Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail. Christine Gauron INRS-Paris

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail. Christine Gauron INRS-Paris"

Transcription

1 Études de poste et évaluation dosimétrique: place du médecin du travail Christine Gauron INRS-Paris Rencontres Nucléaire et santé 17 janvier 2007

2 Etudes de poste place réglementaire Tous risques confondus, permettent à l employeur de répondre à l obligation d évaluation des risques et du document unique (R231-1) Pour le médecin du travail, ces études de postes vont lui permettre: De remplir son rôle de conseiller en prévention de connaitre les conditions de travail réelles des salariés et permettre leur suivi Décret travailleurs intégré dans le Code du travail : analyse périodique des postes de travail associée à une évaluation dosimétrique

3 Etudes de poste définitions Poste = ensemble des tâches ( activité de la personne) ou tâche particulière En fait, le type d'étude faite dépendra de l'objectif: Répondre à une situation individuelle: activité de la personne Adapter le suivi du travailleur Classement Grossesse Fiche d'exposition Étude des contraintes d une tâche, d une technique Nouvelles techniques zonage

4 Contexte de l étude de poste: travail d'équipe Modalité de l étude de poste: Prévisionnelle: lors de la conception, avant le début d une activité élaboration des mesures de prévention évaluation prévisionnelle de l exposition Puis dans les conditions effectives de travail Outils mis en oeuvre variables selon l objectif Observation et entretien Métrologie Recherche documents interne ou externe Document unique, notices de poste Contrôles et mesures effectués

5 Études de poste: objectifs pour le médecin du travail (1): 1. Connaissance des risques et contraintes des postes: analyse sur le terrain En prévision d'un nouvel équipement, d une nouvelle technique ou en situation professionnelle Si ces risques sont insuffisamment maitrisés: Études complémentaires Modifications techniques, EPC Évaluation des risques résiduels Choix des EPI Information et sensibilisation des travailleurs Démarche: identification du besoin d agir, étude des différentes possibilités de prévention, et évaluation des résultats

6 Études de poste: objectif pour le médecin du travail (2) 2. Connaissance des postes de travail Adaptation du suivi médical à la réalité de l'exposition Traçabilité de l exposition des travailleurs 3. Adéquation du poste (aménagement...) 4. Etude après un accident Bilan Arbre des causes e t leçons à en tirer 5. Participation à l'élaboration de la formation et information des travailleurs, femmes enceintes...

7 Spécificités des rayonnements ionisants: Présence systématique d une PCR Choix dosimétrique, mesures et analyses dosimétriques Évaluation dosimétrique prévisionnelle à partir des installations, protocoles, méthodes de travail mesures et analyses des dosimétries effectives (ambiance et individuelles)

8 Implication pour le médecin du travail Études de poste et évaluation dosimétrique: Fiche d'exposition (chef d'établ / MT) Avis sur le classement des travailleurs Choix de la surveillance médicale et dosimétrique Fiche d entreprise, Conseiller l employeur pour le document unique Avis d'aptitude : date étude de poste Étude des accidents et bilan dosimétrique

9 Évaluation dosimétrique externe (1): place du MT Participation avec la PCR aux études de postes Caractéristique des installations et identification des sources, études des installations, sources, méthodes de travail et protocoles, organisation Identification des EPC mis en place Point sur des contrôles d ambiance, mesures de débit Des contrôles de radioprotection des appareils et sources Résultats dosimétriques individuels

10 Évaluation dosimétrique externe (2): place du MT Avec la PCR et à partir des points précédents: Analyse des risques Étude complémentaire si maitrise des risques clairement insuffisante Sinon, choix des EPI pour maitriser les risques résiduels Conseil sur : l'élaboration des protocoles de sécurité, et sur l'élaboration de la formation et de l'information

11 Évaluation dosimétrique externe (3): place du MT Mise en place d'une dosimétrie individuelle adéquate Dosimètres et dosimétrie complémentaire Rôle d inciter au port Expliquer les résultats Intervention en cas de résultats non conformes à ceux attendus Rôle en cas de non concordance des résultats passifs et opérationnels Accidents Analyse, bilan dosimétrique et arbre des causes Suivi médical si nécessaire

12 Évaluation dosimétrique interne (1): place du MT Participation avec la PCR aux études de postes Caractéristique des installations et identification des sources Étude et répercussion des méthodes de travail Bilan des contaminations et des risques de transferts des contaminations accidentelles Prise en compte des incidents les plus fréquents et vérification de la prévention mise en place Résultats des différents contrôles et mesures Mise en place de la dosimétrie individuelle adéquat

13 Évaluation dosimétrique interne (2): place du MT Examens anthroporadiamétrique et ex radio-toxicologiques systématiques après incident/accident ou prescrit après une manipulation particulière ou lors de la consultation Intérêt: témoignage de l efficacité des la prévention Difficulté liée à certains radionucléides à période très courte 3 étapes: Mesures Estimation de l incorporation à partir des mesures Estimation de la dosimétrie à partir de l incorporation

14 Évaluation de l activité incorporée et estimation dosimétrique Évaluation de l activité incorporée à partir des courbes de modèle d excrétion (CIPR78) ou de rétention en comparant les activités mesurées avec les activités théoriques Incertitudes dans l estimation de l incorporation Courbes biocinétiques standarts Date d incorporation incertaine le plus souvent Estimation de la dosimétrie à partir de l incorporation arrêté du 1er septembre 2003 : dose efficace engagée /unité d incorporation en Sv/Bq Avec l aide de l IRSN

15 Incidents, accidents Dans tous les cas, à partir de l évaluation des risques d accidents, Participation à la formation des secouristes et des travailleurs Participation à l organisation des secours Organisation et participation aux soins d urgence dans les services de santé au travail autonomes rédaction des consignes en cas d accident (affichés) adaptés aux risques

16 Incidents, accidents et évaluation dosimétrique (1): source scellée ou générateur Binôme PCR-MT Étude de poste Évaluation dosimétrique externe: Dosimétrie opérationnelle Développement du dosimètre passif Ou reconstitution en l absence de dosimétrie Dosimétrie biologique si nécessaire IRSN ( ) En tirer les leçons Retour d information sur le terrain /CHSCT, sensibilisation lors des VM, formations

17 Incidents, accidents et évaluation dosimétrique (2): source non scellée Binôme PCR-MT Évaluation dosimétrique externe Évaluation dosimétrique interne À partir de examens radiotoxicologiques et anthroporadiamétriques Et à partir des données des postes de travail (expo chronique ou date d incorporation inconnue) Répéter si nécessaire le prélèvement quelques jours plus tard IRSN ( ) En tirer les leçons Retour d information sur le terrain

18 Spécificité du MT Réintégrer l ensemble des risques Synthèse des résultats de mesures effectuées et des résultats des examens individuels Est au croisement des techniques et de l homme Évaluation dosimétrique = qualité du poste et efficacité des EPI et EPC

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL Christine Gauron INRS Paris organisation Décret du 28/07/04 «organisation de la médecine du travail» Renforcement de l action sur le terrain et

Plus en détail

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Principaux

Plus en détail

- pour les personnels UPMC et CNRS: l original est signé par le Directeur d Unité et est détenu au secrétariat de l unité.

- pour les personnels UPMC et CNRS: l original est signé par le Directeur d Unité et est détenu au secrétariat de l unité. Fiche à remplir par le chef d établissement conformément à l art. R-4451-57 à 61 du Code du Travail Pourquoi? Pour répondre à l obligation faite au chef d établissement (article R. 4451-57 à 61 du code

Plus en détail

Les ambigüités et les difficultés d application du décret travailleur

Les ambigüités et les difficultés d application du décret travailleur Les ambigüités et les difficultés d application du décret travailleur 1 LE TEXTE RÉGLEMENTAIRE Protection des travailleurs Décret 2003-296 du 31/03/03 Codifié dans le code du travail Plus arrêtés d applications

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 26 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009220 Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 PARIS 5EME Objet : Inspection

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Direction Générale du Travail Radioprotection des travailleurs Evolutions réglementaires intervenues et celles attendues en 2013 impactant l action des médecins du travail Réforme de la médecine du travail,

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 septembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-035472 Hôpital Robert Debré 48 boulevard Sérurier 75019 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-007117 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier National d'ophtalmologie des Quinze- Vingt 28, rue de Charenton

Plus en détail

Sommaire Introduction... XI

Sommaire Introduction... XI Sommaire Introduction... XI 1. Qu'est-ce que la radioprotection?... 2. Quels sont les objectifs de la radioprotection? 3. Qui est concerné par la radioprotection dans le domaine médical? 4. Quelles sont

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 19 avril 2013 N/Réf. : CODEP-PRS-2013-021910 M. le Radiologue Cabinet de radiologie Centre d imagerie médicale du Val d Argenteuil 5, rue du Poirier Fourrier

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Circulaire DGT/ASN n 4 du 21 avril 2010 relative aux mesures de prévention des risques d exposition aux rayonnements ionisants Thierry LAHAYE Chef du pôle risques physiques en milieu de travail au Ministère

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 13 novembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-045205 Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité Hôpital Saint Louis 1, avenue Claude Vellefaux 75010 PARIS

Plus en détail

02/12/2014 JOURNEES SCIENTIFIQUES R2NORD. Patrick Moureaux INRS

02/12/2014 JOURNEES SCIENTIFIQUES R2NORD. Patrick Moureaux INRS 02/12/2014 JOURNEES SCIENTIFIQUES R2NORD Patrick Moureaux INRS L INRS Association loi 1901 (organisme privé sans but lucratif) Rôle: développer la prévention des risques professionnels Effectifs: 635 personnes

Plus en détail

GROUPES PERMANENTS D EXPERTS EN RADIOPROTECTION CONTEXTE BUT DU SONDAGE

GROUPES PERMANENTS D EXPERTS EN RADIOPROTECTION CONTEXTE BUT DU SONDAGE GROUPES PERMANENTS D EXPERTS EN RADIOPROTECTION GROUPE DE TRAVAIL «ZONAGE» CONTEXTE A la demande de l Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et de la Direction générale du travail (DGT), les groupes permanents

Plus en détail

BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010

BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010 BILAN REGIONAL DE LA CAMPAGNE NATIONALE DE CONTROLE 2010 RELATIVE A LA RADIOPROTECTION 1. Renseignements d ordre général La campagne de contrôle, organisée du 3 mai au 15 septembre 2010 par le ministère

Plus en détail

6 novembre 2014. Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de la recherche publique Tél. 05 56 00 05 37

6 novembre 2014. Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de la recherche publique Tél. 05 56 00 05 37 6 novembre 2014 Sommaire - Présentation de l ASN et de la Division de Bordeaux - Nouveautés réglementaires touchant la radioprotection Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de

Plus en détail

1. Eléments d information pour la constitution du rapport d activité durant la période probatoire de l examen du CAMARI

1. Eléments d information pour la constitution du rapport d activité durant la période probatoire de l examen du CAMARI RECOMMANDATIONS POUR LA REDACTION DU RAPPORT D ACTIVITE DURANT LA PERIODE PROBATOIRE DE L EXAMEN INITIAL DU CAMARI 1. Eléments d information pour la constitution du rapport d activité durant la période

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2015-003303 Lyon, le 26/01/2015 Laboratoire Inserm U1033 Physiopathologie, Diagnostic et traitements des Maladies Osseuses UFR de médecine Lyon

Plus en détail

LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION

LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION LA PERSONNE COMPETENTE EN RADIOPRETECTION CONGRES ATSR Cherbourg 2006 Benoit MARC D.RI.M Avant propos La base d un constat : 20 ans d expérience en RP sur plusieurs sites nucléaires Certifié formateur

Plus en détail

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015

DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 27 octobre 2015 N/Réf. : CODEP-CAE-2015-042990 Fondation de la Miséricorde 15, Fossés Saint-Julien BP 100 14008 CAEN cedex 1 OBJET : Inspection

Plus en détail

Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012. Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE

Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012. Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE REPUBLIQUE FRANCAISE Division de Caen Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012 N/Réf. : CODEP-CAE-2012-050709 Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE Objet : Inspection

Plus en détail

Paris, le 28 octobre 2014

Paris, le 28 octobre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 28 octobre 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-048773 Cabinet dentaire 18 passage Du Guesclin 75015 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2011-070528 Affaire suivie par : Florence BEDELLIS Tél. : 04 26 28 61 72 Fax : 04 26 28 61 48 Mél. : florence.bedellis@asn.fr Lyon, le 21 décembre

Plus en détail

Objet : Inspection INSNP-DOA-2010-0282 effectuée le 21 mai 2010 Thème : "Radioprotection en radiologie interventionnelle et aux blocs opératoires"

Objet : Inspection INSNP-DOA-2010-0282 effectuée le 21 mai 2010 Thème : Radioprotection en radiologie interventionnelle et aux blocs opératoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE DOUAI CODEP-DOA-2010-28646 CL/EL Douai, le 1 er juin 2010 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier Dr Duchenne BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER Cedex Objet : Inspection INSNP-DOA-2010-0282

Plus en détail

L actualité en radioprotection.

L actualité en radioprotection. Docteur Jean-Michel CANALES -IRSN 42 ièmes Journées nationales ANMTEPH Marseille le 19 octobre 2006 L actualité en radioprotection. Docteur CANALES Jean-Michel Institut de Radioprotection et de Sûreté

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 30 septembre 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-044604 Espace dentaire FOCH 2 bis avenue Foch 94160 ST MANDE Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail

- Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail - Intervenant- Dr FAUQUEMBERGUE Médecin du Travail PLAN Réforme au 1 er Juillet 2012 Les missions du service de santé au travail Les missions du médecin du travail Les missions de l IPRP (Intervenant en

Plus en détail

Réf. Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 26 mars 2013 N/Réf. : CODEP-NAN-2013-016559 Bretagne Assèchement Ty Er Douar 56150 BAUD Objet Inspection de la radioprotection du 21 mars 2013 Détention

Plus en détail

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante

Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Obligations RÉGLEMENTAIRES en matière d information et de formation des travailleurs à la prévention des risques à l amiante Partie réglementaire nouvelle QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS

FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS FONCTIONNEMENT DU MINISTÈRE AVIS DE CONCOURS Hygiène et sécurité Inspection du travail Rayonnement Service déconcentré du travail, de l emploi et de la formation professionnelle MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES

Plus en détail

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 17 janvier 2014 dans votre établissement

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 17 janvier 2014 dans votre établissement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête Marseille, le 6 février 2014 CODEP MRS 2014-006482 ALTEO Gardanne Route de Biver BP 62 13541 GARDANNE Cedex France Objet

Plus en détail

L inspection avait pour but d examiner la conformité du service de curiethérapie vis-à-vis de la réglementation relative à la radioprotection.

L inspection avait pour but d examiner la conformité du service de curiethérapie vis-à-vis de la réglementation relative à la radioprotection. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 28 janvier 2015 N/Réf. : CODEP-STR-2015-003729 Madame la Directrice Générale CHR Metz-Thionville Hôpital de Mercy 1 allée du Château CS 45001

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 27 novembre 2012 N/Réf. : CODEP-PRS-2012-063614 Monsieur le gérant de la SELARL Imagerie des Iles du Nord Cabinet de radiologie Concordia 2, rue Paul Mingau

Plus en détail

L externalisation de la Personne compétente en radioprotection

L externalisation de la Personne compétente en radioprotection L externalisation de la Personne compétente en radioprotection Chantal Bardelay Direction des rayonnements ionisants et de la santé Autorité de sûreté nucléaire 11/12/2008 SFRP 11 décembre 2008 1 Objectif

Plus en détail

Référentiel de la radioprotection au CEA

Référentiel de la radioprotection au CEA Page 3 sur 7 TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 4 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. RESPONSABILITES... 4 4. COMPOSITION DU REFERENTIEL DE LA RADIOPROTECTION AU... 4 5. LISTE DES DOCUMENTS CONSTITUANT LE REFERENTIEL

Plus en détail

«Actualités réglementaires en radioprotection»

«Actualités réglementaires en radioprotection» Contenu des informations à joindre aux D. ou demande d Autorisation Cyril THIEFFRY Sûreté Nucléaire et Radioprotection Arrêté du 29 janvier 2010 portant homologation de la décision n 2009-DC-0148 de l

Plus en détail

Contexte National en Matière de

Contexte National en Matière de Atelier régional sur l'élaboration de la stratégie nationale en matière d'enseignement et de formation dans le domaine logique et la sûreté du transport et des déchets radioactifs Contexte National en

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 13 juillet 2015

DIVISION DE LILLE Lille, le 13 juillet 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 13 juillet 2015 CODEP- LIL-2015-027459 FM/NL SELARL Parc Bertin 90, rue Emile Morlaix 59500 DOUAI Objet : Inspection de la radioprotection référencée INSNP-LIL-2015-0578

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE LOI DU 20 JUILLET 2011 ET SES DÉCRETS D APPLICATION Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail, décrets 2012-134

Plus en détail

Radiologie conventionnelle

Radiologie conventionnelle RADIOPROTECTION : SECTEUR MÉDICAL Radiologie conventionnelle Installations mobiles en milieu médical : radiographies au lit Dans le cadre de la justification des actes et de l optimisation de la radioprotection

Plus en détail

DOSIMETRIE ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS

DOSIMETRIE ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS Page 1 sur 5 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 06/M0/003/09/V01 06/M0/003/09/V02 06/M0/003/09/V03 06/M0/003/09/V04 06/M0/003/09/V05 06/M0/003/09/V06 Titre et objet de la révision DOSIMETRIE

Plus en détail

Radiothérapie externe Accélérateur de particules

Radiothérapie externe Accélérateur de particules RADIOPROTECTION MÉDICALE Radiothérapie externe Accélérateur de particules Les procédures décrites dans cette fiche concernent l utilisation des accélérateurs produisant des faisceaux de photons et d électrons.

Plus en détail

Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015

Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015 Journée Régionale d accueil des nouveaux entrants Jeudi 8 Janvier 2015 1 La Médecine de Prévention dans la fonction publique 2 TEXTES REGLEMENTAIRES Décret 2000-610 du 28/06/2000 modifie D 86442 du 14/03/1986

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 18 juillet 2012 N/Réf. : CODEP-PRS-2012-039782 Monsieur le Directeur Hôpital Pitié-Salpêtrière 83, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS Objet : Inspection

Plus en détail

APPLICATION PRATIQUE

APPLICATION PRATIQUE APPLICATION PRATIQUE du décret n 2003-296 du 31/3/03 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants PAR LE MEDECIN DU TRAVAIL BINO JACKY service de santé au travail

Plus en détail

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical)

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) IND/RN/001/NT03 Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) Renouvellement, modification ou annulation de l autorisation I DEMANDE DE RENOUVELLEMENT D UNE AUTORISATION...3 I.1 Rappels...3

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement Rubrique : Fonctionnels de la prévention du ministère... 2... 4 Rubrique : Risques psychosociaux...12 1 SOMMAIRE Rubrique : Fonctionnels

Plus en détail

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Laurent DEPROIT, chef de la division de Marseille de l ASN Réunion plénière du 3 juin 2015 1 Sommaire 1. Les missions de l ASN 2. Les principales

Plus en détail

BILAN DE L ÉVOLUTION DES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RADIOPROTECTION

BILAN DE L ÉVOLUTION DES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RADIOPROTECTION CHAPITRE 8 BILAN DE L ÉVOLUTION DES DISPOSITIONS RÉGLEMENTAIRES EN MATIÈRE DE RADIOPROTECTION Perspective générale 193 Introduction 193 Contexte 193 Un risque avéré 195 Une exposition potentiellement croissante

Plus en détail

Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté 9, rue des Serruriers 21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR

Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté 9, rue des Serruriers 21800 CHEVIGNY SAINT SAUVEUR DIRECTION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT DE BOURGOGNE www.bourgogne.drire.gouv.fr Division de Dijon Monsieur RIBETTE Christophe SCREG Est Agence Bourgogne Franche Comté

Plus en détail

Curiethérapie Curiethérapie à débit pulsé

Curiethérapie Curiethérapie à débit pulsé RADIOPROTECTION : FICHE MÉDICALE Curiethérapie Curiethérapie à débit pulsé Les procédures décrites dans cette fiche concernent uniquement les applications de curiethérapie à débit pulsé (1) utilisant une

Plus en détail

LES RAYONNEMENTS IONISANTS

LES RAYONNEMENTS IONISANTS P o u r l a s a n t é a u t r a v a i l LES RAYONNEMENTS IONISANTS L'homme est soumis aux rayonnements ionisants émis par la radioactivité naturelle de l'environnement : rayonnement cosmique, rayonnement

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE Objet

Plus en détail

Radiologie conventionnelle Installations fixes en milieu médical

Radiologie conventionnelle Installations fixes en milieu médical RADIOPROTECTION : SECTEUR MÉDICAL Radiologie conventionnelle Installations fixes en milieu médical L application des principes de justification et d optimisation de la radioprotection est à la base d une

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES Nantes, le 6 juin 2014 N/Réf. : CODEP-NAN-2014-025338 ICO René GAUDUCHEAU Service de Médecine Nucléaire Boulevard Jacques MONOD 44805 SAINT HERBLAIN CEDEX Objet

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 mai 2010 N/Réf. : CODEP-PRS-2010-027150 Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection Installation : Coronarographie Identifiant de la visite

Plus en détail

Radioprotection législation Calculs Autorisations commandes Patients dans les chambres de proximité

Radioprotection législation Calculs Autorisations commandes Patients dans les chambres de proximité Radioprotection législation Calculs Autorisations commandes Patients dans les chambres de proximité Isabelle Buchheit Unité de Radiophysique Médicale, Responsable Radioprotection Institut de Cancérologie

Plus en détail

Scanographie FR4 RADIOPROTECTION : SECTEUR MÉDICAL 1. PERSONNELS CONCERNÉS 2. DÉROULEMENT DES PROCÉDURES

Scanographie FR4 RADIOPROTECTION : SECTEUR MÉDICAL 1. PERSONNELS CONCERNÉS 2. DÉROULEMENT DES PROCÉDURES RADIOPROTECTION : SECTEUR MÉDICAL Scanographie L application des principes de justification et d optimisation de la radioprotection est à la base d une radioprotection efficace. Dans ce but et dans le

Plus en détail

Evolutions réglementaires

Evolutions réglementaires Evolutions réglementaires S. LAFFONT, PSRPM/PCR UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Evolutions avant 2013 Arrêté du 24 Octobre 2011 relatif aux niveaux de référence diagnostique en radiologie

Plus en détail

Paris, le 2 juillet 2013

Paris, le 2 juillet 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 2 juillet 2013 N/Réf. : CODEP-PRS-2013-037348 Madame la Directrice Hôpital Saint Antoine 184, rue du Faubourg Saint-Antoine 75012 PARIS Objet : Inspection

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011 CODEP-DOA-2011-071487 SS/NL Centre Hospitalier de Roubaix 35, rue de Barbieux BP 359 59056 ROUBAIX CEDEX Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 6 Octobre 2015 N/Réf. : CODEP-LYO-2015-038709 Centre Hospitalier de Valence Service de médecine nucléaire 179 boulevard du maréchal Juin 26000 VALENCE Objet

Plus en détail

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION CNPE DAMPIERRE en BURLY Rudi Hauser SPR Dr Frédérique LEVRAY SST 1 Principes de Surveillance Radioprotection 2 Principe de fonctionnement d une centrale

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

RADIOLOGIE DENTAIRE ED 4249 RADIOPROTECTION FICHE MÉDICALE. Endobuccale 1. PERSONNEL CONCERNÉ 2. DÉROULEMENT DES PROCÉDURES DE PRISE DE CLICHÉS

RADIOLOGIE DENTAIRE ED 4249 RADIOPROTECTION FICHE MÉDICALE. Endobuccale 1. PERSONNEL CONCERNÉ 2. DÉROULEMENT DES PROCÉDURES DE PRISE DE CLICHÉS RADIOPROTECTION FICHE MÉDICALE SOLVANT RADIOLOGIE DENTAIRE Endobuccale La présente fiche traite des techniques endobuccales dont la pratique est soumise à l application des dispositions réglementaires

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Arrêté du 21 décembre 2007 définissant les modalités de formation et de délivrance du certificat

Plus en détail

L offre de formation. vous accompagner. w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers

L offre de formation. vous accompagner. w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers vous accompagner L offre de formation w Exploitants et salariés de Très Petites Entreprises des secteurs agricoles et forestiers n Prévention des Risques Professionnels www.msasudaquitaine.fr La Prévention

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 26 octobre 2005 relatif aux modalités de formation de la personne compétente en radioprotection

Plus en détail

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 26 mai 2016.

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 26 mai 2016. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 14 juin 2016 N/Réf. : CODEP-STR-2016-024264 Monsieur le Directeur CHRU de Strasbourg Nouvel Hôpital Civil 1 place de l hopital BP 426 67091 Strasbourg

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2014-055194 Nantes, le 23 décembre 2014 Monsieur le Directeur Polyclinique du Trégor Rue Docteur FEUILLU CS 50319 22300 LANNION cedex Objet :

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 9-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 9 : L évaluation des risques professionnels en médecine nucléaire Le document unique. L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Rayonnements ionisants et non ionisants

SOMMAIRE Thématique : Rayonnements ionisants et non ionisants SOMMAIRE Thématique : Rayonnements ionisants et non ionisants Rubrique : Risques - Sécurité... 2 1 Rubrique : Risques - Sécurité SOMMAIRE Formation qualifiante contrôleur en radioprotection... 3 Bases

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS Objet : Réf : Inspection

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

Mémento des formations en C.N.P.E.

Mémento des formations en C.N.P.E. 1/23 Mémento des formations en C.N.P.E. Pour toutes ces formations, vous pouvez contacter l Assistante de Direction du GIM Est ou les ingénieurs sécurité du GIM Est afin de définir les modalités de mise

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX

FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX C E N T R E d e G E S T I O N D e s P y r é n é e s O r i e n t a l e s FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6, rue d e l Ang e 6 6 9 0 1 PERPIG N A N CEDEX 04 68 34 87 21-04 68 34 37 24 - beringuier.medprev@cdg66.fr

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-038422 Maison de Chirurgie - Clinique Turin Service de radiologie vasculaire 5-11, rue de Turin 75008 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-038422 Maison de Chirurgie - Clinique Turin Service de radiologie vasculaire 5-11, rue de Turin 75008 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 septembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-038422 Maison de Chirurgie - Clinique Turin Service de radiologie vasculaire 5-11, rue de Turin 75008 PARIS Objet

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 5 juillet 2013 CODEP-LIL-2013-037759 AD/EL Monsieur le Dr W SCM des Docteurs V W X Y 23, Boulevard Victor Hugo 62100 CALAIS Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Évolutions des dispositions réglementaires relatives à la personnes compétentes en radioprotection (PCR) Thierry LAHAYE Chef du pôle risques physiques en milieu de travail à la direction générale du travail

Plus en détail

Comme les précédentes,

Comme les précédentes, dmt TC d o s s i e r m é d i c o - t e c h n i q u e 126 Médecine et rayonnements ionisants: fiche d aide à l analyse des risques en curiethérapie à débit pulsé Cette nouvelle fiche d aide à l analyse

Plus en détail

Formation e-learning de rappel des risques rayonnements ionisants

Formation e-learning de rappel des risques rayonnements ionisants Formation e-learning de rappel des risques rayonnements ionisants Journées techniques RP Cirkus - 22 novembre 2013 Eric Debondant 22/11/2013 RP Cirkus Diapositive N 1 Introduction Remerciements RP Cirkus

Plus en détail

«Etat de la radioprotection en milieu médical : le point de vue de l ASN» Jean-Luc Godet Direction des Rayonnements Ionisants et de la Santé ASN

«Etat de la radioprotection en milieu médical : le point de vue de l ASN» Jean-Luc Godet Direction des Rayonnements Ionisants et de la Santé ASN «Etat de la radioprotection en milieu médical : le point de vue de l ASN» Jean-Luc Godet Direction des Rayonnements Ionisants et de la Santé ASN SFRP Tours 22 juin 2011 1 Introduction Etat de la radioprotection

Plus en détail

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE :

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE : ACCORD DE BRANCHE relatif à la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante Branche des entreprises de services d Eau et d Assainissement ENTRE : La Fédération Professionnelle

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

SEPTEMBRE 2009. [Sélectionnez la date]

SEPTEMBRE 2009. [Sélectionnez la date] SEPTEMBRE 2009 GUIDE SUR LA RADIOPROTECTION [Sélectionnez la date] TABLE DES MATIERES LA RADIOPROTECTION 5 QU EST-CE QU UNE SOURCE RADIOACTIVE OU SOURCE DE RAYONNEMENTS IONISANTS? 5 DANS QUELLES APPLICATIONS

Plus en détail

Les situations accidentelles constatées, en France, dans le domaine de la

Les situations accidentelles constatées, en France, dans le domaine de la Édition 2013 Charte de bonnes pratiques Préface Les situations accidentelles constatées, en France, dans le domaine de la radiographie industrielle ne se produisent heureusement que rarement. Pour autant,

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE SESSION 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E22 HYGIENE ET REGLEMENTATION APPLIQUEES AU LABORATOIRE Durée : 2 heures Coefficient : 1 DOSSIER

Plus en détail

LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques

LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques LES RISQUES CANCEROGENES MUTAGENES ET REPROTOXIQUES EN ENTREPRISE : réglementation et étiquetage des produits chimiques Groupe Toxicologie - Département ASMT du CISME - 2012 1 Importance du risque cancérogène

Plus en détail

Code de l environnement, notamment ses articles L.591-1 et suivants

Code de l environnement, notamment ses articles L.591-1 et suivants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2014-026957 Lyon, le 10 Juin 2014 Pôle Santé République SELARL Scintidôme 105, Avenue de la République 63050 CLERMONT-FERRAND Cedex 2 Objet : Inspection

Plus en détail

Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT

Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT Jean-François BOTTOLLIER-DEPOIS jeanfrancois.bottollier@irsn.fr Les domaines d utilisation de la dosimétrie individuelle numérique

Plus en détail

Aspects juridiques et réglementaires de l'utilisation des rayonnements ionisants dans le secteur de la santé. Emmanuel MEYRIEUX ISIS 2010

Aspects juridiques et réglementaires de l'utilisation des rayonnements ionisants dans le secteur de la santé. Emmanuel MEYRIEUX ISIS 2010 Aspects juridiques et réglementaires de l'utilisation des rayonnements ionisants dans le secteur de la santé Emmanuel MEYRIEUX ISIS 2010 Plan de la présentation Introduction Comparatif entre les différents

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail