ELEN Electronique analogique Notes de laboratoire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELEN0075-1 Electronique analogique Notes de laboratoire"

Transcription

1 Institut Montefiore Université de Liège ELEN Electronique analogique Notes de laboratoire Benoît Vanderheyden Etienne Michel Août 2010 Ulg-Département Montefiore, Sart-Tilman, Bât.28, Parking B32, B-4000 Liège (Belgium). Fax : , tél : B. Vanderheyden : ; E. Michel : s : ; http ://www.montefiore.ulg.ac.be/ vdh/

2

3 Table des matières Table des matières i 1 Organisation des laboratoires Informations générales sur les laboratoires Matériel à votre disposition Petit matériel Tables de laboratoire Générateur multifonction Oscilloscope à deux canaux Multimètre Ordinateur Quelques rappels Théorème de Thévenin Circuit RC LTspice Présentation des quatre séances de laboratoire Laboratoire introductif Circuits à diodes Polarisation de transistors et petit signal L amplificateur audio Laboratoire 1 : Introduction 11 i

4 TABLE DES MATIÈRES ii 2.1 Rappels théoriques Ecoulement du courant Répartition du potentiel électrique Equipement nécessaire Visualisation de signaux à l oscilloscope Visualisation d un signal EN L ABSENCE D UNE résistance de charge Visualisation d un signal EN PRESENCE D UNE une résistance de charge Le diviseur potentiométrique Le diviseur potentiométrique SANS résistance de charge Le diviseur potentiométrique AVEC résistance de charge Diviseur de courant Les condensateurs Circuit RC soumis à un échelon de tension Circuit RC soumis à un signal carré Filtres passe-bas Laboratoire 2 : Les diodes Rappels théoriques La diode La droite de charge Les diodes particulières Equipement nécessaire pour le laboratoire Relevé de la caractéristique i D v D d une diode Redressement du courant alternatif Redressement simple alternance sans condensateur Redressement simple alternance avec condensateur Redressement double alternance avec condensateur Circuit limiteur

5 TABLE DES MATIÈRES iii 3.6 Régulateur de tension à base d une diode Zener Démodulateur AM (BONUS) Laboratoire 3 : Polarisation et petit-signal Rappels théoriques Introduction Le transistor bipolaire Régimes de fonctionnement Polarisation d un circuit Droite de charge Équipement nécessaire pour le laboratoire Circuit d amplification en émetteur commun Polarisation Amplification d un signal Circuit d amplification en collecteur commun Polarisation Amplification d un courant petit signal Source de courant Circuit d amplification sous LTspice Laboratoire 4 : L amplificateur audio Introduction Compléments La contre-réaction négative La configuration Darlington Équipement nécessaire pour le laboratoire L amplificateur audio Circuit d amplification Alimentation Polarisation

6 TABLE DES MATIÈRES iv Alimentation Sources de courant Polarisation de Q 1, Q 2 et Q Polarisation du Push-pull Analyse en petit-signal Gain en tension Gain en courant Distorsion de croisement Fréquences de coupure The real thing Bilan du laboratoire A Règlement d ordre intérieur 58 B Fiches techniques 61 C Formulaire d exercices 66

7 Chapitre 1 Organisation des laboratoires Sommaire 1.1 Informations générales sur les laboratoires Matériel à votre disposition Petit matériel Tables de laboratoire Générateur multifonction Oscilloscope à deux canaux Multimètre Ordinateur Quelques rappels Théorème de Thévenin Circuit RC LTspice Présentation des quatre séances de laboratoire Laboratoire introductif Circuits à diodes Polarisation de transistors et petit signal L amplificateur audio Informations générales sur les laboratoires Les laboratoires d Electronique analogique sont composés de 4 séances obligatoires. Elles sont prévues pour une durée de 4h et auront lieu au R100 selon l horaire annoncé sur le site du cours. Le R100 se trouve au rez-de-chaussée de l Institut Montefiore (B28, P32). L accès se fait par le couloir reliant le hall d entrée de l Institut à la passerelle menant à l Institut de Mathématique. Six tables de laboratoire y sont disponibles ainsi que plusieurs ordinateurs. 1

8 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 2 Ces laboratoires seront réalisés par groupes de 4 étudiants au maximum. Les groupes seront formés lors de la séance d introduction au logiciel LTspice. Une interrogation individuelle est susceptible d être donnée à la fin de chaque laboratoire. Il est donc très important que toutes les personnes du groupe participent activement à chaque séance. Ces interrogations compteront pour un total de 10% de la cote finale de l examen. Il est obligatoire de préparer chacun des laboratoires avant leur déroulement (voir instructions dans les encadrés de chaque laboratoire). La préparation contient des rappels théoriques dont l assimilation est indispensable pour la bonne compréhension des manipulations et pour la réussite des interrogations. A cette fin, veuillez noter que les assistants et étudiants moniteurs n auront pas le temps de revoir avec vous ces matières dans le détail durant le laboratoire, par contre ils pourront répondre à des questions ponctuelles. L accès au R100 est conditionné au respect du règlement d ordre intérieur repris en annexe. Nous insistons sur la propreté, la tenue et le respect du matériel. Des poubelles sont mises à votre disposition au pied de chaque table. 1.2 Matériel à votre disposition Petit matériel Au début de chaque séance, chaque groupe recevra une valisette contenant des câbles de connexions et du petit matériel, voir Fig Veuillez prévenir le responsable si du matériel est manquant ou défectueux. A la fin de chaque laboratoire, vous restituerez la valisette et son contenu au responsable. Fig. 1.1 Petit matériel Tables de laboratoire Les prises électriques des tables sont alimentées lorsque le bouton noir situé sur le montant gauche est enfoncé (fig. 1.2). Sur certaines tables, sur le montant droit, un voyant lumineux s éclaire lorsque la table est sous tension. Veillez à couper l alimentation

9 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 3 Fig. 1.2 Table de laboratoire en appuyant sur le bouton rouge avant de quitter le local. Attention, les multimètres doivent être éteints séparément, ils fonctionnent sur piles Générateur multifonction Fig. 1.3 générateur multifonction Le générateur multifonction de la figure 1.3 est constitué de 4 appareils distincts : 1. un compteur, permettant par exemple de déterminer la fréquence d un signal, 2. un multimètre, permettant par exemple de mesurer des tensions, 3. une alimentation continue, permettant de générer des tensions continues entre 0 et 35 V, 4. un générateur de fonctions, permettant de générer des signaux carrés, triangulaires ou sinusoïdaux, voir figure 1.4. Vous constaterez que le générateur possède deux boutons POWER. Le premier est spécifique au multimètre et le deuxième alimente les 3 autres appareils. Si l appareil ne répond pas lorsque vous enclenchez ces boutons, vérifiez l alimentation de la table et les interrupteurs situés à l arrière du générateur multifonction. Veillez toujours à éteindre le multimètre après usage pour économiser sa pile. L alimentation continue dispose de trois séries de bornes de connexion. La première délivre 5 V, la deuxième 15 V et la troisième délivre une tension variable de 0 à 30 V.

10 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 4 Le générateur de fonction permet de générer des signaux spécifiques, de fréquence et d amplitude voulues. Attention, certains boutons n agissent que s ils sont tirés. Dans le cas du variateur d amplitude, lorsqu il est tiré, les signaux générés sont de plus faibles amplitudes (mv au lieu du V). Fig. 1.4 Générateur de signaux Oscilloscope à deux canaux Fig. 1.5 A gauche, l oscilloscope TDS 2225 et à droite le TDS 1002 L utilisation des fonctions classiques d un oscilloscope est assez simple. Vous aurez l occasion de manipuler des oscilloscopes à 2 canaux, c est-à-dire, permettant d afficher deux signaux simultanément. Généralement vous vous servirez de sondes coax-crocos, dont vous brancherez la fiche coaxiale sur la borne de l oscilloscope et les pinces crocos dans votre circuit. Notez que la pince crocodile noire correspond à la masse. Veuillez connecter toutes vos masses ensemble (oscilloscope, alimentation, générateur, etc.) afin de garantir un potentiel de masse équivalent pour tous les appareils. Vous avez 3 modes d affichage pour un canal : ground (masse) affichant le potentiel de référence sur le canal, AC (alternatif) supprimant la composante continue d un

11 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 5 signal, et DC (continu) affichant tout le signal (continu + alternatif). Généralement, vous utiliserez ground pour aligner (à l aide du bouton position) vos canaux sur le même niveau de référence et vous visualiserez vos signaux sur DC. Sur les anciens appareils, cette sélection s opère à l aide d un interrupteur 3 positions et sur les nouveaux appareils, vous devez vous servir d un menu (channel menu). Le bouton rotatif situé au-dessus de la borne de connexion du canal modifie l échelle d affichage du signal (par exemple : 1 mv, 0,1 V, 5V par carré). Généralement, l échelle choisie pour le canal s affiche sur l écran de l oscilloscope. Le troisième bouton rotatif agit sur l échelle de temps (par exemple : 1ns, 1ms, 1s par carré). Vous devrez ajuster la position de ces boutons pour voir apparaître votre signal correctement. Notez qu il existe sur certains modèles un bouton autoset laissant à l oscilloscope le soin de rechercher, pour vous, le meilleur mode d affichage pour les signaux qu il reçoit. Ce bouton est à utiliser avec une grande vigilance car il conduira généralement à un affichage des signaux en mode AC rendant invisible la composante continue du signal. Un manuel détaillé du Tektronix TDS1002 se trouve sur le site : http ://www.tek.com/ Multimètre Fig. 1.6 Multimètre Le multimètre (figure 1.6) fonctionne exclusivement sur piles. Il est impératif de l éteindre après utilisation Ordinateur Sous Windows XP, les machines du R100 disposent toutes du logiciel LTspice. Aucun logiciel ne peut y être installé sans autorisation. La modification des paramètres (écran de veille, etc.) de ces machines est formellement interdite. N oubliez pas d éteindre ces machines après leur utilisation. Vous pouvez également emporter vos propres PC portables

12 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 6 Fig. 1.7 Ordinateurs du R100 (attention que certaines bibliothèques de LTspice ont été mises à jour sur les ordinateurs du R100. Elles sont disponibles sur le site du cours). 1.3 Quelques rappels Théorème de Thévenin Le théorème de Thévenin stipule que tout circuit électrique ne contenant que des résistances et des sources de tension peut être réduit à un circuit composé d une seule source de tension en série avec une résistance, comme illustré à la figure 1.8. Fig. 1.8 Simplification d un circuit électrique : théorème de Thévenin Le circuit équivalent est caractérisé par deux élements : 1. V th : c est la différence de potentiel mesurée aux bornes du circuit à vide, c est-àdire lorsque la charge est déconnectée. 2. R th : c est la résistance équivalente vue de l accès lorsque les sources de tensions sont court-circuitées et la charge est déconnectée. Prenons l exemple du circuit de la figure 1.9. Que valent V th et R th vue de l accès ab? Vous avez : 1. V th : c est la différence de potentiel mesurée aux bornes de l accès ab lorsque que

13 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 7 R1 Vin a Rth a R2 Rload Vth Rload b b Fig. 1.9 Application du théorème de Thévenin la résistance R load est déconnectée du circuit. Cela nous donne V th = R 2 R 1 + R 2 V in. (1.1) 2. R th : c est la résistance équivalente vue de l accès ab lorsque la source de tension V in est court-circuitée. Cela nous donne R th = R 1 R 2 = R 1R 2 R 1 + R 2. (1.2) Circuit RC Les circuits RC sont beaucoup utilisés dans les montages électroniques. Il est utile de rappeler leurs propriétés principales. Charge d un circuit RC Soit une source de tension V i que l on connecte à un circuit RC au temps t = 0. En t > 0, la tension V aux bornes du condensateur aura la forme illustrée à la figure 1.10 V (t) = V i (1 e t/rc), (1.3) Le produit RC est appelé la constante de temps du circuit et est exprimée en secondes (s). Elle correspond au temps nécessaire pour que la tension V aux bornes du condensateur atteigne 63% de la tension appliquée V i.

14 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES 8 Fig Charge d un circuit RC Décharge d un circuit RC Lorsqu un condensateur initialement chargé à une tension V 0 se décharge dans une résistance, la différence de potentiel V suit l évolution temporelle suivante : voir figure V (t) = V 0 e t/rc, (1.4) Fig Décharge d un circuit RC Ici, la constante de temps RC correspond au temps que met la tension du condensateur pour chuter à 37% de sa tension initiale V LTspice Pour les différents laboratoires, il est impératif de lire le tutorial LTspice disponible à l adresse suivante : presentation-ltspiveiv.pdf Vous êtes vivement encouragés à utiliser ce logiciel le plus rapidement possible car vous en aurez besoin lors des séances de laboratoire. Il est très facile d utilisation et vous sera d une grande aide pour la compréhension de certains circuits.

15 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES Présentation des quatre séances de laboratoire Laboratoire introductif Le premier laboratoire, intitulé Introduction, présente une série de manipulations qui vous permettront : 1. de vous familiariser avec les différents outils présents dans le laboratoire : oscilloscope, générateur de signaux, multimètre, breadboard,... ; 2. d étudier des circuits de base comme le diviseur potentiométrique et le diviseur de courant ; 3. d étudier des circuits à base de résistances et de condensateurs (réponse à un signal d entrée carré, filtres passe-bas et passe-haut etc...) ; 4. de vous familiariser avec le logiciel gratuit LTspice qui permet de simuler facilement un grand nombre de circuits électriques Circuits à diodes Le second laboratoire, intitulé Les diodes doit vous permettre : 1. de comprendre la caractéristique (i v) d une diode en polarisations directe et inverse ainsi que la notion de droite de charge ; 2. de comprendre le fonctionnement d un redresseur simple puis double alternance avec un condensateur de lissage ; 3. de comprendre le fonctionnement d un circuit limiteur de tension (et régulation de tension à l aide de diodes Zener) ; 4. d utiliser le logiciel LTspice pour résoudre différents types de circuits Polarisation de transistors et petit signal Le troisième laboratoire, intitulé Polarisation de transistors et petit signal doit vous permettre : 1. de comprendre le principe général de fonctionnement d un transistor bipolaire et ses différents régimes ; 2. de pouvoir polariser un transistor, d être capable de choisir son mode de fonctionnement et de comprendre la notion de droite de charge associée à un circuit à transistors ; 3. de comprendre les configurations de base : émetteur commun, collecteur commun et base commune ; 4. de savoir utiliser le logiciel LTspice avec un circuit à transistor.

16 CHAPITRE 1. ORGANISATION DES LABORATOIRES L amplificateur audio Le troisième laboratoire intitulé l amplificateur audio doit vous permettre : 1. de comprendre le rôle joué par les différentes parties d un ampli-op (l amplificateur différentiel, les sources de courant, l étage de sortie Push-Pull,... ) ; 2. de pouvoir calculer le gain du circuit en tension et en courant, de comprendre le fonctionnement d une paire de Darlington et de calculer les différentes fréquences de coupure du circuit ; 3. de vérifier vos résultats à partir d une simulation LTspice.

17 Chapitre 2 Laboratoire 1 : Introduction Sommaire 2.1 Rappels théoriques Ecoulement du courant Répartition du potentiel électrique Equipement nécessaire Visualisation de signaux à l oscilloscope Visualisation d un signal EN L ABSENCE D UNE résistance de charge Visualisation d un signal EN PRESENCE D UNE une résistance de charge Le diviseur potentiométrique Le diviseur potentiométrique SANS résistance de charge Le diviseur potentiométrique AVEC résistance de charge Diviseur de courant Les condensateurs Circuit RC soumis à un échelon de tension Circuit RC soumis à un signal carré Filtres passe-bas Préparation de ce laboratoire lire la section 2.1 et assimiler les conventions de tension et de courant ; revoir le théorème de Thévenin et les circuits RC ; lire le reste du chapitre 2. 11

18 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION Rappels théoriques Avant de calculer ou mesurer les grandeurs électriques d un circuit, il est essentiel de se faire une idée de la répartition du courant ou du potentiel électrique. Ceci vous permettra de vérifier la cohérence de vos calculs / mesures. Par exemple, si vous alimentez un circuit avec une source unique de tension V CC = 30 V, il est impossible qu un point de ce circuit développe une tension de polarisation supérieure à 30 V! Cela paraît évident mais nombre d étudiants ne prennent pas la peine d être critiques par rapport à leurs résultats. Ce rappel théorique a pour but de vous remettre à l esprit quelques principes de bases de l électricité Ecoulement du courant Selon les conventions adoptées dans ce cours, les sources de tensions hautes sont toujours représentées en haut du schéma et les sources de tensions basses apparaissent en bas du schéma. Le courant électrique s écoule du potentiel électrique le plus haut vers le potentiel le plus bas, soit globalement de haut en bas. Le potentiel bas est quelconque, il peut-être supérieur, égal ou inférieur à 0 V. Ici, le qualificatif bas signifie simplement qu il est inférieur au potentiel haut. On peut faire l analogie avec la pression d un liquide. Un liquide s écoulera toujours de la haute pression (potentiel haut) vers la basse pression (potentiel bas). Les figures 2.1, 2.2 et 2.3 illustrent quelques exemples du sens d écoulement du courant dans différents circuits (remarquez cependant que la figure 2.3 s écarte des conventions adoptées dans le reste du cours). +10V 0V Fig. 2.1 Sens d écoulement du courant : exemple Répartition du potentiel électrique On a vu plus haut qu on pouvait comparer le courant électrique à de l eau s écoulant dans un circuit de tuyaux. Le générateur de tension peut être vu comme une pompe que l on utilise pour mettre le liquide sous pression. La différence de potentiel ressemble alors

19 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION 13 0V -10V Fig. 2.2 Sens d écoulement du courant : exemple 2 +5V i=0 +6V +5V 0V +10V Fig. 2.3 Sens d écoulement du courant : exemple 3 à la différence de pression entre deux points du circuit d eau. Dans un circuit électrique, la différence de potentiel est notée U et est exprimée en volts. Par convention, la différence de potentiel (ou ddp) aux bornes d un élément du circuit est la différence entre le potentiel haut et le potentiel bas. Graphiquement, cette ddp est représentée par une flèche. Faites attention aux sens relatifs des ddp et des courants, comme par exemple dans le circuit de la figure 2.4 : pour une source de tension, la flèche part de la borne négative vers la borne positive et le courant s écoule en sortant de la borne positive, soit dans le sens de la flèche de tension. Ainsi, pour le générateur, la ddp vaut U 0 = U et le courant i est injecté dans le circuit vers R 1. pour un autre élément, comme une résistance, la flèche part également du potentiel bas vers le potentiel haut mais le courant circule dans le sens opposé à la flèche de tension! Ainsi, pour la résistance R 1, le courant s écoule de gauche à droite et la différence de potentiel à ses bornes (ddp) est égale à U V 1, où U > V 1. Pour R 2, la ddp est égale à V 1 0 = V 1 où V 1 > 0. (Le potentiel de référence du circuit vaut 0 V). 2.2 Equipement nécessaire Une valisette contenant les câbles de connexions Un oscilloscope double trace

20 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION 14 U ddp=u-v1 V1 Générateur de tension U - i R1 R2 ddp=v1-0v 0V Fig. 2.4 Répartition du potentiel électrique Un breadboard Un multimètre Un générateur de signal Boîtes contenant les capacités et résistances prévues pour ce laboratoire 2.3 Visualisation de signaux à l oscilloscope La première manipulation a pour but de visualiser à l oscilloscope un signal produit par le générateur et de déterminer l influence d une résistance de charge sur le signal Visualisation d un signal EN L ABSENCE D UNE résistance de charge 1. Branchez la sortie OUT du générateur de fonctions au canal 1 de l oscilloscope. Réglez le générateur sur un signal sinusoïdal avec une fréquence de 1 khz et une tension crête-à-crête de 6 V. Vérifiez que le bouton de sélection du générateur 50 Ω / 600 Ω est bien positionné sur une impédance de sortie de 50 Ω, adaptée à l impédance caractéristique du câble coaxial utilisé. 2. Réglez l oscilloscope à l aide des boutons rotatifs de manière à observer le canal 1 avec une échelle de tension de 1 V par carré et une échelle de temps de 1 ms par carré. 3. Passez en mode ground et alignez le signal sur la ligne centrale de l écran. A quoi peut servir le mode ground? Passez en mode DC puis tirez et tournez simultanément le bouton d offset dans le sens horlogique. Qu observez-vous? 4. Passez ensuite en mode AC. Quelle est la différence entre les modes AC et DC?

21 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION Que se passe-t-il lorsque vous modifiez les échelles de temps et de tension sur l oscilloscope? Les valeurs observées sont-elles modifiées? Visualisation d un signal EN PRESENCE D UNE une résistance de charge Dans la manipulation précédente, nous avons branché la sortie du générateur de signal directement sur l entrée de l oscilloscope. Ce dernier possède une résistance d entrée de l ordre du MΩ qui n influence pas le signal généré. Dans la manipulation suivante, nous allons déterminer l influence de la résistance de charge sur la tension obtenue à la sortie du générateur de signaux. Ceci vous permettra de comprendre la notion d impédance de sortie du générateur ainsi que ses conséquences sur l amplitude du signal généré. Un outil essentiel est le schéma équivalent de Thévenin de la figure 2.5. Fig. 2.5 Schéma de Thévenin du générateur de signal à vide et en charge 1. Munissez-vous d un câble coax-croco et d un T (pour câbles coaxiaux). Sans modifier les paramètres de l oscilloscope ni ceux du générateur, connectez l oscilloscope en parallèle avec une résistance de 470 Ω (ou proche de cette valeur). Quelle est la résistance effective de charge si l impédance d entrée de l oscilloscope vaut 1 MΩ? 2. Mesurez les tensions de sortie à vide (sans résistance) et en charge (résistance connectée)? Qu observez-vous? 3. Expliquez vos résultats à l aide du schéma de Thévenin du générateur. 4. Comment varie l amplitude de sortie si le bouton du générateur est enfoncé sur 600 Ω?

22 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION Le diviseur potentiométrique Le diviseur potentiométrique SANS résistance de charge Le diviseur potentiométrique, comme son nom l indique, permet de diviser une tension dans un rapport fixé par les valeurs des résistances qui le composent. Considérez le circuit de la figure 2.6. Vcc I1 R1 Icharge=0 I2 R2 Vout Fig. 2.6 Diviseur potentiométrique à vide 1. A vide (sans charge connectée à la sortie), que valent les courants I 1 et I 2? Etablissez l expression algébrique de la tension de sortie en fonction de V CC, R 1 et R Vérifiez vos calculs sur un circuit construit sur un breadboard avec V CC = 10 V et R 1 = R 2 = 10 kω. Vos résultats concordent-ils avec la théorie? 3. Déterminez l expression algébrique de la tension et de la résistance de Thévenin du circuit de la figure Le diviseur potentiométrique AVEC résistance de charge 1. Déterminez algébriquement la tension de sortie en fonction V CC, R 1, R 2 et R charge. 2. A l aide du circuit de Thévenin calculé précédement, mesurez sur un breadboard la tension de sortie V out avec les résistances de charge suivantes : R charge1 = 100 kω, R charge2 = 10 kω et R charge3 = 1 kω. Comment se comporte V out? Reste-t-elle égale à la tension à vide du point ? Interprétez. 3. En conclusion, comment doit-on choisir R Thevenin et R charge pour que la tension de sortie du diviseur potentiométrique dépende le moins possible de la charge? De ce résultat, comment définiriez-vous un diviseur potentiométrique rigide?

23 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION 17 Vcc I1 R1 Icharge=0 Rthévenin Vthévenin Vout I2 R2 Vout Fig. 2.7 Diviseur potentiométrique et son équivalent de Thévenin Vcc I1 R1 Icharge I2 R2 Rcharge Vout 2.5 Diviseur de courant Fig. 2.8 Diviseur potentiométrique en charge Le schéma de la figure 2.9 représente un diviseur de courant. 1. Déterminez l expression algébrique de I 1 et I 2 en fonction de R 1, R 2 et V CC. 2. Construisez le circuit diviseur de courant en prenant R 1 = 1 kω, R 2 = 10 kω et V CC = 5 V. 3. Mesurez les courants I 1 et I 2 à l aide du multimètre. Comparez vos résultats avec la théorie. 2.6 Les condensateurs Les circuits RC sont omniprésents dans les circuits analogiques, soit de façon explicite, soit sous la forme de filtres parasites, comme illustré dans le chapitre 9 des

24 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION 18 Vcc R1 I1 I2 R2 Fig. 2.9 Diviseur de courant notes de cours. Dans cette section, nous allons rappeler leur comportement en régime transitoire et en régime établi Circuit RC soumis à un échelon de tension Vin 5V temps Fig Echelon de tension 1. Démarrez l ordinateur, cliquez sur l icône LTspice et ouvrez le schéma intitulé CircuitRC1.asc. Analysez-le afin d en comprendre son contenu. Cliquez ensuite sur l onglet Run et affichez V in et V out. 2. Expliquez qualitativement l évolution temporelle de la tension aux bornes de la résistance ainsi que celle de la tension aux bornes du condensateur. En particulier, avec quelle constante de temps le circuit réagit-il à l application de l échelon de tension? 3. Augmentez la valeur de R à 5 kω et réexécutez la simulation. Qu observez vous? Le condensateur se charge-t-il plus vite ou plus lentement? Comment expliquez-vous ces résultats? 4. Augmentez encore R à 50 kω. Comment évolue le courant de charge du condensateur lorsque RC augmente?

25 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION Circuit RC soumis à un signal carré Vin 5V Temps Fig Signal d entrée carré 1. Ouvrez le schéma intitulé CircuitRC2A.asc. Analysez-le afin d en comprendre son contenu. Cliquez ensuite sur l onglet Run. 2. Quelle est la période T du signal V in? Que vaut la constante de temps RC du circuit? Le condensateur a-t-il le temps de se charger à 63% de V in? 3. Ouvrez le schéma intitulé CircuitRC2B.asc. Dans ce cas-ci, la constante de temps RC est 10 fois plus grande que la période T du signal d entrée. Comment évolue la tension aux bornes du condensateur en fonction du temps? Justifiez. 4. Fermez le schéma et ouvrez celui intitulé CircuitRC2C.asc. Dans ce cas-ci, la constante de temps RC est 10 fois plus petite que la période T du signal d entrée. Comment évolue la tension aux bornes du condensateur en fonction du temps? Justifiez Filtres passe-bas 1. Sur le breadboard, utilisez le générateur de signaux pour fournir une onde sinusoïdale de 8 V crête-à-crête. Prenez comme résistance 100 Ω et comme capacité pour le condensateur 1, 1 µf. Comparez l amplitude et la phase du signal d entrée v in à celles du signal de sortie v out pour des fréquences de 100 Hz, 400 Hz, 800 Hz, 1, 2 khz, 1, 4 khz et 1, 6 khz. 2. Sur un graphique, portez 20 log(v out /v in ) en fonction de la fréquence et interprétezen son allure. Que se passe-t-il à la fréquence f = 1/(2πRC)? 3. Observez à présent la tension aux bornes de R en fonction de la fréquence.

26 CHAPITRE 2. LABORATOIRE 1 : INTRODUCTION 20 R Vout Vin C Fig Filtre RC passe-bas

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

Laboratoire d électricité

Laboratoire d électricité Laboratoire d électricité 6 Redresseur Labo 6 - Redresseur - v2.docx 1 / 7 BSR, MEE / 11.11.2014 1. Introduction Dans ce laboratoire vous allez vous familiariser avec la mesure de grandeurs électriques

Plus en détail

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #2

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #2 6GEI305 Dynamique des systèmes II Laboratoire #2 Introduction aux impédances et à la plaquette de prototypage Automne 2010 1. Objectifs Se familiariser avec les plaquettes de prototypage Concrétiser la

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

6GEI620 - Électronique II. Laboratoire #1

6GEI620 - Électronique II. Laboratoire #1 6GEI620 - Électronique II Laboratoire #1 Conception avec amplificateurs opérationnels Hiver 2008 1. Objectifs Se familiariser avec l outil Multisim Se familiariser avec le prototypage Apprendre, dans un

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS I RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE : 1) Observation du signal : a) Dessiner

Plus en détail

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES

ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES Université Paul Sabatier TP Physique du Tronc Commun de CIMP Introduction Travaux Pratiques d Electronique ALLUMAGE AUTOMATIQUE DES PHARES D UNE AUTOMOBILE EN CAS D OBSCURITE L électronique est un secteur

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE

LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE LABORATOIRE 4 OSCILLOSCOPE ET CIRCUIT DE REDRESSEMENT INTRODUCTION À L OSCILLOSCOPE QU EST-CE QU UN OSCILLOSCOPE... Un oscilloscope est un appareil permettant d analyser avec une grande précision le comportement

Plus en détail

TP oscilloscope et GBF

TP oscilloscope et GBF TP oscilloscope et GBF Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : ce travail a pour buts de manipuler l oscilloscope et le GBF. A l issu de celui-ci, toutes les fonctions essentielles

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique»

Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Séance P2I n 1 (7 sept 2015) Module 1 : Mini-projet «Eclairage automatique» Description du mini-projet L objectif Pour chaque étudiant : assembler et faire fonctionner un dispositif électrique au format

Plus en détail

TP n o 1 Électrostatique : mesure d un potentiel et d une capacité

TP n o 1 Électrostatique : mesure d un potentiel et d une capacité TP n o 1 Électrostatique : mesure d un potentiel et d une capacité PREPARATION (à rédiger avant de venir en TP) Il s agit de trouver une méthode pour mesurer la capacité C d un condensateur, en étudiant

Plus en détail

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec

1 Description de la maquette C 591 SUJET C 590 SIMULATION ÉLECTRONIQUE D UNE MESURE DE PUISSANCE. 1.1 Schéma général. Concours Centrale-Supélec Exemple de sujet de travaux pratiques de physique proposé au concours Centrale- Supélec. La colonne de gauche donne le texte tel qu il est soumis au candidat. En regard, à droite, figurent les savoir-faire

Plus en détail

B = (R 2 + (x x c ) 2 )

B = (R 2 + (x x c ) 2 ) PHYSQ 126: Champ magnétique induit 1 CHAMP MAGNÉTIQUE INDUIT 1 But Cette expérience 1 a pour but d étudier le champ magnétique créé par un courant électrique, tel que décrit par la loi de Biot-Savart 2.

Plus en détail

DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM

DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM I/ La fenêtre de saisie des schémas : les fonctionnalités essentielles pour faire les TP préparés. La souris L outil le plus utilisé est l outil sélection.

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

Capteur de Tension 2 voies 1MHz

Capteur de Tension 2 voies 1MHz Capteur de Tension 2 voies 1MHz Référence PS-2190 Page 1 sur 8 Equipement inclus Capteur tension 1 MHz 2 voies Matériel nécessaire Interface GLX PS-2002 Cordons de raccordement DEMARRAGE RAPIDE 1) Connectez

Plus en détail

UTILISATION D UN MULTIMETRE ANCIEN ANALOGIQUE TYPE MX430 GL pour BRICOVIDEO

UTILISATION D UN MULTIMETRE ANCIEN ANALOGIQUE TYPE MX430 GL pour BRICOVIDEO UTILISATION D UN MULTIMETRE ANCIEN ANALOGIQUE TYPE MX430 GL pour BRICOVIDEO Les cordons de mesure doivent être équipés de fiches double puits comme en photo ci-dessous, excepté le cordon jaune formellement

Plus en détail

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Lab No 4 Montage : NfAp : 1 NfAp : Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Buts Apprendre à utiliser l oscilloscope pour observer et mesurer des grandeurs physiques reliées principalement

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

AC 5108 TESTEUR DE CONTINUITE

AC 5108 TESTEUR DE CONTINUITE AC 5108 TESTEUR DE CONTINUITE Merci d avoir acheté un produit CLAS et de la confiance que vous nous témoignez Veuillez lire attentivement les instructions de ce manuel avant toute utilisation de l appareil.

Plus en détail

Mini_guide_Isis.pdf le 23/09/2001 Page 1/14

Mini_guide_Isis.pdf le 23/09/2001 Page 1/14 1 Démarrer...2 1.1 L écran Isis...2 1.2 La boite à outils...2 1.2.1 Mode principal...3 1.2.2 Mode gadgets...3 1.2.3 Mode graphique...3 2 Quelques actions...4 2.1 Ouvrir un document existant...4 2.2 Sélectionner

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

Structure de l instrument

Structure de l instrument Structure de l instrument Structure de l instrument (voir figure 1) ( figure 1) 1) Affichage à cristaux liquides 2) Bouton HOLD 3) Sélecteur rotatif 4) Bornes d entrée 5) Bouton mise en marche/arrêt Sélecteur

Plus en détail

AP1.1 : Montages électroniques élémentaires. Électricité et électronique

AP1.1 : Montages électroniques élémentaires. Électricité et électronique STI2D Option SIN Terminale AP1.1 : Montages électroniques élémentaires Électricité et électronique Durée prévue : 3h. Problématique : connaître les composants élémentaires de l'électronique Compétences

Plus en détail

Les régimes périodiques (Chap 2)

Les régimes périodiques (Chap 2) Les régimes périodiques (Chap 2)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. Propriétés des grandeurs physiques : La période T, est le plus petit intervalle de temps, au bout duquel

Plus en détail

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure A) ANALYSE FONCTIONNELLE DU SYSTEME I) Présentation de l organisation d une mesure. Une mesure se fait en 3 étapes successives.

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Introduction à LTspice IV

Introduction à LTspice IV : Électronique Analogique Introduction à LTspice IV Sommaire 1) ) Introduction 2) Fonctionnement du module Schematics (ex: circuit RC) 2.1) Ajout d'éléments passifs: R, L et C 2.2) Ajout d'éléments actifs

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS

UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE ET DU GENERATEUR DE FONCTIONS I / Utilisation de l oscilloscope Tektronix TDS 1002 et du GBF GFG.8216A: 1/ Visualiser à l aide de l oscilloscope une tension sinusoïdale fournie

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

GEL 1002 Systèmes & mesures. Chapitre 5 :

GEL 1002 Systèmes & mesures. Chapitre 5 : Automne 2012 GEL 1002 Systèmes & mesures Chapitre 5 : Oscilloscopes Jérôme Cros 4 octobre 2012 Principe de fonctionnement d un tube cathodique pour un oscilloscope Y-Y : Plaques de déviation verticale

Plus en détail

La tension et l intensité du courant électrique

La tension et l intensité du courant électrique ÉLECTRICITE 1 La tension et l intensité du courant électrique OUVERTURE Le lecteur mp3 Les élèves peuvent remarquer que ce type d indications est présent sur tous les appareils électriques. Il peut être

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Introduction à Altium Designer : Schémas et simulations

Introduction à Altium Designer : Schémas et simulations Introduction à Altium Designer : Schémas et simulations Benoit Gosselin Hiver 2014 Objectifs ü Familiarisation avec le logiciel Altium Designer ü Réalisation du schéma d un circuit analogique ü Simulation

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

samaritan AED, PAD & PDU Guide d utilisation du logiciel Saver EVO

samaritan AED, PAD & PDU Guide d utilisation du logiciel Saver EVO samaritan AED, PAD & PDU Guide d utilisation du logiciel Saver EVO Les informations contenues dans ce document sont sujettes à modification sans préavis et n engagent en rien la responsabilité de HeartSine

Plus en détail

Remis par P. Poulichet

Remis par P. Poulichet CCI PR-2001 TP introduction à Arduino Durée 8h00 Ile de France Novembre 2013 Remis par P. Poulichet Ce TP de 8 heures est une introduction au projet PR-2001 que vous aurez ensuite (72 heures jusqu au mois

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles

Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Durée : 5 jours Pratique de réparation et dépannage des cartes électroniques industrielles Réf : (Elec 01) capables de : - Comprendre et mettre en œuvre les différentes méthodes de tests des composantes

Plus en détail

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé.

Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. Multisim permet la saisie de schéma et la simulation de ceux-ci Présentation Lancez le logiciel un schéma est complètement ou partiellement chargé. les composants à gauche, ils sont regroupés par catégorie,

Plus en détail

Notice d emploi du multimètre digital PCE-DM 32

Notice d emploi du multimètre digital PCE-DM 32 C/ Mayor, 53 - Bajo 02500 Tobarra Albacete-España Tel. : +34 967 543 548 Fax: +34 967 543 542 info@pce-iberica.es Notice d emploi du multimètre digital PCE-DM 32 I. Introduction II. Caractéristiques techniques

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

Chap1 : Intensité et tension.

Chap1 : Intensité et tension. Chap1 : Intensité et tension. Items Connaissances cquis ppareil de mesure de l intensité. Branchement de l appareil de mesure de l intensité. Symbole normalisé de l appareil de mesure de l intensité. Unité

Plus en détail

MULTIMETRE DIGITAL DE POCHE A JAUGEAGE AUTOMATIQUE NOTICE D UTILISATION MODELE M320

MULTIMETRE DIGITAL DE POCHE A JAUGEAGE AUTOMATIQUE NOTICE D UTILISATION MODELE M320 MULTIMETRE DIGITAL DE POCHE A JAUGEAGE AUTOMATIQUE NOTICE D UTILISATION MODELE M320 M320 AUTO-RANGE DMM ma Hz V OFF M320 AUTO-RANGE DMM ma Hz V OFF 1. Bouton SELECT 2.Bouton HOLD 3.Commutateur de fonction

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

Testeur DIGITAL universel

Testeur DIGITAL universel juin15 Composants et fournitures électromécaniques Testeur DIGITAL universel Type MT-1630 Notice d utilisation ATEC France 25 rue de la source - 33170 GRADIGNAN Tél. 05 56 89 92 00 Fax. 0 5 56 75 23 80

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

FAQ. Question DC : V 1.0. L onduleur ne reconnait plus le PV:

FAQ. Question DC : V 1.0. L onduleur ne reconnait plus le PV: * FAQ Question DC : L onduleur ne reconnait plus le PV: Ouvrir le sectionneur entre les modules photovoltaïques et l onduleur. Veuillez contacter votre installateur afin de vérifier le dimensionnement

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION INTERNET haute vitesse

GUIDE D INSTALLATION INTERNET haute vitesse GUIDE D INSTALLATION INTERNET haute vitesse Modem routeur 2704N Mode Passerelle (Bridge) Version 2014-09 1 800 360-8555 Table des matières 1. Installation du modem routeur...4 1.1 Matériel fourni...4 1.2

Plus en détail

DEMARRER ET ETEINDRE MON ORDINATEUR

DEMARRER ET ETEINDRE MON ORDINATEUR DEMARRER ET ETEINDRE MON ORDINATEUR Par Daniel Touzeau .. Sommaire CHAPITRE 1 DEMARRER MON ORDINATEUR... 3 CE QUI EST NECESSAIRE.... 3 Pour que ça marche il faut du courant... 3 Vous avez un système d

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 - Sujet G345-01 Page de garde BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 Le dossier-sujet

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3 & ' " ( ) '*+ ", ##) # " -. /0 " 1 2 " 3. SIMULATION 7 " - 4.

TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3 & '  ( ) '*+ , ##) #  -. /0  1 2  3. SIMULATION 7  - 4. TABLE DES MATIÈRES 1. DÉMARRER ISIS 2 2. SAISIE D UN SCHÉMA 3! " #$ % & ' " ( ) '*+ ", ##) # " -. /0 " 1 2 " 3' & 3. SIMULATION 7 0 ( 0, - 0 - " - & 1 4. LA SOURIS 11 5. LES RACCOURCIS CLAVIER 11 STI Electronique

Plus en détail

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols.

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols. SYSAM SP5 et OSCILLO5 Fiches de montages Etude d un filtre actif passe-bande I. Généralités Ce document a pour but de montrer comment utiliser Oscillo5 pour étudier un filtre en régime harmonique (attaque

Plus en détail

Le GBF Générateur basse fréquence

Le GBF Générateur basse fréquence Le GBF Générateur basse fréquence Il génère des signaux alternatifs ( carré, sinusoïdale et triangulaire ) en sa sortie ( output- 50 ) Pour chaque signal, on peut modifier : l amplitude ( en agissant sur

Plus en détail

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels

Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Montages non linéaires à amplificateurs opérationnels Partie théorique I. omparateur L utilisation la plus simple d un amplificateur opérationnel (AOP) en montage non-linéaire est le comparateur. Deux

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

WINRADAR UTILITAIRE POUR CAPTEUR RADAR CRUZOE & CR420

WINRADAR UTILITAIRE POUR CAPTEUR RADAR CRUZOE & CR420 NOTICE D INSTALLATION Constructeur français WINRADAR UTILITAIRE POUR CAPTEUR RADAR CRUZOE & CR420 1/11 2/11 Sommaire 1 PRESENTATION... 4 2 INSTALLATION... 4 3 MENU... 4 3.1 FICHIER... 4 3.2 OPTIONS...

Plus en détail

Amplificateur de sonorisation

Amplificateur de sonorisation Amplificateur de sonorisation On se propose de vérifier quelques spécifications d un amplificateur basse-fréquence de sonorisation dont les caractéristiques techniques sont données en Annexe. Remarques

Plus en détail

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale La multiplication de deux signaux est une opération non-linéaire fréquemment rencontrée en électronique d instrumentation ou de traitement

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION

TP PSI MODULATION-DÉMODULATION I-Objectifs du T.P I-Objectifs du T.P On se propose de réaliser une modulation d amplitude puis sa démodulation pour récupérer le message initial. Dans chaque cas, on observera la représentation temporelle

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

NOTICE DE LOGICIEL OHMNIBUS

NOTICE DE LOGICIEL OHMNIBUS NOTICE DE LOGICIEL OHMNIBUS DEPARTEMENT SCIENCES Mars 2005 OHMNIBUS I CHARGER L EXERCICE «DOC» A PARTIR DE LA FENETRE D ENTREE DANS LE LOGICIEL Exercice sélectionné par un click de souris et qui apparaît

Plus en détail

Instruments de mesure

Instruments de mesure Chapitre 9a LES DIFFERENTS TYPES D'INSTRUMENTS DE MESURE Sommaire Le multimètre L'oscilloscope Le fréquencemètre le wattmètre Le cosphimètre Le générateur de fonctions Le traceur de Bodes Les instruments

Plus en détail

T.P. n 8: MULTIPLIEUR

T.P. n 8: MULTIPLIEUR T.P. n 8: MULTIPLIEUR 1) MODULATION D AMPLITUDE On veut transmettre sur de grandes distances des informations, par exemple sonores, de fréquences comprises entre 0 Hz et 0 khz. La transmission ne peut

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

Donner les limites de validité de la relation obtenue.

Donner les limites de validité de la relation obtenue. olutions! ours! - Multiplicateur 0 e s alculer en fonction de. Donner les limites de validité de la relation obtenue. Quelle est la valeur supérieure de? Quel est le rôle de 0? - Multiplicateur e 0 s alculer

Plus en détail

WINCRUZOE. Mise en service et paramétrage

WINCRUZOE. Mise en service et paramétrage NOTICE D INSTALLATION Constructeur français WINCRUZOE Mise en service et paramétrage 1. PRESENTATION...3 2. INSTALLATION...3 3. MENU...3 3.1. FICHIER...3 3.2. OPTIONS...3 3.2.1. CONFIGURATION DU PORT SERIE...4

Plus en détail

Laboratoire d électricité

Laboratoire d électricité Laboratoire d électricité 5 Mesures AC Labo 5 - Mesures AC - v1.docx 1 / 16 BSR, BSR / 06.11.2014 1. Introduction Dans ce laboratoire vous allez vous familiariser avec la mesure de tensions alternatives

Plus en détail

Mode d emploi des boîtiers BFOP2 pour APR16

Mode d emploi des boîtiers BFOP2 pour APR16 Edition du 03/12/2003 Mode d emploi des boîtiers BFOP2 pour APR16 dfv Technologie Z.A. Ravennes-les-Francs 2 avenue Henri Poincaré 59910 BONDUES FRANCE Tel : 03.20.69.02.85 Fax : 03.20.69.02.86 Email :

Plus en détail

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB

MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB MODULE DE SURVEILLANCE DE VIBRATION ALVIB Appareil de mesure de précision et système d'alarme en sécurité positive Module enfichable pour rail DIN TS35 Source d'alimentation pour accéléromètre à courant

Plus en détail