VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION"

Transcription

1 VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION DUSHIMIMANA Guillaume VAN GOETHEM Maxime RÉSUMÉ Ce rapport est un compte rendu du projet effectué lors de notre bureau d étude. Le but est de réaliser une voiture qui se recharge par induction. Le projet a été subdivisé en deux parties, la réalisation de la voiture et la réalisation de la recharge par induction. La conception de la voiture consiste à réaliser le châssis et les engrenages, monter les pneus, mettre en place les moteurs et réaliser les circuits de commande des moteurs. La recharge par induction comprend la fabrication des inductances et la mise au point d un circuit d oscillation, d un circuit de redressement et d un circuit de recharge. Mots-clefs : Induction, recharge, voiture, résonance. 1. INTRODUCTION Au cours de ces dernières années nous avons vu apparaitre sur le marché de l électronique des kits de recharge par induction utilisés pour charger les téléphones, tablettes, ordinateurs portables et autres appareils. Ces kits sont constitués de deux parties, une partie émettrice et une partie réceptrice. Les appareils électroniques devenant de plus en plus performant, il n en va pas de même pour la capacité des batteries, ces appareils deviennent donc de moins en moins autonomes en termes d énergie. L utilité d une recharge sans fil prend alors toute son importance, un utilisateur d appareils électroniques ne serait plus obligé de trouver une prise électrique pour recharger sa batterie. Le rendement de l induction peut varier entre 50 et 90% à condition qu on se trouve à une certaine distance de l émetteur. On utilise des circuits résonants pour augmenter la distance et l efficacité du transfert d énergie. Le couplage inductif n utilisant pas la résonance nécessite d avoir des bobines ayant des noyaux pour augmenter l inductance et la distance nécessaire pour le transfert de puissance entre le primaire et le secondaire est fortement réduite. Nous avons pour objectif de construire une voiture se rechargeant par induction. Le projet a été subdivisé en deux parties : 1. La construction de la voiture : Nous dessinerons le châssis et les engrenages permettant le mouvement de la voiture. Nous réaliserons aussi des circuits permettant le contrôle de la voiture à distance. 2. Induction et recharge : Nous mettrons en œuvre les circuits permettant d émettre et de recevoir de l énergie par induction et les relierons à un circuit de recharge. 2. DESCRIPTION DES DIFFÉRENTES PARTIES DU PROJET 2.1. Construction de la voiture Nous souhaitons construire une voiture télécommandée. Nous dessinons le châssis de la voiture avec un logiciel de dessin que nous imprimerons grâce à l imprimante 3D. Ci-dessous nous avons une représentation schématique de la commande la voiture. Bouton Encodeur Transmetteur Pour transmettre une commande on utilise des boutons en entrée d un encodeur qui sérialise ces commandes pour permettre qu elles soient transmises. Les données sérialisées sont ensuite envoyées dans un émetteur radiofréquence qui les transmet grâce à une antenne. Receveur Decodeur Contrôleur de moteur La réception est réalisée grâce à une antenne qui est reliée à un module de réception radiofréquence accordé à la même fréquence que l émetteur, les données reçues sont envoyées dans un décodeur qui commande le contrôleur de moteur. Grace au contrôle des deux moteurs nous pourrons diriger la voiture dans 4 directions, en utilisant des engrenages. Les dessins du châssis et des engrenages sont réalisés avec le logiciel SolidWorks Réalisation de l induction Une tension est induite électromagnétiquement dans une bobine lorsque ces spires sont placées dans le flux d un champ magnétique variable. 1

2 Lorsqu on applique une tension sur une bobine, un courant y circule et crée un champ magnétique. Lors du passage d une valeur minimale à une valeur maximale le champ a un mouvement par rapport à la bobine, une force dite contre-électromotrice est induite dans la bobine, le courant induit s oppose au courant de la source. Ceci s arrête lorsque le courant devient stationnaire. Si la tension de la source retombe à zéro, le champ magnétique décroit et induit dans la bobine un courant qui a le même sens que celui de la source. La capacité d une bobine à induire une force électromotrice est l inductance, dont l unité de mesure est le henry(h). La valeur de cette inductance est déterminée par le nombre de spire, l aire de la section de la bobine, la longueur de la bobine et le noyau. La formule suivante permet de calculer l inductance à partir des quatre facteurs déterminants : L 2 N Aµ l L : Inductance (H). N : Nombre de spires A : Aire de la section de la bobine (m²) µ : Perméabilité du matériau l : Longueur de la bobine(m) Aussi bien qu une bobine est capable d induire une tension en elle-même, elle est capable d induire une tension dans une autre bobine se trouvant à proximité, c est l inductance mutuelle. L induction dépend de la variation de champ magnétique, un courant continu ne permettra pas l apparition d une tension induite, car le champ magnétique est stationnaire. Il faut absolument une tension alternative qui produira un champ magnétique variable, induisant une tension variant au même rythme. La valeur de la force électromotrice est donnée par la loi de Faraday, qui dit que la force électromotrice induite est proportionnelle à la variation du flux magnétique au cours du temps, la formule suivante donne sa valeur : d E. dt E : Force électromotrice issu de l induction (V) Θ : Flux magnétique (Wb) Un circuit résonant est composé d au moins une inductance et une capacité, sa fréquence de résonance est donnée par la formule : 1 f 2 LC Sans l utilisation d un circuit oscillant nous obtenons un très faible courant au secondaire, tellement faible qu on ne peut pas le mesurer. Le circuit que nous utilisons pour l oscillation utilise une mise en parallèle d une inductance et d une capacité. Le circuit oscillera uniquement à la fréquence de résonance, la réception doit avoir la même fréquence de résonance. Au primaire nous utilisons un circuit oscillateur pour générer une tension alternative à partir d une tension continue, le champ magnétique récolté à partir de la bobine va induire un courant au secondaire. On pourra alors redresser la tension en utilisant un pont de diode et ensuite charger la batterie Charge de la batterie On peut classifier les batteries selon différents critères : Selon le fait qu elle soit rechargeable ou non Selon les matériaux qui la compose. Une batterie est constituée de l empilement de plusieurs cellules constituées elles-mêmes de deux électrodes et d un électrolyte. Une électrode est constituée d un matériau plus oxydant que l autre électrode. Les électrons passent à travers l électrolyte, qui est souvent un acide, et s accumulent sur une électrode. Si on relie les deux électrodes par une charge on permettra le déplacement des électrons à partir de l électrode qui a un excèdent d électron grâce à l attraction qui existe entre charges négative et positive, il y aura alors circulation d un courant. Les batteries qui ne sont pas rechargeable sont constituées de cellules dites primaires, la décharge s effectue jusqu à ce que l anode soit complètement dissoute par la migration des électrons. Les batteries rechargeable sont constituée de cellules dites secondaire, l anode de ce type de batterie ne se dissout pas lors de la décharge, elle change simplement d état chimique. On peut restaurer l état initial de la batterie en appliquant un courant inverse, c est la recharge. Ce courant va forcer le retour des électrons déplacés. La tension de recharge est généralement proche de 115% de la tension de la batterie. La capacité d une batterie se mesure en ampère-heure(ah), elle indique le nombre d ampères que la batterie peut fournir pendant une heure ou le nombre d heures pendant lequel la batterie peut fournir un ampère. Un circuit de recharge d une batterie est donc principalement constitué d une source de tension ayant courant qui varie selon le type de batterie. Les circuits supplémentaires qu on peut trouver dans un chargeur peuvent servir à connaitre l état de la batterie, décharger la batterie, limiter le temps de charge, sélectionner le courant de charge, Nous utilisons des batteries alcalines au nickelhydrure métallique (NiMH). Le circuit de recharge que nous avons construit permet de régler le courant de charge ente une plage de 50mA et 400mA. 2

3 3. MATEIRIELS ET METHODES 3.1. Construction de la voiture Partie Electronique Nous désirons réaliser une voiture télécommandée, pour cela il faut un circuit d émission et un circuit de réception. Le circuit d émission est constitué quatre boutons tactiles, ils permettront de commander 2 moteurs dans deux sens. Le changement d état d un des boutons est transmis à un encodeur dont la sortie est reliée à un module de transmission RF. Le transmetteur RF envoi l information sérialisée vers le récepteur. Le circuit d émission lui est constitué d une antenne, d un module de réception RF qui est accordé à la même fréquence que le module de transmission précédent, d un décodeur et d un contrôleur de moteur. Les données sérialisée reçues sont envoyées par le module de réception RF dans le décodeur. L information décodée est envoyée dans le contrôleur de moteur qui est capable de fournir un courant bidirectionnel permettant ainsi de tourner le moteur dans un sens ou l autre Partie Mécanique Nous nous sommes également attelés à la conception du châssis de la voiture. Nous souhaitions y monter : - La bobine d induction - Les différents circuits (redresseur, circuit de réception, ) - Les moteurs - Les roues Nous avons utilisés le logiciel SolidWorks pour concevoir le châssis dont la représentation est la suivante : Figure 3 Châssis de la voiture Sur ce châssis nous avons prévu des emplacements pour la batterie de la voiture, les moteurs et pour un axe qui sera solidaire aux roues arrières. Il a été également placé sur le châssis des encoches et un bossage sur l avant de la pièce. Un axe solidaire aux roues arrières se placera à l arrière du châssis et grâce à un engrenage sera entrainé par un moteur. Le bossage à l avant du châssis servira à l insertion de la pièce suivante : Figure 1 Schéma électrique de l émission Figure 4 Direction de la voiture Figure 2 Schéma électrique de réception Les composants ont été montés selon les schémas électriques ci-dessus. Cette pièce, solidarisée avec le moteur avant par un engrenage pourra se déplacer librement de gauche à droite (tout en étant limitée par le bossage sur le châssis) et, une fois solidarisée aux roues avant, elle permettra de gérer la direction de la voiture. Les pièces permettant la solidarisation à la roue sont les suivantes 3

4 Figure 5 Support direction Le support de direction (Figure 5) viendra s insérer dans les trous de la pièce de direction (Figure 4), Le second axe servira de pivot en s insérant dans la pièce de la Figure 6. Dans le trou à l avant de la pièce viendra se loger le support de la roue (Figure 7). Figure 7 Support Roue La tête de la pièce ci-dessus viendra se loger dans le trou du support direction. Elle pourra y tourner librement sans pouvoir s y déloger. L extrémité en forme de croix viendra se loger dans la roue et solidarisera donc celle-ci avec l assemblage de direction visible à la Figure 8 Figure 8 Assemblage de direction Figure 6 : Pièce permettant de fixer le pivot L assemblage des éléments cités ci haut permettra de gérer la direction de la voiture grâce à un moteur ayant une roue dentée. L entrainement des roues se fera sur la partie arrière du châssis. L agencement de la pièce en Figure 5 et de la pièce en Figure7 permettra de donner un axe de rotation fixe au support de direction (Figure 5), et de fixer la direction de rotation des pneus avant de gauche à droite Réalisation de l induction Pour commencer nous avons fabriqués les bobines en utilisant un câble de cuivre dont la section a un diamètre de 1.45mm. Le rayon de la bobine de réception est de 20cm pour 6 spires et celui de la bobine d émission est de 20cm pour 6 spires. Les valeurs des inductances mesurées grâce à l inductance-mètre sont de 28µH pour le primaire et 23µH pour le secondaire. La fréquence de résonance du circuit LC du récepteur a été choisie de manière à être dans la bande passante du circuit LC du primaire. Le facteur de qualité des circuits LC étant élevé il faut que les fréquences de résonances des deux circuits soient le plus proches 4

5 possible, pour la simplicité on utilise des éléments identiques. En utilisant une capacité de 2.2µF, on obtient par calcul une fréquence de résonance de 20kHz. Pour générer une oscillation ayant une fréquence de 20kHz nous utilisons le NE555. Le NE555 est un circuit intégré qui permet de générer des impulsions de fréquence et de rapport cyclique modulables. Le calcul de la fréquence est effectué en utilisant la formule suivante : 1.44 f ( R1 2R2) C Pour le rapport cyclique on utilise la formule suivante : R1 R2 D ( R1 2R2) Figure 11 Circuit de réception 3.3. Recharge de la batterie Comme nous l avons établi précédemment la charge d une batterie se fait en appliquant un courant inverse au courant de décharge. Le risque encouru est la surcharge de la batterie, l énergie supplémentaire s évacue sous forme de chaleur et peut dilater l électrolyte et causer l explosion de la batterie. La charge peut donc se faire de manière rapide avec un courant relativement élevé ou de manière lente avec un courant plus faible. Il est préférable d utiliser une charge lente pendant une plus grande période pour préserver les batteries. Quand on utilise un courant de charge élevé il faut faire attention au temps de charge. Figure 9 NE555 Le NE555 nous sert de commande pour un transistor de puissance. Nous utilisons un MOSFET, l IRFP250 qui peut supporter des tensions allant jusqu à 200V entre le drain et la source. Figure 10 Schéma du circuit d'émission Les valeurs des composants ont été calculées pour avoir un rapport cyclique de 50% et une tension carrée de 20kHz. Entre le NE555 et l IRF250 il a été placé un étage tampon. Le circuit de réception est constitué d un circuit LC et d un pont redresseur. Nous y avons rajouté un régulateur de tension pour limiter la tension de charge à 115% de la tension de la batterie. Figure 12 Circuit de charge de la batterie La tension qui sera recueilli lors de l induction, après avoir été redressée, alimentera le circuit ci-dessus. La diode D1 empêche la batterie de se décharger dans le circuit. Le potentiomètre R3 permet de régler le courant de charge, selon le tableau suivant. Courant de charge R3 50mA mA mA mA mA 2.5 Les circuits de réception et de charge de la batterie ont été gravés sur un même circuit imprimé. 5

6 Figure 13 Circuit imprimé incluant la réception de l'induction et la charge de la batterie 4. RESULTATS FINAUX La construction de la voiture a été réalisée avec le logiciel SolidWorks. Il a été utilisé pour concevoir les pièces qui permettent de diriger la voiture et servir de support aux composant de la voiture (moteur, batterie, ). Après l impression 3D du modele, les différents éléments y ont été placés, à savoir : la batterie, le circuit de réception RF, la bobine de réception, le circuit de redressement, le circuit de charge, les moteurs et les pneus. Ci-dessous nous avons les résultats obtenus pour l induction. Figure 14 Tension aux bornes du circuit résonant de l'émission La tension de la figure 14 a été prise aux bornes du circuit LC de l émission, elle a été générée grâce au NE555 qui a fourni une tension de commande de 20kHz. Elle produit un champ magnétique qui va induire un courant dans une bobine baignant dans ce champ. Ci-dessous nous avons la tension reçue aux bornes du circuit secondaire. Figure 15 Tension aux bornes du circuit résonant de réception A la réception nous avons une tension parfaitement sinusoïdale. L amplitude de cette tension varie en fonction de l endroit où on se place par rapport au circuit d émission. 5. CONCLUSION ET AMELIORATIONS POSSIBLES L objectif du projet était de construire une voiture qui se recharge par induction, nous avons segmenté le projet en deux parties : la construction de la voiture et la réalisation de la recharge par induction. Le châssis et les pièces permettant de guider la voiture ont été dessinés en utilisant le logiciel SolidWorks et imprimé avec une imprimante 3D et il a été placé sur la voiture un circuit permettant de commander la voiture à distance. L induction a été réalisée en utilisant deux circuits résonants, un pour l émission et l autre pour la réception. La batterie se rechargeait en utilisant l énergie provenant de l induction. En ajoutant tous ces éléments la voiture a pris du poids, et le déplacement est devenu difficile. Pour régler ce problème il faudrait remplacer le moteur arrière par un moteur plus puissant et repenser l alimentation de tous les circuits pour isoler les parties utilisant des puissances différentes. On pourrait également placer un variateur de vitesse et avoir un meilleur contrôle de la voiture. On peut tirer d avantage profit de l énergie provenant de l induction en l utilisant à d autres fins, les éléments utilisant cette énergie auraient des fréquences de résonance différentes et le circuit d émission serait capable d osciller à chacune de ces fréquences et on sélectionnerait la fréquence de résonnance de l émetteur grâce à un microcontrôleur. 6

7 6. RÉFÉRENCES Electronics - A Complete Course (2nd Edition), Nigel P. COOK Make a Simple RC (Remote Controlled) Robot Car: Tout savoir sur la technologie de recharge sans-fil Qi : ssier-la-technologie-sans-fil-qi Universal Battery Charger : d/illustrated_assembly_manual_k7302.pdf 7

8 ANNEXE A : MODE D EMPLOI 1. MATERIEL NECESSAIRE La direction de la voiture en tournant un moteur dans un sens et l autre moteur dans l autre sens. Nous avons 4 boutons qui permettent de tourner chaque moteur dans les deux sens moteur Pour induction à emission Timer NE555 Transistor NPN 2N1613 Transistor MOSFET, IRF250 Environ 3 mètre de câble en cuivre Un potentiomètre de 25kΩ Deux capacités de 2.2µF en plastique, les capacités électrolytique surchaufferons et finirons par exploser. Des résistances de 820Ω,330Ω et 100Ω Des capacités de 8.2nF et 2.2nF Une source de tension continue Pour l induction à la réception Câble en cuivre d environ 3 mètre Capacité en plastique de 2.2µF Pont redresseur 1.3. Pour la recharge Diode de puissance Transistor NPN LED Résistance de 120Ω Potentiomètre de 100Ω Capacité de 220µF 1.4. Réalisation de la voiture Les plans de la voiture ont été réalisés avec le logiciel SolidWorks et ont été imprimés avec une imprimante 3D. Les composants de la voiture sont : 2 moteurs DC de 12V Transmetteur RF Receveur RF Encodeur et décodeur (HT12E et HT12D) 4 Boutons 6 Batteries AA de 1.2V pour la voiture 4 Batteries AA de 1.2V pour la télécommande Contrôleur de moteur L293D 2. UTILISATION Après avoir installé les batteries d alimentation, on dirige la voiture avec les interrupteurs. 8

9 ANNEXE B : DIMENSIONS DES PIECES DE LA VOITURE Figure 16 Châssis de la voiture Figure 17 Direction de la voiture 9

10 Figure 18 Piece servant de pivot à la rotation Figure 19 Support direction Figure 20 Support Roue 10

11 11

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION

VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION VOITURE QUI SE RECHARGE PAR INDUCTION DUSHIMIMANA Guillaume dguillaume2011@gmail.com VAN GOETHEM Maxime maxime.kami@outlook.com RÉSUMÉ Ce rapport est un compte rendu du projet effectué lors de notre bureau

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

ROBOT INSPECTEUR DE CABLES

ROBOT INSPECTEUR DE CABLES Barra Jérémy TS1 SSI ROBOT INSPECTEUR DE CABLES En ce début d année de terminale S Si, nous ont été présentés différentes idées de projets que l on pourrait réaliser pour notre projet personnel encadré.

Plus en détail

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1

Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Alimentation Schéma 1 Objet : Alimentation pour ordinateur portable et autre. Question posée par les membres du club d astronomie de Lavardac 47230. Est-il possible d augmenter l autonomie des ordinateurs portables (qui tout

Plus en détail

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE TRAVAUX D APPLICATIONS EN ELECTRONIQUE DE PUISSANCE Commande des transistors de puissance en commutation Réalisation d'un hacheur série DUT GEii 2 ème année Module AT13 Sommaire 1 Présentation... 3 1.1

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

SIRENE SANS FIL 433MHz 30/80m SSF

SIRENE SANS FIL 433MHz 30/80m SSF SIRENE SANS FIL 433MHz 30/80m SSF Sirène extérieure auto-alimentée sans fil avec récepteur intégré à code tournant. Boîtier polycarbonate de 3mm résistant aux intempéries, autoprotection à l ouverture

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition: 01/06/2010 ELECTROTECHNIQUE Électromagnétisme Michel PIOU Chapitre 5 Bobines couplées magnétiquement Inductances mutuelles Édition: 0/06/00 Extrait de la ressource en ligne MagnElecPro sur le site Internet Table

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX

Analyse fonctionnelle et structurelle de la «transmission de puissance» Voiture EMAXX I. Présentation La voiture modèle réduit à l échelle 1/10, radio commandée, est un jouet qui permet d exercer ses talents de pilote (de modèle réduit radio commandé) qui demande des qualités d observation,

Plus en détail

KIT SOLAIRE EVOLUTIF DE BASE

KIT SOLAIRE EVOLUTIF DE BASE PARALLELE ENERGIE KIT SOLAIRE EVOLUTIF DE BASE Ce kit solaire est un système solaire facile à utiliser. Il s agit d un «générateur solaire» qui convertit la lumière du soleil en électricité, et qui peut

Plus en détail

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX H02 PRODUCTION, CONVERSION OU DISTRIBUTION DE L ÉNERGIE ÉLECTRIQUE XXXX APPAREILS POUR LA TRANSFORMATION DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT ALTERNATIF, DE COURANT ALTERNATIF EN COURANT CONTINU OU VICE

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Modélisation électrique

Modélisation électrique Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse Rapport de TP Modélisation électrique de la commande de charge dans l automobile Simon Bouvot Alexis Ferte

Plus en détail

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance

LES RESISTANCES. Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance LES RESISTANCES Caractéristiques, rôle et utilisation de la résistance Le rôle de la résistance est de limiter le courant dans un circuit. Elle possède plusieurs caractéristiques technique : La valeur

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Ventilateurs de toiture type CVD ECO-fan 2

Ventilateurs de toiture type CVD ECO-fan 2 Ventilateurs de toiture type CVD ECO-fan 2 Application es ventilateurs de toiture Codumé type CVDECO ont été essentiellement conçus pour des systèmes de ventilation mécanique individuels réglables pour

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

Notice d utilisation. EASY Sender 5.8. Avec relais de télécommande

Notice d utilisation. EASY Sender 5.8. Avec relais de télécommande EASY Sender 5.8 Avec relais de télécommande Notice d utilisation Référence document : NS_511058_1002 Pour une installation correcte et rapide, nous insistons sur l utilisation de cette notice. 2 Certificat

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL

G345-01 CHARGEUR DE BATTERIE UNIVERSEL GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 - Sujet G345-01 Page de garde BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET GROUPEMENTS 3, 4 ET 5 Le dossier-sujet

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan 1 Projet Cachan 2014 Ce document est un dossier technique qui a pour but de décrire le robot «Chamallow-Q» participant au concours de robotique de Cachan représentant l iut de Grenoble. é 2 SOMMAIRE I

Plus en détail

Les constituants des chaînes fonctionnelles

Les constituants des chaînes fonctionnelles Les constituants des chaînes fonctionnelles On travaille sur des systèmes complexes, dans les champ de l automatique et de la mécanique Seule l approche fonctionnelle permet de les aborder Matière d œuvre

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. assistance variable GUIDE POUR LE CANDIDAT :

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. assistance variable GUIDE POUR LE CANDIDAT : ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Stabilité directionnelle des véhicules : direction assistée à assistance variable Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU Les machines à courant continu sont réversibles. Elles peuvent devenir génératrices ou moteur. Energie mécanique GENERATRICE CONVERTIR L ENERGIE Energie électrique

Plus en détail

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet

Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet www.didel.com -- info@didel.com www.bricobot.ch -- info@bricobot.ch http://www.bricobot.ch/kits/bimoplusvoiture.pdf Carte BimoPlus simplifiée pour une voiture jouet Le but est de modifier une voiture télécommandée

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISO/CEI 17025 v2005

MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISO/CEI 17025 v2005 Date de révision : MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISOCEI 17025 v2005 L accréditation concerne les prestations réalisées par : LCIE Groupe 1 - Fontenay aux Roses 33, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

INF 211. Détection et mesure d obstacle par infrarouge

INF 211. Détection et mesure d obstacle par infrarouge INF 211 Détection et mesure d obstacle par infrarouge Bilan des Informations Collectées BOIVIN Grégoire DRAME Yakhoub FAU Simon TROCME Benoit Introduction Que ce soient les capteurs de distance, de lumière

Plus en détail

MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE

MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE Licence Professionnelle Vega MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE Projet Tutoré 2013-2014 Sahin Mustafa et Lopez Jhonatan Remerciements Le projet présenté dans ce compte rendu,

Plus en détail

Electricité et magnétisme

Electricité et magnétisme Le champ magnétique Activité 1 a) O α S N s G n b) Bobine O s G n α I Document 1 Une petite aiguille aimantée suspendue par son centre de gravité G à un fil sans torsion est placée au voisinage d un aimant

Plus en détail

Eclairage par panneau solaire

Eclairage par panneau solaire Eclairage par panneau solaire Il est parfois intéressant d avoir une alimentation électrique dans un bâtiment isolé de toute source d alimentation : garage, chalet, cabane de chasse Le montage ci-dessous

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Test & Diagnostic des câbles intégré

Test & Diagnostic des câbles intégré Test & Diagnostic des câbles intégré DAC 0,1 Hz Sinus 0,1 Hz CR TDS NT Deux formes de tension éprouvées dans un seul appareil Contrôle VLF des câbles selon les normes avec diagnostic DP Diagnostic DP non

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

Commande à distance d un karting électrique

Commande à distance d un karting électrique DUT Génie Electrique et Informatique Industrielle Rapport Oral de Projet tutoré 2 ème année Commande à distance d un karting électrique Comment réaliser une télécommande pour éteindre un kart à distance?

Plus en détail

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier :

SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION. Contenu du dossier : SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO ETUDE DU RECEPTEUR (MI16) DOSSIER DE PRESENTATION Contenu du dossier : 1. PRESENTATION DU SYSTEME DE PALPAGE A TRANSMISSION RADIO....1 1.1. DESCRIPTION DU FABRICANT....1

Plus en détail

Structure de l instrument

Structure de l instrument Structure de l instrument Structure de l instrument (voir figure 1) ( figure 1) 1) Affichage à cristaux liquides 2) Bouton HOLD 3) Sélecteur rotatif 4) Bornes d entrée 5) Bouton mise en marche/arrêt Sélecteur

Plus en détail

Notice de montage Robot 3D RobotFoot avec télécommande à boutons poussoirs

Notice de montage Robot 3D RobotFoot avec télécommande à boutons poussoirs Notice de montage Robot 3D RobotFoot avec télécommande à boutons poussoirs 1 Détail du kit robot RobotFoot Composants nécessaires 1 x Carte Rooby 1 x Support CI 16 broches 1 x CI Drivers moteur 2 x Borniers

Plus en détail

Ensemble pour l étude d une régulation de température

Ensemble pour l étude d une régulation de température ENSP Montrouge N. 205 Ensemble pour l étude d une régulation de température L ensemble est constitué des éléments suivants : - élément A : un boîtier contenant un bloc de cuivre, muni d une thermistance,

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

CONCOURS DE ROBOTIQUE EDITION 2014. Dossier de qualification. UBUNTU IUT Cherbourg Manche

CONCOURS DE ROBOTIQUE EDITION 2014. Dossier de qualification. UBUNTU IUT Cherbourg Manche CONCOURS DE ROBOTIQUE EDITION 2014 Dossier de qualification UBUNTU IUT Cherbourg Manche Etudiants en 2 e année de DUT GEII à l IUT de Cherbourg-Manche 22/05/2014 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES p2

Plus en détail

Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE

Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE Sciences de l ingénieur Essuie glace à balayage amélioré BOSCH DOSSIER TECHNIQUE 1. Présentation du système 2 1.1. Mise en situation 2 1.2. Description fonctionnelle de l essuie glace 2 2. Principe de

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES

LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES LES VARIATEURS MECANIQUES ET ELECTRONIQUES I. Principe du Variateur Mécanique Le variateur mécanique n est en fait qu une simple résistance de puissance qui disperse en chaleur la puissance qui n est pas

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

ALIMENTATION EN ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

ALIMENTATION EN ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Page 1 ALMENTATON EN ÉNERGE ÉLECTRQUE / NTRODUCTON Tout système pluritechnique nécessite une fonction ALMENTER pour produire une action. L'énergie d'entrée peut être de nature différente selon : -sa situation

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

COUPE ROBOTIQUE DES IUT -PRESENTATION DU PIKABOT-

COUPE ROBOTIQUE DES IUT -PRESENTATION DU PIKABOT- COUPE ROBOTIQUE DES IUT -PRESENTATION DU PIKABOT- Tuteur : Jean-Michel Jarousse Élèves : Nicolas HAVET, Guillaume GREGOIRE, Louis CLEMENT, Oliver BARNES, Thibaut ROUDEL 1 Table des matières I.Introduction..

Plus en détail

Les chemins des perturbations ou couplage. département GEii-1

Les chemins des perturbations ou couplage. département GEii-1 Les chemins des perturbations ou couplage IUT-1 département GEii-1 Couplage par impédance commune. C'est un des modes de couplage le plus fréquent, qui intervient en basse ou en haute fréquence. Plusieurs

Plus en détail

M1500. Moteur pour vanne à siège

M1500. Moteur pour vanne à siège M1500 Moteur pour vanne à siège septembre 2007 Le moteur M1500 est un moteur électromécanique prévu pour commander des vannes à siège deux et trois voies dans : les circuits d eau chaude sanitaire les

Plus en détail

ÉCOLINE MOTORISATION

ÉCOLINE MOTORISATION ÉCOLINE MOTORISATION Cinématique PRÉSENTATION DU VÉHICULE Pour cette étude, vous disposez d une voiture FG ECOLINE à motorisation thermique entièrement montée et fonctionnelle. Cette voiture radiocommandée

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE DE L AUTOMATISME POUR VOLET ROULANT : DOTRON 550 Version: Manivelle 6mN et 10mN

NOTICE DE MONTAGE DE L AUTOMATISME POUR VOLET ROULANT : DOTRON 550 Version: Manivelle 6mN et 10mN NOTICE DE MONTAGE DE L AUTOMATISME POUR VOLET ROULANT : DOTRON 550 Version: Manivelle 6mN et 10mN Attention : A lire Impérativement! Avant d'utiliser cet appareil, il convient de lire attentivement le

Plus en détail

ROTOLINE NOTICE DE POSE

ROTOLINE NOTICE DE POSE ROTOLINE NOTICE DE POSE Nous vous remercions d avoir choisi le Système ROTOLINE pour ouvrir votre portail. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner ce système correctement.

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME

DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME DETERMINER LE ROLE DU CONTACTEUR SUR LA CAME Compétences associées A3 : Identifier les composants réalisant les fonctions Acquérir A3 : Décrire et analyser le comportement d un système A3 : Justifier la

Plus en détail

RC Monstertruck 1:10 HSP Brontosaurus

RC Monstertruck 1:10 HSP Brontosaurus RC Monstertruck 1:10 HSP Brontosaurus Pro 1 - Pro 2 - Pro 3 Manuel de l utilisateur Il est recommandé de lire attentivement la notice d utilisation avant d utiliser l appareil. FR Pour bien comprendre

Plus en détail

6.1 Instruments. 6.2 Introduction. L amplificateur opérationnel 1 L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL

6.1 Instruments. 6.2 Introduction. L amplificateur opérationnel 1 L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL L amplificateur opérationnel 1 L AMPLIFICATEUR OPÉRATIONNEL 6.1 Instruments Un amplificateur opérationnel de type 741. Un oscilloscope à double canon à électron. Un générateur de signaux Wavetek. Un générateur

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl

Courant alternatif. Université de Genève 21.1 M. Pohl Courant alternatif Au lieu d avoir toujours la même polarité, chaque borne d un générateur de tension alternative est positive puis négative en alternance. Les électrons du courant se déplacent dans un

Plus en détail

Version MOVITRANS 04/2004. Description 1121 3027 / FR

Version MOVITRANS 04/2004. Description 1121 3027 / FR MOVITRANS Version 04/2004 Description 1121 3027 / FR SEW-USOCOME 1 Introduction... 4 1.1 Qu est-ce-que le MOVITRANS?... 4 1.2 Domaines d utilisation du MOVITRANS... 4 1.3 Principe de fonctionnement...

Plus en détail

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL LA BOBINE ET LE DIPOLE RL Prérequis 1. Cocher les ou la bonne réponse Un champ magnétique peut être produit par : un aimant permanant; un corps isolant un corps aimanté un fil de cuivre un solénoïde parcourue

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Monster truck 1/12 ATTENTION

Monster truck 1/12 ATTENTION 14 ans et + 1. Contenu Monster truck 1/12 ATTENTION Prêt à l emploi (batterie incluse) 1) Danger : petites pièces. Tenir hors de portée des jeunes enfants. 2) A utiliser dans une zone dégagée sans aucune

Plus en détail

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9

ALLUMAGE ELECTRONIQUE Allumage 1/9 ALLMAGE ELECTROIQE Allumage 1/9 I Schéma de l'installation E G M O Relais double Bobine d allumage jumo-statique Sonde T air Sonde T moteur Détecteur de cliquetis A Calculateur gestion moteur B Batterie

Plus en détail

Système de contrôle TS 970

Système de contrôle TS 970 Système de contrôle TS 970 Le système de contrôle TS 970 est fourni de manière standard. Ce système de contrôle est préparé à accueillir différents éléments de commande. Spécifications techniques du système

Plus en détail

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Plan du chapitre s sur les

Plus en détail

GENERALITES ELECTRICITE.

GENERALITES ELECTRICITE. GENERALITES ELECTRICITE. 1) STRUCTURE DE LA MATIERE: La MOLECULE est la plus petite partie d un corps simple ou composé. Le corps simple: Le corps composé: Est formé de 1 ou plusieurs atomes semblables.

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique C est en 1831 que Michael Faraday découvre le phénomène d induction, il découvre qu un courant électrique est créé dans un conducteur lorsqu il est soumis à un champ magnétique

Plus en détail

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com ALIMENTATION POUR SYSTÈMES Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com Le LC et LLC et LLLC Introduction : Pour augmenter les densités W/kg et W/dm³ des alimentations à découpage,

Plus en détail

C-9753 LABORATOIRE ELECTRONIQUE

C-9753 LABORATOIRE ELECTRONIQUE LISTE DES COMPOSANTS 2 connecteurs de 1 terminal 6 connecteurs de 2 terminaux connecteur de 3 terminaux 1 connecteur de 4 terminaux 1 connecteur de 5 terminaux 1 commutateur activé magnétiquement (REED)

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 SOMMAIRE CONSTITUANTS DE LA MAQUETTE 3 1 LE PRINCIPE : 3 1.1 LES POINTS A SAVOIR : 3 1.2 COMMENT CHOISIR LE MATERIEL ADAPTE A VOTRE BESOIN : 4 1.3 EXEMPLE

Plus en détail

Projet Personnel Encadré. Voiture Raptor F-150 SVT

Projet Personnel Encadré. Voiture Raptor F-150 SVT Projet Personnel Encadré. Voiture Raptor F-150 SVT Dossier rédigé par Charly Caure, dans le groupe de travail de Tristan Delerue et Maxime Beernaert Sommaire I/ Présentation de l existant II/ Recherches

Plus en détail

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction

Electricité et magnétisme - TD n 10 Induction Electricité et magnétisme - TD n 1 Induction 1. Inductance mutuelle - transformateur On considère un solénoïde de section circulaire, de rayon R 1, de longueur, et constitué de N 1 spires. A l intérieur

Plus en détail

Études et Réalisation Génie Électrique

Études et Réalisation Génie Électrique Université François-Rabelais de Tours Institut Universitaire de Technologie de Tours Département Génie Électrique et Informatique Industrielle Études et Réalisation Génie Électrique Chargeur de batterie

Plus en détail

La Direction assistée Direction 1/7

La Direction assistée Direction 1/7 I ) Limite de l étude La Direction assistée Direction 1/7 Bras de direction Crémaillère Distributeur rotatif Pompe de direction assistée Vérin d assistance Biellette de direction Biellette de direction

Plus en détail

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC La série EN est destinée à mesurer des courants alternatifs et continus en utilisant la technologie à effet Hall. Les courants mesurés vont de quelques milliampères

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable

Module Relais de temporisation DC 24 110 V, programmable Caractéristiques techniques indicatives sous réserve de modifications 815006.00 Identification Type ZR6-5006.00 Version du produit Version du fiche technique 00 Application/ Domaine d'utilisation/caractéristiques

Plus en détail

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo 1 Table des matières 1 PWM 3 1.1 Principe général........................... 3 1.1.1 Intérêt.............................

Plus en détail

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20

DOSSIER_OUVRE_PORTAIL2.doc Page 1 sur 20 1. Présentation du système... 2 2. Cahier des charges fonctionnel... 3 2.1. Besoin associé au produit... 3 2.2. Fonctions de service du produit... 3 3. Décomposition chaîne d information / chaîne d énergie...

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

ANALYSE FONCTIONNELLE

ANALYSE FONCTIONNELLE Présentation du système ANALYSE FONCTIONNELLE La voiture haut de gamme d aujourd hui comporte plusieurs calculateurs reliés en réseaux par des bus multiplexés dont le bus CAN. La CITRÖEN C6 dispose de

Plus en détail

Z-SCOPE V5. ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif

Z-SCOPE V5. ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif Z-SCOPE V5 ANALYSEUR D IMPEDANCE SUR PORT USB destiné au contrôle non destructif Fonctionnalités Générateur d un signal d excitation sinusoïdal de fréquence variable jusqu à 100 khz Mesure d un signal

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. gemino. Communicateur Universel KSI4100010.300 - KSI4100010.310 - KSI4100020.300 - KSI4100020.310

FICHE TECHNIQUE. gemino. Communicateur Universel KSI4100010.300 - KSI4100010.310 - KSI4100020.300 - KSI4100020.310 INTRODUCTION est un communicateur bidirectionnel universel GSM / GPRS développé spécialement pour les applications de sécurité professionnelles. Sa souplesse lui permet d être utilisé dans de nombreuses

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail