Décharge électrostatique

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décharge électrostatique"

Transcription

1 Décharge électrostatique F. Rachidi École Polytechnique Fédérale de Lausanne Groupe Compatibilité Électromagnétique 1

2 Contenu Génération des charges statiques Décharge électrostatique Modèle du corps humain Formed ondetypique Classification des matériaux Protection et conception d équipement Référence: Henry W. Ott, Noise Reduction Techniques in Electronic Systems, Chapter 12, Wiley Interscience,

3 Décharge électrostatique Origine des charges électrostatiques L'électricité statique est produite par le contact et ensuite la séparation des matériaux. Les matériaux peuvent être des solides, des liquides ou des gaz. Quand deux isolants sont en contact, certaines charges (des électrons) sont transférées d'un matériau à l'autre. La charge n étant pas très mobile dans un isolant, lorsque l on sépare les deux matériaux, cette charge peut ne pas retourner au matériau initial. Si les deux matériaux étaient à l'origine neutres, ils seront chargés, l un positivement et l'autre négativement. Cette méthode de produire de l'électricité statique est désignée sous le nom de l'effet triboélectrique. Certains matériaux absorbent aisément des électrons tandis que d'autres tendent à les céder facilement. 3

4 Electrisation par frottement (tribo-électricité) 4

5 Echelle tribo-électrique Un classement des corps tribo-électriques peut être fait en fonction du signe des charges qu ils acquièrent. Suivant ce classement, chaque corps acquiert une charge positive par friction contre tout autre corps classé après lui. + bakélite silicone verre plexiglas nylon sel laine peau de chat soie cellulose coton ambre polyurétane polystyrène polyvinyle téflon caoutchouc naturel soufre polyéthylène polychlorure de vinyle - 5

6 Echelle tribo-électrique Le degré de séparation dans l échelle triboélectrique n'indique pas nécessairement la quantité de charge créée par cet effet. La quantité de charge dépend non seulement de la séparation des matériaux dans l échelle mais également de la propreté et l état de la surface, pression du contact, temps de frottement, superficie en contact, etc. 6

7 Génération des charges statiques La relation entre la charge, la tension et la capacité est donnée par V =Q/C Dès que les deux matériaux sont séparés, le déséquilibre de la charge Q demeure fixe. Par conséquent, le produit VC est une constante. Lorsque les matériaux sont proches l un de l autre, la capacité est grande; par conséquent la tension est basse. Lorsque les matériaux se séparent, la capacité diminue et la tension augmente. Par exemple, pour une capacité de 75 pf et une charge de 3 mc, la tension atteindra V. 7

8 Génération des charges statiques Cet effet se produit également quand un isolant est séparé d'un conducteur, mais il ne se produira pas entre deux conducteurs. Dans ce dernier cas, dès que la séparation commence, la charge revient au matériau initial à cause de la grande mobilité de la charge dans un conducteur. Le tableau suivant montre les niveaux des tensions électrostatiques typiques qui peuvent être produites dans diverses conditions. 8

9 Tensions dues aux charges électrostatiques Source de génération de charges Tension électrostatique humidité relative 10 à 20% 65 à 90% Marche sur un tapis 35 kv 1.5 kv Marche sur un sol vinyl 12 kv 250 V 9

10 Distribution de la charge L'électricité statique est un phénomène de surface. La charge existe uniquement sur la surface du matériau et non pas à l'intérieur. La charge sur un isolant demeure dans le secteur dans lequel il est produit, et il n'est pas réparti sur la surface entière. À la différence d'un isolant, un conducteur chargé perdra sa charge dès qu il est mis à la terre. 10

11 Mécanisme de la décharge électrostatique La décharge électrostatique est normalement un processus en trois étapes : (1) Une charge est produite sur un isolant. (2) Cette charge est transférée à un conducteur par le contact ou par induction. (3) Le conducteur chargé s approche d'un objet métallique, souvent mis à la terre, et une décharge se produit. Par exemple, quand vous marchez sur un tapis, les semelles de vos chaussures (isolants) deviennent chargées pendant qu'elles entrent en contact et se séparent du plancher. Cette charge est transférée à votre corps (un conducteur). Si vous touchez alors un objet métallique, mis à la terre ou pas, une décharge se produit. Quand une décharge se produit à un objet flottant (par exemple une poignée de porte), le courant de décharge traverse la capacité entre l'objet et la terre. 11

12 Mécanisme de la décharge électrostatique Un isolant chargé n'est pas un problème en soi. Puisque la charge n'est pas libre pour se déplacer, elle ne peut pas produire une décharge statique. Le danger d'un isolant vient de son potentiel pour induire des charges sur un conducteur. Les effets néfastes des décharges statiques sont produits par des conducteurs. Les plus importants de ces derniers sont les métaux, le carbone, et les personnes (la conductivité de leur peau moite). 12

13 Charge par induction Un objet électriquement chargé (isolant ou conducteur) est entouré par un champ électrostatique. Si un tel objet chargé est amené à proximité d'un conducteur neutre, le champ électrostatique fera séparer les charges en équilibre dans le conducteur neutre. Objet chargé Conducteur neutre

14 Charge par induction Si on établit une connexion temporaire à la terre (par exemple, si l'objet est momentanément touché par une personne ou un objet mis à la terre), la charge du corps neutre loin de l'objet chargé se déchargera, comme illustré dans la figure ci-dessous. Ceci laisse le conducteur chargé, sans que celui-ci soit en contact d un corps chargé. La mise à la terre nécessaire pour produire la charge induite peut avoir une impédance considérable (de l ordre du mégohm ou plus). Objet chargé Conducteur neutre Objet chargé Conducteur neutre I (a) (b) 14

15 L accumulation de la charge La capacité entre deux sphères concentriques est donnée par C = 4πε (1/ r 1 ) (1/ r 2 ) où r 1 et r 2 sont les rayons des deux sphères (r 2 >r 1 ), et ε est la constante diélectrique du milieu entre les deux sphères. Si l on tend le rayon externe vers l infini, on obtient C = 111r pf où r est le rayon (m) de la sphère. Cette équation représente la capacité d'un corps isolé dans l'espace et peut être employée pour estimer la valeur minimale de la capacité propre de beaucoup d'objets. 15

16 L accumulation de la charge Par exemple, une personne a une superficie équivalente à celle d une sphère de 1 m de diamètre. L équation précédente donne alors une valeur d environ 50 pf pour la capacité du corps humain. La terre a une capacité propre d environ 700 μf, et un objet ayant les dimensions d un caillou a une capacité de l ordre de 1 pf. A part la capacité propre d un objet, d autres capacités existent également en raison de la proximité de l objet en question à d autres objets environnants. 16

17 Modèle du corps humain Les personnes sont une source principale de décharge électrostatique. Un objet chargé transfère aisément sa charge à la couche conductrice de la peau d'une personne. En plus des 50 pf de la capacité propre, une contribution majeure à la capacité du corps humain vient de celle entre les semelles des pieds et la terre, qui est de l ordre de 100 pf. Une capacité additionnelle de 50 à 100 pf peut exister en raison de la proximité de la personne à quelques objets environnants, tels que des murs. 17

18 Décharge électrostatique La décharge électrostatique apparaît lorsque le champ électrique maximum dû à la charge accumulée sur un corps isolant dépasse la valeur du champ disruptif dans le milieu considéré. Champ disruptif dans l air dans des conditions normales (20 o, 11 g/m 3 d humidité,..) : E d = 3 MV/m 18

19 Décharge électrostatique Voici un modèle simple décrivant la décharge électrostatique d'un corps humain. La charge est stockée dans la capacité du corps. La décharge se produit à travers une résistance, qui représente la résistance du corps. L'inductance, bien que souvent négligé, joue un rôle important et détermine le temps de montée du courant de la décharge. V La résistance du corps peut varier de 500 à 10' 000 Ω. Si la décharge se produit du bout d un doigt, la résistance sera environ 10 kω, si elle se produit de la paume de la main, elle vaut environ 1 kω; si la décharge se produit à travers un objet en métal (par exemple une clef) tenu dans la main, la résistance sera approximativement 500 Ω. Si la décharge se produit d'un grand objet métallique, tel qu'une chaise ou un caddie, la résistance peut être aussi petite que 50 Ω. 19

20 Décharge électrostatique Le circuit équivalent de la décharge électrostatique du corps humain peut être utilisé pour des essais en laboratoire Le temps de montée et l énergie de la décharge sont les paramètres importants qui déterminent la sévérité de la décharge. Les valeurs typiques de l énergie sont de 5 to à quelques dizaines de millijoules. V b C b 50 à 250 pf R b 500 Ω à10 kω V b 0 à 20 kv 20

21 Forme d onde typique du courant de la décharge La figure ci-dessous montre un courant typique d une décharge électrostatique produite par un corps humain représenté par une capacité de 150 pf, une résistance de 500 Ω et chargé à 20 kv. L amplitude du courant est de 40 A, son temps de montée de 1 ns et sa durée est 100 ns. Le temps de montée est déterminé par l'inductance en série. Minimiser cette inductance est l'un des soucis primaires dans la conception des appareils de test de décharge électrostatique. Sa valeur devrait être maintenue inférieure à 0.1 mh. Les valeurs de la capacité et de la résistance spécifiées par la normes internationales (IEC) sont de 150 pf et 150 Ω, respectivement. 1 ns 100 ns 21

22 Tension de la décharge Une décharge d'une tension inférieure à 3500 V ne sera pas sentie par la personne impliquée. Puisque beaucoup de dispositifs électroniques sont sensibles aux perturbations engendrées par des décharges de quelques centaine de volts seulement, des dommages sur des composants peuvent apparaître sans qu on ait senti la décharge. D autre part, les décharges ayant des tensions supérieures à 25 kv sont douloureuses à la personne impliquée. 22

23 Décharge électrostatique La charge accumulée sur un objet quitte habituellement l'objet par deux mécanismes, courant de fuite (leakage) ou décharge (arcing). Il est préférable de décharger un objet par courant de fuite. La charge peut également quitter l objet à travers l air, dû à l'humidité. La charge sur un objet peut également être neutralisée en employant un ionisateur qui produit des charges opposées dans l air. Les ions ainsi produits seront attirés par l'objet et neutraliseront sa charge. La décharge d un conducteur chargé peut se produire par une mise à la terre intentionnelle. Cette terre peut être «une terre dure» (impédance proche de zéro) ou «une terre molle» (une grande impédance, typiquement un mégohm, qui limitera l'écoulement du courant). 23

24 Décharge électrostatique Puisque le corps humain est conducteur, la mise à la terre avec un bracelet électrostatique, par exemple, éliminera la charge. Cependant, la mise à la terre d une personne n'évacuera pas la charge statique de son habillement (non-conducteur), ou un objet en plastique tenu dans sa main. Pour évacuer la charge de ces objets, on peut appliquer une ionisation ou augmenter l humidité. En mettant à la terre une personne, une terre «dure» (basse impédance) devrait être évitée en raison du risque en matière de sécurité qui existerait si la personne contactait un conducteur sous tension. L'impédance minimum utilisée pour la mise à la terre d une personne devrait être 250 kω (les bracelets électrostatiques ont habituellement 1 MΩ de résistance à la terre). 24

25 Décharge électrostatique Puisque l évacuation de la charge se fait sur une certaine durée, un paramètre important est la constante de temps - le temps pour que la charge soit réduite à un pourcentage donné de sa valeur initiale. Cette constante de temps (parfois appelé le temps de relaxation) est égal à τ = ε σ = ερ où ε est la constante diélectrique du matériau, σ est sa conductivité et ρ sa résistivité. On peut voir que le temps de relaxation peut être employé comme une méthode indirecte de mesure de la résistivité d'un matériau. Puisque l'électricité statique est un phénomène de surface, des matériaux peuvent être classifiés selon leur résistivité surfacique. 25

26 Classification des matériaux En fonction de leur résistivité surfacique, les matériaux peuvent être classifiés dans quatre catégories suivantes Materiau Conducteur Dissipatif Résistivité surfacique (Ω) 0 to to 10 9 Antistatique 10 9 to Isolant >

27 Classification des matériaux Des matériaux avec des résistivités inférieures à 10 9 Ω peuvent être déchargés rapidement par une mise à la terre. Si une charge existe déjà sur un objet, elle devrait être déchargée lentement afin de limiter le courant et éviter des dégâts. Les matériaux conducteurs sont les plus rapides pour dissiper la charge. Si un dispositif chargé entre en contact avec un matériau conducteur mis à la terre, il sera rapidement déchargé avec un courant de grande amplitude, ce qui peut donner lieu à des perturbations et dégâts. Des matériaux dissipatifs et antistatiques sont préférés aux matériaux conducteurs parce que la dissipation de charge se produit à un taux plus lent. Ces matériaux dissipatifs et antistatiques mis à la terre peuvent être employés pour empêcher la génération des charges statiques et pour décharger les objets chargés. Les isolants ne permettent pas d évacuer les charges et ne devraient pas être utilisés dans un environnement sensible aux décharges électrostatiques. 27

28 Protection contre la décharge électrostatique L énergie d une décharge électrostatique peut se coupler avec un circuit électronique par - conduction directe - couplage inductif -couplage capacitif - couplage par rayonnement Un circuit ou un système peut être protégé contre une décharge électrostatique par différents moyens - éliminer les charges statiques à la source (introduction d additifs antistatiques, choix judicieux des matériaux, etc.) - isoler le circuit pour éviter la décharge - fournir un chemin alternatif pour le courant de décharge - blinder le circuit contre le champ électromagnétique rayonné par la décharge 28

29 Protection contre la décharge électrostatique Enceintes blindées Enceinte métallique - Pour être efficace contre les décharges électrostatiques, l enceinte doit être électriquement continue. - Dans le cas contraire, une partie du courant peut pénétrer à l intérieur de l enceinte (voir Fig. ci-contre) Courant de décharge 29

30 Protection contre la décharge électrostatique Enceinte blindée enfermant complètement le circuit - Lors d une décharge, le potentiel de l enceinte peut atteindre plusieurs kv, dû à l inductance de la mise à la terre. - Le circuit se trouvant à l intérieur va également monter en potentiel pas de différence de potentiel avec l enceinte. 30

31 Protection contre la décharge électrostatique Enceinte blindée enfermant un circuit ayant une connexion externe à la terre Le potentiel de l enceinte augmente, mais celui du circuit reste proche de la terre. Différence de potentiel significative entre le circuit et l enceinte arc secondaire La décharge secondaire produit un courant encore plus important que celui de la décharge primaire (absence de la résistance du corps) On peut empêcher l arc secondaire de se produire en éloignant suffisamment le circuit des parties métalliques ou en le connectant à l enceinte. 31

32 Protection contre la décharge électrostatique Connexion du circuit à l enceinte Si le circuit est connecté à l enceinte, la connexion doit se faire en un seul point pour éviter que le courant de décharge traverse le circuit. Connexion à point unique Dans ce cas, le circuit monte en potentiel avec l enceinte et il n y pas de différence de potentiel entre les deux. Par contre, le potentiel de l enceinte est transféré comme une tension parasite en mode commun aux extrémités des câbles d interface. 32

33 Protection contre la décharge électrostatique Protection contre la tension parasite en mode commun Utilisation de câble blindé: prolongement de l enceinte Utilisation d un choke en mode commun: -dûau temps de montée rapide du courant, les capacités parasites du choke doivent être minimisées. choke Connexion unique 33

34 Protection contre la décharge électrostatique Câble d entrée Câble d entrée Circuit imprimé Circuit imprimé Courant de décharge En cas de connexion du circuit à l enceinte en un point unique, ce point doit être le plus près possible du point d entrée du câble. 34

35 Protection contre la décharge électrostatique Câble d entrée Câble d entrée Circuit imprimé Circuit imprimé Courant de décharge Courant de décharge Une capacité bypass de l ordre de 500 pf, ou une diode Zener peuvent ête utilisées pour shunter le courant de décharge vers la terre. 35

Rappel sur les atomes Protons p + Neutrons n 0. Les objets sont faits de différents matériaux ou de diverses substances.

Rappel sur les atomes Protons p + Neutrons n 0. Les objets sont faits de différents matériaux ou de diverses substances. Module 3 Électricité statique Rappel sur les atomes Protons p + Électrons e- Neutrons n 0 Rappel: Toute matière est faite d atomes et est composée d électrons (e-), de protons (p+) et de neutrons (nº).

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

TECHNIQUES DE LA HAUTE TENSION

TECHNIQUES DE LA HAUTE TENSION TECHNQES DE LA HATE TENSON SOMMARE : Chapitre : Généralités sur la haute tension Chapitre : Phénomènes d ionisation dans les gaz Chapitre : Claquage des isolants gazeux Chapitre V : Décharge couronne Chapitre

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

Les Conditions aux limites

Les Conditions aux limites Chapitre 5 Les Conditions aux limites Lorsque nous désirons appliquer les équations de base de l EM à des problèmes d exploration géophysique, il est essentiel, pour pouvoir résoudre les équations différentielles,

Plus en détail

Protection contre la foudre et les surtensions Note technique

Protection contre la foudre et les surtensions Note technique Protection contre la foudre et les surtensions Note technique December 2014 Dans l antiquité, les personnes croyaient que la foudre était la conséquence de la colère des dieux ; plus tard, la croyance

Plus en détail

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4

5. Les capteurs passifs...3 5.1. Définitions...3 5.2. Exemples...3 5.3. Le conditionneur...4 Les capteurs Table des matières 1. Chaine d acquisition et d information...1 2. Définitions...2 3. Type et nature de la sortie...2 4. Capteurs actifs...2 4.1. Effet thermoélectrique...2 4.2. Effet pyroélectrique...2

Plus en détail

Cours CEM Formation FEE 2008-2009. Bonjour! BsrCEM120040420.ppt

Cours CEM Formation FEE 2008-2009. Bonjour! BsrCEM120040420.ppt Bonjour! 1 Au programme aujourd hui Terres et masses Terre définitions, raccordement d installations à la terre Masse définitions, raccordements de masse 2 Définitions pour éviter les confusions Terre

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

EXPLOITATION DU RESEAU. Explications

EXPLOITATION DU RESEAU. Explications EXPLOITATION DU RESEAU Explications Version V0 du 01.09.2011 Référentiel Technique EXPLICATIONS SUR DES PRINCIPES DE L ELECTRICITE Identification : DTR-Exploit-Exp Version : V0 Nombre de pages : 5 Version

Plus en détail

SOURCE DE TENSION ET SOURCE DE COURANT

SOURCE DE TENSION ET SOURCE DE COURANT 59 E1 SOUCE DE TENSON ET SOUCE DE COUNT.- BUT DE L'EXPEENCE Les sources de tension et de courant sont des modèles que l'on ne rencontre pas dans la nature. Néanmoins, toute source d'énergie électrique

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE

ÉLECTRICITÉ DÉFINITION DÉFINITION NATURE DU COURANT UNITÉS DE MESURE DÉFINITION NATURE DU COURANT DÉFINITION «Électricité» est un mot provenant du grec ἤλεκτρον, êlektron, signifiant ambre jaune. Les Grecs anciens avaient découvert qu après avoir été frottée, l ambre jaune

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012

Cours d électricité. Dipôles simples en régime alternatif. Mathieu Bardoux. 1 re année: 2011-2012 Cours d électricité Dipôles simples en régime alternatif Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année: 2011-2012 Plan du

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document

Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document Electrification statique - Problèmes et solutions L application des sources ionisantes. Auteur: Dr Mark G Shilton, CChem, MRSC. (Copie du document présenté à la Conférence sur la sécurité et la fiabilité

Plus en détail

Les composants réels. département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance

Les composants réels. département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance Les composants réels IUT-1 département GEii-1 Electrotechnique, Electronique de puissance Généralités Les phénomènes CEM sont dus a des éléments «parasites» Capacité entre 2 pistes, piste châssis, Aux

Plus en détail

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4)

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Suite à l analyse expérimentale qui a mis en évidence plusieurs comportements non linéaires de matériaux,

Plus en détail

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction La diode à jonction I Introduction La diode est le semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à celui d un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens. C est la

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Sci9.3.1 : Électricité statique et courant électrique, Sci9.3.2 : Les circuits, la résistance et la Loi d Ohm Sci9.3.3 : La transmission de l

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN

CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN CARACTERISTIQUES DE LA CARRIERE DES FONCTIONNAIRES AU CAMEROUN La notion de poste de travail préserve les éléments essentiel de la Fonction Publique de carrière L existence d un statut ( 1) et l aménagement

Plus en détail

EXAMEN #1 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 20% de la note finale

EXAMEN #1 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 20% de la note finale EXAMEN #1 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 20% de la note finale Hiver 2009 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Dans quelle direction est le potentiel au centre du carré dans la figure suivante?

Plus en détail

1 Systèmes triphasés symétriques

1 Systèmes triphasés symétriques 1 Systèmes triphasés symétriques 1.1 Introduction Un système triphasé est un ensemble de grandeurs (tensions ou courants) sinusoïdales de même fréquence, déphasées les unes par rapport aux autres. Le système

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

L EVOLUTION DE L ISOLATION

L EVOLUTION DE L ISOLATION L EVOLUTION DE L ISOLATION FABRIQUÉ AU CANADA DEPUIS 1986 ICYNENE.BE, ICYNENE.EU, ICYNENE.COM MOUSSE D ISOLATION PROJETEE C EST VRAI la mousse d isolation projetée Icynene est un peu plus onéreuse que

Plus en détail

Chapitre 5 : Condensateurs

Chapitre 5 : Condensateurs 2 e B et C 5 Condensateurs 37 Chapitre 5 : Condensateurs 1. Qu est-ce qu un condensateur? a) Expérience de mise en évidence 1. Un électroscope est chargé négativement au moyen d'un bâton d'ébonite frotté

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

1. La notion de force

1. La notion de force 1. La notion de force livre page 6 & 7 a) introduction Tu as déjà sûrement entendu le terme de force, c est en effet un mot utilisé fréquemment dans le langage commun : on parle de la force publique, de

Plus en détail

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure

CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - I. Mesure directe de résistors avec ohmmètre - comparaison de deux instruments de mesure Introduction CORRECTION TP Multimètres - Mesures de résistances - La mesure d une résistance s effectue à l aide d un multimètre. Utilisé en mode ohmmètre, il permet une mesure directe de résistances hors

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC

Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC Pinces ampèremétriques pour courant AC/DC La série EN est destinée à mesurer des courants alternatifs et continus en utilisant la technologie à effet Hall. Les courants mesurés vont de quelques milliampères

Plus en détail

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V.

La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une valeur efficace de 230 V. CHAPITRE 3 : TRANSPORT DU COURANT. SECURITE ELECTRIQUE 1- Transport de l électricité. La tension électrique fournie par une centrale E.D.F est de 20 kv environ. Celle qui arrive à notre domicile a une

Plus en détail

La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la

La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la Chimie et voitures de Formule 1 8 CHI MIE ET VOITURES DE FORMULE 1 La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la vitesse que par la technique qui y est liée. Qui, en voyant ces bolides,

Plus en détail

Effet Joule Livret de l élève

Effet Joule Livret de l élève Dossier de Physique Niveau 4 ème secondaire Effet Joule Livret de l élève Véronique BOUQUELLE Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences et

Plus en détail

TEST D ALIMENTATION CONTINUE

TEST D ALIMENTATION CONTINUE TEST D ALIMENTATION CONTINUE Pour vérifier et tester la conception, le besoin en alimentations conformes aux normes ne cesse de progresser au niveau technologique. C est plus ou moins devenu une nécessité

Plus en détail

Test des composants de protection: matériels auxiliaires

Test des composants de protection: matériels auxiliaires Note technique - TN32 Test des composants de protection: matériels auxiliaires Werner Hirschi, montena technology, Rossens, Suisse 1. Introduction Ce document présente un résumé des matériels auxiliaires

Plus en détail

L électricité et le magnétisme

L électricité et le magnétisme L électricité et le magnétisme Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 5 STE Questions 1 à 26, A à D. 1 QU EST-CE QUE L ÉLECTRICITÉ? (p. 140-144) 1. Vanessa constate qu un objet est chargé positivement.

Plus en détail

DESSIN. Le point. La ligne CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME

DESSIN. Le point. La ligne CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME DESSIN CONCEPTS DE BASE SUR LA FORME Le point En géométrie, un point est le plus petit élément constitutif de l'espace géométrique, c'est-à-dire un lieu au sein duquel on ne peut distinguer aucun autre

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb IV.1 IV.1 : La Force électrique Si on frotte vigoureusement deux règles en plastique avec un chiffon, celles-ci se repoussent. On peut le constater

Plus en détail

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite.

Kit solaire 12V 260W. Guide de montage. Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30. MyShopEnergy.com - Toute reproduction est interdite. Kit solaire 12V 260W Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h à 1h30 MyShopEnergy.com - Sommaire Principe de fonctionnement... 2 Consignes d utilisation... 2 Mise en service de votre

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du... 2009 Projet du 28.11.2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 1 sur la protection

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

T R A N S P O R T ET E N E R G I E É L E C T R I Q U E

T R A N S P O R T ET E N E R G I E É L E C T R I Q U E T R A N S P O R T ET E N E R G I E É L E C T R I Q U E Matériel nécessaire : 1 voiture LegoDACTA ELab ETUDES ET RECHERCHES BILAN Produire 1 «Raccorder un générateur à un moteur» «Stocker de l énergie électrique»

Plus en détail

Modélisation relationnelle de la représentation d'une entité géographique sous le logiciel SIG ArcInfo / ArcView

Modélisation relationnelle de la représentation d'une entité géographique sous le logiciel SIG ArcInfo / ArcView Modélisation relationnelle de la représentation d'une entité géographique sous le logiciel SIG ArcInfo / ArcView Alexis Bensch, FAO - Alicante (España) Denis Berthier, FAO - Rome (Italia) L intégration

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR 1) Introduction : DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR Respect de l environnement : Les réserves de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le pétrole sont limitées. La conscience

Plus en détail

Chap1 : Intensité et tension.

Chap1 : Intensité et tension. Chap1 : Intensité et tension. Items Connaissances cquis ppareil de mesure de l intensité. Branchement de l appareil de mesure de l intensité. Symbole normalisé de l appareil de mesure de l intensité. Unité

Plus en détail

Exercices Electricité

Exercices Electricité Exercices Electricité EL1 Champ électrique 1 Deux charges ponctuelles Soit une charge ponctuelle q1 27 C située en x 0 et une charge q2 3 C en x 1m. a) En quel point (autre que l infini) la force électrique

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 1.- DESCRIPTION Les sources d énergie SCY sont des ensembles compacts destinés à fournir une énergie électrique de 24 Volts continu en absence secteur. Ces sources ont

Plus en détail

La protection électrique

La protection électrique La protection électrique 1. Protection des appareils électriques a. ntroduction : Effets de l intensité sur certains métaux. La fusion : expérience Paille de fer Une forte. passe dans le circuit, ce qui

Plus en détail

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort

Chapitre 5. Le ressort. F ext. F ressort Chapitre 5 Le ressort Le ressort est un élément fondamental de plusieurs mécanismes. Il existe plusieurs types de ressorts (à boudin, à lame, spiral etc.) Que l on comprime ou étire un ressort, tel que

Plus en détail

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7 DETECTOR BICANAL FG. DIMENSIS ET CNEXIS ELECTRIQUES FRANÇAIS 4 VDC Alimentat. 4 Vcc 3 Contact Boucle 4 5 Contact Boucle 6 7 Boucle 8 9 0 Boucle Dimensions en mm. GENERALITES Applications: contrôle de barrières,

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne.

MODULE 1. Performances-seuils. Résistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. MODUL 1 MODUL 1. ésistance interne (générateur). Pertes par effet Joule. Pertes en ligne. Performances-seuils. L élève sera capable 1. d expliquer l effet qu occasionne la résistance interne d une source

Plus en détail

Testeur DIGITAL universel

Testeur DIGITAL universel juin15 Composants et fournitures électromécaniques Testeur DIGITAL universel Type MT-1630 Notice d utilisation ATEC France 25 rue de la source - 33170 GRADIGNAN Tél. 05 56 89 92 00 Fax. 0 5 56 75 23 80

Plus en détail

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base.

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. Et plus le matériau est épais, plus la valeur augmente Conversion pour R: multiplier par 5.678

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION

AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION Michel Senécal, agr. Centre de services horticoles du MAPAQ Laval Octobre 2006 Le semis des fleurs annuelles est une opération délicate où

Plus en détail

EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION

EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION EXERGIE ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE EXEMPLE DE COGÉNÉRATION DÉFINITIONS L exergie d un système dans des conditions (T, S, U ) données correspond au travail utile maximal que ce système pourrait fournir en

Plus en détail

I) Chauffage par résistance

I) Chauffage par résistance Le chauffage électrique électrique est de plus en plus répandu. Les avantages sont : * Facilité d utilisation * Confort d utilisation * Aucune pollution * Fiabilité et précision de réglage. Dans ce cours

Plus en détail

COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL?

COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL? COMMENT CALCULER ET PREVOIR LES PERTES THERMIQUES D UN LOCAL? Un problème important dans le bâtiment est celui de l'isolation thermique. De nombreuses déperditions ayant lieu, il est important de les limiter

Plus en détail

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an Chapitre IV : Les intérêts composés I. Généralités et définition Avec les intérêts composés, nous abordons les mathématiques financières de moyen et long terme. Pour gérer les comptes de moyen et long

Plus en détail

LE COURANT ELECTRIQUE CONTINU

LE COURANT ELECTRIQUE CONTINU LE COURT ELECTRQUE COTU 1- perçu historique de l'électricité Voir polycop 2- Le courant électrique l existe deux types de courant. EDF. faire tirages feuille exercice et T annexe Montrer effet induction

Plus en détail

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant :

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant : MAGNETISME 1) Les différentes sources de champ magnétique La terre crée le champ magnétique terrestre Les aimants naturels : les magnétites Fe 3 O 4 L acier que l on aimante Les électroaimants et circuits

Plus en détail

ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE

ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE MODE D EMPLOI CERAMIZER ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE L'additif pour moteur Diesel et pour moteur essence Ceramizer est recommandé pour la restauration de moteur à combustion à 4 temps

Plus en détail

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #2

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #2 6GEI305 Dynamique des systèmes II Laboratoire #2 Introduction aux impédances et à la plaquette de prototypage Automne 2010 1. Objectifs Se familiariser avec les plaquettes de prototypage Concrétiser la

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Capteurs de vibration

Capteurs de vibration Capteurs de vibration Dans le monde industriel actuel, connaitre l état de santé de ses équipements offre à tout gestionnaire de maintenance la possibilité de maitriser les arrêts non-planifiés de ces

Plus en détail

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL)

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) 1GM Sciences et Techniques Industrielles Page 1 sur 5 Productique - Cours Génie Mécanique Première LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) Née aux USA, la méthode S. P. C. est traduite le plus

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

Fidélité Type 3 Carte de points et cartes cadeaux avec

Fidélité Type 3 Carte de points et cartes cadeaux avec Fidélité Type 3 Carte de points et cartes cadeaux avec Le but de cette fonction est de permettre à un commerçant d offrir à ses clients des cartes de points, leur permettant d accumuler des points et de

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

Concevoir une base de données

Concevoir une base de données Concevoir une base de données http://vanconingsloo.be/les-cours/bureautique/access/concevoir-une-base-de-donnees En fonction de vos besoins, il existe deux façons de travailler. Si vous souhaitez créer

Plus en détail

Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel.

Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel. Avant d utiliser votre appareil, veuillez lire attentivement le présent manuel. La garantie constructeur ne s'applique qu'à la condition que l'appareil soit utilisé conformément à l'usage pour lequel il

Plus en détail

TECHNIQUES EXPÉRIMENTALES Document d accompagnement de la séance de travaux pratiques n o 5. Ampoules en série

TECHNIQUES EXPÉRIMENTALES Document d accompagnement de la séance de travaux pratiques n o 5. Ampoules en série Licence L1 Domaine Sciences, Technologie, Santé Année 2015/2016 1 er semestre TCHNIQUS XPÉRIMNTALS Document d accompagnement de la séance de travaux pratiques n o 5 Ampoules en série «Je n hésite pas à

Plus en détail

TP HF Manipulation 3 ANALYSEUR DE RESEAUX VECTORIELS

TP HF Manipulation 3 ANALYSEUR DE RESEAUX VECTORIELS TP HF Manipulation 3 ANALYSEUR DE RESEAUX VECTORIELS I. Introduction En hyperfréquence, la caractérisation des dispositifs passifs ou actifs est assez différentes des techniques utilisées en basse fréquence.

Plus en détail

Configuration des points d'accès

Configuration des points d'accès Configuration des points d'accès Developpé par Onno Purbo et Sebastian Buettrich Sommaire Notions de base pour configurer les équipements sans fil Les interfaces des points d'accès Les étapes de configuration

Plus en détail

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS

Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Chapitre 3 CONDUCTEURS ET ISOLANTS Circuit à réaliser Réalisez les circuits ci-dessous, constitué d une lampe (ou une D.E.L. qui est plus sensible que la lampe), une pile et des objets conducteurs ou isolants.

Plus en détail

centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage

centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage Février 2005 DE L IDÉE... AU PROTOTYPE Exemple de conception

Plus en détail

Chapitre 2 : L alternateur et la tension alternative

Chapitre 2 : L alternateur et la tension alternative Chapitre 2 : L alternateur et la tension alternative L alternateur joue donc un grand rôle dans la production d énergie électrique. Comment fonctionne-t-il et quelle est la tension produite? I) Principe

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1

ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1 ETUDE D'UN MULTIMETRE NUMERIQUE UTILISANT LE TRANSFERT DE CHARGES 1 Le schéma de principe d'un multimètre numérique est donné ci-dessous Il met en œuvre un montage comparateur (dont le rôle sera défini

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant

Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant Ordonnance sur la protection contre le rayonnement non ionisant (ORNI) Modification du 1 er juillet 2009 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 23 décembre 1999 sur la protection contre le

Plus en détail

Thermographie aérienne de la commune d Andenne. Déperditions de chaleur par les toitures. Projet coordonné par le BEP

Thermographie aérienne de la commune d Andenne. Déperditions de chaleur par les toitures. Projet coordonné par le BEP Thermographie aérienne de la commune d Andenne Projet coordonné par le BEP Auteurs: Marie Wénin Yann Goulem Cartographie réalisée par Déperditions de chaleur par les toitures Qu est ce que la thermographie

Plus en détail

La puissance électrique

La puissance électrique Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie La puissance électrique Fiche élève 1/5 Objectifs : o Comparer le produit de la tension d utilisation U appliquée aux bornes d une lampe par l'intensité I

Plus en détail

Pack numérique. Guide d installation : comment installer et télécharger vos manuels numériques

Pack numérique. Guide d installation : comment installer et télécharger vos manuels numériques Pack numérique Guide d installation : comment installer et télécharger vos manuels numériques Si vous avez acheté un Pack numérique sur notre site, vous pourrez avoir accès sur votre ordinateur et sur

Plus en détail

Dans ce document-ci, vous trouverez les informations suivantes :

Dans ce document-ci, vous trouverez les informations suivantes : Sujet : Installez Internet vous-même Dans ce document-ci, vous trouverez les informations suivantes : Les conditions pour réaliser vous-même une installation du service Internet Les instructions étape

Plus en détail

Informations complémentaires sur l ordonnancement

Informations complémentaires sur l ordonnancement Chapitre 5 Annexe D1 Informations complémentaires sur l ordonnancement Cette annexe présente les informations complémentaires utiles pour réaliser l ordonnancement d un événement. Ordonnancement Aspect

Plus en détail

L'ORBITE LUNAIRE. LABORATOIRE No 5. Étude préliminaire. Nom Groupe Date. Partenaire. Définissez les termes suivants: mois sidéral.

L'ORBITE LUNAIRE. LABORATOIRE No 5. Étude préliminaire. Nom Groupe Date. Partenaire. Définissez les termes suivants: mois sidéral. Nom Groupe Date Partenaire LABORATOIRE No 5 L'ORBITE LUNAIRE Étude préliminaire Définissez les termes suivants: mois sidéral mois synodique périgée apogée LABORATOIRE No 5 L'ORBITE LUNAIRE I. Introduction

Plus en détail

Concours d entrée en Ingénierie, 2012

Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Concours d entrée en Ingénierie, 2012 Nom : Prénom : Test des connaissances professionnelles en électricité-électronique TCP-E Durée : 3 heures 1. Cocher la réponse exacte 1 En continu, une capacité se

Plus en détail

Activité Dipôles électriques

Activité Dipôles électriques 1. Résistance Activité Dipôles électriques Une résistance est un composant électronique ou électrique dont la principale caractéristique est d'opposer une plus ou moins grande résistance à la circulation

Plus en détail