Introduction à Sign&go Guide d architecture

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à Sign&go Guide d architecture"

Transcription

1 Introduction à Sign&go Guide d architecture

2

3 Contact ILEX 51, boulevard Voltaire Asnières-sur-Seine Tél. : (33) Fax : (33) Mél. : Site Web : Informations légales Sign&go TM est une marque déposée de la société ILEX. Toutes les autres marques citées dans ce document sont la propriété de leurs sociétés respectives. Ce document est fourni uniquement à titre d information. En aucun cas, le contenu du document, sous quelque forme que ce soit, ne peut engager la responsabilité de la société ILEX. Toutes spécifications ou données peuvent être modifiées sans préavis. En vertu de l article L du Code de la Propriété Intellectuelle, toute représentation totale ou partielle de ce document, par quelque procédé que ce soit, sans l autorisation expresse de la société ILEX, est interdite et constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles L et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. Copyright ILEX Tous droits réservés. Sign&go 3

4

5 Table des matières Apports du SSO pour l entreprise... 7 Définition du Single Sign-On (SSO)... 9 Différents types de SSO SSO Web : la problématique du portail Architecture SSO Web Reverse-Proxy Architecture SSO Web Proxy Architecture SSO Web à base de filtres Sign&go : une solution SSO adaptée Personnalisation des habilitations Gestion centralisée de la sécurité Interopérabilité Architecture globale de Sign&go Sign&go : schéma général d architecture Principe général de Sign&go Architecture haute disponibilité Comment accéder à une ressource protégée? Comment authentifier un utilisateur? Phase d authentification : le serveur de sécurité Principe de l authentification Agents d authentification Exploitation des annuaires existants Schémas d authentification Jeton de session Phase d habilitation : la politique de sécurité. 43 Principe de la politique de sécurité Règle d accès Configurer la phase d authentification Etapes initiales Gérer les jetons, l annuaire principal Sign&go et les accréditations secondaires Configurer la phase d habilitation Créer une politique de sécurité Créer une règle d accès Sign&go 5

6

7 Chapitre 1 Apports du SSO pour l entreprise Définition du Single Sign-On (SSO)... 9 Différents types de SSO SSO Web : la problématique du portail Architecture SSO Web Reverse-Proxy Architecture SSO Web Proxy Architecture SSO Web à base de filtres

8

9 Apports du SSO pour l entreprise Définition du Single Sign-On (SSO) Principe Mise en oeuvre Fondements de la sécurité Le Single Sign-On (SSO), appelé Signature Unique, est un mécanisme par lequel l utilisateur n a besoin de s authentifier qu une seule fois pour accéder à plusieurs ressources hétérogènes. Toute contrainte des authentifications à répétition est ainsi éliminée; le SSO constitue un point d entrée unique au système d information. Sur un portail d entreprise par exemple, l utilisateur s authentifie une seule et unique fois et l architecture technique s occupe ensuite de diffuser la validité de cette authentification et les habilitations associées aux applications concernées. L utilisateur s authentifie une première fois; il s agit d une authentification primaire. Puis la technologie SSO récupère le nécessaire pour les authentifications secondaires. Ce mécanisme évite ainsi à l utilisateur de devoir lui-même s authentifier de multiples fois. Selon le schéma d authentification, les authentifications primaires et secondaires peuvent correspondre à la saisie d un identifiant et d un mot de passe, à l insertion d une carte à puce... Le SSO est donc une extension de deux fondements de la sécurité : l authentification et l habilitation. Sign&go 9

10 Apports du SSO pour l entreprise Différents types de SSO Classification Une différenciation faible Avantage du SSO Web Dans le cadre des solutions orientées entreprise (intranet, extranet), on distingue trois grands types de SSO : SSO Poste Local Il correspond aux premières solutions de SSO. Il donne principalement accès à des applications traditionnelles du domaine de l entreprise (connexion réseau, messagerie...). SSO Site Central Il s agit d une sous-catégorie de SSO Poste Local qui donne accès aux applications des sites centraux des entreprises. SSO Web A partir du navigateur Web, il donne un point d entrée unique et personnalisé aux portails d entreprises et aux intranets. Avec le développement des portails d entreprise, le SSO Web représente aujourd hui une solution phare pour «l e-business». La problématique du portail et les architectures SSO Web sont détaillées dans ce chapitre. La classification précédente ne doit pas être prise au sens strict. En effet, un SSO Poste Local peut très bien assurer sa fonction pour des applicatifs traditionnels et pour des applications Web, en interceptant et remplissant automatiquement les formulaires d authentification demandés dans le navigateur. De même, un SSO Web peut avoir accès à des applications non-web. Pour assurer une authentification sur des applications Web, le SSO Poste Local simule la saisie d informations dans le navigateur et ne peut éviter la circulation de données sensibles en clair sur le réseau. Ce problème de sécurité ne se pose pas dans le cas du SSO Web qui s intercale, sur la chaîne de liaison, entre le navigateur et le serveur Web. Le poste client est ainsi véritablement sécurisé. 10 Sign&go

11 Apports du SSO pour l entreprise SSO Web : la problématique du portail Principe du portail Utilisation du portail Apports du SSO Web Le portail est un agrégateur de contenu qui facilite le travail de l utilisateur en lui fournissant un accès unique à ses applicatifs et à ses données. L environnement de travail se réduit ainsi à un navigateur qui permet l accès au portail; les postes utilisateurs deviennent banalisés. L utilisation du portail permet de réduire significativement le coût total d un système (TCO: Total Cost of Ownership) car les postes utilisateur ne nécessitent plus aucune installation. L utilisateur ouvre son navigateur et se connecte à une URL d accès au portail d entreprise. Il s authentifie alors sur ce portail. Après l authentification, un menu de démarrage est automatiquement affiché. Il s agit d un menu personnalisé qui présente à l utilisateur les liens de tous les applicatifs dont il a besoin (intranet, sites html, serveurs dans l entreprise...). Dans le cas d un portail classique, l authentification primaire de l utilisateur au portail est suivie de nombreuses authentifications secondaires aux différents applicatifs que l utilisateur sélectionne. Le SSO Web va permettre de véhiculer l authentification primaire du portail vers les serveurs distants pour éviter les authentifications secondaires multiples. L utilisateur s authentifie uniquement au portail. Architecture SSO Web Reverse-Proxy Principe Cette architecture repose sur un module placé entre l utilisateur et le serveur d application Web. Ce module, le Reverse-Proxy Web accepte les requêtes et route les informations vers les applications destinatrices. Le processus de SSO est effectué par le Reverse-Proxy. En effet, il ne se contente pas de router la requête du client vers la bonne machine, mais il altère les requêtes afin de simuler une authentification du client auprès de l application Web (authentification secondaire). Sign&go 11

12 Apports du SSO pour l entreprise Le schéma suivant présente une architecture SSO Web Reverse-Proxy. Utilisation L utilisateur n a qu un seul interlocuteur : le Reverse-Proxy. Il est donc nécessaire de modifier la configuration DNS de l entreprise : le Reverse-Proxy demeure le serveur final. Ainsi, l utilisateur s authentifie auprès de ce serveur Reverse- Proxy à l aide des méthodes d authentification standard. Puis, le Reverse-Proxy autorise ou non l accès vers les URL finales en utilisant une table de mapping afin de récupérer les données sur le serveur. Avantages Les principaux avantages de l architecture SSO Web Reverse- Proxy reposent sur l installation et l architecture. Installation Le Reverse-Proxy de sécurité s intercale sur la chaîne de liaison entre le client et les serveurs. Il n y a donc aucune modification à apporter ni aux serveurs, ni aux clients (Non intrusif sur le système cible). Architecture Les opérations effectuées restent au niveau du protocole HTTP, c est pourquoi ce système de SSO demeure indépendant de l architecture physique (SE, machines). 12 Sign&go

13 Apports du SSO pour l entreprise De plus, ce système masque la topologie réseau. En effet, le portail de sécurité est la seule machine accessible par le client, ce qui permet la mise en place d une zone démilitarisée (DMZ), région dotée d une sécurisation intermédiaire entre l extérieur et l intérieur de l entreprise. Un seul Reverse-Proxy est ainsi capable de protéger un ensemble de serveurs Web. Inconvénients Les principaux inconvénients de l architecture SSO Web Reverse-Proxy reposent sur la sécurité, la montée en charge et la PKI. Sécurité Entre le Reverse-Proxy et le serveur intranet, la sécurité n est pas assurée du fait de la rupture de la chaîne de liaison. Pour contrer ce problème, il faut que les serveurs finaux soient très proches du Reverse-Proxy. Cette contrainte est forte en environnement Intranet. Montée en charge/haute disponibilité Le portail est le point de passage obligatoire vers les applications. Par conséquent, des problématiques de charge du Reverse-Proxy peuvent survenir. Il convient donc de reproduire, au niveau du Reverse-Proxy, l architecture haute disponibilité mise en place sur le serveur Web, afin de conserver le coefficient global de haute disponibilité. PKI Ce système de SSO est partiellement compatible avec les PKI. Quand l utilisateur s authentifie par certificat au Reverse- Proxy Web, celui-ci ne pourra pas rejouer l authentification jusqu au serveur. Les informations de l utilisateur transitent ainsi sous la forme d informations applicatives entre le Reverse-Proxy et le serveur (le plus souvent sous la forme d en-têtes HTTP). En effet, d une manière intrinsèque, l authentification par certificats se fait en point à point si bien qu elle nécessite une communication directe, sans rupture de chaîne. Bilan Ce type d architecture est recommandé dans les problématiques de type extranet ou lorsqu il s avère impossible d ajouter des composants sur les serveurs cibles. En effet, tout Reverse-Proxy peut s installer en DMZ et contrôler systématiquement les accès extérieurs, ce qui protège efficacement les données de l entreprise. Sign&go 13

14 Apports du SSO pour l entreprise Architecture SSO Web Proxy Principe Cette architecture suppose la modification de la configuration des navigateurs clients pour transmettre les connexions à un Proxy. Le Proxy intercepte les requêtes et route les informations vers les applications destinatrices. Le processus de SSO est effectué par le Proxy. En effet, il ne se contente pas de router la requête du client vers la bonne machine, mais il altère les requêtes afin de simuler une authentification du client auprès de l application Web (authentification secondaire). Le schéma suivant présente une architecture SSO Web Proxy. Utilisation Avantages Après configuration du navigateur de l utilisateur, toutes les requêtes transitent systématiquement par le Proxy, et ceci même si le client souhaite atteindre un site Web extérieur à l entreprise. Une fois l utilisateur authentifié, le Proxy autorise ou non l accès vers les URL finales. Les principaux avantages de l architecture SSO Web Proxy reposent sur l installation, l architecture et la montée en charge. 14 Sign&go

15 Apports du SSO pour l entreprise Installation Après configuration des postes clients, le passage par le Proxy est géré directement par le protocole HTTP; nul besoin de modifier les configurations DNS des serveurs (cas du Reverse- Proxy). Tout comme les architectures Reverse-Proxy, ce système n est pas intrusif sur les serveurs. Architecture L ensemble des opérations se situe au niveau du protocole HTTP, ce système de SSO demeure donc indépendant de l architecture. Après configuration des postes clients, tous les serveurs Web sont potentiellement éligibles. Montée en charge/haute disponibilité Pour gérer au mieux les montées en charge, il est possible de chaîner les proxys. Afin de tenir compte des contraintes de haute disponibilité, il est possible aussi de configurer plusieurs proxys au niveau du poste utilisateur. Inconvénients Les principaux inconvénients de l architecture SSO Web Proxy reposent sur la sécurité, la configuration et la PKI. Sécurité Entre le Proxy et le serveur Web, la sécurité n est pas assurée du fait de la rupture de la chaîne de liaison. Pour contrer ce problème, il faut que les serveurs finaux soient très proches du Proxy, ce qui est difficilement réalisable en pratique. Lors de la mise en place du SSO, le protocole HTTPS en mode proxy impose au Proxy le déchiffrage du flux avant toute connexion au serveur final. Le Proxy est donc installé en «man-in-the-middle-proxy». En cas d attaque du proxy, l entreprise risque alors de perdre la confidentialité des échanges. Configuration Ce système impose la modification de la configuration des postes utilisateur. C est pourquoi, il ne peut être installé dans les cas d accès distants au système d information ou, plus généralement, de non-maîtrise du poste utilisateur. PKI Ce système de SSO est partiellement compatible avec les PKI. Sign&go 15

16 Apports du SSO pour l entreprise Quand l utilisateur s authentifie par certificat au Proxy Web, celui-ci ne pourra pas rejouer l authentification jusqu au serveur. En effet, d une manière intrinsèque, l authentification par certificats se fait en point à point et nécessite donc une communication directe, sans rupture de chaîne. Bilan Ce type d architecture est recommandé dans les problématiques de type intranet quand la fonctionnalité de SSO prime par rapport à la sécurité. L avantage majeur de cette architecture est sa facilité et sa rapidité de mise en oeuvre dans de vastes environnements. Architecture SSO Web à base de filtres Principe Cette architecture consiste à déployer un serveur de sécurité qui prend en charge la gestion des utilisateurs et des filtres (agents) sur les serveurs Web et les différentes applications. La sécurité des différents serveurs est donc surchargée par des agents. Ces filtres se chargent d obtenir les informations d authentification sur le serveur. Le schéma suivant présente une architecture SSO Web à base de filtres : 16 Sign&go

17 Apports du SSO pour l entreprise Utilisation L utilisateur cherche à accéder à un site du portail d accès. Après vérification de l authentification sur le portail, le serveur de sécurité renvoie à l agent les droits de l utilisateur pour le site en question. Un jeton d authentification est stocké sur le poste utilisateur; il est récupéré à chaque connexion du client vers un serveur et permet de vérifier son authentification. Si l utilisateur tente d accéder à un autre site, l agent de ce site va consulter le serveur de sécurité. L utilisateur étant déjà authentifié (jeton d authentification), l agent renvoie directement les droits de l utilisateur sur le nouveau site. Avantages Les principaux avantages de l architecture SSO Web à base de filtres reposent sur la sécurité, la montée en charge et la PKI. Sécurité La sécurité des flux est assurée de bout en bout. Montée en charge/haute disponibilité La montée en charge est naturellement répartie entre les différents serveurs et peut se gérer plus facilement du fait de l absence de goulot d étranglement. PKI Il n existe pas d intermédiaire entre le navigateur et le serveur Web, si bien qu une authentification forte de bout en bout est possible (Projet PKI/certificats X509). Inconvénients Les principaux inconvénients de l architecture SSO Web à base de filtres reposent sur l installation et l architecture. Installation L architecture des serveurs à sécuriser doit être modifiée afin d ajouter les composants de sécurité «agents filtres» (Intrusif sur le système cible). Architecture Ce système SSO dépend de l architecture car des filtres spécifiques sont requis pour les plates-formes et les serveurs Web. Les serveurs Web Internet Information Server (IIS), Netscape iplanet, Apache, Domino proposent leur propre technologie filtre. Cependant certains serveurs ne sont pas compatibles avec les architectures filtre. Sign&go 17

18 Apports du SSO pour l entreprise Bilan Ce type d architecture est recommandé dans les problématiques de connexion intranet décentralisées, c est-àdire quand les serveurs cibles sont répartis dans l entreprise ou quand la contrainte de sécurité est très forte (PKI). 18 Sign&go

19 Chapitre 2 Sign&go : une solution SSO adaptée Personnalisation des habilitations Gestion centralisée de la sécurité Interopérabilité

20

21 Sign&go : une solution SSO adaptée Personnalisation des habilitations Problématique du portail d entreprise Intégration aux annuaires existants Gestion du contenu des annuaires existants Un portail d entreprise est un agrégateur de contenu qui offre à chaque utilisateur (employés, clients, partenaires) un accès simplifié à l ensemble des ressources de l entreprise qui lui sont nécessaires. Ces informations, disponibles sur une interface Web, sont personnalisées en fonction des profils de chaque utilisateur. L accès aux ressources est donc précédé d une authentification. Cependant, la gestion traditionnelle des multiples mots de passe diminue la productivité des administrateurs et des utilisateurs et fragilise la stratégie sécuritaire de l entreprise. La mise en place de Sign&go, outil de SSO, sur le portail d entreprise, permet de contrer ces problèmes tout en adaptant les habilitations aux besoins de l entreprise. L utilisateur s authentifie une fois lors de sa connexion au portail et bénéficie ensuite d un accès transparent à toutes les ressources auxquelles il a droit. Les groupes d utilisateurs pour les habilitations existantes sont stockés dans l annuaire de l entreprise. Sign&go se branche directement dans l annuaire de l entreprise et n impose pas de structure d annuaire de sécurité. Il s adapte à l existant (tous les annuaires LDAP et toutes les bases SQL) et applique le contenu défini dans l annuaire. L alliance de Sign&go, outil de SSO, et de Meibo 1, outil de gestion de contenu d annuaires, rend possible l installation d une solution de SSO sur mesure, adaptée aux spécificités fonctionnelles de l entreprise. En effet, grâce à Meibo, ILEX met à la disposition des entreprises un outil capable de bâtir des vues métiers sur des annuaires LDAP existants. Il est ainsi possible de mettre en place rapidement des interfaces Web personnalisées de gestion de contenu d annuaire. Ces interfaces peuvent, par exemple, associer la liste des utilisateurs et leurs groupes, les profils métiers et les applications présentes dans l entreprise. L approche WYSIWYG unique de Meibo Studio permet une mise en place aisée et sans programmation d interfaces utilisateurs Web personnalisées par profils métiers. 1. Meibo est un produit de gestion de contenu d annuaires LDAP, créé par ILEX. Sign&go 21

22 Sign&go : une solution SSO adaptée En définitive, Meibo, outil de gestion de contenu, se charge d alimenter les référentiels de sécurité, tandis que Sign&go, outil de SSO, applique ce qui a été défini dans ces référentiels. De plus, ces deux outils s adaptent, sans aucune modification, aux référentiels existants. Création de règles d accès spécifiques Dans Sign&go, la configuration de la sécurité repose sur les règles d accès. Une règle d accès se compose de critères et de comportements. Dans un premier temps, les critères sont testés, puis les comportements, déterminés par le résultat des critères, sont renvoyés à l agent d habilitation. L administration Sign&go présente différents types de critères tels que la validité du jeton, l appartenance de l utilisateur à un groupe et différents types de comportements tels que l accès autorisé, l accès refusé, la redirection vers une URL. L administrateur a également la possibilité de créer des critères et des comportements spécifiques pour personnaliser leurs règles d accès en fonction des besoins de l entreprise. Gestion centralisée de la sécurité Serveur d administration Annuaire Sign&go Interface administrateur Sign&go Grâce au serveur d administration Sign&go, l administrateur gère, de manière centralisée, l ensemble des paramètres de Sign&go. L interface administrateur facilite la gestion de ces données. L ensemble des données Sign&go (schémas d authentification, règles d accès...) est stocké, par défaut, dans un annuaire OpenLDAP. Sign&go peut aussi fonctionner dans tous les annuaires LDAP v3 du marché. L interface administrateur Sign&go présente cinq onglets : Configuration, Annuaire, Authentification, PKI, Domaine. Pour obtenir la description de l ensemble des paramètres, il suffit de cliquer sur le bouton Aide. L aide en ligne HTML s affiche alors. 22 Sign&go

23 Sign&go : une solution SSO adaptée En cliquant sur l onglet Configuration, puis sur le sous-menu Configuration générale, on obtient l image suivante : Chaque onglet dispose d un menu qui s affiche dans la partie gauche de l écran. Quand on sélectionne l item d un menu, les paramètres de configuration correspondants s affichent dans la partie droite. Un bouton Enregistrer apparaît sous les paramètres. Après la création ou la modification de paramètres, il suffit de cliquer sur le bouton Enregistrer. Ces nouveaux paramètres sont ainsi pris en compte par Sign&go. Note En cas de problèmes, n hésitez pas à envoyer un mail à l équipe support ILEX en cliquant sur le bouton Mail. Configuration Annuaire Le menu Configuration permet de définir la configuration générale de Sign&go et de créer/modifier/supprimer les agents Sign&go. Veuillez vous référer à Gérer les jetons, l annuaire principal Sign&go et les accréditations secondaires, page 54 et Configurer un agent, page 51. Le menu Annuaire permet de créer/modifier/supprimer la configuration des annuaires utilisateurs existants et les mappings d annuaires. Veuillez vous référer à Configurer un annuaire, page 51. Sign&go 23

24 Sign&go : une solution SSO adaptée Authentification PKI Domaine Le menu Authentification permet de créer/modifier/ supprimer la configuration des schémas d authentification et les listes d authentification. Veuillez vous référer à Configurer un schéma d authentification, page 52 et Créer une liste d authentification, page 53. Le menu PKI permet de créer/modifier/supprimer les mappings de certificats. Le menu Domaine permet de créer/modifier/supprimer les domaines, les politiques de sécurité, les règles d accès et la configuration des critères et des comportements. Veuillez vous référer à Créer une politique de sécurité, page 59 et Créer une règle d accès, page 60. Interopérabilité Plates-formes compatibles Serveurs Web compatibles Les agents filtres Web Sign&go sont compatibles avec les principales plates-formes du marché. Les agents Proxy/Reverse-Proxy Sign&go sont compatibles avec la plate-forme Windows. Le serveur de sécurité Sign&go 100% Java est multi platesformes. Les agents filtres Web Sign&go sont disponibles sur différents serveurs Web et plates-formes du marché : Microsoft IIS version 3.0 et supérieure (Windows NT/ 2000/XP), Apache version 1.3 et 2.0 (Linux), Netscape Enterprise Server (Windows NT/2000/XP, Solaris, AIX), iplanet (Windows NT/2000/XP, Solaris, AIX), Sun One (Windows NT/2000/XP, Solaris, AIX), Lotus Domino Application Server version 5 et supérieure (Windows NT/2000/XP). 24 Sign&go

25 Chapitre 3 Architecture globale de Sign&go Sign&go : schéma général d architecture Principe général de Sign&go Architecture haute disponibilité Comment accéder à une ressource protégée? Comment authentifier un utilisateur?

26

27 Architecture globale de Sign&go Sign&go : schéma général d architecture Présentation L architecture générale de Sign&go est présentée dans le schéma suivant : Composants Sign&go Sign&go présente différents composants : Agents (Filtres Web, Proxy/Reverse-Proxy, API) Il s agit d agents d authentification et/ou d agents d habilitation qui jouent le rôle d intermédiaires entre le poste utilisateur et le serveur de sécurité. Serveur de sécurité Il intervient lors des phases d authentification et d habilitation de l utilisateur. Serveur d administration Il permet la gestion centralisée de Sign&go. Principe général de Sign&go Principe du SSO Jeton de session crypté Sign&go, outil de SSO, met en oeuvre un mécanisme par lequel l utilisateur n a besoin de s authentifier qu une seule fois pour accéder à plusieurs ressources hétérogènes. Ainsi, Sign&go mémorise l identité de l utilisateur, sur une authentification primaire, dans un jeton de session crypté, stocké sous forme d un cookie mémoire. Ce cookie va gérer ensuite les authentifications secondaires de l utilisateur de manière transparente. Sign&go 27

28 Architecture globale de Sign&go Authentification/ Habilitation Les phases d authentification et d habilitation sont contrôlées par le serveur de sécurité Sign&go. Prenons l exemple d un utilisateur qui cherche à accéder à une ressource protégée. En cas d authentification positive, le serveur de sécurité crée un jeton de session qu il envoie à l utilisateur. Ce jeton de session est stocké, dans le navigateur de l utilisateur, sous forme de cookie mémoire. Chaque jeton de session sert de passeport à l utilisateur pour les requêtes suivantes. Architecture haute disponibilité Combinaison des serveurs de sécurité Indépendance des serveurs de sécurité Montée en charge L architecture modulaire de Sign&go permet une mise en place aisée dans des architectures de type haute disponibilité. Chaque agent Sign&go est capable de se connecter avec un ensemble de serveurs de sécurité. La connexion peut s effectuer en : Fail-Over L agent se connecte sur un premier serveur, puis se connecte sur un second serveur si le premier ne répond plus. Round-Robin L agent se connecte successivement sur chaque serveur de sécurité afin de procéder à un équilibrage de charge entre les différents serveurs. L architecture Sign&go, basée autour de la notion de jeton de session sécurisé, rend les serveurs de sécurité indépendants. Un individu peut venir s authentifier auprès d un premier couple agent/serveur de sécurité, puis présenter son jeton de session auprès d un deuxième couple agent/serveur de sécurité; les serveurs de sécurité n auront pas besoin de communiquer mutuellement. En effet, les serveurs de sécurité partagent un même secret qui sert de base au calcul des clés de chiffrement des jetons de sessions. Ils utilisent donc les mêmes clés de chiffrement du jeton de session et forment une zone de confiance (serveurs interopérables). Il existe une mécanique complexe de cache multiniveau entre les agents et les serveurs de sécurité. Ce cache rend un agent rapidement autonome vis-à-vis d un client donné. 28 Sign&go

29 Architecture globale de Sign&go Les mécaniques de cache de Sign&go optimisent de façon radicale les performances et permettent ainsi d appréhender sereinement les phases de montée en charge. Comment accéder à une ressource protégée? Accéder à une ressource par filtre Web Le schéma suivant présente l accès à une ressource par un agent Sign&go filtre Web. Voir Etapes, page 30 pour l explication des phases d authentification et d habilitation. Accéder à une ressource par Proxy/Reverse- Proxy Le schéma suivant présente l accès à une ressource par un agent Sign&go Proxy/Reverse-Proxy. Voir Etapes, page 30. Sign&go 29

30 Architecture globale de Sign&go Etapes 1 L utilisateur cherche à accéder à une ressource protégée sur le serveur Web. Il clique sur le lien applicatif du portail. Un agent installé sur le serveur joue le rôle d agent d authentification et d habilitation (Filtre Web, Proxy/ Reverse-Proxy). 2 L agent fournit au serveur de sécurité toutes les informations concernant l utilisateur selon le mécanisme d authentification (Identifiant/Mot de passe, en-têtes HTTP, certificat X509...). Il fournit également le jeton de session éventuellement en place en cas d authentification antérieure. 3 A chaque agent correspond une liste de schémas d authentification. Le serveur de sécurité isole la liste des schémas d authentification de l agent. 4 Le serveur de sécurité teste chaque schéma d authentification vis-à-vis des informations reçues de l agent et des habilitations enregistrées dans les annuaires utilisateurs. 5 Un schéma d authentification aboutit quand les informations reçues sont suffisantes pour authentifier l utilisateur. Un jeton de session est alors généré. Il sert de passeport d authentification à l utilisateur. Ce jeton de session intervient ensuite dans la phase de gestion des habilitations. Note Si l authentification échoue, le jeton de session n est pas créé, mais la phase de gestion des habilitations se poursuit. 6 Après la phase d authentification, le serveur de sécurité recherche la politique de sécurité associée à la ressource demandée. Note Dans le cas où plusieurs politiques de sécurité sont éligibles pour une ressource donnée, Sign&go choisit la politique correspondant à la ressource la plus restrictive. 7 Le serveur de sécurité exécute séquentiellement les règles d accès attachées à la politique de sécurité de la ressource. Une règle d accès se compose d un ensemble de critères à tester et d un ensemble de comportements correspondants aux actions de l agent. 30 Sign&go

31 Architecture globale de Sign&go 8 Après la phase d habilitation, l ensemble des comportements et le jeton de session sont renvoyés à l agent. 9 L agent applique l ensemble des comportements. 10 L utilisateur reçoit la réponse à sa requête. Le jeton de session est positionné en tant que cookie mémoire sur le navigateur du poste utilisateur. Comment authentifier un utilisateur? Authentifier un utilisateur par API Le schéma suivant présente l authentification d un utilisateur avec un agent Sign&go API. Voir Etapes, page 31 pour l explication de la phase d authentification. Etapes 1 L utilisateur s authentifie sur le portail. Les API Sign&go utilisées par des fichiers du serveur Web correspondent à l agent d authentification. Elles prennent en charge le mécanisme d authentification. 2 L agent d authentification fournit au serveur de sécurité toutes les informations concernant l utilisateur selon le mécanisme d authentification (Identifiant/Mot de passe, en-têtes HTTP, certificat X509...). 3 A chaque agent d authentification correspond une liste de schémas d authentification. Le serveur de sécurité isole la liste des schémas d authentification de l agent. Sign&go 31

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

Personnaliser le serveur WHS 2011

Personnaliser le serveur WHS 2011 Chapitre 17 Personnaliser le serveur WHS 2011 Windows Home Server 2011 peut être personnalisé en ajoutant différentes fonctionnalités au logiciel. Comme pour Windows Server 2008 R2 dont Windows Home Server

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

IPS-Firewalls NETASQ SPNEGO

IPS-Firewalls NETASQ SPNEGO IPS-Firewalls NETASQ SPNEGO Introduction Un utilisateur doit gérer de nombreux mots de passe. Un mot de passe pour la connexion au poste de travail, un mot de passe pour la messagerie et n mots de passe

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

RTE Technologies. RTE Geoloc. Configuration avec Proxy ou Firewall

RTE Technologies. RTE Geoloc. Configuration avec Proxy ou Firewall RTE Technologies RTE Geoloc Configuration avec Proxy ou Firewall 2 Septembre 2010 Table des matières Introduction... 3 Présentation de RTE Geoloc... 3 Configuration des paramètres de sécurité... 3 Configuration

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE D UN SERVEUR RAS-E OU IPL-E ET D UN PC DE TELEMAINTENANCE POUR LA CONNEXION AU SERVICE M2ME_CONNECT

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE D UN SERVEUR RAS-E OU IPL-E ET D UN PC DE TELEMAINTENANCE POUR LA CONNEXION AU SERVICE M2ME_CONNECT PROCEDURE DE MISE EN SERVICE D UN SERVEUR RAS-E OU IPL-E ET D UN PC DE TELEMAINTENANCE POUR LA CONNEXION AU SERVICE M2ME_CONNECT Document référence : 9018209-02 Version 2 Le service M2Me_Connect est fourni

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

Documentation télémaintenance

Documentation télémaintenance Documentation télémaintenance Table des matières Introduction... 2 Interface web du technicien... 2 Connexion à l interface... 2 Mon compte... 3 Configuration... 4 1. Jumpoint... 4 2. Jump clients... 4

Plus en détail

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows Installation/Configuration TeamAgenda STS Guide d installation Serveur TeamAgenda STS Version Windows 1 Installation/Configuration TeamAgenda STS Objectifs Installer le Serveur TeamAgenda STS Configuration

Plus en détail

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0

CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 CONFIGURATION D ADOBE DIGITAL ENTERPRISE PLATFORM DOCUMENT SERVICES - CONNECTOR FOR MICROSOFT SHAREPOINT 10.0 Informations juridiques Informations juridiques Pour les informations juridiques, voir http://help.adobe.com/fr_fr/legalnotices/index.html.

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : ESRI France Version de la documentation : 1.2.0.0 Date de dernière

Plus en détail

Utiliser le portail d accès distant Pour les personnels de l université LYON1

Utiliser le portail d accès distant Pour les personnels de l université LYON1 Utiliser le portail d accès distant Pour les personnels de l université LYON1 Sommaire 0- authentification sur le portail d accès distant -------------------------------------------- page-2 1-page d accueil

Plus en détail

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Module 1 Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Vue d ensemble du module Rôles serveur Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 R2 Utilisation

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Manuel d utilisation de la messagerie. http://zimbra.enpc.fr

Manuel d utilisation de la messagerie. http://zimbra.enpc.fr Manuel d utilisation de la messagerie http://zimbra.enpc.fr ÉCOLE DES PONTS PARISTECH/ DSI JANVIER 04 SOMMAIRE. Connexion à la messagerie.... Présentation générale de l écran d accueil.... Déconnexion...

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr 4 arcopole Studio Annexe 7 Architectures Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : Esri France Version de la documentation : 1.2 Date de dernière mise à jour : 26/02/2015 Sommaire

Plus en détail

Logiciel de connexion sécurisée. M2Me_Secure. NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9016809-01

Logiciel de connexion sécurisée. M2Me_Secure. NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9016809-01 Logiciel de connexion sécurisée M2Me_Secure NOTICE D'UTILISATION Document référence : 9016809-01 Le logiciel M2Me_Secure est édité par ETIC TELECOMMUNICATIONS 13 Chemin du vieux chêne 38240 MEYLAN FRANCE

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE DM WEB CLIENT Guide d installation Ref.: 01.DMS.GIA.71-02 DM Web Client 2 IMECOM Fonctionnement, Architecture et Sécurité DM - Web Chapitre Client 1 SOMMAIRE DEUXIEME PARTIE - DM WEB CLIENT

Plus en détail

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache.

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache. Projet Serveur Web I. Contexte II. Définitions On appelle serveur Web aussi bien le matériel informatique que le logiciel, qui joue le rôle de serveur informatique sur un réseau local ou sur le World Wide

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

ALAIN BENSOUSSAN SELAS

ALAIN BENSOUSSAN SELAS OUTIL CIL MANUEL UTILISATEUR 05 06 2015 V.0.1 Sommaire analytique 1. Installation de l application 3 1.1 Présentation technique de l architecture de l application CIL 3 1.2 Procédure d installation de

Plus en détail

Mise en œuvre d une Gateway HTTP/HTTPS avec un serveur de Présentation en DMZ

Mise en œuvre d une Gateway HTTP/HTTPS avec un serveur de Présentation en DMZ Fiche technique AppliDis Mise en œuvre d une Gateway HTTP/HTTPS avec un serveur de Présentation en DMZ Fiche IS00198 Version document : 4.01 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme Partenaires

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION NOTICE D INSTALLATION Sommaire I. Prérequis d installation... 3 II. Lancement de l installation... 3 III. Choix de l installation... 4 A. Installation standard... 4 B. Installation Personnalisée... 6 1.

Plus en détail

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique NOTE TECHNIQUE Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique OBJETIF DE SECURITE Réduire les risques d usurpation d identité et de vols de données (exemple : keylogger, cheval de Troie

Plus en détail

Création d un serveur Web Sous Windows 2000 Pro / Server / XP Pro

Création d un serveur Web Sous Windows 2000 Pro / Server / XP Pro Création d un serveur Web Sous Windows 2000 Pro / Server / XP Pro 1 Introduction IIS (Internet information service) est un composant Windows qui prend en charge le service Web (http) et FTP. Le serveur

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Table des matières Avant-propos................................................ 1 Quel est l objectif de cet ouvrage?............................. 4 La structure

Plus en détail

GIR SabiWeb Prérequis du système

GIR SabiWeb Prérequis du système GIR SabiWeb Prérequis du système www.gir.fr info@gir.fr Version 1.0-0, mai 2007 2 Copyright c 2006-2007 klervi. All rights reserved. La reproduction et la traduction de tout ou partie de ce manuel sont

Plus en détail

MailStore Server : guide de démarrage rapide

MailStore Server : guide de démarrage rapide MailStore Server : guide de démarrage rapide Sommaire Premières étapes... 2 Étape 1 : configuration requise et installation... 2 Étape 2 : lancement du client MailStore... 2 Étape 3 : configuration des

Plus en détail

Introduction. aux architectures web. de Single Sign-On

Introduction. aux architectures web. de Single Sign-On Introduction aux architectures web de Single Sign-On Single Sign-on Authentifier 1 seule fois un utilisateur pour accéder à un ensemble d applications contexte web Nombre croissant d applications ayant

Plus en détail

Le Petit Robert 2011 Version réseau Windows

Le Petit Robert 2011 Version réseau Windows Le Petit Robert 2011 Version réseau Windows Manuel d installation serveur et postes clients Ce document décrit la procédure d installation pour la version réseau Windows (partage de fichiers) du Petit

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités NFS Maestro 8.0 Nouvelles fonctionnalités Copyright Hummingbird 2002 Page 1 of 10 Sommaire Sommaire... 2 Généralités... 3 Conformité à la section 508 de la Rehabilitation Act des Etats-Unis... 3 Certification

Plus en détail

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003

Communiqué de Presse. Boulogne-Billancourt, Septembre 2003 Communiqué de Presse AudioSmartCard annonce son nouveau serveur d authentification Secured Sound Pro Server compatible LDAP et Radius et la disponibilité de son Software Developement Kit SDK Boulogne-Billancourt,

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

iphone en entreprise Guide de configuration pour les utilisateurs

iphone en entreprise Guide de configuration pour les utilisateurs iphone en entreprise Guide de configuration pour les utilisateurs iphone est prêt pour une utilisation en entreprise. Il gère Microsoft Exchange ActiveSync, ainsi que des services de base standards, le

Plus en détail

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand

BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Active Directory sous Windows Server SAHIN Ibrahim BTS SIO option SISR Lycée Godefroy de Bouillon Clermont-Ferrand Sommaire I - Introduction... 3 1) Systèmes d exploitation utilisés... 3 2) Objectifs...

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

TD n 1 : Architecture 3 tiers

TD n 1 : Architecture 3 tiers 2008 TD n 1 : Architecture 3 tiers Franck.gil@free.fr 27/10/2008 1 TD n 1 : Architecture 3 tiers 1 INTRODUCTION Ce TD, se propose de vous accompagner durant l installation d un environnement de développement

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

Salvia Liaison Financière. Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social

Salvia Liaison Financière. Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social Salvia Liaison Financière Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social Sommaire 1. Préambule... 3 2. Introduction... 3 3. Création de la

Plus en détail

Guide d utilisation NET CARRIERE Partie 1 : - Présentation - onglet «le personnel» - onglet «le statut»

Guide d utilisation NET CARRIERE Partie 1 : - Présentation - onglet «le personnel» - onglet «le statut» Guide d utilisation NET CARRIERE Partie 1 : - Présentation - onglet «le personnel» - onglet «le statut» Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Finistère Ti Kumunioù Penn ar Bed 7, Boulevard

Plus en détail

Manuel du client de bureau distant de KDE

Manuel du client de bureau distant de KDE Manuel du client de bureau distant de KDE Brad Hards Urs Wolfer Traduction française : Joëlle Cornavin Traduction française : Yann Neveu Relecture de la documentation française : Ludovic Grossard 2 Table

Plus en détail

Manuel de configuration des fonctions de numérisation

Manuel de configuration des fonctions de numérisation Manuel de configuration des fonctions de numérisation WorkCentre M123/M128 WorkCentre Pro 123/128 701P42171_FR 2004. Tous droits réservés. La protection des droits de reproduction s applique à l ensemble

Plus en détail

Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA

Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA Connexion d un client lourd à la messagerie e-santé PACA La messagerie sécurisée e-santé PACA est un service de type Webmail. Un Webmail est une interface Web rendant possible l émission, la consultation

Plus en détail

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Althes (http://www.althes.fr) Revision 1 - December 2002 Vincent Royer 1. Introduction Au cours de ces dernières années, un certain nombre

Plus en détail

Guide utilisateur pour la création des porteurs et les demandes de cartes en mairie

Guide utilisateur pour la création des porteurs et les demandes de cartes en mairie Guide utilisateur pour la création des porteurs et les demandes de cartes en mairie SOMMAIRE A. INTRODUCTION... 4 B. PREREQUIS TECHNIQUES... 4 C. PROCESSUS... 4 D. DECLARATION D UN UTILISATEUR DANS L ANNUAIRE...

Plus en détail

Manuel Utilisateur V4 MailInBlack V4.1.1.0

Manuel Utilisateur V4 MailInBlack V4.1.1.0 Manuel Utilisateur V4 MailInBlack V4.1.1.0 MailInBlack répond aux nouveaux enjeux liés à l utilisation de l email en entreprise en vous proposant des applications améliorant la performance de vos échanges

Plus en détail

Et si l'infrastructure ENT servait à gérer le nomadisme!

Et si l'infrastructure ENT servait à gérer le nomadisme! Et si l'infrastructure ENT servait à gérer le nomadisme! Patrick PETIT (DSI Grenoble-Universités) Philippe BEUTIN (DSI Grenoble-Universités) Jean-François SCARIOT (INRIA Grenoble - Rhône-Alpes) Université

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

INSTALLATION D UN PORTAIL CAPTIF PERSONNALISE PFSENSE

INSTALLATION D UN PORTAIL CAPTIF PERSONNALISE PFSENSE INSTALLATION D UN PORTAIL CAPTIF PERSONNALISE PFSENSE Aurelien.jaulent@educagri.fr TABLE DES MATIERES Contexte :... 2 Introduction :... 2 Prérequis réseau :... 2 Choix de configuration :... 2 Configuration

Plus en détail

PRISME. Installation sur un poste windows

PRISME. Installation sur un poste windows PRISME Installation sur un poste windows Décembre 2012 Table des matières 1 Introduction... 3 2 La configuration requise... 3 3 Paramétrage du module JAVA... 4 3.1 Vérifier la présence de java et sa version...

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation Notice d installation Page 1 sur 27 Sommaire I. Avant-Propos... 3 II. Lancement de l installation... 3 III. Installation Monoposte... 5 IV. Installation Réseau Serveur... 7 1. Le serveur Contient l application

Plus en détail

1. Mise en œuvre du Cegid Web Access Server en https

1. Mise en œuvre du Cegid Web Access Server en https 1. Mise en œuvre du Cegid Web Access Server en https Principe d usage La mise en œuvre du mode https sur un serveur Web Access implique : De disposer d un certificat pour le nom d hôte configuré sur le

Plus en détail

Installation, utilisation et paramétrage de l Espace Factorielles. Guide de l Espace Factorielles

Installation, utilisation et paramétrage de l Espace Factorielles. Guide de l Espace Factorielles Installation, utilisation et paramétrage de l Espace Factorielles Guide de l Espace Factorielles Version Mars 2014 Table des matières Configuration requise... 2 Installation de l Espace Factorielles...

Plus en détail

Installation Windows 2000 Server

Installation Windows 2000 Server Installation Windows 2000 Server 1. Objectif Ce document donne une démarche pour l installation d un serveur Windows 2000, d un serveur DNS et d un contrôleur de domaine (DC), en regard de certains éléments

Plus en détail

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition Sage P.E Documentation technique Sommaire I. Introduction... 3 II. Configuration du serveur... 4 1. Principe d utilisation à distance... 4 2.

Plus en détail

INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade

INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade SOMMAIRE 1 Introduction...2 1.1 Vue d ensemble...2 1.2 Configuration recommandée...2 2 Guide d installation...3 2.1 Sélection du répertoire d installation de l

Plus en détail

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle Profil de protection d une passerelle industrielle Version 1.0 court-terme GTCSI 13 juillet 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Sage 100 CRM - Guide de l Assistant de Création d Entité Spécifique Version 8. Mise à jour : 2015 version 8

Sage 100 CRM - Guide de l Assistant de Création d Entité Spécifique Version 8. Mise à jour : 2015 version 8 Sage 100 CRM - Guide de l Assistant de Création d Entité Spécifique Version 8 Mise à jour : 2015 version 8 Composition du progiciel Votre progiciel est composé d un boîtier de rangement comprenant : le

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

Ajout d'un site AppliDis en mode d'authentification anonyme

Ajout d'un site AppliDis en mode d'authentification anonyme Fiche technique AppliDis Ajout d'un site AppliDis en mode d'authentification Fiche IS00109 Version document : 1.01 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme Partenaires AppliDis et clients ou

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée. Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA

Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée. Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA Espace Numérique Régional de Santé Formation sur la messagerie sécurisée Version 1.2 - Auteur : Nathalie MEDA 1 Sommaire Introduction Qu est ce qu une messagerie sécurisée? Pourquoi utiliser une messagerie

Plus en détail

Sommaire CONNEXION WEBMAIL... 2 1. Comment se connecter au Webmail?... 2

Sommaire CONNEXION WEBMAIL... 2 1. Comment se connecter au Webmail?... 2 Sommaire CONNEXION WEBMAIL... 2 1. Comment se connecter au Webmail?... 2 LE COURRIER... 4 CREER UN NOUVEAU MESSAGE... 4 1. Comment envoyer un mail?... 4 2. Envoi avec une pièce jointe?... 7 REPONDRE A

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

Guide d'installation Application PVe sur poste fixe

Guide d'installation Application PVe sur poste fixe Guide d'installation Application PVe sur poste fixe ANTAI Juillet 2011 1/21 Sommaire 1. PRÉ-REQUIS 3 1.1. MATERIEL À INSTALLER 3 2. MISE EN ŒUVRE DE L APPLICATION PVE SUR POSTE FIXE 4 2.1. INSTALLATION

Plus en détail

CS REMOTE CARE - WEBDAV

CS REMOTE CARE - WEBDAV CS REMOTE CARE - WEBDAV Configuration des serveurs archange KONICA MINOLTA BUSINESS SOLUTIONS FRANCE Date Version Marque de révision Rédaction 18/10/2011 1 - Claude GÉRÉMIE Nicolas AUBLIN Sommaire 1) PRINCIPE

Plus en détail

Installation du transfert de fichier sécurisé sur le serveur orphanet

Installation du transfert de fichier sécurisé sur le serveur orphanet Installation du transfert de fichier sécurisé sur le serveur orphanet But du changement de mode de transfert Afin de sécuriser les transferts de données sur la machine orphanet (orphanet.infobiogen.fr),

Plus en détail

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation FRANÇAIS PHONE-VS Guide d installation et utilisation INDEX 1 INTRODUCTION... 1 2 INSTALLATION ET MISE EN SERVICE... 1 3 REGISTRER L APPLICATION... 4 4 CONFIGURATION DES CONNEXIONS... 6 5 CONNEXION...

Plus en détail

Extensions à OpenSSO :

Extensions à OpenSSO : Extensions à : compatibilité et gestion des autorisations Philippe BEUTIN DSI Grenoble-Universit Universités Thierry AGUEDA Univ.. Pierre-Mend Mendès-France Gérard FORESTIER Univ.. Joseph-Fourier Le-Quyen

Plus en détail

Guide Démarrage, inscription et connexion Version BE-Loginterne (domaine interne)

Guide Démarrage, inscription et connexion Version BE-Loginterne (domaine interne) Démarrage, inscription et connexion Direction des finances du canton de Berne Introduction BE-Login est la plateforme électronique du canton de Berne. Après votre inscription, il suffit de vous connecter

Plus en détail

Profil de protection d un logiciel d ingénierie

Profil de protection d un logiciel d ingénierie Version 1.0 moyen-terme GTCSI 11 septembre 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant qui est l objet de l évaluation. 1 Descriptif

Plus en détail

Site Internet WWW.CAPSANTE93.FR

Site Internet WWW.CAPSANTE93.FR Site Internet WWW.CAPSANTE93.FR Table des matières Présentation du site internet de Cap Santé 93.... 3 Structure du site internet de Cap Santé 93.... 4 Les fonctions du site CAP Santé 93.... 5 L abonnement

Plus en détail

Manuel utilisateur. CLEO CPS Commande de certificat serveur

Manuel utilisateur. CLEO CPS Commande de certificat serveur Manuel utilisateur CLEO CPS Commande de certificat serveur Sommaire 1 Objet du document... 3 2 Certificats serveurs... 4 2.1 A quoi sert un certificat serveur de l ASIP Santé?... 4 2.2 Les types de certificats

Plus en détail

Notice d installation des cartes 3360 et 3365

Notice d installation des cartes 3360 et 3365 Notice d installation des cartes 3360 et 3365 L architecture ci-dessous représente de manière simplifiée l utilisation des cartes IP 3360 et Wi-Fi 3365, associée à une centrale Harmonia La carte IP 3360

Plus en détail

GEDI Publier une information sur le Web

GEDI Publier une information sur le Web Introduction L application est une application de Gestion Electronique de Documentation destinée à publier et à gérer des documentations sur le site de l Université Dans un article (courrier) comprend

Plus en détail

Guide de configuration. Courriel Affaires

Guide de configuration. Courriel Affaires Guide de configuration Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Fourniture du service courriel affaires à un utilisateur Ouverture de session dans la console de gestion unifiée Ajout

Plus en détail

Guide Share France. Web Single Sign On. Panorama des solutions SSO

Guide Share France. Web Single Sign On. Panorama des solutions SSO Web Single Sign On Panorama des solutions SSO Agenda Concepts généraux Quelques solutions de Web SSO Questions & Réponses Définition Qu est-ce que le Single Sign-On? Solution visant à minimiser le nombre

Plus en détail

Chapitre 1 Windows Server 2008 11

Chapitre 1 Windows Server 2008 11 Chapitre 1 Windows Server 2008 11 1.1. Les fondations du système... 15 1.2. La virtualisation... 16 1.3. La sécurité... 18 1.4. Le Web... 20 1.5. Fonctionnalité disponible dans Windows Server 2008... 21

Plus en détail

SERVICE CONTACT INSTANTANÉ GUIDE D UTILISATEUR

SERVICE CONTACT INSTANTANÉ GUIDE D UTILISATEUR SERVICE CONTACT INSTANTANÉ GUIDE D UTILISATEUR Table des matières Introduction... 3 Client Office Communicator 2007 R2 pour ordinateur... 4 Configuration manuelle d Office Communicator... 4 Dépannage...

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER

LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER LIVRE BLANC QUALIOS MANAGER Version 3.0 3, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par

Plus en détail

Mode FAST Installation sur Windows de lecteur bi-fente CNOP (Conseil National de l Ordre des Pharmaciens)

Mode FAST Installation sur Windows de lecteur bi-fente CNOP (Conseil National de l Ordre des Pharmaciens) Mode FAST Installation sur Windows de lecteur bi-fente (Conseil National de l Ordre des Pharmaciens) Référence : DP_Mode_FAST_Installation_Lecteur_Bi-fente_V0 Date : 6/05/2013 Version : 1.0 Sommaire 1

Plus en détail

Guide administrateur AMSP

Guide administrateur AMSP Guide administrateur AMSP Alinto Version Auteur Date Remarque V1.0 Nicolas Polin 19/10/2015 - Lyon Paris Köln Madrid Table des matières 1. Introduction... 3 2. Se connecter à Factory... 3 3. Gestion des

Plus en détail

L accès à distance du serveur

L accès à distance du serveur Chapitre 11 L accès à distance du serveur Accéder à votre serveur et aux ordinateurs de votre réseau depuis Internet, permettre à vos amis ou à votre famille de regarder vos dernières photos, écouter vos

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

Option site e-commerce

Option site e-commerce Option site e-commerce Guide de configuration des modes de paiement en ligne V 1.2 1 Sommaire Paiement par carte bancaire Ouverture d un contrat de vente à distance Configuration du paiement par carte

Plus en détail

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt

Procédure pas à pas de découverte de l offre. Service Cloud Cloudwatt Procédure pas à pas de découverte de l offre Service Cloud Cloudwatt Manuel Utilisateur 03/07/2014 Cloudwatt - Reproduction et communication sont interdites sans autorisation 1/45 Contenu 1. Introduction...

Plus en détail

AOLbox. Partage de disque dur Guide d utilisation. Partage de disque dur Guide d utilisation 1

AOLbox. Partage de disque dur Guide d utilisation. Partage de disque dur Guide d utilisation 1 AOLbox Partage de disque dur Guide d utilisation Partage de disque dur Guide d utilisation 1 Sommaire 1. L AOLbox et le partage de disque dur... 3 1.1 Le partage de disque dur sans l AOLbox... 3 1.1.1

Plus en détail

Pré-requis de création de bureaux AppliDis VDI

Pré-requis de création de bureaux AppliDis VDI Fiche technique AppliDis Pré-requis de création de bureaux AppliDis VDI Fiche IS00239 Version document : 2.33 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme Partenaires AppliDis et clients ou prospects

Plus en détail

Travaux pratiques - Utilisation de Wireshark pour voir le trafic réseau

Travaux pratiques - Utilisation de Wireshark pour voir le trafic réseau Travaux pratiques - Utilisation de Wireshark pour voir le trafic réseau Topologie Objectifs 1ère partie : Télécharger et installer Wireshark (facultatif) 2e partie : Capturer et analyser les données ICMP

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

Manuel Utilisateur ENTREPRISE Assistance téléphonique : 0892 43 43 63 (0.34 / min)

Manuel Utilisateur ENTREPRISE Assistance téléphonique : 0892 43 43 63 (0.34 / min) Manuel Utilisateur ENTREPRISE Assistance téléphonique : 0892 43 43 63 (0.34 / min) Sommaire : 1. Introduction 2. Pré requis techniques 2.1. Configuration minimale requise pour la consultation des annonces

Plus en détail