LES DIFFERENTS TYPES DE FACADES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DIFFERENTS TYPES DE FACADES"

Transcription

1 LES DIFFERENTS TYPES DE FACADES Les différents types de 1

2 PRESENTATION GENERALE DE L ENVELOPPE LES DIFFERENTS TYPES D ENVELOPPE LES FONCTIONS DE L ENVELOPPE LES MATERIAUX UTILISES... 3 PRESENTATION DES TYPOLOGIES DE FAÇADE FACADE PORTEUSE ELEMENTS PORTEURS CHASSIS VITRES, BANDE FILANTE BARDAGE, ELEMENTS DE REMPLISSAGE FACADE NON PORTEUSE FACADE LEGERE FIXATION DU VERRE PRESENTATION DES VERRIERES LES DIFFERENTS TYPES DE VERRIERE LES ELEMENTS CONSTITUTIFS D UNNE VERRIERE TRADITIONELLE PRINIPAUX POINTS DE CONCEPTION D UNE VERRIERE TRADITIONNELLE LES GRANDES LIGNES DE CONCEPTION DE LA FAÇADE CONCEPTION CLIMATIQUE DIMENSIONNEMENT REGLEMENTATION SECURITE INCENDIE NETTOYAGE - MAINTENANCE LES PERFORMANCES PHYSIQUES DE FAÇADE LA FACADE ET LA RT LES DEPERDITIONS LES VALEURS SPECTROPHOMETRIQUES LES PERFORMANCES ECONOMIQUES LE MARCHE Les différents types de 2

3 1 PRESENTATION GENERALE DE L ENVELOPPE 1.1 LES DIFFERENTS TYPES D ENVELOPPE Les s légères rideaux situées, devant un nez de dalle, elle assure l'étanchéité à l'air et à l'eau semi-rideaux situées entre files porteuses panneau situées entre planchers Les s traditionnelles dont l'ossature est en béton ou maçonnerie avec un remplissage par des fenêtres et un bardage devant les éléments de structure porteuse Les verrières, les s inclinées Les couvertures Les différents types de 3

4 1.1 LES FONCTIONS DE L ENVELOPPE La protection thermique La protection solaire La protection à l'air et à l'air La protection au feu La protection mécanique 1.2 LES MATERIAUX UTILISES Le verre SV, DV, TV, isolant, VEC, VEA Les métaux: L'acier, l'aluminium, le titane le cuivre... Les mastics élastomères ou plastiques, les profilés EPDM, les membranes La visserie Les isolants en laine de roche, laine minérale L'ETFE, le PTFE Les toiles textiles Les différents types de 4

5 5

6 6

7 7

8 8

9 9

10 10

11 BARDAGE, ELEMENTS DE REMPLISSAGE Tôle acier, aluminium, cuivre, inox titane, corian, Terre cuite, BFUP Vitrage émaillé Shadow box Bois Béton de résine Végétalisation Enduit Les différents types de 11

12 12

13 13

14 14

15 15

16 16

17 17

18 18

19 19

20 20

21 21

22 22

23 23

24 24

25 LES PERFORMANCES ÉCONOMIQUES LE MARCHE Les différents types de 443 3

26 PRESENTATION DES VER RIERES LES DIFFERENTS TYPESDE VERRIERE Les verrières traditionnelles Verrière composée d une ossature, de feuilluresdrainées en cascade, de produits verriers ou de panneaux opaques, de - joints, inclinaison entre 5 et 75 par rapport à l horizontale Les verrières non traditionnelles Verrière avec technique du vitrage VEC Verrière avec technique du vitrage VEA Verrière avec panneau photovoltaïque Verrière avec inclinaison entre 2 et 5 par rapport à l horizontale Les différents types de 25

27 26

28 LES ELEMENTS CONSTITUTIF S D UNNE VERRIERE TR ADITIONELLE Ossature secondaire (métal, bois, raidisseur verrier) fixée sur l ossature du bâtiment Profils et traverses avec feuillure permettant la mise en place de l élément de remplissage et du système de garniture d étanchéité. Profil serreur de l élément de remplissage Ouvrant de désenfumage et de ventilation Protection solaire Elément de remplissage (Verrier, ETFE, EDR ) Egout, noue Chéneau Dispositifs de maintenance PRINIPAUX POINTS DE CONCEPTION D UNE VER RIERE TRADITIONNELLE Son inclinaison Dispositions prises pour le drainage de la verrière Prise en compte de la sécurité incendie (stabilité au feu, ouvrant de désenfumage Protection solaire des surfaces vitrées Prise en compte de la maintenance et des opérations de nettoyage Sécurité des personnes Les différents types de 27

29 LES GRANDES LIGNES DE CONCEPTION DE LA FAÇADE CONCEPTION CLIMATIQUE Que cherchons-nous : Concevoir desbâtiments BBC: Chauffage + ECS + Rafraichissement + Eclairage + +Auxiliaire ventilation soit < 50 KWhep/m2/an 2 grands principes Réduire les besoins énergétiques Augmenter les performances thermique s des paroiset des vitrages Réduire les ponts thermiques Construire compact Limiter les saillies et les décrochements Améliorer la perméabilité à l air des bâtiments Rechercher les apports gratuits Orienter intelligemment le bâtiment Différencier les s par leurs ouvertures et l eurs dimensions Maitriser les apports solaires, proposer une protection solaire efficace Les différents types de 28

30 29

31 30

32 DIMENSIONNEMENT REGLEMENTATION Les normes NF EN DTU Façades rideaux DTU 33.2 Tolérances dimensionnelles Le dimensionnement Sollicitations: Charges climatiques suivant les NV65, Eurocode ; Effet de séisme et Eurocode 8 séisme Calcul ossature Eurocode 3 (Acier), Eurocode 8 (Aluminium) Calcul vitrage : DTU 39, Cahier CSTB 3488 Calcul VEC Les différents types de

33 SECURITE INCENDIE ERP, Code du travail Isolement par rapport aux tiers 8 m en vis -à-vis ; 4m à l horizontal ou 8m en verticale en latéral Pour les s accessibles au service de secours, prévoir soit toutes les baies accessibles (1.3 * 0.9), soit des s aveugles (baies de 1.8 * 0.9) disposées en quinconce de 4 m tous les 10 à 20 m. Façade accessible : ½ périmètre Désenfumage naturel : 1/200 ème de la surface Barrière PF d un niveau à l autre. IGH 28 m pour les bâtiments tertiaires et >50 m pour les bâtiments d habitation. C+D? 1,20m si M? 80 MJ/m² - C+D? 1,50m si M? 130 MJ/m² - Soit PF 1h Condition du dièdre (? : angle du dièdre) Si? < 100 : PF 1h sur 4m depuis l arrête du dièdre sauf pour retraits et avancées < 1m (TIRAGE THERMIQUE). Si? < 135 et limite compartim ents : CF 1h sur 2m (RAYONNEMENT). 1 ouvrant de désenfumage de 1m2 pour 300 m2 Les différents types de

34 NETTOYAGE - MAINTENANCE Machine roulant sur rails Les différents types de 333 3

35 34 3 4

36 35 3 5

37 36 3 6

38 37 3 7

39 Nacelle araignée Les différents types de 338 8

40 39

41 LES PERFORMANCES PHYSIQUES DE FAÇADE LA FACADE ET LA RT Bbio < Bbiomax C < Cepmax Tic < Ticref (pour bâtiments de type CE1) Sur l enveloppe Ratio? 0.28 W/m².K plancher? 0.6 W/m.K Isolation des parois de locaux à occupation discontinue :? 0.36 W/m².K Les différents types de 440 0

42 Façade courante Simple-peau Double-peau respirant Bloc double-peau faiblement ventilée Performances énergétiques et spectro-photométriques Avec store vénitien Avec store vénitien et lame d'air respirante Transmission thermique Moyennement performant Très performant / meilleure participation de la lame d'air (non ventilée) à l'isolation / menuiseries limitées sur châssis intérieur Avec store vénitien et lame d'air faiblement ventilée + ouvrant Performant / dégradation du fait de l'intégration d'ouvrants et de la plus faible résistance de la lame d'air Les différents types de Ordre de grandeur Ucw 1.8 W / (m².k) Ucw 1.4 W / (m².k) Ucw= 1.5 W / (m².k) 441 1

43 LES VALEURS SPECTROPHOMETRIQUES Comparaison de systèmes de stores intérieurs et extérieurs en configuration fermé Les différents types de 442 2

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

Isolation et confort thermique

Isolation et confort thermique Réglementation / Isolation et confort thermique Isolation et confort thermique Réglementation Soigner l isolation thermique et hygrothermique d un bâtiment a un double effet : assurer un confort d utilisation

Plus en détail

Résistance au feu des produits de construction

Résistance au feu des produits de construction Résistance au feu des produits de construction Un recueil sur CD-ROM Référence : 3132131 CD ISBN : 978-2-12-132131-8 Année d édition : 2015 Analyse Résistance au feu des produits de construction présente

Plus en détail

VERRIÈRE ARCHITECTURALE

VERRIÈRE ARCHITECTURALE PROJECT W58 PROJECT W58 VERRIERE EN ALUMINIUM AVEC RUPTURE THERMIQUE LIMITES DIMENSIONNELLES : Elles sont à calculer en fonction des contraintes des projets (le large choix de la gamme permet de répondre

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par :

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Les façades légères Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Une masse faible presque toujours inférieure à environ 100 kg/m² l'utilisation

Plus en détail

Extrait du sommaire du Reef en ligne

Extrait du sommaire du Reef en ligne Extrait du sommaire du Reef en ligne Catalogue par ouvrage Maçonnerie gros œuvre Constructions métalliques Constructions en bois Atrerie - Fumisterie Façades et bardages Couvertures Etanchéité Menuiserie

Plus en détail

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal»

ANNEXE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» ANNEE 4-7 Les éléments non structuraux et leur dimensionnement Bâtiment à risque «normal» Définition des familles d éléments non structuraux du cadre bâti 1 Les éléments constitutifs du bâtiment sont

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P)

VILLE DE FEYZIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P) VILLE DE FEYZIN Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P) Travaux de remplacement des fenêtres et installation de volets roulants de l'école des Géraniums Travaux de remplacement de menuiserie

Plus en détail

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio)

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Votre construction devra respecter au minimum les performances énoncées ci-dessous. En cas de non-respect de ces points Les sanctions pourront être civiles

Plus en détail

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012

Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 24330 Saint Laurent-sur-Manoire, Dordogne web : www.odetec.fr Plate-forme de formation des métiers du bâtiment SARLAT LA CANEDA 19 décembre 2012 Sources des illustrations : Réglementation thermique «Grenelle

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

1.- SYSTÈME ENVELOPPE...

1.- SYSTÈME ENVELOPPE... INDEX.- SYSTÈME ENVELOPPE.....- Dallages et planchers sur vide sanitaire......- Dalles.....- Murs de façades......- Partie opaque des parois verticales extérieures......- Baies de façade.....- Couvertures...

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 5 juin 2012 ORLEANS Opération réalisée avec le soutien financier de l Union Européenne, de l Etat et de la Région Centre : Programme La Règlementation Thermique

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

Les ponts thermiques dans la construction bois

Les ponts thermiques dans la construction bois Les ponts thermiques dans la construction bois Enjeux, impacts, solutions et perspectives Stéphanie DECKER Responsable du pôle Efficacité Energétique 14 décembre 2011, Congrès et Salon National du Bâtiment

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011 Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la Fédération Française du Bâtiment LIMOGES

Plus en détail

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française -

Pilkington Profilit. Verre profilé et système de montage Pilkington Profilit. Conforme à l Avis Technique 2/09-1385. - Édition française - Systèmes verriers Verre profilé et système de montage Conforme à l Avis Technique /09-385 - Édition française - - Le programme de livraison Épaisseur du verre 6 mm, hauteur des ailes 4 mm 6 6 50 K5 7 4

Plus en détail

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Carnet de détails Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Septembre 2013 Carnet de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1... 3 F1.2.1 Principe de fixation... 4 F1.3.1 Panneautage en rive

Plus en détail

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012

RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 RT 2012 et Construction à Ossature Bois GIPEBLOR Nancy 19 novembre 2012 Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Cadre réglementaire Rappel : délai d application

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL

BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL B.T.S. ENVELOPPE DU BATIMENT BILAN DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE L ENTREPRISE D ACCUEIL Coordonnées l entreprise Nom l apprenti LES PRODUITS VERRIERS. Les produits verriers Connaître pour chaque produit

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.4 Les dalles et planchers 12.4.1 La dalle posée sur un mur en béton armé 12.4.2 La dalle posée sur un mur en maçonnerie traditionnelle

Plus en détail

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS IDE A LA REDACTION DE CCTP : Prescriptions générales A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS B. INTERFACES ENTRE LES LOTS C. CADRE NORMATIF ET CERTIFICATIONS 1/10 C. CADRE NORMATIF

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère

La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère La RT2012 Présenté par Y.FAGON Constructions durables à la DDTM du Finistère Conférence sur le thème 27de septembre 2010 l'étanchéité à l'air des bâtiments Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Contexte et méthodologie de l étude

Contexte et méthodologie de l étude Contexte et méthodologie de l étude Bâtiments étudiés : Pavillon propriété Martin et Varin Aléas toxique (Fai) et thermique (M+) Etablissement Intermarché aléa Toxique (Fai) PHASE 1 Synthèse des phénomènes

Plus en détail

Géode. façades Aspects. Trame horizontale. structure unique. pour tous. les aspects. de façade, module de 52 mm. Grille.

Géode. façades Aspects. Trame horizontale. structure unique. pour tous. les aspects. de façade, module de 52 mm. Grille. Géode façades Aspects structure unique Architecte : Jean Nouvel - Photo : Yves Bellier pour tous les aspects Grille Architecte : Fuksas Massimiliano - Photo : Ph. Ruault de façade, module de 52 mm Cadre

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE

LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE - SERRURERIE CROS SERGE Architecte DPLG 12 Rue Gabriel FAURE 09100 PAMIERS Tél. : 05.61.67.01.84 Fax.: 05.61.67.52.29 Dossier n 2012VERN CANTINE VERNIOLLE Extension du restaurant scolaire LOT N 5 - MENUISERIE METALLIQUE

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

Isolation extérieure des conduits

Isolation extérieure des conduits CONDUITS AÉRAULIQUES SOLUTIONS PRESCRIPTEURS CLIMCOVER ROLL ALU1 CLIMAVER 202 Isolation extérieure des conduits Réaction au feu A1 pour les ERP et IGH CLIMCOVER Roll Alu1 (Incombustible) CLIMCOVER Roll

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier: Conception d un bâtiment adapté à son climat Le confort d été dans la RT 2012 Dominique CACCAVELLI CSTB 2 RT 2012 : les trois exigences de performance globale Exigence d efficacité énergétique

Plus en détail

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie

Textes généraux. Ministère de l économie, des finances et de l industrie J.O n 12 du 15 janvier 1998 page 623 texte n Textes généraux Ministère de l économie, des finances et de l industrie Décret no 98-28 du 8 janvier 1998 relatif à la composition du cahier des clauses techniques

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

150925-RT2012-EXTENSION GS L'HOURRIDE-CAZERES

150925-RT2012-EXTENSION GS L'HOURRIDE-CAZERES 10/03/2015 150925-RT2012-EXTENSION GS L'HOURRIDE-CAZERES MAIRIE DE CAZERES 1 PLACE DE L'HOTEL DE VILLE CAZERES tel : fax : Référence : Etude U22win Objet : EXTENSION DU GROUPE SCOLAIRE DE L'HOURRIDE A

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Bibliographie normative

Bibliographie normative Environnement réglementaire Pour connaître la dernière version des normes en vigueur ou pour se procurer une norme, consulter le site Internet de l AFNOR, Association Française de Normalisation : www.afnor.fr

Plus en détail

MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012

MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Photographe : DR Technal 5271.001 TECHNAL - 1er trim. 2011 - C11T0003 - Photos et document non contractuels MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 11T0003_MementoThermique_2.indd

Plus en détail

Powerwall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur.

Powerwall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Powerwall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Convient à une large gamme de systèmes de finition de façades en bardage, vêture et vêtage. La réglementation

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT

ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT Habillages de parties verticales en ardoises en fibres-ciment Eternit CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE 1 14/02/2012 Habillages de parties verticales en ardoises en fibres-ciment Eternit Les habillages en

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Atelier OTA I Fresnay L'Evêque I Pôle omnisport et de loisirs I D.P.G.F. I Mai 2014 LOT 02 - OSSATURE - ENVELOPPE PHASE 1

Atelier OTA I Fresnay L'Evêque I Pôle omnisport et de loisirs I D.P.G.F. I Mai 2014 LOT 02 - OSSATURE - ENVELOPPE PHASE 1 POLE SALLE N 1 U Quantité 5.1 ECHAFAUDAGE 5.1 ECHAFAUDAGE DE PIEDS 5.1.1 Installation échafaudages 6.1 CHARPENTE BOIS 6.1 PORTIQUE BOIS 6.1.1 Portiques en LVL poteaux et arbalétriers droits y cis contreventement

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM

C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM C.C.T.P. Lot N 2 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM 1 GENERALITES 1.1 PRINCIPES GENERAUX 1.1.1 REGLEMENTATION Les travaux seront soumis aux règles définissant les caractéristiques et conditions de mise

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry 70 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Laine minérale et laine de verre FEUTRE BARDAGE 72 PANOLENE BARDAGE 72 SYSTEME CLADISOL 74 FEUTRAL 76 PARVACOUSTIC

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Communauté de Commune des Trois Rivières Rue Pasteur BP 10 14170 ST PIERRE SUR DIVES

Communauté de Commune des Trois Rivières Rue Pasteur BP 10 14170 ST PIERRE SUR DIVES Communauté de Commune des Trois Rivières Rue Pasteur BP 10 14170 ST PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL 14170 SAINT PIERRE SR DIVES D.P.G.F. (Cahier de Décomposition du prix global et forfaitaire)

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012

DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 DESCRIPTIF TECHNIQUE DE NOS CONSTRUCTIONS CONFORME A LA RT 2012 PRINCIPAUX POINTS DE LA PROCEDURE 1) Calcul du coefficient «Bbiomax» (besoin bioclimatique) et mise en place des solutions techniques 2)

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

REMPLACEMENT DE MENUISERIES EXTERIEURES en façade secondaire

REMPLACEMENT DE MENUISERIES EXTERIEURES en façade secondaire REMPLACEMENT DE MENUISERIES EXTERIEURES en façade secondaire CAHIER DES CHARGES DE LA RESIDENCE SALMSON-POINT-DU-JOUR Mise à jour du 20/01/2014 NOTA : En aucun cas ce cahier des charges ne constitue une

Plus en détail

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005

DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 DOSSIER D ETUDE THERMIQUE REGLEMENTAIRE RT 2005 Projet de maison individuelle de Monsieur et Madame LORRAIN située à MONTLAUR 31450 Descriptif général L étude suivante a pour objet de présenter les calculs

Plus en détail

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013

Les 2 Rencontres Nationales. 25 & 26 juin 2013 Les 2 Rencontres Nationales 25 & 26 juin 2013 Etanchéité à l air RT 2012 rappel Objectif de la RT 2012 Réduire les consommations d énergie et les émissions de gaz à effet de serre Cep < 50 kwh/m 2 /an

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie 56220 LIMERZEL C.C.T.P.

COMMUNE DE LIMERZEL Mairie 56220 LIMERZEL C.C.T.P. MAITRE D OUVRAGE : COMMUNE DE LIMERZEL Mairie 56220 LIMERZEL PROJET : CONSTRUCTION D'UN RESTAURANT SCOLAIRE ET D'UNE GARDERIE D'ENFANTS 12 rue de la Mairie 56220 LIMERZEL C.C.T.P. Lot N 4 : MENUISERIES

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

Isolation Thermique par l Intérieur (ITI) SOLUTIONS TERRE CUITE. La solution la plus performante au plan énergétique et économique

Isolation Thermique par l Intérieur (ITI) SOLUTIONS TERRE CUITE. La solution la plus performante au plan énergétique et économique SOLUTIONS TERRE CU BÂTIMENTS D HABITATION COLLECTIVE Isolation Thermique par l Intérieur () Etude comparative avec l * La solution la plus performante au plan énergétique et économique * : Isolation Thermique

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE

NOTE TECHNIQUE STRUCTURE SYSTEME CONSTRUCTIF BBC-System NOTE TECHNIQUE STRUCTURE QUALITE DE L ENVELOPPE ET RT 2012 1 «JARDIN DE JULES» VILLEURBANNE - ARCHITECTE DETRY-LEVY / ARBOR ET SENS MAITRE D OUVRAGE RHONE SAONE HABITAT 2

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT

LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LES ÉCONOMIES D ÉNERGIE DANS LE BÂTIMENT LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BATIMENTS EXISTANTS et l'innovation Limoges Ester Technopole lundi 13 février 2012 Appel à projets "innovation en éco-réhabilitation

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse

Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse Réhabilitation de 570 logements, 95500 Gonesse J. Freiberg 1 Réhabilitation de 570 logements 95500 Gonesse Die thermische Sanierung von 570 Wohneinheiten in FR-Gonesse Jens Freiberg Atelier Jens Freiberg

Plus en détail

Tableau récapitulatif des Procès Verbaux Européens

Tableau récapitulatif des Procès Verbaux Européens Tableau récapitulatif des Procès Verbaux Européens Classement : EI30 EI60 EI90 EI120 Type Descriptif Classification Série Numéro PV / Verrier Page Bloc Porte Battant 1 vantail 2 vantaux égaux 2 vantaux

Plus en détail

PF 30 PF 60 CF 30 - CF 60 CF 90 CF 120 BROCHURE TECHNIQUE

PF 30 PF 60 CF 30 - CF 60 CF 90 CF 120 BROCHURE TECHNIQUE PF 30 PF 60 CF 30 - CF 60 CF 90 CF 120 BROCHURE TECHNIQUE SOMMAIRE : Descriptif technique pages 2 5 Descriptif technique pages 6 9 Descriptif technique pages 10 12 Pare-flammes 30 pages 13-20 Coupe-feu

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Maison Air et Lumière VELUX Model Home 2020. Retour d experience

Maison Air et Lumière VELUX Model Home 2020. Retour d experience Maison Air et Lumière VELUX Model Home 2020 Retour d experience Le projet 2 Le projet européen 6 expériences de bâtiments neutres en énergie dans 5 pays différents 1 objectif : placer la qualité du cadre

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Rueil Malmaison 31 mars 2015

Rueil Malmaison 31 mars 2015 Rueil Malmaison 31 mars 2015 Façade F4 : la solu-on pour les bâ-ments RT 2012, BEPOS et HQE Façade légère en filière sèche Associe un lot façade et un lot doublage Lot Façade : Etanchéité à l eau Lot Doublage

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage V. Detremmerie Laboratoire Eléments de Toiture et de

Plus en détail

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz VILLE DE METZ JUIN 2011 Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz Notice réalisée par le groupement S2E UBIQUE dans le cadre de sa mission d assistance à maîtrise d ouvrage. SOMMAIRE

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

ARRETE DU. Vu le code de la construction et de l'habitation, et notamment l'article R 123-12 ;

ARRETE DU. Vu le code de la construction et de l'habitation, et notamment l'article R 123-12 ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales NOR :IOCE ARRETE DU portant approbation de diverses dispositions complétant et modifiant le règlement de

Plus en détail