Banque de Sang Placentaire Ce qu on dit qui est possible! Ce qu on dit qui est faux!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Banque de Sang Placentaire Ce qu on dit qui est possible! Ce qu on dit qui est faux!"

Transcription

1 Banque de Sang Placentaire Ce qu on dit qui est possible! Ce qu on dit qui est faux! Dr Marion Baudard Directeur Médical, Coordinateur des Sites de Collecte Banque de Sang Placentaire du CHRU de Montpellier (Directeur: Pr Jean François Schved)

2 La greffe de cellules souches hématopoïétiques issues du cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis, Pr Eliane Gluckman. Enfant atteint de maladie de Fanconi. Donneur: sa soeur HLA identique. Première démonstration que des CSH de sang de cordon permettent une reconstitution hématologique et immunologique à long terme. Cellules CD34+ -Moelle osseuse: 1-3% -Sang périph: <0.15% -Sang après mobilisation: 0.6-2% chez les patients et 1-4% chez les sujets sains. -Sang de cordon: %

3 Avantages des CSH issues du cordon Capacités hématopoïétiques supérieures à celles des CSH de l adulte. Immaturité immunologique. Diminution de la GVH Greffe en mismatch HLA (dès chez l enfant) Possibilité de greffe de 2 (3?) cordons (dix ans plus tard) Compatibilité HLA ABDR Greffes simple cordon Compatibilité entre les 2 cordons pour greffe double USP 6/6 10% 10% 5/6 37% 20% 4/6 52% 40% 3/6 1% 30% Moindre contamination agent infectieux (CMV, EBV ). Pas de risque pour le donneur. Disponibilité immédiate (très pour CSP ou moelle: 2 mois de délai). Source intarissable.

4 Greffe de CSH issues de cordon CD3 4 CD 34

5 Développement des greffes de sang de cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis 1992: développement de banques non apparentées. Milliers Nombre d'usp disponibles (banques publiques) % 9% 91% Apparentées (559) Non apparentées (5403)

6 Développement des greffes de sang de cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis. 1997: critères de choix des donneurs: la dose cellulaire avant le HLA. UCBT dans les maladies malignes (n=925) TRM en fonction du HLA et de la dose de cellules Cumulative incidence p< HLA diff and cell dose < 2 2 HLA diff and cell dose < HLA and cell dose < HLA diff and cell dose >= 2 2 HLA diff and cell dose >= HLA and cell dose >= Days

7 Développement des greffes de sang de cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis. 1998: larges séries rétrospectives confirmant les succès dans diverses maladies. >2000: résultats comparables moelle et cordon chez l enfant. 2002: utilisation chez l adulte. Enfants 13% 9% 23% 15% 1% 3% Adultes 58% 4% 9% Acute leukaemias BMFS SCID Other 15% 17% MDS/CML Haemaglobinopathy Metabolic disease % Acute leukaemias MDS/CML/CLL Lymphoma and myeloma BMFS Other

8 Développement des greffes de sang de cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis. 2004: greffe de 2 cordons et conditionnement non myéloablatif chez l adulte : résultats comparables moelle et cordon chez l adulte. 2006: plus d adultes que d enfant greffés. Enfants n=3560 Adultes n= % % *: données en cours de recueil *

9 Evolution de la source de cellules pour les greffes allogéniques 100% 80% 85,0% 82,3% 82,2% 80,5% 76,8% 73,8% Moelle osseuse Sang périphérique Sang placentaire 60% 40% 20% 0% 12,0% 16,2% 14,9% 3,0% 1,5% 2,9% 57,6% 54,5% 14,9% 19,6% 21,3% 36,0% 40,4% 4,6% 3,7% 4,9% 6,4% 5,1% 49,2% 46,2% 4,6% 45,2% 47,2% 7,6% 39,3% 49,1% 11,6% 50,7% 51,5% 53,6% 35,8% 33,2% 29,7% 13,5% 15,3% 16,7% Greffes de sang de cordon=17% des allogreffes en 2008 (2825 USP cédées).

10 Etude Eurocord: résultats comparés moelle et cordon chez des adultes avec leucémie aiguë RELATIVE RISK UBMT UCBT * * * * P=0.01 P< P>0.001 P= P= * * P=0.46 * P= ANC >0.5 x 10 9 /L * Reference Group Platelets >50 x 10 9 /L Acute GVHD 0.0 Chronic TRM Relapse LFS GVHD N Engl J Med Nov 25;351(22):

11 Etude Eurocord: comparaison moelle et cordon chez des adultes avec leucémie aiguë, survie sans leucémie 100 ADJUSTED PROBABILITY, % BM, matched (n = 367) UCB, > ou=1 Ag MM (n = 150) BM, 1 Ag MM (n = 83) YEARS

12 Un greffon pour chaque patient Probabilité de trouver un donneur de moelle osseuse, hier: Aujourd hui le problème est de faire le bon choix entre: -un donneur géno-identique -un donneur phéno-identique -l utilisation d 1 ou de 2 sangs de cordon

13 Nécessaire extension du Réseau Français de Sang Placentaire France: 16 ème rang pour nbre USP banquées 3 ème rang pour nbre d USP cédées

14 Création de la Banque de Sang Placentaire du CHRU de Montpellier -Objectif ABM 2010 : 11 banques publiques actives, dont 6 banques émergentes. Objectif: cordons en 2013 (8 000 fin 2009). -Banque MTP : 1 des 3 banques CHU (autres sites: EFS, ou mixtes EFS / CHU). Réseau Régional de Maternités Partenaires -Publiques : CHRU Montpellier et CHRU Nîmes. -Privées : Clinique St Roch et Clinique Clémentville. 400 cordons prélevés, 140 banqués la première année prélevés/an, 840 banqués/an dès la 3ième année. -Et les autres CH Perpignan, Clinique St Pierre, Clinique Notre Dame, Clinique Kennedy -Réseau Périnatal Régional Naître en L-R : naissances / an.

15 Du prélèvement à la visite de sécurisation Prénatal Périnatal Postnatal 100% 33% 100 prélevés 50 transformés 36 banqués Enregistrement grossesse / info / remise consentement Sérologies conventionnelles / recueil du consentement CI Vol < 70 ml Pas confor. Pas qualif. Accueil en salle des naissances Pas de CI Prélèvement du sang placentaire Envoi SP, tubes et doc. associés Volume > 70 ml UTC: tests conformité / transformation Conforme EMBSP SN Entretien périnatal complet Visite postnatale Qualif. / Inscription Vérification absence CI Prélèvement mère Convocation / Entretien / Prélèvements

16 Développement des greffes de sang de cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis : développement de banques non apparentées : les greffes HLA incompatibles chez l enfant 1995: établissement d Eurocord Netcord 1997: critères de choix des donneurs: la dose cellulaire avant le HLA 1998: efficacité confirmée dans diverses maladies >2000: résultats comparables moelle et cordon chez l enfant 2002: utilisation chez l adulte 2004: doubles greffes et conditionnements non myéloablatifs chez l adulte : isolement de cellules souches non hématopoïétiques : résultats comparables moelle et cordon chez l adulte 2004?: premier cordon princier 2006: plus d enfants que d adultes greffés 2007: recherche sur la médecine régénératrice

17 Développement des greffes de sang de cordon ombilical 1988: 1ère greffe mondiale à Paris Hôpital Saint Louis : développement de banques non apparentées : les greffes HLA incompatibles chez l enfant 1995: établissement d Eurocord Netcord 1997: critères de choix des donneurs: la dose cellulaire avant le HLA 1998: efficacité confirmée dans diverses maladies >2000: résultats comparables moelle et cordon chez l enfant 2002: utilisation chez l adulte 2004: doubles greffes et conditionnements non myéloablatifs chez l adulte : isolement de cellules souches non hématopoïétiques : résultats comparables moelle et cordon chez l adulte 2006: plus d enfants que d adultes greffés 2007: recherche sur la médecine régénératrice

18 Isolement des cellules souches du sang de cordon Osteogenic differentiation Neurogenic differentiation Telomere length Myogenic differentiation Desmin Karyotype Endothelial differentiation Hepatocyte differentiation Adipogenic differentiation Diapo d E.Gluckman

19 Transplanted USSC improve left-ventricular function and prevent leftventricular dilation and scar formation after acute myocardial infarction (A,B) Macroscopic examination of LV segments with MI and cell injection. There is no visible scar in the cord blood group except of the injection channel (encircled). (C,D) The corresponding area in the control group shows thinning out of the transmural MI. Diapo d E.Gluckman

20

21

22 Les avancées de la recherche justifient-elles la conservation autologue du sang de cordon? Pas de bénéfice prouvé pour la médecine régénérative (peut changer avec les progrès de la recherche). Nombre de cellules? Conditions de congélation /conservation? Les maladies dégéneratives surviennent relativement tard dans la vie: que sera la viabilité des cellules après 50 ans de stockage? Les standards vont changer et ne seront pas compatibles avec les méthodes de collecte et de stockage dans 50 ans. Quelles connaissances seront acquises qui rendront cette pratique obsolète?

23 Banques allogéniques ou banques autologues? Banque publique -Bénéfice prouvé, besoin avéré -Qualité : accréditation -Argent public sans profit -Continuité guarantie -Solidarité -Egalité d accès -Information ouverte -Inventaire global Banque privée -Non prouvé -Variable -Privé, profit -Continuité non guarantie -Compétition avec l allogénique -Inégalité -Biaisée -Pas d inventaire

24 Position concernant les banques autologues (1) Mme Bachelot, Ministre de la santé, devant le Sénat en Novembre 2008: «La France reste au premier rang mondial en nombre de greffes de cordon réalisées et a mis en œuvre un plan sur trois ans afin de disposer de unités de sang placentaire. Il faudra poursuivre nos efforts pour atteindre unités car nous importons 60 % des greffons, ce qui est très coûteux. Notre niveau d'exigence éthique est très élevé, ce qui n'est pas le cas de tous les pays, et nous n'autorisons la conservation de parties du corps humain que pour un usage thérapeutique. Nous confirmons notre refus des banques autologues car on manque de critères scientifiques et nous refusons ce qui entraînerait une rupture d'égalité.»

25 Position concernant les banques autologues (2) Les sociétés savantes françaises (CNGOF, SFGM TC) et européennes ou américaines ont toutes émis les plus fortes réserves sur la pertinence du stockage à visées autologues[i]. Parmi les instances françaises, la dernière à s être exprimée, le Conseil d état, confirme les autres avis, en particulier de l Agence de Biomédecine et du Comité National d Ethique («La priorité doit rester au renforcement des banques publiques existantes»[ii]). [i] ASBMT position statement, Collection and preservation of cord blood for personal use, Biology of Blood and Marrow Transplantation 14:364:2008. [ii]http://www.conseiletat.fr/cde/media/document//etudebioethique

26 Position concernant les banques autologues (3) Circulaire n janvier Section Ethique et Déontologie. Actuellement aucun établissement situé sur le territoire national n est autorisé: -à conserver à des fins autologues le sang placentaire; -à exporter des cellules du sang du cordon ombilical en vue d un usage autologue. En conséquence, l activité de ces structures sur le territoire français comme celle de la société CRYO-SAVE est illégale. Les médecins qui accepteraient a fortiori contre rémunération de participer aux activités de telles sociétés, en distribuant des dépliants ou en effectuant des prélèvements, s exposeraient aux sanctions prévues à l article du code pénal (5 ans d emprissonnement et euros d amende).

27 Morceaux choisis. Dépliant F-----H----- vous ferez tout ce que vous pouvez, maintenant et dans le futur, pour protéger et prendre soin de ce petit être, si dépendant de vous. C est pourquoi, avant la naissance de votre bébé, nous vous informons sur la nécessité de collecter et préserver les cellules souches provenant du sang de cordon ombilical. Des études cliniques récentes, sur la greffe des cellules souches pour la réparation du coeur après un infarctus du myocarde ou une défaillance cardiaque aboutissent à des méthodes thérapeutiques révolutionnaires en médecine régénérative. Les nouveaux domaines d application les plus importants sont le diabète de type 1, les lésions cérébrales et l infirmité motrice cérébrale. Si votre famille a des prédispositions génétiques au cancer ou à d autres maladies, les cellules souches issues du cordon ombilical pourront augmenter les chances de rémission, en cas de maladie.

28 Morceaux choisis. Dépliant F-----H----- La recherche médicale continue à trouver de nouvelles possibilités d utilisation des cellules souches du cordon ombilical et d offrir ainsi une assurance santé pour vos enfants et vous-même. Dès que le sang de cordon est recueilli, il est immédiatement envoyé via un coursier agréé Les cellules souches provenant du sang de cordon sont compatibles à 100% avec l enfant chez qui elles ont été prélevées. Leur utilisation chez l enfant (greffe autologue) est devenue maintenant une pratique médicale courante...cette nouvelle étude indique que plus de 1 personne sur 200 va recevoir une greffe de cellules souches durant sa vie, basée sur l état actuel de l utilisation thérapeutique des cellules souches hématopoïétiques.

29 Autre proposition alléchante

30 Qui elle aussi à un prix

31

32

Le don. de sang placentaire. Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique. Document destiné aux professionnels de santé

Le don. de sang placentaire. Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique. Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé 2 EDITION Etablissement relevant du ministère de la santé Le don de sang placentaire Une source irremplaçable de cellules souches pour la greffe allogénique

Plus en détail

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur F. P u e ch EXTRAIT d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Publié le 10 décembre 2010 N o t a. Le

Plus en détail

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie.

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Qu est ce que le sang de cordon? Le sang de cordon (ou sang placentaire)

Plus en détail

LES 10 ANS DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE A L AGENCE DE LA BIOMEDECINE

LES 10 ANS DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE A L AGENCE DE LA BIOMEDECINE LES 10 ANS DU REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE A L AGENCE DE LA BIOMEDECINE Dr Evelyne MARRY Directrice DIRECTION PRELEVEMENT GREFFE - CSH Agence de la biomédecine 1 LE REGISTRE FRANCE GREFFE DE MOELLE

Plus en détail

ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES

ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES ALLOGREFFE DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOÏETIQUES (CSH) CHEZ 26 PATIENTS ATTEINTS DE β THALASSEMIES MAJEURES R. Belhadj, R.Ahmed Nacer, F.Mehdid, M.Benakli, N.Rahmoune, M.Baazizi, F. Kaci, F.Harieche, F.Zerhouni,

Plus en détail

Mise à jour du dossier de presse du 2 février 1999 «Organisation d un réseau de sang placentaire en France»

Mise à jour du dossier de presse du 2 février 1999 «Organisation d un réseau de sang placentaire en France» Mise à jour du dossier de presse du 2 février 1999 «Organisation d un réseau de sang placentaire en France» MISE AU POINT DE L ORGANISATION DU RESEAU EN FRANCE, EN 2003 : Aujourd hui, cinq établissements

Plus en détail

ROTARY INTERNATIONAL District 1780 Rhône-Alpes Mont-Blanc Don volontaire de cellules souches

ROTARY INTERNATIONAL District 1780 Rhône-Alpes Mont-Blanc Don volontaire de cellules souches ROTARY INTERNATIONAL District 1780 Rhône-Alpes Mont-Blanc Don volontaire de cellules souches Le don de cellules souches Jean VIVIN 04/2013 1-Nature du problème : 2- Technique Les leucémies représentent

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 RAPPORT au nom de la Commission I (Biologie Immunologie Génétique) Les banques de sang de

Plus en détail

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques

La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques La Greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques Professeur Ibrahim Yakoub-Agha CHRU de LILLE (Illustration de J. Cloup, extraite du CD-Rom «greffe de Moelle» réalisé par la société K Noë) La moelle osseuse

Plus en détail

LA CONSERVATION DE SANG DE CORDON OMBILICAL. Guide à l usage des parents

LA CONSERVATION DE SANG DE CORDON OMBILICAL. Guide à l usage des parents LA CONSERVATION DE SANG DE CORDON OMBILICAL Guide à l usage des parents Ce guide a été élaboré par le Comité européen sur la transplantation d organes du Conseil de l Europe (CD-P-TO). Pour plus d information,

Plus en détail

SAUVEZ UNE VIE... EN DONNANT LA VIE!

SAUVEZ UNE VIE... EN DONNANT LA VIE! SAUVEZ UNE VIE... EN DONNANT LA VIE! SUIVEZ-NOUS SUR : BANQUE PUBLIQUE DE SANG DE CORDON DʼHÉMA-QUÉBEC Lire ce code avec un téléphone intelligent pour accéder à la page S inscrire à la banque de sang de

Plus en détail

Campagne d information et de recrutement de volontaires au don de moelle osseuse Lancement de la campagne le 16 novembre 2006

Campagne d information et de recrutement de volontaires au don de moelle osseuse Lancement de la campagne le 16 novembre 2006 Campagne d information et de recrutement de volontaires au don de moelle osseuse Lancement de la campagne le 16 novembre 2006 Eléments de réponses aux questions les plus fréquemment posées sur la moelle

Plus en détail

Sang de cordon en France : 20 ans après la première greffe, quel état des lieux?

Sang de cordon en France : 20 ans après la première greffe, quel état des lieux? Dossier de Presse 10 avril 2008 Sang de cordon en France : 20 ans après la première greffe, quel état des lieux? Contacts Presse - EFS : Jean-Marc Ouazan - 01 55 93 96 23 - The Desk : Laurence de la Touche

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse 1. La moelle osseuse : un rôle vital pour le corps humain Page 2/23 1.1. Qu est ce que la moelle osseuse? La moelle osseuse est indispensable à la

Plus en détail

l'institut Paoli-Calmettes (IPC) réunit à la Villa Méditerranée les 29 et 30 mai 2015

l'institut Paoli-Calmettes (IPC) réunit à la Villa Méditerranée les 29 et 30 mai 2015 ANNONCE PRESSE Un donneur pour chaque patient en attente d'une greffe de moelle osseuse, de la chimère à la réalité grâce à la révolution de la greffe haplo mismatch Marseille, le 26 mai 2015. L'Institut

Plus en détail

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie.

Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. Le don de sang de cordon est un geste indolore, solidaire et gratuit qui sauve des vies. Le sang de cordon, un lien pour la vie. SIREN 508 945 359 - Photographe : Benoit Rajau, Gil Lefauconnier et Thierry

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer

Unité d onco-hématologie pédiatrique. Procédure de recueil de consentements du donneur. Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer PO 3.2.2 version n 1 page1/5 Unité d onco-hématologie pédiatrique Procédure de recueil de consentements du donneur Codification du document : PO 3.2.2 Rédacteur : Dr V Gandemer Date d application : 1/12/2007

Plus en détail

Le don de moelle osseuse :

Le don de moelle osseuse : DON DE MOELLE OSSEUSE Le don de moelle osseuse : se décider aujourd hui, s engager pour longtemps LA MOELLE OSSEUSE ET SA GREFFE La moelle osseuse C est le tissu mou dans le centre du corps des os qui

Plus en détail

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder

Le don de cellules souches. M.Lambermont Pascale Van Muylder Le don de cellules souches M.Lambermont Pascale Van Muylder 1 Pourquoi avons-nous recours à la greffe de CSH? Certaines maladies causent la destruction ou un fonctionnement anormal de la moelle osseuse.

Plus en détail

Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple

Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple Profil médico-économique de plerixafor en remobilisation dans le myélome multiple Aline Voidey Soirée de la Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 27 novembre 2014 L hématopoièse Une seule et unique

Plus en détail

INTERNATIONAL - EUROPE LA SOLIDARITÉ À L ÉCHELLE DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX DE CELLULES SOUCHES HÉMATOPOÏÉTIQUES

INTERNATIONAL - EUROPE LA SOLIDARITÉ À L ÉCHELLE DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX DE CELLULES SOUCHES HÉMATOPOÏÉTIQUES Cette session est animée par le Pr Éliane GLUCKMAN, hématologue, directrice des groupes de recherche Eurocord et Monacord, et le Dr Fabienne POUTHIER - La place des registres de donneurs dans la recherche

Plus en détail

Innovations thérapeutiques en transplantation

Innovations thérapeutiques en transplantation Innovations thérapeutiques en transplantation 3èmes Assises de transplantation pulmonaire de la région Est Le 16 octobre 2010 Dr Armelle Schuller CHU Strasbourg Etat des lieux en transplantation : 2010

Plus en détail

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus

Principales causes de décès selon le groupe d âge. 0 24 25 44 45 64 65 84 85 et plus Module 2 Exercice 1: Cellules souches hématopoïétiques 1. Causes de décès en Suisse (2010) La figure suivante montre les causes de décès les plus fréquentes en Suisse en 2010, telles qu elles ont été relevées

Plus en détail

Plan. Place de la Greffe de Sang Placentaire en pédiatrie. Introduction. Journée régionale du réseau P.O.H.O. Jeudi 8 décembre 2011

Plan. Place de la Greffe de Sang Placentaire en pédiatrie. Introduction. Journée régionale du réseau P.O.H.O. Jeudi 8 décembre 2011 Plan Journée régionale du réseau P.O.H.O Jeudi 8 décembre 2011 Place de la Greffe de Sang Placentaire en pédiatrie Pr V. Gandemer CHU Rennes-Université Rennes1 Introduction Historique du concept de greffe

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

Le don de moelle osseuse

Le don de moelle osseuse Le don de moelle osseuse Enfant, je rêvais de sauver des vies. Aujourd hui, je le fais. Grande cause nationale 2009 Olivier, 4 ans Olivier, 32 ans Établissement relevant du ministère de la santé Le don

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Accrédité par l AABB. www.progenicscryobank.com

Accrédité par l AABB. www.progenicscryobank.com La conservation du sang ombilical de votre bébé à la naissance pourrait bien plus tard sauver la vie de votre enfant et celle d autres membres de votre famille www.progenicscryobank.com Accrédité par l

Plus en détail

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises

Les Applications industrielles et commerciales des cellules souches. Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Les Applications industrielles et commerciales s cellules souches Inserm Transfert Pôle Création d Entreprises Matthieu COUTET, Responsable du Pôle Jean-François RAX, Business Analyst 1 Plan Cellules souches

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail

Don de moelle osseuse. pour. la vie. Agence relevant du ministère de la santé. Agence relevant du ministère de la santé

Don de moelle osseuse. pour. la vie. Agence relevant du ministère de la santé. Agence relevant du ministère de la santé Don de moelle osseuse Engagez-VOUS pour la vie 1 Pourquoi devenir veilleur de vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison

Plus en détail

EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN

EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN REHAL : actualités et perspectives; 10 ème journée 22 novembre 2012 EVOLUTION DE CESSIONS DES PSL ET OBJECTIFS 2013 EN AQUITAINE-LIMOUSIN Dr Azzedine ASSAL Directeur EFS-AQLI LA RÉGION AQUITAINE-LIMOUSIN

Plus en détail

Comment se déroule un don de sang placentaire?

Comment se déroule un don de sang placentaire? Don de sang placentaire Le sang placentaire (appelé aussi sang de cordon car il se trouve dans le cordon ombilical) est le sang qui est issu du placenta. Il renferme une grande quantité de cellules souches

Plus en détail

Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang

Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang Information à un nouveau donneur de cellules souches du sang Pour des raisons de simplification, les dénominations masculines s appliquent également aux femmes. La transplantation de cellules souches du

Plus en détail

Communiqué de presse. Saint-Denis, le 16 novembre 2005

Communiqué de presse. Saint-Denis, le 16 novembre 2005 FRANCE GREFFE DE MOELLE FICHIER NATIONAL DE DONNEURS DE CELLULES SOUCHES HÉMATOPOÏÉTIQUES Communiqué de presse Saint-Denis, le 16 novembre 2005 16 novembre 2005. Dans le monde et pour tous les patients

Plus en détail

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner?

Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Greffe de moelle osseuse: Guérir ou se soigner? Malika Benkerrou Site de référence pédiatrique national sur la drépanocytose Hôpital Robert Debré, Paris 3èmes Journées de la Drépanocytose en Martinique

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès

Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes. Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Aspects réglementaires du don et de la transplantation des organes Mohamed Arrayhani - Tarik Sqalli Service de Néphrologie CHU Hassan II - Fès Cadre législatif au Maroc Loi 16/98 relative au don, au prélèvement

Plus en détail

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources?

Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources? Allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : quelles sources? Moelle osseuse hématopoïétique «Le greffon de moelle osseuse hématopoïétique provenant d un frère ou d une sœur entièrement compatible

Plus en détail

AVIS N 74 LES BANQUES DE SANG DE CORDON OMBILICAL EN VUE D UNE UTILISATION AUTOLOGUE OU EN RECHERCHE

AVIS N 74 LES BANQUES DE SANG DE CORDON OMBILICAL EN VUE D UNE UTILISATION AUTOLOGUE OU EN RECHERCHE comité consultatif national d Éthique pour les sciences de la vie et de la sant É AVIS N 74 LES BANQUES DE SANG DE CORDON OMBILICAL EN VUE D UNE UTILISATION AUTOLOGUE OU EN RECHERCHE Le CCNE a été saisi

Plus en détail

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON

Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Sommaire de la rubrique «Faire un don du sang» Site Internet des villes région Pays de la Loire FAIRE UN DON Page d accueil de la rubrique avec un point sur les besoins en sang de la région Page 2 Pourquoi

Plus en détail

Service de Biothérapies

Service de Biothérapies AP-HP Service de Biothérapies Pr. D. Klatzmann Service de Biothérapies Activités de l unité de thérapie cellulaire Dr. Hélène Trébéden-Negre Plan Définition de la thérapie cellulaire Les autogreffes de

Plus en détail

CONTEXTE SCIENTIFIQUE 1.1. Caractéristiques du sang de cordon ombilical On a constaté que le sang de cordon ombilical était riche, non seulement en cellules sanguines normales, mais également en cellules

Plus en détail

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille

Guide de Mobilisation. de cellules souches pour mon. Autogreffe AVEC LE SOUTIEN DE. Carnet d informations et de suivi pour le patient et sa famille Guide de Mobilisation de cellules souches pour mon Autogreffe Carnet d informations et de suivi Carnets pour d informations le patient et sa et famille de suivi pour le patient et sa famille AVEC LE SOUTIEN

Plus en détail

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Centre Hospitalier Pontoise Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Chef de service : Dr Hugo GONZALEZ Accueil secrétariat 01 30 75 49

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 2159-A. Rapport du Conseil d Etat. Date de dépôt : 24 juillet 2014

Secrétariat du Grand Conseil M 2159-A. Rapport du Conseil d Etat. Date de dépôt : 24 juillet 2014 Secrétariat du Grand Conseil M 2159-A Date de dépôt : 24 juillet 2014 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et MM. Lydia Schneider Hausser, Anne Emery-Torracinta, Melik Özden,

Plus en détail

à Mulhouse un centre pionnier de recherche médicale

à Mulhouse un centre pionnier de recherche médicale à Mulhouse un centre pionnier de recherche médicale 25 ans de lutte contre les leucémies et l infarctus du myocarde Fondé en 1987 par le Professeur Philippe Hénon et localisé au sein de l Hôpital du Hasenrain

Plus en détail

Faut-il autoriser le prélèvement aux HUG de sang foetoplacentaire en vue de conservation dans une banque commerciale?

Faut-il autoriser le prélèvement aux HUG de sang foetoplacentaire en vue de conservation dans une banque commerciale? Conseil d Ethique Clinique Commissions Cluse-Roseraie et Belle-Idée Faut-il autoriser le prélèvement aux HUG de sang foetoplacentaire en vue de conservation dans une banque commerciale? Introduction Dans

Plus en détail

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique

Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Le parcours en greffe de cellules hématopoïétiques : greffe allogénique Introduction Cette brochure vise à vous familiariser avec la greffe de cellules hématopoïétiques (GCH). Elle présente en quelques

Plus en détail

Don de moelle osseuse

Don de moelle osseuse Don de moelle osseuse c est ma chance vous! Agence relevant du ministère de la santé Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de

Plus en détail

Etat des lieux du prélèvement et de la greffe d organes, de tissus et de cellules MAROC

Etat des lieux du prélèvement et de la greffe d organes, de tissus et de cellules MAROC 1 Etat des lieux du prélèvement et de la greffe d organes, de tissus et de cellules MAROC Dr A. BOUDAK / Dr M.H Trabelssi Dir Hôpitaux et dessoins Ambulatoires/M. Santé 6ème colloque France Maghreb sur

Plus en détail

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC?

QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? QUELLES SONT LES OPTIONS DU TRAITEMENT DE LA LMC? On vous a diagnostiqué une leucémie myéloïde chronique (LMC) et il se peut que vous ayez déjà débuté un traitement. Le traitement de la LMC dépend largement

Plus en détail

Ordonnance sur la transplantation d organes, de tissus et de cellules d origine humaine

Ordonnance sur la transplantation d organes, de tissus et de cellules d origine humaine Ordonnance sur la transplantation d organes, de tissus et de cellules d origine humaine (Ordonnance sur la transplantation) Modification du 10 septembre 2008 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance

Plus en détail

Dons, prélèvements et greffes

Dons, prélèvements et greffes Dons, prélèvements et greffes Donneur : d une vie à une autre... Chaque année, en France, plus de 10000 malades attendent une greffe afin de continuer à vivre ou d améliorer une existence lourdement handicapée.

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Rennes Mardi 23 novembre 2010

Rennes Mardi 23 novembre 2010 Rennes Mardi L Etablissement Français du Sang inaugure sa 5 ème banque de sang placentaire Contacts presse : Angélique d Esteve T. 01 77 37 29 91 Courriel : a.desteve@thedesk.fr Stéphanie Kanoui T. 01

Plus en détail

Pour vous aider à trouver la personne qu il vous faut. GUIDE DU PATIENT RÉSEAU DE MOELLE ET DE CELLULES SOUCHES UNIVIE W.SANG.CA WWW.

Pour vous aider à trouver la personne qu il vous faut. GUIDE DU PATIENT RÉSEAU DE MOELLE ET DE CELLULES SOUCHES UNIVIE W.SANG.CA WWW. Pour vous aider à trouver la personne qu il vous faut. GUIDE DU PATIENT RÉSEAU DE MOELLE ET DE CELLULES SOUCHES UNIVIE W.SANG.CA WWW. En 1998, Jim, ici entouré de sa femme et ses enfants, a reçu de la

Plus en détail

LE TYPAGE HLA. Première étape vers la greffe apparentée. Pour vous, pour la vie

LE TYPAGE HLA. Première étape vers la greffe apparentée. Pour vous, pour la vie LE TYPAGE HLA Première étape vers la greffe apparentée Pour vous, pour la vie Introduction Une personne de votre famille a besoin d une allogreffe de cellules souches, aussi connue sous le nom de greffe

Plus en détail

Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117

Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117 Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117 Utilisation des cellules souches issues du sang de cordon ombilical, du cordon lui-même et du placenta et leur

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

Les greffes de cellules souches

Les greffes de cellules souches A qui en parler? Vous cherchez de l aide ou d autres informations? Vous avez besoin de parler? Vous cherchez des informations sur un type de cancer ou ses possibilités de traitement? Vous voulez savoir

Plus en détail

Hématologie et Soins Palliatifs. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud

Hématologie et Soins Palliatifs. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud Hématologie et Soins Palliatifs Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie 1G Centre Hospitalier Lyon Sud Problématiques En Onco-Hématologie Les médecins sont face à des situations souvent très complexes

Plus en détail

Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117

Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117 Comité Consultatif National d'éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé AVIS N 117 Utilisation des cellules souches issues du sang de cordon ombilical, du cordon lui-même et du placenta et leur

Plus en détail

La tanespimycine (17-AAG), un inhibiteur de. la maladie du greffon contre l hôte

La tanespimycine (17-AAG), un inhibiteur de. la maladie du greffon contre l hôte La tanespimycine (17-AAG), un inhibiteur de HSP90, protège la niche intestinale et inhibe la maladie du greffon contre l hôte Evelyne KOHLI UMR INSERM U866 Equipe Carmen Garrido «HSP-Pathies» HSP90 L allogreffe

Plus en détail

Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis.

Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis. Infection à CMV et allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : Expérience du Centre National de Greffe de Moelle Osseuse, Tunis. Tarek Ben Othman Congrès de la STPI, 24 avril 2009 Plan Introduction

Plus en détail

LANCEMENT DU GRAND PRIX FONDATION GENERALE DE SANTE POUR LA THERAPIE CELLULAIRE ET LA MEDECINE REGENERATIVE Communiqué de presse - 13 novembre 2012

LANCEMENT DU GRAND PRIX FONDATION GENERALE DE SANTE POUR LA THERAPIE CELLULAIRE ET LA MEDECINE REGENERATIVE Communiqué de presse - 13 novembre 2012 LANCEMENT DU GRAND PRIX FONDATION GENERALE DE SANTE POUR LA THERAPIE CELLULAIRE ET LA MEDECINE REGENERATIVE Communiqué de presse - 13 novembre 2012 En partenariat avec l Académie des sciences, la Fondation

Plus en détail

OIX EN COMMUN Exprimez votre intention à propos du don d organes et de tissus

OIX EN COMMUN Exprimez votre intention à propos du don d organes et de tissus UN CHOIX EN COMMUN Exprimez votre intention à propos du don d organes et de tissus DEPLIANT-SCELTA-IN-COMUNE-FRANCESE.indd 1 27/04/15 15:49 INFORME TOI, DÉCIDE ET SIGNE À PARTIR D AUJOURD HUI, S EXPRIMER

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

Comité Consultatif de Bioéthique

Comité Consultatif de Bioéthique Comité Consultatif de Bioéthique Avis n 42 du 16 avril 2007 relatif aux banques de sang de cordon ombilical Demande d'avis en date du 26 octobre 2005, De Madame Anne-Marie Lizin, Présidente du Sénat, relative

Plus en détail

Avis No 19. Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques

Avis No 19. Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques C.N.E. Avis No 19 délivré le 22 décembre 2005 Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques Commission Consultative Nationale d Ethique

Plus en détail

NOUVEAUX FORFAITS CPO ET FAG 2013

NOUVEAUX FORFAITS CPO ET FAG 2013 FINANCEMENT DES MISSIONS DE RECUEIL D INFORMATIONS RELATIVES AUX ACTIVITES DE GREFFE D ORGANES ET DE CSH NOUVEAUX FORFAITS CPO ET FAG 2013 L Agence de la biomédecine (Abm) a pour mission de suivre et d

Plus en détail

Sang de cordon ombilical : Counseling, prélèvement et mise en banque

Sang de cordon ombilical : Counseling, prélèvement et mise en banque N 328, août 2015 (remplace n 156, mars 2005) Sang de cordon ombilical : Counseling, prélèvement et mise en banque La présente directive clinique a été rédigée par le groupe de travail sur la mise en banque

Plus en détail

«Toute douleur qui n aide personne est absurde» - 1 - Thérèse ROUZE Louis Marie PARANT

«Toute douleur qui n aide personne est absurde» - 1 - Thérèse ROUZE Louis Marie PARANT LEUCEMIE ESPOIR ATLANTIQUE FAMILLE 106, rue des Hauts Pavés 44000 NANTES Tel. 02.40.76.90.12 Email : leaf@leucemie-leaf.org Site : www.leucemie-leaf.org Edito L Unité d Oncologie Pédiatrique, située au

Plus en détail

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Traitements futurs. Traitements de la SP 2014-10-01. I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation Traitements futurs Dr François Grand Maison, neurologue et directeur, clinique Neuro Rive Sud Traitements de la SP I. Prévention de la maladie II. Prévention des poussées III. Neuroprotection et remyélinisation

Plus en détail

Mise en banque du sang de cordon ombilical : Implications pour les fournisseurs de soins périnatals

Mise en banque du sang de cordon ombilical : Implications pour les fournisseurs de soins périnatals DIRECTIVES CLINIQUES DE LA SOGC N o 156, mars 2005 Mise en banque du sang de cordon ombilical : Implications pour les fournisseurs de soins périnatals La présente directive clinique a été examinée par

Plus en détail

Incidents-Accidents. Incidents-Accidents

Incidents-Accidents. Incidents-Accidents Prélèvements Prélèvements de de CSH CSH Allogéniques Allogéniques Dr Praticien Hospitalier, Chef de de pôle coordination Registre France Greffe de de Moelle Agence de de la Biomédecine Rappel cadre Réglementaire(1)

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels R Collomp - D Qualité II.3. Cer5fica5ons EHPAD 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations

Plus en détail

La Banque Publique de Sang de Cordon Une première canadienne HÉMA-QUÉBEC. Yves Blais, Ph.D., MBA Vice-Président, recherche et développement

La Banque Publique de Sang de Cordon Une première canadienne HÉMA-QUÉBEC. Yves Blais, Ph.D., MBA Vice-Président, recherche et développement La Banque Publique de Sang de Cordon Une première canadienne HÉMA-QUÉBEC Yves Blais, Ph.D., MBA Vice-Président, recherche et développement Québec International, 05 Novembre 2013 La naissance Que faire

Plus en détail

DON DE SANG. Label Don de Soi

DON DE SANG. Label Don de Soi DON DE SANG Label Don de Soi 2015 SOMMAIRE Les différents types de dons p.3 Le don de sang total Le don de plasma Le don de plaquettes Le don de moelle osseuse Que soigne-t-on avec un don de sang? p.7

Plus en détail

Transfusions sanguines, greffes et transplantations

Transfusions sanguines, greffes et transplantations Transfusions sanguines, greffes et transplantations Chiffres clés en 2008 La greffe d organes est pratiquée depuis plus de 50 ans. 4 620 malades ont été greffés. 1 563 personnes ont été prélevées. 222

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Guide des dons Sang, plasma, plaquettes... et vous, que donnerez-vous? Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors

Plus en détail

CONDITIONNEMENT ATTÉNUÉ VS.

CONDITIONNEMENT ATTÉNUÉ VS. CONDITIONNEMENT ATTÉNUÉ VS. CONDITIONNEMENT STANDARD SUIVI D UNE ALLOGREFFE CHEZ DES PATIENTS AVEC MYÉLODYSPLASIE OU LAM SECONDAIRE ETUDE RICMAC : ESSAI RANDOMISÉ DE PHASE III DU CHRONIC MALIGNANCIES WORKING

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Vous vous posez beaucoup de questions. Le Registre

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Vous souhaitez donner votre sang? Un centre est prêt à vous accueillir près de chez vous... OÙ DONNER SON SANG? Pour connaître les sites de collecte de votre région, contactez votre Etablissement Français

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ Établissements de santé MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction de la régulation de l offre de soins _ Bureau plateaux techniques

Plus en détail

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires Pierre-Noël Lirsac Président de CellforCure 30/01/13 INNOVER POUR LA MÉDECINE DE DEMAIN 1 Les bases de la «médecine

Plus en détail

Sang, plasma, plaquettes...

Sang, plasma, plaquettes... Sang, plasma, plaquettes... Le don de sang, un geste incontournable En donnant votre sang, vous aidez par exemple une femme qui a perdu beaucoup de sang lors de son accouchement à reprendre des forces,

Plus en détail

INAUGURATION DE L ACTIVITE DE DON DE SANG DE CORDON DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 17 décembre de 11-12h A l hôpital privé Armand Brillard (Nogent s/marne)

INAUGURATION DE L ACTIVITE DE DON DE SANG DE CORDON DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 17 décembre de 11-12h A l hôpital privé Armand Brillard (Nogent s/marne) INAUGURATION DE L ACTIVITE DE DON DE SANG DE CORDON DOSSIER DE PRESSE Jeudi 17 décembre de 11-12h A l hôpital privé Armand Brillard (Nogent s/marne) En présence de Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN Ministre

Plus en détail

Aspects juridiques de la transplantation hépatique. Pr. Ass. F. Ait boughima Médecin Légiste CHU Ibn Sina, Rabat

Aspects juridiques de la transplantation hépatique. Pr. Ass. F. Ait boughima Médecin Légiste CHU Ibn Sina, Rabat Aspects juridiques de la transplantation hépatique Pr. Ass. F. Ait boughima Médecin Légiste CHU Ibn Sina, Rabat CONTEXTE - La greffe, longtemps image expérimentale, est une thérapeutique éprouvée - Première

Plus en détail

Les lymphocytes T CD4+ naïfs possèdent un potentiel d alloréactivité supérieur aux lymphocytes T CD4+ CM en situation d HLA compatibilité

Les lymphocytes T CD4+ naïfs possèdent un potentiel d alloréactivité supérieur aux lymphocytes T CD4+ CM en situation d HLA compatibilité Les lymphocytes naïfs possèdent un potentiel d alloréactivité supérieur aux lymphocytes CM en situation d HLA compatibilité Bachra CHOUFI EA2686 Laboratoire d'immunologie - HLA-Transplantation Centre de

Plus en détail

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris Essai de phase II évaluant l efficacité et de la tolérance du Lenalidomide combine à l azacitidine chez les patients présentant un syndrome myélodysplasique de risque intermédiaire 2 ou élevé ou une leucémie

Plus en détail

VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C

VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C VIABILITE DES GREFFONS DE CELLULES SOUCHES NON CRYOPRESERVES A UNE TEMPERATURE DE 4 C M. Brahimi, N. Yafour, S. Osmani, F. Attaf, A. Arabi, B. Enta-Soltan, M.A. Bekadja. Service d Hématologie et de Thérapie

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Vous vous posez beaucoup de questions. Le Registre de

Plus en détail

LES GREFFES DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES J.P. JOUET. Février 2007

LES GREFFES DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES J.P. JOUET. Février 2007 LES GREFFES DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES J.P. JOUET Février 2007 Introduction Il est aujourd hui souhaitable de ne plus parler de «greffe de moelle» mais de «greffe de cellules souches hématopoïétiques

Plus en détail

Manuel Assurance Qualité

Manuel Assurance Qualité Manuel Assurance Qualité Document énonçant la politique qualité et décrivant l'ensemble des procédures et autres composants organisationnels - Recommandations AFSSAPS (clinique) -Norme iso9001 (non-thérapeutique)

Plus en détail

Cellules souches et Médecine régénératrice

Cellules souches et Médecine régénératrice DIPLOME D'UNIVERSITE 2015 / 2016 Cellules souches et Médecine régénératrice Ce Diplôme Universitaire est ouvert aux étudiants des écoles doctorales des Universités Paris / Paris-Saclay, aux cliniciens

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

Item 127 : Transplantation d'organes

Item 127 : Transplantation d'organes Item 127 : Transplantation d'organes Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Allogreffe de moelle ou de cellules souches...1 2 Transplantation d'organes... 2 3 Diagnostic...3

Plus en détail