La production industrielle à travers ses métiers, process et procédés spéciaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La production industrielle à travers ses métiers, process et procédés spéciaux"

Transcription

1 La production industrielle à travers ses métiers, process et procédés spéciaux

2 Gaële PIRAT - DBJ, Electro

3 La production industrielle à travers ses métiers, process et procédés spéciaux Nous sommes dans une époque d images et nous pourrions surement diagnostiquer l état de santé d un secteur économique à sa production visuelle. L industrie manufacturière a beaucoup perdu de son aura au profit du secteur tertiaire. L image du travailleur manuel s est dépréciée autant à l école que dans les médias. Nos productions cinématographiques et télévisuelles choisissent rarement un chaudronnier ou un technicien méthodes en mécano-soudure comme personnage principal. Parallèlement l atelier s est équipé de centres d usinage à commandes numériques et met en œuvre des procédés de transformation extrêmement évolués. Les méthodes de production se sont assouplies et ne laissent plus beaucoup de place au hasard. Les métiers de la métallurgie peuvent se pratiquer sinon en costume du moins en tenue de ville et demandent des formations très pointues. L ouvrier est de plus en plus qualifié. Ici ou ailleurs, derrière chaque produit manufacturé, il y a un atelier de production, avec des femmes et des hommes qui possèdent un métier et un savoir-faire à découvrir. «Tant de mains pour transformer le monde et si peu de regards pour le contempler» disait Julien Gracq. Nous voulons, avec ce grand concours photo, changer le regard sur l industrie, reconquérir les places perdues, redonner le goût de l atelier. En relançant l imagerie de la production industrielle à travers ses métiers, process et procédés spéciaux, nous souhaitons susciter l envie de regarnir les photothèques d images industrielles actuelles. Arnaud Martin Président de Clip Industrie Clip Industrie

4 Didier BLANC - USITECH Clip Industrie

5 Sommaire pages Alésage Brasage Brochage Chaudronnerie Cisaillage Contrôle - D étanchéité - Neutronographie Non destructif - Par émission acoustique - Par ressuage - Par ultrasons Rayons X - Courants de Foucault Thermique - Visuel - Magnétoscopie Décolletage Découpage au jet d'eau Découpage laser Découpage plasma Électroérosion Emboutissage Encochage Fonderie Fraisage Frittage Gammagraphie Grattage Grenaillage Grignotage Grugeage Limage Meulage Mortaisage Oxycoupage... Clip Industrie

6 ACM - échangeur Clip Industrie

7 Thomas BOUILLOT - SATIL pages Perçage Pierrage Planage Poinçonnage Polissage Procédé MIM Rabotage Rasage Rectification Repoussage Rodage Sablage Soudage Superfinition Taraudage Tournage Traitement de surface Cadmiage - Chromage - Cuivrage - Décapage - Dépôt chimique Dépôt physique - Electropolissage Galvanisation à chaud - Galvanoplastie - Microbillage - Nickelage électrolytique - Nitruration - Projection thermique Traitement thermique Zingage Tronçonnage Usinage usinage électrochimique - usinage électrolytique - usinage par ultrasons Clip Industrie

8 Alésage L alésage est l'opération qui consiste à usiner avec soin la surface intérieure d un cylindre ou toute autre pièce creuse. En mécanique, l alésage est l opération d usinage consistant à retoucher l intérieur d un cylindre, généralement ébauché au préalable, au moyen d outils variés : foret, alésoir, ou d'autres outils spéciaux montés sur une barre d alésage ou une tête à aléser. Plus généralement, c'est la régularisation très précise de l'intérieur d'un tube, d'un trou. L opération d'alésage, vise le plus souvent deux objectifs : - calibrer la précision dimensionnelle, en se conformant à des normes industrielles de qualité, telles que celles définies par l'afnor ; - améliorer la finition de l'état de surface. Ces objectifs ne peuvent être atteints qu en optimisant les conditions de coupe : vitesse de rotation, avance, lubrification, type de matière. Pour obtenir les qualités citées, les alésoirs droits et hélicoïdaux doivent être montés «flottants» dans des mandrins de ce type et ne peuvent en aucun cas corriger les écarts axiaux. L alésage peut se pratiquer manuellement, mais il est généralement réalisé à l'aide de machines-outils : tour, fraiseuse, ou, pour les grosses pièces, sur une aléseuse. Brasage Le brasage des métaux est un procédé d'assemblage permanent qui établit une continuité métallique entre pièces réunies. Le mécanisme du brasage est la diffusion/migration atomique de part et d'autre des bords à assembler (substrat) obtenue par action calorique et/ou mécanique. Contrairement au soudage, il n'y a pas fusion des bords assemblés. Selon les cas il peut y avoir ou non utilisation d'un métal d'apport. Le brasage est très largement utilisé comme technique d'assemblage dans les industries de pointe telles l'espace, l'aviation, l'automobile ainsi que la conception des petites pièces creuses aux profils compliqués et en métal noble (micromécanique de précision, prothèses, capteurs, etc). Concernant les techniques de brasage mettant en œuvre la chaleur, on distingue : - le brasage tendre qui met en œuvre des températures inférieures à 450 C ; le terme technique anglais correspondant est soldering ; - le brasage dur (brazing), incluant le soudo-brasage (braze welding), qui met en œuvre des températures supérieures à 450 C. Par exemple, les brasures eutectiques argent-cuivre peuvent avoir des températures de fusion comprises entre 600 C et 900 C, les brasures de cuivre les moins coûteuses ont une température de fusion comprise entre 700 C et 1180 C. Brochage Le brochage est un procédé d usinage fondé sur l'utilisation d un outil broche monté sur une brocheuse. Destiné à ses débuts pour la retouche des alésages, le brochage est devenu une véritable opération d usinage, destiné à la moyenne et grosse industrie, pour l exécution de formes complexes internes, externes et de surfaçage. Ces opérations, de par leur précision, tendent à remplacer le fraisage et le mortaisage et, malgré le coût élevé d un tel outil, l amortissement est vite réalisé en fabrication grande-série. Une broche est typiquement utilisée pour agrandir un trou circulaire à une forme non circulaire plus grande comme un carré ou autre forme désirée (forme d'étoile ou de double D par exemple). Une broche peut également servir à réaliser une forme courbe spline ou une rainure de clavette sur des objets comme des arbres d'entraînement, des poulies, des mâchoires de direction etc... Clip Industrie

9 Gaële PIRAT - DBJ, Fraisage Clip Industrie

10 Thomas BOUILLOT - SATIL, meulage 1 er prix du grand concours Clip Industrie Clip Industrie

11 Chaudronnerie La chaudronnerie est une branche industrielle qui couvre l'ensemble des activités de mise en œuvre des métaux en feuilles, des tubes et des profilés pour réaliser les équipements destinés aux secteurs des industries de l'alimentaire, de la chimie, de l'énergie (pétrole, gaz, nucléaire), de l'aéronautique et de l'espace, de la charpente (bâtiments, ouvrages d'art, ponts, structures métalliques terrestres et marines), de la manutention des gaz et des liquides (canalisations terrestres et marines) et de leurs stockages (cuves et réservoirs de stockages aériens, semi enterrés ou enterrés), de la navale, de l'automobile, de la menuiserie et du mobilier métalliques. C'est une branche généraliste de l industrie à l'origine de nombreux autres métiers plus spécialisés comme, par exemple, les métiers de tuyauteur, charpentier ou menuisier. Cisaillage Le cisaillage est une technique d'usinage ou de découpage de pièces métalliques, tôles en particulier. La tôle est cisaillée entre deux lames : l'une fixe, et l'autre mobile, sans formation de copeaux. Le Contrôle - Contrôle d étanchéité Le contrôle d étanchéité LT : Les méthodes de contrôle d'étanchéité font appel à des gaz traceurs, couplés à des instruments très sensibles à des concentrations minimes de ces gaz traceurs. Les plus courants sont l'hélium, l'hydrogène (azote hydrogéné), l'utilisation du gaz SF6 est lui maintenant interdit par la réglementation. Actuellement, cette méthode n'est encore pas codifiée par le COFREND, mais elle l'est dans de nombreux autres pays1 les USA par exemple. Le contrôle d étanchéité : la méthode ITM TODA-15 associe une mise en dépression des éléments à contrôler (réservoirs + accessoires et canalisations associées) à une détection acoustique des «bruits de fuites» dans les zones non étanches. La dépression est l'élément physique qui provoque l'émission de turbulences dans les zones non étanches. Les «bruits» de fuite (turbulences) sont détectés grâce au positionnement de capteurs dans l'installation contrôlée (canalisations, réservoirs associés et accessoires). Les capteurs ATEX sont raccordés à une interface électronique (TODA Unit) qui permet, en combinaison avec un logiciel spécifique, le traitement des signaux acoustiques et la gestion du contrôle d'étanchéité. La méthode de contrôle ITM TODA-15 est principalement utilisée dans les installations de stockage travaillant sous pression atmosphérique. Clip Industrie

12 Hervé VASLIN SMP, usinage rapide Clip Industrie

13 NICOLAS BARBIER - CITA Production, meulage Clip Industrie

14 Vincent PEREGO - LANCELIN SA, précision Clip Industrie

15 Vincent PEREGO - LANCELIN SA, soudage d'une bague Clip Industrie

16 Société ART, rectification Clip Industrie

17 Le Contrôle (suite) - Neutronographie La neutronographie : Le principe de la neutrographie est similaire à celui de la radiographie X et lui est complémentaire. Elle peut être effectuée grâce à un faisceau neutronique issu d un réacteur, d'un accélérateur d'ions ou d une source de 252 Cf. (émetteur de neutrons). Elle est notamment utilisée pour le contrôle de matériaux hydrogénés situés à l'intérieur d'enceintes métalliques. Le principe des jauges est basé sur la loi de l atténuation des rayonnements (loi de Beer-Lambert). On distingue : - jauges de niveau : elles indiquent la présence ou l absence de matériau sur le trajet horizontal du faisceau (source et détecteur placé de part et d autre du matériau). Les sources utilisées sont des émetteurs bêta ou gamma selon l épaisseur et la densité du matériau à mesurer. Elles sont utilisées pour le contrôle des réservoirs de liquides, des silos (sable, grains, ciment, etc.) ; - jauges d épaisseur : si le matériau est de densité constante, l intensité du signal reçu par le détecteur sera fonction de l épaisseur de celui-ci. Elles sont utilisées pour la mesure en continu de produits en feuilles : papiers, tissus, caoutchouc, etc. - Contrôle Non Destructif Le Contrôle Non Destructif (C.N.D.) est un ensemble de méthodes qui permettent de caractériser l'état d'intégrité de structures ou de matériaux, sans les dégrader, soit au cours de la production, soit en cours d'utilisation, soit dans le cadre de maintenances. On parle aussi d'«essais Non Destructifs» (END) ou d'«examens Non Destructifs» - Contrôle par émission acoustique Le contrôle par émission acoustique consiste à recueillir l'émission d'une pièce ou structure soumise à sollicitation, par exemple lors d'une épreuve hydraulique ou pneumatique. La propagation des ondes ultrasonores élastiques dans le matériau, détectée par un maillage de capteurs, peut conduire à une localisation des sources d'endommagement du matériau en temps réel (fissuration...) et à une évaluation de leur sévérité. C'est une méthode globale (tout l'appareil est contrôlé en même temps) et dynamique (les défauts non évolutifs ne sont pas détectés). - Contrôle par ressuage Le contrôle par ressuage : c'est une méthode destinée à révéler la présence de discontinuités ouvertes en surface de pièces métalliques, essentiellement, mais aussi en céramique. Elle consiste à badigeonner (par immersion ou par pulvérisation électrostatique, parfois mais rarement, au pinceau) la cible avec un liquide fluorescent ou coloré en rouge, qui pénètre dans les discontinuités. Après nettoyage de la cible, un révélateur est appliqué et, en faisant «ressuer» le liquide resté dans les fissures, va les révéler. Cette méthode semble très simple à mettre en œuvre et elle est sensible aux discontinuités ouvertes. On peut mettre en évidence des discontinuités de 1 μm d'ouverture, 100 fois plus fines qu'un cheveu. Par contre, elle n'est pas automatisable et les résultats restent à l'appréciation de l'opérateur. De plus, elle nécessite l'utilisation de produits non récupérables, voire contaminés après utilisation (ex. : centrale nucléaire : on essaie de réduire le volume des déchets), mais cette méthode est irremplaçable pour la mise en évidence de discontinuités débouchantes, quel que soit leur emplacement, quelle que soit leur orientation. Clip Industrie

18 Johanna PHAN SMAC, patchs de Smacsonic Johanna PHAN, Laboratoire SMAC Clip Industrie

19 Danièle BOUCHOT BOUCHOT Mécanique, rectification rouleau essoreur Danièle BOUCHOT BOUCHOT Mécanique, usinage roue Clip Industrie

20 Baptiste BROUILLON - MANUPLAST, le flou avant la netteté... Clip Industrie

21 Le Contrôle (suite) - Contrôle par ultrasons Le contrôle par ultrasons est basé sur la transmission, la réflexion et l'absorption d'une onde ultrasonore se propageant dans la pièce à contrôler. Le train d'onde émis se réfléchit dans le fond de la pièce et sur les défauts puis revient vers le transducteur (qui joue souvent le rôle d'émetteur et de récepteur). L'interprétation des signaux permet de positionner le défaut. Cette méthode présente une résolution spatiale élevée et la possibilité de trouver des défauts en profondeur. L'étape d'inversion est simple, du moins pour les pièces géométriquement et matériellement simples. Par contre, c'est une méthode lente car il faut faire un balayage mécanique exhaustif de la pièce. Il est d'ailleurs souvent nécessaire de contrôler plusieurs surfaces de la pièce pour pouvoir faire une représentation tridimensionnelle des défauts. - Rayons X Les rayons X en contrôle non destructif sont principalement utilisés pour réaliser des radiographies X. L'avantage de cette technique est de fournir des informations directement exploitables sur l'intérieur des objets ou des matériaux. L'étape d'inversion peut être assez réduite et la résolution spatiale suffisamment bonne. Toutefois, l'interprétation des images demande un fort niveau d'expertise de la part de l'opérateur et demande des conditions de sécurité pour l'opérateur et l'environnement. Dans l'industrie lourde, le contrôle à l'aide des rayons X est utilisé notamment pour les soudures dans les centrales nucléaires et les chantiers navals et pétroliers, la corrosion des tuyaux, la structure des matériaux composites ou les fissures dans les pièces mécaniques complexes. Anthony CHESNEL - MACQUART-Cie, découpe laser - Frederic VIVES - SOMEGA, taillage, poulie Clip Industrie

22 Le Contrôle (suite) - Courants de Foucault Les courants de Foucault sont des courants qui apparaissent dans un matériau conducteur lorsque l'on fait varier le flux magnétique à proximité. Ils sont une conséquence de la loi de Lenz-Faraday. Dans le cadre des END, c'est l'induction magnétique B que l'on fait varier grâce à l'injection dans une bobine d'un courant alternatif selon différentes fréquences. Cette bobine joue le rôle d'émetteur et parfois récepteur, la variation de flux dans le matériau crée des courants induits : les courants de Foucault (CF). En présence d'un défaut, leur circulation est perturbée par les variations de conductivité électrique dues à la géométrie du défaut. Cette perturbation entraine une variation du champ magnétique créé par les courants de Foucault que l'on peut détecter grâce à la bobine. La technique consiste à utiliser une sonde munie d'une bobine et de mesurer aux bornes d'un pont une différence de tension engendrée par la variation d'impédance de la bobine excitatrice/réceptrice. - Contrôle thermique Les méthodes de contrôle thermique consistent à exciter un matériau ou une structure par un apport d'énergie (mécanique, photonique, chauffage par induction, air chaud...). La diffusion de la chaleur dans le matériau et l'impact qu'elle a sur la distribution de température de surface renseignent sur les propriétés thermo physiques des matériaux et sur d'éventuels défauts. Les principaux avantages de l'ensemble de ces méthodes résident dans la possibilité d'effectuer un contrôle sans contact et automatisable. Les inconvénients sont liés à la lenteur du contrôle, au coût de l'investissement et à la difficulté de mise en œuvre des étapes d'inversion pour établir le diagnostic. - Contrôle visuel Le contrôle visuel est une technique essentielle lors du contrôle non destructif. L'état extérieur d'une pièce peut donner des informations essentielles sur l'état de celle-ci : des défauts évidents (comme des pliures, des cassures, de l'usure, de la corrosion, fissures ouvertes...) des défauts cachés sous-jacents présentant une irrégularité sur la surface extérieure peut être une indication de défaut plus grave à l'intérieur. choisir la technique la plus adaptée en CND pour des examens approfondis déterminer des limitations des autres techniques CND choisies (accès, état de surface, etc.). Les tests d'étanchéité, les tests pneumatiques et les épreuves hydrauliques comportent aussi un examen visuel pour mettre en évidence des fuites éventuelles. - Magnétoscopie La magnétoscopie est une technique de contrôle non destructif qui consiste à créer un flux magnétique intense à l intérieur d un matériau ferromagnétique. Lors de la présence d un défaut sur son chemin, le flux magnétique est dévié et crée une fuite qui, en attirant les particules (colorées ou fluorescentes) d un produit révélateur, fournit une signature particulière caractéristique du défaut. Clip Industrie

23 Bernard DE SAINT PERN - BRONZAVIA Industrie, le repoussage Bernard DE SAINT PERN - BRONZAVIA Industrie, le Ressuage I Audrey DELAGNES - CRM, la magnétoscopie Clip Industrie

24 Thomas BOUILLOT- SATIL, monovalence Clip Industrie

25 Décolletage Le décolletage désigne un domaine de la fabrication où des pièces de révolution (vis, boulon, axe, etc.) sont usinées par enlèvement de matière à partir de barres de métal, à l'aide d'un outil coupant (en général un outil couteau). Les pièces sont usinées en petites, moyennes ou grandes séries sur des tours automatiques conventionnels (à came) ou à commande numérique. Elles sont usinées les unes à la suite des autres dans la barre, le but étant d'atteindre une productivité et une précision élevées. On cherche aussi, en général, à produire le moins de copeaux possible. Généralement, les pièces ainsi usinées subissent des opérations ultérieures (mécaniques, thermiques ou chimiques) avant d'être utilisées dans la réalisation de sous-ensembles. Les pièces produites par cette technique sont généralement de petites dimensions (diamètre 0,1 mm à 60 mm) et de précision élevée (du millième au centième de millimètre). Le découpage - Découpage au jet d'eau Le découpage au jet d'eau est un procédé de fabrication qui utilise un jet d'eau pour découper la matière (exemples : mousse, cuir, matériaux métalliques, matériaux composites etc.). L'eau, ou plus exactement le fluide, peut contenir des additifs, notamment pour faciliter la coupe du matériau. La découpe au jet d eau additionnée d'abrasif (type grenat), d'une granulométrie de 80 mesh dans le standard, permet la découpe de métaux, pierres, marbres, verre dans des épaisseurs allant jusqu'à 600 millimètres. Clip Industrie

26 Stéphane THOMAS - MECAL, la coulée par gravité Clip Industrie

27 Le découpage (suite) - Découpage laser Le découpage laser est un procédé de fabrication qui utilise un laser pour découper la matière (métal, bois) grâce à la grande quantité d'énergie concentrée sur une très faible surface. Le laser peut être pulsé (source de type YAG) ou continu (source CO2). Actuellement, les lasers à source CO2 sont largement majoritaires en France. Ils permettent en effet de découper beaucoup plus de matériaux et à une vitesse plus élevée que les lasers pulsés. La focalisation d'un rayon laser permet de chauffer jusqu'à vaporisation une zone réduite de matière. Les lasers utilisés couramment ont une puissance de 4000 watts mais les sources peuvent varier de quelques watts à plus de 7 kw. La puissance est adaptée en fonction du matériau et de l'épaisseur à découper. À titre de comparaison, un laser de classe II potentiellement dangereux a une puissance de moins de 1 mw. Ce procédé permet une découpe précise, nette et rapide de nombreux matériaux jusqu'à 25 mm. La découpe se fait sans effort sur la pièce et la zone affectée thermiquement (ZAT) est assez faible (de l'ordre de 0,5 mm sur les métaux) ce qui permet d'avoir des pièces très peu déformées. La réalisation de trou est facile mais leur diamètre doit être au moins égal à l'épaisseur de la tôle quand cette tôle est supérieure à 10 mm. Par exemple, maintenant dans du 8 acier, il est possible de faire un trou utilisable de 5 mm. Dans tous les cas, il est nécessaire d'utiliser un gaz additionnel dans la zone de découpage pour en améliorer l'efficacité (argon, azote, O2). Souvent, il est aussi possible de graver (texte, etc.) avec la même machine. La découpe s'effectue sur des plaques de matière ce qui donne généralement des objets plat une fois découpés. Certains matériaux, comme l'argent, ou le cuivre, sont toutefois plus difficiles à découper au laser à cause de leur fort pouvoir réfléchissant, dans ce cas, mieux vaut utiliser la découpe par jet d'eau haute pression. - Découpage plasma Le découpage plasma s apparente au soudage tig par l aspect de la torche, le découpage plasma diffère par les mélanges gazeux utilisés. Le jet de plasma est généré par l'arc électrique qui s établit entre une électrode intérieure à la torche de coupage et la pièce. Le mélange gazeux ionisé à la sortie de la tuyère forme le plasma. Le pouvoir calorifique du jet (environ C) provoque une fusion quasi instantanée qui se propage dans toute l épaisseur de la pièce. Le découpage plasma est principalement utilisé par les entreprises du secteur de la métallurgie. Il permet la découpe de tôles en métal sur des épaisseurs de 0 à 70 mm avec une précision de plus ou moins 0,2 mm. Sur une machine de découpe plasma, la température extrêmement élevée fait fondre instantanément le métal tandis que le gaz sous pression chasse au fur et à mesure les gouttelettes de métal en fusion. L'usage de la torche de découpage au plasma doit se faire impérativement dans des locaux spécialement ventilés ou en plein air à cause de dégagement de gaz toxiques généré par les très hautes températures de travail. Certains systèmes de découpe au plasma comprennent un apport d'eau sous forme d'un jet calibré qui, jaillissant de la torche plasma, permet de refroidir le métal sitôt après sa découpe plasma, évitant également le dégagement de ces gaz toxiques. Clip Industrie

28 Clip Industrie

29 Cellule automatique de pliage robotisée - CHAUDIRA Clip Industrie

30 Mathieu LECOINTE - LESCAUT SAS, colonne Clip Industrie

31 Electro-érosion L'électro-érosion est un procédé d'usinage qui consiste à enlever de la matière dans une pièce en utilisant des décharges électriques. On parle aussi d'usinage par étincelage. Cette technique se caractérise par son aptitude à usiner tous les matériaux conducteurs de l'électricité (métaux, alliages, carbures, graphites, etc.) quelle que soit leur dureté. Il existe trois types d'usinage par électro-érosion : - L'électro-érosion par enfonçage dans laquelle une électrode de forme complémentaire à la forme à usiner s'enfonce dans la pièce ; - L'électro-érosion par fil, où un fil conducteur animé d'un mouvement plan et angulaire découpe une pièce suivant une surface réglée ; - Le perçage rapide utilise une électrode tubulaire pour percer les matériaux très durs. L'électro-érosion est particulièrement adaptée à la réalisation des empreintes des moules pour l'injection. L'électro-érosion est aussi utilisée pour obtenir un état de surface granité (dû à l'étincelage). Emboutissage L emboutissage est une technique de fabrication permettant d obtenir, à partir d une feuille de tôle plane et mince, un objet dont la forme n est pas développable. L'ébauche en tôle est appelée «Becker», c'est la matière brute qui n a pas encore été emboutie. La température de déformation se situe entre le tiers et la moitié de la température de fusion du matériau. L emboutissage est un procédé de fabrication très utilisé dans l industrie automobile, dans l électroménager, etc. Le principe est fondé sur la déformation plastique du matériau (en général un métal), déformation consistant en un allongement ou un rétreint local de la tôle pour obtenir la forme. L emboutissage se pratique à l aide de presses à emboutir de forte puissance munies d outillages spéciaux qui comportent, dans le principe, trois pièces : - une matrice, en creux, épouse la forme extérieure de la pièce - un poinçon, en relief, épouse sa forme intérieure en réservant l épaisseur de la tôle - un serre-flan entoure le poinçon, s applique contre le pourtour de la matrice et sert à coincer la tôle pendant l application du poinçon. - des joncs sont parfois utilisés pour freiner le glissement de la tôle (retenue de l'acier) Encochage L encochage est une opération de découpage par cisaillage effectué sur une machine comportant deux lames formant un angle réglable. Sur le même principe que pour le grugeage (3 lames), l encochage ne découpe que sur deux faces avec deux lames réglables ou non. Deux lames mobiles supérieurs à angle réglable sont fixées sur un montant «guillotine» et viennent coulisser sur les lames inférieures (réglables) fixées sur le bâti de la machine. Clip Industrie

32 Clip Industrie

33 Fonderie La fonderie est l'un des procédés de formage des métaux qui consiste à couler un métal ou un alliage liquide dans un moule pour reproduire, après refroidissement, une pièce donnée (forme intérieure et extérieure) en limitant autant que possible les travaux ultérieurs de finition. Les techniques employées dépendent de l alliage fondu, des dimensions, des caractéristiques et des quantités de pièces à produire. C est une industrie de sous-traitance très dépendante des secteurs acquéreurs : automobile, sidérurgie, matériel de manutention, équipement industriel, matériel électrique, aéronautique, etc. Fraisage Le fraisage désigne un procédé d'usinage par enlèvement de matière. Il se caractérise par le recours à une machine-outil: la fraiseuse. L'outil classiquement utilisé est la fraise. En fraisage, l'enlèvement de matière - sous forme de copeaux - résulte de la combinaison de deux mouvements : rotation de l'outil de coupe d'une part, et avance de la pièce à usiner d'autre part. La fraiseuse est particulièrement adaptée à l'usinage de pièces prismatiques et permet également, si la machine est équipée de Commande Numérique, de réaliser tout type de formes mêmes complexes. Les fraiseuses actuelles sont fréquemment automatisées (fraiseuses à commande numérique et centres d'usinage). La programmation de commande numérique de ces machines nécessite le recours à des interfaces logicielles, pour une part embarquées sur la machine elle-même, et pour une autre part, extérieure à la machine (PC + progiciels fab 2D et 3D). Hervé VASLIN - SMP (Segré Mécanique de Précision), volent les copeaux Clip Industrie

34 Antoine THIBAUT - MESURE, usinage 5 axes outillage conformage, longueur 6 mètres Clip Industrie

35 Gaële PIRAT - DBJ, tournage Clip Industrie

36 ACM, soudure sur pièce Clip Industrie

37 Frittage Le frittage est un procédé de fabrication de pièces consistant à chauffer une poudre sans la mener jusqu à la fusion. Sous l'effet de la chaleur, les grains se soudent entre eux, ce qui forme la cohésion de la pièce. En métallurgie des poudres, le frittage est un procédé qui permet de réaliser des pièces mécaniques ou d'autres objets à partir de poudres plus ou moins fines. Dans un premier temps, ces poudres sont agglomérées par divers procédés pour constituer une préforme, laquelle est ensuite chauffée pour acquérir une certaine cohésion. Le frittage peut être réalisé avec ou sans liant, sur des matériaux très divers. Gammagraphie Cette technique de radiographie industrielle utilise une source de rayonnements gamma. Elle consiste à placer la pièce à radiographier entre la source de rayonnements et un film photographique contenu dans une cassette souple ou rigide. Après un temps d exposition dépendant de la nature et de l épaisseur du matériau radiographié, le film est développé et révèle les défauts existant éventuellement à l intérieur de la pièce. Les domaines d utilisation sont nombreux (chaudronnerie, fonderie, industrie du pétrole, construction navale et aéronautique). Grattage Le grattage est une technique d usinage de superfinition qui permet d ajuster avec une très grande précision des pièces mécaniques entre elles. Grenaillage Le grenaillage est une technique consistant à projeter, à l'aide d'une grenailleuse, des microbilles sur la surface d un objet pour en modifier la structure superficielle. Les buts désirés sont : - le traitement des surfaces pour en améliorer l aspect, technique similaire au sablage - la précontrainte ou shot peening, pour améliorer les qualités techniques des surfaces. Le principe est la projection à grande vitesse et en continu, jusqu à 100 m/s, de petites billes d'acier, de verre ou de céramique, sur la surface des pièces à traiter. Sous cette action de martelage ou de matage ou d écrouissage, la surface dépasse sa limite d élasticité et subit une déformation plastique sur une couche très mince (de quelques centièmes à quelques dixièmes de millimètre). Clip Industrie

CONTRÔLE D'UNE AUBE DE RÉACTEUR

CONTRÔLE D'UNE AUBE DE RÉACTEUR ACTIVITE ITEC TP 9 Durée : 2h Centre d intérêt : CONTROLE NON DESTRUCTIF CONTRÔLE D'UNE AUBE DE RÉACTEUR DE MIRAGE 2000 BA133 COMPETENCES TERMINALES ATTENDUES NIVEAU D ACQUISITION 1 2 3 * Moyens pour réaliser

Plus en détail

Le Soudage. Pièce 1 FUSION. Pièce 2

Le Soudage. Pièce 1 FUSION. Pièce 2 Le Soudage A) Généralités sur le soudage : Définition : C'est un procédé d'assemblage permanent de 2 ou plusieurs pièces par fusion localisée du métal. Principe : Pièce 1 Source d'énergie Chaleur FUSION

Plus en détail

H2902 - Chaudronnerie - tôlerie

H2902 - Chaudronnerie - tôlerie Appellations (Métiers courants) Chaudronnier / Chaudronnière Serrurier métallier industriel / Serrurière métallière industrielle Tôlier / Tôlière Définition Réalise des ouvrages, structures chaudronnés

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Techniques d usinage 160 périodes selon OrFo AAF8.1 Usinage avec et sans enlèvement de matière 40 AAF8.1.1 Procédés, facteurs d'influence Enumérer les groupes principaux du façonnage

Plus en détail

Introduction aux procédés de fabrication. Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Introduction aux procédés de fabrication. Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Introduction aux procédés de fabrication Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr 1 Rappel : Conseils pour la modélisation

Plus en détail

Les principales opérations d'usinage

Les principales opérations d'usinage Les principales opérations d'usinage L'usinage par enlèvement de matière est réalisé toujours en regroupant les opérations par catégorie. On distingue 4 classes importantes en usinage traditionnel : -

Plus en détail

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation > Les nuances de carbure à grain ultra-fin se caractérisent par une dureté très élevée et une excellente résistance à l usure. Elles sont utilisées à la fabrication d outils de fraisage et de forets pour

Plus en détail

Technique de fabrication 3

Technique de fabrication 3 Technique de fabrication 3 Temps écoulé: 0:00:47 1) Technique de fabrication : tournage, filetage... Quelle est la matière qui ne permet pas de fabriquer des outils de tournage? Nitrure de bore Carbure

Plus en détail

PROCEDES Dossier ressources

PROCEDES Dossier ressources 1 Le moulage Mise en formes des matériaux métalliques Le moulage permet d obtenir des pièces complexes en coulant du métal en fusion dans un moule. Mais il existe aussi d autres types de moulages. Par

Plus en détail

OBTENTION DES PIECES BRUTES

OBTENTION DES PIECES BRUTES A. Le moulage A.I.Moulage au sable OBTENTION DES PIECES BRUTES La pièce à obtenir le modèle en bois C) l empreinte supérieure en Sable D) l empreinte inférieure F) système de remplissage et d alimentation

Plus en détail

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE

CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 1 LE SOUDAGE AU SERVICE DE LA MAINTENANCE CIMI - CDT Cellule de Diffusion Technique - p 2 Le soudage Assemblage de plusieurs éléments suite à la fusion obtenue

Plus en détail

MOLDMAX HH. Alliage pour moules en cuivre au béryllium à haute résistance

MOLDMAX HH. Alliage pour moules en cuivre au béryllium à haute résistance Alliage pour moules en cuivre au béryllium à haute résistance Cette information est basée sur l état actuel de nos connaissances et est destinée à donner une vue générale de nos produits ainsi que de leurs

Plus en détail

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE

Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE. Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 4 Février 2011 MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE LA FABRICATION DE PIECES COMPLEXES PAR LE PROCEDE DE MOULAGE PAR INJECTION DE POUDRE Le

Plus en détail

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Objectifs pédagogiques Après l étude de ce chapitre, vous pourrez : Différencier les effets des polarités CCDP, CCPI et c.a. sur le nettoyage

Plus en détail

ACFM & AMIGO ACFM & AMIGO

ACFM & AMIGO ACFM & AMIGO ACFM & AMIGO 1 Principe de base de l ACFM Alternating Current Field Measurment (ACFM) ACFM est une technique basée sur la mesure absolue du champ magnétique en surface qui est produit par un champ magnétique

Plus en détail

PERÇAGE, ALESAGE, TARAUDAGE

PERÇAGE, ALESAGE, TARAUDAGE PERÇAGE, ALESAGE, TARAUDAGE 1. INTRODUCTION: la génération des surfaces de perçage et alésage nécessite la combinaison de 2 mouvements: Le mouvement de coupe Mc Le mouvement d'avance Mf 2. LES MACHINES:

Plus en détail

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail

Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail ROYAUME DU MAROC OFPPT Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Résumé Théorique & Guide de Travaux Pratiques Module n :4 Secteur : Constructions métalliques Spécialité : Ferronnerie

Plus en détail

6. ETATS DE SURFACE 6.2. Défauts de rugosité

6. ETATS DE SURFACE 6.2. Défauts de rugosité 6. ETATS DE SURFACE 6.1. Définition Une surface réelle usinée n'est jamais parfaite, elle présente toujours des défauts par suite des erreurs systématiques d imperfections, admissibles dans la fabrication.

Plus en détail

Group. The precision company SURFACE TECHNOLOGIES INTERNATIONAL. STI DryCoat System. Surface solutions by STI Group. Fran ç

Group. The precision company SURFACE TECHNOLOGIES INTERNATIONAL. STI DryCoat System. Surface solutions by STI Group. Fran ç Group SURFACE TECHNOLOGIES INTERNATIONAL The precision company STI DryCoat System Fran ç ais Surface solutions by STI Group Le facteur de succès «rentabilité» STI Group est le partenaire d'innovation et

Plus en détail

USINAGE MECANIQUE SUR SITE. avec machines portables

USINAGE MECANIQUE SUR SITE. avec machines portables USINAGE MECANIQUE SUR SITE avec machines portables Technique de tournage Avantages Les machines portables Hydratight permettent de réaliser tous les travaux de tournage, fraisage, perçage ou alésage sur

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Hightech by Gerster.

Hightech by Gerster. Hightech by Gerster. Hightech by Gerster: Le spécialiste. Les produits fabriqués en acier, fonte, aluminium ou métaux non ferreux, se comptent par milliers. Les exigences en matière de sécurité, de fiabilité,

Plus en détail

Réussir votre soudure à l'arc

Réussir votre soudure à l'arc Réussir votre soudure à l'arc DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Le type de soudure POSTE À ARC La soudure à l arc est un soudage autogène : la très haute température fournie par l arc électrique

Plus en détail

GERMAN SOUS TRAITANCE ET INTEGRATION GERMAN

GERMAN SOUS TRAITANCE ET INTEGRATION GERMAN SOUS TRAITANCE ET INTEGRATION GERMAN Pont avant... Pont arrière Boîte à vitesses Boîte à transfert Boîtier de direction Pompe Cardans Pignons GERMAN GERMAN offre d importantes capacités de soustraitance.

Plus en détail

INFO SOUDAGE LE SOUDAGE PAR FRICTION, UN PROCEDE DE SOUDAGE MULTIPLE ET INNOVATEUR

INFO SOUDAGE LE SOUDAGE PAR FRICTION, UN PROCEDE DE SOUDAGE MULTIPLE ET INNOVATEUR LE SOUDAGE PAR FRICTION, UN PROCEDE DE SOUDAGE MULTIPLE ET INNOVATEUR PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT, CLASSEMENT, APPLICATIONS & AVANTAGES Cet article passe en revue le principe de fonctionnement du soudage

Plus en détail

Atelier Mécanique de Production. Spécialiste de la mécanique générale et de précision.

Atelier Mécanique de Production. Spécialiste de la mécanique générale et de précision. Spécialiste de la mécanique générale et de précision. Présentation de la société Nos activités principales sont : L étude et la conception DAO, CFAO, développement de systèmes mécaniques,... L usinage

Plus en détail

MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS

MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS Ensemble Optimisons vos compétences Devenons partenaires de vos développements mécaniques MÉDICAL AUTOMOBILE AÉRONAUTIQUE INDUSTRIE MEDICAL COUPAGE FIN CÉRAMIQUE USINAGE INJECTION PLASTIQUE EMBOUTISS Le

Plus en détail

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES Mise a jour le:18/03/2007 LE MOULAGE Histoire Il y a environ 250 000 ans, l'homme fit la découverte du feu. Il s'agissait d'un pas significatif dans le développement

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Maximisez votre productivité

Maximisez votre productivité Quelle que soit votre opération de soudage, Air Products innove dans une nouvelle gamme de gaz de protection qui vous apportera les meilleurs résultats. Elaborée pour augmenter la productivité à travers

Plus en détail

utilisant différents moyens d assemblage : Par organes filetés, par collage, par soudages

utilisant différents moyens d assemblage : Par organes filetés, par collage, par soudages COURS ASSEMBLAGES Fiche 1 I. DEFINITION : Une solution constructive d assemblage a pour fonction de LIER DES PIECES LES UNES AUX AUTRES, en utilisant différents moyens d assemblage : Par organes filetés,

Plus en détail

FRAISES CONIQUES À CHANFREINER. profiline

FRAISES CONIQUES À CHANFREINER. profiline FRAISES CONIQUES À CHANFREINER profiline Description du produit - Sur les nouvelles fraises coniques à chanfreiner RUKO à haute performance, les rainures à copeaux sont rectifiées en pleine matière trempée

Plus en détail

Usinage par procédés non traditionnels. Procédés non traditionnels

Usinage par procédés non traditionnels. Procédés non traditionnels Usinage par procédés non traditionnels Cours SYS 849-6 Procédés non traditionnels À action mécanique Jet d eau et jet d eau abrasif Usinage ultrasonique Procédés électrochimiques Usinage électrochimique

Plus en détail

Catalogue formations 2015

Catalogue formations 2015 Catalogue formations 2015 Formation au soudage et coupage www.airliquidewelding.com L activité formation 2390-001 Le Centre de Formation Air Liquide Welding est une école professionnelle. Ses outils sont

Plus en détail

Mesure de température sans contact jusqu à 3000 C

Mesure de température sans contact jusqu à 3000 C Applications HAUTES TEMPERATURES Mesure de température sans contact jusqu à 3000 C Thermomètres infrarouges, caméras infrarouges et leurs applications Innovative Infrared Technology Applications hautes

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

MOLDMAX est la marque brevetée de Materion Corporation, Cleveland, Ohio.

MOLDMAX est la marque brevetée de Materion Corporation, Cleveland, Ohio. MOLDMAX est la marque brevetée de Materion Corporation, Cleveland, Ohio. Ces informations sont basées sur l état actuel de nos connaissances et sont destinées à donner des indications générales sur nos

Plus en détail

INITIATION au soudage à l'arc sous protection de gaz actif, avec fil-électrode fusible (MAG 135)

INITIATION au soudage à l'arc sous protection de gaz actif, avec fil-électrode fusible (MAG 135) INITIATION au soudage à l'arc sous protection de gaz actif, avec fil-électrode fusible (MAG 135) Salarié d'entreprise n'ayant pas (ou peu) soudé Former technologiquement et pratiquement à la mise en œuvre

Plus en détail

Courant continu donc baguette au plus 50 V mini et 65/70A, les positions de soudage sont les mêmes.

Courant continu donc baguette au plus 50 V mini et 65/70A, les positions de soudage sont les mêmes. LA SOUDURE A L ARC Pour le principe de la soudure à l'arc : il s'agit d'un apport de métal de même nature que les pièces à assembler (soudure homogène). Cet apport se fait par la création d'un bain de

Plus en détail

eoliance Tôlerie et serrurerie > Tôlerie & serrurerie Un savoir-faire reconnu

eoliance Tôlerie et serrurerie > Tôlerie & serrurerie Un savoir-faire reconnu eoliance Tôlerie et serrurerie > Tôlerie & serrurerie Un savoir-faire reconnu 19 > Un savoir-faire...... reconnu Le département tôlerie-serrurerie est dédié à la sous-traitance en tôlerie industrielle,

Plus en détail

www.trw.ch TRW Switzerland GmbH basée à Zoug est la filiale du groupe automobile TRW Automotive Inc. (200 unités de production dans le monde).

www.trw.ch TRW Switzerland GmbH basée à Zoug est la filiale du groupe automobile TRW Automotive Inc. (200 unités de production dans le monde). Electroformage TRW de grande Switzerland précision GmbH www.trw.ch La société : TRW Switzerland GmbH basée à Zoug est la filiale du groupe automobile TRW Automotive Inc. (200 unités de production dans

Plus en détail

180 rue du Général Delestraint 59580 ANICHE France Tel : 03.27.99.38.01 Fax : 03.27.80.09.03 Email : contact @setraco.fr Site : www.setraco.

180 rue du Général Delestraint 59580 ANICHE France Tel : 03.27.99.38.01 Fax : 03.27.80.09.03 Email : contact @setraco.fr Site : www.setraco. 180 rue du Général Delestraint 59580 ANICHE France Tel : 03.27.99.38.01 Fax : 03.27.80.09.03 Email : contact @setraco.fr Site : www.setraco.fr Fort de ses 20 années d expérience et de ses équipes de professionnels

Plus en détail

4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE

4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE 4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE - laminage - forgeage libre - matriçage/estampage - emboutissage - extrusion filage - Tréfilage 4.1 Laminage longs). Laminoir. Barres de section constante,

Plus en détail

L EXAMEN VISUEL DES SOUDURES. - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2)

L EXAMEN VISUEL DES SOUDURES. - Gaz de protection ( argon, hélium, CO2, O2) Fil electrode fusible Tube de contact Principe du soudage MIG / MAG Buse Gaz + - Source de courant : continu Méthode de soudage : - En poussant ou tirant - toutes positions Les consommables : Les avantages

Plus en détail

Orientation professionnelle Mécanicien fonderie

Orientation professionnelle Mécanicien fonderie Orientation professionnelle Mécanicien fonderie 1. Date: 1-7 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours : 1. Vue d'ensemble 2. Moulage basse pression 3.

Plus en détail

Solutions technologiques pour

Solutions technologiques pour Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Solutions technologiques pour la réalisation des liaisons 1 2 Liaison glissière Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Plus en détail

RESISTANCES SILOHM ET RHF Résistances fixes de puissance non-inductives

RESISTANCES SILOHM ET RHF Résistances fixes de puissance non-inductives SOMMAIRE APPLICATIONS 3 CHOIX D UNE RESISTANCE 3 LES RESISTANCES SILOHM 4 CARACTERISTIQUES 4 RESISTANCES SILOHM : TUBES ET BÂTONNETS, TYPE RS 5 Gamme de valeur ohmique 5 Puissance maximale admissible 6

Plus en détail

Transports. Énergie. Défense. Médical

Transports. Énergie. Défense. Médical Aéronautique Avions & Hélicoptères Arbres, aubes, pièces tournantes (disques fan, tambours), boulonnerie et roulements aéronautiques, éléments de la cellule (longerons, ferrures ), éléments d intégration

Plus en détail

Technologie des fabrications mécaniques 2

Technologie des fabrications mécaniques 2 Faculté Polytechnique de Mons Service de Génie Mécanique Cours 0707-04 Technologie des fabrications mécaniques 2 Prof. Enrico Filippi Table des matières 1. MATERIAUX 6 1.1. Introduction 6 1.2. Méthodologie

Plus en détail

Série 38 Roues et roulettes

Série 38 Roues et roulettes Série 38 Roues et roulettes Roulettes d'appareil page AA04 Roues et roulettes (présentation) 38-0 page AA06 Roue d'appareil à bandage caoutchouc, jante en polyamide 38-03 page AA07 Roulette d'appareil

Plus en détail

Le Moulage à la Cire Perdue

Le Moulage à la Cire Perdue LeMoulageàlaCirePerdue 1 Procédé Ce procédé de moulage, s applique à tous les types de pièces mécaniques, des petites aux grandes dimensions, de quelques grammes à des pièces allant jusqu à 25 Kg, de formes

Plus en détail

*EP001122419A1* EP 1 122 419 A1 (19) (11) EP 1 122 419 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 08.08.2001 Bulletin 2001/32

*EP001122419A1* EP 1 122 419 A1 (19) (11) EP 1 122 419 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 08.08.2001 Bulletin 2001/32 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP001122419A1* (11) EP 1 122 419 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.08.2001 Bulletin 2001/32

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Se former, pour mieux progresser. MON PARTENAIRE FORMATION AUX MÉTIERS DE PRODUCTION. www.cpe-formation.com www.cpe-recrutement.

Se former, pour mieux progresser. MON PARTENAIRE FORMATION AUX MÉTIERS DE PRODUCTION. www.cpe-formation.com www.cpe-recrutement. Concept Partenaire Entreprises MON PARTENAIRE FORMATION AUX MÉTIERS DE PRODUCTION Se former, pour mieux progresser. Fonderie Usinage Plasturgie / Caoutchouc Emboutissage Soudage Chaudronnerie www.cpe-formation.com

Plus en détail

Excellence in Minimum Quantity Lubrication. www.wouters-tecnolub.com

Excellence in Minimum Quantity Lubrication. www.wouters-tecnolub.com Excellence in Minimum Quantity Lubrication www.wouters-tecnolub.com 1926 La société Wouters-Tecnolub Depuis 1926, Wouters SA est spécialisée dans la fabrication de pièces mécaniques pour l'industrie du

Plus en détail

NOS PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES SURFACES

NOS PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES SURFACES NOS PROCÉDÉS DE TRAITEMENT DES SURFACES SERVICES ET LIVRAISONS QUALITÉ Afin d assurer un transport de votre marchandise rapide et non onéreux, nous nous chargeons nous-mêmes de la livraison. Nous disposons

Plus en détail

Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel

Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel Tél : +33 (0)4 79 38 45 71 / Fax : +33 (0)4 79 38 61 51 Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel

Plus en détail

Téchnique de réparation mécanique

Téchnique de réparation mécanique CHAPITRE 5. TECHNIQUE DE RECHARGEMENT A L'ARC 1 Presentation, définition et but : Selon leur origine, les dégradations subies par les structures métalliques ou les machines en service peuvent prendre plusieurs

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

La soudure à l arc. électrique. Jean-Claude Guichard. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11913-5

La soudure à l arc. électrique. Jean-Claude Guichard. Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11913-5 La soudure à l arc électrique Jean-Claude Guichard Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11913-5 INITIATION À LA SOUDURE 14 1-PRINCIPES DE BASE.............................. 16 LA SOUDABILITÉ DES ACIERS.........................................

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel. Microtechniques. Session 2012 DOSSIER TECHNIQUE (DT)

Baccalauréat Professionnel. Microtechniques. Session 2012 DOSSIER TECHNIQUE (DT) Baccalauréat Professionnel Microtechniques Session 2012 E2 - EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER TECHNIQUE (DT) Session : 2012 Dossier Technique Page 1 sur 8 A

Plus en détail

Série 38 Roues et roulettes

Série 38 Roues et roulettes Série 38 Roues et roulettes AA 0 Roulettes d'appareil 38-3 page AA4 Roulette d'appareil pivotante ou fixe, à platine Roulettes charge moyenne 38-3 page AA34 Roulette charge moyenne pivotante ou fixe, à

Plus en détail

ATELIER PRESQU ILE 3D

ATELIER PRESQU ILE 3D Vous rechercher un sous-traitant compétant, rapide, irréprochable et qui vous apporte un rapport qualité prix très compétitif? Notre savoir-faire, notre polyvalence, notre système qualité, nos moyens ainsi

Plus en détail

Procédés de mise en forme

Procédés de mise en forme Dossier délivré pour Procédés de mise en forme Introduction par Éric FELDER Maître de recherches, école des mines de Paris Ingénieur civil des Mines de Paris, docteur ès sciences 1. Principales opérations

Plus en détail

CHAPITRE 5 TRAITEMENTS DE SUIRFACES. Contenu : Traitement par voie mécanique Traitement par voie thermique Traitement par voie thermochimique

CHAPITRE 5 TRAITEMENTS DE SUIRFACES. Contenu : Traitement par voie mécanique Traitement par voie thermique Traitement par voie thermochimique CHAPITRE 5 TRAITEMENTS DE SUIRFACES Contenu : Traitement par voie mécanique Traitement par voie thermique Traitement par voie thermochimique Plan du cours Objectifs généraux Etablir un processus expérimental

Plus en détail

Contrôle Non Destructif C.N.D.

Contrôle Non Destructif C.N.D. Contrôle Non Destructif C.N.D. 16 Principales techniques Particules magnétiques Pénétrants 7% Autres 7% 6% Ultrasons 30% Objets divers Pétrochimique 15% 10% Aérospatial 25% Courants de Foucault 10% Autres

Plus en détail

METROLOGIE APPLIQUEE AU MOTEUR

METROLOGIE APPLIQUEE AU MOTEUR METROLOGIE APPLIQUEE AU MOTEUR FORMATEUR : MOUNIR FRIJA ASSISTANT UNIVERSITAIRE G.MECANIQUE 1 2 THERMINOLOGIE DE LA SCIENCE DE LA METROLOGIE 3 LA METROLOGIE La métrologie est l'ensemble des moyens techniques

Plus en détail

LES LIAISONS COMPLETES

LES LIAISONS COMPLETES ETUDE DES LIAISONS MECANIQUES LES LIAISONS COMPLETES Construction Référence au programme S.T.I Référence au module 2 Etude des liaisons mécaniques. module 6 : Construction des 2-2 Liaisons complètes. liaisons

Plus en détail

RESOLUTION Conseils & Services en solutions 3d. Vos idées prennent du relief

RESOLUTION Conseils & Services en solutions 3d. Vos idées prennent du relief RESOLUTION 3D Conseils & Services en solutions 3d Vos idées prennent du relief 01 VOS ATTENTES, DU CONCEPT AU MARCHÉ Resolution3D vous accompagne et vous conseille pour la mise en oeuvre de solutions innovantes

Plus en détail

Caractérisation et calcul des isolants

Caractérisation et calcul des isolants Caractérisation et calcul des isolants La caractéristique des isolants et la connaissance de leur domaine d'application, nécessite la connaissance des trois modes de transmission de la chaleur : -la conduction

Plus en détail

Vis et fourreaux neufs

Vis et fourreaux neufs BUSES, POINTES DE VIS, VIS ET FOURREAUX 1 78 Vis et fourreaux neufs VIS DE PRESSES Grâce à ses machines et à son centre d usinage de dernière génération, notre partenaire allemand Groche Technik vous garantit

Plus en détail

j.l. Lainé 2006 LA BOUGIE D ALLUMAGE

j.l. Lainé 2006 LA BOUGIE D ALLUMAGE j.l. Lainé 2006 LA BOUGIE D ALLUMAGE 1 Un allumage correct et la combustion intégrale du mélange air-essence, sont des facteurs de première importance, qui assurent au moteur des performances efficaces

Plus en détail

Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com. DG: Ariane De Leeuw

Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com. DG: Ariane De Leeuw Vidéos disponibles sur: www.mni-hi-tech.com M.N.I. Revêtements anti-corrosion: solutions actuelles DG: Ariane De Leeuw LES POROSITES Porosité interne : sans conséquence mais pouvant devenir débouchante

Plus en détail

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques),

Plus en détail

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1 Moulage Objectifs Connaître les différents procédés de moulage 1-1 1. Généralités sur la mise en forme 1-2 2. Définitions Le Moulage : reproduire un objet au moyen d un moule. Le mot moulage définit aussi

Plus en détail

Le polissage par laser

Le polissage par laser B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 B U L L E T I N T E C H N I Q U E N 4 1 Le polissage par laser Contexte Un traitement de surface est généralement réalisé dans le but d améliorer les caractéristiques

Plus en détail

ITE France Tél +33(0)970.405.690 Fax +33(0)368.383.970 Mob +33(0)613.435.121 208 Rue du Levant F-88390 Darnieulles - www.itefrance.

ITE France Tél +33(0)970.405.690 Fax +33(0)368.383.970 Mob +33(0)613.435.121 208 Rue du Levant F-88390 Darnieulles - www.itefrance. TOURNAGE TOURS A COMMANDE NUMERIQUE SUPER PRECISION DE 2 A 5 AXES 1 TOUR CNC "INDEX TYPE G200" avec CNC "SIEMENS", 5 axes outils motorisés CAPACITES: Ø 60 mm en barres, Ø 150 mm en mandrin / PRECISION:

Plus en détail

Vous pensez puissance, pensez HSS TAILLAGE

Vous pensez puissance, pensez HSS TAILLAGE Vous pensez puissance, pensez HSS TAILLAGE SOMMAIRE LES BASES DU TAILLAGE D ENGRENAGE 2 Les bases du taillage d engrenage 3 Différents types d engrenages 4 Différents types d engrenages 5 Quel acier rapide

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

LE TOURNAGE SOMMAIRE. 5- Les portes pièces: - Les portes pièces standards page 8 - Les portes pièces dédiés page 9

LE TOURNAGE SOMMAIRE. 5- Les portes pièces: - Les portes pièces standards page 8 - Les portes pièces dédiés page 9 LE TOURNAGE SOMMAIRE 1- Les machines de tournage: - Les tours parallèles. page 2 - Les tours à copier. page 3 - Les tours semi-automatiques page 3 - Les tours automatiques page 3 - Les tours automatiques

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Les capteurs et leurs branchements

Les capteurs et leurs branchements bts mi 2 \ COURS\Technologie des capteurs et leurs branchements 1 1. Les Modules Entrées Les capteurs et leurs branchements Module d extension d Entrées/Sorties TOR Module réseau : communication entre

Plus en détail

LES MOULES D INJECTION TP

LES MOULES D INJECTION TP Niveau : 2 nde et/ou 1 ère Baccalauréat Professionnel Plasturgie Date : 1 er trimestre 2008 Durée : Intitulé de la séquence: Condition : Salle : Ressources : Pré-requis : 6 heures Classe entière Salle

Plus en détail

Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie

Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie Pièces forgées et moulées pour les marchés de l énergie et de l industrie 1 2 3 4 5 1) pièces de robinetterie et de pompe 2) pièces pour les fours de sidérurgie 3) pièces pour le marché de la défense 4)

Plus en détail

E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION

E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION SESSION 2010 IPE4EPR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR INDUSTRIALISATION DES PRODUITS MECANIQUES E4 : ETUDE DE PREINDUSTRIALISATION DOSSIER RESSOURCE Contenu du dossier: 8 documents dont un format A3 ORS

Plus en détail

REVÊTEMENT THERMI -DLC

REVÊTEMENT THERMI -DLC REVÊTEMENT THERMI -DLC UN PANEL COMPLET DE SOLUTIONS POUR APPLICATIONS TRIBOLOGIQUES LES PROPRIÉTÉS DU REVÊTEMENT THERMI -DLC Une solution technologique pour applications tribologiques permettant d'améliorer

Plus en détail

Architecture moteur. Distribution. La distribution. Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution. Architecture.

Architecture moteur. Distribution. La distribution. Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution. Architecture. Architecture moteur La distribution Distribution Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution Architecture Dimensionnement Distribution variable Autres systèmes Exemples Octobre 2007

Plus en détail

Bulletin de fabrication No 2002

Bulletin de fabrication No 2002 Sciage et coupe du quartz de HanStone Le quartz de HanStone est doté de la beauté naturelle du quartz, tout en étant six fois plus robuste et durable que le granite. Plus de 90 % du quartz de HanStone

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

VANADIS 4 Extra SUPERCLEAN 3. Acier d outillage pour travail a froid obtenu par la métallurgie des poudres. VANADIS 4 Extra

VANADIS 4 Extra SUPERCLEAN 3. Acier d outillage pour travail a froid obtenu par la métallurgie des poudres. VANADIS 4 Extra VANADIS 4 Extra SUPERCLEAN 3 Acier d outillage pour travail a froid obtenu par la métallurgie des poudres Principales propriétés des aciers d outillage pour OBTENIR DE MEILLEURES PERFORMANCES Dureté adaptée

Plus en détail

Notice LOKRING Détaillée Climatisation / Réfrigération Juin 2009 VULKAN France SA Reproduction interdite sauf autorisation www.vulkan.

Notice LOKRING Détaillée Climatisation / Réfrigération Juin 2009 VULKAN France SA Reproduction interdite sauf autorisation www.vulkan. Notice LOKRING Détaillée Climatisation / Réfrigération Juin 2009 VULKAN France SA Reproduction interdite sauf autorisation www.vulkan.fr/lokring 1 - AVANT PROPOS Cette brochure contient des informations

Plus en détail

Radiographie Niveau 2 (accès direct)

Radiographie Niveau 2 (accès direct) Objectifs Connaître les bases du contrôle par radiographie. Mettre en œuvre des contrôles par radiographie suivant des instructions écrites. Rédiger un rapport d examen. Préparation à la certification

Plus en détail

40èmes Olympiades des métiers

40èmes Olympiades des métiers METIER N 10 40èmes Olympiades des métiers GUIDE DE PREPARATION AUX SELECTIONS REGIONALES Page 1 sur 20 «Vous venez de vous inscrire aux concours régionaux des 40èmes Olympiades des Métiers, et je tenais

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

Matériaux composites. Solutions pour l'usinage de matériaux composites

Matériaux composites. Solutions pour l'usinage de matériaux composites Matériaux composites Solutions pour l'usinage de matériaux composites Aile composite Usinage des surfaces Pleins feux sur les composites L'usinage des surfaces des pièces en fi bres de carbone est une

Plus en détail

Outils diamantés et en CBN Vue d ensemble

Outils diamantés et en CBN Vue d ensemble . Outils diamantés et en CBN Outils diamantés et en CBN Vue d ensemble Meules 274 sur tige diamantées et en CBN 14 Outils à dresser diamantés 04 Outils à ébavurer diamantés et en CBN 17 Feuilles et bandes

Plus en détail

Thermocouples pour systèmes d'injection à canaux chauds Type TC46

Thermocouples pour systèmes d'injection à canaux chauds Type TC46 Mesure électrique de température Thermocouples pour systèmes d'injection à canaux chauds Type TC46 Fiche technique WIKA TE 65.46 Applications Industrie du plastique et du caoutchouc Douilles et buses à

Plus en détail

OCEANE Machine de brasage double vague

OCEANE Machine de brasage double vague Information générale Un concept de machine qui offre une performance remarquable, machine spécialement conçue pour les petites et moyennes séries, idéal pour toutes les exigences de production. Tout le

Plus en détail

CHAPITRE : LES PROCEDES

CHAPITRE : LES PROCEDES CHAPITRE : LES PROCEDES DE MISE EN FORME Ce qu il faut savoir Les procédés de mise ayant une incidence directe sur les caractéristiques morphologiques et mécaniques des pièces, il est nécessaire de connaître

Plus en détail

Outils à mesurer. Clés dynamométriques. Pieds à coulisse Niveaux à bulle d air Niveaux pour maçon. Autres outils à mesurer.

Outils à mesurer. Clés dynamométriques. Pieds à coulisse Niveaux à bulle d air Niveaux pour maçon. Autres outils à mesurer. Outils à mesurer Clés dynamométriques Pieds à coulisse Niveaux à bulle d air Niveaux pour maçon Equerres Simples Jauge d épaisseur Autres outils à mesurer Rubans à mesurer ensemble de la gamme de mesure

Plus en détail