NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :"

Transcription

1 Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1 ) et b (+i)( 1+i) ( i)i Allez à : Correction exercice 1 : Exercice : Mettre sous la forme a b, a, b R (forme algébrique) les nombres complexes z 1 + 6i ; z ( 1 ) ; z + 5i 1 + 5i 1 z 5 1 ; z 5 ( 1 ) (1 )9 ; z 6 (1 ) 7 z 7 1 ; z 1 8 (1 )( ) ; z Allez à : Correction exercice : Exercice : Ecrire sous forme algébrique les nombres complexes suivants z 1 e iπ ; z e iπ 8; z e 7iπ 8 ; z (e iπ ) (e iπ ) ; z 5 eiπ e iπ z 8, le nombre de module et d argument π. z 9 le nombre de module et d argument π 8. Allez à : Correction exercice : ; z 6 (e iπ ) (e 5iπ 6 ) ; z 7 eiπ e 5iπ 6 Exercice : 1. Mettre sous forme trigonométrique les nombres complexes suivants, ainsi que leur conjugués : z 1 + i; z 1 ; z i; z ; z 5 e iθ + e iθ, Pour z 5, factoriser par e iθ z 6 1 ; z 7 1 ; z 8 ; z 9 1 ; z e iθ, θ ] π, π[ θ ] π, π[ Pour z 10, factoriser par e iθ. Calculer le module et un argument des nombres complexes suivants, ainsi que de leur conjugués. z 1 1 (1 + ); z (1 5); z Indication : Ecrire z 1 sous la forme α(e iθ + e iθ ) Calculer z 5. Calculer tan(φ) tan(φ) ; z 1 1 tan(θ) 1

2 Allez à : Correction exercice : ( ) Exercice 5 : Effectuer les calculs suivants : 1. ( )(1 i). Produit du nombre complexe de module et d argument π d argument 5π 6.. Quotient du nombre complexe de modulo et d argument π d argument 5π 6. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Etablir les égalités suivantes : 1... Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soit par le nombre complexe de module et par le nombre complexe de module et (cos ( π 7 ) sin (π )) (1 ) (1 ) (cos ( 5π ) sin (5π )) (1 ) (cos ( π 5 ) sin (π )) ( ) (cos (1π) sin (1π )) (cos ( π 1 ) sin ( π 1 )) 1 u 1 et v 1 1. Déterminer les modules de u et v.. Déterminer un argument de u et un argument de v.. En déduire le module et un argument pour chacune des racines cubiques de u.. Déterminer le module et un argument de u v. 5. En déduire les valeurs de Allez à : Correction exercice 7 : cos ( 5π 5π ) et sin ( 1 1 ) Exercice 8 : Calculer le module et un argument de 6 u En déduire le module et un argument de u. v Allez à : Correction exercice 8 : et v 1

3 Exercice 9 : Effectuer les calculs suivants en utilisant la forme exponentielle. z ; z ( 1 1 ) ; z (1 ) ; z (1 ) 5 + (1 ) 5 ; z 5 1 ; z 6 6 Allez à : Correction exercice 9 : Exercice 10 : Calculer les racines carrées des nombres suivants. z 1 1; z i; z 1 ; z 1 ; z 5 1 ; z 6 + i; z i; z 8 ; z 9 10i Allez à : Correction exercice 10 : Exercice 11 : 1. Calculer les racines carrées de 1+i. En déduire les valeurs de cos (π) et sin 8 (π). 8. Calculer les racines carrées de +i. En déduire les valeurs de cos ( π ) et sin ( π ). 1 1 Allez à : Correction exercice 11 : Exercice 1 : Résoudre dans C les équations suivantes : 1. z + z z (5i + 1)z + (5i + 1) 0.. z z 0.. z (1 )z z ( + i)z 1 + 5i z z z + 10z z + z x 0x x + x + 6x + x z + z z (1 + a)(1 )z + (1 + a )i iz + (1 5i)z + 6i (1 )z ( )z 6 + i (1 )z (9 + i)z 5i (1 + i)z (6i + )z + 11i 0. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 1 : Résoudre l équation : Allez à : Correction exercice 1 : Z + ( 6i)Z 8 6i 0 Exercice 1 : (1 )X (5 )X + ( + 6i)X 0 1. Montrer que cette équation admet une racine réelle.. Résoudre cette équation.

4 Allez à : Correction exercice 1 : Exercice 15 : Résoudre dans C l équation z 6 z 1 0 Indication : Poser Z z et résoudre d abord Z Z 1 0. Allez à : Correction exercice 15 : Exercice 16 : Soit (E) l équation X X + ( )X + X 0 1. Montrer que (E) admet des racines réelles.. Résoudre (E). Allez à : Correction exercice 16 : Exercice 17 : 1. Résoudre X. Résoudre Z 8i. Résoudre On rappelle que Allez à : Correction exercice 17 : 1 Z6 + (1 + i)z i 0 Exercice 18 : Soit l équation z z Montrer que (E) admet une racine réelle.. Déterminer les solutions de (E). Allez à : Correction exercice 18 : (E) Exercice 19 : Soit (E) l équation X ( + )X + ( + )X + ( + i)x 0 1. Montrer que (E) admet des racines réelles.. Résoudre (E). Allez à : Correction exercice 19 : Exercice 0 : Soit z + 1. Calculer z, puis déterminer le module et un argument de z, puis écrire z sous forme trigonométrique.. En déduire le module et un argument de z.. En déduire cos ( π 1 ) et sin ( π 1 ). Allez à : Correction exercice 0 : Exercice 1 : 1. Donner les solutions de : u

5 Sous forme algébrique et trigonométrique.. Donner les solutions de : (z + 1) + (z 1) 0 Sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice : 1. Donner les solutions complexes de X 1.. Résoudre X 1. Résoudre X 8 + ( 1 ) X 1 0 Allez à : Correction exercice : Exercice : Ecrire sous forme algébrique et trigonométrique le nombre complexe Allez à : Correction exercice : Exercice : 1 (1 ) ( ) 1 1. Déterminer le module et un argument de 1+i, calculer (1+i 1 i 1 i )010. Déterminer le module et un argument de 1, calculer (1 ) 010. Calculer les puissances n-ième des nombres complexes. z tan(θ) ; z j; z 1 tan(θ) ; z 1 + cos(φ) sin (φ) Allez à : Correction exercice : Exercice 5 : Comment choisir l entier naturel n pour que ( ) n soit réel? Imaginaire? Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Soit z un nombre complexe de module ρ et d argument θ, et soit z son conjugué. Calculer (z + z)(z + z ) (z n + z n ) En fonction de ρ et θ. Et de cos(θ) cos(θ) cos(nθ) Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : 1. Pour quelles valeurs de z C a-t-on 1 z 1 z. On considère dans C l équation ( 1 z n 1 z ) 1 a 1 a, a R Montrer, sans les calculer, que les solutions sont réelles. Trouver alors les solutions.. Calculer les racines cubiques de +i i Allez à : Correction exercice 7 : 5

6 Exercice 8 : Résoudre dans C l équation Allez à : Correction exercice 8 : Exercice 9 : Résoudre dans C l équation Allez à : Correction exercice 9 : ( z + 1 z 1 ) 1 z ( 1 1 ) Exercice 0 : 1. Déterminer les deux solutions complexes de u.. Résoudre z ( z ) On explicitera les solutions sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 0 : Exercice 1 : Résoudre dans C ( z 1 z ) 8 On donnera les solutions sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 1 : Exercice : On appelle j 1 1. Résoudre dans C, l équation X 1 (donner les solutions sous forme algébrique et trigonométrique). Montrer que j j. Montrer que j 1 j. Montrer que 1 + j + j 0 5. Calculer 1 1+j. 6. Calculer j n pour tout n N. Allez à : Correction exercice : Exercice : Résoudre dans C l équation z 1 ( 1 ) Et montrer qu une seule de ces solutions a une puissance quatrième réelle. Allez à : Correction exercice : Exercice : 1. Donner les solutions complexes de X 1. 6

7 . Résoudre X 1. Résoudre X 8 + ( 1 ) X 1 0 Allez à : Correction exercice : Exercice 5 : Trouver les racines cubiques de 11. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Calculer 1 (1 ) Algébriquement, puis trigonométriquement. En déduire cos ( π ), sin ( π ), tan ( π ) et tan (5π ) Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Trouver les racines quatrième de 81 et de 81. Allez à : Correction exercice 7 : Exercice 8 : Soit n, un entier. 1. a. Déterminer les complexes qui vérifient z n 1. b. Déterminer les complexes qui vérifient z n 1.. Calculer la somme des complexes qui vérifient z n 1. Allez à : Correction exercice 8 : Exercice 9 : 1. Soient z 1, z, z trois nombres complexes ayant le même cube. Exprimer z et z en fonction de z 1.. Donner, sous forme polaire (forme trigonométrique) les solutions dans C de : z 6 + (7 )z 8 8i 0 Indication : poser Z z et calculer (9 ). Allez à : Correction exercice 9 : Exercice 0 : Déterminer les racines quatrième de 7. Allez à : Correction exercice 0 : Exercice 1 : Résoudre les équations suivantes : z ; z 1 1 ; z ; 7(z 1) 6 + (z + 1) 6 0 Allez à : Correction exercice 1 : 7

8 Exercice : Résoudre dans C : 1. z 5 1. z 5 1. z. z 5 z Allez à : Correction exercice : Exercice : 1. Calculer les racines n-ième de i et de 1.. Résoudre z z En déduire les racines de z n z n Allez à : Correction exercice : Exercice : 1. Montrer que, pour tout n N et pour tout nombre z C, on a : (z 1)(1 + z + z + + z n 1 ) z n 1 Et en déduire que si z 1, on a : 1 + z + z + + z n 1 zn 1 z 1. Vérifier que pour tout x R, on a e ix 1 ie ix sin ( x ).. Soit n N. Calculer pour tout x R la somme : Z n 1 + e ix + e ix + + e (n 1)ix Et en déduire les valeurs de X n 1 + cos(x) + cos(x) + + cos((n 1)x) Allez à : Correction exercice : Y n sin(x) + sin(x) + + sin((n 1)x) Exercice 5 : Soit α C {1} une racine cinquième de 1, donc α Quelles sont les complexes qui vérifient ces conditions?. Montrer que 1 + α + α + α + α 0. Calculer 1 + α + α + α + 5α Indication : On calculera de deux façon différente la dérivée de la fonction f définie par f(x) 1 + x + x + x + x + x 5 On donnera le résultat sous forme algébrique. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 6 : Soit ε une racine n-ième de l unité, ε 1 ; calculer S 1 + ε + ε + + nε n 1 Allez à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Résoudre dans C, l équation (z + 1) n (z 1) n. Allez à : Correction exercice 7 : 8

9 Exercice 8 : Résoudre dans C, l équation z n z où n 1. Allez à : Correction exercice 8 : Exercice 9 : Soit β C tel que β 7 1 et β 1. Montrer que β 1 + β + β 1 + β + β 1 + β 6 Allez à : Correction exercice 9 : Exercice 50 : Linéariser : A(x) cos (x) ; B(x) sin (x) ; C(x) cos (x) ; D(x) sin (x) ; E(x) cos (x) sin (x) ; F(x) cos(x) sin (x) ; G(x) cos (x) sin(x) ; H(x) cos (x) sin (x) ; I(x) cos (x) sin (x) ; J(x) cos(x) sin (x) Allez à : Correction exercice 50 : Exercice 51 : 1. Déterminer l ensemble des complexes z tels que 1 z soit réel. 1 iz. Déterminer l ensemble des complexes z tels que 1 z soit imaginaire pur. 1 iz Allez à : Correction exercice 51 : Exercice 5 : 1. Montrer que (1 ) 6 8i. En déduire une solution de l équation (E) z 8i.. Ecrire les deux solutions de (E) sous forme algébrique, et sous forme exponentielle.. Déduire de la première question une solution de l équation (E 0 ) z 8i. Allez à : Correction exercice 5 : Exercice 5 : Soit f: C C définie par f(z) z(1 z) 1. Déterminer les points fixes de f c est-à-dire résoudre f(z) z.. Montrer que si z 1 < 1 alors f(z) 1 < 1 Indication : z(1 z) (z 1 ) (1 z) + 1 Allez à : Exercice 5 : Exercice 5 : Posons E C { i}. Soit f: E C {1} l application définie pour tout z E par : z f(z) z 1. Montrer que l application est injective.. Montrer que pour tout z E on a f(z) 1.. Démontrer l égalité f(e) C {1} Que peut-on en déduire sur f.. Soit z E. Montrer que 1 f(z) Im(z) z 5. Notons U l ensemble des complexes de module 1. Montrer que l on a f(r) U {1} 9

10 Allez à : Correction exercice 5 : Correction exercice 1 : CORRECTIONS a i( )( )(1 ) i ( + 1 ) arg(a) arg(i( )( )(1 )) arg(i) + arg( ) + arg( ) + arg(1 ) + kπ π + arg( ) + arg(( )) + π + kπ π + arg( ) + arg + arg( ) + kπ π + arg( ) + kπ Soit θ un argument de, cos(θ) 1 et sin(θ) 1 donc cos(θ) cos (θ ) et sin(θ) sin (θ 0 ), on en déduit que θ θ 0 + kπ Par suite b arg(a) π + θ 0 + kπ ( )( 1 ) 1 ( 1) ( )i i + ( 1) 5 arg(b) arg( ) + arg( 1 ) arg( ) arg(i) + kπ θ 0 + π ( θ 0 ) π + kπ Allez à : Exercice 1 : π + θ 0 + kπ Correction exercice : z ( 1 ) Autre méthode z 1 + 6i z 1 z ( 1 ) ( + 6i)( + i) 9 + 1i + 18i i + ( ) i (1 )( ) ( + ( 1) ) 1 ( + ( 1) ) ( 1 + i 5 ) 1 + 6i i (1 ) ( ) i i( + i) + ( ) 6i 8 z + 5i 1 + 5i ( + 5i)(1 ) + ( 5i)(1 ) 1 (1 )(1 ) i + 5i 5 + 5i 5 1 Autre méthode 6 z + 5i 1 + 5i 1 + 5i i + 5i Re ( 1 1 ) 10

11 Or Donc + 5i 1 ( + 5i)(1 ) + 5i 5 + 7i 1 + ( 1) + 7 i z 5 ( 1 z 5 (5 )(1 ) ( ) ( 1 ) + ( 1 ) ) z ( ) i i 5 (i ) + ( 1 ) (i ) i + (i ) i ( ) Autre méthode z 5 ( 1 ) (e iπ ) e iπ 1 Ou encore z 5 j 1 (1 )9 z 6 (1 ) 7 On peut toujours s amuser à développer (1 ) 9 et (1 ) 7 mais franchement ce n est pas une bonne idée. (1 )9 (1 )7 z 6 (1 ) (1 ) 7 (1 ) 7 (1 ) ( ) (1 )(1 ) (1 1) ( 1 + ( 1) ) i ( ) i(i)7 7 8 i 8 7 i8 Autre méthode z 6 Autre méthode ( ( (1 + i)9 (1 ) 7 z 8 Allez à : Exercice : Correction exercice : ( ( )) )) z (e i π )9 ( ) 7 ( ) 7 (e iπ 7 ( ) e i ) e i7π (1 ) (1 ) ( ) 9π e i(9π +7π ) e 16iπ e iπ z j j j j 1 1 (1 )( ) 1 + 6i i i z 9 1 (1 )(1 ) ( ) (1 ) i i 11

12 z 1 (cos ( π ) sin (π )) ( 1 ) 1 z (cos ( π 8 ) sin (π 8 )) cos (π 8 ) sin (π 8 ) z e 7iπ 8 (cos ( 7π 8 ) sin ( 7π 8 )) cos (7π 8 ) i sin (7π 8 ) cos (π π 8 ) i sin (π π 8 ) cos ( π 8 ) i sin ( π 8 ) cos ( π 8 ) + i sin (π 8 ) z (e iπ ) (e iπ ) e i(π π ) e π i z 5 eiπ e iπ e i(π +π ) e iπ z 6 (e iπ ) (e 5iπ 6 ) 6e i(π +5π 6 ) 6e 7iπ 6 6 (cos ( 7π 6 ) sin (7π )) 6 ( 6 1 i) z 7 i eiπ e 5iπ 6 ei(π +5π 6 ) e8iπ 6 eiπ ( 1 ) 1 z 8 e iπ (cos ( π ) sin (π )) (1 ) 1 z 9 e iπ 8 (cos ( π 8 ) sin ( π 8 )) cos (π 8 ) i sin (π 8 ) A moins de connaitre cos ( π ) et sin 8 (π ) on ne peut pas faire mieux. 8 Allez à : Exercice : Correction exercice : 1. z 1 (1 ) donc z Si on ne met pas en facteur C est moins simple. On appelle θ 1 un argument de z 1 cos(θ 1 ) 1 z Donc θ 1 π + kπ, k Z et z 1 e iπ, et z 1 e π Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur et sin(θ 1 ) 1 z 1 ( 1 1 ) ( ) (cos (π ) sin (π π )) ei z ( 1) + ( ), soit θ un argument de z cos(θ ) 1 et Donc θ π + kπ, k Z et z e iπ e π Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur sin(θ ) 1

13 z ( 1 ) (cos (π ) sin (π )) eiπ e π Et z e iπ Pour z la détermination du cosinus et du sinus n est pas une bonne méthode. z i eiπ Cette forme n est pas la forme trigonométrique car est négatif, ce n est donc pas le module, mais 1 e iπ, donc z eiπ e iπ ei(π +π) eiπ iπ e. On aurait pu directement écrire que i e iπ e π. Et z eiπ Pour z la détermination du cosinus et du sinus n est pas une bonne méthode. z e iπ Et z e iπ e iπ C est plus dur z 5 e iθ + e iθ e iθ (e iθ + e iθ ) e iθ cos ( θ ) cos (θ ) eiθ Comme π < θ < π, π < θ < π par conséquent cos (θ) > 0, ce qui signifie que cos (θ ) est bien le module. Et z 5 cos ( θ iθ ) e z , soit θ 6 un argument de z 6 cos(θ ) 1 et sin(θ ) 1 Donc θ 6 π + kπ, k Z et z 6 e iπ Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur Et z 6 e π z 6 ( 1 1 ) ( ) (cos (π ) sin (π π )) ei z (), soit θ 7 un argument de z 7 cos(θ 7 ) 1 et sin(θ 7 ) Donc θ 7 π + kπ, k Z et z 7 e iπ Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur Et z 7 e π z 7 ( 1 ) (cos (π ) sin (π )) eiπ z 8 () + 1, soit θ 8 un argument de z 8 cos(θ 8 ) et sin(θ 8 ) 1 1

14 Donc θ 8 π 6 + kπ, k Z et z 8 e iπ 6 Autre méthode (meilleure), on met le module en facteur Première méthode Deuxième méthode C est plus dur z 8 ( 1 ) (cos (π 6 ) sin (π )) eiπ 6 6 z 9 1 z (1 )( ) () π ei e π 6 e iπ e iπ 6 e iπ + i i π i ei z e iθ e iθ (e iθ + e iθ ) e iθ cos ( θ ) cos (θ ) eiθ Comme π < θ < π, π < θ < π par conséquent cos (θ) > 0, ce qui signifie que cos (θ ) est bien le module. Et z 10 cos ( θ ) eθ. Faisons comme d habitude z (1 + ) ( ) + Soit θ 1 un argument de z 1 1 cos(θ 1 ) et sin(θ 1 ) L ennui c est que l on ne connait pas d angle dont le cosinus et le sinus valent ces valeurs. Il faut être malin. z 1 1 (1 + ) 1 + i ( ) + i (eiπ + e iπ ) e iπ 8 (e π 8 + e iπ 8 ) e iπ 8 cos ( π 8 ) cos (π 8 ) eiπ 8 cos ( π 8 ) > 0 donc θ 1 π 8 + kπ, k Z et z 1 cos (π 8 ) Remarque : cos ( π 8 ) + Le module de z 1 est aussi cos ( π 8 ) + et un argument est π 8. Faisons comme d habitude z ( ) Soit θ un argument de z z (1 5) + (1 5) ( 5) 16 cos(θ ) et sin(θ ) 1 5 L ennui c est que l on ne connait pas d angle dont le cosinus et le sinus valent ces valeurs.

15 Calculons z 5 5 z 5 ( (1 5)) 5 ( ) + 5 ( ) i(1 5) + 10 ( ) (i(1 5)) + 10 ( ) (i(1 5)) (i(1 5)) + (i(1 5)) 5 (10 + 5) i(10 + 5) (1 5) 10(10 + 5)(1 5) i(10 + 5)(1 5) (1 5) (1 5) ((10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + 5(1 5) ) (1 5) (5(10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + (1 5) ) (10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + 5(1 5) (10 + 5)( ) + 5 ( ( 5) ( 5) + ( 5) ) (10 + 5)(6 5) + 5(56 5) ( ) (10 + 5) 10(10 + 5)(1 5) + (1 5) 5( ) 10(10 + 5)( ) + ( ( 5) ( 5) + ( 5) ) (0 8 5) (1 + 5) z 5 56i(1 5)(1 + 5) 56i ( ) 10 i Ensuite il faut trouver les solutions de Z 5 10 i 10 e iπ Z 5 10 Z Z 5 10 i 10 e iπ arg(z 5 ) π + kπ 5 arg(z) π + kπ Z arg(z) π 10 + kπ, k {0,1,,,} 5 Z 0 e i 10; π Z 1 e iπ 10 ; Z e 7iπ 10 ; Z e 11iπ 10 ; Z e 15iπ 10 i Parmi ces cinq complexes, le seul qui a une partie réelle positive et une partie imaginaire négative est e i π 10 d où z e i π 10 donc un argument de z est π 10. Le module de z est et un argument est π

16 z tan(φ) (tan(φ) )(tan(φ) ) tan(φ) tan (φ) + 1 tan (φ) tan(φ) 1 1 cos (φ) cos (φ) (tan (φ) 1) cos (φ) tan(φ) cos (φ) ( sin (φ) cos (φ) 1) cos (φ) sin(φ) cos(φ) (cos (φ) sin (φ)) sin(φ)cos(φ) cos(φ) sin(φ) (cos(φ) sin(φ)) e iπ e iφ e i(π φ) Le module de z est 1 et un argument est π φ Autre méthode z tan(φ) i(tan(φ) ) i tan(φ) + 1 tan(φ) i(tan(φ) ) sin(φ) i i tan(φ) 1 cos(φ) + 1 i sin(φ) cos(φ) 1 i sin(φ) + cos(φ) i sin(φ) cos(φ) cos(φ) sin(φ) (cos(φ) sin(φ)) eiφ e iφ eiφ e iπ e iφ e i(π+φ) Un argument de z est π φ 1 z 1 tan(θ) 1 cos(θ) 1 sin(θ) cos(θ) sin(θ) cos(θ) e iθ cos(θ) e iθ cos(θ) Si θest tel que cos(θ) > 0 alors z cos(θ) et un argument de z est θ Si θest tel que cos(θ) < 0 alors z cos(θ) et un argument de z est θ + π. On sait que j 1 donc 1 Allez à : Exercice : j ( ) ( j ) 010 (j ) 010 j 00 j 10 (j ) Correction exercice 5 : 1. ( )(1 i) 9i 6i 7i i.. Allez à : Exercice 5 : e iπ e i ( 5π 6 ) 6e i(π 5π 6 ) 6 e i ( π ) 6i e iπ e i ( 5π 6 ) ei π e 5iπ 6 ei(π +5π 6 ) e7iπ 6 Correction exercice 6 : 1.. (cos ( π 7 ) sin (π )) (1 ) (1 ) e iπ 7e iπ ( 7 ) π ei 7e iπ e iπ e i (π 7 π +π ) e i(1π 8 8π 8 +1π 8 ) e 5π 8 (cos ( 5π ) sin (5π 8 8 )) 16

17 Allez à : Exercice 6 : Correction exercice 7 : (1 ) (cos ( π 5 ) sin (π )) ( ) ( 5 ) (cos (π 5 ) sin (π )) ( 5 1 i) e iπ e iπ 5e iπ 6 e i( π +π 5 π 6 ) e i( 15π 60 +1π 60 10π 60 ) e 1iπ 60 (cos ( 1π ) sin (1π )) (cos ( π 1 ) sin ( π 1 )) cos ( π 1 ) sin ( π 1 ) 1 + i cos ( π 6 ) sin (π 6 ) 1 i 1. u et v ( 1) +. Donc un argument de u est π. Donc un argument de v est π. u ( v ( 1. On cherche les solutions complexes de z u. e iπ 1 e iπ ) ei e i( π 1 π ) e iπ 1 e iπ 6 π ) eiπ z z u arg(z ) π + kπ, k Z z arg(z) π + kπ, k Z z 1 6 arg(z) π 1 + kπ, k {0,1,} u admet trois racines cubiques Et z 0 1 6e i 1; π z 1 1 6e i( π 1 +π ) 1 6e i9π 1 1 6e iπ et z 1 6e i( π 1 +π ) 1 6e 17iπ 1 Par conséquent Allez à : Exercice 7 : u v ei { π e iπ u v π ei( 1 1 π ) 5π 1 + cos ( ) 1 5π 1 sin ( ) 1 5iπ e 1 (1 )( 1 ) { 1 5π 5π (cos ( ) sin ( 1 1 )) 1 + ( 1 ) cos ( 5π ) 1 sin ( 5π 1 )

18 Correction exercice 8 : 6 u u ( ) ( ) ( ) e i Donc u et un argument de u est π. 6 Allez à : Exercice 8 : Correction exercice 9 : Autre méthode v 1 + ( 1) v ( Donc v et un argument de v est π. u v e i Donc u v 1 et un argument de u v est π 1. π 6 e iπ ) e i π e i( π 6 +π ) e i π 1 (1 )(1 ) z i e iπ z ( 1 1 ) (e iπ ) e iπ z (1 ) ( ( 1 )) (e iπ ) 16e iπ z (1 ) 5 + (1 ) 5 ( ( 1 z 6 z )) + ( ( 1 )) 5 (e iπ 5 ) + 5 (e iπ 5 ) (e 5iπ + e 5iπ ) cos ( 5π ) 6 ( 1 ) (1 )( ) () i + z 5 1 ( 1 ) e iπ ( + 1 e i(π π 6 ) e iπ 6 i) e iπ 6 ( 6 )( ) + ( ) 6 + ( 6 ) Remarque : il aurait mieux valu mettre en facteur d entrée. Là on est mal parti, il va falloir trouver le module, puis le mettre en facteur, 6 + ( 6 ) z 6 ( + 1 ( 1)) z 6 ( + 1) + ( 1) π i ei6 π ( 6 )

19 6 + 6 z 6 cos(θ) sin(θ) Mais on ne connait pas d angle vérifiant cela. Il faut faire autrement 6 ( 6) + ( ) 8 Allez à : Exercice 9 : z ( ) 8 ( 1 i) ( ) e iπ 6 e iπ e i( π 6 +π ) e i π 1 Correction exercice 10 : On cherche les nombres complexes tels que z 1 Z 1 i et Z i On cherche les nombres complexes tels que z i e iπ z 1 e iπ et z e iπ On cherche les nombres complexes tels que z 1 ( ) 1 e iπ Z 1 1 e iπ 8 et Z 1 e iπ 8 C est un peu insuffisant parce que l on ne connait pas les valeurs de cos ( π 8 ) et de sin (π 8 ) Autre méthode, on cherche a, b R tels que (a b) 1 a b ab 1 L 1 { L a b 1 ab 1 On rajoute l équation L (a b) 1 a b ( a + b ) a + b En faisant la somme de L 1 et de L a 1 + a 1 + En faisant la différence de L et de L 1 a ± 1 + ± + ± + b 1 + b b ± 1 ± + ± + D après L a et b sont de même signe donc les deux solutions de z 1 sont Z et Z + On cherche les nombres complexes tels que z 1 ( Z 1 1 e 5iπ 8 et Z 1 e 5iπ 8 + ) 1 e 5iπ C est un peu insuffisant parce que l on ne connait pas les valeurs de cos ( 5π 8 ) et de sin (5π 8 ) Autre méthode, on cherche a, b R tels que (a b) 1 a b ab 1 L 1 L { a b 1 ab 1 On rajoute l équation L (a b) 1 a b ( 1) + ( 1) ( a + b ) a + b En faisant la somme de L 1 et de L 19

20 a 1 + a 1 + En faisant la différence de L et de L 1 a ± ± ± + b 1 + b 1 + b ± 1 + ± + ± + D après L a et b sont de signes opposés donc les deux solutions de z 1 sont Z et Z + + On cherche les nombres complexes tels que z 1 ( 1 ) eiπ Z 1 e iπ 6 ( i) et Z e iπ 6 ( + 1 On cherche les nombres complexes tels que Z + i i) 6 On pose Z a b, Z + i (a b) + i a b ab L 1 L { a b ab On rajoute l équation Z + i a + b a + b + a + b 5 5 L Avec le système { a b a + b 5, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a 8 a, d où l on tire b 1. Les valeurs possibles de a sont ± et les valeurs possibles de b sont ±1, d après l équation ab ab, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. Si a alors b 1 et Z 1 et si a alors b 1 et Z Deuxième méthode + i + i 1 ( ) et on retrouve le même résultat. Troisième méthode On reprend le système { a b a ( ab a ) a { b a a a a a 0 b b b a a a a A A 0 b a Les solutions de A A 0 sont A 1 1 < 0 et A, donc a, Si a alors b a 1 et alors Z, si a alors b a 1 et alors Z 1. On cherche les nombres complexes tels que Z 7 On pose Z a b, Z 7 (a b) 7 a b ab L 1 { L a b 7 ab On rajoute l équation Z + i a + b a + b ( 7) + ( ) a + b L Avec le système { a b 7 a + b 5, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a 18 a 9, d où l on tire b 16. Les valeurs possibles de a sont ± et les valeurs possibles de b sont ±, d après l équation ab ab, on en déduit que ab < 0 et que donc a et b sont de signe opposé. Si a alors b et Z 1 et si a alors b et Z + i Deuxième méthode 0

21 ( ) et on retrouve le même résultat. Troisième méthode On reprend le système { a b a 7 ( 1 ab a ) 7 { b 1 a a + 7a 1 0 b 1 a 1 a 7 b 1 a a 1 7a b 1 a A + 7A 1 0 b 1 a a Les solutions de A + 7A 1 0 sont A 1 16 < 0 et A 9, donc a 9, Si a alors b 1 et alors Z a, si a alors b 1 et alors Z a 1 + i. On cherche les nombres complexes tels que Z z 8, on peut refaire comme précédemment mais on va prendre la méthode la plus simple Z 1 ( ) Il y a deux solutions Z 1 et Z On cherche les complexes Z tels que Z z 9 10i Là encore, on va aller au plus simple 10i 5 10i 1 (5 ) Donc il y a deux solutions Z 1 5 et Z 5 Allez à : Exercice 10 : Correction exercice 11 : 1. On cherche les complexes Z tels que On pose Z a b, Z On rajoute l équation Z Z 1 (a b) a b ab L 1 L { a b ab a + b a + b ( ) + ( ) a + b L Avec le système { a b, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a + b 1 a 1 + a + En faisant la différence de L et de L 1 b 1 b Les valeurs possibles de a sont ± + ab et les valeurs possibles de b sont ±, d après l équation ab, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. 1

22 Si a + Et si a + D autre part alors b alors b et Z 1 + et Z + Z π ei Admet deux solutions Z e iπ 8 cos ( π ) sin 8 (π) et z 8 e iπ 8 cos ( π ) sin 8 (π) 8 Comme cos ( π 8 ) > 0 et que sin (π 8 ) > 0, cos ( π 8 ) sin (π 8 ) +. On cherche les complexes Z tels que On pose Z a b, Z + 1 i { cos ( π 8 ) + sin ( π 8 ) Z + 1 i + 1 i (a b) + 1 i a b ab L a b 1 L { ab 1 On rajoute l équation Z + 1 i a + b a + b ( ) + ( 1 ) a + b L Avec le système { a b, en faisant la somme des deux équations L 1 et L, on trouve a + b 1 a 1 + a + En faisant la différence de L et de L 1 b 1 b Les valeurs possibles de a sont ± + ab Si a + Et si a + D autre part et les valeurs possibles de b sont ±, d après l équation ab, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. alors b alors b et Z 1 + et Z + Z + 1 π i ei6 Admet deux solutions Z e i π 1 cos ( π ) sin ( π ) et Z 1 1 e i π 1 cos ( π ) sin ( π ) 1 1 Comme cos ( π 1 ) > 0 et que sin ( π 1 ) > 0,

23 Allez à : Exercice 11 : Correction exercice 1 : 1. z + z cos ( π 1 ) sin ( π 1 ) + Δ 1 (i) 1 z 1 j j 1 z j Allez à : Exercice 1 :. z (5i + 1)z + (5i + 1) 0 { cos ( π 1 ) + sin ( π 1 ) Δ ( (5i + 1)) (5i + 1) ( i + 196) 0i i 5( + i) 5 ( + i) On cherche a, b R tels que L 1 (a b) 5 L { L a b ab a + b + 5 En faisant L 1 + L on trouve que a 8 a a ± En faisant L L on trouve que b b 1 b ±1 D après L a et b sont de même signe donc a b ou a b Autre méthode + i + i 1 ( ) et alors Δ 5 ( ) (10 + 5i) Les solutions de l équation sont Allez à : Exercice 1 :. z z 0 z z 1 z 1 + 5i + 1 (10 + 5i) z 1 5i (10 + 5i) + 10i Δ + i ( ) 1 + 5i i 1 ( 1 ) 1 j 1 1 i 1 ( 1 ) 1 j Allez à : Exercice 1 :. z (1 )z 1 0 Δ (1 ) (i 1) 1 + i + 1 Allez à : Exercice 1 : z z i 1

24 5. z ( + i)z 1 + 5i 0 Le discriminant vaut Δ ( ( + i)) ( 1 + 5i) 9 + i i (1 ) Il y a deux solutions + i (1 ) z 1 + i + i + 1 z Allez à : Exercice 1 : 6. z z Soit on résout «normalement», soit on ruse, rusons z z Z + Z Avec Z z. Les solutions de Z + Z sont connues (et puis on vient de les revoir dans 1 )) Z 1 j et Z j Par conséquent z 1 1 j et z 1 j Allez à : Exercice 1 : 7. z + 10z On pose Z z, Z + 10Z a pour discriminant Δ ( 1) (10 6)(10 + 6) (i) 10 + i Z i 10 Z 5 1i On cherche z a b tel que z Z 1 (a b) 5 + 1i a b ab 5 + 1i L 1 L { L a b 5 ab 1 a + b ( 5) En faisant la somme de L 1 et de L, on trouve que a 8 a a ±, En faisant la différence de L et de L 1, on trouve que b 18 b 9 b ±, D après L, a et b sont de même signe donc z Z 1 a deux solutions z 1 + i et z i On peut résoudre de la même façon Z z ou dire que z + 10z est une équation à coefficients réels et que donc si une racine complexe est solution alors son conjugué est aussi solution, par conséquent z 1 i et z + i sont aussi solution, ce qui donne solutions pour une équation de degré, il n y en a pas plus, on les a toutes. Allez à : Exercice 1 : 8. z + z + 0 On peut faire comme dans le 7 ), mais rusons : z + z + 0 z + z (z ) + ( z ) [(z ) j] [(z ) j ] 0 [( z ) j ] [( z ) j ] 0 ( z j ) ( z + j ) ( z (z j )(z + j )(z j)(z + j) 0 Les solutions sont { j, j, j, j} j) ( z + j) 0

25 Allez à : Exercice 1 : 9. x 0x On pose X x X 0X Δ (16i) 0 16i X i X i On cherche x tel que x 15 8i 16 8i 1 ( ) Il y a donc deux solutions x 1 et x ( ). De même on cherche x tel que x i i 1 ( ) Il y a donc deux solutions x et x ( ). Les solutions sont {,,, } Allez à : Exercice 1 : 10. x + x + 6x + x 15 0 Il faudrait trouver des solutions (réelles ou complexes). x 1 est solution évidente, mais ensuite cela ne vient pas, mais en regardant mieux on s aperçoit que premiers termes ressemblent fort au développement de (x + 1) x + x + 6x + x + 1 donc x + x + 6x + x 15 0 (x + 1) (x + 1) 16 (x + 1) 16 arg((x + 1) ) arg(16) + kπ, k Z x + 1 arg(x + 1) 0 + kπ, k Z x + 1 arg(x + 1) kπ, k {0,1,,} x ikπ k + 1 e, k {0,1,,} x k 1 + e ikπ, k {0,1,,} x ; x e iπ 1 ; x 1 + e iπ 1 ; x 1 + e iπ 1 Sont les solutions. Allez à : Exercice 1 : 11. z + z 0 On voit que i est une solution évidente (car i + i 0) donc on peut mettre z en facteur. z + z (z )(az + bz + c) z + z az + ( ia + b)z + ( ib + c)z c a 1 a 1 ia + b 0 b ia i ib + c c b ic i c z + z (z )(z z + ) Le discriminant de z z + est Δ i 9 (i) Il y a deux solutions i i i + i z i et z i Il y a donc deux solutions, z 1 i et z i. Allez à : Exercice 1 : 1. Δ (1 + a) (1 ) (1 + a )i (1 + a + a )(1 1) a i + ia a a i + ia a i(1 a + a ) (1 ) (1 a) ((1 )(1 a)) 5

26 (1 + a)(1 ) (1 )(1 a) 1 + a a (1 a a) z 1 a (1 + a)(1 ) + (1 )(1 a) 1 + a a + 1 a a z 1 1 a Allez à : Exercice 1 : 1. Δ (1 5i) (6i ) i + + 8i i Il faut trouver δ tel que Δ δ Première méthode : i 1 1 (1 ) c est une identité remarquable. Donc δ 1 1 ou δ 1 Deuxième méthode On pose δ a b, Δ δ i (a b) i a b ab a b 0 ab On rajoute l équation Δ δ i a + b a + b Avec le système { a b 0 a + b, en faisant la somme des deux équations, on trouve a a 1, d où l on tire b 1. Les valeurs possibles de a sont ±1 et les valeurs possibles de b sont ±1, d après l équation ab ab 1, on en déduit que ab < 0 et que donc a et b sont de signe opposé. Si a 1 alors b 1 et δ 1 et si a 1 alors b 1 et δ 1. Ce sont bien les mêmes solutions qu avec la première méthode. Troisième méthode Δ i e iπ, donc les racines deuxièmes de Δ sont δ e iπ (cos ( π ) sin (π )) ( ) 1 et δ eiπ 1. Pour résoudre iz + (1 5i)z + 6i 0, on n a besoin que d une racine deuxième, on prend, par exemple δ 1. Les deux solutions sont : Allez à : Exercice 1 : 1. (1 5i) (1 ) + 6i 1 + i z 1 i i i (1 5i) + (1 ) z i i i ( 1 + i)( i) i( i) Δ ( ( )) (1 )( 6 + i) ( ) ( 6 + i 6i ) i ( 10 ) 8 + 6i i 8 + 1i On pose δ a b, Δ δ 8 + 1i (a b) 8 + 1i a b ab { a b 8 ab 1 On rajoute l équation Δ δ 8 + 1i a + b + 7i a + b a + b + 7 a + b a + b Avec le système { a b 8 a + b 50, en faisant la somme des deux équations, on trouve a 98 a 9, d où l on tire b 1. Les valeurs possibles de a sont ±7 et les valeurs possibles de b sont ±1, d après l équation ab 1 ab 7, on en déduit que ab > 0 et que donc a et b sont de même signe. Si a 7 alors b 1 et δ 7 et si a 7 alors b 1 et δ 7 Deuxième méthode Δ 8 + 1i 9 + 7i 1 (7 ) donc δ 7 ou δ 7. 6

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Feuille 2 Nombres complexes

Feuille 2 Nombres complexes Université Claude Bernard-Lyon 1 Semestre d automne 016-017 Fondamentaux des mathématiques 1 Feuille Nombres complexes Exercice 1. Calculer le module et un argument de z 1 Exercice. Soit u 1 et v 1 1.

Plus en détail

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés

Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Nombres complexes Forme trigonométrique d un complexe Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : affixe d un point, représentation d un point-image dans le plan complexe, argument

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes Cours de mathématiques Terminale S1 Chapitre 9 : Nombres complexes Année scolaire 2008-2009 mise à jour 15 février 2009 Fig. 1 Gerolamo Cardano Médecin et mathématicien italien qui ne redoutait pas les

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

Fiche 17 Nombres complexes

Fiche 17 Nombres complexes Fiche 7 Nombres complexes Objectifs : Connaître les différentes définitions Savoir passer d une notation à l autre Savoir simplifier des nombres et effectuer les opérations élémentaires. Définitions On

Plus en détail

Équations du troisième degré

Équations du troisième degré par Z, auctore L objet de cet article est d exposer deux méthodes pour trouver des solutions à une équation du troisième degré : la recherche de racines évidentes d une part, et la formule de Cardan d

Plus en détail

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Introduction : Cette leçon s inscrit dans la continuité de la précédente. On supposera connu

Plus en détail

Chapitre 9 Les équations différentielles

Chapitre 9 Les équations différentielles Chapitre 9 Les équations différentielles A) Généralités Une équation différentielle est une équation dont l inconnue est une fonction et dans laquelle apparaissent une ou plusieurs dérivées de cette fonction.

Plus en détail

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009

Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 Université Joseph Fourier MAT231 2008-2009 mat231-exo-03.tex (29 septembre 2008) Feuille d exercices n o 3 Exercice 3.1 Soit K un corps commutatif et soit {P 0, P 1,... P n } une famille de polynômes de

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Nombres complexes. Écritures algébrique et exponentielle d un complexe. Équations complexes MATH. Exercices 6

Nombres complexes. Écritures algébrique et exponentielle d un complexe. Équations complexes MATH. Exercices 6 MATH Exercices 6 Écritures algébrique et exponentielle d un complexe Exercice 1. Trouver la forme algébrique des nombres suivants : a 1 + i 5, b 1+i 1 i, c 1 i 1+i, d 1 4i 1+5i, e 1 4i 1+5i 1+4i 1 5i.

Plus en détail

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7.

Mathématiques pour l informatique. - Soutien - 1 Nombres complexes. 2 Suites. Exercice 1. (Nombres complexes) Soit le nombre complexe z = (2 + 2i) 7. Mathématiques pour l informatique IMAC première année - Soutien - Nombres complexes Rappels. Un nombre complexe z admet plusieurs représentations : représentation vectorielle z = (a, b) où a, b R représentation

Plus en détail

Université de Tours Année Licence L1 de Mathématiques, Informatique et Sciences de la Matière - S1 CHAPITRE 2

Université de Tours Année Licence L1 de Mathématiques, Informatique et Sciences de la Matière - S1 CHAPITRE 2 Université de Tours Année 2015-2016 Licence L1 de Mathématiques, Informatique et Sciences de la Matière - S1 CHAPITRE 2 NOMBRES COMPLEXES ET ÉQUATIONS ALGÉBRIQUES (12 h) 1 Nombres complexes 1.1 Introduction

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy

Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy Cours Mathématiques PACES UHP-Nancy V. Latocha PACES UHP septembre 2010 remerciements à D. Schmitt et V. Ries V. Latocha (PACES UHP) Cours mathématiques Paces septembre 2010 1 / 48 1 Fonctions d une variable

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Chapitre 8 - Trigonométrie

Chapitre 8 - Trigonométrie Chapitre 8 - Trigonométrie A) Rappels et compléments ) Le cercle trigonométrique a) Définitions On appelle cercle trigonométrique le cercle de centre O et de rayon dans un repère orthonormal (O, I, J),

Plus en détail

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques

Cours3. Applications continues et homéomorphismes. 1 Rappel sur les images réciproques Université de Provence Topologie 2 Cours3. Applications continues et homéomorphismes 1 Rappel sur les images réciproques Soit une application f d un ensemble X vers un ensemble Y et soit une partie P de

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : correction

Devoir surveillé n 1 : correction E1A-E1B 013-01 Devoir surveillé n 1 : correction Samedi 8 septembre Durée : 3 heures. La calculatrice est interdite. On attachera une grande importance à la qualité de la rédaction. Les questions du début

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0)

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0) NOMBRES COMPLEXES 1 Corps C des nombres complexes 1.1 Construction de C Construction de C On munit R de deux lois internes + et de la manière suivante. Pour (a, b, c, d) R 4, on pose (a, b) + (c, d) =

Plus en détail

Exo7. Nombres complexes. 1 Forme cartésienne, forme polaire. 2 Racines carrées, équation du second degré

Exo7. Nombres complexes. 1 Forme cartésienne, forme polaire. 2 Racines carrées, équation du second degré Exo7 Nombres complexes 1 Forme cartésienne, forme polaire Exercice 1 Mettre sous la forme a + ib (a,b R) les nombres : 3 + 6i 3 4i ; ( ) 1 + i + 3 + 6i i 3 4i ; + 5i 1 i + 5i 1 + i. Indication Correction

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Cours fonctions, expressions algébriques

Cours fonctions, expressions algébriques I. Expressions algébriques, équations a) Développement factorisation Développer Développer un produit, c est l écrire sous forme d une somme. Réduire une somme, c est l écrire avec le moins de termes possibles.

Plus en détail

Nombres complexes. 1 Rappels de trigonométrie 1. Table des matières. 1.1 Le cercle trigonométrique, sinus et cosinus remarquables NOMBRES COMPLEXES

Nombres complexes. 1 Rappels de trigonométrie 1. Table des matières. 1.1 Le cercle trigonométrique, sinus et cosinus remarquables NOMBRES COMPLEXES Nombres complexes Table des matières 1 Rappels de trigonométrie 1.1 Le cercle trigonométrique, sinus et cosinus remarquables 1 Rappels de trigonométrie 1 1.1 Le cercle trigonométrique, sinus et cosinus

Plus en détail

Ch 4. Complexes. D où l idée d introduire de nouveaux nombres dont le carré serait négatif, pour traiter le cas < 0.

Ch 4. Complexes. D où l idée d introduire de nouveaux nombres dont le carré serait négatif, pour traiter le cas < 0. PTSI2 2016/2017 Maths Lycée La Martinière-Monplaisir Lyon Ch 4. Complexes. 1 L ensemble C des nombres complexes 1.a Introduction Pour résoudre une équation de la forme ax 2 + bx + c = 0, avec a, b, c réels

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Dérivation Primitives

Dérivation Primitives Cours de Terminale STI2D Giorgio Chuck VISCA 27 septembre 203 Dérivation Primitives Table des matières I La dérivation 3 I Rappels 3 I. exemple graphique............................................. 3

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE

NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE CHAPITRE 2 NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE 1 Rappels de trigonométrie tanα sinα π 2 M(α) π α cosα 0 3π 2 Figure 2.1 Sinus, cosinus, tangente Définition 2.1 La tangente d un nombre réel x, notée tan

Plus en détail

Séquence 6. Ensemble des nombres complexes. Sommaire. Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse

Séquence 6. Ensemble des nombres complexes. Sommaire. Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse Séquence 6 Ensemble des nombres complexes Sommaire Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse Cette séquence est une brève introduction à un nouvel ensemble de nombres, ensemble

Plus en détail

CHAPITRE I TRIGONOMETRIE

CHAPITRE I TRIGONOMETRIE CHAPITRE I TRIGONOMETRIE ) Le cercle trigonométrique Un cercle trigonométrique est un cercle C de rayon qui est orienté, ce qui veut dire qu on a choisi un sens positif (celui des ronds-points) et un sens

Plus en détail

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode

Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Factorisation Factoriser en utilisant un facteur commun Fiche méthode Rappel : Distributivité simple Soient les nombres, et. On a : Factoriser, c est transformer une somme ou une différence de termes en

Plus en détail

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2.1 Définition Une matrice n m est un tableau rectangulaire de nombres (réels en général) à n lignes et m colonnes ; n et m sont les dimensions de la matrice. Notation.

Plus en détail

Annexe D: Les nombres complexes

Annexe D: Les nombres complexes Annexe D: Les nombres complexes L'équation t + 1 = 0 n'a pas de solution dans les nombres réels. Pourtant, vous verrez lors de vos études qu'il est très pratique de pouvoir résoudre des équations de ce

Plus en détail

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels.

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels. Licence de Sciences et Technologies EM21 - Analyse Fiche de cours 1 - Nombres réels. On connaît les ensembles suivants, tous munis d une addition, d une multiplication, et d une relation d ordre compatibles

Plus en détail

Cours de mathématiques.

Cours de mathématiques. Orsay 008-009 IFIPS S Mathématiques (M160). Cours de mathématiques. 1. Equations différentielles linéaires du second ordre. La fonction C : x cos x est indéfiniment dérivable sur R, et C (x) = S(x), avec

Plus en détail

4 Racines n-ièmes d un nombre complexe Racines n-ièmes de l unité Racines n-ièmes d un nombre complexe quelconque...

4 Racines n-ièmes d un nombre complexe Racines n-ièmes de l unité Racines n-ièmes d un nombre complexe quelconque... Le corps C des nombres complexes Table des matières 1 Définitions algébrique et géométrique de C 1 1.1 Définition de C............................................. 1 1. Structure algébrique de C.......................................

Plus en détail

Démontrer le caractère injectif / surjectif / bijectif d une application

Démontrer le caractère injectif / surjectif / bijectif d une application Démontrer le caractère injectif / surjectif / bijectif d une application Il s agit donc de montrer une propriété commençant par un symbole. La démonstration débute donc par : Soit (x 1, x 2 ) E 2. La propriété

Plus en détail

L ensemble des nombres complexes

L ensemble des nombres complexes Université Pierre et Marie Curie M00 L ensemble des nombres complexes Définition de C Un nombre complexe z est déterminé par deux nombres réels x et y que l on appelle partie réelle de z et partie imaginaire

Plus en détail

le triangle de Pascal - le binôme de Newton

le triangle de Pascal - le binôme de Newton 1 / 51 le triangle de Pascal - le binôme de Newton une introduction J-P SPRIET 2015 2 / 51 Plan Voici un exposé présentant le triangle de Pascal et une application au binôme de Newton. 1 2 3 / 51 Plan

Plus en détail

FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES

FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES FONCTIONS TRIGONOMÉTRIQUES Définition ( voir animation ) On dit qu'un repère orthonormé (O; i, j) est direct lorsque ( i ; j ) = + []. Dans le plan rapporté à un repère orthonormé direct, si M est le point

Plus en détail

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015

Première partie. Préliminaires : noyaux itérés. MPSI B 6 juin 2015 Énoncé Soit V un espace vectoriel réel. L espace vectoriel des endomorphismes de V est désigné par L(V ). Lorsque f L(V ) et k N, on désigne par f 0 = Id V, f k = f k f la composée de f avec lui même k

Plus en détail

Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 2015 Prof. A. Abdulle J =

Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 2015 Prof. A. Abdulle J = Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 205 Prof. A. Abdulle EPFL Série 4 (Corrigé) Exercice Soit J M 2n 2n (R) la matrice définie par J 0 In, I n 0 où I n est la matrice identité de M n n (R) et 0

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010 N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES 1 Les énoncés La plupart des phrases que l on rencontre dans un livre

Plus en détail

Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur ISTIL 1ère année

Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur ISTIL 1ère année Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur, Istil 1ère année Corrigé de la feuille 4 1 Méthodes Mathématiques pour l Ingénieur ISTIL 1ère année Corrigé de la feuille 4 1 appel : formule des ésidus Soit F

Plus en détail

2 Nombres complexes. et trigonométrie CHAPITRE

2 Nombres complexes. et trigonométrie CHAPITRE CHAPITRE Nombres complexes et trigonométrie A Les nombres complexes 66 B Représentation géométrique Affixe Module Argument 67 1 Image d un complexe Affixe d un point, d un vecteur 67 Module 68 3 Nombres

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Trigonométrie Résolution d équation trigonométrique Exercices corrigés

Trigonométrie Résolution d équation trigonométrique Exercices corrigés Trigonométrie Résolution d équation trigonométrique Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : résolution d équation trigonométrique dans en utilisant les valeurs remarquables du cosinus

Plus en détail

Examen de l UE LM125 Janvier 2007 Corrigé

Examen de l UE LM125 Janvier 2007 Corrigé Université Pierre et Marie Curie Licence Sciences et Technologies MIME L énoncé est repris sur fond mauve. En prune : des commentaires. Examen de l UE LM15 Janvier 007 Corrigé Commentaires généraux barème

Plus en détail

1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre

1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre 1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre BCPST Lycée Hoche $\ CC BY: Pelletier Sylvain Les deux modes de représentation des sous-espaces vectoriels Il existe deux modes

Plus en détail

1 Complexes. Polynômes

1 Complexes. Polynômes 1 Complexes. Polynômes 1.1 Nombres complexes Exercice 1. Calculer C = 1 +cosx + cos x + +cosnx. (n N et x R) Si x kπ, k Z, écrivons C =1+cosx +cosx + +cosnx. Pour tout entier k, cos kx = eikx + e ikx donc

Plus en détail

Exercices de mathématiques

Exercices de mathématiques Exercices de mathématiques Exercice 1 Mettre sous la forme a + ib (a, b R) les nombres : + 6i 4i ; ( ) 1 + i + + 6i i 4i ; + 5i 1 i + 5i 1 + i Exercice Mettre chacun des nombres complexes suivants sous

Plus en détail

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables.

ANALYSE IV 29-06-2009. Informations. (5) Pour rendre l examen il faut signer une feuille de présence disponible avec les assistants responsables. EXAMEN CORRIGE ANALYSE IV 9-6-9 informations: http://cag.epfl.ch sections IN + SC Prénom : Nom : Sciper : Section : Informations () L épreuve a une durée de 3 heures et 45 minutes. () Les feuilles jaunes

Plus en détail

Chap. 5 : Ensemble C 1. L ensemble C. Pour généraliser la notion de racine d une équation on introduit l ensemble C := {a + i.

Chap. 5 : Ensemble C 1. L ensemble C. Pour généraliser la notion de racine d une équation on introduit l ensemble C := {a + i. Chap 5 : Ensemble C 1 Arthur LANNUZEL le 1 Octobre 005 L ensemble C 1 Définition de C 11 Rappels Pour généraliser la notion de racine d une équation on introduit l ensemble C := {a + ib, a, b R} où i =

Plus en détail

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS

CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS. 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS CHAPITRE 6 LES OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS 6.1 QUATRE OPÉRATIONS (+,, x, ) SUR LES FONCTIONS On peut effectuer les quatre opérations de base sur des fonctions, c est-à-dire les additionner, les soustraire,

Plus en détail

Contrôle de mathématiques

Contrôle de mathématiques Contrôle de mathématiques Correction du Lundi 18 octobre 2010 Exercice 1 Diviseurs (5 points) 1) Trouver dans N tous les diviseurs de 810. D 810 = {1; 2; 3; 5; 6; 9; 10; 15; 18; 27; 30; 45; 54; 81; 90;

Plus en détail

P (X) = (X a) 2 T (X)

P (X) = (X a) 2 T (X) Université Bordeaux I - année 00-0 MHT0 Structures Algébriques Correction du devoir maison Exercice. Soit P (X) Q[X]\Q.. Soit D(X) := pgcd(p (X), P (X)). a) Montrer que si deg D alors il existe α C tel

Plus en détail

III- Raisonnement par récurrence

III- Raisonnement par récurrence III- Raisonnement par récurrence Les raisonnements en mathématiques se font en général par une suite de déductions, du style : si alors, ou mieux encore si c est possible, par une suite d équivalences,

Plus en détail

Mesure d angles et trigonométrie

Mesure d angles et trigonométrie Thierry Ciblac Mesure d angles et trigonométrie Mesure de l angle de deux axes (ou de deux demi-droites) de même origine. - Mesures en degrés : Divisons un cercle en 360 parties égales définissant ainsi

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

Révisions Maths Terminale S - Cours

Révisions Maths Terminale S - Cours Révisions Maths Terminale S - Cours M. CHATEAU David 24/09/2009 Résumé Les résultats demandés ici sont à connaître parfaitement. Le nombre de réponses attendues est parfois indiqué entre parenthèses. Les

Plus en détail

Dénombrement, opérations sur les ensembles.

Dénombrement, opérations sur les ensembles. Université Pierre et Marie Curie 2013-2014 Probabilités et statistiques - LM345 Feuille 1 (du 16 au 20 septembre 2013) Dénombrement, opérations sur les ensembles 1 Combien de façons y a-t-il de classer

Plus en détail

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE TROISIÈME PARTIE L ALGÈBRE Chapitre 8 L algèbre babylonienne Sommaire 8.1 Présentation..................... 135 8.2 Résolution d équations du second degré..... 135 8.3 Bibliographie.....................

Plus en détail

Equations polynomiales modulaires et Conjecture de Goldbach

Equations polynomiales modulaires et Conjecture de Goldbach Equations polynomiales modulaires et Conjecture de Goldbach Denise Vella-Chemla 5/2/2013 La conjecture de Goldbach stipule que tout nombre pair supérieur à 2 est la somme de deux nombres premiers. 1 Modéliser

Plus en détail

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs

Extrait de cours maths 3e. Multiples et diviseurs Extrait de cours maths 3e I) Multiples et diviseurs Multiples et diviseurs Un multiple d'un nombre est un produit dont un des facteurs est ce nombre. Un diviseur du produit est un facteur de ce produit.

Plus en détail

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées.

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées. Chapitre 10 Calcul Matriciel 101 Qu est-ce qu une matrice? Définition : Soit K un ensemble de nombres exemples, K = N, Z, Q, R, C, n, p N On appelle matrice à n lignes et p colonnes la données de np nombres

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes Les nombres complexes 8 novembre 009 Table des matières Définitions Forme algébrique Représentation graphique Opérations sur les nombres complexes Addition et multiplication Inverse d un nombre complexe

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011

Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011 Université Paris Diderot Langage Mathématique (LM1) Département Sciences Exactes 2011-2012 Corrigé de l examen partiel du 19 novembre 2011 Durée : 3 heures Exercice 1 Dans les expressions suivantes, les

Plus en détail

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités Chapitre II Groupe symétrique 1 Définitions et généralités Définition. Soient n et X l ensemble 1,..., n. On appelle permutation de X toute application bijective f : X X. On note S n l ensemble des permutations

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

Développement décimal d un réel

Développement décimal d un réel 4 Développement décimal d un réel On rappelle que le corps R des nombres réels est archimédien, ce qui permet d y définir la fonction partie entière. En utilisant cette partie entière on verra dans ce

Plus en détail

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : densité de probabilité Exercice 2 : loi exponentielle de paramètre

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Cours sur les nombres complexes

Cours sur les nombres complexes Cours de maths en terminale S Cours sur les nombres complexes Mathématiques Web Téléchargé sur https://www.mathematiques-web.fr . Forme algébrique et représentation d un nombre complexe A. Définition et

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 11 décembre 005 1 Calcul matriciel Une matrice n m est un tableau de nombres à n lignes( et m colonnes. 1 0 Par exemple, avec n = et m =, on peut considérer

Plus en détail

Fiche Méthode 11 : Noyaux et images.

Fiche Méthode 11 : Noyaux et images. Fiche Méthode 11 : Noyaux et images. On se place dans un espace vectoriel E de dimension finie n, muni d une base B = ( e 1,..., e n ). f désignera un endomorphisme de E 1 et A la matrice de f dans la

Plus en détail

1. x 4 7x 2 + 12 = 0. 2. x 4 + 3x 2 + 2 = 0. 3. 4x 4 + 4x 2 3 = 0. 4. x 3 x 4 = 0. Aide

1. x 4 7x 2 + 12 = 0. 2. x 4 + 3x 2 + 2 = 0. 3. 4x 4 + 4x 2 3 = 0. 4. x 3 x 4 = 0. Aide 1 Équations du e degré Résoudre dans R les équations suivantes : 1 3 5 = 0 5 + = 0 3 + 6 = 0 4 6 + 9 = 0 5 ( 3) = ( 1) 6 ( )( + 3) = ( )(4 + 1) Équations avec changements de variable Résoudre dans R les

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : énoncé. Forme algébrique, forme trigonométrique

Exercices - Nombres complexes : énoncé. Forme algébrique, forme trigonométrique Exercices - Nombres complexes : énoncé Forme algébrique, forme trigonométrique Exercice 1 - - L1/Math Sup - Mettre sous forme algébrique, puis trigonométrique le nombre complexe Z = Calculer Z 3. 4 1 +

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

Une bien jolie curiosité

Une bien jolie curiosité Une bien jolie curiosité Roland Dassonval et Catherine Combelles Tracez un polygone régulier à n sommets inscrit dans un cercle de rayon 1, puis les cordes qui joignent un sommet donné aux n-1 autres.

Plus en détail

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions

TD Dérivation n 2 : étude des variations de fonctions 1) f (x) = 7x+3 TD Dérivation n : étude des variations de fonctions Étude de variations f est une fonction affine, de coefficient directeur négatif, on sait donc qu elle est décroissante surê. Le calcul

Plus en détail

L3-2014/2015 Mercredi 14 janvier Mathématiques Discrètes. Examen. Exercice 1.

L3-2014/2015 Mercredi 14 janvier Mathématiques Discrètes. Examen. Exercice 1. Examen Exercice 1. Soit N un entier naturel 2. On dispose de trois jeux de N cartes (numérotées de 1 à N), chaque jeu étant d une couleur différente : rouge, bleue et verte. On se propose de distribuer

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Bibliothèque d exercices Énoncés L1 Feuille n 18 Applications linéaires 1 Définition Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes (de E i dans F i ) sont linéaires : f 1 : (x, y) R (x + y, x

Plus en détail

Correction. Mathématique Élémentaire. Test n 5 (14 octobre 2013) Question 1. Soit n N \ {0}. Prouvez par récurrence que

Correction. Mathématique Élémentaire. Test n 5 (14 octobre 2013) Question 1. Soit n N \ {0}. Prouvez par récurrence que Test n 5 (1 octobre 1 Question 1. Soit n N \ {}. Prouvez par récurrence que ( n x 1 x ( x n x (x n x n. Voir Test 5, 17 octobre 11, question. Question. (a On dit que A R n n est une matrice antisymétrique

Plus en détail