THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed"

Transcription

1 THEME: Protocole OpenSSL et La Faille Heartbleed Auteurs : Papa Kalidou Diop Valdiodio Ndiaye Sene Professeur: Année: Mr, Gildas Guebre

2 Plan Introduction I. Définition II. Fonctionnement III. Heartbleed : C est quoi? IV. Gravité de la faille V. Origine de la faille Conclusion

3 Introduction Depuis sa création, le réseau Internet a tellement évolué qu'il est devenu un outil essentiel de communication. Cependant, cette communication met de plus en plus en jeu des problèmes stratégique liés à l'activité des entreprises sur le Web. Les transactions faites à travers le réseau peuvent être interceptées, d'autant plus que les lois ont du mal à se mettre en place sur Internet, il faut donc garantir la sécurité de ces informations, c'est la cryptographie qui s'en charge a travers des protocoles qui aident à préserver la confidentialité des données mais aussi à garantir leur intégrité et leur authenticité. Notre étude aujourd'hui va porter sur Open SSL.

4 I. Définition 1/2 SSL (Secure Sockets Layers, que l'on pourrait traduire par couche de sockets sécurisée) est un procédé de sécurisation des transactions effectuées via Internet. Le standard SSL a été mis au point par Netscape, en collaboration avec Mastercard, Bank of America, MCI et Silicon Graphics. Il repose sur un procédé de crytographie par clef publique afin de garantir la sécurité de la transmission de données sur internet. Son principe consiste à établir un canal de communication sécurisé (chiffré) entre deux machines (un client et un serveur) après une étape d authentification. De cette manière, SSL est transparent pour l'utilisateur (entendez par là qu'il peut ignorer qu'il utilise SSL). Par exemple un utilisateur utilisant un navigateur internet pour se connecter à un site de commerce électronique sécurisé par SSL enverra des données chiffrées sans aucune manipulation nécessaire de sa part.

5 I. Définition 2/2 La quasi intégralité des navigateurs supporte désormais le protocole SSL. Netscape Navigator affiche par exemple un cadenas verrouillé pour indiquer la connexion à un site sécurisé par SSL et un cadenas ouvert dans le cas contraire, tandis que Microsoft Internet Explorer affiche un cadenas uniquement lors de la connexion à un site sécurisé par SSL. Un serveur web sécurisé par SSL possède une URL commençant par https://, où le "s" signifie bien évidemment secured(sécurisé). Au milieu de l'année 2001, le brevet de SSL appartenant jusqu'alors à Netscape a été racheté par l'ietf (Internet Engineering Task Force) et a été rebaptisé pour l'occasion TLS (Transport Layer Security).

6 II. Fonctionnement de SSL 2.0 1/2 La sécurisation des transactions par SSL 2.0 est basée sur un échange de clés entre client et serveur. La transaction sécurisée par SSL se fait selon le modèle suivant : Dans un premier temps, le client se connecte au site marchand sécurisé par SSL et lui demande de s'authentifier. Le client envoie également la liste des crypto systèmes qu'il supporte, triée par ordre décroissant selon la longueur des clés. Le serveur a réception de la requête envoie un certificat au client, contenant la clé publique du serveur, signée par une autorité de certification (CA), ainsi que le nom du crypto système le plus haut dans la liste avec lequel il est compatible (la longueur de la clé de chiffrement - 40 bits ou 128 bits - sera celle du crypto système commun ayant la plus grande taille de clé).

7 II. Fonctionnement de SSL 2.0 2/2 Le client vérifie la validité du certificat (donc l'authenticité du marchand), puis crée une clé secrète aléatoire (plus exactement un bloc prétendument aléatoire), chiffre cette clé à l'aide de la clé publique du serveur, puis lui envoie le résultat (la clé de session). Le serveur est en mesure de déchiffrer la clé de session avec sa clé privée. Ainsi, les deux entités sont en possession d'une clé commune dont ils sont seuls connaisseurs. Le reste des transactions peut se faire à l'aide de clé de session, garantissant l'intégrité et la confidentialité des données échangées. Nous avons aussi le SSL 3.0 qui vise à authentifier le serveur vis-à-vis du client et éventuellement le client vis-à-vis du serveur. Malgré toutes ces choses que l on vient d évoquer concernant la fiabilité du protocole OPEN SSL, il existe quand même une faille à ne pas négliger : Heartbleed.

8 III. Heartbleed : C est quoi?

9 IV. Gravité de la faille

10 V. Origine de la faille

11 Conclusion Malgré ses défaillances au niveau de l'authentification, son utilisation est très répandue et cela prouve sa robustesse. OPEN SSL ne cesse d évoluer, et peut être qu'un jour ne présentera plus aucune faille et sera le protocole parfait pour échanger des données dans un réseau, de manière sécurisée.

12 Webographie Fin et Merci de votre Attention!!!

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre HTTPS Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre Définition HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) C'est

Plus en détail

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS 52 Protocoles sécurisés Inclus dans la couche application Modèle TCP/IP Pile de protocoles HTTP, SMTP, FTP, SSH, IRC, SNMP, DHCP, POP3 4 couche application HTML, MIME, ASCII

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA COTE COURS 1. Les différents types d information commerciale 1.1 - Le rôle de l information commerciale. L information est un renseignement qui améliore notre connaissance. Elle permet donc de réduire

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

Service de certificat

Service de certificat Service de certificat Table des matières 1 Introduction...2 2 Mise en place d une autorité de certification...3 2.1 Introduction...3 2.2 Installer le service de certificat...4 3 Sécuriser un site web avec

Plus en détail

OPENSSL/ SSL. Glossaire. IGC : Interface de Gestion des Clés. AC : Autorité de Certification. L IGC sert à : o Emettre les certificats.

OPENSSL/ SSL. Glossaire. IGC : Interface de Gestion des Clés. AC : Autorité de Certification. L IGC sert à : o Emettre les certificats. OPENSSL/ SSL Glossaire IGC : Interface de Gestion des Clés L IGC sert à : o Emettre les certificats o Les révoquer o Les publier dans un annuaire. AC : Autorité de Certification. Une AC possède un bi-clé

Plus en détail

Où la cryptographie symétrique intervient-elle? L'exemple d'une session https

Où la cryptographie symétrique intervient-elle? L'exemple d'une session https Cryptographie symétrique : introduction Yves Legrandgérard (ylg@pps.jussieu.fr) Paul Rozière (roziere@pps.jussieu.fr) Où la cryptographie symétrique intervient-elle? L'exemple d'une session https Un exemple

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique

TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique TP Protocole HTTPS avec Pratiquer l algorithmique Introduction : Le protocole HTTPS permet l échange de données entre client et serveur de manière sécurisée, en ayant recours au cryptage (technologie SSL).

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

La faille OpenSSL dans Debian

La faille OpenSSL dans Debian La faille OpenSSL dans Debian Anaël Verrier, Lucie Ringeval 19 mai 2009 Anaël Verrier, Lucie Ringeval 19 mai 2009 1 / 20 Summary 1 SSL : Secure Socket Layer Les phases de la connexion TLS 2 13 mai 2008

Plus en détail

Communiquer SÉCURITÉ. en toute. Dwayne Bragonier, CA, CA TI

Communiquer SÉCURITÉ. en toute. Dwayne Bragonier, CA, CA TI Communiquer en toute SÉCURITÉ Dwayne Bragonier, CA, CA TI Vraie demande, publiée sur le forum de soutien technique du service de messagerie Gmail de Google : «À l aide! Un courriel confidentiel qui m était

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

Laboratoire SSL avec JSSE

Laboratoire SSL avec JSSE Applications et Services Internet Rapport de laboratoire IL2008 20 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES I Table des matières 1 Introduction 1 2 Utilisation du serveur web 1 3 Clé publique générée 1 4 Réponses

Plus en détail

Guide d'initiation aux. certificats SSL. Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en ligne. Document technique

Guide d'initiation aux. certificats SSL. Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en ligne. Document technique Document technique : Guide d'initiation aux certificats ssl Document technique Guide d'initiation aux certificats SSL Faire le bon choix parmi les options qui s'offrent à vous en matière de sécurité en

Plus en détail

Secure Socket Layer (SSL) Appareils concernés : Sommaire 1: Généralités

Secure Socket Layer (SSL) Appareils concernés : Sommaire 1: Généralités Secure Socket Layer (SSL) Appareils concernés : HL-4040CN HL-4050CDN HL-4070CDW DCP-9040CN DCP-9045CDN MFC-9440CN MFC-9840CDW Sommaire 1) Généralités 2) Bref historique 3) Avantage de l utilisation de

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Installation d un certificat de serveur

Installation d un certificat de serveur Installation d un certificat de serveur Rédacteur : Eric Drezet Administrateur réseau CNRS-CRHEA 06/2004 But du papier : Installer un certificat de serveur en vue de sécuriser l accès au Web Mail avec

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

EMV, S.E.T et 3D Secure

EMV, S.E.T et 3D Secure Sécurité des transactionsti A Carte Bancaire EMV, S.E.T et 3D Secure Dr. Nabil EL KADHI nelkadhi@club-internet.fr; Directeur du Laboratoire L.E.R.I.A. www.leria.eu Professeur permanant A EPITECH www.epitech.net

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

Présentation du projet EvalSSL

Présentation du projet EvalSSL 24 SSLTeam FévrierPrésentation 2011 du projet EvalSSL 1 / 36 Présentation du projet EvalSSL SSLTeam : Radoniaina ANDRIATSIMANDEFITRA, Charlie BOULO, Hakim BOURMEL, Mouloud BRAHIMI, Jean DELIME, Mour KEITA

Plus en détail

Cryptologie et sécurité en pratique

Cryptologie et sécurité en pratique IUT de Belfort-Montbéliard, Université de Franche-Comté Cours de Mathématiques et Informatique, 2008 Avant-propos On présente quelques outils fournissant des fonctions cryptographiques ou de sécurité.

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

TP Cryptographie. Seul les services ssh et http/https sont accessibles depuis le poste de travail vers le serveur

TP Cryptographie. Seul les services ssh et http/https sont accessibles depuis le poste de travail vers le serveur TP Cryptographie Utiliser la machine virtuelle : devil crypto.tar.bz2!! Utiliser l'annexe en fin de TP. Le serveur devil sera considéré comme le serveur web, de plus il met à disposition: Le login administrateur

Plus en détail

Sécurisez des Transferts de Données en Ligne avec SSL Un guide pour comprendre les certificats SSL, comment ils fonctionnent et leur application 1. Aperçu 2. Qu'est-ce que le SSL? 3. Comment savoir si

Plus en détail

Note Technique Sécurité. Système d'authentification. Authentification hors APN LuxGSM Authentification 3G/APN. Système de notification

Note Technique Sécurité. Système d'authentification. Authentification hors APN LuxGSM Authentification 3G/APN. Système de notification PLAN Note Technique Sécurité Système d'authentification Authentification hors APN LuxGSM Authentification 3G/APN Système de notification Pré-requis Sécurité et routage des notifications Système d'authentification

Plus en détail

Par KENFACK Patrick MIF30 19 Mai 2009

Par KENFACK Patrick MIF30 19 Mai 2009 Par KENFACK Patrick MIF30 19 Mai 2009 1 Introduction II. Qu est ce qu un OpenId? III. Acteurs IV. Principe V. Implémentation VI. Sécurité VII. conclusion I. 2 Vue le nombre croissant de sites web nous

Plus en détail

Serveur Web - IIS 7. IIS 7 sous Windows 2008

Serveur Web - IIS 7. IIS 7 sous Windows 2008 Serveur Web - IIS 7 Le livre de référence de ce chapitre est «Windows Server 2008 - Installation, configuration, gestion et dépannage» des éditions ENI, disponible sur egreta. Le site de référence pour

Plus en détail

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache.

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache. Projet Serveur Web I. Contexte II. Définitions On appelle serveur Web aussi bien le matériel informatique que le logiciel, qui joue le rôle de serveur informatique sur un réseau local ou sur le World Wide

Plus en détail

Guide de connexion à la solution de paiement Payline

Guide de connexion à la solution de paiement Payline Guide de connexion à la solution de paiement Payline Version 1.B Payline Monext Propriétaire Page 1 / 10 Page des évolutions Le tableau ci-dessous liste les dernières modifications effectuées sur ce document.

Plus en détail

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL VPN SSL : Présentation Master Informatique 1ère Année Année 2006-2007 2007 Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL Durée : 20 minutes Remarques Intervention : 15-20

Plus en détail

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES DE L'AUDIOVISUEL ET DU MULTIMÉDIA COMU 2122

INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES DE L'AUDIOVISUEL ET DU MULTIMÉDIA COMU 2122 Faculté des Sciences économiques, sociales et politiques Département de communication INTRODUCTION AUX TECHNOLOGIES DE L'AUDIOVISUEL ET DU MULTIMÉDIA COMU 2122 PIERRE GILLES PECQUEREAU 2 ème Licence en

Plus en détail

Sécurité au niveau transport (Transport Layer Security)

Sécurité au niveau transport (Transport Layer Security) Sécurité au niveau transport (Transport Layer Security) 1 SSL/TLS SSL/TLS Structure Sous-protocoles de SSL Mémorisation des sessions Ports utilisés par SSL Liens 2 Sécurité au niveau transport Lorsque

Plus en détail

a. Prévention par un comportement approprié en surfant :

a. Prévention par un comportement approprié en surfant : Module : TIC & Banques 1 U4.2- Préventions de sécurité : a. Prévention par un comportement approprié en surfant : Ne donnez jamais vos données personnelles via des liens proposés par email. De même, il

Plus en détail

Implémentation d une sécurisation SSL au niveau du portail de présentation AppliDis sur Windows 2008 R2

Implémentation d une sécurisation SSL au niveau du portail de présentation AppliDis sur Windows 2008 R2 Manuel d utilisation Implémentation d une sécurisation SSL au niveau du portail de présentation AppliDis sur Windows 2008 R2 Fiche IS00265 Version document : 1.00 Diffusion limitée : Systancia, membres

Plus en détail

Protocoles et services

Protocoles et services Protocoles et services Introduction Présentation Principaux protocoles PPTP GRE L2TP IPSec MPLS SSL Comparatif Démonstration Conclusion Besoins d une entreprise Avoir accès a un réseau local de n importe

Plus en détail

Étude des solutions de connexion pour postes nomades dans le contexte d'un laboratoire de recherche. Sommaire. I. Problématique du nomadisme au CNRS

Étude des solutions de connexion pour postes nomades dans le contexte d'un laboratoire de recherche. Sommaire. I. Problématique du nomadisme au CNRS Université de Corse DESS ISI Étude des solutions de connexion pour postes nomades dans le contexte d'un laboratoire de recherche Manuel BERTRAND Septembre 2004 Sommaire I. Problématique du nomadisme au

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2008/2 21 novembre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

Transmission de données

Transmission de données Transmission de données Réseaux Privés Virtuels (RPV ou VPN) Introduction Un VPN (Virtual Private Network) est une liaison sécurisée entre 2 parties via un réseau public, en général Internet. Cette technique

Plus en détail

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique NOTE TECHNIQUE Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique OBJETIF DE SECURITE Réduire les risques d usurpation d identité et de vols de données (exemple : keylogger, cheval de Troie

Plus en détail

CS REMOTE CARE - WEBDAV

CS REMOTE CARE - WEBDAV CS REMOTE CARE - WEBDAV Configuration des serveurs archange KONICA MINOLTA BUSINESS SOLUTIONS FRANCE Date Version Marque de révision Rédaction 18/10/2011 1 - Claude GÉRÉMIE Nicolas AUBLIN Sommaire 1) PRINCIPE

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

*EP001227640A1* EP 1 227 640 A1 (19) (11) EP 1 227 640 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 31.07.2002 Bulletin 2002/31

*EP001227640A1* EP 1 227 640 A1 (19) (11) EP 1 227 640 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 31.07.2002 Bulletin 2002/31 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP0012276A1* (11) EP 1 227 6 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 31.07.02 Bulletin 02/31 (1) Int

Plus en détail

Architecture client/serveur

Architecture client/serveur Architecture client/serveur Table des matières 1. Principe du client/serveur...2 2. Communication client/serveur...3 2.1. Avantages...3 2.2. Inconvénients...3 3. HTTP (HyperText Transfer Protocol)...3

Plus en détail

réalisé par : Radoniaina ANDRIATSIMANDEFITRA Charlie BOULO Hakim BOURMEL Mouloud BRAHIMI Jean DELIME Mour KEITA 23 février 2011

réalisé par : Radoniaina ANDRIATSIMANDEFITRA Charlie BOULO Hakim BOURMEL Mouloud BRAHIMI Jean DELIME Mour KEITA 23 février 2011 Guide de l Utilisateur d EvalSSL réalisé par : Radoniaina ANDRIATSIMANDEFITRA Charlie BOULO Hakim BOURMEL Mouloud BRAHIMI Jean DELIME Mour KEITA 23 février 2011 1 Table des matières 1 Mode d utilisation

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact MORPHEO Solution sécurisée de rechargement en ligne de supports 1 - Serveur de rechargement 2 - Web service sécurisé 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact 4 - Lecteur sans contact personnalisé

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

Authentification par certificats X.509

Authentification par certificats X.509 INTERNET PROFESSIONNEL Avril 1999 Mise en œuvre: sécurité Authentification par certificats X.509 Patrick CHAMBET http://www.chambet.com Patrick CHAMBET - 1 - L'objectif de cet article: Présenter la technique

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Pierre DUSART (Université de Limoges) LA CRYPTOGRAPHIE

Pierre DUSART (Université de Limoges) LA CRYPTOGRAPHIE Pierre DUSART (Université de Limoges) LA CRYPTOGRAPHIE Aborder la cryptologie de façon historique Communications en Alice et Bob Dans le langage courant, on parle de codes secrets mais il vaut mieux parler

Plus en détail

Protocoles cryptographiques

Protocoles cryptographiques MGR850 Hiver 2014 Protocoles cryptographiques Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan Motivation et Contexte Notations Protocoles

Plus en détail

SSL. Secure Socket Layer. R. Kobylanski romain.kobylanski@inpg.fr. janvier 2005 - version 1.1 FC INPG. Protocole SSL Application avec stunnel

SSL. Secure Socket Layer. R. Kobylanski romain.kobylanski@inpg.fr. janvier 2005 - version 1.1 FC INPG. Protocole SSL Application avec stunnel SSL Secure Socket Layer R. Kobylanski romain.kobylanski@inpg.fr FC INPG janvier 2005 - version 1.1 1 Protocole SSL 2 SSL/TLS Encapsule des protocoles non sécurisés (HTTP IMAP...) dans une couche chiffrée

Plus en détail

Messagerie électronique SIMAP/SRELAY

Messagerie électronique SIMAP/SRELAY Messagerie électronique SIMAP/SRELAY Centre de Calcul de l IN2P3 Mai 2007 2.4. Particularités du service Du point de vue de l utilisateur, le service IMAP proposé par le Centre de Calcul de l IN2P3 présente

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée. Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA

Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée. Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA 1 Sommaire Introduction Qu est ce qu une messagerie sécurisée? Pourquoi utiliser une messagerie

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Sommaire 1 IPSEC... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Modes de fonctionnement d IPSec... 5 1.3 Protocoles... 7 1.3.1 AH (Authentification Header)... 7 1.3.2 Protocole ESP (Encapsulating Security Payload)...

Plus en détail

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7 Préambule La messagerie électronique est aujourd'hui un moyen de communication fréquemment utilisé par les entreprises pour échanger des informations. Le groupe ALDI NORD demeure, lui aussi, en contact

Plus en détail

Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement. Livrable: Spécification du système de compensation

Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement. Livrable: Spécification du système de compensation Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement Livrable: Spécification du système de compensation Enseignants : Y.AMGHAR, L.BRUNIE Équipe projet : R.Jeatsa Kengni, X.Lucas, L.Martin,

Plus en détail

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation Silcor Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle CLUSIR, Lyon, 5 février 2002 Déroulement de la présentation 1 - Ouverture de session sécurisée par carte à puce (logon). 2 - Accès

Plus en détail

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications Tunnels et VPN 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

1. Comprendre les concepts essentiels de cryptographie. 2. Comprendre les protocoles et modes de fonctionnement

1. Comprendre les concepts essentiels de cryptographie. 2. Comprendre les protocoles et modes de fonctionnement 1. Comprendre les concepts essentiels de cryptographie chiffrement et déchiffrement hachage cryptographie à clé publique/privée signature zero-knowledge 2. Comprendre les protocoles et modes de fonctionnement

Plus en détail

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci Cours Cryptographie Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC Authentification Gabriel Risterucci Cours Cryptographie - Authentification - Principes généraux Moyens d'authentification Authentification différée Système

Plus en détail

DNS-BASED AUTHENTICATION OF NAMED ENTITIES (DANE)

DNS-BASED AUTHENTICATION OF NAMED ENTITIES (DANE) DNS-BASED AUTHENTICATION OF NAMED ENTITIES (DANE) Thibault CHÂTIRON Fangzhou DENG SOMMAIRE Working Group DANE Contexte Principe Objectif DNSSEC Intégrité + RRSIG (Resorce record signature) Authentification

Plus en détail

FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE. Table des matières

FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE. Table des matières FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE Table des matières Principes de FTPS... 2 Généralités... 2 FTPS en mode implicite... 2 FTPS en mode explicite... 3 Certificats SSL / TLS... 3 Atelier de tests

Plus en détail

Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco

Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco Avant de commencer, nettoyez la mémoire cache de votre navigateur internet: Exemple pour les versions à partir d Internet Explorer 6.x:

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Xposé logiciel, système et réseau. Le tunneling. Xposé système et réseau Yannick Lambruschi

Xposé logiciel, système et réseau. Le tunneling. Xposé système et réseau Yannick Lambruschi Xposé logiciel, système et réseau Le tunneling _ 2 Le tunneling est un outil de plus en plus sollicité Solutions réseau Solutions logiciel Sécurité Insécurité _ 3 Les choses que nous allons aborder Le

Plus en détail

Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA

Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA La messagerie sécurisée e-santé PACA est un service de type Webmail. Un Webmail est une interface Web rendant possible l émission, la consultation

Plus en détail

Réseaux virtuels Applications possibles :

Réseaux virtuels Applications possibles : Réseaux virtuels La mise en place d'un réseau privé virtuel permet de connecter de façon sécurisée des ordinateurs distants au travers d'une liaison non fiable (Internet), comme s'ils étaient sur le même

Plus en détail

quelles conséquences pour la documentation en ligne?

quelles conséquences pour la documentation en ligne? Structure et évolutions de l Internet p.1/23 Structure et évolutions de l Internet quelles conséquences pour la documentation en ligne? JOËL MARCHAND jma@math.jussieu.fr GDS 2754 Mathrice Où en est l Internet?

Plus en détail

Protocoles d accès réseau à distance - Quelle

Protocoles d accès réseau à distance - Quelle Protocoles d accès réseau à distance - Quelle sécurité? Constantin Yamkoudougou 28 décembre 2005 Table des matières 1 Enjeu des protocoles d accès réseau à distance 2 2 sécurité du protocole RADIUS 2 3

Plus en détail

Manuel d utilisation du portail UCOPIA

Manuel d utilisation du portail UCOPIA Manuel d utilisation du portail UCOPIA La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles Version 4.0.1 2 Manuel d utilisation du portail UCOPIA 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Table

Plus en détail

C. Configuration des services de transport

C. Configuration des services de transport Page 282 Chapitre 8 Dans la version 2013 d'exchange, les dossiers publics sont devenus un type de boîtes aux lettres et utilisent les mêmes mécanismes de routage que les e-mails. - Le message est destiné

Plus en détail

Livrable #4. (Document de 23 pages) Fabrice DOUCHANT Tarek AJROUD Charles BALLE Jérémy AMELINE. Roland AGOPIAN

Livrable #4. (Document de 23 pages) Fabrice DOUCHANT Tarek AJROUD Charles BALLE Jérémy AMELINE. Roland AGOPIAN Master Informatique 1 ère Année Année 2006-2007 SSL Livrable #4 (Document de 23 pages) Participants Fabrice DOUCHANT Tarek AJROUD Charles BALLE Jérémy AMELINE Encadrant Roland AGOPIAN Résumé : Ce document

Plus en détail

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE Michel Laloy 18/06/2002 Objectifs Expliquer les mécanismes de la signature digitale et de l authentification forte Montrer comment ces mécanismes s'appliquent

Plus en détail

Lycée André Malraux Allonnes

Lycée André Malraux Allonnes Lycée André Malraux Allonnes SOMMAIRE I) Contexte A) L entreprise 1) En interne : l Intranet. 2) En externe : Internet... B) Le service informatique. 1) Le personnel... 2) L architecture réseau.. II) Problématique

Plus en détail

TP RPV de niveau application EXTRANET

TP RPV de niveau application EXTRANET TP RPV de niveau application EXTRANET L entreprise MAROQ a décidé d ouvrir une partie de son SI (Système d information) à ses partenaires. Cette ouverture s effectue par la création d un site web privé

Plus en détail

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN PLAN 1. Introduction 2. Cadre juridique algérien de la certification électronique 3. La certification électronique appliquée au Réseau

Plus en détail

Sécurisation des données : Cryptographie et stéganographie

Sécurisation des données : Cryptographie et stéganographie Licence 2ème Année V. Pagé (google vpage) Sécurisation des données : Cryptographie et stéganographie Objectifs du cours Introduction à la Cryptographie : Notions de Stéganographie : Image Cachée Premiere

Plus en détail

SOMMAIRE. Microsoft Exchange - Outlook Mise en place de la signature numérique.doc. Chapitre 1 PROCEDURE 2

SOMMAIRE. Microsoft Exchange - Outlook Mise en place de la signature numérique.doc. Chapitre 1 PROCEDURE 2 Page 1 sur 8 SOMMAIRE Chapitre 1 PROCEDURE 2 1.1 Scénario 2 1.2 Création du certificat 2 1.3 Validation du certificat 4 1.4 Installation du certificat 5 1.5 Vérification et utilisation 6 Page 2 sur 8 Chapitre

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

La signature électronique, les réseaux de confiance et l'espionnage du futur

La signature électronique, les réseaux de confiance et l'espionnage du futur La signature électronique, les réseaux de confiance et l'espionnage du futur Marc.Schaefer@he-arc.ch TechDays2015, Neuchâtel HE-Arc Ingénierie Filière informatique Plan la cryptographie en bref et sur

Plus en détail

PHP/MYSQL. Web Dynamique

PHP/MYSQL. Web Dynamique PHP/MYSQL Web Dynamique ENSG Juin 2008 Qui suis-je? Guillaume Gautreau Responsable projets Systèmes d information à l ENPC guillaume@ghusse.com http://www.ghusse.com Ces 6 jours de formation Jour 1 : présentations,

Plus en détail

TIP-I Télécommunications des informations de paiement par Internet

TIP-I Télécommunications des informations de paiement par Internet RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC TIP-I Télécommunications des informations de paiement par Internet Plan de la présentation» Introduction» Présentation de la solution» Présentation de la documentation

Plus en détail

Plan [ Mécanismes de sécurité aux réseaux wlan]

Plan [ Mécanismes de sécurité aux réseaux wlan] Plan [ wlan] - Introduction - Pourquoi on a besoin des Wlan - 802.11 présentation et architecture - Protocoles - Sécurité dans 802.11b - Failles de sécurité - Outils d attaques - Solutions - Conclusion

Plus en détail