LE SANG PHENOTYPÉ RH-K

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE SANG PHENOTYPÉ RH-K"

Transcription

1 LE SANG PHENOTYPÉ RHK Institut National de la Transfusion Sanguine Thierry PEYRARD + Centre National de Référence pour les Groupes Sanguins (CNRGS) INTS/INSERM U665 PARIS Colloque scientifique du Service Régional Neuchâtelois et Jurassien de Transfusion Sanguine de la CroixRouge Suisse La ChauxdeFonds 14 septembre 2006

2 DEFINITION Sang phénotypé RhKell : respect en dehors du groupe ABO/D de la compatibilité visàvis des antigènes C (RH2), E (RH3), c (RH4), e (RH5), K (KEL1) Il ne s agit pas d un produit de phénotype identique à celui du patient, mais d un produit phénocompatible (ou antigéno compatible) Considéré comme une qualification particulière d un concentré érythrocytaire

3

4 INTERET (1) Prévention des accidents hémolytiques transfusionnels chez le receveur ayant, ou ayant eu, des anticorps antiérythrocytaires (anticorps non détectés lors des tests prétransfusionnels, réactivés et responsables d une réaction hémolytique retardée) Prévention de l alloimmunisation anti érythrocytaire chez le receveur à risque

5 INTERET (2) En dehors du RH1 (D), les anticorps les plus fréquents par ordre décroissant chez le sujet transfusé sont : KEL1 (K), RH3 (E), RH4 (c), FY1 (Fya), JK1 (Jka) et MNS3 (S). Ordre variable selon les études et les pratiques transfusionnelles. Les anticorps considérés comme les plus toxiques dans l incompatibilité foetomaternelle sont l antirh1 (D), antikel1 (K) et antirh4 (c).

6 RH/K ET REACTIONS HEMOLYTIQUES TRANSFUSIONNELLES (1) Delayed hemolytic transfusion reaction : an immunological hazard of blood transfusion. Pineda & al. Transfusion 1978;18:17 Etude Mayo Clinic de 23 cas de réactions hémolytiques retardées (1/11 652) : 74% de femmes Tous les patients avec historique transfusionnel et/ou obstétrical

7 ETUDE MAYO CLINIC : PRINCIPALES SPECIFICITES RESPONSABLES DE REACTIONS HEMOLYTIQUES POSTTRANSFUSIONNELLES RETARDEES (%) Divers 14% AntiK 4% AntiJka 35% AntiD 13% Antic 17% AntiE 17% Total anticorps antirh RHK K : 38 %

8 RH/K ET REACTIONS HEMOLYTIQUES TRANSFUSIONNELLES (2) Accidents immunohémolytiques observés au cours de la transfusion de plus de deux millions d unités de sang. JuronDupraz & al. Rev Fr Transf 1982;4: Etude de 33 cas de réactions hémolytiques retardées par anticorps autres qu antid (1/62 000) Antic et antie dans 50 % des cas AntiK dans 21 % des cas

9 RH/K ET REACTIONS HEMOLYTIQUES TRANSFUSIONNELLES MORTELLES Reports of 355 transfusionassociated deaths: 1976 through Sazama. Transfusion 1990;7: Etude de 256 décès liés à la transfusion 26 cas liés à hémolyse retardée 3 décès par antic isolé 1 décès par antic+e sans autre spécificité associée 1 décès par antie isolé 2 décès par antik isolé 27 % des cas de décès par hémolyse retardée concernent un (des) Ac antirh/k

10 IMMUNISATION RH/K ET POLYTRANSFUSES Incidence of red cell antibodies after multiple blood transfusion. Fluit & al. Transfusion 1990;30:5325 Etude de l alloimmunisation posttransfusionnelle chez patients polytransfusés 186 patients ayant reçu au moins 6 CE sur période > 3 mois Anticorps antie et antik les plus fréquents : représentent à eux deux 81,8% des 33 anticorps détectés Suivent les anticorps antic (6%), antic (6%), antie (3%) et antijka (3%) Total pour anticorps antirh/k : 96,8%

11 IMMUNISATION RH/K ET «EXPLOSION IMMUNE» (1) Patiente de 63 ans ABO:1,2,3 (O) RH:1,2,3,4,5 (DCCee) KEL:1 Cirrhose biliaire primitive Patiente polytransfusée du au , alors connue avec antirh3 (E) et antirh4 (c) d origine transfusionnelle hautement probable

12 IMMUNISATION RH/K ET «EXPLOSION IMMUNE» (2) Demande de transfusion le pour rupture de varices œsophagiennes Résultat RAI : 6 alloanticorps Anti FY1 (Fy a ) AntiJK2 (Jk b ) AntiMNS2 (N) AntiMNS3 (S) AntiRH8 (C w ) AntiCO2 (Co b ) AntiRH3 (E) et RH4 (c) non retrouvés

13 IMMUNISATION RH/K ET «EXPLOSION IMMUNE» (3) Total de 8 (6+2) anticorps chez cette patiente Véritable «explosion immune» Phénomène particulièrement rencontré dans hémopathies et pathologies hépatiques, d autant plus chez individu de sexe féminin Origine mal connue Initiateur probable de la polyimmunisation : immunisation dans le système RH (c et E dans le cas présent)

14 RHK ET INCOMPATIBILITE FOETOMATERNELLE Ac à haut risque AntiD, D+C, D+C+E Antic AntiKell Ac à risque modéré Duffy, Kidd, M (si IgG), Ss, E, C, e, Cw, G, Lu Rares cas graves rapportés Ac antiprivé (cas graves rapportés) Ac avec risque «nul» à ce jour Lewis, P1, H, HI, AutoAc, Bg, Xga, JMH, Ch/Rg

15 IMMUNISATION ANTIRH4 Mme S.C. H RAI négative le Transfusion le jour même d un CE suite à chirurgie orthopédique 5 mois plus tard le : enceinte 9 SA avec découverte d un antic titrant 16. Enquête : poche transfusée le porteuse de l antigène c Dosage pondéral (Paris) : < 0.15µg/ml Demande du phénotype paternel : Cc, mais grossesse heureusement sans problème

16 ANTICORPS ANTIRH4 ET GROSSESSE Anticorps antic (RH4) à haut risque Anticorps réputé plus dangereux si d origine transfusionnelle Procréateur avec 80% de chance d être porteur de l antigène. Attention! Ac perfide car très mauvaise corrélation titre/toxicité... Dosage pondéral si titre antic 4. Exemple d un antic de titre maxi 16 : Hb nouveauné à 79 g/l et hydrops foetalis (Hackney & al Obstet. & Gynecol )

17 SITUATION FRANCAISE (1) Circulaire DGS 1985 : Les principales indications du sang phénotypé sont les suivantes : chez femme non ménopausée chez sujet polytransfusé avant transplantation en cas d existence d anticorps antiérythrocytaires

18 SITUATION FRANCAISE (2) AFSSAPS 2002 : le sang phénotypé RhKell est formellement indiqué chez : Les patients ayant ou ayant eu des alloanticorps antiérythrocytaires à l exclusion de ceux jugés sans intérêt transfusionnel, afin de prévenir les accidents hémolytiques transfusionnels (obligation réglementaire)

19 SITUATION FRANCAISE (3) AFSSAPS 2002 : le sang phénotypé RhKell est formellement indiqué chez : Les patients de sexe féminin, de la naissance jusqu à la fin de la période procréatrice, afin de prévenir l apparition d alloanticorps antiérythrocytaires, qui représentent un risque supplémentaire d accident hémolytique foetomaternel en cas de grossesse (obligation réglementaire) Les nouveaunés, en présence d un anticorps antiérythrocytaire (provenant de la mère), quel que soit le sexe

20 SITUATION FRANCAISE (4) AFSSAPS 2002 : le sang phénotypé RhKell est recommandé chez : Les patients atteints d affection chronique dont la survie prolongée est conditionnée par des transfusions itératives de CE, afin de prévenir l apparition d anticorps antiérythrocytaires (recommandation de grade C)

21 SITUATION FRANCAISE (5) AFSSAPS 2002 : le sang phénotypé RhKell est souhaitable : Pour tout patient, quel que soit le sexe, ayant une espérance de vie raisonnable (accord professionnel) Le sang phénotypé RhKell est n est pas indiqué : Chez les patients dont la RAI est négative et dont l espérance de vie est faible.

22 SITUATION FRANCAISE (6) AFSSAPS 2002 : Recommandations en cas d urgence vitale immédiate Urgence vitale : sang KEL:1 Urgence vitale et contexte obstétrical : sang KEL:1 dans tous les cas, et : si femme RH:1, sang RH:2,3,4,5 (C,E) si femme RH:1, sang RH:2,3,4,5 (c E)

23 SITUATION SUISSE Recommandations STS CRS 2002 Sang phénotypé Rh «complet» recommandé si : Présence possible d anticorps du système Rhésus Autoimmunisation antiérythrocytaire Transfusions itératives probables Indication transfusionnelle chez une jeune fille ou une femme en âge de procréer Détermination du phénotype du conjoint d une femme enceinte présentant une immunisation Rhésus afin d évaluer le risque foetal Sang phénotypé Kell recommandé : Chez les jeunes filles et les femmes en âge de procréer, afin d éviter une alloimmunisation posttransfusionnelle

24 SITUATION INTERNATIONALE TRANSFUSION SANG PHENOTYPÉ RHKELL OBLIGATOIRE CHEZ LA FEMME EN AGE DE PROCREER : EXEMPLES C, E, c, e Kell Allemagne Autriche France Espagne Finlande Irlande Italie PaysBas Pologne Norvège RoyaumeUni Suisse USA obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire International forum : red cell transfusions and blood groups. Vox Sanguinis 2004,87,21022 & données personnelles

25 CONCLUSION (1) De plus en plus de pays se posent actuellement la question pour la femme en âge de procréer de recourir obligatoirement, en plus du respect de l antigène Kell, à du sang phénotypé RH.

26 Is there evidence that girls and premenopausal women who need transfusion should receive donor RBC units that are phenotype tested and matched for CDE and K antigens, to reduce risk of alloimmunization and prevent future cases of hemolytic disease of the newborn? Mai 2006 Emirats Arabes Unis

27 Routine performance of prophylactic phenotype matching Décembre 2004 Hongrie Why do transfusion services in the US not consider Kell antigen when crossmatching red cells intended for women of childbearing age? Novembre 2003 USA

28 CONCLUSION (2) Problème débattu depuis plus de 20 ans! Should chronic transfusions be matched for antigens other than ABO and Rh(D)? Blumberg & al. Vox Sang 1984,47,2058 Beyond ABO and D antigen matching : how far and for whom? Blumberg Transfusion 1990, 30, 4834 France avec recul important en la matière Etudes coût/efficacité fiables actuellement inexistantes

29 CONCLUSION (3) La prévention RHK K systématique chez toute femme < 50 ans et chez le sujet polytransfusé semble parfaitement cohérente et justifiée : au regard des données de la littérature rapport coût/efficacité sans aucun doute incomparable avec les tests de biologie moléculaire pour les virus HIV et HCV ceci d autant plus que la plupart des donneurs ont un phénotype RhKell connu et donc exploitable.

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né

Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né né Dr Marie-José STELLING Musée des grenouilles à Estavayer-le-Lac Anémie hémolytique du nouveau-né né Trois conditions doivent être réunies: présence d un

Plus en détail

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE Réunion du 21 octobre 2004 Site de Médipole Dr Marc MENU Médecin Biologiste Directeur scientifique Diamed France Institut Jacques BOY A. INDICATIONS Les

Plus en détail

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900.

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900. 04.01.00. GROUPES SANGUINS Dr Deschamps 1 ) DEFINITION : a) Groupe : Ensemble d individus qui ont un caractère en commun et se distinguent ainsi des autres. b) Sanguin : Concerne une cellule ou une molécule

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

Anémie hémolytique du nouveau-né

Anémie hémolytique du nouveau-né Anémie hémolytique du nouveau-né né Trois conditions doivent être réunies: présence d un anticorps anti-érythrocytaire dans le plasma maternel passage de cet anticorps dans le sang fœtal par voie placentaire

Plus en détail

Maladie hémolytique du nouveau né. Dr Emmanuel RIGAL Unité d hématologie transfusionelle GENEVE Présentation du 13 janvier 2012.

Maladie hémolytique du nouveau né. Dr Emmanuel RIGAL Unité d hématologie transfusionelle GENEVE Présentation du 13 janvier 2012. Maladie hémolytique du nouveau né. Dr Emmanuel RIGAL Unité d hématologie transfusionelle GENEVE Présentation du 13 janvier 2012. HISTORIQUE Période de DESCRIPTION : -Ictère, Anasarque 1609 Louyse BOURGEOIS

Plus en détail

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS)

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Transfusion recommandations Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Détermination groupe sanguin ABO Principe du groupage repose sur 2 épreuves : Globulaire qui détermine

Plus en détail

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée SUVI DE LA FEMME ENCEINTE Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée INCOMPATIBILITES FOETO-MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Epidémiologie Incidence

Plus en détail

LES GROUPES SANGUINS

LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SNGUINS Coordination Régionale d émovigilance Docteur Mahdi TZEROUT Madame Yolande GLINIER Direction Régionale des ffaires Sanitaires et Sociales Midi-Pyrénées 10 Chemin du Raisin 31050 TOULOUSE

Plus en détail

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB I- I-Le Système ABO A) A) Historique B) B) Principe du du Système ABO : 1) 1) Des Des Antigènes nes àla la surface des des hématies ::

Plus en détail

Research of irregular red cell antibodies

Research of irregular red cell antibodies Corinne Chabrières* Immuno-hématho Recherche des anticorps antiérythrocytaires RÉSUMÉ La recherche des anticorps anti-érythrocytaires est une analyse biologique essentielle pour la prévention et le diagnostic

Plus en détail

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle?

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? 3 ème réunion Inter-régionale d Hémovigilance du Nord de France Amiens - le 24 Novembre 2009 Docteur Elisabeth COQUIN

Plus en détail

Doutes et certitudes. J.-D. Tissot. Septembre 2006 SRTS VD

Doutes et certitudes. J.-D. Tissot. Septembre 2006 SRTS VD Doutes et certitudes J.-D. Tissot Septembre 2006 1941 1922 Le pré-analytique fait-il partie de l hémovigilance? Echantillon acceptable pour effectuer les examens prétransfusionnels? Hyperkaliémie Patient

Plus en détail

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique Pôle Périnatalité Hôpital Armand Trousseau (AP-HP) GHU Est Parisien La maladie hémolytique néonatale est le

Plus en détail

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 Titre : Cahier des charges prélèvements sanguins pour analyses d immuno-hématologie Erythrocytaire (manuel de prélèvement) Référence : PRO IHC 002 E 10 Responsable

Plus en détail

Introduction. Physio-pathologie. Epidémiologie. Allo-immunisation Foeto-Maternelle. Physio-pathologie Mode Immunisation

Introduction. Physio-pathologie. Epidémiologie. Allo-immunisation Foeto-Maternelle. Physio-pathologie Mode Immunisation Allo-immunisation Foeto-Maternelle Prise en charge et principe de prévention Introduction Production d Ac chez la mère dirigé contre un Ag de groupe sanguin avec risque d hémolyse et d anémie fœtale V.

Plus en détail

Alloimmunisations anti-érythrocytaires Diagnostic et prise en charge néonatale

Alloimmunisations anti-érythrocytaires Diagnostic et prise en charge néonatale Alloimmunisations anti-érythrocytaires Diagnostic et prise en charge néonatale DESC Néonatologie 2011 Séminaire Hématologie Dr A. Cortey Centre de Référence en Hémobiologie Périnatale Hôpital Saint-Antoine

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

Suivi Immuno-Hématologique de la femme enceinte

Suivi Immuno-Hématologique de la femme enceinte Suivi Immuno-Hématologique de la femme enceinte Dr Agnès Mailloux UF de biologie du CNRHP Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale Pôle de Biologie médicale et Pathologie HUEP AP-HP INTRODUCTION

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 - V1 Février 2012 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

Transfusion sanguine et produits dérivés du sang indications, complications. Hémovigilance Item 178 - Module 11

Transfusion sanguine et produits dérivés du sang indications, complications. Hémovigilance Item 178 - Module 11 Transfusion sanguine et produits dérivés du sang indications, complications. Hémovigilance Item 178 - Module 11 Objectifs : Expliquer les risques transfusionnels, les règles de prévention, les principes

Plus en détail

ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire

ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire ALLOIMMUNISATION anti-érythrocytaire Hémovigilance Régionale NANCY Christine André-Botté EFS LC 18 décembre 2008 ALLOIMMUNISATION Alloimmunisation : Immunisation vis-à-vis d un antigène absent de l individu

Plus en détail

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG L Etablissement français du sang LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications Dr Anne-Lise MARACHET DIU Cancérologie/Hématologie EFS IDF- Site

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF version 3 page 1/10 Référence : RSN/PR/REA.O/009/C Date de 1 ère mise en service : 09/05/2004 Suivi des modifications N Date de la Objet de la modification Faite par : version modification 1 13/12/2006

Plus en détail

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT Recommandations de l ASMT et de T-CH CRS à l attention du personnel de laboratoire et des établissements de soin sur les analyses immuno-hématologiques

Plus en détail

ET SA GÉNÉTIQUE. Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon

ET SA GÉNÉTIQUE. Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon LE SYSTÈME DE GROUPE SANGUIN CHEZ LE CHAT ET SA GÉNÉTIQUE Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon I/ LE SYSTÈME DE GROUPE SANGUIN CHEZ LE CHAT Le système de groupe sanguin du

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy. Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010

Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy. Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010 Etat des lieux sur le suivi immuno-hématologique de la femme enceinte EFS Lorraine Champagne site de Nancy Dr Christine André-Botté 9 décembre 2010 I - GENERALITES Le Groupe Sanguin et la Recherche d Anticorps

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

SPECIFICITES IMMUNO-HEMATOLOGIQUES ET STRATEGIE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE DREPANOCYTAIRE EN MARTINIQUE

SPECIFICITES IMMUNO-HEMATOLOGIQUES ET STRATEGIE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE DREPANOCYTAIRE EN MARTINIQUE 3ièmes Journées de la Drépanocytose en Martinique 18-21 février 2013 SPECIFICITES IMMUNO-HEMATOLOGIQUES ET STRATEGIE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE DREPANOCYTAIRE EN MARTINIQUE Karim OULD AMAR, Etablissement

Plus en détail

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Simulation Quizz d éd évaluation 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance CHU de Bordeaux La sécurits curité transfusionnelle

Plus en détail

Plaquettes : MCP ou CPA?

Plaquettes : MCP ou CPA? Plaquettes : MCP ou CPA? Dr Michel JEANNE Directeur Adjoint EFS Aquitaine Limousin IX ème Journée Hémovigilance du REHAL 24 novembre 2011 Concentrés de Plaquettes Déleucocytés Plaquettes = Cellules du

Plus en détail

LES PRODUITS SANGUINS LABILES

LES PRODUITS SANGUINS LABILES LES PRODUITS SANGUINS LABILES Il existe d autres produits sanguins : les produits sanguins stables appelés aujourd hui médicaments dérivés du sang (MDS). Les 2 familles de produits sont des produits sanguins

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE L RECOMMNDTION DE ONNE PRTIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits, indications, alternatives nesthésie, réanimation, chirurgie, urgence Novembre 2014 NÉMIE IGUË Indication,

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 V2 Mars 2013 1 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

Hétérogénéïté génétique des groupes sanguins au Mali : impact transfusionnel

Hétérogénéïté génétique des groupes sanguins au Mali : impact transfusionnel Hétérogénéïté génétique des groupes sanguins au Mali : impact transfusionnel BA A 1 Beley S 2 Bagayoko S 1 Silvy M 2 Bailly P 2 Chiaroni J 2 1. Centre National de Transfusion Sanguine, Bamako 2. Laboratoire

Plus en détail

Nouvelles recommandations pour les pratiques transfusionnelles au laboratoire

Nouvelles recommandations pour les pratiques transfusionnelles au laboratoire Nouvelles recommandations pour les pratiques transfusionnelles au laboratoire Dr Giorgia Canellini, Responsable laboratoire UMTCHUV/SRTS VD Journée de formation romande_srts NJ_ octobre 2014 But du document

Plus en détail

Prévention de la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né

Prévention de la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né 12 : MALADIE HÉMOLYTIQUE DU FŒTUS ET DU NOUVEAU-NÉ ET THROMBOCYTOPÉNIE IMMUNE PÉRINATALE Kathryn Webert et Heather Hume Prévention de la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né Épreuves sérologiques

Plus en détail

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT Recommandations de l ASMT et de T-CH CRS à l attention du personnel de laboratoire et des établissements de soin sur les analyses immuno-hématologiques

Plus en détail

GROUPES SANGUINS RARES ET PARTICULARITÉS DES IMMUNISATIONS "ANTI-PUBLIC" Thierry Peyrard

GROUPES SANGUINS RARES ET PARTICULARITÉS DES IMMUNISATIONS ANTI-PUBLIC Thierry Peyrard GROUPES SANGUINS RARES ET PARTICULARITÉS DES IMMUNISATIONS "ANTI-PUBLIC" Thierry Peyrard Responsable du Centre National de Référence pour les Groupes Sanguins Institut National de la Transfusion Sanguine

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO-IMMUNISATION Rh D FOETO-MATERNELLE.

PREVENTION DE L ALLO-IMMUNISATION Rh D FOETO-MATERNELLE. Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-mail : cpav@wanadoo.fr Web: http://www.nat78.com PREVENTION DE L ALLO-IMMUNISATION

Plus en détail

RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES. Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS

RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES. Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS Notions d IMMUNO-HEMATOLOGIE pour la formation initiale et continue destinée

Plus en détail

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION

FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION FICHE D INFORMATION AVANT UNE TRANSFUSION Madame, Monsieur, Si votre état de santé nécessite une transfusion sanguine, ce document est destiné à vous informer sur les avantages et les risques de la transfusion,

Plus en détail

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie

TRANSFUSION. Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie TRANSFUSION Groupes sanguins érythrocytaires (système ABO, système RH et système KELL Les examens en immuno-hématologie 1900 Landsteiner découvre le 1er système des groupes sanguins : le système ABO 1940

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD

LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD ETSL LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD TP 2 GABIN-GAUTHIER 11/11/2009 I. HISTORIQUE... 2 II. GENERALITES SUR LES GROUPES ABO (H)... 2 1. DEFINITION... 2 2. NATURE ET SYNTHESE DES AG ERYTHROCYTAIRES...

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du Coup de Main CS 40511 97 206 Fort de France

Plus en détail

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct)

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Mise en évidence par le réactif de Coombs polyspécifique d une fixation des anticorps (Igs) ou des fractions du complément (C3d) sur les hématies du

Plus en détail

Le test de Kleihauer. Principe et indications

Le test de Kleihauer. Principe et indications Le test de Kleihauer Principe et indications Soirée EPU 27/11/2014 Magali DUPONT ETABLISSEMENT FRANCAIS DU SANG Site de Chambéry http://lbm.efs-rhonealpes.dondusang.net PRINCIPE (1) Le test de Kleihauer

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Janvier 2015 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 LORRAINE-CHAMPAGNE HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 Dr Christine André-Botté 13 octobre 2015 ES LBM EFS Groupe sanguin et RAI pour transfuser suivre une grossesse (pour

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

L incompatibilité immunologique érythrocytaire

L incompatibilité immunologique érythrocytaire Fiches techniques des Effets Indésirables Receveurs L incompatibilité immunologique érythrocytaire Qu est ce que l incompatibilité immunologique erythrocytaire et quels en sont les mécanismes physiopathologiques?

Plus en détail

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATIONS Novembre 2014 Les recommandations

Plus en détail

Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21

Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21 Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21 Dr. A. Levy-Mozziconacci UniteFonctionnelle de Biologie Materno-Fœtale et Centre de Médecine Fœtale, APHM, AMU,

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Septembre 2013 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera LAB IHE PR 002 G 12 EFS Alpes-Méditerranée 1/13 Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie érythcahier Erythrocytaire des charges Revue de Contrat prélèvements

Plus en détail

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004

Hémovigilance. Q. Verwacht Ph. Baele. Avril 2004 Hémovigilance Q. Verwacht Ph. Baele Avril 2004 HEMOVIGILANCE Système de surveillance et d alerte depuis la collecte du sang jusqu au suivi du patient transfusé MISSIONS Collecter les effets inattendus

Plus en détail

Modification du 1 er janvier 2014

Modification du 1 er janvier 2014 Ordonnance du DFI du 29 septembre 1995 sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie (Ordonnance sur les prestations de l assurance des soins, OPAS, annexe 3) 832.112.31

Plus en détail

Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com. Transfusion Clinique et Biologique 14 (2007) 381 385. Article original

Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com. Transfusion Clinique et Biologique 14 (2007) 381 385. Article original Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Transfusion Clinique et Biologique 14 (2007) 381 385 Article original Intérêt de la technique de microtitrage des anticorps anti-rh1 dans le suivi immunohématologique

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES CATALOGUE DES FORMATIONS Formation continue Formation universitaire Développement Professionnel

Plus en détail

chez la femme enceinte

chez la femme enceinte Diagnostic et suivi des alloimmunisations anti-érythrocytaires chez la femme enceinte Dr Agnès Mailloux UF de biologie du CNRHP Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale Pôle de Biologie

Plus en détail

INDICATEUR DE QUALITE

INDICATEUR DE QUALITE Direction de la Santé Publique et de l Offre Médico-Sociale Département de Sécurité des Soins et des Produits de Santé Cellule Régionale d Hémovigilance LE DOSSIER TRANSFUSIONNEL : INDICATEUR DE QUALITE

Plus en détail

Transfusion de la me re, du fœtus et de l enfant en situation d incompatibilite foeto-maternelle. Le point de vue de l EFS

Transfusion de la me re, du fœtus et de l enfant en situation d incompatibilite foeto-maternelle. Le point de vue de l EFS Transfusion de la me re, du fœtus et de l enfant en situation d incompatibilite foeto-maternelle. Le point de vue de l EFS Dr Ve ronique Piroux, biologiste Etablissement Franc ais du Sang ALCA Site de

Plus en détail

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang Date de création du document 2009-2010 ENC : OBJECTIFS Expliquer les risques transfusionnels, les règles de prévention, les principes de traçabilité

Plus en détail

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE LE DIRECTEUR DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS

LE DIRECTEUR GENERAL DE LA SANTE LE DIRECTEUR DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Direction générale Paris, de la santé Sous direction de la politique des produits de santé (SD3) Sous direction de la qualité du système

Plus en détail

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Société Tunisienne de Biologie Clinique Journée de formation La sécurité tranfusionnelle Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Dr Manel Chaâbane MCA en Hématologie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 19/04/2005 (JO du 03/05/2005) RHOPHYLAC 200 microgrammes/2 ml, solution

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

Hepatitis and pregnancy

Hepatitis and pregnancy Hepatitis and pregnancy GFMER Yaoundé 26 November 2007 José M Bengoa MD Geneva - Switzerland Maladie hépatique et grossesse: trois relations étiologiques maladie hépatique induite par la grossesse nouvelle

Plus en détail

Formation. Biologie médicale N 26 C AHIER IMMUNO-HÉMATOLOGIE ET GROUPES SANGUINS

Formation. Biologie médicale N 26 C AHIER IMMUNO-HÉMATOLOGIE ET GROUPES SANGUINS C AHIER DE Nº 26 - CAHIER DE FORMATION BIOFORMA - IMMUNO-HÉMATOLOGIE ET GROUPES SANGUINS Formation Biologie médicale N 26 IMMUNO-HÉMATOLOGIE ET GROUPES SANGUINS Cher Confrère, Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA MANUEL DE PRELEVEMENT ET ANNUAIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG PAYS DE LOIRE LABORATOIRES D IMMUNO-HEMATOLOGIE : LABORATOIRE SUD SITES NANTES-NANTES HOPITAL NORD-SAINT NAZAIRE-LA

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

Situations cliniques. Perspectives. Mise en adéquation. Moyens

Situations cliniques. Perspectives. Mise en adéquation. Moyens SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE Perspectives Situations cliniques Mise en adéquation Moyens EPIDEMIOLOGIE Risque de décès * EIR de grade 3 * ou morbidité majeure * France 4 Rapport Hémovigilance 2012 1,6 **

Plus en détail

Vaccination du personnel de santé contre l hépatite B

Vaccination du personnel de santé contre l hépatite B Vaccination du personnel de santé contre l hépatite B Questions fréquentes R. Kammerlander Forum Hygiène Lausanne 13 avril 2005 Risque de transmission du VHB de patient à soignant USA Diminution de > 95%

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Marie DAUTEL Hématologie biologique Laboratoire du CH de Cholet ACNBH Agrément FMC N 100 168 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 DECLARATION D INTERET

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 24/12/80 Origine : DGR ENSM MM les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance Maladie MM les

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE Rapport sur la SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE DANS LE MONDE 1998 1999 Résumé Etabli à partir de la Base de Données mondiale sur la Sécurité transfusionnelle World Health Organization Blood Transfusion Safety

Plus en détail

L Accréditation en Immuno-Hématologie. Nouvelles exigences réglementaires et expérience du CNRHP

L Accréditation en Immuno-Hématologie. Nouvelles exigences réglementaires et expérience du CNRHP L Accréditation en Immuno-Hématologie Nouvelles exigences réglementaires et expérience du CNRHP Dr Agnès Mailloux, Responsable médical - UF de biologie du CNRHP Centre National de Référence en Hémobiologie

Plus en détail

Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats

Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats Exploration des Effets Indésirables Receveur (EIR) immédiats Groupe de travail : C Linget, L Campergue, B Lassale, JP Aullen, D Legrand - La procédure infirmière doit rester la plus homogène possible.

Plus en détail

L HÔPITAL NORD, PÔLE D EXCELLENCE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL

L HÔPITAL NORD, PÔLE D EXCELLENCE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL L HÔPITAL NORD, PÔLE D EXCELLENCE DANS LE DIAGNOSTIC PRÉNATAL DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DU CENTRE DE MÉDECINE FŒTALE ET DU LABORATOIRE DE BIOLOGIE MOLÉCULAIRE FOETO-MATERNELLE HÔPITAL NORD VENDREDI

Plus en détail

Ensure patient safety Increasing laboratory efficiency Reducing costs

Ensure patient safety Increasing laboratory efficiency Reducing costs Pretransfusion testing : XM vs Type and screen Objective : Ensure patient safety Increasing laboratory efficiency Reducing costs Automation-computerization In more than 95% of patients, serologic crossmatch

Plus en détail

Etablissement de Soins

Etablissement de Soins Sécurité transfusionnelle au niveau d un Etablissement de Soins 1 Sur prescription médicale prélever en deux temps, en deux points de ponction et par deux opérateurs différents la première puis la seconde

Plus en détail

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SANGUINS Le sang est considéré comme étant un tissu liquide qui a une composition cellulaire identique d un individu à un autre, pour laquelle existe une variabilité des divers éléments du

Plus en détail

Dr Anne Cortey, Pédiatre Responsable Unité Fonctionnelle Clinique du Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale

Dr Anne Cortey, Pédiatre Responsable Unité Fonctionnelle Clinique du Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale Dr Anne Cortey, Pédiatre Responsable Unité Fonctionnelle Clinique du Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale suppose: 1. Contact entre un antigène de groupe sanguin inconnu et l organisme

Plus en détail

LA TRANSFUSION DES PATIENTS PRÉSENTANT UN GROUPE SANGUIN RARE : DÉFIS ET PERSPECTIVES

LA TRANSFUSION DES PATIENTS PRÉSENTANT UN GROUPE SANGUIN RARE : DÉFIS ET PERSPECTIVES Thierry PEYRARD PharmD, PhD, EurClinChem Institut National de la Transfusion Sanguine - Paris Centre National de Référence pour les Groupes Sanguins LA TRANSFUSION DES PATIENTS PRÉSENTANT UN GROUPE SANGUIN

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE PATIENTE antigène HBs + PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Web : www.nat78.com email: cpav@medical78.com CONDUITE

Plus en détail

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique JC Mangin Anesthésiste réanimateur Centre Olympe de Gouges CHU Bretonneau Tours mardi_11_juin_2013 Recommandations formalisées d experts SFAR 2012 Le

Plus en détail

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter-

Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Dossier de Presse L hépatite B -Mieux la connaître pour mieux la traiter- Largement débattue au cours du XII ème congrès de Gastroentérologie, tenu ce week end, l hépatite B mérite d être mieux connue

Plus en détail

Transfusion Sanguine et Produits dérivés du sang : indications, complication. Hémovigilance (178) Ph. De Micco Avril 2005

Transfusion Sanguine et Produits dérivés du sang : indications, complication. Hémovigilance (178) Ph. De Micco Avril 2005 Transfusion Sanguine et Produits dérivés du sang : indications, complication. Hémovigilance (178) Ph. De Micco Avril 2005 Objectifs pédagogiques : Expliquer les risques transfusionnels, les règles de prévention,

Plus en détail

Marie-Françoise Hurtaud-Roux. Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP. Nouméa, le 22 octobre 2009

Marie-Françoise Hurtaud-Roux. Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP. Nouméa, le 22 octobre 2009 Thrombopénies néonatalesn Marie-Françoise Hurtaud-Roux Service d Hématologie Biologique Hôpital Robert Debré - APHP Nouméa, le 22 octobre 2009 Plaquettes et vie foetale Evolution de la numération plaquettaire

Plus en détail

Le Laboratoire de Biologie Médicale

Le Laboratoire de Biologie Médicale Le Laboratoire de Biologie Médicale Manuel de prélèvement Version 4 - avril 2014 Version 4 - avril 2014 SOMMAIRE A - INTRODUCTION p 1 B - LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L EFS AULO p 2-3 C - REFERENTIELS

Plus en détail

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES Dr Isabelle SALIMBENI Biologiste Dr Françoise CARMAGNOL Biologiste Dominique TONELLOT Cadre du Pôle Parents-Femme-Enfant

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail