de terre cuite est revêtu d un mortier de chaux, de cendre de bois et de sable, additionné d eau et d huile d olive. Ce mortier est enduit d un badigeon de lait de chaux. Le dallage est posé sur un mortier de terre et de chaux reposant sur une couche de remplissage de terre. Modules, Dimensions, Epaisseurs, Dosages L épaisseur totale de la couverture varie de 10cm à près de 50cm, l épaisseur des dalles étant de quelques centimètres. En Algérie, les dalles de terre cuite présentent les dimensions suivantes : 27,5cm x 12,5cm x 2cm, ou 28,5cm x 13cm x 2,5cm, ou 29,5cm x 13,5cm x 2,5cm. L enduit de couverture du dallage, de 1 à 2cm d épaisseur, est préparé à partir de trois volumes de chaux pour deux volumes de cendre de bois et un volume de sable. La couche de mortier de support du dallage, de 12cm d épaisseur, préparée à partir d un volume de chaux pour deux volumes de terre, de sable et de tuileau additionné d huile végétale, repose sur une couche de remplissage de terre de 35cm à 40cm d épaisseur. Principe constructif: écorché en plan et coupe verticale Type de pose Type de pose Le dallage est posé au mortier de chaux sur une couche de terre, de sable ou d algues, ou directement sur le plancher ou la maçonnerie du support. En Algérie, les dalles de terre cuite sont posées à plat, en chevron, au mortier de terre et de chaux, sur un mortier de terre, de chaux et d huile d olive, appliqué sur une couche de remplissage de terre reposant sur un plancher. Ossature associée La couverture repose généralement sur un plancher de bois, parfois sur une ou plusieurs voûtes croisées ou en berceau. En Algérie, le plancher est constitué de tomettes (carreaux de forme hexagonale) de terre cuite de 3,5cm d épaisseur, posées sur voliges de cèdre de 1,5cm d épaisseur, reposant sur des rondins de thuya ou des solives de cèdre de 14,5cm de section en hauteur. Evacuation des eaux Principe constructif: pavage en pierre (détail) Pente adaptée (%) La pente, extrêmement faible, se situe entre 1% et 5%. En Algérie, la pente se situe entre 1% et 2%. Collecte et évacuation des eaux La pente est suffisante pour permettre l écoulement des eaux, dont l évacuation est assurée par des gouttières. En Algérie, les eaux de pluie sont évacuées par des descentes encastrées dans les murs. Ces descentes sont constituées d éléments de terre cuite emboîtés, de 7cm à 12cm de diamètre et d une longueur de 50cm environ. L eau est ainsi collectée dans des citernes (djebs) situées dans les angles des murs ou sous le patio. Traitement des points singuliers (rives, égouts, noue, faîtage ) La couverture présente une surface homogène. Généralement, les bords sont ceinturés d acrotères en maçonnerie, parfois munis d orifices raccordés aux gouttières. En Algérie, un acrotère en maçonnerie de briques de 30cm d épaisseur et de 40cm à 3m de hauteur, est réalisé sur le pourtour de la toiture en continuité des murs porteurs. 2/5

3 PRINCIPE CONSTRUCTIF (suite) Outils Des outils spécifiques sont parfois utilisés pour la taille de la pierre, ou la préparation du mortier. En Algérie, des maillets de bois sont utilisés pour battre le mortier d enduit. Métiers Métier, Nombre de personnes nécessaires Les couvertures plates de dalles sont mises en œuvre par un maçon, ou un couvreur spécialisé, tel le paveur. Les dalles de pierre sont préparées par un ouvrier tailleur. Trois à six personnes au minimum sont mobilisées, selon les cas, pour ces ouvrages. En Algérie, la couverture est réalisée par un maçon, aidé de deux ou trois manœuvres. Le maçon assure la pose du dallage de terre cuite, tandis que les manœuvres sont chargés de battre longuement le mortier d enduit. Trois à quatre personnes sont requises au minimum. Performances Étanchéité, Protection aux intempéries La résistance des couvertures plates de dalles de pierre ou de terre cuite est généralement assez bonne, face à la pluie, au vent et au fort ensoleillement. En Algérie, le complexe formé d un mortier couvert d un dallage de terre cuite enduit d un mortier, et badigeonné à la chaux, offre une bonne étanchéité. Isolation Thermique Les couvertures plates de dalles de pierre ou de terre cuite offrent généralement d assez bonnes performances thermiques, qui dépendent en grande partie des caractéristiques du support. En Algérie, les complexes de couverture en dalles de terre cuite associées à une couche de remplissage de terre, pouvant atteindre près de 50cm d épaisseur, offrent des performances thermiques exceptionnelles. Pathologie de vieillissement Liée au matériau et aux conditions climatiques : Les dalles de pierre ou de terre cuite, poreuses, sont soumises à une altération progressive due aux intempéries. En Algérie, le badigeon et l enduit d étanchéité de surface s altèrent progressivement avec le temps ; faute d entretien annuel, la chape de protection peut subir des infiltrations d eau. Liée à la technique : Des désordres (infiltrations d eau) peuvent apparaître si les joints du dallage sont défectueux, dans le cas d une mauvaise forme de pente, ou consécutivement à une déformation du support ou à une insuffisance d entretien (obstruction des gouttières ). En Algérie, si les dalles de terre cuite posées à plat sont mal serrées, ou si l enduit d étanchéité au mortier de chaux est insuffisamment ou mal battu, des infiltrations d eau peuvent apparaître. Principe constructif: évacuation des eaux exemple de conduits en terre cuite Principe constructif : liaison mur-toiture/couverture 3/5

4 PRINCIPE CONSTRUCTIF (suite) DESCRIPTION DE MISE EN ŒUVRE En Algérie : Conditions de réalisation : La réalisation des travaux doit se faire par temps sec, pour éviter les infiltrations d eau de pluie ; aucune protection particulière n est nécessaire. En Algérie, la période propice se situe entre mai et octobre. Travaux préparatoires : Les dalles de pierre sont taillées sur place à partir de blocs de calcaire. Les dalles de terre cuite, fabriquées artisanalement, sont approvisionnées sur place. Parfois, la chaux est préparée sur place artisanalement, à partir de calcaire calciné. En Algérie, la préparation des mortiers de support ou de couverture du dallage rassemble pendant quelques jours de nombreux travailleurs. Le mortier de support du dallage est préparé en premier lieu, selon un volume de chaux pour deux volumes de terre et d agrégats : après en avoir retiré les cailloux, la terre glaise est triturée et gâchée avec de la chaux tamisée, du sable et du tuileau ; on incorpore de l eau et de l huile d olive au mélange, que l on piétine, avant de le former en grosses boules. Le mortier d enduit d étanchéité est préparé à partir d un mélange tamisé de trois volumes de chaux pour deux volumes de cendre de bois et un volume de sable ; on incorpore alternativement de l eau et de l huile d olive au mélange, que l on bat à l aide de maillets de bois durant trois jours et trois nuits consécutifs, jusqu à ce que celui-ci ait la consistance requise pour être étanche. La mise en œuvre : En Algérie, la surface de la toiture à couvrir est subdivisée suivant le tracé des murs porteurs intérieurs, par des murets d environ 20cm de haut et de large, munis d orifices pour l écoulement des eaux : ces ouvrages limitent l amplitude de dilatation due aux variations de température. Les boules de mortier de support du dallage sont lancées au maçon, qui les étale selon une couche de 12cm d épaisseur. Les dalles de terre cuite sont posées en chevron, avec des joints serrés. Un enduit d étanchéité de 1 à 2cm d épaisseur est ensuite appliqué sur le dallage ; après séchage d un à sept jours, l ensemble est revêtu d un badigeon de lait de chaux. Les détails importants : Les dalles de pierre doivent être taillées pour être posées dans le sens de leur lit naturel. En Algérie, la plus grande attention doit être portée au battage du mortier d enduit de couverture, ainsi qu au serrage des joints du dallage, afin de garantir l étanchéité de la couverture. Moyens de Vérification: On peut vérifier l étanchéité de la couverture en arrosant cette dernière, afin de détecter d éventuelles infiltrations d eau. 4/5

5 USAGE, EVOLUTION ET TRANSFORMATION Usage Types de bâtiments La couverture de dalles de pierre ou de terre cuite s e trouve sur tous types de bâtiments à travers l espace MEDA. En Algérie, la couverture de dalles de terre cuite concerne les maisons d habitation, comme les bâtiments de service. Période d apparition de la technique / Période d emploi de la technique Usage contemporain ou disparu L apparition de la couverture de dalles de pierre ou de terre cuite est généralement très ancienne : elle remonte à l Antiquité en Palestine, au début de la période musulmane en Egypte, au début de la période ottomane (XV siècle) en Algérie, et à l époque vénitienne (XVI siècle) en Grèce. Si cette technique a disparu en Algérie, en Egypte et en Grèce (depuis le début du XX siècle), celle-ci est toujours en usage en Palestine. Raisons de la disparition ou de la modification de la technique L apparition de nouveaux matériaux (ciment, béton, granito ) plus résistants et nécessitant moins d entretien, est à l origine de la disparition ou de l évolution de la technique de couverture de dalles de pierre ou de terre cuite. En Algérie, la technique de couverture de dalles de terre cuite a disparu, en raison de l apparition de matériaux de remplacement, et d une déperdition progressive de savoir-faire. Evolution / Transformation Les matériaux Les dalles traditionnelles de pierre ou de terre cuite sont remplacées, selon les cas, par un dallage moderne, ou d autres revêtements de couverture (granito, compacto, gravier concassé ). En Algérie, les dalles de terre cuite fabriquées artisanalement ont été remplacées par des carreaux industriels de terre cuite d importation française, puis à partir des années 1960, par un revêtement en granito (aspect poli) ou compacto (aspect rugueux), ou par du gravier concassé (sur les terrasses non accessibles). Les aspects techniques La technique de pose du dallage a évolué, avec l apparition, notamment, des mortiers de ciment et des films étanches (feutres bitumineux). En Algérie, les nouveaux matériaux de revêtement (granito, compacto, gravier concassé ) sont généralement posés au mortier de ciment sur un film étanche (feutre bitumineux). Cette technique est aussi employée en construction neuve. Evaluation des matériaux et des techniques de remplacement Le remplacement, pour la pose du dallage, du mortier de chaux par un mortier de ciment, présente divers inconvénients : le ciment n offre pas de bonnes performances thermiques, et est peu compatible avec les planchers de bois traditionnels. En revanche, les dallages industriels (granito, compacto) posés sur film bitumineux, mis en œuvre en Algérie, offrent une alternative satisfaisante aux dallages traditionnels en terre cuite ou en pierre, qui nécessitent un lourd entretien. En Algérie, l utilisation, en construction ancienne, d un revêtement industriel en granito ou compacto, est satisfaisante au plan économique, en raison de sa rapidité de mise en œuvre et du faible entretien nécessaire ; la pose au mortier de ciment n offre pas, en revanche, un grand confort thermique. Le mortier de pose du dallage doit être préparé à base de chaux ou de terre, pour offrir une isolation thermique satisfaisante, et être compatible avec l ossature de bois. 5/5

C1 Plancher en bois avec support de sol cloué, assemblé

C1 Plancher en bois avec support de sol cloué, assemblé Arts de bâtir: Pays: C1 Plancher en bois avec support de sol cloué, assemblé France PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Plancher en bois avec support de sol bois cloué, assemblé... - Structure

Plus en détail

D4 Couverture de tuiles rondes

D4 Couverture de tuiles rondes Arts de bâtir: Pays : D4 Couverture de tuiles rondes France PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Couverture de tuiles rondes - Toiture à pente courante de 25% à 35% couverte de deux couches de

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014 Synthèse des interventions 1 Objectifs du chantier Le contexte Par le biais de l entreprise Formaterre contactée

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

Voie humide Fiche technique enduit

Voie humide Fiche technique enduit Fiche technique enduit (suivant le BREVET INPI N 9812902) Enduit chanvre et chaux Isolation thermique & acoustique en chanvre et chaux C015 C005 Enduit isolant en deux couches sur maçonnerie pierre Thermique

Plus en détail

A8 Mur en terre banchée (Pisé)

A8 Mur en terre banchée (Pisé) Arts de bâtir: Pays: A8 Mur en terre banchée (Pisé) Maroc PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Mur en terre banchée (Pisé) - Matière première : terre grasse plus ou moins argileuse. - Mise en œuvre

Plus en détail

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment installer un sol chauffant basse température? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un crayon Un niveau Une perceuse Un cutter Une scie égoïne à denture

Plus en détail

Couvertures en tuiles

Couvertures en tuiles FICHE TECHNIQUE Couvertures en tuiles 2 4 CONNAÎTRE > Les tuiles canal > Les tuiles plates > Les tuiles à emboîtement > Les tuiles de verre > Les tuiles en béton > Les différentes parties de la couverture

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste oau pied du MUR La maison ancienne Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste Groupe Eyrolles, 2003-2006 Groupe Eyrolles, 2012, pour la nouvelle

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

Dimensions Extérieures (m) Dimensions Intérieures (m) Passage de Porte (m) Longueur Largeur Hauteur Longueur Largeur Hauteur Largeur Hauteur

Dimensions Extérieures (m) Dimensions Intérieures (m) Passage de Porte (m) Longueur Largeur Hauteur Longueur Largeur Hauteur Largeur Hauteur - modèle TRIAS - Les parois ont une épaisseur de 10 cm en moyenne (renfort et résine d imperméabilisation disponible en option), - Toiture terrasse en béton armé admettant une charge de 250 kg/m² avec

Plus en détail

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS)

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) INTRODUCTION Cette fiche a été rédigée par l équipe technique du CREPA CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) Un impluvium est un système de captage des eaux de pluie, composé de : - 1 toiture

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

D6 Couverture de lauzes

D6 Couverture de lauzes Arts de bâtir: Pays : D6 Couverture de lauzes Espace Méditerranéen PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Couverture de lauzes - Toiture à pente courante de 25% à 40% couverte de lauzes de calcaire,

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Formations courtes et modulaires

Formations courtes et modulaires Noria et Compagnie Centre de formation professionnelle à l'éco-construction n 7 rue de la Vilaine 44460 St Nicolas de Redon www.noria-cie.com Coordinateur : Samuel Dugelay 06 30 41 33 21 / makjo@makjo.com

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS

Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Isolants minces Thermoréflecteurs ATI est doté d un bureau d études pour la recherche et le développement. De 2003 à 2008, ATI et l ENTPE/CNRS ont conjointement

Plus en détail

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE Terre cuite au sol la note authentique Issus d une fabrication artisanale, ces carreaux d argile d aspect cuivré se prêtent aux rénovations de caractère. Leur cuisson à très haute température réduit la

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Blocs de chanvre

Guide de mise en œuvre. Blocs de chanvre Guide de mise en œuvre Blocs de chanvre Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Mise en œuvre Construction nouvelle Rénovation Isolation des sols Gainage Fixations des

Plus en détail

Toitures et charpentes. Couverture

Toitures et charpentes. Couverture Toitures et charpentes Couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, béton ) C.3 1/5 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures en petits éléments

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

m ieux construire sur lattes de bois, appliqué directement sur la face des blocs de béton.

m ieux construire sur lattes de bois, appliqué directement sur la face des blocs de béton. m ieux construire Reconstruction du mur de brique et rénovation générale du bâtiment de Montréal (Québec) ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 26 3 étages Introduction Au cours de l hiver 2000-2001, un bâtiment de 30 étages

Plus en détail

Lutter contre l humidité/ Traitement des murs Fiche n 3.3.1 - p1/7

Lutter contre l humidité/ Traitement des murs Fiche n 3.3.1 - p1/7 Lutter contre l humidité/ Traitement des murs Fiche n 3.3.1 - p1/7 1-Introduction Un moyen très répandu de condamner les remontées capillaires dans les murs, consiste à pratiquer une injection de produits

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE :

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE : 1 ère PARTIE : ETUDE PREVISIONNELLE A - OBJET DE L ÉTUDE : Technicien économiste de la construction dans une entreprise de gros œuvre, vous êtes chargé d établir le devis estimatif de l infrastructure

Plus en détail

MAISON 3 21 & 22, DERB ZAMRANE, MELLAH

MAISON 3 21 & 22, DERB ZAMRANE, MELLAH MAISON 3 21 & 22, DERB ZAMRANE, MELLAH STRUCTURE, CONSTRUCTION ET EQUIPEMENT Mona Elaichi (Maroc), Sanaa Nakhli (Maroc), Berta Pes Solsona (Espagne) & Georges Vlachodimos (Grèce) Fondations, Murs et Poteaux

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

w w w. p i e r r e b l e u e b e l g e. b e

w w w. p i e r r e b l e u e b e l g e. b e annexe 2 Techniques de pose Les informations relatives aux techniques de pose sont livrées ici à titre indicatif - chaque cas de pose est un cas particulier. Elles s appuient sur la littérature technique

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 9

Rapport action tuffeau. CAHIER n 9 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 9 Maison troglodyte Villaines les rochers Figure 1 1 : façade sud : Ancienne boulangerie

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

H Y G R O B A E t u d e d e l a r é h a b i l i t a t i o n h y g r o t h e r m i q u e d e s p a r o i s a n c i e n n e s

H Y G R O B A E t u d e d e l a r é h a b i l i t a t i o n h y g r o t h e r m i q u e d e s p a r o i s a n c i e n n e s Etude de la réhabilitation hygro des parois anciennes CAHIER N 1 : MURS EN TERRE CRUE Sommaire 1. Caractéristiques principales des murs en terre crue... 5 1.1. Le pisé... 5 1.2. La bauge... 8 1.3. L adobe...

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

Règlement pour construire une école 4 salles de classe

Règlement pour construire une école 4 salles de classe inter aide Lancem ent et suivi de pro grammes concrets d e développement Règlement pour construire une école 4 salles de classe Ce document présente 9 étapes pour réussir la construction --------- Dimensions

Plus en détail

Charpente et couverture

Charpente et couverture Charpente et couverture Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Les paysages du Vexin français sont fortement marqués par ces longs pans de toiture couverts de tuiles. En très grande majorité

Plus en détail

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4 60.01 DRAINER C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3 Les principes de drainage page 2&3 les réseaux de drainage page 4 la pose des drains page 4&5 page 1/6 - Fiche Conseil n 60.01

Plus en détail

LES PLANCHERS. Les planchers préfabriqués et les dallages

LES PLANCHERS. Les planchers préfabriqués et les dallages Les planchers préfabriqués et les dallages fig. 4.1 désignations des planchers Le plancher : ouvrage horizontal constituant une séparation entre deux niveaux d une habitation. Selon les matériaux employés

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR ISOLATION PAR L INTÉRIEUR ET PAR L EXTÉRIEUR solutions résidentielles en isolation www.greensun.be Greensun: la société Isolez avec Greensun L isolation de votre habitation ou appartement, par l intérieur

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE UNICLIC NOBLESSE

INSTRUCTIONS DE POSE UNICLIC NOBLESSE INSTRUCTIONS DE POSE UNICLIC NOBLESSE 1) Généralités Uniclic est un système révolutionnaire de pose sans colle des sols stratifiés. La forme ingénieuse de la rainure et de la languette permet aux lames

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE

LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE 24/10/2005 LES COUVERTURES DANS LE RHÔNE FICHE CONSEIL Le département du Rhône forme la limite nord des régions aux toitures à faible pente, celles-ci étant couvertes de tuiles de terre cuite appelées

Plus en détail

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS Assour Chape 19 POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS NOTICE DE POSE ÉDITION JUILLET 2002 1 - Support des sols flottants - Surfaçage A/ Pas de tuyauterie sur le

Plus en détail

mise en œuvre Mise en œuvre de planchers sur vide sanitaire isoler mieux, naturellement

mise en œuvre Mise en œuvre de planchers sur vide sanitaire isoler mieux, naturellement Mise en œuvre de planchers sur vide sanitaire Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables mise en œuvre Solution de plancher avec matériaux à base de bois Isolants à base

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ 35 ans de savoir-faire, d authenticité, de tradition pour donner vie à vos projets Artisan Maçon reconnu par 35 années d Expérience

Plus en détail

SPI FORELLO LOTISSEMENT TAMB ATR A - TANJOMBATO - FORELLO. Mai 2014 RESIDENCE TARATRA. Appartements résidentiels de Standing du T2 au T4

SPI FORELLO LOTISSEMENT TAMB ATR A - TANJOMBATO - FORELLO. Mai 2014 RESIDENCE TARATRA. Appartements résidentiels de Standing du T2 au T4 SPI FORELLO LOTISSEMENT TAMB ATR A - TANJOMBATO - FORELLO Mai 2014 RESIDENCE TARATRA Images et Photos non contractuelles et sous réserve de modification Tous droits réservés à la SPI Forello Appartements

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades

Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades Intervention financière de la Ville de Mons dans les travaux de rénovation et d embellissement des façades 1. Une prime? Il existe sur l entité montoise de nombreux bâtiments de qualité faisant partie

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté X X X X Variante1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Radier 3.1 F JM/Mastix SA 2013 Les opérations A B étanchéité contre

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE

LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE LES MATÉRIAUX EN PIERRE SÈCHE À L ÉPIRE Nom commun Pierre blanche MATIÈRE PREMIÈRE (matériau) Calcaire Type de matériau de construction : Pierre de revêtement des sols Epire, Albanie Pierre de faible épaisseur

Plus en détail

LA RESTAURATION DU FOUR A PAIN DE MESNAC PAR LA CLE DE VOUTE

LA RESTAURATION DU FOUR A PAIN DE MESNAC PAR LA CLE DE VOUTE LA RESTAURATION DU FOUR A PAIN DE MESNAC PAR LA CLE DE VOUTE La commune de Mesnac est située dans l ouest du département de la Charente, sur la rive droite du fleuve Charente. Elle est limitrophe du département

Plus en détail

LES SOUBASSEMENTS ET LES MURS EN PIERRE OU MAÇONNERIE

LES SOUBASSEMENTS ET LES MURS EN PIERRE OU MAÇONNERIE fiche technique / 02 les techniques constructives traditionnelles Le soubassement est en général en pierre afin de protéger les parties en bois de l'humidité et de l'intrusion des animaux comme les rongeurs

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Couland T DE BOU. Comm AMENA. mune de AGEMENT. don URG CONTRAT COMMUNAL D ON 4. ier 2010. 18 févri

Couland T DE BOU. Comm AMENA. mune de AGEMENT. don URG CONTRAT COMMUNAL D ON 4. ier 2010. 18 févri CONTRAT COMMUNAL D Comm AMENA mune de AGEMENT Couland T DE BOU don URG Constr ruction d FICH d un loca HE ACTIO al d acc ON 4 cueil 18 févri ier 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR

Plus en détail

PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE

PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE Notice DE Pose www.huema.de Sommaire hüma EN CHENE Notice de Pose SOMMAIRE REMARQUE GENERALE... 3 INSTRUCTIONS DE POSE... 5 ACCLIMATATION... 5 CONTROLE DES DEFAUTS

Plus en détail

POUTRELLES EN BÉTON L AVIS DE L EXPERT

POUTRELLES EN BÉTON L AVIS DE L EXPERT Pour s affranchir de la nature du sol : argileux, sujet aux gonflements, dilatations, retraits Consulter impérativement le PPRn (plan de Prévention des Risques naturels) en mairie. Pour pouvoir s adapter

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie.

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. Carrière souterraine de Thénac exploitée depuis l'antiquité - cr1974

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

La pose. Avant la pose. Adaptation des portes. Prévoyez des joints de dilatation. Etendez un pare vapeur. Utilisez les calles de dilatation

La pose. Avant la pose. Adaptation des portes. Prévoyez des joints de dilatation. Etendez un pare vapeur. Utilisez les calles de dilatation Avant la pose Adaptation des portes Entreposez les planches, emballage fermée, horizontalement dans la pièce où vous allez les placer pendant au moins 72 heures pour qu elles puissent s acclimater. Contrôlez

Plus en détail

Méthodes de remédiation et de prévention du radon dans l habitat

Méthodes de remédiation et de prévention du radon dans l habitat Méthodes de remédiation et de prévention du radon dans l habitat Sante-Radon ne peut pas être tenu pour responsable des dommages directs ou indirects résultant de l utilisation des informations mises à

Plus en détail

REGLEMENT DE L'ECO-HAMEAU-DURABLE. ARTICLE G 1- Désignation des terrains et origine de propriété

REGLEMENT DE L'ECO-HAMEAU-DURABLE. ARTICLE G 1- Désignation des terrains et origine de propriété REGLEMENT DE L'ECO-HAMEAU-DURABLE Chapitre I - DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE G 1- Désignation des terrains et origine de propriété Le présent règlement s applique au lotissement situé sur la commune de

Plus en détail

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés Les flocages amiantés Exemple photo : Flocage sur structure métallique. Le flocage est une projection de fibres d amiante pur mélangées à un liant. Il est très friable, de couleur blanche, beige, brune

Plus en détail

Maçonnerie en pierre naturelle

Maçonnerie en pierre naturelle Maçonnerie en pierre naturelle Centre Technique de Matériaux Naturels de Construction 17, rue Letellier, 75015 Paris Tél : +33(0)1 44 37 50 00 Fax : +33(0) 1 44 37 08 02 www.ctmnc.fr GUIDE DES PONTS THERMIQUES

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Sommaire Principes d établissement de plans Formats de briques Appareillages de maçonnerie Construction

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique.

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Le développement de l urbanisation et l imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un cordeau à tracer Une spatule crantée Un pied-de-biche pour parquet

Plus en détail

La chaux performance. Enduire à la chaux. édition Juin 2010. Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com

La chaux performance. Enduire à la chaux. édition Juin 2010. Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com La chaux performance Enduire à la chaux édition Juin 2010 Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com Tradical, la chaux performance Sommaire 03 La chaux, matériau d avenir 04-05 Performances et

Plus en détail

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction sommaire A. Introduction confort thermique considérations murs cycle de vie énergie grise B. Matériaux de construction Le bois La terre La maçonnerie à joint mince C. Matériaux d isolation isolation répartie

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

APPLICATIONS MULTIPLES

APPLICATIONS MULTIPLES 21 APPLICATIONS MULTIPLES APPLICATIONS MULTIPLES 21 GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR APPLICATIONS MULTIPLES 3 DIVERS TRAVAUX D ÉTANCHÉITÉ Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs

Plus en détail

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl C O N S T R U C T I O N É C O L O G I Q U E OSSATURE BOIS - BASSE ÉNERGIE - PASSIVE MGL - Un chez soi très nature La menuiserie Générale Liégeois est une entreprise de

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail

SPECIFICITES TECHNIQUES MUR DE SOUTENEMENT

SPECIFICITES TECHNIQUES MUR DE SOUTENEMENT SPECIFICITES TECHNIQUES MUR DE SOUTENEMENT 1) Sur ces murs la face extérieure aura un aspect lisse coffrage et la face intérieure aura un aspect lissé flamande. Face extérieure Face intérieure Aspect lisse

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LE PATRIMOINE BÂTI A - PROBLÉMATIQUE : Le Pays Ouest Charente possède un patrimoine bâti et petit patrimoine (fontaines, lavoirs, fours, coués, etc.) de qualité. Patrimoine modeste (petite maison de bourg, maison de ville

Plus en détail