Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C."

Transcription

1 Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C.

2 La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs solaires ajoutent à la toiture la fonction de production d énergie : Production d électricité pour le solaire photovoltaïque. Production de chaleur pour le solaire thermique. Emission de certificats verts (PV), réduction de la facture énergétique et plus-value pour le bâtiment. L installation photovoltaïque ne peut détériorer la fonction première de la toiture protection contre les phénomènes climatiques. Etanchéité (eau, pluie, air, vapeur) Isolation (thermique, acoustique) Stabilité mécanique Performances et durée de vie conservées.

3 Plusieurs solutions pour chaque type de bâtiment Les capteurs PV peuvent être installés sur la plupart des bâtiments choisir la solution la mieux adaptée. Intégration ardoises. Surimposition tuiles. Surimposition plaques ondulées. Photo : Eternit Intégration tuiles. Intégration tuiles. Photo : Eternit Photo : Koramic Photo : Roto

4 Plusieurs solutions pour chaque type de bâtiment Lestage Ancrage Membranes collées

5 Points d attention de l étude de faisabilité à l entretien Avant : Etude de faisabilité, conception. Pendant : Sécurisation du chantier. Mise en œuvre correcte de l installation. Après Inspection, entretien.

6 Etude de faisabilité Les possibilités d implantation (surface, orientation, inclinaison) permettent-elles de respecter les attentes de production? La structure de la toiture permet-elle de reprendre la surcharge de l installation (stabilité mécanique)? OK Il existe une solution technique Construction neuve Impliquer aussi tôt que possible le responsable «solaire» dans la conception du bâtiment : Définir des éléments structurels capables de reprendre la charge. Coordonner les corps de métiers. Eviter les ombrages sur les zones d implantation

7 Etude de faisabilité Toiture existante Connaitre la structure et la composition de la toiture (pare-vapeur, isolant, type d étanchéité) : Prévoir les bons accessoires (compatibilité). Déterminer la capacité de mise en charge (ancrage, lestage, membranes souples). Déterminer l état de la toiture. L installation des capteurs photovoltaïques est-elle une priorité? Car leur présence complique la réalisation de travaux ultérieurs.

8 Conception Conception de l installation solaire (surface, puissance, moyens de stabilisation). Conception de l accessibilité (inspection, entretien, interventions ultérieures). Sécurité des personnes. Intégrité de l installation et de la toiture. Autres : éclairage, point d eau.

9 Accessibilité des toitures inclinées Faciliter et sécuriser l accès pour inspection, entretien et réparation sur les capteurs. Accès limité depuis l intérieur Echelle à sécuriser (crochet, ligne de vie) Moyens d accès spécifiques à prévoir. Recommandations : ne pas marcher sur les tuiles, ardoises, plaques ondulées, capteurs photovoltaïques.

10 Accessibilité des toitures inclinées Faciliter l accès (échelle, plateforme) est nécessaire pour réaliser les travaux mais ne suffit pas. Il faut garantir la protection contre les chutes (par ex. ligne de vie)

11 Accessibilité des toitures plates Un accès est généralement déjà prévu en toiture plate : La présence des capteurs modifie la circulation : Plus intense Nouveaux chemins (éventuellement près des bords) Recommandation : tous les capteurs accessibles via des chemins identifiables et sécurisés.

12 Accessibilité des toitures plates Chemins d accès : Protection contre le poinçonnement Dalles en béton Caillebottis Produits spécifiques. Des protections antichute sont prévues si nécessaires Lorsque A 4 m ou situation dangereuse.

13 Assurer la sécurité lors de la mise en œuvre Ouvrages de référence : Privilégier les protections collectives. Une échelle n est pas adaptée au transport des capteurs (à l exécution de charges lourdes).

14 Détails de mise en œuvre : lestage Avantages : Mise en œuvre rapide. Pas de percement de la membrane d étanchéité. Pas de pont thermique. Inconvénients : Surcharge de la toiture, de l étanchéité, de l isolant. Manipulation de charges importantes lors des travaux.

15 Détails de mise en œuvre : lestage Les capteurs sont fixés sur une structure rigide et lestée. Dimensionnement du lest : stabilisation au vent. Soulèvement Basculement Glissement souvent le plus contraignant + incertitude supplémentaire sur le coefficient de frottement.

16 Détails de mise en œuvre : lestage Comment réduire le lestage? Privilégier les zones les moins exposées en toiture (eurocodes). Réduire l inclinaison des capteurs (optimum énergétique 35 en Belgique). Fermer l arrière du capteur = réduire la prise au vent. Placer convenablement le lestage.

17 Détails de mise en œuvre : lestage Protéger la membrane d étanchéité Contre le poinçonnement, les dilatations thermiques, la migration de composé (PVC), la fusion. Positionner une membrane de protection entre le lest et l étanchéité. Couche de désolidarisation mécanique et chimique.

18 Détails de mise en œuvre : aspect hygrothermique Capteur PV : Imperméable à la vapeur d eau Non-capillaire Risque d écoulement sur la face arrière si condensation. Les condensats doivent être évacués. Placement en surimposition écoulement sur les tuiles et évacuation par la gouttière.

19 Détails de mise en œuvre : aspect hygrothermique Placement en intégration risque d écoulement dans le complexe toiture : Sous-toiture continue et en bon état. Raccordement de la sous-toiture à la gouttière. Pas de contact entre la sous-toiture et les capteurs (30-40 mm). Pente minimale de 10 (en deçà : technique de toiture plate). Sous-toiture résistante à haute température (80-90 C)?

20 Détails de mise en œuvre : ancrage en toiture plate Fixation du socle dans la structure porteuse + étanchéité liquide. Placement d une rehausse et fermeture du pare-vapeur

21 150 mm 150 mm Centre Scientifique et Technique de la Construction Détails de mise en œuvre : ancrage en toiture plate Principe fondamental : mettre hors eau la partie critique de l étanchéité au-dessus du niveau des trop-pleins.

22 Détails de mise en œuvre : chemins de câbles Les câbles sont regroupés, le tracé est aussi court de possible et identifiable visuellement en surface (pour les câbles sous l étanchéité). Les câbles sont protégés contre les conditions climatiques, les agressions mécaniques, la circulation des personnes (gaine, capot, marche pied). Les câbles ne perturbent pas l évacuation de l eau. Les câbles sont stabilisés mécaniquement.

23 Détails de mise en œuvre : passage de câbles Percement de toutes les couches de la toiture Étanchéité à l air Étanchéité à l eau Isolant Pare-vapeur

24 150 mm Centre Scientifique et Technique de la Construction Détails de mise en œuvre : passage de câbles Platine sur l isolant et fixation mécanique dans le plancher de toiture étanchéité par simple recouvrement de la platine Platine sur le plancher de toiture raccord spécifique au niveau de la membrane.

25 Détails de mise en œuvre : passage de câbles Fermeture du pare-vapeur (si nécessaire) : étanchéité liquide. Continuité de l isolant : injection de mousse (pas simple) Etanchéité à l air : Pour 1 6 conduits possible. Pour un faisceau de conduits impossible?

26 Détails de mise en œuvre : passage de câbles Exemples :

27 Détails de mise en œuvre : passage de câbles Toitures inclinées : Manchettes en attente : impossible de les placer après la connexion

28 Détails de mise en œuvre : crochets de fixation. Crochets sur toitures en tuiles La présence du crochet ne modifie pas le placement de la tuile Espace suffisant pour reprendre des charges plus importantes (neige et vent) Eventuellement à remplacer par une tuile en tôle.

29 Conclusions Si la toiture peut supporter la surcharge, il existe une solution technique pour installer correctement les capteurs solaires. o Toutes les solutions ne sont pas aussi faciles à mettre en œuvre. L installation doit être mise en œuvre sans détériorer les performances et la durée de vie de la toiture. o L installation des capteurs photovoltaïques demande des compétences spécifiques (couverture, étanchéité, ). o Il faut soigner les détails lors de la réalisation (percement, raccord, ).

Points d attention pour la pose en toiture de capteurs solaires thermiques et photovoltaïques.

Points d attention pour la pose en toiture de capteurs solaires thermiques et photovoltaïques. Fonctions de la toiture Centre scientifique et technique de la construction : www.cstc.be Points d attention pour la pose en toiture de capteurs solaires thermiques et photovoltaïques. Xavier Kuborn (CSTC)

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et Menuiserie Les panneaux photovoltaïques en toiture

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LES CHOIX DE L AUTEUR DE PROJET ILLUSTRATION PAR UN EXEMPLE : AU STADE DE L ESQUISSE LE PARTI ARCHITECTURAL LES CHOIX DES SYSTÈMES DE TOITURE ILLUSTRATION

Plus en détail

Solar 5000 TF Capteurs plans. Solaire thermique.

Solar 5000 TF Capteurs plans. Solaire thermique. Capteurs plans. Solaire thermique. Avis technique n : 14/13-1903 * Les points forts Solar 5000 TF FKC-2S Vertical Performances Rendement optique : 0,77 Coefficient de perte du premier ordre a1 : 3,216

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION PAR L INTERIEUR : LES TOITS Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail

SOUS-TOITURES ETERROOF PARTIE 1 DONNEES TECHNIQUES GENERALES

SOUS-TOITURES ETERROOF PARTIE 1 DONNEES TECHNIQUES GENERALES 1 DONNEES GENERALES CONCERNANT LE PRODUIT GENERALITES Les fonctions de la sous-toiture sont : - Assurer temporairement l étanchéité de la toiture à la pluie - Evacuer l eau issue d infiltrations accidentelles

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

INTERVENTION PROPOSEE EN FORMATION PHOTOVOLTAIQUE

INTERVENTION PROPOSEE EN FORMATION PHOTOVOLTAIQUE INTERVENTION PROPOSEE EN FORMATION PHOTOVOLTAIQUE Type : Formation Thème : - Solaire Photovoltaïque Objectifs de la formation Ce stage permettra d acquérir les connaissances théoriques nécessaires à l

Plus en détail

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans le lycée d'enseignement professionnel Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans le lycée d'enseignement professionnel Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans le lycée d'enseignement professionnel Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Couverture de toit version décembre 09 Mise en œuvre CFC dans

Plus en détail

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par l

Plus en détail

PLAQUE DE SOUS-TOITURE DIRECTIVES D APPLICATION

PLAQUE DE SOUS-TOITURE DIRECTIVES D APPLICATION PLAQUE DE SOUS-TOITURE DIRECTIVES D APPLICATION Toiture plaque de sous-toiture DIRECTIVES D APPLICATION (1) 1 GÉNÉRALITÉS Une plaque de sous-toiture est un écran continu sous la couverture permettant une

Plus en détail

Référentiel de compétences COUVREUR

Référentiel de compétences COUVREUR Référentiel de compétences COUVREUR Les appellations synonymes Couvreur zingueur-ardoisier couvreur-couvreur tuilier Référence ROME : 42123 Couvreur/Couvreuse Référence PQ/CCPQ : 3.3.2 Couvreur/Couvreuse

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail

Version 1.0 du 04.03.2014

Version 1.0 du 04.03.2014 Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Energie BFE Version 1.0 du 04.03.2014 Directive «Installations photovoltaïques intégrées aux bâtiments» relative

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR ROCKCIEL Panneau rigide double densité quadrillé sur la face surdensifiée. double densité le + produit : excellente diffusivité calculée selon règles Th-U : 12 cm 2 /h. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

Le secteur de la construction face aux défis climatiques

Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation thermique: étape préliminaire dans tout projet de production de chaleur Agenda O. Vandooren (CSTC) Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation renforcée des bâtiments:

Plus en détail

Accesoires pour la toiture

Accesoires pour la toiture Accesoires pour la toiture La Escandella est l entreprise leader sur le marché espagnol des tuiles de terre cuite. Grâce à ses produits de qualité et à ses constantes innovations elle est devenue une référence

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Manuel d évaluation d une installation pour le coordinateur d une entreprise labellisée et pour l auditeur de CQ-Quest Document F version 02.

Manuel d évaluation d une installation pour le coordinateur d une entreprise labellisée et pour l auditeur de CQ-Quest Document F version 02. CONSTRUCTION QUALITY QUEST Manuel d évaluation d une installation pour le coordinateur d une entreprise labellisée et pour l auditeur de CQ-Quest Document F version 02.01 Versie 01 03/03/2014 Quest vzw/asbl

Plus en détail

Toitures et charpentes. Couverture

Toitures et charpentes. Couverture Toitures et charpentes Couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, béton ) C.3 1/5 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures en petits éléments

Plus en détail

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans les cours interentreprises Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans les cours interentreprises Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans les cours interentreprises Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Etanchéification version décembre 09 Mise en œuvre CFC dans les cours interentreprises

Plus en détail

Details. Version 13 décembre 2007

Details. Version 13 décembre 2007 Details Version 13 décembre 2007 Details Sommaire 0.1 Définitions SYSTAIC 1.0 Système intégré 1.0.1 Chéneau avec grille et gouttière (Rd. ID001) 4 1.0.2 Faîtage toit à pente unique avec grille (Rd. ID002)

Plus en détail

www.ef4.be 1 Conférence Photovoltaïque: comment réussir en Région wallonne 5 /11/2007 Wépion

www.ef4.be 1 Conférence Photovoltaïque: comment réussir en Région wallonne 5 /11/2007 Wépion Quick-scan photovoltaïque Frédéric Janssens 5 novembre 2007 Objectif Évaluer les caractéristiques techniques du bâtiment et de ses installations de manière générale, et estimer la rentabilité financière

Plus en détail

Toitures plates Partie 2

Toitures plates Partie 2 Toitures plates Partie 2 Les ouvrages de raccord des toitures plates (NIT 244) : éléments importants pour l étancheur Vincent Jadinon Avec le support de la guidance technologique écoconstruction et développement

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20 ROCKCIEL ROCKCIEL est un panneau de laine de roche double densité à poser sur un platelage bois continu. Il recevra un support de couverture fixé sur les chevrons avec des tire-fonds à double filet. performances

Plus en détail

BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION

BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION BLUEKIT DISPOSITIFS DE VENTILATION www.bluekit.eu 1 Montage horizontal depuis la gaine / le toit Montage vertical depuis la gaine / la façade 5 4 3 2 1 2 FR_BLUEKIT_VENTILATIONFLAPS_20150909 Sommaire Construction

Plus en détail

Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau compétence bâti»

Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau compétence bâti» Annexe 4 : Déroulé pédagogique «Systèmes photovoltaïques raccordés au réseau Page 1 Objectifs pédagogiques Acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires au montage en toiture d un système

Plus en détail

LE PHOTOVOLTAÏQUE : LES DIFFERENTS TYPES D IMPLANTATIONS

LE PHOTOVOLTAÏQUE : LES DIFFERENTS TYPES D IMPLANTATIONS LE PHOTOVOLTAÏQUE : LES DIFFERENTS TYPES D IMPLANTATIONS Lorsqu une installation PV est réalisée sur un bâtiment (majorité des cas pour la Région de Bruxelles Capitale), elles sont pour la plupart placées

Plus en détail

Seculine Vario La sécurité sur LA toiture

Seculine Vario La sécurité sur LA toiture Seculine Vario La sécurité sur LA toiture SUR LE TOIT EN TOUTE SÉCURITÉ Seculine Vario vous offre une sécurité optimale lors d'intervention sur la toiture LA SÉCURITÉ SUR LES TOITURES PLATES NOUS TIENT

Plus en détail

dossiers PLASTIQUES Le guide des solutions numéro 4 Couverture Belriv Système, gouttières ovation et écrans de sous-toiture

dossiers PLASTIQUES Le guide des solutions numéro 4 Couverture Belriv Système, gouttières ovation et écrans de sous-toiture Le guide des solutions numéro 4 Couverture Belriv Système, gouttières ovation et écrans de sous-toiture Belriv système Le principe Embellir et protéger Objectifs : habillage du débord de toiture La solution:

Plus en détail

GALAXY - VM solutions pour la location

GALAXY - VM solutions pour la location GALAXY - VM solutions pour la location Visa présente une nouvelle gamme de groupes électrogènes destinée à l usage mobile conçue grâce à notre expérience spécifique acquise en trente années d activités,

Plus en détail

intempéries Yverdon, 04.11.2014

intempéries Yverdon, 04.11.2014 ERFA 2014 Les installations solaires face aux Frédéric Bichsel EPFL en Génie Mécanique emba en Management de Technologie intempéries Yverdon, 04.11.2014 Comment concevoir et réaliser des installations

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement ISOLATION DE L ENVELOPPE Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl Objectif(s) de la présentation Attirer l attention sur

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau

Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau Installation PV Raccordée au réseau Principe de l installation PV raccordée au réseau Une installation PV peut être connectée en parallèle avec

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

ECO SECURE. Sécurité en Toiture. Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en Toiture Solutions globales et personnalisées en neuf et en rénovation Produits esthétiques qui répondent aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en

Plus en détail

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture

Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture Sécurité en toiture Produits esthétiques et conformes aux normes en vigueur ECO SECURE Solutions de sécurité collective et individuelle en toiture CONCEPTION / FABRICATION / INSTALLATION / RÉNOVATION /

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex.

La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives. www.alphabeton.eu www.pamaflex. La série d éléments massifs pour la construction durable selon les normes pour habitations passives www.alphabeton.eu www.pamaflex.eu La gamme d éléments Pamaflex dévelopée par Alpha Béton est spécifiquement

Plus en détail

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM POURQUOI CHOISIR L ÉNERGIE SOLAIRE? Le solaire, un choix gagnant! pour ses qualités environnementales Écologique sanitaire. Le recours aux

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Système MCG 1.1 Membrane combinée à des panneaux photovoltaïques. Description du système

Système MCG 1.1 Membrane combinée à des panneaux photovoltaïques. Description du système Système MCG 1.1 Membrane combinée à des panneaux photovoltaïques Description du système Système MCG 1.1 Domaines d application: Solutions non adaptées pour : (Veuillez vous renseigner sur d'autres systèmes

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage V. Detremmerie Laboratoire Eléments de Toiture et de

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Les toitures vertes Les Isnes 25 février 2014 Benoît Michaux ir. Chef-Adjoint de la division Enveloppe du bâtiment et

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Solutions photovoltaïques pour les bâtiments industriels Retour d expériences ENERGIES & CLIMAT

Solutions photovoltaïques pour les bâtiments industriels Retour d expériences ENERGIES & CLIMAT Solutions photovoltaïques pour les bâtiments industriels Retour d expériences ENERGIES & CLIMAT 1 Objet de la présentation Présentation pour 4 types de toitures des solutions techniques photovoltaïque

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production solaire thermique pour logements individuels et collectifs (< 10 unités) Gregory NEUBOURG APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre

Plus en détail

Solar 8000 TF Capteurs plans hermétiques. Solaire thermique.

Solar 8000 TF Capteurs plans hermétiques. Solaire thermique. Capteurs plans hermétiques. Solaire thermique. Les points forts SOLAR 8000 TF FS 226-2V Vertical Performances Le capteur FS 226-2 est un concentré de technologie et d innovation Capteur solaire hautes

Plus en détail

Eurotoit, le panneau performant pour le système d isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau performant pour le système d isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau performant pour le système d isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par

Plus en détail

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 SOMMAIRE Contexte de la mission confiée à ARTELIA Synthèse des audits Satisfaction usagers Implantation Mise en œuvre des capteurs et cuves Circuits

Plus en détail

fermacell Assainissement avec un gain énergétique

fermacell Assainissement avec un gain énergétique fermacell Assainissement avec un gain énergétique Version: mars 2014 Édition Suisse Subventions possibles Vérifiez les subventions possibles pour vos travaux 2 Sommaire 1. Produits utilisés dans l assainissement

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

Technique d étanchéité

Technique d étanchéité ISO-CONNECT Vario SD ISO-CONNECT Vario SD facilite la vie sur le chantier. Les confusions entre les films à l intérieur (pare-vapeur) et à l extérieur (par-pluie) appartiennent au passé. La membrane multifonction

Plus en détail

Isolation thermique de toitures inclinées sur chevrons ou charpente

Isolation thermique de toitures inclinées sur chevrons ou charpente Isolation thermique de toitures inclinées sur chevrons ou charpente Écran isolant étanche au vent et à l humidité avec le panneau isolant IKO enertherm ALU NF IKO Group Isolez votre grenier contre le vent

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Edwige Noirfalisse ir. Chef-Adjoint du laboratoire Matériaux d isolation et d étanchéité Isolation thermique des toitures

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles

DOSSIER TECHNIQUE. Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles DOSSIER TECHNIQUE Edition 4-05/11 Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles Etanche Esthétique Montage simple, précis et rapide Rendement surfacique élevé 1 * selon les conditions

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

L isolation de toiture Powerroof., inspirée par la nature.

L isolation de toiture Powerroof., inspirée par la nature. L isolation de toiture Powerroof, inspirée par la nature. Etape 1 : La source d inspiration... Etape 2 : La réflexion... Le résultat : Powerroof, l isolation pour toitures inclinées solide et indéformable

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Système T.S.E. T.S.E. V-energy, à l avant-garde en ce qui concerne le soleil et la pluie. Toit photovoltaïque intégré

Système T.S.E. T.S.E. V-energy, à l avant-garde en ce qui concerne le soleil et la pluie. Toit photovoltaïque intégré T.S.E. V-energy, à l avant-garde en ce qui concerne le soleil et la pluie T.S.E. est un système intégré pour la production d énergie, formé de trois éléments : module photovoltaïque avec cadre dédié, gouttière

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

Spécificités de la pose d installations de systèmes solaires sur toitures plates

Spécificités de la pose d installations de systèmes solaires sur toitures plates Il est bien révolu, le temps où les s plates servaient uniquement à assurer l étanchéité à l eau et l isolation thermique des bâtiments. En effet, ce type de assure de plus en plus de fonctions supplémentaires,

Plus en détail

Garde-corps. www.securigard.fr

Garde-corps. www.securigard.fr Protection collective et définitive des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles contre les chutes de hauteur Garde-corps Garde-corps fixes ou autoportants

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu Isolation en sol FOAMGLAS FLOOR BOARD FOAMGLAS FLOOR BOARD est utilisé pour les sols (sur sable stabilisé, sous chape

Plus en détail

CAP de Couvreur. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP de Couvreur. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES . PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET DES TACHES FONCTIONS 1- ORGANISATION 2-3- RÉCEPTION ET CONTRÔLE DU CHANTIER TACHES 1) Recenser les moyens nécessaires pour réaliser le chantier (matériaux et matériels).

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Aménagement des combles

Aménagement des combles FICHE TECHNIQUE Aménagement des combles 2 2 DESCRIPTION, FONCTIONS DES COMBLES LE PROJET D AMÉNAGEMENT DES COMBLES > Autorisations administratives > Type de charpente > Plancher > Accessibilité > Isolation

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Sommaire RACCORDS D ETANCHEITE. pour des matériaux plats fins (ARDOISES) POSE FENETRE ENCASTREE. (Niveau standard -3 cm) Réf. EFRELJ...

Sommaire RACCORDS D ETANCHEITE. pour des matériaux plats fins (ARDOISES) POSE FENETRE ENCASTREE. (Niveau standard -3 cm) Réf. EFRELJ... Sommaire RACCORDS D ETANCHEITE EXUFAK pour des matériaux ondulés jusqu'à 45 mm. Réf. EFREZV...... Page 2 pour des matériaux ondulés de 45 à 90 mm. Réf. EFREHN...... Page 3 pour des matériaux plats fins

Plus en détail

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer

mep schneider materlignes RVT couv autre placement 13/02/07 9:02 Page 3 le prêt à livrer le prêt à livrer Des modules béton pour l Energie, les Télécoms, les Infrastructures Materlignes, l offre complète de shelters intégrants tous types d équipements dédiés aux : Module béton avec habillage

Plus en détail

VELUX. Fenêtres pour toit plat Les propriétés essentielles du produit 72. Fenêtres pour toit plat CVP / CFP / CXP 74

VELUX. Fenêtres pour toit plat Les propriétés essentielles du produit 72. Fenêtres pour toit plat CVP / CFP / CXP 74 70 Solutions pour toits plats VELUX Fenêtres pour toit plat Les propriétés essentielles du produit 72 Fenêtres pour toit plat CVP / CFP / CXP 74 Coupoles et costières ISD / ZCE / ZZZ 76 Protection contre

Plus en détail

Siplast lance Confor Therm, le panneau manu-portable pour la rénovation thermique des toits

Siplast lance Confor Therm, le panneau manu-portable pour la rénovation thermique des toits N 36 - Février 2012 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Isolation thermique par l extérieur Siplast lance Confor Therm, le panneau manu-portable pour la rénovation thermique des toits Imprimer

Plus en détail

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS

COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS COEFFICIENTS THERMIQUES/MODULES MURS COUPES DES PANNEAUX PRÉFABRIQÉS Panneaux de murs extérieurs avec isolation thermique de 300mm et coefficient U=0,140 W/m²K 1. Crépis décoratif 2. L entoilage en fibre

Plus en détail

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE

ECO-CONSTRUCTION : L ISOLATION ECOLOGIQUE Annexe 1 Page 1 1. FINALITES DE L UNITE DE FORMATION 1.1. FINALITES GENERALES Dans le respect de l article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l enseignement de promotion

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

www.solarworld-global.com La solution idéale pour toitures terrasse

www.solarworld-global.com La solution idéale pour toitures terrasse www.solarworld-global.com La solution idéale pour toitures terrasse pas à pas : a Positionnement des éléments en plastique Suntub Les systèmes Suntub se composent de deux éléments identiques en plastique

Plus en détail

T A. NOTICE DE MONTAGE Kit intégration pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux. Cette notice concerne 3 types d installations :

T A. NOTICE DE MONTAGE Kit intégration pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux. Cette notice concerne 3 types d installations : NOTICE DE MONTAGE Kit intégration pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux Cette notice concerne 3 types d installations : T A TH TUILES ARDOISES TUILES PLATES TUILES HAUTES 1260054 - A NORMES ET PRECAUTIONS DE

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans les cours interentreprises Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC

Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans les cours interentreprises Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Normes pour la mise en œuvre des objectifs de performances dans les cours interentreprises Polybâtisseuse CFC / polybâtisseur CFC Couverture de toit version décembre 09 Mise en œuvre CFC dans les cours

Plus en détail