CONTRAT D ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIERS MONTAGES-ESSAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRAT D ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIERS MONTAGES-ESSAIS"

Transcription

1 CONTRAT D ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIERS MONTAGES-ESSAIS Conditions Générales

2 Conditions Générales Préambule Le présent contrat est régi par le Code des Assurances des Etats membres de la Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances (CIMA) ci-après dénommé LE CODE. Les engagements réciproques sont définis par les Conditions Générales, les Conventions Spéciales et les Conditions Particulières.

3 CONTRAT D ASSURANCE TOUS RISQUES CHANTIERS MONTAGES-ESSAIS Sommaire TITRE I : DEFINITIONS DIVERSES 4 Article 1 : Définitions 4 TITRE II. OBJET DU CONTRAT 7 Article 2. Définition des garanties 7 Article 3. Montant des garanties 8 TITRE III FORMATION - EFFET - PERIODE DE GARANTIE 8 Article 4 - Formation 8 Article 5. Période de garantie (Effet échéance) 8 TITRE IV EXCLUSIONS 9 Article 6 : Exclusions générales 9 Article 7 : Exclusions spécifiques 10 TITRE V DISPOSITIONS GENERALES DU CONTRAT 11 Article 8- Déclaration du risque 11 Article 9- Autres assurances 13 Article 10- Changements concernant l Assuré ou le risque 13 Article 11 : Résiliation 14 Article 12- Modalités de résiliation 15 TITRE VI PRIME D ASSURANCE 15 Article 13 : Détermination de la prime 15 Article 14 : Paiement de la prime 15 Article 15 : Evolution de la prime en cours de contrat 16 TITRE VII SINISTRE 16 Article 16 : obligations de l Assuré en cas de sinistre 16 Article 17 : Expertise-sauvetage 17 Article 18 : Détermination des dommages 18 Article 19 : Paiement des indemnités 19 TITRE VIII - DISPOSITIONS DIVERSES 19 Article 20 : La déchéance 19 Article 21 : Nullité 19 Article 22 : Direction du procès 20 Article 23 : Subrogation et recours 20 Article 24 : Droits des créanciers sur l indemnité d assurance 21 Article 25 : Surassurance 21 Article 26 : Prescription 21 Article 27 : Compétences territoriales 21

4 TITRE I : DEFINITIONS DIVERSES Article 1 : Définitions Souscripteur La personne physique ou morale définie sous ce nom aux Conditions Particulières ou toute personne qui lui serait substituée par accord des parties. Assuré Pendant toute la durée du contrat - Le souscripteur, sauf lorsqu il est également le Maître d ouvrage - Toute entreprise tenue de travailler sur le chantier, les divers sous- traitants et fournisseurs directs sur le chantier. Jusqu à la réception provisoire : - Le Maître d ouvrage tel qu il est désigné aux Conditions Particulières Maître d ouvrage La personne physique ou morale désignée aux conditions particulières et pour le compte de laquelle l ouvrage est construit, qui en prend possession après son achèvement Code Code CIMA Tiers Toute personne physique ou morale autre que le Souscripteur ou l Assuré ci-dessus définis sauf dérogation prévue à l article 2, paragraphe C du présent contrat. Bénéficiaires Pour les dommages à l ouvrage : Le maître d ouvrage ou les propriétaires successifs de l ouvrage. Pour la responsabilité civile : le tiers L ouvrage Tout ce qui est édifié à demeure par l utilisation des matériaux de construction soit au dessus du sol ou à son niveau, soit sous le sol, soit au-dessus de l eau. Gros Œuvres Ce sont les éléments porteurs concourant à la stabilité ou à la solidité d un ouvrage de bâtiment tels que fondation, murs porteurs, murs de refend, voûtes, planchers et poutres qui forment l ossature de l édifice. Seconds Œuvres Il s agit des éléments du bâtiment autres que les gros œuvres, façonnés ou installés par l entrepreneur. Ces éléments comprennent notamment : * les canalisations, tuyauteries, conduites, gaines et revêtements de toutes sortes * les éléments mobiles nécessaires au clos et au couvert tels que portes, fenêtres, persiennes et volets. Ne sont pas concernés les appareils mécaniques ou électriques que l entrepreneur installe en l état où ils lui sont livrés. Equipements du bâtiment Les équipements relevant des installations courantes : thermiques, électriques, phoniques, mécaniques, hydrauliques, aérauliques, téléphoniques, télévisuelles, installations fixes de sécurité, c est-à-dire : * d une part, tous les appareils ou machines entrant dans leur composition tels que pompes, suppresseurs, ventilateurs, groupes électrogènes, transformateurs, appareils sanitaires, radiateurs, chaudières, cabines et machines d ascenseurs et de monte-charges, compteurs, vidoirs de vides - ordures, interphones, antennes, portes et clapets coupe-feu, extracteurs de fumées ; * d autre part, tous conduits, gaines, canalisations seulement scellés sur les parois des murs ou cloisons. Ouvrages de travaux publics Les ponts, ponts-rails, routes et tous ouvrages d art et travaux publics. Force majeure Evénement irrésistible, imprévisible et extérieur à la volonté des intervenants dans l ouvrage endommagé. Parachèvement Les travaux d achèvement et de finition de l ouvrage tels qu ils résultent des marchés et notamment les travaux de réparation de malfaçons conformément au cahier des charges. Réception Acte ou événement marquant l acceptation de la construction par le maître d ouvrage (ou son représentant), avec ou sans réserves, formalisé par un Procès Verbal de réception visé par ce dernier (ou son représentant), les constructeurs et le bureau de contrôle technique. On entend par réception, la prise de possession de l ouvrage ou sa remise au Maître d Ouvrage, ou son occupation même s il n y pas eu de réception ou acte en tenant lieu. La réception est dite provisoire lorsque le maître d ouvrage déclare accepter l ouvrage avec ou sans réserves. Elle est réputée définitive dans un délai maximum d un an après celle provisoire soit, à la fin de la garantie de parfait 4 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

5 achèvement. Sinistre Ensemble des dommages susceptibles d entrainer la garantie de l Assureur en exécution du contrat et résultant d un même événement garanti. Dommage matériel Toute détérioration ou destruction affectant la stabilité ou la solidité de l ouvrage et mettant en jeu la responsabilité prévue par l Article 1792 du Code Civil, relative à la responsabilité et au contrôle technique dans le domaine de la construction. Dommages corporels Toute atteinte corporelle subie par une personne physique. Dommages immatériels Tous préjudices pécuniaires provenant directement de la survenance des dommages matériels garantis. Sinistre sériel Toutes les réclamations de l Assuré lorsqu elles proviendraient d une même cause originale ou lorsqu elles seront attribuables à la fourniture ou à la vente de produit présentant le même défaut, seront considérées comme un seul et même sinistre. Par cause originale, il faut entendre: - le même défaut de conception; - le même défaut de fabrication; - la même erreur ou insuffisance dans les instructions d emploi ou d étiquetage; - le même acte (ou absence d acte). Existants et/ou avoisinants Les parties anciennes de l ouvrage existantes avant l ouverture du chantier et sur ou sous ou dans lesquelles sont exécutés les travaux neufs de construction ou de réhabilitation. Menace d effondrement C est le risque imminent d effondrement de tout ou partie du gros œuvre et ce, à dire d expert. Garantie de bon fonctionnement Garantie assurant le bon fonctionnement des éléments d équipement dissociables de la construction de l ouvrage dans la limite de deux (2) ans à compter de sa réception provisoire. Garantie de Parfait achèvement Garantie couvrant la réparation de tous les désordres signalés par le Maître d Ouvrage soit, au moyen de réserves mentionnées dans le procès verbal de réception provisoire soit, par voie de notification écrite pour ceux révélés postérieurement à la réception provisoire. Accident Tout événement soudain et extérieur à la victime ou au bien endommagé, constituant la cause, soit d une atteinte corporelle à la victime, soit d une détérioration ou destruction du bien assuré. Explosion Implosion L action subite et violente soit de la pression, soit de la dépression, de gaz ou de vapeur. Franchise Part de l indemnité demeurant contractuellement à la charge de l Assuré (ou du Souscripteur) à la suite d un sinistre couvert et dont le montant est fixé aux Conditions Particulières. Prescription Délai prévu par la loi à l expiration duquel toute action est déclarée irrecevable. Subrogation Substitution de l Assureur à l Assuré dans ses droits et actions après paiement de l indemnité. Essai : TITRE II. OBJET DU CONTRAT Article 2. Définition des garanties Le présent contrat a pour objet de garantir, sous réserve des exclusions expressément énumérées plus loin, les risques suivants, pour autant qu ils soient désignés aux Conditions Particulières: A) Risques Dommages (Dommages à l ouvrage) Toutes pertes ou dommages subis par les biens ci-après désignés, alors qu ils se trouvent sur le lieu du chantier, appartenant à l Assuré ou dont il a la garde, la détention ou la possession : a) l ouvrage, objet du marché spécifié aux Conditions Particulières jusqu à sa réception provisoire; b) l ouvrage provisoire prévu à ce marché ou nécessaire à son exécution; c) les matériaux et matériels approvisionnés sur chantier et destinés à être incorporés dans les ouvrages définitifs ou provisoires; d) les matériels de chantiers et équipements utilisés pour l exécution du marché. Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 5

6 B) Risques garantis pendant la période de maintenance Toutes pertes ou dommages qui seraient subis par tout ou partie de l ouvrage, des machines et installations, qui proviendraient exclusivement d accidents résultant de négligence, maladresse, fausse manœuvre, imputables à l Assuré ou à son personnel et qui surviendraient lors de l exécution des tâches qui incombent à l Assuré. C) Risques responsabilité civile Les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile délictuelle ou quasi-délictuelle incombant à l Assuré en raison des dommages corporels et/ou matériels, à la suite d accidents causés à un tiers, imputable à l exécution de l ouvrage, les entreprises coopérant à cet ouvrage étant considérées comme tiers entre elles, mais seulement en ce qui concerne les accidents corporels. Toutefois, après la réception provisoire formelle ou de fait, sont seuls couverts les dommages causés par l Assuré ou par son personnel alors qu il procède aux tâches qui lui incombent pendant cette période, étant précisé que le Maître d Ouvrage est alors considéré comme tiers pour les dommages corporels seulement. Moyennant mention aux Conditions Particulières et surprime, la garantie peut être étendue à certaines conséquences pécuniaires de la responsabilité civile incombant à l Assuré en raison des dommages corporels, matériels autres que ceux prévus aux paragraphes A) et B) du présent article, ou mise conventionnellement à sa charge par les clauses et conditions du marché. On entend par «accident», pour l application de la présente garantie, tout événement soudain et extérieur à la victime et à la chose endommagée, constituant la cause d une atteinte corporelle à un être vivant ou d une détérioration, destruction ou perte d une chose ou substance. Ne peuvent donc en aucun cas être considérés comme constituant un accident, les dommages résultant d une façon normalement prévisible et inéluctable de par la nature même de l activité de l Assuré ou des modalités d exécution des travaux par lui effectués. Aucune déchéance motivée par un manquement du Souscripteur ou de l Assuré à leurs obligations commis postérieurement au sinistre n est opposable aux personnes lésées ou à leurs ayants-droit. L Assureur conserve néanmoins la faculté d exercer contre l Assuré une action en remboursement de toutes les sommes qu il aura payées ou mises en réserve à sa place. Article 3. Montant des garanties a) En ce qui concerne l ouvrage lui-même et les installations de chantier, la garantie est égale au montant du marché tel qu il est indiqué aux Conditions Particulières. Cette garantie est réduite de plein droit après sinistre, du montant de l indemnité correspondante, tant que le Souscripteur n a pas demandé, par lettre recommandée, le rétablissement de la garantie en s engageant à payer la prime complémentaire calculée sur les bases de la prime initiale, au prorata de la durée restant à courir, dans les conditions prévues à l article 14 des présentes. b) En ce qui concerne les engins et matériels de chantiers, la garantie est égale à la valeur de remplacement à neuf. En cas de sinistre total, l indemnisation correspondra à cette valeur, déduction faite de la vétusté qui sera fixée à dire d expert. c) En cas de sinistre survenu aux matériels, engins, installation et équipement de chantier et s il résulte des estimations que la valeur des biens dépasse la somme garantie, l Assuré est considéré comme son propre Assureur pour l excédent et supporte en conséquence une part proportionnelle des dommages conformément à l article 31 du Code. Toutefois, il ne sera pas fait application de la règle proportionnelle si l excédent est inférieur à 10%. TITRE III FORMATION - EFFET - PERIODE DE GARANTIE Article 4 - Formation Le contrat est parfait dès la signature par les parties. Les garanties prennent effet et cessent de plein droit et sans autre avis aux dates fixées aux Conditions Particulières. La prise d effet est subordonnée au paiement de la prime par le Souscripteur ou par toute personne y ayant un intérêt. Toutefois, par dérogation à ce principe, un délai de paiement peut être accordé dans les conditions prévues à l article 14 ci-dessous (conformément à l article 13 du Code). Les mêmes conditions s appliquent à tout avenant intervenant au contrat. 6 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

7 Article 5. Période de garantie (Effet échéance) Le contrat est conclu pour la durée fixée aux conditions particulières. Cette durée est rappelée par une mention en caractère très apparent dans la police (article 24 du Code). Toutefois : a) En ce qui concerne les risques définis à l article 2, paragraphe A), la garantie commence pour chaque bien ou objet assuré après leur déchargement sur le chantier, et se termine à la fin des essais dont la durée, sauf convention spéciale mentionnée aux Conditions Particulières, est limitée à quatre (4) semaines ou à la première des dates suivantes, si elle est antérieure à la fin des essais : - mise en service ; - réception provisoire, formelle ou de fait ; - prise de possession par le Maître d Ouvrage. Si une partie seulement des travaux, construction, usines ou machine a été réceptionnée, mise en service ou prise en charge par le Maître d Ouvrage comme il est dit cidessus, la garantie est maintenue pour les autres parties. b) En ce qui concerne les risques définis à l article 2, paragraphe B), la garantie prend effet immédiatement après la fin de la période de garantie définie au paragraphe a) précédent, et ce, pour la durée fixée aux Conditions Particulières. c) En ce qui concerne les risques définis à l article 2, paragraphe C), la période de garantie est limitée à la durée des travaux. TITRE IV EXCLUSIONS Article 6 : Exclusions générales Sont toujours exclus, les dommages ou pertes résultant des événements suivants : - les dommages occasionnés par la guerre étrangère, qu il y ait ou non déclaration de guerre ; il appartient à l Assuré de prouver que le sinistre résulte d un fait autre que la guerre étrangère (Article 38 du Code) ; - les dommages occasionnés par la guerre civile, les actes de terrorisme ou de sabotage commis dans le cadre d actions concertées de terrorisme ou de sabotage; il appartient à l Assureur de prouver que le sinistre résulte d un de ces faits (Article 38 du Code) ; - Guerre étrangère ; il appartient à l Assuré ou au Souscripteur de faire la preuve que le sinistre résulte d un fait autre que le fait de guerre étrangère ; - Guerre civile, insurrection, rébellion, révolution, usurpation de pouvoir, confiscation, réquisition, destruction sur ordre des gouvernements ou de toutes autres autorités publiques; il appartient aux assureurs de prouver que le sinistre résulte d un de ces faits; - Grèves, émeutes, mouvements populaires, actes de terrorisme et de sabotage ; - Effets directs ou indirects d explosion, de dégagement de chaleur, d irradiation provenant de la transmutation de noyaux d atome ou de la radioactivité ainsi que les sinistres dus aux effets provoquée par l accélération artificielle des particules y compris ceux dus aux armes atomiques ; - Evénements naturels : tremblement de terre, éruption volcanique, hautes eaux, inondation, raz de marée ; - L usure : les dommages et frais afférents à des biens ou installations atteints par l usure ou résultant de l action continuelle d agents extérieurs et provoquant oxydation, dépôt de rouille, de tartre ou résultant de l action de parasites tels que mites, moisissures, termites et autres insectes ; Cette exclusion ne vise pas les cas où la cause et la manifestation pourront être considérées comme simultanées. De même qu elle ne s applique pas aux cas où un incendie et/ou une explosion s ensuivrait. - Les dommages liés directement ou indirectement à l amiante ; - Les refoulements d égouts ou de drains, sauf si un incendie ou une explosion s ensuivrait ; - Les pertes de jouissance, sauf ce qui est expressément garanti par ailleurs ; - Les pertes ou ajournements de marché, amendes ou pénalités contractuelles, la faute intentionnelle ou dolosive de la direction de la société assurée ou des personnels substitués dans cette direction, le cas de la malveillance du personnel excepté ; - La pollution et/ou contamination ; - Tous dommages corporels ; - Disfonctionnement de matériel ou au codage de l Année (BUG) ; Article 7 : Exclusions spécifiques Outre les exclusions prévues à l article 6 des présentes et en ce qui concerne l ensemble des risques couverts, sont formellement exclus des garanties : -les dommages intentionnellement causés ou provoqués par l Assuré ou ceux provenant de vices ou défauts Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 7

8 existant au moment de la souscription du contrat et non déclarés à l Assureur; -les dommages résultant d un arrêt même partiel des travaux; lorsque cet arrêt n a pas été prévu au planning ; -les dommages résultant des effets directs ou indirects d explosion, de dégagement de chaleur ou d irradiation, provenant de la transmutation du noyau d atomes et/ou de la radioactivité, et les effets de radiations provoquées par l accélération artificielle de particules; En ce qui concerne seulement les risques dommages (Article 2, paragraphe A), sont exclus des garanties : -les pertes ou dommages qui surviendraient à l ouvrage après prise de possession par le Maître d Ouvrage et/ou après réception, sauf ceux qui seraient éventuellement garantis au titre de l article 2, paragraphe B), du présent contrat. En ce qui concerne les risques dommages et périodes de maintenance (Article 2, paragraphes A et B), sont exclus des garanties: - les pertes indirectes, de quelque nature que ce soit, y compris les pénalités contractuelles, les pertes causées par les retards, la non exécution du marché, la perte du marché; - les pertes ou dommages dus à des erreurs de conception, sauf dispositions contraires aux Conditions Particulières; - les frais encourus pour remplacer des matériaux défectueux et/ou rectifier des malfaçons; cette exclusion se limite toutefois aux matériaux défectueux et/ou malfaçons et ne s applique pas aux pertes ou dommages résultant d un accident dû à ces matériaux défectueux et/ou malfaçons; - les pertes résultant de la dépréciation due à l usure, à la corrosion, à l oxydation, à l incrustation de rouille, au vieillissement ou de la détérioration provenant d une altération de substance ainsi que celles causées directement par les pannes ou dérèglements mécaniques ou électriques; - les pannes, les dérèglements mécaniques et/ou électriques ainsi que le bris fonctionnel affectant l équipement et les installations de construction ou les machines de chantier; Les pertes ou dommages survenant : - aux appareils de navigation aérienne, maritime ou fluviale ; - aux véhicules servant au transport de personnes et appartenant, loués ou confiés à l Assuré ou à son personnel ; - à tous véhicules automoteurs sauf lorsqu ils sont utilisés sur le chantier en tant qu outils de travail et pour autant qu ils ne soient pas couverts d autre part ; -les pertes ou dommages aux dossiers, dessins, comptes, factures, espèces monétaires, timbres, actes, titres de créance, billets de banque, valeurs ou chèques et archives de toutes natures; -les pertes découvertes à l occasion d un inventaire, ainsi que les vols commis par les membres de la famille de l Assuré ou par ses préposés dans l exercice de leur fonction ; -les outils et l outillage, les produits, accessoires et fournitures consommables, les pièces d usures, les fluides techniques et les produits nécessaires aux essais ; -les dommages résultant de recherches ou d expérimentations; -les dommages subis par les ouvrages ayant motivés des réserves du Maître d œuvre, du Maître d Ouvrage ou d un Bureau de Contrôle. En ce qui concerne seulement les risques responsabilité civile (Article 2, paragraphe C) sont exclus des garanties : - les dommages causés par les appareils de navigation aérienne, maritime ou fluviale ainsi que par les véhicules terrestres à moteur soumis à l obligation légale d assurance, appartenant ou loués ou confiés à l Assuré ou à son personnel; - les dommages subis par les conjoints, ascendants et descendants de l Assuré responsable ainsi que par ses préposés dans l exercice de leurs fonctions. Lorsque l Assuré est une personne morale, cette exclusion s applique en outre à ses représentants légaux au cours de leurs activités professionnelles ; - les dommages survenant aux biens dont l Assuré ou les personnes dont il est civilement responsable sont propriétaires ou dont ils ont la garde, la possession ou la détention ; - les frais encourus du fait qu un travail quelconque ou un objet quelconque assuré ou assurable en vertu de l article 2 de la police a été exécuté, refait, réparé ou remplacé. - les dommages corporels ou matériels dus aux vibrations ainsi qu à l affaiblissement ou la suppression des points de soutien des biens d autrui, sauf convention spéciale entre les parties, - les conséquences d obligations conventionnellement acceptées par l Assuré, qui ne lui incomberaient pas d après les dispositions légales; sauf dérogation aux Conditions Particulières et indépendamment des 8 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

9 garanties pouvant être accordées au titre de l article 2, paragraphe B), - les dommages immatériels non consécutifs. TITRE V DISPOSITIONS GENERALES DU CONTRAT Article 8- Déclaration du risque 1/ A la souscription du contrat Sous peine des sanctions prévues à l article 11 ci-dessous, le Souscripteur doit répondre exactement aux questions posées par l Assureur, notamment dans le formulaire de déclaration du risque par lequel l Assureur l interroge lors de la conclusion du contrat, sur les circonstances qui sont de nature à faire apprécier par l Assureur les risques qu il prend à sa charge (article 12 alinéa 2 du Code). Le Souscripteur doit notamment déclarer: - la nature et la consistance de l ouvrage - les moyens d exécution, - la durée des travaux, - la nomenclature et la valeur à neuf de remplacement des engins et matériel de chantiers. Le contrat est établi sur la base des déclarations du Souscripteur et la prime fixée en conséquence. D un commun accord, l Assuré : a) prendra toutes précautions utiles en vue de prévenir les dommages, pertes ou responsabilités, de se conformer aux règles de l art, de remplir les prescriptions légales, de suivre les recommandations faites par le fabricant et de maintenir en bon état tous les travaux exécutés en vertu du contrat, ainsi que le chantier de construction, les installations et les machines de construction assurées dans le cadre de la présente police. b) est tenu dans l exécution des travaux, de respecter les prescriptions administratives et techniques en vigueur et doit à tout moment permettre aux représentants de l Assureur de pénétrer sur le chantier et de procéder aux vérifications qu il jugerait utiles. 2/ En cours de contrat Le Souscripteur doit déclarer, par lettre recommandée ou contresignée de l Assureur, toute modification à l une des circonstances spécifiées aux conditions particulières ou au formulaire de déclaration du risque ainsi que le transfert des biens assurés dans les cas et conditions prévues au titre VI article 14 ci-dessous. Cette déclaration doit être faite préalablement à la modification si celle-ci résulte du fait du Souscripteur ou de l Assuré et dans les autres cas, dans un délai de quinze (15) jours à partir du moment où l un ou l autre en a eu connaissance. Lorsque cette modification constitue une aggravation telle que, si le nouvel état des choses avait existé lors de la souscription ou du renouvellement du contrat, l Assureur n aurait pas contracté ou ne l aurait fait que moyennant une prime plus élevée, la déclaration doit être faite sous peine des sanctions prévues ci-après, et l Assureur a la faculté, dans les conditions fixées par l article 15 du Code, soit de dénoncer le contrat moyennant préavis de dix (10) jours, soit de proposer un nouveau montant de prime. Si, pour la fixation de la prime, il a été tenu compte de circonstances spéciales, mentionnées dans la police, aggravant les risques, et si ces circonstances viennent à disparaitre au cours de l assurance, l Assuré a le droit de résilier le contrat sans indemnité, si l Assureur ne consent pas la diminution de prime correspondante, d après le tarif applicable lors de la souscription du contrat. L Assureur ne peut plus se prévaloir de l aggravation des risques quand, après en avoir été informé de quelque manière que ce soit, il a consenti au maintien de l assurance. 3/ Sanctions Toute réticence, fausse déclaration intentionnelle, omission ou inexactitude dans la déclaration des circonstances ou aggravations est sanctionnée, même si elle a été sans influence sur le sinistre, dans les conditions ci-après : - en cas de mauvaise foi du Souscripteur, par la nullité du contrat (article 18 du Code) ; - lorsque la mauvaise foi du Souscripteur n est pas établie * si la fausse déclaration est constatée avant sinistre, l Assureur a la faculté soit de maintenir le contrat moyennant une augmentation de prime acceptée par l Assuré, soit de résilier le contrat dix (10) jours après notification adressée à l Assuré par lettre recommandée ou contresignée, en restituant la portion de prime payée pour le temps où l assurance ne court plus ; * dans le cas où la constatation n avait lieu qu après sinistre, l indemnité sera réduite en proportion des primes payées par rapport aux primes qui auraient été dues si les risques avaient été exactement et complètement déclarés (article 19 du Code). Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 9

10 Article 9- Autres assurances Si les risques garantis par le présent contrat sont ou viennent à être couverts par une autre assurance, le Souscripteur doit immédiatement en faire la déclaration à l Assureur conformément à l article 34 du Code. - Quand plusieurs assurances contre un même risque sont contractées de manière dolosive ou frauduleuse, l Assureur peut en demander la nullité et réclamer, en outre, des dommages et intérêts (article 33 alinéa 1 du Code). - Quand elles sont contractées sans fraude, chacune d elles produit ses effets dans les limites des garanties du contrat et l indemnité due par l Assureur à l Assuré ne peut dépasser le montant de la chose assurée au moment du sinistre (article 31 du Code). Dans ces limites, le bénéficiaire du contrat peut obtenir l indemnisation de ses dommages en s adressant à l Assureur de son choix. En aucun cas le présent contrat ne pourra servir à compenser une franchise prévue par un autre Assureur. Article 10- Changements concernant l Assuré ou le risque - En cas de transfert de propriété par suite de décès de l Assuré ou d aliénation des biens sur lesquels repose l assurance, celle-ci continue de plein droit au profit de l héritier ou de l acquéreur à charge pour celui-ci d exécuter toutes les obligations dont l Assuré était tenu vis-à-vis de l Assureur en vertu du contrat (article 40 du Code). En cas de transfert des risques assurés du lieu indiqué aux conditions particulières en un autre lieu, la garantie du présent contrat ne peut être transférée au nouveau lieu que par avenant dûment signé par les parties ou accord écrit de l Assureur. Lorsque cette modification entraîne une aggravation de risque pour l Assureur, il sera fait application des dispositions prévues à l article 11 ci-dessus. - En cas d aliénation, celui qui aliène reste tenu envers l Assureur du paiement des primes échues ; il reste tenu des primes à échoir jusqu au moment où, par lettre recommandée, il a informé l Assureur de l aliénation. - Si le Souscripteur justifie d une diminution des risques garantis, les primes peuvent être réduites. La réduction ne porte que sur les primes à échoir. Elle est constatée par avenant. - Réquisition En cas de réquisition de propriété, d usage ou de services, les effets de l assurance sont suspendus ; ils ne sont remis en vigueur que le lendemain du jour de la mainlevée de réquisition. Article 11 : Résiliation Le contrat peut être résilié dans les cas ci-après : 1- Par le Souscripteur ou l Assureur Chaque année à l échéance annuelle de la prime, moyennant préavis de deux (2) mois en cas de tacite reconduction, sous réserve des dispositions de l article 21 du Code ; Dans les délais et selon les modalités prévues à l article 25 du Code, en cas de survenance d un des événements suivants : * changement de domicile, * changement de situation ou de régime matrimonial, * changement de profession, retraite professionnelle ou cessation définitive d activité professionnelle. Le contrat d assurance peut être résilié par chacune des parties lorsque les risques garantis sont en relation directe avec la situation antérieure et ne se retrouvent pas dans la situation nouvelle (article 25 du Code). Cette résiliation ne peut intervenir : * de la part du Souscripteur, que dans les trois (3) mois suivant la date à laquelle la situation nouvelle prend naissance ; toutefois, en cas de retraite professionnelle ou de cessation définitive d activité professionnelle, le point de départ du délai est le lendemain de la date à laquelle la situation antérieure prend fin ; * de la part de l Assureur, que dans les trois (3) mois à partir du jour où il a reçu notification de l événement. Elle prend effet un mois après réception de la notification de l événement. Dans les cas et conditions prévus par la clause d adaptation de la prime et des garanties, lorsque le contrat comporte une telle clause. 2- Par l héritier, l acquéreur ou l Assureur : S il y a transfert de propriété des biens sur lesquels repose l assurance (article 40 du Code). 3- Par l Assureur Dans les cas ci-après : aggravation du risque (article 15 du Code), omission ou inexactitude dans la déclaration du risque à la souscription ou en cours de contrat (article 19 du code), après sinistre (article 23 du Code), le souscripteur ayant alors le droit de résilier les autres contrats souscrits par lui auprès de l Assureur, faillite ou règlement judiciaire du Souscripteur (article 17 du Code). 10 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

11 4- Par le Souscripteur Dans les conditions suivantes : disparition des circonstances aggravantes mentionnées dans la police, si l Assureur ne consent pas la diminution de prime correspondante (article 15 aliéna 3 du Code), cessation de commerce ou dissolution de société (article 25 du Code), résiliation par l Assureur d un autre contrat du Souscripteur après sinistre (article 23 du Code), révision de la prime par l Assureur. 5- Par la masse des créanciers du Souscripteur S il y a faillite ou liquidation judiciaire de l Assuré, dans les conditions prévues à l article 17 du Code. 6- De plein droit Dans les conditions suivantes : non paiement des primes dans les délais convenus (article 13 du Code), émission de chèque ou d effet impayés lorsque la régularisation n a pas été effectuée dans les délais prévus à l article 13-1 du Code. perte totale des biens sur lesquels repose l assurance, résultant d un événement non garanti (article 39 du Code), retrait d agrément de l Assureur (articles 17 et 325 alinéa 11 du Code), réquisition de la propriété des biens assurés sur lesquels repose l assurance, dans les cas et conditions prévues par la législation en vigueur. Article 12- Modalités de résiliation Dans les cas de résiliation au cours d une période d assurance, la portion de prime afférente à la partie de cette période postérieure à la résiliation n est pas acquise à l Assureur. Elle doit être remboursée au Souscripteur. - Lorsque le Souscripteur, l héritier ou l acquéreur a la faculté de résilier le contrat, il peut le faire à son choix, soit par déclaration faite contre récépissé, soit par acte extrajudiciaire et ce, auprès du siège social, des guichets, des succursales ou bureaux de l agence dont dépend le contrat, soit par lettre recommandée. Dans ce dernier cas, lorsqu un préavis est prévu, le délai court à compter de l envoi de la lettre recommandée par le Souscripteur, le cachet de la Poste faisant foi. Dans tous les autres cas de résiliation, les délais de préavis sont décomptés à partir de la date d envoi de la notification. - Lorsque l Assureur a la faculté de résilier le contrat, il doit le faire au Souscripteur par lettre recommandée adressée à sa dernière adresse connue avec accusé de réception. TITRE VI PRIME D ASSURANCE Article 13 : Détermination de la prime a) En ce qui concerne l ouvrage lui-même et les installations de chantiers, la prime sera déterminée par l application du ou des taux indiqués aux Conditions Particulières au montant du marché déclaré par l Assuré (article 39 du Code). S il apparaît à la fin des travaux que leur montant est différent de celui déclaré aux Conditions Particulières au moment de la souscription du contrat, le Souscripteur devra le déclarer à l Assureur qui procèdera à un ajustement proportionnel des primes. L Assureur se réserve le droit de faire vérifier les déclarations faites par l Assuré. En cas d erreurs ou d omissions dans les déclarations de l Assuré servant de base à la fixation de la prime, l Assureur pourra lui réclamer, outre le montant des primes omises, une indemnité égale à 50% desdites primes et si les erreurs ou omissions ont un caractère frauduleux, exiger en sus le remboursement des sinistres. b) En ce qui concerne les engins et matériels de chantiers, la prime sera calculée par application du taux correspondant à la valeur de remplacement à neuf, telle que ressortie aux Conditions Particulières. Article 14 : Paiement de la prime La prime déterminée à l article 11 ci-dessus, et les accessoires de prime dont le montant est stipulé au contrat, ainsi que les impôts et taxes sur les contrats d assurance dont la récupération n est pas interdite, sont payables au domicile de l Assureur ou de l intermédiaire désigné par lui à cet effet, dans les conditions prévues à l article 541 du Code. La prise d effet du contrat est subordonnée au paiement de la prime par le Souscripteur. Les mêmes dispositions s appliquent à tout avenant intervenant au contrat. Il est interdit aux entreprises d assurance de souscrire un contrat d assurance dont la prime n est pas payée ou de renouveler un contrat dont la prime n a pas été payée (article 13 du Code). Par dérogation, au principe ci-dessus énoncé : a) un délai maximum de paiement de soixante jours à compter de la date de prise d effet ou de renouvellement du contrat peut être accordé au Souscripteur, pour les risques dont la prime du contrat Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 11

12 excède quatre-vingt fois le SMIG annuel du pays de localisation. Toutefois, le Souscripteur devra signer un engagement express à payer la prime du contrat avant l expiration du délai prévu. Lorsque l engagement express de payer la prime est matérialisé par un effet de commerce, le terme maximum ne peut excéder le délai de soixante (60) jours ci-dessus. b) un délai maximum de paiement de cent quatre-vingt (180) jours à compter de la date de prise d effet ou de renouvellement du contrat peut être accordé aux services et organismes de l Etat et de ses démembrements. Par Etat et ses démembrements, on entend les services et organismes assujettis au régime juridique de la comptabilité publique. Toutefois, le Souscripteur devra signer un engagement express à payer la prime du contrat avant l expiration du délai prévu. Lorsque l engagement express de payer la prime est matérialisé par un effet de commerce, le terme maximum ne peut excéder le délai de cent quatre-vingt (180) jours ci-dessus. A défaut de paiement de la prime dans le délai convenu au a) et b) ci-dessus, le contrat est résilié de plein droit. La portion de prime courue reste acquise à l Assureur, sans préjudice des éventuels frais de poursuite et de recouvrement. Lorsqu un chèque ou un effet de commerce remis en paiement de la prime revient impayé, l Assuré est mis en demeure de régulariser le paiement dans un délai de huit (8) jours ouvrés à compter de la réception de l acte ou de la lettre de mise en demeure. A l expiration de ce délai, si la régularisation n est pas effectuée, le contrat est résilié de plein droit. La portion de prime courue reste acquise à l Assureur, sans préjudice des éventuels frais de poursuite et de recouvrement. Article 15 : Evolution de la prime en cours de contrat La prime est établie en fonction des déclarations de l Assuré. La prime peut être modifiée en cas de changement dans les circonstances constitutives du risque. TITRE VII SINISTRE Article 16 : obligations de l Assuré en cas de sinistre Aussitôt qu un sinistre se déclare, le Souscripteur et/ou l Assuré doivent user de tous les moyens en leur pouvoir pour en arrêter les progrès, pour sauver les objets assurés et veiller à leur conservation. Ils doivent: 1) dès qu ils ont connaissance d un sinistre susceptible d engager la garantie du présent contrat, et au plus tard dans les cinq (5) jours ouvrés, en donner avis à l Assureur par écrit ou verbalement contre récépissé; (Article 12, alinéa 4 du Code) ; 2) indiquer à l Assureur, dans le plus bref délai, la date et le lieu du sinistre, ses circonstances et ses causes connues ou présumées, la nature et le montant approximatif des dommages; 3) fournir à l Assureur, dans les plus brefs délais, un état estimatif certifié sincère et signé par eux des objets assurés détruits et sauvés; 4) transmettre à l Assureur, dans les plus brefs délais, tous avis, convocations, assignations, actes extrajudiciaires et pièces de procédure qui seraient adressés, remis ou signifiés à eux-mêmes ou à leurs préposés et concernant un sinistre susceptible d engager leur responsabilité si celle-ci est assurée par le présent contrat. En outre: - en cas de vol ou de perte, l Assuré doit aviser dans les quarante huit heures (48h) l Assureur et les services de Police ou toutes autres autorités compétentes en la matière et déposer une plainte le même jour (Article 12 du Code) ; - en cas de dommages causés à des tiers, le Souscripteur et/ou l Assuré doivent déclarer les noms et adresses des lésés, ceux des témoins et, éventuellement, de l auteur responsable, l importance et la nature du sinistre et, d une manière générale, donner tous renseignements utiles à l appréciation des responsabilités encourues et des réparations éventuellement dues. Faute par le Souscripteur et/ou l Assuré de remplir les formalités prévues aux alinéas précédents, sauf le cas fortuit ou de force majeure, l Assureur peut leur réclamer une indemnité proportionnée au dommage que ce manquement peut lui causer. - Si l Assuré ou le Souscripteur ne respecte pas les délais de déclaration du sinistre à l Assureur, il perd tout ou partie de l indemnité, si l Assureur établit que le retard lui a causé un préjudice, sauf cas fortuit ou de force majeure. L Assuré qui, de mauvaise foi, exagère le montant des dommages, prétend détruits des objets n existant pas lors du sinistre, dissimule ou soustrait tout ou partie des objets assurés, emploie sciemment comme justification des moyens frauduleux ou des documents mensongers, 12 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

13 est déchu de tout droit à la garantie pour le sinistre en cause. Après avoir averti l Assureur, conformément aux dispositions ci-dessus, l Assuré peut, lorsqu il s agit de dommages peu importants, faire procéder aux réparations ou au remplacement nécessaire; dans tous les autres cas, l Assuré devra attendre qu un représentant de l Assureur ait la possibilité d inspecter le dommage avant de faire procéder aux réparations et d effectuer des changements quelconques. Cependant, rien n empêche l Assuré de prendre toute mesure absolument nécessaire à la sécurité et à la poursuite des travaux prévus au contrat. Si le représentant de l Assureur ne procède pas à l inspection du dommage dans un délai de quinze (15) jours après la déclaration de sinistre, l Assuré est autorisé à faire faire les réparations ou à faire remplacer la partie endommagée. Article 17 : Expertise-sauvetage En cas de contestation sur les dommages, l expertise amiable est de rigueur, sous réserve des droits respectifs des parties; l Assureur et le Souscripteur nomment chacun leur expert en vue de déterminer l origine et le montant des dommages sur les bases du présent contrat. Si les experts ainsi désignés ne se mettent pas d accord, ils s adjoignent un troisième expert choisi par eux ou, s ils ne s entendent pas sur son choix, nommé par le Président du Tribunal de Grande Instance du lieu du sinistre. Cette nomination est faite sur simple requête signée des deux parties ou de l une d elles seulement ; l autre ayant été convoquée par lettre recommandée. Les trois experts opèrent en commun et leurs conclusions sont prises à la majorité des voix. Chacune des parties supporte les frais de son expert et partage, s il y a lieu, par moitié ceux du troisième. L Assuré ne peut faire aucun délaissement des objets garantis. Le sauvetage reste sa propriété, même en cas de contestation sur sa valeur. Faute d accord sur l estimation, la vente amiable ou la vente aux enchères du sauvetage sur matériel et marchandises, chacune des parties peut demander, par simple requête au Président du Tribunal de Grande Instance ou du Tribunal de Commerce du lieu du sinistre, la désignation d un expert pour procéder à l estimation du sauvetage. Article 18 : Détermination des dommages L assurance ne peut être une cause de bénéfice pour l Assuré; elle ne lui garantit que la réparation de ses pertes réelles ou de celles dont il est responsable (Article 31 du Code). L Assuré est tenu de justifier par tous les moyens et documents en son pouvoir l existence des biens sinistrés au moment du sinistre ainsi que l importance des dommages. Les bâtiments assurés, y compris les caves et fondations, abstraction faite de la valeur du sol, sont estimés d après leur valeur réelle au prix de reconstruction au jour du sinistre, vétusté déduite. Toutefois, s il s agit de menues réparations, il n est pas tenu compte de la vétusté. L Assureur remboursera également à l Assuré les frais de déblaiement occasionnés à la suite d un événement donnant lieu à indemnisation dans le cadre de la présente police et ce, jusqu à concurrence de la limite d indemnisation prévue à ce titre aux Conditions Particulières. En ce qui concerne les bâtiments construits sur le terrain d autrui, l indemnité en cas de reconstruction sur les lieux loués entreprise dans un délai d un an à partir de la clôture de l expertise, est versée au fur et à mesure de l exécution des travaux. En cas de non reconstruction, s il résulte d un acte ayant date certaine avant le sinistre dont l Assuré devait à une époque quelconque être remboursé par le propriétaire du sol de tout ou partie des constructions, l indemnité ne peut excéder la somme stipulée au bail à cet effet ; à défaut de convention ou dans le silence de celle-ci, l Assuré n a droit qu à la valeur des matériaux évalués comme matériaux de démolition. Les objets mobiliers et le matériel industriel assurés sont estimés d après leur valeur de remplacement au jour du sinistre, vétusté déduite. Les matières premières, les denrées et les marchandises assurées sont évaluées au prix d achat pour l Assuré, calculé au dernier jour précédant le sinistre, ce prix étant majoré, s il y a lieu, des frais de transport. Les objets fabriqués ou en cours de fabrication sont estimés à leur prix de revient, c est-à-dire au prix évalué comme à l alinéa précédent, des matières premières et produits utilisés pour la fabrication, majoré des frais de fabrication déjà faits et d une part proportionnelle des frais généraux. Article 19 : Paiement des indemnités Le paiement de l indemnité est effectué au Siège de l Assureur ou au bureau de l Agence où le contrat a été Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 13

14 souscrit ou transféré dans les quinze (15) jours soit de l accord amiable, soit de la décision judiciaire exécutoire. Ce délai en cas d opposition ne court que du jour de la mainlevée. En cas de vol, l Assuré s engage à aviser immédiatement l Assureur, par lettre recommandée, de la récupération de tout ou partie des objets disparus à quelque époque que ce soit. Si les objets disparus sont récupérés en tout ou partie avant le paiement de l indemnité, l Assuré devra en prendre possession et l Assureur ne sera tenu qu au paiement des détériorations subies. Si les objets sont récupérés après le paiement de l indemnité, l Assuré aura la faculté d en reprendre la possession moyennant remboursement de l indemnité, sous déduction des détériorations éventuellement subies à condition d en faire la demande dans le délai d un mois à dater du jour où il aura été avisé de la récupération. Dans tous les cas, l Assuré sera indemnisé par l Assureur des frais qu il aura engagés raisonnablement en vue de la récupération. TITRE VIII - DISPOSITIONS DIVERSES Article 20 : La déchéance a) Déchéance pour déclaration tardive La déchéance pour déclaration tardive, eu égard aux délais prévus à l article 12 du Code, ne peut être opposée à l Assuré que si l Assureur établit que le retard dans la déclaration lui a causé un préjudice. Elle ne peut également être opposée dans tous les cas où le retard est dû à un cas fortuit ou de force majeure. b) Déchéance pour violation des lois et des règlements En cas de violation des lois et des règlements par l Assuré, lorsque cette violation constitue un crime ou un délit intentionnel, la déchéance peut être opposée à l Assuré. En ce qui concerne les risques de responsabilité civile, aucune déchéance motivée par un manquement de l Assuré à ses obligations commis postérieurement au sinistre n est opposable aux personnes lésées ou à leurs ayants-droit. L Assureur conserve néanmoins la faculté d exercer contre l Assuré une action en remboursement de toutes les sommes qu il aurait payées. Article 21 : Nullité Le contrat d assurance est nul : a) en cas de réticence ou de fausse déclaration intentionnelle de la part de l Assuré, quand cette réticence ou cette fausse déclaration change l objet du risque ou en diminue l opinion pour l Assureur, alors même que le risque omis ou dénaturé par l Assuré a été sans influence sur le sinistre. Les primes payées demeurent alors acquises à l Assureur, qui a droit au paiement de toutes les primes échues à titre de dommages et intérêts (article 18 du Code). b) si, au moment du contrat, la chose assurée a déjà péri ou ne peut plus être exposée aux risques. Les primes payées doivent être restituées à l Assuré, sous déduction des frais exposés par l Assureur, autres que ceux de commissions, lorsque ces derniers ont été récupérés contre l Agent ou le Courtier (article 44 du Code). La nullité du contrat peut être demandée par l une des parties, lorsqu un contrat d assurance a été consenti pour une somme supérieure à la valeur de la chose assurée, s il y a eu dol ou fraude de l une des parties (article 33 du Code). La nullité du contrat peut être demandée par l Assureur, quand plusieurs assurances contre un même risque sont contractées de manière dolosive ou frauduleuse. Article 22 : Direction du procès En cas d action mettant en cause une responsabilité assurée par le présent contrat, l Assureur, dans la limite de sa garantie: a) devant les juridictions civiles, commerciales ou administratives, assure la défense de l Assuré. Il a alors la direction du procès et conserve le libre exercice des voies de recours; b) devant les juridictions pénales, si la ou les victimes n ont pas été désintéressées, a la faculté de diriger la défense des intérêts civils et, au nom de son assuré civilement responsable, d exercer les voies de recours. Toutefois, l Assureur ne pourra exercer les voies de recours qu avec l accord de l Assuré si celui-ci a été cité comme prévenu, exception faite du pourvoi en Cassation lorsqu il est limité aux intérêts civils. L Assureur a seul le droit, dans la limite de sa garantie, de transiger avec les personnes lésées ou leurs ayants droit. Aucune reconnaissance de responsabilité, aucune transaction intervenant en dehors de l Assureur ne lui est opposable; ne sont pas considérés comme une reconnaissance de responsabilité l aveu d un fait matériel ou le seul fait d avoir procuré à la victime un secours urgent, lorsqu il s agit d un acte d assistance que toute 14 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

15 personne a le devoir légal ou moral d accomplir (Article 53 du Code). Les frais de procès, de quittance et autres frais de règlement ne viennent pas en déduction du montant de la garantie. Toutefois, en cas de condamnation à un montant supérieur, ils sont supportés par l Assureur et par l Assuré dans la proportion de leur part respective dans la condamnation. Si l indemnité allouée à une victime ou à ses ayantsdroit consiste en une rente et si une acquisition de titres est ordonnée pour sûreté de son paiement, l Assureur emploie à la constitution de cette garantie la partie disponible de la somme assurée. Si aucune garantie spéciale n est ordonnée par une décision judiciaire, la valeur de la rente en capital est calculée d après les règles applicables pour le calcul de la réserve mathématique de cette rente; si cette valeur est inférieure à la somme disponible, la rente est intégralement à la charge de l Assureur; dans le cas contraire, seule est à la charge de l Assureur la partie de la rente correspondant à la partie disponible de la somme assurée. Article 23 : Subrogation et recours L Assureur est subrogé, dans les termes de l article 42 du Code, jusqu à concurrence de l indemnité payée par lui, dans les droits et actions de l Assuré contre tout responsable du sinistre. Si la subrogation ne peut plus, du fait de l Assuré, s opérer en faveur de l Assureur, la garantie de celui-ci cesse d être engagée dans la mesure où aurait pu s exercer la subrogation. L Assureur peut, moyennant surprime, renoncer à l exercice d un recours. et l Assureur n a pas droit aux primes pour l excédent. Seules les primes échues lui restent définitivement acquises, ainsi que la prime de l année courante quand elle est à terme échu. Article 26 : Prescription a) Prescription biennale Toute action dérivant du présent contrat est prescrite par deux (2) ans à compter de l événement qui y donne naissance (Articles 28 et 29 du Code). Toutefois, ce délai ne court : 1. En cas de réticence, omission, déclaration fausse ou inexacte sur le risque couru, que du jour où l Assureur en a eu connaissance. 2. En cas de sinistre, que du jour où les intéressés en ont connaissance, s ils prouvent qu ils l ont ignoré jusque là. Quand l action de l Assuré contre l Assureur a pour cause le recours d un tiers, le délai de la prescription ne court que du jour où ce tiers a exercé une action en justice contre l Assuré ou a été indemnisé par ce dernier (article 28 du Code). b) Prescription quinquennale Les actions en responsabilité civile extra contractuelle, auxquelles le présent contrat est applicable, se prescrivent par un délai maximum de cinq (5) ans à compter de l accident (article 256 du Code). Article 27 : Compétences territoriales En cas de litige entre les parties contractantes, les Tribunaux Sénégalais seront seuls compétents. Article 24 : Droits des créanciers sur l indemnité d assurance Les indemnités dues par suite d assurance sont attribuées, sans qu il y ait besoin de délégation expresse, aux créanciers privilégiés ou hypothécaires, suivant leur rang. Néanmoins, les paiements faits de bonne foi avant opposition sont valables. Article 25 : Surassurance Lorsqu un contrat a été consenti pour une somme supérieure à la valeur de la chose assurée, s il n y a eu ni dol ni fraude, le contrat est valable, mais seulement jusqu à concurrence de la valeur réelle des objets assurés Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 15

16 Notes 16 Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais

17 Notes Conditions Générales, Assurance Tous Risques Chantiers Montages-Essais 17

18 SAHAM Asurance Société Anonyme avec Conseil d Administration - Entreprise régie par le code des assurances CIMA Société au capital de F CFA entièrement libéré RCCM SN DKR 2013 M NINEA G3 Siège Social Bld. de la Madeleine X Carnot BP Dakar Sénégal Tél (221) Fax : (221)

Fiche d information relative au fonctionnement des garanties «responsabilité civile» dans le temps

Fiche d information relative au fonctionnement des garanties «responsabilité civile» dans le temps GENERALI assurances Société Anonyme d Assurances Au capital de 53 193 775 EUR Entièrement versé. Entreprise régie par le code des Assurances Siège social : 7, boulevard Haussmann 75456 Paris Cedex 09 552

Plus en détail

Assurance responsabilité civile Du fait d un chien de catégorie 1 ou d un chien de catégorie 2 ou de tout autre chien

Assurance responsabilité civile Du fait d un chien de catégorie 1 ou d un chien de catégorie 2 ou de tout autre chien Assurance responsabilité civile Du fait d un chien de catégorie 1 ou d un chien de catégorie 2 ou de tout autre chien Convention Spéciale Référence : CDA05022013P0521 LEXIQUE Tous les termes portant un

Plus en détail

Comores. Assurances maritimes

Comores. Assurances maritimes Assurances maritimes Loi n 67-522 du 3 juillet 1967 [NB - Loi n 67-522 du 3 juillet 1967 sur les assurances maritimes] Titre 1 - Règles générales Art.1.- Est régi par la présente loi tout contrat d assurance

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE INCENDIE

CONTRAT D ASSURANCE INCENDIE CONTRAT D ASSURANCE Conditions Générales Conditions Particulières CODE : 8 DIRECTION DES ASSURANCES 1 PREAMBULE Ce contrat est une convention d assurance passée entre l assuré et la Société. Il se matérialise

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat est régi par le Code civil du Québec Les références aux articles du Code civil du Québec accompagnant certaines dispositions ne sont données qu à titre indicatif

Plus en détail

POLICE FRANÇAISE D ASSURANCE COUVRANT LA RESPONSABILITÉ DES COMMISSIONNAIRES DE TRANSPORT

POLICE FRANÇAISE D ASSURANCE COUVRANT LA RESPONSABILITÉ DES COMMISSIONNAIRES DE TRANSPORT Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

CONTRAT D'ASSURANCE MATERIEL ELECTRONIQUE CONDITIONS GENERALES

CONTRAT D'ASSURANCE MATERIEL ELECTRONIQUE CONDITIONS GENERALES CONTRAT D'ASSURANCE MATERIEL ELECTRONIQUE CONDITIONS GENERALES CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Le présent contrat est régi par le Code des Assurances, tel que promulgué par la loi N 92 24 du 9 mars 1992,

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES INTAC

DISPOSITIONS GENERALES INTAC DISPOSITIONS GENERALES INTAC Société d Assurances Mutuelle à cotisations variables, régie par le Code des assurances - 25, rue Madrid 75008 Paris Tél. 01 45 22 85 64 Fax : 01 44 70 03 36 - Email : info@cameic.com

Plus en détail

Assurance Voyage Notice d Assurance

Assurance Voyage Notice d Assurance Assurance Voyage Notice d Assurance contrat n 302.867 Garanties : Annulation Interruption de séjour Mondial Assistance Leader mondial de l assistance et de l assurance voyage Assureur : ELVIA (une société

Plus en détail

POLICE FRANÇAISE D ASSURANCE MARITIME COUVRANT LA RESPONSABILITÉ DU PROPRIÉTAIRE DE NAVIRE DE MER

POLICE FRANÇAISE D ASSURANCE MARITIME COUVRANT LA RESPONSABILITÉ DU PROPRIÉTAIRE DE NAVIRE DE MER Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Comores. Loi relative au contrat d assurance

Comores. Loi relative au contrat d assurance Loi relative au contrat d assurance Loi du 13 juillet 1930 [NB - Loi du 13 juillet 1930 relative au contrat d assurance] Titre 1 - Des assurances en général Section 1 - Dispositions générales Art.1.- La

Plus en détail

POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE

POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE POLICE FRANÇAISE D'ASSURANCE DES PERTES FINANCIERES DU NAVIRE DE COMMERCE (Imprimé du 18 janvier 1990) PRÉAMBULE - LOI APPLICABLE La présente police est régie par la loi du 3 juillet 1967 et son décret

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE PROSPECTION GARANTIE DU REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE FINANCEMENT ASSURANCE PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES RÉFÉRENCE : FAP - 01 SOMMAIRE Préambule 5 Article 1 Objet de la garantie 6 Article

Plus en détail

Le courage? «Je prends parfois des risques sur des accords difficiles, jamais pour mon violon.»

Le courage? «Je prends parfois des risques sur des accords difficiles, jamais pour mon violon.» Le courage? «Je prends parfois des risques sur des accords difficiles, jamais pour mon violon.» Conditions Générales Multirisques l Assurance des Bagages et Objets de loisirs Votre assureur suisse. Sommaire

Plus en détail

Livre 3 - Les entreprises...35. Livre 4 - Règles comptables applicables aux organismes d assurance...77

Livre 3 - Les entreprises...35. Livre 4 - Règles comptables applicables aux organismes d assurance...77 Livre 3 - Les entreprises...35 Titre 1 - Dispositions générales et contrôle...35 Titre 2 - Régime administratif...43 Titre 3 - Régime financier...64 Titre 4 - Dispositions transitoires...73 Livre 4 - Règles

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES ASSURANCE DES PERSONNES N 414 1. OBJET DU CONTRAT 3. PRISE D EFFET & DUREE 2. DECLARATIONS 4. COTISATION

CONDITIONS GENERALES ASSURANCE DES PERSONNES N 414 1. OBJET DU CONTRAT 3. PRISE D EFFET & DUREE 2. DECLARATIONS 4. COTISATION CONDITIONS GENERALES ASSURANCE DES PERSONNES N 414 Pour la lecture des présentes Conditions Générales, il est précisé que par «Code», il faut entendre «Code des Assurances». 1. OBJET DU CONTRAT Le contrat

Plus en détail

Responsabilité Civile Chasse. Conditions Générales

Responsabilité Civile Chasse. Conditions Générales Responsabilité Civile Chasse Conditions Générales 2 Table des matières CHAPITRE 1 : OBJET ET ÉTENDUE DE L ASSURANCE Risques assurés Extension des risques couverts Risques exclus Tiers Limites territoriales

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

014364/MEF/DA CONTRAT D ASSURANCE AUTOMOBILE. Conditions Generales

014364/MEF/DA CONTRAT D ASSURANCE AUTOMOBILE. Conditions Generales 014364/MEF/DA CONTRAT D ASSURANCE AUTOMOBILE Conditions Generales Conditions Générales Préambule Le présent contrat est régi par le Code des Assurances des Etats membres de la Conférence Interafricaine

Plus en détail

Conditions Générales Tous Risques Chantier

Conditions Générales Tous Risques Chantier Construction Conditions Générales Tous Risques Chantier les solutions Entreprises Le contrat est constitué par : les présentes conditions générales qui précisent les droits et obligations réciproques de

Plus en détail

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail

Conditions Générales. Assurances Incendie- Accidents

Conditions Générales. Assurances Incendie- Accidents Conditions Générales Assurances Incendie- Accidents Assuré d avancer Informatique et Libertés Dans le cadre de la conclusion et de la gestion de votre contrat, les informations concernant le souscripteur

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE MULTIRISQUE HABITATION

CONTRAT D ASSURANCE MULTIRISQUE HABITATION CONTRAT D ASSURANCE MULTIRISQUE HABITATION Conditions Generales Conditions Générales Préambule Le présent contrat est régi par le Code des Assurances des Etats membres de la Conférence Interafricaine des

Plus en détail

CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances) Code des Assurances

CIMA (Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances) Code des Assurances (Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances) Code des Assurances Annexe au Traité instituant la du 10 juillet 1992 [NB - Le Code des Assurances de la est applicable dans les pays suivants : Bénin,

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

CONVENTIONS SPECIALES ANNULATION. 2) SINISTRE La réalisation de l événement susceptible de mettre en jeu la garantie de l assureur.

CONVENTIONS SPECIALES ANNULATION. 2) SINISTRE La réalisation de l événement susceptible de mettre en jeu la garantie de l assureur. CONVENTIONS SPECIALES ANNULATION A- DEFINITIONS 1) AUTORITE MEDICALE Toute personne titulaire, à la connaissance de l assuré, d un diplôme de médecin ou de chirurgien en état de validité dans le pays où

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

POLICE FRANÇAISE D ASSURANCE DES MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE AÉRIENNE CONDITIONS GÉNÉRALES

POLICE FRANÇAISE D ASSURANCE DES MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE AÉRIENNE CONDITIONS GÉNÉRALES Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

Renonciation réciproque à recours au bail et assurances

Renonciation réciproque à recours au bail et assurances Renonciation réciproque à recours au bail et assurances Préambule Les dispositions juridiques édictées par le Code Civil en matière de contrats de location (ou de dépôt) sont supplétives de la volonté

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

- Vos frais et honoraires d assistance pendant le déroulement des opérations de vérification de la comptabilité de vos clients.

- Vos frais et honoraires d assistance pendant le déroulement des opérations de vérification de la comptabilité de vos clients. ALSINA PROFISC LE SOUSCRIPTEUR : L Expert comptable, la Société d Expertise comptable ou le Centre de gestion agréé qui souscrit le contrat et qui s engage pour son propre compte. L ASSURE : L Expert Comptable,

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES applicable à Madagascar

CODE DES ASSURANCES applicable à Madagascar LOI N 99-013 du 2 août 1999 portant : CODE DES ASSURANCES applicable à Madagascar - LIVRE I - Les Opérations d Assurance Article premier: Domaine d application du Code Les règles contenues dans le présent

Plus en détail

Responsabilité Civile Conditions Générales

Responsabilité Civile Conditions Générales Votre sécurité nous tient à cœur. www.baloise.be 2 Contenu Votre police comprend les présentes ainsi que les Conditions Particulières. Les conditions qui vous concernent, en tant que preneur d assurance,

Plus en détail

PROTECTION «VIE ENTIÈRE» M.A.A.

PROTECTION «VIE ENTIÈRE» M.A.A. Société d assurance mutuelle à cotisations fixes Entreprise régie par le code des assurances. Créée en 1931 PROTECTION «VIE ENTIÈRE» M.A.A. CONDITIONS GÉNÉRALES SOMMAIRE Article 1 OBJET DU CONTRAT... 2

Plus en détail

CONVENTION D UNIDROIT SUR LE CREDIT-BAIL INTERNATIONAL (Ottawa, le 28 mai 1988)

CONVENTION D UNIDROIT SUR LE CREDIT-BAIL INTERNATIONAL (Ottawa, le 28 mai 1988) CONVENTION D UNIDROIT SUR LE CREDIT-BAIL INTERNATIONAL (Ottawa, le 28 mai 1988) LES ETATS PARTIES A LA PRESENTE CONVENTION, RECONNAISSANT l importance d éliminer certains obstacles juridiques au crédit-bail

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

> Assurance. Responsabilité civile. des particuliers

> Assurance. Responsabilité civile. des particuliers > Assurance Responsabilité civile des particuliers Dispositions Générales LOI INFORMATIQUE ET LIBERTÉS Dans le cadre de la conclusion et de la gestion de votre contrat d assurance, les informations vous

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DU REGIME FRAIS MEDICAUX ET CHIRURGICAUX. (Complémentaire santé)

REGLEMENT MUTUALISTE DU REGIME FRAIS MEDICAUX ET CHIRURGICAUX. (Complémentaire santé) MUTUELLE SOUMISE AUX DISPOSITIONS DU LIVRE II DU CODE DE LA MUTUALITE REGLEMENT MUTUALISTE DU REGIME FRAIS MEDICAUX ET CHIRURGICAUX (Complémentaire santé) OPERATIONS INDIVIDUELLES (COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES

PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES FORMULAIRE DE DECLARATION DE RISQUE PROTECTION JURIDIQUE DES ENTREPRISES COURTIER Nom du Cabinet : Nom et prénom du représentant : E-mail : Téléphone : Adresse : N : Type de voie : Nom de la voie : Code

Plus en détail

Conditions Générales Assurance bris de machine

Conditions Générales Assurance bris de machine Conditions Générales Assurance bris de machine Assuré d avancer Informatique et Libertés Dans le cadre de la conclusion et de la gestion de votre contrat, les informations concernant le Souscripteur et

Plus en détail

responsabilite civile

responsabilite civile responsabilite civile CONDITIONS GENERALES Assurer, et plus encore Baloise Group CONTENU Votre police comprend les présentes Conditions Générales ainsi que les Conditions Particulières. Les conditions

Plus en détail

Conditions Générales

Conditions Générales Conditions Générales Assureur : AGA INTERNATIONAL Tour Gallieni II 36, avenue du Général de Gaulle 93175 Bagnolet Cedex Conditions Générales La garantie de votre contrat, est régie par le Code des assurances.

Plus en détail

Assurance obligatoire de la responsabilité objective après incendie ou explosion Conditions générales

Assurance obligatoire de la responsabilité objective après incendie ou explosion Conditions générales Assurance obligatoire de la responsabilité objective après incendie ou explosion Conditions générales CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE OBLIGATOIRE DE LA RESPONSABILITÉ OBJECTIVE APRÈS INCENDIE OU EXPLOSION

Plus en détail

Chapitre 1 : Dispositions générales... Article 1 : Objet du règlement... 3 Article 2 : Entrée en vigueur... 3 Article 3 : Révisions...

Chapitre 1 : Dispositions générales... Article 1 : Objet du règlement... 3 Article 2 : Entrée en vigueur... 3 Article 3 : Révisions... [Tapez une citation prise dans le document, ou la synthèse d un passage intéressant. Vous pouvez placer la zone de texte n importe où dans le document et modifier sa mise en forme à l aide de l onglet

Plus en détail

LOI N 1/ DU / / 2014 PORTANT CODE DES ASSURANCES AU BURUNDI LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

LOI N 1/ DU / / 2014 PORTANT CODE DES ASSURANCES AU BURUNDI LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, LOI N 1/ DU / / 2014 PORTANT CODE DES ASSURANCES AU BURUNDI LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, Vu la Constitution de la République du Burundi ; Vu le Code civil burundais, Livre III; Vu la loi n 1/010 du 16

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE VEHICULE AUTOMOTEUR

PROTECTION JURIDIQUE VEHICULE AUTOMOTEUR CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE Pour l interprétation du présent contrat, on entend par : DEFINITIONS : ASSUREUR : L entreprise d assurances auprès de laquelle le contrat est souscrit

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

2.3. Toute modification ou tout complément apporté au contrat nécessite impérativement un accord préalable écrit entre les deux parties.

2.3. Toute modification ou tout complément apporté au contrat nécessite impérativement un accord préalable écrit entre les deux parties. CONDITIONS générales de vente Poelmann Huizen B.V. Siège social : 7 Handelsweg - 1271 EJ Huizen Pays-Bas. I. GENERALITES Article 1 Applicabilité des conditions générales de vente 1.1. Ces conditions générales

Plus en détail

Articles-CODE DES ASSURANCES

Articles-CODE DES ASSURANCES Article L111-4 :L'autorité administrative peut imposer l'usage de clauses types de contrats. Article L112-1 :L'assurance peut être contractée en vertu d'un mandat général ou spécial ou même sans mandat,

Plus en détail

Chapitre 4. 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties

Chapitre 4. 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties Chapitre 4 4.1 La structure de la police 4.2 Les dispositions générales 4.3 L analyse des formules et garanties 4.1 La structure de la police Les dispositions selon le Code civil du Québec L assurance

Plus en détail

> La responsabilité civile

> La responsabilité civile E 102 Centre de documentation et d information de l assurance Mai 2009 L assurance de la responsabilité civile de l entreprise La responsabilité civile peut se définir comme l obligation de réparer tout

Plus en détail

Dommage matériel Toute détérioration, destruction ou disparition d un bien meuble ou immeuble

Dommage matériel Toute détérioration, destruction ou disparition d un bien meuble ou immeuble CONTRAT D ASSURANCE N 2 500 292 souscrit par AFFINITEAM société de courtage d assurance 42 rue Pascal, 75013 Paris, inscrite au RCS de Paris sous le numéro 791 655 665, numéro Orias 13 003 020 pour le

Plus en détail

Entremise: Cigna International Health Services BVBA - Plantin en Moretuslei 299 B 2140 Anvers POLICE D ASSURANCE COLLECTIVE N BCVR 8673

Entremise: Cigna International Health Services BVBA - Plantin en Moretuslei 299 B 2140 Anvers POLICE D ASSURANCE COLLECTIVE N BCVR 8673 Entremise: Cigna International Health Services BVBA - Plantin en Moretuslei 299 B 2140 Anvers POLICE D ASSURANCE COLLECTIVE N BCVR 8673 Contrat MALADIE COMPLEMENTAIRE - GROS RISQUES conclu entre L ASSOCIATION

Plus en détail

ATELEX BONUS BUSINESS

ATELEX BONUS BUSINESS ATELEX BONUS BUSINESS Pertes d'exploitation Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique sont également d'application

Plus en détail

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ ENTRE LES SOUSSIGNÉS : annexe 4 Modèles de convention d occupation précaire 1. Convention d hébergement ENTRE L HÉBERGEANT ET L HÉBERGÉ CAS DE FIGURE Le propriétaire des locaux frappés d un arrêté de police tenu à l obligation

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE DES EXPERTS-COMPTABLES

CONTRAT D ASSURANCE DES EXPERTS-COMPTABLES 215 i CONTRAT D ASSURANCE DES EXPERTS-COMPTABLES CONDITIONS GÉNÉRALES imp MMA Le Mans COR 6215-1 (09/05) SOMMAIRE Risques garantis... 1 Définitions... 2 Articles TITRE I - RISQUES GARANTIS A Assurance

Plus en détail

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE

ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE ASSURANCE DOMMAGES-OUVRAGE Procédure de mise en œuvre de la garantie Conséquence du non respect par l assureur 1 ère A2, 9 janvier 2007 RG 06.563 Il se déduit des dispositions de l article L. 242-1, alinéa

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS ET SERVICES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS ET SERVICES CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS ET SERVICES Les présentes conditions de vente s appliquent à la vente par OPTIMAS OE SOLUTIONS SAS de tous produits, matériels et autres équipements (ci-après

Plus en détail

Conditions générales MY BAG 0124-MYBAG-F-20120701

Conditions générales MY BAG 0124-MYBAG-F-20120701 Conditions générales MY BAG 0124-MYBAG-F-20120701 TABLE DES MATIERES 1. Aperçu des prestations assurées 3 2. Personnes assurées 3 3. Prise d effet et validité de l assurance 3 4. Objets assurés 3 5. Objets

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

CONTRAT GRL CONDITIONS GÉNÉRALES N 68

CONTRAT GRL CONDITIONS GÉNÉRALES N 68 CONTRAT GRL CONDITIONS GÉNÉRALES N 68 sommaire 1 2 Définitions - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - p.3 Formation, Durée, Résiliation du

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

PROPOSANT (sera le Preneur d Assurance si le contrat est souscrit)

PROPOSANT (sera le Preneur d Assurance si le contrat est souscrit) FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE RISQUE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNEL DE L IMMOBILIER COURTIER Nom du Cabinet Nom et prénom du représentant Email Téléphone Adresse N Type de voie Nom de la voie Code

Plus en détail

Les assurances de construction

Les assurances de construction Les fiches pratiques Oralia Fiche N 014 Edition Avril 2008 Les assurances de construction La garantie décennale / La dommages ouvrage Avant d aborder le contenu de ces deux garanties, il y a lieu de les

Plus en détail

Goldbell Center 5, rue Eugène Ruppert L-2453 Luxembourg-Gasperich R.C. Luxembourg B 52 496

Goldbell Center 5, rue Eugène Ruppert L-2453 Luxembourg-Gasperich R.C. Luxembourg B 52 496 Goldbell Center 5, rue Eugène Ruppert L-2453 Luxembourg-Gasperich R.C. Luxembourg B 52 496 ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE DES VÉHICULES TERRESTRES AUTOMOTEURS COURTE DURÉE DE UN JOUR 1 - BASES DU

Plus en détail

CONTRAT. Contrat Assurance DOMMAGES AUX BIENS. Conditions générales CG DB 01/2015

CONTRAT. Contrat Assurance DOMMAGES AUX BIENS. Conditions générales CG DB 01/2015 CONTRAT Conditions générales Contrat Assurance DOMMAGES AUX BIENS 1 SOMMAIRE LES DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Définitions Article 2 : Vie du contrat Article 3 : Montants des garanties Article 4 :

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE

REGLEMENT MUTUALISTE 19 REGLEMENT MUTUALISTE Chapitre I - OBJET DU REGLEMENT Article 1. - Objet et modalités de modification du règlement Le présent règlement établi selon l article L.114-1 du Code de la Mutualité a pour objet

Plus en détail

1.2 Les conditions standards de l Acheteur sont expressément exclues par les présentes conditions.

1.2 Les conditions standards de l Acheteur sont expressément exclues par les présentes conditions. CONDITIONS GÉNÉRALES DE LIVRAISON D ALPHA DEUREN INTERNATIONAL B.V. dont le siège et les bureaux sont établis à Didam, inscrit au registre du commerce de la Chambre de commerce de la Gueldre centrale sous

Plus en détail

Centre de documentation et d information de l assurance. Entreprises et artisans du bâtiment : les risques et les assurances

Centre de documentation et d information de l assurance. Entreprises et artisans du bâtiment : les risques et les assurances P 213 Novembre 2007 Centre de documentation et d information de l assurance Entreprises et artisans du bâtiment : les risques et les assurances Vous trouverez dans ce document un tableau aide mémoire qui

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

LA LOI DU 25 JUIN 1992 SUR LE CONTRAT D ASSURANCE TERRESTRE MODIFIEE PAR LA LOI DU 16 MARS 1994 (1) (Moniteur Belge du 20 août 1992 et du 4 mai 1994)

LA LOI DU 25 JUIN 1992 SUR LE CONTRAT D ASSURANCE TERRESTRE MODIFIEE PAR LA LOI DU 16 MARS 1994 (1) (Moniteur Belge du 20 août 1992 et du 4 mai 1994) 59 LA LOI DU 25 JUIN 1992 SUR LE CONTRAT D ASSURANCE TERRESTRE MODIFIEE PAR LA LOI DU 16 MARS 1994 (1) (Moniteur Belge du 20 août 1992 et du 4 mai 1994) TITRE I LE CONTRAT D ASSURANCE TERRESTRE EN GENERAL

Plus en détail

RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL

RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL RÈGLEMENT MUTUALISTE GÉNÉRAL Approuvés par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 CHAPITRE I : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Objet Le présent règlement définit le contenu des engagements contractuels

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES 1. Sauf stipulation contraire écrite, toutes offres et toutes conventions (même celles à venir) sont régies par les présentes conditions, lesquelles en font partie intégrante et priment

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires. Table des matières

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires. Table des matières FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) No 1 Formulaire des propriétaires Table des matières INTRODUCTION 1. DOCUMENTS INCLUS DANS LE CONTRAT D ASSURANCE 2. OBLIGATION D INFORMER

Plus en détail

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE CERTIFICAT D ASSURANCE POUR LES TITULAIRES DE LA CARTE VISA BANQUE LAURENTIENNE MA RÉCOMPENSE. ASSURANCE DES ACHATS ET PROLONGATION DE GARANTIE

Plus en détail

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part

Représentée par Bruno de Saint-Louvent, Directeur des Investissements et Achats, ci-après dénommée le Client, d une part Accord-cadre n A10-951 Objet de l accord-cadre: FOURNITURE DE CORBEILLES MURALES VIGIPIRATE Entre les soussignés Société Aéroports de Lyon SA à Directoire et Conseil de Surveillance Capital de 148 000

Plus en détail

Notre expertise au service de votre entreprise

Notre expertise au service de votre entreprise Code Apporteur : Note de présentation - Promoteur Conformément à l article 27 de la loi du 6 Janvier 1978 N 78.17 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés, le proposant peut demander à l

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Assurance spéciale associations Tous risques objet

>Associations. Conventions spéciales. Assurance spéciale associations Tous risques objet >Associations Conventions spéciales Assurance spéciale associations Tous risques objet SOMMAIRE ASSURANCE TOUS RISQUES OBJET ART. 1 - Objet de l assurance 2 ART. 2 - Étendue de la garantie 2 ART. 3 -

Plus en détail

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS L exécution d un chantier ou d une prestation de service sur une période relativement longue conduit quasi-inévitablement à des divergences de points de vue entre

Plus en détail

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières

Mémento. de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents. GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon. Table des matières Mémento de l assurance-accidents selon la loi fédérale sur l assuranceaccidents (LAA) GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon Table des matières Base légale de l assurance Page Personnes assurées 1.

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

- ses associés, gérants, administrateurs et préposés dans l exercice de leurs fonctions,

- ses associés, gérants, administrateurs et préposés dans l exercice de leurs fonctions, CONDITIONS GENERALES Assurance de la responsabilité civile professionnelle des agents immobiliers Article 1 Définitions Pour l'application de la présente garantie, on entend par : 1. Année d'assurance

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» CONVENTION DE PRESTATIONS 18/06/2015 CONTRACTANTS Entre d une part, RESSOURCES, Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 modifiée et ses textes d

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 10 Les assurances Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu L assurance La coassurance et la réassurance L obligation de déclarer et ses conséquences L assurance-vie L assurance-invalidité

Plus en détail

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V.

Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales de vente Leeuwenburgh Fineer B.V. Conditions générales Leeuwenburgh Fineer B.V, sise Raamsdonksveer, Bliek 9-13 (4941 SG) et enregistrée à la Chambre de commerce et d industrie sous

Plus en détail

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2 IS 1 O 900 CA CE RT IFI BC ED FIRM 51.30.259 07/14 VITA INVEST.2 VITA INVEST.2 CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est : Spécimen de questionnaire d examen CET EXAMEN PORTE SUR LA MATIÈRE CONTENUE DANS LES DEUX COURS SUIVANTS : C12 : L assurance des biens et C12 : L assurance des biens, 1 re partie IMPORTANT : Vous disposez

Plus en détail

Programme d assurances Cartes de crédit Beobank Visa/MasterCard Classic ou Student ou Beobank Visa Club ou Beobank Parter MasterCard

Programme d assurances Cartes de crédit Beobank Visa/MasterCard Classic ou Student ou Beobank Visa Club ou Beobank Parter MasterCard Programme d assurances Cartes de crédit Beobank Visa/MasterCard Classic ou Student ou Beobank Visa Club ou Beobank Parter MasterCard 1. Assurance achats Conditions Générales Police n : 64813368 valable

Plus en détail

Notice d assurance. contrat n 950.534. Réduction de franchise véhicule de location

Notice d assurance. contrat n 950.534. Réduction de franchise véhicule de location Notice d assurance contrat n 950.534 Garantie : Réduction de franchise véhicule de location Mondial Assistance Leader mondial de l assistance et de l assurance voyage Assureur : AGA INTERNATIONAL Tour

Plus en détail

Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles. RC Base

Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles. RC Base Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles RC Base 1 Distinguer les différents types de responsabilité (responsabilité morale, civile et pénale) et préciser

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE. Règles Générales

REGLEMENT MUTUALISTE. Règles Générales REGLEMENT MUTUALISTE Le présent règlement mutualiste est régi par le nouveau Code de la mutualité tel qu institué par l ordonnance N 2001-350 du 19/04/2001, complétée par les directives communautaires

Plus en détail

Les Assurance en République du Congo

Les Assurance en République du Congo Les Assurance en République du Congo Article juridique publié le 19/10/2012, vu 610 fois, Auteur : Joseph MIKALA Inscrit dans l esprit de l article 1382 du Code civil stipulant «tout fait quelconque de

Plus en détail

L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût

L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût L assurance Santé des entreprises Des garanties innovantes à moindre coût L assurance Santé de l entreprise consiste en une garantie financière destinée à accompagner et assister les entreprises en difficulté.

Plus en détail

Assurance de l entreprise en difficulté

Assurance de l entreprise en difficulté Assurance de l entreprise en difficulté L ASSURANCE DE L ENTREPRISE EN DIFFICULTé Notre offre Elle est réservée aux : entreprises individuelles ; professions libérales. Elle permet la prise en charge des

Plus en détail

Contrat (Compagnie) n. 1 an avec tacite reconduction annuelle.

Contrat (Compagnie) n. 1 an avec tacite reconduction annuelle. 1 Contrat (Compagnie) n Date d effet : 1 ER JANVIER 20 Date d échéance : 01/01 Durée : 1 an avec tacite reconduction annuelle. Indice à la souscription : 000.00 Le contrat est régi par le Code des Assurances

Plus en détail

CAM btp COLLOQUE FRANCO-ALLEMAND POUR LA CONSTRUCTION. 3 juin 2013

CAM btp COLLOQUE FRANCO-ALLEMAND POUR LA CONSTRUCTION. 3 juin 2013 COLLOQUE FRANCO-ALLEMAND POUR LA CONSTRUCTION 3 juin 2013 1 RISQUES ET ASSURANCES SUR LES CHANTIERS EN FRANCE 2 1 - INTRODUCTION >> 3 volets principaux pour définir les risques, les responsabilités et

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 1 Formulaire des propriétaires F.P.Q. N o 1 Marque déposée de la Banque Royale du Canada. RBC Assurances est une marque déposée de la

Plus en détail