RAPPORT D ACTIVITE 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITE 2012"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITE 2012 PAPESAC POLE D APPUI A LA PROFESSIONNALISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN AFRIQUE CENTRALE

2 Table des matières 1. Le PAPESAC en appui à l enseignement supérieur en Afrique centrale Contexte de l enseignement supérieur en Afrique centrale Missions du PAPESAC Stratégie d intervention du PAPESAC Présentation des grands développements réalisés en Des formations et des enseignements orientés vers les compétences Vers une recherche mieux structurée et en adéquation avec les priorités nationales et sous régionales Vers une planification stratégique des établissements et une démarche qualité Appuis aux Institutions Privées d Enseignement Supérieur Vers une intégration régionale à plusieurs échelles et les partenariats avec les autres PTF Axes de développement de Vers la constitution d un vivier d experts locaux Vers le développement d outils régionaux opérationnels Annexes Tableau des actions Listes des établissements bénéficiaires des actions du PAPESAC en

3 1. Le PAPESAC en appui à l enseignement supérieur en Afrique centrale 1.1 Contexte de l enseignement supérieur en Afrique centrale Les systèmes d enseignement supérieur d Afrique centrale doivent faire face à de multiples défis : massification des effectifs étudiants, exigences de qualité, employabilité des diplômés, résultats de la recherche en adéquation avec les objectifs de développement, professionnalisation des formations dans un contexte politique, social et économique qui impose des contraintes importantes sur les ressources disponibles. La construction de l espace CEMAC 1 de l enseignement supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle, décidée en 2005 (Déclaration de Libreville du 11 février 2005) et articulée sur la mise en place progressive du système LMD (Directives LMD de la CEMAC de 2006), constitue en matière d éducation une des réponses contribuant à la politique d intégration et d émergence régionale de ces Etats à l horizon Ces initiatives placent la professionnalisation au cœur des réformes de l enseignement supérieur dans la région Afrique centrale. En 2008, à l issue du projet FSP «COMETES 2» réalisé au Cameroun, une large concertation avec le Ministère de l Enseignement Supérieur (MINESUP) camerounais et ceux de la sous-région Afrique centrale a été menée par la Coopération française. La thématique de la professionnalisation de l enseignement supérieur en Afrique centrale et des modalités pertinentes d appui méthodologique ont ainsi été identifiées. Pôle d expertise à vocation régionale constituée d une équipe d experts techniques internationaux détachés par la Coopération française auprès du MINESUP, le PAPESAC a démarré ses activités en janvier Missions du PAPESAC Le PAPESAC a pour mission de contribuer à la modernisation et à la professionnalisation de l enseignement supérieur en Afrique centrale 3. Il offre des services de renforcement des capacités et d appui-conseil aux institutions qui en font la demande sur des thématiques identifiées comme pertinentes, et faisant l objet d une demande non satisfaite par d autres acteurs. Ces thématiques sont à ce jour : - L ingénierie de la formation pour améliorer l adéquation formation-emploi selon une approche centrée sur les compétences ; - La professionnalisation des enseignants-chercheurs pour inciter les enseignants à se rapprocher du monde socioprofessionnel, à adopter des pratiques pédagogiques innovantes orientées sur les compétences, à mieux contribuer à l orientation des étudiants et à leur insertion dans la vie active ; - La structuration de la recherche et des écoles doctorales, pour une meilleure contribution aux problématiques de développement socioéconomique ; - La démarche qualité dans l enseignement supérieur vers une plus grande satisfaction des clients de l enseignement supérieur et une certification ou une accréditation ; 1 Communauté Economique et Monétaire d Afrique Centrale 2 Coordination et Modernisation des Établissements Technologiques de l Enseignement Supérieur 3 Dans la suite de ce document, on entend par Afrique centrale l ensemble des pays de la CEEAC, entité régionale reconnue par les instances onusiennes, cadre plus large que la CEMAC. 3

4 - L ingénierie de projets universitaires pour le montage de projets bancables auprès des partenaires techniques et financiers et la planification des réformes d établissements ; - L observation des métiers et des compétences 4 pour appréhender leurs évolutions quantitatives et qualitatives au sein des différents secteurs d activité économique. 1.3 Stratégie d intervention du PAPESAC Le PAPESAC intervient à la demande des institutions d enseignement supérieur publiques ou privées, quel que soit leur champ disciplinaire. Les appuis méthodologiques du Pôle ont pour objectif principal le renforcement de la capacité des systèmes d enseignement supérieur dans l amélioration de leur professionnalisation en intégrant toutes les parties prenantes (acteurs du système d enseignement supérieur, employeurs et milieux socio-professionnels, PTF, etc.). Cette professionnalisation vise la mise en adéquation des produits de l enseignement supérieur (diplômés, innovations, services à la société) aux besoins de la société (emploi, croissance, connaissance et culture, développement durable). Les interventions du PAPESAC sont de deux types : formations visant au renforcement des capacités, et appuis-conseils dans le cadre d initiatives propres aux institutions concernées. Elles se font essentiellement selon 3 axes correspondant aux trois faces du triangle de la professionnalisation. Schéma de la professionnalisation de l enseignement supérieur Le positionnement des actions menées par le PAPESAC est représenté par les flèches pleines. 4 Thématique initiée en

5 La mise en œuvre concrète d une action comprend une phase initiale d identification des besoins et des objectifs, du calendrier de l action à mener, et des responsabilités et obligations respectives. L institution mobilisant le PAPESAC prend en charge l organisation et le coût logistique de l action, dont les éventuels frais de déplacement et de séjour des experts. Le PAPESAC se charge de la conception et de l animation de l action, mobilisant une ou plusieurs de ses expertises en fonction des résultats attendus. Chaque action fait l objet d un rapport, intégrant les résultats obtenus, une évaluation de la prestation par les bénéficiaires, ainsi que les différentes propositions et recommandations du PAPESAC pour assurer la continuité des actions avec l institution concernée. Les experts français étant rémunérés par la Coopération française, l expertise des ETI français est mise gratuitement à la disposition des institutions demandeuses. Cependant, des interventions effectuées sur financement d autres partenaires techniques et financiers, peuvent donner lieu au versement de frais de prestation alimentant ainsi un fond de fonctionnement du PAPESAC. 2. Présentation des grands développements réalisés en 2012 En 2012, plus de quarante actions ont été conduites au bénéfice d une quarantaine d institutions et d établissements d enseignement supérieur d Afrique centrale. Ces actions, qui se sont tenues principalement au Cameroun et au Congo, mais également en RDC et au Burundi, et dont certaines ont eu un rayonnement régional, ont mobilisés le plus souvent plusieurs thématiques du PAPESAC, mettant en lumière les aspects multidimensionnels des problématiques de la professionnalisation. Les résultats attendus et observés des actions menées dans le cadre de la professionnalisation de l enseignement supérieur sont : la professionnalisation des curricula, la mise en place de cadres d évaluation, la création de liens entre les enseignants-chercheurs et les entreprises, le montage de projets finançables, l expérimentation de pédagogies innovantes, etc. (cf. tableau annexe 1). Un effet corollaire des actions du PAPESAC est l exposition de plus de 800 enseignants-chercheurs aux problématiques diverses de la professionnalisation Des formations et des enseignements orientés vers les compétences : En 2012, la méthodologie de professionnalisation des enseignements et enseignants selon une approche par les compétences, a profité à une trentaine d institutions d enseignement supérieur, publiques et privées d Afrique centrale. 5

6 CARTOGRAPHIE DES ACTIONS CONCERNANT LA DEMARCHE APC PAPESAC EN AFRIQUE CENTRALE Elle a été développée dans le cadre de séminaires-ateliers de quatre à cinq jours, au cours desquels les personnels administratifs et de direction, les enseignants-chercheurs et les représentants des milieux professionnels ont eu à collaborer étroitement à l élaboration d un curriculum de niveau Master ou Licence professionnelle. Les différentes étapes de la méthodologie PAPESAC ont été vues et appliquées sur des cas réels : construction d un référentiel métier-compétences construction d un référentiel de formation construction d une maquette pédagogique cohérente et conforme au LMD construction d outils didactiques spécifiques à la pédagogie et l évaluation des compétences. SCHEMATISATION DE LA DEMARCHE APC DU PAPESAC 6

7 Le rapprochement avec les professionnels, la production de maquettes pédagogiques opérationnelles orientées sur les compétences professionnelles et l analyse réflexive menée par les enseignants sur leur propre métier, constituent des avancées essentielles que les institutions engagées dans la réforme LMD ont pu capitaliser en vue d une meilleure professionnalisation et insertion de leurs diplômés. «J écoute, j oublie Je dis, je retiens je fais, je comprends» - Xun Zi «Etre évalué pour apprendre et non apprendre pour être évalué» - G. Scallon Vers une recherche mieux structurée et en adéquation avec les priorités nationales et sous régionales Afin d accompagner la mise en œuvre d une politique de structuration de la recherche universitaire au Cameroun, le PAPESAC a contribué à l élaboration de termes de références et à la définition de projets et programmes de recherche portant sur des enjeux globaux dans un cadre impliquant le Ministère de l Enseignement supérieur et le Ministère de la Recherche scientifique et de l Innovation. Ces actions, qui ont concernés les enseignants-chercheurs des huit universités d Etat, les chercheurs appartenant aux organismes de recherche institutionnelle, ainsi que des entreprises ayant des activités de recherche développement, ont consistées en : la création de cadres de concertation interministériels et/ou entre enseignantschercheurs camerounais autour des projets à vocation sous régionale suivants : FSP 5 Sud Expert Plantes Développement durable ; FSP PARRAF (Programme d appui à la recherche en réseau en Afrique centrale) ; FSP CORUS II et AIRES Sud ; programme d appui à la recherche financé sur fonds compétitif C2D ; coopération tripartite France Cameroun Brésil en pisciculture, etc. l appui au montage de projets interuniversitaires et interinstitutionnels, en coordination avec les autres bailleurs de fonds tels que l AUF ; la veille sur les opportunités de financement et la diffusion d informations en direction des acteurs nationaux et régionaux. Ces différentes actions, mises en œuvre conjointement avec un accompagnement méthodologique des chercheurs et enseignants-chercheurs en ce qui concerne la conception de programmes de recherche, la valorisation des résultats de recherche, la construction et la formalisation de partenariats par l élaboration et la mise à disposition de différents outils de formation (à la recherche bibliographique, à la rédaction d article), et d évaluation et de diagnostic des entités de recherche (équipes, laboratoires, départements), participent de cet appui à une meilleure structuration de la recherche universitaire et à la mise en place des écoles doctorales thématiques pluridisciplinaires nationales et sous régionales. 5 Fonds de solidarité prioritaire 7

8 Action nationale Institutions du Cameroun concernées Action régionale Institutions d Afrique centrale concernées Programme d appui à la recherche sur fonds compétitif / C2D : Appui à la concertation interministérielle et information Ministère de l Enseignement supérieur du Cameroun, Ministère de la recherche scientifique et de la innovation du Cameroun, université d Etat du Cameroun Atelier RIIFEAC «Planification stratégique des activités de recherche» CRESA Forêt-Bois Cameroun, EFG Cameroun, ENEF Cameroun, ENEF Gabon, ENEF Congo, ERAIFT RDC, EUEAPF Guinée Equatoriale, FASA Cameroun, KCCEM Rwanda, IDR Congo, ISA Burundi, ISDR RCA, UNGE Guinée Equatoriale, UNIKIN RDC, UNIKIS RDC Action nationale Appui à la conception et à la mise en œuvre du FSP PARRAF Institutions du Cameroun concernées Ministère de l Enseignement supérieur du Cameroun, Université de Yaoundé I, Université de Douala, Université de Dschang, Institut de recherche agronomique pour le développement Action nationale Mise en œuvre de l évaluation finale des FSP CORUS et AIRES Sud Institutions du Cameroun concernées Ministère de l Enseignement supérieur du Cameroun, Ministère de la recherche scientifique et de l innovation, Université de Yaoundé I, Université de Douala, Université de Dschang, Institut de recherche agronomique pour le développement, Fondation Paul Ango ela Action nationale Création d une plateforme de concertation et d échange dans le cadre du FSP Sud Expert Plante Développement durable Institutions du Cameroun concernées Ministère de l Enseignement supérieur du Cameroun, Université de Yaoundé I, Université de Douala, Université de Dschang, Institut de recherche agronomique pour le développement Action nationale Création d une plateforme de concertation et d échange dans le cadre du FSP Sud Expert Plante Développement durable Institutions du Cameroun concernées Ministère de l Enseignement supérieur du Cameroun, Université de Yaoundé I, Université de Douala, Université de Dschang, Institut de recherche agronomique pour le développement CARTOGRAPHIE DES ACTIONS REALISEES EN 2012 DANS LE CADRE DE LA THEMATIQUE «STRUCTURATION DE LA RECHERCHE ET DES ECOLES DOCTORALES» 2.3 Vers une planification stratégique des établissements et une démarche qualité En 2012, 13 actions dans les domaines de l ingénierie de projet et de la démarche qualité ont été menées, parmi lesquelles 2 concernaient uniquement la démarche qualité, 7 l ingénierie de projet, et 4 les deux thématiques prises conjointement. 9 des actions initiées en 2012 l ont été en collaboration avec les autres expertises du PAPESAC. Une action s est déroulée hors du Cameroun (au Burundi et en RDC) et une autre action a eu un impact régional direct à travers les membres du Réseau des Institutions de Formation en Foresterie et Environnement d Afrique Centrale (RIFFEAC). L activité d ingénierie de projet s est élargie en 2012 à la planification stratégique. Afin de mettre en œuvre le passage au LMD et la professionnalisation, les établissements ont besoin d appréhender ce qu ils vont devenir dans le cadre des opportunités qui s offrent à eux et de définir les grandes lignes de plans d action à moyen et long terme. Cette planification stratégique ne se substitue pas aux initiatives pionnières que peuvent prendre tel ou tel individu, laboratoire ou département en matière de professionnalisation, mais s y associe enfin d en assurer la pérennité et l impact à une échelle plus grande en se positionnant au niveau de prise de décision opérationnelle le plus pertinent. 8

9 Ac ons na onales Démarche qualité Ac on Diagnos c préliminaire LMD Ins tu ons du Cameroun concernées Université Catholique d Afrique Centrale Ac ons Atelier de planifica on de la révision des programmes de forma on Ac ons na onales Ingénierie de projets Ins tu ons du Cameroun concernées Faculté d Agronomie et des Sciences Agricoles, Université de Dschang Appui à la mise en place d un disposi f d améliora on con nue de la qualité dans la système d enseignement supérieur du Cameroun Atelier ATIBT ECOFORAF «Cer fica on fores ère, des mé ers aux forma on» Ministère de l Enseignement supérieur du Cameroun FASA Dschang, ENEF Mbalmayo, CRESA Yaoundé, EF Garoua, FS Yaoundé 1, FS Ngaoundéré, FS Douala Appui à la réponse à l appel d offre de l AUF «Sou en aux équipes de recherche Forma on à l ingénierie de projet et à la veille Appui à la réponse à l appel d offre Union africaine Union européenne Appui au montage de projet Appui à l élabora on du document de demande de subven on PRODESO Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I Université de Maroua Faculté des Sciences, Université de Yaoundé I Ins tut des Sciences halieu ques, Université de Douala Ins tut supérieur de Tourisme et d hôtellerie d Afrique centrale, Douala Ac on Atelier RIFFEAC «Plan d établissement» Mission exploratoire d appui à la produc on de plans stratégiques Ac ons régionales Ingénierie de projets Ins tu ons d Afrique central concernées CRESA Forêt-Bois Cameroun, EFG Cameroun, ENEF Cameroun, ENEF Gabon, ENEF Congo, ERAIFT RDC, EUEAPF Guinée Equatoriale, FASA Cameroun, KCCEM Rwanda, IDR Congo, ISA Burundi, ISDR RCA, UNGE Guinée Equatoriale, UNIKIN RDC, UNIKIS RDC Université du Burundi Université de Ngozi Université Officielle de Bukavu CARTOGRAPHIE DES ACTIONS REALISEES EN 2012 DANS LE CADRE DES THEMATIQUES «INGENIERIE DE PROJET» et «DEMARCHE QUALITE» Une série d ateliers et de visites d établissements auront permis de roder les méthodes et outils de la planification, et la production d un guide méthodologique qui permettant aux institutions de répondre manière participative aux questions suivantes : - Dans quel environnement agissons-nous et comment va-t-il évoluer? - Qui sommes-nous en tant qu organisation? En quoi excellons-nous? En quoi excellons nous moins? En quoi croyons-nous? - Que voulons-nous devenir? Quelles possibilités d action s offrent à nous pour y arriver? Comment identifier les plus pertinentes et les organiser dans un cadre cohérent? Restera ensuite à gérer, par l institution, la mise en œuvre du plan, ce qui implique la mise en œuvre d outils de gestion du changement dans le cadre d une véritable démarche qualité. Par ailleurs le PAPESAC a continué son activité d appui au montage de projets susceptibles d être financés par les partenaires techniques et financiers à travers des ateliers de formation et des actions d appui-conseil. Les principaux appels à proposition publiés par les partenaires techniques et financiers ont été relayés sur le site du PAPESAC Appuis aux Institutions Privées d Enseignement Supérieur : Le salon des études françaises qui s est tenu à Douala en fin d année 2012, a montré la vitalité des Institutions privées d enseignement supérieur du Cameroun en matière de partenariats internationaux et de professionnalisation des programmes. Le PAPESAC a réalisé près de 25 actions auprès des seules IPES en La maîtrise que les IPES possèdent de leurs effectifs notamment par la sélection à l entrée et les relations privilégiées que certains d entre eux entretiennent avec les milieux professionnels créent les conditions propices au développement d une véritable professionnalisation. 9

10 L appui du PAPESAC a essentiellement porté sur l ingénierie de formation avec une approche par les compétences des programmes à réviser ou à créer, et sur l innovation des pratiques pédagogiques et évaluatives des enseignants, confrontés à la transmission des compétences professionnelles. Les IPES emploient beaucoup d enseignants-chercheurs qui officient dans des universités publiques. Le renforcement de leurs compétences en matière de professionnalisation devrait produire des effets d entrainement sur leurs établissements d origine. 2.5 Vers une intégration régionale à plusieurs échelles et des partenariats avec les autres partenaires techniques et financiers Lorsque le PAPESAC a été conçu, ses actions étaient pensées dans le contexte de l Espace CEMAC de l enseignement supérieur, de la recherche et de la formation professionnelle. Cependant force est de constater qu il ne s agit pas là du seul cadre régional pertinent pour agir sur la professionnalisation de l enseignement supérieur, d autant plus que certains des organes de la CEMAC dans ce domaine, tels que la Conférence des Recteurs des Universités et des Responsables des Organismes de Recherche d Afrique Centrale ou la cellule LMD, apparaissent actuellement peu actifs. Ainsi le PAPESAC a été identifié par l UNESCO pour accompagner le développement de Pôles d Excellence Technologique Universitaire (PETU) dans le cadre de la CEEAC lors de la réunion des Ministres en charge de l enseignement supérieur des états membres de la CEEAC qui s est tenue à Yaoundé du 26 au 29 juin A la demande de l UNESCO, le PAPESAC a été associé à la réunion préparatoire du groupe d experts précédent la réunion. L AUF et l Université Marien Ngouabi (République du Congo) ont fait appel au PAPESAC pour travailler avec la Conférence des Recteurs des Universités Francophones d Afrique et de l Océan Indien (CRUFAOCI) à l harmonisation des offres de formation en Afrique centrale. Lors d un séminaire-atelier à l animation duquel le PAPESAC a été associé, les participants ont dégagé les lignes directrices régionales en matière d'élaboration de programmes de formation et de visibilité des offres de formation, de pratiques pédagogiques et évaluatives des enseignants-chercheurs et d'un plan de renforcement des capacités associés, et de gouvernance et de gestion de la scolarité. Le PAPESAC suit également avec attention les développements en cours sur ses thématiques dans le cadre du CAMES. Il continue son dialogue avec la Banque Africaine de Développement sur de possibles actions en faveur de l enseignement supérieur, notamment dans le cadre des PETU. Finalement le Pôle s est positionné auprès de la Banque Mondiale, en particulier pour des actions possibles dans le cadre du développement de Centres d Excellence que la Banque entend financer dans certains pays. 10

11 3. Axes de développement de 2013 L augmentation des demandes adressées au PAPESAC à l échelle de l Afrique centrale, l évaluation majoritairement positive de ses actions par les bénéficiaires, la disposition des institutions d enseignement supérieur à organiser et financer les actions, l intérêt de nombreux partenaires techniques et financiers manifesté pour les actions du PAPESAC, apparaissent comme autant d éléments convaincants en faveur du modèle «pôle d expertise» adopté par le PAPESAC. Les synergies envisagées avec le FSP mobilisateur «Compétences professionnelles supérieures» montrent la pertinence des thématiques du PAPESAC à l échelle de l Afrique tout entière. Reconnu en tant qu outil méthodologique d accompagnement des institutions, le PAPESAC a été sollicité à plusieurs reprises en 2012 par des partenaires techniques et financiers (GIZ 6, ATIBT 7, AUF 8, TFT 9 ), ce qui lui a permis de lever les fonds nécessaires à son essor : dépenses de fonctionnement, promotion et développement de ses activités, et bientôt mobilisation d une expertise locale. Cela se traduit également par des perspectives prometteuses pour les années à venir en termes de financements. Plusieurs partenaires techniques et financiers ont identifié le PAPESAC comme un opérateur technique potentiel de plusieurs projets en cours de montage : projet AFD d appui au RIFFEAC, projet FFEM Sud Expert Plantes Développement Durable, mise en œuvre de la seconde phase du C2D 10 au Cameroun, etc. Par ailleurs, une réflexion est engagée afin de diversifier les contributions au PAPESAC, par exemple en direction du secteur socio-économique. Au cours de ses trois années d existence, le PAPESAC a développé des méthodologies et des outils adaptés au contexte de l Afrique centrale et les a validé au cours de ses multiples actions. L enjeu est dès lors d en assurer leur application la plus large possible, la transmission et la bonne appropriation par des experts locaux Vers la constitution d un vivier d experts locaux : L augmentation des demandes d intervention du PAPESAC en 2012, par les institutions d enseignement supérieur, traduit bien l urgence et l importance des besoins liés à la mise en œuvre de la professionnalisation en Afrique centrale. Pour développer et pérenniser ses services, le PAPESAC se doit d assurer un transfert de ses compétences aux experts africains de la sous-région. Un appel à expertise lancé en 2013 devrait permettre d identifier, dans chacune des thématiques du Pôle, ceux qui pourront être mobilisés sur des actions d appui méthodologique. Ce réseau d experts pourra se constituer grâce au partenariat avec l UNESCO, qui offrira un cadre institutionnel et fonctionnel propice. Les services assurés par ces futurs experts reposeront sur les méthodologies et outils développés au sein du PAPESAC depuis 2010, bien adaptés au contexte de l Afrique centrale. Pour plus d information, rendez-vous sur le site Internet du PAPESAC : 6 Coopération allemande 7 Association Technique Internationale des Bois Tropicaux 8 Agence Universitaire de la Francophonie 9 The Forest Trust 10 Contrat de désendettement et de développement 11

12 3.2 - Vers le développement d outils régionaux opérationnels : Un des objectifs à terme du PAPESAC concerne le développement de différents outils régionaux de référence tels que : une cartographie des métiers, pour laquelle les outils méthodologiques et résultats de l approche par les compétences utilisés en matière de révision des curricula seront réinvestis; l analyse métier menée en termes d activités et de compétences constitue un élément essentiel de connaissance des métiers capitalisée au niveau d un observatoire dit «des métiers, emplois et compétences». Des séminaires d initiation à la création de référentiels métier-compétences seront proposés par le PAPESAC aux établissements d enseignements et aux employeurs des différents pays d Afrique centrale. Une véritable cartographie nécessitera une base de données que le PAPESAC constituera en 2013 et une cartographie des formations sera construite à partir d une base de données consultable librement sur Internet, donnant les principales informations sur les offres des établissements d enseignement supérieur publics et privés du Cameroun et de la sous-région. Le Cameroun dispose déjà d un annuaire imprimé produit par le MINESUP dont les données sont en grande partie exploitables. La mise en ligne d une base de données permet de collecter toutes les demandes de mise à jour émises par les établissements et ainsi, de proposer des informations parfaitement actualisées aux utilisateurs tels les milieux professionnels, les partenaires techniques et financiers, les décideurs, enseignants et étudiants de l enseignement supérieur. Une cartographie de la recherche universitaire sera construite sur la base des données collectées au cours des actions menées. Les informations relatives aux expertises de recherche disponibles, aux écoles doctorales existantes et aux programmes de recherche nationaux et internationaux en cours seront ainsi mises à disposition des établissements d enseignement supérieur et de recherche d Afrique centrale. Les outils régionaux de type bases de données ou cartographie consultables en ligne, seront hébergés sur le site Internet du PAPESAC. Ces outils feront l objet d un cahier des charges qui sera soumis à la validation des représentants des universités d Afrique centrale. 4. Annexes 1.2 Tableau des actions Listes des établissements que le PAPESAC a appuyés en

13 ANNEXES 4.1 Tableau des actions 2012 Intitulé de l action Institution bénéficiaire Dates Résultats Appui à une étude sur la mise en place d'un dispositif d'amélioration continue de la qualité dans le système d'enseignement supérieur du Cameroun Ministère de l'enseignement supérieur du Cameroun 1er trimestre 2012 Un appui méthodologique est apporté à la réalisation de l'étude alimentant la réflexion du MINESUP dans sa démarche de mise en place d'un dispositif effectif de gestion de la qualité et la refonte de son système d'évaluation. Formation des formateurs à l'approche par les compétences : identification, acquisition, évaluations Institut de Management et d'entreprenariat (IME), Douala 9 et 10 janvier 2012 Acquisition de connaissances et compétences en APC pour l analyse des activités et des compétences professionnelles dans les programmes de formation (contenus, méthodes pédagogiques, évaluation) ; Réalisation d'une ébauche de référentiel métier compétences pour le métier d entrepreneur / créateur d entreprise Réalisation d'une ébauche de référentiel de formation pour la Licence professionnelle «gestion de projet et entrepreneuriat» à partir des activités professionnelles du référentiel métier compétences. Atelier de planification de la révision des programmes de formation de la FASA Faculté d'agronomie et es Sciences Agricoles (FASA), Université de Dschang Du 23 au 27 janvier 2012 Production des termes de référence de la planification de la révision des programmes de formation de la FASA prenant directement en compte les préoccupations (besoins en métiers et compétences, difficultés rencontrées avec les diplômés de la FASA) des milieux socioprofessionnels (exploitant forestier, projet d'appui à 13

14 la formation professionnelle dans les secteurs agropastoraux et ruraux, Ministère des forêts et de la faune) Production d'ébauches de quatre fiches projets en réponse aux problèmes identifiés. Pré-identification de financeurs potentiels. Diagnostic préliminaire LMD Université Catholique d'afrique Centrale, Yaoundé 1er et 13 février; 19, 21, 22 et 24 mars 2012 Production d'un rapport présentant les résultats du diagnostic; identification des principales opportunités d'actions du PAPESAC en appui aux facultés de philosophie et théologie. Renforcement des capacités pédagogiques: identification, transmission et évaluation des compétences Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications, Yaoundé Du 20 au 22 février 2012 Acquisition de connaissance et de compétences en APC pour l intégration de l analyse des activités et des compétences professionnelles dans les programmes de formation (en termes de contenus, de méthodes pédagogiques et d évaluation) ; Réalisation d'une ébauche de référentiel métier compétences pour le métier de manager des entreprises des postes et télécommunications; Réalisation d'une ébauche de référentiel de formation pour le Master «Administrateur des postes et télécommunications» à partir des activités professionnelles du référentiel métier et compétences. Préparation de quatre ébauches d études de cas relevant d une pratique pédagogique dite «active». Propositions de positionnement semestriel des unités d enseignement en vue d une maquette de Master professionnel «Administrateur des postes et 14

15 télécommunications". Appui réponse appel d'offre AUF soutien aux équipes de recherche Faculté des Sciences - Université de Yaoundé I, Yaoundé Mars 2012 Formation de l'équipe de la faculté des sciences de l Université de Yaoundé 1 à la réponse à l'appel à projet de l'auf. Appui-conseil pour la structuration d'une réponse pertinente. Proposition soumise retenue in fine par l'auf pour financement. Programme d'appui à la recherche sur fonds compétitif / C2D : Appui à la concertation interministérielle et Information FSP Appui à la Recherche en réseau en Afrique : appui à la conception et à la mise en œuvre MINESUP, Universités Mars 2012 Information et facilitation pour la co-construction de projets de recherche-développement entre opérateurs du secteur privé de l agro-industrie et laboratoires de recherche universitaires camerounais, dans un cadre impliquant le ministère de la recherche scientifique et de l'innovation. MINESUP, Universités Mars 2012 Réalisation d'un appui à la rédaction de l'offre permettant la prise en compte du contexte et des priorités thématiques de recherche est apportée. Diffusion de l'information auprès des potentiels bénéficiaires camerounais (ministère de l'enseignement supérieur, chercheurs des universités d'etat et université privées) et de la sous-région (institutions membres du RIFFEAC, Université du Burundi, Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique du Burundi). Création d'une plateforme d'échange et de mutualisation pour une meilleure efficience. 15

16 Ingénierie de formation : Approche par les compétences de programmes de BTS Institut Supérieur de Tourisme et d'hôtellerie d'afrique Centrale, Douala 15 Mars 2012 Rencontre des partenaires de l'isthac en provenance de Cergy Pontoise. Proposition par le PAPESAC d'une série d'actions complémentaires pouvant être conduites en appui à l'isthac. Formation à l ingénierie de projet et à la veille Université de Maroua Du 26 au 28 mars 2012 Acquisition par les participants de connaissances et compétences en ingénierie de projet, en veille et sur l'approche du cadre logique; application sur 3 exemples choisis par les établissements participants. Formation à la démarche qualité Université de Maroua 29 mars 2012 Sensibilisation des participants aux grands enjeux de la démarche qualité et à son application dans l'enseignement supérieur Appui réponse appel d'offre Union Africaine - Union Européenne Faculté des Sciences - Université de Yaoundé I, Yaoundé avril 2012 Formation de l'équipe de la FS-UY1 à la formulation de projet suivant les canons de l'ue (approche du cadre logique); mise en place d'un appui-conseil à la rédaction de la proposition qui a été soumise en temps et en heure. 16

17 Formation des formateurs à l'approche par les compétences : identification, acquisition, évaluations Ecole Supérieure de Gestion et d'administration des Entreprises (ESGAE), Brazzaville, Congo Du 5 au 7 avril 2012 Acquisition par les participants de connaissances et de compétences en APC pour l'intégration de l analyse des activités et des compétences professionnelles dans les programmes de formation (en termes de contenus, de méthodes pédagogiques et d évaluation) Réalisation d'une ébauche de référentiel métier compétences pour le métier de Directeur des ressources humaines : identification des fonctions principales, activités et compétences professionnelles ; Réalisation d'une ébauche de référentiel de formation pour le Master «Administration des Entreprises spécialité Ressources humaines» à partir des activités professionnelles du référentiel Métier et compétences, contenant : l identification des champs de savoir et des savoirs associés, des pratiques pédagogiques et d évaluation et des résultats d apprentissage, la constitution des unités d enseignement et leur positionnement semestriel ; Préparation de trois ébauches d études de cas relevant d une pratique pédagogique dite «active». Initiation à l'animation d'un jeu d'entreprise; Mise en application d'une pédagogie active ESGAE - Brazaville Congo Du 7 au 9 avril 2012 Apprentissage par les enseignants du jeu d'entreprise Kalypso dans le cadre d'une pédagogie active. 17

18 Diagnostic LMD et professionnalisation auprès de deux établissements de l'université Marien NGOUABI Cole nationale supérieure polytechnique, Institut de développement rural, Univ. Marien NGOUABI, Brazzaville, Congo Du 09 au 13 avril 2012 Production d'une grille diagnostique contenant une synthèse des informations collectées et accompagnées des observations du PAPESAC pour l'ecole Nationale Supérieure Polytechnique et l'institut de Développement Rural ; Production d'une série de recommandations en faveur de la professionnalisation et du déploiement du système LMD pour chacun des établissements suscités et l Université Marien NGOUABI. Production d'une série de recommandations et actions à conduire pour le rapprochement de l'université Marien NGOUABI avec les milieux socioprofessionnels. Initiation à l'animation d'un jeu d'entreprise; Mise en application d'une pédagogie active Institut Supérieur de Technologie d'afrique Centrale (ISTAC) - Pointe Noire, Congo Du 11 au 13 avril 2012 Apprentissage par les enseignants du jeu d'entreprise Kalypso dans le cadre d'une pédagogie active. FSP Sud Expert Plante Développement Durable : création d'une plateforme de concertation et d'échange MINESUP, Universités, ECAM Mai et septembre 2012 Production et intégration de recommandations émises par les parties prenantes (ministère, enseignantschercheurs, de l'université de Yaoundé I et de Dschang) dans le projet proposé au FFEM. Atelier "plan d'établissement et révision des curricula de formation" Réseau des Institutions de Formation Forestière et environnementale d'afrique Centrale (RIFFEAC) : ENEF Mbalmayo, EFG Garoua, FASA UDschang, CRESA Du 7 au 15 mai 2012 Acquisition et mise en œuvre par les participants des principaux outils d une méthodologie de développement d un plan stratégique d établissement d enseignement supérieur, du lancement de l initiative jusqu'à l implémentation du plan. Les conditions de mise en œuvre dans le contexte propre à chaque établissement ont également été discutées. Production d'une feuille de 18

19 UDschang, KCCEM Rwanda, IDR Congo, ISDR Mbaïki RCA, ISA Gitega Burundi, UNGE Guinée Equatoriale, UNIKIN RDC, EUEAPF Guinée équatoriale, IUSAE Sarh Tchad, ISEA TSHELA RDC, ERAIFT RDC, FEUN Guinée équatoriale route définissant 4 objectifs et un calendrier pour la mise en œuvre de la méthodologie sur les plans stratégiques au sein des institutions membres du RIFFEAC En matière de révision des curricula des formations selon une approche par les compétences: Production d'une typologie des difficultés rencontrées par les institutions, suivie de leur analyse et de propositions permettant de dépasser ces facteurs de blocage. Identification des facteurs de succès et formulation de bonnes pratiques pour favoriser leur mise en place dans les institutions de formation du RIFFEAC. Elaboration par chaque institution d'une feuille de route individuelle pour la mise en place d'actions devant permettre l'avancement de la révision des curricula de formation. Acquisition par les participants de méthodes pédagogiques et évaluatives centrées sur la transmission et l acquisition de compétences. Production d'ébauches de cours participatif (2) et d'ébauches d'études de cas (2)(modèle de pédagogie active). Acquisition et maîtrise des principes de l évaluation des enseignements dans le cadre d une démarche qualité de la formation. Production de deux ébauches d analyses qualité de processus de formation et enseignements. 19

20 Formation des formateurs : Le livret de stage, conception et utilisation Formation des formateurs : Jeu d'entreprise MAGE ESGAE - Brazzaville Congo 24 mai 2012 Elaboration d'une ébauche du livret de stage, contenant la convention de stage, le rappel des objectifs pédagogiques du stage, l évaluation formative et l évaluation sommative. Transfert aux participants des ressources nécessaires à la finalisation d un livret de stage adapté pour l ESGAE. ESGAE - Brazzaville Congo 25 mai 2012 Mise à disposition des enseignants de l'esgae d'un jeu d'entreprise plus simple d'utilisation (niveau Licence) que Kalypso, avec l'autorisation de JF ROUHAUD concepteur du jeu, enseignant à l'iae de Poitiers. Diagnostic professionnalisation et LMD à l'ead Atelier "pédagogie et évaluation des compétences" Ecole Africaine de Développement, Brazzaville, Congo Univ. Marien NGOUABI, Brazzaville, Congo 26 mai 2012 Production d'un rapport diagnostic de l'établissement dans le cadre de son passage au système LMD et d'une série de recommandations pour des actions futures à conduire avec l'appui du PAPESAC. 21 et 22 mai 2012 Acquisition par les participants des deux groupes (établissements à caractère professionnalisant et établissements à caractère fondamental) de ressources pour l'évolution de leurs pratiques pédagogiques et évaluatives orientées sur les compétences. Production d'ébauches de cours magistraux participatifs et d études de cas (mise en pratique de la pédagogie active). 20

21 Séminaire-atelier CRUFAOCI "harmonisation des offres de formation LMD dans les universités de l'espace CEMAC et la région des Grands lacs" Brazzaville - 11 universités d'afrique centrale : Université de Douala, Université de Yaoundé 1, Université de Yaoundé II, Université Omar Bongo, Université de Masuku, Université Marien Ngouabi, Université de Guinée équatoriale, Université de Djamena, Université de Bangui, Université du Burundi, Université de Kinshasa 23 et 24 mai 2012 Echanges et débats sur les bases méthodologiques de la mise en œuvre du LMD et plus particulièrement dans ses aspects de professionnalisation des programmes de formation, de professionnalisation des enseignantschercheurs en lien avec les milieux socioprofessionnels et de gestion de la scolarité. Production de lignes directrices régionales en matière (1) d'élaboration de programmes de formation et de visibilité des offres de formation, (2) de pratiques pédagogiques et évaluatives des enseignants-chercheurs et d'un plan de renforcement des capacités associés, et (3) de gouvernance et de gestion de la scolarité. Mission d'exploration et d'appui à la production de plans stratégiques au Burundi et en RDC Universités du Burundi et de Bukavu RDC (n=5) du 28 mai au 1 juin 2012 Réalisation d'un appui-conseil sur la production d'un plan stratégique. Renforcement des capacités des futurs enseignants de l'isthac ISTHAC 1er et 2 juin 2012 Acquisition par les futurs formateurs de l'isthac, en complément d'une formation qu'ils avaient suivie avec l'iufm de Cergy-Pontoise, de notions de base sur les méthodes pédagogiques et quelques outils opératoires pour une mise en œuvre immédiate. 21

22 Appui conseil pour la finalisation du Master Gestion des aires protégées Ecole de Faune de Garoua Du 25 au 29 juin 2012 Renforcement des compétences en approche par les compétences du groupe de travail de l EFG chargé de la révision des curricula. Production des éléments de la maquette finalisée du Master en GAP : constitution et positionnement des UE, maquette globale du programme, quelques fiches descriptives d UE Atelier Ecoforaf "Certification forestière, des métiers aux formations" Enseignants chercheurs en certification forestière, représentants des milieux professionnels Du 2 au 5 juillet 2012 Acquisition par les enseignants-chercheurs des méthodes et outils de l approche par les compétences, nécessaires pour l'amélioration de la professionnalisation de leurs enseignements et formations. Production : - des éléments de référentiel métier compétence pour l aménagiste en société forestière, pour le responsable certification en société forestière et pour l auditeur interne en société forestière - des éléments de développement pédagogique correspondants pour les profils d aménagiste forestier en société forestière et pour le responsable certification en société forestière, - des ébauches d unités d enseignement respectivement pour les fondamentaux de la certification et pour les compétences approfondies en certification forestière,- des trames de cours magistral participatif et d étude de cas de groupe (sur le modèle de la pédagogie active) relatifs à la certification forestière. 22

23 FSP CORUS II et AIRES Sud : Mise en œuvre de l'evaluation finale Ministère de l'enseignement supérieur du Cameroun, Ministère de la recherche scientifique et de l'innovation du cameroun, Universités de Yaoundé I, Yaoundé II, Dschang, Douala, Ngaoundéré août et septembre 2012 Production d'éléments permettant de juger de la pertinence des programmes CORUS II et AIRES Sud et des projets de recherche par rapport à la politique du Cameroun dans le domaine, à leur réalisation, à leur pilotage, leur coordination et au rôle des experts, à la qualité du partenariat Nord - Sud (pour CORUS), à la diffusion et à la valorisation des résultats des recherches, à la pérennisation des acquis et à l impact de ces programmes sur les enseignants-chercheurs, et enfin aux perspectives de poursuite de la coopération dans ce domaine. Audit du référentiel Licence professionnelle ISTAC, Douala 29 août 2012 Production d'amendements sur le référentiel. Journées pédagogiques de l'isthac ISTHAC, Douala Du 30 au 31 août 2012 Révision du programme de première année selon l approche par les compétences : présentation des activités et compétences métiers par trois professionnels ; développement pédagogique réalisé en termes d UE positionnées sur les deux semestres de la formation ; initialisation de l écriture des fiches UE et matières en tenant compte des fiches modules précédemment réalisées par l ISTHAC. Elaboration d'un cursus de formation de niveau brevet de technicien supérieur en foresterie Ecole Nationale des Eaux et Forêts de Mossendjo, Congo Du 3 au 7 septembre 2012 Acquisition par les enseignants de l ENEF Mossendjo de connaissances et de compétences nécessaires pour la révision d'un programme de formation par l approche par les compétences. Production, pour les trois secteurs professionnels visés (aménagement et environnement, exploitation forestière 23

24 et industrie du bois) : un référentiel d activités et des compétences professionnelles synthétique; un développement pédagogique correspondant, en termes de champs de savoir et savoir-associés, de résultats d apprentissage et de modalités pédagogiques et évaluatives; un classement des savoirs par type de compétences et une ébauche de positionnement et regroupement annuel des enseignements; une ébauche de maquette de la formation avec des activités pédagogiques détaillées en termes de volume horaire par type d enseignement; quelques ébauches de fichesmodules. Séminaire sur la pédagogie et l'évaluation des compétences Ecole Africaine de Développement (EAD), Brazzaville, Congo Du 10 au 11 septembre 2012 Présentation de la méthodologie d approche par les compétences appliquée à la révision d un curriculum de formation. Acquisition par les participants de ressources permettant de faire évoluer leurs pratiques pédagogiques et évaluatives orientées sur les compétences. Production du référentiel métier compétences de l enseignant-chercheur, d'ébauches de préparation de cours magistraux participatifs et d études de cas relevant de la pédagogie active. 24

25 Séminaire sur la pédagogie et l'évaluation des compétences ISTAC - Pointe Noire Congo Du 12 au 13 septembre 2012 Présentation de la méthodologie d approche par les compétences appliquée à la révision d un curriculum de formation. Acquisition par les participants de ressources permettant de faire évoluer leurs pratiques pédagogiques et évaluatives orientées sur les compétences. Production du référentiel métier compétences de l enseignant-chercheur, et d'ébauches de préparation de cours magistraux participatifs et d études de cas relevant de la pédagogie active. Initiation à l'animation d'un jeu d'entreprise vue comme une mise en application d'une pédagogie active Evaluation des actions d'appui apporté au projet de l'isthac en 2012 IME, Douala 24 et 25 septembre 2012 Application du jeu d'entreprise MAGE, simple d'utilisation (niveau BTS et Licence), gracieusement remis par le PAPESAC avec l'autorisation de JF ROUHAUD concepteur du jeu (IAE de Poitiers). ISTHAC, Douala 15 octobre 2012 Mise en relief de dysfonctionnements en matière de formation des équipes pédagogiques. Production de recommandations conditionnant la suite de l'appui apporté par le PAPESAC. Recherche piscicole - Coopération tripartite France Cameroun Brésil: appui à la concertation MINESUP, Universités de Douala et Dschang Novembre 2012 Implication du MINESUP et des universités ayant une activité en recherche piscicole dans la relance du processus de coopération tripartite 25

26 Appui-conseil pour la révision du BTS "Maintenance industrielle en alternance" selon une approche par les compétences ISTAC, Pointe noire du 19 au 22 novembre 2012 Acquisition par l'équipe pédagogique restreinte de l'istac des compétences nécessaires à la conduite d un processus d élaboration ou de révision d un curriculum de formation en alternance, selon une approche par les compétences. Conduite collaborative de l analyse des activités et compétences professionnelles et le développement pédagogique du référentiel de formation avec les représentants des milieux professionnels et production d'une ébauche de référentiel pour une Licence professionnelle en Maintenance industrielle. Renforcement des capacités en pédagogie active et évaluation des compétences et livret du stage EAD, Pointe noire 23 et 24 novembre 2012 Acquisition par les participants de la méthode de l approche par les compétences, des notions des différentes méthodes de transmission et d évaluation des compétences. Production d un livret du stagiaire, permettant de faciliter le dialogue entre l étudiant, le tuteur pédagogique et le tuteur académique. Renforcement des capacités en pédagogie active et évaluation des compétences et livret du stage EAD, Brazzaville du 26 au 29 novembre 2012 Acquisition par les enseignants de la méthode de l approche par les compétences appliquée à la construction de référentiel de formation, de notions de base relatives aux différentes méthodes de transmission et d évaluation des compétences. Production d'un livret du stagiaire, permettant de faciliter le dialogue entre l étudiant, le tuteur pédagogique et le tuteur académique. 26

27 Appui au montage de projet ISH Yabassi, Université de Douala 3 et 4 décembre 2012 Acquisition et maîtrise par les participants des éléments de base d une réponse à un appel d offres et de construction d'un cadre logique. Production d'ébauches d arbres à problèmes, d arbres à objectifs et de cadre logiques pour chaque projet. Initiation de l appui à la formulation des deux projets. Appui à l'élaboration du document de demande de subvention PRODESO Renforcement des capacités de l'équipe pédagogique en matière d'appropriation d'une formation professionnalisée qu'ils auront à dispenser ISTHAC 11 et 12 décembre 2012 Identification des points d'amélioration du document de demande de subvention, ainsi que ceux du projet de l'isthac. Production de conseils méthodologiques ciblés pour la révision effective du document. ISTHAC 13 et 14 décembre 2012 Acquisition par l'équipe pédagogique de l'isthac de connaissances relatives aux différentes étapes d'élaboration du curriculum de la formation qu'ils auront à dispenser au début de l'année Elaboration des premiers outils utiles au démarrage des enseignements prévus en janvier

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES. Projet d Appui au Programme Élargi de Formation en Gestion des Ressources Naturelles dans le Bassin du Congo (PEFOGRN-BC)

TERMES DE REFERENCES. Projet d Appui au Programme Élargi de Formation en Gestion des Ressources Naturelles dans le Bassin du Congo (PEFOGRN-BC) Projet d Appui au Programme Élargi de Formation en Gestion des Ressources Naturelles dans le Bassin du Congo (PEFOGRN-BC) TERMES DE REFERENCES ASSISTANTE / SECRETAIRE DE DIRECTION 1 1. CONTEXTE Le Réseau

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ELABORATION D UN GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LA CONSTRUCTION DE REFERENTIELS COMPETENCES-EMPLOIS-FORMATIONS DGRU (Direction Générale de la Rénovation Universitaire)

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE CHARGE DU PROJET PARAFE

TERMES DE REFERENCE CHARGE DU PROJET PARAFE TERMES DE REFERENCE CHARGE DU PROJET PARAFE 1 1. CONTEXTE Le Coordonnateur Régional du Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale d Afrique Centrale (RIFFEAC), l Ambassadeur de

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE: CAS DU CRESA FORET-BOIS

LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE: CAS DU CRESA FORET-BOIS UNIVERSITE DE DSCHANG FACULTE D AGRONOMIE ET DES SCIENCES AGRICOLES CENTRE REGIONAL D ENSEIGNEMENT SPECIALISE EN AGRICULTURE FORET-BOIS -------------------- LA CONTRIBUTION DES CENTRES DE FORMATION A L

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE

TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE TERMES DE REFERENCES BOURSES MASTERS RECHERCHES POLES D EXCELLENCE 1 1. CONTEXTE Le Réseau des Institutions de Formation Forestière et Environnementale d Afrique Centrale a obtenu un don de la Banque Africaine

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

MISSION D EXPERTISE SUR LA MISE EN PLACE DE LA FILIERE POST SECONDAIRE PROFESSONNELLE HOTELLERIE-RESTAURATION ET TOURISME

MISSION D EXPERTISE SUR LA MISE EN PLACE DE LA FILIERE POST SECONDAIRE PROFESSONNELLE HOTELLERIE-RESTAURATION ET TOURISME MISSION D EXPERTISE SUR LA MISE EN PLACE DE LA FILIERE POST SECONDAIRE PROFESSONNELLE HOTELLERIE-RESTAURATION ET TOURISME CONTEXTE Depuis l année 2010, le gouvernement du Burundi a adopté une politique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Contribution du Programme RIFFEAC-GIZ au développement des formations continues dans les IM

Contribution du Programme RIFFEAC-GIZ au développement des formations continues dans les IM 12ième Réunion des Partenaires (RdP) du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo (PFBC) Contribution du Programme RIFFEAC-GIZ au développement des formations continues dans les IM Page 1 Plan La

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ******

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Université de Dschang Département de Genie Rural SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Dschang, du 24 au 26 Juillet 2006 ******* Document d orientation

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN

LES REFERENTIELS DES METIERS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AU BENIN Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 LES REFERENTIELS

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé)

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé) MASTER PROFESSIONNEL Sciences de l éducation master (bac+5). (ex DESS) Consultant chargé de missions d évaluation Pour devenir intervenant chargé de missions d évaluation : Expert, consultant ou coach

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

Des modules francophones de formation à distance sur «Genre : concepts et approches»

Des modules francophones de formation à distance sur «Genre : concepts et approches» Des modules francophones de formation à distance sur «Genre : concepts et approches» Dragana Drincourt Responsable principale de projet AUF : http://www.auf.org AUF Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPERTISE FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE RESSOURCES COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPER EXPERTISE TISE EXPERTISE EXPERTISE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES

TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES TERMES DE REFERENCE SPECIFIQUES ELABORATION D UNE STRATEGIE ET D UN PLAN DE FORMATION POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA REFORME DES FINANCES PUBLIQUES FCW BENEFICIAIRES 2009 LOT N 11 : Macro économie, Statistiques,

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015

Les Masters Erasmus Mundus. Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Les Masters Erasmus Mundus Journées d information Erasmus + dimension internationale 16 et 17 novembre 2015 Erasmus + enseignement supérieur Charte Erasmus Ens. Sup obligatoire AC1 - Organiser la mobilité

Plus en détail

Diagnostic du dispositif de formation des techniciens supérieurs de l hydraulique et de l équipement rural de l ETSHER 1 - Burkina Faso

Diagnostic du dispositif de formation des techniciens supérieurs de l hydraulique et de l équipement rural de l ETSHER 1 - Burkina Faso Diagnostic du dispositif de formation des techniciens supérieurs de l hydraulique et de l équipement rural de l ETSHER 1 - Burkina Faso 56 François DENYS - CFPPA Carpentras Jérôme DJEGUI - ETSHER - Ouagadougou

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION Niveau : MASTER année 15-16 Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M2 Mention : Parcours : METIERS DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Université Mouloud MAMMERI TIZI OUZOU Facultés des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion Département des sciences commerciales

Université Mouloud MAMMERI TIZI OUZOU Facultés des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion Département des sciences commerciales Université Mouloud MAMMERI TIZI OUZOU Facultés des sciences économiques, commerciales et des sciences de gestion Département des sciences commerciales LICENCE ACADEMIQUE Management des Entreprises & des

Plus en détail

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES

Charte des PLATEAUX TECHNIQUES Charte des PLATEAUX TECHNIQUES L université Blaise Pascal affiche sa volonté de mutualisation de ses équipements scientifiques et sa volonté d ouverture vers son environnement institutionnel et économique.

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES Adoption 1998-05-19 CE-125-491 Modifications 2002-09-19 CA-230-2030 (concordance) 2003-11-18 CE-150-652 2006-11-30 CA-255-2478

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013)

POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) POINT SUR LES ACTIVITES DU PROJET PADTICE (593 RAF 600) DEPUIS SON TRANSFERT A DAKAR (MARS 2013) FICHE TECHNIQUE DU PROJET Numéro du projet : 593 RAF 6000 Nom du projet «Projet d appui au développement

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Communication scientifique et technique de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne + L ambition numérique de l ESPE de Bretagne Séminaire Montpellier 2 et 3 juillet 2013 + Le cadre général 2 Cadre de la refondation de l école, du Numérique à l école, du numérique à l Université, Apporter

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet»

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet» FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveaux

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

Demande d habilitation à délivrer un Mastère Professionnel co-construit (Label co-construction entre universitaires et professionnels)

Demande d habilitation à délivrer un Mastère Professionnel co-construit (Label co-construction entre universitaires et professionnels) REPUBLIQUE TUNISIENNE **** Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Demande d habilitation à délivrer un Mastère Professionnel co-construit (Label co-construction

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA INRA Versailles-Grignon Service de la Formation Permanente Contacts : Françoise BOUDET-BÖNE Responsable formation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et pilotage de projets de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle agricole au Bénin

La réforme de la formation professionnelle agricole au Bénin La réforme de la formation professionnelle agricole au Bénin Jérôme Makin DJEGUI, Consultant en Ingénierie de la Formation, Directeur du Cabinet Africain d Ingénierie de la Formation (C.A.I.F.) Antoine

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Appui à la gestion de subvention du Fonds

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la mesure, de l'instrumentation et du contrôle de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail