Réponses aux questionnaires KINE-24

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réponses aux questionnaires KINE-24"

Transcription

1 Rapport final-février 2011 Réponses aux questionnaires KINE Nombre de répondants et caractéristiques des connexions. Le questionnaire a été accessible en ligne du 9 avril 2010 au 13 juillet Parmi les 86 enregistrements rassemblés durant cette période, deux correspondent à des connexions de moins d une minute, sans réponse aux questions et un est un doublon. Ainsi, au total 83 questionnaires sont exploitables. Le taux de répondants, calculé par rapport à la population cible visée, c'est-à-dire 83 parmi les 240 kinésithérapeutes ayant une activité libérale dans le département est de 34,5%. Ce taux, tout à fait satisfaisant dans le cadre d une enquête de pratique, et le nombre total de questionnaires exploitables, nous permettent de présenter ci-dessous des résultats de l analyse de données des 83 questionnaires que nous discuterons et commenterons au fur et à mesure des paragraphes. Près de la moitié des répondants a consacré moins de 5 minutes au questionnaire. Si on exclut 3 connexions particulières, de respectivement 25, 35 et 40 minutes, la durée moyenne de connexion pour compléter le questionnaire est légèrement inférieure à 6 minutes. Il ressort de ce résultat que ceux qui ont entamé la réponse au questionnaire sur Internet ont pu faire le tour du questionnaire rapidement. Les connexions plus longues correspondent très probablement à des remplissages séquencés, ce que permettait le questionnaire nombre de réondants durée de connexion en minutes * Graph. 1: Durée de connexion pour compléter le questionnaire KINE-24, N=80* *non représentées : 3 connexions de 25, 35 et 40 minutes KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 1

2 Près de la moitié des réponses (41) ont été faites dès les trois premières semaines de mise en ligne, avant la fin du mois d avril, les autres s étalant jusqu à la fermeture du site. Ce type de flux de réponses est typique des enquêtes de pratique. La taux de réponses atteint après relance nous autorise à penser que davantage de relances ou un temps plus long n aurait pas permis de se rapprocher d un taux de répondants assez important pour dresser une cartographie de l offre de soins nombre de répondants e sem avril 3e sem avril 4e sem avril date de connexion mai juin 1er sem juilt Graph. 2: Date de connexion pour compléter le questionnaire KINE-24, N=83 2. Parcours personnel et professionnel, lieu et ancienneté d installation des répondants Ville ou département d origine Concernant la ville ou département d origine (famille), plus du quart des répondants (N=23) sont de Dordogne, 5 des autres départements d Aquitaine, 39 d autres départements français (dont 11 de la région parisienne et 1 de La Réunion) et 3 viennent de plus loin (3 Belgique, 1 Espagne,) Ville des études Parmi les répondants 7 ont fait leurs études à l étranger (dont 6 en Belgique, 1 en Espagne), 11 à Bordeaux, 24 à Paris ou en région parisienne, les autres dans d autres villes en France (Lille, Nantes, Limoges, Toulouse, etc.) et 3 n ont pas répondu à cette question. Commune d installation actuelle Parmi les 83 répondants, 82 ont indiqué leur commune d installation, soit 43 communes, dont les plus citées sont Périgueux (N=8) et Bergerac (N=10 répondants) Parmi les 11 ayant un cabinet secondaire, 10 en ont précisé la commune, soit 6 communes supplémentaires différentes des précédentes. Au total les réponses de cette enquête proviennent de kinésithérapeutes répartis sur 49 communes différentes, ce qui pourrait témoigner d une bonne dispersion des répondants, la représentativité géographique restant limitée par le taux de réponses global de 35%. KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 2

3 Graph. 3: Commune d installation des répondants (cabinet principal)- KINE-24 N=82 KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 3

4 Deux questions exploraient l ancienneté d installation, globale (Graph. 4), puis spécifiquement dans la commune actuelle (Graph. 5). Il ressort de ces graphiques que des kinésithérapeutes de tout âge et de toute ancienneté d installation ont répondu à cette enquête, plus du quart des répondants étant installés depuis nombre de répondants années NR de 1 à 5 ans de 6 à 10 ans de 11 à 20 ans de 21 à 30 ans plus de 30 ans ancienneté d'installation Graph. 4 : Nombre total d années d installation KINE-24, N=83 nombre de répondants pas de date avant année d'installation dans la commune actuelle Graph. 5: Période d installation dans la commune actuelle KINE-24, N=83 KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 4

5 3. Mode d exercice et activité principale des répondants La majorité des répondants exerce en cabinet de groupe (N=47 soit 57%), essentiellement de kinésithérapeutes, plus rarement multidisciplinaires, et la moitié ont des collaborateurs. N=83 Graph. 6: Mode d exercice (seul ou en groupe) des répondants, KINE-24, N=83 La majorité des répondants exerce seulement en cabinet libéral, les autres exercent aussi en maison de retraite, en soins à domicile ou en HAD, en clinique chirurgicale ou en centre de SSR, CAMPS, établissement d accueil pour handicapés mentaux, école du dos. Mixte : libéral + salarié d'une structure 4 Activité Libérale, en cabinet seulement 47 Libérale avec autres lieux ou modes d'exercice 31 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% % déclarant avoir une telle activité Graph. 7: Mode d exercice (libéral ou mixte) des répondants, KINE-24, N=83 KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 5

6 Concernant l activité principale, la question, à choix multiples, précisait que l activité principale était celle pouvant, à certaines périodes, représenter plus de 25 % de l activité. Ainsi, plus de 90% des kinés répondants ont cité les patients avec un problème rhumatologique et 70% les suites de traumatisme. Kinésithérapie Labyrinthique Uro-gynécologie Respiratoire Gériatrie Neurologie Traumatologie Rhumatologie 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100 % % déclarant cette activité comme "principale" Graph. 8: Activité(s) citée(s) comme «principale(s)» par les répondants, KINE-24, N=83 Une question explorait l appartenance à un réseau de soins et/ou d être adhérent d une société savante ou d un syndicat professionnel. Les réponses détaillées dans le graphique 9 font apparaître que si près de la moitié des kinésithérapeutes n ont rien cité, près de 20% en citent plusieurs. Société savante & syndicat : 1% Société savante & réseau : 1% Réseau, syndicat, &société savante 6% Syndicat & réseau 11% Réseau 16% Aucun réseau, ni association 48% Syndicat 12% Société savante 5% Graph. 9: associations professionnelles des répondants, KINE-24, N=83 KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 6

7 Au total, comme illustré par le graphique 10, 34% des répondants déclarent appartenir à un réseau de soins et 30% qui déclarent être syndiqués. Ce dernier taux est statistiquement significativement supérieur au taux de syndiqués dans le département (taux approx : 16,7%). Il y aurait donc, de ce fait, une sur-représentation des kinésithérapeutes syndiqués dans l échantillon de répondants. Réseau de soins Société savante ou association professionnelle Syndicat professionnel 0% 10% 20% 30% 40% % de kinésithérapeutes déclarant faire partie de : Graph. 10: Adhésions déclarées des répondants, KINE-24, N=83 4. Activités de formation continue des répondants La question sur la formation continue, à choix multiples, précisait qu il devait s agir de formation dans les 5 années précédant l enquête et incluait parmi les modalités de réponses, outre les grands domaines d activité, les thérapies manuelles (ostéopathie). Au total 67, soit plus de 80 %, en ont déclaré au moins une. Ce taux est légèrement supérieur parmi les kinésithérapeutes exerçant en groupe et parmi les syndiqués, sans que la différence soit statistiquement significative. Ces formations sont détaillées dans le graphique 11. Il est possible que des formations qui permettent un exercice particulier comme l ostéopathie aient été cochées par les répondants, même si elles datent de plus de 5ans, faute de question explorant les formations plus anciennes. Neurologie Labyrinthique Gériatrie Uro-gynécologie Rhumatologie Traumatologie Respiratoire Thérapies manuelles, ostéopathie 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% % déclarant une formation dans les 5 ans précédant l'enquête Graph. 11: Actions de formation continue suivies par 67 répondants, KINE-24, N=83 KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 7

8 Concernant les sources d information, qui contribuent à la formation personnelle, la question explorait l abonnement à une revue professionnelle ou à une Newsletter via Internet ainsi que le fait d accéder régulièrement à un site, en distinguant base bibliographique ou site professionnel spécifique à la kinésithérapie et site inter-professionnel de santé, type HAS, DGS... Les réponses données sont illustrées par le graphique 12. Le taux de réponses par source est dans le graphique 13. ni revue-papier, sources mixtes revue-papier & internet ni internet 24% Revue (papier) 40% Internet (site, biblio et/ou newsletter) 31% 5% Graph. 12 : Sources d informations Internet et/ou revue-kine 24, N=83 Site inter-professionnel de santé, type HAS, DGS... 28,9% Base bibliographique ou site professionnel kinésithérapie 45,8% Revue professionnelle 44,6% Newsletter via internet 47% 0% 10% 20% 30% 40% 50% % de kinésithérapeutes déclarant être abonné ou consulter Graph.13 : Sources d informations consultées par les répondants, KINE-24, N=83 L ensemble de ces réponses et surtout les réponses concernant Newsletter, site ou base sur internet doit être interprété en se rappelant que les répondants à cette enquête sont des répondants à une enquête sur internet. La question sur les formations diplômantes incluait DU, licence, master, doctorat, et demandait lieu et dates de formation KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 8

9 Au total 11 répondants, soit 13% ont déclaré avoir validé un DU ou une autre formation diplômante : - deux ont cité un DU et un cité une Licence, sans davantage de précision, et les autres ont précisé : - DU Rééducation de l'épaule (2008), Gymnastique hypo-pressive abdominale( 2009) et Appareil locomoteur ( ) - DU Ergonomie et Formation INRS à la prévention des risques ( ) - DU Eval préparation physique (Bordeaux DU kinésithérapie du sport (Bordeaux 1989) - DU kinésithérapie du sport (Paris 1980) - DU rééducation périnéo-sphinctérienne (Limoges ) - DU uro-gynécologie (Limoges 2001) - DU psycho-gérontologie (2000) DESS Psycho clinique (2002) et Doctorat CONCLUSION Au total avec 35% de répondants à l enquête, les résultats ne permettent pas de dresser une cartographie exhaustive de la répartition des compétences sur tout le territoire de Dordogne. Néanmoins, la dispersion des réponses sur 49 communes et sur des années d installation de 1 à plus de 30ans plaident en faveur de la représentativité des répondants pour dégager des tendances en termes de formation continue et de formation diplômante. De plus même si le taux de syndiqués par exemple, est supérieur à ce qui était attendu, ou si le taux d installation en groupe/seul n a pu être comparé à celui du département, les réponses aux questions comme formation continue dans les 5 dernières années s avèrent non significativement différentes dans les sous groupes. Ainsi, plus de 80 % des répondants ont-ils déclaré une formation continue récente : 50% ont déclaré une formation en ostéopathie, 33% ont déclaré une formation dans le domaine de la kiné respiratoire, 35% ont des formations récentes en traumatologie dont des formations diplômantes en kinésithérapie du sport. On note également des formations continues dans le domaine de la rhumatologie et de l urogynécologie même si ces deux domaines ne sont pas aussi fréquemment cités que les autres comme activité principale, ce qui pourrait refléter l évolution des techniques proposées en formation continue. On note aussi des formations très spécialisées comme ergonomie, prévention des risques, dont le questionnaire ne permettait pas d explorer l utilisation dans la pratique. Enfin cette enquête apporte des données originales à l échelle du département : l origine géographique hors-dordogne de la majorité des répondants, le fait que les kinésithérapeutes soient très peu nombreux à avoir fait leurs études dans la région, y compris DU ultérieurement au diplôme, leur appartenance à des associations, sociétés savantes, syndicats, ainsi que leurs habitudes de formation personnelle (revue et/ou internet) Toutes ces données mériteront d être prises en compte par tous ceux qui s intéressent aux compétences professionnelles des kinésithérapeutes et au développement de celles-ci tout au long de la carrière professionnelle, dans un objectif tant personnel que collectif, pour s adapter aux besoins du territoire. KINE-24, Rapport final, Sylvie MAURICE, Philippe SEYRES, février 2011 Page 9

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT

Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Neuvième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2009 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 28 juin 2012 1 Plan de la présentation

Plus en détail

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 1 Information PACES 19 Septembre 2013 Filière Masso-Kinésithérapie Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 2 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS»,

Plus en détail

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014

Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 Journée des lycéens FILIÈRE «MASSO KINÉSITHÉRAPIE» Faculté de Médecine MARSEILLE Jeudi 21 Novembre 2014 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS», mouvement «THERAPEIA», soin C est le soin par le mouvement, ou

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région

II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région II - Diagnostic sur la situation haut débit de la région Pour examiner la situation de la région Aquitaine dans le domaine du haut débit, sans doute sera-il efficient de faire le diagnostic de l existence

Plus en détail

Résultats de l enquête sur la couverture complémentaire. dans la branche de la métallurgie. Groupe technique paritaire du 21 juin 2013

Résultats de l enquête sur la couverture complémentaire. dans la branche de la métallurgie. Groupe technique paritaire du 21 juin 2013 Résultats de l enquête sur la couverture complémentaire de frais de santé dans la branche de la métallurgie Groupe technique paritaire du 21 juin 2013 2 Présentation générale de l enquête Présentation

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

+ Les médecins concernés Activité libérale intégrale ou mixte

+ Les médecins concernés Activité libérale intégrale ou mixte + Unité REMES DEMOMED 75 Etude sur la démographie médicale parisienne RESTITUTION DES RESULTATS 28 janvier 2014 Hôtel de Ville de Paris + Les médecins concernés Activité libérale intégrale ou mixte CPAM

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS?

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? Résultats de l enquête menée en 2013 www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte des données... 3 Traitement des données...3 Résultats...4

Plus en détail

Conseil inter-régional Ile de France La Réunion Evaluation des pratiques professionnelles (EPP)

Conseil inter-régional Ile de France La Réunion Evaluation des pratiques professionnelles (EPP) Conseil inter-régional Ile de France La Réunion Evaluation des pratiques professionnelles (EPP) Franck Lagniaux Facilitateur CIROMK Ile de France La réunion Le CIROMK Ile de France La Réunion a souhaité,

Plus en détail

PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE DES RÉSULTATS QUESTIONNAIRE LAP Campagne 2013/2014

PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE DES RÉSULTATS QUESTIONNAIRE LAP Campagne 2013/2014 PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE DES RÉSULTATS QUESTIONNAIRE LAP Campagne 2013/2014 La troisième édition lancée fin 2013 de la vaste enquête engagée par le Laboratoire d Analyse de la Profession du SNPCE tous

Plus en détail

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé

Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé 2013 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Ipsos Public Affairs 24/06/2013 1 Exercice de la kinésithérapie comme salarié dans le secteur des soins de santé Table

Plus en détail

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011

Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Le renoncement aux soins pour raisons financières Étude CETAF / Fonds CMU 2010 / 2011 Les bénéficiaires de la CMU-C doivent normalement accéder aux soins sans participation financière, sauf exigence particulière.

Plus en détail

Recherche clinique dans les établissements privés

Recherche clinique dans les établissements privés Documentation AFC-U N H P C Recherche clinique dans les établissements privés Sondage AFC - UNHPC, en collaboration avec la FHP-MCO Avril 2015 La recherche clinique va devenir de plus en plus complexe,

Plus en détail

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Laetitia Heslouis Membre de l ONS, Responsable de l Enquête Directrice de Czazen DU Paris V : Stress & Risques Psychosociaux Certifiée

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour

DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot. pour DP: N 18980 Contact IFOP : Damien Philippot pour Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 4 Résultats détaillés Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2

Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 Caisse d Epargne Rhône Alpes Licence Econométrie Lyon 2 22 Novembre 2013 - Valérie Rousvoal Direction Etudes Commerciales Sommaire de la rencontre Présentation de la Caisse d épargne Rhône Alpes Présentation

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007

Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 Observatoire Régional des Parcours Etudiants Aquitains (ORPEA) Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2009 des diplômés de Master professionnel promotion 2007 En Bref : Le taux de réponse global atteint

Plus en détail

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg

Etude 2014 sur le devenir des Actuaires de l Université de Strasbourg l Université de Strasbourg Novembre 2014 L Union Strasbourgeoise des Actuaires a proposé à ses membres de remplir un court questionnaire sur leur situation professionnelle actuelle. Ce document s attache

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS

14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS 14-1 LES RESTES A CHARGE DES FAMILLES POUR LA GARDE D UN ENFANT DE MOINS DE TROIS ANS La mise en place de la prestation d accueil du jeune enfant (PAJE) en 2004, et plus particulièrement la création du

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Comment enquêter les personnes sans-abri. Maryse Marpsat Chercheur associé à l INED et à l ERIS/CMH

Comment enquêter les personnes sans-abri. Maryse Marpsat Chercheur associé à l INED et à l ERIS/CMH Comment enquêter les personnes sans-abri Maryse Marpsat Chercheur associé à l INED et à l ERIS/CMH Trois types de recueils de données Les dénombrements de rue Les enquêtes auprès des utilisateurs de services

Plus en détail

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Annexe technique à la Note Économique «La médecine privée au Québec» publiée par l Institut économique de Montréal le 5 décembre 2013 Dans le cadre

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

La place en crèche d entreprise :

La place en crèche d entreprise : La place en crèche d entreprise : Comment facilite-t-elle la conciliation vie familiale et vie professionnelle des salariés-parents? Direction Marketing Communication Etudes www.babilou.com Note méthodologique

Plus en détail

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?»

Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Nombre de réponses Principaux résultats du questionnaire «Les Villes-Santé : quels enjeux pour les politiques urbaines?» Erwan Le Goff Doctorant en Géographie aménagement de l espace UMR 9 CNRS Espaces

Plus en détail

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les tatouages Résultats détaillés Juillet 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie... 1-2 -

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

observatoire régional

observatoire régional Des études sur l insertion pour mieux connaître le devenir professionnel des diplômés de l enseignement supérieur L ORPEA est un réseau regroupant les observatoires des universités d Aquitaine (Bordeaux-I,

Plus en détail

Janvier 2013. Un point culminant en 2009

Janvier 2013. Un point culminant en 2009 Janvier 2013 Claude MALLEMANCHE Depuis janvier 2009, près de dix mille demandes d immatriculation d auto-entreprise ont été déposées en Limousin. Trois créateurs sur quatre déclarent qu ils n auraient

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

Pour un véhicule utilitaire plus sûr

Pour un véhicule utilitaire plus sûr Pour un véhicule utilitaire plus sûr Résultats et commentaires de l enquête réalisée par les services prévention des Caisses régionales d assurance maladie. La CNAMTS a mobilisé les services prévention

Plus en détail

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France

Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France C. Piquet 1 Les ressources, l économie et les perspectives de la construction bois en France Christian Piquet France Bois

Plus en détail

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec Résultats d enquête Dr Régis MOURIES, Président En partenariat avec L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? Conférence de Presse du 25/11/14 Philippe

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Effectifs par discipline

Effectifs par discipline #18 Synthèse régionale Juillet 2011 Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2010 des diplômés de Master mixte 282 diplômés de M2 mixte en 2008 sur 344 interrogés ont répondu à l enquête. Le

Plus en détail

ETUDE OUPLACEMENT INDIVIDUEL CADRES. (Missions terminées en 2012)

ETUDE OUPLACEMENT INDIVIDUEL CADRES. (Missions terminées en 2012) ETUDE OUPLACEMENT INDIVIDUEL CADRES 2013 (Missions terminées en 2012) Ce rapport est réservé à l information du destinataire. La diffusion extérieure de tout ou partie de ces résultats est soumise à approbation

Plus en détail

PLAN DE LA PRÉSENTATION

PLAN DE LA PRÉSENTATION DES OUTILS POUR FAVORISER LE TRANSFERT DE FERME : RAPPORT D ÉTUDE Par Marie-Eve Bourdeau Colloque sur l établissement et le retrait en agriculture Le 18 mars 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. Contexte 2.

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels pour la santé de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises (MIAGE) de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33 La formation aux professions de santé en Île-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations de base en Île de

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp

Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp D après une initiative de Champ AGJIR Bilan d activités 2009-10 Enquête de satisfaction RemplaChamp www.remplachamp.fr Contacts : Sylvain DURIEZ, Président de Champ AGJIR, president@champagjir.fr Jacques

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012

L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012 DEVE Licences Pro L insertion des diplômés de licence professionnelle en 2011 et 2012 Résultats de l enquête insertion de Février 2013 DEVE Licences Pro Insertion des diplômés de licence professionnelle

Plus en détail

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA

EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA EDVM SCoT Nord 54 et CCPHVA Rapport intermédiaire 16 décembre 2014 Landres Méthodologie L enquête :» Réalisée par téléphone du 7 novembre 2013 au 15 janvier 2014» 124 communes» 22 secteurs de tirage» Selon

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut des sciences et techniques de l ingénieur

Plus en détail

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ENQUETE SUR LES BESOINS INFORMATIQUES DES STRUCTURES DE L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE URL d origine du document : http://talcod.net/?q=node/59 Juillet 2011 - version 1.0 Licence Creative Commons BY-SA

Plus en détail

CONTEXTE... 3 PROFIL DES POSTES DE NOUNOUS... 5 AGE DU PLUS JEUNE ENFANT GARDE... 5 TYPE DE GARDE... 5 HORAIRES... 5

CONTEXTE... 3 PROFIL DES POSTES DE NOUNOUS... 5 AGE DU PLUS JEUNE ENFANT GARDE... 5 TYPE DE GARDE... 5 HORAIRES... 5 Résultats d enquête Nounous à domicile : profils, salaire, horaires 2014 1 TABLE DES MATIERES CONTEXTE... 3 PROFIL DES REPONDANTS... ERREUR! SIGNET NON DEFINI. PROFIL DES NOUNOUS... 4 PROFIL DES POSTES

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

parmi les départs de salariés en CDI

parmi les départs de salariés en CDI Les difficultés de recrutement Ce sont pour les métiers d'animateurs, d'animateurs techniciens et de professeurs que les associations disent éprouver le plus de difficultés à recruter des salariés (60%

Plus en détail

pour La formation professionnelle vue par les salariés

pour La formation professionnelle vue par les salariés pour La formation professionnelle vue par les salariés Introduction Quelle est la vision des salariés sur la formation continue : quel est leur bilan sur 2009? Quelles sont leurs priorités pour 2010? Comment

Plus en détail

Enquête 1 er emploi 2012

Enquête 1 er emploi 2012 Enquête 1 er emploi 2012 Filières initiale et externe Enquête réalisée en Avril-Mai 2013 auprès de la promotion 2012 Filières Initiale et Externe (appelées FI dans la suite de l enquête) Nombre de diplômés

Plus en détail

Analyse de l offre de soins primaires sur le territoire de la CASE. 30 Janvier 2014. 1 ère soirée de la COSSE.

Analyse de l offre de soins primaires sur le territoire de la CASE. 30 Janvier 2014. 1 ère soirée de la COSSE. Analyse de l offre de soins primaires sur le territoire de la CASE 30 Janvier 204. ère soirée de la COSSE. Les Infirmiers DONNEES DEMOGRAPHIQUES 2 Nombre attendu : 34 Répondants : 5 Taux de réponse 44%

Plus en détail

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Nous avons envoyé nos questionnaires à 697 associations susceptibles de fournir une information ou un accompagnement aux personnes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entreprises et cabinets d affaires : assistance juridique de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d

Plus en détail

Le tourisme et Internet

Le tourisme et Internet Les Offices de Tourisme et Syndicats d Initiative (OTSI) et les TIC en Midi-Pyrénées (Base = 292 OTSI en Midi-Pyrénées) Le panorama des sites Internet des OTSI Sites officiels Sites de mairies (pages tourisme)

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Résultats étude notoriété et image des vins de Bourgogne

Résultats étude notoriété et image des vins de Bourgogne Résultats étude notoriété et image des vins de Bourgogne Enquête menée par le CSA Conseil Supérieur de l Audiovisuel - Juillet 2012 BIVB / Pôle Marketing & Communication La cible et l échantillonnage 496

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en gestion de la production industrielle de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Résultats de l ENQUÊTE BUREAU CARRIERES 2008

Résultats de l ENQUÊTE BUREAU CARRIERES 2008 Résultats de l ENQUÊTE BUREAU CARRIERES 2008 Les statistiques présentées dans ce rapport sont tirées de l enquête réalisée au second trimestre 2008. Vous êtes cette année 657 ingénieurs à avoir répondu

Plus en détail

Eco-Santé 2006. Dossier de presse

Eco-Santé 2006. Dossier de presse Eco-Santé 2006 Produit par l'irdes Dossier de presse Depuis 1986, l IRDES (ex CREDES) produit et diffuse Eco-Santé. Cet outil unique d interrogation permet un accès instantané aux principales séries statistiques

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1.

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1. Préparation à Solvabilité II Analyse des réponses au questionnaire sur la préparation des organismes d assurance 18 mars 2014 version 1.0 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Principaux résultats... 3 3 Ce que

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Enquête sur la qualité de l alimentation électrique

Enquête sur la qualité de l alimentation électrique Enquête sur la qualité de l alimentation électrique Au cours du mois de janvier 2012, la CCIT de la Haute-Marne et le SDEHM ont réalisé une enquête concernant la qualité de l approvisionnement électrique

Plus en détail

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps.

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps. La relation de communication patient-soignant vérité patient expliquer professionnel écoute écoute médecin clarté bonne respect être relation santé relation être bonne respect empathie franchise communication

Plus en détail

Résultat enquête : réalisée en février et mars 2012

Résultat enquête : réalisée en février et mars 2012 Résultat enquête : réalisée en février et mars 2012 Contrôles des installations d ANC par les SPANC au moment des ventes Introduction : La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 a avancé la date précédemment

Plus en détail

La qualité des services mobiles en France métropolitaine

La qualité des services mobiles en France métropolitaine Juin 2014 La qualité des services mobiles en France métropolitaine Synthèse de l enquête 2014 ISSN : 2258-3106 Synthèse des résultats de l enquête 2014 de l ARCEP sur la qualité des services mobiles Ce

Plus en détail

ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES

ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES 2009 Une étude sur l emploi des travailleurs handicapés au sein des établissements de la Branche de l hospitalisation privée sanitaire et médico-sociale

Plus en détail

Quelques exemples de services web en IST au Cemagref : portail, RSS, outils collaboratifs

Quelques exemples de services web en IST au Cemagref : portail, RSS, outils collaboratifs Quelques exemples de services web en IST au Cemagref : portail, RSS, outils collaboratifs Colette Cadiou (Clermont-Ferrand) 24èmes rencontres OMER, Lyon, 29-30 mars 2007 Plan de la présentation Le web

Plus en détail

régionale. politique Garonne

régionale. politique Garonne Enquêtes de fréquentation : le pourquoi du comment Observer, développer, promouvoir La première mission du Comité Régional de Tourisme d Aquitaine (CRTA)) consiste à promouvoir la région en France et à

Plus en détail