Partie 1 - Séquence 3 Original d une fonction

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie 1 - Séquence 3 Original d une fonction"

Transcription

1 Partie - Séquence 3 Original d une fonction Lycée Victor Hugo - Besançon - STS 2

2 I. Généralités

3 I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t) = L [F(p)].

4 I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t) = L [F(p)]. Exemple La fonction p 2 p 3 admet pour original la fonction t t2 U (t).

5 I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t) = L [F(p)]. Exemple La fonction p 2 p 3 admet pour original la fonction t t2 U (t). Remarque On admet que si l original existe alors il est unique.

6 I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t) = L [F(p)]. Exemple La fonction p 2 p 3 admet pour original la fonction t t2 U (t). Remarque On admet que si l original existe alors il est unique. L application L est appelée transformation de Laplace inverse.

7 I. Généralités Définition Si F(p) = L [f(t)u (t)](p), alors on dit que f est l original de F. On note f(t) = L [F(p)]. Exemple La fonction p 2 p 3 admet pour original la fonction t t2 U (t). Remarque On admet que si l original existe alors il est unique. L application L est appelée transformation de Laplace inverse. On admet que l application L est linéaire, ce qui sera très utile pour la recherche d originaux.

8 II. Recherche d originaux

9 II. Recherche d originaux D une manière générale, la recherche d originaux s apparente à celle de la recherche de primitives, on utilise principalement :

10 II. Recherche d originaux D une manière générale, la recherche d originaux s apparente à celle de la recherche de primitives, on utilise principalement : Le tableau des transformées de Laplace des fonctions usuelles.

11 II. Recherche d originaux D une manière générale, la recherche d originaux s apparente à celle de la recherche de primitives, on utilise principalement : Le tableau des transformées de Laplace des fonctions usuelles. Le théorème du retard.

12 II. Recherche d originaux D une manière générale, la recherche d originaux s apparente à celle de la recherche de primitives, on utilise principalement : Le tableau des transformées de Laplace des fonctions usuelles. Le théorème du retard. L effet de la multiplication par e at.

13 II. Recherche d originaux D une manière générale, la recherche d originaux s apparente à celle de la recherche de primitives, on utilise principalement : Le tableau des transformées de Laplace des fonctions usuelles. Le théorème du retard. L effet de la multiplication par e at. Des décompositions de fractions en éléments simples.

14 II. Recherche d originaux D une manière générale, la recherche d originaux s apparente à celle de la recherche de primitives, on utilise principalement : Le tableau des transformées de Laplace des fonctions usuelles. Le théorème du retard. L effet de la multiplication par e at. Des décompositions de fractions en éléments simples. La mise sous forme canonique de polynômes du second degré.

15 III. Exemples

16 III. Exemples Exemple Calculons l original de F(p) = 3 p 5 2p 2 + p p 2 +4

17 III. Exemples Exemple Calculons l original de F(p) = 3 p 5 2p 2 + p p 2 +4 On reconnait une somme de transformées de Laplace connues.

18 III. Exemples Exemple Calculons l original de F(p) = 3 p 5 2p 2 + p p 2 +4 On reconnait une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t ( 3+

19 III. Exemples Exemple Calculons l original de F(p) = 3 p 5 2p 2 + p p 2 +4 On reconnait une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t ( t+

20 III. Exemples Exemple Calculons l original de F(p) = 3 p 5 2p 2 + p p 2 +4 On reconnait une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t (3+ 52 t+ cos(2t) ) U (t)

21 III. Exemples Exemple Calculons l original de F(p) = 3 p 5 2p 2 + p p 2 +4 On reconnait une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t (3+ 52 t+ cos(2t) ) U (t)

22 Exemple 2 Calculons l original de F(p) = 3 p 3 p p 2 +9

23 Exemple 2 Calculons l original de F(p) = 3 p 3 p p 2 +9 On reconnaît une somme de transformées de Laplace connues.

24 Exemple 2 Calculons l original de F(p) = 3 p 3 p p 2 +9 On reconnaît une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t ( 3 2 t2 +

25 Exemple 2 Calculons l original de F(p) = 3 p 3 p p 2 +9 On reconnaît une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t ( 3 2 t t5 +

26 Exemple 2 Calculons l original de F(p) = 3 p 3 p p 2 +9 On reconnaît une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t ( 3 2 t2 + ) 20 t5 + sin(3t) U (t)

27 Exemple 2 Calculons l original de F(p) = 3 p 3 p p 2 +9 On reconnaît une somme de transformées de Laplace connues. L original de F est la fonction t ( 3 2 t2 + ) 20 t5 + sin(3t) U (t)

28 Exercice Calculer l original de F(p) = p + 2p 2 2(p 2 +2)

29 Exercice Calculer l original de Solution On sait que L [ p F(p) = p + 2p 2 2(p 2 +2) ] =

30 Exercice Calculer l original de Solution On sait que L [ p F(p) = p + 2p 2 2(p 2 +2) ] = U (t)

31 Exercice Calculer l original de Solution On sait que L [ p F(p) = p + 2p 2 2(p 2 +2) ] [ ] = U (t)et L 2p 2 =

32 Exercice Calculer l original de Solution On sait que L [ p F(p) = p + 2p 2 2(p 2 +2) ] [ ] = U (t)et L 2p 2 = tu (t). 2

33 Exercice Calculer l original de Solution On sait que L [ p F(p) = p + 2p 2 2(p 2 +2) Il reste à trouver l original de ] [ ] = U (t)et L 2p 2 = tu (t). 2 2(p 2 +2).

34 Solution (suite) On sait que l original de ω p 2 +ω 2 est

35 Solution (suite) On sait que l original de ω p 2 est sin(ωt)u (t), +ω2

36 Solution (suite) On sait que l original de 2(p 2 +2) ω p 2 est sin(ωt)u (t), or : +ω2 =

37 Solution (suite) On sait que l original de 2(p 2 +2) ω p 2 est sin(ωt)u (t), or : +ω2 = 2 p 2 +2

38 Solution (suite) On sait que l original de 2(p 2 +2) ω p 2 est sin(ωt)u (t), or : +ω2 = 2 p = 2 2 p

39 Solution (suite) On sait que l original de ω p 2 est sin(ωt)u (t), or : +ω2 2(p 2 = +2) 2 p = 2 2 p [ ] Et donc L 2(p 2 = +2)

40 Solution (suite) On sait que l original de ω p 2 est sin(ωt)u (t), or : +ω2 2(p 2 = +2) 2 p = 2 2 p [ ] Et donc L 2(p 2 = +2) 2 2 sin( 2t)U (t).

41 Solution (suite) On sait que l original de ω p 2 est sin(ωt)u (t), or : +ω2 2(p 2 = +2) 2 p = 2 2 p [ ] Et donc L 2(p 2 = +2) 2 2 sin( 2t)U (t). ( Ainsi f(t) = + 2 t ) 2 2 sin( 2t) U (t).

42 Exercice 2 Calculer l original de F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2

43 Exercice 2 Calculer l original de F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 Solution On a : F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2

44 Exercice 2 Calculer l original de F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 Solution On a : F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 +3e 2p = (p+) 2 +

45 Exercice 2 Calculer l original de F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 Solution On a : F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 +3e 2p = (p+) 2 + = e 2p (p+) (p+) 2 +

46 Exercice 2 Calculer l original de F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 Solution On a : F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 +3e 2p = (p+) 2 + = e 2p (p+) (p+) 2 + = G(p)+3G(p)e 2p

47 Exercice 2 Calculer l original de F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 Solution On a : avec G(p) = F(p) = +3e 2p p 2 +2p+2 +3e 2p = (p+) 2 + = (p+) 2 +. e 2p (p+) (p+) 2 + = G(p)+3G(p)e 2p

48 Solution (suite) On détermine alors l original g de G :

49 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 + est

50 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 est sin(t)u (t), et on sait que + le fait de remplacer p par p+ correspond à multiplier l original par e t.

51 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 est sin(t)u (t), et on sait que + le fait de remplacer p par p+ correspond à multiplier l original par e t. On obtient donc g(t) = sin(t)e t U (t).

52 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 est sin(t)u (t), et on sait que + le fait de remplacer p par p+ correspond à multiplier l original par e t. On obtient donc g(t) = sin(t)e t U (t). Et donc on obtient l original f de F en utilisant la linéarité et le théorème du retard :

53 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 est sin(t)u (t), et on sait que + le fait de remplacer p par p+ correspond à multiplier l original par e t. On obtient donc g(t) = sin(t)e t U (t). Et donc on obtient l original f de F en utilisant la linéarité et le théorème du retard : f(t) = g(t)+3g(t 2) et donc :

54 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 est sin(t)u (t), et on sait que + le fait de remplacer p par p+ correspond à multiplier l original par e t. On obtient donc g(t) = sin(t)e t U (t). Et donc on obtient l original f de F en utilisant la linéarité et le théorème du retard : f(t) = g(t)+3g(t 2) et donc : f(t) = sin(t)e t U (t)+3sin(t 2)e (t 2) U (t 2)

55 Solution (suite) On détermine alors l original g de G : On sait que l original de p 2 est sin(t)u (t), et on sait que + le fait de remplacer p par p+ correspond à multiplier l original par e t. On obtient donc g(t) = sin(t)e t U (t). Et donc on obtient l original f de F en utilisant la linéarité et le théorème du retard : f(t) = g(t)+3g(t 2) et donc : f(t) = sin(t)e t U (t)+3sin(t 2)e (t 2) U (t 2)

56 Exercice 3 Calculer l original de F(p) = 2p 2 +p

57 Exercice 3 Calculer l original de F(p) = 2p 2 +p Solution On décompose F en éléments simples et on obtient

58 Exercice 3 Calculer l original de F(p) = 2p 2 +p Solution On décompose F en éléments simples et on obtient F(p) = ( 3 p+ + ) p 2

59 Solution (suite) On sait que L[U (t)](p) =, et que p F(p+a) = L[f(t)e at U (t)](p).

60 Solution (suite) On sait que L[U (t)](p) =, et que p F(p+a) = L[f(t)e at U (t)](p). Ainsi L [ p+ ] = e t U (t) et L [ p 2 ] = e 2 t U (t).

61 Solution (suite) On sait que L[U (t)](p) =, et que p F(p+a) = L[f(t)e at U (t)](p). Ainsi L [ p+ ] = e t U (t) et L [ p 2 Pour conclure on utilise la linéarité : f(t) = 3 ( e t +e 2 t) U (t) ] = e 2 t U (t).

62 Solution (suite) On sait que L[U (t)](p) =, et que p F(p+a) = L[f(t)e at U (t)](p). Ainsi L [ p+ ] = e t U (t) et L [ p 2 Pour conclure on utilise la linéarité : f(t) = 3 ( e t +e 2 t) U (t) ] = e 2 t U (t).

63 Exercice 4 Calculer l original de F(p) = 4p 2 +6p+7

64 Exercice 4 Calculer l original de Solution F(p) = 4p 2 +6p+7 Le polynôme 4p 2 +6p+7 n admet pas de racine réelle, on ne peut donc pas le factoriser. On va donc utiliser la forme canonique.

65 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7

66 Solution (suite) F(p) = = 4p 2 +6p+7 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4

67 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7 = 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4 = 4 (p+2)

68 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7 = 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4 = 4 (p+2) = 4 (p+2) 2 + 4

69 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7 = 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4 = 4 (p+2) = 4 (p+2) = 2 2 (p+2) 2 + ( ) 2 2

70 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7 = 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4 = 4 (p+2) = 4 (p+2) = 2 2 (p+2) 2 + ( ) 2 2 L original de F est donc la fonction :

71 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7 = 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4 = 4 (p+2) = 4 (p+2) = 2 2 (p+2) 2 + ( ) 2 2 L original de F est donc la fonction : t 2 sin ( 2 t )e 2t U (t)

72 Solution (suite) F(p) = 4p 2 +6p+7 = 4 ( p 2 +4p+ 7 ) 4 = 4 (p+2) = 4 (p+2) = 2 2 (p+2) 2 + ( ) 2 2 L original de F est donc la fonction : t 2 sin ( 2 t )e 2t U (t)

1. Montrer que B est une base de. 2. Donner la dimension de f ( 3 ), puis la dimension de Ker f, qu en conclure?

1. Montrer que B est une base de. 2. Donner la dimension de f ( 3 ), puis la dimension de Ker f, qu en conclure? Chapitre Applications linéaires Testez vos connaissances Pourquoi s intéresse-t-on au applications linéaires en économie? Qu est-ce qu un noyau, un rang et une image d une application linéaire? Donner

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3 Chapitre 5 Systèmes linéaires 1 Généralités sur les systèmes linéaires 2 11 Définitions 2 12 Opérations élémentaires 2 13 Systèmes échelonnés et triangulaires 3 2 Résolution des systèmes linéaires 3 21

Plus en détail

P (X) = (X a) 2 T (X)

P (X) = (X a) 2 T (X) Université Bordeaux I - année 00-0 MHT0 Structures Algébriques Correction du devoir maison Exercice. Soit P (X) Q[X]\Q.. Soit D(X) := pgcd(p (X), P (X)). a) Montrer que si deg D alors il existe α C tel

Plus en détail

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées.

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées. Chapitre 10 Calcul Matriciel 101 Qu est-ce qu une matrice? Définition : Soit K un ensemble de nombres exemples, K = N, Z, Q, R, C, n, p N On appelle matrice à n lignes et p colonnes la données de np nombres

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Objectifs: connaître les propriétés des fonctions élémentaires pour pouvoir étudier des fonctions plus complexes.

Objectifs: connaître les propriétés des fonctions élémentaires pour pouvoir étudier des fonctions plus complexes. FONCTIONS DE REFERENCE Objectifs: connaître les propriétés des fonctions élémentaires pour pouvoir étudier des fonctions plus complexes. I. LES FONCTIONS ELEMENTAIRES ce sont les touches «fct» de la calculatrice

Plus en détail

Introduction des nombres complexes en TS

Introduction des nombres complexes en TS Introduction des nombres complexes en TS 1 À la découverte de nouveaux nombres Résoudre : dans, puis dans, l équation 5 + x = 0 ; dans, puis dans, l équation 3x + 2 = 0 ; dans, puis dans, l équation x

Plus en détail

Examen - septembre 2012. Question de cours Enoncer et démontrer l inégalité de Cauchy-Schwarz dans un espace euclidien. Quel est le cas d égalité?

Examen - septembre 2012. Question de cours Enoncer et démontrer l inégalité de Cauchy-Schwarz dans un espace euclidien. Quel est le cas d égalité? Université Paris Dauphine DEMIE e année Algèbre linéaire 3 Examen - septembre 01 Le sujet comporte pages. L épreuve dure heures. Les documents, calculatrices et téléphones portables sont interdits. Question

Plus en détail

Les paraboles. x ax 2 + bx + c.

Les paraboles. x ax 2 + bx + c. 1ES Résumé du cours sur le second degré. Les paraboles. On appelle fonction du second degré une fonction de la forme x ax 2 + bx + c. Bien sûr a doit être différent de 0 sinon ce n est pas une fonction

Plus en détail

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC Introduction Pré-requis : Etude de fonctions dérivées logarithmes et exponentielles continuité Plan du cours 1. Intégrales 2. Primitives 1. Intégrales A. Aire sous la courbe Méthode des rectangles : Pour

Plus en détail

x x² = y x -3-2 -1-0,5 0 0,5 1 2 3 y CHAPITRE 12 I. INTRODUCTION

x x² = y x -3-2 -1-0,5 0 0,5 1 2 3 y CHAPITRE 12 I. INTRODUCTION CHAPITRE 2 FONCTIONS I. INTRODUCTION Une fonction est «une machine à transformer des nombres». Par eemple, la fonction «carré» désigne la «machine» qui transforme les nombres en leurs carrés. Ainsi elle

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

Exercices - Calcul d intégrales : corrigé. Intégration par parties - Changements de variable

Exercices - Calcul d intégrales : corrigé. Intégration par parties - Changements de variable Intégration par parties - Changements de variable Eercice - Changements de variables - Niveau - L/Math Sup -. La fonction t t est une bijection de classe C de, 4] sur, ]. On peut donc poser u t. Lorsque

Plus en détail

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009 Second degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 008/009 Table des matières 1 Polynômes du second degré 1.1 Définition................................................. 1. Forme canonique.............................................

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

1 Notion d espace vectoriel

1 Notion d espace vectoriel Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 2014-2015 1 Résumé de cours sur les espaces vectoriels et les applications linéaires Les vecteurs du plan, les nombres réels, et les polynômes à coefficients

Plus en détail

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels.

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay Exo7 Sujets de l année 28-29 1 Partiel Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. On suppose a + c = b + d = 1 et a b 1. ( ) a b c d 1. Soient (x 1,x

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

Equations Différentielles

Equations Différentielles Cours optionnel S4 - Maths Renforcées 1 Equations Différentielles I- Définitions élémentaires. On appelle Equation Différentielle Ordinaire (EDO) toute équation (E) du type (E) : y (n) (t) = F (t; y(t);

Plus en détail

aux différences est appelé équation aux différences d ordre n en forme normale.

aux différences est appelé équation aux différences d ordre n en forme normale. MODÉLISATION ET SIMULATION EQUATIONS AUX DIFFÉRENCES (I/II) 1. Rappels théoriques : résolution d équations aux différences 1.1. Équations aux différences. Définition. Soit x k = x(k) X l état scalaire

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

TRANSFORMÉES DE LAPLACE

TRANSFORMÉES DE LAPLACE TRANSFORMÉES DE LAPLACE I - Les fonctions causales I-1 Définition : Une fonction f définie sur est dite Causale si f(t) = 0 pour tout t < 0. La fonction causale la plus utilisée est la fonction échelon-unité

Plus en détail

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique CHAPITRE 4 DÉRIVATION ET PRIMITIVATION Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique 08. Nombre dérivé Soit f une fonction numérique, définie sur un intervalle ou une réunion d intervalles,

Plus en détail

Analyse spectrale du signal

Analyse spectrale du signal Analyse spectrale du signal Principe de l analyse spectrale (ou harmonique) La réponse en fréquence des circuits est un élément caractéristique du comportement dynamique des circuits R, L et C. L autre

Plus en détail

1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre

1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre 1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre BCPST Lycée Hoche $\ CC BY: Pelletier Sylvain Les deux modes de représentation des sous-espaces vectoriels Il existe deux modes

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

Trigonométrie Résolution d équation trigonométrique Exercices corrigés

Trigonométrie Résolution d équation trigonométrique Exercices corrigés Trigonométrie Résolution d équation trigonométrique Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : résolution d équation trigonométrique dans en utilisant les valeurs remarquables du cosinus

Plus en détail

Annexe - Transformation de Laplace

Annexe - Transformation de Laplace Annexe - Transformation de Laplace Robert Papanicola Lycée Charlemagne- Paris 4 e 2 septembre 25 Annexe - Transformation de Laplace Robert Papanicola Lycée Charlemagne- Paris 4 e Sommaire Équations différentielles

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Applications linéaires I) Applications linéaires - Généralités 1.1) Introduction L'idée d'application linéaire est intimement liée à celle d'espace vectoriel. Elle traduit la stabilité par combinaison

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7.

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7. Mathématiques pour l informatique IMAC première année - Soutien - Nombres complexes Rappels. Un nombre complexe z admet plusieurs représentations : représentation vectorielle z = (a, b) où a, b R représentation

Plus en détail

Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL

Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL Fiche d entraînement sur : LE CALCUL LITTERAL Collège Exercices d entraînement personnel, classés par compétences. Compétence n 1 : savoir simplifier et réduire une expression littérale. 1.a) Simplifier

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Aire sous une courbe et calcul de primitives

Aire sous une courbe et calcul de primitives Aire sous une courbe et calcul de primitives Le calcul de primitives d une fonction et celui de l aire de la surface bordée par le graphique de cette fonction sont intimement liés. Les exemples qui suivent

Plus en détail

7 FONCTIONS USUELLES. 1 Parité d une fonction. 2 Fonctions affines

7 FONCTIONS USUELLES. 1 Parité d une fonction. 2 Fonctions affines Cours 7 FONCTIONS USUELLES Parité d une fonction Définition Soit f une fonction définie sur un ensemble D. On dit que f est paire si : { D est symétrique par rapport à 0 Pour tout x D, f ( x) = f (x) On

Plus en détail

Cours de mathématiques.

Cours de mathématiques. Orsay 008-009 IFIPS S Mathématiques (M160). Cours de mathématiques. 1. Equations différentielles linéaires du second ordre. La fonction C : x cos x est indéfiniment dérivable sur R, et C (x) = S(x), avec

Plus en détail

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS On peut effectuer les quatre opérations de base sur des fonctions, c est-à-dire les additionner, les soustraire,

Plus en détail

Fonctions Affines Problèmes du premier degré

Fonctions Affines Problèmes du premier degré Fonctions Affines Problèmes du premier degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Fonctions Affines 2 1.1 Définition Représentation graphique.................................

Plus en détail

Le second degré. Déterminer et utiliser la forme la plus adéquate d une fonction polynôme de degré deux en vue de la résolution d un problème :

Le second degré. Déterminer et utiliser la forme la plus adéquate d une fonction polynôme de degré deux en vue de la résolution d un problème : Chapitre 1 Ce que dit le programme Le second degré CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Second degré Forme canonique d une fonction polynôme de degré deux. Équation du second degré, discriminant.

Plus en détail

Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint

Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint Chapitre 5: Opérateurs dans les espaces de Hilbert. Notions d opérateur adjoint 18 mars 2008 1 Généralités sur les opérateurs 1.1 Définitions Soient H et H deux espaces de Hilbert sur C. Définition 1.1

Plus en détail

Les polynômes du second degré

Les polynômes du second degré Les polynômes du second degré exercices corrigés 12 septembre 2013 Les polynômes du second degré Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Les polynômes du second degré Exercice 1 Les polynômes du second degré

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Seul document autorisé : le polycopié du cours Examen du 3 juin 2009 Durée : 3 heures

Seul document autorisé : le polycopié du cours Examen du 3 juin 2009 Durée : 3 heures Université P. et M. Curie (Paris VI) Master de sciences et technologies ère année - applications Spécialité : Mathématiques Fondamentales code UE : MMAT4020 Mention : Mathématiques et MO : (2 ECTS) code

Plus en détail

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015 Énoncé Soit V un espace vectoriel réel. L espace vectoriel des endomorphismes de V est désigné par L(V ). Lorsque f L(V ) et k N, on désigne par f 0 = Id V, f k = f k f la composée de f avec lui même k

Plus en détail

Équations du troisième degré

Équations du troisième degré par Z, auctore L objet de cet article est d exposer deux méthodes pour trouver des solutions à une équation du troisième degré : la recherche de racines évidentes d une part, et la formule de Cardan d

Plus en détail

Transformée de Laplace. Laplace transforme une fonction temporelle f(t).u(t) en une fonction complexe F(p) avec p C.

Transformée de Laplace. Laplace transforme une fonction temporelle f(t).u(t) en une fonction complexe F(p) avec p C. Transformée de Laplace Dans la résolution des équations différentielles linéaires à coefficients constants, les propriétés de la transformée de Laplace, concernant la linéarité et la transformée de la

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007 ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 27 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES INGÉNIEURS DU CONTRÔLE DE LA NAVIGATION AÉRIENNE Épreuve commune obligatoire de MATHÉMATIQUES Durée : 4 Heures Coefficient

Plus en détail

(Rappels mathématiques)

(Rappels mathématiques) Edition 3-0//08 DECOMPOSITION EN ELEMENTS SIMPLES (Rappels mathématiques) CHAÎNE D INFORMATION ACQUERIR TRAITER COMMUNIQUER ALIMENTER DISTRIBUER CONVERTIR TRANSMETTRE CHAÎNE D ENERGIE ACTION Lycée Jules

Plus en détail

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours

GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Codes cycliques Notes de cours linéaires GEL-7064 : Théorie et pratique des codes correcteurs Notes de cours Département de génie électrique et de génie informatique Université Laval jean-yves.chouinard@gel.ulaval.ca 12 février 2013

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Dérivation Primitives

Dérivation Primitives Cours de Terminale STI2D Giorgio Chuck VISCA 27 septembre 203 Dérivation Primitives Table des matières I La dérivation 3 I Rappels 3 I. exemple graphique............................................. 3

Plus en détail

Espaces vectoriels 2006-2007. Agrégation interne de Mathématiques Département de Mathématiques Université de La Rochelle F.

Espaces vectoriels 2006-2007. Agrégation interne de Mathématiques Département de Mathématiques Université de La Rochelle F. Agrégation interne de Mathématiques Département de Mathématiques Université de La Rochelle 2006-2007 Espaces vectoriels Convention 1. Dans toute la suite, k désignera un corps quelconque. Définition 2.

Plus en détail

Transformée de Laplace

Transformée de Laplace Transformée de Laplace Ecole d'electricité, de Production et des Méthodes Industrielles 3, Boulevard de l'hautil 95092 CERGY-PONTOISE CEDEX Tél. : 0 30 75 60 40 Fax : 0.30.75.60.4 E-mail : contact@epmi.fr

Plus en détail

AGRÉGATION INTERNE: RÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES

AGRÉGATION INTERNE: RÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES AGRÉGATION INTERNE: RÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES VINCENT GUEDJ 1. Notions fondamentales 1.1. Noyau, Image. On se donne E un K-espace vectoriel de dimension finie (K = R, C principalement) et f L(E) un

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n 18 Applications linéaires 1 Définition Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes (de E i dans F i ) sont linéaires : f 1 : (x, y) R (x + y, x

Plus en détail

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercice 1 On considére le sous-espace vectoriel F de R formé des solutions du système suivant : x1 x 2 x 3 + 2x = 0 E 1 x 1 + 2x 2 + x 3

Plus en détail

Lëtzebuerger Informatiksolympiad 2014

Lëtzebuerger Informatiksolympiad 2014 Demi-Finale Problème I (25 points) Décomposition Une fraction avec x > 0 peut toujours être écrite comme somme de deux fractions où a et b sont deux entiers positifs non nuls avec a b. Écrire un programme

Plus en détail

Examen de l UE LM125 Janvier 2007 Corrigé

Examen de l UE LM125 Janvier 2007 Corrigé Université Pierre et Marie Curie Licence Sciences et Technologies MIME L énoncé est repris sur fond mauve. En prune : des commentaires. Examen de l UE LM15 Janvier 007 Corrigé Commentaires généraux barème

Plus en détail

Cours de Mathématiques 2

Cours de Mathématiques 2 Cours de Mathématiques 2 première partie : Analyse 2 DEUG MIAS 1 e année, 2 e semestre. Maximilian F. Hasler Département Scientifique Interfacultaire B.P. 7209 F 97275 SCHOELCHER CEDEX Fax : 0596 72 73

Plus en détail

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2.1 Définition Une matrice n m est un tableau rectangulaire de nombres (réels en général) à n lignes et m colonnes ; n et m sont les dimensions de la matrice. Notation.

Plus en détail

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : densité de probabilité Exercice 2 : loi exponentielle de paramètre

Plus en détail

Séminaire MaMuX. Propriétés cyclotomiques des canons apériodiques

Séminaire MaMuX. Propriétés cyclotomiques des canons apériodiques Séminaire MaMuX IRCAM, 2 février 2008 Propriétés cyclotomiques des canons apériodiques Franck. Jedrzejewski@Cea.fr 1 - Introduction 2 - Canons de Vuza 3 - Polynômes cyclotomiques 4 - Décomposition des

Plus en détail

Exercices sur les développements limités, avec le Classpad

Exercices sur les développements limités, avec le Classpad Eercices avec le Classpad développements limités Eercices sur les développements limités, avec le Classpad On trouvera ici quelques eercices sur les développements limités. Chaque eercice est corrigé complètement,

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale

Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale 22 septembre 2015 Généralités Dans tout ce qui suit V désigne un espace de Hilbert réel muni d un produit scalaire x, y. Définition Soit A une application

Plus en détail

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices Leçon N : Taux d évolution et indices En premier un peu de calcul : Si nous cherchons t [0 ;+ [ tel que x 2 = 0,25, nous trouvons une solution unique x = 0, 25 = 0,5. Nous allons utiliser cette année une

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Cours. 1 ) Fonction affine Déf. Fonctions affines, polynômes. I FONCTIONS AFFINES Fonctions affines par morceaux. x x

Cours. 1 ) Fonction affine Déf. Fonctions affines, polynômes. I FONCTIONS AFFINES Fonctions affines par morceaux. x x Cours FONCTIONS USUELLES Fonctions affines, polynômes F1 I FONCTIONS AFFINES Fonctions affines par morceaux 1 ) Fonction affine a et b sont deux réels donnés. La fonction f définie sur R par f (x) = ax

Plus en détail

Matrices et déterminants

Matrices et déterminants Matrices et déterminants Matrices Définition.. Une matrice réelle (ou complexe) M = (m i,j ) (m, n) à m lignes et n colonnes est un tableau à m lignes et n colonnes de réels (ou de complexes). Le coefficient

Plus en détail

Inégalités. c a + b 3 2,

Inégalités. c a + b 3 2, DOMAINE : Géométrie AUTEUR : Margaret BILU NIVEAU : Avancé STAGE : Montpellier 03 CONTENU : Eercices Inégalités - Quelques inégalités secondaires, mais utiles - Proposition. (Inégalité de Nesbitt) Soient

Plus en détail

Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 2015 Prof. A. Abdulle J =

Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 2015 Prof. A. Abdulle J = Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 205 Prof. A. Abdulle EPFL Série 4 (Corrigé) Exercice Soit J M 2n 2n (R) la matrice définie par J 0 In, I n 0 où I n est la matrice identité de M n n (R) et 0

Plus en détail

PAD - Notes de cours. S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé

PAD - Notes de cours. S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé ALGÈBRE PAD - Notes de cours S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé November 23, 2006 Table des Matières Espaces vectoriels Applications linéaires - Espaces vectoriels............................... 3 -. Approche

Plus en détail

Correction du premier sujet

Correction du premier sujet Correction du premier sujet Problème 1 1. Soit (u n ) la suite arithmétique de premier terme u 1 = 3 et de raison. Donner la somme des 0 premiers termes de cette suite. Préciser la formule utilisée.. Soit

Plus en détail

Equations différentielles

Equations différentielles Equations différentielles Mathématiques Martine Arrrou-Vignod FORMAV 2009 I Equations différentielles linéaires à coefficients constants du premier ordre 3 I.1 Vocabulaire Définitions......................

Plus en détail

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Dans ce module, introduction d une nouvelle notion qu est la continuité d une fonction en un point. En repartant de la définition et de l illustration graphique

Plus en détail

Opérations sur les matrices. Novembre 2010

Opérations sur les matrices. Novembre 2010 Opérations sur les matrices Dédou Novembre 2010 Exemple d addition La somme de c est ( 2 3 5 4 6 7 et ( 3 4 6 7 8 8 ( 1 1 1 3 2 1. Exo 1 Calculez la somme de ( 2 2 3 5 et ( 5 7 4 1. Carte de visite des

Plus en détail

1 Programme de Colles : Espaces vectoriels.

1 Programme de Colles : Espaces vectoriels. Lycée Louis le grand Année scolaire 2007/2008 Mathématiques Supérieure MPSI Semaine 12 11 mai 2009 1 Programme de Colles : Espaces vectoriels. On note K le corps R ou C. 1.1 Axiomes d espace vectoriel.

Plus en détail

LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS. Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient).

LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS. Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient). CHAPITRE III LES PROPORTIONS ET LES PARTAGES PROPORTIONNELS I ] DEFINITION : Une proportion est une égalité de deux rapports (un rapport est une fraction, un quotient). Exemple : 3 = 3,6 est une proportion

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Continuité (étude globale). Diverses fonctions Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile *****

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

MULTIPLICATION RAPIDE : KARATSUBA ET FFT

MULTIPLICATION RAPIDE : KARATSUBA ET FFT MULTIPLICATION RAPIDE : KARATSUBA ET FFT 1. Introduction La multiplication est une opération élémentaire qu on utilise évidemment très souvent, et la rapidité des nombreux algorithmes qui l utilisent dépend

Plus en détail

Brevet Blanc de Mathématiques ** Corrigé **

Brevet Blanc de Mathématiques ** Corrigé ** Brevet Blanc de Mathématiques ** Corrigé ** Collège Goscinny de Valdoie Le soin et la qualité de la rédaction comptent pour 4 points. L usage de la calculatrice est autorisé. Sujet et corrigé écrits avec

Plus en détail

Oral 1 : Leçon 63 Transformée de Laplace. CAPES externe

Oral 1 : Leçon 63 Transformée de Laplace. CAPES externe Oral : Leçon 63 Transformée de Lalace. CAPES externe. Subi Nicolas Année 2 Plan Définition. Définition.....................................................2 Transformées usuelles.............................................

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Exercice n 1 Brevet Métropole Juin 2010

Exercice n 1 Brevet Métropole Juin 2010 Exercice n 1 Brevet Métropole Juin 2010 On considère le programme de calcul suivant : Choisir un nombre de départ. Multiplier ce nombre par (-2). Ajouter 5 au produit. Multiplier le résultat par 5. Ecrire

Plus en détail

Fonction réciproque d une fonction strictement monotone sur un intervalle de Y. Etude de la continuité, de la dérivabilité. Exemples.

Fonction réciproque d une fonction strictement monotone sur un intervalle de Y. Etude de la continuité, de la dérivabilité. Exemples. Fonction réciproque d une fonction strictement monotone sur un intervalle de Y. Etude de la continuité, de la dérivabilité. Exemples. Introduction : On suppose connues les notions d injectivité, surjectivité,

Plus en détail

Second degré Forme canonique d un trinôme Exercices corrigés

Second degré Forme canonique d un trinôme Exercices corrigés Second degré Forme canonique d un trinôme Exercices corrigés Objectifs abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : reconnaître une forme canonique Exercice 2 :

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Fonctions homographiques On donne ci-dessous deux définitions des fonctions homographiques, et on montre que ces deux définitions sont équivalentes. On décrit la courbe représentative d une fonction homographique.

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail