musiques actuelles et politiques publiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "musiques actuelles et politiques publiques"

Transcription

1 FORMATIONS E X P E R T S NOUVEAU musiques actuelles et politiques publiques 2011 ac t ART CULTURE TRANSMISSION

2 les 14 et 15 mars 2011 Paris Comment initier un projet d équipement de pratiques des musiques actuelles Richard Franco : expert en développement territorial dans le domaine des politiques publiques des musiques actuelles. David Demange : chef de projet du Moloco, l espace musiques actuelles du Pays de Montbéliard. Estelle Rivoire : chargée de projet. Ce séminaire entend à la fois identifier la pluralité de contextes territoriaux soumis à des attentes en matière de pratiques des musiques actuelles et présenter de manière détaillée et pragmatique le déroulé d une réflexion/action jusqu à la réalisation d un lieu, quel qu il soit. Poser la question «comment» relève ici du mode d emploi. Quelles erreurs éviter? Quelle stratégie mettre en œuvre dans une période ou l argent public fait défaut? En d autres termes, ce séminaire a pour objectif principal de transmettre des clés de compréhension sur la méthodologie des initiatives à prendre en fonction de spécificités territoriales précises et variées. 1 ère journée : trois parties ponctueront cette journée. La première sera consacrée au territoire et à son observation : objectifs et enjeux, méthodologie, conditions de sa réalisation. La deuxième identifiera et détaillera les études à accomplir pour amener les responsables locaux à prendre des décisions et donc définir une politique publique. Enfin, la troisième partie sera consacrée aux mises en gardes : quelle(s) priorité(s) pour quel(s) objectif(s) de politique(s) publique(s)? L échelle d un projet ou les moyens de son fonctionnement. 2 ème journée : deux études de cas dans des contextes territoriaux différents. Celui de la Communauté d Agglomération du Pays de Montbéliard, au sein duquel une offre artistique et culturelle avec ses positionnements d acteurs et ses concurrences potentielles est une réalité ayant conduit l agglomération à faire évoluer sa politique culturelle et le cadre territorial de celle-ci. Celui de l Ardèche dans lequel après quinze ans d existence trois associations ont décidé de renforcer leur coopération en s engageant dans la mise en œuvre d une SMAC adaptée aux spécificités d un département rural Élus, cadres et agents territoriaux des services culturel, technique, politique de la ville, jeunesse Acteurs des musiques actuelles (directeurs, chefs de projet, administrateurs ) 2

3 les 4 et 5 avril Paris Pourquoi un élu local est-il amené à mettre en place une politique publique dans le domaine des musiques actuelles? Marie-Thérèse François-Poncet : ancienne élue à la Culture (Ville d Agen), vice-présidente d honneur de la FNCC, membre de l Observatoire des Politiques Culturelles. Richard Franco : expert en développement territorial dans le domaine des politiques publiques des musiques actuelles. Michel Morineau : adjoint à la Culture de la Ville d Auxerre. Jean-Paul Rodet : vice-président du Conseil général de l Ain. C est la question de la légitimité de l intervention publique dans ce champ artistique et donc les enjeux de l inscription de ces musiques dans les politiques locales qui sont au cœur de ces deux journées. Force est de constater que cette légitimité est loin d être acquise, même si de plus en plus de collectivités ont, ces dernières années, marqué leur intérêt pour les musiques actuelles et leurs pratiques. Au-delà des repères essentiels d ordre politique qui seront déclinés, cette question de légitimité sera l occasion d aborder la responsabilité de l élu local face à une inégalité sociale qui s accroît et stigmatise davantage les disparités entre les populations, dont leur accès aux pratiques artistiques et à la culture. Les politiques culturelles dans nos villes ont encore plus de sens aujourd hui qu hier et les musiques actuelles y ont toute leur place. 1 ère journée : interventions conjuguées de Marie-Thérèse François-Poncet et de Richard Franco autour du sens politique de l intervention (de l engagement, plutôt) de l Élu dans un domaine encore délicat à aborder et davantage à légitimer. Une journée sans tabou qui entend à partir des enjeux de politiques publiques des musiques actuelles secouer nombre de dogmes : culture - jeunesse - société - générations - vie sociale - développement territorial - intégration - éducation 2 ème journée : témoignage de deux élus ayant su prendre des décisions politiques, puis porter un projet et enfin accompagner son intégration dans son tissu urbain. Michel Morineau, adjoint à la Culture de la Ville d Auxerre, et Jean-Paul Rodet, actuellement premier vice-président du Conseil Général de l Ain. Élus des collectivités locales et de leurs regroupements. 3

4 les 6 et 7 juin 2011 Paris Choix du site d implantation pour un équipement de musiques actuelles : quel cadre global de réflexion engager? Caroline Gerber : directrice de l ADEF (Association des Études Foncières), urbaniste. François Meunier : directeur du cabinet Attitudes Urbaines, architecte-programmiste et urbaniste. Julien Sullerot : ingénieur acousticien au sein du cabinet AVA. Jean Perrin : DAC Ville de Reims. Grégory Jurado : chef de projet SMAC de Charleville-Mézières. L objectif de ce séminaire n est pas d opérer un choix entre l implantation en centre ville ou celle en périphérie. A priori, il n y a pas de bonne ou de mauvaise implantation. Il y a un projet d équipement à élaborer à partir d objectifs de politiques publiques dont les enjeux importent quant au choix de sa future implantation. Les enjeux artistiques et culturels notamment, mais pas seulement. Car force est de constater que les équipements de type scènes de musiques actuelles sont aussi (surtout?) des lieux de vie, notamment pour les populations à dominante jeune. Les enjeux d ordre urbain semblent donc déterminants. Quelle réflexion engager? Quel cheminement opérer pour inscrire cette réflexion dans une démarche qui interpelle l ensemble des enjeux politiques d un projet d équipement de musiques actuelles? 1 ère journée : à la suite d un rappel par Caroline Gerber sur l évolution des stratégies des conquêtes urbaines depuis les trente dernières années, François Meunier identifiera le cheminement puis la réflexion relative à l implantation d un équipement de pratiques musicales de type SMAC. Les enjeux de cette implantation étant à confronter aux objectifs urbains auxquels l équipement devra répondre. 2 ème journée : deux études de cas d implantation en périphérie d un centre ville. La première dans une préfecture régionale : Reims. La deuxième en banlieue parisienne, à Chelles. Pour l une et l autre il s agira de vérifier l impact territorial des deux équipements et leur rapport aux publics et usagers. Élus, cadres et agents territoriaux. Professionnels du cadre bâti : urbanistes programmistes, architectes, CAUE, acousticiens. Acteurs des musiques actuelles : chefs de projet, responsables centres de ressources 4

5 les 6 et 7 avril 2011 Paris Les équipements publics dédiés aux musiques actuelles : de quelles économies s agit-il? Grégory Jurado : chef de projet SMAC de Charleville-Mézières, président de l association MAPP. Gérald Chabaud : directeur de la Cartonnerie, à Reims. Michel Ducroux : économiste de la construction (MDETC). L'objectif de ce séminaire est d'aborder la question des équipements publics dédiés aux musiques actuelles sous l'angle économique. Ces équipements n ayant pas les mêmes objectifs en termes de politiques publiques, leur économie diffère. Pour une part non négligeable d entre eux, un positionnement alternatif ni «tout public» ni «tout privé» est avéré. Entre sphère marchande (achats de spectacle et de prestations, bar, billetterie ) et intervention publique (projet culturel, politique tarifaire ), il s'agit de conjuguer réalités économiques et vocations artistiques, culturelles et sociales dans le cadre d'une politique publique. L économie d un projet est également celle de son bâti. Qu entend-on par économie de la construction? Quelles conséquences économiques les politiques d ordre environnemental peuvent-elles avoir sur ce type d ouvrage? 1 ère journée : pendant cette journée, Grégory Jurado va s atteler à positionner le rôle des «acteurs» des musiques dites actuelles dans la triple dimension politique, axiologique et économique afin de mieux appréhender leur environnement sociétal, les enjeux et les problématiques de leur «secteur». Une sorte d approche géopolitique mettant en scène politiques publiques de la culture, industries culturelles et diversité des initiatives. 2 ème journée : dans un premier temps, Gérald Chabaud nous présentera comment le directeur d une SMAC prend en compte la pluralité des économies dans l élaboration d un projet artistique et culturel comme celui de la Cartonnerie. Puis, Michel Ducroux nous rappellera que l économie d un équipement culturel est également celle de son bâti. En d autres termes, comment comprendre et gérer cette économie, qui plus est à l heure du développement durable? Élus, cadres et agents territoriaux. Professionnels du cadre bâti : programmistes, architectes, CAUE, économistes de la construction. Professionnels de l ingénierie culturelle et économique. Acteurs des musiques actuelles : chefs de projet, directeurs ou personnels administratifs 5

6 Les 22 et 23 mars Paris Comment choisir le mode de gestion d un équipement public dédié aux pratiques des musiques actuelles Fabrice Thuriot : juriste, ingénieur d études au Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale (CRDT). Gérald Chabaud : directeur de la Cartonnerie, à Reims. Grégory Jurado : chef de projet SMAC de Charleville-Mézières. Charlotte Donnadieu : directrice de la Nef, à Angoulême. Longtemps ignorés pour ne pas faire injure au monde des arts et de la culture, les modes de gestion font dorénavant partie des réflexions engagées préalablement à la création des équipements culturels. Parmi ces derniers, ceux dédiés aux pratiques des musiques actuelles interpellent. Leur économie se déclinant au pluriel, d une part, et les caractéristiques des pratiques musicales, d autre part, incitent les collectivités locales à privilégier une gestion plus ou moins autonome. Les expériences de gestion conduites ici ou là permettent de mieux appréhender les spécificités de chacune et d en identifier leurs avantages et leurs inconvénients. Mais il ne sera jamais trop répété que chaque situation doit s appréhender dans son contexte local, regroupant à la fois des enjeux de politiques publiques, une «culture maison» en termes de modes de gestion et une histoire mettant en scène nombre d acteurs locaux. 1 ère journée : Fabrice Thuriot dressera un tableau complet sur les modes de gestion possibles et leur mise en œuvre (procédures calendrier). L après-midi, première étude de cas : Grégory Jurado présentera les avantages et les inconvénients du fonctionnement d un lieu de création-répétition, de formation et de diffusion en régie directe. 2 ème journée : deux autres directeurs viendront présenter leur diagnostic sur le mode de gestion et le fonctionnement de leur établissement. Le premier dans le cadre d une régie personnalisée de type EPL (Etablissement Public Local) : La Cartonnerie, à Reims. Le second, dans le cadre d une délégation de service public : La Nef, à Angoulême. Élus, cadres et agents territoriaux. Professionnels de l ingénierie culturelle, programmistes. Acteurs des musiques actuelles : chefs de projet, directeurs ou personnels administratifs, responsables de centres de ressources 6

7 en attente d une nouvelle date La Clef (Saint-Germain-En-Laye) La scénographie des équipements de musiques actuelles : des études initiales jusqu à la mise en œuvre des ouvrages 1 jour I 400 euros Intervenant-formateur Gérard Fleury : architecte-scénographe. A contrario du théâtre, le recours à un scénographe est récent dans les équipements de type SMAC. Ou commence leur intervention du côté de la maîtrise d ouvrage ou auprès de la maîtrise d œuvre? Dans quelles conditions et quelle en est l étendue? Cette journée sera l occasion de signifier et de caractériser les exigences d une scénographie spécifique à ces équipements. C est dans la nouvelle salle de spectacle de la CLEF (à Saint-Germain-En-Laye) que Gérard Fleury accompagné des personnels techniques de ce haut lieu de musiques actuelles nous fera passer d une réflexion théorique à une mise en pratique immédiate. Déroulé de la journée : les rôles du scénographe dans une démarche de construction. Réglementation ERP, volumétrie des SMAC. L organisation spatiale technique et artistique spécifiques. Régies son et lumière. Accueil des publics : debout, assis, assis/debout et modularité de la jauge. Modularité du rapport scène-salle. Machinerie. Serrurerie scénique. Éclairages scéniques. Sonorisation et audiovisuel. Studios de répétition Agents territoriaux. Professionnels du cadre bâti : scénographes, programmistes, architectes. Acteurs des musiques actuelles : directeurs techniques, techniciens son et lumière. 7

8 Bulletin d inscription À retourner à : ACT Service Inscriptions 11, rue des Olivettes BP Nantes Cedex 1 Fax : Participant Nom : Prénom : Fonction : Nom de la structure : Adresse : ac t FORMATIONS E X P E R T S Code postal : Ville : Tél. : Je désire m inscrire sur la/les formation(s) suivante(s) : Initier un projet d équipement de pratiques des musiques actuelles Mettre en place une politique publique dans le domaine des musiques actuelles Choisir le site d implantation pour un équipement de musiques actuelles Équipements publics dédiés aux musiques actuelles : de quelles économies s agit-il? Choisir le mode de gestion d un équipement public dédié aux pratiques de musiques actuelles La scénographie des équipements de musiques actuelles Tarif pour l ensemble des formations : Cachet de l employeur Date : Signature :

FORMATIONS FILIÈRE CULTURELLE

FORMATIONS FILIÈRE CULTURELLE FORMATIONS FILIÈRE CULTURELLE SAISON 2014-2015 Sommaire PHOTOGRAPHIES : ÉRIC DEGUIN ÉDITO... p.3 LES FORMATIONS Stratégie de communication culturelle... p.4 Action culturelle et relations aux publics...

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

E M. Management de la sûreté et de la sécurité. Executive Master. Janvier 2014. 30 jours de formation. Modules de 4 journées / mois.

E M. Management de la sûreté et de la sécurité. Executive Master. Janvier 2014. 30 jours de formation. Modules de 4 journées / mois. S C I E N C E S - P O G R E N O B L E F O R M A T I O N C O N T I N U E E M Executive Master Management de la sûreté et de la sécurité Janvier 2014 30 jours de formation Modules de 4 journées / mois Durée

Plus en détail

SUBVENTION D AIDE AU PROJET DE DIFFUSION DE SPECTACLE VIVANT

SUBVENTION D AIDE AU PROJET DE DIFFUSION DE SPECTACLE VIVANT Les étapes SUBVENTION D AIDE AU PROJET DE DIFFUSION DE SPECTACLE VIVANT 1. Avant de déposer votre demande d aide au projet, vous devez vous assurer que votre projet répond aux critères de recevabilité

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE EXAMEN PROFESSIONNEL TECHNICIEN TERRITORIAL PRINCIPAL DE 1 ère CLASSE

BIBLIOGRAPHIE EXAMEN PROFESSIONNEL TECHNICIEN TERRITORIAL PRINCIPAL DE 1 ère CLASSE Février 2013 BIBLIOGRAPHIE EXAMEN PROFESSIONNEL TECHNICIEN TERRITORIAL PRINCIPAL DE 1 ère CLASSE TEXTES DE REFERENCE Décret n 2010-1357 du 9 novembre 2010 portant statut particulier du cadre d emplois

Plus en détail

I IDENTIFICATION DE LA STRUCTURE :

I IDENTIFICATION DE LA STRUCTURE : EPCC ANJOU-THEATRE 49 Bd du Roi René BP 22155 49021 ANGERS cedex 2 Tél : 02.41.81.41.57 ou 02.41.81.46.38 Tél : 02-41-25-62-60 ou 02-41-25-62-68 www.cg49.fr ou www.culture.cg49.fr FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Ville de SAINT-SULIAC La Ruette Guitton 35 430 SAINT-SULIAC REVISION GENERALE DU P.O.S SOUS FORME DE PLAN LOCAL D'URBANISME 2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Page 1 sur 7 Maître de l'ouvrage : MAIRIE de

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 Cergy-Pontoise REPLAY* D UN ENTRE DEUX À UN TERRITOIRE DU GRAND PARIS : LA PLAINE DE PIERRELAYE BESSANCOURT * Innover, comprendre, inventer, renouveler, régénérer,

Plus en détail

Fiche métiers. Régisseur lumière

Fiche métiers. Régisseur lumière Fiche métiers Régisseur lumière Si vous consultez ce document sur support papier, certains liens n'apparaîtront pas. Pour accéder aux sites resources, nous vous conseillons d'utiliser la version interactive

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES Libellé de l UE (Unité d enseignement) et de l EC (Elément constitutif) SEMESTRE 1 S1 : UE OBLIGATOIRES Management public et stratégie

Plus en détail

NVCC n 3090. Annexe I : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques et de musique classique.

NVCC n 3090. Annexe I : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques et de musique classique. NVCC n 3090 Annexe Annexe VI : Producteurs, diffuseurs, organisateurs occasionnels (y compris les particuliers) de spectacles de bal avec ou sans orchestre Préambule A. Détermination des annexes par secteur

Plus en détail

Livret de stage Canadien: Formulaire d enregistrement de l expérience en architecture

Livret de stage Canadien: Formulaire d enregistrement de l expérience en architecture Livret de stage Canadien: Formulaire d enregistrement de l expérience en architecture Étapes à suivre Lisez attentivement les instructions accompagnant ce formulaire. Ce formulaire doit être soumis à chaque

Plus en détail

La diversification des publics à l Opéra national de Paris

La diversification des publics à l Opéra national de Paris La diversification des publics à l Opéra national de Paris Françoise ROUSSEL * Au moment de son projet, l Opéra Bastille correspondait à une volonté de démocratisation de l Opéra. Dix ans après son ouverture,

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

MASTER CREATION NUMERIQUE - 2014 / 2015

MASTER CREATION NUMERIQUE - 2014 / 2015 FACULTE de LETTRES, LANGUES, ARTS ET SCIENCES HUMAINES DEPARTEMENT ARTS MASTER CREATION NUMERIQUE - 2014 / 2015 Demande d inscription en : 1 ère année 2 ème année NOM : PRENOM : N INE (obligatoire) : Date

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

APPEL A PROJET. Résidence de création des Scènes du Nord Alsace

APPEL A PROJET. Résidence de création des Scènes du Nord Alsace APPEL A PROJET Résidence de création des Scènes du Nord Alsace Espace Rohan Place du Général de Gaulle BP 40055-67701 Saverne Cedex T. +33 (0)3 88 01 80 40 M. contact@espace-rohan.org www.espace-rohan.org

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Gard / Lozère. Formations InterEntreprises. spéciales «territoires» Accompagnement de la personne âgée

Gard / Lozère. Formations InterEntreprises. spéciales «territoires» Accompagnement de la personne âgée Formations InterEntreprises Parcours PROFESSIONNALISANT Accompagnement de la personne âgée spéciales «territoires» 2010 Gard / Lozère Des thématiques spécifiques pour répondre aux besoins des territoires

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Réunion d'information. Session Territoriale. 22 novembre 2010

Réunion d'information. Session Territoriale. 22 novembre 2010 Réunion d information Session Territoriale 22 novembre 2010 17h30 : 18h : Accueil autour d un cocktail Réunion d'information Session territoriale : les enjeux, les objectifs, les bénéfices 19h : Questions

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Signature de chaque membre du groupe, précédé de la mention «Lu et approuvé» :

Signature de chaque membre du groupe, précédé de la mention «Lu et approuvé» : RÈGLEMENT BUZZ BOOSTER SELECTION BRETAGNE 2015 Hip Hop New School 53 Impasse de l Odet 29 000 Quimper contact@hiphopnewschool.com Buzz Booster est le 1er concours entièrement dédié aux artistes Hip Hop

Plus en détail

Création d une Agence Locale de l Énergie

Création d une Agence Locale de l Énergie Création d une Agence Locale de l Énergie Création d une Agence Locale de l Énergie 1 La 1ère Agence Locale de l Énergie en Aquitaine 2 Planning de création 3 Définition du projet 4 Programme européen

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES SALLES MUNICIPALES D HÉRICY Préambule Le présent règlement intérieur s applique aux salles municipales suivantes : - Salle de l Orangerie... 180 personnes debout, 150 assises -

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon

La politique éducative et culturelle de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon de l académie Dispositifs domaine musique Actions 2014-2015 Opéra Grand Avignon Dispositifs d actions proposés en 2014-2015 L action choisie dans les dispositifs d actions proposés par l opéra, est développée

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE VIèmes JEUX DE LA FRANCOPHONIE BEYROUTH, LIBAN 27 SEPTEMBRE 6 OCTOBRE 2009 DOSSIER

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE UITWERKING VAN EEN WIJKMONITORING DIE HET HELE GRONDGEBIED VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Vous avez un projet dans les domaines du spectacle vivant, des arts, des jeux, des sciences pour le jeune public de 0 à 12 ans et pour sa famille? La

Plus en détail

Les étapes traditionnelles de la réalisation d un opéra

Les étapes traditionnelles de la réalisation d un opéra Les étapes traditionnelles de la réalisation d un opéra Dossier pédagogique Département jeune public En deux mots Combien de temps faut-il pour monter un opéra? Quels types de métiers interviennent lors

Plus en détail

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre Département Intercommunalité et territoires 18 mars 2014 Département Administration et gestion communale Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires

Plus en détail

Radioscopie de la gestion des risques au sein du secteur public local. Mai 2007

Radioscopie de la gestion des risques au sein du secteur public local. Mai 2007 Mai 2007 Radioscopie de la gestion des risques au sein du secteur public local Suite à l étude menée en 2005 sur les attentes en matière de gestion des risques des collectivités locales dans l Union Européenne,

Plus en détail

Cahier de charge application cartographie (base de données des acteurs et des lieux culturels)

Cahier de charge application cartographie (base de données des acteurs et des lieux culturels) Cahier de charge application cartographie (base de données des acteurs et des lieu culturels) Page 1 sur 19 TABLE DES MATIERES Cahier de charge application cartographie... 1 (base de données des acteurs

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

MAINS D'ŒUVRES FICHE TECHNIQUE DES ESPACES

MAINS D'ŒUVRES FICHE TECHNIQUE DES ESPACES MAINS D'ŒUVRES FICHE TECHNIQUE DES ESPACES Installé dans l ancien centre social et sportif des usines Ferodo Valeo, bâtiment de 4000m2 sur 4 niveaux, Mains d Œu - vres dispose d une infrastructure permettant

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements.

PATRIMOINE NATUREL ET ÉCOLOGIQUE UNIQUE EN FRANCE. Faites de la Drôme l épicentre de vos événements. Entre Romans et Valence, la capitale stratégique du Sud Rhône Alpes : la Drôme, vous offre de nombreux attraits culturels, historiques et gastronomiques. Un département aux multiples facettes, composées

Plus en détail

Fiche métiers. Constructeur de décors

Fiche métiers. Constructeur de décors Fiche métiers Constructeur de décors Si vous consultez ce document sur support papier, certains liens n'apparaîtront pas. Pour accéder aux sites resources, nous vous conseillons d'utiliser la version interactive

Plus en détail

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat - CS 50502 63178 Aubière Cedex

Plus en détail

Séminaire de formation

Séminaire de formation Séminaire de formation Une initiative proposée par le Centquatre-Paris et l Agence Tertius L APPROCHE (PLURI)TERRITORIALE DU CENTQUATRE-PARIS UNE SEMAINE EN IMMERSION AU CENTQUATRE Le CENTQUATRE-PARIS

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

LE MAIRE ET L INGENIERIE. Mémento à destination des élus pour une aide à la réalisation des projets (aménagement, voirie, espaces publics )

LE MAIRE ET L INGENIERIE. Mémento à destination des élus pour une aide à la réalisation des projets (aménagement, voirie, espaces publics ) LE MAIRE ET L INGENIERIE Mémento à destination des élus pour une aide à la réalisation des projets (aménagement, voirie, espaces publics ) Novembre 2011 Sommaire Introduction...1 I. Rôles et responsabilités

Plus en détail

Identité, posture et «marque personnelle» : créer les conditions de votre Leadership!

Identité, posture et «marque personnelle» : créer les conditions de votre Leadership! Présentation et objectifs Le Leadership, par définition personnel et unique, n est pas pour autant «tombé du ciel». Si certains individus semblent disposer d atouts indéniables, il est toujours le résultat

Plus en détail

Fiche d'inscription au Trempoly organisé par La Gare de Coustellet

Fiche d'inscription au Trempoly organisé par La Gare de Coustellet Fiche d'inscription au Trempoly organisé par La Gare de Coustellet Trempoly, c est le tremplin qui permet à des groupes locaux «amateurs» qui n ont pas (ou peu) l expérience du live de monter sur scène

Plus en détail

Document destiné aux Présidents des associations et dirigeants bénévoles des associations de solidarité

Document destiné aux Présidents des associations et dirigeants bénévoles des associations de solidarité Document destiné aux Présidents des associations et dirigeants bénévoles des associations de solidarité Catalogue de formation des bénévoles associatifs lorrains 2008 Les formations présentées dans ce

Plus en détail

SE FORMER À L UNIVERSITÉ

SE FORMER À L UNIVERSITÉ Semaine d information Pôle Emploi du 15 au 19 Avril 2013 SE FORMER À L UNIVERSITÉ Renseignements et Inscriptions Par téléphone au 3949 Par Internet http://www.pole-emploi.fr/region/languedoc-roussillon

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Direction des Affaires Culturelles Sous-Direction de la Création Artistique BUREAU DE LA MUSIQUE 31, rue des Francs Bourgeois 75188 Paris cedex 04 01 42 76 67 84 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUSIQUE

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Palais des Congrès 1 er étage Les Goudes

Palais des Congrès 1 er étage Les Goudes Palais des Congrès 1 er étage Les Goudes 5 6 7 3 8 2 1 Palais des Congrès Palais des Arts A. Présentation salle Les Goudes Avec une surface de 1045 m 2 sans piliers et une hauteur sous plafond de 6,30

Plus en détail

PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN A PLAINE COMMUNE

PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN A PLAINE COMMUNE PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN A PLAINE COMMUNE (COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE SEINE-SAINT-DENIS) Journée d échange sur les Evaluations d Impact en Santé (EIS) Inpes EHESP - CNFPT 29 janvier 2015 PLAN

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Lucile Manoury Chargée d études, Collège coopératif, Aix-en-Provence Bonjour à tous. Je vais vous faire une présentation un peu théorique

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

INAUGURATION 7,8 & 9 SEPTEMBRE 2012. www.paloma-nimes.fr

INAUGURATION 7,8 & 9 SEPTEMBRE 2012. www.paloma-nimes.fr INAUGURATION 7,8 & 9 SEPTEMBRE 2012 www.paloma-nimes.fr Illustrations Tabas MODE D EMPLOI www.paloma-nimes.fr Avec Paloma, Nîmes Métropole se dote de sa première infrastructure à caractère culturel. Après

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION PREFET DU LOIRET Ce dossier est à adresser DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION - Collectivités ou organisme public maître d'ouvrage - en 2 exemplaires signés au Cabinet du Préfet (dont 1 original) 1 exemplaire

Plus en détail

All Boards Family Association loi 1901 Statuts

All Boards Family Association loi 1901 Statuts Statuts ARTICLE 1: Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts et une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décrêt du 16 Août 1901, ayant pour titre All Boards Family ARTICLE

Plus en détail

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Ce document a comme objectif de présenter le contenu d'un cycle d ateliers de formations à la création d entreprise, spécifique

Plus en détail

VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage

VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage 1/11 Préambule L avenir de la profession repose notamment sur les décisions et les orientations du Conseil supérieur

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

programme des formations 2015

programme des formations 2015 programme des formations 2015 matério, organisme de formation Les formations se déroulent en général au showroom matério au 8 rue Chaptal, Paris 9e. Il nous a toujours semblé important d offrir aux stagiaires

Plus en détail

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS

TNS Behaviour Change. Accompagner les changements de comportement TNS 2014 TNS Accompagner les changements de comportement TNS 2014 Comprendre et accompagner les changements de comportement Inciter et accompagner les changements de comportements des individus est un enjeu fondamental

Plus en détail

OGACA. Les sessions thématiques de l OGACA. 2ème trimestre 2010 Strasbourg. Agence conseil auprès des entreprises culturelles

OGACA. Les sessions thématiques de l OGACA. 2ème trimestre 2010 Strasbourg. Agence conseil auprès des entreprises culturelles OGACA Agence conseil auprès des entreprises culturelles Les sessions thématiques de l OGACA 2ème trimestre 2010 Strasbourg /P2 L Ogaca accompagne depuis 1984 les acteurs culturels régionaux en leur proposant

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant

Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Des consultants forment des consultants Comment créer ma boite de consultant Ce document a comme objectif de présenter le contenu d'un cycle d ateliers de formations à la création d entreprise, spécifique

Plus en détail

FAQ sur le metteur en scène

FAQ sur le metteur en scène FAQ sur le metteur en scène I. LE STATUT SOCIAL DU METTEUR EN SCENE Le metteur en scène est-il juridiquement considéré comme un artiste? Oui. Le droit du travail donne une liste non exhaustive des artistes

Plus en détail

Université d été de l AFORPEL 30 juillet 4 août 2012. La Gestalt et les «état limite» (Borderline)

Université d été de l AFORPEL 30 juillet 4 août 2012. La Gestalt et les «état limite» (Borderline) La Gestalt et les «état limite» (Borderline) Les patients qui souffrent du trouble borderline (plus de 2% de la population active, 10% des consultations externes des médecins psychiatres et 15 à 20% des

Plus en détail

30 ème FESTIVAL NATIONAL DE THEATRE AMATEUR

30 ème FESTIVAL NATIONAL DE THEATRE AMATEUR 30 ème FESTIVAL NATIONAL DE THEATRE AMATEUR DOSSIER D'INSCRIPTION A RETOURNER A AMATHEA avant le 24 mars 2014 SELECTION AUVERGNE les 10 et 11 mai 2014 A l Espace Culturel Les Justes au CENDRE (63 670)

Plus en détail

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le 14 ème Festival de Théâtre Amateur - Marseille 2012 1 L Esprit Fédéral «C est un réflexe naturel de vouloir se rassembler. De l âge des cavernes à la

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

Bourse aux stages. «Une journée dédiée au recrutement de vos futurs stagiaires» Formations de l École Supérieure du Bois

Bourse aux stages. «Une journée dédiée au recrutement de vos futurs stagiaires» Formations de l École Supérieure du Bois Bourse aux stages Formations de l École Supérieure du Bois Jeudi 6 novembre 2014, 13h30 à 18h «Une journée dédiée au recrutement de vos futurs stagiaires» Une journée pour rencontrer vos futurs stagiaires

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

L AVANT SEINE POUR VOS ÉVÉNEMENTS

L AVANT SEINE POUR VOS ÉVÉNEMENTS GUIDE ENTREPRISES 1 L AVANT SEINE POUR VOS ÉVÉNEMENTS POUR VOTRE ENTREPRISE, L AVANT SEINE EST UN LIEU... CENTRAL Un espace au coeur des Hauts-de-Seine, dans le centre-ville de Colombes : à 12 min en train

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE

PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE PROPRIÉTÉ FONCIÈRE ET DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL DURABLE Responsables: S. Nahrath, professeur à l IUKB P. Knoepfel, professeur à l IDHEAP THÉMATIQUE ET OBJECTIFS Depuis la mise en place de la politique

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

FORMULAIRE 2015/2016 DE DEMANDE DE MISE À DISPOSITION D UNE SALLE À L ESPACE LAURE ÉCARD

FORMULAIRE 2015/2016 DE DEMANDE DE MISE À DISPOSITION D UNE SALLE À L ESPACE LAURE ÉCARD FORMULAIRE 2015/2016 DE DEMANDE DE MISE À DISPOSITION D UNE SALLE À L ESPACE LAURE ÉCARD 50 boulevard Saint-Roch - 06300 NICE Ce formulaire est à adresser à : Monsieur le Président du Conseil départemental

Plus en détail

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur avril 2008 Les références européennes pour l auto-évaluation 1 Le processus de Bologne qui vise à créer un espace européen d enseignement

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Jeudi 19 Juin 2014 Novotel Paris Bercy http://www.plmlab.fr/btb10

Jeudi 19 Juin 2014 Novotel Paris Bercy http://www.plmlab.fr/btb10 Journée «Back to basics 10» de l association PLM lab PLM et Ingénierie Concourante Mettre en place une collaboration entre les métiers ; le cas de la mécatronique et autres exemples Jeudi 19 Juin 2014

Plus en détail

HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE. Novembre 2014

HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE. Novembre 2014 HABITER LA FRICHE FRICHE LA BELLE DE MAI PROJET D HABITAT SOCIÉTAL PARTICIPATIF A LA FRICHE Novembre 2014 «Aujourd hui, la reconversion des friches en lieux de culture n est plus une approche expérimentale.

Plus en détail

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET FICHIER CONTACTS STRUCTURES CONSEIL Agence Départementale d'information sur le Logement - ADIL 1, Ch de ronde du Fort Griffon - Entrée C La vocation de l ADIL est d offrir gratuitement aux habitants du

Plus en détail