La reconversion des danseurs : un futur à construire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La reconversion des danseurs : un futur à construire"

Transcription

1 La reconversion des danseurs : un futur à construire «Bonjour! Je m appelle Véronique Doisneau. Je suis danseuse à l Opéra de Paris. J ai quarante et un ans. Et dans un an je serai à la retraite». En ouverture de saison, à l Opéra de Paris, il y a quelques années, juste après le fastueux défilé du Ballet, la solennité de la Marche des Troyens, le déferlement de dizaines et de dizaines de danseurs sur le plateau, dans la blancheur éblouissante des tuniques et des tutus, dans le scintillement des diadèmes, ce début de monologue d une danseuse en fin de parcours professionnel, mis en scène par Jérôme Bel, aura brutalement renvoyé le public à la sèche réalité de la vie de danseur. 1 A quarante ans, sinon bien plus tôt, et à quelques exceptions près, le corps perdant de sa puissance et de son élasticité, voilà les danseurs, si jeunes encore et déjà si vieux, parvenus à un âge où il leur faut rendre les armes. Quel avenir alors pour ces artistes en fin de carrière, mais au mitan de l existence et en pleine possession de leurs moyens? «Je pensais danser toute ma vie. Ce fut un choc quand je dus m arrêter», avançaient encore, il y a quelques années, bien des danseurs interrogés lors d une vaste enquête sur leur devenir, et menée dans onze pays occidentaux sous l égide du Projet «advance». Même s il faut sans doute substituer dans ces témoignages le terme «être au service de la danse» à celui de «danser», le décalage est immense entre le rêve et la réalité qui veut que la majorité des danseurs quittent aujourd hui la scène entre trente cinq ans et quarante ans, par lassitude, parce que la danse est un travail tout simplement épuisant, que les exigences des compagnies comme du public sont accrues quand les corps et les esprits sont usés par des performances athlétiques quotidiennes et des conditions de travail trop souvent précaires. Après avoir fondé le Prix de Lausanne avec son épouse, Elvire Kremis, une ancienne ballerine, concours destiné à aider les jeunes gens avant qu ils ne se lancent dans la carrière, Philippe Braunschweig, décida de s occuper de la fin de leur périple. Il créa l Organisation internationale pour la reconversion des danseurs professionnels en 1993 et lança l «advance project» en Les conclusions de cette étude lancée alors se révélèrent des plus rudes. Rendu public en décembre 2004, le rapport de l «advance project» stipulait «que les danseurs sont des athlètes sans en avoir les avantages ;que selon le Bureau mondial des Statistiques du Travail leur revenu annuel moyen est de dollars contre pour un acteur ou un plombier; que l entraînement intense exigé pour mener une carrière de danseur ne laisse aucun temps libre pour toute autre formation et que si une reconversion bien préparée peut conduire à une seconde profession satisfaisante pour son bénéficiaire, l insuffisance du soutien à la reconversion représente un coût social élevé par la déperdition du capital humain». 2 Dans ce domaine devenu brûlant de la reconversion, quelques grandes compagnies auront pris les devants depuis quinze ou vingt ans, des troupes reconnues s appuyant sur des municipalités ou des états solides. Ce fut naguère le cas à Genève. Nommé administrateur du Ballet du Grand Théâtre, François Passard, ancien danseur du Ballet du XXe Siècle, se voit alors confronté à une situation douloureuse au moment où la nouvelle direction du ballet ne tient pas à s encombrer des danseurs engagés dans l ancienne équipe. On pouvait ne pas renouveler leurs contrats, renvoyer brutalement ceux qui ne seraient pas partis d eux-mêmes comme cela se pratique bien souvent. À François 1 Jérôme Bel, Véronique Doisneau, créé le 22 septembre 2004, commande de l Opéra National de Paris 2 William J. Baumol, Joan Jeffri, David Throsby, The advance project Research Report, Making Changes, facilitating the transition of dancers to post-performance careers, New York, published by The advance Project, Reconversion des Danseurs Professionnels RDP janvier 2012 Lausanne, une capitale pour la danse Page 1 sur 5

2 Passard, la méthode paraît aussi indigne que stérile, carrément révoltante même pour ceux qui ont longtemps dansé au sein de la troupe et ne sont plus assez jeunes pour espérer être engagés ailleurs. Il alerte les services sociaux, mobilise ceux que cela concerne au sein de l Etat de Genève avec, pour argument premier, qu un danseur bien réinséré fera un nouveau contribuable plutôt qu un chômeur supplémentaire. «Il fallait aussi démontrer que ce travail de force est terriblement usant, et aujourd hui plus que jamais, quand les techniques et les styles se diversifient; qu il était du devoir de la collectivité de reclasser ceux qui lui avaient procuré tant de soirées remarquables; et que conserver coûte que coûte des danseurs en fin de carrière pouvait coûter cher, les risques d accidents du travail étant multipliés. Ma proposition était simple: offrir au danseur, à un moment de sa carrière, une phase de réinsertion donnant droit à une indemnité journalière afin d envisager sereinement un nouvel apprentissage ou la reprise d études, tout en s appuyant impérativement sur un dossier médical, un bilan professionnel et un solide projet d avenir». 3 Un premier groupe de dix artistes bénéficie alors de ces mesures. Parmi eux Sandi Gorostidi, qui fut aussi un superbe interprète au Ballet du XXe Siècle, obtient un diplôme en construction navale après trois ans d un rude apprentissage. Il conduit aujourd hui des voiliers en Mer Caraïbe et a traversé maintes fois l Atlantique, faisant de son rêve son gagne-pain! Un autre danseur, devenu styliste, a désormais pignon sur rue dans sa boutique du Vieux Genève. Quant à la belle Kym Cassiman, qui complètera à trente-quatre ans ses études de linguistique et de droit par un diplôme de secrétariat de direction, elle se retrouve à trente-sept ans en quête de travail : «Plus assez jeune, inexpérimentée» lui répondra-t-on partout. Elle s acharne, sollicite plus de cinquante entreprises. Aujourd hui elle coordonne à Genève les services d un centre médicopédagogique pour enfants et adolescents en grande difficulté. «Auparavant, dans l urgence, nos camarades se retrouvaient chauffeurs de taxi ou d autobus», regrette François Passard, qui a codirigé le Ballet du Grand Théâtre de Genève, puis été en charge de la presse et de la diffusion au Grand Théâtre, sous la direction de Jean-Marie Blanchard. «Il ne faut pas se cacher qu après la magie de la vie de scène, la reconversion est difficile, voire ingrate. Cependant le danseur est riche de sa double vie, et trop rares sont ceux qui en tirent vraiment profit. Les services sociaux genevois, qui nous ont alors soutenus à fond, ont réalisé que le danseur, habitué jeune à une dure discipline, à la souffrance physique, à l effort quotidien, au changement, est d une espèce extraordinairement souple et volontaire, prête à courir le monde s il le faut». 4 Soliste au Ballet de Stuttgart où l avait précédé son ami Frédéric Gafner, le Genevois Yann Aubert, lui aussi issu du Ballet Junior fondé par la danseuse-étoile Béatriz Consuelo, n aura pas en Allemagne la chance de ses alter ego de Genève. Surmenage? Tension nerveuse excessive au sein d une troupe en pleine mutation où s effectue un changement de direction artistique dans un climat brutal? Toujours est-il que le jeune homme plein d ardeur, mais qui travaillait sans doute à outrance, se retrouve progressivement paralysé des jambes dont les muscles sont attaqués par un dysfonctionnement nerveux. Lourdement handicapé durant de longs mois, il doit renoncer à danser. Brusquement il n est plus rien. Tombé malade en période de vacances, il tombe aussi en disgrâce: il est même contraint de rembourser l équivalent de plusieurs milliers de francs au Ballet de Stuttgart alors qu il est dans la gêne. Il lui faut se reconstruire, courageusement, après avoir sombré dans un profond état dépressif. Il s y attelle avec l énergie du désespoir, s engage avec passion dans l enseignement de la danse aux équipes nationales de gymnastique rythmique et de gymnastique artistique en Suisse. Aujourd hui Yann Aubert est à Genève l administrateur diligent de Frédéric Gafner, lequel, après avoir été l un des plus fabuleux danseurs de l histoire de la Merce Cunningham Dance Company, à New York, est devenu créateur à son tour sous le nom de Foofwa d Imobilité. 3 Entretien avec François Passard, Entretien avec François Passard, 2011 Reconversion des Danseurs Professionnels RDP janvier 2012 Lausanne, une capitale pour la danse Page 2 sur 5

3 C est en songeant à de telles injustices, à ces difficultés de réinsertion qui souvent paraissent, ou sont carrément insurmontables, que l on réalise l urgence d une aide à apporter aux danseurs obligés de changer de métier. Sous l impulsion de Philippe Braunschweig, une Association suisse de reconversion des danseurs professionnels est fondée en 1993 par Susanne Jaillet, fervente présidente, elle œuvra pendant 17 années pour faire reconnaître l'utilité d'une telle association tout en défendant déjà les intérêts des danseurs en reconversion. En 2006, une Française, Karine Grasset, engagée, vaillante, généreuse, vient y occuper le poste de secrétaire générale. Elle-même a été danseuse chez le chorégraphe Philippe Saire, à Lausanne, de 1996 à «Quand j ai dû songer à m arrêter de danser, j ai trouvé en Philippe Saire un vrai chef d entreprise responsable qui a tout fait pour faciliter mon passage à une autre vie». 5 Karine Grasset, qui obtient un diplôme en gestion culturelle à l Université de Lausanne en 2008, a continué à danser durant ses études. «Chaque semaine, le lundi, je partais suivre mes cours et Philippe Saire aménageait les répétitions en conséquence, ce qui est toujours extrêmement difficile en période de création». 6 Elle est aujourd hui secrétaire générale de la Commission romande de diffusion des spectacles (Corodis) et a été remplacée par Sarah Guillermin, diplômée de l école Laban de Londres, responsable de la formation CFC/MPA de danseur interprète en orientation contemporaine. Dès qu elle prend en main l association qui devient la RDP (Reconversion des Danseurs Professionnels), Karine Grasset, la tête pleine de projets, a la chance d être mise en relation avec la présidente de la Fondation Fernando et Rose Inverni-Desarzens, Françoise Poyet. «Elle avait eu d elle-même l idée généreuse d apporter un soutien aux danseurs en fin de carrière et s en était ouverte à Philippe Braunschweig qui nous a mises en relation en Françoise Poyet a immédiatement adhéré à nos projets de réinsertion avec beaucoup de générosité. Ainsi la fondation nous offre-t-elle des fonds importants pour sensibiliser et informer le milieu chorégraphique, et bien plus encore pour attribuer des bourses afin de soutenir des danseurs dans leur cheminement vers une autre existence». 7 À celui de la Fondation Inverni-Desarzens s ajoutent aussi des soutiens financiers très divers. «La Loterie Romande, le Canton de Vaud, la Fondation Sandoz, la Fondation Ernst Göhner, la Ville de Lausanne, le Pourcent culturel Migros, les Rencontres professionnelles de Danses de Genève, la Commune de Meyrin, la Ville de Morges, le Théâtre Arsenic contribuent à assurer le budget de l association qui s élève aujourd hui à près de francs suisses. Et nous recevons depuis peu l appui de la Fondation Hans Wilsdorf qui vient de nous offrir une bourse pour un danseur genevois entreprenant un «bachelor» en relations internationales à l Université de Genève». 8 Rien en revanche du canton de Genève, ni de la ville de Calvin. C est une commission qui décide de l attribution des aides et des bourses. Membre de celle-ci, Jean- François Kessler est l exemple parfait d une reconversion en douceur au sein même du monde artistique. Danseur du Ballet de l Opéra de Paris, maître de ballet et soliste au Ballet national de Marseille, il s essaie à la comédie musicale avant de s engager comme maître de ballet au Grand Théâtre de Genève. Depuis août dernier, il est devenu assistant-metteur en scène au sein de l institution, assouvissant ainsi sa passion pour le travail théâtral. Un comité discute les idées, le développement et les directions à prendre pour l association. À sa tête, Caroline Olivier, la présidente de la RDP, a été sollicitée à ce poste pour son engagement sans faille 5 Entretien avec Karine Grasset, Entretien avec Karine Grasset, Entretien avec Karine Grasset, Entretien avec Karine Grasset, 2011 Reconversion des Danseurs Professionnels RDP janvier 2012 Lausanne, une capitale pour la danse Page 3 sur 5

4 en faveur des danseurs. Pour sa rigueur aussi, son pragmatisme et sa connaissance du monde du travail. Pour ses scrupules encore à utiliser au mieux les dons que reçoivent l association et ceux qui bénéficient des bourses. Elle est aujourd hui responsable du recrutement au sein d une grande société étrangère. Parmi les membres du comité, on retrouve François Passard bien évidemment, pionnier en Suisse dans ce domaine de la reconversion des danseurs. Parmi les bénéficiaires de bourses attribuées par la RDP, celle-ci, à juste titre, n est pas peu fière de présenter des personnalités hors norme comme la Brésilienne Alessandra Mattana ou le Français Bruno Roy. Alessandra Mattana a dansé notamment au cœur de DV8, l illustre troupe de Llyod Newson, à Londres, puis auprès de Guilherme Botelho, à Genève. Mais à côté de son existence trépidante d artiste, elle a toujours tenu à suivre des études, au Brésil tout d abord où elle obtient un «bachelor» en Sciences de la communication, en Grande-Bretagne et en Allemagne ensuite, où elle décroche des diplômes de langues allemande et anglaise, lesquelles s ajoutent au portugais et au français qu elle parle à la perfection, ainsi sans doute que l espagnol. Mère d une enfant qui séjourne en Allemagne avec son père, elle a dû se résigner à vivre seule à Genève, dans une chambre d étudiant, pour y entreprendre de nouvelles études afin d obtenir un master en management des organisations internationales, après avoir multiplié les stages en entreprise pour déterminer avec certitude son orientation. Courage, ténacité, endurance, esprit brillant : Alessandra Mattana force l admiration. Né à Toulon il y a 35 ans, Bruno Roy obtient une licence de mathématiques à l Université de Nice à 21 ans, au moment même où il se décide à devenir danseur. Talentueux, il est coopté par Rosella Hightower au cœur du Jeune Ballet International avant d être engagé au Ballet de Genève de 2000 à C est alors qu il revient à ses premières amours et décroche en juin 2011, après deux ans d études, un master «Science in finance» en sciences actuarielles, à HEC Lausanne. Maîtrise accompagnée d un prix HEC pour le meilleur mémoire académique, conçu sur le thème de la «Probabilité de ruine sous dépendance Archimédienne». Le voilà actuaire et premier de sa promotion. Mais encore sans travail. Même si son parcours exceptionnel peut déclencher l enthousiasme de ses interlocuteurs, il n offre pas le profil terne et formaté cher au banquier ou au gestionnaire de fortune. Il fascine et fait peut-être un peu peur dans le monde feutré de la finance où ses études de mathématiques doivent logiquement le conduire. Certes il existe en Suisse des organismes officiels chargés de la réinsertion des personnes recherchant un emploi. Mais ils obéissent à des règles qui ne conviennent guère à la situation des danseurs en rupture de ban. Psychologue de formation, spécialisée en orientation professionnelle et gestion de carrière, Caroline Olivier le sait bien qui a longtemps œuvré à l Office régional de placement, à Lausanne, au sein d une section s occupant des gens du spectacle. Elle a ainsi épaulé maints danseurs en quête d un nouveau métier. «J étais là pour leur faire prendre conscience de leur potentiel, de leurs qualités spécifiques, assez exceptionnelles dans le monde du travail : discipline rigoureuse, persévérance, endurance face aux difficultés, courage au quotidien, une certaine humilité aussi. Des qualités dont les danseurs, toujours animés par la passion artistique, l obligation d excellence, ne réalisent même pas qu ils sont porteurs. Il s agit alors de leur montrer que ce «savoir être» est transférable à toute autre profession, qu ils sont riches d un potentiel qui n est pas si courant et que les employeurs apprécient hautement. Ce sont ces mêmes employeurs qui nous ont maintes fois signalé leur satisfaction d avoir recruté des collaborateurs plein d énergie, de goût pour le travail bien fait, de capacité à rebondir. Trop souvent, les danseurs ont tendance à se tourner vers l enseignement de la danse ou à se lancer dans le massage ou autres activités liées au corps, où souvent, il est vrai, ils excellent, mais qui sont parfois précaires ou apparaissent comme des pis aller. Il faut rechercher avec eux leurs désirs profonds, fouiller leur potentiel. Une reconversion de danseur, c est une reconstruction d identité, une Reconversion des Danseurs Professionnels RDP janvier 2012 Lausanne, une capitale pour la danse Page 4 sur 5

5 renaissance obligée qui ne se règle pas en quelques jours ou quelques semaines. Il s agit là d artistes qui ont eu un besoin viscéral de s exprimer par la danse. Et il est essentiel qu ils retrouvent, dans les domaines les plus variés, un autre mode d expression en résonance avec leurs personnalités, afin qu ils ne s étiolent pas et redeviennent maîtres de leur destin. Je dois dire encore qu aider des gens généralement si motivés, si pleins de vie, est quelque chose d extrêmement gratifiant. Le problème, c est que les organismes publics n offrent ni la souplesse, ni la créativité nécessaires pour accompagner toujours pareilles reconversions. J avais, moi, un supérieur hiérarchique, ouvert et généreux, prêt à bousculer les usages. Mais les règles se révèlent vite contraignantes. C est là qu une association comme la «RDP» se révèle indispensable». 9 «S occuper d autrui est une préoccupation fréquente chez les danseurs qui se tournent vers diverses activités sociales, comme l aide aux autistes ou aux handicapés. Ils ont une capacité d écoute, une humanité très développée, une «évidente intelligence du corps», commente un ancien lauréat du Prix de Lausanne, Jean-Christophe Maillot, devenu directeur des Ballets de Monte Carlo. 10 «Et je n entends jamais parler de véritable drame dans une reconversion de danseur. La force donnée par ce métier leur confère une maturité, une pugnacité, qui séduisent les futurs employeurs. Il ne faut pas oublier qu à dix-huit ou vingt ans, ils doivent déjà prouver une parfaite maîtrise professionnelle. Et qu à trente-cinq ans, un danseur a déjà près de vingt ans de carrière derrière lui. Inconsciemment, ils recherchent dans leur nouvelle activité l excellence qu ils ont dû déployer sur scène pour être remarqués». 11 Ce sont donc de toutes nouvelles générations de danseurs qui voient le jour. Ils se sont accomplis en tant qu artistes. Mais plutôt que de s acharner à regretter le passé, à cultiver d eux-mêmes une image narcissique, c est avec un nouvel appétit qu ils envisagent leur seconde vie. Janvier 2012 Raphaël de Gubernatis La RDP s'applique à améliorer la reconnaissance du métier de danseur et de ses spécificités. Elle cherche, en lien avec les pouvoirs publics, le milieu professionnel, les mécènes et les sponsors, le financement de la reconversion des danseurs. Au plan national et international, elle collabore avec des associations concernées par la profession de danseur. Alors que son objectif premier est d aider les danseurs à réussir leur reconversion professionnelle à l issue de leur carrière scénique, elle vise en outre à les sensibiliser au fonctionnement de leur secteur d'activité et à leur apporter des outils de gestion de carrière. Tout au long de sa formation et de sa carrière professionnelle, le danseur développe des qualités telles que l exigence, la détermination, la faculté de dépassement de soi et d engagement. Ses compétences, talents et ressources doivent être mis au service de nouvelles perspectives professionnelles pour son bénéfice et celui de la société. La RDP s'emploie à faire prendre conscience des qualités et compétences professionnelles que le parcours du danseur génère. Elle permet ainsi de dédramatiser une situation personnelle et d'ouvrir de nouvelles perspectives. 9 Entretien avec Caroline Olivier, Entretien avec Jean-Christophe Maillot, Entretien avec Jean-Christophe Maillot, 2011 Reconversion des Danseurs Professionnels RDP janvier 2012 Lausanne, une capitale pour la danse Page 5 sur 5

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

RAPPORT&D ACTIVITES&2014&

RAPPORT&D ACTIVITES&2014& ASSOCIATIONPOURLARECONVERSIONDESDANSEURSPROFESSIONNELS RAPPORT&D ACTIVITES&2014& Atelierd identificationdescompétences2014ephotogregorybatardon RDP c/o Théâtre Arsenic Rue de Genève 57 CH 1004 Lausanne

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES 2013

RAPPORT D ACTIVITES 2013 ASSOCIATION POUR LA RECONVERSION DES DANSEURS PROFESSIONNELS RAPPORT D ACTIVITES 2013 RDP c/o Théâtre Arsenic Rue de Genève 57 CH 1004 Lausanne +41 78 878 58 01 contact@dance-transition.ch www.dance-transition.ch

Plus en détail

Informations générales : Programme d études : Spécialisations : Responsabilités/certification des élèves :

Informations générales : Programme d études : Spécialisations : Responsabilités/certification des élèves : Informations générales : Steps on Broadway propose aux élèves internationaux de 18 ans ou plus, un programme de visa M-1 pour des études complètes de danse en tant qu art du spectacle. Situé dans le quartier

Plus en détail

AUDITIONS POUR LES SECTIONS HORAIRE AMENAGE & TRAINEE PROGRAM ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

AUDITIONS POUR LES SECTIONS HORAIRE AMENAGE & TRAINEE PROGRAM ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 www.aadp-fr.org 100 rue du Cherche Midi 75006 Paris Tél. 01 47 34 36 22 Fax : 01 47 34 35 11 AUDITIONS POUR LES SECTIONS HORAIRE AMENAGE & TRAINEE PROGRAM ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 Les épreuves d admission

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES Commission des arts de la scène Soutien à la création scénique indépendante DISPOSITIONS GENERALES 1. OBJECTIFS Dans le cadre de la politique culturelle de la Ville de Lausanne telle que définie dans le

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e

le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c l e les ateliers desmaé présentent t r a c e s le premier duo de danseurs sourds c h o r é g r a p h i e Kilina Crémona a v e c l a c o m p l i c i t é d e C é c i l e N i c o l e t N i c o l a s C h e u c

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Comédie musicale Thérapie par la voix et le chant Concerts et soirées privés

Plus en détail

La démarche générale d une création d entreprise

La démarche générale d une création d entreprise La démarche générale d une création d entreprise (Module de sensibilisation) Créer une entreprise, pourquoi pas? Sur le chemin de la création : les atouts de la réussite Les étapes de la démarche "Rien

Plus en détail

Constitution d un revenu de retraite garanti. La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers

Constitution d un revenu de retraite garanti. La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Constitution d un revenu de retraite garanti La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Les Canadiens et la retraite Vous avez travaillé dur pendant votre vie professionnelle et la retraite doit être l

Plus en détail

Classes à horaires aménagés inscriptions 2013 / 2014

Classes à horaires aménagés inscriptions 2013 / 2014 Classes à horaires aménagés inscriptions 2013 / 2014 >> La danse en classe à horaires aménagés au lycée : une scolarité différente. L enseignement est confié à des professeurs certifiés et diplômés d Etat

Plus en détail

Ateliers. Créatifs. danse créative et contemporaine. théâtre. adultes. Acrylique Junior section danse et section théâtre.

Ateliers. Créatifs. danse créative et contemporaine. théâtre. adultes. Acrylique Junior section danse et section théâtre. Ecole du spectacle Ateliers Créatifs de la Compagnie 100% Acrylique dès 4 ans, adolescents et adultes Ateliers danse créative et contemporaine Ateliers théâtre Cours adultes Danse-énergie Pilates Qi Gong

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

La poste éclair. CONSTRUIRE www.migrosmagazine.ch. N o 26, 28 juin 2005

La poste éclair. CONSTRUIRE www.migrosmagazine.ch. N o 26, 28 juin 2005 PHOTO GILLES & VINCENT TURIN Edition Aar, JAA 3321 Schönbühl-Shoppyland CONSTRUIRE www.migrosmagazine.ch N o 26, 28 juin 2005 La poste éclair A Genève, Cécile Suda est coursière à vélo. Elle livre le courrier

Plus en détail

Expérience à l internationale

Expérience à l internationale Expérience à l internationale Semestre Erasmus Période effectuée de Février à Juin 2011 EET-UPC (Escola d Enginyeria de Terrassa Universitat Politecnica de Catalunya) Année : 2010/2011 Mélissa MELGIRE

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Chorale variété, jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Atelier d auteurs compositeurs COM ÉD I E M U S I CA L E Animés

Plus en détail

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito

Pour s affirmer dans son bénévolat. Cahier d exercices. Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito Pour s affirmer dans son bénévolat Cahier d exercices Préparé par Louise Gravel et Linda Mastrovito EXERCICE 1 RÉALISATIONS ET RÊVES 1. Une réalisation dont je suis fièr(e) : 2. Un rêve que je souhaite

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

Les Cahiers du DESS MRH

Les Cahiers du DESS MRH DESS Management des Ressources Humaines http://www.dessmrh.org ➎ Les Cahiers du DESS MRH Les travailleurs handicapés dans L entreprise 6 - L accompagnement du travailleur handicapé http://www.e-rh.org

Plus en détail

APPRENDRE A DANSERMOTIVATION La demande de cours de danse classique et contemporaine explose Nombre croissant d écoles de danse en Tunisie Des

APPRENDRE A DANSERMOTIVATION La demande de cours de danse classique et contemporaine explose Nombre croissant d écoles de danse en Tunisie Des APPRENDRE A DANSER UN PROJET POUR PROMOUVOIR LA DANSE ACADÉMIQUE EN TUNISIE projet tuniso-allemand en collaboration avec le GOETHE-INSTITUT et l Ecole Palucca à Dresde 2013-2015 APPRENDRE A DANSERMOTIVATION

Plus en détail

Compagnies institutionnelles et ballets 1

Compagnies institutionnelles et ballets 1 Compagnies institutionnelles et ballets 1 1. Point de la situation Les ensembles institutionnels peuvent être divisés en deux catégories: a) Les grandes compagnies, qui cultivent un répertoire classique

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Collaborateurs. Partenaires sociaux. Gestion durable des ressources humaines

Collaborateurs. Partenaires sociaux. Gestion durable des ressources humaines Collaborateurs Le groupe Coop commerce de détail, commerce de gros et production confondus emploie 77 087 collaborateurs, dont 3271 apprentis. La nouvelle convention collective de travail en vigueur en

Plus en détail

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir?

Fiche#5. Faciliter l insertion et la reconversion de nos sportifs. C est quoi? Pourquoi? Comment agir? Fiche# Pourquoi? C est quoi? Comment agir? C est quoi? et la reconversion professionnelle, c est accompagner les sportifs dans un projet de carrière qui allie harmonieusement performances sportives et

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

LA Section Cadets Classes 5 et 4

LA Section Cadets Classes 5 et 4 LA Section Cadets Classes 5 et 4 NB. : Il est systématiquement utilisé ici le terme «Cadets» qui désigne les Cadets et les Cadettes, élèves des classes 5 et 4. février 2015 La Section Cadets Entre les

Plus en détail

accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N

accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N accueil bulletin officiel [B.O.] n 39 du 28 octobre 2004 - sommaire MENP0402363N Personnels PERSONNELS ENSEIGNANTS Attribution aux personnels enseignants des premier et second degrés relevant du MEN d

Plus en détail

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg)

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) «J étais vraiment surpris de gagner le Prix de la réadaptation professionnelle! Ce prix est une bonne chose, il peut

Plus en détail

SOMMAIRE. Page - 2 Etape 1 - LA RECONNAISSANCE DU TRAVAILLEUR HANDICAPÉ POUR DEVENIR BÉNÉFICIAIRE DE L OBLIGATION D EMPLOI

SOMMAIRE. Page - 2 Etape 1 - LA RECONNAISSANCE DU TRAVAILLEUR HANDICAPÉ POUR DEVENIR BÉNÉFICIAIRE DE L OBLIGATION D EMPLOI Mémo 2010 SOMMAIRE La Campagne Itinérante de Formation et d Information sur le Handicap (CIFIH) a été conçue pour communiquer avec l ensemble des agents militaires et civils du ministère de la défense

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Conduire le changement avec succès

Conduire le changement avec succès Conduire le changement avec succès Lynn M.Levo, CSJ Occasional Papers Eté 2012 Le changement est inévitable et selon la nature du changement, il peut aussi être un défi. Les responsables d aujourd hui

Plus en détail

Ta formation, ton avenir

Ta formation, ton avenir Ta formation, ton avenir Une formation auprès d une banque suisse Etre au cœur de l action p. 4 Des employeurs attractifs et accessibles p. Un accès rapide à d autres formations bancaires p.12 11 www.swissbanking-future.ch

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

Fiche me tier. Chargé de l action culturelle/ relations avec le public. Charlotte Laquille / option MACC 2012/2013

Fiche me tier. Chargé de l action culturelle/ relations avec le public. Charlotte Laquille / option MACC 2012/2013 Fiche me tier Chargé de l action culturelle/ relations avec le public Charlotte Laquille / option MACC 2012/2013 19/11/2012 I DESCRIPTION DU POSTE Source : http://www.studya.com/formations_metiers/culture/charge_action_culturelle.htm

Plus en détail

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts

Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Interview: Nikola Hajdin, président de l Académie serbe des sciences et des arts Investir dans la science représente l avenir de la société Le fait qui témoigne de la réputation de nos académiciens, c

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Musique et Arts Chorégraphiques

Musique et Arts Chorégraphiques Musique et Arts Chorégraphiques Par ses artistes talentueux, ses maîtres renommés ou ses groupes mythiques, ou plus largement grâce au dévouement et à l engagement de ces innombrables artistes et professionnels,

Plus en détail

Dossier de presse HOTEL PARADISO. par Familie Flöz (Allemagne)

Dossier de presse HOTEL PARADISO. par Familie Flöz (Allemagne) Dossier de presse HOTEL PARADISO par Familie Flöz (Allemagne) Les artistes seront présents sur le territoire du 25 juin au 14 juillet 2014 2 HOTEL PARADISO Comédie masquée, à partir de 7 ans Durée : 1h30

Plus en détail

Quelques nouvelles! L enfant que nous aidons aujourd hui, sauvera son pays demain.

Quelques nouvelles! L enfant que nous aidons aujourd hui, sauvera son pays demain. Quelques nouvelles! L enfant que nous aidons aujourd hui, sauvera son pays demain. 2014 1 Enfants du Mékong Où en sommes-nous? Enfants du Mékong qui sommes-nous? Notre vision Face à la souffrance des enfants

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55610-0

Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55610-0 Groupe Eyrolles, 2013 ISBN : 978-2-212-55610-0 2 e partie Quelle est votre Valeur ajoutée professionnelle? Notre message aux jeunes diplômés? Venez chez nous développer votre employabilité. Pierre Puig,

Plus en détail

PASSERELLE. Un programme d entrainement favorisant un retour à l école

PASSERELLE. Un programme d entrainement favorisant un retour à l école PASSERELLE Un programme d entrainement favorisant un retour à l école INTRODUCTION...3 HISTORIQUE DU CENTRE SOLIDARITÉ JEUNESSE...4 LES GRANDS PRINCIPES DIRECTEURS...5 COMPOSANTES DU PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT...6

Plus en détail

Lundi 13 janvier 2014, de 14h à 17h au CND Pantin / Ile-de-France. Venez faire le point sur toutes ces questions avec les conseillers de l Afdas.

Lundi 13 janvier 2014, de 14h à 17h au CND Pantin / Ile-de-France. Venez faire le point sur toutes ces questions avec les conseillers de l Afdas. > Rencontre professionnelle Lundi 13 janvier 2014, de 14h à 17h au CND Pantin / Ile-de-France La formation professionnelle des artistes chorégraphiques : rencontre avec l'afdas Réunion d'information à

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Danser, un droit pour Tous!

Danser, un droit pour Tous! Danser, un droit pour Tous! La Danse peut nous transporter vers les infinis sublimes, nous interroger et nous rassembler dans cet élan du «Vivre ensemble». Avec ses multiples visages, ballets, traditions

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

CURRICULUM VITAE NICOLE HARBONNIER-TOPIN. Nicole Harbonnier-Topin Français et anglais parlé et écrit couramment.

CURRICULUM VITAE NICOLE HARBONNIER-TOPIN. Nicole Harbonnier-Topin Français et anglais parlé et écrit couramment. CURRICULUM VITAE NICOLE HARBONNIER-TOPIN INFORMATIONS PERSONNELLES Nom Langues Citoyenneté Nicole Harbonnier-Topin Français et anglais parlé et écrit couramment. française Adresse personnelle 4295 de la

Plus en détail

La révélation politique de l année 2014

La révélation politique de l année 2014 La révélation politique de l année 2014 Contact : Décembre 2014 Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 Rapport d activité 2012 CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE ET DE DANSE DE PARIS RAPPORT D ACTIVITé 2012 Bruno MANTOVANI, directeur Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Plus en détail

Appel à candidatures. Chorégraphes, danseurs, compositeurs et créateurs lumière. Troisième édition Le Cap, Afrique du Sud

Appel à candidatures. Chorégraphes, danseurs, compositeurs et créateurs lumière. Troisième édition Le Cap, Afrique du Sud Appel à candidatures Chorégraphes, danseurs, compositeurs et créateurs lumière Troisième édition Le Cap, Afrique du Sud 08 au 17/11 2013 Crossings 2013 La troisième édition de l Atelier Artistique International

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

RESSORT. pour prendre de l élan ou pour rebondir. «La politique ce n est pas l art du possible, mais l art de rendre possible ce qui est nécessaire»

RESSORT. pour prendre de l élan ou pour rebondir. «La politique ce n est pas l art du possible, mais l art de rendre possible ce qui est nécessaire» Regroupement de l Enseignement Supérieur en Soutien Opérationnel à la Revitalisation du Territoire Un RESSORT pour prendre de l élan ou pour rebondir «La politique ce n est pas l art du possible, mais

Plus en détail

A propos de Géraldine Werner, fondatrice de BarreShape

A propos de Géraldine Werner, fondatrice de BarreShape PRESSE Inspirée de la danse classique, du Pilates et du cardio training, BarreShape est la nouvelle tendance fitness à Paris, qui sculpte, tonifie et affine le corps en beauté. Géraldine Werner, danseuse

Plus en détail

MyPrepa révolutionne l enseignement à distance

MyPrepa révolutionne l enseignement à distance DOSSIER DE PRESSE MyPrepa révolutionne l enseignement à distance En créant sa LiveClass, MyPrepa révolutionne l enseignement à distance. Internet devient le vecteur d une relation plus efficace entre l

Plus en détail

SITUATION DE L ENSEIGNEMENT DU THEATRE AU BURKINA FASO

SITUATION DE L ENSEIGNEMENT DU THEATRE AU BURKINA FASO SITUATION DE L ENSEIGNEMENT DU THEATRE AU BURKINA FASO Le lien entre le théâtre et la structure scolaire est évident pour tous ceux qui ont connaissance de la naissance et de l évolution du théâtre dans

Plus en détail

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS

CHOISIR LES ANNONCES. Comment. auxquelles répondre GUIDE POUR AGIR JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS GUIDE POUR AGIR Comment CHOISIR LES ANNONCES auxquelles répondre JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi «choisir» des annonces? Peut-être pensez-vous

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 22 novembre 2014 Quelle réalité pour les artistes chrétiens en France? AUXi150 et La Mutuelle Saint Christophe présentent le 2ème volet de leur enquête menée avec l IFOP sur la scène

Plus en détail

Gestion de la recherche

Gestion de la recherche 38 Prix Innovation MARIE-NOËLLE FOURMAUX Gestion de la recherche Lauréate du Prix Innovation Inserm 2007 en gestion de la recherche, Marie-Noëlle Fourmaux-Priem est responsable de la formation au sein

Plus en détail

Coaching mentorat. Catherine Voynnet Fourboul

Coaching mentorat. Catherine Voynnet Fourboul Coaching mentorat Catherine Voynnet Fourboul Bibliographie Chavel T. (2004) Profession Coach : De la théorie à la pratique, Ed. demos Delivré F. (2005), 2ème édition, Le métier de coach : rôles et compétences,

Plus en détail

Responsable grands donateurs

Responsable grands donateurs N 2 - RESPONSABLE GRANDS DONATEURS MAJOR DONORS, RESPONSABLE DÉVELOPPEMENT GRANDS DONATEURS, RESPONSABLE PROSPECTION GRANDS DONATEURS, DÉLÉGUÉ GRANDS DONATEURS Le responsable Grands Donateurs a pour mission

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Danses Africaines, Racines en Mouvement à New York

Danses Africaines, Racines en Mouvement à New York Danses Africaines, Racines en Mouvement à New York Le séjour à New York est la troisième dimension du projet «Danses Africaines : Racines en Mouvement» Depuis 2007, le projet «Danses africaines, racines

Plus en détail

Ouverture d un enseignement «arts du cirque» au Lycée Le Garros - Auch septembre 2012

Ouverture d un enseignement «arts du cirque» au Lycée Le Garros - Auch septembre 2012 Ouverture d un enseignement «arts du cirque» au Lycée Le Garros - Auch septembre 2012 _ en partenariat avec CIRCa - Pôle National des Arts du Cirque et en lien avec l école de cirque du Pop Circus Depuis

Plus en détail

Entretien avec Jean- Michel COUTERET

Entretien avec Jean- Michel COUTERET Entretien avec Jean- Michel COUTERET René BERTRAND : Avant de devenir Professeur d Eutonie à temps plein, quel a été ton parcours professionnel? Jean- Michel COUTERET : J ai été nommé Professeur d Education

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION LE DESTIN DE JULIETTE. Dossier de présentation Le Destin de Juliette

DOSSIER DE PRESENTATION LE DESTIN DE JULIETTE. Dossier de présentation Le Destin de Juliette DOSSIER DE PRESENTATION LE DESTIN DE JULIETTE Dossier de présentation Le Destin de Juliette D après une pièce de Philippe Braz comédienne, Florence Ebener Madhi mise en scène de Sissi Vuignier musique

Plus en détail

NAISSANCE DE L ASSOCIATION DRESS FOR SUCCESS LUXEMBOURG

NAISSANCE DE L ASSOCIATION DRESS FOR SUCCESS LUXEMBOURG www.dressforsuccess.org Contact Presse Ludivine Plessy Agence Keep Contact Relations Presse & Relations Publiques Email : ludivine.plessy@keepcontact.lu GSM : +352 691 91 00 90 COMMUNIQUE DE PRESSE NAISSANCE

Plus en détail

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Age 33 Ans Niveau d Etude Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Statut marital Mariée, un enfant (4ans et demi)

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une éducation. en phase. avec la jeunesse. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une éducation. en phase. avec la jeunesse. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une éducation en phase avec la jeunesse Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi

Plus en détail

Service de presse 3 Le 23 février 2012

Service de presse 3 Le 23 février 2012 Service de presse 3 Le 23 février 2012 Toujours plus de personnes d un certain âge dépendent de l aide sociale A l aide sociale dès l âge de 50 ans Benjamin Diggelmann Les offres d information et de consultation

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

QUESTIONS DE GENRES? Une expérience de l interculturalité en acro-danse

QUESTIONS DE GENRES? Une expérience de l interculturalité en acro-danse «Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle.» Léonard Nimoy QUESTIONS DE GENRES? Avant propos La persistance de stéréotypes liés à la place des femmes et des hommes dans la société se concrétise

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

Les enjeux existentiels du dirigeant

Les enjeux existentiels du dirigeant La complexité, tout simplement Les rencontres Trajectives Les enjeux existentiels du dirigeant S accomplir pour mieux diriger la transformation Qui sommes-nous? Un cabinet avec 10 années d expérience et

Plus en détail

Forum «art, culture et création» Genève, 2008. Atelier Statut social des artistes et acteurs culturels * * *

Forum «art, culture et création» Genève, 2008. Atelier Statut social des artistes et acteurs culturels * * * 1 Forum «art, culture et création» Genève, 2008 Atelier Statut social des artistes et acteurs culturels * * * Pour une amélioration de la prévoyance professionnelle des artistes et acteurs culturels Un

Plus en détail

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier

BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier BAUMANN Régis BLASZIC Pascal GIANNINI Antonio GIANNINI David GOFFINET Nicolas HENKINET Aland KOWALIK Stéphane MAJTLOCH Daniel ROSSIGNON Didier ROZMANOWSKY Marc SAINT-REMY Sébastien SCHNEIDER Christian

Plus en détail

Reconstruction de l identité professionnelle post burn out

Reconstruction de l identité professionnelle post burn out Reconstruction de l identité professionnelle post burn out Quel capital social en héritage pour les entreprises? Sabine Bataille Sociologue Colloque international COMPARISK 2013 - BORDEAUX Work Shop n

Plus en détail

Transitions de vie. Comment s adapter aux tournants de notre existence de William Bridges

Transitions de vie. Comment s adapter aux tournants de notre existence de William Bridges Compte-rendu de l ouvrage Transitions de vie. Comment s adapter aux tournants de notre existence de William Bridges Bridges, W. (2006). Transitions de vie. Comment s adapter aux tournants de notre existence.

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets

Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets Outplacement Révélatrice de talents Une entreprise à votre écoute pour vous accompagner de manière professionnelle dans tous vos projets L outplacement Nous abordons la transition de carrière comme une

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

PRENDRE LA PAROLE EN PUBLIC - 3 jours

PRENDRE LA PAROLE EN PUBLIC - 3 jours FORMATION-COACHING PRENDRE LA PAROLE EN PUBLIC - 3 jours Du 25 au 27 mars 2015 à Genève avec un Coach et Comédien Professionnel «Venez découvrir tous les trucs des comédiens pour s exprimer avec plaisir

Plus en détail

Athlètes. & carrières. Le programme Allianz pour la reconversion en entreprise des sportifs de haut niveau

Athlètes. & carrières. Le programme Allianz pour la reconversion en entreprise des sportifs de haut niveau Quest ce que le programme Athlètes et carrières? Cest un programme de recrutement adapté aux athlètes ayant vécu une activité sportive à haut niveau, quelle que soit la discipline pratiquée et sintéressant

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

EVALUATION DU POINT FORT 1 «LANGUE ET FORMATION» : RAPPORT INTERMEDIAIRE

EVALUATION DU POINT FORT 1 «LANGUE ET FORMATION» : RAPPORT INTERMEDIAIRE OFFICE FEDERAL DES MIGRATIONS (ODM) MESURES D ENCOURAGEMENT DE L INTEGRATION PRISES PAR LA CONFEDERATION : PROGRAMME DES POINTS FORTS 2008-2011 EVALUATION DU POINT FORT 1 «LANGUE ET FORMATION» : RAPPORT

Plus en détail

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr. Sawako TAKEUCHI Docteur es Ingénierie, l Université de Tokyo et Docteur es Sciences économiques Ancien conseiller du Premier Ministre du Japon sur la

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

www.akad.ch/banking+finance/fr

www.akad.ch/banking+finance/fr AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Pierre. Michel. Curriculum Vitae. Senior development manager. Rue Rousseau 18 1010 Lausanne +41 79 800 80 80 +41 21 318 00 10 pmichel@bluewin.

Pierre. Michel. Curriculum Vitae. Senior development manager. Rue Rousseau 18 1010 Lausanne +41 79 800 80 80 +41 21 318 00 10 pmichel@bluewin. Pierre Michel Senior development manager Manager expérimenté, créatif et dynamique spécialisé dans la gestion de projets touchant au développement du capital humain des organisations Né le 6 avril 1964

Plus en détail