Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode"

Transcription

1 Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en un produit de facteurs. Développer, c est transformer un produit de facteurs en une somme ou une différence de termes. Ainsi : FACTORISATION Les expressions ( ) et ( ) sont des formes factorisées. Les expressions et sont des formes développées. Dans ces expressions, est appelé le facteur commun aux termes et car multiplie non seulement le nombre dans le premier terme mais aussi le nombre dans le deuxième terme. Prenons quelques exemples pour bien comprendre comment factoriser 1 ère factorisation : Cette expression est la somme de deux termes : le premier terme est et le second terme est. Chacun de ces termes contient le facteur. Dans l expression de, le nombre est donc le facteur commun à et. 2 ème factorisation : Cette expression est la différence de deux termes, d une part et d autre part. Chacun de ces termes contient le facteur. Dans l expression de, est donc le facteur commun à et. 1

2 3 ème factorisation : Cette expression est la somme de deux termes, d une part et d autre part. Chacun de ces termes contient le facteur. Dans l expression de, est donc le facteur commun à et. 4 ème factorisation : Cette expression est la somme de deux termes, d une part et d autre part. Chacun de ces termes est multiple de. En effet, et. On réécrit l expression initiale en mettant le facteur commun en évidence. 5 ème factorisation : Rappel : Puissance d un nombre et carré d un nombre Généralement : ( entier) En particulier : Cette expression est la différence de deux termes, d une part et d autre part. Chacun de ces termes est multiple de. En effet, et. On réécrit l expression initiale en mettant le facteur commun en évidence. Remarque importante : On aurait également pu écrire ce qui suit Cette expression est la différence de deux termes, d une part et d autre part. Chacun de ces termes est pair donc multiple de : et. On réécrit l expression initiale en mettant le facteur commun en évidence. Cependant, l expression n aurait pas été complètement factorisée. En effet, on peut encore factoriser le deuxième facteur par, puisque :. Ainsi, pour factoriser complètement, il faudrait ensuite écrire : ( ) On repère dans le deuxième facteur entre parenthèses que est facteur commun à et. On factorise dans les parenthèses par le facteur commun. On réécrit l expression en supprimant les parenthèses inutiles. 2

3 6 ème factorisation : Rappel : Suppression de parenthèses précédées du signe Pour supprimer des parenthèses précédées du signe (ou d aucun signe), on supprime les parenthèses qui entourent l expression, on réécrit l expression sans changer les signes des termes intérieurs aux parenthèses supprimées. Par exemple, on a :. [ ] Cette expression est la somme de deux termes, d une part et d autre part. Chacun de ces termes contient le facteur. Dans l expression de, est donc le facteur commun à et. On factorise par le facteur commun, sans oublier de On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets pour simplifier l écriture de ce deuxième facteur. On réduit le deuxième facteur, c est-à-dire on écrit ce facteur avec le moins de termes possibles. 7 ème factorisation : Rappel : Suppression de parenthèses précédées du signe Pour supprimer des parenthèses précédées du signe, on supprime les parenthèses qui entourent l expression, on réécrit l expression en changeant tous les signes des termes intérieurs aux parenthèses supprimées. Par exemple, on a :. [ ] Cette expression est la différence de deux termes, d une part et d autre part. Dans l expression de, est donc le facteur commun à et. On factorise par le facteur commun, sans oublier de On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets en développant pour simplifier l écriture de ce deuxième facteur. Comme est précédé du signe, on change le signe des termes entre parenthèses pour les supprimer. C est pourquoi devient et devient. On réduit le deuxième facteur, c est-à-dire on écrit ce facteur avec le moins de termes possibles. 3

4 8 ème factorisation : [ ] Cette expression est la différence de deux termes, d une part et d autre part. On ne constate aucun facteur commun apparent mais on remarque que et sont des expressions très proches. Il semblerait que soit le facteur commun. On réécrit comme étant le produit du facteur par lui-même. Chacun des termes et contient le facteur. Dans l expression de, est donc le facteur commun à et On factorise par le facteur commun, sans oublier de On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets en développant pour simplifier l écriture de ce deuxième facteur. Comme est précédé du signe, on change le signe des termes entre parenthèses pour les supprimer. C est pourquoi devient et devient. On réduit le deuxième facteur, c est-à-dire on écrit ce facteur avec le moins de termes possibles. 9 ème factorisation : Rappel : Ecriture d un terme sous la forme d un produit de deux facteurs Le nombre s écrit également. Ce changement d écriture est souvent effectué pour faire apparaître le facteur commun. Par exemple, et. Attention! Il ne faut pas oublier de mettre les parenthèses! [ ] Cette expression est la somme de deux termes, d une part et d autre part. On constate que est commun aux deux termes mais n est réellement le facteur que de. En effet, dans le second terme, n est en produit d aucun facteur apparent. On réécrit le deuxième terme comme étant le produit du facteur par le nombre. Chacun des deux termes et contient le facteur. Dans l expression de, est donc le facteur commun à et. On factorise par le facteur commun, sans oublier de On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets pour simplifier l écriture. 4

5 10 ème factorisation : [ ] Dans cette expression n apparaît aucun facteur commun. Il faut donc essayer d en faire apparaître un si on souhaite factoriser. On peut remarquer qu il est possible de factoriser en mettant en évidence que est le facteur commun à et. On obtient ainsi la différence de deux termes, d une part et d autre part. Dans l expression de, est le facteur commun à et. On factorise par le facteur commun, sans oublier de mettre les crochets pour borner le deuxième facteur. On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets. 11 ème factorisation : ( ) [ ] Dans cette expression n apparaît aucun facteur commun. Il faut donc essayer d en faire apparaître un si on souhaite factoriser. On remarque qu il est possible de factoriser en mettant en évidence que est le facteur commun à et. On effectue cette première factorisation. On obtient ainsi la somme de deux termes, d une part et d autre part. Dans l expression de, est le facteur commun à et. On factorise par le facteur commun, sans oublier de mettre les crochets pour borner le deuxième facteur. On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets en développant à l aide de la règle sur la distributivité simple. On simplifie l écriture du deuxième facteur. 12 ème factorisation : Dans cette expression n apparaît aucun facteur commun. Il faut donc essayer d en faire apparaître un si on souhaite factoriser. On réécrit l expression. ( ) On peut remarquer qu il est possible de factoriser par. En effet, et. ( ) On factorise dans le 2 e terme par le facteur commun. On réécrit l expression et on observe qu on obtient la différence de deux termes, d une part et d autre 5

6 [ ] part. Ainsi, est le facteur commun à et. On factorise par le facteur commun, sans oublier de mettre les crochets pour borner le deuxième facteur. On supprime les parenthèses à l intérieur des crochets. On regroupe les termes du deuxième facteur par famille. Remarque importante : Pour vérifier qu une factorisation peut être juste (sans en être toutefois certain), on peut remplacer par une valeur choisie arbitrairement dans l expression de départ et dans l expression d arrivée. Alors si le résultat du calcul obtenu après remplacement dans l expression initiale est égal au résultat du calcul obtenu dans l expression finale, on a une forte probabilité de ne pas s être trompé. Exemple : 1) Remplaçons par dans l expression initiale de et calculons. 2) Remplaçons par dans l expression finale de et calculons. 3) Comparons les résultats. On a bien les mêmes résultats quand on remplace par dans chacune des expressions initiale et finale de donc il y a de fortes chances que la factorisation proposée soit juste. Rappel : Calculs prioritaires dans une suite d opérations 1) Dans une expression avec des parenthèses, on effectue d abord les calculs entre parenthèses, en commençant par les parenthèses les plus intérieures. 2) Dans une suite d'opérations contenant des additions, des soustractions, des multiplications et des divisions, les multiplications et les divisions sont prioritaires sur les additions et les soustractions. 6

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements 3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements Développer une expression consiste à transformer un produit en une somme Qu est-ce qu une somme? Qu est-ce qu un produit?

Plus en détail

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs Extrait de cours maths 3e I) Multiples et diviseurs Multiples et diviseurs Un multiple d'un nombre est un produit dont un des facteurs est ce nombre. Un diviseur du produit est un facteur de ce produit.

Plus en détail

Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL

Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL Collège Exercices d entraînement personnel, classés par compétences. Compétence n 1 : savoir simplifier et réduire une expression littérale. 1.a) Simplifier

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux.

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. - Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. Vous allez pouvoir apprendre ou réviser toutes les notions de calcul abordées

Plus en détail

le triangle de Pascal - le binôme de Newton

le triangle de Pascal - le binôme de Newton 1 / 51 le triangle de Pascal - le binôme de Newton une introduction J-P SPRIET 2015 2 / 51 Plan Voici un exposé présentant le triangle de Pascal et une application au binôme de Newton. 1 2 3 / 51 Plan

Plus en détail

OPÉRATIONS SUR LES FRACTIONS

OPÉRATIONS SUR LES FRACTIONS OPÉRATIONS SUR LES FRACTIONS Sommaire 1. Composantes d'une fraction... 1. Fractions équivalentes... 1. Simplification d'une fraction... 4. Règle d'addition et soustraction de fractions... 5. Règle de multiplication

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

équations du second degré.

équations du second degré. COURS DE MATHEMATIQUES Fichier.pdf du cours en vidéo du même nom Les équations du second degré Factorisation Ce cours porte exclusivement sur la notion de factorisation relative aux équations du second

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

CALCUL LITTÉRAL I) INTÉRÊT DU CALCUL LITTÉRAL

CALCUL LITTÉRAL I) INTÉRÊT DU CALCUL LITTÉRAL CALCUL LITTÉRAL I) INTÉRÊT DU CALCUL LITTÉRAL En mathématiques, il arrive fréquemment que l'on ait besoin de faire des calculs sur une expression comportant des lettres. On parle alors de «calcul littéral».

Plus en détail

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh

2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh 2 Fonctions binaires 45 2.4 Représentation graphique, tableau de Karnaugh On peut définir complètement une fonction binaire en dressant son tableau de Karnaugh, table de vérité à 2 n cases pour n variables

Plus en détail

Intervalles Cours. Intervalles Cours. SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)

Intervalles Cours. Intervalles Cours. SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée) Intervalles Cours CHAPITRE 1 : Notion d intervalle 1) Définition 2) Représentations d intervalles 3) Vocabulaire 4) Notations d ensembles CHAPITRE 2 : Intersection d intervalles 1) Définition 2) Intervalles

Plus en détail

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties.

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties. CH VI) Fractions I) Représentation dune fraction : Le cercle ci dessous est partagé en, hachurer 1 des parties. On écrit 1 du cercle est hachuré. Le cercle suivant est partagé en, hachurer des parties.

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010 N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES 1 Les énoncés La plupart des phrases que l on rencontre dans un livre

Plus en détail

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS On peut effectuer les quatre opérations de base sur des fonctions, c est-à-dire les additionner, les soustraire,

Plus en détail

Leçon N 2C Fonctions de calcul

Leçon N 2C Fonctions de calcul Leçon N 2C Fonctions de calcul Cette deuxième leçon concerne les fonctions de calcul dans les tableurs. 1 Structure des formules de calcul Que vous utilisiez EXCEL ou que vous utilisiez CALC, la méthode

Plus en détail

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3 Chapitre 5 Systèmes linéaires 1 Généralités sur les systèmes linéaires 2 11 Définitions 2 12 Opérations élémentaires 2 13 Systèmes échelonnés et triangulaires 3 2 Résolution des systèmes linéaires 3 21

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100 Ex 1 : Calcule un ordre de grandeur du résultat et indique s il sera supérieur à 1 000 L addition est une opération qui permet de calculer la somme de plusieurs nombres. On peut changer l ordre de ses

Plus en détail

4 e ALGORITHMIQUE. Année scolaire 2010 / 2011

4 e ALGORITHMIQUE. Année scolaire 2010 / 2011 ALGORITHMIQUE PASCAL CHAUVIN 4 e Année scolaire 2010 / 2011 Paternité Pas d utilisation commerciale Partage des conditions initiales à l identique Licence Creative Commons 2.0 France PASCAL CHAUVIN Collège

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités Chapitre II Groupe symétrique 1 Définitions et généralités Définition. Soient n et X l ensemble 1,..., n. On appelle permutation de X toute application bijective f : X X. On note S n l ensemble des permutations

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : affixe d un point, représentation d un point-image dans le plan complexe, argument

Plus en détail

Puissances de 10 Exercices corrigés

Puissances de 10 Exercices corrigés Puissances de 10 Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : produit de deux puissances de : Exercice 2 : inverse d une puissance de : et Exercice 3 : quotient de deux puissances de

Plus en détail

Les graphes planaires

Les graphes planaires Les graphes planaires Complément au chapitre 2 «Les villas du Bellevue» Dans le chapitre «Les villas du Bellevue», Manori donne la définition suivante à Sébastien. Définition Un graphe est «planaire» si

Plus en détail

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de :

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de : ARITHMETIQUE Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Introduction aux différents ensembles de nombres L'ensemble de tous les nombres se nomme l'ensemble des réels. On le note IR (de real en allemand) On

Plus en détail

Formules d inclusion-exclusion

Formules d inclusion-exclusion Université de Rouen L1 M.I.EEA 2011 2012 Mathématiques discrètes Formules d inclusion-exclusion Je présente ici une correction détaillée de l Exercice 5 de la Feuille d exercices 1, en reprenant le problème

Plus en détail

TD d exercices de calculs numériques.

TD d exercices de calculs numériques. TD d exercices de calculs numériques. Exercice 1. (Brevet 2008) On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre par 3 b) Ajouter le carré du nombre choisi. c) Multiplier

Plus en détail

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : densité de probabilité Exercice 2 : loi exponentielle de paramètre

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48

CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES. S, L, M, GnivA NA 11.038.48 1 CYCLE D ORIENTATION DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE MATHÉMATIQUES 9E S, L, M, GnivA NA DÉPARTEMENT DE L INSTRUCTION PUBLIQUE GENÈVE 1995 11.038.48 TABLE DES MATIÈRES 3 Table des matières 1 Les ensembles

Plus en détail

NOMBRES RELATIFS 1. 287 : naissance d Archimède : 287 ans avant la naissance de J.C. 3 : température de 3 en dessous de 0

NOMBRES RELATIFS 1. 287 : naissance d Archimède : 287 ans avant la naissance de J.C. 3 : température de 3 en dessous de 0 I. Qu est-ce qu un nombre relatif? 1) Rappel NOMBRES RELATIFS 1 Dans de nombreuses situations, on utilise des nombres «positifs» ou «négatifs».ce sont les nombres relatifs. Ils sont utiles dans les cas

Plus en détail

Numération. I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2

Numération. I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2 I. Représentation des nombres entiers... 2 I.1. Nombres non signés...2 I.2. Nombres signés...2 II. Changement de bases...3 II.1. Hexadécimal ou binaire vers décimal...3 II.2. Décimal vers hexadécimal ou

Plus en détail

Équations du troisième degré

Équations du troisième degré par Z, auctore L objet de cet article est d exposer deux méthodes pour trouver des solutions à une équation du troisième degré : la recherche de racines évidentes d une part, et la formule de Cardan d

Plus en détail

Les tableaux dans Word

Les tableaux dans Word Les tableaux dans Word Il existe plusieurs façons de créer des tableaux dans Word. Nous allons aborder ici deux méthodes : créer un tableau d après le nombre de lignes et de colonnes qu il contient, et

Plus en détail

Chaîne d additions ATTENTION!

Chaîne d additions ATTENTION! Chaîne d additions Épreuve pratique d algorithmique et de programmation Concours commun des écoles normales supérieures Durée de l épreuve: 3 heures 30 minutes Juin 2012 ATTENTION! N oubliez en aucun cas

Plus en détail

Développement décimal d un réel

Développement décimal d un réel 4 Développement décimal d un réel On rappelle que le corps R des nombres réels est archimédien, ce qui permet d y définir la fonction partie entière. En utilisant cette partie entière on verra dans ce

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS

JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS JEUX AVEC LES CHIFFRES DES DÉVELOPPEMENTS DÉCIMAUX DE QUELQUES RATIONNELS Jean Luc Bovet, Auvernier Notre merveilleuse manière d écrire les nombres, due, dit-on, aux Indiens via les Arabes, présente en

Plus en détail

Cours fonctions, expressions algébriques

Cours fonctions, expressions algébriques I. Expressions algébriques, équations a) Développement factorisation Développer Développer un produit, c est l écrire sous forme d une somme. Réduire une somme, c est l écrire avec le moins de termes possibles.

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes

ANNUITES. Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. -annuités non constantes ANNUITES I Notions d annuités a.définition Les annuités définissent une suite de versements identiques ou non effectués à intervalles de temps égaux. Le processus de versements dépend du montant de l annuité,

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants Pas-à-pas Excel 2000 et suivants calculer automatiquement un date d échéance Objectif : calculer une date d échéance tenant compte de la durée variable d un contrat, faire apparaître automatiquement les

Plus en détail

Rapport Technique No. GIDE-01-2013. Soyons un peu logiques! par. Jean-Marc BERNARD GIDE <jeanmarc@gide.net> GIDE

Rapport Technique No. GIDE-01-2013. Soyons un peu logiques! par. Jean-Marc BERNARD GIDE <jeanmarc@gide.net> GIDE Rapport Technique No. -01-2013 Soyons un peu logiques! par Jean-Marc BERNARD 17 rue La Noue Bras de Fer 44200 Nantes, France 28 février 2014 Soyons un peu logiques! Jean-Marc BERNARD

Plus en détail

TP n o 9 - Tables de hachage

TP n o 9 - Tables de hachage L2 - Algorithmique et structures de données (Année 2011/2012) Delacourt, Phan Luong, Poupet TP n o 9 - Tables de hachage Exercice 1. En python En python les tables de hachage sont appelées dictionnaires.

Plus en détail

Chapitre 6 : Estimation d erreurs numériques

Chapitre 6 : Estimation d erreurs numériques Chapitre 6 : Estimation d erreurs numériques Puisque les réels ne sont représentés en machine que sous la forme de flottants, ils ne sont connus que de manière approchée. De plus, la somme ou le produit

Plus en détail

Jouons binaire : je devine ce que tu penses!

Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Aziz El Kacimi Université de Valenciennes Cité des Géométries - Gare numérique de Jeumont Atelier mathématique Collège Pablo Neruda - Wattrelos le 21 mai 2012

Plus en détail

Arithmétique binaire. (Université Bordeaux 1) Architecture de l Ordinateur 2007-2008 1 / 10

Arithmétique binaire. (Université Bordeaux 1) Architecture de l Ordinateur 2007-2008 1 / 10 Entiers naturels Arithmétique binaire Représentation en base 10: 2034 = 2 10 3 + 0 10 2 + 3 10 1 + 4 10 0 Représentation en base 2: 11010 = 1 2 4 + 1 2 3 + 0 2 2 + 1 2 1 + 0 2 0 (Université Bordeaux 1)

Plus en détail

( ) Exercice 1 : On donne le programme de calcul suivant :

( ) Exercice 1 : On donne le programme de calcul suivant : Exercice : On donne le programme de calcul suivant : ) Montrer que si le nombre choisi au départ est, on obtient comme résultat 8. ) Calculer la valeur exacte du résultat obtenu lorsque : a) Le nombre

Plus en détail

Algorithmique et Programmation 2 LMI 1 Semestre 2 Cours 2 La séquence et l alternative

Algorithmique et Programmation 2 LMI 1 Semestre 2 Cours 2 La séquence et l alternative Algorithmique et Programmation 2 LMI 1 Semestre 2 Cours 2 La séquence et l alternative 2 janvier 2009 1 Les structures de contrôle En Scheme, le programmation se fait par composition de fonctions, et même

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Exercice sur les arbres binaires de recherche

Exercice sur les arbres binaires de recherche Exercice sur les arbres binaires de recherche Voici une liste aléatoire de 1 éléments. Notez que vous pouvez faire cet exercice en prenant une autre liste aléatoire ; évidemment, il y a peu de chances

Plus en détail

Mathématiques discrètes Probabilités discrètes Cours 30, MATH/COSC 1056F

Mathématiques discrètes Probabilités discrètes Cours 30, MATH/COSC 1056F Mathématiques discrètes Probabilités discrètes Cours 30, MATH/COSC 1056F Julien Dompierre Département de mathématiques et d informatique Université Laurentienne 27 novembre 2008, Sudbury Julien Dompierre

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

Annexe I. Passage de la version 2.xx à 3.xx

Annexe I. Passage de la version 2.xx à 3.xx Annexe I Passage de la version 2.xx à 3.xx 14 Passage de la version 2.xx à la version 3.xx Principes de base Cete section indique les étapes à suivre pour passer de version 2.xx à la version 3.xx. De façon

Plus en détail

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2 MON CAHIER DE VACANCES n 1 MATHEMATIQUES 3 ème 2 Ce cahier appartient à. Ce cahier est à rapporter le vendredi 6 Novembre 201, à Mme Viault. Les exercices sont à rédiger, sur ce livret, le plus sérieusement

Plus en détail

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4)

Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Création (commentaires): 21 décembre 2010 21/12/10 : correction du modèle élasto-plastique (dia 11-2-4) Suite à l analyse expérimentale qui a mis en évidence plusieurs comportements non linéaires de matériaux,

Plus en détail

INTERNET ET LIBERTE D EXPRESSION

INTERNET ET LIBERTE D EXPRESSION INTERNET ET LIBERTE D EXPRESSION ANALYSE LEXICOMETRIQUE Ce rapport présente l analyse lexicométrique d un corpus de textes choisis sur le sujet de controverse : «L affaire Dieudonné : la viralité d Internet

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

Puissances d un nombre relatif

Puissances d un nombre relatif Puissances d un nombre relatif Activités 1. Puissances d un entier relatif 1. Diffusion d information (Activité avec un tableur) Stéphane vient d apprendre à 10h, la sortie d une nouvelle console de jeu.

Plus en détail

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack.

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack. Comment sauvegarder simplement (et automatiquement) ses photos avec SyncBack Proposé par Vincent Rousseau (alias Austin-Powers) Membre du Forum Nikon Numérique Version 1.1 5/09/2009 Vous le savez déjà

Plus en détail

Les matrices. 1 Définitions. 1.1 Matrice

Les matrices. 1 Définitions. 1.1 Matrice Les matrices 2012-2013 1 Définitions 11 Matrice Définition 1 Une matrice m n est un tableau de nombres à m lignes et n colonnes Les nombres qui composent la matrice sont appelés les éléments de la matrice

Plus en détail

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2.1 Définition Une matrice n m est un tableau rectangulaire de nombres (réels en général) à n lignes et m colonnes ; n et m sont les dimensions de la matrice. Notation.

Plus en détail

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position Ecriture formelle Système de numération : les principes de groupement et de position Ce qu est un système de numération Sur le plan de la REPRESENTATION des nombres, on s est vite rendu compte de la difficulté

Plus en détail

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels.

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels. Licence de Sciences et Technologies EM21 - Analyse Fiche de cours 1 - Nombres réels. On connaît les ensembles suivants, tous munis d une addition, d une multiplication, et d une relation d ordre compatibles

Plus en détail

Le mot «algorithme» vient du nom de l auteur persan Al-Khuwarizmi (né vers 780 - mort vers 850) Une définition: «un algorithme est une suite finie de

Le mot «algorithme» vient du nom de l auteur persan Al-Khuwarizmi (né vers 780 - mort vers 850) Une définition: «un algorithme est une suite finie de Le mot «algorithme» vient du nom de l auteur persan Al-Khuwarizmi (né vers 780 - mort vers 850) Une définition: «un algorithme est une suite finie de règles à appliquer dans un ordre déterminé à un nombre

Plus en détail

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU 1. Le compte de production... 129 2. Le compte d exploitation... 129 3. Le compte de revenu d entreprise... 130 4. Les indicateurs de revenu

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire

Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire I. Présentation... 1 II. Inscription... 2 III. Utilisation de la vue ENSEIGNANT... 3 A. Identification... 3 B. Si vous vous connectez pour la

Plus en détail

3 Exercices. 3.1 Probabilités simples. 3.2 Probabilités avec dénombrement. Probabilités 3. Exercice 1 On tire au hasard une carte parmi un jeu de 52.

3 Exercices. 3.1 Probabilités simples. 3.2 Probabilités avec dénombrement. Probabilités 3. Exercice 1 On tire au hasard une carte parmi un jeu de 52. Probabilités 3 3 Exercices 3.1 Probabilités simples Exercice 1 On tire au hasard une carte parmi un jeu de 52. Calculer la probabilité d obtenir : 1. un roi 2. le valet de trèfle 3. l as de coeur ou la

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour Gestion des cartes de fidélité 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :...

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour Gestion des cartes de fidélité 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :... 1/ But :... 2 2/ Pré-Requis :... 2 3/ Fiches à créer au préalable :... 2 3.1/ Bons d achats :... 2 3.1.1/ Comment y aller?... 2 3.1.2/ Les différents types :... 3 3.2/ Articles de type remise :... 7 3.2.1/

Plus en détail

COMMENT CRÉER UN «DOODLE»?

COMMENT CRÉER UN «DOODLE»? COMMENT CRÉER UN «DOODLE»? Pour arriver à trouver LA date qui convient le mieux à de nombreuses personnes (pour une réunion, une sortie, etc.) rien de tel que l outil «Doodle»! Il vous permettra d éviter

Plus en détail

) est une suite croissante si et seulement si, pour tout entier n, u n + 1

) est une suite croissante si et seulement si, pour tout entier n, u n + 1 1> Généralités sur les suites numériques Définition Une suite numérique est une fonction définie sur 0 ou sur une partie de 0 Sens de variation d une suite La suite ( est une suite croissante si et seulement

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

III- Raisonnement par récurrence

III- Raisonnement par récurrence III- Raisonnement par récurrence Les raisonnements en mathématiques se font en général par une suite de déductions, du style : si alors, ou mieux encore si c est possible, par une suite d équivalences,

Plus en détail

3. E n t r e r d e s d o n n é e s d a n s u n e f e u i l l e

3. E n t r e r d e s d o n n é e s d a n s u n e f e u i l l e 3. E n t r e r d e s d o n n é e s d a n s u n e f e u i l l e Ce document est disponible sur Internet à l adresse : http://perso.fundp.ac.be/~jmlamber Informations complémentaires : Jean-Marie.Lambert@fundp.ac.be

Plus en détail

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an

nous pouvons calculer l intérêt obtenu par ce capital au bout d un an (n =1). 1an Chapitre IV : Les intérêts composés I. Généralités et définition Avec les intérêts composés, nous abordons les mathématiques financières de moyen et long terme. Pour gérer les comptes de moyen et long

Plus en détail

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009 Second degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 008/009 Table des matières 1 Polynômes du second degré 1.1 Définition................................................. 1. Forme canonique.............................................

Plus en détail

FONCTIONS FINANCIÈRES

FONCTIONS FINANCIÈRES FONCTIONS FINANCIÈRES Les fonctions financières d Excel permettent de calculer des mensualités, des taux d intérêts, des durées, etc. À chaque fois, il faudra faire très attention au niveau de la durée

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n 18 Applications linéaires 1 Définition Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes (de E i dans F i ) sont linéaires : f 1 : (x, y) R (x + y, x

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR

ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR DM4 Page 北 航 中 法 工 程 师 学 院 ÉCOLE CENTRALE DE PÉKIN SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR Année académique 24-25 Devoir à la maison n 4 À rendre le vendredi 2 juin 25 Numéro d étudiant à 8 chiffres :

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : )

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : ) Numéro à préciser (Durée : ) On étudie dans ce problème l ordre lexicographique pour les mots sur un alphabet fini et plusieurs constructions des cycles de De Bruijn. Les trois parties sont largement indépendantes.

Plus en détail

Initiation WORD. Module 6 : Les tableaux.

Initiation WORD. Module 6 : Les tableaux. Initiation WORD. Module 6 : Les tableaux. Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 13 Avant propos. Tout

Plus en détail

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n.

I) Deux propriétés importantes Propriété 1 Si A est multiple de B et B est un multiple de n, alors A est un multiple de n. Extrait de cours de maths de 5e Chapitre 1 : Arithmétique Définition 1. Multiples et diviseurs Si, dans une division de D par d, le reste est nul, alors on dit que D est un multiple de d, que d est un

Plus en détail

Cours 3. La conditionnelle: instructions si et selon Les boucles Comment raisonner sur les boucles: les invariants de boucle

Cours 3. La conditionnelle: instructions si et selon Les boucles Comment raisonner sur les boucles: les invariants de boucle Cours 3 : Instructions qui changent l ordre d exécution séquentiel 1 Cours 3 Instructions qui changent l ordre d exécution séquentiel La conditionnelle: instructions si et selon Les boucles Comment raisonner

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES. 15 mars 2006 CLASSE DE PREMIERE ES, GMF

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES. 15 mars 2006 CLASSE DE PREMIERE ES, GMF OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 15 mars 2006 CLASSE DE PREMIERE ES, GMF Durée : 4 heures Les quatre exercices sont indépendants Les calculatrices sont autorisées L énoncé comporte trois pages Exercice

Plus en détail

Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel

Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel Créer et modifier un fichier d'importation SAU avec Excel Manuel d'utilisation Date : 26.03.2015 Version: 1.0 Collaborateur /-trice : Urs Matti Statut : en cours d élaboration validé Classification : public

Plus en détail

TP Numéro 3 METTRE EN FORME UN DOCUMENT A L AIDE D EN TETE, DE PIEDS DE PAGE... ET GERER LES SECTIONS

TP Numéro 3 METTRE EN FORME UN DOCUMENT A L AIDE D EN TETE, DE PIEDS DE PAGE... ET GERER LES SECTIONS TP Numéro 3 METTRE EN FORME UN DOCUMENT A L AIDE D EN TETE, DE PIEDS DE PAGE... ET GERER LES SECTIONS 1 MISE EN PAGE Nous allons travailler sur la mise en forme d un document dans Word à l aide de fonctions

Plus en détail

Le Memory. a. Objectif : Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs.

Le Memory. a. Objectif : Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs. Le Memory Créer un programme en langage Python qui permette de jouer au jeu Memory à deux joueurs. Le jeu se compose de paires d images portant des illustrations identiques. L ensemble des images est mélangé,

Plus en détail

3. Les Nombres Rationnels

3. Les Nombres Rationnels - - Les Nombres Rationnels. Les Nombres Rationnels. Les fractions Définition : Une fraction est une expression de la forme avec a et b des nombres entiers. a b Une fraction est aussi appelée nombre rationnel.

Plus en détail