30 ans de greffe allogénique à l'institut Bordet. Le potentiel des cellules stromales mésenchymateuses. Les banques de sang de cordon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "30 ans de greffe allogénique à l'institut Bordet. Le potentiel des cellules stromales mésenchymateuses. Les banques de sang de cordon"

Transcription

1 LES AMIS DE L INSTITUT BORDET ASBL P é RIODIQUE TRIMESTRIEL décembre 2013 N 106 BELGIQUE - BELGË P.P./P.B. news B ans de greffe allogénique à l'institut Bordet Le potentiel des cellules stromales mésenchymateuses Les banques de sang de cordon Une nouvelle Clinique de l'intime

2 2 sommaire 3 Edito 4 30 ans de greffes allogéniques à l Institut Bordet et à l Huderf Pr D. Bron 6 Les cellules stromales mésenchymateuses : un potentiel insoupçonné Dr N. Meuleman, Pr D. Bron, L. Lagneaux 8 Les banques de sang de cordon A. Delforge, C. Dorval, A. Sauvage, V. Vanpevenage, C. De Bruyn, Pr D. Bron 10 La nouvelle Clinique de l Intime Dr B. Michel 13 Activités Bordet news - décembre 2013 AGENDA Les "Midis des Amis" Cycle de conférences organisées par "Les Amis de l'institut Bordet": Auditoire Tagnon, Institut Jules Bordet, Boulevard de Waterloo, Bruxelles Renseignements: 02/ > Lundi 17 février 2014 A 12 heures 30 Pr Dominique Bron, Dr N. Meuleman Progrès dans les thérapies par cellules souche > Lundi 10 mars 2014 A 12 heures 30 Dr Philippe Aftimos et Dr Philippe Barthélémy Bénéfices et risques des études cliniques pour le patient cancéreux > Lundi 21 avril 2014 A 12 heures 30 Pr Maurice Sosnowski Docteur, j ai peur d être endormi... > Jeudi 22 mai ème anniversaire "Bordet News" est la revue trimestrielle des "Amis de l'institut Bordet" asbl. Editeur responsable: Ariane Cambier, 121, Boulevard de Waterloo, 1000 Bruxelles. Rédacteur en chef: Ariane Cambier. Comité de Rédaction : Dr J.-B. Burrion, A. Chotteau, Dr D. de Valeriola, D. Janssen, Dr D. Lossignol, Pr D. Razavi Ont collaboré à ce numéro : Pr D. Bron, A. Cambier, C. De Bruyn, A. Delforge, C. Dorval, L. Lagneaux, Dr N. Meuleman, Dr B. Michel, A. Sauvage, V. Vanpevenage Conception graphique: - Riozzi Manuela - cover oliopi/ istock Pour toute information supplémentaire sur nos activités : 02/ du lundi au vendredi de 9 à 17h. BE

3 Bordet news - décembre Madame, Monsieur, Chers 'Amis', En ce début d année 2014, le Service d Hématologie de l Institut Bordet fête ses 30 ans de greffe de moelle. Trente années jalonnées de progrès majeurs dans la prise en charge des leucémies : depuis les 1 ères greffes autologues -l on réinjectait au patient, après traitement, sa propre moelle- jusqu aux dernières thérapies cellulaires en passant par les 1ères greffes de sang de cordon. Des avancées qui ont véritablement révolutionné la prise en charge des malades et, avec elle, leur taux de survie. Un anniversaire que «Les Amis» se devaient de célébrer. C est aujourd hui chose faite avec cette édition spéciale du Bordet News. Le Professeur Bron nous y dresse un rapide tableau des principaux progrès accomplis. Le Dr Meuleman revient plus en détails sur la compréhension du potentiel des cellules stromales mésenchymateuses qui a constitué un véritable pas de géant. Quant à Alain Delforge, il nous explique les nouvelles perspectives ouvertes par l utilisation du sang de cordon. «Les Amis» ont toujours largement soutenu la recherche en hématologie. Ainsi, au cours des seules 5 dernières années, ils ont financé cette recherche à l Institut Bordet à concurrence de plus d euros. Ils ont également permis l acquisition d un cytomètre de flux -d une valeur de euros-, désormais indispensable à la caractérisation des maladies hématologiques et notamment des leucémies. Ils se réjouissent donc aujourd hui des progrès réalisés au cours de ces dernières années. Preuve s il en fallait que la recherche constitue bel et bien le maillon fort de la lutte contre le cancer, en hématologie comme dans tous les domaines oncologiques. En ce début d année, nous avons également le plaisir de vous annoncer que 2014 sera, pour l Institut Bordet et pour notre association, riche en événements. Le printemps devrait voir la pose de la 1ère pierre du nouvel Institut à Anderlecht tandis que «Les Amis» célèbreront, le 22 mai, les 10 ans de leur événement annuel phare, «Les 101 Tables pour la Vie». Je souhaiterais également profiter de l occasion qui m est donnée pour remercier tous ceux qui, tout au long de l année qui vient de s écouler, nous ont soutenus sans relâche. Sans eux, sans vous, nous ne pourrions rien. Vous êtes les relais indispensables d une extraordinaire chaîne de vie! En mon nom personnel et au nom des «Amis», je vous souhaite à tous et toutes une très bonne année 2014 faite de petits et de grands bonheurs. Geachte mevrouw, mijnheer, Beste 'Vrienden', Begin 2014 viert de Dienst Hematologie van het Bordet Instituut 30 jaar beenmergtransplantatie! Dertig jaar, gekenmerkt door enorme vooruitgang in de behandeling van leukemie: te beginnen bij de eerste autologe transplantaties (waarbij de patiënt zijn eigen beenmerg na behandeling opnieuw geïnjecteerd kreeg), over de eerste transplantaties van navelstrengbloed, tot de recentste celtherapieën. Elke nieuwe vooruitgang betekent een heuse revolutie in de behandeling van de zieken én hun overlevingskansen. Deze verjaardag móést gevierd worden, en "De Vrienden" hebben het weer geklaard, met deze speciale editie van Bordet News. Professor Bron geeft ons een overzicht van de belangrijkste verwezenlijkte stappen. Dr. Meuleman gaat dieper in op ons inzicht in het potentieel van de mesenchymale stamcellen: een reuzenstap vooruit. Dr. Alain Delforge legt ons ten slotte uit welke nieuwe perspectieven zich aandienen dankzij het gebruik van navelstrengbloed. Het onderzoek rond hematologie heeft altijd op de steun van "De Vrienden" mogen rekenen. Alleen al in de laatste 5 jaar hebben zij dit onderzoek in het Bordet Instituut voor meer dan euro gefinancierd. Zij hebben ook de aanschaf van een flowcytometer (ter waarde van euro) mogelijk gemaakt. Deze is voortaan onmisbaar voor de karakterisering van hematologieziekten, en met name leukemie. Zij zijn vandaag dan ook bijzonder gelukkig met de vooruitgang die de voorbije jaren werd geboekt: het beste bewijs voor zover dat nog nodig was dat onderzoek wel degelijk de essentiële schakel is in de strijd tegen kanker, in hematologie net zoals op alle andere oncologische domeinen. Het begin van dit jaar is ook een goede gelegenheid om aan te kondigen dat 2014 weer een rijkelijk gevuld jaar wordt, voor het Bordet Instituut én voor onze vereniging. Deze lente zullen we normaal al de eerste steen leggen van het nieuwe Instituut in Anderlecht. En op 22 mei vieren "De Vrienden" de 10e verjaardag van hun jaarlijks topevenement, "101 Tafels voor het Leven". Tot slot maak ik hier en nu van deze gelegenheid gebruik om iedereen te danken die ons in het voorbije jaar weer heeft gesteund. Zonder hen, zonder jullie zouden we geen stap vooruit geraken Jullie vormen de onmisbare schakel in een buitengewone levensketting! Uit eigen naam maar ook en vooral in naam van de "Vrienden" wens ik jullie allen een zeer mooi 2014, vol klein en groot geluk. onder vriendenentre amis Benoît Deprez/Tif Ariane Cambier Secrétaire Générale / Algemeen secretaris

4 4 Bordet news - décembre ans de greffes à l Institut Jules Bordet En 2013, nous avons dépassé, avec l HUDERF, les greffes de moelle. L occasion de revenir sur les formidables progrès enregistrés dans ce domaine au cours des 30 dernières années. L occasion aussi de remercier tous les acteurs de terrain et tous nos collaborateurs au sein de l Institut Bordet mais aussi dans les autres hôpitaux. La liste est trop longue pour les remercier tous personnellement. Pr Dominique Bron Quelles ont été les réalisations en 30 ans? Un seul mot nous vient à l esprit: SPECTACULAIRES! Années 70 : les 1 ères greffes de moelle Dans les années 70, dans nos cours de médecine, on ne parlait pas de greffes de moelle et encore moins de cellules souches et de thérapie cellulaire Si l idée d une greffe de moelle avait déjà germé il y a 50 ans dans l esprit d un français, le Professeur Mathé, on a dû attendre la découverte du système de compatibilité des globules blancs (système HLA) par Jean Dausset et celle des caractéristiques de la cellule souche hématopoïétique pour que soient réalisées avec succès à Seattle (USA) les premières greffes allogéniques entre frères et sœurs HLA compatibles. Dans ce type de greffe, ce n est pas le «rejet» qui est à craindre mais, à l inverse, ce que l on appelle la «maladie du greffon envers l hôte». Cette réaction des cellules immunocompétentes du donneur contre les tissus de l hôte peut certes compromettre l évolution de la greffe mais elle entraîne aussi une réaction immunologique intense qui, en soi, possède un puissant effet antitumoral appelé «effet anti-leucémique du greffon». A l Institut Bordet, les premières greffes réalisées dans les années 70 furent, elles, «autologues» : la propre moelle du patient était prélevée dans les os du bassin et ré-infusée après un traitement antileucémique à haute dose. Les cellules injectées sont entraînées vers la moelle osseuse où elles s accrochent à des récepteurs du microenvironnement et trouvent ainsi les médiateurs nécessaires à leur croissance et à leur maturation. Années 80 : les 1 ères greffes de cellules souches et les 1ères banques de donneurs de moelle Une deuxième étape importante, dans les années 80, consiste dans le passage de la greffe de moelle à la greffe de cel-

5 Bordet news - décembre allogéniques et à l Huderf Pr Dominique Bron Chef du Service d Hématologie, Institut Jules Bordet Pr Alina Ferster Chef du Service d Onco-hématologie pédiatrique, Huderf lules souches à partir du sang périphérique. On démontre alors que 4 injections d un facteur de croissance pour les globules blancs permettent de mettre en circulation les cellules souches médullaires en les décrochant de leur niche. On peut alors récolter les cellules souches hématopoïétiques à partir du sang périphérique, grâce à un séparateur de cellules. Cette nouvelle technique permet d éviter l anesthésie générale qu imposait la greffe de moelle. En 1988, nous participons, avec toutes les universités belges, à la création du registre belge de donneurs de moelle qui comporte aujourd hui les données relatives à donneurs belges. Grâce à ce registre, on s atèle en Belgique aux greffes «non familiales» réalisées à partir de donneurs HLA compatibles. Le réseau international comprend quant à lui aujourd hui 10 Millions de donneurs de moelle répartis dans le monde. Années 90 : les 1 ères banques de sang de cordon Mais la recherche de donneurs s avère parfois infructueuse et on doit alors s orienter vers une autre source de cellules souches que l on trouve dans le «sang de cordon». En effet, à la naissance d un bébé, les cellules souches hématopoïétiques circulent. Il s agit donc d un moment propice pour récolter le sang du cordon ombilical, bien sûr du côté placenta! Les premières banques de sang de cordon entre l ULB, l UCL et l ULG voient le jour en 1996 en Belgique. Ces cordons sont stockés, avec l accord des mamans, après tous les contrôles viraux et génétiques indispensables. Proportionnellement au nombre d habitants, la Belgique possède aujourd hui la plus grosse banque nationale de sang de cordon. Années 2000 : les 1 ères greffes «semi-compatibles» Depuis 10 ans, nous avons pu développer un programme de greffes «semi-compatibles» -greffes à haut risque- pour les patients pour lesquels il n y a pas d alternative. Nous avons également été les premiers à disposer d une nouvelle technique de photophérèse extracorporelle très utile dans la maladie du greffon Depuis 2008 enfin, dans le cadre des agréments belges (AFMPS) et européens (JACIE), les services de transplantations pour enfants et adultes ont été virtuellement fusionnés et ce à la plus grande satisfaction des équipes qui bénéficient ainsi de leurs expériences réciproques! Ce superbe bilan, nous le devons au soutien de nos directions respectives et aux nombreux mécènes que nous remercions très sincèrement. Les espoirs pour le futur L avenir nous réserve encore beaucoup de belles surprises. Si l âge des greffés était auparavant limité à 50 ans, les progrès dans la diminution de la toxicité du conditionnement à la greffe permettent aujourd hui de réaliser des greffes à des patients jusqu à l âge de 80 ans! Par ailleurs, l explosion de nos connaissances dans le domaine de la cellule tumorale nous permet d espérer, dans un avenir assez proche, de pouvoir utiliser des médicaments beaucoup plus «ciblés», spécifiques et de pratiquer une médecine beaucoup plus personnalisée adaptée aux caractéristiques génétiques de la cellule leucémique ou lymphomateuse de chaque patient. Enfin, une cellule médullaire jusqu il y a peu totalement délaissée, la «Cellule Stromale Mésenchymateuse», nous ouvre la voie de la médecine régénérative avec réparation de tissus osseux, cartilagineux, adipeux et qui sait peut-être musculaire, cardiaque et neurologique.

6 6 Bordet news - décembre 2013 Les cellules stromales mésenchymateuses: un potentiel de traitement Dr N. Meuleman, Pr D. Bron et Dr L. Lagneaux Service d hématologie Institut Jules Bordet La découverte des cellules stromales mésenchymateuses Les cellules souches hématopoïétiques en provenance de la moelle osseuse sont responsables de la fabrication des cellules du sang (globules blancs, plaquettes, globules rouges). Elles sont largement utilisées en clinique dans le cadre du traitement par greffes de moelle osseuse des cancers hématologiques tels que les leucémies. C est en étudiant ces cellules et leur environnement que l on a découvert un nouveau type de cellules: les cellules stromales mésenchymateuses. Les cellules stromales mésenchymateuses entourent les cellules souches hématopoïétiques et supportent la fabrication des cellules sanguines. Aujourd hui, les recherches réalisées nous ont permis de comprendre qu elles possèdent bien d autres fonctions mais aussi qu elles sont présentes dans de nombreux tissus humains. Amplification et source des cellules stromales mésenchymateuses Les cellules stromales mésenchymateuses ont un haut pouvoir de prolifération. Placées dans un milieu de culture adéquat, elles se multiplient et permettent l obtention, en quelques semaines, d un nombre suffisant de cellules permettant d envisager diverses applications cliniques. Les cellules stromales mésenchymateuses peuvent facilement être ponctionnées de la moelle osseuse bien que l on ait découvert qu elles sont également présentes dans la majorité des tissus du corps humains. Ainsi, en plus de la moelle osseuse, différentes sources, plus facilement accessibles, peuvent être envisagées dans le cadre d études cliniques: notamment le tissu adipeux et le sang de cordon ombilical. Les propriétés des cellules stromales mésenchymateuses et leur potentiel 1. Soutien de l hématopoïèse : les cellules stromales mésenchymateuses font partie de l environnement - le stroma - de la moelle osseuse. Elles secrètent de nombreux facteurs de croissance, indispensables au fonctionnement des cellules souches hématopoïétiques et donc à la fabrication des cellules du sang. Différentes études Définitions Cellules souches hématopoïétiques : cellules présentes dans la moelle des os et responsables de la fabrication des cellules sanguines : globules blancs, globules rouges et plaquettes. fonction hématologique ou médullaire : capacité des cellules souches hématopoïétiques à assurer la fabrication des cellules sanguines. système immunitaire : mécanisme de défense de l organisme contre les infections, les maladies. Dans le cadre des greffes, il est parfois responsable de réactions de rejet.

7 Bordet news - décembre insoupçonné Laurence Lagneau et le Dr Nathalie Meuleman cliniques ont montré leur intérêt dans la récupération hématologique après une greffe de cellules souches hématopoïétiques. C est ainsi que certains de nos travaux ont montré que l infusion de cellules stromales mésenchymateuses, chez des patients ne récupérant pas une bonne fonction hématologique après la réalisation d une allogreffe de moelle, permettait dans certains cas la récupération d un taux normal de cellules sanguines et donc, de ne plus dépendre de transfusions. 2. Plasticité : dans des milieux de culture et en présence de facteurs de croissance adéquats, les cellules mésenchymateuses peuvent se différencier en d autres types de cellules telles que des cellules musculaires, osseuses, cartilagineuses, adipeuses voire même des neurones. Ces découvertes ouvrent la porte à une nouvelle ère de traitements, celle de la thérapie cellulaire. Leur action dans la réparation tissulaire peut se faire via deux mécanismes : D une part, au travers de la sécrétion de facteurs de croissance qui stimulent les cellules du tissu lésé, accélérant leur croissance et donc la guérison, D autre part en se différenciant et en remplaçant elles-mêmes les cellules du tissu à réparer. De nombreuses études sont en cours afin d évaluer le potentiel thérapeutique de ces cellules dans certaines maladies neurologiques, dans les infarctus du myocarde, dans les atteintes cartilagineuses ou osseuses Actuellement, nous étudions leur application potentielle dans les atteintes osseuses liées à certains cancers (comme le myélome multiple) ou à certaines toxicités de leurs traitements (ostéonécrose). 3. Rôle immunitaire : Une autre fonction des cellules mésenchymateuses est leur capacité à inhiber la réaction du système immunitaire du patient. En effet les cellules du système immunitaire se retournent parfois contre le malade lui-même après une greffe de cellules ou de tissus provenant d un donneur. Cette propriété a déjà été étudiée dans des protocoles cliniques pour lutter contre les réactions de rejet dans le cadre des greffes de cellules souches hématopoïétiques et dans les greffes d autres organes solides (transplantation hépatique, rénale, ). Mais d autres portes s ouvrent aujourd hui dans le traitement de maladies dites auto-immunes, où le système immunitaire se retourne contre certains de ses propres organes. Conclusion Nous sommes tous porteurs de cellules stromales mésenchymateuses dont le champ d applications thérapeutiques ne cesse d augmenter. On comprend dès lors l engouement qu elles suscitent et les perspectives, jusqu alors insoupçonnées, qu elles ouvrent en clinique.

8 8 Bordet news - décembre 2013 Les banques de sang A. Delforge, C. Dorval, A. Sauvage, V. Vanpevenage, C. De Bruyn, Pr. D. Bron Unité de Thérapie Cellulaire Hématologique, Institut Jules Bordet. Alain Delforge Historique La greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) est devenue le traitement de choix d un nombre croissant d hémopathies malignes, de déficits médullaires et d affections héréditaires. Cependant, malgré le nombre croissant de donneurs volontaires, seuls 30 % des patients trouvent un donneur compatible. De plus, cette recherche est souvent longue et parfois irréalisable dans les affections rapidement évolutives. Le sang de cordon ombilical constitue une source alternative de CSH. La première greffe allogénique familiale a été réalisée avec succès chez un enfant atteint d anémie de Fanconi (maladie génétique rare) en Depuis, de nombreuses greffes familiales et nonfamiliales ont été réalisées principalement chez des enfants. Caractéristiques du sang de cordon Bien que présentes en plus faible quantité que les CSH provenant de la moelle osseuse, les CSH du sang de cordon sont plus immatures et ont un potentiel de prolifération plus important. Le sang de cordon contient également une population lymphocytaire moins alloréactive (réagissant moins aux antigènes du receveur), ce qui permet de réaliser des greffes avec une incompatibilité partielle du système HLA (molécules à la surface des cellules permettant l identification par le système immunitaire) sans augmentation significative de la maladie du greffon contre l hôte (GVHD), complication fréquente dans les greffes de CSH. Banques de sang de cordon L augmentation de la demande de sang de cordon a nécessité l implantation dans le monde de plusieurs banques de conservation (New-York, Milan, Londres, Dusseldorf, Barcelone, Paris, Bruxelles, Liège, Leuven...). D autre part, l accroissement du nombre de cordons prélevés a nécessité la mise en place de contrôles de qualité de manière à standardiser les procédures de prélèvement (bilan immunitaire de la maman, caractérisation des cellules prélevées, phénotype HLA) et de cryoconservation. Les critères de qualité sont établis par l organisation internationale FACT-Netcord. La recherche d un sang de cordon compatible peut être réalisée via les registres nationaux ou via le réseau Netcord qui centralise plus de de échantillons dont répertoriés dans les registres belges. Le suivi des patients transplantés (25.000) est quant à lui réalisé au sein d'eurocord. La Belgique compte actuellement 5 banques de sang de cordon : Leuven (KUL), Gent (RUG), Liège (Ulg), Louvain (UCL) et Bruxelles (ULB). Perspectives L utilisation de plusieurs sangs de cordon pour greffer un même patient a permis d étendre l utilisation de cette source de cellules souches à des adultes. L approche par transplantation de deux sangs de cordon pour augmenter

9 Bordet news - décembre de cordon istock Henrik5000 l apport en cellules souches hématopoïétiques est certainement la plus prometteuse aujourd hui. Une double transplantation accélère en effet la prise de greffe, réduit la mortalité directement liée à celle-ci et entraîne un moindre risque de rechute. Organisation de notre banque de sang de cordon L activité de la banque de sang de cordon de l Institut Bordet, qui a vu le jour en 1994, est exclusivement dédiée à une utilisation anonyme et publique. Nous conservons du sang de cordon dans le but de le distribuer à des patients compatibles avec le donneur dont l identité n est bien sûr pas divulguée. Ces dons sont entièrement gratuits et leur usage est destiné à la communauté internationale. Toutefois, nous pouvons, sur prescription médicale exclusivement, conserver des sangs de cordon pour un usage autologue ou familial s il existe des arguments médicaux fondés indiquant que cette conservation pourrait être bénéfique ultérieurement au donneur lui-même (autologue) ou a un membre de sa famille souffrant d une affection pouvant être traitée par une greffe de cellules souches (allogénique familiale). La banque est accréditée par le Ministère de la Santé (AFMPS) et FACT-Netcord (USA). Considérations éthiques Parallèlement à l implantation des banques publiques de sang de cordon dans lesquelles le sang de cordon est un don anonyme fait à la communauté internationale, de nombreuses banques privées ont vu le jour. Ces banques proposent aux futures mamans de garder le sang de cordon de leur bébé en vue d une utilisation autologue ultérieure dans le cas fort improbable où l enfant donneur développerait une pathologie qui pourrait être traitée par une greffe de CSH. L utilité de ce type de banque commerciale a été formellement dénoncée par la communauté médicale et est actuellement interdite en Belgique. Outre le prix non négligeable demandé aux mamans pour conserver le sang de cordon de leur enfant, il est essentiel que ces mères soient bien informées qu il existe des banques «publiques» gratuites où bien sûr, le sang de cordon est anonyme mais pourra être retrouvé, si un besoin apparaissait pour l enfant ou un membre de sa famille.

10 10 Bordet news - décembre 2013 Une clinique pluridisciplinaire de l Intime à l Institut Jules Bordet Dr Bénédicte Michel, Responsable de la Clinique de l'intime, Institut Jules Bordet Le Dr. B. Michel Malgré les progrès thérapeutiques de ces dernières années et les réelles chances de guérison de nombreux cancers, être confronté à cette maladie reste un bouleversement dans la vie des patients et de leurs proches. Ce bouleversement se marque dans toutes les dimensions de la vie de celui qui y est confronté, des plus sociales aux plus intimes. En particulier, la confrontation au cancer et à ses traitements peut entraîner un bouleversement dans la sexualité des patients et de leurs partenaires. De nombreuses recherches montrent que la maladie cancéreuse et les traitements qui en découlent perturbent très souvent la vie intime et sexuelle. Ces mêmes études montrent que ces perturbations peuvent perdurer bien longtemps après la fin des traitements. Près de trois patients sur quatre atteints de cancer souffrent ainsi de dysfonctions sexuelles. Chaque couple, confronté à la maladie, doit ainsi faire face à des changements physiologiques, psychologiques et relationnels. La dimension physiologique est liée aux conséquences du cancer lui-même, du traitement de celui-ci ou du traitement des symptômes associés. S il semble évident que les cancers liés à la sphère sexuelle (sein, prostate, utérus) ont un impact significatif sur les couples qui y sont confrontés, tous les cancers sont susceptibles d entraîner des difficultés

11 11 " Parler de son intimité en toute intimité " istock_globalstock conjugales et sexuelles. Les traitements comme la chirurgie, la radiothérapie, l hormonothérapie et surtout la chimiothérapie ont tous un impact sur la santé sexuelle du patient et de son partenaire. Les nausées, la fatigue, la douleur interfèrent également. Si ces difficultés touchent les patients, la fatigue, la dépression ou l anxiété peuvent également affecter les partenaires et entraîner des modifications physiologiques susceptibles d altérer leur propre santé sexuelle. En ce qui concerne la dimension psychologique, retenons le choc lié à l annonce du diagnostic, les changements de l image corporelle, le syndrome dépressif secondaire et la détresse des patients et de leurs proches. Autant de facteurs susceptibles d atteindre tant le patient que son partenaire et d avoir des conséquences importantes sur leur vie intime et sexuelle. La relation elle-même est modifiée dès l annonce du cancer et implique une adaptation du couple à la situation. Selon son histoire, ses habitudes, sa cohésion, sa manière de pouvoir s adapter aux changements ou aux désaccords, sa capacité à communiquer tant au sujet du cancer que de son intimité, chaque couple tentera de s adapter au mieux au cancer et à ses conséquences physiologiques, psychologiques et sociales. Le sujet de la sexualité reste néanmoins un tabou, tant pour les patients que pour les soignants. Si de nombreuses études montrent que les patients désirent dans leur grande majorité que cet aspect soit abordé par les soignants, et ce dès le début de la prise en charge, bon nombre d études montrent également la difficulté que patients, partenaires et soignants ont à aborder ce sujet. Pour répondre à ce besoin, l Institut Jules Bordet vient de mettre en place une Clinique de l Intime proposant des consultations d oncosexologie. Celles-ci ont pour objectif d améliorer la santé sexuelle du patient et du couple confrontés au cancer. Conduites de manière multi-disciplinaire, elles offrent au patient et à son partenaire la possibilité d exprimer librement et en toute confiance les angoisses, les questions et les appréhensions face aux répercussions du cancer sur le corps et les émotions, la sexualité et l intimité. On y propose d évaluer les difficultés intimes et sexuelles présentes depuis l apparition du cancer ou le début des traitements, d apporter des informations relatives à l impact du cancer et de ses traitements sur la vie intime et sexuelle, de soutenir les patients et leur partenaire dans l adaptation de leur vie intime au cancer et à ses conséquences et de prendre en charge de manière multidisciplinaire les difficultés intimes et sexuelles. Ces consultations s adressent à toute personne atteinte d un cancer et/ou son partenaire. Elles se déroulent sous forme d entretien individuel ou en couple. L équipe est constituée du Dr. Michel, médecin, de Mme Delmelle, infirmière et de Mr Libert, psychologue. Ils sont tous trois sexologues.` Vous pouvez prendre rendez-vous en toute discrétion au 02/

12 12 Bordet news - décembre 2013 M. et Mme Philippe Gillion entourés de leurs deux filles Une superbe initiative au profit des 'Amis' Organisée à l initiative de Miene Gillion et d un comité de femmes engagées, la soirée 'Hope for Bordet' a réuni, le 25 septembre dernier, près de 500 personnes à 'The Egg' pour une grande soirée au profit des'amis' et de la recherche. Le résultat fut à la hauteur de toutes les espérances. Avec la complicité de Christie s, quelques lots exceptionnels ont été mis aux enchères. Mais le clou de la soirée aura été le concert surprise d Axelle Red, qui a exceptionnellement accepté de chanter quelques-uns de ses plus grands succès. Une soirée riche en émotions organisée grâce à une équipe de choc que nous remercions encore de tout cœur! M. et Mme Alain van Campenhoudt Les organisatrices de la soirée M. Jehan Delacroix et Madame Marielle Ducarme M. et Mme Victor Zwart

13 M. et Mme Bruno Verney Jean-Pierre Tordeurs et Ghislaine Arabian 13 Mme et M Bernard Moortgat avec leur fille M. et Mme Alain De Pauw Mme et M. Pierre Marx et Mme Jehan Delacroix Le Pr P. Flamen et Laura Belenguer Axelle Red pour un inoubliable moment de solidarité M. Hugues Ducobu et Mme Régine t kind de Roodebeek La Commissaire priseur de Christies' Mme et M. François Didisheim Le Pr Maurice Sosnowski et Mme Tilda Rousso Mme et M. François La Haye La Comtesse et le Comte Ferdinand de Lesseps et le Vicomte et la Vicomtesse Rodolphe de Spoelberch M. et Mme Amaury de Solages et Mme et M. Jean-Manuel de Solages

14 De g. à dr. Régine t kind de Roodebeek, Hugues Ducobu, Baron Alain Philippson accompagné de Madame et de Monsieur Jean Van Hamme, Monsieur et madame Pierre Goldschmidt '1001 nuits' au profit de la recherche C est au Théâtre Royal du Parc que 'Les Amis' ont organisé avec succès leur traditionnelle soirée de gala le 29 septembre dernier. Une soirée placée une nouvelle fois sous le signe de la convivialité et qui a permis à un public fidèle de découvrir une version des '1001 Nuits' actualisée par la metteuse en scène Dominique Serron. Merci à tous ceux qui ont participé à ce succès! ,2. Christiane Swennen et le Dr Jean Alexiou 3,4,5. Madame Brotchie, Françoise Schepmans et le Baron Brotchie 6,7. Le Professeur Guy Andry et son épouse 8, 9. Le Professeur Maurice Sosnowski et Eric de Keuleneer et ci-dessous, les navettes que Motor Village a généreusement mises à disposition des 'Amis' , 11, 12, 13. Ariane Cambier, Marie-Paule Bourguet (Boa Press), Madame et Monsieur Christian Jourquin

15 Bordet news - Avril L équipe de l Institut Bordet Le Dr Tkint de Roodenbeke Le Dr Dominique de Valeriola avec Christine Desmedt, la marraine scientifique de La Bruxelloise 5 ème édition de la Bruxelloise Un beau succès! Ariane Cambier et Daniel Lagase Le 15 septembre dernier avait lieu, autour des étangs d Ixelles, la 5 ème édition de la Bruxelloise, une course de femmes -pour la 1ère fois ouverte aux hommes déguisés en femmes - au profit de la recherche contre le cancer du sein à l Institut Bordet. Près de femmes s'étaient données rendez-vous pour ce superbe moment de solidarité sportive qui a permis à Daniel Lagase, l organisateur, de remettre aux 'Amis' un chèque de euros! Merci à tous pour cette belle mobilisation! L'équipe Delta Lloyd qui s'est très fortement mobilisée Céline Nachtergal et Corinne Rossa (Delta Lloyd) Fabienne Nezer (Delta Lloyd) Une course pour la 1 ère fois ouverte aux hommes déguisés en femme...

16 Les '101 Tables pour la Vie', l événement annuel phare des 'Amis', fêteront, le 22 mai prochain, leur 10 ème anniversaire. L occasion de mettre les petits plats dans les grands et de faire de cette édition un moment exceptionnel riche en surprises. Réservez donc dès aujourd hui la date dans votre agenda! Cette année encore, 'Les Amis' s associeront à Paris Match qui consacrera une édition spéciale de ses Carnets à cet événement extraordinaire! Le 22 mai ans Info : 02/

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder Le don de cellules souches M.Lambermont Pascale Van Muylder 1 Pourquoi avons-nous recours à la greffe de CSH? Certaines maladies causent la destruction ou un fonctionnement anormal de la moelle osseuse.

Plus en détail

ROTARY INTERNATIONAL District 1780 Rhône-Alpes Mont-Blanc Don volontaire de cellules souches

ROTARY INTERNATIONAL District 1780 Rhône-Alpes Mont-Blanc Don volontaire de cellules souches ROTARY INTERNATIONAL District 1780 Rhône-Alpes Mont-Blanc Don volontaire de cellules souches Le don de cellules souches Jean VIVIN 04/2013 1-Nature du problème : 2- Technique Les leucémies représentent

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse 1. La moelle osseuse : un rôle vital pour le corps humain Page 2/23 1.1. Qu est ce que la moelle osseuse? La moelle osseuse est indispensable à la

Plus en détail

Le don. de sang placentaire. Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique. Document destiné aux professionnels de santé

Le don. de sang placentaire. Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique. Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé 2 EDITION Etablissement relevant du ministère de la santé Le don de sang placentaire Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique

Plus en détail

Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang

Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang Pour des raisons de simplification, les dénominations masculines s appliquent également aux femmes. La transplantation de cellules souches du

Plus en détail

Don de moelle osseuse. pour. la vie. Agence relevant du ministère de la santé. Agence relevant du ministère de la santé

Don de moelle osseuse. pour. la vie. Agence relevant du ministère de la santé. Agence relevant du ministère de la santé Don de moelle osseuse Engagez-VOUS pour la vie 1 Pourquoi devenir veilleur de vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail

l'institut Paoli-Calmettes (IPC) réunit à la Villa Méditerranée les 29 et 30 mai 2015

l'institut Paoli-Calmettes (IPC) réunit à la Villa Méditerranée les 29 et 30 mai 2015 ANNONCE PRESSE Un donneur pour chaque patient en attente d'une greffe de moelle osseuse, de la chimère à la réalité grâce à la révolution de la greffe haplo mismatch Marseille, le 26 mai 2015. L'Institut

Plus en détail

SAUVEZ UNE VIE... EN DONNANT LA VIE!

SAUVEZ UNE VIE... EN DONNANT LA VIE! SAUVEZ UNE VIE... EN DONNANT LA VIE! SUIVEZ-NOUS SUR : BANQUE PUBLIQUE DE SANG DE CORDON DʼHÉMA-QUÉBEC Lire ce code avec un téléphone intelligent pour accéder à la page S inscrire à la banque de sang de

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

Le don de moelle osseuse

Le don de moelle osseuse Le don de moelle osseuse Enfant, je rêvais de sauver des vies. Aujourd hui, je le fais. Grande cause nationale 2009 Olivier, 4 ans Olivier, 32 ans Établissement relevant du ministère de la santé Le don

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille Guide de Mobilisation de cellules souches pour mon Autogreffe Carnet d informations et de suivi Carnets pour d informations le patient et sa et famille de suivi pour le patient et sa famille AVEC LE SOUTIEN

Plus en détail

Les greffes de cellules souches

Les greffes de cellules souches A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir

Plus en détail

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur F. P u e ch EXTRAIT d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Publié le 10 décembre 2010 N o t a. Le

Plus en détail

Mise à jour du dossier de presse du 2 février 1999 «Organisation d un réseau de sang placentaire en France»

Mise à jour du dossier de presse du 2 février 1999 «Organisation d un réseau de sang placentaire en France» Mise à jour du dossier de presse du 2 février 1999 «Organisation d un réseau de sang placentaire en France» MISE AU POINT DE L ORGANISATION DU RESEAU EN FRANCE, EN 2003 : Aujourd hui, cinq établissements

Plus en détail

Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple

Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple Aline Voidey Soirée de la Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 27 novembre 2014 L hématopoièse Une seule et unique

Plus en détail

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS

L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS L AUTOGREFFE QUELQUES EXPLICATIONS Le traitement de votre maladie nécessite une Chimiothérapie intensive. Cette chimiothérapie qui utilise de fortes doses de médicaments antimitotiques est plus efficace

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Sang de cordon en France : 20 ans après la première greffe, quel état des lieux?

Sang de cordon en France : 20 ans après la première greffe, quel état des lieux? Dossier de Presse 10 avril 2008 Sang de cordon en France : 20 ans après la première greffe, quel état des lieux? Contacts Presse - EFS : Jean-Marc Ouazan - 01 55 93 96 23 - The Desk : Laurence de la Touche

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

Leucémie. Causes, Facteurs de risques

Leucémie. Causes, Facteurs de risques Leucémie La leucémie ou cancer du sang ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques(sang, rate, ganglions, moelle osseuse) est un type de cancer qui entraîne la fabrication par l organisme d un trop grand

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Guide des dons Sang, plasma, plaquettes... et vous, que donnerez-vous? Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors

Plus en détail

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Page d accueil de la rubrique avec un point sur les besoins en sang de la région Page 2 Pourquoi

Plus en détail

Dossier de presse. Le don de sang sur les lieux fixes de collecte. Juin 2013. Contact presse :

Dossier de presse. Le don de sang sur les lieux fixes de collecte. Juin 2013. Contact presse : Dossier de presse Le don de sang sur les lieux fixes de collecte Juin 2013 Contact presse : EFS Île-de-France Pôle Relations institutionnelles et communication d image Audrey Larquier : audrey.larquier@efs.sante.fr

Plus en détail

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Les Applications industrielles et commerciales s cellules souches Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Matthieu COUTET, Responsable du Pôle Jean-François RAX, Business Analyst 1 Plan Cellules souches

Plus en détail

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Introduction Cette brochure vise à vous familiariser avec la greffe de cellules hématopoïétiques (GCH). Elle présente en quelques

Plus en détail

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC?

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? On vous a diagnostiqué une leucémie myéloïde chronique (LMC) et il se peut que vous ayez déjà débuté un traitement. Le traitement de la LMC dépend largement

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Sang, plasma, plaquettes... Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors de son accouchement à reprendre des forces,

Plus en détail

à Mulhouse un centre pionnier de recherche médicale

à Mulhouse un centre pionnier de recherche médicale à Mulhouse un centre pionnier de recherche médicale 25 ans de lutte contre les leucémies et l infarctus du myocarde Fondé en 1987 par le Professeur Philippe Hénon et localisé au sein de l Hôpital du Hasenrain

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

LES 10 ANS DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE A L AGENCE DE LA BIOMEDECINE

LES 10 ANS DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE A L AGENCE DE LA BIOMEDECINE LES 10 ANS DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE A L AGENCE DE LA BIOMEDECINE Dr Evelyne MARRY Directrice DIRECTION PRELEVEMENT GREFFE - CSH Agence de la biomédecine 1 LE REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE

Plus en détail

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte

GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte GUIDE PATIENT - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge des leucémies aiguës de l adulte Mars 2012 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour faciliter la discussion sur

Plus en détail

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner?

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Malika Benkerrou Site de référence pédiatrique national sur la drépanocytose Hôpital Robert Debré, Paris 3èmes Journées de la Drépanocytose en Martinique

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Communiqué de presse. Saint-Denis, le 16 novembre 2005

Communiqué de presse. Saint-Denis, le 16 novembre 2005 FRANCE GREFFE DE MOELLE FICHIER NATIONAL DE DONNEURS DE CELLULES SOUCHES HÉMATOPOÏÉTIQUES Communiqué de presse Saint-Denis, le 16 novembre 2005 16 novembre 2005. Dans le monde et pour tous les patients

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de la leucémie lymphoïde chronique Septembre 2011 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 RAPPORT au nom de la Commission I (Biologie Immunologie Génétique) Les banques de sang de

Plus en détail

Guide Classes CM1-CM2

Guide Classes CM1-CM2 Guide Classes CM1-CM2 Vous souhaitez monter un projet d information, un événement, une action en soutien à une association? L association Laurette Fugain a besoin de vous! SOMMAIRE Présentation de l association

Plus en détail

Enquête sur le don de moelle osseuse

Enquête sur le don de moelle osseuse Enquête sur le don de moelle osseuse Réalisée auprès des étudiants de première année à l Université de Poitiers en septembre 2012 En France, pour que leur vie continue, 2 400 malades ont besoin d un don

Plus en détail

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER

ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER ANEMIE ET THROMBOPENIE CHEZ LES PATIENTS ATTEINTS D UN CANCER Dr Michael Hummelsberger, Pr Jean-Gabriel Fuzibet, Service de Médecine Interne, Hôpital l Archet, CHU Nice 1. ANEMIE L étiologie de l anémie

Plus en détail

Dons, prélèvements et greffes

Dons, prélèvements et greffes Dons, prélèvements et greffes Donneur : d une vie à une autre... Chaque année, en France, plus de 10000 malades attendent une greffe afin de continuer à vivre ou d améliorer une existence lourdement handicapée.

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Quand la maladie vient compliquer la transition de l adolescence vers le merveilleux monde des adultes Développement d une clinique pour adolescents greffés Marie-France Vachon, M.Sc.Inf., CPON, CSIO,

Plus en détail

Le prélèvement de moelle. osseuse. Agence relevant du ministère de la santé

Le prélèvement de moelle. osseuse. Agence relevant du ministère de la santé Le prélèvement de moelle osseuse Agence relevant du ministère de la santé Vous êtes compatible avec un patient qui a besoin d une greffe 1 Avant le prélèvement La date du prélèvement La date du prélèvement

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

Banque de Sang Placentaire Ce qu on dit qui est possible! Ce qu on dit qui est faux!

Banque de Sang Placentaire Ce qu on dit qui est possible! Ce qu on dit qui est faux! Banque de Sang Placentaire Ce qu on dit qui est possible! Ce qu on dit qui est faux! Dr Marion Baudard Directeur Médical, Coordinateur des Sites de Collecte Banque de Sang Placentaire du CHRU de Montpellier

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer PO 3.2.2 version n 1 page1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Procédure de recueil de consentements du donneur Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer Date d application : 1/12/2007

Plus en détail

LE CANCER C EST QUOI? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN ORGANE NORMAL ET UN ORGANE ATTEINT PAR LE CANCER? Organe normal Organe précancéreux Cancer

LE CANCER C EST QUOI? QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN ORGANE NORMAL ET UN ORGANE ATTEINT PAR LE CANCER? Organe normal Organe précancéreux Cancer LE CANCER C EST QUOI? Généralement, le cancer se présente sous la forme d une tumeur, d une masse, qui se développe dans un organe. Les tumeurs solides, qui représentent 90% de tous les cancers, se distinguent

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

Lutte contre le cancer

Lutte contre le cancer Institut Paoli-Calmettes unité de Transplantation et de Thérapie cellulaire Lutte contre le cancer Greffe de moelle osseuse : une nouvelle unité de pointe pour permettre à un plus grand nombre de patients

Plus en détail

Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur

Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Jessica FRIPPIAT Psychologue clinicienne Service d Hémato-oncologie Unité de Psychologie Hôpital Universitaire des enfants Reine Fabiola

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Qu est-ce qu une greffe de rein par échange de bénéficiaires?

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Qu est-ce qu une greffe de rein par échange de bénéficiaires? Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires Qu est-ce qu une greffe de rein par échange de bénéficiaires? Le Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires. Notre

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Touchant près de 600 nouvelles personnes chaque année en France, la leucémie myéloïde chronique est une maladie affectant les cellules du sang et de la moelle osseuse (située au cœur

Plus en détail

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE.

2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS CANCER ET ACCOMPAGNEMENT DU PHARMACIEN : UN PREMIER PAS VERS LA RÉSILIENCE. 2È JOURNÉE NATIONALE DE FORMATION DES PHARMACIENS Avec le Haut Patronage de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative CANCER ET ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Lymphome non hodgkinien

Lymphome non hodgkinien Lymphome non hodgkinien Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca LYMPHOME NON HODGKINIEN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du cancer presque

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer

Les tumeurs osseuses. Causes. Symptômes. Diagnostic. Traitement. Pronostic. Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses Causes Symptômes Diagnostic Traitement Pronostic Une information de la Ligue suisse contre le cancer Les tumeurs osseuses lent chondrosarcomes. Une des formes de cancer osseux, composé

Plus en détail

ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES

ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES R. Belhadj, R.Ahmed Nacer, F.Mehdid, M.Benakli, N.Rahmoune, M.Baazizi, F. Kaci, F.Harieche, F.Zerhouni,

Plus en détail

L aplasie médullaire idiopathique

L aplasie médullaire idiopathique L aplasie médullaire idiopathique La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus Madame, Monsieur, Cette fiche est destinée à

Plus en détail

Accrédité par l AABB. www.progenicscryobank.com

Accrédité par l AABB. www.progenicscryobank.com La conservation du sang ombilical de votre bébé à la naissance pourrait bien plus tard sauver la vie de votre enfant et celle d autres membres de votre famille www.progenicscryobank.com Accrédité par l

Plus en détail

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin

Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Maladie de Hodgkin ou lymphome de Hodgkin Ce que vous devez savoir Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca MALADIE DE HODGKIN Ce que vous devez savoir Même si vous entendez parler du

Plus en détail

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires.

DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. Produits de thérapie cellulaire DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la réglementation sur les thérapies cellulaires. DIAPOSITIVE 2 La fabrication des thérapies cellulaires est examinée par la Division

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Centre Hospitalier Pontoise Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Chef de service : Dr Hugo GONZALEZ Accueil secrétariat 01 30 75 49

Plus en détail

La maladie de Huntington, une maladie du cerveau

La maladie de Huntington, une maladie du cerveau Actualités à propos de la recherche sur la maladie de Huntington. Expliqué simplement. Écrit par des scientifiques. Pour la communauté mondiale HD. La greffe de moelle osseuse dans la maladie de Huntington

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT Les étapes du don de rein DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT concerner CHACUN le don du vivant 3 /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

G U I D E D I N F O R M A T I O N S. Don de Moelle Osseuse : Comment aider les malades en attente de greffe? Edition 2010 mise à disposition par

G U I D E D I N F O R M A T I O N S. Don de Moelle Osseuse : Comment aider les malades en attente de greffe? Edition 2010 mise à disposition par G U I D E DON DE MOELLE OSSEUSE : Comment aider les malades en attente de greffe? Don de Moelle Osseuse : Comment aider les malades en attente de greffe? D I N F O R M A T I O N S Edition 2010 mise à disposition

Plus en détail

Le plus solide lien pour redonner la vie

Le plus solide lien pour redonner la vie La lettre de France ADOT 72 Membre de la Fédération FRANCE ADOT Reconnue d utilité publique Mars 2011 Le mot de la présidente Chers Amis, Chers adhérents, Don d organes, Don de moelle osseuse, Ils ont

Plus en détail

Thérapies par cellules souches dans la SEP

Thérapies par cellules souches dans la SEP Thérapies par cellules souches dans la SEP Rédigé en partenariat avec Sommaire Introduction 3 Qu est-ce que la SEP? 4 Que sont les cellules souches? 5 Qu est-ce qu une thérapie par cellules souches? 6

Plus en détail

PUIS-JE DONNER UN REIN?

PUIS-JE DONNER UN REIN? Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires PUIS-JE DONNER UN REIN? Réponses aux questions que se posent les personnes souhaitant faire un don de rein non dirigé Vous vous posez beaucoup

Plus en détail

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate

G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E. La prise en charge du cancer de la prostate G U I D E P A T I E N T - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge du cancer de la prostate Juin 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

Dossier «Maladies du sang» Mieux les connaître pour mieux comprendre les enjeux liés au don de sang

Dossier «Maladies du sang» Mieux les connaître pour mieux comprendre les enjeux liés au don de sang Dossier «Maladies du sang» Mieux les connaître pour mieux comprendre les enjeux liés au don de sang Maladies du sang Objectif de ce dossier Les demandes des médias portent régulièrement sur les usages

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117

Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117 Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117 Utilisation des cellules souches issues du sang de cordon ombilical, du cordon lui-même et du placenta et leur

Plus en détail

Dossier thématique. de la Fondation de l'avenir THERAPIE CELLULAIRE SOMMAIRE. B - Cellules fonctionnelles, précurseurs et cellules souches

Dossier thématique. de la Fondation de l'avenir THERAPIE CELLULAIRE SOMMAIRE. B - Cellules fonctionnelles, précurseurs et cellules souches Dossier thématique de la Fondation de l'avenir THERAPIE CELLULAIRE SOMMAIRE I Qu est ce que la thérapie cellulaire A - Approche de définition B - Cellules fonctionnelles, précurseurs et cellules souches

Plus en détail

n 2 2013 SANGPOURSANG le magazine d information du don du sang prenez votre envol! don de cellules souches

n 2 2013 SANGPOURSANG le magazine d information du don du sang prenez votre envol! don de cellules souches n 2 2013 SANGPOURSANG le magazine d information du don du sang prenez votre envol! don de cellules souches 2 LE sommaire le sommaire L édito 03 «Un don de cellules magiques!» SANG%témoignage 04 «Pouvoir

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION ET D AIDE À LA DÉCISION À L USAGE DES PARENTS ÉDITION 2008

LIVRET D INFORMATION ET D AIDE À LA DÉCISION À L USAGE DES PARENTS ÉDITION 2008 Mon enfant va recevoir une allogreffe de moelle LIVRET D INFORMATION ET D AIDE À LA DÉCISION À L USAGE DES PARENTS ÉDITION 2008 Coordonné par Michel DUVAL et Dominique DAVOUS, en partenariat avec l Espace

Plus en détail

L INSUFFISANCE CARDIAQUE

L INSUFFISANCE CARDIAQUE L INSUFFISANCE CARDIAQUE EXISTE-T-IL DES TRAITEMENTS À BASE DE CELLULES SOUCHES POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE? Bien qu aucun traitement à base de cellules souches pour l insuffisance cardiaque n ait encore

Plus en détail

Les leucémies chroniques

Les leucémies chroniques 3.1.8 9 0 8989 A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous

Plus en détail

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome

Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Le cancer des glandes surrénales Corticosurrénalome Vous avez appris que vous avez un cancer des glandes surrénales. Cette fiche vous aidera à mieux comprendre la maladie et les traitements possibles.

Plus en détail

Vous connaissez une personne qui souffre d insuffisance rénale chronique

Vous connaissez une personne qui souffre d insuffisance rénale chronique Vous connaissez une personne qui souffre d insuffisance rénale chronique Donner un rein de son vivant peut concerner chacun. Cela s appelle le don du vivant. LE REIN, un organe indispensable à la vie l

Plus en détail

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points)

Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) Lycée M hamdia Année scolaire : 2011/2012 Prof : Saïd Mounir Date : 17/05/2012 Première partie: Restitution + Compréhension (08 points) EXERCIE N O 1: (4 points) : 1 : a-b 2 : b 3 : a-b 4 : d 5 : d 6 :

Plus en détail

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Cadre législatif au Maroc Loi 16/98 relative au don, au prélèvement

Plus en détail

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B O N 5070 du 2 janvier 2003

M.S - Direction de la réglementation et du contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B O N 5070 du 2 janvier 2003 REFERENCE : B O N 5070 du 2 janvier 2003 Décret n 2-01-1643 du 2 chaabane 1423 9/10/2002 pris pour l'application de la loi n 16-98 relative au don, au prélèvement et à la transplantation d'organes et de

Plus en détail

Des déficiences présentes

Des déficiences présentes Des déficiences présentes Comment se fait-il que dans certains cas, le système immunitaire ne fonctionne pas convenablement? Problèmes : 1. Pourquoi certains enfants sont-ils mis sous bulle plastique?

Plus en détail

Les cellules souches du cordon ombilical

Les cellules souches du cordon ombilical Gymnase Cantonal du Bugnon, Lausanne Travail de Maturité 2013 Les cellules souches du cordon ombilical Léo Corsini et Tutrice : Madame Françoise Jaunin Résumé Léo Corsini Pour traiter les maladies comme

Plus en détail

Greffe de cellules souches hématopoïétiques

Greffe de cellules souches hématopoïétiques Greffe de cellules souches hématopoïétiques LIVRET D INFORMATION ET D AIDE À LA DÉCISION À L USAGE DES PATIENTS ÉDITION 2013 Responsabilités Rédaction Dominique Davous, Espace éthique AP-HP, Cent pour

Plus en détail

Ensemble pour la vie!

Ensemble pour la vie! LES AMIS DE L INSTITUT BORDET ASBL P é RIODIQUE TRIMESTRIEL septemre 2012 N 101 BELGIQUE - BELGË P.P./P.B. news B-21 Ensemble pour la vie! Toute l'actualité sur les cancers du sein et de la prostate 2

Plus en détail

Annexe I. Notification de réactions indésirables graves par l établissement :

Annexe I. Notification de réactions indésirables graves par l établissement : Annexe I. Notification de réactions indésirables graves par l établissement : Partie A. Notification rapide d une suspicion de cas de réaction indésirable grave chez un donneur (vivant) (complication liée

Plus en détail

Sexualité, intimité et cancer: mettre fin aux tabous.

Sexualité, intimité et cancer: mettre fin aux tabous. Sexualité, intimité et cancer: mettre fin aux tabous. Aborder, reconnaître et référer pour le mieux-être de la personne atteinte. Joëlle Morin M.A (sexologie) B.Sc (psychologie) Sexologue 8 avril 2011

Plus en détail

PUIS-JE DONNER UN REIN?

PUIS-JE DONNER UN REIN? Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires PUIS-JE DONNER UN REIN? Réponses aux questions que se posent les personnes souhaitant faire un don de rein non dirigé UN DON DE REIN DE

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN

EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN REHAL : actualités et perspectives; 10 ème journée 22 novembre 2012 EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN Dr Azzedine ASSAL Directeur EFS-AQLI LA RÉGION AQUITAINE-LIMOUSIN

Plus en détail