LETIZIA LE FUR. L'âge d'or GALERIE LAURE ROYNETTE DU 10 AVRIL AU 29 MAI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LETIZIA LE FUR. L'âge d'or GALERIE LAURE ROYNETTE DU 10 AVRIL AU 29 MAI"

Transcription

1 LETIZIA LE FUR L'âge d'or DU 10 AVRIL AU 29 MAI

2 «Donc, au commencement, fut Chaos, et puis la Terre au vaste sein et le Tartare sombre dans les profondeurs de la vaste terre, et puis Amour, le plus beau des immortels, qui baigne de sa langueur et les dieux et les hommes, dompte les cœurs et triomphe des plus sages vouloirs.» Hésiode, Théogonie (VIIe siècle av. J.-C.) Le travail Mythologies de Letizia Le Fur puise ses racines dans deux passions qui habitent et accompagnent l artiste depuis son enfance : la mythologie grecque et la recherche de la beauté. Guidée par les poètes classiques, notamment par Hésiode et Ovide, Letizia interprète ici librement les mythes qu elle re-visite avec sa sensibilité et par une approche esthétique contemporaine. Letizia transforme et transcende ce qui l entoure, embellit le réel, colore les gris pour s inventer un monde repaire/ repère où se poser, se réparer et trouver un équilibre au milieu de l âpreté. Cette recherche d un refuge esthétique et d un état de plénitude frise chez elle l obsession, et l on pense à Stendhal écrivant, dans l essai De l amour, «La beauté n est que la promesse du bonheur». Sa quête d harmonie et de beauté, telle la pratique d un culte, en opposition à la laideur et à l inapproprié, est libérée et éloignée des codes en vigueur, inattendue, absolue, parfois secrète. (...) L Origine aborde l ère de la création du monde et L Age d or évoque celle de l harmonie entre les Dieux, la nature et les hommes. Le troisième, en préparation et toujours inspiré par Ovide, sera consacré aux Métamorphoses. Les classiques grecs avec lesquels Letizia a grandi, deviennent un support solide à ses propos narratifs, mais aussi le moyen de traiter de thématiques liées à la société d aujourd hui, par métaphores et loin des dispositifs d auto-fiction qu elle redoute et refuse. Dans L Origine Letizia Le Fur évoque, à travers un univers aux paysages souvent mystérieux, comment les Dieux ont réussi à invoquer les éléments pour créer l équilibre à partir du désordre et de la confusion. Ici la matière semble vibrer sous l effet de forces telluriques, pour fondre dans des alchimies chromatiques. La nature est souvent hostile, âpre ; des parois de pierre qui semblent insurmontables et infranchissables, des étendues minérales inhospitalières impressionnent par leur puissance écrasante face à la fragilité des hommes. Dans la deuxième partie, L Age d or, le monde végétal prend le dessus et la nature figée se réveille dans une explosion de couleurs, les plaines ondulent, les plantes se dressent et s entrelacent pour tisser des tapisseries aux fils étincelants. Apparait parfois l impression de glisser du mythe à la fable, autre élément fondateur de la littérature et de la psychologie. Dans cet univers envoutant, magique et sensuel, la figure humaine apparait sous la semblance d un homme qui arpente l espace à la découverte du monde. Eternel Ulysse, poussé par la volonté de connaissance, de dépasser toutes barrières pour regarder des nouveaux horizons, de dompter, ou bien de fusionner avec les éléments, parfois en conquérant, parfois en âme vaguante. L Age d or aborde un thème universel, celui de la nécessité d imaginer un nouveau monde et une nouvelle organisation sociale; contexte propice aux utopies. Eden perdu ou retrouvé fait de paysages oniriques où la recherche de l équilibre et de la perfection demeurent constantes. Sous-bois percés par des lumières «bibliques», buissons irradiés, feuillages cuivrés et arbres qui semblent peints à la feuille d or. L amour de Letizia pour la nature se traduit dans sa capacité à magnifier son environnement, autant les espaces ouverts sur l horizon que les espaces tanière, les pierres et les plantes. Avec ce don de redessiner le réel elle transforme même la végétation la plus anodine et familière de nos campagnes en somptueuses fresques tropicales et emporte les visiteurs dans des paysages à l échelle incertaine. Avec ce même amour, elle introduit, guide et parfois semble traquer son personnage à travers des décors de plaines, plages, rochers, champs où le corps élu se fond, émerge, s impose, trouve sa place dans le cadre, toujours en équilibre et dans un dialogue permanent avec l environnement qui parfois le défie, parfois l accueille. Jamais le regard de Letizia ne devient sentimental ou ne tombe dans le romantisme. Ces chapitres semblent correspondre aussi aux phases de l évolution de son travail : après une période foi-

3 sonnante et un peu chaotique, identifiable avec L Origine, le surgir - il y a environ deux ans - du besoin d un mode plus harmonieux, avec la mise en place d un nouveau projet personnel qui renvoie à l esprit de L Age d or. Au coeur du projet, l intention d introduire un personnage et de mettre en scène des images perçues ou rêvées. Enfin, la suite logique de son processus créatif qui semble annoncer le troisième chapitre, avec l impression de se métamorphoser elle même. De ses études aux Beaux-Arts et de ses débuts dans la peinture, avant de s orienter vers la photographie, émerge la connaissance de l histoire de l art, la maitrise de la lumière, l attention à la couleur. Cette couleur si particulière, que la photographe travaille comme un peintre, par petites touches. Et, comme un peintre mélange les couleurs sur sa palette, Letizia, dans la phase de post-production, isole et transforme, corrige, ajoute, exalte les tonalités, les amplifie pour transcender le réel et créer cette sensation de monde irréel, perché entre le fantastique et le rêve La photographie brute n est qu une esquisse qui après ses interventions seulement devient l image projetée et imaginée. Dans cette démarche l émergence de l outil numérique a été pour Letizia un cadeau, avec la révélation d une nouvelle dimension temporelle et spatiale. Les influences et les références à la peinture et à l histoire de l art sont constantes dans l oeuvre de Letizia Le Fur, comme quand elle soulève la question de la représentation du nu masculin, très présent jusqu à la renaissance mais quasiment absent depuis. Ainsi que les questions subsidiaires de comment représenter ce corps en gardant le juste détachement, sans tomber dans la complaisance, ni l exaltation des clichés, en restituant cette complexité de force et d audace, de fragilité et de douceur. Face au thème de la figure humaine, comme ailleurs, en s appuyant sur la mythologie Letizia met en scène ses «figures intimes», avec discrétion et élégance. Letizia Le Fur se voile et se dévoile derrière ses images, les mots qu elle concède avec économie et pose sur son travail révèlent autant sa sensibilité qu une réflexion approfondie sur la démarche entreprise et permettent de contextualiser la lecture de ses images dans son parcours autant que dans l histoire de l art : «L origine dans la mythologie grecque représente le chaos, c est l ère qui précède la mise en place harmonieuse de la vie sur terre. La nature et les éléments y sont omniprésents et hostiles. Il correspond également à la genèse de ce travail, de ce cycle. C est également une mise en place du contexte, du cadre, avant de mettre en scène la figure humaine. Avec L Age d or on retrouve le double motif du paysage et de la figure humaine. À la Renaissance, le mythe de l Age d or connaît un fort succès et est toujours représenté sous la forme de célébration de l amour, de la fertilité et de l abondance. Dans mon travail, il s agit d une vision du monde contemporain idéalisée, à travers éventuellement le regard discret d une femme amoureuse. L âge d or aujourd hui et tel que j ai choisi de le montrer se situerait moins dans une représentation de l abondance et de la fertilité (dont nous ne manquons pas) mais plus dans l idée d un désir de liberté et d une volonté de s extraire de la société. Plutôt que d une communion entre les êtres, il s agit ici d un rêve de communion avec la nature, comme réponse à nos inquiétudes et notre culpabilité écologiques. La profusion de personnages, emblématique des tableaux du 16e siècle, est ici remplacée par un homme seul à l image d une société contemporaine où l individualisme prime. «L âge d or a toujours permis d exprimer les questionnements, les inquiétudes et les espoirs d une société» (Elinor Myara Kelif «L imaginaire de l âge d or à la Renaissance» 2017). D un point de vue professionnel et personnel, l âge d or pourrait correspondre à l épanouissement de ma pratique artistique à travers ce travail. Le prochain opus, Les métamorphoses, s essaiera à représenter la transformation quand elle est motivée par la fuite, la survie ou la conquête. Il s agit également de ma propre transformation qui opère au fil de ce travail en explorant une représentation peut-être plus abstraite de la beauté.» Laura Serani

4 "In the beginning there was only Chaos, but then the Earth and her broad bosom came into being, as well as Tartaros, dim in the underground depths, and then Eros, loveliest of all the Immortals, who makes gods' and men's bodies go limp, mastering their minds and subduing their wills." Hesiod, Theogony (7th century BC) Artist Letizia Le Fur's Mythologies takes root in two of her childhood passions: Classical mythology and the search for beauty. Mentored by Classical poets, Hesiod and Ovid in particular, Letizia revisits mythology with her own sensitivity and aesthetic approach, to freely interpret them in this work. She transforms and transcends what surrounds her, embellishing reality, colouring what is grey, in order to invent a world of her own, where she can settle, hide away, atone and find harmony in the midst of harshness. Her search for an aesthetic refuge and for plenitude grazes obsession, and conveys what Stendhal wrote in his essay De l'amour: "Beauty is the promise of happiness." Her quasi-religious quest for harmony and beauty, in opposition with everything ugly and inappropriate, is unexpected, absolute, even secretive at times, and definitely freed from codes and standards. (...) In Origin, through a world composed of often mysterious landscapes, Letizia Le Fur points to the way the gods called upon nature's elements so as to create order and balance amidst chaos and confusion. Here, matter seems to vibrate under the effect of telluric forces, and to melt into coloured alchemy. Nature is often hostile, harsh; stone walls seem insurmountable, and with their crushing power, unwelcoming mineral plains intimidate man's fragility. In part two, Golden Age, flora takes over, and the stillness of nature awakens with exploding colours, rippling plains, and plants that grow and intertwine to weave sparkling tapestries. There is a feeling at times, that mythology turns into fable, another cornerstone genre of literature and psychology. In this magical and sensual bewitching world, human figure comes to life with the image of a man roaming through space, in search of the world. Eternal Ulysses, he is driven by his thirst for knowledge, his will to cross all obstacles, to look for new horizons as he tames, and even merges with the elements, both as a conqueror and as a wandering soul. Golden Age addresses a universal utopian obsession: the necessity to imagine a new world and a new social order. It is an Eden, lost or found, made of dreamlike landscapes where the search for harmony and perfection never stops, between undergrowth pierced by "biblical" rays of light, radiating bushes, copper-coloured foliage and golden leaf painted trees. Letizia's love for nature is mirrored by her ability to glorify her environment, not just spaces with wide open horizons but also hideaways, stones and plants. This gift she has to reimagine the world, allows her to transform even the simplest and most familiar countryside plants into sumptuous tropical frescos and to transport visitors to landscapes of uncertain scales. With love and care, she inserts, guides and sometimes even hunts her character through sceneries made of plains, beaches, rocks, and fields. There, the chosen body blends and emerges, becomes essential and asserts his place in the frame, always in harmony and in constant dialogue with both the defying and welcoming aspects of his surrounding environment. But Letizia's gaze never gets sentimental nor falls into romanticism. These two chapters also happen to mirror phases in the evolution of Letizia's work as a photographer: after a chaotic yet flourishing phase, like in Origin, came about the need two years ago for a more harmonious mode, through the development of a personal project, like in Golden Age. There is, at the heart of her project, the will to introduce a character and to create images, as she has seen or dreamed them. And finally, the logical continuation of this creative process is what the third chapter foreshadows: the feeling she is metamorphosing herself. We recognise Letizia's background in painting and Beaux-Arts studies, before she turned to photography, through her knowledge in History of Art, her understanding of light, and her attention to colour.

5 Indeed, her photography tackles colours, as would a painter, in small brushstrokes. And in the same way a painter blends their colours on a palette, Letizia uses post-production to isolate, transform, correct, add and enhance colour tones so she can transcend reality and ultimately create the impression of a surreal world, at a crossroads between fantasy and dreams... Thus, the photograph that is first taken merely serves as a draft of what will become through her craft the final image she envisioned. In that regard, technology and digital tools have been a blessing in allowing Letizia to add new dimensions to her art, both in time and through space. Painting and History of Art are always influencing and referenced in Letizia Le Fur's work. This is the case when she addresses the representation of male nudity which was prominent under the Renaissance, but practically absent ever since as well as the subsequent questions of how to represent a body with the right detachment, without falling into indulgence, or feeding stereotypes, whilst rendering the complexity of a body that can be strong and bold, but also gentle and fragile. Confronted with the theme of the human figure, like elsewhere, and relying on mythology, Letizia displays these "intimate figures" with discretion and elegance. Letizia Le Fur unveils herself behind these veiled pictures, and the words she humbly uses to talk about her own work not only reveal her sensitivity, and a thorough consideration for her approach, but also map out the way one should read her art and its place in her career, as well as in Art History: "The Origin in Classical mythology represents chaos, as the era which precedes the harmonious birth of life on Earth. Nature and its elements are omnipresent and hostile. Such chaos also corresponds to the origin of this work and this cycle. It brings context, and sets the framework, before introducing the human figure. In Golden Age, we encounter the double leitmotiv of landscape and human figure. Under the Renaissance, the myth of the Golden Age blossomed and was always represented through the celebration of love, fertility and abundance. In my own work, I see it as an idealised vision of the modern world through the somewhat reserved gaze of a woman in love. The Golden Age that I want to portray today moves away from this representation of abundance and fertility (which are not lacking) and towards the idea of a desired freedom, and a need to escape society. Rather than a communion between beings, here it is about a dreamed communion with nature, in echo to our environmental concerns and guilt. The profusion of characters, emblematic of 16th century paintings, has been replaced here by a single man, a symbol of the primary individualism of modern day society. 'The Golden Age has always enabled the questioning of society's worries and hopes' (Elinor Myara Kelif, L imaginaire de l âge d or à la Renaissance ). From a both professional and personal point of view, the Golden Age could very well be in tune with my own artistic fulfilment throughout this work. The next volume, Metamorphoses, will attempt to portray transformation when it is motivated by evasion, survival or conquest. It will also be about my own transformation, which occurs as my work explores a perhaps more abstract representation of beauty."

6 Mythologies is a body of work started in 2019 in which I use the dual motif of landscape and the human figure. It is not an attempt to illustrate epic Greek sagas, but first and foremost a loose interpretation of myths as seen through the lens of my sensibility. The first chapter Origins is inspired by a line from the Greek poet Hesiod that describes the period before the Golden Age: "In the beginning was Chaos, and then wide-bosomed Earth (...), and then Love, the most beautiful of immortals, who bathes in its languor, tames hearts and triumphs over the wisest powers". The nature that I depict is hostile and unsettling; a man wanders from one land to another experiencing neither rest nor comfort. The second chapter, Golden Age, depicts the era that Ovid introduces in his Metamorphoses as a period in which men, gods and nature live in perfect harmony. The land is fertile and the vegetation luxuriant. Sickness, old age, sadness and ugliness do not exist. Men remain young and die in their sleep without suffering. There is nothing but prosperity, profusion and beauty. I am not attempting to convey nostalgia for a bygone happiness, but rather the promise of a brighter future. A promise customarily used by politicians. This work was in large part produced during the current pandemic and echoes our need for change, our need for beauty. The question of beauty, whether it tends towards harmony where it soothes and reassures us or towards fear and the unconscious as described by Freud, constitutes the essence of my artistic exploration. I use it as a catharsis, in the sense that Aristotle described it, i.e. by converting the harmful, the passions, in this case our existential concerns, our ecological fears, into aesthetics. I strive, in my own way, to show the mutations of man, nature and animals, both to adapt to a world in perpetual motion and to hide and camouflage themselves, driven by an extraordinary instinct for survival. This work is constructed in the manner of an initiatory journey, one that attempts to answer the fundamental question of the meaning of life, a little like Ulysses sailing from island to island, facing the most terrible creatures before finally reaching his native land and finding the path to "the good life" as the ancient philosophers understood it. The photographic landscape, the depiction of nature, is another recurring feature, if not obsession, in my artistic practice. In this work I portray it as dominant or inviting, oppressive or liberating, both the setting and main character of this story. The second protagonist is a man both vulnerable and strong, whose appearance alternates between that of a mere human and a demigod. I chose to show him naked or more specifically without clothing, both to remove him from all historical and social reference points but also to show the male body. Having enjoyed prestige in painting and sculpture from Ancient Art to the Renaissance, its depiction has steadily dwindled to virtually disappear in Modern Art and to be all but absent in photography. Mythologies can be interpreted as an attempt to "rehabilitate" the male nude, largely neglected in the history of photography through the lens of women, who are often themselves neglected in art history. Classical painting provides inspiration for my photographic explorations. Color in my work is a key element; I prefer to work like a painter, my initial background, in small strokes, adjusting each shade according to a predetermined palette. This process, which I wish to be as understated as possible, subtly distances the viewer from reality.

7 À l occasion de cette exposition, Letizia Le Fur signera sa dernière monographie «Mythologies» (éditions Rue du Bouquet) à la Galerie Laure Roynette le samedi 8 mai de 14h à 17h.

8 L ORIGINE 01

9 L ORIGINE 04

10 L ORIGINE 05

11 L ORIGINE 09

12 L ORIGINE 07

13 L ORIGINE 08

14 L ORIGINE 06

15 L ORIGINE 03

16 L ORIGINE 03

17 L ORIGINE 10 L ORIGINE 11

18 L ÂGE D OR 02 L ÂGE D OR 03

19 L ÂGE D OR 05

20 L ÂGE D OR 09

21 L ÂGE D OR 06 L ÂGE D OR 07

22 L ÂGE D OR 13

23 L ÂGE D OR 16 L ÂGE D OR 14

24 L ÂGE D OR 16 L ÂGE D OR 14

25 L ÂGE D OR 18

26 L ÂGE D OR 21

27 L ÂGE D OR 24 L ÂGE D OR 20

28 Diplômée de l école des Beaux-Arts en 1998, Letizia Le Fur a initialement été formée à la peinture. Encouragée par l artiste et professeure Valérie Belin, elle oriente rapidement sa quête esthétique vers la photographie.son écriture, de part une utilisation très personnelle des couleurs et un soin particulier pour la composition se situe toujours entre réalité et fiction. Inspirée par la peinture classique, fascinée par la mythologie et la nature, elle mène une réflexion sur la représentation de la beauté aujourd hui. En 2018, Letizia Le Fur remporte le Prix Leica/Alpine. Elle réalise une carte blanche sous forme de road trip qui donnera lieu à une exposition à la Galerie Leica. Les éditions This is not a map la publient sous forme d une carte routière photographique. En 2019, elle devient ambassadrice Leica. Une monographie aux éditions Rue du Bouquet est prévue pour le printemps Letizia Le Fur fait partie des résidents du Festival Planche(s) Contact de Deauville 2020, commissaire Laura Serani. En 2020, elle remporte le 1er Prix de la Maison Européenne de la Photographie pour le concours Fenêtre ouverte, et récompense un travail réalisé pendant le confinement. En 2021, Letizia Le Fur fera partie de l exposition collective qui aura lieu au Musée des Arts Décoratifs, «30 femmes photographes luttent contre le cancer du sein», commissaire Béatrice Andrieux. BIOGRAPHIE EXPOSITIONS A venir Printemps 2021 Exposition personnelle, Galerie Laure Roynette. Février 2021 Exposition collective au Musée des Arts Décoratifs de Paris. 30 femmes photographes invitées novembre mars 2021 Exposition collective «Paris le 13 novembre 2015, du jour au lendemain...», Square Bataclan, Paris. 17 octobre janvier 2021 Festival Planches Contact de Deauville, exposition collective, commissariat : Laura Serani. Octobre Janvier 2021 Exposition personnelle du PrixAlpine/Leica, Galerie L77, Paris. Mai septembre er Prix concours Maison Européenne de la Photographie, exposition personnelle panneaux Decaux dans les rues de Paris Novembre 2019 Exposition personnelle du Prix Alpine/Leica à l Automobile Club de France, Paris novembre janvier 2019 Exposition personnelle du Prix Alpine/Leica, Galerie Leica, Paris.

29 Laure Laure Roynette Roynette ouvre ouvre sa galerie sa galerie en 2011 en 2011 dans le dans quartier le quartier du Marais. du Elle Marais. y représente Elle y représente la jeune garde la artistique jeune garde et soutient artistique le travail et soutient hors les le murs travail de ses hors artistes. les murs A deux de pas ses du artistes. musée Picasso, A deux la pas galerie du représente musée Picasso, aujourd hui la galerie une quinzaine représente d artistes aujourd hui performers, une peintres, quinzaine vidéastes, d artistes photo- performers, graphes, «peintres, avec davantage vidéastes, de photographes, femmes que d hommes «avec davantage» comme le de remarquent femmes que certains d hommes observa-» comme teurs... Laure le remarquent Roynette aime certains surprendre observateurs... ses collectionneurs Laure Roynette et, faisant aime sienne surprendre l expression ses collectionneurs de Robert Storr «et, Machines faisant sienne à aura», l expression aime «les œuvres de Robert qui stimulent, Storr «Machines aident à à réfléchir aura», sur aime la vision «les du œuvres monde qui et peut-être stimulent, même aident parfois à réfléchir à la changer sur la vision». du monde et peut-être même parfois à la changer». CONTACT PRESSE CONTACT PRESSE Laure Laure Roynette Roynette Galerie Laure LAURE Roynette ROYNETTE 20 rue de Thorigny, Paris Paris MARDI AU SAMEDI 11h-13h 14h-19h et & sur 14h-19h RV ou sur RDV

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Elégance et raffinement Elegance & sophistication

Elégance et raffinement Elegance & sophistication Elégance et raffinement Elegance & sophistication La Maison Bricard Bricard, a House of excellence Quand l artisanat, dans la plus grande tradition française, s allie à l art de la création, c est la naissance

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION

AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION AUTUMN/WINTER 2013-2014 PARIS COLLECTION RED CARPET/Realistic Style Collection Automne-Hiver 2013-2014 Rynshu, avec cette nouvelle collection, veut permettre à chacun de se révéler par un style qui lui

Plus en détail

CETTE FOIS CEST DIFFERENT PDF

CETTE FOIS CEST DIFFERENT PDF CETTE FOIS CEST DIFFERENT PDF ==> Download: CETTE FOIS CEST DIFFERENT PDF CETTE FOIS CEST DIFFERENT PDF - Are you searching for Cette Fois Cest Different Books? Now, you will be happy that at this time

Plus en détail

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel.

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel. page: pror3 1. dont, où, lequel 2. ce dont, ce + preposition + quoi A relative pronoun introduces a clause that explains or describes a previously mentioned noun. In instances where the relative pronoun

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Dans une agence de location immobilière...

Dans une agence de location immobilière... > Dans une agence de location immobilière... In a property rental agency... dans, pour et depuis vocabulaire: «une location» et «une situation» Si vous voulez séjourner à Lyon, vous pouvez louer un appartement.

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF

Get Instant Access to ebook Cest Maintenant PDF at Our Huge Library CEST MAINTENANT PDF. ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF ==> Download: CEST MAINTENANT PDF CEST MAINTENANT PDF - Are you searching for Cest Maintenant Books? Now, you will be happy that at this time Cest Maintenant PDF is available at our

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet?

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet? page: pro10 1. quelqu'un, quelque chose 2. chacun vs. aucun 3. more indefinite pronouns A pronoun replaces a noun which has been mentioned or is obvious from context. An indefinite pronoun refers to people

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6

Judge Group: P Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 Project No.1114 Title: Quel est meilleur: le compost ou le fertilisant chimique? Level: Student(s): Emma O'Shea Grade: 6 This progect compares the results of compost, chemical fertilizer and normal earth

Plus en détail

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE GPS 2 34 1 E 49 0 46 N GPS* 2 56 56 E 49 0 12 N Votre contact / Your contact: et / and: Accueil : Cabines téléphoniques publiques Reception: Public telephone kiosks Navette Shuttle AÉROPORT DE TT CAR TRANSIT

Plus en détail

Contents Windows 8.1... 2

Contents Windows 8.1... 2 Workaround: Installation of IRIS Devices on Windows 8 Contents Windows 8.1... 2 English Français Windows 8... 13 English Français Windows 8.1 1. English Before installing an I.R.I.S. Device, we need to

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator

WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB WEB page builder and server for SCADA applications usable from a WEB navigator opyright 2007 IRAI Manual Manuel

Plus en détail

Lesson Plan Physical Descriptions. belle vieille grande petite grosse laide mignonne jolie. beau vieux grand petit gros laid mignon

Lesson Plan Physical Descriptions. belle vieille grande petite grosse laide mignonne jolie. beau vieux grand petit gros laid mignon Lesson Plan Physical Descriptions Objective: Students will comprehend and describe the physical appearance of others. Vocabulary: Elle est Il est Elle/Il est Elle/Il a les cheveux belle vieille grande

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Fiche L. Les temps et aspects du présent. - une vérité générale. Ex : Water boils at 100'C. - une caractéristique. Ex : Jenny is tall and blonde.

Fiche L. Les temps et aspects du présent. - une vérité générale. Ex : Water boils at 100'C. - une caractéristique. Ex : Jenny is tall and blonde. Fiche L Les temps et aspects du présent I. Le présent Le temps présent s'exprime par I'emploi du présent simple et du présent progressif (présent à la forme en ING). 1. Le présent simple Le présent simple

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

Philippe Lemerle Big Data Secteur public. Copyright 2015, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved.

Philippe Lemerle Big Data Secteur public. Copyright 2015, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. Philippe Lemerle Big Data Secteur public 1 Le Monde se crée une copie numérique de lui même (*) (*) The world is making a digital copy of itself Paul Sonderegger, Oracle Approche réductioniste propriétés

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

GAME CONTENTS CONTENU DU JEU OBJECT OF THE GAME BUT DU JEU

GAME CONTENTS CONTENU DU JEU OBJECT OF THE GAME BUT DU JEU GAME CONTENTS 3 wooden animals: an elephant, a Polar bear and an African lion 1 Playing Board with two tree stumps, one red and one blue 1 Command Board double sided for two game levels (Green for normal

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Form 17E: Trial Management Conference Brief Name of party filing this brief Date of trial management conference Applicant(s) Full legal

Plus en détail

The space to start! Managed by

The space to start! Managed by The space to start! Managed by ESA Business Incubation Centers (ESA BICs) : un programme de soutien à la création d entreprises L Agence Spatiale Européenne (ESA) dispose d un programme de transfert de

Plus en détail

Dan Bar-On. Dialog as a means of dealing with conflicts Le dialogue comme modèle pour surmonter les conflits

Dan Bar-On. Dialog as a means of dealing with conflicts Le dialogue comme modèle pour surmonter les conflits Dan Bar-On Dialog as a means of dealing with conflicts Le dialogue comme modèle pour surmonter les conflits Imbuto asbl - Memos AEPCSM International Peace Camp Rwanda 12-27.12.2005 Apprendre des expériences

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0

DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 DOCUMENTATION MODULE BLOCKCATEGORIESCUSTOM Module crée par Prestacrea - Version : 2.0 INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 1. INSTALLATION... 2 2. CONFIGURATION... 2 3. LICENCE ET COPYRIGHT... 3 4. MISES

Plus en détail

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder Page 1 APPENDIX 2 Provisions to be included in the contract between the Provider and the Obligations and rights of the Applicant / Holder Holder 1. The Applicant or Licensee acknowledges that it has read

Plus en détail

MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF

MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF ==> Download: MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF MANUEL MARKETING ET SURVIE PDF - Are you searching for Manuel Marketing Et Survie Books? Now, you will be happy that at this

Plus en détail

CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF

CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF ==> Download: CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF CEST POUR MIEUX PLACER MES PDF - Are you searching for Cest Pour Mieux Placer Mes Books? Now, you will be happy that at this

Plus en détail

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13

Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Guide d'installation rapide TFM-560X YO.13 Table of Contents Français 1 1. Avant de commencer 1 2. Procéder à l'installation 2 Troubleshooting 6 Version 06.08.2011 16. Select Install the software automatically

Plus en détail

PRESENT SIMPLE PRESENT PROGRESSIF

PRESENT SIMPLE PRESENT PROGRESSIF PRESENT SIMPLE PRESENT PROGRESSIF 1 Exercice 1 : Conjuguez les verbes suivants au présent simple et au Verbe Pronom Présent simple Présent Progressif Exemple : To fall They fall They are falling To think

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE SHOPDECORATION MODULE PRESTASHOP CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 Installation automatique... 2 Installation manuelle... 2 Résolution des

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE

CLIQUEZ ET MODIFIEZ LE TITRE IUFRO International Congress, Nice 2015 Global challenges of air pollution and climate change to the public forest management in France Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Manuel Nicolas

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 Pourquoi sommes- nous ici? Étudiantes au doctorat, bourse

Plus en détail

OBJECT PRONOUNS. French III

OBJECT PRONOUNS. French III OBJECT PRONOUNS French III Les pronoms objets roulent!!! Complément d'objet direct (COD) SubjectS do the action, objects receive the action Direct objects are the people or things in a sentence which receive

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles 03/06/13 WHAT? QUOI? Subject Sujet The assessment of professional/vocational skills (3 hours) Bilan de compétences

Plus en détail

GIGABIT PCI DESKTOP ADAPTER DGE-530T. Quick Installation Guide+ Guide d installation+

GIGABIT PCI DESKTOP ADAPTER DGE-530T. Quick Installation Guide+ Guide d installation+ GIGABIT PCI DESKTOP ADAPTER Quick Installation Guide+ Guide d installation+ Check Your Package Contents Quick Installation Guide Gigabit Ethernet PCI Adapter CD with Manual and Drivers DO NOT insert the

Plus en détail

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill

Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Instaurer un dialogue entre chercheurs et CÉR: pourquoi? Me Emmanuelle Lévesque Centre de génomique et politiques Université McGill Perceptions de perte de confiance dans la littérature récente: des exemples

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Eléments de statistique

Eléments de statistique Eléments de statistique L. Wehenkel Cours du 9/12/2014 Méthodes multivariées; applications & recherche Quelques méthodes d analyse multivariée NB: illustration sur base de la BD résultats de probas en

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files..

Once the installation is complete, you can delete the temporary Zip files.. Sommaire Installation... 2 After the download... 2 From a CD... 2 Access codes... 2 DirectX Compatibility... 2 Using the program... 2 Structure... 4 Lier une structure à une autre... 4 Personnaliser une

Plus en détail

THE SUBJUNCTIVE MOOD. Twenty-nineth lesson Vingt-neuvième leçon

THE SUBJUNCTIVE MOOD. Twenty-nineth lesson Vingt-neuvième leçon THE SUBJUNCTIVE MOOD Twenty-nineth lesson Vingt-neuvième leçon SOMMAIRE 1) Definition 2) Uses 2.1) Common expressions of doubt 2.2) Common expressions of necessity 2.3) Common expressions of desirability

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.. Andy WAHROL

A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.. Andy WAHROL A l'avenir, chacun aura son quart d'heure de célébrité.. Andy WAHROL trough the In the " trough the mirror " work, the question of the value of a video image as reflection of reality arises and in this

Plus en détail

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4 VTP LAN Switching and Wireless Chapitre 4 ITE I Chapter 6 2006 Cisco Systems, Inc. All rights reserved. Cisco Public 1 Pourquoi VTP? Le défi de la gestion VLAN La complexité de gestion des VLANs et des

Plus en détail

Bill 69 Projet de loi 69

Bill 69 Projet de loi 69 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 69 Projet de loi 69 An Act to amend the Business Corporations Act and the

Plus en détail

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015

JSIam Introduction talk. Philippe Gradt. Grenoble, March 6th 2015 Introduction talk Philippe Gradt Grenoble, March 6th 2015 Introduction Invention Innovation Market validation is key. 1 Introduction Invention Innovation Market validation is key How to turn a product

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE / APPLICATION FORM Espace réservé pour l utilisation de la fondation This space reserved for foundation use

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES

QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES SNVEL - France QUESTIONNAIRE DESTINE AUX VETERINAIRES ET AUX RESPONSABLES DE CLINIQUE VETERINAIRES QUESTIONNAIRE FOR VETERNARY SURGEONS AND PERSONS IN CHARGE OF VETERNARY CLININCS Ce questionnaire a été

Plus en détail

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public

lundi 3 août 2009 Choose your language What is Document Connection for Mac? Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Communautés Numériques L informatique à la portée du Grand Public Initiation et perfectionnement à l utilisation de la micro-informatique Microsoft Document Connection pour Mac. Microsoft Document Connection

Plus en détail

Formation continue BNF // Programme des cours 2015

Formation continue BNF // Programme des cours 2015 Formation continue BNF // Programme des cours 2015 Du 03 septembre 2015 Août Molecular Biology // Widely used methods in research laboratories Introduction and history / Principles, methods and applications

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

Quel temps fait-il chez toi?

Quel temps fait-il chez toi? Quel temps fait-il chez toi? -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Teacher s note: We have prepared a teaching

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2

DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 DOCUMENTATION MODULE CATEGORIESTOPMENU MODULE CREE PAR PRESTACREA INDEX : DOCUMENTATION - FRANCAIS... 2 INSTALLATION... 2 CONFIGURATION... 2 LICENCE ET COPYRIGHT... 3 SUPPORT TECHNIQUE ET MISES A JOUR...

Plus en détail

La solution idéale de personnalisation interactive sur internet

La solution idéale de personnalisation interactive sur internet FACTORY121 Product Configurator (summary) La solution idéale de personnalisation interactive sur internet FACTORY121 cité comme référence en «Mass Customization» au MIT et sur «mass-customization.de» Specifications

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

calls.paris-neuroscience.fr Tutoriel pour Candidatures en ligne *** Online Applications Tutorial

calls.paris-neuroscience.fr Tutoriel pour Candidatures en ligne *** Online Applications Tutorial calls.paris-neuroscience.fr Tutoriel pour Candidatures en ligne Online Applications Tutorial 1/4 Pour postuler aux Appels d Offres de l ENP, vous devez aller sur la plateforme : calls.parisneuroscience.fr.

Plus en détail

FCM 2015 ANNUAL CONFERENCE AND TRADE SHOW Terms and Conditions for Delegates and Companions Shaw Convention Centre, Edmonton, AB June 5 8, 2015

FCM 2015 ANNUAL CONFERENCE AND TRADE SHOW Terms and Conditions for Delegates and Companions Shaw Convention Centre, Edmonton, AB June 5 8, 2015 FCM 2015 ANNUAL CONFERENCE AND TRADE SHOW Terms and Conditions for Delegates and Companions Shaw Convention Centre, Edmonton, AB June 5 8, 2015 Early-bird registration Early-bird registration ends April

Plus en détail

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations Postal address Adresse postale F-67075 Strasbourg Cedex France With the compliments of the Human Resources Directorate 17 September 2013 Avec les compliments de la Direction des Ressources Humaines DRH(2013)529

Plus en détail

Module de paiement Ogone pour Magento Commerce

Module de paiement Ogone pour Magento Commerce Module de paiement Ogone pour Magento Commerce ALTIC, une alternative à votre système d'information et de communication http://www.altic.org Charly Clairmont charly.claimont@altic.org Agenda Altic, une

Plus en détail

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual

Contrôle d'accès Access control. Notice technique / Technical Manual p.1/18 Contrôle d'accès Access control INFX V2-AI Notice technique / Technical Manual p.2/18 Sommaire / Contents Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques... 5

Plus en détail

INTERNATIONAL CONSULTANT & SUPPLIERS TO THE WINE & SPIRITS TRADE

INTERNATIONAL CONSULTANT & SUPPLIERS TO THE WINE & SPIRITS TRADE Conditions Générales de Vente Article 1 Sauf stipulation contraire, nos offres s entendent sans engagement. Les ordres reçus ne nous lient qu après notre confirmation. Article 2 Sauf convention contraire,

Plus en détail

Telecharger gratuitement convertisseur de fichier word en pdf

Telecharger gratuitement convertisseur de fichier word en pdf Telecharger gratuitement convertisseur de fichier word en pdf Cliquez sur le bouton pour tlcharger le convertisseur PDF en Word. online pour convertir des fichiers PDF en fichiers Word ditables (gratuit,

Plus en détail

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs

Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Township of Russell: Recreation Master Plan Canton de Russell: Plan directeur de loisirs Project Introduction and Stakeholder Consultation Introduction du projet et consultations publiques Agenda/Aperçu

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail