PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY"

Transcription

1 Plan d'expériences TAGUCHI Nom Prénom Protocole d'expérimentation Date Indice PRESENTOIR VERRES ET BOUTEILLE A WHISKY GROUPE D'EXPERIMENTATION Nom Prénom Nom Prénom Nom Prénom Nom Prénom Fonction Fonction Fonction Fonction OBJECTIFS L'objet de ce plan d'expériences est de trouver, pour la production de ce support de verres et bouteille à whisky, une combinaison des réglages sélectionnés en vue d'optimiser la qualité du produit en regard des critères choisis. L'objet de ce protocole d'expérimentation est de définir avec précision les réglages et paramètres à maintenir fixes, ou à faire varier au cours des 16 différents essais. Il a également pour but de définir les méthodes de mesures à utiliser pour qualifier ces essais. Ce protocole défini : A) Le produit à fabriquer B) La machine de fabrication C) Les investigations préalables D) La définition des caractéristiques à optimiser E) La définition des facteurs et les valeurs des niveaux à tester F) La définition des facteurs devant rester fixes G) L organisation de l expérimentation H) Le protocole de mesures

2 A - LE PRODUIT A FABRIQUER Il s agit d un support d emballage de verres et bouteille à whisky qui sert à positionner 4 verres à whisky autour d une bouteille et à les caler pour éviter leur mouvement en translation. Il peut être amené à servir de présentoir des produits. Présentoir verres et bouteilles à whisky Les contraintes liées au produit sont essentiellement d ordre : Esthétique : bon aspect, pas de déformations ni de déchirures, pas de plis, Dimensionnel : les verres doivent pouvoir se positionner aisément dans leur logement. Leur tenue est assurée par un léger serrage des flancs, Mécanique : le support ne doit pas s effondrer à la mise en place des produits (verres et bouteille). Le présentoir est thermoformé à partir d une feuille PVC d épaisseur 400 µm et de 450 mm de laize. B - LA MACHINE DE TRANSFORMATION Il s agit d une thermoformeuse mono-poste GEISS type U7. La chauffe et le formage de la feuille s effectuent sur le même poste. Les panneaux de chauffe sont équipés d éléments radian en quartz qui confèrent à la machine une forte puissance pour les montées en température. Le moule de thermoformage utilisé est un moule en alliage d aluminium. Il est équipé d une assistance mécanique en bois.

3 C - INVESTIGATIONS PREALABLES A L EXPERIMENTATION Il nous faut : Déterminer l ordre de grandeurs des paramètres de réglages et tester les configurations défavorables pour mesurer leur faisabilité (Voir le paragraphe E et les valeurs de chaque niveau). Déterminer le temps de stabilisation de la machine : Le plastitherm (régulation thermique de la table et support moule) met 1 heure pour atteindre la température de 30 C ou de 60 C, ceci sans l apport calorifique de la chauffe des feuilles ( = hors production). La mise en production permettrait de réduire ce temps. Après stabilisation de la température du plastitherm et 5 cycles de production, les temps de montée en température du panneau de chauffe et de la feuille se stabilisent. Nous produirons par conséquent 5 échantillons après stabilisation, ce qui correspond à un total de 10 cycles, et nous prélèverons ensuite les échantillons. Déterminer le nombre de pièces à produire par essai : nous partirons sur une base de 5 échantillons consécutifs. Déterminer les valeurs permettant de tester l assistance poinçon. Le point zéro (0s) est défini au moment où l assistance et le moule viennent en contact de la feuille en même temps. Les retards ne sont pas réglables directement sur la machine. La synchronisation de l assistance et du moule étant liée à plusieurs paramètres machines, les écarts t seront gérés par les paramètres de réglage «Assistance poinçon bas» et «table haut après». Rechercher les points de mesure des épaisseurs pour analyser l étirage de la matière et l homogénéité de celui-ci. Pour cela, nous avons réalisé un essai avec assistance et un essai sans assistance pour observer la variabilité des épaisseurs. La mesure a été faite en 16 points sur une coupe de la pièce située à 120 mm du bord du moule (coté goulot de la bouteille). C est au niveau de cet axe que nous avons identifié les étirements maxima (=épaisseurs minimales) de la matière.

4 Résultats : 0,45 0,4 0,35 0,3 0,25 0,2 0,15 0,1 0, sans assistance avec assistance Mesure des épaisseurs au niveau des points de mesure Nous avons constaté que l épaisseur des points 3, 6, 11 et 15 ne varient pas de façon significative. Nous ne retiendrons donc pour les mesures que le seul point n 11, proche du centre de la pièce, et qui peut être sujet à variation avec l emploi de la fonction bullage de la machine.

5 D - DEFINITION DES CARACTERISTIQUES A MESURER Il nous faut identifier les différents types de défauts pouvant apparaître et les exprimer en unités de surface ou de volume puisque les mesures doivent être quantifiables. Le contrôle par attributs n est pas adapté à un plan d expérience. Les défauts pouvant apparaître portent sur : 1) la tenue mécanique de la pièce. 2) l esthétique de la pièce. 3) les dimensions. 1) Tenue mécanique : une mauvaise répartition des épaisseurs liée à un étirement non homogène de la matière en est la cause principale. La caractéristique que nous étudierons, sera la variation d épaisseur ( e) par rapport à la valeur cible de 272 µm déterminée de la façon suivante : L objectif étant d avoir une répartition d épaisseur longitudinale la plus uniforme possible, nous définissons un taux d étirage moyen à partir duquel nous déduirons une épaisseur moyenne qui sera la cible à atteindre. Le taux d étirage longitudinal est égal au développé de la pièce en mm sur l axe de coupe à 120 mm du bord de la pièce (cf C) divisé par la longueur initiale en mm de la feuille, soit 780 / 530 = 147%. Ceci donne à partir d une épaisseur moyenne de 400 µm de la feuille à thermoformer une cible de 400 µm /1,47, soit 272 µm en épaisseur moyenne. Nota : un modèle d enregistrement des résultats (.xls) sera fourni à NP. 2) Esthétique pièce : elle est altérée par la présence de plis, caractéristiques d une irrégularité de l étirement et/ou d une mauvaise reprise élastique de la matière. 3) Les dimensions : un mauvais formage nuit à la fonctionnalité de la pièce en ne permettant pas un bon positionnement des verres dans leur logement. La hauteur de pénétration de la pièce ne sera alors pas satisfaisante. Verre Hauteur de pénétration Pour l instant, nous n avons pas évalué la validité de ce moyen de mesure de la hauteur de pénétration.

6 E - DEFINITION DES FACTEURS A TESTER PENDANT LE PROCESSUS Pour mémoire : On suppose, pour la construction du plan, que les facteurs choisis n ont pas d interactions. L étude sur les interactions ne s effectuera pas pour l instant. On ne teste à ce niveau que les effets des principaux facteurs. Nota : si au cours de l essai de validation il y a écart avec le résultat calculé, il y aura probablement des interactions qu il nous faudra alors étudier. Nombre de facteurs à tester : plus on en teste, plus on a de chances de trouver ceux qui influent sur le procédé, mais plus on augmente le nombre d essais. Pour des raisons de budget et de moyens matériels, on prendra 16 essais. Ceci correspond à 15 facteurs à 2 niveaux, ou 12 facteurs à 2 niveaux + 1 facteur à 4 niveaux, ou 9 facteurs à 2 niveaux + 2 facteurs à 4 niveaux. Nous utiliserons une matrice L16 à 6 facteurs à deux niveaux et 3 facteurs à 4 niveaux. Les facteurs à tester Température table (plastitherm 1) : facteur A Retard vide : facteur B Niveau de vide : facteur C Temps de vide : facteur D Niveau Plastitherm C 2 60 C Niveau Retard vide 1 2s 2 4s Niveau Niveau de vide 1 60% 2 100% Niveau Temps de vide 1 5s 2 9s

7 Température de formage facteur E Niveau Temps de formage C C Temps de refroidissement : facteur F Niveau Temps de refroidissement 1 5s 2 9s Chauffe (facteur composite) : facteur G Niveau Faces feuille chauffées Puissance de chauffe 1 Sup. 60 % 2 Sup. + Inf. 60 % 3 Sup. 100 % 4 Sup. + Inf. 100 % Temps de bullage : facteur H Niveau Temps de bullage 1 0 s 2 0,5 s 3 1 s 4 2 s Retard descente assistance (Assistance poinçon bas) : Facteur I Niveau Conditions «Assistance poinçon bas» «Table haut après» 1 Sans assistance 2 s 0s 2 Assistance avant moule 0 s 0s 3 4 Assistance et moule simultanés ( t = 0) Moule avant assistance ( t = + 20 %) 1,3 s 0s 1,6 s 0s

8 F - DEFINTION DES FACTEURS DEVANT RESTER FIXES L ensemble des paramètres machines fixes ont été enregistrés sur disquette à conserver avec soin et dans la mémoire de la machine. Le programme sera chargé dans le CPU de la machine au début de chaque campagne d essais. Nature de la matière : PVC Recyclé. Chauffes machine : La fonction pyromètre (mesure de la température de formage) et la fonction plastitherm sont activées. Profil de chauffe : tous les éléments de chauffe sont à la même consigne de chauffe = 100 %? excepté les éléments placés à la périphérie des panneaux supérieur et inférieur qui sont neutralisés par souci d adéquation entre la surface de chauffe et les dimensions du moule. Panneau supérieur : zones A1 à A7, E1 à E7, 1A à 1E et 7A à 7E = 0 %. Panneau inférieur : zones A1 à A6, D1 à D6, 1A à 1D et 6A à 6D = 0 %. Le recul simultané des chauffes supérieure et inférieure est activé. Le paramètre «full / reduced» (modulation de la puissance) est fixé à 80 % de la température cible de formage : 104 C pour le niveau 1, 120 C pour le niveau 2. Le temps de chauffe (ici, compris comme temps de sécurité) = 200 s. Contrôleur hauteur bulle activé et compensation bullage activé. Le pré-soufflage est activé et le pré-vide neutralisé. Refroidissement : Les 4 ventilateurs sont activés et la vaporisation d eau neutralisée. Retard refroidissement = 6 s. Retard vaporisation = 0 s. Retard montée table = 0 s, retard descente table = 0,2 s, descente table lente = 1 s. Retard remontée cadre de serrage (paramètre inhérent au fonctionnement machine) = 2 s. Assistance poinçon haut (retard retrait assistance) = 3 s. Retard soufflage air = 6 s. Relâche (soufflage air démoulage) = 0,1 s. Enrouleur et découpe : Temps de fonctionnement enrouleur : 3 s. Temps de transport = 0,95 s. Temps de coupe = 2 s.

9 G - ORGANISATION DU DEROULEMENT DES ESSAIS 1. Montage outillage : montage standard sur support moule aluminium. 2. Montage assistance : Réglage butée assistance : lorsque l assistance est remontée la graduation au niveau de la butée doit être de 682 mm. Butée Distance support assistance / plateau assistance : 118 mm Support assistance D = 118 mm Plateau assistance 3. Mise en température plastitherm à 30 C : attente de 1 heure. Lancement de production après ½ h de chauffe et pendant ½ h pour stabiliser les échanges thermiques avec le moule. 4. Mise en température plastitherm à 60 C : attente de 1,5 heure. Lancement de production après 1 h de chauffe et pendant ½ h pour stabiliser les échanges thermiques avec le moule. 5. Stabilisation des paramètres : 10 cycles. 6. Prélèvement des échantillons : 5 pièces par essais après les 10 cycles de stabilisation. Les pièces seront numérotées 1 01 (n essai n ordre de production). 7. Temps de cycle : environ 1 min.

10 H - LE PROTOCOLE DE MESURES 1. Mesure de la répartition des épaisseurs Points de référence de la pièce : 0 Axe développé coupe pièce 120 mm Coupe à 120 mm Nous ne mesurerons que les points 1, 2, 4, 5, 7, 8, 9, 11, 12, 13,14 et 16. Nous excluons dans un premier temps l hypothèse de symétrie parfaite au niveau des épaisseurs de la pièce. La mesure de distance se fait sur le développé de la pièce dans le sens longitudinal par rapport au bord gauche du moule. N point Distance en mm N point Distance en mm Mesure des plis Nous étudierons la dimension des plis et nous les exprimerons en unités de surface.

PRESENTATION DU PROCEDE. Formage sur un poinçon ou moule d'une plaque de thermoplastique rendue malléable par chauffage

PRESENTATION DU PROCEDE. Formage sur un poinçon ou moule d'une plaque de thermoplastique rendue malléable par chauffage Le Thermoformage des matières thermoplastiques -1- PRESENTATION DU PROCEDE 1). PRINCIPE : Formage sur un poinçon ou moule d'une plaque de thermoplastique rendue malléable par chauffage 2) MATIERE D'ŒUVRE

Plus en détail

Roll N Blow Technologie

Roll N Blow Technologie Technologie Roll N Blow Agami conçoit et développe des lignes de production de bouteilles plastiques de contenance 100 à 500 ml. Les lignes Agami sont basées sur sa technologie innovante de thermoformage

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCE. Utilisation de la thermoformeuse. Document à rendre au professeur à la fin de l'heure. Version du 14/09/2006

DOSSIER RESSOURCE. Utilisation de la thermoformeuse. Document à rendre au professeur à la fin de l'heure. Version du 14/09/2006 DOSSIER RESSOURCE Utilisation de la thermoformeuse Version du 14/09/2006 Document à rendre au professeur à la fin de l'heure Dossier ressource Page : 1 / 7 Dossier Ressource Utilisation de la thermoformeuse

Plus en détail

PRESSES MOBILES PRS-300 / PRS-500

PRESSES MOBILES PRS-300 / PRS-500 PRS-300 / PRS-500 PRS-800 / PRS-1000 PRS-1200 / PRS-1500 / PRS-1800 PRS-2000 / PRS-2200 / PRS-3000 PRS-300 / PRS-500 PRS-500 Modèle PRS-300 PRS-500 Dimensions (Long. x larg. x Haut.) 560x360x145 mm 760x360x145

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

Série BNC Systèmes de production à servocommande

Série BNC Systèmes de production à servocommande Série BNC Systèmes de production à servocommande Optimisez votre production Transférez votre production de pièces en fil et en feuillard sur les nouveaux systèmes de production à servocommande BNC. Ces

Plus en détail

CI n 1 La démarche qualité

CI n 1 La démarche qualité TGM Sciences et Techniques Industrielles Pédagogique page 1 sur 4 Productique Secteur Production Génie Mécanique Terminale Ph10 a dresser b percer CI n 1 La démarche qualité COMPÉTENCES TERMINALES ATTENDUES

Plus en détail

RM-NC GRM-NC. Découpeuses-cambreuses automatiques

RM-NC GRM-NC. Découpeuses-cambreuses automatiques RM-NC GRM-NC Découpeuses-cambreuses automatiques à servocommande Les découpeuses-cambreuses automatiques à servocommande les plus rapides du monde Augmentez l efficacité de votre production. Avec les découpeuses-cambreuses

Plus en détail

Fixation d installations solaires sur toitures plates: Sûre Flexible Rapide

Fixation d installations solaires sur toitures plates: Sûre Flexible Rapide Fixation d installations solaires sur toitures plates: Sûre Flexible Rapide Nouveauté mondiale SOL-F SOL-F le système à la sécurité bien pensée pour la fixation d installations solaires sur toitures plates

Plus en détail

AX020. Afficheur digital à entrées analogiques. Manuel d utilisation. control motion interface

AX020. Afficheur digital à entrées analogiques. Manuel d utilisation. control motion interface control motion interface motrona GmbH Zwischen den Wegen 32 78239 Rielasingen - Germany Tel. +49 (0)7731-9332-0 Fax +49 (0)7731-9332-30 info@motrona.com www.motrona.fr AX020 Afficheur digital à entrées

Plus en détail

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF

SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF SIMULATION INJECTION D UNE BASEPLATE DE SURF ETUDE D AMELIORATION DE LA DEFORMEE. CREAFORM Mr Edmond J.P Table des matières Objectifs de l étude. Données pour la simulation injection 2.5D de la base plate.

Plus en détail

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique Jacques ALEXIS 20 Novembre 2001 Optimisation de la performance d un processus d usinage à commande numérique 1 Exposé du problème à résoudre L exemple utilisé pour cette présentation a été présenté par

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES SERAIT-IL UN PROCEDE ALTERNATIF A L INJECTION?

LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES SERAIT-IL UN PROCEDE ALTERNATIF A L INJECTION? Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 2 Novembre 2010 LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES SERAIT-IL UN PROCEDE ALTERNATIF A L INJECTION?

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Montage du chauffage au sol

Montage du chauffage au sol Montage du chauffage au sol Principes de projet et d installation des feuilles chauffantes ECOFILM F les feuilles ECOFILM sont destinées uniquement aux constructions sèches elles ne peuvent pas être installées

Plus en détail

Addendum au référentiel de certification de la marque Dalles de voirie & Toiture en béton

Addendum au référentiel de certification de la marque Dalles de voirie & Toiture en béton Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification N d identification : NF 187 N de révision : 1 +A2 Date de mise en application de la révision : Mars 2006 Date de mise en application de l addendum

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste GF-8060P2A N de série de l appareil : ZI des Chanoux - 25, rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne FRANCE Tél. : +33

Plus en détail

Guide de Dépannage Emballage Thermoformable

Guide de Dépannage Emballage Thermoformable Guide de Dépannage Emballage Thermoformable Optimiser le fonctionnement du thermoformage avec différents matériaux TEKNI-FILMS A A Division of Company Définition du processus de fabrication Il y a dans

Plus en détail

Intérêt de la simulation dans les processus de transformations par injection, thermoformage et soufflage. Raphaël MOSNIER

Intérêt de la simulation dans les processus de transformations par injection, thermoformage et soufflage. Raphaël MOSNIER Intérêt de la simulation dans les processus de transformations par injection, thermoformage et soufflage Raphaël MOSNIER 1 Sommaire 1. Présentation de Cadflow 2. Intérêt de la simulation 3. La simulation

Plus en détail

ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D. Changements et réglages des outils de coupe GUIDE POUR LE CANDIDAT :

ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D. Changements et réglages des outils de coupe GUIDE POUR LE CANDIDAT : S317' ÉPREUVE'COMMUNE'DE'TIPE'2014''3'Partie'D TITRE : Changements et réglages des outils de coupe Temps de préparation : Temps de présentation devant le jury : Entretien avec le jury : 2 h 15 minutes

Plus en détail

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON

APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON APTITUDE DE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE À DÉTECTER LES FISSURES ET NIDS D ABIELLE DANS LE BÉTON J. RHAZI, S. NAAR Groupe de Recherche sur l Auscultation et l Instrumentation Département de génie civil

Plus en détail

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite Appareils de soudage de contacts pour l industrie des circuits imprimés Modules de processus à

Plus en détail

Sciences et Tchnologie

Sciences et Tchnologie Sciences et Tchnologie Report des notes Dossier corrigé 1 - L entreprise Page 2 /15 2 - La matière d œuvre Page 3 et 4 /17 3 - Laboratoire Page 5 /14 4 - Préparer la production Page 6, 7 /31 5 - Étude

Plus en détail

ÉLÉMENTS CHAUFFANTS SOUPLES

ÉLÉMENTS CHAUFFANTS SOUPLES ÉLÉMENTS CHAUFFANTS SOUPLES Les éléments chauffants silicone sont constitués d un élément chauffant isolé entre deux feuilles silicone renforcées par de la fibre de verre. Souples et de faible épaisseur,

Plus en détail

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL

BEP METIERS DE L ELECTROTECHNIQUE DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE DE TRAVAIL DOSSIER PEDAGOGIQUE FOUR RADIANT électrique Page 1/7 FICHE CONTRAT : 6 heures Professeur : Travail en binôme NOM : Prénom : Classe : Ter BEP Date : Four radiant OBJECTIF: L élève doit être capable de valider

Plus en détail

Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81.

Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81. Contrôle du traitement à la chaleur NIMP15 par des sondes dans le bois Gabriel ROBERT Mail : gabriel.robert@fcba.fr Tel : 01.40.19.81.05 FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement

Plus en détail

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques.

1. Etude 360. Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques. Moule Injection 1. Etude 360 Full plastic concept Assemblage Laboratoire Une prise en charge globale de l étude et du développement de pièces et de moules pour l injection de matières plastiques Notre

Plus en détail

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Que ce soit lors de défaut de production, de dégradation lors du transport ou lors de la pose ou plus simplement suite à une méconnaissance

Plus en détail

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL)

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) 1GM Sciences et Techniques Industrielles Page 1 sur 5 Productique - Cours Génie Mécanique Première LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) Née aux USA, la méthode S. P. C. est traduite le plus

Plus en détail

COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 1955. www.mibhydro.fr

COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 1955. www.mibhydro.fr COMPOSITE PRESSES HYDRAULIQUES ET ÉQUIPEMENTS PÉRIPHÉRIQUES CONSTRUCTEUR FRANÇAIS DEPUIS 955 www.mibhydro.fr PRESSE DE COMPRESSION S.M.C. coffret éléctrique La fabrication de pièces en composite SMC nécessite

Plus en détail

La plaque composite nora Lunatec combi

La plaque composite nora Lunatec combi Une association remarquable : La plaque composite nora Lunatec combi pour la fabrication efficace de semelles plantaires et de semelles orthopédiques Présentation du produit Lunatec combi 1 4 nora Lunatec

Plus en détail

Modèle de la machine

Modèle de la machine Modèle de la machine MARDEN EDWARDS type «TM 100 FF Servo» La TM 100 MOTEUR SERVO a pour vocation le marché des parfumeurs, à la recherche d une machine simple d utilisation et de temps de changement de

Plus en détail

GRANE Acier pour outils et moules

GRANE Acier pour outils et moules D ONNEES TECHNIQUES GRANE Acier pour outils et moules Partout où l on fabrique des outils Partout où l on se sert d outils Cette information est basée sur l état actuel de nos connaissances et est destinée

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE. 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2. Délai

ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE. 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2. Délai 10 rue Jean Rostand 69745 Genas Indice P Page 1 / 6 ECHANTILLONS INITIAUX FOURNISSEURS PROCEDURE N 33 SOMMAIRE 1. Objet 2. Domaine d'application 3. Responsabilité 4. Méthodologie 4.1. Donneur d'ordre 4.2.

Plus en détail

COTATION: DIGISTAR WPPP

COTATION: DIGISTAR WPPP COTATION: DIGISTAR WPPP La Digistar WPPP découpe des fenêtres à partir de bobines (window patching) et dépose en ligne sur des étuis carton, des fenêtres pré-découpées et pré-rainurées (pick and place

Plus en détail

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres

Protocole de préparation des éprouvettes d essai de portes et de fenêtres Étiquetage des produits de construction ou de revêtement de mur ou de sol et des peintures et vernis sur leurs émissions de polluants volatils selon le décret n 2011-321 du 23 mars 201 1 et l arrêté du

Plus en détail

ORG. Exemple d application. Pinces spéciales Pince pour montage de joints toriques. Poids 1.35 kg

ORG. Exemple d application. Pinces spéciales Pince pour montage de joints toriques. Poids 1.35 kg Tailles 85 Poids 1.35 kg Diamètre de joint pour montage extérieur env. Ø5 mm.. Ø160 mm Diamètre de joint pour montage intérieur env. Ø10 mm.. Ø120 mm Exemple d application Automate de montage intérieur

Plus en détail

VARIO 200 / 200ZR LE FOUR À CÉRAMIQUE DOTÉ D UNE TECHNOLOGIE DE CUISSON RÉVOLUTIONNAIRE. www.zubler.de

VARIO 200 / 200ZR LE FOUR À CÉRAMIQUE DOTÉ D UNE TECHNOLOGIE DE CUISSON RÉVOLUTIONNAIRE. www.zubler.de FR VARIO 200 / 200ZR LE FOUR À CÉRAMIQUE DOTÉ D UNE TECHNOLOGIE DE CUISSON RÉVOLUTIONNAIRE www.zubler.de Made in Germany Précision, innovation, pérennité et haute qualité. De telles valeurs sont pour nous

Plus en détail

Appel à Propositions AP7. Thème «Structure alvéolaire innovante»

Appel à Propositions AP7. Thème «Structure alvéolaire innovante» Appel à Propositions AP7 CORAC Feuille de route Propulsion Thème «Structure alvéolaire innovante» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date

Plus en détail

SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE

SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE SYSTÈMES ADHÉSIFS SILICONE Raccord de bobine Fixation de composants silicones Languette de pelage Résiste aux hautes températures Résiste aux agents chimiques S enlève sans trace www.gergonne.com Idéale

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

Systèmes d étiquetage transversaux Idéal pour l étiquetage d emballages thermoformés MARKING & INSPECTION

Systèmes d étiquetage transversaux Idéal pour l étiquetage d emballages thermoformés MARKING & INSPECTION Systèmes d étiquetage transversaux Idéal pour l étiquetage d emballages thermoformés MARKING & INSPECTION Systèmes d étiquetage Les étiquettes sont distribuées sous un canal de dépose et perpendiculairement

Plus en détail

SIMDI - Presse à injecter

SIMDI - Presse à injecter SIMDI PRESSE - Simulateur de Presse à injecter - Document de l animateur SIMDI - Presse à injecter «Les élèves apprennent à réaliser un plan d expériences portant sur de nombreux facteurs» Fonctionnalités

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels dans les fours industriels Page 1 de 5 1. A la livraison des, les chaînes d entraînement sont pourvues d une protection anticorrosion appliquée par un procédé d immersion à chaud. 2. Avant la mise en service

Plus en détail

CALDERA GRAPHICS. Comment

CALDERA GRAPHICS. Comment CALDERA GRAPHICS Comment Effectuer une mise en lés avec Tiling+ Caldera Graphics 2009 Caldera Graphics et tous les produits Caldera Graphics mentionnés dans cette publication sont des marques déposées

Plus en détail

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL

EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL 2871-66 SESSION DE 2005 CA/PLP Section: GÉNIE INDUSTRIEL Option: RÉPARATION ET REVÊTEMENT EN CARROSSERIE EXPLOITATION PÉDAGOGIQUE D'UN THÈME PROFESSIONNEL Durée: 4 heures. - Coefficient 1 Calculatrice

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

GEBRUIKSAANWIJZING INSTUCTIONS FOR USE BEDIENUNGSANLEITUNG MODE D EMPLOI THERMOFORM 400. Thermoform 400

GEBRUIKSAANWIJZING INSTUCTIONS FOR USE BEDIENUNGSANLEITUNG MODE D EMPLOI THERMOFORM 400. Thermoform 400 GEBRUIKSAANWIJZING INSTUCTIONS FOR USE BEDIENUNGSANLEITUNG MODE D EMPLOI THERMOFORM 400 Français INFORMATIONS GÉNÉRALES Votre Thermoform est un appareil très efficace et maniable. Il est pourvu d un élément

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

DRAPAGE PRE-IMPREGNES COMPOSITES

DRAPAGE PRE-IMPREGNES COMPOSITES DRAPAGE PRE-IMPREGNES COMPOSITES Objectifs : - Réaliser à partir d'un plan les opérations de découpe, de drapage, de collage, d'assemblage ou de réparation de matériaux - Utiliser les moyens de traitement

Plus en détail

APPAREIL DE MESURE DE LA RESISTANCE THERMIQUE REF.005 027

APPAREIL DE MESURE DE LA RESISTANCE THERMIQUE REF.005 027 APPAREIL DE MESURE DE LA RESISTANCE THERMIQUE REF.005 027 1./ Présentation du coffret 2./ Principe de fonctionnement 2.1/ Conduction thermique en régime permanent 2.2/ L expérience 2.3/ Utilisation de

Plus en détail

V1501 DESCRIPTION DE SYSTÈME JB SKY DOUBLE TRANSPARENCE

V1501 DESCRIPTION DE SYSTÈME JB SKY DOUBLE TRANSPARENCE V1501 DESCRIPTION DE SYSTÈME JB SKY DOUBLE TRANSPARENCE ILIER PARACHÈVEMENT CLOISONS PLAFONDS PORTES MOBILIER PARACHÈVEMENT CLOISONS JB SKY La cloison amovible JB SKY est une cloison amovible toute hauteur

Plus en détail

Spécification Technique

Spécification Technique Lignes de contact en 3 kv et 25 kv~ Support - Accessoires Spécification Technique Caténaire type R3 mixte Direction Infrastructure Service Courants forts Division I-I.42 Ce document entre en vigueur à

Plus en détail

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit :

Mesure de température. électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit : Mesure de température Définitions : L élévation de la température dans une matière est l agitation des électrons sur la couche périphérique de l atome. On distingue trois échelles fortement utilisées Soit

Plus en détail

Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4

Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4 Tableaux de distribution d énergie basse tension SIVACON S4 / Introduction /3 Généralités /6 Caractéristiques techniques /7 Déclaration de conformité 009 010 Introduction Vue d ensemble SIVACON S4 est

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK

STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK Le rayonnage à palettes MRK permet la réalisation d installations adaptées aux besoins de stockage (charges lourdes et volumineuses, palettisées ou en vrac). MRK

Plus en détail

Les propriétés des matériaux

Les propriétés des matériaux 1.Les matériaux 1 Acier C14 Identifier les propriétés physiques et chimiques des matériaux 2 Aluminium 3 Cuivre 4 PVC 5 Bois 2.Le classement : reclassez dans le tableau ci-dessous les 5 matériaux, en reportant

Plus en détail

COMMENT CONTROLER LE RETRAIT AU MOULAGE

COMMENT CONTROLER LE RETRAIT AU MOULAGE COMMENT CONTROLER LE RETRAIT AU MOULAGE Les objectifs de formation d'après le référentiel de formation du BTS : Les élevés seront capables d'expliquer les relations qui existe entre l'outillage et le comportement

Plus en détail

DES MACHINES ET SERVICES DE CONDITONNEMENT SOUS BLISTER À L ORIGINE DE CONDITIONNEMENTS FLEXIBLES, HAUTE QUALITÉ PRODUITS À PARTIR D UNE VASTE GAMME

DES MACHINES ET SERVICES DE CONDITONNEMENT SOUS BLISTER À L ORIGINE DE CONDITIONNEMENTS FLEXIBLES, HAUTE QUALITÉ PRODUITS À PARTIR D UNE VASTE GAMME DES MACHINES ET SERVICES DE CONDITONNEMENT SOUS BLISTER À L ORIGINE DE CONDITIONNEMENTS FLEXIBLES, HAUTE QUALITÉ PRODUITS À PARTIR D UNE VASTE GAMME DE MATÉRIAUX D EMBALLAGE. 06 1. SOLUTIONS D EMBALLAGES

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Quattro et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard

Plus en détail

L innovation en action!

L innovation en action! Sommaire ETUDES ET CONCEPTION RECYCLAGE THERMOFORMAGE USINAGE FONCTIONS COMPLÈTES Étude et Conception Développement de fonctions complètes en collaboration avec nos clients CO-DEVELOPPEMENT CO-INGENEERING

Plus en détail

DES SOLUTIONES COMPLETES

DES SOLUTIONES COMPLETES DES SOLUTIONS COMPLÈTES Import Belgium & Luxembourg Profilex s.a. 4A, Z.I. In den Allern L-9911 Troisvierges Tel: 00352/99 89 06 Fax: 00352/26 95 73 73 www.profilex-systems.com 6 profilex@pt.lu DES SOLUTIONES

Plus en détail

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles

Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Essais comparatifs d Aluthermo Optima et de laine de verre en pose dans une simulation de combles Contact technique Thibault Boulanger Contact facturation Julien Thiry ELIOSYS sa ELIOSYS sa Boulevard de

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Cours Plans. leur mesure. Cours plan d expérience sur la mesure. Type : L8(7 fact * 2 niv)

Cours Plans. leur mesure. Cours plan d expérience sur la mesure. Type : L8(7 fact * 2 niv) Type : L8(7 fact * 2 niv) Nb essais (NE) : 8 Nb facteurs (NFc) : 7 Nb interactions (Nint) 1 2 3 4 5 6 7 Essai Facteurs contrôlés N A B C D E F G 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 2 2 2 2 3 1 2 2 1 1 2 2 4 1 2 2

Plus en détail

Ponts élévateurs 2 colonnes électro-mécaniques

Ponts élévateurs 2 colonnes électro-mécaniques Ponts élévateurs 2 colonnes électro-mécaniques 442 9020 Version posée au sol Version encastrée D E F C G B H J A I Panneau de commande avec diodes L.E.D. pour contrôle du fonctionnement et aide au diagnostic.

Plus en détail

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs

H3201 - Conduite d'équipement de formage des plastiques et caoutchoucs Appellations (Industrie - Plastique / Chimies / Pharmacie) Opérateur / Opératrice sur machine de formage des matières plastiques et des caoutchoucs Définition Surveille et régule une ou plusieurs machines

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

Argenta Invisible patented technology

Argenta Invisible patented technology Argenta Invisible patented technology Introduction La charnière ARGENTA : ARGENTA INVISIBLE est une charnière brevetée, discrète, invisible et réglable. Grâce à cette charnière, la porte s aligne parfaitement

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

Le suivi de la qualité. Méthode MSP : généralités

Le suivi de la qualité. Méthode MSP : généralités Le suivi de la qualité La politique qualité d une entreprise impose que celle maîtrise sa fabrication. Pour cela, elle doit être capable d évaluer la «qualité» de son processus de production et ceci parfois

Plus en détail

argenta opening doors

argenta opening doors invisible patented technology La charnière invisible Introduction La charnière brevetée invisible est une charnière discrète, invisible et réglable en 3 dimensions. Grâce à cette charnière, la porte s

Plus en détail

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation

C.1. COMMUNIQUER-S INFORMER. Conditions de réalisation C.1. COMMUNIQUER- INFORMER avoir faire C.1.1. : Communiquer avec le client Écouter le client Questionner le client sur le dysfonctionnement constaté et les conditions d utilisation du véhicule, du sous-ensemble

Plus en détail

L injection plastique

L injection plastique L injection plastique I. Généralité L injection plastique est un procédé de mise en œuvre des thermoplastiques Il consiste à ramollir la matière plastique pour l amener en phase plastique, à l injecter

Plus en détail

ST 441 Indice C. Application Ferroviaire Spécification Technique PIÈCES MOULÉES EN FONTE À GRAPHITE SPHÉROÏDAL. Édition de février 2005

ST 441 Indice C. Application Ferroviaire Spécification Technique PIÈCES MOULÉES EN FONTE À GRAPHITE SPHÉROÏDAL. Édition de février 2005 ST 441 Indice C Application Ferroviaire Spécification Technique PIÈCES MOULÉES EN FONTE À GRAPHITE SPHÉROÏDAL Édition de février 2005 Éditée par le département qualité fournisseurs ÉVOLUTIONS DU DOCUMENT

Plus en détail

Présentation technique

Présentation technique Le panneau KLH Présentation technique Un autre composant pour construire en en bois : Le panneau contre-collé Historique du panneau Il a été fabriqué en France dès les années 50 par la société ROUSSEAU,

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES FICHE TECHNIQUE : CASSETTE ACOUSTIQUE ABSORBANTE P9507 A3/B3 (DLα 8 db/dl R 33 db) CODES P9507 : L = 0.00 3.00m P9371 : L = 3.01 4.00m (avec renforcement interne) P9372 : L = 4.01 5.00m (avec renforcement

Plus en détail

MSE 2. Module de processus haute performance pour l assemblage de raccords vissés

MSE 2. Module de processus haute performance pour l assemblage de raccords vissés Module de processus haute performance pour l assemblage de raccords vissés Ultra-dynamique, compact et polyvalent Le module de processus breveté MSE pour l assemblage de raccords vissés est parfaitement

Plus en détail

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer le prêt à livrer Des modules béton pour l Energie, les Télécoms, les Infrastructures Materlignes, l offre complète de shelters intégrants tous types d équipements dédiés aux : Module béton avec habillage

Plus en détail

Support de départ APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés avec bande en fibre de verre à emboîter

Support de départ APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés avec bande en fibre de verre à emboîter Profilés pour systèmes d isolation thermique «ITE» W61-0 W61-1 W61-2 W61-4 cale d écartement cassegoutte façon droit façon escalier crépi gratté APU SOLI-TEX Système de départ en matière plastique + profilés

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Un nouveau concept de rangement de bouteilles, modulaire et pré-monté à un prix attractif :

Un nouveau concept de rangement de bouteilles, modulaire et pré-monté à un prix attractif : Rapaz Frères Ch. du Perey 1880 BEX Vignerons-Encaveurs Fax 024/463 34 72 024/463 36 07 E-Mail : vins@rapazfreres.ch www.rapazfreres.ch le RapazModuloCube Un nouveau concept de rangement de bouteilles,

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 7 Traduction libre de l anglais vers le français NATIONAL PHYSICAL LABORATORY Teddington Middlesex UK TW11 0MW Telephone +44 20 8977 3222 Rapport d Essai Resistance thermique d une cavité d

Plus en détail

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant PW/PE en applique Electrique / eau chaude Esthétique soignée Commande intégrée ou à distance Barrière thermique de 1 m, 1,5 m et 2 m Confort intérieur ou appoint chauffage Hauteur de montage 2 à 3,5 m

Plus en détail

1/7 Novembre 2015 PVC EXPANSE BLANC MKx

1/7 Novembre 2015 PVC EXPANSE BLANC MKx 1/7 PRESENTATION Les plaques de PVC expansé blanc sont idéales en usage intérieur et extérieur dans le domaine de la publicité, de la construction et de l industrie. Les plaques sont caractérisées par

Plus en détail

protéger bouches de ventilation : BCF 2 - types 1 et 2 FTE 503 114 B Conforme à la NFS 61-937 Type 1 Type 2

protéger bouches de ventilation : BCF 2 - types 1 et 2 FTE 503 114 B Conforme à la NFS 61-937 Type 1 Type 2 protéger bouches de ventilation : - types 1 et 2 Type 1 Conforme à la NFS 61-937 Type 2 FTE 3 114 B SEPTEMBRE 4 types 1 et 2 bouche de ventilation coupe-feu 2 heures Type 1 Classement au feu Type 1 : CF

Plus en détail

SEALPAC Series-RE thermoformeuses entièrement automatisées

SEALPAC Series-RE thermoformeuses entièrement automatisées SEALPAC Series- THERMOFORMAGE A LA PERFECTION Une technologie sur mesure complète Hautes performances, fiabilité, efficacité THERMOFORMAGE A LA PERFECTION Des applications de thermoformage pour les marchés

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 3. I - Le Thermoformage... 3. II - Conception Assisté par Ordinateur... 8

Table des matières. Introduction... 3. I - Le Thermoformage... 3. II - Conception Assisté par Ordinateur... 8 Table des matières Introduction... 3 I - Le Thermoformage... 3 I.1 - Généralité sur le Thermoformage et Matériaux Thermoformables... 3 I.2 - Les Types de Thermoformage... 4 I.3 - Les Moules pour le thermoformage...

Plus en détail

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques

TS / TSX. cisailles guillotines hydrauliques ACO TS / TSX cisailles guillotines hydrauliques ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Toutes les cisailles

Plus en détail

Manuel du propriétaire

Manuel du propriétaire Manuel du propriétaire 7213100100R01 HTC521W Thermostat non-programmable de 3600W HTC525W Thermostat non-programmable de 4000W Félicitations pour votre achat de ce thermostat de ligne électrique Dimplex.

Plus en détail

C H R & C o l l e c t i v i t é s

C H R & C o l l e c t i v i t é s C H R & C o l l e c t i v i t é s R AY O N N A G E S RIMM fabrique une gamme complète de rayonnages adaptés à chaque zone du stockage alimentaire, conformes aux normes européennes. Le Système Galvanisé

Plus en détail

Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur

Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur Comparaison de capteurs à effet Hall à verrouillage bipolaire avec et sans stabilisation par hacheur Des résultats d essai montrent qu il est possible d obtenir des performances notablement plus élevées

Plus en détail