«Jesuis unemère porte e»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Jesuis unemère porte e»"

Transcription

1 75 Patrimoine. Notre-Dame va retrouver ses cloches PAGE 15 Logement. Colocation en HLM PAGE 17 Loisirs. Des idées de sorties PAGE 16 Jeudi 31 janvier N ,05 ÉLYSÉE Claude Sérillon, l homme delacom PAGE 4 (Reuters/LionelBonaventure.) «Jesuis unemère porte e» La question de la gestation pour autrui(gpa) aenflammé ledébatsurle mariage pour tous. De quoi s agit-il? Sandrine Levy (ici en juillet 2011 àorlando), une Française installée aux Etats-Unis, raconte. PAGES 2 ET 3 (DR.) (AFP/CharlyTriballeau.) Coupe de France En8 e,cesera PSG-OM! PAGE 26 Page 9 Arnaque. Attention aux faux mails de relance d EDF Page 9 Energie. Feu vert pour lahausseduprixdugaz Page 13 Indonésie. Michaël Blanc, le prisonnier oublié Page 44 Santé.Cancer:onnemise pas assez sur la prévention >Retrouvez nos informations en continu sur

2 Lefaitdujour Le Parisien / Jeudi 31 janvier (LP/Jean-BaptisteQuentin.) L ENJEU A ssiste-t-onàuntournantdu débat sur le mariage pour tous?sansdoutepas.maisla circulaire publiée vendredi par la chancellerie et opportunément brandie mardi par les députés UMP, enouverturedudébatsurleprojet deloi,estdenatureàtroublerun peu plus l opinion. En permettant aux enfants nés à l étranger grâce à une mère porteuse d obtenir la nationalité française, ce texte règle une situation douloureuse et absurde pour des centaines de familles. Mais elle donne aussi des arguments à ceux qui prétendent que la gestation pour autrui(gpa) sera légalisée dans la foulée. Et ça, tous les Français n y sont pas prêts. LE MOT GPA : gestation pour autrui C esonttroislettresquebiendes Français découvrent sans toujours les comprendre, quand ils ne les confondent pas avec PMA (procréation médicalement assistée). Comme si la gestation pour autrui, interdite en France, ne disait pas vraiment son nom Dans la pratique, c estlefaitdeporterlebébéànaître d uncoupledontlafemmen aplus d utérus fonctionnel, ou d un couple d homosexuels masculins qui ont bénéficié d un don ou d un achat d ovule. Dans le langage commun, on qualifie de mères porteuses ces femmes qui acceptent par altruisme ou pour de l argent d accueillir en leur sein un ovule déjà fécondé in vitro(un bébé-éprouvette) avec qui elles n ont aucun lien génétique ni n auront aucun lien de filiation après la naissance. CE QUE DIT LA LOI J usqu auxloisdebioéthiquede 1994,ilrégnaituncertainflousur la gestation pour autrui(gpa) en France. Elle est aujourd hui interdite: le Code civil ne reconnaît paslescontratsgpaetlecode pénalprévoitunepeined unande prisonet15000 d amendepour ceux qui y ont recours. La circulaire Taubira doit faciliter l acquisition de la nationalité française pour les enfants nés à l étranger de mère porteuse en clair, pour simplifier en partie les situations existantes. Maisilnes agitpasd autoriserla GPA en France, qui reste prohibée. L actualité...pages 2 à 13 Votredépartement...Pages 15 à 20 Sports...Pages 25 à 30 Sporthippique...Pages 31 à 34 Jeux...Page 43 Viepratique...Page 44 Lerendez-vous...Page 45 Loisirs-Télévision...Pages 46 à 51 Météo...Page 52 Mariagegay:lesmères porteusestroublentledébat Enpleinexamendelaloisurlemariagehomosexuel,lacirculaire sur la gestation pour autrui a provoqué hier un véritable tollé. Le débat parlementaire sur le mariage pour tous n avait pas besoindeça:untollédéclenché hier, au deuxième jour de l examenduprojetdeloi,parlapublication d une circulaire de la chancellerie. Une page recto verso demandant aux parquets d accorder la nationalité française aux enfants nés par gestation pour autrui à l étranger. C està-dire nés d une mère porteuse. Ces enfants, conçusparlebiaisd uneméthode illégale en France depuis les lois de bioéthiques de 1994, seraient plusieurs centaines. Ils vivent presque tous dans des familles hétérosexuelles. La circulaire, comme l a aussitôt précisé le ministère de la Justice, n autorisepaslagestationpourautrui enfrance. Ellenesimplifieralasituation que d une poignée d enfants, coincés en Ukraine faute de papiers. Pour les autres, elle donne une carte d identité. n Unrapportenterréen2008 «Une petite avancée», commente sans enthousiasme Laure Camborieux, dont l association Maia vient enaideauxcouplesquienvisagentde recouriràlagpa.«çanerèglepas grand-choseet,aufinal,çadessertàla foislagestationpourautruietlescoupleshomosexuels» Carcettecirculaireplombeledébat sur le mariage homosexuel.«une provocation»,«lapreuvequelegouvernement avance masqué» Les opposants au mariage entre personnesdemêmesexeonttoujoursbrandi lagpacommel objectifultimeetdissimulé du gouvernement. Or, elle est detrèsloinlamoinsconsensuelledes optionspourl égalité. A udeuxièmejourdudébatàl Assemblée sur le mariage pour tous,la«circulairetaubira»a fait l effet d une bombe politique. La garde des Sceaux, qui avait réussi son grandoralmardienouvrantcedébat passionné, s enseraitbienpassée. Accusée d ouvrir en catimini la voieàlagpa,elleadûencaissersans broncher un long procès d intention, instruitcontreelleparuneumpregonflée à bloc. Les opposants au texte ont rivalisé en adjectifs: Bernard Accoyer, ancien président de l Assemblée,aparléde«dérapage»,d autres de«provocation»,de«doublelangage» etde«masquetombé» nlagardedessceauxulcérée Laurent Wauquiez, chargé de déposer la motion référendaire, signée par 60 députés UMP(repoussée par 298 voixcontreet184pour),aétéimpitoyable:«vouscherchezàdissimuler leschoixtrèslourdsquevousallezimposeràlafamille.votretextesurle mariageestlepointdedépartversla GPAetlaPMA.C estladestination vers laquelle vous voulez nous emmener Vousavezcachélaréalitéde votre projet avec une circulaire écrite Seule la gestation pour autrui permettrait en effet aux couples d hommes d avoir des enfants sans passer par l adoption. Un dossier encore plus sensible que celui de la procréationmédicalementassistée(pma) réclaméeparlescouplesdefemmeset pour l instant réservée aux seuls couples hétéros connaissant des problèmesdefertilité. Soucieux d éviter d enflammer le débat, le gouvernement a décidé de séparerletextedelapmadeceluidu Al Assemblée,ladroite boostéeparl effettaubira à la sauvette», a-t-il accusé Taubira. SursonbanclagardedesSceauxest ulcérée.«un référendum vous obligeraàlaclarté,àsortirdelapénombre Silamodernitécesontlesbébés éprouvettes et les mères porteuses, onvouslalaisse!»ajouteencore Wauquiez. Ducoup,toutelagauchevoleavec ardeur au secours du soldat Taubira l applaudissant longuement, debout. Pasquestiondeparlerdebouletteministérielle. Un seul député PS, Patrick Bloche, personnellement favorable à lagpaestimeàhautevoixquelacirculaire n est pas très opportune en «donnant inutilement des argumentsauxopposants». Au milieu des quolibets, le référendumqueréclameladroitesurlemariage gay est presque passé au second plan. Le président de la commission des Lois, Jean-Jacques Urvoas, parvientmêmeàfaireriretoutelamajoritéquandilciteuntrèssérieuxlivre de droit rappelant qu un référendum est inconstitutionnel sur un sujet de société:untextesigné delaurent Wauquiez qui vient d expliquer exactementlecontraire. MARTINE CHEVALET (AFP/JacquesDemarthon.) mariagepourtous. Ilferapartied une loisurlafamille,quidoitêtreexaminéeauprintemps. QuantàlaGPA,onavaitpresque oubliéqu elleadéjàconnusonlotde polémiques. En 2008, le soufflé était montéetretombé. Lacommissionsénatoriale menée pendant cinq mois par la sénatrice PS Michèle André avait conclu à la nécessité de légaliser la gestation pour autrui sous certaines conditions Mais le rapport a été enterré.marchandisationducorpsde De nombreux pays autorisent la GPA L agestationpourautruiest possible dans de nombreux pays. nceux qui l autorisent: plusieurs Etats des Etats-Unis(Californie, Floride ) et du Canada, Royaume- Uni, Irlande, Luxembourg, Grèce, Pays-Bas, Roumanie, Inde, Ukraine, Russie, Hongrie, Pologne, Israël, Australie, Corée du Sud, Afrique du Sud, Argentine, Brésil et même Iran. Danstouscespays,lespratiquesde la gestation pour autrui(gpa) sont dûment encadrées, avec parfois des restrictions(sur le financement, les motivations médicales, ou réservée aux couples hétéros). nceux qui la tolèrent: Belgique, Danemark, Irlande, Venezuela, Mexique, Cameroun et Côte d Ivoire. Danscespays,lapratiquen estpas interdite donc, de fait, tolérée. nceux qui l interdisent: France, Allemagne, Espagne, Italie, Autriche, Portugal et Suisse. la femme, liens d attachements précocesentremèreetenfantinutero, risques pris par la mère porteuse Même les féministes se sont étripées entreelles.lapratiqueabeauêtreacceptée dans une vingtaine de pays, dont le Royaume-Uni et les Pays-Bas, lafrancesetargued yréfléchiràdeux fois.commepourlafindevieoularecherche sur l embryon, on sait bien qu en France les questions d éthique nelaissentjamaisindifférent. FLORENCE DEGUEN Assembléenationale(ParisVII e ),hier.aprèsavoirsubiunlongprocèsd intention, ChristianeTaubiraareçulesoutiendetoutelagauchequil alonguementapplaudie. Morano à contre-courant A l UMP,toutlemonden estpas contre la GPA. Dès 2006, Nadine Morano se disait favorable à la GPA«encadrée, dans une démarche altruisteetnonmarchande».«j ai passé des heures avec les familles. J ai aussi étudié le dispositif américain Ma conviction, c est que nous pouvons évoluer sur ce sujet», explique-t-elle à notre site Internet en 2009(elle est alors secrétaire d Etat à la Famille).«Si demainmanièceoumafilleavaientun problème de stérilité avéré et qu elles me demandaient de porter leur enfant, franchement je le ferais», confiera-telle même plus tard. R.L.

3 Lefaitdujour Le Parisien / Jeudi 31 janvier «Monprojet,porter undeuxièmebébé» TÉMOIGNAGE SandrineLevy,41ans,mèreporteusepourdescouplesfrançais «M èreporteuseheureuse.» Voilà comment se définit Sandrine Levy. A 41 ans, cette Française expatriée aux Etats-Unis depuis plus de quinze ans adonnénaissance, fin2011, àunbébé pouruncoupledefrançaisquine pouvaitpasavoird enfants. VudeFlorideoùellehabite,lespolémiques sur la gestation pour autrui semblent d une autre époque.«ici, c esttoutàfaitlégal depuis longtemps, explique Sandrine.Ilyades agences spécialisées,dessites d annonces. Tout n est pas rose mais beaucoup estimentquecen estpasàl Etatdedire quialedroitd avoirdesenfantsetqui n apasledroit.» Sandrineasautélepasunepremièrefoisen2006:«J avaisdeuxenfantsetjenevoulaisplusenavoir d autres. Mais la grossesse me manquait,j adoreêtreenceinte!»lapremière expérience se déroule mal. Les embryons implantés ne sont pas viablesetellelesperdauboutde quinzesemaines. En2010elledécidederetenterl expérience. Via un site d annonces américain, elle entre en contact avec uncoupledefrançais.«jenepeux pasdévoilerquoiquecesoitsurleur identité, une clause de confidentialité m en empêche sur le contrat qu on a signé», précise-t-elle. Lors de leur rencontre en France, le courant passetoutedesuite.«pourmoi,il n était pas question de porter le bébé degensquejeneconnaispasetqueje n apprécie pas. Le feeling est passé aussitôtet l aventureacommencé.» Enguised aventure, c estplutôtun parcours du combattant qui débute pourles«parentsd intention»etla «surrogate mother» selon l appellation américaine, c est-à-dire littéralement la mère de substitution. Il faut sans Jeleregarde affection particulière si ce n est la fierté d avoir aidé des gens d abord passer une batterie de tests médicaux et psychologiques pour s assurerdelaviabilitéduprojet. Vientalorsl étapeducontrat:aux Etats-Unis, tout est encadré juridiquement,etc estunavocatquirédige lecontrat.«onymettout,précise Sandrine. La rémunération(ndlr: elle a touché $), maisaussiles détails médicaux: jusqu à combien d enfantslasurrogateacceptedeporter?lesparents assisteront-ils ou non à l accouchement?etremère porteuse, c est une contrainte énorme. Ça prend deuxansdevotre vie, c estloind être une chose anodine. C est pour ça qu ici les mères porteuses touchent dessommesimportantes, maisjen ai pasfaitçapourl argent.» Fin2011,aprèshuitmoisdegrossesse, Sandrineaaccouchédecebébé quin estpasàelle.«c étaitunmoment extraordinaire! Voir ces parents en larmes, prendre leur enfant E napprenantlanouvelle,ellea d abord souri. Puis s est vite reprise.«cetexte,aufond,nerègle pas grand-chose», prévient Margot*, 38ans.Installéeenrégiontoulousaine avecsonmari,lajeunefemmeaeurecoursàunemèreporteusepoursaseconde fille, après un accouchement traumatiquequil avaitvueperdreson bébé, maisaussisonutérus. Alice*,4ansetdemi,aétéportée par une Américaine installée en Floride, rencontrée sur un site Internet spécialisé. D emblée, le courant est trèsbienpassé.«jel aiavanttout choisiecarelleavaitdéjàeudesenfants. Je ne voulais pas, si l accouche- UN PARCOURS LONG ET DIFFICILE dans leurs bras, c était magique.» Et Sandrine a laissé partir ce bébé sorti de ses entrailles sans regret.«pour moi,cen estpasmonbébé.génétiquement, nous n avons rien en commun, puisque je n ai fait qu accueillir des embryons formés d ovules et de sperme des parents donneurs. Aujourd hui encore, nous sommes en contact régulier, je le vois grandir par photos interposées. Il commence à marcher, et je le regarde sans affection particulière si ce n est la fierté d avoiraidédesgensdanslapeine.» Néavecunpasseportaméricain, l enfant, âgé maintenant d un peu plus d unan,vitenfranceetapuobtenir une carte d identité française.«les parentssesontrendusàlamairiede leur résidence. Ils n ont pas pu l inscriresurleurétatcivilmaisilsontpu obtenir sans problème une carte d identité.» Depuis,Sandrineacarrémentfranchilepas:elletravaillepourune agence de recrutement de mères porteusesdanslemaryland.«etmon projet, c est de porter un nouveau bébécetété.» SÉBASTIEN RAMNOUX ment devait mal se passer, qu elle se retrouve dans la même situation que moi Nousnesommespaslesesclavagistesquecertainsdénoncent!» nunerencontreextraordinaire La mère porteuse, elle, se trouvait dans une démarche altruiste, car l unedesesamiesavaitelleaussisubi uneablationdel utérus.maisilya bien eu compensation(négociée), commel exigelaloienfloride: 23000$(16000 ).Enajoutantles fraisdivers(médecins, avocats, billets d avion ), Margot et son époux ont dépensé80000$(prèsde60000 ). «Nousfaisonspartiedeschanceux! Sandrineexpliquesonchoixd êtremèreporteuse:«j avaisdeuxenfantsetjenevoulais plusenavoird autres.maislagrossessememanquait,j adoreêtreenceinte!»(dr.) «Nousnesommespasdesesclavagistes!» TÉMOIGNAGE Margot,quiaeurecoursàunemèredesubstitutionauxEtats-Unis Touslescouplesn ontpaslesmoyens, c est pour cela que certains partent en Inde ou en Ukraine, où ils s exposent auxpiresgalères» Alice, elle, a automatiquement obtenuunpasseportaméricainetsesparents figurent tous deux sur son acte denaissance.«mafillen estpasnée d une mère porteuse, mais grâce à une mère porteuse», insiste à dessein Margot,quiagardédeslienstrèsforts avec celle-ci.«lors de l accouchement, je poussais en même temps qu elle. Cela a été une rencontre extraordinaire!» raconte-t-elle. Depuis, les deux familles ont traversé l Atlantiqueetseparlenttrèsrégulièrement. Qui est concerné? Trouver une mère porteuse à l étranger S'entendre sur le prix Coupledontlafemme n'a pas d'utérusfonctionnel(malformation, victime du Distilbène...) ou couplehomosexuel masculin. Sauf à trouver une mère porteuse par arrangement illégal en France, il faut se tournervers les nombreux paysoùlagpa*estautoriséeoutolérée La recherche se fait souvent depuis la France par Internet. * Gestationpourautrui. Une fois rentrés en France, Margot etsonmarin ontpasvouluselancer dansd interminablesprocéduresjuridiques.acejour,leurfilleesttoujours américaine. PourMargot, lacirculaire ne réglerait donc qu une partie du problème: sa fille deviendrait Française, mais ne figurerait toujours pas danslelivretdefamille.l actedenaissance a suffi pour l inscrire à l école, l affilier à la Sécu Mais, Margot le sait,ellequiarédigéunactenotariéau cas où elle et son mari disparaîtraient, «unjouroùl autre,unproblèmese posera». Ilsespèrentque, d icilà, laloi aurachangé. LOUISE COLCOMBET *Lesprénomsontétéchangés. Il faut ensuite se rencontrer sur place, ou faire son choix via une agence. Il faut conclure un accord, Il encoûte entre (en Inde) et (auxetats-unis) tout compris(défraiement, avocats, clinique, traitement, billets, congés ). 7 Etablir une existence légale Quelquesoitl'endroitoùl'enfantestné, sailiationn'estpasreconnueenfrance. La circulairetaubirapermetdésormais à tous ces enfants d'être français. Actecivil Parlaprésente,l enfantemile XXXXXprendlanationalitéfrançaise. Parl autoritédupréfetetdeses adjointsetdesautoritésoicielles commecinommées Parl autoritédupréfetetdeses adjointsetdesautoritésoicielles commecinommées. 6 Ramener l'enfant Dansunpaysoùprévautledroitdusol(Etats-Unis): l'enfant a un passeport étranger et peut rentrer enfrance.siledroitdusangprévaut(inde),ilest considérécommefrançaislà-basetn'apasdepapiers. 5 Resterencontact Lescouplesquilepeuvent font des allers-retours, certainesfemmes restent aucôtédelamèreporteuse. 4 Faire l enfant Leprotocole defivimplique lerecueildu sperme,parfois le recours àundon ouunachat d'ovule.puisla mère porteuse subituneou plusieurs FIV jusqu'à ce qu elle soit enceinte. Textes: FLORENCE DEGUEN LP/Infographie

4 L actualité /Politique Le Parisien / Jeudi 31 janvier Palaisdel Elysée(ParisVIII e ),le16janvier. Depuis le 3 janvier, Claude Sérillon occupe officiellement le poste de conseiller du président. Officieusement, il chapeaute l équipe de com,constituée depuis des mois.(lp/philippelavieille.) Palaisdel Elysée(ParisVIII e ),le12janvier. La mission de l ex- journaliste : corriger l image de Hollande, de qui il est très proche.(maxppp/xavierdetorres.) Sérillon,sorcierdelacomàl Elysée L ancien journaliste vedette de France 2 s est officiellement installé au palais comme conseiller de Hollande il y a un mois. Il prend ses marques, mais la tâche est immense. Lundi matin, ministère de la Famille. En cette veille d ouverturedudébatsurlemariage pour tous à l Assemblée, Claude Sérillon«prendlepouls»deDominique Bertinotti. La ministre, qui n a jamais été députée, va devoir ferrailler avec une droite remontée, devant les caméras. L enfant de la télé, ex-présentateurdujt,luiglissececonseil: «Restez calme et tranquille, surtout n élevez pas la voix.» Le rendez-vous nedoitrienauhasard,aprèsdesmois de couacs. Comme Bertinotti, plusieursministresexposésonteudroità une entrevue avec le nouveau grand manitou de la com présidentielle: Arnaud Montebourg, avant son grand oralsurfrance2,ounajatvallaud- Belkacem, porte-parole du gouvernement.le10janvier,ilaaussipartagé unegalettedesroisàmatignonavec les conseillers en com des ministères, dont beaucoup de jeunes, étonnés de se retrouver face à l ex-journaliste de France2,passéducanapérougede Michel Drucker au bureau qui jouxte, à l Elysée, celui du secrétaire général adjoint, Emmanuel Macron. Faire l interfaceavecmatignonetlesministres, c estl unedesprérogativesdesérillon, nommé le 3 janvier simple «conseiller» duprésident. Si François Hollande, qui a tant critiqué les spin doctors de Nicolas Sarkozy,s estrésoluàofficialiserl arrivée desonvieilami,c estparcequ ily avaitlefeuauseindupouvoir.«ily avait un dysfonctionnement du pôle communication», euphémise un habitué du palais. La mission première desérillon?corrigerl imageduprési- dentetréfléchiràsastratégie.sonsalaire?mystère.le«petitnouveau» s estvitemisautravail.c estluidéjà qui,ennovembre,amisenscènela première conférencedepresseà l Elysée. Place des caméras, éclairage. «Onvoyaitlereflet desmicrossurla cravate du président,ilafaitchanger les lumières», sesouvientuncollaborateur. Le31décembre, il a fait répéter au président sesvœuxtélévisés, surveillantsondébitdeparole. Le11janvier, quandhollande a décidé de s exprimer devant «O n nous avait promis la fin des couacs, ce serait bien de s y tenir!» A l image de cet élu, beaucoup de socialistes recommencent à s inquiéter. Depuis le début de la semaine, ils sont nombreux à dénoncer des erreurs de timing dans les annonces gouvernementales. Mardi, premier jour du débat à l Assemblée sur la loi instituant le mariage pour tous, le directeur de cabinet de Jean-Marc Ayrault évoque une initiative sur le droit de vote des étrangers. Et, au même moment, une circulaire demandant aux tribunaux de ne plus refuser la nationalité française aux enfants nés par gestation pour autrui (GPA) à l étranger offre un angle Ilconnaîtbien Hollande, c est sa force,ilpeutluidire les choses Un proche de Hollande lesfrançaispourexpliquerl interventionaumali,ilétaitbiensûrdansla boucle.unconseillerl assure:«ila jouéunrôlesurlasémantiqueduprésident», converti à un discours autoritaire. Présent lors du direct télévisé dans le jardin d hiver de l Elysée, Sérillon observe. Et fait la moue. Piètre lumière,décor vieillot. Contre l avis d autres communicants, il obtiendra que les allocutionsn aientpluslieudanscesalon. Le secrétaire général, Pierre-René Lemas, aarbitréensafaveur. d attaque inespéré à la droite (lire en pages 2 et 3). «Cette circulaire serait tombée quinze jours plus tard, peutêtre que cela nous aurait épargné cette espèce de psychodrame sans fondement», reconnaît Thierry Mandon, porte-parole du groupe PS à l Assemblée. «Quelle maladresse», grince un autre élu. nsortir des sujets sociétaux Sensibles au sondage de l institut Yougov pour le «Huffington Post» montrant que 72 % des Français estiment que le débat sur le mariage pour tous n a déjà que trop duré, de nombreux socialistes souhaitent sortir des sujets sociétaux. «On a Car c est aussi un jeu d influence quisejouedansl équipedecom,constituéedepuisdesmoisetqu ildoitofficieusement chapeauter. Chaque matin, avec Lemas, il retrouve Christian Gravel, Claudine Ripert-Landler et le conseiller politique Aquilino Morelle. Il assiste aux réunions du lundi autour du président, qui l invite souventenapartédanssonbureau.«ille connaîtbien,c estsaforce,ilpeutlui direleschoses»,seféliciteunproche de Hollande. Avec la«première journaliste de France» Valérie Trierweiler, les relations sont plus fraîches. Sérillonaconnul époqueségolène Mi-janvier, il a invité à déjeuner FranckLouvrier.Lepapedelacom Pendant ce temps, les couacs continuent l impression qu on parle de tous les sujets sauf de ce qui intéresse les Français», grince le député de l Essonne Malek Boutih. L Elysée n a pas non plus apprécié ces deux épisodes alors qu après des mois de baisse dans les sondages, François Hollande et Jean-Marc Ayrault retrouvaient enfin un peu de couleur dans les enquêtes d opinion. «C est un bol d air dû notamment à un président perçu comme digne, chef de guerre et utile. Il ne faudrait pas retomber dans les travers, et là, franchement, on aurait vraiment pu se passer de ces deux nouveaux cailloux dans la chaussure!» s agace François Kalfon, conseiller régional d Ile-de-France, sous Sarkozy lui a conseillé d avoir de «l audace»faceaulourdprotocole élyséen.nantaiscommelui,illuia rappeléladevisedelacité:«neptune favoriseceuxquiosent.»sérillonserat-illelouvrierdehollande?aquoi servira-t-il?«arien!»assènentsesrares détracteurs, qui le surnomment «lepréposéàlacravatedetravers». D autres lui prêtent déjà des pouvoirs magiques, au vu du rebond sondagier du président. Pour l heure, il prend surtout ses marques. Avec douceur. «Discret»,«sansego»,«agréable», voire«normal», répètent ses interlocuteurs,quilecomparentàsonpatron. Tiensdonc ÉRIC HACQUEMAND ET NATHALIE SCHUCK spécialiste des sondages à Solferino. Très critiqué à l automne dernier pour des couacs à répétition au sein du gouvernement, Matignon, dont l équipe a été renforcée par l arrivée de Bernard Candiard, nouveau responsable de la communication, a voulu dès le début d année expliquer davantage son action. «On avait l impression que cela s améliorait», glisse un spécialiste, avant d ajouter : «Mais entre les annonces à contretemps des uns et des autres, et Michel Sapin qui, dimanche, évoque un Etat totalement en faillite avant de ramer pour rectifier, il y a encore du travail» ROSALIE LUCAS

5 L actualité /Politique Le Parisien / Jeudi 31 janvier POLITIQUE EXPRESS Lesjardins dematignon fermésaupublic C estunedesconséquencesdurenforcement du plan Vigipirate sur fond de tensions liées à l intervention française au Mali. Les jardins de Matignon seront fermés au public. Les Parisiens et les touristes qui souhaiteraient fouler les pelouses de la résidence du Premier ministre ne pourrontpaslefairecesamedi:les grillesduparcresterontexceptionnellement fermées ce jour-là. De même, le parc de l Elysée, en principe ouvert chaque dernier dimanche du mois, est sous haute surveillance, donc inaccessibleaupublicpourl instant. IL A DIT Cequimerévolte le plus, c est de donner ledroitdevoteà des personnes qui haïssent la France Christian Estrosi, députémaire(ump) de Nice, hier matin sur Europe1 Etsil UMPrenonçait àunnouveauvote? SixsemainesaprèslapaixdesbravesentreCopéetFillon, certainsaupartis accommoderaienttrèsbiendelasituationactuelle Paris(VII e ),hier.jean-françoiscopé installesamarqueàlatêtedel UMP. (AFP/JacquesDemarthon.) La question pourrait paraître saugrenue ou provocatrice. Mais six semaines après l accord entre Jean-François CopéetFrançoisFillonpourunnouveau vote des militants en septembre, certains, dans chaque camp, se demandent si une nouvelle élection est vraiment une bonne idée. ncopé installe sa présidence. Officiellement, Jean-François Copé doitremettresonmandatenjeuen septembre.«ce sera une élection très différente, juge-t-il. Tout le mondeaétéinstruitparcequis est passé» En attendant, le président del UMP,c estlui.«iivaprofiterà fond des six prochains mois pour s installer dans ce fauteuil, incarner àluiseull opposition»,glisseun parlementaire qui s interroge sur la suite:«s ilparvientàfairelejob, toutenmaintenantl unitédelafamille, quel intérêt aurons-nous à rejoueruneélection?surtoutàsix mois des municipales.» Copé vient d ailleurs de reprendre ses déplacements dans les fédérations. Il était mardi soir à Villeurbanne(Rhône), devant 500 militants. Dans la salle, Georges, ancien durpr, soupire:«j espèrequ onen afiniaveccesquerelles.s ilfautrevoter,onira,maisc estdutemps perdu.onaunchef,c estcopé!» nun équilibre sans gagnant ni perdant.«sifillonn estpascandidat en septembre, comme c est très probable, Copé gagnera la présidence hautlamainetlesfillonistesqui viennent d être nommés aux postes clés se retrouveront sans rien», lâche un ancien ministre de Sarkozy. Pour Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez notamment, c en serait alors fini du bureau flambant neuf ausixièmeétagedusiègeduparti, ou de la participation aux réunions stratégiques.«ils n auront plus aucun attribut du pouvoir, tout sera concentrédanslesmainsdecopéet desesproches.or,ilvautmieux avoirunpieddedansqueriendu tout»,analyseundéputé«nonaligné». Chez les copéistes, cette hypothèse permettrait aussi de tourner la page«dupainauchocolat».même si Copé, devant les militants, assumesalignepourunedroitedécomplexée.«son problème aujourd hui,c estsonimage désastreuse dans l opinion, analyse unténorduparti. Or, tantqu ilesten campagne pour septembre prochain, il doit conserver cette ligne clivante devant les militants, car c estcellequiplaîtlepluseninterne. Si l élection était annulée, il pourrait en revanche corriger son image avec undiscoursplusaucentre.» nfillon aurait déjà tourné la page. Hier, l ex-premier ministre a reçu ses soutiens parlementaires pour réaffirmer son désir d un«dialogue direct» avec les Français, notammentàtraversun«tourdefrance». Objectif: préparer sa candidature à l Elysée en Copé et Fillon sont d ailleurs plus occupés à se répartir les postes restantsqu àmettreenplacelafameuse commission des statuts qui doit définir les conditions d organisation du nouveau scrutin.«bon courageàceluiquivoudraitenterrer ce vote, nuance pourtant un ancien ministre. Cela signerait notre incapacité à organiser un scrutin démocratique.» OLIVIER BEAUMONT ET DIDIER MICOINE FORD ENTREPRISE. Notre métier, simplifier le vôtre. INTERNATIONAL VAN OF THE YEAR: élu par un jury représentant 24 pays européens, composé de journalistes et spécialistes des véhicules utilitaires. TROPHÉES L ARGUS: élu par un jury composé de 11 journalistes spécialisés et de professionnels du monde de l utilitaire. Ford France, 34, rue de la Croix de Fer, Saint-Germain-en-Laye Cedex. SIREN RCS Versailles.

6 L actualité /Politique Le Parisien / Jeudi 31 janvier Karachi:untémoinclé metencauseladst Un pro du renseignement révèle que la DST suspectait depuis le début un financement occulte de la campagne de Balladur. Karachi(Pakistan),le8mai2002.Quinzepersonnesontététuéesdansl attentat.lejugetrévidic,enchargeduvoletterroriste del affaire,tenteaujourd huid éclaircirlerôleducontre-espionnagefrançais,quiauraitpudissimulerdesinformations.(afp/aamirqureshi.) Dès1995,laDirectiondelasurveillance du territoire(dst) soupçonnait l équipe de campagne d Edouard Balladur de bénéficier de financements occultes liésauxcontratsd armement. C estce qui ressort de l audition de Gérard Willing, 64 ans, réalisée lundi aprèsmidiparlejugemarctrévidicen charge du volet terroriste de l affaire Karachi. Un témoignage capital, qui sèmeletroublesurlerôledesservices REPÈRES nfin1994:lafrancesigneles contrats d armement Agosta (Pakistan) et Sawari II(Arabie saoudite). nmai 1995: Jacques Chirac remporte l élection présidentielle. Il décide d arrêter le versement des commissions restant dues au titre de ces contrats. n8mai2002:àkarachi,un attentat tue quinze personnes, dont onze employés de la Direction des constructions navales(dcn). En France, une enquête est confiée au juge Jean-Louis Bruguière. Elle privilégie très vite la piste d un attentat islamiste d Al-Qaïda. n2008: le rapport Nautilus est trouvédanslecoffredeladcn. Rédigé en septembre 2002, il établit un lien entre l attentat et l arrêt du versement des commissions. Marc Trévidic, qui a succédé à Jean-Louis Bruguière, estime l hypothèse «cruellement logique». n2010: une enquête financière est ouverte. La thèse d un attentat réalisé par les services secrets pakistanais en rétorsion du nonversement des commissions est confortée. de renseignement français dans ce dossierhypersensible. Willing,interrogéplusdesixheures parlejuge,n estpasn importequi.fin connaisseurdumoyen-orient,cetancien journaliste fréquente très tôt la famille royale saoudienne. En 1995, il crée Ciex, une société d intelligence économique dont les clients sont principalement des industriels de l armement. La DST consulte régulièrement ce précieux informateur, qui compte notamment parmi ses contacts un certain Michael Oatley, ex-numéro2dumi6britannique. delafilochepour Ilsfaisaient voir qui rentrait, qui était avec qui Gérard Willing, témoin auditionné lundi dans l affaire Karachi Fin 1994, alors que les négociations relatives aux contrats d armement Agosta(Pakistan) et Sawari II(Arabie saoudite) semblent toucher à leur terme, une nouvelle équipe d intermédiaires, composée de Ziad Takieddine et d Abdulrahmane el-assir, vient évincer la précédente. Gérard Willing, intrigué, fait part de ses doutesàladst.cette«arrivéeinopinée» relève, selon lui, d un système de financement politique en faveur du Partirépublicainetdel associationde financementdelacampagne d Edouard Balladur(Aficeb). Immédiatement, à l aide de véhicules banalisés équipés de caméras, la DST place le siège de l Aficeb sous surveillance. Ellefilmedesréunions,oùlagarde rapprochée du Premier ministre Balladur Léotard, Bazire, Donnedieu devabres,longuet croisebenmussalem, El Assir ou Ziad Takieddine. «Ilsfaisaientdelafilochepourvoirqui rentrait, qui était avec qui, les va-etvient de ces personnes», se souvient GérardWilling. Letémoinaffirmeavoiralorsfourni àladst«untrèsgrandnombred informations». Après l élection de JacquesChirac,touts arrête.«celaneles intéressait plus», constate-t-il. En 1996, Jean-Louis Gergorin, un des patronsdematraetégalement«honorablecorrespondant» deladst, lui apprendquel Elyséeamisfinauversement des commissions accompagnant les contrats d armement. On nettoie«lesécuriesd Augias»,luiindique-t-il. Sixansplustard,le8mai2002,une bombeexploseàkarachi. Quinzepersonnes,dontonzeemployésdelaDirection des constructions navales(dcn), sont tuées. Oatley, que Willing rencontre à Londres, réfute l hypothèse d Al-Qaïda et y voit un message des services secrets pakistanaisàl attentiondeladcn. Willinglivrel analysedecepontedurenseignement à Gergorin, afin qu elle soit transmise à la DST. Il retrouvera une bonnepartiedesestuyauxdansle rapport Nautilus qui, en septembre2002,faitlelienentrel attentatet l arrêtduversementdescommissions. La DST, qui connaissait cette hypothèse et n en a jamais officiellement fait état, a-t-elle dissimulé des informations? Enaoûtdernier, lejugetrévidic a demandé au ministère de l Intérieur de déclassifier des documents permettant de répondre. Silence du ministère.«l Etatdoitlavéritéàla justice»,martèlegillessanson,undes survivants de l attentat. Son avocate, M e MarieDosé,déposeracematinde nouvellesdemandesd audition. ELISABETH FLEURY Addis-Abeba(Ethiopie),mardi.DioncoundaTraoré,leprésidentmalien, àlaconférencedesdonateurspourlemali.(afp/simonmaina.) «Jedismerci àlafrance» INTERVIEW DioncoundaTraoré,présidentduMali par intérim ADDIS-ABEBA(ETHIOPIE) Denotreenvoyéspécial N omméprésidentdumalipar intérim, aprèslecoupd Etatde 2012, Dioncounda Traoré remercie la France pour son interventionetprometdefairetraduireen justice les Maliens qui commettront des représailles sur la population des villes libérées. Hier, les soldats français ont pris l aéroport de Kidal, la troisième localitédunorddupays,jusqu iciaux mains des jihadistes. Une opération sans accroc, comme à Tombouctou. Ils vont progressivement laisser la place aux troupes africaines. Les grandes villes du Mali sont désormais libérées de la présence islamiste: mission accomplie? DIONCOUNDA TRAORÉ. Je dis merci àlafrance.toutlemondes est rendu compte qu il s agissait d un problème international. Que, loin des considérations qui prévalaient il yaquinzeouvingtans,nousavions affaire à du terrorisme islamiste, à des narcotrafiquants. Et c est réconfortant que tout le monde contribue à éradiquer cette menace. Qu avez-vous envie de dire à François Hollande? Depuis le début de l intervention française, je suis en train de chercher dansledictionnairelemotapproprié pour remercier le président. Quand jel auraitrouvé,jevousledirai(rires).pourlemoment,ilyabeaucoup depetitsmaliensnésdepuislamort tragiquededamienboiteux(ndlr: le pilote d hélicoptère français tué dans les premières heures de l opération) qui portent son prénom. Je croisquec estunefaçondeperpé- tuersamémoire.iln yaaucunerai- Deuxnouvelles personnesont été tuées au Caire hier lors d affrontements entre manifestants et policiers près delaplacetahrir,portantlebilan des violences qui ont commencé jeudi soir à 54 morts. L opposition a appelé à une réunion d urgence avec le président Mohamed Morsi. En déplacement en Allemagne, celui-ci a été invité par Angela Merkel à dialoguer avec toutes les forces politiques. son pour que le président François Hollande n ait pas de nombreux homonymes au Mali. Uneguerren est jamaispropreà100% Etes-vous satisfait du déploiement des forces africaines de la Misma(Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine)? Bien sûr, j aurais aimé que les choses se fassent plus rapidement, mais grâce à l intervention française qui agit comme un catalyseur, je suis sûr que les forces africaines vont se déployerentotalitédanslesjoursetles semaines qui viennent. Des exactions ont été commis àtombouctouetàgao. Avez-vous donné des ordres précis à l armée malienne? Les coupables seront poursuivis et jugés, c est l évidence. Nous avons donné des instructions très fermes à nostroupesetàlapopulation.nous allons prendre toutes les mesures qu ilfautpourquelasécuritéetladignité des gens soient respectées. Et qu iln yaitaucundélitdecegenre. Celadit,ilyatoujoursdesgensqui sont friands de sensationnel et de mauvaises nouvelles. Je vous accordequ uneguerren estjamaispropreà100%,ilyaforcémentdesdérapages.maistoutcequiseracontene correspond pas à la réalité. Propos recueillis par FRÉDÉRIC GERSCHEL / >VIDÉOS Pillages à Tombouctou HillaryClintonavait«le cœurlourd»hier,àdeuxjoursde lafindesamissionàlatêtedela diplomatie américaine.«cela va êtredurdedireaurevoiràtousces gens», a-t-elle regretté, tout en se réjouissant de laisser son département«en de bonnes mains». La secrétaire d Etat va être remplacée par John Kerry, candidat aux élections de D après les rumeurs, elle pourrait se présenter à la présidentielle de 2016.

7 Le Parisien / Jeudi 31 janvier Sans mesure concrète et indispensable pour favoriser la relance et créer les règles d une saine concurrence, voici les seules perspectives de nos entreprises

8 L actualité /Economie Le Parisien / Jeudi 31 janvier LESCHIFFRES DUJOUR 33%desalaireenmoins! C est,niplusnimoins,cequepréconise Huw Pill, l économiste de Goldman Sachs,pourquelaFranceretrouvedela compétitivité. Dans un entretien au «HuffingtonPost»,le«Monsieur Europe» de la célèbre banque d affaires américaine suggère plus précisément «de réduire sa moyenne salariale d environuntiers».touten reconnaissant aussitôt que c est «politiquement impossible à imposer». SelonHuwPill,pourquilaFrancene «produitpasassezdebiens exportables», le secteur public est aussi trop important: il faudrait«déplacer l emprise de l Etat vers le secteur privé». Si cette suggestion de baisser les salaires étaitappliquée,lesmicsurlabasedes 35heuresreviendraitalorsà 785! Pour mémoire, le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, a vu sa rémunération progresserde15%en2012,pour atteindre 16,2 M$. Soit l équivalent de 15286smicà785! Grèvedes fonctionnaires aujourd hui P remièremobilisationdesfonctionnaires depuis l élection de François Hollande. Les plus de 5 millions d employés de la fonction publiquesontappelésàfairegrèveaujourd hui.etat,collectivités territoriales,fonctionhospitalière:les syndicats FSU, CGT et Solidaires, qui représentent40%desvoixchezles agents, ont déposé leur préavis.«pas de raz-de-marée, mais une mobilisation conséquente», prédit Jean-Marc Canon,delaCGT.AParis,unemanifestation doit débuter au Luxembourgà14heures. Laquestiondessalairesestaucœur desrevendications.«onaperdu11% denotrepouvoird achatdepuis 2000», assure Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU. La rémunération des fonctionnaires est gelée depuis Hier, la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a tenté de déminer le conflit en annonçant la discussion avec les syndicats d un«nouveau système de primes»pourlesagents.lesujetsera au menu des négociations salariales prévuesle7février. FLORA GENOUX LA BONNE NOUVELLE Leprixdum² baisse à Paris E lleestencoretrèslégère,presque imperceptible, mais elle est là. La baissedesprixàlaventedans l immobilier ancien à Paris semble s installer, selon le dernier baromètre des notaires de Paris et d Ile de France publié hier.«après une phase assez longue de résistance», le prix aum²del ancienareculéde1,8% dans la capitale, entre août 2012 (8460 )etnovembre2012 (8300 ).Unetendanceplus marquée que dans le reste de l Ile de France( 0,9%).Etilétaittemps pour le marché de l immobilier, qui subit la désaffection des acheteurs: seulement logements anciens ont été vendus en Ile de France entre septembre et novembre2012,soit11%demoins quesurlamêmepériodeen2011et 22% de moins qu en T.D.L. (LP/ManonHudson.) Lanotesaléedes rythmesscolaires La refonte des rythmes scolaires coûterait entre 400et600M paranauxcollectivitéslocales.les élus d opposition annoncent des hausses d impôts. Accueillirlesenfantsàl écolelemercrediengendreradescoûtsdefonctionnement supplémentairespourlesvilles:personnelencadrant,cantine,transportsscolaires. U ncasd école!uneréformea priori sans implication financièrerisque, àl arrivée, dechanger votre avis d imposition. Entrant en vigueur en septembre prochain, la refontedesrythmesscolairespourrait coûtercherauxcollectivitéslocaleset, par ricochet, au contribuable. Explications. nce que prévoit la réforme. Pourallégerlesjournéesdesenfantsduprimaire, le ministère de l Education a réorganisé la semaine de cours. Les enfants suivront toujours vingt-quatre heures de classe par semaine. Mais, désormais, la semaine passera de4à4,5jours,noschèrestêtesblondes travaillant trois heures le mercredi matin.«l ajout de trois heures declasselemercredimatinpermettra d alléger les autres journées en moyenne de quarante-cinq minutes», selonleministèredel Education nationale. nuncoûtde600millionspourlescollectivités locales. Personnel supplémentaire à embaucher pour encadrer les enfants lors de leur temps libre, chauffage des locaux, une journée de plusdecantineetdetransportsscolaires «Nousévaluonslesurcoûtà100, voire150,parenfant»,estimemichel Destot, maire(ps) de Grenoble et président de l Association des maires de grandes villes de France. Soit une facture totale comprise entre 400 et600m paran. nl Etatmet250M surlatable.pour épauler les collectivités, l Etat met sur latableuneaideéquivalantà50 par enfantdèslarentrée2013(90 pour les communes les moins riches). Trop peu, jugent les collectivités locales, dont la facture pourrait avoisiner les350m.quiplusest,l aidedel Etat seralimitéedansletemps(entreunet deuxans).grâceàleurs11mds d impôtslocauxen2011,onestimeàbercy que les communes ont les moyens d «absorber» ces dépenses supplémentaires. ndes hausses d impôts en vue, selon lesmairesdedroite.«dansmacommune, cela représente, net, un surcoûtde740000,soitentre120 et 140 supplémentaires par famille», explique Jean-Christophe Lagarde,maireUDIdeDrancy.Et d ajouter:«cette somme représente unehaussede4,5%dutauxd imposition locale.» Au Perreux-sur-Marne, le maire UMP, Gilles Carrez, chiffre, lui,à leresteàchargedesa commune,soitl équivalentde3à4% de taux de taxe locale. Même discours à Chaumont, où l ex-ministre de l Education nationale, Luc Chatel(UMP), s attend à une facture de ndans les communes de gauche, on neniepaslesurcoût AParis,ondisposedéjàd unfinancement de11,5m. Sera-t-ilsuffisant? Oufaudra-t-ilmonterà20M,comme l avance l opposition UMP? Seule certitude:«iln yaurapasdehausse d impôt avant 2014, comme l a promis Bertrand Delanoë», assure Colombe Brossel, adjointe au maire de Paris en charge des questions scolaires. Contactés, plusieurs maires de gauche ont concédé un futur surcoût mais espèrent une rallonge de l Etat avant d envisager des hausses d impôts. BORIS CASSEL CAC ,52 points Danslemonde New-YorkDowJones 13945,86points LondresFootsie 6323,11points LESBF120 Séance du mercredi 30 janvier 2013 BOURSE RetrouveztouslesjourslescoursdelaBoursesurwww.leparisien.fr FrancfortDax 7811,31points TokyoNikkei 11113,95points -0,54% -0,06% -0,25% -0,47% +2,28% Libellé dern. %Var. %an Accor 28,995 +0,52 +8,62 ADP 61,07-0,38 +4,63 AirFrance-KLM 8,265-3,54 +18,09 AirLiquide 94,12 +0,71-0,98 Alcatel-Lucent 1,216-5,44 +21,24 Alstom 32,955-3,26 +9,36 Alten 28,1-1,89 +7,46 AltranTechno. 5,36-6,13-6,78 Aperam 10,64-1,16-6,75 ArcelorMittal 12,895-2,27-0,31 Areva 15,005 +0,03 +17,04 Arkema 84,05-0,26 +6,11 Atos 54,49-0,18 +3,08 Axa 13,825-0,07 +3,56 Bic 99,3 +0,82 +9,94 biomerieux 70,82-1,15-1,64 BNPParibasAct.A 46,205-2,20 +8,50 Bollore 267,9 +0,32 +4,00 Bourbon 22,71-0,94 +9,16 Bouygues 21,32-3,16-4,82 BureauVeritas 87,93 +0,29 +3,87 CapGemini 36,065-0,46 +9,75 Carrefour 21,26-0,93 +9,90 CasinoGuichard 73,16-0,75 +1,47 CGGVeritas 21,47-4,20-4,96 ClubMed. 14,55-1,56 +8,74 CNPAssurances 12, ,68 CreditAgricole 7,394-2,12 +21,53 Danone 52,08 +0,15 +4,36 DassaultSystemes 82,13-2,70-2,49 Dexia 0, ,57 EADS 34,39-2,58 +16,58 Edenred 23,595-1,01 +1,27 EDF 14,405-1,27 +3,04 Eiffage 33,21-3,01-1,07 Eramet 106,8-2,60-3,74 EssilorIntl 76,91-0,13 +1,17 EulerHermes 65,21 +0,46 +0,32 Eurazeo 39,93 +0,36 +10,29 EurofinsScient. 134,05 +2,68 +9,43 EutelsatCommunic. 25,215-0,57 +0,46 FaiveleyTransport 50,26-5,10 +2,57 Faurecia 13,105-2,13 +11,82 Fonc.Regions. 63,16 +0,41-0,22 FranceTelecom 8,547-0,65 +2,49 GDFSuez 15,25-1,07-2,09 Gecina 85,31-0,47 +0,48 Gemalto 65,09 +0,65-4,28 GroupeEurotunnel 6,3 - +7,80 Havas 4,814-0,43 +15,47 Hermesintl 240,7-0,04 +6,36 Icade 65,32 +0,15-2,39 Iliad 136,8-1,23 +5,19 Imerys 48,995 +0,81 +1,67 Ingenico 46,6 +1,30 +8,37 Ipsen 25,75 +0,90 +13,06 Ipsos 29,675 +2,05 +5,42 JCDecaux 20,585 +0,88 +14,46 Klepierre 29,66 +0,71-1,20 Lafarge 44,365-1,79-8,10 LESVALEURSASUIVRE... MaunaKeaTech. (+2,28%-12,54 ) Le pionnier des équipements miniaturisés d endomicroscopie par mini-sonde a vendu des systèmes de biopsie optique à deux chirurgiens japonais, spécialistes des maladies digestives. Le cancer de l estomac étant l un des plus répandus en Asie, les éventuelles avancées de ces chercheurs pourraient permettre au groupe de se renforcer signiicativement dans la région. Saint-Gobain (-2,38%-30,40 ) Les analystes délaissent le fabricant de matériaux de construction. UBS a intégré le titredanssalistedevaleursqu ilappréciele moins dans le secteur. Parallèlement, HSBC l a dégradé à Sous-pondérer en abaissant son objectif à 31 euros. La banque sino-britannique considère que l activité de Saint-Gobain est encore très dépendante de la conjoncture européenne. LADETTE 1818 Md C est la dette aujourd hui, soit 89,9%duPIB. 1 Lepremierministregrecetsonhomologueqatarien ontdécidédecréerunfondsd investissement, dotéde2 milliardsd euros, destinéàaiderlespmehellènes. L émirat dumoyen-orientvainjecter1milliardd eurosdanscette structureaprèsavoirinvestilamêmesommeenitalieau moisdenovembredernier. CHANGES Libellé dern. préc. Etats-UnisUSD 1,356 1,3491 OR Once 1677,5$ PÉTROLE Lingot1kg Napoléon LebarildeBrent(163,66l) 114,6$ +0,21% Libellé dern. %Var. %an Lagardere 26,44-0,70 +4,57 Legrand 33,625-2,08 +5,49 L'Oreal 113,55 +0,35 +8,25 LVMHMoetHen. 139,5-0,85 +0,50 M6-MetropoleTV 12,395-0,36 +4,91 MaureletProm 13,455-1,03 +6,11 Medica 14,04-0,07-7,02 Mercialys 16,5 +0,86-3,79 Michelin 68,38-2,15-4,48 Natixis 2,958-1,37 +16,00 Neopost 42,1-0,47 +5,25 Nexans 38,55-0,01 +15,06 Nexity 22,6-1,09-11,49 Nicox 3,37-3,71 +44,64 Orpea 31,545 +0,98-5,84 PagesJaunes 2,66-2,92 +42,25 PernodRicard 91,86 +0,11 +5,05 Peugeot 5,96-3,81 +8,94 PlasticOmn. 28,8 +3,10 +26,40 PPR 159,3 +0,51 +13,10 PublicisGroupe 48,645 +0,21 +7,50 RemyCointreau 93,23-0,34 +12,69 Renault 44,975 +0,92 +10,54 Rexel 15,805-1,00 +2,36 Rubis 52,25-1,71 +0,87 Safran 34,25-1,17 +5,08 SAFT 20,26-1,65 +14,46 Saint-Gobain 30,4-2,38-5,65 Sanofi 72,7 +0,25 +1,83 SchneiderElectric 56,2-0,32 +2,50 ScorSe 21,33 +0,45 +4,51 Seb 59,48-0,54 +6,77 SES 22 +1,83 +1,36 Silic 80,66 +0,57-3,46 SocieteGenerale 33,02-1,68 +16,43 Sodexo 64,73 +0,97 +1,59 Soitec 2, ,70 SolvaySA 115,55-1,20 +5,67 SteriaGroupe 13,87-7,84-2,32 STMicroelectr. 6,126-1,43 +14,12 SuezEnv. 9,769-0,55 +7,25 Technicolor 2,47 +0,82 +30,00 Technip 77,47-7,08-10,79 Teleperformance 29,525 +1,04 +7,66 TF1 8,8-0,14-0,56 Thales 26,96 +0,22 +2,72 Total 40,62 +1,21 +4,13 UbisoftEntertain 7,1-1,80-10,13 Unibail-Rodamco 175,55 +0,89-3,52 Valeo 40,15 +0,40 +6,68 Vallourec 41,15-2,30 +4,20 VeoliaEnviron. 9,507-1,64 +3,84 Vicat 46,115 +0,25-2,26 Vilmorin&Cie 97,65-0,35 +14,76 Vinci 37,885-0,89 +5,35 Virbac 164,9 +1,48 +10,04 Vivendi 15,805-1,37-6,76 Wendel 81,14-1,12 +4,33 ZodiacAerospace 80,9-0,74-3,03 SartoriusStedim (+3,85%- 91,39 ) Fort d une année 2012 dynamique, le spécialiste des équipements de laboratoires a reçu le soutien de Gilbert Dupont. Le bureau d analyse estpasséàl Achatsurletitreenrelevantson objectifdecoursde93,9à108,2 euros.l an dernier, le chifre d afaires de Sartortius a progresséde14%tandisquesonrésultatnet aaugmentéde20,7%. Manitou (-5,21%-13,45 ) L an dernier, le constructeur d appareils de manutention a dégagé un chifre d afaires enhaussede12%.toutefois,suiteàun ajustement important de ses capacités de production et des problèmes de qualité rencontrés sur certains produits, la direction a légèrement diminué sa prévision de marge opérationnelle2012de5à4%.

9 L actualité /Economie Le Parisien / Jeudi 31 janvier EDF,cibled uneattaquegéante despiratesduweb EXCLUSIF Lesclientsd EDFsontinondésdefauxcourrielsréclamant leurs coordonnées bancaires. Une cyberattaque d une ampleur sans précédent. Ils sont des centaines de milliers d abonnés à l électricité à avoir reçu ces jours-ci un étrange courrielàen-têted EDF:«Votre paîement a été refusée par votre établissement bancaire.[ ] Pour éviter la pénalités de retard, nous vous donnant la possibilité de payer en ligne en utilisant votre cartebancaire.»encliquantsurun lien, le client, menacé de coupure s il ne régularise pas sa situation, se retrouve sur une page d accueil du site d EDF, plus vraie que nature, et un formulaire l invitant à transmettre ses coordonnées bancaires. Enjanvier, nous avons eu signalements Olivier Jehl, directeur des relations clients Internet d EDF Nouvelimbroglio danslestarifsdugaz C ,que nousreproduisonsenpartie,estenvoyépardesescrocsàdesmilliersdeclientsd EDF.L objectif est de récupérer lescoordonnéesbancairesdeparticuliers. Cet , émaillé de fautes d orthographe, est évidemment un faux adressé par des pirates informatiques qui, après s en être pris aux banques et aux opérateurs télécoms, ont fait d EDF leur cible privilégiée.«l offensive, d une ampleur significative, a commencéenaoût2012etlephéno- mène ne cesse, depuis, de s amplifier», reconnaît Olivier Jehl, directeur des relations clients Internet d EDF. Les chiffres donnent le tournis. Selon nos informations, EDF est la cible de 200 à 300 cyberattaques parmoisetchaquejourunedizaine de sites pirates se créent pour mener cette opération de«phishing» sans précédent.«jusqu à présent, nous avions signalements de mails frauduleux parmoisdelapartdenosclients, indique Olivier Jehl. En janvier, nousavonseu40000signalements.» En liaison avec les services de police, EDF s efforce de bloquer au plus tôt ces sites pirates. L entreprise multiplie les avertissements etlesconseilsdeprudenceàses Partenaires Officiels clients. Et, dès lundi, elle ouvrira une adresse * sur laquelle on pourra signaler les courriels frauduleux. Danstouslescas,«EDFnedemande jamais de coordonnées bancairesparmailàsesclients», souligne Olivier Jehl. MARC LOMAZZI * Sachez déceler un frauduleux T outlemondea,unjouroul autre, reçuun àen-têtedesa banque ou de son opérateur téléphonique réclamant, sous prétexte d une facture impayée ou de miseàjourdesfichiersclients,de renvoyer ses coordonnées bancaires. Atouslescoups,ils agitd une tentative d escroquerie qui a recours àlatechniquedu«phishing», régulièrement utilisée par les pirates informatiques. Comment déceler ces mails frauduleux? En général, ces messages envoyés par des serveurs hébergés à l autre bout du monde sonttruffésdefautesdesyntaxeet d orthographe. Autre indice, l adresse danslabarredenavigationne comporte pas le nom de l entreprise censée vous adresser le message. Enfin, ne donnez jamais vos coordonnées bancaires si le symbole du cadenas, signalant une transaction sécurisée, n apparaît pas dansl URLdelapagedepaiementen ligne, qui doit commencer par http suivi d un s. M.L. 6&7 FÉVRIER 2013 Palais des Congrès PARIS (LP/Jean-BaptisteQuentin.) L événement N 1 des créateurs & dirigeants d entreprises LeConseild Etata annulédeuxarrêtésprisparlegouvernementqui limitaientà2%la haussedugaz.celasetraduiraparunrattrappagede23 parfoyer,lissésurdix-huitmois. A yperdresonlatin.ilyaquelques jours, la ministre de l Energie, Delphine Batho, annonçaitunebaissedestarifsdugaz de0,5%au1 er février.aquarantehuit heures de l échéance, patatras! Hier, le Conseil d Etat, saisi par GDF Suezetdesopérateursprivés,aannulédeuxarrêtéslimitantà2%les haussesdestarifsdugaz aulieu des7%réclaméspargdfsuez pris par le gouvernement Ayrault. Les magistrats font d ailleurs montre d une remarquable constancesurcetimbrogliodesprixdu gaz.ilsavaientdéjàannulélegeldécidé fin 2011 sous François Fillon. Résultat, les 7 millions de ménages sechauffantaugazavaienteudroità partir de décembre à un rattrapage de38 quiseraétalésurleursfacturesdurantdix-huitmois. Ladécision hier du Conseil d Etat se traduira par unrattrapagede23 étaléluiaussi surdix-huitmois.«labaissede 0,5%aurabienlieuau1 er févrieretle rattrapage se mettra en place progressivement», indique-t-on dans l entourage de Delphine Batho. Ce rattrapage, qui représentera en moyenne1,30 parfoyeretpar mois,devrait«solderlepassif»,aassuré hier la ministre de l Energie. Même signe d apaisement du côté degdfsuezquiespèrequelaréforme promise des tarifs gaziers viendramettreunpointfinalàces contentieux en série. M.L. INVITATIONS salondesentrepreneurs.com Médias Officiels code invitation 1pari... Avec

10 L actualité /Société * L e P a r i s i e n / J e u d i 3 1 j a n v i e r LapiluleDiane35 bientôtinterdite L Agencedumédicamentadécidéhierdesuspendre sacommercialisationd icitroismois. Desmilliersdefemmesconnaissent Diane 35. Cette pilule des laboratoires Bayer, commercialisée en France depuis 1987, estprescriteàquelque patientes, à la fois comme antiacnéique et comme contraceptif. Mais l Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM),quil accused avoirprovoqué 4 morts et 125 thromboses veineuses (formation de caillots de sang) a décidé hier de suspendre sa commercialisation ainsi que celle de ses génériquesd icitroismois. Les médecins n ont d ores et déjà plus le droit de la prescrire et, dès que la«procéduredesuspensiond autorisationdemisesurlemarché»seraterminée, «tous les lots seront retirés» des pharmarcies, a tranché le professeur Dominique Maraninchi, directeurgénéraldel Agence. Finavril,cemédicamentcontrel acnéetcontraceptifneseraplusvenduenfrance. nnepasarrêterbrutalement sontraitement Lediagnosticdel institutionsanitaire est sans appel : «La balance bénéficerisque de Diane 35 dans le traitement del acnéestdéfavorable.»uncamoufletpourleslaboratoiresbayer,dontla pilule Meliane a déjà fait l objet d une plainte mi-décembre. Hier soir, Bayer s est dit surpris par cette décision. «Diane 35 est commercialisée dans 116pays depuis plus de vingt-cinq ans pour le traitement de l acné chez la femme» et «elle n a jamais fait l objet de retrait d autorisation de mise sur le marché pour des raisons de sécurité», affirme le groupe dans un communiqué. Fin avril, il ne sera donc plus possible d acheter Diane 35 ni pour soigner ses boutons ni pour éviter des grossesses involontaires. Mais, d ici là,pasquestionde«céderàlapanique et d arrêter brutalement le traitement»,atempéréhierlaministredela Santé, Marisol Touraine. «Il faut terminer sa plaquette et ne surtout pas l arrêter au milieu du cycle, au risque de tomber enceinte, puis se faire prescrire un autre contraceptif», conseille une gynécologue, rappelant au passage que «si une femme a supporté Diane 35 plusieurs mois, elle pourra la supporterunmoisdeplus». Heureusement, Diane 35 n est pas le seul contraceptif qui traite bien l acné. «Toutes les pilules de 3 e génération (contrairement à celles de 2 e ) soignent les boutons liés à des dérèglements hormonaux. Ce sont celles-làquejeprescriraienprioritéàcelles qui ont des problèmes de peau», poursuitlagynécologue. Mais à l heure où cette catégorie de pilules est également soupçonnée d augmenterlesrisquesdethrombose, certainespatientesrisquentderefuser. Le médecin conseille alors «des analyses sanguines pour savoir si l on tolère bien une pilule et, surtout, d éviter de fumerpourréduirelesrisques». Du côté des dermatologues aussi, on tente de rassurer les jeunes femmes qui craignent d être défigurées sans Diane 35. «On a tout un arsenal contrel acné,etcettepilulen étaitpas notre arme principale, explique le D r Isabelle Vincenot. On privilégiera désormais les antibiotiques, les crèmes et, dans les cas les plus extrêmes, Roacutane.» MARIE-PIA RIEUBLANC Lessénateurstraquentleloup L e loup a-t-il trouvé dans les sénateurs son prédateur? Le Sénat a adopté,hier,lapropositiondeloi surlacréationdezonesdeprotection renforcée contre le loup, déposée par le sénateur de Lozère, Alain Bertrand, membre du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE). Letextedeloi, quin étaitpas soutenu par le gouvernement, prévoit la mise en place de zones autorisant «la destruction de ces prédateurs», et ce «par arrêté préfectoral». nespèce protégée contre éleveurs L objet de ce texte est de défendre «les communes dans lesquelles les activités pastorales sont gravement perturbées par les attaques de loups qui causent des dommages importants». En clair, faire sauter le quota national qui limite à onze le nombre de loups qui peuvent être abattus. En 2012, brebis ont été tuées par des loups. Une hécatombe qui a coûté «1,5 M de dédommagement», note Stéphane Mazars, sénateur de l Aveyron et rapporteur de la commission du Développement durable. La législation actuelle est très cadrée, car le loup est une espèce protégée. Face à un éventuel prédateur, les éleveurs n ont le droit qu à des «tirs de défense», sous autorisation préfectorale, et ce après avoir constaté des pertes répétées dans leurs troupeaux et avoir pris des mesures de protection (chiens de gardiennage, filets de contention élect r i q u e s ). S i c e s d é m a r c h e s échouent, le préfet peut alors autoriser des «tirs de prélèvement», c està-dire accorder un permis de tuer. «Ces moyens ne sont pas suffisants pour protéger l outil de travail des éleveurs, explique Stéphane Mazars. Il faut définir le nombre de loups en fonction du nombre d attaques.»d oùlapropositiondeloidont la finalité est de mettre en place au cas par cas des zones où le loup pourrait être librement chassé. Pour les associations de défense représentées par France nature environnement (FNE), cette initiative ne «répond pas à la réglementation nationale et européenne» et ne serait pas adaptée au mode de vie nomade du loup. Hasard du calendrier, le En2012,lesloupsauraienttué 4500brebis,selonStéphaneMazars, sénateurdel Aveyron.(LP/Jean-MarcNavarro.) plan loup sera discuté le 5 février entre les ministres de l Agriculture et de l Ecologie et du Développement durable et les défenseurs dugroupenationalloup(gnl). C est dans ce plan qu est précisé le quota national. CAROLINE LELIÈVRE (LP/JeremyJung.) Faireleménage oul amour,leshommes doiventchoisir Moins les Américains participent aux tâches ménagères, plus ils ont de rapports sexuels. U n mâle averti en vaut deux! Plus un homme marié accorde de temps aux tâches ménagères comme la cuisine ou les courses, moins il a de relations sexuelles C est en tout cas ce qu affirme l étude universitaire «Egalitarisme, travail ménager et fréquence des rapports sexuels dans le mariage» réalisée aux Etats-Unis et publiée dans le numéro de février de la très sérieuse «Revue américaine de sociologie». ntrouverlebonéquilibre Enrevanche, sinotremachoconsacre davantage de temps à bichonner sa voiture, tailler les plantes vertes dans son jardin ou s il s abandonne à faire du bricolage et payer les factures, l étude fait état de rapports sexuels plus fréquents avec «une moyenne d environ cinq fois par mois». «Les couples dans lesquels l homme participe davantage aux tâches traditionnellement dévolues aux femmes font Deuxnouveauxmobiles poursauverblackberry Bureauxetmagasins éteindront la lumière de nuit, ce quidevraitréduirelaconsommation françaisedeprèsde1millionde mégawattheuresparan(l équivalent desbesoinsde foyers).Dèsle 1 er juillet,bureaux,magasinset façadesdemonumentsneserontplus éclairésàpartirde1heure,selonun arrêtépubliéhierau«journal officiel».parisetsesseptzones touristiquesnesontpasconcernés. ThibautRuggeria décroché hierle14 e Bocused or, àlyon (Rhône).Lecuisinier,originairede Megève,chefadjointchezLenôtreà Plaisir(Yvelines),estleseptième Françaisrécompensédepuis la créationduprixen1987. étatd unnombremoinsgrandderapports sexuels», explique Sabino Kornich, chercheur à l Institut Juan- March de Madrid (Espagne), qui a analysélesdonnéesstatistiquesd une étude réalisée auprès de Américains interrogés au début des années Etl expertdesoulignerque«ces conclusions suggèrent l importance des rôles traditionnellement dévolus à chacun des sexes pour la fréquence des rapports sexuels dans un mariage hétérosexuel». Selonlesauteurs,ilexiste«unesorte de scénario sexuel bien défini par le genre et dans lequel se conduire selon cegenreestimportantpourlacréation du désir sexuel et l accomplissement del acte».mais,attention,s ilestavéré qu un homme sur huit refuse de participer aux tâches ménagères, ce refus peutseretournercontreeux.car«cela provoquedesconflitsdanslecoupleet l insatisfactiondesépouses»,explique unchercheur. G.Z. eux nouveaux mobiles et une D nouvelle raison sociale (Black- Berry, tout simplement) suffiront-ils à sauver le canadien RIM (Research in Motion) de la faillite ou de la cession? Après le lancement mondial, hier, de deux nouveaux modèles, le Z10 et le Q10, la question reste posée, telle une épée au-dessus de la tête du constructeur qui joue son avenir. Si ses téléphones à clavieretàmessagerieinstantanée ont fait son succès, jusqu à séduire 8 % du marché, l arrivée de l iphone l aramenésouslabarredes4 %. Disons-le d entrée, le Z10 (à clavier tactile) et le Q10 (à clavier physique) ont beaucoup d atouts pour séduire de nouveaux fans et fidéliser les 80 millions d adeptes actuellement recensés dans le monde. Fin, léger, noiroublanc,ilressemblebeaucoupà l iphone d Apple, en plus grand. RIM pardon, BlackBerry n a pas oublié qu il doit son succès aux professionnels. C est pourquoi, d un clic, on peut passer facilement de son espace personnel à son espace pro. Ces nouveaux BB, compatibles 4G, se veulent les plus socioconnectés au monde, y compris en vidéo. Innovation originale côté photo : ils mémorisent trois secondes avant et après le déclic, permettant de choisir ensuite le meilleur instant (et d éviter les yeux fermés, parexemple).côtéapplications,onen compte déjà , dont celle du Parisien.fr.Z10etQ10serontdisponibles en France dès demain pour moins de 100 avecabonnement. DANIEL ROSENWEG DANS VENDREDI Révolution en cuisine nfini le réfrigérateur, place au mur réfrigérant nune cuillère qui indique le goût nun écran tactile pour tout piloter LeZ10 (àgauche) etleq10 de BlackBerry. (MaxPPP/A.Rain.) / >VIDÉO Les nouveaux modèles

11 L actualité /Faitsdivers Le Parisien / Jeudi 31 janvier Unamid enfancedemerahengardeàvue Entendu par les services du renseignement intérieur, cet ami, ainsi qu un autre homme interpellé mardi matin à Toulouse, aurait pu financer un déplacement de Mohamed Merah au Pakistan. MohamedMeraha-t-ilbénéficié de soutiens extérieurs? Hiersoir,lagardeàvuede deux hommes soupçonnés de lui avoir prêté assistance était toujoursencoursdansleslocauxdeladirectioncentraledurenseignementintérieur(dcri).agésde28et30ans,les suspectsontétéinterpellésmardimatindanslequartierdumirail,àtoulouse(haute-garonne). Ces arrestations sont intervenues la veille de la réception des familles de quatre victimesdutueurauscooterparmanuel Valls, le ministre de l Intérieur, qui a jugémardique«lafameusethèsedu loup solitaire ne tenait pas pour Merah. L actiondemerahaétélerésultat d une préparation minutieuse, d un demerahaété L action le résultat d un véritable processus d apprentissage fait de contacts nombreux Manuel Valls véritable processus d apprentissage fait de contacts nombreux». Mais que sait-on des deux suspects? «Ils agitdepersonnes situées dans l environnement de Mohamed Merah, relate une source proche de l affaire. L un appartient au milieu salafiste toulousain fréquentant la mosquée du quartier de la Bellefontaine; l autreauraitdesliensaveclegroupede l Artigat, du nom d un village de l Ariège,apparuen2007etsoupçonné d avoirenvoyédesjihadistesenirak.» Les compagnes des deux interpellés ont aussi été entendues par la police, maissansêtreplacéesengardeàvue. Undessuspectsseraitunamid enfance de Merah, auteur des meurtres de trois militaires, trois enfants et un pèredefamillejuifsentrele11etle 19mars2012àMontaubanetToulouse.«Cejeunehomme,quiagrandi danslequartierdesizardsavecmohamed Merah, aurait participé au financement d un voyage au Pakistan pour lecomptedutueurauscooter,poursuitlamêmesource.ilaégalement étudié dans une madrassa en Egypte etauraitpufourniràmerahdespoints dechutedanscepays.» De source policière, on invitait hier soiràlaprudencequantà«l importance» de ces personnes auditionnées. Début décembre, un homme de 38ans autreconnaissancedesmerah avaitdéjàété placéengardeàvue avant d être relâché sans faire l objet de poursuites. L hypothèsed un«troisièmehomme»a été relancée notammentparlefrère aîné des Merah, Abdelghani, qui l évoquedansunlivre publié fin Par ailleurs, l analyse desvidéosdescrimesdemerah,qu ila lui-même filmé, a pu accréditer la thèse de complices. Sur celle du premier assassinat, celui du parachutiste ImadIbnZiaten,onentendun échange entre l assassin et sa victime au cours duquel Merah évoque son «frère», sansqu ilidentifiecelui-ciou qu ilprécises ilétaitprésentoupas. JEAN-MARC DUCOS ET STÉPHANE SELLAMI demain 2,25 avec Paris,hier.ManuelValls,leministredel Intérieur,areçulesfamillesdesquatremilitairesvictimesdeMohamedMerah, dontlatifa(aucentre)etahmedibnziaten(àdroite),lesparents d Imad,assassinéle11mars2012.(AFP/JacquesDemarthon.) La promesse de Valls aux familles de victimes E llesattendaientcemomentdepuis plusieurs semaines. Hier, Manuel Valls s est entretenu avec les familles des quatre militaires victimes de Merah. A l issue de leur échange avec le ministre de l Intérieur, elles se sont déclarées «satisfaites du souci de transparence et MALI NOS REPORTERS AVEC LES SOLDATS FRANÇAIS POLAR LA DOUBLE VIE DE L ASSUREUR D ARRAS FUTUR LA CUISINE HIGH-TECH et de vérité» exprimé par Valls, notamment à propos des déclassifications de documents et notes détenus par les policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur et les militaires de la Direction générale de la sécurité extérieure. Le ministre«a reconnu une L Europeétaitsonultime recours et elle va peut-être le sauver. Condamné en appel en2007àvingtansderéclusion pour un crime qu il a toujours nié, l ex-avocat niçois Maurice Agnelet, 74 ans, avait saisi la Cour européenne des droitsdel homme (CEDH), commepeutlefairetoutparticulierdepuis1998.lacedhluia donnéraison.le10janvier,sonarrêta estiméqueledroitd Agneletàunprocèséquitableavaitétévioléen2007,à Aix-en-Provence(Bouches-du- Rhône). La CEDH juge que l absence demotivationduverdictdelacour d assises n a pas permis à l accusé de comprendre sa condamnation. Cette décision n est pas sans conséquence. Elleouvrelavoieàuntroisièmeprocès pour Maurice Agnelet, ce que pourrait ordonner dès aujourd hui la Cour de cassation. Le parquet général yestfavorable,commel arévélé«le Parisien»-«Aujourd huienfrance» mardi. nsonavocatestconfiant Détenu en Dordogne, l ancien avocat estaucœurdel unedesplusgrandes énigmes criminelles de ces dernières décennies:ladisparitioncorpsetâme en1977desonex-amanteagnès LeRoux,29ans,richehéritièreducasino niçois le Palais de la Méditerranée. Agnelet a toujours fait figure de suspect numéro un au cours d une longue procédure judiciaire émaillée série de dysfonctionnements», «promis que tous les documents nécessaires seraient remis à la justice» etque«ceuxdevantetpouvantêtre déclassifiés le seraient», s est félicité M e Morice,avocatdelafamilled undes militaires. ST.S. Agnelet,36ansdesuspense de rebondissements. Il a bénéficié d un non-lieu en1986,puisilaétéacquittéen2006ànice avant d être condamné enappel.«mauriceaaccueilli la décision de la CEDH en éprouvant un profond sentiment de libération. Mais ce n était pasunesurprise.ona toujours soutenu qu on n avait pas eu ledroitàunprocèséquitable»,confie sonavocathistorique,m e François Saint-Pierre. Celui-ciaaussitôtsaisila commission de réexamen de la Cour de cassation, recours possible depuis laloiguigoudejuin2000. C estle10 e dossierquevaexaminer cematincettecommission,lepremier d unetelleenvergure.«leparquetgénéral estimant la demande de M.Agneletjustifiée,ilyadeschances qu il obtienne gain de cause», relève unhautmagistrat.silesseptjugesde la commission ordonnent le réexamen, la condamnation d Agnelet sera annulée.m e Saint-Pierreycroitdur commefer.ilvaaussidemanderlalibération de son client, qui n assistera pas à l audience. Une suspension de peine peut être décidée. Sinon, en cas de réexamen, Maurice Agnelet passeradustatutdecondamnéàcelui d accusé en détention provisoire, pouvant demander une remise en liberté. La tenue d un nouveau procès seraituneépreuvedepluspourlafamilled AgnèsLeRoux,convaincuede laculpabilitéd Agnelet. GEOFFROY TOMASOVITCH (Reuters/PhilippeLaurenson.)

12 L actualité /Faitsdivers L e P a r i s i e n / J e u d i 3 1 j a n v i e r Lescambrioleusesmineures étaientlouéesàleursparents Des mineures âgées de 13 à 17 ans étaient exploitées par des commanditaires qui payaient leurs parents jusqu à afin qu elles réalisent des cambriolages. Al âge où la plupart sont encore sur les bancs du collège, des jeunes mineures de 13 à 17 ans multipliaient les cambriolages à un rythme «industriel». Leurs commanditaires, membres présumés de ce réseau de jeunes cambrioleuses de nationalité serbo-croate, ont été arrêtés lundi par les policiers de la sûreté départementale (SD) des Bouchesdu-Rhône. Une cinquantaine de policiers ont en effet investi au petit matin plusieurs campements implantés à Vitrolles et à Berre-l Etang, occupés par des familles originaires d ex-yougoslavie. Six personnes, soupçonnées d appartenir à ce gang, ont ensuite été interpellées. «De nombreuses surveillances et filatures ont été menées depuis le mois de mars 2012 autour de plusieurs jeunes filles mineures, auteurs de nombreux cambriolages à Marseille et sa région», indique une source proche de l affaire. Les investigations ont permis de remonter la piste des donneurs d ordre. Il a également été établi que ces jeunes cambrioleuses étaient «louées» à leurs parents avant d être conduites, tous les jours, à raison de trois ou quatre jeunes fil- les, sur leurs lieux de vol. «C était comme si elles avaient signé un contrat à durée indéterminée avec l e s c h e f s d e c e gang.» A la même époque, face à la recrudescence des vols avec effraction dans l agglomération marseillaise, une cellule d enquête spécial i s é e a v a i t é t é constituée. Selon nos informations, les jeunes cambrioleuses, âgées de 10 ans à 17 ans, pouvaient Aucoursdelaperquisition,lesenquêteursontnotammentsaisi6 000 enargentliquide,desdevisesétrangèresouencore2kg debijouxenorvolésparlesjeunesfillesmineures.(dr.) SENLIS(OISE) C omment Alain Régnier, 49 ans, un automobiliste qui roulait tranquillement dimanche matin sur une départementale de l Oise, a-t-il pu mourir d une balle en pleine tête tirée pour tuer un sanglier? Tout l enjeu de l information judiciaire ouverte par le parquet de Senlis sera de déterminer si le chasseur, un homme de 76 ans très expérimenté, qui tirait avec sa carabine Browning de calibre 9,3mm,arespectéleCodedelachasse etsesrèglesdesécurité. Hier, le parquet l a mis en examen pour homicide involontaire avant de le remettre en liberté à 13 heures. L homme a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de détenir des armes et de participer à des actions de chasse. Certes, «l hypothèse d unaccidentdechasseestprivilégiée mais, pour le reste, nous avons des indices suffisamment graves et concordants pour décider cette mise en examen», déclarait, hier, le viceprocureur, Hervé Tétier. Alors qu il circule dimanche sur la D 932 à Chamant (Oise), en direction de Senlis, la victime est frappée d une balle à la mâchoire, qui vient de traverser son pare-brise arrière avant de ressortir par l avant. Il meurt sur le coup. Lors desagardeàvue,lechasseuradéclaré avoir tiré à deux reprises en direction d unsanglier:unepremièrefoisfaceà laforêtetdosàlarouteetuneseconde fois,ensuivantsacible,parallèlement à la route. Toujours selon le chasseur, lors de ce second tir, la balle aurait ricoché sur l animal avant de dévier de sa trajectoire. C est là qu elle aurait atteintlevéhicule. ndeuxreconstitutions Mais le vice-procureur souligne que «si le caractère involontaire du tir n est pas remis en cause, les circonstances exactes de l accident ne sont pas encore précisément déterminées». Deux reconstitutions ont été effectuées et plusieurs témoins ont été entendus. «Mais à ce stade de l enquête,onnepeutniétablirl angleprécis du tir, ni confirmer le ricochet, ni même exclure le tir direct. Nous ne pouvons pas non plus dire avec justessequelleétaitladistanceentreletireur et la voiture.» Outre les recherches de la balle mortelle, toujours pas retrouvée, les enquêteurs attendent aussilesrésultatsdel expertisevétérinairedusanglier.«ils agitd évaluersi laballeapuricochersurl animal.» L épouse de la victime, qui était à bord du véhicule, est sortie de l hôpital lundi et fait l objet d un suivi psychologique. Elle aurait signalé la présence de chasseurs près de la route juste après l accident. Le procureur confirme que deux des participants à la battue sont vite arrivés sur les lieux et sont restés sur place jusqu à l arrivéedessecours.lecodedechasseimpose des règles strictes de sécurité : il estnotammentformellementinterdit de tirer en direction d une route ou d habitations. FLORIANE LOUISON C étaitcomme si elles avaient signé uncontratàdurée indéterminée avec leschefsdecegang Une source proche de l affaire être «louées» jusqu à en fonction de leur «talent» de cambrioleuse. «Plus elles étaient douées et plus elles étaient chères, poursuit la même source. Une affaire de la même nature a été récemment démantelée par les gend a r m e s à L i l l e (Nord). Ce sont des pratiques répandues dans ce type de milieu. Mais il est très difficile de savoir ce que ces jeunes filles deviennent après avoir largement servi dans ces réseaux.» Au cours de la perquisition de plusieurs caravanes, les enquêteurs de la SD ont saisi 2kg de bijoux en or, un four, un moule à lingot, en argent liquide ainsi que des devises étrangères. «Les caïds de ce gang s occupaient euxmêmes de la transformation des bijoux volés en lingot d or, note un proche de l affaire. Ils se rendaient ensuite à Anvers, en Belgique, dans une boutique ayant pignon sur rue pour les revendre.» Toujours selon nos informations, deux voyages par mois étaient organisés pour écouler leur précieux butin outre-quiévrain. En revanche, la destination finale de l argent issu de ces multiples vols n a pas pu être déterminée. Par ailleurs, deux suspects, présentés comme les principaux donneurs d ordre, n ont pas pu être interpellés. Nebosja B., 41 ans, et sa compagne, Zora J., 26 ans, ont pris la fuite à l étranger après la condamnation de l un d entre eux à une peine de prison ferme dans un autre dossier. Les investigations se poursuivent pour tenter de retrouver leur trace. STÉPHANE SELLAMI Lemystérieuxtirmortelduchasseur Senlis(Oise),hier.HervéTétier, levice-procureur.(lp/florianniget.) LA QUESTION WEB Etes-vous inquiet quand vous passezdansunezonedechasse? Oui:85,6% Non:14,4% votants sur Leparisien.fr FAITSDIVERS EXPRESS Irradiésd Epinal: troispeines deprisonferme A lorsqu entre2001et2006prèsde 450 patients traités pour des cancers les irradiés d Epinal ont été victimes de surdoses de radiation, la justice a condamné hier deux médecins et un radiophysicien à de la prison ferme. Douze des irradiés sont morts et les autres souffrent d atteintes graves du système urinaire et anal. Six ans après les premières plaintes, les juges ont ainsi estimé que le radiophysicien était coupable d homicides et blessures involontaires, ainsi que de soustraction de preuve. Il est donc condamné à trois ans de prison, dont dixh u i t m o i s f e r m e e t d amende. Par ailleurs, il ne pourra pas exercer sa profession pendant cinq ans. Les deux radiothérapeutes sont, quant à eux, condamnés à quatre ans de prison, dont dix-huit mois ferme et d amende, pour homicidesetblessuresinvolontaires, ainsi que non-assistance à personne endanger. Peineassortied uneinterdiction définitive d exercer. Lemeurtrierprésumé de la joggeuse retrouvée jeudi dernier à Nîmes a été mis en examen et écroué hier. Ce Britannique de 32 ans assure ne se souvenir de rien, mais c est son ADN qui l a trahi. Le procureur a, quant à lui, précisé que la qualification choisie de «meurtre aggravé» permet de retenir que l homicide volontaire a été commis pour favoriser ou effacer un autre crime. En l occurrence une agression sexuelle. Sixmoisdeprisonsont requis contre le maire du Mont-Saint-Michel, jugé hier pour «prise illégale d intérêt». Eric Vannier est accusé par l ancien maire d avoir usé de son statut d élu pour faire en sorte que le point de départ des navettes qui transportent les touristes de la côte au rocher soit situé juste devant ses établissements de restauration. Le jugement sera rendu le 27 février. Ensanglantée,un couteau planté dans le thorax, une femme a sonné hier matin chez sa voisine avant de mourir à Plonéour-Lanvern (Finistère). Alertés, les gendarmes ont retrouvé au domicile de la victime le corps de son mari, qui portait de nombreuses plaies faites à l arme blanche. La femme a eu le temps de prononcer quelques mots avant de décéder. Une enquête a été ouverte. DANS VENDREDI Ladoubleviede l assureur d Arras nsa veuve a découvert ses secrets nmeurtre ou suicide nun nouveau juge pour relancer l enquête

13 L actualité /Faitsdivers Le Parisien / Jeudi 31 janvier L appel demichaël Blanc àhollande AprèslalibérationdeFlorenceCassez, nousavonsrencontrécefrançais détenudepuistreizeansenindonésie. JAKARTA(INDONÉSIE) Denotreenvoyéspécial le plus grand complexe pénitencier d Indonésie. Dans l un des faubourgs de C est la tentaculaire Jakarta, Cipinangaligneplusieursprisonsenbéton, hérissées de barbelés. Michaël Blancaprissesquartiersdansla«narcotica», réservée aux affaires de stup personnesysontdétenues, pour 1084places.Unefouille,untampon surlebrasetlalourdeportes ouvre. On découvre Michaël Blanc dans la salle informatique, qui donne sur un patiooùlesdétenus«privilégiés» peuvent recevoir leurs proches. A l écart, un garde veille. De son pénitencier, Michaël retrace sa vie de prisonnier, ditsesespoirs, sacolère, eten appelle à François Hollande, pour simplementfairerespectersondroità unelibérationconditionnelle. Avez-vous suivi la libération de Florence Cassez? MICHAËL BLANC. Très peu. Je suis coupé du monde. La télévision ne diffusequelesinformationsindonésiennes.c estmamère quiestmonlien avec l extérieur. Si Sumatra VIÊT NAM MerdeChine Méridionale MALAISIE Bornéo Célèbes INDONÉSIE elle n avait pas été là,jecroisqueje n aurais pas tenu C estellequim a ditpourflorence.jeneconnaispas soncas, maisc estbienpourelle. Quel regard portez-vous sur l action des autorités françaises dans votre dossier? L Indonésie est un pays souverain, je le comprends. Cela étant, Nicolas Sarkozy s est beaucoup bougé pour moi. L indonésiefaitpartiedug20.achaque rencontre entre les deux pays, mon cas était évoqué, et cela permettait de maintenir la pression. Aujourd hui, jesuisoublié. Noslettresau ministère des Affaires étrangères français ou à l Elysée n ont reçu aucune réponse.l autre problème est que,depuisdesmois,iln yaplus d ambassadeurdefrancesurplace. Après treize ans de prison, oùenêtes-vous? J ailarage. Mademandedelibération conditionnelle aurait dû aboutir en août.jemeforçaisànepasespérer. Rienn estarrivé. Leministèredel Immigration refuse demedélivrerun visa.toutçaest politique.ilyade larancœurdesindonésiens contre lesétrangers. Pensez-vous à votre libération? Beaucoup. Depuis 2008, je me suis reprisàespérer.avant,jenevoulaispas de calendrier. Maintenant, j en ai un. Jemedisque,sitoutvabien,ilme restetroisansaumaximum.maisje suisinquiet. Lesloissurlesremisesde peine sont en train d être durcies. Chaque année, j espère que ce sera la dernièreici.ilnememanquequ un coupdetampon Jakarta,le19avril2011.HelenLeTouzey,lamèredeMichaëlBlanc,atoutquittépour s installerdanslepaysoùsonfilsestdésormaisincarcérédepuis1999.(afp/roméogacad.) Java Jakarta Chaqueannée, j espère que ce sera la dernière ici OcéanIndien Jakarta(Indonésie).Aujourd huiâgéde39ans,michaëlblanc(icien2011)seraccrocheàl espoird unelibérationprochaine, dans«troisansaumaximum»,maiss inquiètedudurcissementdesloissurlesremisesdepeine.(afp/roméogacad.) Quelles sont vos conditions de détention? J ai fait quatre prisons différentes. A Bali, c était ultraviolent, même entre Occidentaux.Leplusdur,celaaétéla hautesécuritéàporong.onétaitau milieudesrizières.lachaleurétaitaccablante. Il y avait des affrontements sanglants, à coups de couteaux, entre descentainesdedétenus.danslatroisième, à Madiun, c était plus tranquille. Puis j ai demandé mon transfertàjakartailyadeuxans. Votre sort s en est trouvé amélioré? J y suis le seul Occidental. Les conditions de vie sont meilleures. Je fais beaucoup de sport, je regarde la télé. Jemesuismisaugraphisme.Je donne des cours, notamment d anglais, aux autres détenus. Il faut faire passerlesheuresetessayerdenepas penseràcequ ilyaautourdevous. S adevisepourraitêtre«jamais sansmonfils».depuis2000, Helen Le Touzey s est installée enindonésie.«quandj aivuquemichaël resterait enfermé, je me suis dit quejenepouvaispasrepartir»,ditelle. L ex-comptable savoyarde de 62ansalaisséderrièreellesavie d avant, ses autres enfants et petitsenfantspoursoutenirmichaël. nellevitdelacharité Al époque,elleneparlepasunmot d indonésien. Elle a appris depuis, «touteseule,danslarue».poids plumeetregardcommehabité,«elle est d un courage qui force l admira- En prison, l argent reste le nerf delaguerre? Toutsemonnaie.Ici,lemotgratuit n existe pas. Sans argent, vous n êtes rien.onpaiepouravoirdel eau,de l électricité. Dans la salle des ordinateurs, les disques durs explosaient à cause de la chaleur. L administration avouluquejepaiepourinstallerlaclimatisation. J ai refusé. La salle a été ferméetroismoisparmesurederétorsion, puisilsontcédé. Comment envisagez-vous votre avenir, votre réinsertion? Jenesaispas.Lemondeachangé,ça m inquièteunpeu.toutcequeje veux,c esttireruntraitsurcesannées etrepartirenfrancedèsquejelepourrai. Jerêvedevoirmafamille, d attendreuntrain,bref,defairetoutcequ il yadansunevieetquejen aiplus. Oublierneserapasfacile Proposrecueillispar NICOLASJACQUARD tion», commente un expatrié français.«audépart,j étaistrèsaigrie»,relèvehelenletouzey. Puiselleaapprisàcomposeretà trouver, avec le sourire, des solutions aux problèmes insolubles.«les conditions de détention, ici, ne sont pas les pires, analyse-t-elle. En revanche,jenecroispasqu ilyaitd administrationaussicompliquée.» Vivant«delacharité»,lamèrede Michaëladécidéderendrecequ on lui donnait en s occupant des prisonniers occidentaux incarcérés ici. Elle suit surtout les longues peines. Deux autresfrançaissontdanscecas:gérarddebetzetsergeatlaoui,quia REPÈRES n15 juin Naissance de Michaël Blanc à Bonneville(Haute- Savoie). n27 décembre Il est arrêté à Bali(Indonésie). D après les douanes, ses bouteilles de plongée contiennent 3,8 kg de cannabis. n16 novembre Condamné à perpétuité. n2008. Sa peine est commuée en vingt ans de réclusion. naoût Michaël Blanc est théoriquement accessible à la libération conditionnelle. n2016. Le Français pourrait bénéficier d une libération définitivesilesloissurles réductions de peine lui sont appliquées. Samère,inépuisablesoutien écopé de la peine capitale. Ce jour-là, Helenenchaînelestransports bondés et les allers-retours entre prisons et hôpitaux.objectif:faireopérerunprisonnier souffrant depuis dix jours d une fracture de la mâchoire. Il faut batailler, payer les escortes, le repas des gardiens et, bien sûr, l opération, aumoins Chez elle, dans une petite maison, la chambre de Michaël est prête. Elle lereconnaît:aufildecesannées,ellea «apprisàaimerl Indonésie».«Audépart, je pensais que c était une parenthèsedansmavie,puisjemesuis renducomptequec étaitmavie.» N.J.

14 Le Parisien / Jeudi 31 janvier Avis de Décès 77 - AMPONvILLE M. et Mme Robert MOUSSINET, M.etMmeGermainGOYER, ses sœurs et beaux-frères, Jean-Pierre et Brigitte TRAVERS, Michel TRAVERS, Sylvie et Alain FERRARI, François et Graciete GOYER, ses neveux et nièces, ses petits-neveux et petites-nièces, et toute la famille, ontladouleurdevousfairepartdu décès de M. MARIUS DEBONNAIRE survenule24janvier2013danssa78ème année. Les obsèques civiles auront lieu le samedi2février2013,à15heuresau cimetière d'amponville, où l'on se réunira. Famille DEBONNAIRE 16,rueduPrieuré AMPONVILLE PF PrEvAutAt- 45 PuISEAuX PrOvINS M. et Mme Pierre VIALLEFONT, M. et Mme Bernard VIALLEFONT, M.etMmeMoniqueetBernardCORBEL, ses enfants, Frédéric, Cécile et Thibault, Marie-Laure et Louis, Jean-Baptiste et Laura, Bertrand et Nathalie, Thierry, Christophe, ses petits-enfants, Evann, son arrière-petit-fils, Mme Paulette VERBEKE, sa sœur, Mme Denise GREMMEL, sa belle-sœur, ses neveux et nièces, ainsi que toute la famille. Ontladouleurdevousfairepartdu décès de MME MADELEINE VIALLEFONT NéE GREMMEL survenu le 29 janvier 2013, à PROVINS, àl'âgede92ans. Les obsèques religieuses seront célébrées le samedi 2 février 2013 à16heures,enl'églisestayoulde PROVINS, et seront suivies de l'inhumation au cimetière PROVINS ville basse. Réunion et registre à signatures à l'église. M. et Mme Bernard VIALLEFONT 27 Rue de Rebais PROVINS. PF CANArD"LE CHOIX FuNérAIrE" 77160PrOvINS PrOvINS Jacques et Françoise MARTINAND, ses enfants; Frédéric et Rozenn, Benoît et Cynthia, Sébastien, ses petits-enfants; Kérian, Corentin, Brieuc, Matéo, Candice, ses arrière petits-enfants; Et toute la famille ontlatristessedevousfairepart dudécèsde MME RENéE MARTINAND NéE TRUGEON survenu le 28 janvier 2013, à PROVINS, dans sa 97ème année. La cérémonie religieuse sera célébrée levendredi1erfévrier2013à16heures, en l'église Saint-Ayoul de PROVINS, où l'on se réunira. L'inhumation aura lieu au cimetière ville basse annexe de PROVINS, dans le caveau de famille. Cetavistientlieudefaire-partet de remerciements. PF MArBrErIE PrADOuX-CHEvrIOt PrOvINS JOSSIGNY La famille LE BELLEC alatristessedevousfairepartdu décès de MME DENISE LE BELLEC survenule27janvier2013àl'âgede 81 ans. Nousvousinvitonsàpenseràellelors de ses obsèques religieuses qui seront célébrées le vendredi 1er février 2013 à 11 heures en l'église Notre-Dame des Ardents à LAGNY-SUR-MARNE. L'incinération aura lieu le même jour à 14H45 au crématorium de MONTFERMEIL. Ses cendres seront inhumées dans la sépulture de famille au cimetière Ancien de CHELLES. PF MArBrErIE SPérANzINI- FEuILLAtrE 77500CHELLES MONS EN MONtOIS Monique BROCHARD, sa fille; Laurence et Christian BROCHARD, ses petits-enfants; Guillaume et Morgane, ses arrière-petits-enfants; Ainsiquetoutelafamilleetsesamis ontladouleurdevousfairepartdu décès de MME MARCELLE LE RAT NéE LE HUéDé survenule23février2013,danssa 101ème année. Le service religieux a été célébré le mardi 29 janvier 2013, en l'église Saint Germain Lès Arpajon, suivi de l'inhumation dans l'intimité familiale au cimetière de MONS EN MONTOIS. Cetavistientlieudefaire-partet de remerciements. PrADOuX- CHEvrIOt (77)PrOvINS thiais Mme Clara GROMBKOWSKI, sa sœur; M. Christophe GUIRAUDEN, son neveu, Céline, son épouse et Corentin et Justine, ses enfants; Mme Sophie PAYET, sa nièce et Antonin, son fils; et toute la famille GUIRAUDEN et ses proches; ontladouleurdevousfairepartdu décès de MARIE-MADELEINE GROMBKOWSKI survenule27janvier2013,danssa 90ème année. La cérémonie religieuse sera célébrée le lundi4février2013à10h30,enl'église Saint Leu Saint Gilles de THIAIS, suivie de l'inhumation au cimetière communal de THIAIS. Un registre à signatures tiendra lieu de condoléances. POMPES FuNèBrES GéNérALES DE NOISY-LE-GrAND PrOvINS Ses enfants, petits-enfants, arrière petits-enfants, ses frères, belles-sœurs, ses neveux, nièces, cousins, cousines, ainsiquetoutelafamilleetsesamis, ontlatristessedevousfairepartdu décès de MME VVE LUCIEN LEROY NéE JEANNINE LAVAL survenu à PROVINS, le 28 janvier 2013, dans sa 85ème année. La cérémonie religieuse sera célébrée en l'église Saint Ayoul de PROVINS, le vendredi 1er février 2013 à 14H30, suivie de l'inhumation au cimetière de PROVINS ville basse ancien. Un registre à signatures tiendra lieu de condoléances. PF MArBrErIE BrIOIS NEGrEvErGNE GOuAIXEtPrOvINS LA GrANDE PArOISSE Mme CHOLET Lucette, son épouse Mme DELAVEAU Christine et M. DESJARDIN Thierry M.etMmeCHOLETChristianet Véronique M. Cholet Christophe Ses enfants, Sébastien, Virginie, Aurélie, Laurine et Maxime, ses petits enfants, M.etMmeDébonnaireSergeet Colette, Son beau-frère, ainsiquetoutelafamilleetsesamis. Ontladouleurdevousfairepartdu décès de M. CHOLET BERNARD survenu à MONTEREAU, le 28 Janvier 2013à80ans. La cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi 1er Février à 14H30 en l'église de la GRANDE-PAROISSE SEBOurG Seigneur, accueille en ta Demeure, M. ERIC ROGER décédé à VALENCIENNES, le mardi 29janvier2013àl'âgede55ans. Les funérailles religieuses seront célébréeslesamedi2février2013à 11 heures en l'église Saint-Martin de SEBOURG(59). L'offrande tiendra lieu de condoléances. Selon sa volonté, M. ROGER sera conduit au crématorium de BEUVRAGES, pour y être incinéré. Delapartde: Mathieu et Laetitia ROGER-ANCIAUX, Mathilde et Thomas ROGER- BOULEUX, ses enfants; Manon, sa petite-fille; M.etMmeFrancisetDanièleROGER- DASSONVILLE, ses parents; M.etMmeEmmanuelet Sylvie DECAMP- ROGER, M.etMmeVincentetCatherine ROGER- BROCQUET, ses frère, sœur, beau-frère et belle-sœur; Paul-Henri, Laurent et Marie, Claire, Luc, Hugoline, Séraphine, Louison, sesneveux; M.etMmeROGER-DELOFFRE et leurs enfants et petits-enfants, M.( )etmme( )ROGER-QUINET et leurs enfants et petits-enfants, sesonclesettantes; Toute la famille, ses voisins et amis, Le Docteur THOMAZEAU et le personnel soignant de la Polyclinique Vauban. Dans l'attente de ses funérailles, M. ROGER repose au funérarium des PF Gilbert SWIDEREK, 260, avenue Jean Jaurès à QUAROUBLE-QUIÉVRECHAIN(salon Camille COROT) où la famille recevra les visites les jeudi 31 janvier et vendredi 1er février2013,de15heuresà 18 heures. PF Et MArBrErIE GILBErt SWIDErEK La famille TREDANT 69 - MILLErY aleregretdevousfairepartdu décès de M. CLAUDE TREDANT MAIRE D'HéRICY-SUR-SEINE (77) DE 1983 à 1995 La cérémonie religieuse aura lieu le vendredi1erfévrier2013à14h30en l'église de MILLERY(69) villemer Mme Mauricette GAILLARD, sa maman, Vincent, Isabelle, Julien et Benjamin, ses enfants, Mathéo et Tom, ses petits-enfants, Mme Christiane GAILLARD et M. Patrick SACAULT, M. et Mme Jean-Pierre GAILLARD, Mme Régine GAILLARD, ses frère, soeurs, beau-frère et belle-soeur, Ses neveux et nièces, Mme Viviane GAILLARD, ainsi que toute la famille, ontladouleurdevousfairepartdu décès de M. JEAN-CLAUDE GAILLARD survenule26janvier2013,à FONTAINEBLEAU, à l'âge de 56 ans. La cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi1erfévrier2013,à15heures,en l'église de VILLEMER, où l'on se réunira, suivie de l'inhumation au cimetière de VILLEMER. Un registre à signatures tiendra lieu de condoléances. EtS LOMBrAGE NEMOurS La reproduction de nos petites annonces est interdite 77 - NOYEN-Sur-SEINE Mme Christiane LOOTEN, son épouse, Mme Ghislaine LOOTEN, M. et Mme Philippe BUIDIN, ses enfants, Alexandra, Emmanuelle, Leslie, Laetitia et Alisson, ses petites-filles et ses arrière petits-enfants, ainsiquetoutelafamilleetamis ontladouleurdevousfairepartdu décès de M. CLAUDE LOOTEN survenule28janvier2013,danssa 82ème année. L'incinération aura lieu le vendredi 1er février 2013 à 15H30 au crématorium de SAINT FARGEAU-PONTHIERRY où l'on se réunira. Un registre à signature recevra les condoléances. Cet avis tient lieu de faire-part. PFKNIBBEBrAY-Sur-SEINE Décès d un proche, informez et remerciez vos proches, présentez vos condoléances ou honorez leur mémoire pour leur anniversaire Vos annonces par tél ou sur leparisien.fr, rubrique Annonces Avis de Remerciements 77 - PrOvINS Robert LARRIEU, Yvette TALÈS, Geneviève BERNAZZOLI, Pierrette REMAZEILLES, Odette TALÈS, Roger et Christiane LARRIEU, très touchés des marques de sympathie et d'amitié que vous leur avez témoignées lors du décès de GERMAINE LARRIEU vous adressent leurs sincères remerciements. PF MArBrErIE PrADOuX CHEvrIOt 77160PrOvINS NIvILLErS Annie et Gérard BEE, Nadège et Alain DELORMEL, Brigitte et Marcel PRELOT, Bruno et Corinne BOULANGER, Béatrice BOULANGER, ses enfants, ses petits-enfants et arrière-petits-enfants et toute la famille, profondément touchés des marques de sympathie qui leur ont été témoignées lors des obsèques de leur chère défunte MME ODETTE BOULANGER NéE DEBRAINE remercient toutes les personnes qui se sontassociéesàleurdeuil,etcellesqui ont apporté des fleurs, des plaques et des messages de condoléances. PF MArBrErIE HEurtEvENt 60000BEAuvAIS (J/N) 60 - SAuQuEuSE SAINt LuCIEN Ses enfants, ses petits-enfants, ses arrière petits-enfants, ses sœurs et beaux-frères, ses neveux et nièces, toute la famille profondément touchés des marques de sympathie qui leur ont été témoignées lors des obsèques de leur chère défunte MME JOSETTE DESBORDES NéE ALBERT remercient toutes les personnes qui se sont associées à leur deuil, celles qui ont apporté des fleurs et plaques, ainsi que celles qui empêchées leur ont exprimé leurs sentiments de condoléances. PF SAGNIEr CrEvECœur-LE-GrAND(60360) GrANDvILLIErSHALLOY Conférences, débats, salons, annoncez vos évènements dans le Parisien Vos annonces par tél ou sur leparisien.fr, rubrique Annonces

15 Les annonces judiciaires et légales 75 Le Parisien est officiellement habilité pour l année 2013 pour la publication des annonces judiciaires et légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements: 60(4,42 )-75(5,48 )-77(5,11 )- 78(5,23 )-91(5,11 )-92(5,48 )-93(5,48 )-94(5,48 )-95(5,23 )tarifsh.t.àlalignedéfinisparl arrêtéministérieldu21décembre2012. Le Parisien / Jeudi 31 janvier Constitution de société <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL Par acte SSP en date du 01/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : PON Forme : SARL Capital : Euros Siège Social : 18, Rue Fbg St-Martin, Paris Durée : 99 ans Objet social : Façonnage et assemblage, import, export et vetement pret à porter Gérant : M. JANTHATHAI Phong, 22 Av. Choisy, PARIS Immatriculation au RCS de PARIS Par acte SSP en date du 30/11/2012, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : ETHAN Forme : SARL Capital : 1000Euros Siège Social : 78 RUE D'ABOUKIR, PARIS Durée : 99 ans Objet social : ACHAT-VENTE DES ARTICLES VESTIMENTAIRES ET RETOUCHE Gérant : FAZLI SHOAIB 22 RUE DE L ESPERANCE CRETEIL Immatriculation au RCS de PARIS Par acte SSP du 10/01/2013 il a été constitué une société. Dénomination sociale: OBJECTIFCLEAN Forme: EURL Capital: 2000 euros Sigle: OC Siège: 231 rue Saint Honoré Paris Objet: Nettoyage Durée: 99 ans Gérant: M. Hicham Selouani, 38 boulevard Marcel Sembat Saint Denis Immatriculation au RCS de Paris Par acte SSP en date du 02/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : MATHILDE Forme : SASU Capital : 1000 Euros Siège Social : 9, Rue Ernestine, Paris Durée : 99 ans Objet social : graphiste, web master Président : Monsieur Huen Benoît Etienne Charles demeurant au 9, Rue Ernestine Paris Immatriculation au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SCI LA Par acte SSP en date du 24/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : SCI LA ROSALIE Forme : SCI Capital : 100 euros Siège Social : 98 avenue felix faure, paris Durée : 99 ans Objet social : La Société a pour objet : - l'administration par bail, location ou autrement, et notamment par mise à disposition gratuite au profit d'un ou plusieurs associés, de tous immeubles dont la société est ou pourra devenir propriétaire par voie d'acquisition, de construction, d'échange, d'apport ou autrement, - éventuellement et exceptionnellement l'aliénation du ou des immeubles devenus inutiles à la Société, au moyen de vente, échange ou apport en société, et généralement toutes opérations quelconques pouvant se rattacher directement ou indirectement à l'objet ci-dessus défini, pourvu que ces opérations ne modifient pas le caractère civil de la Société Gérant : Alexis Crombez Immatriculation au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>BAK Par acte SSP en date du 07/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : BAK SOLS Forme : SARL Capital : 8000Euros Siège Social : 210 RUE SAINT MAUR, PARIS Durée : 99 ANS Objet social : TOUT CORPS D'ETAT Gérant : MR MAHMOUD MOHAMMED KHALED 210 RUE SAINT MAUR PARIS Immatriculation au RCS de PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ESPACE BEAUTE DE Par acte SSP en date du 18/01/2013, il a été constituté une SARL dénommée: ESPACE BEAUTE DE PARIS Capital : euros Objet :coiffure artisanale ; tresses africaines ; nattes afro antillaises Siége social : 45, rue du Fbg Saint Martin PARIS Gérante : Mme SANOGO NONI SANOGO 14 rue Paul Verlaine NOISY LE SEC Durée : 99 ans Immatriculation au RCS DE PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>LA FOURMILIERE</M><R>LA Par acte SSP du 01/01/2013, il a été constitué une société. Dénomination sociale: LA FOURMILIERE Forme: SARL Capital: 1000 euros Siège: 5, avenue du père Lachaise Paris Objet: Post-production cinématographique et audiovisuelle Durée: 99 ans Gérant: M. Julien Ngo Trong 5, avenue du père Lachaise Paris Immatriculation au RCS de Paris <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ATELIER Par acte SSP en date du 15 Octobre 2012, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: ATELIER SUD Forme : SASU Capital : Euros Siège Social : 12 Rue de Port Mahon, Paris Durée : 90 ans Objet social : L'exercice de la profession d'architecte et d'urbaniste en particulier de la fonction de maître d'œuvre et toutes missions se rapportant à l'acte de bâtir et l'aménagement de l'espace. Président : Mme UTARD Epouse DAROUICH Sylvie demeurant 7 Allée St Gilles Vaucresson. Immatriculation au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CITTA Par acte SSP en date du 26 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: CITTA 36 Forme : SCI Capital : 150 euros Siège Social : 207 rue de Vaugirard, Paris Durée : 99 ans Objet social : Acquisition, administration et gestion de biens immobiliers et parts de SCI Gérant : Mme JUG Nathalie demeurant 207 rue de Vaugirard Paris Clause d'agrément : Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d'un Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Immatriculation au RCS de PARIS. Par acte SSP en date du 18/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : FORTUNATO Forme : EURL Capital : 1000 euros Siège Social : 37 rue des Mathurins, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Pose de carrelage, fourniture de carrelage Gérant : M.FORTUNATO Manuel demeurant 2 Allée Henri Matisse MERIGNAC Immatriculation au RCS de PARIS. Par acte SSP en date du 09/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : DOERS Forme : SASU Capital : 1000 Euros Siège Social : 230 rue du faubourg saint antoine, paris Durée : 99 ans Objet social : Conseil, strategie, creation et production de campagnes de communication au service de marques et organismes tiers. Président : Monsieur julien veillon 230 rue du faubourg saint antoine, Paris Immatriculation au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>BEATRICE MONNIER Par acte SSP en date du 26/1/13, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : BEATRICE MONNIER FORMATION Sigle : BMF Forme : SASU Capital : 1000 Euros Siège Social : 15 rue Poirier de narçay, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Formation sécurité routière Président : Mme Béatrice MONNIER, demeurant 15 rue Poirier de narçay Paris Immatriculation au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>FLEURS Par acte SSP en date du 28/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : FLEURS D'ORIENT Forme : SARL Capital : euros divisé en 100 parts de 10 euros Siège Social : 75, rue de Montreuil, PARIS Durée : 99 ANNEES Objet social : Esthétique, soins de corps, du visage, achat, vente, import export, commercialisation de tous produits liés à la beauté. Gérant : Madame Saadia EL KHOUZAIMI demeurant 5, rue Domremy PARIS Immatriculation au RCS de PARIS Suivant acte SSP en date du 15 novembre 2012, constitution de la SARL: KHYAMA Capital social : Euros 53 Rue Myrha PARIS Objet social : L'acquisition et l'exploitation de débit de boisson, marchands de vins et de liqueurs et de toute autre activité annexe - barbrasserie, jeux électriques et électroniques. Gérant : M. GASTON JOSEPH, 13 Rue Christino Garcia SAINT-DENIS Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS LES MARCHES PUBLICS Consultez aussi nos annonces sur Avis d'attribution <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ATTRIBUTION DE MARCHES EN Avis d'attribution de marchés 1. Pouvoir adjudicateur : ECOLE NATIONALE D'ADMINISTRATION 1, rue Sainte Marguerite F Strasbourg Cedex 2. Liste des marchés attribués au cours de la période NOVEMBRE- DECEMBRE 2012 (classement dans l'ordre chronologique d'attribution) Référence du marché : MAPA Objet du marché : Conception et réalisation de bilans personnalisés à destination des élèves issus des concours de l'éna en vue de l'accompagnement à l'élaboration de leur projet professionnel Date d'attribution : 06 novembre 2012 Attributaire : Version Originale avenue du Général de Gaulle NEUILLY-SUR-SEINE Montant HT du marché : 780,00 Euros/bilan ; maximum : 95 bilans/an (pas de mini/maxi en Euros) Nombre d'offres reçues 8 Offre la plus basse/élevée : 510,87 Euros HT par bilan / 2 131,96 Euros HT par bilan Critères d'attribution : valeur technique : 45 % ; délai de réalisation : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; DNA; le Parisien Référence du marché : MAPA B Objet du marché : Maintenance des appareils élévateurs de l'ecole - lot n 2 : maintenance des ascenseurs du site de Paris (6ème) Date d'attribution : 14 novembre 2012 Attributaire : OTIS Agence Patrimoine Public et Social 1 route du Port de Gennevilliers CLICHY LA GARENNE Montant HT du marché : 2 100,00 Euros/an (maximum : Euros/an) Nombre d'offres reçues 2 Offre la plus basse/élevée : 1 872,50 Euros HT par an / 2 100,00 Euros HT par an Critères d'attribution : valeur technique : 40 % ; délai d'intervention : 20 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien Référence du marché : MAPA C Objet du marché : Maintenance des appareils élévateurs de l'ecole - lot n 3 maintenance d'un appareil élévateur pour personnes à mobilité réduite sur le site de Paris (6ème) Date d'attribution : 14 novembre 2012 Attributaire : OTIS Agence Patrimoine Public et Social 1 route du Port de Gennevilliers CLICHY LA GARENNE Montant HT du marché : 300,00 Euros/an (maximum : Euros/an) Nombre d'offres reçues 2 Offre la plus basse/élevée : 300,00 Euros HT par an / 450,00 Euros HT par an Critères d'attribution : valeur technique : 40 % ; délai d'intervention : 20 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien Référence du marché : MAPA Objet du marché : Fourniture de solutions de communications mobiles Date d'attribution : 14 novembre 2012 Attributaire : SFR Business Team 12 rue de la Verrerie/Meudon Campus MEUDON Montant HT du marché : sans minimum ; sans maximum Nombre d'offres reçues 1 Offre la plus basse/élevée : sans objet Critères d'attribution : sans objet : marché subséquent à l'accord cadre n conclu entre l'ugap et la société SFR Organes de publication : BOAMP ; DNA ; le Parisien Référence du marché : MAPA A Objet du marché : Location de salles et prestations annexes pour le déroulement des épreuves écrites des cycles préparatoires et des concours d'entrée à l'ena - centre d'examen de Paris - lot n 1 : cycles préparatoires Date d'attribution : 28 novembre 2012 Attributaire : EXACO 5 bis, rue Théodore Hamont PARIS Montant HT du marché : ,50 Euros en 2013 (base : 950 candidats) ; maximum : Euros/an Nombre d'offres reçues 1 Offre la plus basse/élevée : sans objet Critères d'attribution : valeur technique : 65 % ; prix : 35 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien Référence du marché : MAPA B Objet du marché : Location de salles et prestations annexes pour le déroulement des épreuves écrites des cycles préparatoires et des concours d'entrée à l'ena - centre d'examen de Paris - lot n 2 : concours d'entrée (interne, externe, 3e concours). Date d'attribution : 28 novembre 2012 Attributaire : EXACO 5 bis, rue Théodore Hamont PARIS Montant HT du marché : Euros en 2013 (base : candidats) ; maximum : Euros/an Nombre d'offres reçues 1 Offre la plus basse/élevée : sans objet Critères d'attribution : valeur technique : 65 % ; prix : 35 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien Référence du marché : MAPA A Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 1 : curage - démolition - gros œuvre Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : H. Chevalier BP LE CHESNAY Cedex Montant HT du marché : ,76 Euros Nombre d'offres reçues 4 Offre la plus basse/élevée : ,80 Euros HT / ,00 Euros HT Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA B Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 2 : doublage - faux-plafond Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : Staff en Seine Sàrl 26 rue de Picpus PARIS Montant HT du marché : ,09 Euros Nombre d'offres reçues 2 Offre la plus basse/élevée : ,09 Euros HT / ,83 Euros HT Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA C Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 3 : menuiseries intérieures mobilier - métallerie Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : Ateliers Chollet Frères SAS 99 rue Victor Hugo THIAIS Montant HT du marché : ,98 Euros Nombre d'offres reçues 6 Offre la plus basse/élevée : ,45 Euros HT / ,00 Euros HT Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA D Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 4 : revêtement de sol Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : Sotrafran 11, place du Beffroi BEAUMONT SUR OISE Montant HT du marché : ,00 Euros Nombre d'offres reçues 2 Offre la plus basse/élevée : ,00 Euros HT / ,65 Euros HT Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA F Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 6 : électricité (courants forts et courants faibles) Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : Cerel 13 rue Henri Farman TREMBLAY EN FRANCE Montant HT du marché : ,50 Euros Nombre d'offres reçues 2 Offre la plus basse/élevée : ,50 Euros HT / ,13 Euros HT Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA G Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 7 : chauffage - ventilation Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : Spie IDF Nord-Ouest 28 bis boulevard Ornano SAINT DENIS Cedex Montant HT du marché : ,76 Euros Nombre d'offres reçues 1 Offre la plus basse/élevée : sans objet Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA H Objet du marché : Travaux de restructuration du hall d'accueil de l'ecole à Paris (6ème). - lot n 8 : déplacement de la plate-forme élévatrice Date d'attribution : 17 décembre 2012 Attributaire : SASU Techni Lab Service 6 rue de la Grande Fontaine CHAUSSY Montant HT du marché : 9 890,00 Euros Nombre d'offres reçues 1 Offre la plus basse/élevée : sans objet Critères d'attribution : valeur technique/qualité : 35 % ; critère environ. : 10 % ; délai : 15 % ; prix : 40 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien ; Le Moniteur des Travaux publics et du Bâtiment Référence du marché : MAPA A Objet du marché : Confection et livraison à domicile de plateaux-repas - lot n 1 : confection et livraison à domicile de plateaux - repas pour le site de Paris Date d'attribution : 28 décembre 2012 Attributaires : Marché multi-attributaires conclu avec 4 titulaires : 1. La Table de Cana ANTONY ; 2. Room Saveurs PARIS 3. Paris Traiteur COURBEVOIE ; 4. Classcroute PARIS Montant HT du marché : maximum : Euros/an Nombre d'offres reçues 5 Offre la plus basse/élevée : Prix moyen du plateau : 21,09 Euros HT / Prix moyen du plateau : 29,47 Euros HT Critères d'attribution : valeur technique et qualité : 35 % ; plan de maîtrise sanitaire : 10 % ; critère environnemental : 10 % ; délais : 10 % ; prix : 35 % Organes de publication : BOAMP ; Le Parisien Par ailleurs, 10 (dix) marchés ont été attribués au cours de la période novembre-décembre 2012, relatif à des prestations concernant exclusivement le site strasbourgeois de l'ecole et pour lequel un avis d'attribution a été envoyé au journal d'annonces légales Dernières Nouvelles d'alsace (DNA) ainsi qu'au BOAMP. 3. Voies de recours et délais : les candidats dont l'offre n'a pas été retenue peuvent former un recours contre l'attribution du marché devant le Tribunal administratif de Strasbourg dans un délai de 2 mois à compter de la publication du présent avis d'attribution. 4. Date d'envoi à la publication du présent avis : 25 janvier 2013.

16 Les annonces judiciaires et légales Le Parisien est officiellement habilité pour l année 2013 pour la publication des annonces judiciaires et légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements: 60(4,42 )-75(5,48 )-77(5,11 )- 78(5,23 )-91(5,11 )-92(5,48 )-93(5,48 )-94(5,48 )-95(5,23 )tarifsh.t.àlalignedéfinisparl arrêtéministérieldu21décembre2012. Le Parisien / Jeudi 31 janvier Constitution de société <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>HOME 7 5 Par acte SSP en date du 25/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : HOME REALISATION Forme : SARL Capital : 500 euros Siège Social : 2 bis rue Dupont de l'eure, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Commerce de gros/demi gros de matériel sanitaire. Import/export Pierre naturelle, plan de travail, meuble de cuisine, mise en œuvre Gérant : Mr Ribeiro William 8 rue des réservoirs Yerres Immatriculation au RCS de PARIS Par acte SSP en date du 28 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: INKOMING Forme : SASU Capital : 1000 Euros Siège Social : 8 rue Lemercier, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Société spécialisée dans la conception de solutions dans le domaine des NTI Président : M. KARAKAS FATHI demeurant 27 av. Louis Georgeon Cachan Immatriculation au RCS de PARIS. Par acte SSP en date du 25 octobre 2012, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: DESTOCKAZ Forme : SARL Capital : Euros Siège Social : 96 RUE LEGENDRE, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Import export de matériel informatique et multimédia Gérant : M CHEBBAH Lotfi, demeurant 07 BD FLANDRIN PARIS Immatriculation au RCS de PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>IMOVE Par acte SSP en date du 26 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: IMOVE DEMENAGEMENT Forme : SARL Capital : Euros Siège Social : 6, Rue Benjamin Franklin, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Le transport, le déménagement et le garde-meubles. La location de véhicules. Gérant : M. ABITBOL Jonathan, demeurant 6, Rue Benjamin Franklin, PARIS Immatriculation au RCS de PARIS Aux termes d'un acte SSP en date du 07/01/2013, il a été constitué la société dénommée : STHT INTERNATIONAL Forme : SARL. 57, rue de Montreuil, PARIS. Objet : import-export, achat, vente, en gros, en demi gros, et en détail des pièces automobile et toutes activités annexes. Durée : 99 ans. Capital : Euros. Gérante : Mme IGDIRSAL épouse TUREDI SEVAL demeurant 2, allée La Fayette, CREIL. Immatriculation : au RCS de PARIS. Par acte SSP du 09/01/2013 il a été constitué une société. Dénomination sociale: STASCH Forme: SASU Capital: 100 euros Siège: 8 rue du faubourg Poissonnière Paris Objet: La détention et la gestion des participations dans tout type de sociétés Durée: 99 ans Président: M. Schwab Stan, 32 rue Le Peletier Paris Immatriculation au RCS de Paris <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>DAYDREAMER Par acte SSP en date du 28 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: DAYDREAMER STUDIO Forme : SARL Capital : Euros Siège Social : 128 rue Cardinet, Paris Durée : 99 ans Objet social : Développement d'applications informatique à caractère vidéo ludique. Gérant : M. Pierre SULPICE, 128 rue Cardinet, Paris Immatriculation au RCS de PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>RS Par acte SSP en date du 08/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : RS TRANSPORT Forme : SARL Capital : EUROS Siège Social : 3, square de la Salamandre, PARIS Durée : 99 ans Objet social : Transport routier de marchandises Location de véhicules industriels Gérant : Mme SMAALI Intissar née TALEB, demeurant 3, square de la Salamandre PARIS Immatriculation au RCS de PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL COUCOU Avis est donné de la constitution de la Société dénommée : COUCOU PRESSING Forme : SARL. Capital : Euros. Siège : 37 rue Marcadet PARIS. Objet : l'exploitation de tout fonds de commerce de PRESSING TEINTURERIE - BLANCHISSERIE. Durée : 99 ans. Gérante : Mlle SLAMA Karine Esther, de nationalité française, demeurant 37 rue Marcadet PARIS. La société sera immatriculée au R.C.S. de PARIS. Suivant acte SSP en date du 12 décembre 2012, constitution de la SASU: Dénomination : PRODICOP Capital : euros 82 rue Raymond Losserand PARIS Objet : vente en gros et au détail de tous produits manufacturés (art de la table, literie). Président : M. Samir SERGUINI, 1 avenue des Charmilles GAGNY Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS Suivant acte SSP en date du 24 janvier 2013 constitution de la SARL : KARSSEN Capital social : Euros 1 bis rue Joseph Dijon PARIS, Objet : Pizza - Salade - Pates - Dessert - Boissons à emporter ou en livraison, sans vente de boissons alcoolisées. Gérant : Mr Karim BENRABIA - 8 rue Etienne Jodelle PARIS, Durée : 99 années à compter de son immatriculation au RCS de PARIS. Divers société AVILE SARL au capital de 3000Euros 27 AVENUE DE FONTAINEBLEAU KREMLIN BICETRE RCS N : de CRETEIL L'AGE du 12/12/2012 a décidé de transférer le siège social au 13 RUE DE L'ETOILE, PARIS à compter du 12/12/2012. Gérant : MR HU QUNHE 27 AVENUE DE FONTAINEBLEAU KREMLIN BICETRE En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PARIS. Mention sera faite au RCS de CRETEIL. DBM GENERIK SARL au capital de Euros siège social : 37, rue des Mathurins PARIS RCS PARIS Aux termes d'un procès-verbal de l'ago réunie en date du 30 juin 2012, les associés ont nommé en qualité de : Commissaire aux comptes titulaire : La société EXAFI, sise 79, avenue de Villiers PARIS, RCS PARIS Commissaire aux comptes suppléant : La société AGONE sise 85 B, avenue Thiebaut LE VESINET, RCS VERSAILLES Mentions en seront faites au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ADC ADC FRANCE SARL au capital de 1500 euros 96 rue Damrémont PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 24 décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 26 décembre 2012, a été nommé liquidateur M. ARAUJO Daniel, demeurant 96 rue Damrémont PARIS. Le siège de liquidation a été fixé au siège de la société. L'adresse de correspondance est celle du domicile du gérant liquidateur Suivant la délibération de L'AGE en date du 24 décembre 2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 26 décembre <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>5 ETOILES</M><R>SARL 5 Suivant acte SSP en date du lundi 31 décembre 2012, enregistré au SIE de SIE DE PARIS 17EME LES BATIGNOLLES, le lundi 07 janvier 2013, Bord. 2013/9, case n 2, 5 ETOILES SARL, au capital de : Euros Euros, sise 46 RUE POUCHET PARIS, immatriculée au RCS de : PARIS, sous le numéro de : a cédé à : LE FOURNIL DES EPIENETTES SARL, au capital de : 3000 Euros euros, sise 46 RUE POUCHET PARIS, immatriculée au RCS de : PARIS, sous le numéro de : EN COURS D'IMMATRICULATION. La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix de Euros euros. L' entrée en jouissance a été fixée au : mardi 01 janvier Les oppositions s'il y a lieu seront reçues dans les 10 jours en date de la dernière des publications légales pour la validité à : CBT CFI CONSULTANTS 9 RUE PETIT PARIS. Et pour correspondance : CBT CFI CONSULTANTS 9 RUE ETIT PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>TAYLOR MADE TAYLOR MADE RECRUTEMENT SARL au capital de Euros 11, rue du Faubourg Poissonnière PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 31 Octobre 2012 a décidé d'augmenter le capital d'une somme de euros par incorporation de réserves pour le porter à euros. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>LA PETITE LA PETITE POMME SARL au capital de 3000Euros 183 rue Saint Denis Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 10/12/2012 a décidé de nommer gérant Madame PAN Aiping 61 rue Pollet Aulnay SS Bois à compter du 10/01/2013, en remplacement de Madame BAVANKIEWICZ Shujuan démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>FRANCE AVENIR CONSTRUCTIONS</M><R>FRANCE FRANCE AVENIR CONSTRUCTIONS SARL au capital de 500 Euros 106 av de la république PARIS RCS PARIS L'AGE du 31/12/2012 a décidé de tranférer le siège social du 106 avenue de la république à PARIS (75011) au 7 rue Pierre et Marie CURIE à LAMBALLE (22400) à compter du 01/01/2013 Mention sera faite au RCS de PARIS, et de ST BRIEUC <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>5 5 ETOILES SARL au capital de Euros 46 RUE POUCHET PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 31 DECEMBRE 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 DECEMBRE 2012, a été nommé liquidateur MR BOUZIDI Nasser N2 LE 21 juin 1952 à GHOMRASSEM (TUNSIE) de nationalité TUNISIENNE Demeurant au 46 RUE POUCHET PARIS. Le siège de liquidation a été fixé au 46 RUE POUCHET 7517 PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>HARAS DE LA VALETTE</M><R>HARAS HARAS DE LA VALETTE SCEA au capital de Euros 209 Rue de la Croix Nivert PARIS RCS PARIS Par AGO du 24 décembre 2011, il avait été la nomination de Mme Françoise Laurent demeurant 52 Boulevard Maillot Neuilly Sur Seine en remplacement de Mr Thibault Hutin ayant donné sa démission. Les formalités n'ont pas été effectuées au RCS de Nanterre avant le transfert de siège social décidé le 1er janvier 2012 ; les formalités légales seront régularisées auprès du RCS de Paris. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M> SARL F.M</M><R>SARL SARL F.M Au capital de Euros 33 RUE PIERRE FONTAINE PARIS RCS DE PARIS B Suite à une AGE DU 7 JANVIER 2013 Mr TOLBA Asdhraf Ibrahim a cédé ses 420 parts sociales de la SARL F.M à Mr BOUTBIER Ali pour un Prix de Euros. Le Prix de cession sera payé par un échéancier de 6 mois. Pour Avis la Gérance <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>BRANDME</M><R>RECTIF Rectificatif suite à l'annonce parue le 17 Décembre 2012, concernant la société : Rectificatif suite à l'annonce parue le 15/01/2013, concernant la société : LAMAS il fallait lire : 'La date de clôture de la liquidation est le 31/12/2012 et non le 28/12/2012'. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>TURPIN</M><R>LIQ RAD TURPIN EURL au capital de Euros 111 RUE DE TOCQUEVILLE PARIS RCS N : de PARIS Suivant la délibération de L'AGE en date du 31 Décembre 2012: Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 décembre <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>EURO EURO MONTAGE SARL au capital de 4000 Euros 142, rue de Clignancourt PARIS RCS N : de PARIS L'AGO du 31/03/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/03/2012, a été nommé liquidateur M. IHIRI Ahmed Salek, demeurant 108 rue Maurice Braunstein MANTES LA JOLIE. Le siège de liquidation a été fixé au 142, rue de Clignancourt PARIS DHAKA SARL au capital de BOULEVARD D'ALGERIE PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 01/01/2013 a décidé de nommer gérant M. KHAN MD Abdul Majid, 6 rue Maurice Ravel, Rosny-Sous-Bois à compter du 01/01/2013, en remplacement de Monsieur ALI JAFAR REZWAN démissionnaire. BRANDME il fallait lire : 'Gérant: Mme Zerguite Badira 26 rue d'aubervilliers Paris'. PANO SARL au capital de Euros 75 Rue Vauvenargues PARIS RCS N : de PARIS Suivant la délibération de L'AGE en date du 17/12/2012: Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 30/08/2012. VINCYANN SCI au capital de 100 euros Siège social: 38 rue de Lagny Paris RCS Paris L'AGE du 19/12/2012 a décidé de transférer le siège social à 23 rue Pouchet Paris à compter du 01/01/2013. Modification au RCS de Paris. SARL LORIS Au capital de Euros 26, rue des Rigoles PARIS RCS PARIS Suivant PV de l'assemblée générale du 10 janvier 2013, la collectivité des associés a nommé Mme TALUNTE Jurate demeurant Chez M. EL SAYED Abdelghany, 17, rue Rabelais, LA COURNEUVE, en qualitét de gérante en remplacement de M. FAROUK RAGAB ABDOU Nassar, démissionnaire, à compter du 10 janvier Mention au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>AU PETIT AU PETIT NAPOLEON SARL au capital de 7500Euros 98 BOULEVARD PONIATOWSKI PARIS RCS N : de PARIS Suivant la délibération de L'AGE en date du 31 DECEMBRE 2012: Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 30 SEPTEMBRE SAAM SARL au capital de Euros 26, rue de la Chapelle PARIS RCS N : de PARIS L'AGO du 31/12/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2012, a été nommé liquidateur M. SAIEM Anis, demeurant 69 voie de la Grange TAVERNY. Le siège de liquidation a été fixé au 26, rue de la Chapelle PARIS SAI SARL au capital de euros 23, rue du Départ PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 03 janvier 2013 a décidé de transférer le siège social au 101, rue du Sèvres Lot 1665, PARIS CEDEX 06 à compter du 03 janvier En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SONAR SONAR BANGLA SARL au capital de 8000 euros 27 RUE STEPHENSON PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 01/01/2013 a décidé de nommer gérant M. KHAN MD Abdul Majid, 6 rue Maurice Ravel, Rosny Sous Bois à compter du 01/01/2013, en remplacement de M. ALI JAFAR REZWAN démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>GEMINIS GEMINIS SERVICES SAS au capital de euros 18, rue des Maraichers Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 01 janvier 2013 a décidé de nommer Président M. JAVED yahya, demeurant 5 boulevard Davout Paris à compter du 01 janvier 2013, en remplacement de Elyone SAS démissionnaire.

17 Les annonces judiciaires et légales Le Parisien est officiellement habilité pour l année 2013 pour la publication des annonces judiciaires et légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements: 60(4,42 )-75(5,48 )-77(5,11 )- 78(5,23 )-91(5,11 )-92(5,48 )-93(5,48 )-94(5,48 )-95(5,23 )tarifsh.t.àlalignedéfinisparl arrêtéministérieldu21décembre2012. Le Parisien / Jeudi 31 janvier Divers société <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>BRUSHING CHRONO 7 5 MANUCURE STREET SARL au capital de 2500 Euros 150 avenue EMILE ZOLA PARIS RCS N : de PARIS L'AGO du 13 janvier 2013 a décidé de prendre pour nouvelle raison sociale : BRUSHING CHRONO 15TH <J3><O> </O><J>25/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL ARC EN SARL ARC EN CIEL Capital : 8000 euros 47 rue du chateau d ' eau paris RCS: Paris Aux termes du pv de l'age en date du 21/01/2013, à 10h, il résulte que les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 21/01/2013 et sa mise en liquidation. L'assemblée susvisée a nommé comme liquidateur M. SIDIBE OUSMANE demeurant chez M. BOUA LILI et MLLE IPOH au 2 square nouveau BELLEVILLE PARIS, avec tous les pouvoirs étendus pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la cloture de celle ci. Le siége de la liquidation est fixé au siège social, adresse à laquelle toutes correpondances devra etre envoyée, actes et documents relatifs à la liquidation devront etre notifiés. Aux termes du PV de l'age en date du 21/01/2013, à 12h, les associés aprés avoir entendu le rapport du liquidateur ont approuvé les comptes de liquidation ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat puis ont prononcé la cloture des opérations au 21/01/2013, le dépot des actes et piéces relatifs à la liquidation seront efectués au greffe du tribunal de Paris. Mention au RCS DE PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>COMPAGNIE DU COMPAGNIE DU PERCHE SARL au capital social de Euros 5 place de Wagram PARIS R.C.S. PARIS Le 30 Juin 2011, lors de l'assemblée générale il a été établie un procès verbal pour constater la reconstitution des capitaux propres. Pour avis. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>DECO DECO BAR SARL SARL au capital de Euros siège social : , avenue Jean Jaurès PARIS cedex 19 RCS PARIS Suite à l'age du 21 janvier 2013, il a été décidé de transférer le siège social à Rivers Slde View Thornes Lane WAKEFIELD WF1 5QW Westyorkshire (Grande Bretagne) et de à compter du 31 janvier Mention faire au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>JOEL JOEL PEINTURE SARL au capital de 1000 Euros 25 Rue Villiot Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 21 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant Mr. SABBEGH Sofiane, demeurant au 115 Rue Molière Ivry Sur Seine. à compter du 21 Janvier 2013, en remplacement de M. TABOUAI SAMI démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>TS & TS & MOBILE SARL au capital de Euros 239, rue du Faubourg Saint Martin PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 22 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant M. NAVARATNAM Sasikaran demeurant Chez M. SEEITHAMBY Veupillai, 7 Bis rue Duvergier PARIS à compter du 22 Janvier 2013, en remplacement de M. SRITHARAN Manickavasakar démissionnaire. Additif suite à l'annonce parue le 20 novembre 2012 concernant la SARL SERVICES E.T.I. Il y a lieu de rajouter : portant le capital social de Euros à Euros. SARL S.N.B CORE Au capital de Euros 38, rue Dunois PARIS Cedex 13 RCS PARIS B Aux termes d'une AGE en date du 22 janvier 2013, les associés ont approuvé à l'unanimité la nomination de M. QUINANGA TITO BIANDA demeurant 65, avenue Aristide Briand, VILLEPARISIS en qualité de gérant à compter de ce jour en remplacement de M. KIDIMA DIELU KABANGU Grégroire, démissionnaire. Mention au RCS de PARIS. GITES DE TREFLES SARL au capital de Euros 23 rue Jean-Claret CLERMONT-FERRAND RCS CLERMONT- FERRAND Le 20 décembre 2012, l'age a décidé de la transformation de la société en SAS. En conséquence, il a été mis fin aux fonctions de gérant de Monsieur Pierre-Henri GAUDRIOT et a été nommé Président, Monsieur Pierre-Henri GAUDRIOT, 18 rue Berthollet PARIS. Le même jour, il a été décide de modifier la dénomination de la société en REVEA et de transférer le siège social au 33 rue Crémieux PARIS. En conséquence la société sera immatricule au RCS de PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>20</P><C>1</C><B> </B><M>IF IF STAR SARL au capital de euros 101 avenue du Général Leclerc Paris 14 RCS PARIS Aux termes d'une AGE en date du 22 janvier 2013, il a été décidé de transférer le siège social au 116, rue Sadi Carnot, Bagnolet. En conséquence la société sera radiée au RCS de PARIS et fera l'objet d'une nouvelle immatriculation au RCS de Bobigny. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>2</C><B> </B><M>GUEZZOUR GUEZZOUR AUTOMOBILES EURL au capital de rue legendre paris RCS N : de PARIS L'AGE du a décidé de transférer le siège social au 1 rue Guy Moquet, argenteuil décide de changer de dénomination social : nouvelle dénomination social Val D'Argent Autos à compter du Gérant : Mr Chanai Mohamed 38 rue labriere Argenteuil En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PONTOISE. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>Hammond HAMMOND SCHOOL SAS au capital de Euros 40, rue Irenée blanc Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 23 Décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 23 Décembre 2012, a été nommé liquidateur Madame Coral HAMMOND, demeurant à PUTEAUX(Hauts de seine) 90 avenue du général de Gaulle.. Le siège de liquidation a été fixé au 40, rue Irenée Blanc PARIS Suivant la délibération de L'AGE en date du 23 Décembre 2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 23 Décembre <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>UYEN UYEN PHUONG SARL au capital de ,50 Euros 163 rue de Tolbiac PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 28 décembre 2012 a décidé d'augmenter le capital d'une somme de ,00 euros par apport de numéraire pour le porter à ,50 euros. Suivant acte SSP en date à PARIS du 15 novembre 2012, la société K.M.F SARL au capital de Euros, siège social 53 Rue Myrha PARIS, immatriculée au RCS PARIS sous le numéro , a donné location gérance à la société KHYAMA SARL au capital de Euros, siège social 53 Rue Myrha PARIS, en cours d'immatriculation au RCS de PARIS L'exploitation d'un fonds de commerce CAFE - BAR lui appartenant et exploité 53 Rue Myrha à PARIS (75018), pour lequel la SARL «K.M.F» est immatriculée au RCS de PARIS, sous le numéro , à compter du 1er décembre 2012 pour une durée d'un an. En vertu de ce contrat, la société «KHYAMA», exploitera ce fonds à ses risques et périls et sous son entière responsabilité et la société «K.M.F.», loueur, ne sera tenu d'aucune dette ni d'aucun engagement contractés par le locataire gérant, et le fonds de commerce ne pourra en aucun cas être considéré comme gage des créanciers du locataire-gérant. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M> SARL TOP TOP ASSURANCES Société A Responsabilité Limitée au capital de Euros 22, rue Roger Semat SAINT DENIS RCS PARIS Aux termes d'une délibération de l'assemblée générale extraordinaire en date du 15 Janvier Il a été décidé de : Cession des parts sociales : Mr TELLI Athmane cède ces parts sociales de la société TOP ASSURANCES à Mr KADI Kacem, qui accepte Changement de Gérant : Ancienne situation : Mr TELLI ATHMANE, né le 21/04/1982 à Asnières-sur-Seine, de nationalité Française, demeurant au : 13, Rue des Fougères PARIS et Mr KADI Khalid, né le 28/10/1981 à PARIS de nationalité Française, demeurant au 47 Rue de la Beaune MONTREUIL était co- gérant Nouvelle situation : Mr KADI Khalid, né le 28/10/1981 à PARIS de nationalité Française, demeurant au 47 Rue de la Beaune MONTREUIL est désormais le seul Gérant Mention au RCS de PARIS. SARL RADAR TRANSIT RTS SARL au capital de euros 10 rue des Deux Gares, Paris RCS PARIS Aux termes de l'age en date du 01/01/2013, les associés ont pris acte de la démission du cogérant M. MOUPA HESTON REGIS CARMEL DAVY. Gérant : M. MOUPA GREGROIRE DESTINY SARL au capital de Euros 249, rue du Fb St. Martin Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 31 Décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 Décembre 2012, a été nommé liquidateur M. DADA Toukir Shah, demeurant au 4, rue Lacepede Epinay sur Seine. Le siège de liquidation a été fixé au 249, rue du Fb St. Martin Paris Suivant la délibération de L'AGE en date du 31 Décembre 2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 Décembre <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>TUNISIE VOYAGES TUNISIE VOYAGES SERVICE SARL au capital de Euros 32, rue de Strasbourg PARIS RCS N : de PARIS L'AGO du 20 décembre 2012 a décidé de réduire le capital d'une somme de euros par imputation sur les pertes antérieures pour le porter à 1000 euros. TPT SARL au capital de Rue Vergniaud Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 31 décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 Décembre 2012, a été nommé liquidateur GALMI Christophe, demeurant 73, Rue Vergniaud Paris. Le siège de liquidation a été fixé au 73, Rue Vergniaud Paris Suivant la délibération de L'AGE en date du 31 décembre 2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 05 Janvier <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>EUROP AS EUROP AS TRANS EURL au capital de 8000 Euros 38, Rue Dunois Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 31/12/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2012, a été nommé liquidateur M. AIT OUARAB Samir, demeurant 115, Rue de la Pompe Paris. Le siège de liquidation a été fixé au 38, Rue Dunois Paris Suivant la délibération de L'AGO en date du 31/12/2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31/12/2012. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>GESTION DES GESTION DES RESSOURCES HUMAINES GRC SAS à associé unique au capital de euros 71 avenue Victor Hugo PARIS RCS PARIS Le 31 décembre 2012 a 18 h, l'associé Unique a décidé la dissolution anticipée de la société. Mme Anne GILNICKI demeurant 95 rue de Chézy NEUILLY SUR SEINE a été nommé Liquidateur. Le siège de liquidation est fixé à l'adresse du siège social. Le 31 décembre 2012 a 19 h, l'associé Unique a prononcé la clôture des opérations de liquidation. En conséquence, la société sera radiée au RCS de PARIS. GEIE ALAXION CONSULTANTS EUROPE siège social : 9, rue Christine PARIS RCS PARIS L'AGE du 31 décembre 2012 a décidé de la dissolution anticipée du groupement à compter du 31 décembre A été nommé liquidateur M. Alain BURGER demeurant 203, rue La Fayette PARIS. Le siège de la liquidation a été fixé au 203, rue La Fayette PARIS. Mention sera faite au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ALTA ALTA MODA SARL au capital de euros 11, rue de Boissy Saint Leu La forêt RCS N : de NANTERRE Suivant la délibération de L'AGO en date du 31 décembre 2012: Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 décembre Mention sera faite au RCS de NANTERRE. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>JUNESEX INTERNATIONAL JUNESEX INTERNATIONAL AIRLINES SARL au capital de 3000 euros 8bis rue Paul Bert Aubervilliers RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 28 janvier 2013 a décidé de transférer le siège social au 108bis rue Championnet, paris à compter du 15 février En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>AMAZING AMAZING TEAM EURL au capital de RUE MESLAY PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 31/12/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2012, a été nommé liquidateur BEAUPERE julien 14 TER rue de BEAULIEU Plessis Grammoire. Le siège de liquidation a été fixé au 48 rue Meslay, PARIS DEG SARL au capital de euros 27 rue d'enghien PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 10 décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 10 décembre 2012, a été nommé liquidateur WILLIAM LOUIS Mariama demeurant 6 Allée de l'europe - Clichy sur Seine (92110) Le siège de liquidation a été fixé au 27 rue d'enghien PARIS <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>LEAD TECH IT LEAD TECH IT CONSULTING EURL au capital de euros. 82 rue de Lourmel Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 28 Janvier 2013 a décidé de transférer le siège social au 39 rue de Wattignies, Paris à compter du 28 Janvier En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PARIS. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>TRAVEL TRAVEL PUBLISHING SARL au capital de Euros 8, rue du Faubourg Poissonnière PARIS RCS N : de PARIS L'AGE du 21 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant M. LELLOUCHE Didier, demeurant 4, rue Youri Gagarine Romainville à compter du 21 Janvier 2013, en remplacement de M. GROUCHKA Marc démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>MANSART MANSART IMMOBILIER SARL au capital de euros 55 avenue Marceau PARIS RCS PARIS L'AGE du 31 décembre 2012, a décidé, la dissolution anticipée de la société. Mr Georges BENEDETTI demeurant 49 rue de Courcelles PARIS a été nommé Liquidateur. Le siège de liquidation est fixé à l'adresse du liquidateur. GUIBOR SOLUTIONS SAS au capital de euros 18, rue des Maraîchers Paris RCS N : de PARIS L'AGE du 14 janvier 2013 a décidé de transférer le siège social au rue de la Plaine, Paris à compter du 14 janvier En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PARIS. Constitution de société 9 3 Par acte SSP en date du 28 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: CFCS Forme : SAS Capital : Euros Siège Social : 87 Avenue Victor Hugo, Aubervilliers Durée : 99 année Objet social : Formation continue d'adultes ouverte et/ou à distance. Les prestations de services aux particuliers et aux entreprises. Le conseil en organisation des ressources et procédures internes. La création de site internet Président : Mlle LOI Ing, demeurant 11, allée des Eiders Paris Immatriculation au RCS de BOBIGNY.

18 Les annonces judiciaires et légales Le Parisien est officiellement habilité pour l année 2013 pour la publication des annonces judiciaires et légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements: 60(4,42 )-75(5,48 )-77(5,11 )- 78(5,23 )-91(5,11 )-92(5,48 )-93(5,48 )-94(5,48 )-95(5,23 )tarifsh.t.àlalignedéfinisparl arrêtéministérieldu21décembre2012. Le Parisien / Jeudi 31 janvier Constitution de société <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL 9 3 Par acte SSP en date du 02 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: SARL MLG-RENOV Forme : SARL Capital : 7500 Euros Siège Social : 3, rue de Brest, Epinay- Sur- Seine Durée : 99 ans Objet social : renovation de batiment, platerie, peinture, et tous travaux en batiment. Gérant : M. MBIMBU Laia, demeurant 3, rue Brest Epinay- Sur- Seine. Immatriculation au RCS de BOBIGNY <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>RIVERO SCI Par acte SSP en date du 7 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : SCI VITRYMMO PATRIMOINE Sigle : VP Forme : SCI Capital : Euros Siège Social : 4 av colonel fabien, Montreuil Durée : 99 a Objet social : L'acquisition, la propriété, l'administration et l'exploitation par bail, location ou autrement de tous immeubles bâtis ou non bâtis dont elle pourrait devenir propriétaire ultérieurement. L'achat, la vente, la prise à bail, la location, la gérance, la participation direct ou indirect par tous moyens ou sous quelque forme que ce soit, à toutes entreprises, sociétés ayant le même objet.plus généralement les opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières ou immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à l'objet social. Gérant : Mlle RIVERO Angélique, Gérante, Mr RIVERO Frédéric, Associé, demeurant 148 rue constant coquelin Choisy le roi. Immatriculation au RCS de BOBIGNY. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ISY Par acte SSP en date du 25/01/2012, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : ISY BATIMENT Nom Commercial : ISY BAT Forme : SARL Capital : Euros Siège Social : 6 RUE COLETTE AUBRY, LE PRE SAINT GERVAIS Durée : 99 ans Objet social : Gros oeuvre,béton armé,maçonnerie,travaux publics,terrassement,location de matériel,négoce,achat,vente tous biens et marchands de bien non reglementé Gérant : Melle MOUHLI Salima,Gérante Immatriculation au RCS de BOBIGNY Par acte SSP en date du 21 septembre 2012, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: ATE Forme : SARL Capital : euros Siège Social : 125, RUE DIDEROT, DRANCY Durée : 99 ans Objet social : Entreprise générale de bâtiment : maçonnerie, ravalement, peinture, revêtement de sol, électricité, plomberie. Gérant : M. YURDSUZ Bayram, gérant, demeurant 40, rue Jean Jacques Rousseau GONESSE Immatriculation au RCS de BOBIGNY <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CONSEIL Par acte SSP en date du 21 Janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: CONSEIL E.S Forme : SARL Capital : Euros divisés en parts sociales de 1 Euro chacune. Siège Social : 15 Rue Marc Sangnier, LIVRY GARGAN Durée : 99 ans Objet social : Activité comptable, conseil pour les affaires et autres conseils de gestion Gérant : M. EMRE Serdar, gérant, demeurant 50, Allée Notre Dame des Anges Montfermeil Immatriculation au RCS de BOBIGNY Par acte SSP en date du 23 janvier 2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes: 2AB Forme : SAS Capital : Euros Siège Social : 10, allée de l'église, LE RAINCY Durée : 20 ans Objet social : Conseil et assistance dans le domaine de la communication ou des opérations immobilières Président : M. HERNANDEZ Alain, demeurant 10, allée de l'église LE RAINCY Immatriculation au RCS de BOBIGNY. Par acte SSP en date du 23/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : CEEA Forme : SARL Capital : Euros Siège Social : 43 Chemin des Vignes, BOBIGNY Durée : 99 ans Objet social : Le conseil pour les affaires, la gestion, l'optimisation et l'administration des sociétés partenaires. Gérant : Monsieur ALLOUN Albert, 32 avenue du Huit Mai Sarcelles Immatriculation au RCS de BOBIGNY <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SED Par acte SSP en date du 19/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : SED 93 Forme : SARL Capital : 1000 EUROS Siège Social : 10, Place Payret, SAINT OUEN Durée : 99 ans Objet social : ACHATS, VENTES, REPARATIONS TOUS MATERIELS ELECTROMENAGER Gérant : Mme. BENFREDJ Sonia, 19, Avenue du Colonel Fabien , Villepinte Immatriculation au RCS de BOBIGNY Par acte SSP en date du 24/01/2013, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes : ILYAS Forme : SARL Capital : 500 Euros Siège Social : 94 boulevard de la Boissières, Montreuil-sousbois Durée : 99 ans Objet social : Import Export Gérant : M. OUBENNOUR Abdelhafid, gérant Immatriculation au RCS de BOBIGNY Suivant acte ssp en date du 28/01/13, il a été constitué la société dénommée : ASM Forme : SARL Capital : 5000 euros 78 rue Saint-Denis Montreuil Objet : Peinture, travaux de bâtiment second oeuvre Durée : 50 ans Gérance : Mme VELJKOVIC Lidija 78 rue Saint-Denis Montreuil Immatriculation au RCS de Bobigny Divers société YAKUT SARL au capital de 6000 EUROS 23 avenue Carnot Bondy RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 10/12/2012 a décidé de transférer le siège social au 65 avenue de la République, Aubervilliers à compter du 10/12/2012. Gérant : Monsieur CELIK Mikail En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de BOBIGNY. STAR SARL au capital de 7500 euros 100 Avenue Lénine PIERREFITTE SUR SEINE RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 30/06/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 30/06/2012, a été nommé liquidateur M. CANOGLU Halit demeurant Merel Straat n 8 Ostende - Belgique. Le siège de liquidation a été fixé au 100 Avenue Lénine PIERREFITTE SUR SEINE Suivant la délibération de L'AGE en date du 30/06/2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 30/06/ <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>scb S.C.B. RENOVATIONS ET CONSTRUCTIONS SARL au capital de euros 17, Rue du Chemin de Fer PANTIN RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 19/12/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 19/12/2012, a été nommé liquidateur M. ANIK Yavuz 10, Rue Auguste Renoir GARGES LES GONESSE. Le siège de liquidation a été fixé au 10, Rue Auguste Renoir GARGES LES GONESSE Suivant la délibération de L'AGE en date du 19/12/2012, les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 19/12/2012. Mention sera faite au RCS de BOBIGNY. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>DOLCE & DOLCE & ROSA SARL au capital de 8000Euros 81 Rue de la Haie Coq Aubervilliers RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 31/12/2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2012, a été nommé liquidateur Monsieur LIU Sijie 12 Rue du Plat d'etain Soissons. Le siège de liquidation a été fixé au 81 rue de la Haie Coq Aubervilliers Suivant la délibération de L'AGE en date du 31/12/2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31/12/2012. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CARTHAGE</M><R>VTE Suivant acte SSP en date du , enregistré au SIE de SIE DU RAINCY, le mardi 08 janvier 2013, Bord. 1613/113, case n 113, COCEA SARL, au capital de : Euros Euros, sise 31 RUE DU GENERAL DE GAULLE MONTFERMEIL, immatriculée au RCS de : BOBIGNY, sous le numéro de: a cédé à : CARTHAGE SARL, au capital de : Euros euros, sise 31 RUE DU GENERAL DE GAULLE MONTFERMEIL, immatriculée au RCS de : BOBIGNY, sous le numéro de: EN COURS D4IMMATRICULATION. La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix de Euros euros. L' entrée en jouissance a été fixée au : mardi 01 janvier Les oppositions s'il y a lieu seront reçues dans les 10 jours en date de la dernière des publications légales pour la validité à : 31 RUE du Général de GAULLE MONTFERMEIL. Et pour correspondance : CBT CFI CONSULTANTS 9 RUE PETIT PARIS. SARL MAM au capital de Euros siège social : 68, rue André Karman AUBERVILLIERS SIRET Selon le PVde l'age du 31 décembre 2012, les associés ont décidé la dissolution amiable et anticipée de la société à compter du 31 décembre 2012 et sa mise en liquidation. M. KHORCHID Brahim, gérant demeurant au 89, rue de Paris LES LILAS est nommé liquidateur. L'adresse de liquidation est celle du siège social et servira d'adresse pour toutes correspondances avec tous les pouvoirs pour mener à bien liquidation et formalités. Selon le PV de l'age du 31 décembre 2012, les comptes définitifs de liquidation sont approuvés, quitus est donné au liquidateur. Les comptes du liquidateur ont été déposés au GTC de BOBIGNY. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL BATI SARL BATI ELEC Au capital de euros Siége : chez M. RAMDANI MOHAMMED 8 RUE LEPINE LA COURNEUVE RCS BOBIGNY Par AG en date du 17/01/2013, il a été décidé de transférer le siège social au 43/45, rue de la Tuilerie, MONTFERMEIL. Par la même occasion un changement de gérant est intervenu : M. BOUCHANFATI AHMED demeurant chez M. BENSIALI, 15, rue Voltaire, BOBIGNY remplace M. RAMDANI MOHAMMED, sortant. Mention au RCS de BOBIGNY. COCEA SARL au capital de 3000 Euros 31 RUE DU GENERAL DE GAULLE MONTFERMEIL RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 31 DECEMBRE 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 DECEMBRE 2012, a été nommé liquidateur MR ZORRAGA FATEH Né le 10 JANVIER 1979à TATAOUINE de nationalité TUNSIENNE Demeuran tau 7 rue HENRI POINCARE MERU. Le siège de liquidation a été fixé au 31 RUE DU GENERAL DE GAULLE MONTFERMEIL <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M> S.A.R.L.LIKE MODE</M><R>like S.A.R.L. LIKE MODE SARL au capital de euros Siège Social : rue du Pilier Bât 501 et rue des Gardinoux Aubervilliers R.C.S BOBIGNY B Par AGE du 19 juillet 2012, Les associées décident de ne pas procéder à la dissolution de la société malgré les capitaux propres devenus inférieurs à la moitié du capital social. Suivante acte SSP en date du 01/01/2013, M. BAALI M'BARK demeurant 47 cour de Montfort, Saint-Denis, a confié en locationgérance à M. BAALI ABDESSAMAD demeurant 43 rue Henri Barbusse, Saint-Denis, son fonds de commerce d'alimentation Générale ; sis et exploité au 41 rue Henri Barbusse, Saint-Denis. La présente location-gérance est consentie et acceptée pour un durée de 18 mois à compter du 01/01/2013, pour se terminer le 30/06/2014. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SOCIETE NOUVELLE AZ SOCIETE NOUVELLE AZ CONCEPT SARL au capital de 7500 Euros 6 Rue Berthier PANTIN RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 14 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant M.LEMEUNIER Christophe Louis,Demeurant 1,Rue du Calvaire PARCAY MESLAY à compter du 14 JANVIER 2013, en remplacement de M. GHEDAS FETHI Demeurant, 71 Rue Jules Guesde BONDY démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>GAILLON BTP</M><R>GAILLON GAILLON BTP SARL au Capital de Euros Siège : 31, Rue de la Bergerie GAILLON RCS EVREUX AGE du 16 Janvier 2013 a décidé d'effectuer les modifications suivantes, à compter du 16 Janvier Transférer le siège social à 36 Avenue Jean Jaurès Le Bourget 2-Nommé Gérant M. SAPATO MONIZ Netuna, demeurant 54, Rue de la République Villiers-le-Bel, en remplacement de M. AKTAS Cemil, démissionnaire, Avis sera mentionné au RCS de Bobigny. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL UNICIAL DU BATIMENT SARL au capital de euros 5, rue Ernest Renan SAINT DENIS RCS N : de BOBIGNY L'AGO du 25 janvier 2013 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 décembre 2012, a été nommé liquidateur M LOUIS Jean Lucien, demeurant 34, rue des Blés d'or Le Blanc Mesnil. Le siège de liquidation a été fixé au 5, rue Ernest Renan Saint Denis Suivant la délibération de L'AGO en date du 25 janvier 2013 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 décembre <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CBL ASSOCIES PC LA FRANCE DE MENUISERIE D M B S SARL au capital de Euros Bat C6 31 Avenue Normandie Niemen LE BLANC MESNIL RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 01 janvier 2013 a décidé de transférer le siège social au 95 Avenue Président Wilson - CS 5003, MONTREUIL CEDEX à compter du 01/01/2013. En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de BOBIGNY. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>BOUCHERIE MUSULMANE DE BOUCHERIE MUSULMANE DE VILLEPINTE SARL au capital de euros 93 Avenue de la Republique Villepinte RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 20 Décembre 2012 a décidé de nommer gérant DAHAMANE Djamel demeurant 118 rue Garipuy Toulouse à compter du 20 Décembre 2012, en remplacement de M. DAHAMANE Mohammed démissionnaire. TEML SARL au Capital de Euros Siège : 85 RUE ANIZAN CAVILLON LE BOURGET RCS BOBIGNY AGE du 15 Août 2012 a décidé d'effectuer les modifications suivantes, à compter du 15 Août Nommé Gérant M. GONCALVES Benedito, demeurant 28, Av. du 8 Mai 1945, Villiers-le-Bel, en remplacement de M. BABUR Hasan, démissionnaire, 2- Modifié l'activité qui devient ''Achat et Vente du Matériel du Bâtiment'' Avis sera mentionné au RCS de Bobigny. BAAKILI SERVICES SARL au capital de 2150 euros Siège : 11 avenue Waldeck Rochet, La Courneuve RCS Bobigny L'AGE du 31 décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 décembre Mme BAAKILI Nadia demeurant 76 rue Léopold Rochessière, Aubervilliers a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé à l'adresse du liquidateur. Mention sera faite au RCS de Bobigny <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>GENCO GENCO PARIS SARL au capital de euros 5Bis rue CHAPPE EPINAY-SUR-SEINE RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 28 janvier 2013 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 30 novembre 2012, a été nommé liquidateur M. YOUK Samuel, demeurant 5Bis rue CHAPPE, EPINAY-SUR-SEINE. Le siège de liquidation a été fixé au 5Bis rue CHAPPE, EPINAY-SUR- SEINE Suivant la délibération de L'AGE en date du 28 janvier 2013 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 30 novembre 2012.

19 Les annonces judiciaires et légales Le Parisien est officiellement habilité pour l année 2013 pour la publication des annonces judiciaires et légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements: 60(4,42 )-75(5,48 )-77(5,11 )- 78(5,23 )-91(5,11 )-92(5,48 )-93(5,48 )-94(5,48 )-95(5,23 )tarifsh.t.àlalignedéfinisparl arrêtéministérieldu21décembre2012. Le Parisien / Jeudi 31 janvier Divers société 9 3 SARL S.A.S BATIMENT Au capital de Euros 79, rue Râteau LA COURNEUVE RCS BOBIGNY D'après le PV de l'age du 22/01/2013, il a été décidé : de la nomination du nouveau gérant M. CAMPAN Catalin- Costel demeurant 31, rue Denis Papin, PANTIN, en remplacement de M. FARTAIS Aurel, démissionnaire ; du changement de siège social : qui est désormais au 78, boulevard Edouard Vaillant, AUBERVILLIERS. Mention au RCS de BOBIGNY. KENAN SARL au capital de Euros 61/63 Avenue Aristide Briand Livry Gargan RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 08 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant M. VINCENTE Manoel Domingos, demeurant 40 Rue de la République Villiers-le-Bel à compter du 08 Janvier 2013, en remplacement de M. NEFS Semsettin démissionnaire. MUGHAL SARL au capital de 1000 EUROS 24 Rue Dezobry Saint Denis RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 31 Décembre 2012 a décidé de nommer gérant Mr MOHAMMAD Amin Assi demeurant 1 rue de Villetaneuse Montmagny à compter du 31 Décembre 2012, en remplacement de Mr MOHAMMAD Yasar Amin démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SCI SCI MICKA SCI au capital de 1000 Euros 8, rue raoul BONDY RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 28 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant Mr KKAHILA LAID demeurant 8, rue Raoul BONDY à compter du 28 janvier 2013, en remplacement de Mme kahila leila démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>MARTIN MARTIN EURL EURL au capital de 100 Euros 96, rue Romain Rolland Les Lilas RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 31 décembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 décembre 2012, a été nommé liquidateur Mme MARTIN Marie- Thérèse, demeurant 96 rue Romain Rolland Les Lilas. Le siège de liquidation a été fixé au 96 rue Romain Rolland Les Lilas Suivant la délibération de L'AGE en date du 31 décembre 2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 décembre MARIUS SARL au capital de 8000 euros Siège social:7 Place du 11 novembre Bobigny RCS Bobigny Suivant l'ago du 15/01/2013, il a été décidé de nommer M. Ledoux Romain 25 rue Samson Saint Denis, gérant en remplacement de Mme Christophe Claire à compter du 15/01/2013 Dépôt au RCS de Bobigny SARL T.C.S. SARL au capital de Euros 1, rue Saint Denis SAINT OUEN RCS BOBIGNY Suivant l'age du 01/11/2012, il a été décidé de transférer le siège social au 5, chemin de la Dime Bât B, ROISSY EN FRANCE. La société fera l'objet d'une nouvelle immatriculation au RCS de PONTOISE. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL BATI RENOV</M><R>BATI SARL BATI RENOV 40 Avenue Jean Jaurès, Drancy Capital : 8000 E SIRET : Selon le PVAGE du 04/12/2012, il a été décidé à compter de ce jour le transfert du Siège Social de la Société à l'adresse suivante : 103 avenue Henri Barbusse et 49 avenue Gabriel Puech Drancy. RCS de Bobigny pour avis. MWD TRANSPORTS SARL au capital de Euros 147, rue Anatole France DRANCY RCS BOBIGNY L'AGE du 15/01/2013 a décidé de transférer le siège social au 8, rue de la Démocratie, DRANCY, à compter du 01/02/2013. Mention au RCS de BOBIGNY. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>IF IF STAR SARL au capital de euros 101 avenue du Général Leclerc Paris 14 RCS PARIS Aux termes d'une AGE en date du 22 janvier 2013, il a été décidé de transférer le siège social au 116, rue Sadi Carnot, Bagnolet. En conséquence la société sera radiée au RCS de PARIS et fera l'objet d'une nouvelle immatriculation au RCS de Bobigny. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CB CB DECO SARL au capital de 5000 euros 22 rue des noyers Aubervilliers RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 31 decembre 2012 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 decembre 2012, a été nommé liquidateur M. Bourara Samir demeurant 22 rue des Noyers Aubervilliers. Le siège de liquidation a été fixé au 22 rue des Noyers Aubervilliers Suivant la délibération de L'AGE en date du 31 decembre 2012 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 decembre <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CEERRF CEERRF DEVELOPPEMENT SARL au capital de Euros 36, rue Pinel SAINT-DENIS RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 11 janvier 2013 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 décembre 2012, a été nommé liquidateur M. GAUDRON Jean- Louis, demeurant 65, rue Pierre Brossolette SARTROUVILLE. Le siège de liquidation a été fixé au 36, rue Pinel SAINT-DENIS Suivant la délibération de L'AGE en date du 11 janvier 2013 : Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 31 décembre REPM SAS au capital de 8000 Euros 28,Rue de la Prévoyance Les Pavillons Sous Bois RCS N : de BOBIGNY Suivant la délibération de L'AGO en date du 15 Janvier 2013: Les associés après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus au liquidateur et l'ont déchargé de son mandat, puis ont prononcé la clôture des opérations de liquidation au 15 Janvier MARIUS SARL au capital de 8000 EUROS 7 PLACE DU 11 NOVEMBRE BOBIGNY RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 23 JANVIER 2013 a décidé de transférer le siège social au 50 AVENUE DE CHOISY, BONNEUIL SUR MARNE à compter du 23 JANVIER En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de CRETEIL. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>HIGWOOD HIGWOOD LDA SARL au capital de EUROS 24, Rue Germain Planque- ZI Fosse à la Barbière AULNAY SS BOIS RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 14 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant M. GOVERNADOR Marcio, demeurant 56, Rue de la République Villiers-le-Bel à compter du 14 Janvier 2013, en remplacement de M. YAGMUR Nicolas Kemal démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>RG RG BATIMENT SARL au capital de Euros 11 RUE DE BRETAGNE SEVRAN RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 30 Décembre 2012 a décidé de transférer le siège social au 22 BIS RUE DES CHAMPS FORTS, MONTRY à compter du 30 Décembre En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de MEAUX. GPPS GROUPE PLAMD PROTECTION ET SECURITE Sarl au capital de euros 17, Avenue de la Libération SAINT DENIS R.C.S BOBIGNY B Aux termes de l'age du 28 Janvier 2013, il a été décidé les modifications suivantes survenues dans la société : - décision de transférer le siège de la société de l'adresse du 17, Avenue de la Libération Saint Denis au 13, rue du Grand Parc Laxou Les inscriptions modificatives seront effectuées au greffe du tribunal de commerce de Nancy <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>ESPACE ESPACE PRIMEUR SARL au capital de 5000 euros 109 rue Saint Denis Aubervilliers RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 02 janvier 2013 a décidé de nommer gérant Monsieur Smiri Saied, demeurant, 10 Av Saint Remy Nord Saint Denis à compter du 02 janvier 2013, en remplacement de Monsieur Smiri Bechir démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>LCM LCM SERVICES SARL au capital de 8000 Euros 6-8, Avenue Henriette BAGNOLET RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 30/12/2011 a décidé de nommer gérant Madame PETROZZI Emili demeurant 123, rue d'avron PARIS à compter du 30/12/2011, en remplacement de Madame MAROUF Oum-Noune démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>SARL NOA SARL NOA TRANS SARL au capital de 30000Euros 8, rue Raoul Bondy RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 28 Janvier 2013 a décidé de nommer gérant MR KAHILA LAID, demeurant 8, rue Raoul Bondy à compter du 28 Janvier 2013, en remplacement de Mr BOUALAM NOUR EDDINE démissionnaire. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>PLAINE PEINTURE DE LA PLAINE SARL au capital de EUROS AVENUE DU PRÉSIDENT WILSON SAINT DENIS LA PLAINE RCS N : de BOBIGNY L'AGE du 17 JANVIER 2013 a décidé de prendre pour nouvelle raison sociale : PLAINE PEINTURE Créances salariales <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M>CS13/0032 BERGAME UTILITIES JC LA SELARL GARNIER-GUILLOUET Mandataires Judiciaires Associés, Conformément aux dispositions des Articles du Code de Commerce L & R.625-3, L & R , L & R , applicables à la cause, les salariés dont la créance ne figure pas en tout ou partie sur le relevé des créances salariales déposé au greffe du TRIBUNAL DE COMMERCE de BOBIGNY peuvent saisir sous peine de forclusion le Conseil de prud'hommes dans un délai de 2 mois à compter de la présente publication de BERGAME UTILITIES JC COURSES RUE JULES VERNE SAINT OUEN Greffe N 2012P991 RCS BOBIGNY Enquête publique <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>2</C><B> </B><M>ENQUETE n CHEMIN DU COMMUNE DE TREMBLAY-EN-FRANCE Ouverture d'une enquête publique portant sur la désaffectation d'une partie du chemin rural n 12, dit des Ruisseaux, entre la route de Villepinte et le ru du Sausset Par arrêté n en date du 7 janvier 2013, le Député-Maire de Tremblay-en- France a prescrit l'ouverture d'une enquête publique portant sur la désaffectation d'une partie du chemin rural n 12, dit des Ruisseaux, entre la route de Villepinte et le ru du Sausset. Suite à la délibération n du Conseil Municipal du 20 décembre 2012, Madame Sylvie MARTIN a été désignée en qualité de Commissaire- Enquêteur. Cette désaffectation est destinée à permettre la création d'une aire d'accueil des gens du voyage par le Syndicat d'equipement et d'aménagement des Pays de France et de l'aulnoye au titre du nouveau schéma départemental d'aire d'accueil des gens du voyage approuvé en juin 2012, et l'extension des activités du groupe Petit Forestier. Cette enquête, se déroulera au Service Urbanisme, 4ème étage de l'hôtel de Ville de Tremblay-en-France, du 30 janvier au 13 février 2013 inclus. Pendant toute la durée de l'enquête publique, les observations sur la d saffectation d'une partie de ce chemin rural pourront être consignées sur le registre d'enquête déposé à l'hôtel de Ville aux jours et heures habituels d'ouverture au public : - du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00, et de 13h00 à 17h00 ; - les samedis de 8h30 à 12h00. Les observations peuvent également être expédiées par écrit au Commissaire- Enquêteur à l'adresse de l'hôtel de Ville de Tremblay-en-France, 18 boulevard de l'hôtel de Ville (93290) Tremblay-en- France. En outre, le Commissaire-Enquêteur se tiendra à la disposition du public en Mairie, dans les locaux du Service Urbanisme : - Mercredi 30 janvier 2013 de 13h à 16h - Samedi 9 février 2013 de 10h à 12h - Mercredi 13 février 2013 de 14h à 17h. A l'issue de l'enquête publique, le Commissaire-Enquêteur disposera d'un délai d'un mois pour dresser son rapport d'enquête, comportant ses conclusions et son avis motivé sur la désaffectation d'une partie de cet ancien chemin rural. Celles-ci pourront être consultées à l'hôtel de Ville (Service Urbanisme) aux jours et heures habituels d'ouverture au public. <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>SD</E><V>1</V><P>10</P><C>2</C><B> </B><M>enquete «Chemin du COMMUNE DE TREMBLAY-EN-FRANCE Ouverture d'une enquête publique portant sur la désaffectation d'une partie de l'ancien chemin rural dit «Chemin du Loup», de l'allée Berthelot à l'avenue de la Résistance Par arrêté n en date du 7 janvier 2013, le Député-Maire de Tremblay-en- France a prescrit l'ouverture d'une enquête publique portant sur la désaffectation d'une partie de l'ancien chemin rural dit «Chemin du Loup», entre l'allée Berthelot et l'avenue de la Résistance. Suite à la délibération n du Conseil Municipal du 20 décembre 2012, Madame Sylvie MARTIN a été désignée en qualité de Commissaire- Enquêteur. Cette désaffectation est destinée à permettre une nouvelle construction liée au Projet de Renouvellement Urbain, et à assurer à terme une meilleure gestion de ce secteur. Cette enquête, se déroulera au Service Urbanisme, 4ème étage de l'hôtel de Ville de Tremblay-en-France, du 30 janvier au 13 février 2013 inclus. Pendant toute la durée de l'enquête publique, les observations sur la désaffectation d'une partie de cet ancien chemin rural pourront être consignées sur le registre d'enquête déposé à l'hôtel de Ville aux jours et heures habituels d'ouverture au public : - du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 00, et de 13 h 00 à 17 h 00 ; - les samedis de 8 h 30 à 12 h 00. Les observations peuvent également être expédiées par écrit au Commissaire- Enquêteur à l'adresse de l'hôtel de Ville de Tremblay-en-France, 18 boulevard de l'hôtel de Ville (93290) Tremblay-en- France. En outre, le Commissaire-Enquêteur se tiendra à la disposition du public en Mairie, dans les locaux du Service Urbanisme : - Mercredi 30 janvier 2013 de 13h à 16h - Samedi 9 février 2013 de 10h à 12h - Mercredi 13 février 2013 de 14h à 17h A l'issue de l'enquête publique, le Commissaire-Enquêteur disposera d'un délai d'un mois pour dresser son rapport d'enquête, comportant ses conclusions et son avis motivé sur la désaffectation d'une partie de cet ancien chemin rural. Celles-ci pourront être consultées à l'hôtel de Ville (Service Urbanisme) aux jours et heures habituels d'ouverture au public. Divers société <J3><O> </O><J>31/01/13</J><E>VO</E><V>1</V><P>10</P><C>1</C><B> </B><M> BNP PARIBAS/ASSOCIATION 9 5 BNP Paribas, Société Anonyme au capital de euros, dont le siège social est à PARIS (75009), 16, boulevard des Italiens, immatriculée sous le n RCS Paris - identifiant CE FR ORIAS n Informe le public que, par suite de sa dénonciation d'un commun accord avec l'association OSSEC 19 b rue des Tourelles, Deuil la Barre, la garantie financière des organismes de voyages de ,84 euros qu'elle lui avait accordée le 03 janvier 2003 cesse à l'expiration d'un délai de trois jours à compter de la présente publication (loi n du 2 janvier 1970 modifiée, et du décret n du 20 juillet 1972 modifié). Conformément aux dispositions de l'article précité, cette garantie s'applique à toutes les créances ayant pour origine un versement ou une remise effectué pendant la période de garantie pour les opérations visées (dispositions de la loi n 70-9 et des articles 22 et 22-1 du décret n ), lesquelles restent couvertes par BNP Paribas à condition d'être produites par le créancier dans les trois mois de la présente publication à l'agence Crédit Bassin Parisien, dont l'adresse est à FONTENAY SOUS BOIS CEDEX 94729, TSA Il est précisé qu'il s'agit de créances éventuelles et que le présent avis ne préjuge en rien du paiement ou du nonpaiement des sommes dues, et ne peut, en aucune façon, mettre en cause la solvabilité et l'honorabilité de l'association OSSEC. Premier journal des cadres et dirigeants depmesurvotrerégion

20 Sports * Le Parisien / Jeudi 31 janvier LaLigue1victime de«fièvrevendeuse» Football.Lemercatod hiverfermecesoiràminuit. Avecaumoins26départsversl étranger,lebilanest catastrophiquepournotrechampionnat. SissokoetDebuchysontpartiscethivertenterl aventureànewcastle,quicomptedésormais11françaisdanssesrangs.quantàloïcrémy,ilachoisiderebondirauxqueen sparkrangers.(pressesports,sportsphotoetpanoramic.) Les clubs français peuvent revendiquer un record européen celui du montant des ventesdejoueurslorsdumercato d hiver. A quelques heures de la clôture des soldes d un genre particulier, instaurés en 1997, les clubs de Ligue1affichentuntopscore de50,9m.onexhibelestrophées qu on peut Ce chiffre surligne les difficultés financières croissantes de la Ligue 1, obligéedeselivreràunebrocante 26 mouvements vers l étranger L orsdecemercato,26joueursde L1(hiersoirà23heures)ont choisi l étranger. Depuis six ans, cefluxresteconstant.entre20et30 joueurs quittent la France chaque hiver( :26; :29; :21; :24; : 22). L Angleterre devient cet hiver la destination en vogue avec 6mouvements.Enplusdelacolonie française de Newcastle United, Loïc RémyasignéenfaveurdesQueens Park Rangers(QPR). L an dernier, seuls Modeste, de Bordeaux à Blackburn, et Diakité, de Nancy à QPR, avaient opté pour ce choix de carrière. Plusembêtantencore:en2013,bon nombre de ces exils concernent des internationaux et impactent le niveau delal1.concernantlesdépensesde l élite,elless élèventàunpeuplusde 52 M. Un chiffre à relativiser puisque lepsgaachetélucaspour45m.les 19autresclubsontdoncdépensé7M seulement. Du jamais-vu. CÉLIAN GUIGNARD d ampleur jamais observée. Lorsqu on égrène les 26 départs vers l étranger, les internationaux(yann M Vila au Rubin Kazan(Russie), Loïc Rémy aux Queen s Park Rangers ) constituent un flot plus nourriquedecoutumedansunmarchépourtantassezstableennombre de mouvements. Rebaptisé de façon amusante Nouveau Château, en raison de la présencede11françaisdanssoneffectif, Newcastle symbolise à l excès recul du pouvoir économique des clubsfrançaisetl exodehivernalqui en résulte entraînent quelques réactions outragées. Parmi elles, Bernard Lacombe, conseiller du président lyonnais, prône la disparition de ce mercato. Soit. Toutefois, comment le foot français équilibrera-t-il alors ses finances sans cette brocante hivernale? Arsène Wenger, le manageurd Arsenal, proposeunelimitation à deux mouvements par club. Possible, mais est-ce juridiquecet appétit pour les joueurs nationauxissusdeligue1.cinqonttraversé la Manche durant ce mercato hivernal. On peut en sourire, mais il yaplusgrave. naprès le plombier polonais, le footballeur français Cemarchédecomplément concerne désormais aussi des jeunes prometteurs, tel Massadio Haïdara(20ans),passédeNancyàNewcastle.Ledébutd unetendance?le «Lasituationsetend» INTERVIEW BrunoSatin,agentdejoueurs P ourbrunosatin,ledépart massif des joueurs va assurément affecter laqualitéduchampionnat. Comment interprétez-vous cetexodemassif? BRUNO SATIN. Comme beaucoup de clubs ne parviennent pasàéquilibrerleurscomptes, ilsvendent.asixmoisdelafindes contrats, les clubs préfèrent monétiser leurs joueurs. Et l incertitude autour de la fiscalité inquiète les meilleurs, quipréfèrentpartir. Lapossibletaxationà75% sur les plus hauts revenus pèse-t-elle déjà dans la réflexion desjoueursetagents? Ellen estpasdenatureàleurdonner envie de rester en France. J étais en Amérique du Sud récemment, tous mes contacts m ont interrogé sur cettemesureavantdeparlerfoot!les 75%représententunfrein.Etsidemain la fiscalité change, les clubs ne compenseront pas les salaires nets, à detrèsraresexceptionsprès. (LP/Ph.Lavieille.) LaL1estlapremière exportatrice de joueurs en Europe. Est-ce inquiétant? Ilyauncôtévertueuxcarles clubsseconformentàlarigueur demandée par la Direction nationale du contrôle de gestion.maiscelavaaffecterla qualité et l aspect spectaculaire du championnat. L élément positif,c estquel onvapiocherdansles centresdeformation. Onvaaussivers plus de part de rémunération variable.ilfautespérerquelerebondéconomiquenesoitpastroplongàvenir. Où situez-vous la France surlemarchédestransferts? Nous n avons jamais figuré dans le top3,maislasituationsetend.cela dit,c estbienpireenespagneouen Italie. Le foot espagnol se trouve en état de quasi-faillite et l Italie connaît uncoupdefreinencoreplusmarqué que le nôtre. L AC Milan recrute MbayeNiang.Ilsn auraientjamaisregardécejoueuravant. Propos recueillis par B.-R.L. Joueur international... non international F.Monzon Lyon Fluminense(Bré) M.Yanga-Mbiwa Montpellier Newcastle(Ang) D. Lugano PSG Malaga(Esp) M. Debuchy Lille Newcastle(Ang) M. Sissoko Toulouse Newcastle(Ang) Y. M'Vila Rennes RubinKazan(Rus) mentviable?pasévidentaveclalibre circulation des travailleurs dans l espace économique européen. Aujourd hui«tiers-mondisée», la L1figureainsiaudeuxièmerang mondial des pays exportateurs de joueurs derrière le Brésil(269 contre 515 en 2012). Ainsi, après le plombier polonais, le footballeur français devient un employé bon marché. Un signe de la paupérisation du football français et de ses talents BERTRAND-RÉGIS LOUVET DIX DÉPARTS QUI PÈSENT LOURD M. Bastos Lyon Schalke04(All) Nene PSG Al- Gharafa (Qat) L.Rémy OM Queens Park Rangers(Ang) Y.Goufran Bordeaux Newcastle(Ang)

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris

Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris Colloque GPA 24 Novembre 2007, Paris I - Bilan de la GPA dans le monde II - La situation actuelle en France III - Les possibilités d évolution dans la perspective de la révision des lois de bioéthique

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Toute une famille mobilisée

Toute une famille mobilisée Toute une famille mobilisée Témoignage Nadine, professionnelle de santé, a été entraînée en quelques mois, avec son compagnon, dans un enfermement psychologique qui a failli la conduire en hôpital psychiatrique,

Plus en détail

Annexe Actualité fiscale

Annexe Actualité fiscale Annexe Actualité fiscale Sommaire Impôt société (LFR II 2012 PLF 2013) Dispositifs anti-abus concernant le régime mère-fille et autres distributions exonérées suivies de pertes ou provisions déductibles

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de

FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de ISIN Nom Type FR0000031122 AIR FRANCE-KLM Action ordinaire FR0000031577 VIRBAC Action ordinaire FR0000031775 VICAT Action ordinaire FR0000033219 ALTAREA Action de SIIC et autres formes de sociétés foncières

Plus en détail

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION

GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS DE RECHERCHE ET D INNOVATION Colloque FutuRIS du 21 juin 2007 QUELLES PERSPECTIVES POUR UN SYSTÈME FRANÇAIS de RECHERCHE et d'innovation en MUTATION? GOUVERNANCE ET AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS ET CONSEQUENCES SUR LE SYSTÈME FRANÇAIS

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Accord de participation 201 Grand Prix Marketing Innovation (GPMI)

Accord de participation 201 Grand Prix Marketing Innovation (GPMI) Accord de participation 201 Grand Prix Marketing Innovation (GPMI) Société* :a Adresse* :a C P* : Ville* : Adresse de facturation (si différente du siège social) : Téléphone* :a Fax :a N TVA Intracommunautaire*

Plus en détail

Michel Magras. Sénateur de Saint-Barthélemy. compte-rendu intégral PROJET DE LOI OUVRANT LE MARIAGE AUX COUPLES DE PERSONNES DE MÊME SEXE

Michel Magras. Sénateur de Saint-Barthélemy. compte-rendu intégral PROJET DE LOI OUVRANT LE MARIAGE AUX COUPLES DE PERSONNES DE MÊME SEXE Séance du lundi 8 avril 2013 PROJET DE LOI OUVRANT LE MARIAGE AUX COUPLES DE PERSONNES DE MÊME SEXE n ZOOM Le groupe UMP a présenté un amendement proposant la création d une union civile pour les couples

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 13 février 2006 N 2868 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 8 février 2006. RAPPORT

Plus en détail

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!»

«On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» «On aurait pu en pleurer, on a préféré en rire!» Retour sur la première année du mandat d Anne Hidalgo avec les élus du groupe UMP au Conseil de Paris et l oeil de Ménégol Et si on osait vraiment Paris?

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage :

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage : Dossier de mariage De M et de M Date du mariage : Documents à fournir au moment du dépôt du dossier Le dossier doit être déposé complet 3 semaines avant la date du mariage Son enregistrement, qui s effectue

Plus en détail

Monsieur le Président,

Monsieur le Président, Monsieur le Président, Le projet de liaison entre Paris et l aéroport de Roissy le CDG Express n a pas cessé de faire polémique depuis qu il a été annoncé en 1998. Les Franciliennes et les Franciliens

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr

Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr Contact presse 01 42 75 88 16 presse-droitsdesfemmes@pm.gouv.fr 3 édito Les chiffres ne manquent pas pour nous rappeler l urgente nécessité de résorber les inégalités professionnelles entre les femmes

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.

Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2. Une cadre de direction, rattachée au ministère de la Justice, a tenté mardi de se suicider sur son lieu de travail Source info.france2.fr du 20/09/09 On a appris vendredi que la directrice départementale

Plus en détail

Les enjeux économiques des élections américaines de 2008

Les enjeux économiques des élections américaines de 2008 ASDEQ - Outaouais Ottawa, 16 octobre 28 Les enjeux économiques des élections américaines de 28 Francis Généreux Économiste senior Les enjeux économiques des élections américaines de 28 Le bilan des années

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES Décret n o 2010-1120 du 22 septembre 2010 portant publication de l accord de coproduction cinématographique

Plus en détail

Election présidentielle 2017 L intérêt pour des primaires ouvertes à droite et à gauche, à 1 an de la primaire de la droite et du centre

Election présidentielle 2017 L intérêt pour des primaires ouvertes à droite et à gauche, à 1 an de la primaire de la droite et du centre Election présidentielle 2017 L intérêt pour des primaires ouvertes à droite et à gauche, à 1 an de la primaire de la droite et du centre CONTACTS BVA - DEPARTEMENT OPINION Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice

Plus en détail

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé

Fausse route. La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques. Résumé Fausse route La confiance dangereuse du Royaume-Uni en les assurances diplomatiques Résumé Ces dernières années, le gouvernement britannique a tenté d expulser plusieurs personnes soupçonnées d activités

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France Europe 1 8 juillet 2015 MAXIME SWITEK L interview politique, Jean-Pierre ELKABBACH vous recevez ce matin Christian NOYER, le gouverneur de

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés

Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés V2 13 09 12 ANVI ASDEVILM Communiqué de presse Paris, le 13 septembre 2012 Crise du Crédit Immobilier de France Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés L ANVI Asdevilm

Plus en détail

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle?

Témoignage de Gérald, agent de sécurité. Qu est-ce que l état d urgence? Comment la surveillance s organise-t-elle? janvier 2016 Témoignage de Gérald, agent de sécurité Qu est-ce qui est différent dans notre quotidien? Qu est-ce que l état d urgence? Qu est-ce que ça change pour la police? Quels sont mes droits? Comment

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

Troisième saison -Vague 9. 30 octobre 2008

Troisième saison -Vague 9. 30 octobre 2008 Le Politoscope Troisième saison -Vague 9 30 octobre 2008 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 976 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL?

QUELLE EST LA COMPOSITION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Plaquette_citoyenne.qxd:Avril_2009-BAT 9/04/09 20:20 Page 1 QU EST-CE QUE LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL? Le Conseil constitutionnel est l institution indépendante chargée de veiller au respect de la Constitution,

Plus en détail

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE

RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE RÉFORME DU PERMIS DE CONDUIRE : PRIORITÉ JEUNESSE Vendredi 13 juin 2014 Le permis de conduire est un élément essentiel de l insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Pour beaucoup

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE KIWINI CLUB

REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE KIWINI CLUB REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL PERISCOLAIRE KIWINI CLUB 1 Cet accueil périscolaire est agréé par la Direction Départementale de la cohésion sociale du Bas-Rhin. Le présent règlement en définit les conditions

Plus en détail

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures

Élections 2015. Élection via OMNIVOX. Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760. Cahier des candidatures Élections 2015 Cahier des candidatures Assemblée d information Mercredi midi 8 avril 2015 local A-1760 Élection via OMNIVOX De 9 h le 15 avril à 15 h le 16 avril 2015 Personnes candidates aux élections

Plus en détail

Commentaires du CCBE sur le document de travail de la Commission

Commentaires du CCBE sur le document de travail de la Commission Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers Commentaires du CCBE sur le document de travail de la Commission «L application à la profession d avocat de la directive 91/308/CEE relative

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

Thierry FRAYSSE. Ambassadeur chargé de l adoption l L EVOLUTION DE L ADOPTION INTERNATIONALE EN 2013

Thierry FRAYSSE. Ambassadeur chargé de l adoption l L EVOLUTION DE L ADOPTION INTERNATIONALE EN 2013 Thierry FRAYSSE Ambassadeur chargé de l adoption l internationale L EVOLUTION DE L ADOPTION INTERNATIONALE EN 213 L Afrique: nouvelle frontière re de l adoption l internationale? 17 Décembre D 213 SOMMAIRE

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

Projet de rapport de la Session Deuxième partie

Projet de rapport de la Session Deuxième partie 11 e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) «Les zones humides : lieux de vie et destinations» Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012 Projet de

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

Transparence des sociétés cotées

Transparence des sociétés cotées Classement de la Transparence des sociétés cotées 2014 6 e édition 5 e édition des Grands Prix de la transparence Analyse réalisée de mai à août 2014, portant sur l information financière réglementée des

Plus en détail

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes 1 2 Préface Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes des conseils pratiques visant à assurer leur sécurité dans leur vie de tous les jours. En effet, les seniors représentent souvent

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les transactions financières (TTF) pour l'année fiscale 2015 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141230_09792_EUR DATE: 30/12/2014

Plus en détail

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS

ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude concernant l assurance-litige en matière de brevets, par CJA Consultants Ltd Janvier 2003 V4a.fin ASSURANCE-LITIGE EN MATIÈRE DE BREVETS Étude réalisée pour la Commission européenne concernant la

Plus en détail

La transplantation d embryon post-mortem

La transplantation d embryon post-mortem Paris, le 6 janvier 2010 SECRETARIAT GENERAL SERVICE DES AFFAIRES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES BUREAU DU DROIT COMPARE La transplantation d embryon post-mortem (Allemagne, Belgique, Espagne, Pays-Bas,

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

PERTE DU TRIPLE A : LA FRANCE SANCTIONNEE

PERTE DU TRIPLE A : LA FRANCE SANCTIONNEE PERTE DU TRIPLE A : LA FRANCE SANCTIONNEE Par Thomas Chalumeau, coordonnateur du pôle «Economie et finances» de Nova, Le 13 janvier 2012 Ironie de l histoire, c est un vendredi 13 que la France perd sa

Plus en détail

manifestation de la vérité»

manifestation de la vérité» ANVI-ASDEVILM Association nationale des victimes de l immobilier Affaire Apollonia : le volet bancaire Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 «L ACPR a le devoir de participer à la manifestation

Plus en détail

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010

Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Ministère de la Justice Secrétariat Général Service des affaires Européennes et Internationales Bureau du droit comparé Paris le 6 janvier 2010 Le transfert d'embryons post mortem en droit comparé Allemagne,

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan

Compte rendu. Jeudi 12 mars 2009 Séance de 10 heures. Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Compte rendu Commission des Finances, de l économie générale et du Plan Examen de la proposition de résolution sur le renforcement de la régulation financière (n 1512)...2 Information relative à la Commission...7

Plus en détail

Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service»

Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service» Frédéric Sicard et Dominique Attias : «Nous avons choisi de nous placer sous le double auspice de la liberté et du service» [1] Dominique Attias et Frédéric Sicard se présentent sous l étendard «Libres

Plus en détail

Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL

Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL Avec Action Recouvrement, gagnez en efficacité à moindre coût! Une expertise reposant sur plus de 75 ans d expérience Optez

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE Guide de planification pour votre journée de sensibilisation Les 13 et 14 mai 2015, Imagine Canada et neuf organismes partenaires nationaux ont tenu une Journée

Plus en détail

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce 3 octobre 2012 La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce Communiqué Lu sur EGORA le 26/09/2012 : «la CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime

Plus en détail

Elections régionales 2015 Intentions de vote en Ile-de-France

Elections régionales 2015 Intentions de vote en Ile-de-France Elections régionales 2015 Intentions de vote en Ile-de-France CONTACTS BVA DEPARTEMENT OPINION Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice Tél : 01 71 16 90 96 Mail : adelaide.zulfikarpasic@bva.fr Erwan LESTROHAN

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une?

fonctionne quoi l entreprise ... comment? développement éveloppem qu u C est «%» 8l entreprise au cœur du? entreprise entrepris fonctionne qu une? Comment témoignages C est quoi uneentreprise... Comment 8 8l entreprise au cœur du développement durable le Medef témoignages comment avoir voyez-vous «%»... l entreprise % entreprise au cœur du 8 88 éveloppem

Plus en détail

CECI N EST PAS UNE REPRISE

CECI N EST PAS UNE REPRISE Novembre 2013. 15.681 S I G N E S CECI N EST PAS UNE REPRISE Bonfond Olivier Le bout du tunnel? Depuis quelques mois, en Belgique mais aussi en France et dans quelques autres pays européens, les dirigeants

Plus en détail

Le rendez-vous de l économie Septembre 2015

Le rendez-vous de l économie Septembre 2015 Le rendez-vous de l économie Septembre 2015 Sondage réalisé par pour, et Publié le jeudi 17 septembre 2015 Levée d embargo le mercredi 16 septembre à 22H30 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon

Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon Fiche n 1 : La recherche sur lʼembryon L autorisation de la recherche sur l embryon est un enjeu majeur pour l innovation thérapeutique Toute recherche sur l embryon humain est actuellement interdite,

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail