LE BIG DATA Des enjeux essentiels pour mon entreprise CEEI PROVENCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE BIG DATA Des enjeux essentiels pour mon entreprise CEEI PROVENCE 21.05.2015"

Transcription

1 LE BIG DATA Des enjeux essentiels pour mon entreprise CEEI PROVENCE

2 BIG DATA Pour un juriste, toute la difficulté réside dans la qualification qu on peut donner au BIG DATA car, de cette qualification, dépendront une série de conséquence et surtout un régime juridique. Wikipédia : Les big data, littéralement les «grosses données», ou mégadonnées (recommandé), parfois appelées données massives, désignent des ensembles de données qui deviennent tellement volumineux qu'ils en deviennent difficiles à travailler avec des outils classiques de gestion de base de données ou de gestion de l'information. L'on parle aussi de datamasse en français par similitude avec la biomasse.

3 BIG DATA Donc, pour un juriste le BIG DATA ce sont deux choses : - Des données - Un ensemble qui regroupe ces données Mais, le BIG DATE, les données, ne sont rien sans l analyse Or, cette analyse suppose des OUTILS, (algorithmes, notamment) Le BIG DATA ce sont donc : Des données Un ensemble qui regroupe ces données Des outils pour traiter les données

4 LE BIG DATA Les questions que va se poser le juriste à propos du BIG DATA : - Quelle qualification (par exemple droit de propriété? Bien? etc.) - Quel régime juridique? - Quelle(s) protection(s) et à quelle(s) condition(s)? - Quel régime comptable et fiscal?

5 LE BIG DATA Les volumes qui caractérisent le BIG DATA et la nécesssité de traiter rapidement les données aux fins d analyse supposent également des capacités de stockage et de traitement importantes; Le BIG DATA rime donc souvent avec : Cloud Computing Super calculateur ou partage de ressources Découpage des données via les systèmes de fichiers distribuées (DFS - Distributed files system): les données ne sont plus stockées sur une seule machine car la quantité à stocker est beaucoup trop importante. Les données, les fichiers sont "découpés" en morceaux d'une taille définie et chaque morceau est envoyé sur une machine bien précise utilisant du stockage local (d où le cloud computing) La question de la sécurisation des données ou plutôt du résultat de leur collecte et de l accès aux données est donc un aspect juridique essentiel

6 LE BIG DATA Les données du BIG DATA : Ce sont soit des données structurées, soit des données non structurées, Données structurées : Les données structurées sont celles dont l'ensemble des valeurs possibles est déterminé et connu à l'avance. Par exemple, dans une base de données rassemblant les résultats d'une enquête d'opinion, l'âge ou la catégorie socio-professionnelle des individus interrogés sont des données structurées, car les tranches d'âges ou la liste des catégories socioprofessionnelles possibles sont déterminées a priori. Données non structurées : es réponses libres aux questions ouvertes sont des données non structurées, car ces réponses sont potentiellement toutes différentes et impossibles à catégoriser a priori. Dans une base de données client de mails, l'auteur ou la date sont des données structurées, le corps du message est une donnée non structurée. De façon générale, les données non structurées sont des données textuelles.

7 Extrait du site LE BIG DATA

8 LE BIG DATA La question du caractère structuré ou non de la donnée est a priori sans importance pour le juriste. Seule compte la nature de la donnée et son régime juridique. Les lites de types de données précédentes montrent que les données peuvent être : Des données personnelles, Des données couvertes par un droit de PI (marque ou autre signe distinctif, droit d auteur, voire brevet). Des données «libres» en ce sens qu elles n ont aucune qualification juridique précise.

9 LE BIG DATA En revanche, vont se poser plusieurs questions essentielles pour le juriste (et donc pour l entreprise), à savoir : L appropriation de ces données et notamment la question de savoir si des droits de propriété intellectuelle peuvent empêcher la collecte et le traitement des données Le traitement des données La contractualisation de l accès aux données et aux résultats du traitement

10 LE BIG DATA L appropriation des données : Cela pose la question d un éventuel droit de propriété sur les données. Or, il n y a pas de véritable droit de propriété sur les données, Nous ne sommes pas propriétaires de nos données, même des données personnelles, sauf exception pour ce qui concerne la propriété intellectuelle qui peut s appliquer à certaines données. Cela ne veut pas dire pour autant que nous n ayons pas un certain pouvoir ou contrôle sur ces données. Par exemple : On ne peut utiliser sans précautions, ni surtout autorisation des données personnelles, On ne peut accéder sans autorisation à une base de données (au sens juridique du terme), même si les données qu elle contient ne sont pas protégées en elle-même.

11 LE BIG DATA Il existe donc des données privées, qui concernent des personnes physiques ou morales de droit privé (un individu, une entreprise) et qui peuvent être protégées par certains droits : Droits de propriété intellectuelle, notamment droit des producteurs de bases de données ( Directive du 11 mars 1996 sur les bases de données transposée en France par la loi n du 1 juillet 1998 concernant la protection juridique des bases de données), droit d auteur etc, Droit des données personnelles (loi informatique et liberté, Directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil, du 24 octobre 1995 relative à la protection des personnes physiques à l égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données) Et des données publiques, qui peuvent être accessibles sous certaines conditions dans le cadre de ce qu on appelle l open data (il faut vérifier les conditions d accès et d exploitation de la licence) Attention, les données accessibles en creative commons ne sont pas nécessairement réutilisables ni «appropriables» dans le cadre du BIG DATA,

12 BIG DATA Le traitement des données collectées : La liberté dont jouira l opérateur BIG DATA dépendra clairement de la nature des données collectées. Pour les données personnelles, la plus grande vigilance s impose. Les personnes concernées ont des droits. Elles doivent être informées de la nature et de la finalité du traitement envisagé et y consentir. Elles ont en outre un droit d accès, de vérification et de rectification ou de suppression de leurs données. En outre, il existe des règles relatives à la proportionnalité du temps de conservation des données au regard de la finalité du traitement qaui doivent être scrupuleusement respectées,

13 BIG DATA Le traitement des données collectées (suite) : Existent également des réglementations spécifiques concernant certains secteurs d activités tels que la banque, les assurances, la défense nationale, certaines données commerciales sensibles etc. Ces données sont souvent confidentielles ou couvertes par un strict secret ne pouvant être levé que sous des conditions précises. La collecte et le traitement de ces données peuvent s avérer difficiles, voire impossibles.

14 BIG DATA La contractualisation : La contractualisation est une question qui ne saurait être ttraitée de façon générique, Le recours au contrat et le choix du type de contrat dépend de la relation avec les partenaires et de la finalité du contrat. Certains types de contrats peuvent se trouver intéressés par la question du BIG DATA : cloud computing, hébergement /stockage de données, licences de bases de données, contrats de prestations de services, accords de consortium, yeld management (ou contrat de «gestion rendement». C est un système de gestion des capacités disponibles telles des chambres en hôtellerie ou des sièges dans le transport aérien, ou autres données qui a pour objectif l'optimisation du chiffre d'affaires) Le Yeld management «identifie des segments de marché, en évalue les potentialités et fixe des prix. Il crée des règles de réduction de tarifs et de déplacement pour établir un processus avancé de réservation. Il en contrôle l efficacité et la mise en œuvre. Il assure la gestion de la capacité disponible par une tarification et une offre de services adaptées à la spécificité de chaque segment identifié» (Alain Capiez, professeur à l'université d'angers)

15 BIG DATA Peut-on envisager des protections pour les opérateurs du BIG DATA? La réponse est affirmative. La première protection est celle de la sanction du paraistisme économique qui viendra sanctionner toute personne qui profitera indûment des investissements d un tiers, même non directement concurrent La concurrence déloyale, bien sûr. La protection par le droit pénal contre toute intrusion, maintien dans un système de traitement automatisé de données. La protection par le savoir-faire, voire plus généralement par le secret d affaires. La protection par les droits de propriété intellectuelle.

16 BIG DATA Objet Droit / condition de protection Titulaire Prérogatives (actes interdits aux tiers) structure de la base données logiciel invention mise en œuvre par ordinateur droit d auteur le créateur de cette structure si le choix ou la disposition des (pas de transfert automatique à matières, constituent une création l employeur) intellectuelle droit sui generis si l'obtention, la vérification ou la présentation des données (mais non leur création) résulte d un investissement substantiel droit d auteur si c est une création intellectuelle propre à son auteur brevet notamment si contribution technique à l état de la technique le producteur de la base l'auteur du logiciel, mais droits dévolus à l employeur si le créateur est salarié et agit dans le cadre de ses fonctions déposant du brevet [avec régime spécifique des inventions de salariés] reproduction transformation, distribution au public communication, exposition ou représentation extraction et/ou réutilisation de la totalité ou d'une partie substantielle, évaluée de façon qualitative ou quantitative extraction et/ou réutilisation répétées et systématiques de parties non substantielles du contenu reproduction traduction, adaptation, arrangement et toute autre transformation distribution (avec exceptions spécifiques) fabrication, offre, commercialisation, utilisation, importation, détention à ces fins du produit breveté ou du produit obtenu directement par le procédé breveté utilisation en connaissance de cause du procédé breveté ;

17 BIG DATA MERCI DE VOTRE ATTENTION DES QUESTIONS? Jean-Pierre GASNIER Avocat spécialiste en droit de l informatique et des technologies de la communication, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle Cabinet AKHEOS Le Ponant Littoral Bât E 7, avenue André Roussin Marseille

18 PRESENTATION DU CABINET AKHEOS ET DU PROGRAMME AKHEOS LAB PRESENTATION DU CABINET AKHEOS ET DU PROGRAMME AKHEOS LAB

19 NOTRE CABINET Créé en 2012 par Maitres Jean-Pierre GASNIER, Alexandra BEHAR et Alexandre TSOREKAS, AKHEOS est un Cabinet d Avocats spécialisé en droit des affaires. Ses associés, tous issus de grands cabinets (big four) et chacun spécialisé dans un domaine de compétence particulier, ont fait le choix d une structure à taille humaine, proche de ses clients et garante de l esprit qui anime les fondateurs. Pour plus d infos : 19

20 DES COMPETENCES GENERALES EN DROIT DES AFFAIRES Les équipes d AKHEOS sont spécialisées avec des compétences reconnues en matière de : Droit des sociétés Droit des organismes sans but lucratif Droit de la propriété intellectuelle et des technologies de l information Droit de la concurrence et de la distribution Assistance devant les juridictions étatiques ou arbitrales Droit du patrimoine et fiscalité CEEI Présentation AKHEOS LAB 20

21 PROPRIETE INTELLECTUELLE INFORMATIQUE - NTIC Les équipes d AKHEOS, sous la supervision de Maître Jean-Pierre GASNIER sont spécialisées avec des compétences reconnues en matière de : Propriété Intellectuelle o Recherche d antériorités et dépôts de marques o Audits de portefeuille de droits de propriété intellectuelle o Contrats de cession ou de concession de droits de propriété intellectuelle o Assistance à la mise en application de la loi informatique et libertés o Suivi des projets informatique (intégration, infogérance, maintenance, etc.) o Assistance devant les offices et les tribunaux CEEI Présentation AKHEOS LAB 21

22 PROPRIETE INTELLECTUELLE - INFORMATIQUE NTIC Concurrence distribution o Assistance à la mise en place des réseaux et accords de distribution o Audit de contrats et des pratiques au regard du droit de la concurrence o Réglementation (clauses abusives, information des consommateurs, publicité trompeuse, etc.) o Rédaction de contrats commerciaux o Assistance devant les autorités de la concurrence et les tribunaux CEEI Présentation AKHEOS LAB 22

23 INGENIERIE DES SOCIETES En droit des sociétés, sous la supervision de Maître Alexandra BEHAR, le Cabinet AKHEOS prend en charge quotidiennement les opérations suivantes : Cessions et acquisitions Opérations sur capital, émission de valeurs mobilières Opérations de restructurations, fusions, scissions, apports partiels d actifs Statut et responsabilité des dirigeants Gouvernance Gestion des relations intra-groupes Coopérations inter-entreprises Intéressement des dirigeants et des salariés à la détention du capital CEEI Présentation AKHEOS LAB 23

24 CAPITAL INVESTISSEMENT Notre Cabinet est également sollicité, dans le prolongement de sa spécialisation en droit des sociétés, dans le cadre d opérations de capitalisation : Conseil aux entreprises souhaitant ouvrir leur capital et aux managers participant à des opérations de LBO Audits Structuration juridique et fiscale des opérations Protection des actionnaires et organisation des relations Gestion de la sortie des investisseurs Management package CEEI Présentation AKHEOS LAB 24

25 ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Convaincu de la place grandissante des OSBL dans la vie citoyenne et économique, le Cabinet AKHEOS a développé une expertise particulière en matière de création et d accompagnement des organismes sans but lucratifs (OSBL) : Associations Fonds de dotation Mécénat d entreprise Notre Cabinet est à ce titre régulièrement associé à des études concernant les relations entre entreprises privées et OSBL (subventions, mécénat, contrats de partenariat ) CEEI Présentation AKHEOS LAB 25

26 REGLEMENT DES CONTENTIEUX Sous la supervision de Maître Alexandre TSOREKAS, notre Cabinet prend en charge Litiges commerciaux Manquements contractuels, rupture abusive des relations commerciales, concurrence déloyale ou parasitaire, AKHEOS assiste ses clients de la phase précontentieuse jusqu à l exécution des décisions de justice. Procédures collectives Conciliation, mandat ad hoc, redressement et liquidation judiciaire AKHEOS assiste ses clients dans le cadre de ces procédures impactant directement la pérennité de l entreprise. Droit pénal des affaires Défense de l entreprise et de ses dirigeants devant les juridictions correctionnelles et criminelles, AKHEOS a développé une compétence particulière en matière d abus de biens sociaux et d infractions pénales. AKHEOS assiste ses clients, principalement des dirigeants sociaux et des personnes morales, devant les juridictions d instruction et de jugement et devant les commissions d infraction fiscales CEEI Présentation AKHEOS LAB 26

27 CONTACT Alexandra BEHAR Alexandra BEHAR exerce la profession d avocat depuis Elle a fait ses études à la faculté de droit et des sciences politiques d Aix en Provence. Diplômée de l Institut de Droit des Affaires d Aix en Provence (DESS et DJCE, droit des affaires internationales, DEA droit des affaires), elle est également diplômée de la faculté de Cambridge. Elle enseigne depuis 2009 le droit des sociétés à l Ecole des Avocats du Sud Est et intervient également à l Ecole Centrale, Par ailleurs, elle participe à la Commission Droit de l Entreprise de l Ordre des Avocats au Barreau de Marseille. Avant de créer le cabinet AKHEOS, elle a exercé le droit des sociétés au sein de plusieurs grands cabinets tant en France qu à l étranger. Elle est spécialisée en droit des sociétés et consacre l essentiel de son activité à l accompagnement de ses clients dans le développement de leurs structures, leurs opérations de restructuration et les cessions d entreprises. Alexandra BEHAR Avocat Associé AKHEOS Le Ponant Littoral Bâtiment E 7, Avenue André Roussin Marseille Tél : / Fax : / Skype : akheosavocats CEEI Présentation AKHEOS LAB 27

28 CONTACT Jean-Pierre GASNIER Après des études à la Faculté de Droit et de Sciences Politiques d Aix en Provence, Jean- Pierre GASNIER s est consacré à la profession d avocat qu il exerce depuis Il est spécialiste de droit de la propriété intellectuelle et des nouvelles technologies, de l informatique et de la communication. Professeur associé au sein de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques d Aix en Provence, il enseigne notamment dans les Masters 2 de Propriété Intellectuelle et dirige la Chaire Innovation et Brevets. Il intervient également au sein du CUERPI de Grenoble, du Master 2 de Propriété Intellectuelle de Lyon 2, du Certificat de Propriété Intellectuelle du DJCE de Montpellier, ainsi que dans le Mastère spécialisé de l ENSAM, Arts et Métiers Paritech «Management Stratégique du Changement par l Innovation» et auprès de l Ecole Centrale Marseille. Avant de créer le cabinet AKHEOS, il a occupé des postes à responsabilité au sein de plusieurs grands cabinets, nationaux et internationaux, notamment comme responsable du département propriété intellectuelle et technologies de l information. Il intervient plus particulièrement dans les domaines du droit de l informatique, du droit des brevets, des accords de transfert de technologie et des accords de consortium. Sa pratique régulière en matière de négociation de contrats internationaux permet d assurer à ses clients un accompagnement efficace dans la conduite de leurs projets. Jean-Pierre GASNIER Avocat Associé AKHEOS Le Ponant Littoral Bâtiment E 7, Avenue André Roussin Marseille Tél : / Fax : / Skype : akheosavocats CEEI Présentation AKHEOS LAB 28

29 CONTACT Alexandre TSOREKAS Alexandre TSOREKAS est titulaire d un DESS Droit des Créations Immatérielles et Nouvelles Technologies, obtenu en 2005 à l Université Paul Cézanne (Aixen-Provence) au sein de l Institut de Droit des Affaires (IDA). Il est également titulaire d un Diplôme Universitaire de Droit Comparé de l Université de Manchester. Inscrit au Barreau de Marseille depuis 2010, il a débuté sa carrière au sein du département Règlement des Contentieux du cabinet FIDAL (Direction Régionale Méditerranée). Spécialiste de la gestion des contentieux liés au droit des affaires, il prend notamment en charge les problématiques commerciales et contractuelles, et assiste les entreprises dans le cadre des procédures collectives. Alexandre TSOREKAS Avocat Associé AKHEOS Le Ponant Littoral Bâtiment E 7, Avenue André Roussin Marseille Tél : / Fax : / Skype : akheosavocats CEEI Présentation AKHEOS LAB 29

30 AKHEOS LAB ET LE PROGRAMME AKHEOS LAB QU EST-CE QUE C EST?

31 AKHEOS LAB UN OUTIL POUR ACCOMPAGNER LES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 1. Pourquoi AKHEOS LAB? 1.1. Un constat - Les jeunes entreprises ont un important besoin d accompagnement juridique sans nécessairement disposer de la trésorerie leur permettant d y répondre - Contrairement à ce qui existe pour les particuliers, il n existe pas d équivalent de l AJ pour les entreprises 1.2. Une évidence - Pour bien bâtir son projet, il faut instaurer une relation pérenne avec ses conseils 1.3. Une volonté - Nos associés s engagent dans le développement économique de la région - Notre réseau et notre connaissance des mécanismes de private equity et IP/IT doivent également être au service des plus jeunes projets innovants CEEI Présentation AKHEOS LAB 31

32 AKHEOS LAB UN OUTIL POUR ACCOMPAGNER LES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 1. Pourquoi AKHEOS LAB? 1.4. Un engagement RSE - Notre Cabinet a mis en œuvre une démarche RSE impliquant toutes ses équipes. - Cette démarche couvre les dimensions : sociale, environnementale et sociétale portée par AKHEOS LAB 1.5. Une activité pro bono - Le pro bono, inspiré directement de la pratique anglo-saxonne est déjà le support de la démarche RSE de certains grands cabinets outre-atlantique - Il s inscrit en outre naturellement dans la tradition française de l engagement des Avocats et nos instances représentatives travaillent sur la question et encouragent ces initiatives CEEI Présentation AKHEOS LAB 32

33 AKHEOS LAB UN OUTIL POUR ACCOMPAGNER LES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 2. AKHEOS LAB, comment ça marche? 2.1. Un programme d accompagnement juridique - Pour répondre aux grandes questions de la phase d amorçage - Pour bien préparer ses levées de fonds 2.2. Réservé aux entreprises innovantes 2.3. Jusqu à deux années d existence après immatriculation CEEI Présentation AKHEOS LAB 33

34 AKHEOS LAB UN OUTIL POUR ACCOMPAGNER LES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 2. AKHEOS LAB, comment ça marche? Et en pratique? - Un formulaire en ligne pour postuler - Une première sélection sur dossier - Un entretien avec l un de nos associés - Une charte éthique garantissant le fonctionnement du dispositif - Un agrément dans le cadre du programme vous garantissant des conditions tarifaires spécifiques pendant 2 ans 2.5. et à l issue des 2 ans? - Ce programme est conçu comme un open source! - Chacun enrichira l avenir de AKHEOS LAB : comité des anciens, réunions d information, parrainage - Par ailleurs nous réfléchissons à des solutions permettant de poursuivre l accompagnement des entreprises au-delà de la phase d amorçage dans un cadre dédié CEEI Présentation AKHEOS LAB 34

35 BIG DATA MERCI DE VOTRE ATTENTION Jean-Pierre GASNIER Avocat spécialiste en droit de l informatique et des technologies de la communication, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle Cabinet AKHEOS Le Ponant Littoral Bât E 7, avenue André Roussin Marseille

Dillenschneider Favaro & Associés

Dillenschneider Favaro & Associés Dillenschneider Favaro & Associés cabinet d avocats paris luxembourg une histoire commune Des expériences professionnelles différentes et des expertises complémentaires ont fondé une histoire commune quand

Plus en détail

SEH LEGAL Le Droit de voir plus loin

SEH LEGAL Le Droit de voir plus loin SEH LEGAL Le Droit de voir plus loin Corporate finance, restructuration et contentieux SEH LEGAL : histoire et présentation du cabinet En octobre 2010, Sandra Esquiva-Hesse, inscrite aux Barreaux de New

Plus en détail

DOSSIER DOM-TOM DEFISCALISATION. Proposition d assistance pour la défense du collectif de victimes

DOSSIER DOM-TOM DEFISCALISATION. Proposition d assistance pour la défense du collectif de victimes DOSSIER DOM-TOM DEFISCALISATION Proposition d assistance pour la défense du collectif de victimes 1 Présentation du Cabinet 2 FIDAL : le plus grand cabinet d avocats français Fidal en un clin d oeil Date

Plus en détail

A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL

A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL A J C AVOCATS JURISCONSEIL SOCIÉTÉ D AVOCATS INTER BARREAUX CONSEIL FISCAL, JURIDIQUE ET SOCIAL LE PARTENAIRE QUOTIDIEN ET PRIVILÉGIÉ DE LA PERFORMANCE DE VOTRE ENTREPRISE NOTRE CABINET Fruit de l évolution

Plus en détail

DEGROUX BRUGÈRE & ASSOCIÉS

DEGROUX BRUGÈRE & ASSOCIÉS D B A DEGROUX BRUGÈRE & ASSOCIÉS SOCIÉTÉ D AVOCATS - LAW FIRM UN ENGAGEMENT FORT AUX CÔTÉS DE NOS CLIENTS Notre Cabinet est le conseil privilégié d une importante clientèle privée de particuliers, investisseurs,

Plus en détail

Certificat d Etudes Spécialisées 2015 PROPRIETE INTELLECTUELLE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

Certificat d Etudes Spécialisées 2015 PROPRIETE INTELLECTUELLE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Certificat d Etudes Spécialisées 2015 PROPRIETE INTELLECTUELLE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Sous la direction de : Faculté de Droit et de Science Politique Christian LE STANC Professeur des Universités Jacques

Plus en détail

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques

Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Atelier EBG - mardi 16 mars 2010 Les bases de données clients dans le cadre du commerce B2B : Quelques aspects juridiques Cathie-Rosalie JOLY Avocat au barreau de Paris Docteur en droit Cabinet ULYS http://www.ulys.net

Plus en détail

Un savoir faire juridique dans le domaine agricole

Un savoir faire juridique dans le domaine agricole AVOCATS A LA COUR Alinea, Avocats à la Cour propose aux acteurs des filières agricole et agroalimentaire, collectifs comme indépendants, un conseil et une assistance juridique sur mesure. Depuis 2006,

Plus en détail

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS ALTANA CABINET D AVOCATS Le BIG DATA Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN logo Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation 1 1 Introduction Sources du Big Data

Plus en détail

Master 2 Professionnel Droit des affaires Spécialité : INGENIERIE DES SOCIETES

Master 2 Professionnel Droit des affaires Spécialité : INGENIERIE DES SOCIETES Master 2 Professionnel Droit des affaires Spécialité : INGENIERIE DES SOCIETES Direction David Bosco et Bastien Brignon PRESENTATION GENERALE Descriptif - Objectifs Le Master professionnel Ingénierie des

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

20123 Milan Via Gonzaga 7 Tél. : + 39 02 80 54 649 Fax : + 39 02 80 54 679

20123 Milan Via Gonzaga 7 Tél. : + 39 02 80 54 649 Fax : + 39 02 80 54 679 ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES SUR LE MARCHE ITALIEN 75017 Paris 121, avenue de Villiers Tél. : + 33 (0)1 53 93 93 00 Fax : + 33 (0)1 45 63 20 06 20123 Milan Via Gonzaga 7 Tél. : + 39 02 80 54 649 Fax

Plus en détail

Commercial - Sociétés - Social - Fiscal - Environnement - Contentieux

Commercial - Sociétés - Social - Fiscal - Environnement - Contentieux Commercial - Sociétés - Social - Fiscal - Environnement - Contentieux Qui sommes-nous : Cabinet leader du Grand Est 40 ans d expérience au service des entreprises et des dirigeants Une connaissance du

Plus en détail

Big Data: les enjeux juridiques

Big Data: les enjeux juridiques Big Data: les enjeux juridiques J O S Q U I N L O U V I E R, A V O C A T S C P L E C L E R E & L O U V I E R J O U R N É E R N B «BIG D A T A» C L U S T R N U M E R I Q U E 2 8 / 0 4 / 2 0 1 5 INTRODUCTION

Plus en détail

informatique internet télécommunications

informatique internet télécommunications informatique internet télécommunications mettre le Droit au DiaPason De l entreprise le cabinet Secteurs d activité informatique industrie Distribution edition, média santé médico-social services À la

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

DES CONSEILS STRATEGIQUES, DES SOLUTIONS CREATIVES STRATEGIC CONSULTING, CREATIVE SOLUTIONS

DES CONSEILS STRATEGIQUES, DES SOLUTIONS CREATIVES STRATEGIC CONSULTING, CREATIVE SOLUTIONS DES CONSEILS STRATEGIQUES, DES SOLUTIONS CREATIVES STRATEGIC CONSULTING, CREATIVE SOLUTIONS Notre expertise au service de la strategie de l entreprise Godet Gaillard Solle Maraux & Associés assiste, conseille

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE : VALORISER LE VOTRE

NOTRE SAVOIR-FAIRE : VALORISER LE VOTRE NOTRE SAVOIR-FAIRE : VALORISER LE VOTRE FRANCE Créer, améliorer, développer, défendre votre réseau de distribution 32 réseaux de distribution créés en 2013 Aide au choix des stratégies contractuelles de

Plus en détail

Règles du concours de startups PulseContest

Règles du concours de startups PulseContest Règles du concours de startups PulseContest Article 1. Organisation Le présent concours est organisé par l Association La Cuisine du Web et la société Huawei France afin de soutenir l innovation et l entreprenariat

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

Réutilisation d informations publiques provenant des Archives départementales de Saône-et-Loire

Réutilisation d informations publiques provenant des Archives départementales de Saône-et-Loire Réutilisation d informations publiques provenant des Archives départementales de Saône-et-Loire Contrat de licence de type ODbL (Open Database Licence) n.. Entre : Le Département de Saône-et-Loire, représenté

Plus en détail

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE

Atelier CCI Innovation TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE TECHNIQUE CONTRACTUELLE ET RECHERCHE-DÉVELOPPEMENT LA COMMUNICATION DU SAVOIR-FAIRE Jeudi 25 juin 2015 Agnès Robin Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier Equipe de Recherche Créations

Plus en détail

Contrats commerciaux Contrats de distribution, d agence, de franchise, de coopération, de recherche et développement, de licence.

Contrats commerciaux Contrats de distribution, d agence, de franchise, de coopération, de recherche et développement, de licence. 1996. Quatre avocats issus d un cabinet international de premier plan s associent pour créer leur propre cabinet BMG Avocats, spécialisé dans le droit des affaires. Le cabinet dispose aujourd hui de bureaux

Plus en détail

De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer. Présentation DAJ - 27 mars 2007

De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer. Présentation DAJ - 27 mars 2007 De la collecte à son intégration : la vie juridique de la donnée e scientifique à l Ifremer 1 INTRODUCTION La «donnée» est un terme qui n a pas de définition unique s imposant à tous Son contenu, sa nature

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org

Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Licence ODbL (Open Database Licence) - IdéesLibres.org Stipulations liminaires La licence ODbL (Open Database License) est un contrat de licence ayant pour objet d autoriser les utilisateurs à partager,

Plus en détail

LANGER-NETTER-ADLER AVOCATS AUX BARREAUX DE PARIS ET GENEVE SAVOIR. FAIRE.

LANGER-NETTER-ADLER AVOCATS AUX BARREAUX DE PARIS ET GENEVE SAVOIR. FAIRE. Langer-Netter-Adler AVOCATS AUX BARREAUX DE PARIS ET GENEVE SAVOIR. FAIRE. Accueil Fondateur RENÉE LANGER-NETTER SAVOIR-FAIRE Le cabinet LNA a été créé en 1970 par Renée Langer-Netter, titulaire d un certificat

Plus en détail

Le fonctionnement du CHSCT

Le fonctionnement du CHSCT Le fonctionnement du CHSCT La personnalité civile du CHSCT La qualité à agir du CHSCT La capacité d ester en justice La prise en charge des frais de justice La capacité d acquérir et de contracter La responsabilité

Plus en détail

Maître Laetitia CANTOIS AVOCAT au Barreau de Caen 6 rue Samuel Bochard 14000 CAEN Tel : 02,31,23,96,26 Port : 06,87,193,293 Fax : 02,31,23,96,26 Site

Maître Laetitia CANTOIS AVOCAT au Barreau de Caen 6 rue Samuel Bochard 14000 CAEN Tel : 02,31,23,96,26 Port : 06,87,193,293 Fax : 02,31,23,96,26 Site Maître Laetitia CANTOIS AVOCAT au Barreau de Caen 6 rue Samuel Bochard 14000 CAEN Tel : 02,31,23,96,26 Port : 06,87,193,293 Fax : 02,31,23,96,26 Site internet: www,avocat-cantois,fr Mail : avocat_cantois@yahoo.fr

Plus en détail

9 modules de 1 à 3 jours Titre du stage Nb. jours Dates Page. 2 27 et 28 mars. Le droit des marques, des noms de domaine et des dessins et modèles

9 modules de 1 à 3 jours Titre du stage Nb. jours Dates Page. 2 27 et 28 mars. Le droit des marques, des noms de domaine et des dessins et modèles www.paulroubier.com CALENDRIER 01 9 modules de 1 à jours Titre du stage Nb. jours Dates Page 1 La brevetabilité 15, 16 et 17 janvier L obtention du brevet 5,6 et 7 février 4 Les droits conférés par le

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

Le Réseau Social d Entreprise (RSE)

Le Réseau Social d Entreprise (RSE) ALTANA CABINET D AVOCATS Le Réseau Social d Entreprise (RSE) Maîtriser les risques de ce nouvel outil numérique d entreprise et déterminer sa stratégie digitale Claire BERNIER Document confidentiel Ne

Plus en détail

Big Data? Big responsabilités! Paul-Olivier Gibert Digital Ethics

Big Data? Big responsabilités! Paul-Olivier Gibert Digital Ethics Big Data? Big responsabilités! Paul-Olivier Gibert Digital Ethics Big data le Buzz Le Big Data? Tout le monde en parle sans trop savoir ce qu il signifie. Les médias high-tech en font la nouvelle panacée,

Plus en détail

Ingénieur Jurisprudences Constantes 2003 2013

Ingénieur Jurisprudences Constantes 2003 2013 Ingénieur Jurisprudences Constantes 2003 2013 Conseil d Etat et Tribunaux Administratifs Les décisions de justice ci-dessous concernent des recours formulés à l encontre de décisions défavorables de la

Plus en détail

Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information

Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information Revue d actualité juridique de la sécurité du Système d information Me Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 16 mars 2011 THÈMES ABORDÉS : 1. Cloud computing : les limites juridiques de l

Plus en détail

Ressources APIE. Réutilisation des informations publiques, bases de données et marchés publics. de l immatériel. Cahier pratique.

Ressources APIE. Réutilisation des informations publiques, bases de données et marchés publics. de l immatériel. Cahier pratique. Ressources de l immatériel APIE Agence du patrimoine immatériel de l état Réutilisation des informations publiques, bases de données et marchés publics En bref La majorité des informations publiques détenues

Plus en détail

PRÉSENTATION. Sciences Po Aix et Institut Masnaoui lancent une formation continue diplômante pour dirigeants et cadres exécutifs

PRÉSENTATION. Sciences Po Aix et Institut Masnaoui lancent une formation continue diplômante pour dirigeants et cadres exécutifs PRÉSENTATION Sciences Po Aix et Institut Masnaoui lancent une formation continue diplômante pour dirigeants et cadres exécutifs Aider à asseoir et généraliser un nouveau mode de gouvernance des organismes

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Vous vous engagez à ne pas perturber ou tenter de perturber le bon fonctionnement des sites;

Vous vous engagez à ne pas perturber ou tenter de perturber le bon fonctionnement des sites; Conditions d'utilisation Introduction: La simple utilisation et/ou consultation de ce Site implique, de façon automatique et inconditionnelle, votre acceptation pleine et entière de l'ensemble des présentes

Plus en détail

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT

CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT CONVENTION REGISTRE - BUREAU D ENREGISTREMENT Entre les soussignés : L Agence Tunisienne d Internet, sise à 13, avenue Jugurtha 1002 Tunis, Tunisie, Matricule Fiscal n 539698L/A/M000 et représentée par

Plus en détail

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING SALON MED-IT CASABLANCA 13-15.11.2012 POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet

Plus en détail

Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3. Année universitaire 2007-2008 DOSSIER PEDAGOGIQUE DU MASTER 2 «DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE»

Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3. Année universitaire 2007-2008 DOSSIER PEDAGOGIQUE DU MASTER 2 «DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE» Faculté de droit de l Université Jean Moulin Lyon 3 Année universitaire 2007-2008 MASTER : DROIT DES AFFAIRES MASTER 2 : DROIT ET INGENIERIE FINANCIERE Directrice : Madame S. DANA-DEMARET DOSSIER PEDAGOGIQUE

Plus en détail

LES LOIS ANTI-CORRUPTION

LES LOIS ANTI-CORRUPTION LES LOIS ANTI-CORRUPTION UNE APPROCHE COMPARÉE EN DROIT FRANCAIS ET EN DROIT ANGLAIS 15 Janvier 2013 Dr. Nathalie Moreno Partner, Avocat et Solicitor Technology Laurie-Anne Ancenys Avocat et Solicitor,

Plus en détail

LISTE DES DIPLOMES REQUIS Recrutement des Inspecteurs du recouvrement 50 e promotion

LISTE DES DIPLOMES REQUIS Recrutement des Inspecteurs du recouvrement 50 e promotion LISTE DES DIPLOMES REQUIS Recrutement des Inspecteurs du recouvrement 50 e promotion Les URSSAF recrutent dans les filières administration et gestion des entreprises, comptabilité, droit et ressources

Plus en détail

Paetzold Associés. 18 rue de Tilsitt 75017 Paris +33 (0) 1 43 18 18 20

Paetzold Associés. 18 rue de Tilsitt 75017 Paris +33 (0) 1 43 18 18 20 18 rue de Tilsitt 75017 Paris +33 (0) 1 43 18 18 20 Paetzold Associés S O C I É T É D A V O C A T S Paetzold Associés : cabinet d avocats en droit des affaires et en droit social. Depuis plus de 25 ans,

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Quel cadre légal pour l exploitation des «Big data»? Jean-François Forgeron

Quel cadre légal pour l exploitation des «Big data»? Jean-François Forgeron Quel cadre légal pour l exploitation des «Big data»? Jean-François Forgeron 1 Copyright Lexing 2012 1 Plan 1. Présentation 2. Les données 3. Les traitements 4. Les engagements 2 Copyright Lexing 2012 2

Plus en détail

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine

Article 1. Enregistrement d un nom de domaine Conditions Générales d Utilisation du Service «Nom de domaine pro» Les présentes Conditions Générales d Utilisation ont pour objet de définir les conditions dans lesquelles le Relais Internet, département

Plus en détail

irigeants d entreprises

irigeants d entreprises esponsabilité personnelle des irigeants d entreprises Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site

Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site Condition générales d'utilisation sur le site et pour toute prestation gratuite sur le site CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE SOMMAIRE ARTICLE 1 : DEFINITION ARTICLE 2 : PRESENTATION ARTICLE 3

Plus en détail

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES BAREME INDICATIF DES HONORAIRES Tarifs applicables à compter du 01/01/2014 Maitre MAIRET Christophe Avocat 1 Sommaire Notice du barème p.03 Consultations et postulations p.04 Droit Civil p.05 Droit du

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés LES OUTILS Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés SEPTEMBRE 2011 QUE FAUT-IL DÉCLARER? Tous les fichiers informatiques contenant des données à caractère personnel sont soumis à la Loi Informatique

Plus en détail

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique Protection des Systèmes d Information: Aspects Juridiques Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Introduction La décentralisation des

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE. www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études La sortie de cette formation est l insertion professionnelle même si une poursuite d études en M2 recherche en Sciences de Gestion et/ou en thèse peut être envisagée. insertion professionnelle

Plus en détail

Règlement jeu concours gratuit sans obligation d achat «Opération VIP Partouche Poker tour»

Règlement jeu concours gratuit sans obligation d achat «Opération VIP Partouche Poker tour» Règlement jeu concours gratuit sans obligation d achat «Opération VIP Partouche Poker tour» Toute personne qui participe au jeu accepte sans réserve l intégralité des clauses contenues au présent règlement.

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

Réseau d Experts Séniors sur Paris, Lyon, région PACA depuis 2003,

Réseau d Experts Séniors sur Paris, Lyon, région PACA depuis 2003, Réseau d Experts Séniors sur Paris, Lyon, région PACA depuis 2003, Consultants, Formateurs et Coachs accrédités par la Fédération Internationale de Coaching en accompagnement à la Conduite du Changement

Plus en détail

Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle. local partner for global players

Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle. local partner for global players Protection des données, Technologie, Médias et Propriété intellectuelle Introduction 3 Compétences TMT 4 Sphère privée et Protection des données 4 E-réputation 4 E-commerce 5 Informatique 5 Télécommunications

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

Délibération n 2010-207 du 27 septembre 2010

Délibération n 2010-207 du 27 septembre 2010 Délibération n 2010-207 du 27 septembre 2010 Âge Accès aux crédits à la consommation Recommandations L établissement de crédit X, filiale de F, a refusé d attribuer une carte de paiement adossée à une

Plus en détail

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com

Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière. Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com Impact des règles de protection des données Sur l industrie financière Dominique Dedieu ddedieu@farthouat.com 1 INTRODUCTION Loi Informatique et Liberté et établissements financiers Plan : 1. Règles de

Plus en détail

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes?

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Atelier A12 Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Intervenants Stefano TASSO Directeur département Sinistres stefano.tasso@fmglobal.com André LAVALLEE Directeur Technique et Sinistres

Plus en détail

2011 [GÉNÉRALITÉ SUR LES. DJIMBI TCHITEMBO Ariel STRUCTURES DES SOCIÉTÉS]

2011 [GÉNÉRALITÉ SUR LES. DJIMBI TCHITEMBO Ariel STRUCTURES DES SOCIÉTÉS] 2011 [GÉNÉRALITÉ SUR LES DJIMBI TCHITEMBO Ariel STRUCTURES DES SOCIÉTÉS] Généralité sur les structures des sociétés En France, il existe différentes forment qui ont pour but de s adapter à leur environnement

Plus en détail

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises

Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises D I R I G E A N T S D E S O C I É T É P r é v o y a n c e ( Responsabilité Personnelle des Dirigeants Entreprises ) Une solution simple et complète pour préserver votre patrimoine privé en cas de mise

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION DROIT ET SCIENCE POLITIQUE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION DROIT ET SCIENCE POLITIQUE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION DROIT ET SCIENCE POLITIQUE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / DROIT & SCIENCE POLITIQUE Sous réserve d accréditation LA LICENCE DROIT Certification de niveau II (Bac+3)

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE RÉUNION D INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN MATIÈRE DE BASES DE DONNÉES

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE RÉUNION D INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN MATIÈRE DE BASES DE DONNÉES OMPI DB/IM/7 ORIGINAL : anglais DATE : 18 novembre 1997 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE RÉUNION D INFORMATION SUR LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EN MATIÈRE DE BASES DE DONNÉES

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise?

Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise? Comment me protéger face aux risques liés à ma fonction de dirigeant d'entreprise? PASS RC des Dirigeants d'entreprise Prévention juridique ASSistance pénale d urgence Responsabilité Civile des Dirigeants

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES AFFAIRES. Droit européen des affaires. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES AFFAIRES. Droit européen des affaires. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION MASTER DROIT DES AFFAIRES Droit européen des affaires www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Spécialisation en Droit européen et français des Affaires COMPETENCES VISEES

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Avocat

FICHE TECHNIQUE. Intitulé du métier ou de l activité : Avocat Codification NAA : KK 74.11 Codification ONS : 74 11 Codification CNRC : / FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Avocat Inscription de l activité : au tableau de l ordre des avocats Observation

Plus en détail

Comment participer? Règlement du jeu «Ma Fnac en photo»

Comment participer? Règlement du jeu «Ma Fnac en photo» Comment participer? 1 Prenez en photo la devanture de votre Fnac préférée. 2 Envoyez votre photo à social.media@fnac.com en précisant votre nom et prénom ainsi que le nom de la Fnac photographiée. 3 Si

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

C U R R I C U L U M V I T A E

C U R R I C U L U M V I T A E Mme Anne Pélissier Faculté de Droit Centre du Droit de l Entreprise 39, rue de l Université 34060 MONTPELLIER cedex 2 e-mail : anne.pelissier@univ-montp1.fr C U R R I C U L U M V I T A E FONCTIONS Professeur

Plus en détail

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas Diplôme de l Institut de Droit des Affaires Université Paris II Panthéon-Assas Une formation d excellence PRÉSENTATION Créé en 1945 par le Doyen Hamel au sein de l'université de Paris, le diplôme l'institut

Plus en détail

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Université Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit privé Université Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE

CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHARTE DU CORRESPONDANT MODELE TYPE CHAPITRE 1: CONDITIONS DANS LESQUELLES LE BUREAU LUXEMBOURGEOIS ACCORDE, REFUSE OU RETIRE SON AGREMENT A UN CORRESPONDANT 1.1 Comment remplir la fonction de correspondant

Plus en détail

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION Edition du 27/10/2011 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS 1 L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : LE PREMIER SECTEUR ECONOMIQUE FRANCAIS xz Sabrina TONNERRE Juriste Master II Droit des activités économiques Option Droit de l agroalimentaire Sous la direction de Maître

Plus en détail

DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES

DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES DROIT D AUTEUR & BASES DE DONNÉES Un mémento incontournable pour tous les utilisateurs du web soucieux de protéger leurs bases de données Le droit français accorde aux bases de données un système original

Plus en détail

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER

MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER MASTER 2 MENTION DROIT DU PATRIMOINE, PARCOURS DROIT IMMOBILIER RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT PRIVÉ, SCIENCES CRIMINELLES

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Continent africain / Evaluation de préjudice Les économistes apportent des réponses à 360 degrés lors des procédures litigieuses

Continent africain / Evaluation de préjudice Les économistes apportent des réponses à 360 degrés lors des procédures litigieuses Tribune Paris, le 19 janvier 2015 Continent africain / Evaluation de préjudice Les économistes apportent des réponses à 360 degrés lors des procédures litigieuses Par Gildas de Muizon (Directeur associé)

Plus en détail

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières

Annexe 5. CONTRAT CYBERPLUS PRO Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières Annexe 5 Souscrit dans le cadre du cyberp@iement Titre 1Conditions Particulières DESIGNATION DE L ENTREPRISE ci-après "le Client" Nom ou Dénomination sociale... représentée par.. (Nom et prénom du représentant

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL MORPH M SOUS LA FORME MORPH M PYTHON Version du 3 mai 2007 PREAMBULE ARMINES via le Centre de Morphologie Mathématiques commun à ARMINES et l Ecole des Mines

Plus en détail

Le téléphone portable: instrument sauveur ou diabolique?

Le téléphone portable: instrument sauveur ou diabolique? Le téléphone portable: instrument sauveur ou diabolique? Quel statut pour cet objet? droits et impairs allô Maman bobo!!! propriété réservés @ Cabinet LANDREAU, 2013 1 Le téléphone portable: un support

Plus en détail

Université de Strasbourg - Tableau CNESER. Masters deuxième année reconnus au titre de la cinquième année du diplôme de l'iep 2014/2015

Université de Strasbourg - Tableau CNESER. Masters deuxième année reconnus au titre de la cinquième année du diplôme de l'iep 2014/2015 Masters deuxième année reconnus au titre de la cinquième année du diplôme de l' 2014/2015 Liste mise à jour le 5 décembre 2013 sous réserve : -d'habilitation par le Ministère de l'enseignement supérieur

Plus en détail

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul Université de Carthage Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Le mot du responsable Le master de recherche «Finance des Entreprises

Plus en détail

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER Sandra Huissière de justice (Actihuis) «Je ne savais pas ce que je voulais faire. Enfin si, je savais que je ne voulais pas faire de Droit car j en avais une image trop rigide. Après mon Bac ES (ex B),

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE REFERENCEMENT La société Blog Ecommerce, société à responsabilité limitée inscrite au RCS de Nanterre sous le numéro 510 621 006, au capital social de 5000 euros, dont

Plus en détail

Protocole d accord entre les assureurs de protection juridique affiliés à Assuralia, l O.V.B. et l O.B.F.G.

Protocole d accord entre les assureurs de protection juridique affiliés à Assuralia, l O.V.B. et l O.B.F.G. Protocole d accord entre les assureurs de protection juridique affiliés à Assuralia, l O.V.B. et l O.B.F.G. INTRODUCTION 1. Les assureurs de protection juridique, affiliés à Assuralia, cherchent, en tenant

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF

CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE ET DEROULEMENT D UNE ASSEMBLEE GENERALE Sources : Legifrance, Mémento Lefebvre Associations, URSSAF LA CREATION D UNE ASSOCIATION SPORTIVE Une association est définie

Plus en détail

LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET

LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET Le respect de la règle du conflit d intérêts est un des principes essentiels de la déontologie de l avocat français. 1. La règle Elle est énoncée par l article

Plus en détail