La civilisation grecque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La civilisation grecque"

Transcription

1 La civilisation grecque Documents d accroche sur transparents : - Photos J.O.2008 : les 5 anneaux olympiques ; l allumage de la flamme à Olympie (situer sur une carte) - Olympie aujourd hui : le site (2/74) I Que se passait-il à Olympie dans l Antiquité? Pourquoi était-ce un lieu important pour les Grecs? Activité 1 : Confronter deux documents (4/75 : maquette d Olympie dans l Antiquité et texte de PAUSANIAS sur transparent) 1) Quelles étaient les fonctions de (les activités pratiquées à) Olympie? Olympie contenait des aménagements sportifs et religieux. C était un sanctuaire (enceinte sacrée de l Altis ; à l origine, un bois). 2) Qui pouvait y venir? Les participants sont des Grecs, les «barbares» ne peuvent qu assister aux épreuves. Changement d échelle : observer la carte du manuel (p.65, puis 61) Description : Un monde grec qui s étend bien au-delà de la Grèce et est divisé en cités - Explication : Pourquoi ces divisions? Mise en relation avec conditions naturelles : relief (cf. site d Olympie), découpage des côtes, insularité Pourquoi cette extension? La colonisation : explication à partir d un exemple (Marseille?) Activité 2 : Lire le texte sur la fondation de Marseille (3/65) Une colonie est une cité créée par les Grecs, en dehors de la Grèce. Une métropole est la cité dont sont originaire les citoyens d une colonie. Activité 3 : Carte du monde grec (à compléter à la maison) Les participants aux Jeux viennent de tout le monde grec ; de cités différentes, souvent en guerre ; d où la trêve proclamée pour permettre la tenue des Jeux ; victoire aux J.O : grand prestige pour le vainqueur mais aussi pour sa cité, qui le récompense. = ce sanctuaire est panhellénique (Hellène = Grec) ; guerre entre cités laisse provisoirement la place à une compétition pacifique. Conclusion : pas d unité politique du monde grec. Se retrouver à Olympie entre Grecs n empêche pas les guerres de reprendre après les Jeux Une cité est un petit Etat, composé d une ville et de sa campagne environnante, et peuplé de citoyens.

2 Au VIII e siècle avant JC, le monde grec est divisé en cités, indépendantes, séparées par des montagnes et la mer. Il n y a donc pas d unité politique. Les côtes grecques sont très escarpées, avec de nombreuses îles : la mer joue donc un rôle central pour communiquer les unes avec les autres. Entre le VIII e et le VI e siècles avant JC, de nombreux Grecs quittent leur cité pour des terres inconnues pour fonder une nouvelle cité, parfois en affrontant les peuples déjà installés dans la région. La nouvelle cité, appelée colonie est indépendante de l ancienne, la métropole, mais elle garde des liens avec elle. C est la colonisation. Document d accroche : images des épreuves des J.O (vases peints) II Qu avaient donc en commun les Grecs qui se retrouvaient à Olympie? *** Reprise de la maquette + récit du prof sur le déroulement des jeux olympiques Les J.O sont d abord une cérémonie religieuse en l honneur de Zeus (cf. manifestations comme les sacrifices) Activité 1 : Décrire une statue : (Statue de Zeus + ruines du temple d Héra sur transparent) Description de la statue : Zeus, un dieu à forme humaine ; statue gigantesque en or et ivoire + temples + les trésors offerts par les cités : preuve de la foi des Grecs La religion grecque : le panthéon, l Olympe Activité 2 : Décrire un bas relief (Héraklès-Athéna Atlas, sur transparent) Description puis explication : Athéna : une déesse, Héraklès : un héros (définition) ; ici, porte le monde sur ses épaules = un mythe ; un des 12 travaux? (faire faire recherche aux élèves làdessus?). C est lui qui aurait fondé les J.O. (la course du stade, le dromos, longue de 192 mètres, était supposée mesurer 600 fois la longueur du pied d Héraklès) Autres héros, autres mythes (recherche des élèves?) Quel rapport entre les épreuves sportives et la religion? Communication avec les dieux : Les dieux donnent la victoire. Existence d autres sanctuaires panhelléniques, notamment Delphes : les formes du culte sont à peu près les mêmes Conclusion : La religion, facteur d unité = une représentation et une explication du monde, un univers mental

3 Les Grecs sont polythéistes, ils croient en plusieurs dieux qui ont des corps, des défauts et des sentiments humains. Mais à la différence des Hommes, ils sont immortels. Les Grecs croient aussi aux héros. *** Retour sur la séance précédente : un facteur d unité trouvé, la religion, mais la réponse à la question reste incomplète Problématique de la séance : «Pourquoi concouraient-ils?» Activité en équipe : Confronter des documents de nature différente (Peintures montrant concours de poésie et de musique, extrait d Homère, l Iliade : Jeux organisés par Achille en l honneur de Patrocle (ici la course remportée par Ulysse) sur transparent) 1) Lire attentivement les documents. 2) Que racontent-ils? 3) Comparer ce qu ils racontent avec les Jeux Olympiques que nous avons étudiés. Explication : Que savent les élèves d Homère, Achille, Ulysse? Explication du prof : la poésie grecque, les aèdes, l Iliade et l Odyssée (Lectures pour prochaine fois ou travail avec prof de français) Quel rapport entre J.O et poèmes homériques? Cf. la chronologie : selon les récits grecs, fondation des J.O en 776 avant JC ; Homère à peu près à même époque? (même si poèmes mis par écrit plus tard). En fait, les poèmes homériques sont la base de l éducation des Grecs réunis à Olympie : apprentissage de la langue, de la religion, des valeurs communes (intellectuelles, morales, esthétiques..) ; l'importance donnée au corps et au sport est une de ces valeurs. Conclusion : L'unité du monde grec est culturelle. La Grèce antique : pas un Etat mais une civilisation Un Grec se définit d abord par sa langue qui le distingue de ceux qui ne parle pas le grec, les barbares. Tous les Grecs reçoivent pendant leur enfance la même éducation, fondée sur les poèmes homériques. En conclusion, voir la fête des Panathénées (p ). III Comment les Athéniens se gouvernent-ils? Activité 1 : Jeu de rôle sur la démocratie athénienne au Ve siècle avant JC

4 1) Emergence des représentations sur la notion de démocratie et élaboration d une définition commune (5mn) La démocratie est un principe selon lequel le pouvoir appartient aux citoyens. 2) Distribution à chaque élève d un papier précisant son statut politique et sociale, quelques documents à l appui (10 mn). Les élèves représentent donc la société athénienne. Quand nous naissez, vous en choisissez pas votre famille ni votre richesse Le tirage au sort va en décider aujourd hui. Mais les filles resteront les filles et les garçons resteront les garçons. 3) L enseignant annonce la survenue d un problème grave : nos espions viennent de nous apprendre que la vieille ville de Sparte, notre éternelle rivale est en train de masser ses troupes. Une attaque est imminente. Réunion de l assemblée des citoyens, réunion de l Ecclésia! 4) L enseignant repousse une partie des élèves qui voulaient participer à la réunion de l Ecclésia (5mn). 5) Réunion de l Ecclésia. L enseignant rappelle aux élèves les conséquences pour chacun des groupes sociaux, particulièrement pour les spectateurs. Les élèves doivent prendre une décision collégiale (15 mn). 6) Sur son cahier, chaque élève soit essayer d écrire une définition de la démocratie athénienne, en essayant de cibler en quoi elle annonce la démocratie au sens moderne et en quoi elle n en est pas encore une (10 mn). Activité 2 : élaboration d un schéma de la démocratie athénienne LES MAGISTRATS veillent à l application des lois et commandent l armée. L HELIEE rend la justice L ECCLESIA vote les lois et la guerre LA BOULE prépare les lois LES CITOYENS Les Athéniens furent la première civilisation à vivre en démocratie, mais tous les Athéniens ne sont pas citoyens. Seuls les hommes âgés de plus de 20 ans, nés de père et de mère athéniens participent au gouvernement de la cité. Les femmes, les enfants, les esclaves et les métèques (les étrangers) sont appelés non-citoyens et n ont aucun pouvoir. Les citoyens se réunissent plusieurs fois par mois en assemblée, sur la colline de la Pnyx ; Ils forment alors l Ecclésia. Tous les ans, les citoyens de l Ecclésia élisent les magistrats qui exécutent les décisions prises par le peuple. Les plus importants sont les stratèges (comme Périclès qui l a été plusieurs fois au Ve siècle avant JC), mais il en existe plus de 700. Dans certains cas, l Ecclésia peut décider d ostraciser un citoyen trop ambitieux, il était alors exilé pendant dix ans.

5 IV Comment la cité des Athéniens est-elle parvenue à dominer la Grèce? Activité 1 : Analyser un récit d Eschyle (fiche d activité) Activité 2 : Schéma de la ligue de Délos (fiche d activité) Au début du V e siècle avant JC, les Perses attaquent les cités grecques : ce sont les guerres médiques. En 490 avant JC, les hoplites grecs les repoussent dans la plaine de Marathon. En 480 avant JC, ils saccagent Athènes, mais leur flotte est coulée dans le détroit de Salamine par les trières grecques. Les Athéniens sont parvenus à dominer la Grèce grâce à la direction de la ligue de Délos.

Etre citoyen à Athènes au V ème siècle av.j.c.

Etre citoyen à Athènes au V ème siècle av.j.c. Etre citoyen à Athènes au V ème siècle av.j.c. Etre citoyen, c est avoir un statut juridique. C est être majeur et avoir la nationalité du pays concerné. Ce statut lui donne des droits, mais aussi des

Plus en détail

Document 4 page 49. - Comment s'appelle le territoire de la cité d'athènes? - De quoi se compose son territoire?

Document 4 page 49. - Comment s'appelle le territoire de la cité d'athènes? - De quoi se compose son territoire? Document 4 page 49. - Comment s'appelle le territoire de la cité d'athènes? - De quoi se compose son territoire? - Comment s'appelle le territoire de la cité d'athènes? Il s'agit de l'attique. - De quoi

Plus en détail

La cité des Athéniens au Ve siècle avant J.-C.

La cité des Athéniens au Ve siècle avant J.-C. La cité des Athéniens au Ve siècle avant J.-C. Au Ve siècle avant J.-C., la cité d'athènes est l'une des plus puissantes du monde grec. Suite aux victoires qu'elle remporte sur les Perses durant les guerres

Plus en détail

LA CITÉ DES ATHÉNIENS

LA CITÉ DES ATHÉNIENS Leçon 2: Athéna et Héraclès vers 450 av. J.-C. Vase à figures rouges LA CITÉ DES ATHÉNIENS MES OBJECTIFS POUR CETTE LEÇON: Je connais Un homme et son époque : Périclès (Ve siècle av. J.-C.) la localisation

Plus en détail

Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme

Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme Cours 6 ème Partie 2 : La civilisation grecque Thème 1 : au fondement de la Grèce, cités, mythes, panhellénisme THEME 2 : LA CIVILISATION GRECQUE. CHAPITRE 1 : AU FONDEMENT DE LA GRECE : CITES ET MYTHES

Plus en détail

leçon n 3 : " La cité des athéniens : citoyenneté et démocratie (Vème-IVème siècles A.J.C.) "

leçon n 3 :  La cité des athéniens : citoyenneté et démocratie (Vème-IVème siècles A.J.C.) leçon n 3 : " La cité des athéniens : citoyenneté et démocratie (Vème-IVème siècles A.J.C.) " Introduction : La cité d Athènes occupe la région de l Attique en Grèce, elle comprend la ville d Athènes,

Plus en détail

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL

COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL COPROPRIETE LE CONSEIL SYNDICAL LE CONSEILLER SYNDICAL COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B LE CONSEIL SYNDICAL 2 Exposé La loi du 10 juillet 1965 et son décret

Plus en détail

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE

VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 11 ans VIVRE UNE EXPÉRIENCE COOPÉRATIVE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves se familiarisent avec les valeurs

Plus en détail

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation

SOMMAIRE. L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver. Conseil supérieur de l éducation AVIS AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT L amélioration de l enseignement de l anglais, langue seconde, au primaire : un équilibre à trouver SOMMAIRE AOÛT 2014 Conseil supérieur de l éducation

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011

PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 PROGRAMME DE TROISIEME M. TURPIN ANNEE SCOLAIRE 2010/2011 INTRODUCTION (2 heures) PARTIE 1 1914/1945 : GUERRES-DEMOCRATIE-TOTALITARISMES (20 heures + 3) Hist 1. La 1 ère Guerre Mondiale et ses conséquences

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE

PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE PETIT GUIDE PRATIQUE A L ATTENTION DES LOCATAIRES DE L OPAC DE PARIS EN MILIEU REHABILITE Lorsque la réhabilitation d un site est décidée, la procédure d adoption du projet par les locataires et les travaux

Plus en détail

II. L Iliade et l Odyssée témoignent de l univers mental des Grecs. 1. L Iliade et l Odyssée : des mythes communs aux Grecs?

II. L Iliade et l Odyssée témoignent de l univers mental des Grecs. 1. L Iliade et l Odyssée : des mythes communs aux Grecs? II. L Iliade et l Odyssée témoignent de l univers mental des Grecs 1. L Iliade et l Odyssée : des mythes communs aux Grecs? 1. Doc. 1 et au site suivant : h>p://www.iliadeodyssee.com/ : Rédige une biographie

Plus en détail

DES MONDES ANCIENS AU DEBUT DU MOYEN AGE. Chapitre 3 : La cité des Athéniens (Ve-IVe avant J.-C.) : citoyenneté et démocratie.

DES MONDES ANCIENS AU DEBUT DU MOYEN AGE. Chapitre 3 : La cité des Athéniens (Ve-IVe avant J.-C.) : citoyenneté et démocratie. THEME 2 : LA CIVILISATION GRECQUE Chapitre 3 : La cité des Athéniens (Ve-IVe avant J.-C.) : citoyenneté et démocratie. Carte Manuel Hachette 2010, page 58. INTRODUCTION : La cité des Athéniens s étend

Plus en détail

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES DES OUTILS AU SERVICE DE LA FORMATION DE LA PERSONNE & DU Depuis plus de 70 ans, La Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances. Elle soutient ainsi financièrement le départ

Plus en détail

Rapport de la Médiatrice 2006. Bureau international du Travail Genève

Rapport de la Médiatrice 2006. Bureau international du Travail Genève Rapport de la Médiatrice 2006 Bureau international du Travail Genève Rapport de la médiatrice (1 er janvier 31 décembre 2006) L actuelle médiatrice a d abord été nommée à titre intérimaire (pour la période

Plus en détail

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44

CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 CAPE Académie de Nantes Mardi 20 novembre 2012 FAL 44 1. Présentation Le Collectif des associations partenaires de l école publique (CAPE) regroupe une vingtaine d organisations, qui militent pour une

Plus en détail

Vivre selon ses moyens

Vivre selon ses moyens Chapitre 48 Vivre selon ses moyens Beaucoup, beaucoup de gens ne se sont pas habitués à vivre de manière à pouvoir maintenir leurs dépenses dans la limite de leurs revenus. Ils n apprennent pas à s adapter

Plus en détail

Les métiers: femmes et hommes au travail

Les métiers: femmes et hommes au travail Mathématiques DEGRÉ 6 DURÉE: 45 minutes 66 Féminin, masculin: être humain-e Les métiers: femmes et hommes au travail Démarche Cette activité nécessite un rappel de ce que sont les pourcentages. La fiche

Plus en détail

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE

BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE BEAUBOIS POLITIQUE DE VALORISATION DU TRAVAIL SCOLAIRE AU SECONDAIRE 1. Contexte - travail scolaire et projet éducatif Le travail scolaire occupe une place de choix dans le projet éducatif de Beaubois,

Plus en détail

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg

Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Information Communication à destination des élus et du public Claude Horenkryg Consultant expert en viabilité hivernale 1 La communication, paramètre de réussite ou d échec de la VH Les principes de la

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES Bilan synthèse : Pays GABON Plan : Introduction I- Situation du pays II- Nouvelles orientations III-

Plus en détail

Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar

Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar Projet d AFESEMA avec enfants à Madagascar Table des matières Présentation de l'association... 3 A propos du partenaire... 3 Missions... 4 Projet : enfance/ jeunes... 4 Informations sur le projet... 4

Plus en détail

Table des matières. 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? 2. Les étapes. 3. Documents utiles

Table des matières. 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? 2. Les étapes. 3. Documents utiles Des fausses élections dans ton école : L avenir nous appartient! 1 Table des matières 1. Introduction Pourquoi organiser des élections dans les écoles? a. Si tu ne t'occupes pas de la politique, la politique

Plus en détail

Achat du matériel en fin de saison. Formation du Secrétaire pendant les vacances d été.

Achat du matériel en fin de saison. Formation du Secrétaire pendant les vacances d été. ACTION N 1 : Amélioration du pôle secrétariat du club La production de documents de qualité est de plus en plus indispensable pour une association, tant pour la communication vers les adhérents, que pour

Plus en détail

Site-Mémorial du Camp des Milles

Site-Mémorial du Camp des Milles Site-Mémorial du Camp des Milles Un parcours spécifique pour les 9-12 ans «Comprendre pour agir» Le service éducatif de la Fondation du Camp des Milles Mémoire et Éducation, propose un contenu muséographique

Plus en détail

Notre conception du développement

Notre conception du développement Notre conception du développement ACT Développement - Révisé mai 2008 Confirmé en tant que document de l'alliance ACT par le Comité directeur, janvier 2013 Notre conception du développement Le développement

Plus en détail

centre social et culturel ambroise-croizat activités

centre social et culturel ambroise-croizat activités centre social et culturel ambroise-croizat activités 2013-2014 Pierrefitte si pratique www.mairie-pierrefitte93.fr Attachée à la consolidation du lien social, la dynamique équipe du centre social et culturel

Plus en détail

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action

Gestionnaire responsable (Titre) Date de mise en œuvre prévue. Conclusions Recommandations Réponse de la direction Plan d action RÉPONSE DE LA DIRECTION ET DE PLAN D ACTION TITRE DU PROJET : Évaluation du services du droit fiscal CENTRE DE RESPONSABILITÉ : services du droit fiscal () Conclusions Recommandations Réponse de la direction

Plus en détail

Démarche d investigation

Démarche d investigation SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE Séance N 1/5 Durée : 1h 30 minutes Cycle II - Niveau CP CE1 Découvrir le monde du vivant Les animaux de la litière Progressivité apprentissages au cours cycles CYCLE

Plus en détail

La fête des Panathénées

La fête des Panathénées La fête des Panathénées Template : www.iliadeodyssee.com Comment la fête des Panathénées est-elle connue? Le Parthénon sur l Acropole Un fragment de la frise des Panathénées Belin 2009 www.artchive.com

Plus en détail

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE CATEGORIE C CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES EXTERNE, INTERNE, 3 e VOIE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant dr oits et obligations

Plus en détail

ANDRE Delvine SPORT ET ART

ANDRE Delvine SPORT ET ART ANDRE Delvine SP01 TC02 P10 SPORT ET ART Au premier coup d œil, pratique sportive et expression artistique sont deux choses, qui à priori n ont pas de points communs, ni de lien particulier. En effet,

Plus en détail

3A HIDA 2015 Arts Plastiques Mme DAT. LA NATURE (Comment l artiste s inspire-t-il de la nature ou l intègre-t-il dans ses œuvres?)

3A HIDA 2015 Arts Plastiques Mme DAT. LA NATURE (Comment l artiste s inspire-t-il de la nature ou l intègre-t-il dans ses œuvres?) LA NATURE (Comment l artiste s inspire-t-il de la nature ou l intègre-t-il dans ses œuvres?) Photo 1 Présenter l œuvre Titre : Maison sur la cascade (Fallingwater) ou Maison Edgar J.Kaufmann Photo 2 Nom

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

Activité p. 32-33. 1) (Doc.1) De quelle cité partent les Grecs qui fondent Massalia? Où se situe-t-elle?

Activité p. 32-33. 1) (Doc.1) De quelle cité partent les Grecs qui fondent Massalia? Où se situe-t-elle? Activité p. 32-33 1) (Doc.1) De quelle cité partent les Grecs qui fondent Massalia? Où se situe-t-elle? 2) (Doc.4) Pour quelles raisons, les Phocéens quittent leur cité? 1) (Doc.1) De quelle cité partent

Plus en détail

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL

RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «SCHEMAS INTERCOMMUNAL D ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE» INFORMATIONS : Territoire concerné : Communauté de Communes Eyrieux aux Serres L

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUIN 2004 DECISION N 2

SEANCE DU 10 JUIN 2004 DECISION N 2 Annexe 4.1. Décision n o 2004-02 de la séance du 10 juin 2004 SEANCE DU 10 JUIN 2004 Référence : CP2 DECISION N 2 Lors de sa séance du 10 juin 2004, le Haut Conseil du commissariat aux comptes a délibéré,

Plus en détail

ATHÈNES (PIRÉE), GRÈCE PR46 Musée de l Acropole et boutiques de Plaka

ATHÈNES (PIRÉE), GRÈCE PR46 Musée de l Acropole et boutiques de Plaka PR46 Musée de l Acropole et boutiques de Plaka Temps forts: Jardins nationaux, de la Bibliothèque nationale et du Parlement Musée de l Acropole: visitez la colline de l Acropole et ses sites d une incroyable

Plus en détail

Mise en place du réseau 12 novembre 2009.

Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Mise en place du réseau 12 novembre 2009. Rappel du contexte. La période actuelle est marquée par un certain nombre d interrogations, voire d inquiétudes, sur la mise en place des politiques enfance/jeunesse

Plus en détail

PARTIE 2: LA CIVILISATION GRECQUE CHAP. 1: AU FONDEMENT DE LA GRECE: CITES, MYTHES, PANHELLENISME

PARTIE 2: LA CIVILISATION GRECQUE CHAP. 1: AU FONDEMENT DE LA GRECE: CITES, MYTHES, PANHELLENISME PARTIE 2: LA CIVILISATION GRECQUE CHAP. 1: AU FONDEMENT DE LA GRECE: CITES, MYTHES, PANHELLENISME A- Le monde grec des cités et des colonies : Problématiques : Qu est-ce qu une cité grecque? Où sont installées

Plus en détail

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS

Cercles des Régates de Bruxelles Kayak PROJET de STATUTS TITRE I : DENOMINATION SIEGE SOCIAL Art. 1 L association est dénommée : «Cercle des Régates de Bruxelles Kayak», en abrégé : «CRBK» Art. 2 Son siège social est établi à 1070 Bruxelles, rue du Gazouillis

Plus en détail

Comité des campagnes de financement pour l équipe compétitive Extrava Danse Mise à jour le 18 août 2010

Comité des campagnes de financement pour l équipe compétitive Extrava Danse Mise à jour le 18 août 2010 Comité des campagnes de financement pour l équipe compétitive Extrava Danse Mise à jour le 18 août 2010 Les termes de références 1. Déclaration de notre mission : Travailler ensemble comme une équipe,

Plus en détail

FICHE N 2 Des bandes annonces numériques de livres au lycée

FICHE N 2 Des bandes annonces numériques de livres au lycée FICHE N 2 Des bandes annonces numériques de livres au lycée Jean-Charles Bousquet, académie de Toulouse Niveau et thème du programme Seconde, Première. Autres niveaux et thèmes de programme possibles Quatrième,

Plus en détail

ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE L AUDE

ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE L AUDE ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE L AUDE Concours Avoir 14 ans en Europe Les témoignages de guerre sur la toile Petite sélection... Les témoignages de guerre sur la toile... Cette sélection n est bien sûr pas

Plus en détail

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=-

Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- Rapport du président du jury Concours d entrée au cycle de formation des élèves-attachés d administration hospitalière Année 2011 -=-=-=-=-=- I- STATISTIQUES DU CONCOURS : 1-1 Nombre de postes, de candidats

Plus en détail

Sommaire. Une littérature de jeunesse à partager avec les très jeunes enfants (0/3 ans)

Sommaire. Une littérature de jeunesse à partager avec les très jeunes enfants (0/3 ans) FORMATIONS Dans une optique d ouverture culturelle et de plaisir, L.I.R.E. à Paris propose aux tout-petits accompagnés de leurs parents ou de professionnels référents, un éveil aux livres. L association

Plus en détail

Aspasie. Femme de 35 ans Fille de Créon athénien. Polynice. Garçon de 8 ans qui va l école. Crinis

Aspasie. Femme de 35 ans Fille de Créon athénien. Polynice. Garçon de 8 ans qui va l école. Crinis Paris Fillette de 7 ans Née de parents athéniens. Aspasie Femme de 35 ans Fille de Créon athénien. Roxa 69 ans grand-mère de 3 petits enfants athéniens. Oinus Jeune homme de 22 ans qui n a pas encore fait

Plus en détail

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE

DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE DISPOSITIF DES CADETS DE LA DÉFENSE Dossier de presse 14 février 2011 École du génie SOMMAIRE Présentation des cadets de la Défense page 3 Objectifs des cadets de la Défense page 4 L engagement de l Académie

Plus en détail

Bienvenue. partenaire de votre. quotidien. L équipe du cie bourse ciebourse.fr

Bienvenue. partenaire de votre. quotidien. L équipe du cie bourse ciebourse.fr Bienvenue PouRquoI REjoINdRE la GRaNdE famille solidaire du CIE BouRsE? cie bourse, partenaire de votre La vocation première du cie bourse est d ouvrir à ses adhérents une fenêtre sur le monde, la culture

Plus en détail

Leçon 1 : Au fondement de la Grèce : cités, mythes, panhellénisme ( p.26-43)

Leçon 1 : Au fondement de la Grèce : cités, mythes, panhellénisme ( p.26-43) H2 : LA CIVILISATION GRECQUE Leçon 1 : Au fondement de la Grèce : cités, mythes, panhellénisme ( p.26-43) -Quels sont les pré-requis des élèves? -ils connaissent les différentes sources historiques, -ils

Plus en détail

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble

L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains pour apprendre à vivre ensemble L éducation aux droits humains permet d acquérir des connaissances concernant les droits humains, mais aussi de développer des habiletés et

Plus en détail

Personnages. Quiz. Navigation. Sortie

Personnages. Quiz. Navigation. Sortie Personnages Quiz Navigation Sortie Navigation Retour à la page précédente Aller à la page suivante Retour à la page d'accueil Écouter le son Personnages Tu as bien deviné, c'est Robert Bourassa! Clique

Plus en détail

MODULE NUMERATION CE2. 1. Les craies

MODULE NUMERATION CE2. 1. Les craies MODULE NUMERATION CE2 Objectifs : - Savoir tirer toutes les informations contenues dans l écriture chiffrée d un nombre de trois ou quatre chiffres pour résoudre un problème de dizaines ou de centaines

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI

Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI Compte rendu de l intervention de Madame Marcilloux, directrice de l école d application 98, rue de la République PARIS XI L école : des règlements, une administration Cf. guide de législation délivré

Plus en détail

GUIDE. Bilan d'activité des Club ados. (Alsh 12 17 ans) Ce guide est le résultat d'un travail collectif de responsables jeunesse,

GUIDE. Bilan d'activité des Club ados. (Alsh 12 17 ans) Ce guide est le résultat d'un travail collectif de responsables jeunesse, GUIDE Bilan d'activité des Club ados (Alsh 12 17 ans) Ce guide est le résultat d'un travail collectif de responsables jeunesse, directeurs de structures, coordinateurs, réunis sous la responsabilité du

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur

Contrat de ville 2015-2020 Appel à projet 2016. 2. Rappel du cadre des priorités du contrat de ville de Saumur Appel à projet 2016 1. Un contrat de ville nouvelle génération La loi de programmation pour la ville et la cohésion sociale du 21 février 2014 a fixé les principes suivants pour le nouveau contrat de ville

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

Titre de la séquence : Lancer loin. Déroulement : phases de la démarche et consignes Forme de travail Durée Matériel Bilan/différenciation.

Titre de la séquence : Lancer loin. Déroulement : phases de la démarche et consignes Forme de travail Durée Matériel Bilan/différenciation. Cycle : 2 Niveau : CP/CE1 Champ disciplinaire : Athlétisme Education Physique et Sportive Titre de la séquence : Lancer loin Compétences disciplinaires pour la séquence : lancer loin à 1 main des objets

Plus en détail

La formation professionnelle et des instructeurs de haut niveau

La formation professionnelle et des instructeurs de haut niveau Investing in People Etude nationale La formation professionnelle et des instructeurs de haut niveau Maroc This project is funded by The European Union A project implemented by sequa ggmbh Table de Matière

Plus en détail

HiPath 3000 HiPath Xpressions Compact Version 2.0. Mode d emploi abrégé Guidage interactif standard

HiPath 3000 HiPath Xpressions Compact Version 2.0. Mode d emploi abrégé Guidage interactif standard HiPath 000 HiPath Xpressions Compact Version 2.0 Mode d emploi abrégé Guidage interactif standard Cet appareil a été réalisé conformément à notre système de gestion de l environnement (ISO 400). Ce processus

Plus en détail

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement. Regards croisés sur la gestion des parcours professionnels dans les entreprises Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Plus en détail

Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis.

Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis. Dossier de presse Les Galops 1 à 4 constituent le cycle de formation initiale du cavalier dans les domaines qui font l homme ou la femme de cheval accomplis. Le Galop 4 comporte en option le «Permis Cheval»

Plus en détail

DU VIADUC RÉNOVATION DE MARTIGUES 2012 > 2015 DOSSIER DE PRESSE. CONTACT PRESSE DIR Méditerranée www.dirmed.fr

DU VIADUC RÉNOVATION DE MARTIGUES 2012 > 2015 DOSSIER DE PRESSE. CONTACT PRESSE DIR Méditerranée www.dirmed.fr RÉNOVATION DU VIADUC DE MARTIGUES 2012 > 2015 DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE DIR Méditerranée www.dirmed.fr MARIE-CHRISTINE HUMMEL RESPONSABLE DE LA COMMUNICATION Tél. : 04 91 28 40 07 marie-christine.hummel@developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous?

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous? MODULES DE PERFECTIONNEMENT DE FORMATEURS Chaque thématique est indépendante l une de l autre Ce programme a pour objectifs : d élargir son champ de conscience dans le domaine de la formation des adultes

Plus en détail

Exemple historique qui illustre notre méthode : Charles De Gaulle.

Exemple historique qui illustre notre méthode : Charles De Gaulle. Exemple historique qui illustre notre méthode : Charles De Gaulle. Nous allons maintenant dresser les thèmes progressés, selon le principe des directions primaires : 4 mn =un an. 1heure = 15 ans, nous

Plus en détail

I. Introduction... 1-8 2. A. Origine et objectifs... 1-3 2 B. Organisation et programme... 4-8 2. II. Aperçu de l atelier... 9 3

I. Introduction... 1-8 2. A. Origine et objectifs... 1-3 2 B. Organisation et programme... 4-8 2. II. Aperçu de l atelier... 9 3 Nations Unies Assemblée générale A/AC.105/709 Distr. GÉNÉRALE 4 décembre 1998 FRANÇAIS Original: ANGLAIS Comité des utilisations pacifiques de l espace extra-atmosphérique Rapport sur l atelier d évaluation

Plus en détail

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. C est faire l expérience quelques fois d une première séparation, c est faire connaissance avec

Plus en détail

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * *

Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Publicis Groupe Pacte Mondial Communication on Progress 2009 Année 2008 * * * Je renouvelle l engagement pris par Publicis Groupe en 2003, visant à appliquer et respecter les 10 principes du Pacte Mondial,

Plus en détail

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe

LAAS-CNRS. JAUMOUILLÉ Rodolphe 2009 LAAS-CNRS JAUMOUILLÉ Rodolphe [ Tutoriel pour le logiciel de Simulation de communications distribuées et de reconnaissance de formes d une SmartSurface] Tutoriel pour un logiciel permettant de simuler

Plus en détail

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille)

- Le code de la famille (loi n 84 11 du 9 juin 1984, modifiée et complétée, portant code de la famille) Réponses de la Commission Nationale Consultative de Promotion et de Protection des Droits de l Homme Algérie au rapport du secrétaire général de l Assemblée générale des Nations Unies concernant «le suivi

Plus en détail

«Mieux se connaître pour mieux orienter sa Vie»

«Mieux se connaître pour mieux orienter sa Vie» «Mieux se connaître pour mieux orienter sa Vie» L objectif de la formation : > Une formation pour apprendre à vous ressourcer, devenir vous mêmes, ou encore apprendre à aller au bout de vos rêves. «Mieux

Plus en détail

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT UNSA-territoriaux 21, rue Jules Ferry 93 177 Bagnolet Cedex elections@unsa-territoriaux.org 06 17 43 57 96 Circulaire électorale n 9 Le CHSCT Nous avons moins de trois semaines pour faire en sorte que

Plus en détail

CONSEILS DES CLASSES DE TROISIÈME. Année scolaire 2014-2015

CONSEILS DES CLASSES DE TROISIÈME. Année scolaire 2014-2015 CONSEILS DES CLASSES DE TROISIÈME Année scolaire 2014-2015 Cliquez sur la classe recherchée : 3 ème 2 trim1-3éme2 trim3 3 ème 2-trim1 Déléguées PEEP : Madame Sandrine SCIBETTA Madame Evelyne YOURKOFF Tél

Plus en détail

Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean

Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean 20122012-2013 Rédaction Linda Gagnon, inf. M.Sc. Mise en page Monique Vallée, agente administrative Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Ce document

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences»

Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Activités du «Groupe Inter-Agences» J Daviaud Responsible Assurance Qualité des produits pharmaceutiques SPE/PMU/QADM AEDES -Journées

Plus en détail

Circulaire n 5528 du 15/12/2015

Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Circulaire n 5528 du 15/12/2015 Soutien aux élèves de l enseignement secondaire pour le lancement d une campagne de lutte contre le (cyber) harcèlement au sein de l école Appel à projets Réseaux et niveaux

Plus en détail

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle

Développement professionnel. Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Développement professionnel Conférence de mai 2010 OFFT Formation professionnelle Situation initiale (1) «Ancienne organisation» de la formation professionnelle supérieure en marketing, vente, communication

Plus en détail

C o r e S t r a t e g i e s

C o r e S t r a t e g i e s Ville d Ottawa Examen de la réglementation et des services de taxi et de limousine Expérience client 14 octobre 2015 C o r e S t r a t e g i e s Table des matières Examen de la réglementation et des services

Plus en détail

Projet de fin de. formation. Conception UML d un système d actualités sportives 3/30/2013. Reda Mourad OFPPT

Projet de fin de. formation. Conception UML d un système d actualités sportives 3/30/2013. Reda Mourad OFPPT Projet de fin de 3/30/2013 formation Conception UML d un système d actualités sportives Reda Mourad OFPPT Conception UML d un système d actualités sportives Table des matières Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME

CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME 2 novembre 2000 CONSEIL DE COORDINATION DU PROGRAMME Troisième réunion thématique ad hoc Rio de Janeiro, 14-15 décembre 2000 Point 4.1 de l ordre du jour provisoire Le point sur l évaluation sur cinq ans

Plus en détail

Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014

Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014 Médecine de l éducation nationale : féminine donc dominée? Agnès Gindt-Ducros agnes.ducros@ehesp.fr EHESP MD,PhD Lyon, 2 September 2014 Recherche sociologique sur le groupe professionnel des médecins de

Plus en détail

La Conduite Evolutive, pour prendre en main sa formation et sa conduite

La Conduite Evolutive, pour prendre en main sa formation et sa conduite La Conduite Evolutive, pour prendre en main sa formation et sa conduite Si conduire est synonyme d autonomie et de mobilité, le chemin vers une conduite en toute sérénité et sécurité est souvent semé d

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Adapter ses déplacements à différents types d environnements

Adapter ses déplacements à différents types d environnements Un exemple d unité d apprentissage : ORIENTATION CP-CE1 Adapter ses déplacements à différents types d environnements activités d'orientation : retrouver quelques balises dans un milieu connu.bo juin 2008

Plus en détail

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale

Réunion du GT CSFPE réforme territoriale MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Réunion du GT CSFPE réforme territoriale L accompagnement RH de la réforme 16 juin 2015 1 Ordre du jour 1. Point d actualité et retour sur les

Plus en détail

Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview

Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview Review of WASH Approaches in Madagascar - Data Collection Tools USAID WASHplus Project - 2012 Date : Grille 1 : CLTS Facilitateurs Durée de la visite / d interview Endroit / Commune Nombre de participants

Plus en détail

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES

Programme de 2 ème Année Secondaire ECONOMIE & SERVICES RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION ET DE LA FORMATON DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE -------------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

EXPOSITION «PORTRAITS DE CHANTIER» à la Maison du projet des Bassins à flot LES COLLABORATIONS ARTISTIQUES

EXPOSITION «PORTRAITS DE CHANTIER» à la Maison du projet des Bassins à flot LES COLLABORATIONS ARTISTIQUES LES COLLABORATIONS ARTISTIQUES EXPOSITION «PORTRAITS DE CHANTIER» à la Maison du projet des Bassins à flot Un autre regard sur le projet urbain par l association Act Image David Helman SOMMAIRE Un autre

Plus en détail

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes

Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Déploiement d un environnement numérique de travail (ENT) dans les écoles du premier degré de l Académie de Nantes Dossier de presse Contact presse Rectorat : Laurence Veteau - Tél. : 02 40 37 33 13 -

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2015 DJS 105 Subvention (40.000 euros) à la Ligue de Paris de Tennis

Plus en détail

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C

P E R N E D N R D E R E E N E N CH C A H R A G R E G E LE L S E S P U P B U L B I L CS C PRENDRE EN CHARGE LES PUBLICS FRAGILISES A PARIS UNE REPONSE RESEAU Patricia CORDEAU, Directrice UNA PARIS, Union des Associations d aide, de soins et de services aux domiciles de Paris Déroulé de la présentation

Plus en détail

Bref sur l enquête. Le devenir des diplômés d une licence en formation initiale - Promotion 2009- Juin 2012. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref sur l enquête. Le devenir des diplômés d une licence en formation initiale - Promotion 2009- Juin 2012. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 87 Le devenir des diplômés d une licence en formation initiale - Promotion 2009- Dans l offre de formation antérieure au LMD, plus de 90 % des diplômés de licence poursuivaient des études, notamment en

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail

FICHIER DE DEVIS SAJILOA

FICHIER DE DEVIS SAJILOA FICHIER DE DEVIS SAJILOA 1 INFORMATISEZ TOUT SIMPLEMENT 78 417 58 18 / 70 872 48 43 / @ devis@sajiloa.com www.sajiloa.com Version 1.0 SOMMAIRE 2 Table des matières PETIT LEXIQUE... 3 NOS... 6 1) REFERENCEMENT

Plus en détail

Les Jeux Olympiques Athènes 1896 *

Les Jeux Olympiques Athènes 1896 * Les Jeux Olympiques Athènes 1896 * VIII - Description des Jeux La sixième journée 30 mars La presse athénienne s élève jusqu à la hauteur du dithyrambe pour célébrer la victoire de Louïs ; son portrait

Plus en détail

TRANSPORTS 2013-2014 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT. entre

TRANSPORTS 2013-2014 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT. entre TRANSPORTS 2013-2014 DANS LE CADRE DE LA PEDAGOGIE SPECIALISEE CONTRAT entre Société de transports / Société organisatrice des transports (ci-après : le transporteur) : Nom : Adresse : Représentée par

Plus en détail